#7 Révélations (Cette histoire restera inachevée)

Comment et pourquoi Hopper a-t-il créé Lyoko ? Comment nos héros l'ont-ils découvert ? Racontez votre version ici !

Avatar de l’utilisateur

Fée mystique d'Avalon

Messages: 771

Inscription: 05 Juin 2004, 05:40

Localisation: en robe blanche étandue parmis les coquelicots.

Message 28 Avr 2005, 12:00

#7 Révélations (Cette histoire restera inachevée)

Révélation

Ecrit par Lyanne (Codelyanne), le 16 juillet 2004



Le lendemain matin, nos héros s’étaient tous réveillés de bonne heure, les émotions de la veille les avaient travaillés toute la nuit.

Chez Yumi :
Celle-ci ouvrit les yeux et regarda Aelita dormir sur le matelas posé à côté de son lit, Yumi avait hébergé Aelita pour la nuit.
Aelita dormait avec le sourire aux lèvres, elle semblait si radieuse et paisible que Yumi n’osa pas la réveiller tout de suite.
Elle alla prendre son petit déjeuner, peu de temps après, Aelita vint la rejoindre.
Yumi voulut lui parler mais se souvint qu’elle ne pouvait plus, ce qui lui fit un pincement au cœur.
Aelita semblait absente, mais tout aussi rayonnante que la veille.
Yumi aurait aimé lui poser la question que tout le monde se posait depuis l’arrivée de Frantz Hopper, mais elle n’en avait plus les capacités, et de toute façon, Odd allait certainement lui poser la question qu’elle mettrait les pieds au collège, discret comme il est !

(Pendant ce temps) Au collège :
Ulrich s’habilla et passa un coup de fil à Yumi, Odd lui avait composé le numéro.
Ulrich : _Yumi ! C’est Ulrich, je sais que tu ne peux plus parler, mais écoute, Odd a relancé le plan de la dernière fois pour intégrer Aelita au collège ! Dès que tes parents reviennent de leur week-end, tu relances le plan de ton côté, je sais que ça ne sera pas facile, mais essaie tout de même !
Ulrich raccrocha et se tourna vers la fenêtre.
Ulrich : _Odd, quel temps fait-il aujourd’hui ? Ah oui ! C’est vrai, tu ne peux plus m’entendre !
Ulrich baissa la tête, il se demandait par quel miracle il avait réussit à s’habiller, la perte de sa vue l’avait énormément peiné.
Si quelqu’un découvrait qu’il est aveugle, celui-ci irait le dire au proviseur, qui lui, préviendrait ses parents.
Par la suite, il serait changé d’école pour apprendre à vivre avec son handicap, pareil pour ses amis.
Quelle vie allait-il vivre à présent, une vie d’aveugle, sans couleurs, sans visages apparents, sans rayon de soleil.
Peut-on appeler cela une vie ?
Il arrêta de s’appitoyer sur son sort, pensant à ses deux autres amis.
Odd, lui, n’avait pas l’air de se prendre la tête pour l’instant, puis, voyant le désespoir d’Ulrich, il lui dit par pensée :
« Aller Ulrich, fait pas cette tête, aujourd’hui est un grand jour pour Aelita, elle serait triste de nous voir comme ça ! Surtout qu’elle n’est pas vraiment au courant de notre état permanent ! »
Ulrich ne répondit pas, la peine le dévorait, il n’avait pas faim, mais d’un côté, il savait qu’Odd avait raison de ne pas se montrer aussi négatif.
Odd (par pensée) « J’ai pas faim aujourd’hui, on ferait mieux de rester dans notre chambre, je n’aimerai pas que l’on remarque tout de suite que je suis sourd ! »
Ulrich hocha la tête.
Le reste de la matinée se passa sans un mot pour Odd et Ulrich, qui n’était pas sortit de leur chambre.
Jim arriva, intrigué par l’absence des deux élèves, Il les vit allonger sur leur lit, les deux amis faisaient semblant de dormir pour cacher leur handicap.
Jim était furieux :
_ QUE FAÎTES VOUS DANS VOTRE CHAMBRE A CETTE HEURE ? !!!!!!!!!
Odd et Ulrich sursautèrent.
Puis un nouveau surveillant arriva derrière Jim, un surveillant guère chaleureux !
Il était pâle et devait avoir 25 ans, avec des cheveux noir ébène bien coiffés, des yeux bleus très pâles qui perçait une haine effrayante, il pourrait presque avoir le visage d’un dieu si l’expression de son visage n’était pas aussi sinistre et ténébreuse, un petit sourire en coin et cruel se dessinait sur sa bouche très mince.
Il remuait lentement ses longs doigts, les yeux plissés remplis de dégoût et de cruauté, et d’un air diabolique, il fixait les deux jeunes garçons.
Malgré son physique très avantageux, il semblait sortir d’un cercueil, avec son long manteau noir et sa peau blanche lui donnant un air glacial à en donner des frissons.
Odd envoya une pensée hilarante à Ulrich.
Odd (par pensée) « J’te jure, il y a un nouveau surveillant avec Jim ! On dirait qu’il vient d’un cimetière ! Il est peut-être déjà mort si ça se trouve ! »
Odd laissa échapper un petit rire qu’il eut du mal à maîtriser.
Le surveillant pris la parole :
_Ils doivent être malades, laissons les se reposer !
Il attira un Jim toujours furieux, en dehors de la chambre, et lança un dernier regard à Ulrich et Odd avant de partir.
Un regard mauvais.
Odd cessa de rigoler, ce nouveaux surveillant lui faisait presque peur.
Ulrich réfléchissait aux paroles de ce mort vivant, tout cela n’était pas très clair.
Et puis, il n’y avait pas que ça !
Il se rappela les évènements de la veille, où Aelita avait appelé Frantz, « papa » !
Où, du moins, il croyait.
Peut-être était-ce une simple hallucination, du à la fatigue.


