La guerre des supercalculateurs

Comment et pourquoi Hopper a-t-il créé Lyoko ? Comment nos héros l'ont-ils découvert ? Racontez votre version ici !

Avatar de l’utilisateur

Accro à Code Lyoko

Messages: 70

Inscription: 26 Juil 2004, 14:08

Localisation: France(17)

Message 28 Avr 2005, 12:57

La guerre des supercalculateurs

Ecrit par Dors_verm, le 9 août 2004



Partie 1/2
"L'Ange qui perdit ses ailes"
Par Dors_verm

Collége Kaddic:
Odd,Ulrich et Yumi se retrouvent comme à chaque récréation dans la cour. Ils attendent Jérémie qui, comme d'habitude, n'arrivera pas avant une bonne minute.
Odd(qui pour une fois n'a pas envie de rire) : Oh, la barbe ! Demain, devoir de mathématiques, et aussi de physique ! Ils pensent pas, les profs, que nous aussi on voudrait avoir une vie calme et surtout sans Sissi.
Odd venait de parler de Sissi car elle se dirigeait droit vers eux avec le sourire aux lèvres.
Ulrich(avec un grand soupir) : Oh non pas encore !
Il se retourna pour ne pas faire face a la nouvelle arrivante. Yumi ne comprenait pas tellement pourquoi Urlich était aussi distant. Elle savait qu'il n'aimait pas Sissi, mais, d'une certaine façon, Sissi contribuait aux essais des remarques de Odd, et Urlich aimait aussi lui en envoyer plein la figure. Mais cette fois, Ulrich n'avait pas l'air très sûr de lui.
Sissi, encore plus joyeuse que tout à l'heure, se mit droit devant Ulrich qui lui tournait le dos.
_ Ulrich chéri, je venais te voir pour te rappeller notre accord !
Ulrich(pas très joyeux, et cherchant à cacher ce mysterieux accord que Odd et Yumi ignoraient) : Ouais, ouais, t'inquiète pas, je m'en souviens !
Siss se retourna et partit, toute fière de sa prestation orale qui venait de semer la discorde dans le groupe de nos amis. Yumi prit la parole en premier :
_ C'est quoi, cette histoire?
Odd prit aussitôt la relève:
_ Qu'est ce que c'est que cette histoire ? Pactiser avec Sissi! T'as pété un cable ?
Ulrich baissa la tête, ne pouvant pas regarder Yumi dans les yeux, il avait honte et elle le voyait.
_ Ulrich, si c'est vraiment pas important, tu sais, tu peux ne pas nous en parler ! Si ça te gêne tant que ça...
Odd, surpris de cette réplique:
_ Quoi? Mais moi, je veux savoir ! Parles, ou sinon je prends plus de douche pendant un mois !
Ulrich ne riait pas, c'etait grave, il regardait, songeur, le sol et se retourna, prit un livre dans son sac et en extraya un bout de papier. Jéremie venait d'arriver, et, à la vue de la feuille que sortit Urlich, il le devisagea, mais se retint de dire un mot. Ulrich vit la moue de son ami informaticien et ne put se retenir de dire.
_ Ils sont le droit de savoir, ils doivent même être mis au courant le plus tôt possible.
Jéremie émit un hochemant de tête signifiant un "Oui, tu as raison".
Ulrich développa la feuille, et la tendit à Yumi. Pendant qu'elle lisait, il raconta ce qui lui était arrivé :
_ Hier, Sissi m'a demandé d'aller avec elle en ville, elle souhaitait voir un truc sur un nouveau magasin, et....et comme il faisait nuit et que j'étais seul, bah, j'allais pas lui dire non. En plus, si il lui était arrivé quelque chose, je l'aurai eu sur la conscience, enfin bon, et après, une fois retournés au collége, elle m'a fait entrer dans la salle des professeurs, j'y ai vu une occasion simple de regarder les interros de demain.
Odd(qui s'anima tout d'un coup) : Et alors t'as réussi?
_ Non, en fait, je les ai même pas vues. Sissi avait prévu un truc spécial. Du genre, soumission par boisson.
Yumi(qui releva les yeux de la feuille) :
_ Comment ça? Elle t'a rendu ivre?
_ Euh, j'en suis pas fier, mais le coca avait un léger goût de Wiskey.
Odd(dégouté): Oh !! C'est dégueulasse, coca-wiskey.
Yumi(qui tendait le feuille à Odd pour qu'il la lise): Et Sissi est au courant, maintenant !
Jérémie(qui prit part à la discussion qui tournait à l'orage): Vous savez le secret qu'on a est difficile à garder, les nerfs peuvent lâcher, c'est juste une histoire de stimulation du cerveau et ...
Odd coupa le petit génie :
_ Ouais, ouais, okay, Einstein ! C'est bon, on a compris !
Yumi(qui regardait depuis une bonne minute Ulrich _il ne pouvait toujours pas la regarder dans les yeux, ce qui finit par obliger Yumi a poser la question fatidique): Il y a autre chose, Ulrich !?
Il ne savait pas où se mettre, il savait que c'était grave mais ne voulait pas en parler devant Odd et Jérémie. Il répondit avec une hésitation grandiose :
_ Si... on.. pouvait... voir ça plus tard, Yumi, juste toi et moi, à la fin des cours !
Odd et Jéremie se devisagèrent ils pensaient certainement à la même chose, mais n'osaient pas y croire. Yumi, elle, était de glace. Elle prit Ulrich, qui commencait à partir, par le bras :
_ Dis-moi juste que vous n'avez rien fait !
_ Je peux pas te le certifier. D'aprés elle, il y a bien eut quelque chose, moi, je m'en souviens pas.
Yumi lâcha Ulrich et comprit. Elle fixa le sol, et Ulrich partit en direction de la salle de cours suivante. Jéremie ne disait rien, mais etait triste au fond, il ne s'imaginait pas dans une telle situation avec Aelita. Quand à Odd, il repris vite ses esprits :
_ Et cette lettre, elle dit bien que si Ulrich lâche pas Yumi pour Sissi, bah, Sissi dévoile tout au proviseur ?
_ Oui, répondit Jérémie.
Odd(qui venait de tout assimiler si vite qu'il n'avait même pas eut le temps de poser une blague _mais il savait que ça n'etait pas le moment, de toute facon): Bon je propose qu'on règle ça après les cours, hein? Okay ?
Ils étaient déjà tous partis, Yumi en direction opposée à Ulrich. Odd fit de même, et partit vers Jérémie qui rejoignait Ulrich.
Sissi, qui n'avait pas raté un seul bout de la discussion, se mordait la lêvre. Elle avait vraiment mené sa mission à terme et elle y avait gagné plus que prevu. Son père la regardait par la fenêtre, il savait que ce qu'avaient demandé les agents de la Défense nationale à Sissi venait de passer la 1ère étape, mais il n'aimait pas cela, jouer avec les élèves de son etablissement, il ne pouvait pas l'accepter, même si un grand secret tournait autour d'eux.

