Ah, l'amour entre ulrich et yumi (achevée)

Imaginez vous-même l'évolution des relations entre les personnages ! Amour ? Amitié ? À vous de décider !

Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 18 Juil 2014, 15:04

Ah, l'amour entre ulrich et yumi (achevée)

Prologue :

Nous sommes dans la 4ème saison , Yumi a redoublé à cause de Xana et des missions. Elle est donc dans la même classe que Jérémy, Odd, Athéna, Aelita et Ulrich pour son plus grand bonheur. Jérémy et Aelita sont ensemble et Odd et Athéna aussi, il y a juste Ulrich et Yumi qui ne se sont pas dit « je t'aime ». Pour le cas d'Ulrich, ses rapports avec ses parents se sont adoucis et son père est plus à l'écoute, il a une grande sœur qui s'appelle Chloé, elle a 18 ans et c'est son portrait craché, les yeux profonds et les cheveux bruns.

CHAPITRE 1 : Le cours d'amour en espagnol.

Nous retrouvons Ulrich, Yumi, Aelita, Jeremy, Odd et Athéna en cour d'Espagnol, mais Ulrich dormait plus qu'autre chose et Yumi, qui était à côté de lui, le regardait et se disait qu'il était très beau, mais le professeur coupa cet instant en réveillant Ulrich avec un coup de règle sur la table et lui dit en espagnol

Professeur - Y bien doramos en mi pista de tenis, vamos a ver si tú escuchar mientras que dormías Ulrich decir yo declaración de amor y española vista que es el tema.

Ulrich, rouge - Lo busqué todo mi vida, todo mi vida me falto algo y esta cosa es ti. Eres la llama que recalienta mi corazón y eres esta luz que me alumbra, No hay suficientes palabras en el mundo para expresar todo lo que experimento por ti. Una cosa es cierta : mi amor por ti es sincero y profundo

P-Es perfeccionado Ulrich, pero si tú te redora es 1heur de cola bono, éramos de allí

U tout bas – « Ouf, j'ai eu de la chance ».

Yumi-, « C'est clair, mais c'était vraiment romantique. »

U- « Je suis plus doué pour une déclaration en Allemand ».

Y- « ça donnerait quoi en allemand ? »

U- « Verschwiegen und hat das Mädchen, das in meinem Herzen meist zählt, ich bin nach dir
U- verrückt und ich wäre Wiesen, für dich du zu sterben, wer mein Traum ist ente, ich liebe dich ».

Y- « Hi, hi, c'est marrant cet accent que tu as. »

U - et en japonais ?

Y -あなたに会う前に、私が幸福、悲しみ、恐れを知らないことを知ってください、しっと、生命、は愛します、しかし私があなたを知っていますから、私は私が あなたを愛するというあなたが私の人生を解明するという私があなたそしてただあなただけが、私があなたを愛しますから、愛するのを知っているというこれら すべての感情を知っています

U – « Je n'ai rien compris. »

Y- « Moi, non plus. »

P- « Stern, l'allemand et Ishiyama la Japonaise, nous sommes dans un cours d'Espagnol et non d'Allemand et de Japonais, allez chez le proviseur. »

U et Y- « Oui, monsieur. »

Ils se lèvent, se dirigent vers la porte et ils sortent.

Odd dit : « Mais ils ne sont pas possibles ».

Dans le couloir Ulrich et Yumi marchaient tout en parlant.

U-« J'en ai marre qu'il m'appelle l'allemand, je suis français putain. »

Y-« Calme toi, et s'il faut, on ne va rien avoir, et moi il m'appelle la Japonaise même si j'en suis une je n'aime pas qu'on m'appelle comme ça, non plus ».

U, ironique –« Hé oui ma Japonaise, moi je suis allemand » .

Y, entrant dans son jeu – Hé oui, mon allemand, moi je suis japonaise et nous ne pouvons nous voir même si c'est contre les traditions. »

U, rouge- je braverai l'enfer et les traditions pour te voir ».

Yumi lui fit un bisou sur la joue et elle lui dit :

« Tu es trop mignon ».

Y- « Je sais, on me l’a déjà dit ! ».

Y – « qui ? »

U- « toi »

y- « t'es bête »

U- « Hé oui, au fait, j'ai oublié de te dire, mais, tes parents sont invités chez moi ce soir. »

Y-« Ha, bien, c'est cool, je vais pouvoir voir ta sœur. »

U- « je ne vois pas en quoi ça te réjouit. »

Y-« Je l'aime bien, elle te ressemble ».

U- « Je ne suis pas une fille. »

Y- « Heureusement. »

U- « C'est clair, honneur aux filles. »

Y- « Que tu es bien éduqué. »

U –« Mille mercis, mademoiselle. »

Ils entrent dans le bureau du proviseur et il dit.

Prv - Ha Ishiyama et Stern cela fait la 10ème fois en un mois, ça s'améliore.

U - On essaye

Prv - bon, vous avez fait quoi ?

U- on a parlé en allemand et japonais rien de grave

Prv- rien de grave non, vous avez cours après celui-là ?

U- heu, non-monsieur

prv- vous irez à la salle 15 de retenue, ça fera 1h de colle

y- mais on n'a rien fait de mal à part parler dans notre langue natale

prv- Il suffit, retournez en classe, et puisque vous aimez votre langue vous ferez des exercices dans votre langue

u- Heu, je connais juste quelques mots monsieur

prv- Vous parlez bien allemand et vous êtes bien allemand

U, énervé - putain je vous dis que je connais que quelques mots

Prv, énervé - maintenant ça suffit, j'appelle vos parent Stern et vous Yumi retournez en classe

U- Tu me prendras mes affaires s'il te plait.

Y- Oui, à tout à l'heure pour la retenue.

Elle s'en va et Ulrich reste dans le bureau du proviseur. Il appelle ses parents.

Prv- Oui allô, le proviseur de Kadic a l'appareil. Je vous appelle pour votre fils Ulrich

l- Oui ,il y a un problème?

Prv- oui, vous pouvez venir ?

L- Je peux, mais il n'y a pas son père, je prends sa grande sœur.

Prv- Oui, mais venez.

L- Nous arrivons.

Il raccroche et dit à Ulrich de s'asseoir, pendant ce temps en cour d'espagnol Yumi écrit pour elle et Ulrich et Odd demande

O- Il est où Ulrich ?

Y- Chez le proviseur.

At- Il a fait quoi ?

Y- on s’est pris une heure de colle et on devait faire des exercices sur notre langue natale, et Ulrich s’est énervé et le proviseur a appelé ses parents.

A- Il a été fort, là !

Y- Oui…

Dans le bureau du proviseur, la grande sœur d'Ulrich et sa mère arrivent.

L- Bonjour, Ulrich.

U- Bonjour maman et Chloé.

C- Alors, on se rebelle ?

Prv - Bien, votre fils avec Mlle Yumi ont parlé dans leur langue natale et ont été envoyés ici, je leur ai donné une heure de colle où ils devaient faire des exercices de leur langue, et Ulrich s’est énervé, disant qu'il ne savait que très peu de mots de sa langue

L- C'est vrai, il ne sait que les mots peu importants et d'amour mais rien d'autre.

U- Et ce n'est pas tout, ils n'arrêtent pas de nous appeler l'allemand et la japonaise, et tu sais qu'on n'aime pas ces surnoms.

L- Je vous interdis de les appeler comme ça, ils ne feront pas ces heures de colle ! Ce n'est pas grave, franchement, c'est moins pire que s'il insultait un professeur

C- Je confirme.

Prv- Soit. Si vous vous opposez à cela, je ne peux rien. Bon, la sonnerie a retenti bonne journée madame et Ulrich.

Tous - Au revoir.

Ils sortent et Ulrich raccompagne sa sœur et sa mère au portail où il croise ses amis.

O- Bonjour Lilli et Chloé.

C- salut Odd, Aelita, Jeremy, Athéna et la grande Yumi

Y- salut Chloé, ça va ?

C- Très bien si petit frère arrête ses crises de nerfs.

U- Hé, il l’a cherché

L- Que ça ne devienne pas une habitude, ce n'est pas parce que j'ai réussi à vous enlever vos heures de colle que je vais le faire tous les jours.

U- Oui maman, mais tu sais que je n'aime pas qu'on m'appelle comme ça.

L- Je le sais, et je me demande pourquoi.

U- Parce que je suis français. Papa et allemand mais toi tu est française et je n'ai pas l'accent allemand donc je suis français.

L- tu as de l'allemand dans tes gènes.

U- Oui mais je préfère parler espagnol.

C- et tu sais dire quoi ?

U- Gilipolla de profe yo soule con sus grande área y para decirte sé hablar mejor español que él pues me suelta, parsque tengo poco ser molestia de alemán pero tengo el carácter de un alemán, y para yumi haría todos para que arraite de la llamaba como su y ella debería le llamaba la guapa pues próxima hígado él la cierra

O- Je n'aurais pas aimé

P- Et je n'ai pas aimé

U- HA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Tous les autres - hahahahahahah !!!!!!!!!!

P- madame Stern, je voudrais vous parler s'il vous plait

L- Oui, bien sûr

P- voilà votre fils se débrouille vraiment bien pour les déclarations d'amour en espagnol et je voulais savoir si je pouvais lui demander quelque chose de privé.

L- Mais bien sur. Ulrich, viens voir !

U- Heu oui maman (tout bas) je ne sais pas pourquoi mais je vais me faire engueuler

U- Oui, maman ?

L- Ton professeur veut te demander quelque chose de privé

P- Oui, as-tu une inspiration particulière - comme une fille - pour te donner tant d'inspiration pour les déclarations d'amour en espagnol ?

U rouge - Heu oui, et c'est une fille.

P- Qui ?

U plus rouge – Heu, Yumi, monsieur.

C- J'EN ETAIS SUR, MON PETIT FRERE EST AMOUREUX !

A cette annonce, ses amis se tournent vers Ulrich qui était rouge de honte et de timidité, car il avait révélé l'identité de celle qui fait battre son cœur, qui le rend fou, qui lui faisait tourner la tête.

P- C'est pour ça que tu es si proche d'elle.

U- Oui enfin, on est copains et puis c'est tout.

C- Copains et puis c'est tout ? C'est la premier foie que tu aimes une fille et surtout en trahissant une grande tradition.

U- Quelle tradition ?

L- Nous en parlerons plus tard.

P- Oui, et Yumi est très expressive pour faire les déclarations d'amour donc je voudrais que vous nous fassiez un petit texte d'une déclaration d'amour en espagnol.

U- Je sais pas, il faut trouver le temps et un endroit au calme pour bien travailler, et il faut l'accord de Yumi.

P- Bien sûr, ça pourra très bien remonter vos moyennes qui ne sont pas fameuses…

U- Il faut demander à Yumi.

P- Yumi, viens s’il te plait.

Y- Heu, oui…

Yumi se dirige vers Ulrich et sa mère.

P- Voudras-tu faire un texte d'une déclaration d'amour avec Ulrich et bien sûr remonter vos moyennes ?

Y- Je veux bien, mais il faut trouver le temps et un endroit tranquille.

L- Vous n'avez qu’à aller chez nous, on est au calme.

Y- Oui, si Ulrich veut bien et mes parents aussi.

U- Moi, j’attends ta réponse et puis si ça fait remonter notre moyenne…

L- Oui.

P- Bon, je vous laisse, et la rédaction doit être finie pour la semaine prochaine.

U- ok, ça sera bon.

Le professeur part et Ulrich dit a sa mère :

U- C'est quoi la tradition ?

L- Heu, tu es sûr de vouloir savoir ?

U-Si je te le demande !

L- normalement un allemand ne sort qu’avec une allemande et non une autre d'un autre pays, mais je suis française et ton père allemand donc tu n’as aucun souci à te faire.

U- D’accord, et Rex, comment il va ?

L- Il s'ennuie de toi.

U- Je comprends.

C - J’n’aurais jamais cru qu'une fille puisse te prendre ton cœur.

U, rouge - tu vas la fermer, oui ?

L- Au fait, vous avez quoi après ?

U- Que de l'étude.

L- Si vous venez avec moi vous pourrez commencer votre rédaction.

U- Je veux bien, mais les parents de Yumi et le proviseur…

L- pour Yumi, je suis sa marraine et pour le proviseur, je m'en occupe. Va chercher tes affaires.

U- Heu, d'accord.

C- Ca veut dire que je vais devoir le supporter ?

U- Hé oui, je vais te faire souffrir !

C- Tu vas voir, toi !

Elle le prend par le col et lui chatouille le cou.

U, rit - arrête, arrête, je...Je t'en prie !

C- Tu vois, c'est comme ça qu’on le calme.

Y- Je vais pouvoir le calmer alors

U- Oui, bon, je vais chercher mes affaires.

Y- mais on n’a pas une heure de colle ?

U- De quoi tu parles ? Avec ma mère, c'est de la rigolade ! Elle l’a enlevée

Y- J'adore ta mère.

Lilli revient et elle dit :

L- C'est bon, vous pouvez venir.

U- Bon je vais chercher mes affaires

L- Tu attends quoi ?

U- Rien.

Il part dans sa chambre pour prendre son sac et ses cours du lendemain, il redescend en prenant sa casquette et ses lunettes de soleil.

U- C'est bon, on peut y aller, il y en a un qui va être content de nous revoir.

Y- oui, je pense.

O- Alors, vous partez en amoureux !

U- Non, on est punis et on doit rentrer chez nous.

At - tu l’as pas volé le coup de l'énervement et de dormir en classe !

L- Tu dors en classe ?

U- Heu oui mais juste celle d'espagnol !

L- Tu es incorrigible !

U- C'est pour ça qu’on m'aime bien.

L- Oui, allez

CHAPITRE 2: Ca commence bien, la rédaction

Ils se mirent en route pour la maison d'Ulrich tout en parlant.

C- alors, tu vas faire quoi sur ta rédaction Yumi ?

Y- J'en sais rien, je vais bien trouver pour répondre à Ulrich.

C- Tu lui fais un râteau !

U- Toi, tu te tais !

L- Vous avez pas fini ?

U- Mais c'est elle qui commence !

L- tu ne continues pas a ce jeu, Ulrich !

U- Oui mais c’est pas juste.

C- Comme le fait que tu ne dises pas que tu l’ aimes.

U- La ferme !

L- Bon, évitez de vous disputer devant votre père.

C et U – Oui, vaut mieux.

Ils sont a peine rentrés qu'un berger allemand saute sur Ulrich qui tombe à terre.

U- Oui, bonjour Rex.

R- Waf.

Il se tourne vers Yumi qui était derrière Ulrich et il va la voir, elle se penche et lui caresse le poil.

U- Je crois qu'il t’a reconnue.

Y- Oui, je pense.

U- Bon, tu peux m'aider à me relever ?

Y- Non, j’ai pas envie bel allemand.

U- Oui mais, belle japonaise, tu vas m'aider sinon je te chatouille.

Y- C'est bon !

Yumi l'aide a se relever et ils rentrent dans la maison où Thomas faisait à manger. Il les regarde et dit :

T- Ulrich, Yumi ! Qu’est-ce que vous faites là ?

U- Bonjour Papa, on a étude toute la journée et on doit faire un texte en espagnol qui remontera notre moyenne, on n’allait pas refuser !

T- Bonjour à toi aussi et tu as bien fait (se tournant vers Yumi) comment va ma japonaise préférée ?

Y- Très bien et toi Thomas ?

T- Je vais très bien mais Rex déprime, il s'ennuie de vous.

U- c'est sur on est ses meilleurs amis, bon on va commencer. Tu viens Rex ?

R- Waf !

C- Hé, travaillez, Ulrich !

U- Tu es débile.

Ils vont dans la chambre d'Ulrich où ils trouvent un lit à côté du mur, une armoire, une télévision et un bureau. Rex se met sur son panier qui est juste à côté du bureau où ils s'installent.

U- Bon alors je commence ou tu commences ?

Y- Comme tu veux !

U- on commence à l'oral et après à l'écrit.

Y- D'accord, commence et je te réponds.

U, en faisant la révérence - Es con un placer inmenso que comienzo este fabulasse redacción

Y- Ellos todos el placer y para mí al bello alemán al ojo chispeante que usted yo hecha el honor de dejarle comenzar

U-De acuerdo, yumi el primer hígado o yo te es visto cettai en un gimnasio para un combate, pero para mí cettai el golpe de rayo, callado y siempre en mis pensar por la noche yo sueña de abrazarte y el día de ponerte en mis brazos y de te estaría contra mí, jamás sentí su para ninguna chica sino no son de semple amorío para mes es grande amores callado mi enterado tiene quererte pero te tomé no se entera de mí tiene olvidarte y te tomé no me eche no le sostendría tú y mi droga y tú y mi corazón te quiero

Y- Ulrich, tengo el tiempo largo rechazar pero sentimiento por temor de que tú me rechaza y temor de que no sientes la misma cosa, sino desde quond es encontraba mi corazón late más rápidamente y yo tengo dolor tiene hablarte pero yo te quiero y yo estaría listo tiene matarme para ti porque tú y mi razón para vivir, te gusto alzapaño yo

U-Es bueno pienso que tendremos una buena nota, volvemos a copiar y después es acaba

Y- Si

Ils commencent à écrire en se jetant de petits regards, ils ont fini au bout de 5min, et Ulrich se couche sur son lit avec Rex sur lui et Yumi sur une chaise. Ils discutent

Y- Tu penses qu’on va avoir une bonne note.

U- Je ne sais pas mais on sait bien débrouillés. (se tournant vers Rex) Toi par contre tu m’écrases !

R- waf !

U- Tu sais dire que ça !

Y- Normal c’est un chien.

U, ironiquement – Ha c’est pour ça que je te comprends pas.

Yumi lui jette un coussin en pleine figure et Ulrich dit :

U- Tu veux jouer à ça ?

Y- Oui !

Ulrich lui lance un coussin et vice versa, et Yumi tombe par terre, et Ulrich se met au dessus d’elle et lui bloque les bras. Ils se regardent intensément jusqu'à que la porte s’ouvre pour laisser place à Chloé.

C- Vous venez manger ou vous vous embrassez ?

Ulrich se redresse et dit à sa sœur :

U- je te hais, Chloé !

C- moi aussi je t’aime !

Ulrich lance un coussin sur la porte et Yumi se redresse. Ulrich se lève et aide Yumi à se relever.

U- J’y crois pas, un jour, je vais la tuer !

Y- Je t’aiderai !

U- Oui bon on y va, tu viens Rex ?

Rex se lève et saute dans les bras de son maitre.

U- Oui, par contre, tu es lourd.

Ils descendent et vont s’asseoir à table.

L- alors ça avance bien ?

U- on a fini.

T- Toi ? Avoir finit un devoir en une journée ? Rendez-moi mon fils !

U- Je suis là, et oui on a fini.

T- Vous faites quoi cette aprèm ?

U- J’en sais rien, dormir et jouer avec Rex.

C- Comme d’hab.

U- Oui, et toi tu vas voir ton petit copain ?

C- Oui.

U- Comme d’hab.

C- Oui bah toi tu vas plaquer Yumi sur la sole et te mettre sur elle, comme tout à l’heure !

L- Tu as fait quoi ?

U- Rien, on jouait avec les coussins et j’ai voulu qu’elle arrête donc je l’ai posée et je me suis mis au dessus d’elle pour lui bloquer les bras.

T- oui bref, cette aprèm ta mère et moi allons travailler donc, Chloé, tu les gardes.

C- Ha non j’ai des trucs à faire !

U- Oui et on est plus des gamins !

L- Yumi oui, toi non.

U- Sympa. Dit tout de suite que je fais que des bêtises.

T et C – oui !

U- Sympa !

Y- Je sais que tu ne vas rien faire.

U- Si, je vais dormir.

Après avoir mangé et débarrassé la table, Lilli dit a Ulrich et Yumi :

C- Bon on part, pas de bêtise !

U- Mais non je vais tuer Yumi et me faire tatouer mais ce n’est pas des bêtises ça !

L- Tu fais ça, je te tue de mes mains.

EU- mais maman tu me vois faire ça à Yumi ? et pour me tatouer je n’ai pas assez d’argent.

L- Oui. A tout et surveille-le bien, Yumi ; on ne sait jamais avec lui.

Ils sortent et Ulrich se met sur le canapé et Yumi aussi.

U- tu veux faire quoi ?

Y- Rien j’ai envie de rien faire.

U- Comme moi. Rex, viens me voir !

Rex vient et se met sur Ulrich.

U- Quand je te dis viens ce n’est pas sur moi !

Y- Je ne savais pas que tu attirais les chiens !

U- C’est pour ça que j’attire Sissi.

Ils éclatent de rire et décident de regarder un film dans la chambre de Ulrich, ils se mettent sur le lit et Ulrich s’endort, suivi par Yumi. ils sont réveillés à 3h par le téléphone de Ulrich. Il décroche et dit :

U- Oui Jeremy ?

J- Tour activée !

U- J’ai trouvé l’attaque, c’est mon chien il est possédé, je t’envoie Yumi et moi je reste.

J- Ok.

Il raccroche et dit à Yumi.

U- Yumi, tour activée ! Tu y vas et moi je reste pour le chien.

Y- ok, mais fais attention !

Yumi sort par la fenêtre de chambre d’Ulrich et court jusqu'à l’usine et va vers Jeremy
J – Yumi, va au scanner !

Yumi va dans le monte charge et descend à la salle des scanners et elle se met dans l’un d’eux.

J- Transfert Yumi, scanner Yumi, virtualisation

Yumi atterrit avec souplesse sur le territoire forêt et engage le combat contre les tarentules, pendant ce temps sur Terre Ulrich vient de se faire mordre a l’avant bras, mais le chien se jette sur lui et le fait tomber. Ulrich le retient, Aelita entre dans la tour et se laisse porter jusqu’à la seconde plateforme, elle pose sa main sur l’interface et elle tape : AELITA CODE LYOKO.

A- Tour désactivée

J- Je vous dévirtualise.

Jeremy les dévirtualise et ils se retrouvent dans leurs scanners, et ils vont dans le monte charge et vont dans le labo où se trouve Jeremy, et Yumi dit :

Y- tu as des nouvelles d’Ulrich ?

J- Non.

Le téléphone de Jeremy sonna et Jeremy dit :

J- Tiens, quand on parle du loup !

Il décroche et Ulrich lui dit :

U- Jeremy envoie moi quelqu’un pour me soigner je saigne beaucoup, venez !

J- Tu veux que je fasse un retour dans le passé ?

U- Non, venez !

J- On arrive Ulrich

Il raccroche et dit à ses amis.

J- On va chez Ulrich il est blessé

Ils courent hors de l’usine et vont en direction de chez Ulrich. Ulrich, lui, est assis sur son lit avec son chien qui gémit pour dire pardon.

U- Ce n’est pas grave.

Il lui caresse les poils mais Rex entend du bruit. Il se lève et va vers la porte de chambre d’Ulrich et grogne.

O- Ulrich c’est nous on peut rentrer ?

U- Oui, allez-y.

Odd ouvre la port mais Rex ne l’entend pas de cette oreille et grogne de plus en plus fort

Y- Tu es blessé ou… ?

U- A l’avant bras. Rex, viens ici !

Rex se retourne et va vers son maitre.

Y- Viens je vais te soigner.

Il se lève et va s’asseoir à côté de ses amis et Yumi part prendre de quoi le soigner et elle commence :
.
U- Ca brule ton truc !

Y- Il faut bien te soigner, c’est bon je vais te mettre de la bande.

Yumi lui entoura la plaie de bandes et Ulrich dit :

U- Aïe ça frotte et sa brule. Rex, viens me voir !

Rex le regarde mais ne se lève pas, Ulrich se lève et va vers lui et il s’accroupit et lui caresse la tête.

U- Je vais bien tu vois j’ai rien et ça fait pas trop mal ; je t’en veux pas ce n’est pas de ta faute tu es mon meilleur ami !

O- Ha bah sympa !

U- tu étais là quand j’ai eu 3ans quand ça n’allait pas et qu’il est resté avec moi pour me protéger ? Non, lui, il a été là.

O- Je comprends.

U- Mais ça ne veux pas dire que tu n’es pas mon meilleur ami je n’oublierai jamais ce qu’il a fait pour moi.

Il se relève et va chercher un gros os et va s’assoir sur le canapé et Rex le regarde

J -Tu ne vas pas manger ça ?

U- Bah si je mange toujours des os pour chien.

Rex le regarde et Ulrich eut un léger sourire au coin des lèvres et il dit

U- Bah viens !

Rex se lève et va vers lui et il le regarde

U- assieds-toi !

Rex s’assoit et le regarde

U – couché !

Rex se couche et le regarde toujours.

U -Une dernière chose : donne-moi ta patte !

Rex s’assoit et lui donne la patte.

U- Tiens, tu le mérites !

Il lui donne l’os et Rex se couche sur lui.

U- Je t’aime aussi mais tu m’écrases quelque chose.

Rex se remet en place et Odd dit :

O- Tu l’as super bien dressé, tu peux faire pareil avec le mien ?

U- Non, il faut dresser un chien quand il est bébé et je ne peu rien faire pour ça.

At- Tu l’as depuis quand ?

U- D’abord il faut savoir que c’est les parents de Yumi qui me l’ont offert à 3ans et Yumi m’a aidé pour le dresser.

A- Vous vous connaissez depuis quand Yumi et toi ?

U- Je dirais à ma naissance.

J- Si j’ai bien compris les parents de Yumi sont tes parrains et vice versa pour Yumi ?

U- Oui c’est ça.

O- Tu nous l’as jamais dit

U- je ne vous dis pas tout et puis je ne suis pas obligé.

O- Si, on est frères et sœurs !

U- D’accord, je vous dirai tout maintenant.

La porte d’entrée se claque et laisse Chloé qui parle au téléphone .

C – Oui moi j’aime Christopher.

S- Moi j’aime ton frère.

C – Quoi tu aimes Ulrich ? Tu tombes mal il aime quelqu’un d’autre.

S- Qui ?

C – Yumi Ishiyama.

S- il a du goût !

C – Oui je sais il a du goût, bon je te rappelle pour le mur ce soir !

S- Tu diras bonjour de ma part à Ulrich.

C – Oui je lui dirai, à plus !

Elle raccroche et Ulrich, rouge, dit à Rex de s’en aller, et il va doucement voir sa sœur.

U- Alors on va bien ?

Elle sursaute et se retourne.

C- tu m’as fait peur… T’as quoi au bras ?

U- Rien, qui est-ce qui m’aime ?

C – Sahara !

U- Ha, je te propose un truc : je dis rien pour la sortie et toi tu ne poses pas de question sur mon bras.

C- D’accord, je vais dans ma chambres tu viens Rex ?

Rex court vers elle en faisant tomber Odd.

O- Tu vas pas dire pardon ?

Il se retourne, grogne, et va avec Chloé.

O – Le même caractère que son maitre.

Ulrich lui lance un regard noir et dit :

U – C’est pour ça que ton chien et débile.

O- Tu sais que tu n’es pas drôle quand tu a mal ?

U, énervé, frappe la table avec son poing – je n’ai pas mal !

Il verse quelques larmes de douleur, Yumi vient vers lui et le prend dans ses bras.

U- je vais me coucher, faites comme chez vous.

Il va dans sa chambre et ferme la porte, quelques minutes plus tard les parents d’Ulrich rentrent et Thomas voit les amis d’Ulrich et il dit :

T – Bonjour, comment ça va ?

Tous – Bien et vous ?

T- Très bien, où est Ulrich ?

U – Je suis là papa.

T- Tu vas bien mon fils ?

U –Très bien.

L – Tu as quoi au bras ?

U- Rien, je me suis coupé.

L -montre-moi.

U- Ca va maman, Yumi m’a soigné et je vais bien.

L- je peux voir quand même ?

U, énervé – Mais je vous dis que tout va bien !

T- Tu vas nous montrer !

U, en pleurant de douleur – Mais je vais bien j’ai juste mal et c’est le chien qui m’a mordu.

Sa mère va vers lui et enlève son bandage et voit la morsure avec du bleu autour .

U, en pleurant – Tu vas rien lui faire ?

L – On ne lui fera rien, mais pourquoi t’a-t-il fait ça ?

U – Je… Je lui ai pris un morceau d’os et il n’a pas fait attention, mais ne lui faites rien.

L – comment tu vas, toi ?

U, en se jetant dans les bras de sa mère – J’ai horriblement mal !

Il recommence à pleurer, et une seule personne peut le calmer c’est Yumi, elle vient vers lui et le prend dans ses bras.

L- je vais appeler le docteur.

Elle prend le téléphone et compose le numéro du médecin.

L – Oui allo, madame Stern a l’appareil, mon fils s’est fait morde par son chien et il a horriblement mal, vous pouvez venir ?

M- J’arrive dans trois minutes

L- Merci !

Elle raccroche et va voir son fils qui est sur le canapé.

L – Il arrive.

Chloé descend et, sans voir son frère, demande :

C- Maman, je peux sortir a 22h ce soir ?

T- Pour aller où ?

C- Au ciné avec mes copines.

T- D’accord mais tu rentres à 1h !

C- Merci, tu viens Rex ?

Rex descend et va se diriger vers son maitre mais quand il le voit pleurer, il va se coucher dans son panier dans la chambre d’Ulrich, on tape a la porte et Lilli va ouvrir.

M- J’ai fait aussi vite que j’ai pu, où est-il ?

C- Là, venez.

Il rentre et va vers Ulrich et lui demande :

M- Tu me donnes ton bras ?

Il lui donne son bras et le médecin le regarde dans tout les sens et dit :

M- vous l’avez désinfecté ?

Y- Oui, je l’ai fait.

M- Bon ce n’est pas trop grave je vais fermer les plaies.

Il prend une bombe de désinfectant et une compresse, il l’applique sur la morsure qui brule Ulrich, il prend du fil et une aiguille et commence a recoudre les plaies d’Ulrich qui pleure en silence.

M- Voilà, vous lui donnerez un anti douleur et une crème pour cicatriser.

L- Vous me faites une ordonnance ?

M- Oui ; et vous me payez ?

L- Bien sur.

Pendant qu’ils font les papiers, Ulrich part dans sa chambre où il voit Rex dans son panier, il va vers lui et lui caresse la tête, et va se coucher sur son lit où Rex le rejoint et ils s’endorment tous les deux mais Ulrich fait plus de cauchemars sur la douleur.

M- voilà, votre fils et incroyable, normalement il aurait du tomber dans le coma. Et bravo pour l’aiguille car peu de gens peuvent supporter la douleur de l’aiguille et de la morsure

L- Il n’est pas du genre à pleurer pour une douleur, sauf celle-là.

M- Il a mal, bon au revoir.

L- Merci beaucoup docteur !

Il sort de la maison et Odd dit :

O- Bon on va y aller il faut faire les devoirs.

Tous – Oui, au revoir Yumi à demain !

Y- A demain !

Ils sortent et se dirigent vers le collège et Yumi va s’assoir près de Chloé qui regarde sa mère se préparer pour la pharmacie.

L- Bon je vais a la pharmacie, Thomas, tu vois pour le chien.

T- On en parle avant.

L- J’ai cinq minutes.

T- Je trouve que c’est une mauvaise idée de le lui enlever, donne lui une semaine et si là il recommence on l’enlèvera.

L- d’accord, ils arrivent à quelle heure, Minako et Takeo ?

T- Heu… Dix-huit heures.

L- je me dépêche

Y- Moi, je vais rentrer pour aller me changer et faire mes devoirs.

Tous – A tout à l’heure Yumi !

Y- A tout à l’heure !

Les deux femmes sortent et laissent Thomas, Chloé et Ulrich seuls. Pendant ce temps au collège, Odd faisait ses devoirs avec Jeremy, Aelita et Athéna et il dit :

O- Il est fort Ulrich !

A- Ce n’est que physique et mental sinon au niveau des sentiments il est faible !

At – Je confirme, t’as vu comment il a réagi face a la douleur ?

J- Il fait un bon chef d’équipe sur Lyoko.

O- Oui mais c’est juste sous le coup de la douleur qu’il a réagi !

J- Oui, mais ça dépend la force de la douleur.

O- C'est-à-dire ?

J – De 0a10 de celle qui sera contrôlable a celle qui ne sera pas contrôlable

A – C’est vrai que ça fait peur. Jeremy, il se passe quoi à 10 de douleur ?

J- C’est incontrôlable, tu fais n’importe quoi pour que ça cesse… Je vais appeler Yumi.

Il prend son portable et compose le numéro de Yumi.

Y- Oui Jeremy ?

J- Tu es avec Ulrich là ?

Y- Non, je me prépare à aller chez eux.

J- Quand tu seras là bas demande lui sur une échelle de 0 a 10 sa douleur et surveille-le. Si c’est 10 il pourra mal réagir.

Y- ok, bon je te laisse on part je t’envoie un message pour le numéro, à plus !

Elle raccroche et va chez Ulrich avec ses parents et son frère. Pendant ce temps, Ulrich rêve qu’il tue Yumi sur le coup de la douleur et il se réveille en sursaut et en pleure.

U- Je vais jamais faire ça sur le coup de la douleur

Il se lève, prend son téléphone et appelle Yumi.

Y- Oui allo ?

U- Yumi, c’est moi. Je… J’ai rêvé que je te tuais sur le coup de la douleur. Yumi je t’en prie viens !

Y- Je suis en chemin avec mes parents, Ulrich, tiens le coup !

U- Je… Je… Merci belle japonaise.

Y- c’est normal bel allemand ; allez, j’arrive !

Elle raccroche et son père lui demande :

Ta – C’est qui le bel allemand ?

Y- Ulrich, il va mal. Il s’est fait mordre par Rex et il fait des cauchemars sur le coup de la douleur.

Ta – comment, Rex l’a mordu ?

Y- Oui mais il va bien. (tout bas) Je crois qu’il va bien.

H- Et il t’a appelée pour un peu de réconfort/

Y- oui il a rêvé qu’il m’arrivait quelque chose et ça l’a réveillé.

Mi – il s’est fait recoudre ?

Y- Oui.

Mi – Et il n’a rien dit ?

Y- Non, il a juste pleuré en silence.

Ils arrivent et ils toquent et c’est Thomas qui les accueille

T- Salut, entrez !

Mi – Elle n’est pas là, Lilli ?

T- Non elle est à la pharmacie pour Ulrich.

Ta – Oui, Yumi nous araconté.

Y- Il est où ?

T- Dans sa chambre, il fait ses devoirs ou il cauchemarde

Y- Je vais le voir il ma appelais tout à l’heure.

Yumi se dirige vers la chambre d’Ulrich et elle tape.

U- C’est qui ? Yumi ?

Y- Oui c’est moi, je peux rentrer ?

U- Bien sûr !

Elle rentre et voit Ulrich en sueur et les yeux rouges par les larmes.

Y- Comment tu te sens ?

U- j’ai rêvé que je te tuais, ce qui m’a horrifié donc je me sens comme si on m’avait frappé jusqu’à la mort.

Y- Sur une échelle de 0 a 10, la douleur, c’est quoi ?

U- 10 au moins !

Yumi envoie un message à Jeremy et elle regarde Ulrich.

Y- Tu as fait tes devoirs ?

U- Non, je t’ai attendue, je (se mettant à pleurer) j’ai eu peur pour ce qui va arriver, j’ai peur de te faire mal !

Y- Tu ne me feras jamais mal, tu m’aimes trop pour ça !

U- Tu as raison, mais j’ai eu peur, il y a quoi à faire ?

Y- Des maths.

U- On veut ma mort !

Y- Allez, je vais t’aider.

Ils s’installent au bureau et Yumi l’aide et lui explique pour qu’il finisse. A la fin, Ulrich range ses affaires et va se mettre à la fenêtre et Yumi le rejoint.

U- J’ai mal.

Y- Tu me fais de la peine à te voir comme ça.

U- je ne le fais pas exprès mais je veux que tu saches que jamais je ne vous ferais du mal.

Y- Je n’ai jamais dit le contraire.

Son téléphone sonne et elle décroche.

Y- Oui Jeremy ?

J- Passe-moi Ulrich.

Y- Ulrich, c’est pour toi.

Il prend le téléphone.

U- Oui allo ?

J- Ulrich, tu dois contrôler ta douleur pour ne pas faire n’importe quoi !

U- Je me contrôle, Jeremy. J’ai rêvé que je tuais Yumi et j’ai été traumatisé donc je t’assure que je me contrôle.

J- Bon, je te dis : passe une bonne soirée avec Yumi.

U- Si elle est là ce sera une bonne soirée.

Il raccroche et donne à Yumi le téléphone, et il va assoir sur son lit et la porte s’ouvre et laisse voir Lilli.

L- Mon fils, va te doucher, tu es en sueur. Après, je te donne tes médicaments.

U- oui maman !

Il se lève et va dans la salle de bain, Yumi va avec sa marraine dans le salon et Ulrich au bout de 20 minutes redescend habillé avec un débardeur et un baggy vert kaki, et il va s’asseoir à côté de Yumi et de sa mère.

L- Bon, tiens, le cachet, je vais chercher la crème.

Ulrich avale le cachet et Lilli revient avec la crème et lui met sur le bras mais elle est gris argenté.

U- Hé mais ça fait mal, ça brûle !

L- C’est normal, c’est pour guérir.

U- C’est normal que ce soit argenté ?

L- C’est une crème spéciale pour les cicatrices.

U- Oui, bon, j’ai rien dit.

C- Ca fera du bien.

U- Tu ne commences pas !

C- D’accord mais c’est parce que tu sais quelque chose que je vais rien dire.

L- quoi ?

U- Rien une amie a elle craque pour moi.

H- T’es pas jalouse, Yumi ?

Y- Non pourquoi, il fait ce qu’il veut.

L- Voilà, bon on passe à table.

Ils vont s’asseoir et les grands parlent entre eux et Ulrich et Yumi se taquinent.

U- Bon, t’as fini ?

Y- C’est toi qui commences.

U- Je vais te lancer de l’eau, tu va voir !

Y- tu fais ça, je te parle plus !

U- Bon d’accord t’as gagné je te fais des chatouilles.

Il commence à la chatouiller et Yumi dit en rigolant :

Y- Ulrich arrête je t’en prie !

U- Bah voila tu es plus sage !

Après avoir mangé, les grand et Hiroki parlent, Chloé est dans sa chambre et Ulrich et Yumi sont dans sa chambre.

U- Je sens que la nuit va être longue !

Y- Mais non et si tu as un problème je suis là ou tu m’appelle

U- Heureusement que je t’ai, belle japonaise.

Y- Mais c’est normal, bel allemand.

U- Tu sais que je t’adore.

Yumi rougit et lui embrasse la joue.

Y- Et moi aussi.

La porte s’ouvre sur Minako qui dit a sa fille :

Mi – On va y aller, Yumi.

L- Mais non elle va dormir ici il est tard et demain ils ont école.

Mi- D’accord, ça ne te dérange pas, Yumi ?

Y- Non, pas du tout.

Mi – Bon hé bien bonne nuit et à demain Yumi, bonne nuit Ulrich.

U- Bonne nuit à toi aussi !

Les parents de yumi et son frère partent, et Chloé part pour son rendez-vous, et Thomas met un matelas pour Yumi, ils se couchent et partent pour le pays des rêves. Pour Ulrich, le pays des cauchemars. Il rêve qu’il prend un couteau et qu’il tue Yumi d’une mort lente, et il la regarde.

CHAPITRE 3 : Une virée nocturne pleine de révélations

Ulrich se réveille en sursaut et en sueur, il se lève sans faire de bruit et il va dans la cuisine où il se passe la tête sous l’eau, Yumi se réveille et va vers la cuisine où elle voit Ulrich se mettre la tête sous l’eau, elle chuchote pour ne pas réveiller Thomas et Lilli.

Y- Ca ne va pas ?

U- J’ai encore rêvé de te tuer, mais cette fois si c’était inhumain ! Je… Je te tuais avec un couteau et tu mourais lentement et je te regardais.

Y- Ca va aller, tu as encore mal.

U- C’est horrible, je vais aller faire une balade dans le parc avec Rex tu veux venir ?

Y- Oui.

Ils se préparent et ils appellent Rex et ils sortent et se dirigent vers le parc ou ils regardent les étoiles.

Y- C’est beau.

U- Oui, mais tu es plus belle et tes yeux avec la lune sont magnifiques/

Y- Merci Ulrich toi aussi tu es beau.

U- Yumi, il faut que je te dise, j’ai peur.

Y- Peur de quoi ?

U- Yumi, dans mes rêve je te tue de manière horrible et, et si je le faisais sur le coup de la douleur et que je ne me contrôle pas… J’ai peur de te faire du mal, Yumi.

