Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Ici, imaginez les situations les plus originales possibles ! Nouvelles attaques, nouveaux personnages, nouvelles stratégies... Soyez inventif !

Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Sep 2009, 01:00

Code Tanit Saison 02 - le combat continue

CODE TANIT SAISON 2 ... LE COMBAT CONTINUE

Auteur : Julien Dupont.
D'après une idée originale de Julien Dupont.
Code Tanit est un crossover d'univers mettant en scène les personnages de la série code Lyoko ainsi que ceux des histoires de Julien Dupont que son : OTG , Maeva , Night Hunter Blide et Schlappman.
---
Avant de commencer la saison 2 de Code Tanit je vous propose de découvrir le résumé officielle de la saison 1.
Pour ceux qui aurait la flemme ou pas le courage de lire la première saison ( est il y en as ) je vous est préparer un résumé non exhaustif de se qui c'est passé durant cette dernière.
---
Dans ce résumé vous trouverez tous les points essentiel qui vous permettrons de ne pas être perdu dans la lecture de cette deuxième saison.
---
Les lieux - les personnages seront dans une couleur différente que celle du texte,ainsi vous pourrez noter les points importants du récit qu'il faudra retenir.
---
Pour commencer vous devez savoir que la saison 1 de code Tanit se sépare en 35 chapitres, a l'intérieur de ces chapitres vous trouvez 4 histoires différente qui raconte la vie de personnages qui sont tous de près ou de loin lier a code Lyoko , ce résumé sera donc découper en quatre partie bien distinctes.
---
En vérité il existe une cinquième histoire mais celle ne se compose que de 3 chapitres et elle très disperse durant la saison et plus sieur éléments qui lui sont propre se retrouve éparpillé dans les autres chapitres.
---
Ces quatre histoires se déroule en parallèle mais ces dernières on une trame temporel décalé,certaine histoire se passe parfois des semaines des mois voir 1 ans avant les événement principaux ce qui rend le récit difficile a aborder mais vu le coté enquête policière que j'ai voulu lui donner j'ai dut aussi composé avec ça et ceux qui on lut la saison 1 avec son dénouement final savent de quoi je parle (^_^)
---
Le traitement de l'histoire et également assez sombre (n'en déplaise a certains) je fais une part assez importante a la psychologie des personnages et a leur état d' âmes, même si j'ai eut tendance a développer celle ci au détriment de l'actions.
---
Le manque d'actions à et je l'avoue moi même rendu cette première saison assez chiante comme la mort (Mea Culpa de l'auteur) mais ceci était nécessaire pour la suite des évènements.
---
les quatre histoires parallèle sont les suivantes :

les Lyoko-guerriers : cette histoire narre les déboires des Lyoko guerriers après l'enlèvement de Aelita.

Maeva : cette histoire narre les déboires d'une jeune fille amnésique.

Les militaires : cette histoire narre les aventures de deux agent secret qui enquêtent sur les agissements de Xana a travers le monde.

Tanit : cette histoire raconte la vie d'une intelligence artificiel crée par Anthea Hopper.

L'obscur : c'est l'histoire des serviteur de L'obscur donc personne ne sait rien...

Voici pour vous les résumé de ces 5 histoires qui maintenant n'en font plus qu'une.....


Image

CODE TANIT SAISON 01

Trois mois se sont écoulés depuis que Xana a été vaincus, trois mois maintenant que nos héros ont retrouvé une vie normal enfin presque normal.
Depuis que le super-calculateur est éteint tous les Ex-Lyoko-guerriers sont retombés dans une monotonie sans noms,si certains essaie de vivre une adolescence normal comme Odd d'autre essaie d'être au clair avec leurs sentiments respectif notamment Ulrich et Yumi qui sont a deux doigt de se déclaré l'un a l'autre.
De son coté Jeremie et toujours aussi absorbé par ces études et ces inventions a telle point qu'il délaisse quelque peu Aelita ce qui n'arrange pas l'humeur de la jeune fille.