Fin de journée, la réunion entre nos 4 héros venaient de commencer dans la chambre de Jérémie : Ulrich était assis sur le lit de Jérémie, Yumi de même, mais a l'opposé, Odd, lui, nettoyait Kiwi qui s'était roulé dans des saletés qui collaient.
Odd : C'est pas vrai, Kiwi ! Je te laisse deux minutes et tu reviens tout crade !
Jérémie écoutait le silence de derrière d'une oreille, et Aelita de l'autre, il n'espérait qu'une seule chose, que Aelita ne lui demande pas de lui expliquer pourquoi Yumi et Ulrich etaient fachés, il ne se voyait pas lui parler de l'adolescence et de la puberté, etc.... Elle était dévirtualisée et se trouvait à coté de lui, donc il ne pourrait pas faire semblant de en pas l'entendre, au cas où... Jérémie se reconcentra sur Aelita, elle lui parla d'une voix basse, mais tout le monde pouvait l'entendre.
_ Je n'aime pas les voir ainsi, ils sont si liés, d'habitude.
_ C'est un mauvais moment à passer, ils vont s'en remettre.
Il aurait aimé croire à ce qu'il venait de dire.
Odd, lui, avait analysé la situation :
_ Pourquoi vous faites cette tête ? Vous avez déjà vu Sissi dire la vérité ?Moi jamais ! Donc, il n'y a pas de raison de la croire !
Ulrich(qui était heureux de voir que son meilleur ami ne l'avait pas abandonné ): Elle a peut-etre menti pour.... (il regarda Yumi) Mais pour Xana, elle est au courant, c'est sûr !
Le calme plat pendant une bonne minute, puis l'ordinateur de Jérémie s'affola. Des icones s'ouvraient et des fenetres apparaissaient, puis partaient. Jérémie ne pouvait pas le croire, quelqu'un piratait, en ce moment même, son ordinateur.
_ Aelita, vite ! Viens m'aider ! Faut stopper ça, immédiatement !
Elle avait fait la meme déduction que lui, et tous se retrouvèrent près du PC, Yumi et Ulrich étaient tout de même à l'opposé. Odd ne comprenait rien :
_ Il fait quoi, le visiteur sur ton PC, Einstein ? Je le croyais imprenable, ton micro.
_ En théorie, j'ai le même programme que sur le supercalculateur, mais là, ça me dépasse, c'est un pro, le gars qui a fait ça.
Le PC s'éteignit tout d'un coup. Aelita était toute blanche, quelqu'un venait de pirater le PC de la personne qui l'avait sauvée de la vie virtuelle, elle ne pouvait y croire.
_ Je comprends pas ! dit le petit genie aux bord des larmes. Ce gars vient de bousiller ma vie !
Il était figé sur l'ecran noir. Aelita pousa un cri léger, la peur au ventre :
_ Si tu as le même pare-feu que sur le supercalculateur, alors notre pirate pourai pirater Lyo....ko... !
Odd : Alors là, c'est la cata ! On avait pas besoin de ça !
Ils prirent tous leurs affaires, direction l'usine.

Près de l'usine, cachés par des arbres :
Ulrich : Regardez, il y a plein de mecs en uniforme militaire, devant l'entrée !
Odd: Vous croyez que Sissi a tout deballé ?
Yumi : Si elle n'existait pas, celle là !!!!! (elle l'avait dit avec rage et colère)
Jérémie et Odd avaient pris peur en entendant la voix noire de Yumi.
Aelita, quant à elle, se demandait ce qui se passait, elle avait déja vu des gens comme ceux-là à la TV, et dans des films dit militaires, elles les trouvait violents et inutile à voir. Ces films la faisait souffrir, au fond. Tant de haine et d'horreur, on lui avait même dit que, en realité, ça pouvait être pire.
_ Vous savez comment rentrer sans être vus ?
Odd : Ouais t'inquiête, on est des stars pour la furtivité !
Ulrich : Alors, on y va !!

Dans l'usine, près du supercalculateur :
Jérémie aluma l'écran et entra le mot de passe. Surpris, il se mit à rire, mais ce qu'il voyait lui faisait peur, très peur, la situation semblait bizarre et trés sérieuse.
_ Notre ami, le pirate, a deja piraté Lyoko.
Odd(surpris): Et ça te fait rire ?
Aelita regarda l'écran et un sourire lui monta au lêvres :
_ En effet, Jérémie, c'est plutôt comique, comme situation !
Odd : Quoi ? Expliquez-vous, allez !!!
_ On peut dire que Xana n'a pas aimé l'intrus, et l'a... Comment dire .... expulsé ! finit par dire Jérémie.
Odd(perplexe) : Explusé ?!
Jérémie expliqua :
_ Il a voulu prendre le contrôle de Xana, et elle l'a viré gentillement !
Ulrich : Pour une fois que Xana est sympa avec nous !
Aelita : Je pense que si Xana a réagi ainsi, c'est plutôt pour sa propre survie.
Yumi n'avait pas parlé depuis longtemps, et semblait prête à que cela reste ainsi, elle pensait encore à cette histoire avec Sissi, cela l'avait complêtement demolie, elle ne savait quoi penser, Urlich l'avait trompée, pire, il l'avait peut-être fait avec Sissi, et ça, elle ne pouvait pas le concevoir. Urlich, lui, éprouvait bien pire, il se sentait comme le boulet du groupe, le gars qui avait laché le morceau, et surtout il se trouvait anéanti, comment Yumi pourrait-elle lui pardonner, il l'aimait, mais desormais elle devait doûter de son amour et de ses sentiments, il avait peur, en fait, qu'elle croit qu'il ne l'aime que physiquement, et ça il ne savait pas s'en résoudre.
Odd sortit tout le monde du silence :
_ Bon, bah alors, vous pensez comme moi ?
_ Penser quoi ? répondit Jérémie.
_ Bah, que Sissi a laché le morceau, et que la police essaie de savoir la verité par l'intermédiaire du piratage !
Aelita(prise d'une curieuse sensation):
_ Vous pensez que le supercalulateur est en danger, et donc moi ?
Jérémie était septique, il avait peur des autorités, car c'étaient bien les seuls contre qui leur groupe ne pouvait rien, et il avait peur qu'on lui enlève Aelita, et, comme dans les films, on fasse des expériences, tortures, sur elle........... Il etait au bord des larmes :
_ Cette fois, c'est foutu !
Yumi et Urlich se regardèrent pour la 1ère fois dans les yeux depuis bien longtemps. Ils pensaient eux aussi que tout allait mal finir. Odd, lui, ne disait rien. Aelita rejoignit Jérémie prêt de la porte, et lui dit :
_ Qu'est ce qu'on fait alors ?
Le téléphone de Jéremie sonna au même instant, il décrocha, c'était le proviseur du collège, le père de Sissi.
_ Les enfants, vous êtes en danger ! Les autorités compétentes vont tenter de pénêtrer dans l'usine et de trouver ce supercalulateur, Sissi a piégé Ulrich, hier, j'en suis désolé, mais ils nous ont mis la pression, je vous demande pardon. Rendez-vous et tout finira bien !
Jéremie raccrocha en moins de deux :
_ Jamais on se rendra, Aelita, je ne peux pas te perdre !
Odd : Et il a dit que Sissi t'avait piégé, donc tout ça c'est de sa faute, donc on oublie tout, hein ?!
Odd ne s'imaginait pas à quel point c'etait difficile pour Yumi et Ulrich, cette histoire laisserait des séquelles. Sur l'écran de l'ordinateur, un message apparut. Jérémie s'en approcha et le lut à haute voix:
_ Ici Xana. Depuis maintenant une heure, un individu tente désespérement de me pirater, il n'y arrivera pas, mais il vient de mettre au point un systeme plus dangereux pour vous et moi, il vient de me connecter à un autre supercalculateur d'origine inconnue. Si jamais il rentre sur Lyoko, vous pouvez être sûrs qu'il vont m'étudier de près et je risque d'y rester, ce qui signifie que cette peste d'Aelita en sera de même. Alors, je vous propose une alliance !
Odd(surpris): Xana parle! C'est incroyable, ça !
Jérémie : C'est normal, à force de communiquer avec vous sur Lyoko... Il a dû apprendre notre language.
Aelita (triste) : Pour cette alliance, je crois qu'on a pas le choix.
Yumi : Non, en effet, faut qu'on s'allie à Xana !
Ulrich(interrogatif): Bon, et c'est bien, cette histoire d'alliance, mais contre qui ? Contre ce supercalculateur dont on ne connaît rien ?
Jérémie(d'un ton réfléchi): Je pense que le supercalculateur appartient à la défense nationale et qu'ils vont s'en servir pour s'intérgrer à Lyoko !
Odd(curieux): Mais alors, il est beaucoup moins puissant que Xana, si il a été fabriqué sur les dernières decouvertes en matière d'informatique ! Non ?
Jérémie(rassurant et perplexe) : En effet, Odd, il risque d'être beaucoup moins puissant, mais certainement assez pour se connecter à Lyoko. Je pense réellement que la menace est grande !
Aelita suivait la discussion, elle réfléchissait, si Xana etait piraté, elle disparaîtrait, ça elle en était sûre. Mais ainsi, Xana ne pourrait plus causer de tort à personne, mais il y avait Jérémie, elle l'aimait, et pourtant, elle voulait voir disparaître Xana. Yumi la surveillait déjà du coin de l'oeil, elle savait exactement à quoi pensait Aelita, pour une bonne raison, qui était qu'elle lui avait déjà parlé de se sacrifier pour eux, mais Yumi l'avait vite remise en place gentiment. Ils étaient tous là, attendant que Xana, ou un autre événement, puisse les guider vers la bonne issue.

