Fin d'un programme, début d'une vie

Comment et pourquoi Hopper a-t-il créé Lyoko ? Comment nos héros l'ont-ils découvert ? Racontez votre version ici !

Avatar de l’utilisateur

Accro à Code Lyoko

Messages: 70

Inscription: 26 Juil 2004, 14:08

Localisation: France(17)

Message 28 Avr 2005, 12:53

Fin d'un programme, début d'une vie

Ecrit par Dors_verm, le 27 juillet 2004



--Maison de la famille Ishiyama--

Il est à peine une heure de l'après-midi et, comme d'habitude, Yumi ,depuis une semaine, est penchée par dessus la fenêtre de sa chambre. Elle regarde la pluie qui tombe, cette même pluie
qui lui rend la vie impossible, une vie qu'elle passe pendant ses vacances loin de ses amis,qui lui manquent. Et en particulier une personne...Son portable à la main, elle tente de composer le numero qu'elle connait par coeur à force de le composer, malheureusement elle sait parfaitement que son crédit est épuisé depuis bien des jours.

Yumi : Si seulement cette maudite pluie cessait, juste une journée, j'en peux plus..... Il faut que je le voie.

Elle se retourne de cette fenêtre qui représente son seul lien réel avec l'extérieur et s'avance vers son lit.
Sur celui-ci se trouve un livre, un roman qu'elle a fini ce matin juste. Ce roman représentait son unique occupation durant les jours qui se sont écoulés.
Contre toute attente, un rayon lumineux allonge son ombre qui apparait clairement devant elle.

Yumi( avec un sourire qui donne un second rayon de soleil) : Enfin, c'est pas trop tôt, vite, que j'en profite ! Je vais
au collège illico-presto.

Pour être sûre que le soleil venait de faire son apparition, Yumi se déplaça vers la fenêtre. Ce qu'elle prit au debut pour le soleil lui apparut en un instant, et le sourire ensoleillé laissa place à une inquietude grandissante. Dehors, dans le ciel, se deplaçait à grande vitesse une sturcture inconnue qui passa à une centaine de mètre du sol. La lumière
éblouissante laissa place en quelque secondes au vide. Plus rien, sauf la pluie qui coule le long de la vitre. Aucune trace du soleil non plus.

Yumi (qui ne savait pas quoi penser) : Je vais mal, moi,je dijoncte un maximum, c'est sûr que lorsqu'on arrive pas à dormir....Si seulement Urlich n'hantait pas mon esprit...

Même pas une minute après s'être remise de ses émotions, Yumi se leva en vitesse du lit sur lequel elle s'était assoupie. Un grondement qui semblait un tremblement de terre se fit sentir.Mais seulement quelque secondes.

Yumi (qui sortait déjà de sa maison, le vélo comme moyen de transport) : Cette fois, c'est sûr, Xana a frappé !

Yumi pensait très fort que Xana était la cause du tremblement, mais au moins, elle était desormais sûre et certaine que la lumière qui était passée devant sa fenêtre etait réelle.


--Chambre de Odd et Urlich --

Urlich (qui était étendu sur son lit à plat ventre, un coussin sur les oreilles) : Odd, s'il te plaît, arrête avec tes blagues
pourries, je n'ai pas encore eu deux minutes de silence depuis que tu cherches à me remonter le moral.

Odd (qui s'amuse comme un petit fou) : Ohhh lala, t'es jamais content, je le vois bien que ça va pas, et je suis sûr que Yumi y est
pour quelque chose!! Hein, Hein! Non?

Urlich ( démasqué, à croire qu'il était transparent pour son ami de toujours ! ) : Mais non, c'est à cause de la pluie, elle m'énerve, je préfére quand il fait beau.
Urlich espérait que cette feinte allait marcher, mais il connaissait Odd, et le bataille ne venait que de commencer.

Odd (le rire au bord des lévres) : Non, mais tu me prends pour qui ? Je sais bien que c'est la pluie, ton problème....vu que...elle nous empêche, et surtout empêche Yumi de venir nous voir!
Odd était content de sa réplique, et cherchait une bonne blague qui pourrait enfin faire rire Urlich, mais c'était déjà perdu d'avance, il n'y avait qu'un seul moyen de lui remonter le moral et cela n'était pas dans ses cordes...

Urlich vérifia sous son oreiller s'il n'avait pas de messages, mais c'etait peine perdue. Il avait déjà placé toutes les sonneries au niveau maximum et aucune d'elles n'avait retenti depuis bien longtemps. Son credit épuisé, "Comme celui de Yumi ! " se dit-il. Mais c'en était trop, il n'en pouvait plus d'attendre, il ne pouvait pas utiliser le portable de Jérémie, on ne sait jamais ce que Xana fabrique, et Jéremie est un lien important car il est en discution avec Aelita tout les jours. Excédé de rage, et surtout voulant admettre sa défaite sur Odd, il dit :
Urlich : Au moins, Jéremie, lui, il peut la voir tous les jours !
Odd (heureux d'avoir sorti son ami de son oeuf) : Ahh, tu te rends ! Je savais bien que c'était à cause de Yumi ! Mais t'as de la chance ! Je vais pas trop te barber avec cette histoire. Oui, c'est vrai, Jéremie, il a le truc ultime pour rester avec ....................................
Urlich en avait déjà assez entendu, Odd parlait encore, mais lui n'écoutait pas. Il pensait trop à Yumi et il n'en pouvait plus.
Il se leva, jeta l'oreiller qui lui avait servit de blockhaus, et, en moins de deux, sortit de la chambre en claquant la porte. Odd, qui ne parlait plus, était désormais incrédule devant cette soudaine action de son ami, mais il reprit vite ses esprits, et dit très fièrement : "Je le savais, hein, hein!!!!"
Odd, se retrouvant seul, décida d'aller chercher une autre victime, et choisit Jéremie et Aelita.

--A la sortie du collège, à peine deux pas dehors, un bruit famillier lui retentit dans l'oreille---

Urlich se retourna, mais n'eut même pas le temps de voir Yumi posant, ou plustôt laissant tomber son vélo et sauter au cou de l'être
qui l'envoûtait depuis si longtemps. Sous l'effet du sentiment qui remplissait ces deux êtres, ils se retrouvèrent bouches collées. Pris dans leur élan, ils s'embrassèrent pour la première fois, pour chacun, c'était la première fois, une première fois sous la pluie, mais une pluie qui rendait
ce moment innoubliable. Ils se détachèrent, et se regardérent droit des les yeux, un sourire au lèvre de chacun.

