Geoffroy et Laurie

Imaginez vous-même l'évolution des relations entre les personnages ! Amour ? Amitié ? À vous de décider !

Stade de Lyokophilisation

Messages: 137

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 25 Nov 2018, 23:29

Geoffroy et Laurie

Dans cette fanfiction, Banlieueville est jumelée à la ville de Gaspé, située en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, une région administrative de la « province » du Québec, au Canada. Aussi, Geoffroy et Kon ont toujours 13 ans, Kin toujours 14, mais Laurie en a 12. On sera dans l'univers Lyoko-Lennon pour la première fois.

1 semaine a passé depuis la fin du tournage de Grojband. Katia, Nick et Mina vivent désormais en Inde, où Katia se fera huiler le nombril tous les jours. (Lecteur : Beurk !) (Auteur : Et merde.) Bonne lecture, en tout cas !

Geoffroy était soulagé de l'absence de Katia, mais n'avait désormais aucun moyen de chanter. Le Grabujband était alors moins soudé que d'hab'. King et Kong s'occupant tous deux entre frères à la Télétubbies ou kekchoze de kétaine comme ça, Laurie eut donc beaucoup de temps à passer avec le garçon de ses rêves.
...
On est vendredi soir (2 mars 2012), celui avant la semaine de relâche. Geoffroy restait au Québec tout comme Laurie tandis que King et Kong allèrent en France rendre visite à leur cousine Yumi Ishiyama et son époux Ulrich Stern. Geoffroy en ressentit un mélange de déception et de joie. Déçu de l'absence des jumeaux, joyeux de la présence de Laurie.
(Lecteur : Queuouoi ?!? (Comme Brenda.) Joyeux à cause de Laurie ?)
(Auteur : Ben ouais ! Mais j'ai pas fini. Attends d'lire la suite !)
(Lecteur : Ké.)
...
Le lendemain matin (3 mars 2012), Laurie cogne au garage.
Laurie : Allô ? Geoff ?
Geoffroy d'un air souffrant : Entre, Laurie.
La jeune fille s'exécute. Elle voit alors Geoffroy allongé sur le divan en se massant le ventre.
L s'assit à côté de G : Salut, Geoff. (Lui flatte le torse.) Coudonc, t'as pas l'air de filer ben. (Regarde son ventre.) T'as-tu mal au ventre ?
G : Oui. (Tousse.) Mais c'pas tant grave. C'est juste mon intestin grêle.
L : Pis tu dis que c'pas grave ??
G : J'veux dire... j'ai le SCI. Syndrome du côlon irritable.
L triste : Oonnnn. T'es donc ben pas chanceux, Geoff. C'est genre pour la vie, ça.
G : Ça fait pas mal en permanence. Des fois, j'ai mal. Des fois, j'ai pas mal.
L demeure triste : Mmh... Veux-tu que je fasse qqch pour toi ?
G : Ben, juste une chose, s.t.p.
L : Tout ce que tu veux.
G : J'ai besoin que tu me fasses... (Son ventre gargouille.) un massage abdominal. S.t.p.
L rougit : Tu... tu veux dire... relever ton chandail ?
G : Oui, c'est comme ça en général.
L : O... OK... (Relève son t-shirt.)
La jeune fille sent son coeur battre très fort. Geoffroy a un ventre parfait. Pas trop musclé, pas trop gras, pas vraiment poilu, etc. Un ventre normal, quoi. Le nombril ne passe pas inaperçu. Simplement creux. Laurie y glisse son pouce.
G : Ça chatouille.
L : S'cusé.
G : C'est ben correct. Mais prends de l'huile ou d'la crème. Sinon, ta main va plus frotter que glisser.
L : OK.
Laurie prend de l'huile qu'elle verse et réchauffe dans ses paumes. Elle pose ensuite ses mains sur le ventre de Geoffroy et le masse profondément, l'huile faisant briller ses abdos.
L : Geoff ! Ton ventre brille à l'huile ! C'est hot !
G : C'est vrai. Mais prends plus d'huile. Il faut un maximum de lubrification.
L : OK.
Elle verse l'huile autour du nombril du jeune homme et poursuit le massage.
L : Ton ventre, yé vraiment cute. Tout lisse, tout mince et tout propre.
G : Merci, Laurie. Tu sais ? T'es la première personne qui me masse le ventre. Avant, je l'faisais moi-même, mais c'était sans résultat.
L : Oh. Sinon, ça m'fait plaisir de masser ta bedaine. T'en as besoin.
Ils se sourient.
...