Centre de recherches militaire nommé "Trident":
Eleanor etait seule dans la pièce d'un blanc simple et qui semblait s'étendre à l'infini, elle tapotait sur son clavier et regardait scrupuleusement ce que lui renvoyait son ecran. En dessous d'elle, au sous-sol, se tenait le supercalculateur qui allait sauver le monde. Détruire Xana allait être sa mission et Eleanor en était l'entière responsable. Elle avait lu le rapport en moins de deux, car on avait appris l'existence de ce virus que depuis hier, et elle avait déjà reussi avec bon nombres d'efforts à pirater le PC de ce dénnomé Jérémie. Un as en informatique, y avait-il écrit dans le rapport, elle le pensait aussi car les sécurités avaient été nombreuses et coriaces. Maintenant, Trident, c'était elle et sa venue sur le monde virtuel de Lyoko allait faire trembler Xana avait-elle dit. Elle était seule, car elle souhaitait être tranquille, et surtout respirer le silence pendant la dure journée qui s'annoncait. Xana l'avait, il y avait à peine une heure, renvoyée chier, et elle n'avait pas apprecié. Sur son écran s'affichaient des fenêtres qui disparaissaient très vite, une au centre se figea. On pouvait y voir une silhouette connue, un Krabe, oui, c'etait un Krabe, mais de couleur bleue et sans l'oeil de Xana. Eleanor avait récupéré les données des robots de Xana et trouvait le Krabe à son goût, alors, elle allait opérer pour son invasion avec ce type de machine. Bien sûr, elle savait qu'elle restait soumise aux lois de Lyoko, et donc ses robots possédaient des points de vies et des munitions, ils étaient aussi limités en nombres sur le terrains. Elle trouvait cela ridicule. Xana aurait déjà conquis le monde s'il ne possédait pas des règles de jeu aussi immorale, donner des points de vie à un programme, elle en riait encore !Elle pianotait. Bientôt une tour allait être activée, cette fois-ci pas par Xana, mais par elle !

Salle du supercalculateur :
Un bruit de métal se fit entendre derrière la porte blindée donnant accès à la salle, c'était l'ascenceur qui venait de s'arrêter.Tous regardèrent la porte puis reculèrent en vitesse en voyant des morceaux de soudures tomber de la section qui joignait les deux portes. Odd, très perspicace dit :
_ Ils essaient de forcer la porte !
Aelita : Ils savent faire sa sur votre monde
Yumi (pessimiste au possible):Ouais, et là, on est trés mal barré.
Ulrich et Jérémie réfléchissaient, mais Jérémie prit la parole en premier.
_ Facile, je vais condamner la porte !
Ulrich(pas très convaincu): Okay, mais on sort comment, après ?
Ils regardèrent tous Jérémie d'un air interrogateur, si Jérémie voulait bloquer la seule issue de la salle, c'était qu'il y en avait une autre. Jérémie et Aelita se dévisagèrent, le rouge leur monta au visage !
Aelita(faisant une moue de la bouche) : Bah, en fait, Jérémie et moi, on a....
Mais Jéremie continua la phrase à sa place :
_ .....On a créé un passage, on se donnait des rendez-vous ici, et donc l'ascenseur etant surveillé par une caméra... et bon, bah, en fait, on venait ici parler pendant de longues heures le soir.
Yumi regarda tour a tour Odd et Ulrich puis dit :
_ Et vous rougissez juste pour ça ? On savait bien que vous aviez des rendez-vous secrets !
Elle le dit en faisant un clin d'oeil.
Jérémie, blanc comme pas deux, se raidit :
_ Ouais, okay, mais maintenant, c'est plus secret, alors vous éviterez, pour les prochaines soirées de venir nous embêter !
Odd(pas vraiment croyable): Mais bien sûr, on vous laissera en paix !
Ulrich et Yumi se regardèrent, eux aussi se donnaient des rendez-vous secrets pour que Odd ne les embête pas. Ils avaient passé, d'ailleurs, des moments inoubliable, mais désormais, le souvenir de la soirée d'Ulrich avec Sissi hantait l'esprit de Yumi.
Sur l'écran, un message apparut. C'était Xana qui reprenait contact avec eux :
_ Le supercalculateur a été identifié, il s'agit de Trident, un ordinateur militaire d'une performance matérielle méprisable, il va s'infiltrer sur Lyoko par l'intermediaire d'une Tour. J'ai activé l'une des miennes pour le contrecarrer, vous aider sera simple. Pour le battre, nous auront deux solutions :1)-faire entrer Aelita dans sa tour pour taper le code, 2)-détruire la tour et perdre des informations capitale sur Lyoko ! Je vous attends.
Jéremie lisait le message avec réflexion, Xana disait vrai, que du vrai. Il prit un ton supérieur et ordonna :
_ Yumi, Odd et Ulrich, aux scanners ! Moi et Aelita, on reste ici le temps d'évaluer ce dénommé Trident. Après j'enverrai Aelita, et hop ! Tout sera reglé. Ca vous va ?
Ulrich et Odd(en duo) : Ca roule.
Yumi partit en dernier et regarda profondément Aelita dans les yeux, d'un air de dire "Ne fait pas de bêtises, Jérémie t'aime et nous aussi, ne te sacrifie pas !"

Lyoko territoire désert :
Odd(histoire de faire son rapport): On y est, chef, c'est plutôt calme, mais.............
Il se stoppa net, car devant lui se dressait une vue comme jamais il n'en avait vue. "Enfin, pas de si près !" se dit-il. Derrière eux se trouvait la tour activée par Xana, elle était gardée par 3 mega-tanks positionnés en triangle. "Une defense optimale !" se dit Ulrich. Devant eux, c'était pire. 5 Blocks étaient placés en arc de cercle, et enfin, plus loin, et leur tournant le dos, 5 krabes se tenaient dressés sur leurs quatres pattes d'acier, prêts à bondir sur l'ennemi. Même après leur apparition, les monstres de Xana n'avaient pas bougé d'un pet. Aujourd'hui, ils avaient un ennemi commun, Trident.
Yumi(bonne observatrice): Il y a une tour au fond, c'est celle que va activer, Trident ?

Salle du supercalculateur:
Jérémie : Exactemment ! Xana a tout prévu à ce que je vois !
Il était assit sur son siège, devant l'écran du supercalculateur, et il tapait des instructions, mais avec un nombre de fautes de frappes extraordinaires, et ceci pour une bonne raison : Aelita, qui souhaitait s'assoir, n'avait trouvé meilleure place que sur l'accoudoir droit du fauteuil futuriste sur lequel était assis le petit génie. Jérémie avait une difficulté aigue à trouver sa concentration. Aelita regardait l'ecran, mais elle se retourna, lui souriant :
_ C'est incroyable comme je peux être envoutante !
Jérémie(avec un sourire qui faillit faire tomber ses lunettes): Tu n'ima...gine mê..me pas ! J'arrive...pas... à taper un mot correctement..
Aelita se leva et se placa derrière le fauteuil. D'ici, Jérémie ne la verrait pas, et elle était tout de même plus où moins soutenue par le siège. Elle se rendait compte à quel point l'amour faisait tourner sa tête et même celle de Jérémie. Elle aimait aussi le mettre dans des situations embarrassantes, mais veillait toujours à ce qu'il ne soit pas trop perturbé.
Jérémie (d'un ton sérieux) : Trident est là, vous voyez quelque chose ?