--Dans la chambre de Jéremie--

Cela faisait de nombreux mois que Jérémie dévirtualisait son être le plus cher au monde, mais pour cette semaine de vacances, ils s'étaient mis d'accord sur le fait qu'elle reste sur Lyoko, car la pluie les auraient obligés à rester au collège, ou pire, à obliger Aelita à aller chez Yumi et donc les séparer, tel Urlich et Yumi ,et Jérémie, qui avait eut vent de leur calvaire par Odd, trouvait que c'etait mieux ainsi.
Jérémie, qui possédait désormé un ecran de plus, discutait directement avec Aelita, et travaillait sur ce maudit virus qui pourissait leur vie.
Jéremie (avec une voix désesperée) : J'y arriverai jamais....je suis désolé....c'est impossible....
Aelita le regarda à l'instant s'affaler sur le clavier, et pleurer à en mourir. Elle détestait le voir ainsi, et pourtant, elle voyait en ce genre de réaction une preuve inélluctable de ce que son programme interprétait comme: "AMOUR". Un terme qui ne prenait un véritable sens que lorsqu'elle venait sur Terre, car sur Lyoko, cela ne representait qu'un simple bout de fonction. Elle aimait ce sentiment, et ne put s'empêcher de remonter le morae de cette personne pour laquelle elle éprouvait ce sentiment.
Aelita : Ne dis pas cela ! Tu as déjà reussi à me dévirtualiser de Lyoko, j'ai confiance en toi, tu y arriveras !
Jéremie (qui savait qu'elle disait vrai, mais qui doutait de plus en plus de lui même) : C'est different, là. On dirait que le virus change à chanque dévirtualisation, comme s'il cherchait à me leurrer.
A peine le temps de relever la tête, pour regarder son ange virtuel, que Odd ouvrait la porte, tel un ogre cherchant une proie pour manger.
Aelita (avec un grand sourire) : Odd, tu tombe a pic, je crois que Jéremie aurait besoin d'un remontant!
Odd (heureux que sa présence prenne un intérêt) : Bien sûr, Aelita, je demandais pas mieux que d'aider quelqu'un, aujourd'hui. Parce que, entre Urlich le grincheux et Jéremie qui déprime, heureusement que je suis là moi !
Aelita, qui n'avait pas trop eu le sourire pendant son discours, regardait Jéremie qui essuyait ses larmes.
Odd (qui se demandait si quelqu'un l'ecoutait) : C'est vraiment pas ma journée. Bon, Einstein, c'est quoi ton problème ? Au moins, toi, t'as pas à te plaindre,Aelita est à peine à 20 centimetres de toi!
Jérémie : Elle est encore trop loin ! Et ce virus en est la cause !
Odd : C'est déjà mieux que la pluie !
Odd, qui vit rapidement qu'il venait de jeter un froid dans la pièce, essaya de rattrapper le coup :
_ Bon, et puis la pluie dure pas toute la vie, donc le virus aussi, non?
Aelita : Odd a raison, fais une pause, Jéremie, et tu trouveras en te reposant !
Jérémie : Sur ce point, tu as raison. Ca fait 1 semaine que je ne dors que 3 ou 4 H par nuit, enfin nuit ou jour...
Odd : C'est comme Ulrich, vraiment, heureusement que je suis seul, sinon on serait tous des zombies à l'heure qu'il est.
La porte, qui était restée, ouverte laissa place à Yumi et Ulrich, main dans la main, ils n'avaient pas vu que la porte était ouverte et se sentirent génés lorsque tout les regards se placèrent sur eux, sauf Odd, évidemment, qui cherchait une bonne blague. Mais il finit par se retourner.
Odd : Ah bah, ça va, dis donc ! On vous sépare une semaine, ensuite on vous lâche dans la nature, et là !! paff!!! Comme des aimants à longue portée..
Urlich, dans l'embarras total, fut pris de court par Yumi qui prit la parole :
_ Salut, tous ! Désolée de devoir casser la réunion de famille, mais je crois que Xana va nous jouer un tour !
Elle leur expliqua ce qu'elle avait vu.
Après une analyse des tours, et un compte-rendu d'Aelita, nos amis furent heureux d'apprendre que Xana etait trés calme.
Jérémie : Aucune tour activée, désolé, Yumi, mais tu as dû rêver.
Urlich : C'est bizzard, je n'ai rien entendu, et surtout pas vu cette structure luminescente !
Odd : Yumi a certainement cru voir passer Ulrich, dans un rêve !!!!
Rire unanime de tous, sauf de Ulrich et de Yumi qui se regardaient se demandant si Odd était au mieux de sa forme aujourd'hui, car une blague comme celle la n'était pas digne de lui, mais elle avait remonté le moral du groupe, en tout cas.
Yumi (plus que convaincue) : J'en suis sûr à 100%, j'ai vu passer quelque chose !
A ce moment, Aelita disparut de l'écran, et revint, pour la plus grande joie de Jéremie.
Aelita : Il faut que vous veniez à l'usine, immédiatement !
A l'écran, apparut une vue de la camera située devant lascensceur, un homme, ou plutôt un adolescent, regardait fixement la plate forme mobile.

Ulrich : C'est pas hyper grave, Aelita, cet personne ne poura jamais trouver l'hypercalculteur.

Jeremie (un peu inquiet) : Ouais, mais il pourrait peut-être tomber dessus par mégarde !

Comme si Jéremie avait parlé hyper fort, le jeune homme de l'usine se retourna, yeux fixés sur la camera. De ses yeux sortaient une lueur bleue qui éclairait son visage. Il ressemblait à un jeune de leur âge, mais cette lumiere bleue sortant de ses yeux lui donnait un air mysterieux. Il resta impassible comme s'il cherchait à entendre une fois encore la voix de l'un d'entre eux, mais sans succès.
Ses yeux devinrent comme ceux de n'importe qui. Il était plutôt petit, environ un mètre soixante quelque chose, habillé d'un pantalon large et d'un simple pull.
Ses cheveux etaient bruns, il ressemblait à Ulrich avec une tête un peu plus ronde.

Jéremie coupa toutes les caméras et ordonna a Aelita de se réfugier dans une tour. Tous se precipitèrent vers la porte, puis coururent sous la pluie vers l'usine. L'idée qu'un être aussi étrange se trouve à l'usine faisait trembler Jéremie de peur, pour Aelita.

-----------------------------------------



Ecrit par Dors_verm, le 28 juillet 2004



En moins de cinq bonnes minutes, nos amis se trouvaient déja sur le pont tant de fois empruntés pour aller à l'usine.
Arrivés devant l'entrée, une chose extraordinaire apparu devant leurs yeux, et Yumi prit, comme d'habitude, la parole en premier.

Yumi : Je vous avais dit que j'avais vu un objet traverser le ciel... Mais si j'avais su que c'etait cela!!
Odd : Un objet ?! tu deconnes là!? C'est un martien, notre gars!

Tous regardaient devant eux ce magnifique vaisseau, qui était en lévitation au dessus du pont. Il était d'un jaune éblouissant.
On pouvait facilement distinguer l'arrière de l'avant. Une capsule noire devait être le cockpit, et deux tuilléres à l'arriére, laissait
un faible bruit s'echapper. Deux ailes sur le cotés, très courtes et fines. Jérémie avait flâché en premier sur l'OVNI.
Ils traversèrent le pont à petit pas, regardant au dessus d'eux se dessiner la structure du vaisseau. Il semblait majestueux, et si envoûtant, en même temps, une architecture unique, que personne n'aurait imaginé sur................Terre. Car il etait bien question de cela.
Notre amis et son véhicule de transport ne pouvaient en aucune façon venir d'ailleurs que de l'espace.

Odd : Euh! Ca vous embête pas, si on doit se dépécher ? Car Aelita est peut-être toute seule avec le p'tit bonhomme vert !
Urlich : Il est pas vert, notre bonhomme, ne faisont pas de conclusion trop hâtive.
Odd : Ah! Parce que, pour toi, un gars au yeux bleu flamme et un vaisseau spatial, ça ne suffit pas?
Urlich : Okay, je m'avoue vaincu une seconde fois, t'as raison, Odd.
Jéremie était deja dans l'usine _il n'avait pas attendu ses amis depuis que Odd leur avait rappelé que Aelita était toute seule_ sa main tremblante prête à appuyer sur le bouton de mise en marche de l'ascenceur ! Ils arrivèrent tous en accourrant.