Y- Tu ne me feras rien car tu tiens trop à moi et tu sais contrôler ta colère comme ta douleur

U- Mais si je n’y arrive pas, je (des larmes coulent sur son visage) je ne survivais pas en me disant que je vous ai fait du mal, je voudrais te demander de me surveiller.

Y- De te surveiller ?

U- Oui je ne suis pas du genre à demander ça mais je ne veux courir aucun risque pour vous.

Y- Tu es sur ? Et si je n’y arrive pas ?

U- fais le par tous les moyens.

Y- Ne me demande pas ça, Ulrich, je t’en prie !

U- Yumi, tu en viendras aux mains s’il le faut je ne t’en voudrai pas.

Y- Je ne pourrais jamais faire ça.

U- Je te fais confiance, mais promets moi de le faire, promets-le moi.

Y- Je te promets.

U- On rentre, il est tard.

Y- Si tu veux.

Ils repartent et croisent en chemin Chloé qui rentre et elle dit :

C- mais vous faites quoi à cette heure dehors ?

U-on est allés se balader et pas un mot sinon je dis pour ton vrai rendez-vous !

C- Ok mais allez vous coucher.

Ils rentrent doucement et vont se coucher ; Ulrich repart pour le pays du cauchemar.

Donc voila la version sens faut du chapitre 1 a 3 et je doit dire un grand merci a l'anonyme de prendre du temps pour corriger donc merci a toi .
Dernière édition par Ulrich and yumi le 25 Aoû 2014, 13:43, édité 3 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 18 Juil 2014, 20:40

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

coucou c'est pour vous dire que le chapitre 4,5,7 corrigée sont en route et je vais vous dire même si il sont des faut j'ai corriger le plus importent et normalement je vais avoir l'aide de L'anonyme pour m'aidée a corriger les faute voila
Dernière édition par Ulrich and yumi le 21 Juil 2014, 17:53, édité 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 19 Juil 2014, 00:55

chapitre 4a7

salut donc je vous mais le chapitre 4 a 7 qui sont corriger donc bonne lecture


CHAPITRE 4 : Une mauvaise journée pour Ulrich

Notre chapitre commence dans un cauchemar d’Ulrich, il rêve qu’il est dans le collège et qu’il a coupé Yumi à des endroits précis. Elle lui dit :

Y- Ulrich, non, ne fais pas sa tu es sur le coup de la douleur !

Ulrich s’approche de Yumi, le couteau à la main, et le plante dans le cœur de Yumi. Il se réveille en criant

U- NON !!!!!

Il se redresse. Il est en sueur et il regarde où il est et remarque qu’il est 2h30 du matin et qu’il est chez lui et que Yumi dort. Il se met la tête dans les genoux et pleure de douleur, et de la douleur qu’il peut faire à Yumi, mais il tombe de fatigue et se rendort en faisant des cauchemars. Le lendemain, Lilli vient dans la chambre d’Ulrich et voit Ulrich dans ses couvertures et en sueur, et Yumi dort paisiblement. Elle vient la réveiller en lui disant :

L- Yumi, réveille-toi !

Y- Oui, j’arrive !

Lilli part en direction de son fils et l’embrasse sur la joue pour le réveiller et lui dit :

L- Ulrich, on se réveille, il est l’heure !

U, en dormant – S’il te plait, maman, je suis fatigué, je veux dormir !

L- Non, tu te lèves, tu va être en retard. Yumi, quand tu te lèves, tu le fais se lever !

Y- Oui.

Lilli part de la chambre, et Yumi se lève, va vers Ulrich et le secoue doucement.

Y- Allez, lève-toi, bel allemand !

U- Vu comme ça, j’arrive !

Ulrich se lève et Yumi voit son visage, avec des cernes et mi – endormi mi –réveillé. Elle lui demande :

Y- Mais t’as fait quoi cette nuit ?

U- J’n’ai pas dormi, je me suis réveillé à 2h30 du matin à cause d’un cauchemar et je me suis rendormi ; ça a duré jusqu’à ce matin où je ne faisais pas de cauchemar.

Y- Tu sais qu’aujourd’hui on doit faire la déclaration ?

U- Hein, on est lundi ?

Y- Oui, hier on était dimanche. Allez, va t’habiller, on va être en retard !

U- Oui, mais je tombe de fatigue !

Y- Allez, on se motive, et diS-toi que je suis là pour t’aider.

U- Bon, d’accord, je me lève et c’est pour toi !

Ulrich se lève, prend des affaires et va se doucher, il s’habille d’un débardeur noir et d’un pantA-court blanc puma, il se coiffe et il descend ou l’attendent Chloé, Yumi, Thomas et Lilli qui prennent leur petit déjeuner. Il va s’asseoir à côté de Yumi et sa sœur lui dit :

C- Bah alors, on n’a pas dormi, Ulrich ?

U- Non, je n’ai pratiquement pas dormi.

L- Tu as pris tes cachets ce matin ?

U- Oui, mais la crème tu me la mets ?

L- Oui, allez, viens !
Ulrich se lève avec sa mère et il va dans la salle de bain où elle lui met la crème argentée et il dit en faisant une grimace :

U- Ca brûle !

L- Courage !

Ulrich se crispe et Lilli lui met la crème en le massant. Ils reviennent s’asseoir à table où ils finissent de manger et Lilli dit à sa fille après avoir fini de manger :

L- Tu les accompagnes puisque c’est sur ta route !

C- Oui, maman, mais je me dépêche car je vais être en retard !

U- Nous aussi on y va, maman.

L- Tiens, tu donneras ça a l’infirmière

U- Oui. Allez, au revoir maman et papa !

Y- Au revoir Thomas et Lilli !

L- C’est une façon de dire au revoir à sa mère, mon fils ?

Ulrich se retourne et embrasse sa mère et son père et il dit :

U- Bon, on y va.

Ils se dirigent vers la porte, sortent et partent pour le collège pour Ulrich et Yumi et le lycée pour Chloé. Une fois arrivé, Ulrich embrasse sa sœur et Yumi l’embrasse aussi, et Ulrich dit :

U- Passe une bonne journée, et passe me voir !

C- Mais oui, je ne vais pas t’oublier, petit monstre !

Ulrich et Yumi entrent dans le collège et vont au banc où sont Jeremy et Aelita qui s’embrassent et Odd et Athéna pareil ; ils arrivent sent faire de bruit et ils disent ?

Y&U- On ne vous dérange pas ?

O- Non, mais vous êtes arrivés ensemble !

U, rouge – Oui mais ce n’est pas ce que vous croyez : elle a dormi chez moi et on et partis ensemble !

J et O– Oui, c’est ça !

At – Alors, bien dormi dans la maison du râleur ?

Y- Oui, on peut dire ça – en lançant un regard a Ulrich.

A- Et toi Ulrich bien dormi ?

U- Si j’ai bien dormie ? Je n’ai pas dormi de toute la nuit, j’ai fait que des cauchemars et je me réveille et je me rendors jusqu'à 6h où j’ai dormi sans faire de cauchemar, mais j’ai jamais aussi mal dormi !

O- On va avoir la bonne humeur d’Ulrich, dites moi !

U- Oui, et si tu continues ça va empirer !

Yumi lui prend la main en signe de se calmer, ce qu’il fait tout de suite.

J- Vous êtes prêts pour un cour d’espagnol ?

U- c’est ce matin ?!

At – Toi, tu as vraiment mal dormi !

U- Je ne peux pas dire le contraire.

La sonnerie retentit et Yumi dit à Ulrich :

Y- tu es prêt, bel allemand, pour ta déclaration ?

O- Quoi, tu vas lui dire à Yumi ?!

U- Mais non, on devait faire une déclaration en espagnol, ce qui remonterait notre moyenne. C’est pour ça qu’on et partis hier.

A- Je vois. Tu nous fais ça bien, Ulrich !

U, en faisant la révérence - Si, guapa Aelita, lo haría como si ser para ti.

J- quoi, tu es amoureux de Aelita !!?

U, ironiquement - Si, soy loco por ella, ella mi tomado mi corazón

J- Je vais te tuer !

U- Hé, je plaisante Jeremy c’est une blague, je le ferais dans le sens pour elle, vu que c’est ma petite sœur, je lui dirai « je t’aime ».

A- Tu es sûr que tu vas bien ?

U- Fatigué, mais si je suis là c’est que tout va bien.

O- Allez, on y va pour ne pas être en retard.

U- QUOI !!, Odd rendez moi mon Odd, celui qui est le vrai !

At – On a deux garçons contaminés, on est fichus !

O- On va être en retard pour voir la belle déclaration d’Ulrich à sa Yumi !

U, rouge – C’est pas ma Yumi, c’est la Yumi !

Ils se mettent en route pour la classe d’espagnol quand Sissi arrive devant Ulrich et lui dit :

S- Mon Ulrich, tu étais où hier ?

U- Chez moi avec Yumi.

S- Ca va, tu n’as pas eu trop mal de me laisser !

U- Non, j’ai eu mal de laisser Odd tout seul avec toi !

S- Mais, avec le corbeau juste à côté de toi, tu vas mourir ! Viens à côté de moi.

U- Je préfère me refaire mordre que de venir avec toi, et Yumi n’est pas un corbeau, c’est un ange, et elle me soutient. Toi, tu es le diable !

Sissi part en pleurs devant les paroles du jeune allemand et Odd dit :

O- Alors là bravo, si j’avais un trophée je te le donnerais pour le plus beau remballage de Sissi !

A- T’y as pas été un peu fort là ?

U- Je te parie que dans une heure elle reviendra.

At – J’en suis pas si sure.

Y, tout bas – C’est sur le coup de la douleur que tu as dit ça ?

U- Pour elle oui, pour toi non.

Yumi rougit et elle dit :

Y, rouge – Bon, on y va.

Tous – Oui.

Ils vont dans la classe et vont s’asseoir a leur place, c’est-à-dire Jeremy à côté de Aelita, Odd à côté de Athéna ; et je vous laisse deviner où Ulrich et Yumi sont : côte à côte évidemment. Ulrich regarde ses morsures recouvertes d’argenté et le prof dit, en français pour changer :

P- Ulrich et Yumi vont nous faire une déclaration d’amour en espagnol, venez Ulrich et Yumi avec votre feuille.

Yumi se lève mais Ulrich, lui, regarde toujours sa morsure, et Yumi le tire de ses pensées en le secouant.

Y- Ulrich, Ulrich on y va !

U- hein, quoi ?

Y- Lève-toi, on va faire la déclaration. (tout bas) Tu as mal ?

U- Oui, mais c’est contrôlable.

Ils prennent leur feuille, vont près du professeur, et commencent à lire.

U- De acuerdo, Yumi el primer hígado o yo te es visto cettai en un gimnasio para un combate, pero para mí cettai el golpe de rayo, callado y siempre en mis pensar por la noche yo sueña de abrazarte y el día de ponerte en mis brazos y de te estaría contra mí, jamás sentí su para ninguna chica sino no son de semple amorío para mes es grande amorts callado mi enterado tiene quererte pero te tomé no se entera de mí tiene olvidarte y te tomé no me eche no le sostendría tú y mi droga y tú y mi corazón te quiero.

Y- Ulrich, tengo el tiempo largo rechazar pero sentimiento por temor de que tú me rechaza y temor de que no sientes la misma cosa, sino desde quond es encontraba mi corazón late más rápidamente y yo tengo dolor tiene hablarte pero yo te quiero y yo estaría listo tiene matarme para ti porque tú y mi razón para vivir, te gusto alzapaño yo.

P- Bravo Ulrich y Yumi, Ulrich tú ser muy se inserta en tu declaración, y callando a enamorado ?

U, rouge - Oh, no soy amiga justa con ella pero muy próxima de ella.

P- Bono le haría volver a montar su media Ulrich y Yumi ir tiene su sitio, y Ulrich no adormezcas sobre su oficina.

Ils retournent à leur place et Ulrich dit tout bas :

U- Il finira par me faire devenir rouge de honte !

Y- Ca va aller, le bras ? Tu avais l’air souffrant quand tu m’as parlé.

U- Je vais bien, ne t’inquiète pas.

Y- Ne me mens pas, Ulrich, tu as mal.

U, énervé mais tout bas – Je te dis que je vais bien, fais-moi confiance !

Y- Ulrich, calme-toi, je fais ça pour toi !

U- Je suis désolé, mais je commence à avoir mal.

Y- C’est rien tant que je n’en viens pas aux mains.

U- Tu devras le faire même ; si tu devaiis me frapper jusqu'à ce que je m’évanouisse, je ne t’en voudrais pas.

Y- Tu me fais peur, Ulrich.

U- Je ne le fais pas exprès, mais je ne veux pas qu’il vous arrive malheur par ma faute.

O- Tu nous feras rien, Ulrich.

U- Tu crois ? Je ne sais pas ce que je peux faire sur le coup de la douleur.

At – Tu nous connais, on sera là pour t’empêcher de faire une bêtise.

U- Je pourrais vous faire du mal, en m’empêchant de faire des bêtises.

P- Stern, c’est pas fini de parler ? allez chez le proviseur !

U- Mais je disais rien, monsieur, je regardais et je respirais par la bouche. Je… Je me sens pas bien, je peux aller a l’infirmerie ?

P- Heu, oui, Athéna, accompagnez-le.

At – Heu, oui.

Ulrich se lève et va avec Athéna dehors, et elle lui dit :

At – Pourquoi ?

U- J’ai mal au bras et je dois donner ça a l’infirmière.

At – Tu as si mal que ça ?

U- Je me suis contrôlé pour le professeur et j’aurais pu m’énerver.

At – Je vois. Bon tu y es, on se voit pour le cours de maths.

U- Oui, dis à Yumi de prendre mes affaires et mes cours et dit lui désolé de ma part.

At – Je le ferai, allez. On a une tradition chez nous pour les souffrants.

Elle l’embrasse sur la joue et elle dit en espagnol :

At - Buen coraje y tiene todo tiene el heur.

U- Merci mais ne fais pas ça tout le temps, pour Odd et pour heu…
At – Ne t’en fais j’aime Odd mais toi tu es mon grand frère et tu aimes Yumi et j’ai le droit d’embrasser mon grand frère !

U, rouge – Heu pour Yumi je ne suis pas amoureux d’elle mais pour ma petite sœur, je veux bien.

At – Allez, au cours de maths grand frère !

U- Oui si j’y suis.

Elle part et Ulrich tape a la porte et rentre. Yolande dit :

Yo – Ulrich mais que faites vous là ?

U- Je me suis fait mordre par mon chien et j’ai mal. Je devais vous donner ça.

Ulrich lui donne le papier et Yolande le lit et dit :

Yo – Bien, viens t’asseoir, je vais te soigner.

Ulrich s’assied et Yolande revient avec la crème et le médicament.

Yo – Ca vous est arrivé comment ?

U- Pour des raisons qui ne concernent que moi.

Yo – Prenez ça.

Ulrich prend le cachet et l’avale. Yolande lui prend la crème et lui masse la morsure avec.

U- Ca fait mal et ça me brûle.

Yo- C’est normal, ça recrée de la peau et la chauffe pour la coller a votre peau.

U- C’est pour ça alors. Je peux vous poser une question ? Mais elle doit rester entre nous.

Yo – Allez-y.

U- Si la douleur est trop forte et que je ne prends pas mes cachets à temps, qu’est-ce qui se passera ?

Yo – Votre douleur sera trop forte et vous voudrez vous soulager par la colère et vous tomberez dans les pommes.

U- Merci, je vais aller à mon prochain cours, et merci pour m’avoir soulagé et bonne journée.

Yo – Ulrich, revenez à 16h30, accompagné.

U- Heu d’accord.

Il part et va dans la prochaine salle où se trouvent ses amis, il va s’asseoir à côté de Yumi qui lui dit :

Y- Tu vas mieux ?

U- Oui mais je dois revenir à 16h30 accompagner, tu pourras venir ?

Y- Si tu veux, je t’ai pris tes cours, mais pourquoi désolé ?

U- Désolé de te faire du travail en plus.

Y, attendrie par le geste de son ami- Si je le fais c’est que je le veux.

U- Tu es vraiment aux petits soins avec moi.

Y – Je ne vais pas laisser mon bel allemand tous seul et sans aide.

U- Mais ma japonaise va se tuer à la tache à me chouchouter comme ça.

Mh- Ulrich, répondez a ce calcul.

U – Heu…

J, tout bas – 99857

U- 99857, heu, madame.

Mh – Merci Jeremy. Et toi Ulrich, tu écoutes !

U- Oui, madame.

Y- Tu n’as pas de chance avec les professeurs.

U- Ils le font exprès.

Yumi rit et ce rire fait fondre le cœur de Ulrich qui est perdu dans ce son qui pour lui est celui d’un ange ; Ulrich se rappelle de toutes les fois où Yumi et lui avaient été pris de fou rire et pendant tout le cours, Ulrich rêvasse, ce qui n’échappe pas à Yumi qui le regarde. A la fin du cours, la petite bande alla s’asseoir près des distributeurs et ils parlent de la douleur d’Ulrich, qui en a marre et le fait comprendre.

At – Mais tu dis que tu n’as pas mal alors que tu as mal.

Ulrich veut répliquer, mais William arrive et dit à Ulrich :

W- Alors Stern, on est un robot vu la tache sur le bras !

U, énervé – La ferme William ou je te casse quelque chose !

Y- Calme toi, Ulrich !

W- Oui calme, Stern de fer (se tournant vers Yumi ) dis, on t’a déjà dit que tu étais très belle ; tu veux venir avec moi au ciné ce soir ?

Pour Ulrich, ce fut la parole de trop. Il part vers le gymnase et Yumi dit :

Y – T’es content de toi ? Tu l’as énervé.

W- Oui, on va pouvoir se rapprocher plus.

Il se rapproche de Yumi mais trop pour Odd qui lui donne un coup de poing dans le ventre.

O- tu ne touches pas Yumi et tu dis rien à Ulrich qui a du bien se retenir pour ne pas se mettre à te frapper.

At – Oui c’est vrai ça du être dur pour lui. On va le voir.

Ils partent pour le gymnase et en entrant ils voient Ulrich donner des coups sur un mur a s’en faire saigner et pleure de douleur, tant et si bien qu’il tombe à genoux et continue de frapper le mur en disant des paroles dures pour lui.

U- Tu n’es qu’un gros con Ulrich tu vas perdre Yumi et William je le tuerai même si je dois mourir pour ça. Je le déteste et je passe ma douleur par la violence ; je ne veux plus qu’ils m’approche, je vais le tuer et je ne pourrai en vouloir qu’à moi-même.

Il met ses mains sur son visage et hurle :

U- YUMI PARDON POUR TOUT CE QUE JE TE FAIS SUBIR. JE SUIS DESOLE MAIS TU ES LA PERSONNE EN QUI J’AI LE PLUS CONFIANCE. PARDONNE-MOI JE T’EN PRIE, NE M’ABANDONNE PAS, JE NE POURAIS PAS SURVRIVRE, JE SUIS DESOLE, JE SUIS QU’UN EGOISTE. J’AI TOUJOURS PENSE QU’A MOI ET JAMAIS A TOI OU AUX AUTRES. JE SUIS CON DE VOUS FAIRE SUBIR CA.

Il recommence à taper sur le mur qui est recouvert de son sang et il donne des coups de plus en plus forts et crie de douleur, mais il retombe à terre et regarde ses mains rouges de sang. Il hurle.

U- MAIS QU’EST-CE QUE J’AI DIT ? DE DEMANDER A YUMI QU’ELLE ME SURVEILLE, JE VAIS LUI FAIRE PLUS DE MAL QUE JE M’EN FAIS A MOI-MEME EN ME TAPANT LES MAINS DANS UN MUR POUR FAIRE PASSER LA DOULEUR DE MON CŒUR.

Il se passe les mains sur le visage et pose la tête sur un mur et continue de pleurer en mettent ses mains sur le mur. Odd chuchote a Yumi :

O- tu devais le surveiller ?

Y- Je ne vous l’ai pas dit, mais hier soir, Ulrich s’est relevé et est allé se mouiller la figure et il m’a dit qu’il allait faire un tour avec Rex, et il m’a proposé de venir et je ne voulais pas qu’il lui arrive quelque chose. On est partis dans un parc et il m’a dit de le surveiller car il avait peur de nous faire mal et je ne voulais pas car il a dit que je devais utiliser tous les manières pour le calmer ( avec un pincement au cœur ) en arrivant même au mains.

At– Il doit vraiment souffrir.

Ulrich hurle de douleur et Yumi commence à avoir peur et chuchote :

Y- Je commence à avoir peur, c’est la première fois que je le vois comme ça, je ne pourrai jamais lui faire ça.

U- YUMI !!!!!!!!!

O- tu vois, il a peur, il a besoin de toi.

U- JE VAIS VOUS FAIRE DU MAL, JE, PAS TOI JE NE PEUX PAS JE NE VEUX PAS TE FAIRE CA JE T’EN PRIE YUMI !!!!!!!!!

Y – Je peux pas lui faire ça je peux pas !

U- JE NE LES MERITE PAS, JE NE LA MERITE PAS.

A- Il le faut, Yumi. il souffre.

J- Elle a raison, il se fait du mal, Yumi. Il le faut.

Yumi s’avance vers lui avec ses amis.

(Note de l’auteur : il et 00h31 et je pleure en écrivant ; ça fait peur)

Elle le regarde et l’appelle.

Y- Ulrich arrête calme-toi.

U- JE N’Y ARRIVE PAS, AIDE MOI JE TEN PRIE.

Yumi se met à pleurer et lui dit :

Y- Ne me demande pas ça, je t’en prie Ulrich je peux pas JE T’EN PRIE !

U- ODD FAIS LE JE T’EN PRIE, FAIS-LE !

Odd s’avance et commence à le taper dans le ventre, Yumi pleure dans les bras de Aelita qui regarde. Odd lui donne des coups de poing et Ulrich hurle de douleur.
Jeremy prend Aelita et Yumi dans ses bras. Athéna se retient de pleurer mais sait que c’est pour lui, et Yumi hurle de douleur pour Ulrich et dit :

Y- STOP, STOP ODD TU LUI FAIS MAL !

U- ODD, CONTINUE !

Odd continue jusqu'à ce qu’Ulrich lui prenne le bras et lui dise :

U- Stop, c’est bon merci.

Odd commence à verser quelques larmes et dit :
.
O- De rien, vieux frère, mais tu es sur que tu es calmé ?

U- Oui, j’ai mal au ventre mais ça va.

Ulrich ferme les yeux et demande :

U- Où est Yumi, elle va bien ? Sinon je suis mort.

Yumi s’avance vers lui et le prend dans ses bras.

Y- je suis là, désolée de ne pas l’avoir fait !

U- Ce n’est pas grave mais je te dis merci, merci d’être là.

Y- Je ne te laisserai jamais, Ulrich.

At – Ulrich tes mains sont couvertes de sang !

U- Je vais bien ne t’en fais pas je peux les bouger.

Y- Ne me refais jamais ça !

U- Je ne peux rien te jurer mais je le ferai.

A- Tu es sur que tu vas bien ?

U- Oui, je vais mieux, mais j’ai faim !

O- Tu lis dans mes pensées !

Tous – ODD tu es un goinfre !

O- Et pourquoi vous dites rien à Ulrich ?

Y- Parce que.

O- C’est le chouchou ce n’est pas juste !

U- Je vais me laver les mains, je reviens.

Ulrich part laver ses mains et revient. Il dit avec un grand sourire :

U- Bon, on y va.

O- Oui !

Ils partent pour le réfectoire et prennent de quoi manger et vont s’asseoir à une table ou il discutent
.
J- J’ai oublié de vous le dire mais Xana et mort et rayé du monde.

Tous – QUOI !!!!!

J- Hier j’ai lancé un virus sur le cœur de Lyoko et il s’est dispersé dans Xana qui a été détruit.

U- Mais c’est super et Lyoko va bien ?

J- C’est comme une planète non habitée.

Sissi arriva vers Ulrich et dit :

S- Mon Ulrich, pourquoi tu a du argenté sur l’avant-bras ?

U- Je me suis fait mordre.

S- Par qui ? Yumi ?

U- Mais ça va pas ? Yumi a pas des dents de chien et pourquoi elle aurait fait ça ?

S- Pour que tu sortes avec elle, ce corbeau !

U- De 1 elle ne fera jamais ça, de 2 ce n’est pas un corbeau ; pour moi, c’est tout simplement un ange, toujours là pour aider, mais pour toi je n’ai pas de mot, Odd, prends le relai !

O- Avec plaisir : tu vois, Sissi ? Ulrich ne t’aime pas, son cœur a été pris et Yumi n’est pas un corbeau mais Ulrich a bien mieux les mots pour ça donc Sissi tu et un thon voilà !

Sissi part et William arrive

O- Mais c’est les chaises musicales ou quoi ?

U- J’en sais rien mais ça commence à me saouler !

W- Alors Stern de fer on va mieux ?

U- Non puisque tu es là !

W- Oui, Yumi, tu viens alors avec moi au ciné ?

U- Tu ne vois pas que tu nous saoules, et moi particulièrement, donc dégage si tu ne veux pas que je m’énerve !

W- Ne sois pas jaloux, Stern, tu l’auras un jour ou jamais !

U- MAIS YUMI N’EST PAS UN OBJET PUTAIN DU RESPECT POUR ELLE CA TE DIT RIEN ?

W- Tu vas te calmer, Stern. Je n’ai jamais dit quelle était un objet ; c’est toi qui la prend pour ça à faire tes crises de jalousie !

Ulrich se tait. Il se lève pour aller dans sa chambre, Yumi se lève et frappe William au visage.

Y- Si tu approches Ulrich de toute la semaine, j’appelle ses parents et les miens.

Elle part et va dans la chambre d’Ulrich qui pleure sur son oreiller. Odd l’a suivie. Il dit :

O-laisse-moi faire !

Odd rentre dans la chambre et voit son « frère » pleurer dans son oreiller et il dit :

O- Ulrich, ne l’écoute pas, tu ne prends pas Yumi pour un objet !

U- Si, Odd. Je le fais depuis le début, mes crises de jalousie le montrent bien. Je suis nul, je ne mérite pas de l’avoir, il a raison !

O- NON, il n’a pas raison ; si tu prenais Yumi pour un objet, tu ne la défendrais pas, tu lui dirais des choses horribles et tu ne la respecterais pas.

U- Tu as raison mais je me dis que mes crises de jalousie l’affectent et que je continue malgré tout.

Y- Non, je vais bien, Ulrich. Ne dis plus jamais que tu me mérites pas, je suis là pour toi et c’est pas de la pitié.

U- Je suis heureux de t’avoir, Yumi.

Y- Moi aussi je suis heureuse de t’avoir, Ulrich.

O- Bon, tu viens, on va dans la cour, on a étude tout la journée.

U- Non, je vais dormir, mais que quelqu’un me réveille a 16h30.

O- Ok, on te laisse.

Ils sortent de la chambre et Ulrich s’endort dans son lit, et pour une fois, il ne fait pas de cauchemar. A 16h30 ils viennent tous le réveiller et Odd dit a Ulrich :

O- Ulrich, il y a Yumi qui veut t’embrasser !

U- QUOI ? Mais heu, je me suis fait avoir !

O- Je t’ai eu ! C’est pour te dire qu’il est 16h30.

U- Je vais y aller.

At- Tu vas où ?

U- Je dois aller à l’infirmerie accompagné.

Tous- On vient !

Ils descendent des dortoirs et vont à l’infirmerie.

Yo – Oui, entrez, Ulrich.

Ulrich rentre et Yolande lui dit :

Yo – Allez vous coucher sur le lit.

Ulrich va se coucher sur le lit et Yolande dit :

Yo – On peut lui tenir la main.

Yumi prend la main du beau brun et Yolande ramène une seringue.

U- Mais vous faites quoi ?

Yo – Le médecin dit dans l’ordonnance de faire une piqure de décontractant sur la morsure.

U- Je parie que je vais avoir mal.

Yo – Je vous mentirais en disant le contraire. Allez, donnez-moi votre bras.

Ulrich lui donne son bras et Yolande le pique et lui injecte le produit.

Yo –Voilà, vous dormirez mieux.

U- J’espère, bon bah au revoir !

Yo – Revenez quand vous avez mal.

U – Oui.

Ils sortent et ils se dirigent vers la chambre des deux garçons, Ulrich se met à dessiner et Odd fait rire les autres.

O- Et la je lui envoie dans la figure alors qu’il dormait !

Ils éclatent de rire et Odd dit à Ulrich :

O- Tu dessines quoi ?

U- Rien d’important.

O- Si, j’aime quand tu dessines ça revient sur ton passé ou tes émotions.

U- Bah rien je dessine mon chien a l’âge de 1 mois.

O- Fais voir !

Ulrich se retourne et montre à ses amis le dessin qu’il a réalisé.

J- c’est super bien fait !

A – Oui, tu dessines mieux qu’Odd !

O – Bah sympa !

U – Je sais faire que quelques dessins et croquis mais rien de plus.

At – Toi, ça va mieux.

U- Oui j’avoue que ça m’a fait du bien la piqure.

Y- Ca se voit, bon, je vais devoir y aller.

U- Attends, je te raccompagne.

Y- D’accord, a demain les amis.

Tous – A demain Yumi !

O- Et pas de bêtise, Ulrich !

U- Oui, Odd.

O – Appelez un médecin, Ulrich ne va pas bien !

U- Si, je vais très bien. Bon, à toute !

Ils sortent et se dirigent vers la maison de Yumi tout en parlant.

U- Tu sais, je te trouve très belle !

Y- Tu ne vas pas faire comme William !

U- Là, tu me fais mal en me disant ça. Je ne suis pas William, je pense ce que je dis ; c’est pas de la drague !

Y- Tu m’as fait peur.

U- J’aime bien te faire peur.

Y- Donc tu l’as fait exprès ce midi ?

U- Non, j’ai vraiment perdu le contrôle.

Y- Bon, fais attention quand tu dis des choses. Hé, c’est vrai que tu me trouves comme un ange ?

U, rouges tomate – Heu, oui, si je l’ai dit…

Ils arrivent devant chez Yumi et Yumi dit :

Y- Si tu as un problème dans la nuit, appelle-moi.

Elle lui embrasse le coin des lèvres et elle rentre chez elle, Ulrich reste cinq minutes en plan et repart tous content. Il va dans sa chambre et trouve Odd et Athéna s’embrassant sur le lit de Odd, il sourit en le voyant et va se rasseoir à son bureau où il dessine Yumi, et il pense :

U, pensée – Yumi tu me rends tellement heureux même si j’ai mal. Je te veux à mes côtés pour que tu m’aimes et je t’ai dans la tête et dans le sang, tu me rends fou je t’aime tellement.

Odd le sort de sa pensée avec Athéna en lui disant :

O- Ca va, Ulrich ?

U- Oui, très bien.

At – Ouh, toi, Yumi t’a embrassé !

U, rouge – Non, pas du tout, je dessine.

Odd et Athéna vont vers lui et il voient Yumi dessinée et Odd dit avec Athéna :

A&O- Ouh, toi, tu vas très bien, même, pour que tu dessines Yumi !

U- Arrête ! Bon, on va manger ?
O&A- Oui !

Ils vont dans la chambre de Jeremy qui embrasse Aelita et Odd claque la porte contre le mur. Jeremy dit :

J -Ca va pas bien de claquer la porte comme ça !

O- Si, on vient vous chercher pour manger.

j –On arrive.

Ils se lèvent et vont avec leur amis au réfectoire ou ils mange mais William arrive et dit :
W- Alors Ulrich, on a décidé de laisser Yumi ?

U- Non, je ne vais pas la laisser, et toi tu peux partir !

W- Non car je veux te faire comprendre que Yumi ne t’aime pas parce qu’elle m’a embrassé quand tu n’étais pas là et tes amis non plus, donc tu ne peux pas savoir si c’est vrai ou faux.

O, tout bas - Préparez vous à le retenir !

CHAPITRE 5 :L’amour prend le dessus

Ulrich se lève et prend au passage William, et il l’entraine dehors. Dehors, il lui fait un coup de poing dans le nez et il part dans sa chambre. Quand il arrive à sa chambre, il prend de quoi se doucher et se douche. Il pense à ce qu’a dit William. Il ne pouvait savoir si c’était vrai ou faux. Il a une idée. Il sort de sa douche, se sèche et s’habille ; et il va dans sa chambre où il n’y avait personne à part Kiwi qui le regarde, il prend son téléphone et appelle Yumi. Il attend quelques secondes et elle décroche.

Y- Oui, allo ?

U- Yumi, c’est Ulrich.

Y- Ca ne va pas ?

U- Si, enfin non, je ne sais pas.

Y- Tu me fais peur, qu’est-ce qu’il y a ?

U- William est venu tout à l’heure nous parler, et il nous a dit que tu l’avais embrassé pendant que je n’étais pas la et les autres non plus. Tu peu me dire si c’est vrai ou faux ? Je viens de lui casser le nez.

Y- Je peux te jurer que c’est faux, et demain il va comprendre sa douleur !

U- Tu me rassures.

Y- Tu n’as pas pensé que je l’ai embrassé quand même ?

U, gêné – Si. Je te demande pardon de croire ça de ta part.

Y- Ca ne fait rien, mais je te jure que je ne l’ai pas embrassé. Tu as réussi à te calmer ?

U- Avec l’aide d’une bonne douche, et la tienne maintenant.

Y- Tu aurais fait quoi si c’était vrai ?

U- Je serais parti me défouler et je lui aurais cassé le nez.

Y- Tu ne me ferais rien ?

U- Je ressens l’incapacité de te faire du mal par volonté, donc non.

Y- Ulrich, tu m’as fait peur en m’appelant.

U- Et tu aimes avoir peur par moi ?

Y- C’est vrais que venant de toi, c’est agréable.

U- Tu me fais aussi du bien en te voyant, Yumi.

Y- Tu vois, j’arrive à te faire changer d’humeur.

U- Oui, c’est parce que tu me connais par cœur.

Y- Toi aussi tu me connais par cœur.

U- Bah non je n’arrive pas à lire en toi.

Y- Tu peux me lire facilement, toi c’est tes yeux qui me disent tes émotions.

U- Bah toi je ne sais pas, je ne vois pas comment je peux.

Y- Tu veux que je te montre comment me lire ?

U- Je veux bien mais Jim va arriver et Odd aussi. Mais je pense demain.

Y- J’ai peur pour toi dans la nuit, Ulrich.

U- Ne t’en fais pas, il y a Odd et Jeremy, et je t’appelle s’il y a un problème.

Y- Oui on se voit demain alors. Bonne nuit Ulrich !

U- Bonne nuit, l’ange.

Il raccroche et il va se coucher et s’endort, Odd arrive et il le regarde et dit a Jeremy :

O- Je pense qu’il va bien, il dort.

J- Bon, on va se coucher. Bonne nuit Odd.

U- Bonne nuit Einstein.

Jeremy part se coucher et Odd va se coucher. En regardant Ulrich dormir, il dit :

O- Tu as fait quoi pour te faire dormir comme ça ?

Il s’endort sur ces paroles et part pour le pays des rêves, mais pour Ulrich, c’est un tout autre monde : il va dans le monde du cauchemar où il va passer une nuit épouvantable. La nuit est tombée sur paris, il est 00h01. Dans la chambre, deux adolescents. Un dormait paisiblement et l’autre tourne en rond dans son lit. Il cauchemarde. C’est Ulrich.
Nous allons dans le rêve d’Ulrich.

U- JE PEUX PAS ME CONTROLER, AIDE MOI JE TEN PRIE, AIDE MOI !

Odd lui donne des coups de plus en plus forts dans son ventre. Il pleure de douleur de devoir faire ça à son meilleur ami ; il s’en veut, Ulrich est couché au sol et crache du sang sous les yeux d’Aelita, Jeremy, Athéna et Yumi. Ils pleurent tous de voir ça.

U- JE N’EN PEUX PLUS. YUMI, MERCI POUR TOUT CE QUE TU AS FAIT. JE T AIME !

Il lâche un dernier regard à Odd et il ferme les yeux. Odd lui fait un massage cardiaque, mais en vain. il ne se réveillera pas.

Y- NON, REVIENS ULRICH NE ME LAISSE PAS, NON !!!!

Elle pleure. William arrive et tue Yumi, Jeremy, Odd, Aelita et Athéna. Ulrich se réveille par une voie qu’il connait bien.

O- Ulrich réveille-toi !

J- depuis combien de temps il est comme ça ?

O- Je ne sais pas, une bonne heure.

U- Où je suis ? Je suis mort ? Au paradis ?

O- non tu es vivant au collège.

U- Odd, tu es vivant, et toi aussi Jeremy !

Il leur saute au cou et leur dit en pleurant de soulagement :

U- J’ai eu peur de vous avoir perdus !

O- Tu es sur que tu vas bien ?

U- Je ne sais pas mais vous n’êtes pas morts !

J- Bah non, Odd m’a réveillé me disant que tu délirais donc je suis venu et sa fait 1h qu’on essaye de te réveiller.

U- C’est bon allez vous recoucher, je vais prendre l’air et je reviens.

O- Tu vas chez Yumi ?

U, rouge – Heu non, je vais dans le parc.

J- Oui, bon, bah bonne nuit !

Jeremy repart se coucher et Ulrich prend son portable et sort dans le parc où il appelle Yumi qui décroche :

Y- Ulrich c’est toi !

U- Oui je… J’ai encore rêvé.

Y- Passe chez moi.

U- Mais tes parents…

Y- ¨Passe par ma fenêtre.

U- Ok j’arrive.

Y- Allez, je t’attends

Il raccroche et court jusqu'à la maison de Yumi où il grimpe a la fenêtre et il entre dans sa chambre. Elle dit :

Y- alors t’as rêvé de quoi ?

U- Bah j’étais couché par terre et je ne contrôlais plus ma douleur, Odd me frappait au ventre et Jeremy, Aelita, Athéna et toi pleuriez, puis je n’en pouvais plus et je suis mort. William et venu et vous a tués, et je me suis fait réveiller par Odd et Jeremy.

Y- Tu as mal ?

U-Je ne sais pas, j’ai une boule au ventre mais je ne sens plus la douleur dans mon bras.

Y- Tant mieux pour toi !

U- Oui mais je sens que la nuit va être courte pour moi.

Y- tu dormiras en cours.

U- Non, je préfère mon lit, c’est plus confortable.

Y- Je dois dire que ce n’est pas faux. Tu vas réussir à te rendormir ?

U- Je pense. Je vais retourner dans le monde du cauchemar.

Y- Essaye de dormir un peu pour demain, on attaque avec sport en première heure.

U- Ils veulent tous me tuer.

Y- Et pour William, il s’est passé quoi ?

Ulrich lui raconte tout dans les moindres détails et Yumi lui dit :

Y- Il doit avoir mal.

U- Je ne sais pas, je suis parti directement pour aller prendre une douche et t’appeler pour être sûr.

Y- Tu me vois embrasser William ?

U- Non mais imagine s’il t’avait fait du mal pour que tu l’embrasses.

Y- Je lui aurais décroché une droite.

U- Moi je lui aurais cassé la tête.

Y- Oui et je vois bien le résultat.

U- Oui, mais j’aurais de quoi le faire taire, le proviseur ! Bon j’y vais il est déjà 1h 58 et il faut que tu dormes et moi aussi.

Il lui dit à demain et il part pour le chemin du collège, et quand il y arrive, il va dans sa chambre et se couche pour partir dans le pays des rêves.

CHAPITRE 6 : Une journée pleine de sport.

Le matin, à 6h30, le réveil sonne dans la chambre d’Ulrich et Odd, mais c’est Odd qui se réveille et Ulrich continue de dormir. Odd se lève et va vers son camarade de chambre et il le secoue en disant :

O- Ulrich, allez, on se lève !

Ulrich se retourne mais il passe sur sa morsure et saute du lit en criant :

U- Aïe ça fait mal !!!!!!!!!!

O- Bon, tu viens, on va à la douche !

Ils prennent leurs affaires et partent pour les douches où ils croisent Jeremy. Ils vont ensemble à la douche pendant qu’Aelita et Athéna sont au téléphone avec Yumi.

Y- Je suis inquiète pour Ulrich il s’est réveillé hier soir et il n’avait pas l’air bien.

A- Ca lui passera.

At – Mais oui il est robuste, le petit démon !

Y- Oui mais bon… On se voit au réfectoire.

Yumi raccroche et se met en route pour le collège. Pendant ce temps, Ulrich, Jeremy et Odd prennent leur petit déjeuner mais Ulrich dort en se tenant la tête, Aelita et Athéna arrivent et se mettent à côté de leurs petits copains et Aelita dit :

A- Alors, bien dormi ?

J- Non, on s’est fait réveiller par Ulrich qui délirait dans un cauchemar à minuit une.