Lyoko territoire desert :
Ulrich : Ouais, la tour vient de s'activer ! Elle est passée du bleu au rouge, puis au violet.
Odd : Vous croyez que c'est lui qui a choisit la couleur ? C'est ma couleur preferée, le violet !
Yumi : On a pas le temps de prendre une tasse de thé avec lui, désolée, Odd.
Ulrich : C'est bien, tout ça, mais on attend quoi ?
Yumi pointa du doigt un point : Je crois que c'est ça qu'on attendait !
Ulrich(pas vraiment rassuré): Euh... Euh... Bah, moi je sais pas, mais il y en a combien, là ?
Odd : Arf, une bonne vingtaine ! C'est pour nous, ça ! Une mission impossible !
Non loin d'eux, sortant de la tour violette située à 200 mètres à peine, des Krabes sortaient et se plaçaient en formation serrée, quatre lignes de cinq Krabes chacune. Les deux dernières lignes se placèrent en arc de cercle protègeant la tour. Les deux autres s'extirpèrent du tas et foncèrent tête baissée vers la tour activée par Xana ! Yumi, Odd et Ulrich s'étaient regroupés :
Odd : Vous voulez vraiment les attaquer ? Y a pas l'oeil de Xana sur leur dos !
Ulrich : Peut-être, mais regarde leurs yeux !
Yumi : Bien vu, Urlich, leurs yeux sont violets. Je parie qu'il faut tirer là !
Ils se placérent au milieu la ligne composée de krabes, les machines les regardèrent quelque secondes puis bondirent de leur position en direction des assayants ! Les collégiens les suivirent, leurs armes chargées, sorties et prêtes à lancer.

Centre de recherche militaire nommé "Trident" :
Eleanor n'en croyait pas ses yeux, les collegiens étaient dans le même camp que Xana ! "C'est illogique," se dit-elle, "d'après le rapport, ils combattent Xana depuis le debut, et là, moi qui cherche à les aider, ils me donne l'assaut!" Elle scruta le rapport à la recherche d'une indication qui aurait pu l'eclairer, mais rien, elle ne comprenait pas pourquoi ils s'etaient alliés à Xana. Malgré tout, une photo retint sa reflexion. Sur cette photo, Jérémie tenait la main de quelqu'un, mais elle était coupée avant que l'on puisse voir qui ça pouvait être. "Dommage", se dit-elle, "je doit faire mon travail, de toute facon."
Elle appuya sur Entrée,l'attaque venait de commencer.

Salle du supercalculateur:
Un jour, Aelita avait demandé à Jéremie pourquoi ils ne se disputaient jamais, et bien là, elle comprenait pourquoi, car ils n'étaient pas d'accord sur un point, et cela s'entendait.
Jérémie(à bout de nerfs): Non, c'est décidé, je ne t'enverrai pas sur Lyoko. Tu as vu les machines qui s'y trouvent ? Odd n'a plus que 30 pV et 4 flèches, Ulrich 50pv et Yumi à peine identique !
Aelita le voyait aussi sur l'ecran, mais elle le devait. Alors, elle se calma et prit un air auquel jamais Jérémie ne pourrait résister. Elle lui dit de sa plus belle voix, le regardant dans les yeux.
_ Xana va perdre si je n'y vais pas, et si Xana perd, je vais........
Jéremie ne pouvait en entendre plus, il la prit dans ses bras, non elle ne faisait pas la comédie, elle disait vraiment ce qu'elle pensait et ressentait.
Jéremie(capitulant): Je vous envoie ma princesse, faites super attention à elle.
Pour la première fois, il l'avait appellée sa princesse et elle l'avait extrêment bien pris, elle lui fit un bisou comme elle lui en reservait quelque fois leur de grand moments. Jérémie, rouge comme une tomate, regretta déjà, en la voyant partir, de l'avoir envoyée sur Lyoko.

Lyoko territoire désert :
C'était, pour ainsi dire, la zone sur Lyoko. 3 Krabes de Xana avaient déjà été eradiqués. Yumi et Ulrich suveillaient Aelita, cachée derrière un rocher. Elle utilisa sa speciale et créa un rocher qui vint s'abbatre sur 3 des Krabes adverses. Il n'en restaient en tout plus que 10 à tuer, et cela était déjà trop. Aelita ordonna aux 2 Krabes de Xana restants de l'escorter vers la tour de Trident, et ils le firent. De même que Ulrich et Yumi, qui participèrent à cette excursion vers la tour violette. Odd, lui, n'avait plus de flèches et donc resta avec les méga-tanks. Au même instant, une vision lui apparut, une vision d'horreur venait de passer devant ces yeux...... Il cria haut et fort, vers ses amis qui se trouvaient au moins à 100 mètres :
_ Revenez, c'est un piege !!!!!!!!!!
Ulrich se retourna, mais ne compris pas un mot de ce que Odd venait de dire.
Yumi, elle, analysait ce qu'elle avait compris puis leva la tête et regarda Aelita dans le dos, Yumi avait comprit Odd.
Yumi : Que tout le monde s'écarte !!!
Sortant de derrière la tour controllée par Trident, quartre Krabes ennemis firent feux sur le groupe. Les 2 Krabes de Xana n'eurent pas le temps de riposter, Ulrich se jeta sur Yumi, lui évitant une devirutalisation certaine. Aelita était la seule face aux machines terrifiantes, ils ne firent pas feux, comme si ils hésitaient. "Un programme n'hésite pas," se dit Aelita," se pourrait-il que Trident soit en fait un être humain ?"

Centre de recherche militaire nommé "Trident":
Eleanor était perdue. Qui etait cette fille aux cheveux roses ? Il n'en était nullement parlé dans son rapport! Un message apparut alors sur son écran, il provenait de son supérieur hiérarchique :
"Objectif secondaire : détruire Aelita. "
Alors, cette fille s'appelait Aelita. Sans doute qu'elle faisait partie du groupe des collégiens, et qu'ils avaient fait appel à elle pour protéger Xana (ce que Eleanor ne comprenait toujours pas). Pas besoin de se poser plus de questions. Elle tapa une commande, fit Enter.

Lyoko territoire desert:
Aelita était à terre. Elle venait de prendre une bonne dizaines de lasers de pleins fouet. Elle regarda Yumi d'un air agonisant, et dit d'une voix faible et basse mais perceptible :
_ Je ne le voulais pas, je te le jure !
Yumi, d'un signe de tête, aquiesça, mais ne put répondre de manière digne. Aelita commençait déjà à se devirtualiser, elle mourait à petit feu, elle disparaissait devant leurs yeux, elle disparut dans le néant, laissant place au sable du désert, et au silence mortel de cette bataille. Yumi regarda Urlich, il était dos tourné au rochers derrière lequel Yumi et lui s'étaient cachés, il ne dit rien, puis tomba en larmes, mais cela ne se voyait pas, car "pleurer" n'existait pas sur Lyoko. Odd se tenait la tête entre les mains, il était agenouillé à terre, mort de douleur au coeur. Yumi les regarda, puis se renferma sur elle-même, Aelita était morte,Urlich, pensa-t-elle, allait se rendre coupable de sa mort, et Jérémie allait tomber en déprime, non, il ne fallait pas, elle était la plus agée, la plus mûre, elle devrait les aider et faire comprendre à Ulrich que ce n'était pas sa faute. Au fond d'elle, la rage montait. Elle la sentait venir. Ca allait exploser.
Elle sauta sur le rocher qu'Aelita avait créé pour abattre 3 des krabes ennemis, son éventail dans une mains, l'autre main tendue, elle créa un gigantesque tremblement de terre, elle avait mal à la tête, mais elle s'en fichait, la vengeance allait sonner, et au fond d'elle une musique raisonnait, elle allait tout casser !
Yumi : POUR AAAEEELLLIIITTTAAAAAAAAAA !
Elle n'avait pas fini sa phrase qu'elle lanca son projectile. Tel une balle de fusil, son eventail traversa un Krabe puis vint couper deux des pattes de celui de derrière, ils explosèrent, subjugés par leurs points de dégats. Ulrich, qui venait d'entendre Yumi, lança duplicata, et avec l'aide de Odd, ils foncèrent à leur tour tête baissée vers la tour infestée.