Quelques heures plus tard :
Jérémie revenait des cours auquel Odd et Ulrich n’avaient pas assisté, et il savait bien pourquoi.
D’ailleurs, Aelita le suivait de près, elle était légèrement impressionnée par tout ses gens qui l’entourait, mais les sensations qu’elle éprouvait en temps qu’humaine ne l’étonnait plus du tout, allez savoir pourquoi !
Yumi les rejoignit.
Jérémie : _Alors ? Ca c’est bien passé ? Tu ne t’es pas fait interroger pendant les cours ?
Yumi lui fit signe que tout s’était bien passé, ce qui rassura Jérémie.
Aelita : _Vous n’avez toujours pas retrouvé vos sens ?
Jérémie lui expliqua l’histoire, Aelita se sentit coupable du handicap permanent de ses amis.
Aelita : _Vous auriez du me laisser sur Lyoko !
Dit-elle la tête basse.
Jérémie : _Ne dis pas ça Aelita, car d’une manière ou d’une autre, il fallait débrancher Xana le jour même, alors tu n’y es pour rien!
Il lui adressa un doux sourire qu’Aelita lui rendit.
Jérémie : _Allons voir Ulrich et Odd, ils doivent être très peinés !Dit-il avant de se mettre en route, suivit des deux filles.
En arrivant dans la chambre des deux absents, Yumi vit Ulrich anéanti, assis sur son lit, la tête baissée.
Elle s’approcha de lui et lui pris la tête entre ses mains.
Ulrich sourit.
Ulrich : _C’est toi Yumi!
Yumi (par pensée) « Comment peux-tu le savoir ? »
Ulrich : _Je reconnaîtrais tes mains parmi mille autres !
Yumi vit que les yeux d’Ulrich avaient encore pâli mais cette fois, ils étaient totalement blancs.
Cette vision la fit frissonner et Ulrich le sentit.
Ulrich : _Tu n’es pas obligé de me regarder, je sais que se n’est pas très beau à voir !
Sur ses mots, il détourna la tête.
Mais Yumi, touchée par tant de désespoir, lui reprit la tête dans ses mains avec douceur.
Yumi (par pensée) « Ulrich, je t’aime comme tu es ! »
C’est sûr, par pensée, c’est toujours plus facile à dire.
Ulrich lui fit son plus beau sourire.
« Comme j’aimerais pouvoir voir son visage » pensa-t-il.
Yumi rougit et lui dit (par pensée) :
« J’ai entendu »
Ulrich : _HEIN ? !!!
Il était devenu écarlate.
Yumi se mit à rire.
Yumi (par pensée) « N’oublie pas que je peux entendre tes pensées ! »
Odd regarda les deux amoureux avec un sourire en coin, puis tourna son regard vers Jérémie et Aelita qui venaient d’échanger un regard intense, voyant qu’Odd les regardait, Jérémie répliqua :
_Odd ! Je t’interdis de pensée quoi que se soit !
Odd se mit à rire, voyant la tête gênée et rougissante de Jérémie.
Aelita pris la parole :
_Mon père nous attend à l’usine dans l’après midi pour vous fournir des explications !
Jérémie : _Ton « père », des explications ??? Excuse-moi Aelita, mais je crains de ne pas te suivre, tu ne peux pas avoir de père, voyons ! Tu es un ……un programme !
Aelita sourit et n’en dit pas plus.
Les 4 amis suivirent Aelita jusque dans le parc, pénétrèrent rapidement dans le passage secret, puis arrivèrent à l’usine.
Frantz les attendaient dans le labo, où plutôt ce qu’il en restait.
Le monte-charge s’ouvrit dans un nuage de fumée, laissant apparaître Aelita et ses amis.
En voyant le créateur, Aelita lui sauta au cou.
Frantz semblait comblé de serrer Aelita dans ses bras.
Les 4 amis regardèrent la scène avec un air interrogateur.
Frantz : _Ah ! Vous êtes là, je vais tout vous expliquer, comme promis !
Aelita desserra les bras du coup de son père et se posa à côté de lui.
Jérémie, choqué par un tel comportement, posa la question à la quelle Frantz s’attendait.
Jérémie : _Heu….Excusez moi, je ne sais pas comment dire ça, mais….Vous ne pouvez pas être parents, c’est impossible….
Frantz : _Jérémie, laisse moi t’expliquer…..
Ulrich : _Aelita est un programme, elle ne peut pas être…..
Frantz : _S’il vous plaît, je….
Odd : _EH ! POURQUOI ELLE VOUS A SAUTE AU COU ? !!!!!!
Contrairement aux autres, Odd n’avait toujours rien entendu.
Jérémie : _Et pourquoi…..
Frantz : _Silence !
L’informaticien avait parlé d’une voie ferme et glaciale.
Tout le monde se tut, les questions tournaient encore dans leur tête sans que personne n’y trouve de réponses.
Frantz : _Bien ! Vous êtes près à m’écouter ?
Personne ne répondit, il prit cela pour un oui.
Frantz : _C’est une très longue histoire, j’ai besoin de toute votre attention ! Voilà, cela remonte à 7 ans, Aelita, ma fille, avait 5 ans à cette époque, Et je travaillais sur un projet révolutionnaire avec mon meilleur ami Smith ! La mère d’Aelita est morte à sa naissance, donc personne ne pouvait s’occuper d’elle. Alors, après l’école, elle venait nous rejoindre à l’usine en passant par les passages secrets que j’avais creusé pour elle. Et oui, avant, le collège Kadic était une école maternelle/primaire. Je m’étais caché dans cette usine abandonnée pour mettre mon projet à exécution avec Smith !
Jérémie : _Alors Aelita n’est pas un programme ? Mais pourquoi ne nous a-t-elle jamais parler de vous et de sa vie ici ?
Frantz : _S’il te plaît, Jérémie, laisse moi finir ! Je continue donc ! Ce projet top-secret consistait à crée un monde virtuel dans lequel, la population pourrait se réfugier en cas de catastrophe naturelle, pour sauver des vies en quelques sorte ! J’ai donc crée le super-calculateur qui permettrait de contrôler le monde virtuel que j’ai crée à la suite, je l’ai nommé lyoko ! Puis j’ai crée des scanners pour y accéder, et un système de débranchement en cas de problèmes ! Tout cela avec l’aide de Smith, d’ailleurs, c’est lui qui a eu l’idée de crée quatre territoires pour contenir plus de monde, et des tours pour contrôler les évènements de la terre à partir de lyoko ! Aelita passait tout son temps libre avec nous, elle observait tous nos gestes et écoutait avec attention, toutes nos hypothèses, sans le savoir, Aelita était une enfant surdouée en informatique, à force de rester avec nous ! Et puis un jour, j’ai crée un système de retour vers le passé pour réparer les catastrophes naturelles, et aussi un programme de virtualisation et de matérialisation, l’invention était terminée ! Il ne manquait plus qu’un code pour la désactivation des tours, en cas de virus, j’en ai trouvé un et l’ai programmé ! Mais il fallait que je confie le code à quelqu’un, et au lieu de le confier à Smith, j’ai préféré le confier à ma fille ! Smith était furieux, il est partit et n’est plus jamais revenu ! Le lendemain, je travaillais à l’usine avec Aelita, et là, des hommes en noirs sont arrivés avec des mitraillettes, ils voulaient le code. J’ai refusé de leur donner, alors ils ont voulu nous tuer, et se sont mit à tirer. J’ai dit à Aelita d’aller se cacher dans l’un des scanners, elle s’est faufilée jusque là bas, mais des hommes l’avaient suivit, alors j’ai lancé, rapidement le programme de virtualisation pour la mettre en sécurité sur lyoko, avant d’être abattu par un coup de mitraillette.