O- Apparemment on était morts, hein Ulrich ?

U- …

O- Ulrich ?

Yumi arrive et va vers la table de la petit bande et s’assoit à côté d’Ulrich.

Y- Alors, bien dormi ?

O&J – Non.

Y – Et toi Ulrich ?

U- …..

Y- Ulrich ?

U-……..

Y- mais il dort !

At – Quoi, Ulrich réveille-toi !

U- zzz zzzz

O- Attends. Ulrich, y a Sissi qui t’a embrassé !

U- NON, PAS CA !

O- Bon, tu es réveillé.

U- Dis moi qu’elle m’a pas embrassé !

O- Non elle ne t’a pas embrassé a ma connaissance.

Ulrich se lève et court vers les toilettes.

Y- Je crois que tu l’as dégouté.

O- Je ne savais pas qu’il pensait ça de Sissi.

William arrive et dit à Yumi :

W- Alors, le Ulrich n’est pas la ?

Y- Non, mais toi tu viens dehors il faut qu’on parle.

W- Mais tout ce que tu veux ma japonaise.

Yumi le prend par le bras et l’emmène dehors et Odd dit :

O- Yumi va lui faire sa fête, et le pauvre Ulrich, je ne lui ferais plus ça !

Ulrich revient, vert, et se rassoit et Odd dit :

O- Je suis désolé mon vieux.

U- Ne me refais jamais ça !

A- En tout cas tu es vert.

J- Je confirme.

U- Elle est où Yumi ?

O- Elle est avec William.

Yumi revient en se massant le poing et s’assoit à côté de Ulrich :

Y- Bon il va se calmer maintenant.

U- Tu lui as fait quoi ?

Y- Disons que je lui ai rappelé que je pouvais lui faire mal, mais tu vas bien Ulrich ? Tu es blanc comme un linge !

U- Oui, j’ai juste vomi tous ce que j’avais dans l’estomac.

O- Je suis vraiment désolé mais je ne savais pas moi !

Sissi arrive et Ulrich se prend la tête dans les mains.

S- Bonjour mon Ulrich, ça va ?

U- Non, pas du tout ?

S- Tu veux que je te soigne ?

Ulrich se lève et va vers les toilettes.

S- Qu’est-ce qu’il a ?

O- Disons que tu le dégoutes

Sissi repart rouge de colère et Yumi dit :

Y- Là, pour le coup, il est allergique à Sissi !

A- Je croie qu’il est malade.

At – On se demande pourquoi.

O- Bah il et sorti hier soir à 00h01.

Y- Ah bah il a attrapé froid.

Ulrich revient blanc comme un linge et dit a Odd :

U- Prends ce que tu veux, j’ai plus faim.

O- T’as rien mangé !

U- Oui, mais là on m’a coupé la faim !

Odd prend tout ce qu’il a sur le plateau et dit :

O- On fait quoi aujourd’hui ?

Y- On a qu’à aller à la plage !

U- Oui pourquoi pas ?

O- Toi, tu veux voir Yumi !

U, rouge – Mais ça va pas ?

O- Au fait, ton bras, vu que tu as roulé dessus ce matin…

U- Bof j’ai mal mais pas trop, et dire que je vais me faire enlever les fils demain ! Ca me traumatise.

Y- Tu ne vas rien sentir.

U- Oui, bah j’espère (il baille) Je suis crevé.

O- C’est ça de faire des cauchemars et de se promener la nuit !

J- Mais tu rêvais de quoi ?

U- J’étais couché au sol et je ne contrôlais plus ma douleur. Odd me frappait dans le ventre et je crachais du sang sous vos yeux et vous pleuriez, puis j’en pouvais plus et je suis mort et William est venu et vous a tués.

A- Tu fais des super rêves dis moi !

U se frottant les yeux– Je t’en parle même pas, je vais jamais tenir une semaine avec la douleur.

O- Mais si, tu es un robuste. Sauf pour Sissi.

U- Stop, pas de Sissi de la journée ou je te vomis dessus.

O- Ok, c’est bon.

U- Oui, j’aime mieux qu’on en parle pas.

Ils sortent du réfectoire et Ulrich voit sa sœur avec son chien devant le portail et il dit :

U- Chloé, Rex mais qu’est-ce qu’ils font là ?

Ils se dirigent vers eux et Ulrich dit a Chloé :

U- Il se passe quelque chose.

C- Non. Je n’ai pas le droit de venir voir mon frère préféré ? Et c’est toi qui m’as dit de venir te voir !

U- Ha oui c’est vrai. Bah viens que je te prenne dans mes bras !

Chloé se penche et le prend dans ses bras et lui embrasse la joue.

C- Alors on et content de me voir ?

U- Bah oui.

C- Ca fait plaisir, alors comment s’est passée ta nuit ? A en juger par les cernes et que tu es blanc, je dirais : mal.

U- Tu a raison, et Odd m’a fait vomir !

C- qu’est-ce qu’il t’a dit ?

O- Que Sissi l’avait embrassé.

U- C’est bon on ne dit plus rien !

C- D’accord, et Rex et venu vous dire bonjour.

Rex se jette sur Ulrich et lui lèche le bras.

U- Oui, bonjour Rex, alors ça va bien ?

R – Waf !

Y- Il nous a manqué.

Rex se dirige vers Yumi et elle lui caresse la tête.

Y- oui tu es un beau chien.

O- Oui mais il dit pas pardon.

Rex se retourne et se jette sur Odd qui tombe à terre.

O- Oui, c’est bon, arrête, tu me chatouille !

C- Il est pas possible, Sara dit que tu devrais dire une chose à tu sais qui !

U, rouge – Je… Je n’ai pas besoin de ses conseils, je me débrouille !

Y- Oui, et puis tu es un grand garçon !

U- C’est vrai. Comment va ton petit copain ?

C- Il se muscle et devient de plus en plus beau.

U- Tu me fais peur quand tu fais cette tête-là.

C- J’ai des lunettes de soleil, tu peux pas voir mon visage.

U-C’n’est pas faux.

C- Oui, bon, je vous laisse j’ai des trucs à faire, tu viens Rex ?

Rex regarde son maître et gémit.

U- Allez on se revoit, et toi tu auras un bon os !

C- au fait, j’ai oublié de te dire mais notre Rex va avoir une copine pour jouer.

U- QUOI ? Il va y avoir un autre chien ?

C- On a oublié de te dire qu’on a trouvé une femelle golden retriever et on l’a adoptée.

U- Je veux la voir.

C- Non, tu la verras demain quand je viendrai te voir.

U- C’n’est pas juste, je veux la voir !

C- Non allez à demain !

U- Mais attend, elle s’appelle comment ?

Chloé part et Ulrich dit :

U- Elle m’énerve quand elle fait ça.

Y- Tu seras patient, bel allemand.

U- Oui, belle japonaise mais ça va être difficile, j’ai jamais vu de femelle chien moi !

At – Elles sont de vraies mères poules.

U- Bah ça m’arrange, mais je me demande comment elle s’appelle ?

O- Ulrich est tombé amoureux !

U- Mais tu vas bien ?

So-dring!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

At -Cours de sport !

U- Oui, c’est combat aujourd’hui, de quoi se défouler !

Y- Tu vas perdre !

U- On parie ?

Y- Je parie des chatouilles que je gagne !

U- Tenu !

Ils se dirigent vers le gymnase et ils se changent et Jim les appelle et dit :

Ji – Bon, aujourd’hui Penchak Silat, Ulrich va faire une démonstration avec Yumi.

U-Moi ?

Ji – Je ne voie pas d’autre Ulrich.

Ils vont vers le centre du gymnase, se saluent et engagent le combat. Ulrich prend l’avantage mais Yumi lui fait du charme sans le vouloir et le plaque au sol. Ils se regardent intensément et Ulrich dit tout bas :

U- Tu es vraiment belle.

Y –Merci et toi tu es beau comme ça.

Ji – C’est bon vous pouvez vous relever.

Ils se relèvent et Jim dit :

Ji – Vous vous mettez par deux et vous faites des combats.

El- Vous nous faites une démo pour bien faire monsieur ?

Ji – Heu oui, Ulrich viens.

U- Heu, vous êtes sûr monsieur ?

Ji – Allez, viens, quand j’étais dans l’armée je combattais des plus forts, mais je ne préfère pas en parler.

Jim se met devant Ulrich et ils se saluent, Jim va vers lui et lui fait un coup de poing que Ulrich évite. Il passe dans son dos, lui fait une clé de bras et lui fait un croche pied et Jim tombe a terre et dit en pleurant de douleur :

Ji- Appelez Yolande !

El – J’y vais !

Tous – Gloire à Ulrich il nous fait deux heures tranquille !

U- Je suis désolé, monsieur.

Ji – Ce n’est pas grave, mais tu peux m’aider ?

U- Je fais quoi ?

Ji – Tu prends mon bras et tu tires un bon coup vers toi.

U- D’accord.

Ulrich prend le bras de Jim et tire bien fort contre lui et Jim hurle de douleur.

Ji – AIE !!!!!!!!!!!!! Merci maintenant aide moi à me relever.

Ulrich l’aide a se relever et Jim dit :

Ji – Merci Stern. Bon, je vais à l’infirmerie. Tu surveilles.

U, mentant – Oui monsieur.

Jim sort et Yumi dit à Ulrich :

Y- Tu as perdu tout a l’heure donc tiens.

Elle lui fait des chatouilles dans le cou et Ulrich pleure de rire et dit :

U- Arrête, arrête, je t’en prie, stop !

Y- Ha non !

Ulrich lui prend le bras et la fait tomber au sol et se place sur elle et lui bloque les bras et il retombe sous le charme de la japonaise, et il dit :

U- Tu es vraiment très belle.

Tous – Ouh !!!!!!!!!!!!!!! Il y a de l’amour dans l’air !

U- Je n’aime pas les chatouilles.

Y- Moi j’aime t’en faire.

Ulrich se relève et aide Yumi qui lui dit :

Y- Tu vas bien avec ton bras ?

U- Oui, je suis robuste pour ça.

Y-Pour te faire mal, oui !

U- C’est pas vrai, je ne suis pas robuste pour ça.

Y- Ulrich, tu t’es fait mal une fois pour avoir fait un bras de fer avec Athéna !

Ulrich la serre dans ses bras et lui embrasse la joue.

Y- Arrête tu me fais rougir.

William arrive et dit :

w – Stern pousse toi de Yumi, elle est à moi !

Ulrich se retourne et dit :

U- Yumi n’est pas un objet donc tu vas te calmer !

W- Tu veux te battre, Ulrich ? Allez viens !

Ulrich n’arrive plus à se contrôler et il fait un coup de poing dans le nez de William, et William dans le ventre d’Ulrich, qui tombe à genoux. Odd arrive et dit :

O- Tu le laisses tranquille, William !

W- Tu vas te pousser, je le termine !

Ulrich se relève et lui fait une prise de penchak Silat et William tombe à terre.

U- Tu ne t’approches pas de Yumi !

O- Calme toi Ulrich c’est bon il a compris !

Ulrich se retourne mais William dit :

W- Je l’aurais, Yumi, et je te tuerai !

Pour Ulrich, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il se retourne mais Yumi se met devant lui et elle dit :

Y- Ne l’écoute pas.

U- Il te manque de respect et je ne le tolère pas !

O- Jeremy vient m’aider.

Jeremy vient et lui prend un bras pour ne pas qu’il avance et Yumi dit :

Y- Calme-toi, pour moi.

U- D’accord

Ulrich se calme et part avec Jeremy et Odd, et ils vont vers Aelita et Athéna.

A – C’est bon il s’est calmé.

U- Oui, je me suis calmé mais il recommence et je le tue !

Un bip sonore se fait entendre et ils se regardent tous.

CHAPITRE 7 : Xana, le retour

At – Jeremy, dis-moi que se n'est pas ce que je pense !

J- Si, tour activée dans le territoire forêt.

U- Je vais rester ici pour surveiller.

Tous - Fais attention à toi !

U- Je suis robuste.

Ji- Stern, des pompes tout de suite pour votre insolence !

U- Pitié, faites vite.

Ji- Tu viens ou c'est 2h de colle !

U- J'arrive, monsieur.

Ulrich va vers le prof et se met par terre et commence ses pompes.

Y- Il y en a un qui va bien dormir, ce soir.

O&J - On espère.

A- Allez ; on y va, il ne va jamais tenir.

Ils se glissent vers la porte et ils se dirigent vers l’usine. Quand ils arrivent, ils prennent le monte charge et vont au laboratoire et Jeremy dit :

J- Bon, allez à la salle des scanners, Ulrich ne va jamais tenir avec sa morsure.

Tous - On y va !

Ils descendent au scanner et Jeremy dit :

J- allez, aux filles.

Yumi, Aelita et Athéna vont dans un scanner et Jeremy dit :

J- Transfer Yumi, scanner Yumi, virtualisation !
Transfert Aelita, scanner Aelita, virtualisation !
Transfert Athéna, scanner Athéna, virtualisation !

Les trois jeunes filles aterrissent sur le territoire forêt et Odd apparait juste à côté d’elles.

J- La tour se trouve à 18 degrés Nord-Est.

Y- Tu nous envoies les véhicules ?

Les véhicules apparaissent et Jeremy dit :

J- Tu disais ?

Y- Rien, des nouvelles d'Ulrich ?

J- Non, mais…

Il n’a pas le temps de répondre : le téléphone sonne.

J- Quand on parle du loup…

Il décroche et Ulrich dit :

U- Jeremy, vous en êtes où ? Je me suis enfui mais je commence à…

Il n’a pas le temps de répondre que William, à l'aide d'un couteau, lui coupe la morsure qui avait un peu cicatrisé. Ulrich pousse un hurlement de douleur.

U- ARH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J, affolé- Ulrich, tu m’entends ? Ulrich !

La communication coupe et Yumi dit :

Y- Jeremy, comment va Ulrich ?

J- Je ne sais pas, je l’ai entendu pousser un hurlement et la communication a coupé, vous en êtes où ?

Y- Aelita vient de rentrer dans la tour !

J- Je n'aurais pas assez de puissance pour le retour dans le passé. Il a tout prévu !

Dans la tour, Aelita pose sa main sur l'interface et écrit : AELITA CODE LYOKO

A- tour désactivée.

J- je vous ramène.

Jeremy dévirtualise les autres et il va a leur rencontre. Il dit :

J- Il faut trouver Ulrich.

Y- Il était où quand tu l’as eu ?

J- Je ne sais pas.

Du bruit se fait entendre dans le haut de la pièce. Jeremy monte et voit Ulrich étendu par terre avec l'avant bras en sang.

J- ULRICH !!!!!

Les autres montent et voient Ulrich. Odd et Jeremy le relèvent et Ulrich se réveille et dit d'une petit voix.

U- Tu vois, j'ai tenu le coup.

O- il faut l'emmener à l'infirmerie.

Y- dépêchons-nous.

Ils le tiennent jusqu'au collège et entrent dans l'infirmerie et Yolande dit :

Yo- Que lui est-il arrivé ?

U- Je faisais des pompes et ça s’est ouvert.

Yo- je ne peux rien faire, je vais appeler l’hôpital, mettez-le sur un lit !

Odd et Jeremy le mettent sur le lit et Yolande part pour appeler une ambulance.

Y- Ca va aller, Ulrich.

U- T’en fais pas, je vais bien.

Y – Non, Ulrich, tu ne vas pas bien.

J - Echelle de la douleur ?

U- 100 !

Tous se taisent et regardent Ulrich.

U- Je me contrôle, Jeremy ne t’en fais pas.

J- Tu es sûr ?

U- Je te le dis, mais fais une chose pour moi.

O- Quoi ?

U- Si tu voies William, tu lui donnes une bonne correction de ma part.

O- Je le ferai vieux frère.

U- Pour Xana, tu as trouvé ?

J- Oui j'ai fait une erreur de manipulation, c’est Aelita qui doit le faire, je ne peux pas le faire mais il me faut beaucoup de recherches.

U- Oui, je vois, j'ai mal, j'en peux plus !

Y, en pleurant- Tu vas arriver à la supporter ?

U- Oui, ne t’en fais pas je tiens le coup, ne pleure pas je vais bien !

Y- Ulrich, ne me mens pas, tu as mal et tu ne veux pas l'admettre.

U- Si, je l'admets, Yumi, je pleure de douleur.

A – Pleure, ça ne fait rien.

Ulrich commence à pleurer de douleur et dit :

U- Je ne vais jamais y arriver, pas cette fois-ci, je ne pourrai jamais me contrôler !

At - Tu y arriveras.

U, en pleurant- Je ne veux pas que vous m’approchiez, ne m'approchez pas tant que je ne serai pas guéri.

O- Mais Ulrich…

U, en pleurant – SORTEZ, je ne veux plus vous voir !

Tous le regardent puis ils sortent et Yumi dit :

Y- Je ne vais pas le supporter.

O- T’en fais pas ça lui passera.

Y, en colère - Mais je l'aime Odd, JE L'AIME ODD. JE NE PEUX PAS ME PASSER DE LUI.

Ils se taisent. Yumi venait de le dire, qu’elle l’aimait. Aelita va vers elle et la prend dans ses bras et lui dit :

A - Ca va aller, il veut nous protéger.

Y - Mais il me fait du mal et il s’en fait a lui.

At - Tu appelleras sa mère pour avoir de ses nouvelles.

Y- J'ai peur pour lui.

Des pompiers arrivent et vont vers Ulrich qu'ils sortent et emmènent dans l'ambulance, et ils partent.

Y- Je ne vais pas tenir.

O- Tu dois le faire, pour lui !

Y- Non, je rentre chez moi, à demain.

Yumi part chez elle et le reste de la bande reste sur place et ils se disent que pour eux aussi ça va être dur.

O- je crois que la semaine va être longue !

At - Oui, qui prend les cours pour Ulrich ?

A- Je vais lui prendre.

J- Oui, il n'y a plus ça, espérer qu'il va bien.

Pendant ce temps, à l'hôpital, Ulrich se faisait soigner, mais il y a une douleur que personne ne peut réparer : son cœur. Il avait juré de ne plus les revoir mais il les avait trahis et jamais il ne le se le pardonnerait.

M1- voila, ça va mieux ?

U- Oui, merci, ma mère est là ?

L- Je suis là, Ulrich, tu va bien ?

U- Oui, mieux.

M2- Pas d'école pendant une semaine !

L- d’accord, allez viens on va chez nous.

Ulrich suit sa mère, et pendant tout le parcours il pense à Yumi, ce qu'il avait dit, et pour lui-même, il ne trouve pas les mots pour se définir mais il se dégoute et sa mère lui dit :

L- Ca ne va pas Ulrich ?

U- Maman, si Yumi ou les autres appellent, ne leur dis rien sur moi, tu leur dis juste que je vais bien et c’est tout.

l- Tu as des problèmes ?

U- Je ne veux pas en parler s’il te plait, je suis fatigué.

L- Très bien. Au fait, ta sœur t’a dit pour la chienne ?

U- Oui, elle s'appelle comment ?

l- Diamant.

U- C'est un beau nom.

l- C’est ton père qui l’a trouvé, ça la représente bien.

U- Pourquoi ?

l- Dans son regard c’est comme si elle avait des diamants.

A cette parole, Ulrich se rappelle du regard de Yumi , il est plein de mystère et as un petit quelque chose qui fait qu'elle le séduit en un regard. Ils arrivent à la maison et Ulrich va directement dans sa chambre où il voit diamant et Rex dormir ensemble ; il s'approche de Diamant et lui caresse la tête et il va se coucher sur son lit, où il se torture l'esprit. Les deux chiens vont se mettre à côté de lui et ils s'endorment mais pour Ulrich continue de se torturer l'esprit.

U, pensée - Pourquoi j'ai fait ça ? Si je n'avais pas dit ça je ne serais pas comme ça et pour eux aussi je ne suis qu'un con. Je souffre et eux aussi, je ne leur ai pas laissé de choix, je suis immonde !

Il sort de ses pensées par la vibration de son portable, il le sort et voit le numéro de Yumi. Il pleure devant ce numéro et pose son portable qu'il coupe.
Du côté de Yumi, elle ne se sent pas bien loin de lui, et il ne répond pas et ça lui brise le cœur. Elle appelle Jeremy qui répond :

J- oui, Yumi, tu as du nouveau ?

Y- Jeremy, il ne répond pas !

J- Je… Je te passe Aelita.

Jeremy donne le portable à Aelita qui le prend et dit à Yumi :

A - Yumi, Ulrich ne t’a pas oublié, il est mal, mais il sera là demain.

Y- Oui, tu as raison. Bon je te laisse je vais faire mes devoirs.

A- Tu viens avec nous après ? On va en ville.

Y- Je viens pour quelle heure?

A- dans une heure

Y- Ok.

Elle raccroche et Yumi fait ses devoirs, du côté de Ulrich, lui dort mais fait des cauchemars. Il se réveille en sursaut et se lève et va a sa fenêtre de sa chambre où il regarde l'horizon. Cela dura pendant une semaine. Ulrich avait arrêté de manger et avait maigri. Il ne sortait jamais de sa chambre sauf pour prendre sa douche ou aller (vous voyez ce que je veux dire). Il ne dormait pas beaucoup et son bras ne lui faisait plus mal. Yumi, elle, restait avec Aelita et Athéna pour être entre filles mais elle souffrait. Elles ne pouvaient rien faire pour elle. Quant aux autres, ils se préoccupaient d’Ulrich, ils n'avaient pas de nouvelle de lui depuis le mardi précédent.
Dernière édition par Ulrich and yumi le 24 Juil 2014, 21:09, édité 2 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 19 Juil 2014, 13:40

chapitre 8 a 9

Nous sommes lundi matin et il est 9h30 dans la salle de cours d'espagnol de Ulrich, Yumi, Odd, Aelita et Athéna mais rien ne se passe comme tous les jours. Ulrich est tout seul et non à côté de Yumi, ce qui lui fend le cœur ; et Odd le voit bien.

O- Yumi, ne t’en fais pas, il reviendra vers nous !

Y- Je perds espoir, Odd, je ne me fais plus d'illusion.

At- Là, tu déprimes.

Y- Je ne l’ai pas vu depuis une semaine et là il ne m’a même pas parlé ou regardé donc je ne me fais pas l'idée qu'il revienne.

A- Tu fais peur, là, Yumi !

Y- Je n'ai plus rien a perdre.

J- On va lui parler après.

O- C'est une bonne idée !

Après le cours, nos héros se dirigent vers Ulrich et Odd lui dit :

O- Pourquoi ?

U- Je n'ai rien à dire.

A- Ulrich, tu peux nous dire pourquoi tu nous évites ?

U- Non, je ne vous dirais, rien. C’est mes affaires, je suis à cran donc au revoir.

Yumi lui prend le bras et le regarde dans les yeux mais elle ne voit que de la tristesse.

Y- Je t’en prie…

U- Je suis désolé de te faire subir ça, mais non.

Ulrich part les mains dans les poches et se dirige dans la forêt. Yumi tombe à terre et pleure.

Y- Reviens, je t’en prie, ne me laisse pas !

A- On l’a perdu pour de bon.

O- Non, on ne peut pas le laisser faire ça !

At – Odd, c'est fini, on ne le récupèrera plus.

J- Oui, on ne peut plus rien.

Y- Non, je ne veux pas, je ne peux pas !

A- Yumi, c'est fini, il reviendra de lui-même.

Yumi l'écoute et se relève. Pendant une semaine, il ne leur parla pas, il ne vint pas manger, et dès que les cours étaient finis il partait dans la forêt et ne revenait que très tard le soir, mais un jour Yumi alla le voir et lui dit :

Y- Ulrich, stop, là j'en peux plus, c'est ou tu me dis ce que tu as ou tu me perdras pour de bon !

U- Tu veux savoir ? Hé bah je me hais, je vous ai fait du mal en vous repoussant comme je l’ai fait et je ne trouve pas l'audace de venir vous voir donc je me torture moi-même en me privant de manger et de vous voir.

Y- Ulrich, regarde-toi, tu es faible, tu as des cernes tu es maigre et tu es blanc ; tu n'as pas de force. Tu vas continuer longtemps comme ça ?

U- Jusqu'à que je me dise que j'ai eu ce que je mérite.

Y- Ulrich, je ne t’ai pas vu depuis deux semaines, tu ne me parles plus et tout ce que tu gagnes c’est que tu me perds, tu nous perds, et tu vas finir par ne plus avoir personne pour toi. Tu te souviens, j'ai toujours été là quand tu en avais besoin et tu n'es pas là alors que j'ai besoin de toi. Fais ce que tu veux mais ne viens pas me voir dans 4 heures pour me dire que tu es désolé !

Elle se retourne et commence a partir, Ulrich la regarde et commence a pleurer et crie :

U- YUMI, NE PARS PAS, J'AI BESOIN DE TOI, JE T’EN PRIE, JE SUIS DESOLE, MAIS REVIENS JE NEN PEUX PLUS !

Yumi se retourne et court vers lui et le prend dans ses bras. Elle commence a pleurer :

Y- Ne me laisse plus, tu entends ? Tu ne me laisses plus !

U, en pleurant – Jamais, c'est trop dur, je n'ai plus la force !

Y- Je t’en prie, reviens avec nous, ne reste plus tout seul !

U- Oui, je reviens mais j'ai plus de force ; et de te serrer dans mes bras me fait du bien. Reste.

Y- Je ne suis pas près de te lâcher.

Ils restent comme ça pendant des secondes, des minutes et bientôt des heures quand Ulrich lui dit :

U- Je m'en veux de t'avoir fait ça.

Y- N'en parle plus.

U- Ne me laisse plus jamais faire ça.

Y- Jamais je ne pourrais le supporter

Il la resserre plus contre lui pour se sentir mieux contre elle, elle qui lui avait pris son cœur et qui le faisait tant chavirer et le rendait heureux.

Y- Tu n’as pas mangé depuis combien de temps ?

U- Trois semaines.

Y- Tu vas te laisser mourir de faim pendant combien de temps ?

U- J'arrête, j'ai faim.

Y- Allez, viens, on va voir les autres.

U- Je te suis, je ne te laisse plus.

Yumi lui fait un bisou sur la joue et lui prend la main et l'emmène dans la chambre de Odd et Jeremy. Quand ils entrent, ils voient Jérémie et Aelita qui les regardent, et Odd et Athéna qui dorment sur le lit de Odd. Jeremy dit :

J- Tu vas bien ?

U- Je suis faible mais je tiens debout.

Aelita s'avance vers lui et le prend dans ses bras et lui dit en pleurant :

A- Ne nous fais plus ça !

U- Jamais.

J- Pourquoi ?

U- J'avais honte de vous avoir dit ça et je me suis renfermé sur ce que me disait mon cœur, et il souffrait !

Odd et Athéna viennent de se réveiller et voient Ulrich. Ils lui sautent dans les bras et Odd lui dit :

O- Vieux frère, tu es revenu ou c'est un rêve ?

U- Je suis bien là.

At- Oui et tu as maigri, tu veux tenir tête à Odd ?

O- Je ne suis pas maigrichon, je suis svelte !

U- Oui, pour le coup, c'est moi le maigrichon.

A- Oui et tu as de la fièvre.

U- Ho, c'est rien ! Mais je suis épuisé.

O- Tu dors pas la nuit ?

U- Si je te dit cauchemar, tu dit bonne nuit ou mauvaise ?

O- Mauvaise.

U- Tu as tout à fait raison, je dors une heure par nuit depuis trois semaines.

At – Oui, bah on va te laisser, tu vas dormir !

U- Non, je vous ai pas vus depuis trois semaines !

At, A, Y- Ulrich !

U- Bon, vu comme ça, je dois dire que ça fait peur de vous voir énervées.

A- T’as pas vu ta tête !

U- Non, mais je vais voir la tête d'oreiller, on a des choses à se dire !

O- Quoi ? que tu l'aimes ?

U- J’en serais capable, il m’a manqué !

O- Appelez une ambulance, Ulrich est malade !

U- Non, je vais mieux.

Ulrich se couche sur son lit et dit :

U- Vous me réveillez pour la semaine prochaine.

O- D'accord mais tu vas pas voir Yumi de la journée !

U- Bon, que quelqu'un me réveille dans une heure.

Y- Si tu veux. Allez, à toute !

U- zzzzzzzzzzzz.

Y- Oui, pour le coup, il est fatigué !

Ulrich se tourne vers le mur et serre son oreiller.

J- je crois qu'il a jamais été si content de retrouver son lit.

A- Oui, je crois. Allez on le laisse.

Ulrich se met sur le dos et affiche un mince sourire et Yumi dit :

Y- Il est vraiment mignon.

O- On va la faire sortir, sinon elle va l'embrasser.

Ulrich parle dans son rêve et dit :

U, dans son rêve – Yumi…

Il cherche sa main et Yumi lui donne et Jeremy dit :

J- Oui bon, on vous laisse !

Y- Oui je crois que je suis pas près de partir !

O- Sois contente, peu de filles ont droit a ça.

Y- Oui. Allez, à dans une heure.

O- Et pas de bêtise !

Athéna lui fait une tape dans la tête et il se masse la tête et ils sortent de la chambre et Yumi reste avec Ulrich et elle le regarde dormir. Elle pense :

Y, pensée- Je t'aime tellement ; je suis heureuse que tu sois revenu.

Ulrich ouvre les yeux et la regarde et lui dit :

U-Tu es pas partie ?

Y- Tu me tiens la main et tu m'appelais dans ton sommeil.

Ulrich rougit et dit, avec un grand courage - il sait que c'est maintenant qu'il faut lui dire :

U- Yumi, je… Il faut que je te dise quelque chose.

Y- VaS-y.

U- Yumi, si je suis pas venu pendant trois semaines, c'est parce que je t'ai fait tellement de mal que je me suis dit que tu ne voulais plus jamais me reparler, donc je me suis dit que ça ne valait pas la peine de te revoir, mais il faut que tu saches que je tien beaucoup a toi Yumi ; et de t'avoir fait du mal m’a brisé le cœur. Je suis désolé, mais j'avais tellement mal que je ne voulais pas te faire souffrir, mais j'ai fait tout le contraire ; mais je t'en prie, pardonne-moi. Je tiens à toi plus qu’à ma propre vie et je ne pourrai pas vivre en me disant que tu me détestes.

Yumi le regarde avec beaucoup de tendresse et de compassion et elle lui répond :

Y- Tu n'as pas à faire ça, Ulrich. Tu ne me feras jamais de mal, tu tien trop et moi aussi je tien a toi plus que tout, mais tu m’as fait tellement de peine…

U, en pleurant- Je t’en prie, pardonne-moi.

Y- Ca va être difficile, Ulrich.

U, en pleurant de douleur et de tristesse- Yumi, je t’en prie, ne m'abandonne pas, je ne peux pas supporter ça.

Y- Je sais pas, Ulrich.

Ulrich se retourne et pleure de douleur d'avoir fait ça et dit d’une voix larmoyante :

U- Je ne me pardonnerai jamais de ce que je t'ai fait, mais n'oublie pas que je tien et que je serai là pour toi maintenant.

Il se lève et va en direction du gymnase, et il croise ses amis qui eux vont voir Yumi qui est sur son lit. Aelita dit :

A- Yumi, qu’est-ce qui s’est passé ?

Y- Je lui ai dit la vérité.

O- Quoi comme vérité ?

Y- Que ça va être dur de lui pardonner.

At- Tu as bien fait, mais il t’a dit autre chose ?

Y, en pleurant– Oui, il m’a dit qu'il tenais a moi.

O- Tu lui as pas fait un râteau quand même ?

Y- Non, je lui ai dit moi aussi que je l'aimais et que ça va être dur de lui pardonner.

O- Tu as bien fait dans un sens, mais il doit avoir mal de ce que tu lui as dit.

Y- Si c'était Athéna, tu aurais fait quoi, tu lui aurais tout pardonné en une heure ?

O- Je sais pas, je suis pas dans cette situation.

Y- Pendant trois semaines il ne m’a pas parlé, pas regardé, et je ne l’ai pas vu. J'ai déprimé pendant trois semaines, je me disais que plus jamais ça ne sera comme avant ; quand William venait me harceler, j'étais toute seule pour me défendre ; pendant trois semaines il n'a pas répondu à ms appels ; pendant trois semaines, j’ai été toute seule. Je ne pourrai pas le supporter encore une fois.

A- Yumi, il t’a dit pourquoi il avait fait ça ?

Y- Il ma dit : Yumi, si je suis pas venu pendant trois semaines, c'est parce que je t'ai fait tellement de mal que je me suis dit que tu ne voulais plus jamais me reparler, donc je me suis dit que ça ne valait pas la peine de te revoir, mais il faut que tu saches que je tien a toi Yumi ; et de t'avoir fait du mal m’a brisé le cœur. Je suis désolé, mais j'avais tellement mal que je ne voulais pas te faire souffrir, mais j'ai fait tout le contraire ; mais je t'en prie, pardonne-moi. Je tiens à toi plus qu’à ma propre vie et je ne pourrai pas vivre en me disant que tu me détestes.

A – Yumi, tu vas aller au gymnase et tu vas lui pardonner tout de suite.

Y- Pourquoi ?

J- Réveille-toi ! Il t’a fait la plus belle marque d'affection qu’on peut faire dans le monde ! Il tien , et il te l’a prouvé en te disant ça.

Y- Tu crois ?

TouS- Oui !!!!!!!

Y- C'est bon, pas besoin de hurler, j'y vais. Mais vous venez au cas où.

O- Je vais aller lui parler avant.

Ils se lèvent et vont en direction du gymnase, mais Yumi a la boule au ventre et ne sait pas comment il va réagir. Odd rentre avec Yumi dans le gymnase et voit Ulrich parler au téléphone.

U, en pleurant- Chloé, je sais plus quoi faire !

C- Tu lui as fait quoi ?

U- Je les ai trahis en leur faisant du mal ; et Sara avait raison, j’aurais du lui dire avant. Maintenant, j’ai perdu la seule fille que j’aime !

Il tape son poing dans le mur et tombe à terre et pleure.

C- Ulrich, j'arrive, tu ne fais pas de bêtise !

U- J'ai plus rien a perdre.

Il raccroche et se met assis contre le mur, et il pleure de douleur, de douleur d'avoir perdu la seule fille qu'il avait aimé. Il se relève, se tourne vers le mur et pense :

U, pensée – Maintenant, William va avoir le pouvoir de lui faire ce qu'il veut : je n'aurai pas le droit de lui dire quoi faire.

Il donne un coup puissant dans le mur et hurle :

U- J'AURAIS JAMAIS DU FAIRE CA J'AI TOUT PERDU !

Il tombe à terre et colle sa tête sur le mur et pleure.

O- Bon, j'y vais.

Odd se dirige vers son "frère". Il lui tape l'épaule et dit :

O- Ca va aller, Ulrich.

U- Non, j'ai perdu la fille la plus importante pour moi, j'ai perdu sa confiance et son amour, j'ai tout perdu et moi je suis dans un état lamentable. Je pleure alors que c'est elle qui devrait pleurer pour ce que je lui ai fait. Je suis un gros con !

O- Non, Ulrich. Par la preuve de ton comportement, tu lui a montré que tu tiens à elle, et je crois qu'elle est venue pour ça.

Ulrich regarde en direction de la porte et voit Yumi le regarder. Il croit rêver. Il retombe sous son charme, et dit, en fermant les yeux :

U- Dites moi qu'elle est bien là et que c'est pas un rêve !

O- Je t'assure qu'elle est là !

Ulrich se relève, la regarde et lui fait un petit sourire en coin, et Yumi vient vers lui et dit à Odd :

Y- Tu nous laisses, Odd ?

O- Oui, à toute.

Odd part en dehors de gymnase et Yumi engage la discussion.

CHAPITRE 9 : Une discussion qui va laisser des marques et de la tendresse

Y- Tu nous laisses, Odd ?

Odd part dehors et Yumi engage la discussion.

Y- Ulrich, si je t'ai dit ça c'est parce que je ne voulais pas souffrir encore plus que ce que tu m'as fait, mais je te jure que je t'aime mais tu m'as fait du mal.

U-Je t’ai fait du mal, tu crois que tu ne m'en as pas fait alors que je t'ai dit se que ressentais pour toi ? Non, tu m'as dit clairement que tu ne m'aimais pas.

Y- Ce n’est pas moi qui ne t'ai pas parlé pendant trois semaines.

Ulrich la regarde et commence à marcher vers elle l'air menaçant, et il parle en même temps qu'il fait reculer Yumi.

U- Je ne t'ai pas parlé pendant trois semaines parce que j'avais mal, à deux parties, mon bras et mon cœur, mon bras par la morsure et mon cœur de vous avoir dit ça. Tu peux me critiquer sur beaucoup de choses mais ne doute pas de mon amour pour toi comme pour les autres.

Yumi recule et se fait bloquer par le mur du gymnase, et Ulrich la bloque et crie :

U- JAMAIS JE NE VOUS AURAIS FAIT SOUFRIR POUR RIEN ! ET TOI, YUMI, TU CROIS QUE JE L'AI FAIT PAR PLAISIR ?

Ulrich est tellement a bout qu'il cogne son poing contre le mur juste à côté de Yumi et il la regarde d'un air désolé et triste.

U- Je... Je suis désolé, je sais que j'ai mal, mais...

Y- Ulrich, je n'ai jamais dit que je ne t'aimais pas, et je n'ai jamais douté de ton amour pour nous ou pour moi.

U- Yumi, je souffre de ne pas te prendre dans mes bras, et de ne pas te dire que je ne voulais pas faire ça. Mais si je le disais, je te mentirais.

Y, énervée - Ulrich, diS-moi ce que tu penses de tous de tes sentiments : je ne te comprends plus.

U, énervé- Tu veux savoir ? J'en ai marre, marre de ne pas pouvoir te prendre dans mes bras, de ne pas te dire à quel point tu comptes pour moi. Je n'aime pas que William te tourne autour car je suis jaloux ; quand tu n’es pas là, j'ai un vide et quand tu es là, j'ai une boule au ventre. Donc je tiens à toi et je ne pourrai jamais supporter de te voir dans les bras d'un autre, je suis éperdument jaloux quand un garçon t'approche, voilà.

Yumi le regarde et se jette dans ses bras et commence a pleurer et dit :

Y- je n'aime pas quand on est l'un contre l'autre et je n'aime pas qu'une fille te tourne autour.

Ulrich la serre dans ses bras et commence a pleurer et la serre plus contre lui, et il dit :

U- Je suis désolé pour tout ce que je t'ai fait.

Y- Je te pardonne tout ; mais ton bras, comment il va ?

U-Je ne sais pas, j'ai eu une autre sensation avec toi et je l'ai oublié.

Y- Je ne veux plus que tu me laisses.

U – Jamais. Je peux plus.

O- Bon, les deux, on va chez Ulrich ? Je veux voir la chienne.

U- Oui, c'est bon, on y va (il réalise qu'il a tout vu et il rougit). Dis, t'as tout vu ?

Tous - On a tout vu !

U, rouge - Vous avez pas honte ? Et ma sœur est là !

C- Juste là, petit frère, mais je vois que ça va mieux.

U- Oui, bon, on y va ou on dort, là ?

O- Non, on y va.

Ils sortent du gymnase et Ulrich retient Yumi et la serre contre lui et il dit :

U- Je ne veux plus que William vienne te voir !

Y- Tu as manqué des fois où il venait pour m’embrasser mais Odd était là pour lui en mettre une.

U- Bon, on y va.

Ils se mettent en route pour la maison d’Ulrich. En chemin, Chloé pose des questions à Ulrich sur son physique.

C- C'est normal que tu sois aussi maigre que ton cousin ?

U- Oui, enfin non, c'est trop long à expliquer.

C- Oui, et tes cernes ?

U- Je ne dors pas la nuit, je fais des cauchemars.

C- Et pourquoi tu es blanc ?

U- Heu, ça par contre je ne sais pas !

Chloé s'arrête et prend la tête de Ulrich et pose sa joue sur son front et dit :

C- Tu m'étonnes que tu es blanc, t'as au moins 40 de fièvre !

U- Mais non, je vais bien, j'ai toujours été chaud.

O- Surtout avec Yumi.

Y& U- ODD!!!!!!!!!!!!!

C- Oui bah tu sais ce qui t'attend à la maison.

U- Oui, je sais, une séance pour savoir si je vais bien, mais je suis en super forme je pourrais courir un marathon !

O- Je parie que j'arrive avant toi à la porte de ta maison.

U, sachant qu'il va perdre - D'accord !

Ils se mettent à courir jusqu'à la maison et c'est Odd qui gagne et Ulrich, lui, somnole sur la porte et ils attendent les autres.

O- Je t'ai tué pour la première fois ! Odd Della Robbia gagne contre Ulrich a la course ! Hein, Ulrich ?