30 minutes plus tard, l'huile a pénétré la peau abdominale du jeune homme aux cheveux bleus.
G baisse son t-shirt : Wow ! Merci, Laurie ! C'est plus confortable dans mon ventre asteurre !
L : Y a pas d'quoi. Te rendre service m'a faite plaisir.
G : J'espère. (L'enlace tendrement.) Laurie, ma belle Laurie.
La jeune concernée rougit fort aux mots doux de son meilleur ami.
G : Laurie.
L : Ou... oui ?
G : Je sais que t'es une fille. Depuis toujours.
L confuse malgré le gag autour d'elle : Euh... pourquoi tu dis ça ?
G : Kin pis Kon te prennent tout l'temps pour un gars. Mais ça m'énerve pis je l'cache. Plus maintenant. Tout l'monde doit comprendre que t'es une fille.
L : Merci, Geoff.
G : Y a pas d'quoi.
Laurie se lève pour partir, mais elle se rappelle qu'elle n'a qu'une semaine pour avouer ses sentiments à Geoff. Elle revient au divan.
L : Euh... Geoff.
G : Oui ?
L : J'ai pas grand chose à faire, aujourd'hui. J'peux-tu rester avec toi ?
G : Bien sûr, Laurie.
L : Ouais ! Merci !
G : De rien !
Elle s'assit de nouveau puis demande qqch à Geoffroy.
L : J'peux-tu avoir un massage du ventre aussi ?
G : Pourquoi ?
L : Ben, t'as eu le ventre huilé. Faut que je l'aille aussi.
G : OK, pas d'problème.
L : Yes !
G : Allonge-toi pis relève ton chandail.
L : Veux-tu le faire ? Moi, j'ai relevé le tien.
G : OK.
La jeune fille voit son ventre être exposé. Geoffroy fige de bonheur. Laurie a un piercing au nombril et un tatouage de fleurs à la hanche.
G : Wow ! Ton ventre, yé sexy !
L rougit de joie : Merci.
Le jeune homme verse l'huile dans ses mains et les pose sur les abdos de la jeune fille. Il rajoute évidemment de l'huile autour de son nombril. Geoffroy cache toutefois un secret. En effet, il est amoureux de Laurie. Il trouvait son amie très jolie et séduisante, mais ce fut le baiser du Nouvel An qui enclencha l'amour de Geoffroy pour Laurie. Alors à la moitié du massage, Laurie dort. Geoffroy ne peut se retenir, alors. En laissant une main sur l'abdomen de Laurie, il approche son visage de celui de Laurie. Cette dernière ouvre alors les yeux et voit Geoffroy proche de lui puis rougit.
G rougit : Euh... j'suis désolé, Laurie... Je... je...
L : Y a... y a pas d'mal, Geoff...
Geoffroy poursuit le massage non sans peine.
...
Le massage prend fin.
L : Wow ! Ça fait du bien ! Merci, Geoff !
G : Ça m'a faite plaisir.
Les deux musiciens se replacent en position assise.
G : T'as-tu faim ?
L sent son ventre gargouiller : Ouais. Ça fait mal, en plus.
G lui flatte les abdos : J'ai des restes du Dunkin' Donuts. T'en veux-tu ?
L : J'dis pas non.
G lui gratte le nombril : OK. J'reviens vite.
L : Cool.
Le jeune homme se rend à la cuisine, ouvre le frigo et sort la boîte de beignes Dunkin' Donuts. Il en reste 8. 2 poudrés normaux, 3 bostons au chocolat, 1 beigne à la Ian Hecox (Rose avec pépites) et 1 beigne au chocolat en forme de coeur (On achève le mois de février.). En voyant ce beigne-ci, Geoffroy verse une larme de tristesse et d'amour. Laurie arrive derrière lui et voit cette larme.
L : Geoff ?
G un peu surpris : Oh, Laurie. Qu'est-ce tu fais ?
L : Ben, je trouvais ça long.
G : J'suis parti, ça fait pas 20 secondes.
L : Ouais, mais... j'ai qqch à t'dire.
G : Moi aussi. Mais commence.
L : OK. (Respire.) Faque, on se connaît depuis longtemps, toi pis moi. On est amis d'enfance, on joue d'la guitare. Toi électrique, moi basse. Mais y a autre chose que j'apprécie en toi.
G confus par ses émotions : Wow... Merci.
L : Ce que j'veux dire, c'est que... euh... et bien... je...
G sait ce qu'elle veut dire : Laurie.
L : Mmh ?
G respire de par un court silence : Je t'aime.
L sous le choc : Hein ?!? P... pour vrai ?!?
G tout calme : Oui...
L : J... je t'aime aussi ! Je t'ai toujours aimé, Geoff !
G : Laurie...
Ils s'enlacent à chaudes larmes puis... s'embrassent !