Les 4 amis étaient très attentifs au récit de Frantz, ils ne pouvaient plus décrocher leur attention.
Après un court moment d’émotion, Frantz reprit la parole.

Frantz : _Quand je me suis réveillé, blessé à la tête, j’ai vu que les hommes étaient partis, le labo était sans dessus dessous et ils avaient trafiqué l’ordinateur ! Ils lui avaient implanté un virus très puissant nommé Xana ! Au début, j’ai cru qu’il était contrôlé par quelqu’un, mais non, ce virus était tout à fait autonome, et seul Smith pouvait crée ce genre de chose !
Ensuite j’ai localisé Aelita sur Lyoko, elle était dans le territoire forêt, elle criait, poursuivit par des monstres digitaux, j’ai compris que c’était le virus qui les avaient crée, et que c’était lui aussi qui avait effacé le programme de matérialisation d’Aelita, les recherches étaient à recommencer, mais je n’ai pas eu le temps de les faire ! Car Aelita est entrée dans une tour pour échapper aux monstres, et suite à cela, elle s’est effondrée et ne s’est plus réveillée !
Je l’ai cru morte, et le retour vers le passé n’était pas censé ramener les morts !

Frantz se remit à pleurer, sous le choc des souvenirs douloureux.
Après un bout de temps, il se ressaisit pour finir son histoire.

Frantz : _C’était une vraie déchirure, à cause de moi ma fille était morte, où plutôt, je la croyais morte, dans cette tour ! J’ai su alors que c’était Smith qui nous avait envoyé ses hommes en noirs pour nous tuer Aelita et moi, suite à notre dispute ! A présent, il nous croit mort, mais s’il apprenait que se n’est pas le cas, je suis sur qu’il réessaierait de nous tuer, enfin bref ! J’ai tout laissé tombé, et je n’ai pas eu le courage de débrancher Xana avant de partir ! Puis j’ai travaillé comme concierge dans un musée !

Jérémie : _Comment nous avez-vous rencontré ?

Frantz : _C’est très simple ! Un jour, en passant devant l’usine, j’ai eu envie d’y refaire un tour et je vous ai aperçu, j’ai vu ce que vous arriviez à faire et la vie que vous meniez ! Et puis cela faisait un certain temps que je voyais la lumière aveuglante du retour temporel envelopper la terre. Et me souvenir, malgré cela, des évènements passé ! Alors j’ai décidé de vous surveiller, et avec le temps j’ai appris à vous connaître, je voyais ma fille vivante mais je n’osais pas revenir aussi brutalement dans sa vie, après ces affreux souvenirs ! Je me suis remit à inventer des choses comme le porte-clefs de projection astrale et le sablier du futur, avec le quel j’ai fait ses petits voyages à travers le temps et où j’ai vu cette fin atroce pour le monde. J’ai vu aussi ton « futur programme de matérialisation », donc j’ai pus travaillé pour trouver l’anti-virus au « futur virus » d’Aelita. Une fois le travail fini, j’ai vu que la date de la catastrophe se rapprochait de plus en plus, et que les attaques de Xana devenais de plus en plus coriace, alors quand je vous ai vu au musée j’ai sauté sur l’occasion, la suite vous la connaissez !
Les 4 amis ne dirent pas un mot, ils étaient quelque peu submergés par toutes ses explications, et aussi ébahis par les révélations sur Aelita.
Sauf Odd qui poussa un gémissement.
Odd : _J’AI RIEN ENTENDUUUUUUUUUUUUUUUUUUUS !!!!!
Ulrich : _Quelqu’un n’aurait pas un stylo et du papier ?
L’informaticien sortit des notes de sa poche.
Frantz : _J’ai tout écrit hier soir, pour Odd justement !
Il lui tendis le bout de papier, Odd le pris et le lu.
Aelita : _Je crois que je vous dois des explications moi aussi ! Et bien quand j’étais sur Lyoko, les monstres de Xana me tiraient dessus alors j’ai eu peur et je me suis mise à courir. Quand mon père s’est réveillé, il m’a dit d’aller dans une tour, c’est ce que j’ai fait, mais une entrée, je me suis mise à suffoquer, je me suis évanouie, et après, le noir total, l’oubli !
Jérémie : _Tu veux dire que tu es devenu amnésique ?
Aelita : _Oui c’est ça ! Les seuls choses dont je me souvenais, était tout ce qui se raccrochait à Lyoko, j’avais tout oublié de ma vie humaine et de la terre, à part mon prénom, j’ai donc conclu que j’étais un programme ! Un programme qui connaissait un code d’on il n’avait jamais entendu parler, et qui avait des sentiments, contrairement aux autres programmes ! Et puis, en vivant sur Lyoko pendant 7 ans, je me suis enfoncé dans mon amnésie, jusqu’à ce que mon père vienne m’aider sur lyoko, à partir de ce moment, j’ai eu tous ses flashs, qui étaient des souvenirs de ma vie humaine, jusque je retrouve enfin toute ma mémoire !