U- zzz

O- Ho, c'est pas vrai !

Les autres arrivent et ils voient Odd les regarder.

C- Alors, qui c'est qui a gagné ?

O- C'est le seul et l'unique Odd le magnifique !

U, endormi - Et le plus barbant qui arrête pas de gueuler.

O- Je te ferai dire qu'une porte ne sert pas de lit, mais à fermer une maison.

U- Non, sérieux ? Alors ça sert à quoi, un lit ?

O- A dormir.

U- Je vois. Bon, on entre ?

Tous - Tu es sur la porte !

U- Oui, arrêtez de crier.

Ulrich ouvre la porte et Rex et diamant se jettent sur lui et ils tombe et ils lui lèchent la main.

U- Oui, arrête, je vais vous punir !

Rex se relève et diamant lui lèche la joue.

U- Arrête, t'es une vraie mère poule, je t'aime aussi.

Diamant se couche sur lui et il dit :

U- Non mais t'es pas sérieuse !

Di - Waf !

U- Bon, d'accord.

Il la prend dans ses bras et il rentre dans la maison et la pose par terre et Lilli dit :

L- Ulrich, tu as vu ta tête on dirait que tu reviens d'un cimetière !

U- C'est normal, je suis un zombie et je viens tous vous manger

L- Haha, tu na pas changé ton humour !

U- Hé oui, pour le fait que j'ai maigri c'est trop long a expliquer, pour les cernes, je dors très peu et pour la couleur blanche je ne sais pas.

L- Tu es pas possible. Entrez.

Les autres rentrent et vont avec la mère d'Ulrich qui fait une séance de " tout va bien " à Ulrich.

L- Tiens, prends ça.

U- J'en fais quoi ?

L- Tu le mets dans ta bouche.

Ulrich le met dans la bouche et après 2min il sonne et Lilli le prend et lit : 40 de fièvre.

L- Tu as 40 de fièvre.

U- Mais je vais bien !

L- T'es sur ? la date de l'anniversaire de ton père ?

U- Heu, 7 février ?

L- Non, tu vas mal !

U- Mais c'est pas grave, je vais bien, je me souviens d’autres choses !

O- Tu te souviens quand tu as donné à la prof de maths ton devoir que tu avais fait à moitié ?

U- Oui, la semaine dernière.

O- C'est bon.

A- Le jour où Sissi t'a embrassé ?

Ulrich se lève en courant et va aux toilettes.

Y- Oui, je crois qu'il s'en souvient.

L- Qui est Sissi ?

O- En clair, une peste, et la fille du proviseur ; et elle aime tellement Ulrich qu'elle fait des coups bas à lui et Yumi.

L- Oui je vois.

Ulrich revient blanc comme un linge et dit :

U- Celui qui dit "embrasser Sissi", je lui vomis dessus.

Tous - Ok.

At- Tu te souviens quand Odd t'a réveillé avec de l'eau ?

U- Il ne me l'a jamais fait, il ne se réveille jamais avant moi.

At- T'as une bonne mémoire.

Y- Tu te rappelles quand tu as répondu à ta sœur pour son amie ?

U- Comme si c'était hier. Vous voyez, j'ai une bonne mémoire !

Y- Oui, ça se voit.

O- Même si Sissi te fait vomir.

U- Ne dis plus rien.

Diamant vient vers Ulrich et lui lèche la main.

U-Une vraie mère poule.

L- Oui c'est vrai, tu l'aurais vue quand tu dormais avec Rex, elle arrête pas de gémir.

U- Oui, mais je vais bien maintenant.

Diamant gémit et monte sur ses genoux et lui lèche le front.

U- Arrête, tu me mouilles la figure !

O- T'as menti, tu ne vas pas bien.

U- Mais si, je vais bien.

Y- C'est pour ça que tu es blanc comme un linge ?

O- C'est Sissi qui l'a intoxiqué par son baiser.

Ulrich se lève et se met la main sur la bouche et sur son ventre et va dans les toilettes.

Tous - Odd, tu va lui faire cracher tou ce qu'il a dans le ventre ! Déjà qu'il n'a pas mangé pendant trois semaines.

L et C- Quoi ?? Il n'a pas mangé depuis trois semaines ?

L- Ulrich, viens ici tout de suite !

U, en vomissant- Je peux pas là, mais (vomit) conversons, par la porte !

L- Non, tu viens !

U- Non, je vomis et je n’ai pas envie de vomir devant (vomit) tout le monde.

L- Tu vas pas me dire qu'il te reste des trucs dans le ventre !

U- Tu veux venir voir ?

L- Non.

U- Bon bah laisse-moi finir.

L- Il est incorrigible

Ulrich sort et va se mettre la tête sous l'eau et revient s'asseoir à côté de Yumi.

L -Tu n’as pas mangée depuis trois semaines ?

U- Je ne sais pas.

L- Quoi, tu te moques de moi là ?!

U- Maman, doucement, tu me casses la tête.

L- Oui bah je vais le faire maintenant et en vrai !

U- Tu ne vas pas faire toute une histoire pour ça !

L- Si. Tu aurais pu manquer de protéines ou de sucre.

U- Mais je vais bien !

L- Non, tu ne vas pas bien, tu n'arrêtes pas de vomir !

U- Mais je vais bien, je suis là, devant toi, et en couleurs !

J- Là, on peut pas dire que tu aies des couleurs.

U- Oui, bon, ça va, je fais quoi pour que tu arrêtes de crier ?
L- Tu manges !

U- Et je mange quoi ? Il est deux heures de l'aprèS-midi !

L- Je ne sais pas mais tu manges !

U- Si je mange des bonbons, ça te va ?

L- non.

U- Bon, je ne sais pas.

L- Je vais te faire un truc.

U- Tu ne vides pas le placard.

L- Tu verras.

Elle part dans la cuisine et Ulrich dit :

U- Qui lui a dit que je n’ai pas mangé pendant trois semaines ?

O- Là, pour te dire, c'est pas moi !

J- C'est moi.

U- Mais t'es pas bien elle va vider le placard pour moi !

Y- Bah, je suis sûr que tu as faim.

U- Pas spécialement.

C- Mais non, tu vas voir, ça passe tout seul.

U- Oui bah personne ne parle de qui vous savez pendant que je mange.

Lilli revient avec un sandwich et le donne à Ulrich.

L- Tiens.

U- Merci.

Ulrich commence à le manger et la faim prend le dessus et il mange tout.

U- C'est trop bon !

L- tu vois, je savais que tu avais faim.

U- Oui, j'ai rien dit.

L - Bon, vous allez faire quoi tout a l'heure ?

Y- J'allais leur proposer de venir chez moi. Et mes parents veulent voir Ulrich.

U- Pourquoi ? J’ai rien fait !

Y- Je ne sais pas.

L- Ils veulent te voir pour Yumi, je pense.

U- Pourquoi ?

O- Réfléchis, vous êtes inséparables.

L- C’est vrai, quand vous étiez petits vous ne vous sépariez jamais et Ulrich demandait toujours d’aller te voir.

U, rouge – Maman, c’est bon.

C- D’après ce que j’ai vu vous êtes plus proches que ça.

L- Comment ça ?

U- Rien, une blague, bon on va y aller.

L- Pas si vite, ton oncle a appelé pour que nous et tes amis venions pendant les vacances le voir en Allemagne, il avait envie de voir son petit samouraï.

U, rouge– Maman, pas devant Odd.

O- Si, on apprend des choses !

A- Mais il faut des passeports pour y aller, non ?

L- Si, mais on vous les a faits, comme ça, il n’y aura pas de problème, hein Ulrich ?

U- C'était pas ma faute, je l'avais oublié !

L- Oui, mais on a du en refaire un.

U- Oui, bah, on va demander a leurs parents et aux parents de Yumi.

O- bah oui, on ne va surtout pas oublier Yumi, hein Ulrich ?

U- Non, sinon elle va être toute seule pour les vacances.

L- Oui, bon, à demain, et tu leur dis qu’on y reste quinze semaines.

U- Cool, bon ce n’est pas tout y a la valise à faire et retrouver un truc pour moi.

C- Si tu cherches ta réserve, c’est 15 euros !

U- Quoi, tu l'as prise ? Donne-la moi !

L- Allonge le chèque !

Ulrich sort 15 euros de sa poche et les balance à sa sœur et dit :

U- La réserve.

Chloé va dans sa chambre et revient avec une grosse boite qu'elle donne à Ulrich.

C- Tiens.

U- T’as rien pris.

C- J’ai la mienne, je l’ai pris pour te la revendre.

U- Vipère ! Bon, on y va ?

L- Attends, c’est quoi, Ulrich ?

U– Heu, rien. Bon, à demain !

L- Ulrich !

U- Mais je te jure ! Oh non, je vais être en retard pour mon cours ! A demain, maman !
Il sort en courant et sa mère dit :

L- Je vais le tuer. Bon, à demain.

O- Pourquoi ?

L- Après demain on doit partir tôt pour le train donc vous dormirez chez nous. On doit partir à 6h30.

O- NON !

At – Tu dormiras dans le train.

O- Oui, bon, à demain.

Ils sortent de la maison et voient Ulrich adossé au portail et Odd dit :

O- Alors, c’est quoi ?

U- Le reste de mon trésor de sucettes.

O- Quoi ? T’as pas tout avec tout ce que tu as dans ta chambre ?
U- Hé oui, je prends mes précautions, de pas les laisser avec ma sœur, bon, vous appelez ?

O- Je commence.

Odd prit son portable et appelle ses parents :

O- Salut maman, ça va ?

Al– Oui et toi mon fils ?

O- Je vais comme si je draguais une fille.

U- Il est pas possible !

O- Oui, c’est pour te demander si je peux partir à l’étranger pour les vacances, c’est Ulrich et ses parents qui nous accompagnent

Al- Ulrich, c’est l’allemand avec qui tu partages ta chambre ?

O- Oui c’est l’allemand grincheux qui partage ma chambre.

U- Je ne suis pas grincheux, merde !

Al- D’accord, vous partez quand ?

O- On part après demain. Merci maman !

Al- Tu lui dis bonjour de ma part !

O- Oui, allez à plus !

il raccroche et Ulrich dit :

U- Je ne suis pas un grincheux, d’accord ? Bon, on avance et vous appelez en même temps.

A, avec une mine de tristesse- Oui, pour moi c’est déjà réglé.

Ulrich lui dit :

U- Hé, princesse, je suis là et Jeremy aussi ; moi, tu es comme ma petite sœur donc ça va aller, je suis de ta famille !

Aelita lui saute au cou et lui embrasse le cou et lui dit :

A- Je t’aime, j’ai de la chance de t’avoir comme grand frère !

U, rouge – Heu, je…

O- Bon, là, il a rougi !
U- C’est pas vrai, j’ai été surpris. Bon, à qui le tour ?

At- A moi, j’aime leur faire du charme au téléphone. Bon, je vais un peu mentir sur toi, Ulrich.

Athéna prend son téléphone et appelle son père :

At- Allo mon papa, c’est Athéna !

Em- ‘alut ma princesse !

At – Dis, je t’appelle pour te demander si je peux aller avec des amis en Allemagne pendant les vacances ? Il y aura des parents.

Em- Je ne sais pas.

At- Allez, le garçon est mon petit ami !

U- Hein ?

Athéna lui fait signe de se taire.

Em – Passe-le moi.

At- D’accord. Ulrich, pour toi !

u – Et je dis quoi ?

Elle lui donne le téléphone et Ulrich dit :

U- Heu, bonjour, monsieur.

Em- C’est toi le petit ami de ma fille ?

U- Heu oui c’est moi le (il ferme les yeux) petit ami de votre fille.

Em- Tu as intérêt de t’occuper de elle sinon je viens en personne te fracasser la tête !

U, avec peur – Oui, monsieur, je m’occuperai d’elle, je ferai attention.

Em- Bon, repasse-la moi.

U – Oui monsieur et au revoir !

Ulrich repasse le téléphone à Athéna.

At- Oui papa ?

Em – Tu es sur qu’il est bien pour toi ?

At- Oui il est bien pour moi.

Em- DiS-moi comment il est.

At – Heu, deux secondes.

At– Yumi, désolée…

Y- Pourquoi ?

At – Bah il est brun, beau, costaud, vraiment très beau, il a une bonne moyenne, il est aux petits soins, il est très gentil. Un bon garçon

Em- Il ne t’a rien fait ?

At – Qu’est-ce que tu veux dire ?

Em- Il ne t’a pas obligée à faire des choses ?

At, rouge – Il n’est pas comme ça papa, il m’aime vraiment et pas pour ces choseS-là…

Em- Bon, c’est d’accord. Vous partez quand ?

At – Après demain. Bon, je te laisse.

Em – Oui, bonnes vacances.

At– A toi aussi, je t’aime !

Elle raccroche et voit Ulrich tout blanc.

At– Ca va pas ?

U– Ton père me fait très peur !

At- Pourquoi ?

U- Il a dit, donc pour Odd, que si je ne m’occupais pas de toi il viendrait en personne me fracasser la tête.

O- J’ai pas hâte de le voir, moi.

U- Je suis d’accord.

Y- Pourquoi tu a dit désolée ?

At – Pour ce que j’ai dit sur lui, je sais que tu peux devenir jalouse.

Y- Ulrich et moi, y a rien.

U- Oui, y’a rien, mais ne refais plus jamais ça !

At – C’est pas dit. Allez, à toi, Jeremy.

Le téléphone d’Ulrich sonne et il décroche.

U – Ulrich.

C- Salut, petit frère.

U- On s’est pas vu y a pas dix minutes ?

C- C’est pour te dire que si tu tiens à la vie tu vas voir maman qui croit que dans ta boite il y a de la drogue !

U- Non, putain, je vais me faire tuer ! Tu peux la retenir ?

L- ULRICH !

U, en avalant sa salive – Heu, oui maman ?

L- DiS-moi ce qu’il y a dans ta boite !

U- Des sucettes, maman.

L- Rien d’autre ?

U- J’ai que ça, et Yumi m’aurait déjà cassé la figure !

L- Oui bah pour moi, si tu mens, je te jure que Yumi ne reconnaitra pas ta coupe de cheveux.

U, en se tenant les cheveux- Ha non pas mes cheveux ! Je te jure que j’ai rien d’autre !

L- Tu as intérêt.

U- C’est bon ?

L- Oui, mon petit loup.

U- Maman, j’ai horreur que tu m’appelles comme ça, je suis pas petit et ni un loup.

L- Mais pour moi si. Allez, appelle-moi, mon grand loup.

Elle raccroche et Ulrich est rouge de honte, ce qui n’échappe pas à Odd.

O- Alors, mon petit loup, on rougit ?

U- C’n’est pas moi qui me fais prendre pour avoir embrassé ma sœur…

O- T’as dit que tu n’en reparlerais plus !

U- Je sais pas…

O- Je fais une semaine de rangement dans la chambre !

U- Non, tu me prêtes ton ordi, j’en ai besoin.

O- Pour faire quoi ?

U- De la musique.

J- Bon, j’appelle.

Jeremy appelle son père qui répond.

J- Oui, papa, ça va ?

Jor- Oui, et toi mon fils ?

J- Je peux aller avec des amis et ma petite amie en Allemagne ? On est accompagnés par les parents d’Ulrich.

Jor- C’est d’accord. vous partez quand ?

J- Après demain. Bon, je dois te laisser, j’ai un truc à faire.

Jor- passe de bonnes vacances.

J- Merci, papa.

Il raccroche et Jeremy dit :

J- On part tous en Allemagne.

O- Non, il ne reste plus que la protégée de Ulrich.

U, rouge – C’est pas ma protégée, c’est une grande amie !

O- Au sens propre ou figuré ?

U- Les deux.

A- Change pas de sujet, je parie tout ton stock de sucettes que tu vas tout faire pour qu’elle vienne.

U- Ha non, pas mes sucettes, et oui je vais tout faire pour qu’elle vienne parce que si elle vient pas je ne viens pas.

Y- Mais non, tu iras.

U- Pas question.

O- Ce que tu es possessif !

U, rouge – Je ne suis pas possessif !

O- Tu vas me dire pourquoi tu souris quand tu l’appelles ?

U- Je ne souris jamais.

O- Et la dernière fois, quand William nous a dit qu’elle l’avait embrassé, quand je suis revenu, tu dormais avec un sourire.

U, rouge – Heu, je…

O- Ha, tu dis rien, là !

J- Faut pas lui en vouloir.

U- J’ai qu’une chose à dire, vengeance ! Les sucettes seront pour moi et Yumi.

O- Mais c’est pas juste !

U- Comme le fait que tu nous embêtes. Bon, on marche.

Ils commencent à marcher dans les rues de paris et Odd pose des questions :

O- Et comment on fait vu qu’on sait pas parler allemand ?

U- Je traduirai.

O- Et si je veux parler à une fille ?

U- Je dirai rien. On va pas là-bas pour draguer, et tu as une petite amie.

O- Mais pas toi.

U- Et alors, ça te fait quoi ?

O- Tu pourras parler avec elle.

U- Non, j’ai pas envie.

O- Il y a bien un baiser, chez vous !

U- Comme dans tous les pays.

O- Et c’est comment ?

U- Je crois que la fille plaque le garçon et l’embrasse.

A- Ca doit être bien.

U- Je sais pas.

O- Tu l’as pas fait ?

U- Non, je ne l’ai pas fait.

O- Tu n’as jamais embrassé de fille de ta vie ?

U, énervé– Ca ne te regarde pas !

A- Ne t’énerve pas.

U- Je ne suis pas énervé.

At – Je crois que j’ai embrassé trois garçons.

O- Moi, 25 filles.

A- Bah moi c’est Jeremy le premier.

J- Moi aussi, Aelita.

At – C’est trop beau, le baiser du nouveau.

Y- Moi non, j’ai jamais embrassé quelqu’un.

U- Moi, j’en sais rien.

O- Comment tu peux oublier ton premier baiser ?

U- Je sais pas, merde, fiche-moi la paix !

A- tu n’as jamais embrassé quelqu’un, Ulrich, c’est ça ?

U, rouge de honte – Si, enfin non, je n’ai jamais embrassé personne.

O- Là, tu me choques. Toi ? Ne jamais avoir embrassé une fille ?

U- Et alors ? J’attends la bonne et je ne les passe pas une par une, je les respecte !

Y- Et c’est bien.

U- Si je dois embrasser une fille, je serai vraiment amoureux d’elle.

A- C’est beau ce que tu dis.

U- Je veux pas précipiter les choses. Bref, on est arrivés, il et quelle heure ?

A- 2h48.

U- Bon, les dames d'abord !

Y- Merci.

Yumi rentre et voit son père lire le journal.

Y- Salut papa.

Ta- Bonjour jeunes gens ! Ah, Ulrich !

U- Heu… Bonjour.

Takeo se lève et va vers Ulrich et lui dit :

Ta- Tu as fait quoi à Yumi ?

U- Heu, rien.

Ta- Ne mens pas, elle ne se sentait pas bien pendant trois semaines.

U- Bah rien comme d'habitude…

Y- Oui, rien.

U- Heu, Takeo ?

Ta- Oui, Ulrich ?

U- Mon oncle nous a dit que pendant les vacances on pouvait venir le voir en Allemagne, moi, ma famille et mes amis et vu que Yumi et une de mes meilleures amies, elle peut venir avec nous s'il vous plait ?

Ta- Tu t'occuperas d'elle ?

U- J'en prendrai soin comme à la prunelle de mes yeux.

Ta- C'est d'accord. Vous partez quand ?

U- Après demain, par contre c'est pas que j'ai envie de jouer les malpolis, mais il faut qu'on parte.

Ta- Très bien, à demain.

U- Oui.

Ils sortent de la maison et Aelita demande à Ulrich :

A- Pourquoi tu voulais partir ?

U- J'ai un truc à faire au gymnase et j'ai besoin de vous.

O- Tu vas casser le mur ?

U- Ca va pas ? Non, j'arrive pas à faire un truc.

A- Tu fais peur. Mais on va essayer.

U- C'est plutôt Odd et Jeremy qui devraient m'aider.

O- Pourquoi ?

U- Pose pas de question. On y va.

ils se mettent en route, et quand ils arrivent au collège, Ulrich dit :

U- Allez dans le gymnase, j'arrive.

Ulrich court vers les dortoirs et Odd dit :

O- Mais il va nous faire quoi ?

J- Va savoir. On ferait mieux d'aller nous changer avec lui.

O- Bonne idée. On revient, allez dans le gymnase.

Y- Oui, on vous attend.

Odd et Jeremy montent dans les dortoirs et Ulrich redescend.

U- Ils vont où ?

Y- Se changer. Bon, on y va ?

U- Oui allez.

Ils vont vers le gymnase et Ulrich va dans les vestiaires et les filles sur les gradins.

A- Je sais pas pourquoi, mais il va faire un truc qui va nous bluffer.

Ulrich ressort torse nu et en bermuda noir. Il a, pour la première fois, un bracelet en cuir et une chaine ou coup. Yumi le regarde amoureusement, ce qui n'échappe pas à Aelita et Athéna.

A- T’as fini de le mater ?

Y, rouge - Je le mate pas !

At- Non, juste un peu ! En tout cas, il a des abdos.

Ulrich va vers elles et il dit :

U- Je vais faire des pompes sur les bras.

Y- Tu vas y arriver ?

U- Je pense.

Odd et Jeremy arrivent avec leur tenue de sport et Ulrich dit :

U- Je vais me coucher au sol et vous allez me prendre les pieds. Quand je vous dis de lâcher, vous lâchez tout.

O- T'es sûr ?

U- A 100%.

Ulrich va se coucher sur le sol et Odd et Jeremy lui prennent les pieds et il le mettent la tête en bas et il commence à faire ses pompes et il dit :

U- Lâchez.

ils lui lâchent les jambes et Ulrich continue ses pompes sous le regard de ses amis qui sont bluffés.

U- C'est bon j'ai l'équilibre.

Ulrich saute sur ses bras et continue à sauter sur ses bras et il s'arrête sur ses pieds.

U- Et voilà !

Y- Bravo !

O- C'est super !

J- Oui, tu es devenu souple.

A- J'avoue !

At- Tu es très habile.

U- Ho, c'est rien, j'ai pas fini, il faut que je fasse des pompes des abdos et c'est bon.

O- Oui bah on va te regarder.

U- Non, j'ai encore besoin de vous.

Ulrich se met sur le sol et bombe le dos.

U- Odd, tu vas venir sur mon dos.

O- T'es sûr ?

U- Oui, allez.

Odd va sur Ulrich et il commence à faire ses pompes.

O- C'est rigolo !

U- Parle pour toi, t’as mangé quoi ?

O- Hé, ça se fait pas !

U- Je dis ce que je veux !

O- Allez, du nerf !

U- La ferme.

Ulrich continue ses pompes et il prend Odd sur ses épaules et se lève.

O- Oui, allez, cours !

U- Si tu veux.

Ulrich commence à courir et Yumi dit :

Y- Il est beau.

A- C'est bon on l’a perdue dans l'océan de l'amour.

U- Allez, descends.

O- Non, je veux pas.

U- T'es sûr ?

O- Oui.

Ulrich lui prend les bras et le jette sur le tapis

U- Je t'avais prévenu.

O- C'est drôle. Allez, les abdos !

Ulrich se met assis sur le sol et commence ses abdos.

U- 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Il se couche sur le sol et pense à ce voyage avec Yumi, sa Yumi qu'il aime, il ferme les yeux et Odd prend un grand sceau d'eau et le verse sur lui, qui hurle tellement l'eau est froide.

U- ODD, T’ES MORT !

Odd se met à courir mais Ulrich le rattrape et le porte sur son épaule.

U- Athéna, t’as déjà vu Odd en caleçon ?

At- Non.

U- Tu vas le voir.

O- Non, pitié !

U- Je suis gelé, donc tu peux rêver.

O- Pour ma dignité !

Ulrich le met devant Athéna et lui baisse son pantalon.

U- Et voila, en grand live, Odd en caleçon !

O- Je te hais, Ulrich !

U- Je te ferai dire que je suis congelé.

O- Hé, vous avez pas vu Ulrich sans son pantalon ?

U- Arrête, j'ai rien dessous !

O- C'est encore mieux !

Odd le prend par les jambes et Ulrich court vers les vestiaires d’où ressort Odd avec son pantalon.

O- Et voilà !

U- Odd, reviens, j'en ai pas d'autre !

O- T’as qu’à venir !

U- Mais je suis tout nu !

O- Ca fait rien.

U- Je te jure, tu me le donnes pas, quand je trouverai quelque chose je viens en personne te tuer !

O- Vous en dites quoi, je lui rends ?

A- Je sais pas, il le demande pas gentiment.

U- Mais je suis tout nu, et tu veux que je me calme ?
William entre et Ulrich dit à Odd :

U- Odd, là c'est bon s’il te plait.

Odd court vers lui et lui donne le pantalon. Ulrich l'enfile et va vers William qui est devant Yumi.

W- Tu restes pour les vacances ?

U- Non, elle vient avec moi.

W- Ah, Stern, tu es revenu !

U- Oui, et en forme.

W- C'est une menace ?

U- Oui, et à ma manière !Tu t'approches pas de Yumi !

W- Elle ne t'appartient pas.

U- Comme toi.

W- Tu vas te calmer, Stern.

U- Non, tu dégages.

W- Et tu vas me faire quoi ?

U- Je te casse la figure !

W- Toi ? Haha, laisse-moi rire !

Ulrich lui donne un coup de poing dans le nez et il dit :

U- Ca me démangeait.

W- Toi, tu perds rien pour attendre !

William sort et Ulrich va se laver le poing plein de sang et il revient et appelle sa mère.

U- Oui maman, bon, on part tous, tu as les passeports ?

L- Oui, vous faites vos valises et demain tu prends celle de Yumi.

U- Oui maman. Et ils dorment où ?

L- Ils vont dormir dans la chambre d'ami, tu leur dis de prendre de quoi s'occuper pour le voyage.

U- Oui, moi, je vais faire de la musique.

L- Bon bah à demain mon loup !

U- Heu attends maman, je peux te poser une question assez… Comment dire….

L- Personnelle ?

U- Oui. Quand tu es amoureux, tu ne veux pas qu'un autre garçon s'approche de celle que tu aimes ?

L- Ho oui, tu peux devenir très jaloux et possessif. Et de qui eS-tu amoureux, mon fils ?

U, rouge – Yumi, maman.

L- Je m’en doutais.

U- Comment la faire s'intéresser à moi ?

L- Couvre-la d'attentions.

U- Comme quoi ?

L- Sois aux petits soins pour elle, partagez des choses ensemble et tu verras !

U- Merci maman. Bon, à demain.

L- Oui, et Ulrich, si tu l'aimes, tu dois la protéger de tout danger.

U- Oui. Allez, à plus !

Ulrich raccroche et sort des vestiaires et dit avec un grand sourire :

U- Bon, pour demain n'oubliez pas d'apporter quelque chose pour vous occuper.

O- Moi, ma console !

At- Je vais prendre mon baladeur.

A et J- On va travailler sur Lyoko.

Y- Je sais pas.

U- On se partage les écouteurs de mon téléphone ?

Y- Ok.

U, en s'étirant – Bon, c'est pas le tout, on monte dans la chambre !

Tous - Oui !

Ils vont vers les dortoirs et Ulrich va vers son tiroir de lit où on voit deux grosses boites.

O- C'est ton trésor ?

U- Oui, t'en veux ?

O- Oui.

Ulrich donne des sucettes à tout le monde et dit à Odd :

U- Tu passes l'ordi ?

O- Tiens.

Odd lui donne son ordinateur et Ulrich prend ses écouteurs et va s'asseoir à son bureau où il cherche de la musique pendant que Odd raconte des blagues.

O- Et là, le mec il dit " non mais t’as pas vu personne !"

Ils éclatent de rire et Yumi va vers Ulrich qui secoue la tête pour danser et elle lui embrasse la joue.

U- Ca va ?

Y- Oui, j'ai oublié de te dire merci !

Ulrich ouvre ses bras et Yumi va s'assoir sur ses genoux.

U- Tu m’as manqué.

Y- Toi aussi, Ulrich.

U- Tu veux écouter ?

Y- Oui.

Ulrich lui donne un écouteur et ils écoutent la musique qui est: ummet ozcan - raise you hands

Y- Elle est bien.

U- Merci.

O- Ho, les tourtereaux, vous faites quoi ?

U- Je fais de la musique.

A- Avec Yumi sur tes jambes ?

U- Oui, elle écoute.

J- Bon, on va faire nos valises.

A- Oui.

At- Oui.

O- Hé oui, c'est nul, en plus je vais me coltiner Ulrich pendant quinze semaines !

U- Je t'entends.

O- Merde ; bon, à toute pour le regroupement.

A, At, J- A plus !

Ils sortent de la chambre et Odd dit :

O- Tu la fais pas, Ulrich ?

U- Elle est déjà faite et elle est chez moi. Ma mère l’a faite.

O- La chance !

U- Voilà, blindé de musique !

Y- Oui, tu danses ?

U- Avec plaisir.

Ulrich fait danser Yumi sous les yeux de Odd qui se dit que c'est un jeu de séduction.

Y- Attention, Ulrich !

U- FaiS-moi confiance.

Ulrich fait tourner Yumi et il la jette doucement au sol.

U- Et voilà comment on fait.

Yumi lui tire le bras et Ulrich se retrouve au dessus d'elle et il la regarde et dit :

U- Très maligne !

Y- Hé oui, bel allemand !

O- A quand le mariage ?

Y&U- Odd, la ferme !

O- C'est bon.

Y- Oui bah, c'est saoulant à la fin !

U- Je confirme.

Ulrich sort son portable et appelle sa mère.

L- Oui ?

U- Maman, c'est moi !

L- Ha, Ulrich, alors on fait quoi ?

U- Bah je danse avec Yumi.

L- C'est beau, l'amour !

U, rouge – Maman, tu commences pas ! Bon, on doit venir à quelle heure demain ?

L- Quand vos cours sont terminés.

U- Ca va être long.

L- Vous avez quoi demain ?

U- On a une heure d'espagnol, une heure de maths, deux heures de sciences de la vie de la terre, et pour finir, tout l'après midi en piscine.

L- Ca va, bon, je te laisse. Et mange ce soir !

U- Oui maman, allez, à demain, et t’as préparé ma valise ?

L- Oui, je te l'ai dit. Bon, à demain.

Il raccroche et va se coucher sur son lit et il dit :

U- On va bien s'amuser pendant les vacances.

O- Oui je pense.

Y- Il n’y a pas de raison.

U- Et si on allait se faire un cinéma ?

O- Ho oui, on irait faire le mur !

U- Oui.

Y- Je veux bien, mais…

U- Je viens te chercher à 22h30.

Y- Vu comme ça…

Les autres rentrent dans la chambre et vont s'asseoir sur les lits.

O- On joue à action, vérité ou chiche, mais on fait comme si on était célibataires !

Tous – Ok.

O- Je commence. Ulrich, action, chiche ou vérité ?

U- Vérité.

O- Tu as déjà embrassé une fille ?

U, rouge – Non, j'ai jamais embrassé personne.

O- A toi, Ulrich.

U- Yumi, action, chiche ou vérité ?

Y- Heu, vérité.

U- Dans la pièce ici, tu aimes un garçon ?

Y- Oui.

A- A moi. Odd, action, chiche ou vérité ?

O- Action.

A- Embrasse la fille que tu veux.

Odd s'avance vers Athéna et l'embrasse.

At- A moi. Aelita, action, chiche ou vérité ?

A- Chiche.

At- Tu embrasses soit Ulrich ou Odd ou Jeremy !

Aelita s'avance vers Ulrich et lui fait un vif baiser et va s'assoir à côté de Jeremy.

J- A moi. Athéna, action, chiche ou vérité ?

At- Action.

J- A la fin de chaque phrase, dis « je t'aime, Ulrich ».

At- C'est trop facile, je t'aime Ulrich.

O- A moi. Ulrich, action, chiche ou vérité ?

U- Allez, bon joueur, action !

O- Enlève la chemise de Yumi avec les dents !

U, rouge - Non mais ça va pas ?

O- Tu es obligé.

U, rouge – Non, je le fais pas.

O- Allez, c'est facile, sinon je le fais !

U- Non, c'est bon.

Ulrich se place devant Yumi et il commence a lui enlever ses boutons de chemise, et, ayant fini, il dit :

U- Tu me demandes encore de faire un truc comme ça et je le dis à tes parents.

O- C'est bon, attends, je voudrais voir comment tu te débrouilles pour le canular téléphonique !

U- Allez, envoie, je suis un pro pour ça.

O- Appelle une pizzeria.

U- No souçaille.

Ulrich prend son téléphone et dit à Odd :

U- Je vais rajouter un supplément.

Il téléphone à la pizzeria qui répond :

U, avec accent russe – Oui, bonjour, je voudrais une pizza.

V- vous en voulez une comment ?

U, toujours avec l'accent - Je sais pas je vais demander à Francisco.

O- Une quatre fromages !

U- T’as des goûts pourris.

U, avec accent – Oui, une quatre fromages !

V- Vous habitez où ?

U- Où j'habite, c'est une bonne question !

Jeremy et Odd se cachent la voix avec un coussin alors que les filles le regardent faire.

V- Vous ne savez pas où vous habitez ?

U- Si, avec une fille, mais je sais pas où.

V- Dans quelle ville ?

U- A Marseille.

V- Vous commandez une pizza à Paris.

U- Je suis pas con, mais vous la transporterez avec des camions !

V- Ca va pas être possible.

U, avec un accent russe énervé - Comment ? Vous pouvez pas ? C'est une honte de faire ça à un gamin de 10 ans qui a une petite amie avec qui elle a des enfants !

V- Vous avez 10 ans ?

U- Bah oui et elle a 15ans !

v- Bon. Vous vous appelez ?

U- Jordan De la rue courbe.

Les filles se couchent sur le lit et rient.

U- Attendez, ma fille me dit un truc.

Y, en fillette - Elle arrive, putain, cette pizza ?

U- Oui, mais tu les connais avec leurs blablas !

U- Nous disions ? Ah oui, Jordan De la rue courbe.

V- On va pas pouvoir l'apporter.

U- C'est une honte ! si ma petite amie était là elle vous aurait gueulé dessus.

V- On peut rien faire !

U- Si, vous l'apportez, cette putain de pizza. C’est pas parce que j'ai 10 ans que je vais me laisser avoir, donc vous l'apportez par avion ou moto !

V- On ne peut pas :nous c'est paris, pas Marseille.

U- Vous savez quoi ? Je vais manger du japonais ce soir vu que ma petite amie est espagnole, ça changera, et allez vous faire foutre !

Il raccroche et éclate de rire avec les autres et Odd dit :

O- Alors là bravo, si j'avais une coupe, je te la donnerais tout de suite.

U- Et encore, je l'ai pas fait à la police, c'est plus marrant.

O- VaS-y, dis que tu as vu un meurtre.

Ulrich appelle la police et dit :

U, avec un ton dur et grave - Allo la police ? je viens de voir ma femme se faire tuer !

P- Vous vous appelez ?

U- Jean-Marc De Marseille !

P- Très bien. Heure du décès ?

U- Il devait être 14h32.

P- Le meurtre a eu lieu deux heures plus tôt ?

U- Bah oui, j'embrassais ma femme, je peux pas faire les deux en même temps ; je me concentre, moi, pas comme vous.

P, énervé - Comment ?

U- Ha, vous êtes sourd en plus ? J'ai dit que vous vous préoccupez de moi alors que je vais bien mais pas elle alors bouge ton cul et viens !

P- Vous êtes où ?

U- Je suis à Nîmes.

P- C'est une blague ?

U- J'ai l'air de rire, monsieur ?

P- Oui, et je crois que je vais venir vous voir !

U- Oui venez, on fait une fête sur sa mort donc vous venez aux archipels de Nîmes le 26 de Grand Dieu et vous me trouverez. Allez, à plus.

Il raccroche et dit en soufflant :

U- Il a été dur, là.

O- Trop fort ! Bon, on reprend, c'était à toi de demander à Yumi !

U- Ok, Yumi, action, chiche, ou vérité ?

Y- Allez, action.

U- Heu, je sais pas. Odd ?

O- Bah fais une dispute avec Ulrich !

Y- Ok, sur quoi ?

U- William, je commence. Putain, tu l’as embrassé, et je l'ai vu !

Y- Mais je te dis qu'il m’a forcée ! Mais comme tu et trop borné…

U-Moi, borné ? Tu ne t'es pas vue ma vieille !

Y- Quoi ? Tu me traites de vieille alors que t'as qu’un an de moins que moi ?

U- Oui, je suis plus jeune, merde !

Y- Tu sais quoi ? Va te faire foutre, t’es débile !

U- Moi je suis débile ? Ce n’est pas moi qui embrasse William !

Yumi lui donne une gifle et c'est fini.

U- Aïe, tu fais mal !

Y- Désolée.

O- C'est pas mal. Et si pour une fois on parlait tout simplement des sujets qui nous font peur ?

TouS- Très bonne idée. Qui commence ?

U, rouge - Heu moi j'ai une question. Ca fait quoi quand tu embrasses la fille de tes rêves ?

O- C'est comme si tu tombais de plusieurs étages et que tu t'écrasais ; et tu as l'impression qu'elle te tient comme la gravité.

J- Je sais pas comment expliquer ; pour moi, c'est comme si tu étais seul avec elle, que ton cœur bat pour la première fois et t’as une douce chaleur qui t'enveloppe.

U- Ca fait ressentir ça ?

O et J - Et bien plus !

A- Mais pourquoi tu n’as jamais embrassé une fille ?

U, rouge - Je suis un grand timide et quand j’étais petit, les fille ne faisaient que de me rejeter, donc j’ai lâché prise, et je me suis dit que tout les filles étaient comme des diables : elle sont belles mais très méchantes et j’ai commencé à avoir peur.

A- T’as peur des filles ?

U, rouge - Oui mais plus trop maintenant vu que je vous connais. Mais au début, j’ai eu un peu peur.

At- T’as pas à avoir peur ; elles sont des fois calmes comme Aelita et un peu folles comme moi ou des fois c'est les deux, un peu comme Yumi, et après il faut savoir ton style de fille.

U- J'en sais rien, mais tu peux m'expliquer un chose ? Quand je suis seul avec une fille précise, bah, j'ai une boule au ventre et j'ai des sensations comme si j'étais sourd.

At- Mon petit Ulrich, tu es amoureux !

U- Je suis amoureux ?

A- Oui et même très développé. Ca veut dire que cette fille, tu l'aimes depuis longtemps !

U- Bah je sais pas.

A- C'est récent ou c’est loin ?

U- Bah juste quand j'étais pas avec vous.

At- Donc c'est une de nous trois.

Ulrich rougit et se dit qu'il sait le nom de cette personne.

A- Hein Ulrich ?

U- De quoi ?

A- Tu sais qui c'est ?

U- Non.

O- Tu nous caches des choses : réfléchissons, je suis avec Athéna et elle m'aime ; Aelita est avec Jeremy et ils s'aiment il reste donc Yumi. Tu aimes Yumi !

U, rouge - Je sais pas et tu me saoules avec tes insinuations.

At- Calme-toi, Ulrich, tu trouveras bien d' autres sujets.

O- Oui, ça fait quoi de faire le truc ?

Tous - Tu vas pas bien ? On l’a jamais fait !

O- Pas cool.

Y- Si, moi j'ai une question. Quand tu es amoureuse, ça fait quoi de ne pas savoir les sentiments de l'autre ?

U- Je pense savoir. Bah tu fais tout pour savoir, tu demandes aux autres leur conclusion, tu fais tout pour te faire remarquer de cette personne…

Y- Tu t'y connais.

U, rouge – Oui, enfin non, c'est des suppositions.

A- Bref, on va faire quoi en Allemagne ?

U- On va aller voir mon oncle Tony chez lui.

O- Il a quel âge ?

U- Il doit avoir 22ans.

O- Il est jeune !

U- C'est ça qui est bien avec lui.

Y- La dernière fois que je l'ai vu, il avait 14 ans.

U- Oui, c'est vrai. Bon on fait quoi ? Je m 'ennuie.

O- Bah dessine.

U- Pas d'inspiration.

O- C'est pas bon quand tu t'ennuies.

U- Oui, je sais, je suis excité après.

O- Et tu deviens infernal !

U- Bah merci, attends.

Il sort de son tiroir un paquet de bonbons et dit :

U- J'ai faim !

O- Tu m'en passes ?

U- Dans ta réserve.

O- Mais j'ai tout mangé !

U- Il faut pas tout manger dès le début ! Moi, ça fait trois semaines que je n'y ai pas touché.