À suivre...

Stade de Lyokophilisation

Messages: 137

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 02 Déc 2018, 02:58

Re: Geoffroy et Laurie

Kin et Kon arrivent à l'aéroport Charles-de-Gaulle où une jeune trentenaire japonaise les appelle.
Femme : Kin ! Kon !
Kin et Kon : OUIII !!! Matante !!!
Femme : Comment allez-vous ?
Les jumeaux se contentent d'enlacer la jeune femme du nom d'Akiko Ishiyama, la mère de Yumi. Leur câlin est cartoonesque.
Kin : On vô très bien.
Kon : Pis vous aut', à 'maison ?
Akiko : Yumi est folle de joie. Ulrich vient dormir chez nous et dormira avec elle. J'ai donné mon accord sans qu'il ne le demande.
Kin : Ils dorment pas déjà ensemble ?
Kon : Me semble qu'y sont mariés ?
Akiko : Quoi ? Non, ils ont seulement 15 ans. Ils sortent ensemble.
Kin : OK, mais ils pourraient se marier d'ici 5 ans.
Akiko sourit : Mmh... Oui, j'aimerai beaucoup qu'ils se marient.
Kon : Sinon, on pourra-tu encore regarder vos bedaines ?
Akiko : Absolument. Yumi était plutôt agacée, à cause de sa puberté, mais je lui ai expliqué qu'on ne peut pas vous en empêcher.
Kin : Ben là, Yumi aime ça qu'on lui checke le nombril, Kon pis moé.
Akiko : Et bien, c'est surtout la présence d'Ulrich dans sa vie qui l'éloigne de cette habitude. Mais maintenant, vous étudiez la gastro-entérologie et ça, ça implique l'emploi de l'imagerie médicale sur l'abdomen. En plus, vous avez besoin de patients.
Kon : Dé bedaines de filles !
Akiko : Effectivement. Au fait, Ulrich est le fils d'une tatoueuse-perceuse qui est une amie d'enfance. C'est Lilian. Elle est la plus jeune de notre groupe de mères, exceptée Anthéa. Elle est l'assistante de Margie à son salon.
Kin : Oh, oui ! Margie, c'est elle qui a percé le nombril de son fils ?
Akiko : Oui. Son garçon Odd. C'était son anniversaire.
Kon : Sa fête ? Y as-tu aimé ça ?
Akiko : Oui, beaucoup. Il a même pleuré, mais c'était si beau.
Kin : Ha ha ! Genre... (Imite Odd.) Ouaaah ! C'était trop sexy !
Akiko rigole : Ha ha ! Idiot ! (Se calme.) Bon. On devrait y aller. Hiroki voudrait vous présenter à sa petite-amie Milly. Ils sont chez nous et attendent votre arrivée.
Kon : Hiroki a une blonde aussi ?
Kin : À 10 ans ??
Akiko : 11 ans. Et oui, il a une amoureuse. Mais leur relation est très belle.
...
Geoffroy et Laurie se reposent dans la chambre du premier, leurs ventres remplis de beignets bien sucrés. Pour être confortable, le jeune couple a relevé leurs t-shirts et huilé leurs ventres pour les glisser ensemble.
G : T'aimes-tu ça ?
L : Oui.
G : Sinon, on regarde-tu la télé ? Y a le match Canadiens-Maple Leafs à Radio-Canada pis le match Nordiques-Penguins à TQS, tous deux à 19h00.
L : Mmh... les Nordiques.
...