Centre de recherche militaire nommé "Trident":
Perdue, c'est bien le mot qu'elle utiliserait pour qualifier sa situation, perdue car elle allait y passer, Xana avait presque gagné, et perdue car elle ne comprenait pas la réaction des jeunes adolescents. Pourquoi se lancaient-ils avec force et colère pour la gloire et l'honneur de leur amie Aelita ? Elle cherchait, puis elle compris, et elle eut peur et froid dans le dos de ce qu'elle venait de découvrir. Elle lança la camera des scanners de l'usine :
_ Aelita n'a pas été dévirtualisée, cela ne peut vouloir dire qu'une seule chose... Non, c'est pas vrai, c'est impossible !!
Elle se prit la tête entre les deux mains, elle venait de commettre un meurtre, elle avait tué quelqu'un ! Pour être sûre et certaine, elle lança la caméra de la salle ou se trouvait Jérémie.
Il était par terre, effondré par le chagrin, il frappait le sol avec son poing, un flaque d'eau gisait déjà au sol, elle pouvait l'entendre parler.
_ Non ! Non ! J'aurais jamais dû la laisser y aller ! Nan, elle est.... Non ! Morte... nan....................
Ils frappait de plus en plus fort sur le sol, il avait certainement le poignet cassé pour frapper aussi fort. Eleanor pleurait. On lui avait caché l'existence d'Aelita, mais desormais devant elle se dressait un résumé de ce merveilleux programme. Aelita etait un programme de Lyoko que Jéremie avait reussit à tranférer dans la vie réel, le terre en fait. Jérémie aimait Aelita, Eleanor venait de detruire cet amour. Sur l'écran, la connection avec Lyoko venait de cesser, d'après son rapport un retour dans le passé allait être exécuté car sa tour venait d'être détruite, elle eut juste le temps de verrouiller un programme sur Trident, puis elle fut engloutie par une sphere blanche.

Collége Kaddic:
Ulrich avait refusé, hier, avec force, la demande de Sissi de la conduire en ville. Cette demande avait créé bien assez de malheur. Odd ne riait pas, et surtout n'avait pas dit une seule blague, depuis trop longtemps. Pire, Sissi l'avait même envoyé balader. Les deux meilleurs amis se regardèrent, larme à l'oeil, puis s'entrelassèrent devant toute la cour, tous les regardèrent avec stupeur, Ulrich et Odd étaient comme des frères pour les élèves, un tel comportement ne pouvait signifier qu'une chose : un grand malheur venait de leur arriver.
Yumi était au chevet de Jérémie, il s'était alongé sur son lit depuis déjà la fin du retour dans le passé, et il tournait le dos à son amie. Jérémie déprimait comme jamais, il rememorait à Yumi les bons moments du passé, la tristesse obscurcissait ses phrases...
_ Tu te rappelles, le jour où tu m'a invité avec Ulrich, tu sais, le jour où Odd ne pouvait pas venir, et on avaient eté chez toi, et on avait parlé et puis Aelita et toi vous aviez préparé une surprise, vous aviez prévu de danser avec nous, je me souviens encore, c'était merveilleux, j'étais resté avec elle au moins un quart d'heure dans les bras...........
Il s'effondra en larmes, Yumi tentant de combler le vide de la perte de leur amie :
_ Ouais, elle m'avait dit après que ç'avait été magnifique comme soirée.
Sur le visage de Yumi, des larmes coulaient, elle se leva se dirigea vers la porte et s'arrêta :
_ Jérémie, n'oublie jamais ces moments, ils sont uniques........ Jérémie, s'il te plait, reste avec nous !
Il ne répondit pas. C'en était fini, il était daja parti dans ses esprits le genre de phénomène dont on ne revient que des années plus tard. Yumi ouvrit la porte, et sortit en direction de la cour. Jamais plus rien ne serait pareil.

-------------------------------------------

Ecrit par Dors_verm, le 15 août 2004



Partie 2/2
"Un pour tous! Tous contre Xana"

Ivalar venait de s'evailler d'une trés longue méditation, ces dernières heures avaient été pour lui les plus longues de toute son existence. Il se regardait dans un des quatres écrans remplissant la salle où il se trouvait, sa peau d'un orangé marron contenait des veines blanches qui émettaient une magnifique lumière et aura éclairant les alentours de son corps dissimulé par une toge noire pleine de motifs. Il regardait ses yeux, d'habitude blancs, luisants, montrant son intelligence, ils étaient aujourdhui blancs...... mais ils avaient perdu leur vigueur, ils étaient tristes. Dans l'esprit d'Ivalar sonnait encore la triste nouvelle qu'il avait reçu il y a quelque heures déjà. L'être qu'il avait créé, l'être qu'il avait chéri dans ses premiers pas vers la perfection, l'être qui avait créé par lui même un défaut de programmation qui lui avait valut de pouvoir exprimer un sentiment que même Ivalar ne pouvait ressentir......... l'amour........ pur et simple, cet être venait de disparaître ! Du haut de ses 2m10, Ivalar se redressa de l'écran qui lui avait servi de miroir, dans sa grande tête disproportionnée vers l'arrière il cherchait, il cherchait dans son esprit parfait une voie, un chemin qui pourrait lui montrer la sortie ou l'issue qu'il souhaitait tant retrouver, à travers sa connection directe avec son hypercalculateur, il errait, son âme cherchait la solution au problème. Dans la pièce virtuell où il se trouvait, il n'y avait que 4 écrans et les murs étaient composés d'une sorte de métal vert pale, il se pencha, symbole de l'utilisation maximal des capacités qui étaient les siennes, en tant qu'hypercalculateur, il se devait de trouver. Il resta ainsi quelques bonnes minutes puis apparut en haut du plus grand mur de la salle un gigantesque écran, sur cet écran défilaient des instructions, commandes et autres sources informatiques que seul Ivalar pouvait décoder, il n'avait pas de bouche car il n'avait pas besoin de manger ni de parler, mais s'il en avait eu une alors on aurait pu y voir un large sourire qui venait de se former car il avait trouvé, son enfant n'avait pas encore disparu, il était là, tapi dans une machine souspuissante.
Ivalar venait de reprendre ses esprits. Cette recherche l'avait epuisé, il écarta les bras, formant ainsi de tout son corps une croix, puis des milliers de sphère blanches s'extirpèrent de son être, partant dans toutes les directions, et puis plus rien, le néans.............. Non loin de cette salle, un bruit retentit, un bruit connu de tous, un scanner venait de se mettre en marche.