O- Oui, mais toi tu es maigre, et moi svelte !

U-Non je suis normal et en bonne santé sauf que j’ai des cicatrices partout.

O- Ha bon ?

U, en mangeant – Oui, trois ou quatre.

A- On les a jamais vues.

U- Je les cache, j'en ai une sur le torse, une sur la main, une derrière le cou et l'autre je sais pas mais j'ai eu ça par Yumi.

Y- Ah bon ?

O- Tu as du Yumi dans ta peau.

Ulrich lui jette son cousin à la figure et dit :

U- Idiot, je sais même pas où elle est !

O- On cherche ?

U- Sûrement pas, tu ne me touches pas !

O- Oui, mais tu vas bien la trouver.

U- Apparemment, c'est une petite cicatrice.

A- Appelle ta mère.

U- Oui mais la flemme, il est quelle heure ?

O- L'heure de t'acheter un montre !

Ulrich lui lance un autre coussin sur la figure et Odd dit :

O- T’en as combien des coussins ?

U- Bah deux.

O- Tu te foules pas.

U- J'ai le droit ! Bon, on bouge ? Je m'ennuie.

O- T’as qu’à faire des déclarations d’amour aux filles !

U- Et je dis quoi ?

O- Je t'aime.

U- Pour faire ça, je le dis à mon oreiller.

O- Tu fais peur.

U- Hé oui, je suis ténébreux et gentil !

Y- Il déraille.

U- Non, j'ai toute ma tête.

On tape à la porte. Ulrich regarde par le trou de la porte et voit Sissi.

U- Cachez-moi, c'est Sissi !

O- Va, je vais y aller.

Il va vers la porte et Sissi rentre dans la chambre.

S- Mon Ulrich, tu vas en vacance avec moi ?

U- Plutôt crever ! Je vais avec mes amis et ma famille en Allemagne.

S- Et Yumi aussi ?

O- Hé oui, pour son plus grand bonheur !

S- Mon pauvre Ulrich de devoir la supporter !

U- Bon, là j'en ai marre, je ne joue plus le gentil. Je vais te le dire comme je pense : Yumi est ma meilleure amie j'ai confiance en tout chez elle et si j'ai envie de passer mes vacances avec elle, j'ai pas besoin de permission de toi de William mais juste d'elle pour me dire oui ou non. Après, que ça embête quelqu'un, je m’en fous parce qu'elle est avec moi en sécurité et personne ne m'enlèvera ce plaisir. Tu peux me dire tous ce que tu veux, je ne changerai pas de décision, et une seule personne peut me dire quoi et comment : c'est elle. Tu peux la critiquer, mais tu peux pas lui enlever une chose. Elle est intelligente et a un cœur. Toi non. Merci de la visite, première porte derrière.

Sissi part en claquant la porte et les autres regardent Ulrich.

U- Quoi ? J'ai dit la vérité et ce que je pense.

O- Alors là, bravo pour le plus beau remballage de Sissi. Même Aelita fait pas mieux !

U- Oui, et ça fait du bien de dire se qu’on ressent, ça libère ; mais je m'ennuie, maintenant.

On retape à la porte et Ulrich dit :

U- Mais c’est les chaises musicales ou quoi ?

Il ouvre et voit William qui le pousse et va vers Yumi.

U- Hé ho, c'est chez moi et Odd, donc dégage !

W- La ferme, Yumi sort avec moi.

Y- Non, j'en aime un autre !

W- Qui ? Stern ? il et minable.

U- Tu sais ce qu’il te dit le minable ? Dégage !

William va vers lui et dit :

W- Elle est à moi, Stern.

U- Tu parles de Yumi encore une fois comme ça et je te termine !

W- Je parle comme je veux !

U- Non, pas de Yumi, un peu de respect !

W- Toi, tu la respectes ? Laisse-moi rire !

U- Je donnerais ma vie pour elle, elle est mon cœur, alors tu vas dégager !

William sort et Ulrich ferme la porte et dit :

U- Je vais les tuer.

O- Tu sais ce que tu as dit ?

U- Bah oui, qu'il dégage.

At- T’as oublié un passage.

U- Ha bon ? Et j'ai dit quoi ?

O- Que tu donnerais ta vie pour elle, et qu'elle était ton cœur.

U, rouge - Ca doit être mon cœur qui a parlé pour moi, je tiens beaucoup à elle je suis prêt à mourir pour vous et pour toi, Yumi. Bon, on fait quoi ?

O-Je sais pas, on dort !

U- Bonne idée… Mais non, il faut que je bouge !

On tape à la porte et Ulrich dit en l'ouvrant :

U- Bon, c'est fini oui ou non ?

Ji- Stern, sur un autre ton !

U- Pardon, Jim, je suis à cran.

Ji – Oui, bon, inspection des chambres !

U- On a rien, mais entrez.

Jim rentre et regarde partout et voit des valises et il dit :

Ji- Vous partez ?

U- Oui, on va tous en Allemagne.

Ji- Je vois. Bon, c’est bon, et on de calme, Stern.

U- Oui monsieur.

Jim sort et Ulrich va s’assoir sur son lit et dit :

U- Si on retape à la porte je lui fais un coup de poing.

O- Hé, mais ta sœur, elle a pas trop l’accent allemand !

U- Comme moi. Mon père est allemand et ma mère française.

O- Allez, vas-y, fais nous une belle déclaration à Aelita !

U- Si tu veux. Aelita, tu es la fille la plus importante pour moi, je t’aime, tu me rends fou, et je serais prêt à mourir pour toi.

O- T’es pas doué !

U- Hé ho, je fait pas ça tous les jours, surtout en français !

O- Pourquoi, tu les fais en quelle langue ?

U- Espagnol ou allemand.

O- T’es bizarre. On raconte des histoires ?

U- On retombe en enfance à l’âge d’or des contes de fée.

O- Ca te gêne ?

U- Non mais j’ai jamais aimé les histoires toutes roses, ça me saoule.

A- Il y a une chose qui ne te saoule pas ?

U- Oui, jouer et faire des bêtises.

O- Notre Ulrich grandit !

U- Je suis mur, et grand !

A- Pas en âge mental.

U- Si, je sais être sérieux.

O- Je sais, t’as qu’à te battre avec Yumi !

U- Pourquoi ?

O- Je sais pas, ou parle-nous un peu de toi pour une fois.

U- Tu connais tout de moi. Attends, Odd, viens avec moi.

Ulrich et Odd vont dans le couloir et Ulrich dit :

U- On va faire une blague tu vas me faire une fausse entaille au bras et au visage.

O- Oui, trop, je vais chercher ce qu’il faut.

Odd rentre dans la chambre et va dans son armoire où il sort une grosse boite et Athéna dit :

At – C’est quoi ?

O- Un truc pour Ulrich, il a un problème et je vais l’aider.

J- T’as besoin de nous ?

O- Non, c’est un truc entre lui et moi.

Y- Rien de grave ?

U- Non. Bon, tu viens, Odd ? Jim va arriver sinon.

O- Impatient !

U- Et tu fait ça bien !

O- Mais oui, tu vas voir, tu vas adorer.

Ils sortent de la chambre et Yumi dit :

Y- Je sais pas pourquoi, mais ils vont faire une bêtise.

Pendant ce temps, aux douches, Odd faisait la fausse entaille au visage d’Ulrich, qui dit :

U- Tu va rentrer en force dans la chambre et tu dis que j’ai eu un accident.

O- Oui, ils vont aimer ! Bon, passe ton bras.

U- Tiens.

Ulrich lui donne son bras et Odd lui met sa blessure.

O- Voilà, bon, on y va.

U- Et tu fais ça bien !

ils sortent des douches et Odd court vers la chambre et crie :

O- Vite, appelez une ambulance, Ulrich s’est ouvert !

Ulrich va derrière lui et Yumi dit :

Y- Tu lui as fait quoi ?

O- Bah rien, je le frappais.

Y- Quoi ? Ulrich, ça va ?

U- Oui, c’est une blague.

Y- T’es pas drôle.

U- Si tu avais vu ta tête ! Très bon travail, Odd.

O- Je suis un artiste.

U- C’est clair ! Bon, je vais m’enlever ça.

O- Ha, j’ai oublié de te dire mais ça ne part pas !

U- Quoi ? Je vais avoir ça sur la peau toute ma vie ?

O- Mais non, je plaisante. Tu ramène ma boite en même temps ?

U- Oui.

Ulrich sort de la chambre et va aux douches où il enlève ses fausses coupures et il revient dans la chambre et il prend de quoi dessiner et va sur son lit à coté de Yumi et il commence à dessiner.

O- Bon, Yumi, action, chiche ou vérité ?

Y- Action.

O- Embrasse Ulrich.

Y- Quoi ? Mais ça va pas ! Dis quelque chose Ulrich !

U-zzzzz

Y- Ulrich !

U- zzzz

O- Voilà, il dort, embrasse-le.

Y- Non.

O- Bon, Ulrich !!!!!!

Ulrich sursaute et dit :

U- Quoi ?

O- Fais des pompes sur Yumi !

U- Ca va pas ? Je dessine !

O- Allez, 10 pompes, c’est rien !

Y- Oui, allez.

U- Tête de mule !

Yumi se couche sur le lit et Ulrich commence ses pompes en la regardant et il finit ses pompes.

U- Voilà, t’es content ?

O- Oui, c’est pour confirmer que tu aimes Yumi.

U- Mais non ! Il est quelle heure ?

A- Cinq heures.

Y- Il faut que je rentre.

U- Je te raccompagne.

Y- D’accord. A demain !

Tous - A demain, Yumi !

O- Et pas de bêtise, Ulrich !

U- La ferme.

Ils sortent et partent pour la maison de Yumi, et en chemin, Yumi prend la main d’Ulrich et entrecroise ses doits avec les siens, ce qui fait rougir Ulrich, ce qui n’échappe pas à Yumi qui dit :

Y- Ne rougis pas.

U- C’est pas ma faute, ça se fait tout seul.

Y- Tu es trop mignon.

U, rouge – Heu, merci. Et toi tu es très belle.

Y- Merci.

Ils arrivent chez Yumi et Ulrich dit :

U- Demain, après les cours, je viendrai avec toi prendre ta valise.

Y- D’accord (elle lui embrasse le cou) à demain, bel allemand !

U- A demain, belle japonaise.

Ils rentrent chacun de leur côté et la soirée passe, et la nuit aussi, mais Odd et Ulrich ne dorment pas, il font des batailles et des jeux toute la nuit jusqu'à six heures du matin où ils s’endorment.
Dernière édition par Ulrich and yumi le 28 Juil 2014, 00:24, édité 3 fois.
Image

Lyokofan

Messages: 44

Inscription: 02 Aoû 2011, 17:55

Message 19 Juil 2014, 14:51

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

En gros, je me suis cassée le c*l à te donner des indications pour de la merde.
On m'y reverra pas.
Reste dans ta médiocrité, ça se voit que tu n'as suivi aucun des conseils qu'on a pris la peine de te donner, ce qui fait que tu es condamnée à produire des écrits pour les gamins peu exigeants. Et même ce forum mérite mieux.

Bon vent !
« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you » ♥

« Is this the end of the moment ? Est-ce la fin d'un moment ?
Or just a beautiful unfolding Ou juste un beau dénouement
Of a love that will never be ? D'un amour qui n'aura jamais lieu ? » ♥

[...]

« I wonder Je me demande
If maybe Si peut-être
Maybe I could be Peut-être je pourrais être
All you ever dreamed, cause you are... Tout ce dont tu as toujours rêvé, car tu es...
Beautiful inside Beau à l'intérieur
So lovely and I Si mignon et je
Cant see why I'd do anything without you, you are... Ne vois pas ce que je pourrais faire sans toi, tu es... » ♥

[...]

« Is this a natural feeling ? Est-ce un sentiment naturel ?
Or is it just me bleeding Ou est-ce que cela me fait juste saigner
All my thoughts and dreams Dans toutes mes pensées et rêves
In hope that you will be with me ? or Dans lequels j'espère que tu seras avec moi ? ou
Is this a moment to remember Est-ce le moment de se rappeler
Or just a cold day in December ? Ou juste une froide journée de Décembre ? » ♥

Safetysuit ~ Anywhere but here ♥
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 19 Juil 2014, 19:26

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

...

Très franchement, je ne sais pas trop par où commencer.

Il n'y a pas si longtemps, plusieurs membres de ce forum te sont tombé dessus. A la fin, tu as reçu des conseils.
Je pensais (et je devais pas être le seul, apparemment) que tu les suivrais. Désillusion...

Donc analyse :
Tu nous as pondu de longs chapitres. Bien. Mais hélas, quand on voit ce que tu as écrit, force est de constater que l'orthographe, la ponctuation, tout ça, c'est pas des mots qui te parlent.
L'orthographe : archi-mauvaise. Ne viens pas nous dire que tu t'es relue, c'est impossible.
La ponctuation : ... Je vais me contenir du mieux que je peux. T'as pas intégré le fait qu'une phrase, c'est une majuscule au début, et un point à la fin. Même chose pour ce qui est des espaces qui se mettent après les virgules et pas avant et après. T'as quel âge, déjà, t'as dis ? 12 ans ? Ben nom d'un chien, on n'est pas rendus !

Comment veux-tu que l'on te prenne au sérieux ? Que l'on t'encourage alors que toi, de ton côté, tu donne l'impression de te torcher avec nos conseils ?

Je serais tenté de verrouiller dans la minute, voire même verrouiller tous les sujets que tu as créé, comme j'ai déjà dû le faire avec un autre membre.

Mais on va plutôt faire ça :

Je vais verrouiller toutes tes fics, sauf celle-ci.
Je te donne un délai de quinze jours à compter d'aujourd'hui pour éditer tes chapitres déjà postés. Je ne veux plus voir de fautes, de ponctuation ou tout autre erreur de français.
Je t'interdis de poster d'autres chapitres, ou tout autre message sur ce forum pendant cette durée.
Si, passé ce délai, tu n'as toujours pas présenté un texte convenable, je me verrais contraint de t'interdire définitivement d'écrire sur ce forum.

Je peux te paraître dur, mais outre le fait que je m'en lave les mains, je tiens à signaler que je fais preuve de beaucoup de patience et de générosité, compte-tenu de ton comportement vis-à-vis des conseils que te donnent plusieurs membres de ce forum (en particulier Leana qui, passé son coup de gueule dans une autre de tes fics, t'as donné beaucoup de conseils) et de ton entêtement à ne pas les écouter et les mettre en pratique.
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 20 Juil 2014, 01:29

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Salut Jules de 1 c'est pas moi qui a écris ses chapitre on ma pirater mon conte et on a fait des mauvaise copie de mon projet que je n'ai pas finit et qui et en cour de route , je te jure que je suis tous vos conseille .Pour te dire je n'été pas la le jour ou il a fait sa mais je ten pris ne fait pas sa , je suis aller aujourd'hui sur le cite pour voir ou en été mes fiction , mais je n'ai rien fait j'été a l'hôpital mon frére a un cancer et je n'avais pas le cœur a écrire mais ne fait pas sa j'ai rien fait et je suis toujours sur open office donc je te demande de ne pas faire et j'espère que vous me croiller car je n'aime pas me faire enlevais d'un cite aussi bien et libre d'inspiration .
Donc je vous demande pardon et je vous demande de ne pas me privez de mon inspiration car j'aime vous faire par de mes fiction donc j'attent une raiponce de ta par et encore désoler je vais tous refaire mes croiller moi je vous donne même le dossier sur mon frére si vous me croiller pas , bon sur se bonne nuit ou bonne journée .



Cordialement Ulrich and yumi la seul et unique.
Ps: Quand j'aurais mie ma fanfic se qui changeras c'est que je me fait aidée d'un correcteur donc pas de faute et de la ponctuation
Image

Grand Maître du lancer d'éventail

Messages: 2092

Inscription: 28 Aoû 2005, 14:58

Message 20 Juil 2014, 09:51

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Ulrich and yumi a écrit:on m'a piraté mon compte

Tous les messages de ce sujet ont été postés à partir de la même adresse IP. Donc tu nous racontes des histoires.
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 20 Juil 2014, 14:05

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Toi ta rien compris je te dit qu’on a pris mon conte et on a copie mon texte avec les faut que je suis entrain de corriger et on a pris mon ancienne version, mais plus que tu me croie pas je vais tous corrigeais se qu’il ou elle a fait et tu a internais de regarder par se que tu me retarde sur mon travaille. Sur se je vous dis soie a tous a l’heur quand tous seras en ordre ou a demain bonne journée .
PS : Je vous jure que c'est vrais mais bon on verrais le résulta dans une heur ou deux .Et je me efforce a faire des bon texte avec ponctuation ,orthographe , grammaire et conjugaison .
Image

Grand Maître du lancer d'éventail

Messages: 2092

Inscription: 28 Aoû 2005, 14:58

Message 20 Juil 2014, 14:21

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Ulrich and yumi a écrit:Toi ta rien compris je te dit qu’on a pris mon conte

C'est toi qui ne comprends pas. Si quelqu'un avait piraté ton compte et posté depuis un autre endroit, les adresses IP seraient différentes. Or elles sont identiques.

Donc soit il y a quelqu'un chez toi qui a posté depuis ton ordinateur en se faisant passer pour toi, soit tu nous racontes des balivernes. Je penche évidemment pour la seconde hypothèse.
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 20 Juil 2014, 20:59

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Donc oui j’ai bien dit dans ma façon que on a pris depuis mon ordinateur qui et mon grand frère a voulut me faire une blague se qui n’est pas drôle vue la situation ou je suis mais j’ai bientôt fini de corriger les faute et je le mais des que j’ai fini, un petit mot a jules ne verrouille pas les autres fictions car je les refais et je corrige les faut donc pour vous faire un plan dans la situation :
Je suis partie le jour ou mon grand frère a poster les faux fans fiction qui été des brouillon et j’été a l’hôpital pour mon petit frère et je n’avais pas le cœur de continuer et je suis allé que hier soir sur le cite. Pour se qui me croie merci beaucoup sa fait plaisir, pour se qui me croie pas je fini la correction et je corrige les autre fanfiction
Image

Lyokofan

Messages: 44

Inscription: 02 Mar 2013, 00:15

Message 23 Juil 2014, 00:29

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Bonjour je viens de lire ta fic et oui les fautes y sont nombreuses (je ne suis pas un modele non plus de redaction mais bon j'essaie de faire le moins de fautes possibles ) pour finir il faudrait aussi que tu arrete tes mensonges parce que ton petit frere qui a un cancer et que tu nous racontes que l'on t'as pirate ton compte et ensuite que c'est ton grand frere qui t'as fait une blague moi j'y crois pas trop bref sur ce bonne fin de journee ^^

Message 23 Juil 2014, 04:37

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Salut je tien à te dire que tu as tout mes encouragement car je tien a avoir toute l'histoire.
Pour l'histoire du piratage ou autre, sache que c'est tout as fait possible car des peuvent contrôler des pc à distance.
Pour ce qui est de l'ordre donné par monsieur sur l'orthographe j'aimerai qu'il nous dise comme on peux faire un texte sans erreur car :
- un pc ne corrige pas tout.
- il y a les spécificité du texte exemple pour un certain son on l'écrit différemment.
et sinon je te souhaite bon courage pour la suite ;) :thumbleft:
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 23 Juil 2014, 12:42

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Bon.

Ben puisque c'est possible, pourquoi ne pas l'avoir fait avant ?
Je te charrie un peu, excuse-moi.

Je ne vais pas commenter ta fic pour l'instant, j'attendrai que tu ai fini d'éditer tout les chapitres concernés. Mais je t'encourage : continue sur cette lancée, tu semble être en bonne voie. ;)

@l'anonyme

Déjà, bonjour cher je-ne-sais-pas qui. Tu m'excusera si je ne t'appelle pas par ton pseudo.

Premièrement, sache une chose, en tant que modérateur, je suis parfaitement en droit d'interdire d'écrire sur le forum si je l'estime nécessaire (si tu repasse par ici, tu te dira sans doute "Whaa, mais comment il se la joue grave, lui !", mais autant te le dire : je m'en contrebalance, pour ne pas dire autre chose...). Et je n'ai pas à me justifier.
Deuxièmement, je t'informe que je suis d'ordinaire assez souple sur l'orthographe. Mais lorsque l'auteur catapulte 9 fictions (avec une moyenne de une par jour) d'une qualité plus que médiocre (je dis les choses comme elles sont), là, comme n'importe qui, je dis stop. Et tant pis si c'est une histoire de piratage.
Troisièmement, je vais avoir besoin d'une citation :
anonyme a écrit:j'aimerai qu'il nous dise comme on peux faire un texte sans erreur car :
- un pc ne corrige pas tout.
- il y a les spécificité du texte exemple pour un certain son on l'écrit différemment.

C'est drôle, mais j'ai l'impression que tu as vraiment besoin que j'exauce ton souhait. Vu comment tu te débrouille...
Déjà, une fiction, ce n'est pas un texte que l'on écrit à la va-vite pendant la pause café ou un moment dans le genre. C'est de l'inspiration, une histoire propre à l'imagination de l'auteur, et, surtout, c'est du sérieux, de l’implication, et du travail, sans oublier le respect des auteurs qui te liront (oui, un lecteur et un auteur, ça se respecte mutuellement). Ensuite, comme je l'ai déjà dis plusieurs fois un peu partout, l'excuse du style "pas de correcteur orthographique" ou, comme tu l'as dis "un pc ne corrige pas tout", ça ne marche pas. Car franchement, à moins d'être un(e) solitaire pur sucre, il y a forcément des gens autour de toi qui seront d'accord pour te relire et t'indiquer tes fautes (si tu vois pas où je veux en venir : ça complète le passage au correcteur orthographique).
Après, il ne faut pas forcément chercher la perfection. Mais un texte qui possède une faute à chaque ligne, c'est pas la peine.
Pour ton deuxième point :
anonyme a écrit:- il y a les spécificité du texte exemple pour un certain son on l'écrit différemment.

Je vois parfaitement ce que tu veux dire. Et pour ta culture générale, sache que ça fait entre autre partie des subtilités de la langue française qu'il te faudra de toute façon maîtriser un jour ou l'autre.

J'ai essayé de t'expliquer un truc. Si tu comprend, tant mieux, si tu comprend pas, je peux rien pour toi.

PS : Quand on oublie des mots dans son post, on évite de la ramener.
Anciennement Jules123.

Message 23 Juil 2014, 19:00

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Je comprend parfaitement Jules mais je ne me la pète pas
Elle a promis de tout corriger elle va le faire maintenant laissons la faire et puis j'espère qu'elle pourras publier une grosse parti ce soir car je suis très impatient :thumbleft:
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 28 Juil 2014, 14:49

CHAPITRE9: Allemagne nous voila

Nous somme jeudi 23 il et 6h30 dans la chambre de Jeremy le réveille sonne et Jeremy se lève et se prépare pour la douche , quand il ressort et se dirige vers le réfectoire ou il voie athéna et aelita mais pas odd et ulrich et il vient se maitre a coté de aelita .

j- Il sont pas la les autre ?

at- Yumi va arrivais , et odd et ulrich pas vue .

A cette instant yumi arrive et vient s’assoir accoter de athéna .

y- Il sont pas la les autre .

a- Pas vue.

j- C’est bizzard on les a pas vue depuis hier soir .

a- Oui tu a raison il faudrait aller voir dans leur chambre.

at- Oui , on finit et on y va.

Ils finissent de mangée et vont dans les dortoir , ils tape a la porte et jeremy dit :

j- Et vous êtes la ?

Pas de réponse .

at- Odd , t’es la?

y- Ulrich ouvre .

Pas de réponse.

j- Bon .

Ils rentre et voie ulrich et odd torses nue en calçons dormir sur leur lit sens couverture .

j- Mais il sont pas possible , ODD , ULRICH .

u et o- zzzzz .

y- ODD !!!!.

o en dorment – Pioche ulrich.

u en dorment- Quoi ?

o-zzz.

u-zzz.

y- ULRIHC .

u en dorment – Quoi merde .

y- Il et 7h45 on se lève .

u en dorment – Tu triche odd .

o en dorment – C’est pas vrais je zzz.

Ulrich tombe par terre et se réveille .

u- Hein ?quoi ?, merde odd lève toi on va être en retarde .

o- quoi , je hahaha

u- Hahaha mais vous faite quoi ici?

y- On vient vous réveiller .

u rouge – Oui mais on et en calçons.

o- C’est vrais en plus .

Odd se mais dans ses couverture et ulrich aussi .

j- Oui bah vous avais fait quoi hier soir ?

u- Bah on a pas dormie on a jouet et fait des bataille et je croie qu’on a dormie a 6h .

y- Bah bravo bon vous avais 10min pour vous préparais.

u- QUOI !!

Ulrich se lève et prend des affaire et cour vers les douche .

o- Bah il fait quoi ?

at- Tu va te réveiller il va se douchais il te reste 9min.

o- QUOI C’EST UNE BLAGUE?!!!

Il court pour les douche avec une serviette et ses vêtement et ulrich revient avec une chemise ouverte sur son torses nue .

u- Merde il et ou?

j- Tu cherche quoi ?

u- Un truc importent pour moi , ha le voila ?

C’été une chaine avec un loup dessiner sur une petit plaque de militaire il le mais autour du coup et dit .

u- Bon on y va .

y- Ta pas oublier un truc .

u- Bah non pantalon , chaussure chaine et sac .

a- Ta pas oublier de boutonner ta chemise.

u- Quoi ? ha oui .

Il commence a boutonner sa chemise et sort sa chaine et jeremy dit :

j- Tu porte des chaine toi.

u- Oui enfin c’est long a expliquer.

Odd arrive et court vers ulrich.

o- Ulrich on a un contrôle aujourd’hui.

u- Tu plaisent la?

o- Je suis torses nue.

u- C’est sur quoi?

o- La guerre froide.

u- J’ai rien appris je vais en avoir une de guerre froide.

Il prend son téléphone et appelle sa sœur.

u- Chloé c’est ulrich.

c- Tu va bien .

u- Oui ta une excuse pour ne pas avoir appris un contrôle.

c- Non la tu te débrouille.

u- S'il te plais, c’est sur la guerre froide et j’ai rien appris et je vais en avoir une de guerre froide.

c- Désoler, mais j’ai rien tu te débrouille.

Elle raccroche et ulrich dit:

u – Chloé , Chloé , arg je suis more .

o- On et more , on fait le mur.

u- Non , on va avoir des ennuis il y a plus qua.

y- Oui , bon on y va.

u- Non , j’ai pas envie je suis malade.

o- D’amour^^.

u- La ferme.

y- Tu veux de l’aide?

u- Non? sa se fait pas.

o- Moi je veux bien.

at – Tu copie sur moi .

o- D’accord.

a- Aller ulrich, yumi veux bien.

u- Non? c’est un principe je ne copie pas.

o- Tu peu la ,elle veux bien, ses quoi cette chaine ?

u- Une longue histoire.

y- Aller je vais t’aidée.

u- tu veux bien ?

y- Oui ?aller tu nous raconte.

Ulrich se mais devant une glace et ajuste sa coup de cheveux et déboutonne de 3 bouton sa chemise.

u- Bah sa parias débile , j’ai un animal que j’aime beaucoup depuis mais 3ans c’est le loup , quand j’été petit quand yumi disait quelle avais peur des loup moi je disait que je les adorais , et un jour on et aller dans un endroit spéciale pour les loup et j’ai eu le coup de foudre pour eu , ils sont si beau , fier , maitre j’été impressionner et depuis je porte toujours cette chaine ou je la cache pour pas qu’on disse que je suis une fille qui porte des bijoux c’est mon oncle qui me la donner pour mes 4 il m’arrivais au bat du torses .

o- Je savais pas ça .

u- Je suis très réservait pour mes goût .

a- Et pas qu’un peu pour tous ulrich.

u- Oui bah c’est comme ça , bon on y va?

o- Non , je veux pas y aller.

u- Dit toi que c’est la dernier journée et que je vais pouvoir dormir dans l’eau de la piscine.

o- C’est toi qui a voulut veiller, tu été exciter comme un chien.

u- C’est pas ma faut j’avais pas envie de dormir et toi aussi ta voulut.

o- Oui mais tu pourrais lire ton agenda pour les contrôle.

u- Toi aussi tu a un agenda mais toi tu dore en classe.

o- Tu veux dire que c’est ma faute si tu et rentrais après avoir ramener yumi chez elle exciter comme une puce.

u rouge – Je........

o- ha tu dit rien, la donc c’est yumi qui ta exciter comme ça^^.

u rouge – Tu va pas bien, c’est toi qui ma dit de faire un jeux mais toi tu triche et sa nous a pris tout la nuits pour la finir cette partie.

o- Toi tu dormais sur le jeux.

u- Et toi tu pique des affaire a athéna.

at – Quoi !.

o- Rien , et toi tu dit le nom de yumi en dorment.

u- Moi je vole pas.

o- Et moi je parle pas en dorment.

u- Toi tu ronfle et tu dit des bêtise.

o- toi t’es insolent , et tu dit jamais des chose gentil ta pas de cœur ou quoi ?, sa te dit pas une foie dans ta vie de dire des chose avec un cœur , non toi tu et borner et tu dit jamais des chose gentil on dirais william.

Pour ulrich sens fut trop? il sort de la chambre et va dans la forêt.

y- Bah bravo,la on va avoir une bonne humeur.

o- Je suis désoler, je sais pas sa ma pris d’un coup.

a- C’est pas finit odd, tu la comparais a william et la il ne te pardonneras pas aussi vite que lui .

o- Je sais.

at – Odd ,tu me prend des affaire ?

o rouge – Heu oui, mais rien de spécial.

at énervais – Quoi ?!

o- Heu des photos de toi ,mais rien d’autre.

a- Bon on va le chercher.

y- Il et dans la forêt.

o- Bon on y va.

Ils sorte de la chambre et vont dans la forêt ,ils voie ulrich dans un arbre et odd dit:

o- Descend ulrich.

u- Va te faire foutre.

o- Je suis désoler ulrich ,tu en dit des chose gentil.

u- Faut savoir je croyais que je ressemblais a william.

o- J’ai été pris par la colère mais je le pensait pas .

u- C’est pas le fait de se que tu pense qui m’énerve, c’est que tu me compare a lui qui me mes dans cette êtas.

o- Je le penser pas , aller vient .

u- Non , je reste ici.

o tout bah- Tété de mule , bon je fait quoi pour que tu redescende.

u- Rien ,tu me lâche.

o- Mais t’es pas borner et tu ressemble pas a william , toi tu et gentil , avec un cœur tu a des vrais sentiment , tu et protecteur , t’es comme un frère pour moi et on se dispute entre frère et sœur.

u- Tu le pense vraiment?

o- Bah oui ,aller vient?

Ulrich se tient avec les jambes et se mais la tété en bas et dit :

u- Je sais pas , j’ai pas envie.

o- T’es pas possible.

u- Et oui , c’est moi.

y- Bon tu vient ou je te jure que je fait venir Sissi.

Ulrich tombe par terre et dit avec sa main sur sa tété:

u- Je vient de me faire mal ,mais j’arrive qu’on en finis.

y- Oui , aller.

u- J’ai oublier mes affaire.

Ils partent en courent dans les dortoirs ,ulrich et odd prennent leur affaire de cour et ils descendent dans la court ou il vont s’assoir sur le band.

u- J’ai faim.

o- T’es pas le seul, je pourrais manger mon sac.

u- Donne pas d’idée.

y- Sa vous apprendras a vous couchais tard!

o et u ironiquement – Oui maman.

a- Il sont pas possible.

u- Et oui c’est comme ça , bon il et quelle heur.

at- 7h30 pourquoi ?

u- Pour le train de Sissi.

o- Ha oui il et en retard.

Sissi arrive et ulrich dit :

u- Tu et en retarde le train.

s- Mon ulrich, je ne t’ai pas vue au réfectoire tu été ou.

u- J’été , heu je sais pas.

Les autre éclate de rire et Sissi dit.

s- T’es pas gentil.

u- Je sais , et j’aime bien sa fait mon charme.

s- C’est pour ça que je t’aime.

u- C’est bon , j’ai plus faim.

o- Moi aussi, on vient de me couper l’envie de manger.

Sissi part et ulrich dit:

u- Elle va nous pourrir jusqu'à la fin de l’année.

y- Oui et c’est de ta faut.

u- Quoi , c’est ma faut si elle m’aime.

a- Oui , tu lui plais et a yumi aussi.

u- Y a rien entre elle et moi.

y- Oui on et copain.

o- Et puis c’est tous , on sais bon, ulrich vient avec moi.

u- Pourquoi ?

o- On a 5min pour aller piquer de la nourriture si ta faim.

Ulrich par en courent et dit:

u- Bon tu te grouille.

Odd court et va dans le réfectoire ou il voie rosa.

u- Heu rosa on peut avoir un truc a mangée s’il vous plais.

r- Oui aller venez.

Ulrich et odd vont avec elle dans le garde manger et sorte 4 croissent.

o et u – Merci rosa!

r- Aller filler.

Ulrich et odd sorte et vont rejoindre les autre et vont s’assoir.

u- Ha , j’ai faim.

o- Oui et bravo ulrich.

u en mangent – C’est rien , c’est encore plus bon quand ta faim.

at – Morfale.

y- Et oui , il sont comme ça.

u- C’est pas ma faut si j’ai faim.

o en mangent – Pas chie chi tu veiller fas on aurais fas faim.

u- Oui je sais.

y- Ta réussi a comprendre ?

u- Oui il a dit bah si tu veiller pas on aurais pas faim.

o- Oui.

u- Bon on a quoi la maintenant?

o- Dessin.

u- Ha on va pouvoir rigoler , si odd veux bien.

o- mais bien sur très cher , je le ferais avec grand bonheur avec vous.

u- Mais qu’il en soie ainsi.

a- C’est bon on parle plus en l'ancien français.

u- Oui très cher.

a , at , y- Ulrich!!!

u- Oui c’est bon je me calme , mais je suis heureux que dans quelques heur on seras en Allemagne.

Ulrich rêvasser en mangent et odd lui fait peur et il s’étouffe.

u étouffait- Aider moi.

Yumi lui tape dans le do et ulrich pu retrouvais sa respiration.

u- Non mais tu va pas bien.

o- Sa va si on peu plus rigoler.

u- Tu va voir si on rigole quand je t’aurais étouffer.

o- Mais non.

La sonnerie du téléphone d’ulrich retentie et il décroche.

u- Yes?

?- Salut mon loup.

U rouge – Tonton Dominique ?

d- Lui-même , comment va mon grand loup?

u- Très bien et toi?

d- Toujours aussi jeune , tu et prés pour aller en boite de nuit?

u- J’ai pas l’âge c’est 18ans.

d- Qui ta dit que tu avais besoin de ton âge alors que la boite et a moi?

u – Non , sérieux prépare les cd on arrive , j’ai hâte.

d- Ta pas perdu la main pour les platine.

u- Sa fait un moment que j’y et pas touchais mais je vais me réhabituer très vite.

d- Et oui , alors yumi comment va ma belle japonaise.

u- Bah elle et plus grande que moi et on et dans la même classe avec d’autre amis qui vienne.

d- Qui sont t’il? comment ils sont?

u- Bah il y a aelita elle et super gentil et très intelligente et belle.

d- Tu sort avec ?

u rouge – Non , je sort pas avec elle , il y a jeremy qui sort avec elle il et très intelligent et un peu trop sérieux a mon goût.

d- On va s’occuper de ça.

u- Oui , il y a odd , lui il et casse pied , mais c’est mon meilleur ami et on va dir frère mais il et un peu fou sur les bore.

d- Bah tu voie c’est bien.

u- Oui , il y a athéna qui sort avec.

d- toi ?

u rouge – Non , avec odd , je sort avec personne tonton.

d- Toi tu ne sort avec personne c’est une blague.

u- Non , et il y a yumi et moi.

d- Elle et devenue comment?

u rouge – Bah belle très grande et mature heu je suis pas bon pour sa.

d- Et toi, tu et comment?

u- Bah je fait la taille des épaule de yumi , j’ai la coup en bataille je suis devenue un peu plus libre mais après je t’ai dit je suis pas bon pour ça.

d- Une belle brochette de jeune , j’ai hâte de vous voir.

u- On va dormir ou?

d- Bah , aelita et jeremy avec odd et athéna.

u- Et nous avec yumi?

d- Bah vous dormais ensemble comme au bon vieux temps.

u – Quoi , mais je peu pas.

d- Et pourquoi ?

u rouge – Mais on , heu je suis un garçon et elle une fille on dore pas ensemble et on et même pas ensemble.

d- Mais non aller a demain vers 14h je viendrais vous chercher a la gars a plus.

u- Non , attend , tonton?

Ulrich raccroche et dit:

u- Je le haie.

y- Pourquoi?

u rouge – Heu, pour rien.

s- Drigggggggggggggggggggggggggggg.

u- Bon on va en court.

o- Oui aller .

Ils vont vers leur classe et il vont s’installer a une table ronde et le prof dit:

p- Bon aujourd’hui nous allons dessiner un animal très beau et très bien a représenter : la louve.

o- Ha bah c’est pour ulrich monsieur.

u- La ferme.

p- Ha bah vient ulrich et fait nous une louve.

u tout bah – T’es more.

Ulrich se lève et va au tableau ou il commence a dessiner les trais de la louve et finit par une très belle louve blanche assise.

p- C’est très bien ulrich tu a de l’inspiration et des sentiment pour la dessiner on dirais que tu vie en elle.

u- Heu , merci monsieur , mais j’ai juste a la voir et c’est bon.

p- Très bien va te rassoir.

Ulrich va se rassoir a coté de yumi et athéna dit:

at – Pourquoi ta demander a ton oncle ou on aller dormir?

u rouge – Heu pour rien.

o- On dort ou alors?

u rouge – Heu je.

o- bah alors il ta perdu la langue ^^

u rouge – Non , athéna , jeremy , odd et aelita vous aller dormir ensemble .

a- Et elle dort ou yumi?

u rouge – Heu je , je.

at – Ne me dit pas que.

u rouge – Je.

at – A je comprend.

y- Il dit quoi ?

at- Rien , enfin si tu va dormir avec lui.

y- Quoi!!

u- J’ai rien fait pour.

o- Tu peu dire que tu et comptent.

u- La ferme.

y- Et pourquoi ensemble.

u rouge – Bah d’après lui on dormait ensemble quand on été petit et il a crue que sa ne nous gênerais pas.

a- Vous dormiez ensemble?

u – D’après lui mais je m’en rappelle pas.

o- Tu veux ou tu veux pas te rappelais.

u- Tu va te taire.

p- Stern c’est pas finit de parler sa feras 1h de colle avec odd.

u- Ha non pas se soir monsieur.

p- Si bon continuons.

u- Ha bravo odd.

o- Sa va t’en a déjà fait.

u- Oui mais je vais rester plus longtemps ici t’es vraiment.

o- Beau^^

u- Merde.

y- C’est pas grave elle m’accompagneras aelita.

u- Oui , mais je voulais le faire.

a- C’est pas grave , aller.

Pendant tous le court ulrich se dit qu’il va dormir avec la fille de ces rêve et qu’ils aller dormir 2semine ensemble , après le court de dessin se fut le court d’espagnole et de science et vie de la terre et se fut l’heur de mangée.

y- Plus que 4h et on et libre.

u- Parle pour toi , moi c’est dans 5h par la faut de odd.

o- C’est bon vieux frère , tu la verras se soir ta yumi.

u rouge – Mais c’est pas ma yumi, mais j’ai pas envie de passer 1h pour avoir crier sur toi pour de bonne raison et je vais me faire tuer par ma mère et j’ai ma vie aussi.

o- C’est pas ma faut si tu veux pas avouer que tu aime yumi.

u énervais – Mais putain il faut te le dire en quelle langue yumi et moi on et ami de très bon ami mais y auras jamais rien entre nous jamais j’ai ma vie elle a la sienne et si elle veux sortir avec toi ou jeremy je vous frais rien mais je vous dirais juste de prendre soin d’elle , et moi je finirais comme j’ai commencer c’est – a – dire tous seul et j’en serais fier donc maintenant on me lâche avec cette histoire d’amour , l’amour c’est bien pour vous mais moi je suis pas fait pour ( se maitent a pleurais) et je ne suis pas bon pour attirais les fille donc lâcher moi l’amour pour moi sa n’existe pas et sa na jamais exister pour moi ,je finirais seul mais fier de vous avoir comme amis.