Jéremie (pret à exploser de colère) : Non, mais vous en avez mis, du temps,c'est pas possible!!

Yumi lui pris la main dans l'une des sienne et appuya sur l'interrupteur avec l'autre. Jérémie, sous l'emotion, avait oublié d'appuyer.

Yumi (d'une voie rassurante): T'inquiète pas, on va mettre ça au clair.

La descente leur sembla durer une éternité mais une fois le code tapé, la porte blindée, qui désormais avait un curieux air de famille avec l'engin d'en haut, s'ouvrit laissant apparaître la personne, ou plutôt le supposé extratérrestre.
Il était debout près de l'écran principal sur lequel avait pour habitude de travailler Jéremie.

Il tourna la tête et les regarda tous, comme s'il les attendait depuis trop longtemps déja. Puis il prit en premier la parole.

L'inconnu : Bonjour...je m'appelle...Zinar

La porte de l'ascenceur se referma, et tous se retrouvèrent dans la salle de l'hypercalculateur.

Ulrich et Odd s'etaient placé devant tout les autres comme pour parer une supposée attaque de l'individu. Mais rien n'en fut.

Ulrich (pas trés sûr de lui) : Vous êtes qui? Et est-ce que le truc dehors est à vous?

Zinar : Il est vrais que je vous dois de nombreuses explications. Premièrement, vous devez savoir que je ne suis ici que pour vous aider, je dis la verité. Ma vie est une longue histoire et une grande partie se trouve dans cette salle, et en particulier dans cette machine.

Jéremie : Comment ça ? Et puis pourquoi avez-vous essayé de forcer le code de l'accès à Lyoko.

En effet, on pouvait voir, inscris a l'écran, "entrer mot de passe". Et par dessus, tous les essais realisés par Zinar sans succès.

Zinar (qui tente de se faire comprendre): Je ne vais pas chercher à abuser de vous, alors voici la verité, purement et simplement.
"Dans exactment 1000 ans, sur une planète nommée Protonis, une grande guerre va éclater, cette guerre est unique dans l'histoire de l'hummanité car elle va opposer deux types d'êtres totalement differents......Les humains.....et leurs creations......Les robots...Cela va vous sembler invraissemblable mais les hommes vont mettre au point des robots si parfais, ressemblant en tout point physique et morale à leur createurs, des êtres artificiels si réels que les hummains decideront de les detruires car ils auront peur de la ressemblance des robots avec eux.Les robots ne sont en aucun point dangereux pour l'hummanité, car il sont programmer sur trois lois fondamentales.
(c'est trois lois inventées par Isaac Asimov)
"Première loi :
"Un robot ne doit pas causer de tort à un humain ou, restant passif, laisser un humain subir un dommage.
"Deuxième loi :
"Un robot doit obéir aux ordres d'un humain, sauf si l'ordre donné peut conduire à enfreindre la première loi.
"Troisième loi :
" Un robot doit protéger sa propre existence aussi longtemps qu'une telle protection n'est pas en contradiction avec la première et/ou la deuxième loi.

"Je suis un être special, je ne suis pas un robot, mais j'ai hérité de pouvoirs psychiques d'une ancienne race extra-terrestre, et le gouvernement anti-robot decida de m'assimiler à l'armée pour détruire les machines. Grâce à mes pouvoirs, je pouvais différencier un robot d'un être humain.
"On m'avait confié la mission d'éliminer un robot particulier, une machine qui avait développé une nouvelle loi.
"Cette loi (aussi de Isaac Asimov) :
"Un robot ne doit pas causer de tort à l'humanité ou, restant passif, laisser l'humanité subir un dommage" La loi numero 1 devient alors : "Un robot ne doit pas causer de tort à un humain a moins que son inaction n'enfreigne la loi Zero" Les lois 2 et 3 doivent alors être complétées en conséquence.
" Pour faire court, je suis tombé amoureux de cet être, elle était si parfaite, une âme profonde, elle était fait de metal et d'électricité, mais je voyais en elle l'unique forme de sagesse et de vie, et surtout elle était unique.........comme moi ... Cet être cher a pour nom : XANA .Mais notre amour fut demasqué et nous nous ecrasâment sur Terre.... "

Jéremie qui avait prêté une oreille plus qu'attentive à cette histoire, vraiment digne d'un taré psychologique, pensait à la vie qu'il menait avec Aelita, deux vie si ressemblantes et pourtant si differentes mais aussi peut-être liées entre elles.

Zinar repris son explication:
_ Et nous construisîme le seul moyen de la sauver,un ordinateur sur-puissant dans lequel nous transferâmes son programme, l'être de mes rêves, ici même.
"Mais voilà, elle ne pouvait pas accepter de vivre seule et surtout dans un monde vide. Alors, nous créâmes Lyoko. Malheureusement, l'armée nous retrouva et tenta de s'introduire dans le système de Lyoko , alors Xana et moi même avons bâtit une defense : des robots, sous forme de programmes, qui defendaient Xana en se dévirtualisant de Lyoko par la salle des scanners. Les soldats d'élite envoyés a nos trousses
réussirent tout de même à passer, et donc, nous avons eut l'idée de revenir dans le passé. Mais Xana ne m'ecoutait plus, son programme c'etait disloqué en pleins de block, ce que vous appelez des tours. Et dans quatres de ces tours sont stockés les quatres lois de la robotique qui l'empéchait de faire du mal à qui que ce soit. Alors, Xana retourna dans le passé, me laissant seul. Il me fallut 10 ans pour reconstuire, une machine à voyager dans le temps et revenir où elle s'etait rendue. C'est
à dire ici et maintenant avec vous. "

Aucuns n'en croyait ses oreilles, mais l'explication semblait être la reponse à toutes leurs questions.

Jéremie se placa devant l'ordinateur et tapa le code. Aelita apparut à l'ecran, elle avait l'air troublée.

Aelita : Xana réagit bizarrement, les tours s'activent et se désactivent d'elles-même, et des robots se baladent partout sur Lyoko.
Jéremie : Tu es où, là?
Aelita (comme jamais elle n'avais eut peur) : Je suis dehors, dans la montagne, je monte le plus haut possible, je vous en supplie, venez vite.

Jéremie était appeuré c'était la première fois qu'il la voyait comme ça.

Yumi (qui n'avait pas perdu son sang froid) : Il faut la dévirtualiser immediatement.

Zinar : Non! je ne sais pas qui elle est, je ne l'ai jamais programmé et Xana non plus, mais à mon avis Xana n'attend que ça pour attaquer en force.

Ulrich: Il a certainement raison. On doit y aller.
Odd : ouaih, allons sur Lyoko en vitesse.

Jéremie trouvait aussi cette solution adéquate, mais il avait peur, ce Zinar lui inspirait confiance, mais s'il ne connaissait pas Aelita, alors qui l'avait crée ? Cette question lui hantait l'esprit. Il devait agir vite, les reponses arriveraient d'elles-même.

Yumi,Odd,Urlich et Zinar se trouvaient dans la salle des scaners. Zinar prit la parole :
Zinar : Vous trois, virtualisez-vous en premier, moi je viendrai après.