Yumi masse les abdos d'Ulrich.
Y : C'est fou comme ton ventre est sexy. (Embrasse son nombril.)
U : Merci, ma belle. Ma mère avait d'abord peur que mon engraissement abdominal rapide ne ruine mes muscles, mais ça s'est arrêté à 2 cm.
La porte se fait entendre.
Akiko : Yumi ! Hiroki ! Vos cousins sont là !
H : Ouais ! Kin ! Kon !
Y : Oh non...
U : ...c'est pas vrai.
...
Les deux musiciens reviennent au bercail avec du Taco Bell et du Dunkin' Donuts.
G : Cool ! Giguère sera le goaler des Nordiques, ce soir.
L : Pis c'est quoi, les trios ?
G : 1er trio, Hedjuk-Stastny-Landeskog. 2e trio, Downie-O'Reilly-McGinn. 3e trio, Jones-Duchene-Kobasew. 4e trio, McClement-Mueller-McLeod. Pour les duos défensifs, Hunwick-Johnson, O'Byrne-Hejda et Wilson-O'Brien.
...
Akiko : Ulrich et Yumi vivent en fait à Kadic. C'est leur collège, mais l'arrêt de nos vieillissements l'a fait reconvertir en résidence réservée aux derniers élèves de son histoire scolaire, y compris Ulrich, Yumi, Hiroki, Milly et leurs amis.
Kin et Kon : Ké.
Akiko : Seulement, les garçons étudiants... exhibent souvent leurs ventres. Leur jeunesse permanente a maintenu leurs torses plus minces que leurs têtes.
Kin et Kon : Euh...
Akiko : Alors, Ulrich porte souvent des pulls, t-shirts et débardeurs ventraux. Cependant, il n'aime pas qu'on le juge. Personne n'aime être jugé, mais ça arrive tout de même. Donc, ne lui en parler pas. En fait, n'en parlez à personne, s.v.p. La vie privée de tous est mélangé à la vie publique, ici.
Kin et Kon : OK. C'est trop gay pour en discuter.
Akiko : Quoi ? Ulrich et les autres garçons ne sont pas gay. Ces jeunes hommes ventraux sont tous hétéros.
...
Les Nordiques perdent le match 5-1. Geoffroy et Laurie sont déçus.
L : On peut-tu voir le score des Canadiens ?
G : Ké.
Ils mettent la télé sur Radio-Canada. Les Canadiens ont également perdu leur partie, avec 3-1 pour Toronto. Le jeune couple est contrarié et éteint le téléviseur. Ils achèvent leur souper dans la cuisine.
L : James Neal, y m'fait chier !
G : Tu dis toujours ça d'un joueur de chaque équipe qui gagne contre les Nordiques ou les Canadiens.
L : Justement ! Si mes équipes préférées perdent, c'est à cause de leurs adversaires ! (Pleure de désespoir.)
G lui flatte l'épaule : Pleure pas, Laurie. C'est juste du sport.
L : Oui, mais les deux ont pas gagné la coupe depuis longtemps. Sniff...
G : Viens avec moi. On va écouter d'la musique.
L : OK.
Ils montent à la chambre du jeune homme. Ils enfilent chacun un écouteur et se laissent tous deux bercer par Across the Universe des Beatles et Save Me de Queen respectivement.

À suivre...

Retourner vers Romance

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com