Il se lève et va dans les dortoir ou il s’enferme , yumi été choquer d’avoir entendue ça venir de sa bouche et odd été très étonner de sa réaction et pour jeremy , aelita et athéna ils se disent que ulrich a un problème avec l’amour mais qu’il ne veux rien faire pour.

o- Je suis désoler.

y en pleurent – C’est pas a nous de le dir mais a lui et je l’ai perdu par ta faut.

o- Mais je voulais pas.

j- Il a un problème avec se sentiment.

a- Jeremy , il n’y connais rien et sa lui monte a la tété de ne pas savoir.

at- Tu a raison mais la c’est que sa lui fait du mal il faut qu’il en parle.

o- On peu rêver.

y – Odd la ferme et la c’est moi qui te le conseille , tu ma fait perdre l’amour de ma vie et je ne te pardonnerais pas t’en que tu ne l’auras pas aidée et d’ici la ne me parle plus.

o- Mais.

y- Stop ,c’est fini.

o- Très bien , tu le prend comme ça bah aller vous faire foutre toi et lui et ne me parler plus.

Odd part du réfectoire et va dans la court ou il s’assoie sur un band et se prend la tété dans les main et réfléchie .Pendant se temps dans la chambre d’ulrich et odd il parler au téléphone avec son oncle.

u- Tonton explique moi c’est quoi d’avoir se sentiment d’amour?

d- Bah tu ne connais pas?

u- Non , aide moi je t’en pris.

d- Sa va pas ulrich?

u- Non sa va pas , j’ai jamais eu de petite amie et j’ai jamais ressentie l’amour en moi je suis triste je me dit que je finirais seul et sens avoir connue l’amour.

d- Ne dit pas sa, tu aime yumi non ?

u en pleurent – Je suis fou d’elle mais sa fait depuis toujours et il ne se passe rien , je plais a personne et jamais je connaitrais l’amour.

d- Mais non , je sais pas comment tu est maintenant mais je suis sur que tu va en trouvais une.

u- J’ai perdu espoir et j’ai perdu l’envie di croire merci et on se voie demain.

Ulrich raccroche et se couche sur son lit et commence a pleurais.

u pensée – Je suis nul , j’ai jamais connue l’amour et je n’y connaitrais rien , même yumi je ne l’embrasserais jamais.

Il continue de pleurais et de se dire qu’il n’ai pas fait pour l’amour ( note de l’auteur : voila se que j’ai trouvais pour vous dire que tous le monde peu aimée :tout le monde peu aimée mais on a tous se sentiment en nous qui dore mais il faut le réveiller et après le monde et plus rose donc on peu tous connaitre l’amour mais il faut chercher et on le ou la trouveras voila et l’amour et le sentiment le plus beau sur cette terre )
pendant se temps odd se creusait la tété pour l’aidée mais il ne pouvais rien faire pour lui si il n’y croyait plus , pour les autre eux été entrain de parler.

j- Il souffre de se manque.

a- On ne peut rien fait pour lui juste lui parler.

at- Pour lui dire quoi , ha l’amour c’est beau sa te fait chaud au cœur il ne sait même pas si il existe pour lui et toi tu veux lui dire se que sa fait.

y- Je l’aime pourtant.

a- Yumi vous vous connaissez depuis votre enfance tu lui a jamais rien dit et lui non plus mais la il soufre et il se dit même si il et fait pour ça (commence a pleurais) yumi , il veux connaitre le sentiment de se faire embrasser de se faire aimée , il se prend pour un paria yumi il se croie différent des autre qui sont sortie avec des millier de fille et qui se sont séparais , il veux connaitre il et mal et se dit qui ne connaitras jamais ça.

at en pleur – Il en a besoin car un monde sens se sentiment c’est comme si tu enlevais le fait d’avoir des enfant sa ne serre a rien de vivre et ses ce qu'il se dit.

y en pleurent – Je l’aime jusqu'à en mourir mais je veux attendre un peu pour lui dire.

j- Si tu veux mais il a besoin de nous pour l’aidée a se surpasser.

Odd revient en courent et dit.

o- J’ai trouvais il faut lui parler pour l’aidée a comprendre.

at – C’est se qu’on vient de dire.

y- Odd je suis désoler pour se que je t’ai dit.

o- C’est rien mais je te jure de tous faire pour qu’il comprenne.

Yumi lui saute au coup et pleurent dans ses bras et odd aussi et il dit.

o- On l’aime yumi on t’aime et on seras pour vous relevais si sa ne vas pas.

y en pleure – Odd je t’en pris aide nous.

o- Je le ferrais.

Ils vont vers les dortoirs et vont a la porte d’ulrich.

o- Ulrich on peut rentrais.

u en pleurent – Fichais moi la paix je veux être seul je finirais comme ça.

o en pleurent – Non , tu ne finiras jamais comme ça.

u en hurlent de rage et de douleur – POURQUOI ALORS ? UN POURQUOI J’AI RIEN DEMANDER JE VEUX JUSTE CONNAITRE ET JE SAIS RIEN ET JE NE SERAIS JAMAIS RIEN.

o- On peut t’expliquer.

u- Pour me faire rêvais et me dire que je connaitrais ça L’AMOUR SA SERRE A RIEN SA SERRE JUSTE A NOUS FAIRE PLEURAIS ET FAIRE SOUFFRIRE.

a en pleurent – Non sa te rend heureux et donne l’envie de connaitre.

u – J’ai plus envie j’ai 14ans et sa fait 14ans que j’ai perdu espoir donc allez tous vous faire voir vous et votre amoure je vous déteste tous et j’en veux a le terre entier ,je suis différent et j’en veux a se qui mon fait comme ça.

at – Tu ne peu pas dire sa.

u- Je dit se que je pense je déteste l’amoure.

y- Ulrich ouvre on va te parler.

u en pleurent – Et me dire quoi ? hein , rien juste se qu’on ma dit et redit.

Odd prend ses clé de chambre et ouvre la porte et voie ulrich sur son lit en pleur.

o- Ulrich.

Ulrich saute dans leur bras et continue de pleurais.

u en pleurent – je vous aime , et je suis fier de vous avoir.

o- Ulrich on et tous fait pour aimée et on t’aime.

u- Odd , je suis différent toi tu et sortie avec des millier de fille moi pas une.

o- Ulrich moi se que j’ai fait c’est pas bien je l’ai et fait souffrir et aujourd’hui si j’ai athéna c’est par se que j’ai chercher mais toi tu doit trouvais et tu le sais que tu a trouver.

u- Non , je sais rien je sais plus si je doit continuer d’y croire.

o- Tu doit continuer pour connaitre.

y- Ulrich moi aussi j’ai jamais connue ça et je suis la devant toi tu va trouver comme moi je croie avoir trouvais.

u- Tu croie?

y en le prennent dans ses bras – J’en suis sur aller tu va trouver.

u- J’en et marre je suis toujours seul j’ai jamais personne a par vous.

y- On et la pour toi ulrich.

u- Merci pour tous se que vous faite.

a – On et la et on et une famille.

u- Je vous adore.

o- Tu voie tu sais dire des chose avec ton cœur aller on va se prend nos affaire pour la piscine.

u- Oui , mais j’ai envie de dormir.

y- Tu dormiras se soir.

u- Sa va être long

o- St oui , bon tu prépare.

u- Oui.

Ulrich prend son sac de piscine et mais sa serviette et son short de bain et son sac et prés.

u- C’est bon , on doit faire quoi en heur de colle.?

o- Bah comme d’abe rien.

u- Pour faire sa on rentre chez nous en force.

y- Tu veux te faire renvoyais ou quoi ?

u- Non , mais j’ai pas envie de rien faire avec odd et jim.

o- Dit tous de suit que je sais pas vous amuser.

u- Tu veux te prendre des heur de colle en plus je dit qu’on va s’ennuie et eux il vons chez moi c’est pas juste.

o- Surtout pour nous on va en Allemagne le pays d’ulrich et des jolie fille.

u- Il y en a pas des tonne et les plus belle sont les plus distinguer et riche du pays , donc je resterais avec athéna si j’été toi.

o- Mais je suis très distinguer.

u- Oui et moi j’ai 20 de moyenne.

o- Non ça sa n’arriveras jamais.

u- Et oui ,bon on y va que sa soie fini.

o- Tu nous torture avec ça.

u- Mais je veux aller dans mon pays.

y- Tu l’aime beaucoup.

u- Bah c’est la ou je suis née donc je peu pas dire que je ne l’aime pas.

at- Donc tu n’aime pas la France.

u- Si , mais voila l’Allemagne j’ai passer des bon moment avec ma famille et yumi donc c’est un pays plein de souvenir pour moi.

o- Et oui , ulrich et ses souvenir son très mystérieux.

u- Et oui et c’est très bien comme ça , j’ai hâte de revoir mon oncle.

y- Mais il et vachement jeune.

u- Oui la il doit avoir 24ans et il et super pour comprendre se que je veux lui dire.

o- Si il et comme toi on a pas finit.

u- Non , il et pire que moi et les réveille le matin c’est 6h et 5 pour moi.

o- Pourquoi?

u- Bah disons que j’aime la nuit donc on se laive très tard le matin , mais on s’habitue vite.

o- Oui bah non , moi c’est 10h du matin.

u- Tu rêve, si tu dore jusqu'à la on seras plus la.

o- Pourquoi?

u- Je suis pas du genre a rester enfermer comme un lion en cage.

o- On en découvrir des chose sur toi.

u- Oui bah pas trop sa serais bien.

Le téléphone de ulrich sonne et il répond.

u- Yes.

l- Ulrich j’aurais besoin de toi pour les papier pour les chien.

u gêner – Heu je peu pas maman.

l- Pourquoi ?

u- Bah avec odd on et coller une heur.

l- QUOI TU TE FICHE DE MOI?!

u- Mais c’est pas ma faute mais ta qua lui dire.

l- Non tu te débrouille vous aurais 10min pour rentrais.

u- Quoi mais tu va pas bien il faut plus de 10min pour venir chez moi.

l- Je m’en fiche 10min pas plus.

u- Bon , d’accord mais t’en prend pas a moi tu t’en prend a odd.

l- C’est jamais toi.

u- Mais c’est vrais il a dit une grosse bêtise et je lui et dit de se taire.

l- Tu règle sa avec ton père a se soir.

u- Oui maman.

Il raccroche et dit a odd:

u- On a 10min pour rentrais chez moi odd.

o- Mais elle va pas bien il en faut plus.

u- On doit courir et on a pas une minute de plus.

o- On va mourir.

u- C’est claire mais je l’aurais chercher.

o- Moi aussi.

y- Oui bah vous avais des pied pour courir.

u- Après la piscine on va mourir.

La sonnerie retentie et ulrich dit:

u- On et partie j’ai pas envie.

o- T’aime pas l’eau?

u- Non , je suis plus a laisse sur la terre ferme.

o- Et pas dans les aire.

u- Non , encore moins je tien sa de père en fils.

o- Je voie , aller les lyoko-guerrier plus que 4h et on se barre.

u- Tu pas rajouter 1h pour nous.

o- Tu ma fait déprimer.

u- Je te ramène a la réalité.

o- Bah c’est pas juste.

j- Bon on y va.

o- Toi tu veux voir aelita en maillot .

j- Sa va pas.

Ils descende et vont dans le car qui les conduit a la piscine ou ils se change et vont dans la piscine et odd dit:

o- Ulrich tu va couler.

u- Je dore.

y- Aller , sa fait du bien.

u- Bof j’ai vue mieux mais bon , au moins on me laisse trenqu’il.

Sissi arrive et dit:

s- Mon ulrich sa va.

u- Non, tu et la.

o- Tu voie Sissi la ulrich aisselle de draguer yumi mais sa marche donc tu peu partir.

Sissi partie et ulrich dit:
u- Je fait rien je dore.

o- Oui mais c’est pour quelle parte.

u- Je voie mais bon.

o- Oui je comprend mais tu sais sa vient sa part tu va t’en trouver une.

u- Mais oui quand j’aurais 25ans.

y- T’es négative.

u- Tu trouve quoi chez moi d’attirent?

y- Bah t’es beau , mignon , gentil , marrent, tu pense au autre avent toi.

u- Oui , mais.

tous – Y a pas de mais.

u- Oui c’est bon.

Ulrich se laisse coulais et prend yumi sur ces épaule.

y- Laisse- moi.

u- Ha non.

Yumi lui chatouille le coup et ulrich se laisse tombais avec yumi dans l’eau.

y- Bravo.

u- Tu va pas pleurais.

o- Ha c’est deux la.

Ulrich se laisse coulais et va au fond de la piscine et s’assoie sur le sol.

o- Bah il et ou?

y- Sous l’eau.

o-Mais c’est vrais en plus.

a- Il dore.

y- Non , il médite.

at- Comment il fait pour respirais.

y- Il se contrôle.

Ulrich ouvre les œil et regarde autour de lui et regarde en haut et voie odd le regarder , et il se pousse au sol et remonte.

o- Ta tenue 3min sous l’eau.

u- Je sais.

o- Tu fait comment.

u- Bah tu pense a autre chose et tu te fixe sur sa.

La journée passe et on les retrouve dans le car avec ulrich qui dormais.

o- Il et pas possible.

y- Oui mais il et beau comme ça.

o- La on la perdu.

at- Oh oui.

u- Il et quelle heur?

o- 4h25.

u- Vous aller bientôt partir , t’oublie pas ta valise yumi.

y- Non , et aelita va avec moi la chercher.

u- Cool , je suis malade de me dire que j’ai encore 1h et après c’est les vacance.

o- Oui a nous l’Allemagne.

u- Oui et a moi les grasse matinée.

o- Avec yumi s’il te plais.

u- Je sais odd je n’oublie rien.

o- Surtout sa^^

u- Tu continue , et tu la fait tous seul ton heur de colle moi je vais en ville.

o- Et faire quoi?

Ils arrive et ulrich dit:

u- Bon on se voie après l’enferre.

o- Oui si on sens sort.

y-Mais oui aller a plus.

Les autre parte pour la maison de yumi et Ulrich et odd pour leur heur de colle qui va se terminer une heur de plus et quand ils sorte il se précipite dans la rue et court a tout vitesse pour arriver chez ulrich.

u- On et enfin arrivée.

o- Oui aller.

Ulrich ouvre la porte et sa mère dit.

l- Ta vue l’heur.

u- Désoler on a été retenue pour un bilant , ils sont ou les autre ?

l- Dans ta chambre aller les rejoindre.

o- Oui lilli.

Ils vont vers la chambre d’ulrich ou ils rentre et voie yumi , athéna , aelita et jeremy parler entre eux.

a- Alors sa c’est bien passer.

u- Bah on vient de se taper un sprinte dans les rue donc on et more.

o- C’est claire mais se soir je vais dormir sur mon assiette.

u- Oui mais on et en vacance et on part en Allemagne.

j- Oui , et c’est trop bien.

o- Oui , on va pouvoir voir ulrich dans son pays.

u- Bah je change pas sauf de langue mais rien d’autre.

y- Bah tu a le droit de changée de comportement.

u- Mais non , je suis bien dans mon caractère.

Ils passe une bonne soirée de rigolade et d’impatience a l’idée de partir de la France et de voir de nouveau horizon.
Dernière édition par Ulrich and yumi le 31 Juil 2014, 11:38, édité 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 29 Juil 2014, 10:57

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Dis donc, si tu as fini d'éditer ta fic, édite aussi les nouveaux chapitres avant de les poster. Parce que là, c'est exactement comme avant, ce que tu nous a posté hier.
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Supernyny

Messages: 6430

Inscription: 12 Déc 2005, 22:27

Localisation: île de France

Message 29 Juil 2014, 21:03

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Bonjour,

Je me permets d’intervenir dans ce sujet pour m’exprimer sur ce que j’estime être une grave erreur d’appréciation et un manquement majeur au règlement.

Comme l’auteur de cette fic l’a indiqué dans ses posts édités, c’est moi qui ai corrigé l’orthographe de ses chapitres (en passant, l’autre anonyme qui poste dans ce topic est quelqu’un qui a choisi mon pseudo par hasard). Ce faisant, j’ai lu les chapitres en question, et cette lecture n’a pas démenti les intuitions qui m’ont poussé à proposer mon assistance. Si l’abondance des fautes d’orthographe est effectivement réelle et contrariante pour le lecteur, la bonne volonté mise par l’auteur à respecter les exigences des uns et des autres n’est ni moins réelle, ni moins flagrante ; pourtant, vous ne l’avez pas vue. Et c’est pour ça que j’ai pris le parti de corriger cette fic. Pour mettre de côté l’ultimatum de Jules et pouvoir en commenter les failles dans la sérénité d’une situation où ses termes, si absurdes qu’ils soient, ont tous été respectés.

Parce que vos exigences sont absurdes, compte tenu d’une part à cause de l’âge de l’auteur, d’autre part des circonstances, de troisième part du contexte global, de quatrième part du règlement, et de cinquième part sur le plan pédagogique. C’est sur ce cinquième point que je reviendrai en premier.

Je ne suis ni un professionnel de la pédagogie, ni un professionnel de l’enfance. Mais j’ai une certaine expérience du soutien scolaire, qui inclut mais ne se limite pas à :
- aide à la préparation du baccalauréat, soutien scolaire en anglais et en mathématiques
- aide à la préparation du concours de professeur des écoles (qui lui-même inclut des exercices de pédagogie)
- aide à la préparation du concours de l’Ecole Normale Supérieure.

Et cette expérience de la pédagogie me permet d’affirmer sans aucune hésitation que vous vous y prenez de la pire des façons. Pourquoi est-ce que je parle de pédagogie ? Parce que vous prétendez en faire. Vous prétendez en faire lorsque vous prétendez que les reproches vagues et injurieux que vous adressez aux auteurs sont formulés « pour les aider à s’améliorer ». J’exhorte chaque auteur dans ce cas à ne pas en croire un mot. C’est de la rhétorique de moniteur d’auto école, et c’est malhonnête intellectuellement. Un vrai conseil se formule gentiment, sans entrecouper son discours d’assertions du type « Moi, je m’en fous, pour ne pas dire plus » ou que sais-je. Un vrai conseil, c’est précis. « Améliore ton orthographe », ce n’est pas précis. « Accoter s’écrit à côté » et « On écrit er dans tel cas, é dans tel cas, ais dans tel cas, etc… », c’est précis et c’est un vrai conseil. Un vrai conseil est un conseil qu’on est prêt à donner plusieurs fois en acceptant qu’il ne soit pas reçu du premier coup, notamment par quelqu’un de jeune. Et un vrai conseil n’est possible que lorsqu’on est honnête intellectuellement.

Vous n’avez pas lu la fic. Sans quoi vous auriez vu que les fautes de type « dévitalisation » au lieu de « dévirtualisation » alors que l’auteur écrit parfaitement « virtualisation » sont la marque de l’utilisation – abusive, certes, et irréfléchie, certes – d’un correcteur orthographique. Si vous aviez lu la fic, vous auriez été en mesure, comme moi, de donner des conseils précis, et de constater qu’une partie d’entre eux étaient suivis. Et si vous aviez pour vocation de donner de vrais conseils, si vous aviez réellement voulu aider l’auteur à s’améliorer, vous auriez également constaté une vraie passion de sa part dans l’écriture, et surtout, vous auriez vu, sur Word, que – aussi aberrant que cela paraisse – AUCUN mot, sinon les noms propres et les mots en espagnol, n’est souligné en rouge. L’auteur a utilisé un correcteur orthographique et accepté d’emblée toutes les corrections proposées par l’ordinateur. Vous vous en seriez rendus compte si vous vous étiez intéressés à la question sérieusement.

Bien sûr, effectuer ce travail prend du temps, et il m’en a pris beaucoup (et je l’ai pris malgré d’avoir un travail à temps plein) – du fait de l’ordre déraisonnable dans lequel les conseils ont été donnés, l’auteur s’est forcée à faire un texte long, et de fait, mis en forme, il fait un peu plus de 150 pages – et les modérateurs, auxquels je m’adresse particulièrement, peuvent m’opposer qu’ils n’ont pas signé pour ça.

Mais ils ont signé pour quelque chose. Il existe une charte du modérateur et de l’administrateur que vous avez signée, et qui ne vous autorise à censurer que les messages injurieux. Jules dit qu’il fait ce qu’il fait parce qu’il le peut, mais c’est tout simplement faux. Je cite : « Tout membre est libre de s'exprimer sur tout sujet de toute manière tant qu'il ne poste aucun message à caractère pornographique discriminatoire ou injurieux envers un autre membre. ».

En d’autres termes, tant qu’on n’aura pas prouvé qu’une orthographe mauvaise mais pleine d’une bonne volonté FLAGRANTE est injurieuse, il demeurera interdit à un modérateur de supprimer des fics mal écrites. Bien sûr, les fics mal écrites sont un problème pour le forum. Il faut donc les corriger. Modérateur est un travail, pas un titre honorifique. Mais on peut aussi s’en foutre, et je pense très sincèrement qu’on devrait. Pourquoi ?

Je ne reviendrai pas sur la question des circonstances, qui sont celles de la bonne volonté d’Ulrich&Yumi sur laquelle je me suis déjà étendu. Je reviendrai sur la question du contexte. Il y a dix pages – je répète, PAGES – de fics dans la section romance ; presque toutes racontant substantiellement la même chose, beaucoup adoptant un style théâtre sans narration sans même qu’il soit rare que les personnages soient désignés par une seule lettre, et sans même qu’il soit rare de trouver une orthographe très très perfectible. A ce propos, je rappellerai que plusieurs anciens membres du forum, parmi lesquels trois administrateurs dont un qui disait explicitement le faire exprès, avaient une très mauvaise orthographe, d’un niveau parfois très similaire à celle d’Ulrich&Yumi. Les trois se sont améliorés, l’un d’entre eux ayant même été très productif au sein d’un groupe d’écriture. Parce qu’ils ont été confrontés à des gens qui avaient réellement l’intention de les aider, et pas aux défenseurs d’un délire élitiste de la dernière heure qui se sentent totalement crédibles en engueulant des enfants parce qu’ils n’atteignent pas un niveau d’exigence qui n’est de toute façon atteint que par 1% des fics du forum. De plus, la fic d’Ulrich&Yumi contient de l’action et mentionne Xana et Lyoko, ce qui n’est pas une fin en soi, certes, mais qui est bien plus que l’on ne peut en dire de beaucoup de fanfictions romantiques sur Code Lyoko.

Et puis je ne vois pas ce qu’il y a de si rationnel à reprocher à quelqu’un qui a 12 ans de ne pas se conduire en adulte. D’une manière générale, je pense qu’il serait temps d’envisager une bonne foi pour toutes que lorsqu’on anime un forum sur le thème d’un dessin animé pour les enfants, on peut parfaitement se retrouver à avoir affaire à des enfants. Du temps des saisons 2, 3, et 4, ce n’est arrivé que de manière très anecdotique, et j’y avais moi-même mal réagi à l’époque, mais il n’empêche que certains d’entre eux sont revenus des années plus tard pour s’excuser, ce qui prouve d’une part que, non, ils s’en foutaient pas, et d’autre part que ceux qui les ont rabroués les ont profondément blessés, au point qu’ils n’ont jamais oublié. Et ce alors qu’eux comme beaucoup d’autres sont venus sur le forum dans l’espoir que ce serait source d’épanouissement pour eux. En quoi une fic hyper mal écrite pourrait-elle nuire à l’épanouissement des autres membres ? Les membres viennent pour s’épanouir, pas pour être notés comme à l’école et encore moins pour qu’on balaye leur sensibilité d’un revers de main comme on remet un melon dans son cageot lorsqu’il n’est pas assez mur.

Cette perspective d’épanouissement est une promesse que vous faites implicitement aux membres. Alors j’attire leur attention sur le fait que c’est un droit qu’ils ont. Pas quelque chose qu’ils doivent mendier auprès des modérateurs. Des modérateurs qui insultent des membres, et, comme c’est le cas ici, des adultes qui insultent des enfants, c’est inadmissible.

Grand Maître du lancer d'éventail

Messages: 2092

Inscription: 28 Aoû 2005, 14:58

Message 29 Juil 2014, 22:01

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Globalement je suis d'accord avec toi, on a été trop sévère. J'ai toutefois quelques remarques :

L'anonyme a écrit:Vous n’avez pas lu la fic. Sans quoi vous auriez vu que les fautes de type « dévitalisation » au lieu de « dévirtualisation » alors que l’auteur écrit parfaitement « virtualisation » sont la marque de l’utilisation – abusive, certes, et irréfléchie, certes – d’un correcteur orthographique.

La première version de la fic n'avait pas été traitée par un correcteur. La version dont tu parles est la seconde (encore accessible ici dans le cache de Google). Je cite :

"Donc comme prévue j'ai corriger tout les faut avec ma mère et un correcteur , donc voila la version vrais et normalement sens faut donc bonne lecture
...
Dernière édition par Ulrich and yumi le 21 Juil 2014, 15:49, édité 1 fois."

L'ultimatum de Jules a été lancé le 19, donc suite à la première version.

L'anonyme a écrit:du fait de l’ordre déraisonnable dans lequel les conseils ont été donnés, l’auteur s’est forcée à faire un texte long

Personnellement j'avais donné le conseil suivant :

"Plutôt que de faire long, cherche plutôt à améliorer la qualité, c'est le plus important"

L'anonyme a écrit:En d’autres termes, tant qu’on n’aura pas prouvé qu’une orthographe mauvaise mais pleine d’une bonne volonté FLAGRANTE est injurieuse, il demeurera interdit à un modérateur de supprimer des fics mal écrites.

A ma connaissance il n'y a pas eu de suppression, uniquement des verrouillages.


L'anonyme a écrit:Des modérateurs qui insultent des membres, et, comme c’est le cas ici, des adultes qui insultent des enfants, c’est inadmissible.

C'est vrai, mais Jules a 16 ans, on ne peut pas dire qu'il soit un adulte. Pour ma part je ne pense pas avoir été insultant.
Avatar de l’utilisateur

Supernyny

Messages: 6430

Inscription: 12 Déc 2005, 22:27

Localisation: île de France

Message 29 Juil 2014, 22:43

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Olivier a écrit: L'ultimatum de Jules a été lancé le 19, donc suite à la première version.
Ok. Mais faire de longs chapitres reste néanmoins une preuve de bonne volonté. Et je ne pense pas que c'était la seule preuve de ce type, même dans le texte original.


Olivier a écrit:"Plutôt que de faire long, cherche plutôt à améliorer la qualité, c'est le plus important"
Je n'ai pas dit que tout le monde avait donné le mauvais conseil au mauvais moment. J'ai dit qu'il en ressortait des conseils vagues, contradictoires et désordonnés. Ils ne sont non pas le résultat du fait que tout le monde a donné le mauvais conseil, mais du fait que personne n'a réellement pris le temps d'être précis dans ses conseils, et que personne ne s'est abstenu de faire des commentaires pour autant. Je pense que, si on part dans l'optique d'essayer d'influencer les gens pour qu'ils améliorent leur travail, il faut prendre le temps de le faire correctement, ou alors ne pas s'étonner que ça ne donne pas de résultat immédiat.


Olivier a écrit:A ma connaissance il n'y a pas eu de suppression, uniquement des verrouillages.
Le fait de verrouiller le sujet d'une fic en cours et de menacer son auteur de bannissement est, en soi, de la censure.
Jules a écrit:Premièrement, sache une chose, en tant que modérateur, je suis parfaitement en droit d'interdire d'écrire sur le forum si je l'estime nécessaire
Certes, il ne s'agit pas de la suppression de messages déjà postés, et le terme est mal choisi, mais c'est jouer sur les mots, et, si j'ai parlé de "supprimer", c'est parce que c'est bien l'idée véhiculée par cette notion de "droit d'interdire d'écrire sur le forum".


Olivier a écrit:C'est vrai, mais Jules a 16 ans, on ne peut pas dire qu'il soit un adulte. Pour ma part je ne pense pas avoir été insultant.
Je n'ai pas l'intention de relever les messages de chacun individuellement. Disons seulement que le silence de la moitié des modérateurs quand l'autre moitié tient des propos injurieux (ou pas d'ailleurs) donne une impression de consensus. Les modérateurs donnent l'impression de s'exprimer au nom du groupe, voire au nom du forum. A ce titre, l'équipe de modération peut être considérée comme "une entité adulte". Par conséquent, si un membre de ton équipe tient des propos insultants auxquels tu n'adhères pas, en tant que modérateur, je pense que tu te dois de prendre position contre ces propos insultants et de les modérer, car un modérateur est soumis aux mêmes règles que n'importe quel membre du forum concernant les insultes.
Je te concède qu'il y a un paragraphe dans la charte sur l'interférence entre modérateurs qui rend le cas moins évident qu'une intervention d'un modérateur sur un membre non-modérateur, mais il faut tout de même intervenir quand un modérateur se rend coupable d'insultes, même si ça doit se faire en privé.


Le fait que Jules n'ait pas changé de comportement depuis le début de l'affaire laisse à penser qu'aucun autre modérateur ne lui a suggéré de modérer ses propos.
Avatar de l’utilisateur

Démolisseur de Mégatanks

Messages: 1528

Inscription: 14 Nov 2004, 20:11

Localisation: Paris

Message 30 Juil 2014, 00:41

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Bon. Je viens de découvrir tous ces messages du soir. Ca appelle une réaction. Mais dépassionnons un peu le débat.

Avant tout, je tiens à rappeler qu'une des raisons de la présence de Jules au sein de l'équipe est sa forte implication dans les fanfics. Cela ne date pas d'hier, car avant même d'être nommé modérateur il était constamment présent pour lire les fanfictions et dispenser ses conseils aux auteurs. A ce titre, je trouve qu'il s'en est toujours tiré admirablement, et avec un grand sens du contact et de la diplomatie. En outre, et dès son arrivée ici, il a fait sienne la philosophie de ce forum et s'est parfaitement intégré dans l'équipe.

Dès lors, je trouve qu'il est excessif d'en faire une "affaire d'état" pour un débat autour d'un seul de ses jugements. Alors a-t-il été trop sévère dans ses réponses ? Certainement. A-t-il manqué de tact face à un jeune auteur inexpérimenté ? Oui. A-t-il insulté ledit auteur ? Certainement pas.

Ne soyons pas dogmatiques mais venons-en aux faits. J'ai suivi tout ça de loin, donc si je tente de remettre les choses dans l'ordre :
- Depuis quelques semaines, le forum compte un certain nombre de nouveaux inscrits aux tendances "floodesques". Je ne citerai personne, mais vous voyez de qui je veux parler. Dans tous les cas, la qualité des posts et l'aspect présenté aux visiteurs s'en ressent très fortement. A ce titre, un certain nombre de visiteurs m'ont fait part de leur consternation de voir leur forum se transformer progressivement. Il ne s'agit nullement de bannir des gens ou de censurer, mais je conviens - et sans qu'il n'y ait eu besoin d'une concertation particulière entre membre de l'équipe - que nous avons adopté une modération plus sévère. Mais cette sévérité étant uniquement justifiée par la qualité des contributions qui étaient postées de jour en jour.

- En parallèle, certains nouveaux membres se sont essayé aux fanfics. En particulier, l'un d'entre eux a accumulé en quelques jours près d'une dizaine de fanfics extrêmement courtes et dont le contenu appelait indéniablement une réaction. Il ne s'agit pas de faire une sélection ou un quelconque classement de ce qui est publiable sur Yumi2004 et nous n'avons pas de comité éditorial drastique comme chez les voisins d'en face, mais est-il acceptable de laisser publier des textes bâclés tels que ceux qui étaient présentés ? Faisons abstraction de l'orthographe qui effectivement peut être un facteur discriminant chez les jeunes auteurs, mais que penser d'un texte sans aucun signe de ponctuation quel qu'il soit, ni point, ni majuscule, avec des mots manquants et montrant très clairement que l'auteur l'avait écrit directement sur le forum sans aucune relecture (chose déconseillée par le règlement, soit dit en passant) ? Que dire quand, malgré les conseils donnés par les autres membres mais aussi par les modérateurs (en prenant toutes les précautions pour ne pas froisser un jeune auteur et en essayant de donner un ton constructif, en lui proposant mon aide notamment), ledit auteur ignore délibérément tous ces messages et persévère ? Que faire quand, à court d'argument, je menace de verrouiller les posts de cet auteur s'il ne fait pas un petit effort, et que la seule réponse que j'obtiens est un torrent d'insultes ?
Bien dans ce cas, le verrouillage décidé par Jules était approprié, et je l'ai approuvé à 100%. Je pense que tout le monde ici était d'accord. Car même si la liberté d'expression est une valeur sacrée ici - et je ne pense pas qu'elle ait souffert de notre modération - un auteur qui fait la démarche de poster son texte le fait dans un esprit de partage, en plus de sa propre satisfaction. La vocation de ce forum fanfic n'est pas de permettre à un membre d'accumuler des topics à la chaîne, mais de les partager avec les autres. Les conventions de la langue française font que ce partage n'est envisageable que si les auteurs accordent un minimum de soin à la forme : un minimum d'orthographe, quelques règles typographiques, une ponctuation. C'est tout. De la même manière qu'il est interdit d'écrire en langage SMS, ce genre de message n'est pas tolérable. Il n'ont pas été supprimés, soit dit en passant.

- Tout ce préambule pour bien mettre au clair que je n'entendrai les éventuels reproches sur la modération qu'en ce qui concerne le présent topic, les autres ne souffrant à mon sens d'aucun débat. Donc ne commençons pas à nous reprocher une quelconque forme de politique de modération globale, d'insultes (?!) ou je ne sais quoi.
Alors qu'en est-il ? Notre présent auteur a posté un certain nombre de fanfictions, généralement assez courtes, et - il faut le dire - comportant de nombreuses fautes d'orthographe. Le fond, même si personnellement je ne m'y suis pas penché, me paraissait d'assez bon niveau cependant. Le style n'est certes pas rédhibitoire, mais il est clair que ce faisant il s'exposait à un certain nombre de critiques. Il a pourtant reçu des commentaires positifs sur certains textes, mais aussi plus critiques. Notamment d'un certain membre qui lui est rentré dedans de manière un peu "musclée". Tu l'as dit, on ne censure pas ici. Donc on n'avait pas de légitimité à supprimer ce message, d'autant plus qu'un dialogue s'était malgré tout instauré entre l'auteur et ses lecteurs, le premier promettant de prendre en compte les remarques qui lui avaient été faites.
Par la suite, "Ulrich and Yumi" a publié une version non-finalisée de son texte, manifestement par erreur. Cette dernière présentant exactement les mêmes défauts que les précédents, certains membres et modérateurs ont eu logiquement l'impression de se retrouver dans le cas que j'ai précédemment décrit, avec un auteur qui se contrefiche des conseils et avis. Pour moi, l'explication de la sévérité dont a fait preuve la modération est la conséquence de ce cafouillage. Les textes ont été édités par la suite, certes, mais peut être pas de manière suffisamment visible.

Donc, pour résumer :
- Le texte publié est bon, indéniablement. L'auteur s'est investi et a passé du temps dessus. Il ne méritait pas un traitement aussi sévère.
- Ce traitement regrettable était la conséquence d'un contexte assez particulier, avec des auteurs tiers particulièrement problématiques. Cela a pu influencer la manière dont étaient perçus les textes de "Ulrich and yumi", sans que cette dernière n'en soit responsable. Si elle a été blessée, je lui présente mes excuses au nom de l'équipe. Je propose aussi que ses autres topics soient déverrouillés.
- Je remarque que son dernier texte, après correction, est bien plus attrayant pour le lecteur. Les améliorations de la syntaxe et de l'orthographe permettent clairement de l'apprécier à sa juste valeur. Je ne saurais conseiller de continuer dans cette voie là, voire de reprendre aussi les précédentes fanfics.
- J'ai quand même l'impression à la lecture de ton message que tu reproches les "insultes" et l'"agressivité'' des modérateurs - et en particulier Jules - d'un point de vue un peu plus général que le cadre de cette simple fanfic. Comme je te l'ai dit, pour moi il s'agit d'un cas strictement isolé. Aussi, tu ne peux imputer le ton "insultant" de certains messages de membres à la modération ! Je serais quand même plus nuancé pour ma part; l'auteur n'a pas été insulté, mais il est vrai que ces messages étaient inutilement sévères.
- Pour conclure sur Jules, je le répète, ne généralisons pas outre mesure. Il y a certes les règles du forum, mais comme dans le cas des lois celles-ci sont appliquées par des êtres humains faillibles, au cas par cas aussi. Je pense qu'il se sera rendu compte de lui-même de sa sévérité excessive, ne lui reprochons pas une seule petite erreur ! Qui est parfait et n'a jamais fait d'erreur d'appréciation ? En ce qui me concerne je considère que c'est un excellent modérateur, et je lui fais toute confiance !
Avatar de l’utilisateur

Supernyny

Messages: 6430

Inscription: 12 Déc 2005, 22:27

Localisation: île de France

Message 30 Juil 2014, 10:49

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

J’interviens encore une fois dans le débat car il est manifeste que j’ai encore certaines informations à apporter, mais une fois ceci fait, je pense que je n’interviendrai plus. D’une part, le débat ne fera que se répéter, et d’autre part, il n’est absolument pas nouveau. En fait, au fil des années (et ce depuis sept ans), moi comme d’autres avons eu l’occasion d’avoir cette discussion de nombreuses fois, et je vois bien que je ne convaincrai pas davantage que les fois précédentes (c’est en partie ce qui me poussait à m’adresser d’abord aux membres dans mon précédent message).

Je ne sais pas pourquoi tu penses que le débat a besoin d’être « dépassionné ». J’ai écrit mon post précédent sans passion et après avoir longuement réfléchi au problème et à comment présenter les choses d’une manière qui vous parle. D’où l’usage de gras et d’italique, qui est peut-être ce qui te pousse à croire que mon message était passionné. Je voulais éviter le gros paquet de texte et faire ressortir les informations essentielles comme le fait Jules, ou comme tu le fais toi-même dans d’autres topics. Donc, je voudrais dissiper ce malentendu. Pourtant, je suis ravi qu’il ait eu lieu. En effet, le fait que tu le relèves me permet d’une part de m’excuser d’avoir donné l’impression de m’emporter (ce qui n’aurait pas été possible si tu ne m’en avais pas fait le reproche), et d’autre part, j’ose espérer que ça attirera l’attention sur le fait qu’on peut être agressif sans l’avoir voulu et que les bonnes intentions n’empêchent en rien de mal se conduire.

Ce que je ne sais pas non plus, c’est ce qui te fait croire que je ne parle que de ce sujet. Ce n’est pas du tout le cas, et d’ailleurs tu as pleinement conscience que c’est une tendance générale qui se développe sur le forum puisque cette tendance, tu la justifies dans ton message par l’émergence de nouveaux floodeurs. J’ai donc plusieurs choses à préciser. Oui, il y a plusieurs sujets. Pour n’en citer que trois (car je ne tiens pas de registre et je n’ai pas le temps de farfouiller sur le forum), voici des exemples :

http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=16&t=8082

http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?p=254061#p254061

http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=16&t=8069

Et, en plus des assertions invérifiables (et, je le maintiens, fausses) du style « tu ne prends pas la peine d'écouter les conseils qu'on te donne », on y trouve des phrases de modérateurs telles que :
« je ne vois pas comment on peut faire autant de fautes d'orthographe »
« Vu la qualité de ton français, je me doute bien que cela ne te gêne pas. Mais, vois-tu, certaines personnes apprécient de lire des textes dans une langue non massacrée. »
« J'ai essayé de t'expliquer un truc. Si tu comprend, tant mieux, si tu comprends pas, je peux rien pour toi. »
« Et pour ta culture générale, sache que ça fait entre autre partie des subtilités de la langue française qu'il te faudra de toute façon maîtriser un jour ou l'autre. »
« Quand on oublie des mots dans son post, on évite de la ramener. »

Ces phrases, comme d’autres, dont je ne ferai aucune liste exhaustive, je n’hésite pas à les qualifier de propos injurieux voire d’insultes. J’ajoute que, s’il est possible que certains de ces propos puissent être pris sereinement par des adultes, ils ne le seront pas par des enfants. Ceci étant, je veux bien admettre que le terme insulte est subjectif, et, si cette concession peut rendre mes objections plus recevables à vos yeux, j’accepte de me contenter de dire que ces propos sont agressifs, sans forcément être des insultes.
C’est une agressivité sophistiquée, qui sait se passer de vocabulaire ordurier parce que vous êtes des adultes, mais tu n’es pas fair play quand tu dis :

« Que faire quand, à court d'argument, je menace de verrouiller les posts de cet auteur s'il ne fait pas un petit effort, et que la seule réponse que j'obtiens est un torrent d'insultes ? »

Cl_Xana, tu es un adulte. Tu es capable de faire preuve d’une agressivité (je veux ce terme le plus neutre possible) sophistiquée. Mais comment peux-tu reprocher à un enfant de répondre à l’agressivité sophistiquée par une agressivité brute avec torrent d’insultes y tutti quanti ? Bien sûr que ce n’est pas bien de sa part, bien sûr que là, en l’occurrence, ça rentre dans le cadre de ce qui est interdit sur le forum. Mais c’est une réaction normale d’enfant. Et, encore une fois, une réaction. Celle d’une personne jeune poussée dans ses retranchements et qui va évidemment mal y réagir. Y voir la confirmation de l’intuition qu’on avait sur cette personne, c’est totalement déloyal.