Jérémie compris soudain ce qu’il l’avait motivé la dernière fois.
Les yeux de l’homme qui lui rappelaient une personne cher à son cœur, c’était Aelita !
En les comparant, Jérémie s’aperçu qu’Aelita avait les même yeux que son père, la même lueur de douceur, la même expression !
Ca y est, tout était clair pour lui, Ulrich et Yumi finirent par comprendre à leur tour.
Et Odd venait de finir de lire le papier et s’écria :
_WAOU ! QUELLE HISTOIRE DE OUF ! MAIS POURQUOI T’AS JAMAIS PARLE DE TON PERE AELITA ? !!!!!!
Exaspérée dans un moment plein d’émotion, Yumi dut reprendre les explications par pensée pour Odd.
Odd : _AH ! CA Y EST J’AI COMPRIIIIIIS !!!!!!
Ulrich : _C’est pas trop tôt ! Ca y est le grand Odd a eu une lumière !
Fou rire général.
Odd : _QUOI ? QU’EST CE QUE J’AI DIS ENCORE ?
Frantz : _Aller ! Retournez en cours, je vais faire le grand ménage dans le labo !
Ulrich : _Vous voulez un coup de main ?
Frantz : _Non ça va, J’ai été concierge pendant 7 ans dans un musée !

Les 5 amis retournèrent dans le monte-charge et arrivèrent à l’entrée de l’usine.