Odd (pas trés encouragé par cette idée de laisser Jéremie seul): Ah ouais ? Et pourquoi ça?

Zinar : Pour la simple raison que ma virtualisation prend trois fois plus de puissance que la votre.

Nos trois amis se regardèrent et ne voulurent pas en entendre plus. C'etait déjà assez dur de tout comprendre.

La voie de Jéremie sortit d'un haut-parleur indiquant que la séquence était prête pour aller sur Lyoko.

En un temps record, Yumi, Urlich et Odd se trouvaient sur Lyoko. On pouvait voir de là où ils se trouvaient un chemin partant droit devant eux ainsi que quelque montagnes qui s'elevaient au loin.
Yumi (qui avait pressenti la question de jéremie): Aucune trace de Aelita, Jéremie, tu peux nous dire où elle se trouve ?
Jéremie (mal à l'aise) : J'ai quelque soucis ici, déjà, la virtualisation de Zinar est trés spéciale, la zone mémoire qu'il charge pour sa virtualisation est énorme, maintenant je comprend à quoi servaient les 75% du processeur principale qui ne s'étaient jamais mis en route.

Odd (qui n'avait rien comprit du tout): Bon bah, j'ai rien capté, mais il est pas encore là, le martien! Alors, il arrive ?

Jéremie (les yeux figés sur l'écran, et tapant des lignes de commandes à la volée): J'y crois pas ! Le programme change totalement ! J'ai des indiquations sur Xana que jamais elle ne m'aurait laisser avoir, je pourrai anticiper ses actions si je reprogrammais un interpreteur. Je crois que Zinar a de nombreux droits sur Lyoko, peut-être même qu'il est bien plus puissant qu'Aelita.

Yumi et Ulrich se croisèrent du regard, en disant, à la seconde près, la meme phrase :
_ Plus puissant qu'Aelita?!!

Odd (encore plus paumé qu'avant): Ca veut dire quoi, ça? T'as pas un truc concret à nous dire?

Jéremie : Zinar arrive dans 3,2,1, il est là, vous le voyez?

Odd (qui là, comprenait tout sur tout) : Ah sa pour le voir on le voit.
Ulrich (qui voulait en placer une couche de plus) : Super bien même.
Yumi : Il en jette, son équipement!

Zinar était face à eux, il portait une cape noire avec des protections en aciers sur les tibias, ainsi que des bottes mettalique. A sa main droite, on pouvait voir une sorte de capsule accrochée à sa main. Et sur son oeil gauche était accroché une sorte de système électronique, qui cachait son oeil, mais qui créait une faible lueur bleu ciel.

Jéremie, qui ne voyait rien mais qui avait de nombreuses indications sur l'ecran, parla :
_ J'en crois pas mes yeux, j'ai aucune indications sur ses points de vies.

[b]Zinar (qui voulait faire vite et cours) : Normal, j'en ai pas, Xana et moi nous nous sommes programmés immortels sur Lyoko.

Cela avait créé un froid énorme sur nos amis.
Odd (trés perplexe): Xana immortel... Ah bah ça valait le coup qu'on se casse le cul à chaque fois !

Jéremie (qui reprit ses esprits) : Aelita est droit devant vous, en haut de la montagne qui monte en colimason.

Zinar : On y va....

Ils coururent tous en direction de la montagne.

-----------------------------------------



Ecrit par Dors_verm, le 30 juillet 2004



Dans la salle du supercalculateur, Jéremie tapait sur son clavier comme jamais, il avait accès à toutes les informations dont il avait toujours rêvé. Le virus qui se trouvait dans Aelita ne serait d'ici quelque heures plus qu'un vague souvenir.
Tout d'un coup, l'écran changea de fenêtre, et un schéma de Lyoko et de la troupe se representa. Rien de bien particulier, se dit Jéremie, mais il ravala cette pensée aussi vite qu'elle était venue.
Et cria à travers son casque :

Jéremie : Vous avez un sacré comité d'acceuil ! 10 blocks se trouvent sur la montagne et gagnent le sommet, ils cherchent à rejoindre Aelita.

Comme si cela n'etait pas suffisant, une autre lumière s'alluma sur le moniteur central.

Jéremie (la peur au ventre et la tristesse aux yeux) : Aelita vient de perdre 20 points de vies et je n'ai aucun moyen de la contacter.
Jéremie tappa de plus en plus vite sur le clavier, commétant de nombreuses fautes de frappe, puis se reprit, en se calmant et recommençant à écrire de façon plus sérieuse.

Odd (qui, après avoir entendu cette nouvelle, n'avait pas envie de blaguer) : Faut se grouiller ! Si Aelita y passe, aucunes tour ne pourra être désactivées, et on sera foutus si Xana attaque notre monde.
Ulrich( qui voyait ça différamment) : Si Aelita meurt, je ne pourrai plus me regarder dans une glace.
Il avait parlé si calmement et durement qu'il avait jeté un froid extrême dans le groupe, même, Zinar, qui était en tête, s'etait retourné pour regarder le visage de toutes ces personnes qui s'etaient lié d'amitié avec un être artificiel. Zinar se retourna et trouva que, aujourd'hui, il se battrait pour quelque chose.Cela lui donna de la motivation et une aurore bleu jaillit de ses yeux, soulevant tout le monde dans les airs, passant au dessus du vide numerique. Nos amis arrivèrent en moins de deux presque au sommet de la montagne où s'etait refugiée Aelita.

Zinar prit la parole :
_ Ne me demandez pas comment je connais vos noms, je les ai lus dans vos pensées.
Zinar (déterminé) : Yumi et Ulrich, montez en haut et gardez Aelita, moi et Odd, nous allons stopper la montée des Blocks.

Zinar se retourna vers Odd. Déjà, Yumi et Urlich étaient partis :
Zinar (à Odd): Je vais me placer devant, et toi tu pourra tirer de derrière.

Odd avait deviné que Zinar avait lu dans son esprit qu'il utilisait des flèches lasers.

Un block franchit le virage qui donnait sur la zone degagée où se trouvaient Zinar et Odd.

Un faisceau bleu sortit au même instant de la main droite de l'extra-terrestre et se transforma, en une sorte d'épée lasers plutôt épaisse.
Zinar, sans elan, sauta en l'air, atterissant sur le block qui ne l'avait pas vu venir, un bon de quelque mètre qui rendait Odd jaloux. Une fois atterit sur le block, Zinar le découpa en quatres parties, un second saut en l'air, et le blocks explosa dans un nuage bleuté que nul n'avait encore vu comme explosion.

Odd (perplexe quant à son utilité ici):T'es sûr que t'as besoin de moi ? Parce que t'as lair de bien t'en sortir, seul !!

Une pointe d'humour que Zinar prit très bien, et qui le fit sourire légèrement :
Zinar : Ne t'inquiète pas, je connais Xana, et je vais avoir besoin de toi.
Odd : Mais, je croyais que t'était invincible ?
Zinar : Peut-être, mais si Lyoko disparaît, je mourrai comme vous tous.
Odd, qui n'avait pas pensé à cela, était plus determiné que jamais. Les blocks arrivérent rapidement. Odd et Zinar, dans un elan de fureur, se lancérent coude à coude dans la bataille.

Yumi et Ulrich parcouraient le passage qui menait au sommet.
Une premiere explosion se fit entendre;
Ulrich à Yumi : Ils ont l'air de bien s'amuser, en bas.
Yumi : T'inquiète, je pense que nous aussi, on va en baver.