« que penser d'un texte sans aucun signe de ponctuation quel qu'il soit, ni point, ni majuscule, avec des mots manquants et montrant très clairement que l'auteur l'avait écrit directement sur le forum sans aucune relecture (chose déconseillée par le règlement, soit dit en passant) ? Que dire quand, malgré les conseils donnés par les autres membres mais aussi par les modérateurs (en prenant toutes les précautions pour ne pas froisser un jeune auteur et en essayant de donner un ton constructif, en lui proposant mon aide notamment), ledit auteur ignore délibérément tous ces messages et persévère ? »

Que penser du fait que tout le monde, dans l’éducation nationale, est conscient que certaines personnes entrent en sixième (11-12 ans) en écrivant « maison » « mézon » ? Ce que je veux dire par là, c’est qu’énormément de failles dans ces textes sont à attendre de textes écrits par des personnes très jeunes qui s’amélioreront par la suite et que vous attribuez à de la mauvaise volonté. Mais, tout bourré de fautes que ce soit, la plupart du temps, ce n’est pas du langage SMS. La ponctuation est absente et continue de l’être parce que, en pédagogie, il faut s’attendre à ce que les conseils ne soient pas suivis du premier coup, notamment par des enfants, et l’avoir accepté. Avoir accepté, contrairement à ce mauvais prof qu’on a tous eu, que celui qui ne s’améliore pas n’en a pas forcément « rien à foutre ». Pédagogue est un métier.

Ta question est : que faire ? Je vais répondre par ce que moi (avec d’autres), j’ai fait. Car le coup de la vague de floodeurs, ce n’est pas un phénomène nouveau. Ni même le coup des membres plus anciens qui viennent s’en plaindre. Et des fics très morcelées et écrites d’une façon très déplaisante à l’œil, il y en a eu. Enormément. Certaines sont sans doute encore là, mais il y en a moins qu’avant, tout simplement parce que NOUS les avons remises en forme. Pendant les vacances d’été, ou pendant qu’on avait du temps libre. En tant qu’administrateurs, on pouvait parfaitement fusionner, déplacer, séparer, éditer des posts partout sur le forum pour tout bien ranger et que tout soit agréable au lecteur. Nous estimions que si nous avions cet aspect là à cœur, c’était à nous de l’assurer. Et c’était faisable. Et ça a été fait. Les responsables ont toujours fini par se calmer de leur plein gré. Je me refuse à citer des noms, mais plusieurs membres que vous tenez en haute estime ont commencé en floodant, et d’une façon qui n’avait rien à envier à ce dont vous vous plaignez actuellement. Bref, verrouiller et bannir n’est pas la seul façon de s’y prendre, comme ton « que faire ? » le laisse entendre. On peut parfaitement envisager de nettoyer soi-même le forum au jour le jour. Modérateur est un travail.

Pourquoi choisir plutôt cette méthode ? Tout dépend des objectifs qu’on a. Le forum n’est ni une école ni un conservatoire. C’est un espace de détente. Quand on oublie le ballon au centre de l’espace de détente, c’est bien que quelqu’un nous le fasse remarquer ; gentiment. C’est bien aussi de demander à celui qui a laissé des saletés ou oublié le ballon de les nettoyer ou de le ramener, pour qu’il y pense la prochaine fois. Mais si cette personne a des difficultés motrices – je dis n’importe quoi mais vous voyez l’idée – qui font qu’en dépit de sa bonne volonté, il continue de faire des erreurs, alors c’est à l’équipe d’organisation de nettoyer derrière lui, et de l’aider à accomplir des exercices simples, facilités par l’intervention de l’équipe d’organisation. Et pas « tu vas me corriger ta fic de 150 pages de fond en comble dans les quinze jours sinon je te bannis ». Mais ça, ça implique d’être capable de détecter la bonne volonté chez les gens, ce qui à son tour implique de l’envisager. Et je trouve que ça manque franchement.

C’est d’autant plus essentiel que dans un autre topic, ProjetHopper donne à CodeBreaker une chance de défendre son cas. Vous ne voyez pas que c’est impossible ? Il y a un fossé très important entre la qualité de sa rhétorique et la vôtre. Il ne peut pas défendre son cas de façon adéquate. Encore une fois, certaines personnes sur ce forum ont moins de 13 ans. Certaines en ont même 7, même si elles prétendent le contraire. Ce forum a pour thème un dessin animé pour les enfants.

Et le peu d’efforts consacrés à certains aspects des fics n’est pas antinomique avec une volonté de partage. Je crois en la volonté de partage des membres qui ont publié même les fics les plus courtes. Ce n’est pas une question de qualité. Le texte de ce topic en particulier est très très perfectible. J’ai choisi de le défendre parce que la bonne volonté y était encore plus manifeste que dans les autres, et que la passion et le potentiel de l’auteur sont plus flagrants que dans des textes plus courts. C’est une œuvre de jeunesse, comme toutes les autres. J’ai défendu celle-là également parce que c’était celle qui était menacée de bannissement. Mais ce que j’ai dit sur cette fic vaut également pour toutes les autres, bien que l’injustice me semble plus facile à faire valoir ici. C’est pourquoi je pense, effectivement, que le déverrouillage des autres topics est une option à envisager très sérieusement.

En résumé :
- Si mon propos vous a paru passionné, c’est involontaire. Je m’en excuse et j’attire votre attention sur le fait que l’on peut être agressif sans l’avoir voulu.
- Ma prise de parole ne concerne pas uniquement ce topic et cet auteur. Il se trouve juste que j’ai choisi cet auteur-là, parce que sa bonne volonté était flagrante et qu’on le menaçait de bannissement.
- Il existe une autre politique applicable au problème des fics, et cette politique a déjà été appliquée, avec efficacité, par le passé, sur ce forum. Vous êtes l’équipe de modération en fonction et c’est vous qui choisissez quelle politique vous suivez, mais ne prétendez pas qu’elle est la seule possible.
- Un membre enfant n’est pas capable de faire ce que fait un membre adulte. Il convient de garder cette information en tête avant d’accuser l’enfant en question de mauvaise volonté. Et concentrer son attention sur la question : « est-ce que ce qu’il est capable de faire, il le fait ? »
Là-dessus, j’abandonne le débat.
Avatar de l’utilisateur

Neutraliseur de Tarentules

Messages: 1083

Inscription: 13 Jan 2013, 22:45

Localisation: Dans la batcave, sinon à Neptune High.

Message 30 Juil 2014, 14:35

Re: Ah l'amour entre ulrich et yumi

Salut, ayant été en déplacement hier soir, je n'ai pas su intervenir sur le moment. Je ne vais pas parler du cas d’Ulrich and Yumi, étant donné que je n’ai pas suivis cette histoire de près, mais je vais plutôt aborder les points qui me sont ou pourraient m’être adressés (in)directement (je dis ça sur un ton des plus neutres, étant donné que si j’ai fait une/des erreur(s) j’aimerais la/les rectifier).

Je suis d’accord sur certains points avec toi L’anonyme et j’entends bien ce que tu dis. De plus, je sais reconnaitre mes torts que ce soit face à des adultes ou à des enfants. En effet, je veux bien concevoir que mon message destiné à codebreaker ait pu être perçu comme agressif. Donc, s’il s’est senti blessé par mon post, je suis pleinement disposé à lui faire toutes mes excuses.

Je ne vais pas trop m’étendre sur le verrouillage de son topic, mais je tiens juste à replacer le contexte. Cette fic ayant été postée par un second compte d’une personne qui s’était vu verrouiller ses fanfics pour diverses raisons mentionnées plus haut, je n’ai fait qu’appliquer la même sanction sur son nouveau compte étant donné que j’étais d’accord avec cette mesure. Mais je te l’accorde, peut-être qu’il s’agit d’une réaction disproportionnée.

Comme tu l’as écris, je n’exclus pas un déverrouillage puisque je laisse à l’auteur une porte ouverte en lui disant qu’il peut contester la modération ; car j’estime qu’il est possible de critiquer et désapprouver une décision. Cependant, je ne suis pas d’accord lorsque tu dis que c’est impossible pour un enfant de défendre son cas. Ayant eu le plaisir de travailler avec des enfants de 11-13 ainsi qu’avec des adolescents, je peux affirmer (sur base de mon expérience personnelle) qu’ils sont capables de se défendre face à une décision qu’ils jugeraient injuste, disproportionnée, voire même arbitraire. Certes, le vocabulaire employé ne sera pas similaire à celui d’un adulte et je n’attends pas cela. Toutefois, ils sont capables d’exprimer un désaccord en l’argumentant avec des mots simples et compréhensible de tous.

En outre, personnellement, je pense qu’il peut être envisageable de rouvrir les topics verrouillés, dans la mesure où ceux-ci pourraient être en plus remis en forme par l’auteur voire même par des volontaires.

Enfin, si le débat doit se poursuivre, je propose de déplacer la discussion dans une autre section du forum plutôt que de continuer dans un topic dédié à une fanfic.
"Hein hein, c'est moi! Un concours? Tout dans le look, rien dans le crâne? Oh mais j'arrive!" - Azra, épisode #77

Image
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 31 Juil 2014, 11:39

CHAPITRE 10 : RETOUR AU SOURCE ET VOYAGE EN TRAIN
Vers 6h30 du matin lilli va réveiller les enfant pour qu’ils se prépare pour le voyage qui s’annoncer très long , lilli alla dans la chambre d’amie et va vers le lit de athéna et odd et les réveille.

l- Il faut se levais.

at- Déjà.

l- Et oui aller odd on se lève.

o- Oui j’arrive.

Odd se lève et va dans la salle de bain ou il se change et athéna arrive et se change elle aussi , lilli réveille aelita et jeremy et va dans la chambre de ulrich ou dormais ulrich et yumi , elle va vers elle et lui dit :

l- Il faut se réveiller yumi .

y- Hum , quoi ?

l- Il et l’heur de se levais , tu réveille ulrich ?

y avec un sourire en coin – Oui , on arrive.

Lilli partis de la chambre et yumi se lève et va vers ulrich qui dormais toujours et lui embrasse la joue et dit :

y- Ulrich , on se réveille.

u-Yumi ? c’est toi ?

y- Oui aller lève toi.

u- Déjà , j’arrive mais je veux te faire un câlin.

Yumi le prend dans ses bras et ulrich la couche sur lui et la serre contre lui.

u- Bonjours.

y- Bonjours aller lève toi.

u- Je suis bien comme ça moi.

y- Moi aussi mais si tu veux rester ici tous seul.

u- Non , c’est bon j’arrive.

Yumi se lève et lui prend le bras pour le tirais hors du lit et elle l’amène dans la sale de bain ou ils se brosse les dent et yumi dit :

y- Ta bien dormie.

u- Oui , et toi ?

y- Très bien , bon je vais me douchais tu regarde pas.

u- Promis et je suis pas un comme ça.

Yumi se retourne et se dévêtis et entre dans la douche ou elle parle avec ulrich.

u- Tu ne men veux pas pour se que je t’ai fait ?

y- Non , je ne peu pas t’en vouloir ulrich je tien trop a toi.

u- Moi aussi je tien a toi , mais je me sent coupable de t’avoir fait ça.

y- Ulrich , je ne t’en veux pas même si tu ma fait du mal , mais une seul chose ma fait plaisir c’est ta présence .

u- Yumi , tu veux dire quoi par la ?

y- Je veux dire que je ne peu pas me passer de toi.

u- Moi aussi mais je suis sur que une partie de toi dit de ne pas me pardonner.

Yumi coup l’eau et se sèche et dit :

y- Non ulrich , je n’ai aucun partie de mois qui me dit ça , une partie me dit de prendre du temps avec toi et une autre me dit de t’aidée pour t’es problème.

u- Oui , mais sache que plus jamais je te laisserais.

Yumi s’habille et va le prendre par la taille.

u rouge – Heu , tu

y- Non , c’est bon.

ulrich se retourne et voie yumi vêtue d’un t-shirt noir et d’un jean bleu .

u- Tu et très belle.

y- Merci aller a toi.

u- Tu regarde pas.

y- Non.

Yumi se retourne et ulrich se dévêtis et entre dans la douche.

y- On va bien s’amuser 2 semaine ensemble.

u- Oui , sa nous feras du bien a tous entre les court et Xana .

y- Oui
u rouge – Heu yumi , sa te dérange de dormir avec moi ?

y rouge – Non , pas trop je te connais , tu ne feras rien.

u- Oui , mais je croyais que sa te dérangerais.

y- Bah non pas trop, et toi ?

u rouge – Moi , je , je suis pas trop dérangée mais je suis pas habituer.

y- Moi aussi.

Ulrich coup l’eau et sort de la douche et yumi dit :

y- J’ai hâte de revoir Dominique.

u- Oui , il se demande comment tu et maintenant.

y- Il verras bien.

Ulrich va vers elle et la prend dans ses bras.

y- Tu sens bon.

u- Merci toi aussi.

Yumi le regarde il été vêtue d’un pantacourt blanc avec marquer puma , un débardeur noir moulent se qui fait ressortir c’est muscle et le débardeur été recouvert d’une chemise ouverte rouge a carreau et il porter sa chaine.

y- Tu et beau comme ça.

u- Toi tu et magnifique.

y- On va rejoindre les autres.

Ils sortent de la sale de bain et vont a table avec les autre.

o- Ha bah enfin.

u- J’ai eu du mal a me réveiller.

t- Tu voie quand je te dit que tu et pas fait pour te levais a 5h du matin.

u- Oui mais je suis en super forme.

o- Pour 6h de train.

u- Oui pour te supportais.

l- On commence pas !

u- Oui maman.

c- On va pouvoir revoir Marianne sa femme.

y- Je m’en rappelle d’elle , elle été très gentil.

u- Oui et pour moi elle me posais des tas de question.

o- Il faudra que je lui demande.

u- Non , bon moi je vais faire sortir les chien.

a- Attend je vient avec toi.

u- Si tu veux.

Ils prenne les chien et vont dehors ou la nuit été encore la et le froid aussi , aelita demande a ulrich.

a- Ulrich , tu fessait quoi avec yumi ?

u- On parler en prennent nos douche.

a- Ensemble ?

u- Mais non chacun a son tour et on parler mais rien d’autre.

a- Tu l’aime.

u rouge – Tu le dit a personne , mais la fille que j’aime c’est elle , depuis le début mais je chercher.

a- C’est bien que tu et trouver.

u- Oui , mais j’ai peur qu’elle n’éprouve pas la même chose.

a- Tu veux que je te dise quand tu et partie elle ne voulais plus rigoler et elle disais qu’elle rigolerais quand tu seras la.

u- Oui je lui dirais mais j’attend le bon moment et quond soie seul.

a- Je comprend mas tu et fait comme tous le monde ulrich , tu a se sentiment endormie mais il se réveille peu a peu mais en ne dissent rien a yumi tu le fait se rendormir et quand sa arriveras bah tu auras mal.

u- Je le ferais je te le jure que avent la fin des 2 semaine je lui aurais dit.

a- Bien , il faut parler des foie sa fait du bien

u- Oui tu a raison , bon rex , diamant on rentre.

Rex et diamant vont vers eux et vont en direction de la maison Stern , une foie rentrais, ils prennent tous leur valise et les chien et les mette dans le coffre de la voiture et thomas dit :

t- Bon on y va ?

tous – Oui !
Ils montent dans la voiture et parte pour la gare , en chemin ulrich c’été rendormie avec yumi sur lui , elle le dévorais des œil et se dit que pour une foie ils vont passer du temps ensemble .Arriver a la gare yumi le réveille et vont posaient leur valise et la cage des chien dans le compartiment et vont s’assoir a une table ronde dans le train , le train démarre et ils parte en direction de l’Allemagne.

o- Dit ulrich il y a des légende dans ton pays ?

l- Aller ulrich tu t’en souvient.

u- Heu , oui il y en a une.

o- C’est quoi ?

u- Une jeune fille allemand nommé maria tombe sous le charme du prince Rémy , mais le prince la demande en mariage et a agresser sa femme , elle aurais parler a la garde royal de se qui se passe et ils sont venue tuer le prince , de puis nous les garçon n’avons pas le droit d’embrasser les fille mais c’est elle qui nous embrasse.

o- Et pourquoi ?

u- Car si c’est le garçon qui l’embrasse en public c’est comme si il l’agresser.

o- C’est trop nul.

a- Oui , mais c’est une belle légende.

u- Oui mais c’est qu’une légende.

l- Elle a vraiment exister la légende mon fils un peu de respect.

u- Oui , mais si il faut c’est pas vrais.

j- Je croit que c’est vrais les légende sont parfois vrais.

u- Oui , mais…

t et l- Ya pas de mais !!

y- J’ai hâte de voire Marianne.

u- Moi aussi , ils mont manquer.

l- C’est vrais que tu les connait plus que nous.

at- Comment ça ?
t- Quand il été petit ulrich comme yumi , nous on été encore a la fac donc ou avais du mal a les faire garder donc jusqu'à leur 8ans ils ont vie avec mon frère et la sœur de lilli.

o- C’est pour sa qu’il savais que vous dormiez ensemble.

u- Moi je ne me rappelle pas avoir dormie une foie avec une fille.

y- Moi j’ai jamais dormie avec un garçon.

l- Si vous avais dormie ensemble, le soir quand on rentrais vous dormiez dans la chambre spécial pour ulrich , vous étiez enlacer.

u rouge – Maman c’est bon.

o- Vous étiez proche vous.

t- Et encore , c’est pas tout.

o intéresser – Quoi d’autre ?

t- Bah disons que de 2 a 4 ans ils se fessait des petits bisou.

u rouge – Papa , arrête.

a- Sa devais être mignon.

at- Oui j’avoue.

j- Et oui , ils se l’on dit mais ils ne sens souvienne plus.

u rouge – On parle d’autre chose.

o- Oui , ulrich aurais une cicatrise que yumi lui a fait elle et ou ?

l- Je croie qu’elle et sur sa lèvre en haut.

y- Mais j’ai fait comment ?

l- Bah tu avais beaucoup grandi au niveau des bisou et tu lui mordais les lèvre et un jour tu lui a ouvert.

u rouge – Quoi , mais c’est pas possible j’ai toujours vue ma lèvre et il y avais rien.

y rouge – Je lui mordais les lèvre.

l- Oui , mais c’est pas grave.

o- Oui, moi je dore.

a , at , c , j- Nous aussi.

y- Moi je vais écouter de la musique.

u- On partage ?

y- Ok.

Chloé, aelita , athéna , odd et jeremy se cal pour bien dormir et ils s’endorme pendant que ulrich et yumi écouter de la musique en se regardent et en somnolents.

u- Tu croie que c’est vrais.

y- Je sais pas mais , c’est gênent.

u- C’est claire , mais on été enfant.

y-Oui.

Ils se regardent et s’endorme avec les écouteur dans l’oreille et pendent 3heur il dorme tous , a 11h ulrich se réveille et dit :

u- On a encore combien d’heur avant d’arriver ?

l- 3h , mais je pense qu’on va arriver pour 2h.

y- Déjà

u- T’es réveiller ?^^

y- Non , là je dore.

u- Sa se voie.

y- T’es bête.

t- Dit les enfant je me demander , vous avais garder vos sentiment ?

u- Je sais pas.

y- Moi aussi.

t- Je me disait que vous les aviez encore.

o- Rt non , ils ne le sont pas dit.

y et u- Odd la ferme.

o- Ok , c’est bon.

l-Bon , mais vous êtes toujours aussi proche.

u- Oui , c’est vrais.

y- On a du mal a se séparais.

l- Sa se voie.

Ulrich sors un calepin et un craillons et dessine et yumi le regarde faire et dit :

y- Tu fait quoi ?

u- J’aisselle de te faire.

y rouge – Merci

u rouge – Heu c’est rien.

Pendant 3h il dessiner yumi , il s’appliquer pour bien la représenter et au bout de 3h il termina.

u- Voila.

Yumi regarde et trouve que c’est très bien dessiner.

y- C’est super bien dessiner.

o- On fait un action , chiche ou vérité ?

u- Oui ,mais pas de bêtises.

o- Ok je commence , ulrich action chiche ou vérité ?

u- Vérité.

o- Tu serais prés a mourir pour nous ?

u- Oui , sens hésitation ,ha moi , yumi action chiche ou vérité ?

y- Action.

u- Je seiche, odd.

o- Fait semblant d’être avec ulrich.

y- Heu…

Elle ne put répondre que le train s’arraite et elle dit :

y- On et enfin arriver.

c-Oui on va pouvoir sortir.

u- Oui bah j’ai hâte de rentrais pour me couchais j’en peu plus.

o- Ta bien tenue une nuit entier pour jouer.

l- Quoi !

u- Odd !!

l- Tu a passer une nuit sens dormir.

o- C’est pas sa faut il et rentrais tout exciter après avoir raccompagner yumi.

u- Non , c’est pas vrais.

o- Oui , et tu la fait a jeremy mais pas a moi je suis ton voisin de chambre.

y- On a rien fait , on a parler.

u- Oui.

t- Bon on dormiras après la on sort.

Ils se lève et vont prendre leur valises et les chien et ils voie un jeune homme blond portent un blouson en cuir noir et un jean bleu foncer et il et suivit par un jeune femme de 22ans portent un débardeur noir et un short rouge.

?- Alors mon grand loup comment tu va ?

U rouge – Tonton stp.

d- C’est vrais il et devenue pudique notre ulrich et je voie une grande yumi qui et devenue très belle , je voie pourquoi tu arriver pas a décrire.

y- Bonjour Dominique et Marianne.

d- Comment va ma japonaise préférer.

y- Fatiguer mais je vais bien .

Marianne s’avance vers ulrich et le prend dans ses bras.

m- Tu ma manquer avec ta frimousse.

u rouge – Moi aussi mais là tu me gêne.

m- T’es plus comme avant.

u- J’ai grand mais tien.

Ulrich la serre dans ses bras et lui embrasse la joue.

m- Ah la je te reconnais , et tu a grandi yumi.

y- Mais je suis toujours la même.

m- Tu embrasse toujours ulrich ?

y rouge – Non , on sort pas ensemble.

m- Qui aurais crue.

d- Oui mais je suis sur que sa va changée.

l- Alors vieux frère on oublie sa sœur.

t- Et toi tu oublie ton frère.

d et m- Non , on embrasse nos deux grand enfant.

u- On et plus des enfant.

d- C’est se qui me fait peur.

m- Arrête de dire des bêtise ( remarquant les autre ) a qui j’ai affaire ?

u- Je te présente mais on va dire frère et sœur.

m- Je savais pas que tu avais eu d’autre enfant.

u- Non , mais on et comme frère et sœur , donc lui a la mèche violette c’est…

o- Odd le magnifique.

u- Et prétentieux , la fille juste a coté de lui c’est athéna sa petit amie.

at- Salut.

u- La fille au cheveux rose c’est aelita ou princesse.

m- Toujours aussi galant notre ulrich.

u- C’est pas ma petite amie , et le garçon blond c’est jeremy son petit ami.

m- Je comprends mieux, bah enchanter moi c’est Marianne la femme de Dominique, la tente d’ulrich et on va dire un peu de yumi et la sœur de thomas.

d- Moi c’est Dominique sont marie , le tonton d’ulrich et un peu de yumi et le frère de lilli.

tous – Salut.

u- Bon on y va.

o- Soie pas impatient de dormir avec yumi.

u rouge – Mais tu va pas bien.

d- Aller on y va on va pas dormir ici et mais c’est qui c’est deux beau chien ?

u- C’est rex et diamant.

d- Tu aime toujours hautent les chien et a en jugée par la chaine que je t’es offert les loup aussi.

u- Toujours la même passion.

o- Et yumi aussi.

u- La ferme.

m- Bon on y va c’est que j’ai du travaille moi.

d- Moi aussi je doit faire ma musique.

u- Je peu t’aider je suis toujours aussi bon.

d- Je te fais confiance c’est pour se soir.

u- Il t’en faut combien.

d- Une dizaine pour faire durais la soirée.

u- Sa devrait être bon pour se soir.

m- Non , tu va dormir.

u- Mais non , je suis en pleine forme.

m- Oui je te connais t’es fatiguer.


u- Et comment tu peu le savoir ?

m- Ta les œil rouge , t’es un peu agressif, et tu a hautent de cernes que ton oncle.

d- C’est pas vrais , mais elle a raison je vais me débrouiller toi tu va te couchais si tu veux que je te lève a 5h du matin.

l- En parlent de sa tu le réveille pas , monsieur a des nuit très agiter de puis que rex la mordu.

u- Mais c’est passer.

l- Tu va me dire comment ta fait pour te rouvrir la plais.

u- J’ai fait des pompe et j’ai trop forcer.

d- C’est tous moi , musclé jusqu’au dent.

u- Oui mais bon.

m- Bon on y va.

Ils parte avec les valise et chien et vont dans la voiture ou ils prennent la route.

o- Mais vous faite quoi vous deux comme travaille ?

m- Moi je suis mannequin pour une agence a Berlin.

d- Moi je suis dj et propriétaire de ma boite que ulrich connais très bien.

o- Ha bon ?

u- Dison que le soir je sortais avec lui et aller mixer.

o- Tu sais faire.

u- Je suis pas le meilleur mais je me débrouille.

d- T’es pas le meilleur ta mis trois jours pour me prendre la place et on te réclame.

u- Oui , mais non je suis pas assez douée.

d- Tu veux rire tu sais faire les ensemble de morceau mieux que moi et tu te débrouille au platine.

u -……

d- Bah tu répond ?

y- Il risque pas de te répondre il dore.

m- Je le savais .

d- Il a vraiment pas changée.

Ils arrive devant une grand maison et Dominique réveille ulrich.

d- Ho ulrich , il y a des loups.

u- Ou sa !

d- Bah dans ta chambre dans ton lit.

u- Très marrent .

y- Oui bah moi aussi je vais me couchais je suis crevais.

o- Ta de la chance ulrich.

u- Tai- toi .

Ulrich prend la valise de yumi et la sienne et il monte dans « leur » chambre.

y- Sa fait longtemps.

u- Trop a mon goût.

y- J’avoue.

Ulrich pose les valises se déchausse et se couche dans le lit et yumi fit de même et il s’écart.

y- Tu peu rester.

u- Laisse moi m’habituer.

y- D’accord mais tu me dérange pas.

Ulrich se rapproche de yumi et la serre dans ses bras et dit :

u- J’avais envie.

y- Sa fait du bien , aller bonne nuit.

u- A toi aussi.

Sur c’est bon parole ils s’endorment tous les deux et pendant se temps en bas.

m- Vous devriez aller vous couchais.

o- On veux bien mais on dore ou ?

m- Je vais vous montrais prenez vos valise.

Ils prenez leur valise et se dirigent vers une chambre ou il y avais deux grand matelas.

m- Voila , bon je vous laisse.

Marianne part et odd dit :

o- Bon qui prend le quelle ?

Aelita se dirige vers un matelas et se couche dedans.

o- Bon bah bonne nuit.

Athéna et odd vont se couchais dans l’autre matelas et jeremy va rejoindre aelita , dans la chambre de ulrich , lui avais enlevais ses vêtement et été en calçons et yumi été en chemise de nuit et ils dormais , mais ulrich va se rapprochais de yumi se qui la réveille et elle dit :

y- Ulrich.

u- Hum ?

y- Tu fait quoi là ?!

u- Bah je dormais.

y- C’est pour sa que tu et coller a moi.

Ulrich remarque qu’il été vraiment très proche d’elle il se décolle et dit :

u- Pardon j’ai dut bougeais et je me suis retrouver coller a toi.

y- C’est pas grave mais tu ma surpris je croyais que tu dormais pas.

u- Je te ferais rien yumi je te toucherais pas et ne te forcerais a rien faire mais je veux juste être prés de toi sa me rassure.

y- D’accord.

Ulrich vient se coller a yumi et lui embrasse la joue et dit :

u- Merci.

y- J’aime bien être a coté de toi.

u- Moi aussi , bon on dort ?

y- Oui.

Ils ferme les œil et ulrich la colle a son torses et ils s’endorme , pendant son sommeille yumi avais entourais le do a ulrich de ses main et ulrich avais pris yumi par la taille et ils reste dans cette position jusqu'à que yumi se réveille et voie ulrich dormir.

y- Ulrich.

u- Hum , c’est toi yumi ou je rêve ?

y- C’est bien moi et c’est pas un rêve.

u- Ta un problème ?

y- Pas vraiment mais tu me comprime la respiration.

u- Hein , je te quoi ?

y- Tu me colle trop a toi je respire mais pas assez.

u- Je te comprime la respiration mais comment je te tien pas ?

y- Bah si justement tu me tien a la taille.

Ulrich la regarde et passe sa tête sous la couverture et voie yumi coller a lui et il la tien dans ses bras , il détache ses main et yumi dit :

y- Sa va ?

u- Oui , maintenant que je sais que c’est pas un rêve.

y- Oui , tu voie la tête de odd si il nous voiler comme ça .^^

u- Oui , c’est harcèlement a vie.

y- J’aimais bien comment tu me prenez.

u- Moi aussi mais j’ai pas fait attention a ma force.

y-Je me sentais en sécurité .

u- Tu veux que je recommence ?

y- Je dirais pas non

Ulrich passe ses mais sous les couverture et effluer la chemise de nuit de yumi se qui le fait rougir et il accroche ses main a son do et la regarde et dit :

u- C’est vrais que c’est agréable.

y- Tu veux que je recommence ?

u rouge – Si tu veux bien.

yumi passe ses main autour du coup d’ulrich et lui caraisse la nuque et ulrich dit :

u- Merci.

y- A toi aussi.

u-Tu croie que je connaitrais l’amour ?

y- J’en suis sur et celle qui va tombais sur toi va avoir beaucoup de chance.

u- Je te laisserais jamais yumi même si j’ai une petite amie.

y- C’est vrais ?

u- Je pourrais pas supporterais de devoir te laisser seul.

y- Moi je supporterais pas de te voir loin de moi je tien trop a toi pour te laisser partir.

u- J’ai déjà fait l’erreur de te laisser une foie plus jamais je te laisserais sens moi .

y- Merci ulrich , j’en et marre de william.

u-N ’y panse pas dit toi que tu et dans mes bras et que personne ne pourras nous enlevais le plaisir d’être ensemble.

y- Tu a raison.

u- Des foie sa m’arrive.

y- Souvent alors^^

u- Tu croie ?

y- J’en suis sur au fait pour la promesse que je t’ai fait , je la replie bien?

u- Très bien *si tu pouvais être avec moi sa serrais le comble *.

Yumi lui embrasse le coup et s’endorme et ulrich aussi , pendant se temps dans l’autre chambre odd et athéna s’embrasser et odd passe sa main sous le t- shirt d'Athéna et lui caraisse le ventre.

at- Je t’aime tellement odd.

o- Moi aussi , j’ai pas de mots pour te dire a quelle point tu tien a moi.

at – T’es magnifique

Elle l’embrasse et lui enlève son t- shirt et lui caraisse son torses nue et s’endorme enlacer, pendant se temps en bah dans le salon Dominique parler avec lilli et thomas en fessent ses musique.

d- Alors comment sa se passe chez vous ?

l- Très bien a part si ulrich ne fessait pas ses crise de n’aire.

d- je sais comment le calmer

l- comment ?

d-Il faut parler avec lui , pour comprendre ces émotion .

l- Tu croie ?

d- Mais oui , et sinon chloé comment elle va ?

t- Bah elle grandi trop vite.

d- Soie comptent toi tu a des enfant moi j’en et pas.

l- Tit pas ça ,tu a ulrich.

d- Mais il va grandir et devenir comme chloé et sa me rend triste de me dire que je l’ai pas vue depuis c’est 8ans.

l- Tu va profiter des deux semaine et tu verras la suit.

d- Oui tu a raison.

Pendant se temps dans la chambre d’ulrich , lui ,avais sens faire exprès a baisser son calçons en dorment et on voyer ses partie , yumi se réveille et le regarde et se rend compte du petit incident et réveille ulrich.

y- Ulrich !

u- Hum ?

y- Ta ton calçons baisser.

u- Hum quesque tu dit ?

y- Ton calçons et baisser et je te le remais pas.

u- Quoi !?

Ulrich regarde son calçons et le voie baisser et le remonte en vitesse.

u- Désoler.

y- J’ai rien vue.

u- Comment ta sue ?

y rouge – Il y avais un truc qui sortais de ton caleçon.

u rouge – La poise , je suis désoler.

y- J’ai rien vue c’est déjà sa.

u- Oui , tu croie quond va pouvoir dormir ?

y- Je sais pas, mais on et tendue.

u- Oui , mais je sais pas comment me détendre.

y- Moi aussi.

u- J’ai une idée.

Ulrich se redresse et dit :

u- Tu peu te mettre sur le ventre ?

y- pourquoi ?

u- Fait moi confiance.

Yumi se mais sur le ventre et ulrich se mais sur ses gambe.

y- Ulrich…

u- Je fait rien.

Ulrich mais ces main sur son do et le masse , yumi fut perturber mais s’habitue et le laisse faire , elle se dit que c’est pas tous jour quelle laisse un garçon la touchais mais elle avais confiance en lui et savais qu’il lui ferrais jamais du mal , ulrich se lève et va sur sa nuque et le masse yumi place sa main sur son bras et le caraisse , ulrich s’enlève et va se couchais a coté de yumi et elle dit :

y- Merci , sa ma détendue.

u- Moi pas trop mais c’est déjà ça.

y- Aller laisse toi faire.

u- Tu va faire quoi ?

y- Je vais te masser.

u- Heu non , j’aime pas me faire masser.

y- Aller c’est moi qui te le fait.

u- Bon , d’accord.

Ulrich se mais sur le do et yumi se mais sur lui et le masse et remarque qu’il et plein de nœud.

y- Tu t’es déjà fait masser ?

u- Non j’aime pas ça ,surtout sur mon dos .

y- Sa se voie détente toi t’es plein de nœud.

u- J’y arrive pas.

y- Je peu pas te masser avec autant de nœud.

Yumi va se maitre a coté d’ulrich qui respirais très fort pour se décontracter mais il n’y arriver pas.

u- J’y arrive pas.

y- Je peu te faire un truc ?

u- Heu oui.

Yumi passe sa main sur le do d’ulrich et le caraisse avec une douceur que ulrich qualifierais d’un ange , il frissonne face a se contacte avec sa main et sa peau et se détente et se couche un peu mieux que la premier foie et souffle de plaisir et yumi dit.

y- Tu t’es détendue ?

u- Oui , sa fait du bien.

y- Tu voie .

Ulrich se rapproche d’elle et la prend part la taille et la regarde avec des œil plein d’amour et il dit :

u- Tu et vraiment magnifique.

y- Ulrich…

u- Merci yumi ,pour tous.

y- C’est rien on et là pour s’aidée.

u- Oui.

Yumi lui embrasse le coup et le torses et ils s’endorme , a 14h58 yumi se réveille et voie ulrich dormir elle lui embrasse sa tempe gauche et se lève et s’habille et sort de la chambre pour rejoindre Dominique et Marianne.

d- Alors bien dormie ?

y- Oui , sa fait du bien.

m- Tu voie dormir avec ulrich , c’est comme dormir avec un ourse en peluche.

y- J’ai remarquer , il ma pris dans ses bras.

d- Il et comme ça , si il dore avec quelqu’un il veux pas qu’elle parte.

y- J’ai pue voir.

m- Alors comment sa se passe l’école ?

y- Bah j’ai redoublais ma 3eme donc je suis avec eux en classe et vue que sa fait collège/lycée l’année prochaine on va tous aller dans la même école.

d- Bah c’est super , vous êtes inséparable.

m- Oui je l’ai vue.

y- Bah on et comme frère et sœur pour eux vue qu’ils sont en couple ulrich et moi on fait la grand sœur et le petit frère, ils sont ou les autre ?

d- Les parent d’ulrich dorme dans leur chambre et les autre dorme dans leur chambre et les chien son dehors.

y- D’accord.

u- Yumi.

Yumi se retourne et voie ulrich en calçons et a moitié endormie.

y- Quesque tu fait là ?

u- Je t’ai chercher dans le lit et je t’ai pas trouver donc je me suis levé.

y- Bah je suis la.

u- Je le voie bien.

y- Tu voie aussi que tu et en calçons^^ ?

u- Hein ?

d- Tu et en calçons ulrich devant yumi et ta tente.

Ulrich se regarde et voie qu’il et en calçons et il rougie et dit :

u rouge- Je vais m’habiller.

Ulrich monte dans sa chambre et va s’habiller.

m- Comme avent, une tété en l’aire.

y- Oui.

d- Il n’a vraiment pas changée de puis son enfance.

y- Il a un peu changée mais il et toujours le même.

Ulrich redescend habiller de sont pantacourt blanc et de son débardeur noir recouvert de sa chemise rouge a carreau non fermée.

u- C’est mieux.

y- Je confirme.

d- Alors on a bien dormie ?

u- J’ai vue mieux mais oui j’ai bien dormie.

d- Tu veux écouter.

u- Oui.

Ulrich s’avance vers Dominique et prend le casque et écoute.

u- Il te manque des point pour que se soit bon.

d- Tu peu ?

u- Oui mais sa va prendre du temps.

d- Prend ton temps.

Ulrich commence a manipuler l’ordinateur et a faire les retouche des musique.

y- Il se débrouille bien.

d- Je lui et appris mais il se débrouille mieux que moi.

u- Voila il y avais pas grand-chose mais c’est déjà mieux.

d- Merci , tu veux faire quoi plus – tard ?

u- Je sais pas , j’ai du tallent pour le dessin et la musique.

m- Le dessin tu peu faire des bande dessiner ou tatoueur, la musique tu peu être dj ou producteur.

d- Si tu veux mon avis prend dj.

u- Je sais pas , il sont ou les autre ?

m- Ils dorme.

u- Pour odd je suis pas étonner.

y- C’est normal il a pas dormie.

u- Oui ta raison sur un point mais toi non pas d’excuse.

y- Toi aussi je te signale.

u- On et tous en tord.

m- Sinon ulrich, une petit copine.

u rouge – Non , j’en ai pas.

m- Venant de toi sa m’étonne.

u-J’aime une fille mais je sais pas ses sentiment et vue qu’on et ami je voudrais pas tous gâchais donc je dit rien.

m- Tu prend sur toi.

u- C’est de plus en plus difficile a men rendre malade mais je tien.

d- Ulrich voie-tu ton corps comme le mien et d’autre et former a partir du désir.

u rouge – Tu va pas faire sa.

d- Si , ton corps a une partie bien fermer c’est la partie du désir et du plaisir a ne pas confondre.

u- Tonton.

d- Quand un homme ou un jeune homme aime une fille la partie du désir se réveille et commence par nous donner mal au ventre quand tu et prés de cette personne et il peut te faire vomir , déprimer ou te couper le sommeille ou l’appétit et il ne s’arrêteras que quand tu l’auras satisfais de sont désir.

u- Et il se passe quoi s’y la personne ne veux pas de moi.

d- Bah tu va déprimer , ne pas manger et dormir et tu auras encore plus mal au ventre.

u-je pourrais jamais lui dire je suis pas assez courageux

m- Mon grand , l’amour c’est comme si tu venez de vivre pour la premier foie tu te sens vivre , et tu pourrais avoir des problème tu t’en ficherais tu et avec la personne qui compte le plus pour toi.

u- C’est bien beau tous sa mais moi je me sens différent je suis jamais sortie avec une fille ou même embrasser une fille je me dit que je suis pas fait pour l’amour et que jamais on voudras de moi.

m- Mon grand , je ne veux plus jamais t’entendre dire ça ,tous le monde et fait pour l’amour même se qui non pas de cœur.

u- Oui mais c’est bizzard j’ai 14ans et je suis jamais sortie avec une fille.

d- Je sais pourquoi.

u- Pourquoi ?

d- Tu ne te souviens plus mais un jours tu ma dit que tu ne tomberais jamais amoureux d’une autre fille que yumi et yumi avais dit qu’elle ne tomberais jamais amoureuse d’un autre garçon que toi , donc je suppose que ton cœur n’a pas oublier et ne te fait pas tombais amoureux.

u- J’ai dit sa ?

m- Je confirme tu l’avais dit devant ses parent et t’es parent.

u- Mais je…..

m- Tu nous croie ou pas.

u- Bah je sais pas.

d- Ecoute ton cœur , n’écoute pas t’es sentiment il faut juste que tu écoute un sentiment : l’amour.

u- Je vais y réfléchir.

d- T’es toujours bon pour les bras de fer.

u- Oui.

y- Tu te fait pas mal comme la dernier foie avec athéna^^.

u- Méchante , on avais dit qu’on en parler plus.

yumi rie devant la honte de son ami et pendant se temps en haut dans la chambre des autre athéna embrasser odd.

o- Je t’aime, tu me donne envie.

at- Moi aussi mais pas ici.

o- Oui tu a raison.