Une fois sur le pont, ils s’arrêtèrent tous, interloqués !
Une ombre se tenait sur la bouche d’égout, les empêchant de revenir.
C’était le beau surveillant aux petits yeux cruels qui servait de nouveaux surveillant au collège.
Il les regarda avec un regard de dément et parla à voie basse :
_Je veux voir votre sang couler entre mes doigts !
Choqués par ses mots pleins de cruauté, les 5 amis se figèrent comme des statues de marbre.
Ulrich : _Vous êtes fou !
Le surveillant laissa échapper un petit rire de dingue, son beau visage se liquéfia, laissant place à un visage cruel animer par la vengeance et la démence.
Ils ne voyaient plus je beau jeune homme sinistre, mais un monstre !
Son expression inspirait la frayeur, ses yeux plissées et pleins de folie furieuse leur glaça le sang.
Pour eux, le mal à l’état pur avait un visage.
Le jeune homme au visage de mort vivant sortit deux grand sabre aux lames brillantes, de dessous son long manteau noir qui flottait autour de lui porté par les courants d’air.
Et comme une coïncidence, la pluie s’était mise à tomber dru et les nuages gris virèrent aux noirs menaçant, annonçant l’orage.
Les jeunes collégiens se sentirent mal à la vu de ces deux grands sabres que ce fou s’était procuré de nulle part.
Odd : _MAIS QU’EST CE QUI FAIT LA LUI ?
Yumi (par pensée) « Il veut nous zigouiller Odd ! »
_AH ! LA CA DEVIENS EMBÊTANT ! Dit Odd en reculant nerveusement.
Ulrich : _Tu l’as dis bouffi !
_C’est Xana ! Je vois son symbole rouge briller dans ses yeux !!!!!! Dit Aelita paniquée.
Ulrich : _QUOI ? Xana ? Non c’est absurde !
Yumi : _Non, je ne crois pas !
Le dingue, le visage mouillé de pluie, s’élança vers eux poussant des grands cris de cinglé, les sabres brandis, près à frapper.
Ils rebroussèrent tout chemin, sauf Ulrich qui ne voyait pas dans quelle direction aller, le fou en profita pour gagner du terrain sur lui et le poignarder à l’épaule.
Ulrich ne vit pas son sang se répandre autour de lui, mais il sentit une douleur atroce le parcourir, il poussa un cri perçant avant de s’écrouler sur le sol, en plein dans une flaque d’eau.
Yumi, voyant Ulrich écrouler à terre et blessé, s’irrita la gorge avec un hurlement qui ne produit aucun son.
Elle courut vers le malade mental et enfonça son poing dans sa figure humide, mais celui-ci fut assez rapide pour lui entailler le cou.
Yumi perdit l’équilibre sous la douleur du coup, Heureusement, ce n’était pas profond, il s’agissait d’une simple entaille, mais elle porta tout de même la main à son cou pour stopper le saignement.
Le fou Hurla :
_J’AI POIGNARDE L’AVEUGLE, J’AI ENTAILLE LA MUETTE, A QUI LE TOUR ?!!!!!
Jérémie arrêta Odd et Aelita.
Jérémie : _Yumi et Ulrich sont blessés, il faut leur venir en aide ! Aelita, reste en arrière, Odd et moi……ODD !
Odd s’était déjà élancer vers Le dingue qui n’attendait que ça.
Jérémie voulu le rattraper, mais trop tard, Odd reçu un coup de sabre en pleine joue, mais il avait eu le temps d’esquiver suffisamment avant que le sabre ne l’atteigne plus profondément.
Jérémie s’arrêta devant le dingue et essaya de gagner du temps par le dialogue.
Jérémie : _Vous êtes un surveillant, nous sommes des élèves, pourquoi nous vouloir du mal ?
Le surveillant : _C’est là où tu te trompe ! Je suis Xana en personne ! Vos sens m’on bien servis ! Grâce à cela j’ai pu me crée un corps et le matérialiser dans votre monde pour pouvoir vous tuer de mes propres mains !
Jérémie : _Mais enfin ! Les sens ne suffisent pas pour crée un corps !
Xana : _Je sais, j’ai du mettre fin à la vie de quelques personnes pour obtenir le reste ! Et je compte bien m’en servir !
Jérémie fut profondément choqué par ses mots, il ne bougea pas.
Xana s’apprêtaient à le transpercer de ses sabres, mais Odd lui bondit dessus, et tenta de le désarmer.
Jérémie reprit ses esprits et alla l’aider.
Yumi se tenait près d’Ulrich, et tentais désespérément de le ranimer.
Aelita avait très peur, mais elle pris son courage à deux mains et se lança dans la bataille.
Jérémie : _AELITA, DEGAGE DE LA !!!!!
Aelita : _NON !
Elle bondit sur son adversaire et lui arracha un sabre des mains, pour le menacer avec.
Odd réussi à retirer l’autre sabre des mains de Xana et le brandit au-dessus de lui.
Jérémie avait réussi à immobiliser Xana pendant quelques instants.
Aelita : _Xana ! Maintenant que tu as un corps, tu es mortel, nous pouvons très bien te tuer !
Xana : _Allez tous au diable !!!!!
Son visage, déformé par la haine, le rendait encore plus répugnant.
_Ce n’est pas un humain, ni un virus, c’est un monstre ! Dit Jérémie d’un air sombre.
Xana : _Je vais manger froid ce soir !
Sur ses mots, Xana se débattit comme un diable, et parvint à se retirer de l’emprise des collégiens.
Il regarda ses ennemis avec répugnance et amusement, avant de prendre Odd par surprise et lui reprendre le sabre, il voulut poignarder Jérémie, mais Aelita s’interposa et pris le coup pour elle.
Gravement blessé au bras, elle s’effondra.
Xana ramassa le sabre que tenait Aelita avant de s’effondrer, et poignarda Odd aux côtes, celui-ci tomba à la renverse, une main sur sa blessure, la douleur le parcoura avec une telle intensité qu’il hurla à l’agonie.
Jérémie voulu accourir vers son ami mais fut frappé de plein fouet part le poing de Xana, il trébucha sous la violence du coup.
Xana, les mains crispées sur ses armes, pris Aelita sur son épaule et partis au labo.
Yumi se tenait toujours auprès d’Ulrich qui revint à lui-même, elle l’aida à se lever, celui-ci marchait difficilement s’appuyant sur la Japonaise.
Yumi avait jeté un coup d’œil sur l’état des blessés, la blessure d’Ulrich semblait beaucoup moins grave comparé à celle d’Odd.
Ulrich et Yumi regagnèrent le monte-charge, Jérémie fit de même en traînant Odd avec les autres.
Yumi pressa le bouton rouge du monte-charge qui descendit au labo.
Arrivé à destination, Jérémie regarda partout autour de lui dans l’espoir d’y trouver Aelita, mais il ne vit que Frantz assommé sur le sol.
Jérémie posa Odd dans un coin et laissa Yumi s’occuper des deux garçons, il accourut vers Frantz et le releva.
Celui-ci se frotta la tête, douloureuse après y avoir reçu un violent coup.
Jérémie : _Ou est Aelita ?
Frantz : _Merci, je vais bien, pas la peine de vous en soucier !