Et elle n'avait encore une fois pas tort. Ils déboulérent sur une grande place, au sommet de la montagne. Des Krabes, il y en avait au moins 4 !
Yumi : Jérémie, t'aurais pu nous prévenir qu'ils étaient plutôt nombreux !
Jéremie (prit de cour) : Désolé, je bosse sur un truc, là, ça va certainement vous aider beaucoup, debrouillez vous seuls pour l'instant.
Yumi (qui n'en croyait pas ses oreilles) : Quoi ? T'as entendu, Ulrich ? Il nous laisse tomber!
Ulrich : Je pense qu'il a de bonnes raisons, enfin je l'espère.... Oups, je crois qu'on est repéré.

En fait, les krabes les avaient entendus et se precipitèrent sur eux. Ulrich se divisa en trois, ils étaient desormais à égalité numerique.
Sur la place où ils se trouvaient, on pouvait voir deux rochers très grands, montant vers le ciel. Ces rochers se touchaient presque.
Yumi (les pointant du doigt) : C'est certainement ici qu'Aelita se cache !
Ulrich (plus que determiné) : Alors, on fonce.
Deux Ulrich sautèrent en l'air et attendirent le bon moment pour frapper.
L'un d'eux toucha en plein coeur un krabes, qui explosa sur le coup, entraînant avec lui une copie d'Urlich. Le second toucha sa cible, mais plutôt vers une des pattes qui le soutenaient. Yumi lanca son evantail qui toucha un krabe sans le détruire. Comme s'ils étaient plus agressifs qu'avant, les 3 derniers survivants se retournérent vers Yumi et tirèrent à volonté,
Yumi, qui n'avait pas appui sur le bon pied, vit les lasers lui foncer dessus, rien à faire, elle etait fichue, même pas 5 minute qu'elle était là !
Un sentiment de regret et de colère lui passa dans le ventre, mais tout n'etait pas perdu : un clone dUrlich était déjà sur le trajet des lasers.
Yumi, comme par reflexe, porta son bras pour se protéger son visage. Le faux Ulrich s'intercalla entre elle et les lasers. Malgré cet acte de bravoure, il fut devirtualisé en n'encaissant que quelques-un des tirs, les autres lui passant a travers, et percutant Yumi de pleins fouet. Elle devait avoir perdut environ 60 points de vie.
Ulrich, qui fonçait déjà, côte a côte, avec son duplicata vers un des monstres metalliques, coupa les trois derniéres pattes de celui-ci et son clone l'acheva explosant avec Krabe. Yumi, vite remise de ses emotions, apperçu son eventail planté dans un des deux rochers. Il se releva et courut vers celui-ci. Elle avait remarqué qu'un Krabe la suivait, alors elle se lanca, attrappa son evantail et se laissa tomber entre les deux rochers, qui offraient une bonne protection sur laquelle s'écrasèrent de nombreux lasers, laissant tomber des bouts de roches par terre. Un sacré choc à la tête, mais rien de grave, elle se releva en vitesse et chercha Aelita.
Elle était là, appeurée comme jamais, mais à la vue de Yumi, elle émit un sourire qui laissait sous entendre sa joie.
Tout le monde l'avait oublié, mais pas Aelita qui sentait que Jéremie planchait sur son programme. Et d'ailleurs, il prit la parole.
Jéremie (heureux comme jamais) : Aelita, très bonne nouvelle, tu peux désormais utiliser tes dons sans perdre 50 points vies !
Yumi (le sourire au lévres, regardant Aelita) : Comment il a fait cela?!
Aelita : Je crois que votre ami Zinar l'a beaucoup aidé, en débloquant le programme source de Xana.
Yumi (surprise) : Il a fait ça?
Aelita (radieuse) : Oui, Jéremie n'a pas eu le temps de vous le dire, mais il l'a fait, oui!
Yumi (qui avait oublié Ulrich pour la première fois de sa vie) : Vite, Urlich est dehors, avec deux krabes !

En effet, Ulrich était tout seul, mais s'en sortait hyper bien, de son combat. Un des krabes avait déjà été détruit, et l'autre était en position d'inferiorité.
Malgré cela Aelita une envie folle de donner une bonne leçon à Xana.
Aelita (en position de force faisant face au robot) : Urlich, je m'en occupe !
Ulrich (perplexe) : T'es sûre ? Mais tu vas te faire allumer ! T'es folle!
Yumi (qui venait de se placer devant Urlich comme pour le protéger((mais de qui ? Du krabe, ou d'Aelita ?)) : T'inquiète pas, Ulrich, ça va barder !

Le Krabe, lui, n'en avait que faire, de ce changement de position, et s'attaqua même immédiatement à Aelita !
Jéremie, toujours en train de programmer quelque chose, s'arréta un instant pour regarder son Aelita livrer bataille.

Deux, puis trois lasers, sortirent à toute allure en direction d'Aelita qui avait placé ses deux mains sur ses tempes.

Un mur de pierre sortit du sol, stoppant net les lasers, puis de ce même murs vola. Des bouts de roches volèrent à grande vitesse vers le krabe qui fut mitraillé tombant dans le vide et s'écrasant sur un bord de la montagne.

Yumi et Ulrich (plus que surpris et surtout très heureux de ce qu'il venaient de voir) : C'est pas croyable !

Jéremie (qui venait de pouser un crie de joie) : C'est super, Aelita ! Désormais, tu es libre ! Mais fais attention ! Tu peux toujours perdre des points de vies.
Aelita (qui aurait aimé pouvoir le voir devant elle) : T'inquiète pas, je ne vais pas tenter n'importe quoi, maintenant que tu pourrais detruire le virus que Xana m'a implanté.
Jérémie, qui ne voulait pas gâcher ce moment de joie, debrancha son micro, et parla pour lui meme :
_ J'aimerai tant que tu ais raison.

Zinar et Odd se débarassaient des blocks un à un. Odd regardait droit devant lui, le bras tendu.
Odd : Toi, t'es foutu.
Une flèche tirée, un block détruit.
Odd et Zinar etaient devenu de bons amis, sous sa carapace de serieux se cachait une personne qui aimait bien rire et Odd l'avait bien vu.
Odd : Eh, Zinar, il me reste plus que 2 flèches, je vais faire comment ?
Zinar (retombant dont ne sait ou une patte de block a la main) : Euh, Jéremie devrais pouvoir faire quelque chose pour toi.

Jéremie (qui avait entendu): Exact, merci Zinar, pour avoir deverouiller Xana. Odd, tu as des flèches en illimitée, maintenant.
Odd (plus que joyeux) : C'est genial, ça! Alors, il sont où, les monstres ? Tonton Odd est là....!
Ulrich, Aelita et Yumi arrivèrent dans la minute qui suivit.
Ulrich (qui avait analysé la situation en chemin) : Bon, et on fait quoi, maintenant ? Les tours sont folles, on pourra jamais toutes les désactiver !
Zinar (qui avait déjà réfléchit à cela) : On a récuperé Aelita, alors on va pouvoir passer à la suite.
Yumi (curieuse): Et, quelle suite ?
Zinar : Comme je vous l'ai dit, Xana était gérée par les trois lois de la robotique, donc trois de toutes les tours de Lyoko contiennent chacune une loi.