Collége Kaddic:
La prise de son ordinateur dans une main, les yeux fixés sur la prise électrique, Jérémie était là, dans sa chambre, cela faisait une bonne heure que dans son splendide cerveau les ordres se chevauchaient. Il n'arrivait pas à savoir s'il devait rebrancher son PC.
Une main douce et delicate vint se poser sur la main qui tenait la prise et l'aida à la connecter proprement au reseau électrique. L'ordinateur s'alluma de lui-même. Jéremie effectua un tour de tête et vit Yumi. Un grand sourire lui traversait le visage.
Yumi, que Jérémie n'avait pas entendu venir, prit la parole. Son sourire disparu vite, mais le ton resta humoristique :
_ J'ai pris des cours d'informatique ! Ca t'intéresse de voir ?
Jérémie était sortit de sa dépression, et cela, c'était grâce à Yumi. Sans elle, il ne savait même pas s'il serait encore ici, au collège Kadic ! Malgré tout, Jérémie restait seul au fond de lui, et tentait le plus souvent possible d'y rester, il parlait peu, et ses notes en cour avaient chuté vertigineusement. Cela lui avait valu une convocation chez le directeur. Le directeur cherchait aussi à contacter Aelita ou quelque'un de sa famille car elle avait disparu et ne venait plus en cours. Yumi avait calmé le jeu en expliquant que tous recherchaient Aelita, et que c'était la raison pour laquelle Jérémie n'allait pas bien........... Car elle avait disparu....... C'était ce qu'il aurait aimé croire, mais il savait que plus jamais elle ne reviendrai. Pour une fois, il communica avec Yumi d'une facon claire, et sans tristesse apparante, mais plutôt la colere :
_ Aujourd'hui, j'ai décidé de tenter une recherche, si elle n'aboutit à rien, alors, ce soir, on va à l'usine, et on coupe Xana une bonne fois pour toute !
Yumi avait compris, c'était clair, net et précis, elle savait à quel point cela devait etre difficle à Jérémie d'en parler. Même pour elle, Ulrich et Odd, cela relevait d'un immense défi.
_ Okay, alors je vais te laisser seul, je te montrerai mes connaissances plus tard.
Elle savait quelle n'arrivait même pas à la cheville de Jérémie en informatique, mais elle avait pris des cours pour portéger le monde d'une future attaque de Xana si Jérémie n'avait pas pu etre psychologiquement présent. Elle se retourna vers la porte de la chambre du petit génie, puis il lui dit :
_ Merci Yumi, merci pour tout !
Yumi avait su recoller les morceaux qui s'étaient disloqués dans leur groupe. Elle avait même adouci les rancunes qui l'avaient separées de la personne qu'elle aimait le plus au monde, désormais elle en était sûre : Ulrich !
_ De rien, Jérémie, de rien....
Sur ceci, elle ferma la porte direction la cours. Ulrich venait de rejoindre Odd, les résultats des devoirs venaient d'etre donnés et ils se regardaient comme si cela leur importait peu. Odd cherchait désespérement à trouver des blagues digne de lui depuis la disparition de l'être artificiel.
Odd : De toute façon, c'est pas avec un prof qui dit que le truc du bidule sa marche pas que Aelita va revenir !
Ulrich, encore une fois déçu d'une telle replique, se sentit pousser des ailes, sortant d'une porte, Yumi arrivait. Mais Sissi coupa le rêve réel d'Ulrich.
-Qu'est ce que tu veux encore ? T'en a pas assé de nous faire chier à longueur de journée ?
Sissi ne souriait pas, même avant qu'Ulrich ne lui adresse la parole, elle n'avait pas souri, ce qui dirigea Odd :
_ Bizarre, d'habitude, dans les secondes qui suivent ton arrivée, tu nous balances une insulte ou une réflexion, mais là, rien ! Tu as perdu ta langue de vipère, Sissi ?
Elle regarda Urlich droit dans les yeux, puis Odd, et même Yumi, qui venait de rejoindre le groupe :
_ J'aimerai vous présenter mes excuses.... pour ce que je vous ai fait endurer depuis le début de l'année.
Ils se regardèrent tous, hyper choqués par un telle compassion de la part du diable terrestre.
_ Et, pourrait-on savoir qu'est-ce qui nous vaut un tel discours ? venait de placer Yumi, qui depuis l'histoire avec Ulrich ne cessait de la foudroyer du regard.
_ C'est à cause de la disparition de votre amie Aelita, je me sens un peu coupable, je me dit jour et nuit que c'est peut-être à cause de mes mauvaises conduites qu'elle a disparu !
Odd etait attendris par Sissi, il n'en croyait même pas ses oreilles :
_ Euh, bah, euh.... Faut pas non plus t'inventer des histoires..... T'y es pour rien, enfin.....
Ils savaient tous que, à cause d'elle, Ulrich avait par mégarde raconté l'histoire du supercalculateur et ainsi mis la défense national dans une mission de sauvetage du monde, leur but : sauver la terre de Xana, mais ils avaient tué Aelita, et ça, Yumi en tenait personnellement Sissi pour responsable. Ulrich pensait la même chose que Yumi. Il conclut la discussion:
-T'as qu'à croire ce que tu veux ! Ca t'apprendra à jouer au plus fort !
Ils partirent, laissant Sissi seule comme jamais elle ne l'avait eté. Triste, elle baissa la tête.
Odd : -Vous avez vu ? Même avec le retour dans le passé, Sissi pense être coupable !
Yumi : De toute façon, même si elle ne le sait pas, c'est de sa faute tout ce qui nous arrive, alors on va le lui faire comprendre !
Ulrich : Je suis d'accord. Elle se croit coupable ? Même si elle ne le sait pas, c'est le cas ; alors qu'elle se torture intérieurement, ça me fait plaisir.
Ils avaient tous honte de ce qu'ils disaient, ce qu'ils disaient en cet instant n'etait pas plus haut que les pensées noires habituelles de Sissi, mais s'en etait ainsi, au moins, elle les laissait tranquille. Ils partirent vers la sortie, Odd quitta Yumi partant vers l'internat. Ulrich, lui, partait avec Yumi la racompagnant chez elle, la journée de cours était finie.
Yumi pensait fortement que,malgré tout cette histoire l'avait extrêment rapproché d'Ulrich et elle en était heureuse. Yumi et Ulrich évitaient de se trouver tout les deux devant Jérémie, car ils savaient que cela lui ferait penser à Aelita, et ils ne souhaitaient pas le faire souffrir. Une idée noire traversa l'esprit de Yumi :
_ Espérons que Xana ne nous attaquera pas !
Ulrich avait capté :
_ Sans Aelita, on est fichu.........


Il faisait noir, un noir total. Dans une salle du gouvernement, un ordinateur depuis plusieurs jours éteint s'alluma violamment, il fonctionnait comme jamais il n'avait eté forcé à avancer, vite, trop vite pour que son processeur puisse suivre convenablement. Une barre de chargement s'afficha alors à l'écran avançant de facon convenable. Le cent pour cent venait juste d'être atteint, c'est alors que se lança une sauvegarde de grande capacité. Issue de cette sauvegarde, une fenêtre s'ouvrit, dans cette fenêtre des chiffres binaire passaient du vert sombre au vert clair montant vers le haut de l'écran, quelques minutes suffirent pour matérialiser à l'écran ce qui consommait autant de ressource materielle, Aelita !
Son visage sortit de l'arrière plan et se placa au centre de l'écran, elle ouvrit les yeux, comme un nouveau-né et regarda droit devant elle. Rien, elle ne voyait rien, elle ne put s'empêcher de dire :
_ Il y a quelqu'un ?
Elle fit un scan de la machine qui desormais l'hebergeait, et elle put voir qu'aucun microphone ou caméra n'étaient installés. La peur de la solitude l'envahit en un coup, elle ne pouvait se resoudre à vivre seule..... dans le noir le plus total............ et sans ses amis qui devaient certainement la croire perdue.
Un message s'afficha d'un coup devant ses yeux :
"Bonjour, je m'appelle Eleanor, je suis la personne qui contrôlait Trident, et qui, par ma faute, vous a ôté la vie, enfin presque. J'ai découvert ce que vous êtiez réellement juste à temps, et je vous ai sauvegardée sur Trident. Vous allez avoir du mal à interragir avec lui car il est beaucoup moins rapide que le supercalculateur dans lequel vous vivez habituellement, mais j'espère que vous en sortirez un jour ! Le retour dans le passé n'affectera pas Trident car vous vous y trouvez, par contre, moi, je ne serai pas la pour vous aider, je ne me souviendrai meme pas de vous, j'espère ne pas vous avoir fait trop souffrir, vous........et vos amis...... Je suis désolée de mes piètre actions, bonne chance, ange virtuel ! "
Ce message l'avait émue, beaucoup emue. Elle se rendait compte que Trident ne restait ni plus ni moins qu'une femme, qui n'avait pas vraiment su ce qu'elle faisait. Aelita se concentra et émit avec une force grandiose sur tout les canaux de communications qui étaient relié à Trident, elle risquait de se faire repérer mais elle n'avait pas le choix, il fallait que Jéremie la trouve, si il la cherchait encore....... se dit-elle désespérement.
Cela faisait une heure qu'elle était recompilée, et elle n'avait vu passer que quelques minutes, cette machine était vraiment lente !
Un signal arriva à elle, mais elle eut à peine le temps de le réceptionner qu'elle disparut de l'écran. La salle de Trident redevint noire, l'écran de même.