Voyant Jérémie qui ne l’avait pas écouté, Frantz expliqua ce qu’il avait vu.
Frantz : _C’est ce fou ! Il a rebrancher le super calculateur et s’est virtualisé avec Aelita ! Il m’a assommé, je n’ai rien pus faire !
Frantz ne pouvait s’empêcher de se repasser cette phrase dans sa tête, « Je suis un père indigne, je n’ai pas su protéger mon enfant, une fois de plus, je ne la mérite pas. »
Jérémie ne répondit pas, il était encore en état de choc, il venait de voir un massacre devant ses jeunes yeux d’adolescent, Odd et Ulrich saignaient encore, et Aelita s’était fait poignarder à sa place et enlevée devant ses yeux, et il n’avait rien fait !
Pourquoi ?
Pourquoi n’avait-il rien fait ?
Frantz : _Je sais qui est cet homme, c’était Xana !
Ulrich : _Oui, ça on le sait !
Frantz : _Comment ?
Ulrich : _Disons, qu’on a fait connaissance... AÏE ! Yumi fait attention !
Yumi tentait de soigner un Ulrich nerveux qui n’arrêtait pas de gesticuler.
Odd se réveilla et lui aussi avait subi les soins de Yumi.
Par chance, la pointe du sabre s’était heurté à la côte et n’avait pas atteint la cage thoracique.
Frantz : _Je sais aussi où ils sont allés !
Ulrich : _Où ça ?
Frantz hésita, puis se lança.
Frantz : _Et bien…….Ils sont retourner sur Lyoko, car souvenez-vous, lyoko devait se détruire 24 heures après la destruction de Xana, mais Xana n’a été détruit, alors Lyoko non plus ! Et Xana à pris Aelita en otage avant d’y retourner !
Ulrich : _Alors allons-y !
Frantz : _Minute, c’est pas si simple ! Xana n’est pas si stupide !
L’informaticien ralluma l’ordinateur et bidouilla certains trucs avant de pouvoir affirmer haut et fort…
Frantz : _Je le savais ! Je le savais que Xana ne prendrait pas le risque de retourner sur Lyoko, il a pris le portail temporel et est allé dans la deuxième dimension !
Ulrich : _Comment ?
Jérémie : _C’est quoi cette histoire ? J’ai jamais remarqué ce truc !
Frantz : _J’ai crée la deuxième dimension en cas où Lyoko ait des problèmes ! Il y a 4 territoires plus grands et différents, et aussi des tours plus sécurisées, c’est pour ça que Xana n’a jamais pus les activer, donc il n’y allait jamais ! Mais cette fois c’est différent, il voulait vous tuer et il a échoué, alors il a pris Aelita et l’a emmené dans la deuxième dimension pour vous y attirer et vous tuer sur son propre terrain !
Jérémie fut interloqué, il était loin d’imaginer qu’une deuxième dimension, parallèle à Lyoko, pouvait exister.
Et même si c’était le cas, il l’aurait découvert.
Jérémie : _Alors ? Que devons-nous faire ? Et puis comment se fait-il que je n’ai jamais remarqué de deuxième dimension sur Lyoko ?
Frantz : _Le portail temporel qui permet d’accéder à la deuxième dimension se trouve dans un territoire et un lieu bien précis ! Et Xana détient Aelita, il la maintiendra en vie pour avoir le code de désactivation de tours afin de le déprogrammer et de pouvoir activer toutes les tours de lyoko de l’autre dimension. S’il y parvient, c’est la fin ! Il faut donc que je vous y envoie pour délivrer Aelita et revenir ici avant de le débrancher une bonne fois pour toute ! Seulement, d’après ce que je vois, Xana à déjà crée ses nouveaux monstres dans chaque territoire, ils plus forts et plus intelligents. Ne me demandez pas comment il à fait, je n’en sais rien ! Et pire encore ! Il détient Aelita dans la tour central du territoire volcan ! S’il y reste plus d’un mois, la tour sera contaminée et la terre aura du soucie à se faire ! Sans parler des conséquences, la tour s’autodétruira, et fera exploser toute la deuxième dimension, si vous y êtes encore….
_ALORS ? ON FAIT QUOI ? !!!!!!!!!!! S’énerva Jérémie qui n’aimait pas du tout la tournure qu’avait pris la situation.
Frantz : _Je n’ai pas le choix, je suis contrains de vous y envoyer, mais…
Ulrich : _Mais quoi ?
Frantz : _C’est peut-être un voyage sans retour ! Je ne pourrais pas vous virtualiser avec plus de 50 points de vie, sauf Jérémie parce qu’il n’a pas perdu de sens ! Et puis la deuxième dimension est très complexe, c’est Smith qui en à crée la plus grande partie ! C’est à dire que si vous vous faîte dévirtualiser, vous mourrez, vous ne reviendrez pas ! Et le retour vers le passé et le programme de matérialisation de s’opère pas avec la dimension ! Pour revenir, il faudra que vous reveniez sur lyoko pour être matérialisé ! Votre mission consiste à traverser le territoire volcan jusqu'à la tour central, il faudra affronter les divers monstres de Xana qui ont 2000 points de vie et Xana en personne ! Ensuite, il faudra délivrer Aelita et revenir ici avant l’explosion de la deuxième dimension, pour tout débrancher avant la catastrophe ! Si la dimension explose et que rien est débranché, cela aura des conséquences néfastes sur la terre !
Jérémie :_C’est mission impossible ! On va échouer !
Dit-il en se lamentant.
Frantz :_Non ! Parce que je suis le seul à vous guider dans la deuxième dimension que je connais très bien, et aussi parce que je vais reprogrammer vos armes, elles retireront 50 points de vie par impacte, et je vais aussi vous en rajouter ! Jérémie, tes amis aurons besoin de toi avec eux, alors es-tu près à les accompagner dans la dimension virtuelle ?
Jérémie sentit son cœur bondir dans sa poitrine, la peur l’envahissait mais il répondit distinctement :
_Oui, j’irais avec eux ! Puisqu’il le faut !
Frantz : _Parfait ! Je prépare le terrain ! Je vais vous envoyer sur le territoire désert, là j’ouvrirais le portail temporel qui sert de pont entre lyoko et l’autre dimension, un fois arrivées, vous serez sur le territoire volcan, je vous guiderai ! Yumi, en plus de ton évantail, tu auras des dagues qui te permettront d’attaquer, Odd, en plus de tes flèches lasers, tu auras des étoiles chinoises !
Ulrich, avec ton sabre, tu auras des lunettes radars qui t’aideront à te repérer sur le terrain, Jérémie, tu auras des lunettes à rayons lasers, et une armure de métal qui fera bouclier ! Avec ça, vous êtes armés pour un mois d’aventure ! Car vous ne pourrez pas revenir avant qu’Aelita soit avec vous ! Seul elle vous servira de billet de retour !
Ulrich : _Mais il est comme même possible que l’on échoue !
Ulrich avait du mal à accepter leur nouvelle mission, car le monde pesait beaucoup trop lourd sur leurs épaules, à présent.
Frantz : _C’est vrai ! Mais je crois en vous !