Jéremie (au plus haut de sa forme) : Exact ! Et j'ai leur emplacement. Par chance, elles sont toutes les trois très proches, dans le desert.
Odd : Et comment on y va dans le désert ? Parce que si vous voulez prendre une tour pour vous y rendre, ça sera sans moi.
Aelita : Non, Odd a raison. Les tours sont folles, on peut pas les utiliser.
Zinar (regardant par terre une lueur bleu dans l'oeil gauche) : Alors, je vais vous y ammener. Placez-vous près de moi.

Aprés tout ce qu'il leur etait arrivé, ils avaient tous confiance en Zinar.

Une lueur bleutée les enveloppa, et ils se retrouvèrent dans les airs à parcourir Lyoko. A l'horizon, se dressaient les trois tours.
Ils se posèrent en douceur, et tous regardèrent autour d'eux, pour voir si Xana les attendait ou pas.
Les trois tours étaient rouge, et Aelita n'attendit pas une minute avant de se lancer, mais Jérémie intervint alors:
_ Aelita, il faut que les trois tours soient activées pour que tout redeviennent dans l'ordre.
Aelita (qui avait trés bien compris) : D'accord, mais est-ce que cela va avoir des conséquence sur moi, tu sais, à cause du virus ?
Jéremie (qui n'avait pas pensé a cela) : Je peut....pas te dire...j'en sais...rien.
Zinar prit la parole:
_ Ecoute, Aelita, je crois que le mieux serait qu'on t'extracte ce virus, ainsi on serait sûrs et certains que sa sera sans dangé.
Jéremie prit de cour: Mais j'ai deja essayé et il est inviolable!
Zinar, trés serieux et ne pouvant pas expliquer, posa ses mains sur les tempes d'Aelita. Une lumière blanche, trés fine, s'en extirpa.
Zinar (après une minute de concentration): C'est bon, Aelita, tu es libre.

Aelita et Jéremie n'en croyaient pas leur oreilles.

Ulrich (qui cachait sa joie derrière sa lucidité) : Oui, mais comment on va quitter Lyoko?

Zinar (se retournant) : On reste ici. Je veux sauver Xana.

Yumi : Okay, vous avez sauvé Aelita, alors on vous dois bien cela...
Odd : Bon, bah, qu'est-ce qu'on attend ?

En effet, Aelita plongea très vite dans la première tour, et y tapa le code qui était devenu un rituel pour elle.

La tour redevint bleue et Aelita en sortit souriante.
Odd : Pourquoi, il n'y a pas de retour dans le passé ?
Zinar : Car ces tours sont differentes, elles sont liées entre elles. Et une seule ne peut dicter le retour dans le passé sans l'accord des autres.

Aelita plongea dans la seconde.

Jéremie (devant son ecrans) : Je trouve bizarre que Xana nous laisse faire tout cela si facilement.

Zinar : Je suis d'accord, c'est extrêmement louche, mais autant profiter de son inattention.

Jéremie : Attention 5 megatank arrive à toute vitesse.

Zinar : Xana manque de ressource, on a dû beaucoup l'affaiblir en activant une des trois tours.
Odd (pas très convaincu) :Euh, 5 megatank, c'est déjà pas mal, un seul sa m'aurair suffit !
Yumi et urlich montrèrent des signes d'approbations.
Zinar : Odd et moi, on y va, Ulrich et Yumi, protégez Aelita lorsqu'elle sortira.

Zinar et Odd, encore une fois côte à côte, se lancérent en direction des mage-tank, mais cette fois, la chose fut plus corsée.
Jéremie (pour les prevenir) : Ils vont attaquer en force ! Faites gaffe.

Aelita venait juste de sortir de la deuxieme tour lorsqu'une armée de frolions se jetèrent sur elle. Mais Ulrich et Yumi se placèrent pour stopper leurs attaques.
Ulrich, comme jamais ne l'avais vu Yumi, réfléchissait les lasers dans le seul but de les renvoyer sur les Frolions, avec un certains succès.
Certains frolions tombaient à terre en explosant, alors que d'autres bombardaient sans relâche leur cible.

Aelita : Je ne peux pas passer, il y a trop de lasers..
Tels une pluie de météorite, les lasers s'affalaient sur le sol en créant des distorsions vertes.
Pour Yumi, cette pluie ressemblait à celle qui l'avait privé de ses amis.
Yumi (plus que determinée) : Ulrich, aujourd'hui, c'est la fin de Xana et de Lyoko, on fait ça pour Aelita et pour Zinar alors ça va barder......!!!!
Ulrich (comprenant plus que bien la détermination de son amie) : Yumi, je suis avec toi.
Ils se regardèrent pendant un des courts instants durant lequel les frolions cessaient de tirer, puis, évantail ouvert, épée droite, ils se donnèrent à fond comme jamais ils ne l'avaient fait. Yumi envoyait son arme avec une telle précision que parfois deux frolions explosaient sous son passage. L'évantail revenait directement dans ses mains. Jéremie avait réussit à créer une deuxième epée pour Ulrich. Ulrich, qui avec l'une renvoyait les lasers, et avec l'autre attaquait les frolions en piqués. Les frolions arrivaient d'on ne sait où mais ils ne s'attendaient pas à une telle défense.

Odd venait à peine de détruire un méga-tank, avec bien du mal. Zinar en avait deja deux à son actif.
Les deux derniers se mirent en position de force, devant la dernière tour encore contrôlée par le coté mauvais de Xana.
Ils allaient faire feu.
Zinar : NOOOOON!!!! Il ne faut pas qu'ils détruisent la tour !
Mais, personne ne pouvait les empécher. Les Tank s'ouvrirent laissant apparaître leurs noyaux. Odd courait, mais il savait qu'il n'arriverait jamais à temps.
Zinar (pour lui même) : Xana, comment en est-on arrivé là !? Je ne peut pas te perdre une seconde fois ! Je vais devoir employer la manière forte.
Zinar disparut dans un flash de lumière bleue et réapparut devant les deux tank qui s'apprétaient à tirer. Zinar, les deux bras tendus devant lui, on pouvait voir la fatigue de toutes les actions qu'il venait de faire.

Jéremie : Aelita vite rentre dans la tour, Zinar ne tiendra pas longtemps.
Zinar : Il a raison, vas-y vite!!

Aelita rentra dans la tour. Le frolion s'attaquaient desormais à la dernière tour et Yumi,Urlich et Odd n'arrêtaient pas de les abattre.
Les deux tanks tirèrent, et au même instant un bouclier de lumiere bleue se créa devant lui faisant barrage au laser surpuissant des deux robots enragés.
Zinar, fatiguait à vu d'oeil, il etait peut-etre invinsible mais pas surhumain, et ça, xana le savait.
Les lasers s’écrasèrent sur le magnifique rideau bleu que venait de créer l’extraterrestre, les mega-tank stoppèrent leur attaque en se refermant puis en foncant comme des boulets de canons vers Zinar qui, prit de fatigue, ne put faire esquive de cette attaque. C’est alors que Odd, qui n’avait cessé, de suivre sa course folle, sauta vers Zinar, le plaquant sur le sol, sur un des cotés du passage pris par les mastodontes. Odd se releva, regardant son nouvel ami presque à l’agonie.
Zinar (très calmement) : Odd, lève-toi et repart stopper ces sales robots, moi, je vais m’en remettre.
Odd prit la phrase au pied de la lettre, se releva puis regarda Ulrich et Yumi qui venaient avec une rage folle de desintrégrer un megatank

Odd (dubitatif) : Eh ! Mais c’est pas vrai ! On vous laisse une minute, et vous détruisez tout ! C’est pas marrant ! Laissez-en moi un peu !