Aelita etait rayonnante de bonheur, elle sentait la chaleur du scanner qui la dévirtualisait, elle allait revoir Jérémie et les autres,quelle joie ! Le bruit du scanner en action diminua et laissa place à la porte, qui d'un coup s'ouvrit, laissant Aelita sans dessus dessous moralement.
Elle n'était pas à l'usine, non, elle était dans une salle qui, de toute évidence était virtuelle, elle ne put s'empêcher de dire :
_ C'est incroyable ! Tout est virtuel et pourtant je possède tout mes sens ici, mais où suis-je ?
Elle posa cette question, espérant une réponse venue de nulle part mais en vain. De part et d'autre de son scanner se trouvaient 4 autres portes ouvertes, devant elle une salle, elle s'y avança, restant sur ses gardes. C'était magnifique, cette salle contenait 4 écrans et un cinquième gigantesque accroché à un mur invisible. Ce qui était magnifique, c'était la représentation du mur, il représentait des milliers d'étoiles qui se déplacaient dans la pièce. C'était merveilleux à voir. Sur chaque écran figuraient une planête. Aelita fit le tour de la table qui soutenait les écrans et put voir une image connue, la Terre.... Aelita se concentra, elle avait une grand capacité à intereagire avec ce lieu, elle était de toute évidence dans un monde contrôlé par une machine surpuissante. Elle ne se souvenait même plus de l'handicap mentale que lui avait infligé Trident. Elle regarda l'écran accrochait au mur, un visage se dessina et une voie se fit entendre :
"Aelita, bonjour, je m'appelle Ivalar, je suis le maître de ces lieux et j'espere qu'ils te plairont... Je suis en ce moment même sur Lyoko pour repousser Xana si elle tentait d'activer une tour en ton absence. Tu dois te poser pleins de questions à mon sujet, ne t'inquiète pas, tu poura tout savoir le moment venu. Tu as accès à une commande, 'Virtual_Lyoko_access AELITA&', utilise-la dès que tu te sentira prête à rentrer chez toi !"
Aelita n'en croyait pas ses oreilles, et surtout ses yeux. Cet être lui était familier. Il lui semblait si beau et si spirituel, il l'avait sauvée de Trident, de même qu'Eleanor l'avait sauvé de la mort, elle devait être vraiment un ange pour être aussi chanceuse, ou alors elle se devait de vivre !
Aelita se concentra, rien, il n'avait rien à faire d'autre ici, alors elle exécuta sans plus tarder la commande que lui avait presenté Ivalar, elle ne put s'empêcher de former un grand sourire sur son visage.

Collège Kaddic :
Jérémie était triste et enragé. Triste, car il n'avait pas retrouvé Aelita ; enragé, car pendant un court instant, il avait recut un message adressé à lui de la part de sa bien-aimée. Il etait en colère. Comment pouvait-on lui faire une telle blague de si mauvais goût, lui envoyer un message avec la signature d'Aelita ? Ce n'etait vraiment pas drôle du tout ! Il n'avait rien trouvé, pas même un petit fichier, rien.... Il se résignat et éteignit l'ordinateur au moyen duquel il avait conversé des nuits entière avec l'amour de sa vie, la seule et unique fille qu'il ai jamais aimé. La tête basse, les pensées ailleurs, il prit tout de même son téléphone et composa le numéro de Yumi :
_ Allo, Yumi? C'est Jérémie........ Euh."
Yumi n'avait pas fermé l'oeil de la soirée, elle attendait ce coup de fil depuis longtemps, elle aurait bien aimé que ce soit pour une bonne nouvelle.
_ Tu n'as rien trouvé, c'est cela ?
Jérémie(plus que jamais déçu): Ouais, c'est ça.... désolé...
_ C'est pas ta faute, Jérémie....... Bon demain, à la première heure, on va débrancher Xana, okay ?
_ Okay...
Il avait raccroché juste après ce dernier mot. Il se dirigea vers son lit, les photos de lui et Aelita dans la main, il les regarda toute la nuit, le coeur serré et endoloris.

Ulrich et Odd avaient été mis au courant par Yumi tard, hier soir. Jérémie venait d'arriver à l'usine, c'était la première fois qu'il était en retard.
Ils se trouvaient tous sur le pont tant de fois emprunté, desormais route de sepulture. Ils marchèrent dans le silence vers l'entrée.
Jérémie arrêta l'ascenseur.
Ulrich (surpris) : Pourquoi tu fais ça ?
_ Je veux être sur qu'elle n'est plus là..... Je vais vous demander un service...... Je vais vous envoyer sur Lyoko, et vous allez la chercher !
Ses yeux ne laissaient pas beaucoup de choix à ses amis, ils ne purent résister et acceptèrent sans protester.
Jéremie les virtualisa en peu de temps dans le territoire désert. Aelita y passait beaucoup de temps, se dit-il, alors peut-être y etait-elle enfermée par un gardien ou une autre atrocité de Xana.
Mais il ne se faisait pas d'illusion, il l'avait vue comme tous .... Elle était morte...... Un point, c'est tout !
Mais son coeur le forcait à vérifier une dernière fois.
Yumi regardait Odd et Ulrich, ils semblaient blasés :
_ Les gars, je sais que ça vous enchante pas, mais après tout, on peut chercher.
Ulrich ne dit rien et regarda partout autour de lui, comme il le faisait depuis maintenant une heure.
Odd :-Ya rien ici, faudrait changer de territoire !
Jérémie les écoutait mais ne disait rien. Tout d'un coup, un point s'afficha sur son écran, il ne put s'empêcher de l'appeler, mais fut déçu de la reponse de retour :
_ Aelita, c'est toi ?
_ Non, désolé, Jérémie, je ne suis pas Aelita.
_ Mais qui êtes-vous alors ?
_ Je m'appelle Ivalar et je suis votre ami.
Jéremie ne savait pas quoi penser de cette rencontre, il décida d'envoyer enquêter ses trois amis.

Quelques minutes plus tard, Ulrich et Odd tenaient en joue l'inconnu et Yumi, elle, s'apprêta à poser une question, mais une situation imprévue s'annonca. Une silhouette se formait au fur et à mesure qu'une multitude de points se rapprochaient les uns des autres, formant un objet 3D filiaire, les quatres flèches de virtualisation lui appliquèrent une texture, puis la nouvelle virtualisation tomba à terre, créant une vague de sourires.
Jérémie, Odd, Yumi et Ulrich(à l'hunanime): AELITA!!!!

Comme d'habitdude, Aelita était tombée sur les fesses, et se releva doucement, elle regarda Ivalar, il était grand et mysterieux, puis elle se tourna vers ses amis et sauta dans leurs bras. Elle dit tout en souriant:
_ Mince, il me manque le sens du toucher, c'est plutôt embêtant pour des retrouvailles.
C'était bien elle, sa voix, son visage, sa silhouette, Jérémie en était sûr et ne perdit pas une seconde :
_ Aelita, je veux te devirtualiser, allez tous à la tour dans la forêt.
Aelita se retourna vers Ivalar, derrière son visage sans bouche se devinait une profonde joie, il était heureux, son enfant était heureux.... Il fit un hochement de tête approbateur pour cette idée.
_ Aelita, allez vite, on y va !
Ils prirent une tour de passage, et se retourvèrent tous dans la tour de devirtualisation. Ivalar regarda le groupe qui trépidait d'impatience à l'idée de voir leur amie en dehors du virtuel :
_ Aelita, je garde Lyoko pendant ton absence. Rassure-toi, je ne suis pas seul, Xana n'a qu'à bien se tenir.
Aelita, à son tour, fit un hochement de tête.