Yumi vivait très mal cette nouvelle, jusque là, aucune situation n’avait été aussi complexe, elle commençait à réaliser que c’était peut-être la dernière fois qu’elle revoyait la terre.
Elle envoya une pensée à Ulrich :
_Yumi dit que si on ne revient pas, il faudrait que l’on puisse dire au revoir à nos proches !
Frantz : _Accordé ! Dit-il d’un ton compréhensible.
Yumi appela chez elle, sa mère décrocha :
_Allô ? Allô ?
Yumi entendit son père :
_Qui est au téléphone ?
La mère de Yumi :_Je ne sais pas ! ALLO ??
La mère de Yumi raccrocha, Yumi se mit à pleurer, c’était peut-être la dernière fois qu’elle entendait la voix de ses parents et elle n’avait même pas put leur parler !
Odd et Ulrich ne préférèrent pas appeler leurs parents, de peur d’être dans le même état que Yumi.
Jérémie appela les siens.
Jérémie : _Allô, maman !
La mère de Jérémie : _Ah ! Mon chéri ! Comment vas-tu ?
Jérémie : _Bien, est ce que papa est là ?
La mère de Jérémie : _Non, il est en voyage d’affaire ! Bon, j’ai un rendez-vous là, on se voit bientôt, d’accord ? J’ t’embrasse !
Jérémie : _Oui ! J’espère !
Il raccrocha, et retins également ses larmes.
Frantz se sentait mal, « envoyer ses pauvres adolescents à la mort, quel monstre je fais, ils n’ont pas mérité une telle vie ! » pensa t-il.
Odd : _FRANTZ ! POURREZ-VOUS PRENDRE SOINS DE MON CHIEN, KIWI ?
Odd, avait une triste mine, mais s’obstinait à rester fort.
L’informaticien accepta la demande du blondinet.
Yumi lui remit une enveloppe.
Ulrich : _Yumi veut que vous remettiez ceci à ses parents en cas où elle ne reviendrait pas !
Frantz : _Bien sur, mais vous allez revenir ! Dit-il d’un ton plein d’espoir.
Ulrich croisa les bras et parla d’un ton froid.
Ulrich : _Ah oui ? Et qu’est ce que vous en savez ?
Ils descendirent en salle des scanners.
Frantz : _Jérémie, tu passeras après Ulrich !
Les 3 amis entrèrent dans leur scanner, Yumi sanglotait encore.
Ulrich : _Ne pleure pas Yumi, on reviendra !
Yumi lui répondit par pensée « C’est peut-être la dernière fois que l’on voit la terre, alors s’il te plaît, ne me demande pas de croire au miracle ! »
Ulrich baissa la tête pour cacher sa peur refoulée.
Odd ferma les yeux et pensa très fort à son chien.
Yumi sécha ses larmes et fit un signe d’au revoir à Frantz qui fit de même.
Jérémie ne disait rien, il pensait à Aelita et à ses parents, quelques larmes coulaient sur son visage, qui embuaient ses lunettes.
Avant de partir, Frantz leur souffla :
_Bonne chance !
Puis remonta au labo.
Une fois arrivées, il s’installa sur le siège face à l’ordinateur, il se connecta sur lyoko, programma la position d’atterrissage, puis souffla un bon coup après un instant d’hésitation, puis il lança le programme de virtualisation.
Ulrich, Yumi, Odd, et peu après Jérémie, arrivèrent sur le territoire désert.
Jérémie se trouvait tout bizarre, il n’avait plus que deux sens, ses lunettes étaient hyper perfectionnées, et il portait une armure fine et légère de couleur bleue, qui faisait bouclier à la moindre attaque.
Quel changement pour Jérémie !
Ce n’était pas si terrible après tout !
Ses amis, eux aussi, prenaient le temps de découvrir leurs nouvelles armes !
Odd commençait à frimer avec ses étoiles chinoises.
Frantz : _Tenez-vous près à entrer dans la deuxième dimension !
Celui-ci programma l’ouverture du portail et entra le code.
Les héros se trouvaient face à deux énormes rochers, au milieu s’ouvrait une grande faille dans une lumière aveuglante.
Jérémie murmura avec admiration :
_Le portail temporel !
La faille continuait de s’ouvrir lentement faisant trembler tout le territoire du désert.
Comme une déchirure dans le temps, les 4 amis se protégèrent les yeux de la lumière puissante que répandait la faille.
_Allez-y ! N’ayez pas peur ! Entrez ! Les rassura Frantz d’une voie déterminée.
Jérémie fut le premier à y entrer, suivi de ses amis.
Le portail se traversa comme une simple paroie numérique, en quelques secondes, ils se retrouvèrent sur le territoire volcan.
Ce territoire était vraiment immense comparé à ceux de Lyoko, le ciel était noir avec des nuages rouges, il y avait énormément de cratères et de volcans en éruptions.
Le territoire étais quasiment recouvert de lave numérique dans laquelle ils ne devaient surtout pas tomber.
Il y avait aussi les rochers et quelques plateaux de terre sur les quels se trouvaient ne nombreuses cheminées dont la fumée de cendre qui s’en dégageait répandait de l’air brûlant.
Les 4 amis se trouvaient sur un plateau de terre, entouré de cheminées, regardant autour d’eux avec méfiance et étonnement.
Frantz : _ATTENTION !!!!!!DES VOLCANOCES ARRIVENT !!!!!!!
Jérémie : _Hein ? C’est quoi ça ?
Frantz : _Ce sont les nouveaux monstres de Xana, ils sont plus puissants et plus intelligents, souvenez-vous de ce que je vous ai dit !
Odd vit les monstres arrivés et fit une grimace digne de lui.
Odd : _OUPS !
Il voulut s’enfuir, mais Yumi le retins par la queue pour éviter qu’il ne cette face toucher par la mystérieuse fumée qui sortait des cheminées qui les entouraient.
Puis, quelque chose vint troubler le silence du territoire, un bruit d’ailes qui battaient.
Le ciel noir ne laissait rien voir, mais de grandes masses bougeaient de derrière les nuages.
Les nuages rouges commencèrent à s’écarter lentement laissant apparaître les nouvelles créatures de Xana.
Douze immenses dragons rouges, aux longues cornes noirs et tranchantes, griffes géantes et pointus comme des poignards, ailes gigantesques de chauve-souris, écailles de métal, et une queue piquante d’aiguilles, fonçaient sur eux avec une souplesse et une rapidité inégalable.
Les créatures semblaient furieuses, leurs petits yeux noirs perçaient la rage, et le symbole de Xana était clairement visible entre leurs deux yeux.
Les dragons faisaient la taille d’une maison comme celle de Yumi.
Ils étaient plus impressionnant que jamais.
Ils étaient maintenant, encercler des 12 volcanoces qui se mirent à cracher des flammes numériques.
Les 4 amis furent entourés de flammes étouffantes, leurs têtes tournaient, et même si cela était psychologique, ils avaient l’impression d’étouffer avec la fumée et la chaleur.
Puis les Volcanoces se remirent à cracher leurs flammes sur eux, ils virent le feu se répandre sur leur corps virtuel.
Et soudain…