Mais, lors de cette dernière altercation, Yumi était restée sur le sol, à terre, et dépourvue de protection face au gros boulet qui se dressait devant elle à moins de 2 mètres. Il allait lui rouler dessus lorsqu’il s’arrêta net.
Au même instant Yumi releva la tête et put voir la tour relâcher un bleu scintillant.

Yumi (d’un grand soupir) : OuFFF !
Urlich, à deux pas de sa position, la rejoignit et l’aida à se relever, puis ils se placèrent avec Odd près de Zinar qui venait de reprendre des forces, en tout cas assez pour se lever.

Yumi (remise de ses émotions) : Okay et il se passe quoi, maintenant ? On fait quoi ?

Zinar (pensif) : En fait, il devrait y avoir un retour dans le passé !

Ulrich (Pas très affirmatif) : Ouais, bah, ça a pas l’air très operationnel, comme retour dans le passé !

Aelita (qui venait de les rejoindre) :Ulrich, ce que tu viens de dire était digne de Odd !

Ulrich : Oh non, c’est pas vrai qu’il déteint sur moi !

Odd (heureux de l’apprendre) : Allez, c’est une bonne nouvelle. Deux Odd, ça vous plairait pas ?

Yumi non convaincue : Nan, Ulrich, c’est Ulrich !

Ulrich, rougissant, croisa le regard de Yumi, elle était inquiète et septique sur ce qui se déroulait devant leurs yeux.

Les frolions tombaient à terre, comme de vulgaires mouches qui sortiraient tapées par une tapette, le mega-tank fixait le ciel comme par admiration.

Jéremie intervient : Je comprend pas, jai des infos qui s’opposent venant de Xana. Elle ordonne l’attaque, puis se contredit immédiatement !
Zinar (qui venait de comprendre) : C’est simple !Comme je vous l’ai dit, Xana repose aussi sur une 4eme loi, la loi 0 mais je ne sais pas où sur Lyoko cette loi est representée !

Jéremie : Moi non plus. J’ai déjà fait un scan, et seules les trois tours presentes devant vous ont répondu positivement !

Zinar cherchait, mais ne voyait pas ! Pour lui, la lois 0 n’avait pas pu être programmée, car le supercalculateur n’arrivait pas à la gérer ! En clair, il ne la comprenait pas, et c’etait là le problème qui avait rendu Xana mauvaise, perdant le contrôle de son programme principal, se détachant des 3 autres lois. Xana, ensuite, avait quitté son espace-temps pas le biais d’un retour dans le passé très poussé. Zinar était resté seul face aux ennuis de la milice anti-robot, mais ses dons spéciaux l'avait sauvé.

Aelita, comme prise habituellement par son envie folle de lâcher cette mélodie de reconfort qu’elle emanait souvent pendant qu’elle etait seule sur Lyoko, ne put s’empêcher de la chanter au meme instant.

Jéremie regardait son ecran, il ne comprenait pas pourquoi Aelita faisait cela !

Yumi ,Odd et Ulrich la devisagèrent, puis se regardèrent :

Odd : Ca va, Aelita, tu sais, c’est pas le moment de nous pousser la chansonnette, tu sais !

Zinar, au premier abord, n’avait pas fait attention à Aelita, mais maintenant, tout se figait dans son esprit, il venait de comprendre, tout était clair, trop clair. Il se retourna, fixa Aelita.

Zinar (s'avancant vers elle) : D’où te vient cette mélodie, Aelita ?

Elle le regarda, puis se replongea dans l’envie folle de chantonner. Zinar en etait sûr et expliqua en vitesse :

Zinar : C’est Xana !

Nos 4 amis unanimement dirent :
_Aelita est Xana ?

Zinar (qui avait vu qu’il s’était mal exprimé) : Non, enfin, en partie. Je ne comprenais pas comment le programme avait interpréter la loi 0, mais maintenant je le sais ! Le supercalculateur ne pouvant bugger, il a choisi de demander à Xana sa vision de la loi 0, puis l'a interpreté suivant les resultats ! Aelita est le resultat de la vision de Xana sur l’humanité et la création d’un programme reflétant la perfection par le supercalculateur, car il fallait que se soit une perfection pour qu’il puisse l’exécuter sans dommage !

Jéremie (pour la première fois, perdu dans un discours de programmation) : J’arrive pas à y coire.

Comme tout les autres, d’ailleurs. Ils se figèrent tour à tour en croisant leur regards.

Jéremie : Comment avez-vous pu découvrir tout ça en si peu de temps, Zinar ?

Zinar (convaincu a 100%) : Facile, très facile en fait. Voyez-vous, Xana trouvait que la musique était une merveilleuse invention, dans les début de sa programmation, en temps que robot, elle ne pouvait pas avoir l'oreille artistique, mais grâce à moi, nous avons reussi à lui faire ecouter et créer des sentiments grace aux melodies, chansons, etc…. Et, voyez-vous, ce qui sort de votre amie était sa suite rythmique preferée, et c’est grâce à cette mélodie qu’elle créa la lois 0, car une telle musique lui rappelait tous les jours où, malgré la tritesse et l’horreur commises dans la galaxie, l’amour et la vie dominaient, ce fut aussi grâce à cela que Xana découvrit………..un sentiment unique pour un etre….artificiel….

Ils l’avaient tous comprit et Jéremie en premier, l’amour ! Aelita était la représentation artificiellement programmée de l’amour.

Zinar regarda Aelita, puis ordonna à Jéremie de le laisser seul avec Aelita sur Lyoko.

Jéremie (Pas vraiment coopératif sur ce choix qu’il trouvait plus que derangeant) : Et pour quelles raisons devrais-je faire cela ?

Un sorte d’offence venait d’émaner de cette réplique, et Zinar avait déjà remarqué les sentiments fort qui liaient ces deux personnes !

Zinar : Je vais detruire Lyoko, et sauver Xana, mais pour cela j’ai besoin d’Aelita !

Yumi : Jéremie, ne te perds pas dans tes sentiments ! S’il peut sauver Xana et Aelita, alors fais ce qu’il te dit de faire !
Ulrich : (approuvant cette option) Jéremie, c’est pour la bonne cause.
Odd : T’inquiète pas ! T’as peur de quoi ? Qu’il l’embrasse ?

Ulrich,Yumi et Zinar se retournèrent, regardant de manière plus que rabaissante Odd.

Odd : Oh, bah, ça va, c’etait pour déconner !

Jéremie accepta :
_ Devirtualisation enclanché !

Les trois portes s’ouvrirent en meme temps, et sur Lyoko, Zinar et Aelita etaient toujours là.

Jérémie n’etait plus seul, désormais tous les 4 regardaient la scène !

Zinar fixait les yeux d’Aelita, il se disait au fond de lui, « Le supercalculateur t'a donné ses yeux ! Comment n’ai-je pas pu le voir plus tot ‘ ‘

Puis le vide. Lyoko venait de disparaîte sous leur pieds, ils volaient dans les airs et Aelita s’était arrêtée de chantonner !

Jéremie (pris de court par cette disparition) : Où est Lyoko ?