Odd lui embrasse le haut de la poitrine et remonte a son coup et l’embrasse se qui fait poussais des petit gémissement a athéna .

at- Odd.

o- Athéna.

at- Je t’aime temps.

o- Moi je peu plus me passer de toi.

Athéna lui embrasse le coup et descend sur son torses et l’embrasse.

o- Athéna je t’aime.

at- Moi aussi je t’aime.

o- On ferrais mieux de descendre on va faire une bêtise et il y a jeremy et aelita.

a- Pas la peine on vous a entendue.

o- Depuis combien de temps ?

j- Assez pour savoir que vous vous désirais.

o- On et désoler.

a- C’est pas grave mais ne le faite pas ici avec nous dans la chambre.

o- On en avais pas l’intension , on va descendre pour vous laisser.

j- Pas la peine on a finit de dormir et ulrich et yumi dorme encore.

o- On parle.

a- D’accord je veux parler d’ulrich et yumi.

o- Pourquoi ?

a- Il m’inquiète.

o- Qui ? ulrich tu te fait des idée il va bien.

a- Bah non justement il souffre de se manque.

o- On peu rien faire pour lui , il faut qu’il le découvre par lui-même.

j- Il a raison et yumi aussi doit souffrir de ne pas être dans ses bras.

at- Ta raison , on descend.

o- Ok le temps qu’on se rhabille et on descend.

Ils se lève et se rhabille et descende ou il voie ulrich , yumi , Dominique et Marianne.

u- Ha bah enfin.

o- On a profiter d’avoir nos petit amie se que tu na pas fait avec yumi.

u – On sort pas ensemble , on a juste dormie.

o- Ensemble.

y- Arrête tu devient pervers.

o- C’est pas vrais, j’ai juste envie de vous voir ensemble.

u- Bah non.

y- Je vais appelais mes parent pour leur dire qu’on et arriver .

d- Oui après ulrich tu va venir avec moi je vais t’acheter quelque chose.

u- Ha non , pas de cadeau de te voir c’est le plus beau que tu me fait.

m- On insiste , on en a parler avec t’es parent et ils sont d’accord.

u- Non , j’ai pas besoin.

d- Ha si ,sinon tu finit a la piscine.

u- D’accord.

o- On pourras venir pour voir du paysage.

m- Mais oui.

y- Bon je vais appelais.

Yumi va chercher son portable et appelle ses parent.

mi- Oui allo ?

y- Maman c’est moi.

mi- Ah yumi comment va tu ?

y- Très bien on et arriver il y a 3h et on ses reposer.

mi- Comment va les parent d’ulrich et sont oncle et sa tente ?

y- Ils vont bien les parent dorme et on est avec sont oncle et sa tente.

mi – Tu leur passeras le bonjours de ma part a eux et ulrich.

y- Oui , sinon comment va le petit frère et mon père ?

mi- Ton frère et encore avec Milly et ton père travaille.

y- C’est beau l’amour.

mi- Oui , sinon tu dors ou ?

y rouge – Avec ulrich dans sa chambre .

mi- Je voie , pas de bêtise.

y- Maman on ne sort pas ensemble et il ne me ferras rien.

mi- Oui , bon je te laisse passe une bonne journée.

y- Ah toi aussi.

Elle raccroche et elle dit :

y- Elle vous passe un bonjours a tous.

d- Bon on y va.

u- Et on va ou ?

d- Acheter une casquette.

u- Il faut pas.

o- Ulrich avec une casquette , la je prend une photo.

u- Tu va te taire.

d- Aller on y va qu’il faut que je passe a la boite.

m- Je rentrerais avec eux.

u- Une chose , c’est aujourd’hui la sein valentin ?

m- Oui t’es parent et nous allons sortir se soir et ta sœur veux venir avec nous donc vous resterais a la maison et tu surveille yumi.

o- Pourquoi elle et pas moi ?

u- Par se que tu et immature , irresponsable et yumi et mature , moi je suis trop irresponsable même si c’est pas vrais , aelita connais pas la maison et jeremy aussi et athéna on sais jamais.

o- Bah c’est pas faut.

d- Bon on y va.

Ils sorte et vont dans le centre de Berlin et ils arrive devant une grand enseigne de casquette.

d- Nous y voila.

u- Mais t’es pas obliger.

m- On insiste t’es très beau avec une casquette.

Ulrich rougi et entre dans le magasin ou ulrich va directement vers une casquette elle été noir avec des contour argenter pour représenter un loup.

d- Ta pas changée aller prend la.

u- Merci tonton et tata.

d et m – C’est rien mon grand.

Ulrich prend la casquette et l’apporte a la caisse et Dominique paye et ils sorte et ulrich met la casquette.

d- Tu voie que sa te va bien.

u- Ou,i mais j’ai grandi donc je pouvais pas savoir.

o- Si on m’aurais dit que je te verrais avec une casquette je l’aurais pas crue.

u- J’aime bien en maitre mais pas devant tous le monde.

y- Sa fait Bad boys.

u- Merci ( il baye ).

d- J’en connais un qui va dormir.

u- Oui , et je me coucherais vers 3h.

m- Je croie pas.

u- Stp j’aime bien me couchais tard.

m- Non, et fait pas les œil doux avec moi sa marche plus ta grandi

u rouge-Je ne fait jamais les œil doux , je te le demande en allemand : Laß ich zurück legte mich zögert, wenn er dir gefalle.

m- Tu et trop mignon avec l’axent.

u rouge- Heu mer .merci.

o- Ou tu rougie c’est trop.

u- Sa va , alors tu veux bien ?

m- Bon d’accord mais tu fait pas de bêtise.

u- Bah oui.

d- Bon je vous laisse j’y vais ( il embrasse Marianne ) a se soir toi.

m- A se soir mon cœur .

Dominique va dans sa boite et ils continue leur chemin mais il entende du bruit.

u- C’est quoi ?

o- C’est moi , j’ai faim.

u- Quoi , ta manger tous mon paquette de bonbon et ta encore faim.

o- Moi je suis pas comme toi qui peu ne pas mangée pendant 3semaine.

m- Ta pas mangée de puis trois semaine.

u- Je devais faire une figure que j’arriver pas a faire et dut coup j’ai maigrie et pris du muscle^^.

m- Tu et malade.

o- D’amour.

u- La ferme.

at- On fait quoi se soir nous ?

u- On va se baigner.

m- C’est possible tous se que je te demande c’est ne te fait pas mal.

u- Je me fait jamais mal et celui qui me rappelle le bras de fer il va y aller en avance a la piscine.

o- Te vexe pas.

u- Je suis pas vexer.

Ils arrive a la maison ou il voie chloé avec son téléphone.

u- Alors il te manque ?

c- Tu peu pas savoir combien il me manque.

u et o – C’est beau l’amour.

c- Toi il faudrait que tu t’en trouve une.

u- Mais j’ai trouver quelqu’un.

tous – Qui ?

u- Mon lit

o- Je sais pourquoi.

u- Tu te- tais.

c- Alors ta repris la mode casquette.

u- Et oui.

Thomas et lilli arrive et dit :

l- Salut.

tous – Salut.

t- Bah alors on reprend les casquette.

u- Je vient de le dire mais oui.

l- Sa te va bien.

u- Merci

m- Bon on va commencer les douche les grand d’abord et les autre après.

les autre – Ok .

l- Aller dans la grande chambre on vous appelleras.

tous- Ok.

Ulrich , yumi , aelita , jeremy, odd et athéna monte dans la chambre d’ulrich et odd dit :

O-J’ai une idée pour se soir.

u- Va y.

o- Bah vue que c’est la sein valentin on aurais pue faire un action , chiche ou vérité un peu hot mais on serais plus en couple.

u- Moi je veux bien mais pas trop quand même on et pas assez grand pour faire des chose.

o- Oui je l’ai trouver sur internet.

tous – Bon d’accord.

Ulrich se couche sur le lit et dit :

u- Je suis crevais.

o- T’es pas le seul.

u- Ils sont où les chiens ?

y- Dehors.

u- Je vais les voir.

Ulrich se lève et va dehors avec les chien.

a-Ton jeux ils sont comment les gage ?

o- Bah si tu prend action sa peu aller a tu embrasse a tu caraisse.

y- Oui mais pas de sexe ou un truc dans le genre.

o- Attend je regarde.

Odd prend sont ordinateur et regarde.

o- Alors dans le mode hard et très hot oui mais dans hot non c’est juste on va dire de la drague.

Ulrich revient avec son t- shirt déchirais.

o- Bah alors une fille te veux.

u- oui , l’amour maternelle pour un chien c’est de l’amour pur pour nous et encore elle ma pousser au sole et j’ai réussi a me relevais pour partir sinon je te dit pas la suit .

a- Bah ta attirais une fille et ta réussi a la mettre au lit .

u se dirigent vers sa valise – haha très drôle , tu veux pas que j’ai des petit avec un chien quand même .

ulrich prend un débardeur et enlève sa chemise et son t- shirt les fille le regarde avec des œil de fantasme se que odd et jeremy remarque ;

o- dit ulrich tu veux pas aller dans la sale de bain pour te changer .

u- Pourquoi ? c’est pas le bas.

j- Oui , mais on insiste.

u- Mais pourquoi ? j’ai pas une poitrine comme les filles.

Ulrich regarde les fille et voie pourquoi ils lui demande ça.

u- Ha je vient de comprendre je sort , mais soyer pas jaloux je ne l’ai aime pas.

o- On c’est bien mais c’est très agacent.

u- Je comprend.

Ulrich sort de la pièce et jeremy dit :

j- Sa va on vous dérange pas.

a- Bah non pourquoi ?

o- Vous regarder ulrich mais sinon on doit rien dire.

a- Vous êtes jaloux ?

o et j- Oui , on ne regarde pas d’autre fille que vous alors vous faite pareille.

y- Même moi ?

o- Non , toi tu peu même le laîche si tu veux.

y énervais – Non mais sa va pas , tu ma pris pour qui une p**** qui fait les trottoirs.

o- Mais non.

y énervais- Oui bah tu arrête tous de suit je regarde ulrich par se qu’il et a mon goût et que je suis amoureuse de lui et pas pour autre chose donc tu va te calmer avec t’es idée.

o- Oui yu.

y- Bon , il faut te calmer des foie.

Ulrich rentre et dit :

u- J’ai pas fait exprès les gars.

o et j- C’est pas grave.

o- Oui on doit pas dire des chose débile.

u- Sa va pas odd ?

at- Il vient de se faire anguler par yu.

u- Pourquoi.

o- Par se que j’ai dit d’une façon que yumi été une pute qui fessait les trottoirs.

u énervais – Mais sa va pas !

o énervais- Bon c’est bon j’ai compris je suis qu’un débile qui pense ca sa si tu veux , je dit que des bêtises et je fait chier tout le monde sa te va.

u énervais – Non pour moi sa va pas , tu ne traite pas yumi comme ça , ta du respecte pour elle ou pas ?

o énervais- J’en et plus que toi pour l’avoir laisser.

u énervais – Bah j’aurais du rester tous seul.

o énervais – Oui comme ça tu mourrais de faim et de fatigue.

u énervais – Bah oui , comme ça je ne supporterais plus t’es blague débile de gamin de 4ans sur moi et yumi et t’es réflexion merde !

o énervais – Alors c’est se que tu pense de moi un gamin de 4ans.

u énervais – Non sa serais insulter les petit t’es un gamin de 1ans et encore je suis gentil.

o énervais – Tu veux que je te dise se que je pense de toi.

u énervais – BAH VA Y TE GENE PAS.

o-énervais- TU ET UN GROS CO** ET T’ES PAS FICHU DE SORTIR AVEC UNE FILLE PARSQUE T’ES TROP UN S****.

u énervais – BAH TOI T’ES QU’UN COUREUR DE JUPON QUI C’EST RIEN FAIRE DE SA VIE ET T’ES PAS FICHUE DE RESTER PLUS DE 1MIN SENS MANGER .

o énervais – ESPECE DE F***************.

u énervais – ESPECE DE GROS C***** .

o énervais – VA TE FAIRE FOUTRE C*****.

u énervais – BAH TU VOIE J’Y VAIS C******* .

Ulrich sort de la pièce en claquent la porte.

o- S****.

at- Bon sa suife sa va pas de le traiter comme ça.

o – Il a chercher.

y- Oui bah la tu la énervais.

o- Bah moi aussi ,je vais dans ma chambre.

Odd sorte de la pièce et va dans leur chambre.

j- Oui bah la on peut rien faire.

y- Oui et la j’y vais pas il et trop énervais.

a- Je te conseille le charme.

y- Tu croie.

at- Oui moi je vais voir odd.

a- Je vais avec yumi.

j- Moi avec athéna.

Ils sorte de la chambre et vont chacun de leur coté , allons voir du coté de odd .

at- Aller odd.

o- Non , qu’il y a se faire foutre.

j- Mais si tu avais rien dit sa ne se passerais pas comme ça.

o- Oui tu a raison mais si j’y vais il va me tuer.

at- Yumi et aelita sont aller le calmer.

o- Oui bah je reste ici.

Pendant se temps yumi et aelita parler avec ulrich.

u- Non , je n’irais pas le voir je reste ici merde.

y- D’abord tu va te calmer et tu va y aller.

u- Non je me calme pas il a traitais ma mère de p**** donc je n’irais pas.

y- Aller pour me faire plaisir.

u- La c’est pas une question de plaisir mais une question de fierté.

a- Toi et ta fierté tu nous soule.

u énervais – Toi aussi tu m’insulte mais c’est quoi aujourd’hui c’est ma fête.

a énervais – Non , mais tu peu faire un effort.

u énervais – Donc toi quand il traite yumi de p**** qui fait les trottoirs tu va l’applaudir et lui dire c’est bien mais ON VA OU LA.

a énervais – MAIS IL NA PAS TRAITER YUMI DE P**** IL A DIT QUELLE POUVAIS TE LAICHER.

u énervais – Et tu va me dire que c’est toute a fait normal mais put** mais on va ou.

y- On va que je l’ai déjà fait la moral et tu en a rajouter.

u énervais – Bah je te défendrais plus donc aller tous vous faire f**** et ,lâcher moi merde.

y énervais – Tu le prend comme ça , bah là c’est finit tu me parle plus et j’irais dormir avec les autre.

u énervais – MAIS OUI , VA Y NE TE GENE PAS VA RETROUVAIS TON WILLIAM ET LES PERSONNE QUI TE TRAITE DE P****.

Yumi le gifle et elle part avec aelita et laisse ulrich tous seul avec une marque sur la joue.

u énervais – Va te faire.

Ulrich va voir ses chien et yumi et aelita monte dans la chambre ou il y avais odd et les autre.

j- Alors ?

y- On ne me parle plus jamais d’amour et d’ulrich !

o- C’est ma faut je vais le voir.

a- Je te conseille pas il et encore plus énervais.

o- Pourquoi ?

a- Yumi lui a dit que c’est finit et qu’elle irais dormir avec nous et il set pris une gifle.

at- Ha oui la il va être énervais.

Pendant se temps ulrich repenser au événement et de la rupture avec yumi .

u en pleurent – Pourquoi j’ai fait sa ?

c- Ta fait quoi ?

u – Ha !!!!!!!!!!!!! tu va pas bien.

c- Sa va petit frère ?

u en se jettent dans ses bras en pleurent – Non , je suis fâcher avec tous le monde et yumi ne veux plus me parler et veux dormir avec les autre.

c- Bah mon petit frère , il faut se reprendre.

u en pleurent- Non , j’ai besoin d’elle.

c- Et ta fait quoi ?

u- Avec odd on c’est insulter et les autre on essayer de nous réconcilier mais moi j’été énervais et je me suis pris une baffe.

c- Bah la je peu juste te dire d’aller t’excuser.

u- Non ,j’irais pas c’est eux qui sont en tord pas moi merde je vais dans ma chambre et je mange pas se soir.

c- Mais ulrich.

u – ON ME LACHE.

Ulrich monte dans sa chambre et claque la porte et les autre on entendue.

o- Il faut que j’aille le voir.

y- Fait attention.

Odd se lève et va en direction de la chambre d’ulrich et il tape a la porte.

u – Si c’est pour me dire de venir manger , je ne vient pas j’ai pas faim.

o- Ulrich c’est moi.

u en pleurent – TOI TU NE ME PARLE PLUS DE TOUT TA VIE.

o- Mais ulrich je vient m’excuser.

u- Va te faire foutre avec t’es excuse moi je veux juste que yumi me pardonne et je ne sortirais pas maintenant ta eu se que tu voulais AU REVOIR.

Odd part et rentre dans sa chambre et dit :

o- Il veux pas d’excuse mais que yumi le pardonne et il ne sortiras pas de sa chambre et ne viendras pas mangée.

y- Je m’en fiche c’est bon.

l- Ulrich a la douche.

u – Non , je vient pas.

l- Si tu vient.

u – ON PEUT ME LASSER EN PAIX PU*** ET JE VIENT PAS MANGEE.

y- Oui bah non , j’ai pas envie de supportais c’est crise de n’aire.

a- Il va nous faire le coup de je mange pas.

o- La je vous comprend pas , il voulais juste prendre la décence de yumi mais je me suis emportais et j’ai tous gâcher.

y- Mais il aurais pue venir s’excuser.

o- Non , et je vais te dire pourquoi , il pense que vous êtes d’accord pour que je la traite de p**** et donc que yumi na pas besoin de lui et sa lui a fait de la peine et il ne veux pas d’excuse car il et c’est qu’on a tous les deux tord mais il ne veux pas dire pardon pour toi car il croie que tu ne l’écouteras pas.

y- Oui mais la il pourrais dire pardon.

a- Je comprend.

j et at- Moi aussi.

y- Mais je peu pas lui dire que je suis désoler par se que se que j’ai dit je le pensée.

l- Les enfant vous pouvais aller a la douche.

y- Je vais commencer.

o tous bah – T’es sure.

y- Oui.

Yumi se lève et va dans la chambre d’ulrich ou elle le voie assis par terre contre le lit en pleur il regarde en direction de yumi et la voie.

u- Tu veux quoi ?

y- Je vient chercher des affaire.

u- ….

y- Pourquoi tu te prend la tété comme ça ?

u- J’ai rien a dire j’ai juste voulut te défendre mais j’ai compris la prochaine foie je dirais rien et je dirais que c’est bien .

Yumi se rapproche de lui et s’assis sur le lit.

y- Je veux bien que tu me défende mais quand je vient te chercher je veux que tu m’écoute et me croie et ne dit plus jamais que je vais retrouvais william.

u- Il y auras plus de prochaine foie tu me parle plus.

y- Si je te parle c’est que je te pardonne.

u- C’est vrais ?

y- Aussi vrais que je suis là.

Ulrich se lève et va se jetais sur yumi qui tombe sur le lit.

u- Je suis heureux que tu me fasse plus la gueule.

y- Moi je suis comptent que tu me parle toujours.

u- Je pourrais te parler jusqu'à ma more.

y- Je t’adore.

Yumi le prend dans ses bras et le serre fore contre elle et lui répond a son câlin.

y- Il faut que tu me lâche je vais me douchais.

u- Mais moi aussi il faut que je me lave.

y rouge – On va pas la prendre ensemble.

u- Non, mais je peu venir faire la cosette avec toi en dehors de la douche.

y- Si tu veux mais tu regarde pas.

u- Je t’ai déjà regarde tous nue ?

y- A toi de me le dire.

u- Jamais, les seul partie de ton corps que j’ai pue voir c’est ta tété t’es bras et t’es gambe et ton ventre c’est tous.

y- Bah prend des vêtement tu iras après moi.

u- Tu veux bien alors.

y- Oui.

Ulrich se lève et prend des vêtements et aide yumi a se levais et ils parte en direction de la sale de bain.

y- Bon tu te retourne.

u- Je le suis déjà.

Yumi se dévêtis et mais ses affaire dans le bac a linge et rentre dans la douche.

y- C’est bon.

u- D’accord.

Ulrich se retourne et dit :

u- Pour le jeux d’odd il y a pas de truc un peu.

y- Non , pas dans le niveau qu’on va faire.

u- Temps mieux , j’ai pas envie de faire tous et n’importe quoi.

y- C’est claire , mais sa aurais été drôle.

u- De quoi ? faire des truc qui ne sont pas de notre âge.

y- Non , pas forcément.

u- Je comprend pas ?

y- Sa aurais été drôle de te voir faire n’importe quoi.

u- J’en été sure , tu peu pas ne pas te moquer de moi.

y- Et non.

Yumi ferme l’eau mais elle a oublier une serviette.

y rouge- Heu ulrich.

u- Hum.

y- Tu peu prendre une serviette.

u rouge – Heu oui.

Ulrich prend une serviette et va en direction de la douche.

u rouge – Je fait comment ?

y- Tu va fermer les œil je vais la prendre.

Ulrich ferme les œil et yumi prend la serviette.

y- Merci.

u- C’est rien.

y- Bon tu te retourne .

u- Ok.

Ulrich se retourne et yumi sort de la douche.

u- Tu men veux pas pour tout a l’heur.

y- J’ai été dessue mais non , je comprend que tu n’a pas envie qu’on traite ta mère.

u en s’appuient sur le lavabo – C’est vrais mais j’été dessue d’odd qu’il peu me traiter de fils de p***** sa ma énervais et en plus je lui et fait pareille.

Yumi s’approche de lui et le prend par la taille .

u rouge- Heu tu et habiller.

y- Mais oui , je vais pas me coller a toi alors que je suis nue.

u- Bon a mon tour tu regarde pas.

y- Mais non.

Yumi se tourne et ulrich se dévêtis et entre dans la douche.

u- C’est bon.

Yumi se retourne et dit :

y- Bon on mange quoi se soir.

u- Bah moi j’ai dit que je mangée pas je vais devoir m’expliquer.

y- Tu aurai pas mangée pour moi ?

u- Je suis prés a tous laisser pour toi yumi.

y- T’es trop mignon.

u rouge – Merci , dit yumi.

y- Oui ?

u rouge – Se soir tu dore ou ?

y- Bah avec toi.

u- Tu dore plus avec les autre.

y- Non.

u- Je , merci.

y- Bah c’est rien.

Ulrich coup l’eau et entoure sa partie bas ( hanche au cheville ) et sort de la douche.

y- Ulrich !!

Yumi se retourne et ulrich va vers elle et lui prend les épaule.

u- Tu peu te retourner je suis cacher.

y- T’es sur.

u- Je suis pudique.

Yumi se retourne et le voie torses nue et les cheveux en bataille et dégoulinent d’eau .

y- Tu ma fait peur.

u- Je t’ai dit que je te ferais rien et je vais rien te montrais.

y- Bah oui mais j’ai eu peur.

u- Yumi , tu me voie te faire sa a toi ma meilleur et grande amie.

y- Non , mais je me méfie.

u- Tu te méfie de moi ?

y- Un peu , faut me comprendre j’ai jamais été aussi proche d’un garçon que toi.

u- Tu me fait un grand privilège.

y- T’es bête.

u- Il faut savoir , et pourquoi tu me regarder tout a l’heur quand je me changée le t- shirt ?

y rouge – Pour rien.

u- Tu sais pas mentir.

y rouge – Tu veux savoir.

u- Bah je suis concernais c’est moi que tu regardais.

y rouge – Je te trouve très beau et très musclée.

u rouge – Heu je , merci.

y rouge – Bah j’ai rien dit mais si tu veux.

u rouge – Moi je trouve très belle.

y- Merci , aller habille toi.

u rouge – Heu , oui mais la il faut que tu te retourne.

Yumi se retourne et ulrich enfile un calçons et un pantalon et il dit :

u- Tu peu te retourner si tu veux.

y- T’es sur ?

u- Bah oui.

Yumi se retourne et le voie avec un pantacourt noir.

y- Sa te va bien le noir.

u- Tu trouve , je te fait confiance tu et une expert dans la matière.

y- Et tu insinue quoi la ?!

u- Bah que vue que tu porte souvent du noir tu t’y connais mieux pour savoir si le noir va a quel qu’un.

y- Tu te rattrape bien.

u en enfilent son débardeur noir – Si tu le dit.

y- Bah voila tu et comme moi tu porte du noir de la tété au pied.

u- J’ai pas les cheveux noir j’ai les cheveux brun et les œil marron et toi ils sont en noir .

y- En matière de vêtement.

u- Oui , bon sa va j’ai pas compris.

y- Tu ne comprends jamais rien.

u- Bah sympa.

y- Je plaisante.

u- Oui, bon on sort.

y- Je veux te serrais dans mes bras d’abord.

u- Si tu veux.

Ulrich ouvre ses bras et yumi va dans se maitre dans leur creux et le serre contre lui .

u- Je t’ai manquer a se point ^^.

y- Oui et plus.

u- Moi aussi.

Ulrich la comprime plus sur son torses et yumi dit :

y- Tu me coup la respiration.

u- Pardon.

Ulrich dessert son étreinte et dit :

u- J’ai pas vue ma force.

y- Tu la voie de moins en moins.

u- Je sais c’est par se que j’aime te serrais dans mes bras.

y- Moi aussi , bon on va dans ta chambre.

u- Si tu veux.

Ulrich et yumi sorte de la pièce et vont dans « leur » chambre ou ulrich et yumi se couche sur le lit et parle.

u- Et toi t’es pas attirais par quelle qu’un ?

y rouge – Oui mais il aime une autre fille

u- Désoler pour toi , moi cette fille aime un autre que mois mais elle lui a rien dit.

y- Tu doit en profiter.

u- Tu croie ?

y- Oui sinon elle va aller le voir et lui dire.

u- Ta raison , yumi voila la fille que j’aime c’est toi de puis le début c’est toi tu a toujours été une priorité pour moi et quand tu a dit « on et copain et puis c’est tous » je me suis dit qu’il faut que je passe du temps avec toi et plus j’en passer plus mes sentiment augmenter et quand tu a dit l’autre garçon j’été démoraliser mais voila je te l’ai dit.

y- Ulrich le garçon en question c’est toi , je t’aime et le copain et puis c’est tous oublie le.

u- C’est vrais ?

y- Oui , je te le jure.

l- Les enfant a table.

u- Bon bah après toi.

y- Merci bel allemand.

u- Mais se n’ai rien belle japonaise.

Ulrich et yumi sorte de la chambre et vont s’assoir a table avec les autre et ils parlais.

u- Mais tu arraite.

y- Non.

Elle lui fait des chatouille dans les cote et ulrich se mais a rire.

u en pleurent de rire – Stop ( rire) je t’en pris ( il rie).

y- ha non

Ulrich lui prend la mains et lui fait des chatouille dans son coup.

y en rient – Arraite (elle rie) s’il te plais.

u- C’est si bien demander.

Ulrich arraite ces chatouille et la regarde et elle aussi ils se plonge dans le regarde de l’autre et s’y perde , ils nagée dans la grande mère du regard de l’autre et ils coulais littéralement mais odd gâche se moment et dissent.

o- Ho ulrich.

u- Hum.

at- T’es avec nous ?

u – De quoi ?

o- Il rêvasse , je t’ai dit si tu jouet toujours avec nous.

u- Bah oui.

a- Tu fait plus la gueule ?

u-Bah comme tu voie.

o- Yumi ne ta pas aidée un peu .

u – Si on a rigoler.

m- Oui , vous faite quoi pendant qu’on et pas la ?

o- On va jouet a un jeux de carte.

d- Je savais pas que tu savais jouet au carte ulrich tu déteste sa.

u paniquant- Heu , moi je vais me couchais eux ils vont jouet dans l’autre chambre.

d- Je me disais.

u- Vous faite quoi vous.

d- Nous on va rentrais tard on va au cinéma et on va dans ma boite après.

u- La chance.

d- Tu reviendra.

m- Mais oui et puis t’es avec tes amis.

u- C’est vrais , mais y a des vrais chipie qui faut surveiller.

at , a , y- Tu parle de nous là ?!

u- Bah oui.

y- Tu t’es pas vue.

u- Bas si.
Image
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 317

Inscription: 29 Juin 2014, 13:43

Localisation: Avec Sasuke en train de se regarder amoureusement.

Message 31 Juil 2014, 21:14

CHAPITRE 11 : UNE BONNE SOIREE

Après avoir mangée ulrich , yumi , odd , aelita , athéna et jeremy été sur le canapé et regarder un film d’horreur , odd éclater de rire et athéna aussi , aelita été dans les bras de jeremy qui fermer de temps en temps les œil , ulrich et yumi été eu très calme et regardaient le film.

m- Bon on y va a plus tard.

tous -A plus tarde et amuser vous bien.

Chloé , lilli , thomas , dominique et marianne sorte de la maison et jeremy se lève et dit :

j- Bon on le fait se jeux ?

o- Pourquoi ? t’aime pas le film ?

j- Si , mais on a un jeux a faire hein ulrich.

u- De quoi ?

o- Rien on y va , il a peur du film.

a- Oui et moi aussi.

y- Si vous voulais.

Ils monte dans la chambre d’ulrich et odd prend son ordinateur et va sur le cite et dit :

o- Donc on et bien d’accord on et plus avec personne on et célibataire et on fait tous les gage sauf les gage un peu voila.

tous – D’accord !

o- Alors c’est partie sa commence par : aelita , action ou vérité ?

a- On commence doucement :vérité.

o- Alors , aelita regratte tu d’avoir couchais avec une certaine personne ? si , oui pourquoi ?

a- J’ai jamais couchais avec quelqu’un.

o- C’est vrais bon c’est au tour d’aelita.

a- Encore , bon action.

o- Alors , masse le do de jeremy pendant 1min.

a- Ok.

Jeremy se mais sur le do et aelita le masse pendant 1min.

a- Voile.

o- Au tour d’athéna.

at- Aller doucement :vérité

o- Alors tu pourrais faire l’amour pour de l’argent ?

at- Non , sa ne m’intéresse pas du tout.

o- Bon a mon tour bah action , je doit manger une spaghetti crue avec aelita.

u- Et on la pêche ou la patte ?

o- On prend une spaghetti a toi.

u- Ha non , pas mais bonbons.

a- Aller ulrich c’est pour jouet.

u- Bon d’accord tien.

Ulrich leur donne une spaghetti et il commence a la manger mais odd laisse manger aelita.

o- Bon au tour d’aelita.

a- Action.

o- Tu doit mordiller les lèvre de jeremy.

A-ok.

Jeremy va vers aelita et aelita lui mordille les lèvre.

u- Bon au tour , bah a mon tour aller action , ha non je fait pas sa désoler mais non.

o- Tu doit dessiner un cœur sur les fasse des fille oui la on passe.

u- Bon au tour d’aelita.

a- Vérité.

u-Bah a quelle âge tu a fait l’amour ?

a- Jamais.

u- Bon au tours de yumi.

y- Action.

u- Non la c’est hors de question.

y- Je confirme je veux bien faire un bisou a jeremy mais pas comme ça.

u- On réduit a un vif baisser.

Yumi va vers jeremy et pause un vif baiser et repart s’assoir a coté d’ulrich.

y- Bon encore a mon tour action je doit mimer l’action que feras jeremy ensuit.

Yumi mime jeremy embrassent aelita se qu’il fit après.

y- Au tour d’ulrich.

u- Action.

y-Caraisse les fesse d’aelita et d’athéna en même temps.

Ulrich rougie et aelita et athéna le voie et dit :

at – Tu nous caraisse une foie.

u rouge – Je.

o- La il a boguais.

Ulrich va vers aelita et athéna et les effluer et va se rassoir a coté de yumi.

u – Au tour de yumi.

y- Action.

u-Tu doit danser un valse avec jeremy.

j- Heu je sais pas faire.

y- Moi non plus.

u- On oublie , donc c’est au tour de odd.

o- Action.

u- Tu doit dessiner sur les fille mais non.

o- Oui ta raison.

u- C’est a mon tour , action ,oui bah la sa seras pas moi qui le feras.

o- Oui je croie.

a- C’est quoi ?
u rouge- Te mordiller tes hanche mais ils peuvent rêvé.

a- C’est claire au tour d’athéna.

at- Action.

y- Tu doit boire de l’alcool.

at- Non !

u- Au tour de jeremy.

j- Action.

u-Tu dois embrasser aelita.

j- Ok.

Jeremy va vers aelita et l’embrasse avec passion et revient s’assoir.

u- Au tour de yumi.

y- Action.

u rouge – Tu doit me glisser un glaçon dans le dos.
o- Je vais en chercher un.

u- Je vais avoir froid.

Odd revient avec un glaçon et le donne a yumi.

y- Bon je te le mais.

u- Vite.

Yumi mais le glaçon dans le do d’ulrich qui se lève et crie.

u – C’est froid !

o- Bah c’est normal c’est un glaçon.

u- La ferme.

Ulrich mais la main dans son do et voie qu’il n’y et plus mais dans son pantalon qu’il enlève et prend le glaçon et le jette sur odd.

u- Brggggggggg je suis congelais.

y- Tu ferais mieux de remaitre ton pantalon.

Ulrich remais son pantalon et va se rassoir a coté de yumi.

y- Au tour d’athéna.

at- Aller vérité.

u- La même question que la dernier foie donc la même réponse.

o- Au tour de jeremy.

j- Action.

o- Tu doit embrasser tous les fille.

j rouge- Heu d’accord.

Jeremy embrasse tout les fille et se rassoie.

u- Au tour de yumi.

y- Action.

u-Non mais il vont pas bien dans ton site tu feras un autre gage.

y- Au tour de odd.

o- Aller vérité.

u- Odd une très belle femme nue t’attend chez toi tu fait quoi ?

o- Sa dépend c’est athéna ?

u- Une belle jeune femme , comment veux – tu que je le sache je la connait pas.

o-On c’est jamais, bah j’appelle la police mais si c’est athéna je lui demande pourquoi.

y- Au tour d’ulrich.

u- Vérité.

y- Tu déjà aller te baigner nue dans un endroit quelconque ?

u- Bah oui comme tout le monde dans un bain.

o –C’est pas con au tour de yumi.

y- Action.

o- Bah boie un verre d’alcool en entier.

y- J’ai une tronche a boire de l’alcool bon a ton tour.

o- Vérité.

u-A quelle âge tu a fait l’amour ?

o- Bah jamais.

at- Au tour du grand ulrich Stern.

u- Aller on va être bon joueur action.

a-Tu doit boire un verre d’eau en retirant un vêtement.

u- Pas de problème je vais en chercher un.

Ulrich va chercher un verre d’eau et revient.

u- Quelle vêtement ?

a- Tu choisie.

Ulrich commence a boire en enlevant son t-shirt.

u- Voila au tour d’aelita.

a- Action.

u-Tu doit embrasser tous les garçons.

a- Tous ?

u rouge – Tous.

Aelita va vers lui et l’embrasse et embrasse odd et jeremy.

u- Si sa continue on n’aura pas fini donc au tour d’athéna.

at- Actionnnnnnnnnn !

u- Ne crie pas (rouge ) tu doit me masser le ventre.

at- On masse le ventre ?

Ulrich se couche sur le do et ferme les œil.

u- Fait vite je déteste être massé.

Athéna va vers lui et lui masse le ventre d’ulrich qui se durcie.

at- Ta de la ferraille dans le ventre il et tout dure.

u- Je suis nerveux.

at- J’ai fini.

y- Au tour d’aelita.

a- Action.

u-Tu doit mangée un truc qui a été lécher par jeremy.

a- Oui bah non ,je t’aime jeremy mais non, au tour de notre loup.

u- Action et on ne m’appelle pas comme ça.

a- Tu doit manger une spaghetti avec yumi.

u- Ha mais c’est pas finit ,non je le fait pas.

o- Tu fait comme moi tu la laisse mangée.

u- D’accord.

Ulrich prend une spaghetti et la mange avec yumi qui la termine.

u- Bon au tour de jeremy.

j- Action.

u- Tu retire un vêtement de ton choie.

Jeremy enlève son t- shirt.

j- Bon au tour d’ulrich.

u- Action.

o en rient – Tu doit enlevais 3 habille de ton choie pendant 2tour.

u- Mais je peu pas trois sa ferais mon t-shirt , mon pantalon et mon calçons et en plus je vais gelai.

o- Ta des chaussettes.

u- C’est pas cool.

Ulrich retire son t-shirt , son pantalon et ses chaussette.

u- Bon au tour de moi , action , je doit choisir un joueur pour qu’il enlève un vêtement pour les garçon c’est les fille et pour les fille c’est les garçon bah je sais pas yumi retire t’es chaussette.

Yumi retire ces chaussette et odd dit.

o- On en fait un dernier je suis crevais et c’est au tour de yumi.

y- Action.

tous- Ouuuuu sa va vous plaire , yumi tu doit embrasser ulrich.

y rouge – Non et puis il et tard donc bonne nuit.

u rouge- Oui a demain.

o- Vous êtes pas marrent un dernier ulrich fait nous un show.

u- Si tu veux pars ou commencer.

Ulrich se lève et prend un axent espagnole.

u-Monsieur le juge c’êtes enfant a commis la plus gros bêtise de sa vie.

o- ah bon j’ai fait quoi ?

u- Voyer il fait exprès d’oublier il a voler mon oreiller donc je porte plainte vous aller me dire que c’est débile mais un oreiller c’est comme voler la banque de France .

o- Mais j’ai rien fait.

u- Vous mentais ,je vous et vue il faut prévenir le président je c’est pas qui , j’écoute pas en classe je regarde par la fenêtre et rien d’autre.

o- Il avoue.

u- Qu’il se taise moi je vais me couchais, et rendez moi mon oreiller.

Il prend l’oreiller.

u- Non , il et a moi.

Il cour en dehors de la chambre sous les rire de ses ami et il revient en saluent son « publique ».

u- Merci mais je n’y serais jamais arriver sens mon oreiller sur ce bonne nuit.

o- Bravo a demain.

Ils sorte de la chambre et vont dans leur chambre pendant que ulrich et yumi se changer.

u- On a eu de la chance.

y- C’est claire , bon on fait quoi ?

u- Moi je vais terminer le film.

y- Je vient avec toi.

u- Si tu veux.

Ulrich et yumi descende et vont terminer le film et ulrich dit :

u- J’ai mal au ventre avec son massage.

y- Tu va jamais te laisser faire.

u- C’est pas ma faut j’aime pas qu’on touche a ma peau.

y- Sa se voie^^

u- Tu insinue quoi là ?

y- Que t’es un râleur.

u- Moi je suis un râleur tu t’es pas vue.

Yumi lui fait des chatouille dans le coup et ulrich explose de rire.

u en riant- Arrête , arrête.

o- dit c’est pas finit de faire du bordelle .

y- Odd tu fait quoi ?

o- Je vient vous dire de la fermer on vous entend.

u- Sa va c’est bon.

o- Oui , j’ai oublier de te dire mais on a pris t’es bonbon.

u- QUOI !

Odd cour vers sa chambre et ulrich lui cour après .

u- Tu me l’ai rend.

o- Contre quoi ?

u- Je dit pas a athéna que tu regarde une autre fille.

o- C’est bon, tien et vous la fermer.

u- Oui , aller bonne nuit.

Odd rentre dans sa chambre et ulrich va dans le salon avec yumi.

y- C’est bon tu a récupérais t’es bonbon.

u- Oui , bon on va se couchais j’en peu plus.

y- Moi aussi.

Ulrich et yumi monte dans leur chambre ou yumi se mais en chemise de nuit et ulrich en calçons et il se couche.

u- Yumi.

y- Hum ?

u- Je peu te prendre dans mes bras ?

y- Oui.

Ulrich se colle a yumi et la prend dans ces bras et la serre contre lui.

u- Bonne nuit.

y- Ulrich.

u- Oui

y- Quand tu ma dit je t’aime c’est dans quelle sens ?

u rouge – Heu du sens que tu et ma priorité.

y- Je peu te faire un truc même si tu ma pas dit t’es sentiment ?

u- Heu oui.

Yumi lui fait un baisser sur la bouche et dit :

y- Bonne nuit ulrich.

u en bégayant- Bon … bonne nu … nuit yumi.

Yumi se couche sur le do et ulrich se couche sur le coter droit et il s’endorme avec plein d’espoir.
Image
Suivante

Retourner vers Romance

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com