A suivre…

Neutraliseur de Tarentules

Messages: 1124

Inscription: 07 Sep 2005, 12:39

Localisation: Quelque part au plus profond de mon âme où vous pouvez pas me trouver

Message 11 Sep 2005, 19:28

Lyanne STP continue ton histoire je voudrais savoir comment sa fini et si Ulrich, Yumi et Odd on retrouver leurs sens. :cry: STP :cry:
Avatar de l’utilisateur

Fée mystique d'Avalon

Messages: 771

Inscription: 05 Juin 2004, 05:40

Localisation: en robe blanche étandue parmis les coquelicots.

Message 29 Oct 2005, 18:14

Voilà bien longtempsq ue je ne viens plus ici, car il y atellemenet de fan fic que ca devient une véritable bibliothèque lol
A vrai dire c pour ca aussi que je ne continue plus les fic code lyoko, j'ai éxcrit ma mini saison 2 mais j'ignore s'il yaura une mini saison 3; je remercie tout de même tout ceux qui m'ont commenter et soutenue durant mes 1er pas dans l'écriture en lisant cette série de 7 fan fic, et je suis heureuse de vois qu'après tout ce temps il y a encore une personne qui l'a lu :oops:
Mais il y a tellement de fan fic que je doute qu'on s'interresse vraiment a une mini saison 3.
Et je dois poursuivre AttaLon, et une fic lyokofans.
Je suis désolé...
Si quelqu'un a lu cette saison 2 et qu'il ou elle s'y interresse, je l'autorise a reprendre là ou je l'ai laissé.
Merci.
Lyanne, pourquoi aimer une fleur pour ses pétales quand celle ci possède le plus beau des coeur?
Image
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokofan

Messages: 38

Inscription: 16 Aoû 2005, 19:37

Message 06 Nov 2005, 15:10

elle est super la fan fic lyanne super coooollll
Image
oh !!! ....aelita , mon aelita , ton tendre sourire , je n'attent que toi !!!
_________________

forum code lyoko a cette adresse http://codeannuaire.chez-alice.fr/aelita2006v1.html
Avatar de l’utilisateur

Fée mystique d'Avalon

Messages: 771

Inscription: 05 Juin 2004, 05:40

Localisation: en robe blanche étandue parmis les coquelicots.

Message 09 Nov 2005, 21:42

Je n'ai plus d'inspiration pour les fics code lyoko, tu devrais comprendre olin.
si l'inspiration revenais je continuerai mais c'est pas le cas.
Comment vceux-tu écrire des fics si l'inspiration n'y est pas?
je pensais que la saison m'aiderai mais non.
Je ne me crois plus capable de continuer la suite, si j'éssaie ca ne rendra rien, ca sera pitoyable et ca décevra tout de monde, de plus ca fouterai en l'air toute la succesion de fic que j'ai écrite jusque là, il n"y a rien de pire qu'une série apprécier et une fin mal écrite.
Lyanne, pourquoi aimer une fleur pour ses pétales quand celle ci possède le plus beau des coeur?
Image

Superstar

Messages: 3549

Inscription: 24 Avr 2004, 21:12

Localisation: Chez les flics ^^

Message 25 Nov 2005, 20:03

Allez, moi je vais dire pour la fin, qu'ils sont encerclés, tout le monde meurt: fin magnifiquement triste :cry:
j'imagine un tit bisous quand meme :langue: entre Yumi et Ulrich.

Ou alors tout est bien qui finit bien, au choix ^-^ca dépendra de mon humeur.

Là encore Lyanne, tu manies bien l'action, les sentiments, les descriptions, les dialogues etc... Je me répète mais bon, cette "mini saison 2" est excellente.
De grands bravos pour ce que tu as écris

Démolisseur de Mégatanks

Messages: 1598

Inscription: 01 Mai 2004, 10:33

Localisation: 9-4 en force!

Message 14 Juil 2007, 21:37

Finie ici, avec l'accord de Lyanne, si elle a pas oublié depuis. http://yumi2004.fr/forum/viewtopic.php?p=182469#182469
Pur francilien à… 94,230%!

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Il n'y a pas la mort, il y a la dévirtualisation

Regardez mes fics!

Retourner vers Le pourquoi du comment

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com