Mais Zinar était trop occupé à scanner et à changer le code source du super calculateur auquel il avait eut accés depuis sa virtualisation ! Ce même don qui avait permis à Jéremie de tricher sur les Armes de ses amis.

Puis, le flasch retour dans le passé enclenché, puis une sphére blanche enveloppa toute l’usine, puis le monde ………puis la galaxie………..et peut etre même l’univers tout entier.

Ils étaient là, devant l’écran, ils n’avaient pas bougés et tous crurent à une erreur, mais un bruit qu’ils connaissaient tous se fit entendre, la salle des scanners venait de se mettre en marche. Ils coururent le plus vite possible, trouvant une trappe de secours aménagée pour les occasions pressante (comme celle ci).
Arrivé en bas, ils regardèrent deux silhouettes se dessiner devant eux. Aelita était là, ainsi que Zinar, les larmes à l’œil. Aelita, privée de son virus, était désormais libre, et elle contint sa joie dans les bras de Jéremie, pris encore une fois de court par la situation ! Il avait douté de nombreuse fois de la crédibilité de l’extra-terrestre, mais sa jalousie venait de disparaître en voyant Aelita dans ses bras. Zinar avait promis de la sauver, il l’avait fait. Mais, en le regardant, on pouvait voir que, pour Xana, le resultat en était différent.

Yumi se risqua :
_ Zinar … Où est Xana ?

Elle avait fini sa phrase vite, comme pour abréger une souffrance vaine pour Zinar.

Zinar : Je n’ai pas pu la sauver, en fait, j’avais le choix……Elle ou votre amie……… Je savais qu’elle comptait plus que tout au monde pour l’un d’entre vous et de plus……………

Il venait de placer cette phrase en une bonne minute.Tous le regardèrent génés et déçus par ce qu’il venait d’apprendre...
Zinar (séchant ses larmes) : Aelita meritait de vivre, même si la Xana qui vous a pourchassé pendant de nombreux mois n’etait pas la vraie Xana que j’ai connue, Aelita méritait de vivre.
Sur cette dernière tirade, Zinar prit la porte et parti vers son vaisseau.

Ulrich (qui savait en regardant Yumi se que cet etre pouvait ressentir) : Il tiendra pas le coup, il va faire une connerie…
Yumi et Odd le savaient aussi, mais que faire, sinon le laisser ainsi ?

Ils commencèrent à quitter la salle des scanners, ils savaient que désormais tout serait différent. Plus de Xana, et Lyoko vide. A peine avaient-ils atteint le bas de la porte les separant du couloir que la salle des scanners s’emballa, les trois portes se refermérent et puis se rouvrirent, mais celle du centre resta fermée !

Les lampes se rallumèrent en meme temps, une lueur jaune s'éleva à travers le tube de matière inconnue, puis la porte s’ouvrit et dans un flash aveuglant et une coupure de courant générale de la salle, une nouvelle silhouette se présenta devant eux.
Ils regardèrent tous, puis dans un grand cris se précipitèrent vers la sorties.

Zinar était là. Son vaisseau venait de se poser sur le pont, il était adossé au train d’atterissage droit, il voulait certainement dire au revoir à ses nouveaux amis avant le grand saut dans le futur. Car il en était sûr, il allait y retourner, il ne pouvait pas rester ici, trop prêts de sa chère et tendre qu’il se disait avoir assassiné, mais il avait tort ,il s’en rendit compte lorsqu'une main vint se poser sur son épaule.

Plutôt grande, avec de longs cheveux blonds dont sur chaque cotée du visage décantait une mèche tréssée. De nombreux ornements placés dans les cheveux lui donnait un air de grande pretresse. Une cape ou plutôt un grand vêtement général bleu sombre dissimulait ses formes. Elle était belle, ça, elle l’était trop pour être humaine. Et pourtant…Yumi avait déjà remis deux coup de coude à Ulrich tellement il la devisagait du regard ! Mais Ulrich, en guise de pardon, prit Yumi par les deux mains et se contenta d’une action si simple et pourtant si significative !

Aelita et Jérémie s’approchérent de Zinar qui venait de serrer Xana dans ses bras ! Il ne comprenait pas comment cela etait possible !

Zinar : Comment…Comment as tu pu sortir ? Je t’ai vue, ton code a disparu, comme absorbé par une securité ou un autre programme !

Jéremie le savait :
_ C’est a cause de moi ! En fait, Xana est bien plus que celle que vous avez connue !

Zinar (stupéfait par le resultat) : Comment ça ?

Aelita fini la phrase :
_Jéremie a crée un programme pour me dévirtualiser……..

Xana pris le relais et tous purent l’entendre pour la première fois parler :
_ .........Ce jeune homme a créé un programme qui transforme un code source en humains. Cela fait bien longtemps qu’il la créé mais je bloquait Aelita à cause du virus.

Zinar devait réver :
_ Cela signifie que tu….Es… ! Humaine !

Jéremie : Oui elle n’est plus un robot !

Zinar : Comment ai-je pu être aussi nul, j’aurais dû penser plus vite, et savoir que si Aelita pouvait être devirtualisée, alors toi aussi !

En effet ils se regardèrent tous, cette idée ne leur avait jamais traversé l’esprit. Mais oui ils auraient pu dévirtualiser Xana au même titre qu’Aelita. Mais s’ils avaient réalisé cela sans debloquer les trois tours, alors le Xana qui est ici présent serait déjà parti à la conquête du monde.

Xana regarda Aelita avec tendresse :
_Aelita, tu es le resultat de ce que jamais Zinar et moi n’aurions pu avoir ! Tu es un peu comme notre enfant, notre fille en somme !

Jéremie et Aelita pleuraient de joie, ils etaient desormais libres, et apprendre que Xana aimait Aelita était la plus belle marque d’amour qu’Aelita puisse avoir.

Zinar et Xana se retournèrent, puis se dirigèrent vers l’appareil. Il grimpèrent le long d’un sorte d’échelle et se placèrent dans le cockpit. Les moteurs ronflèrent , puis un énorme silence se fit entendre, l’engin décola puis disparu dans un éclat de lumière bleue. Le bleu, c’était bien la couleur du jour, se dit Aelita.

Ulrich : Vous pensez qu’ils reviendront nous voir un jour ?
Yumi : Aucune idée, mais on peut toujours l’espérer !

Tous commencèrent à rejoindre la route menant au collège. Odd qui était resté très silencieux, durant ces dernieres minutes, se ratrappa.

Odd : Eh, Jérémie, vu que maintenant Aelita et toi vous avez un supercalculateur qui ne sert plus à rien……Vous pensez….pas, pour Urlich et moi, refaire une sorte de Lyoko Version 2 sans tour et surtout sans Xana bien sûr, histoire qu’on se tappe des Krabes et des Frolions flambants neufs ?

La réponse fut unanime et brêve :
_ NON !

Puis ils éclatèrent tous de rire, oubliant que la pluie avait laissé place au soleil.

--------FIN--------
Avatar de l’utilisateur

Chasseur de Frolions

Messages: 389

Inscription: 28 Sep 2005, 16:14

Message 03 Fév 2006, 16:02

clap clap ...

Très belle fic ! La fin est mimi ... c'est très bien raconté , sans alourdissements . Parfait!
Image <= j'ai l'autorisation pour l'avoir comme signature ...

Retourner vers Le pourquoi du comment

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com