Usine, salle des scanners :
Aelita sortit en premier, suivie de Odd et Ulrich, pendant que Yumi se devirtualisait ils se serrèrent les uns contre les autres, ils étaient heureux, quel jour merveilleux ! Yumi sortit à son tour du scanner, et Aelita quitta les bras de ses amis pour en rejoindre d'autre, elle aimait Yumi comme si c'etait sa soeur, yumi lui expliquait tout, et la rassurait tout le temps des difficultés du monde réel.
C'est alors que l'ascenseur s'ouvrit, et la porte en même temps. Jérémie venait d'arriver, il avait trouvé la descente interminable mais désormais, il était là, en face d'elle, à quelques mètre prêts. Aelita tourna la tête, son sourire éclaira le coeur de Jérémie et ils ne purent s'empêcher de se jetter des les bras l'un de l'autre. Ils restèrent ainsi deux bonnes minutes. Le couple pleurait de joie et, sous l'effet des sentiments, ils s'étaient retrouvés tout les deux à terre sur les genoux. Yumi prit la main d'Ulrich, et Odd, quand à lui, se demandait comment il avait fait pour survivre sans blagues :
_ Eh ! C'est quand que moi on me trouve une chérie, parce que je me sens seul, par moment !
Ulrich :T'inquiète, on va s'en charger dès aujourd'hui !
Yumi : Moi, je vote pour Sissi !
Odd :Ah ? baah... Non ! Autre choix ?
Ulrich : Je sais pas, on verra !
Jérémie et Aelita venaient de se relever. Ils se serrèrent les mains, et regardèrent les autres.
Aelita : Vous pouvez retourner sur Lyoko, voir Ivalar ; moi, je reste ici !
Jérémie(qui ne savait pas comment se concentrer) : Euh... Euh... ouais, bonne idée ! ...Moi, je peux pas te laisser aller sur Lyoko, c'est fini de jouer à Miss Bond Girl !
Aelita(le regardant bizarrement): C'est qui, Miss Bond Girl ?
Ils éclatèrent de rire, puis repartirent à leur tâches respectives.
Ivalar les attendait dehors prêts de la tour, mais il n'était pas seul. Un être lui ressemblant se tenait à coté de lui, il était un peu plus petit, environ 2m et il n'était pas habillé pareil que son confrère.
Yumi demanda :
_ Euh, bon ! On pourrait savoir qui vous êtes, maintenant ?
Ivalar regarda son double, et regarda de nouveau vers le groupe.
_ Je m'appelle Ivalar, grand créateur du plus grand réseau de protection des vies à travers la galaxie. Je suis le concepteur de 4 grand supercalculateurs qui ont pour but de sauvegarder la vie et l'humanitée de différentes race extraterrestres, vous en faites partie.
Odd plus que douteux : Ah, ouais, et Xana, c'est notre ange gardien ! Ah, bah, on est pas mal barré avec un taré pareil ! Faudra faire mieux la prochaine fois !
Ivalar baissa la tête, comme s'il était conscient de cette évidence :
_ Xana a buggé et c'est la seule sur les 4 qui ait fait cela. Mon ami va vous expliquer pourquoi.
L'autre s'avanca :
_ Je m'appelle Valh, je suis une représentation graphique du supercalculateur qui héberge Lyoko, et donc vous aussi, par la même occasion.
Les 3 heros se regardèrent choqués, et interloqués.
Urlich : Mais, Ivalar, alors vous êtes la vue graphique de quoi ?
Ivalar :-J'ai été créé par une race d'extraterrestre qui allait disparaître, détruit par leur technologie. Ils me créèrent pour sauver le plus d'autre monde possible, qui soient composés par des êtres intelligents. Je suis un hypercalculateur, et j'ai crée tout cela, c'est à cause de moi si Xana est mauvaise, j'en suis desolé.
Yumi était emue, une histoire triste comme celle-ci se devait d'être connue.
_ Vous avez un moyen de remettre Xana sur la bonne voie ?
Vahl prit la parole :
_ Nous n'avons pas encore trouvés.
Ulrich(qui, lui, avait suivi la discussion): On ne sait toujours pas pourquoi Xana a buggé ?
Vahl : Elle a été rendue jalouse, jalouse de la dernière création d'Ivalar....... AELITA...... Aelita etait intelligente, belle et surtout elle connaissait l'amour, et cela aucune autre machine ne peut le connaître, ou ne le connaît encore.
Yumi était facinée, avec quelque cour de programmation à son actif, elle se demandait comment tout ce qu'ils vivaient ensemble depuis bientôt plus de deux ans était possible.
_ Pourquoi Xana est elle si calme, en ce moment ?
Ivalar et Vahl ne répondirent pas, mais Ivalar s'avanca d'avantage.
_ Nous allons devoir vous laisser, j'espère qu'on se reverra un jour, mais le devoir m'appelle sur un des autres supercalculateurs, Vahl va redevenir invisible pour éviter de se faire piéger par Xana et vous vous allez pouvoir retourner sur Terre.
Ivalar et Vahl disparurent en milliers de sphères blanches luminescentes. Yumi, Odd et Ulrich furent devirtualisés.

Yumi(dans la salle des scanners) : Je propose de laisser nos deux tourtereaux seuls, ce soir !
Odd : Je peux même pas les espionner ?
Ulrich : Non !
Yumi : Interdiction totale !!!
Odd : Ahlala ! Même pas drôle !
Ils quittèrent l'usine, chantonant une chanson qui les fit rire.

Dans la salle d'au-dessus, Jérémie était assis sur le siège devant l'écran, beaucoup de questions se posaient à lui, mais il ne voulait en poser aucune, il voulait vivre le moment présent à 100%.
Aelita placa un CD dans le lecteur, puis en quelques touches, laissa echapper une musique romantique plus qu'envoûtante. Jérémie, rouge comme jamais, ne savait pas où se mettre, Aelita le leva de son siège où il se cachait, et il se laissa guider par l'être le plus cher pour lui au monde. Aelita le regardait dans les yeux, et Jéremie se laissa séduire par son sourire ravageur. Ils dansèrent toute la journée, puis rentrèrent chez eux, le soir, Jérémie cherchait déjà une idée d'excuse sur sa non-présence au collège aujourd'hui et aussi sur la réapparition d'Aelita. Il allait y trouver une solution, mais son esprit était ailleurs, dans les étoiles là-haut, il cherchait....... Puis son coeur pris le dessus, et c'est le visage d'Aelita qui prit ses pensées en otage.

Aelita était rentrée et avait couru direct dans la chambre de Yumi. La fenêtre était ouverte et les vents faisaient souffler les rideaux. Aelita n'était pas dupe, Ulrich venait de passer inconnito par la fenêtre.
(Tout en rigolant): Tu croyais que je n'allais pas le voir ?
Yumi(faisant la prise au dépourvue) : Eh, tu parles de quoi ?
Puis elles rigolèrent ensemble. Yumi éteignit la lumière. Il était l'heure de dormir.
Dans le noir, la voix d'Aelita se fit entendre :
_ Yumi, tu dors ?
_ Non !
_ Euh, voilà, j'ai une question à te poser ?
_ Vas-y !
_ Pourquoi est-ce que je dois porter ces sous-vêtements bizarre ?
Yumi(qui ne s'attendait pas à la question taboue): Euh, bah, euh... Oula ! Là, je suis mal barrée, moi ! Bon, tu vas bien m'écouter. Demain, tu sauras tout sur tout, alors tu écoutes bien, okay ?
Yumi prit la nuit entière pour expliquer tout ce qui concernait l'adolescence à Aelita, rien l'avait choquée, Yumi y avait été en douceur, et avait tout dit, euh, oui, tout.
Aelita : Compliqué, tout ça !
Yumi : N'oublie pas une chose importante, l'amour ! Tu dois le ressentir envers une personne non pas pour son physique, mais par ton coeur !
Aelita avait compris. De toute façon, elle n'aimait qu'une personne..... et une seule......


FIN

Message 03 Nov 2007, 17:52

a pleurer! c'est tellment émouvant!!!

Neutraliseur de Tarentules

Messages: 1124

Inscription: 07 Sep 2005, 12:39

Localisation: Quelque part au plus profond de mon âme où vous pouvez pas me trouver

Message 08 Nov 2007, 20:00

Vraiment extra cette fic... c'est emouvant, triste, joyeux et tout... Et pis, c'est surper bien ecrit...
Aucune critique... tricheur ;)

Retourner vers Le pourquoi du comment

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com