Depuis que sont père est mort Aelita a sombrer dans une sorte de déprime avec la disparition de Lyoko la jeune fille a perdu le dernier liens qu'elle avait avec son passé du coup même si elle tente de le cacher sa peine la mine de l'intérieur.
Aelita souffre est personne ne semble sans rendre compte sauf peut-être Odd et Jeremie qui ne sont pas aussi insensible qu'on voudrais le croire a la souffrance de la jeune fille
Ne pouvant laisser Aelita dépérir comme ça Jeremie prit alors une décision lourde de conséquences pour l'avenir en effet le jeune garçon décida en secret de rallumer le super-calculateur pour Aelita.


a suivre plus tard la suite du resumé d'ici le 7 septembre
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Jeune Lyokophile

Messages: 159

Inscription: 30 Oct 2008, 14:22

Message 10 Sep 2009, 18:34

J'éspere que tu mettra asser vite ton resumé car j'aime et dés que j'aurais un peu de temps je lirais la saison entiere et sinon bon courage pour la saison 2
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Oct 2009, 22:00

chapitres 36 saison 02

C'est partit pour la saison 02 et pour feter ça je vous offre pas moins de deux chapitres d'un seul coup

Image

Chapitre 36 - Saison 02 - Le suicide de Maeva

---------------------------------------------- Première partie ----------------------------------------------

Hôtel Luxor - 12 octobre 2005- 20 h 13

- MAEVA !!! REPOND MOI .....................................................................................................

..... Mais aucune voix ne se fit entendre. Le docteur réitéra encore son appel, mais celui resta désespérément sans réponse. Plus les minutes passèrent et plus l'angoise se faisait présente. Le docteur tournait frénétiquement la poignée de la porte sans parvenir a l'ouvrir, étant donné que celle ci était fermer de l'intérieur.

- Maeva ouvre moi tous de suite cette porte !! ordonna le docteur en haussant la voix.

Mais la encore cet ordre se perdit dans le vide, car aucune réponse ne fut formuler en retour a cette injonction. De plus en plus le docteur était envahi par l'inquiétude, au fond de lui ce dernier commençait a redouter le pire.
En début de soirée le docteur était descendu a la réception de l'hôtel pour appeler son ami le docteur sorbier. Il voulait prévenir son ami que lui et Maeva étaient bien arriver en France, mais qu'ils avaient eut un petit retard. Le temps de passer cette communication téléphonique, le docteur avait laisser Maeva seule dans sa chambre. Et cela fut peut être sa plus grave erreur.

Depuis qu'ils étaient revenu de cette usine, Maeva n'avait presque plus prononcer un seul mot. La découverte qu'elle venait de faire sur sa véritable identité avait stupéfait la jeune fille. Jamais elle n'aurait penser trouver aussi vite les réponses a ces questions, et malheureusement pour elle ce qu'elle avait découvert était loin d'être ce qu'elle espérait.
La découverte de sa véritable identité l'avait profondément perturbé ,a un tel point que le docteur fut presque obliger de la transporter en dehors de ce laboratoire. Faut dire que Maeva avait beaucoup du mal a encaisser la vérité, et il en fut de même pour le docteur. Le brave homme était lui aussi rester sur le carreau devant une telle révélations.

Dire que pendant des mois, il avait traité Maeva comme étant une jeune fille ordinaire. Une simple jeune fille amnésique qui c'était révéler être doté de pouvoir et de faculté hors du commun . Même si les faits étrange c'était succéder autour de Maeva, le docteur avait toujours voulu la considéré comme un être humains.
Mais au même titre que la jeune fille, le docteur était loin de ce douter de qu'elle nature était le secret des origines de Maeva. Même dans ces rêves les plus fou, il n'aurait jamais put imaginer une seule seconde qui était vraiment Maeva. Ou plutôt ce qu'elle était vraiment ...

Ah bien la regarder Maeva avait l'air d'une jeune fille ordinaire, mise a part sa pigmentation très particulière rien ne laissait deviner sa nature exact . Mais depuis que Maeva avait connecté son esprit à cette machine, sa mémoire lui était revenu.
Elle avait pour son plus grand malheur découvert la nature même de ces origines. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était assez inattendue comme découverte.

Personne n'aurait jamais deviner que cette jeune fille était en faite la ré-incarnation d'une intelligence artificiel . Une IA connu sous le noms de Xana.
Car en vérité Maeva était en faite un Cyborg . Un être créer de tous pièce dans un laboratoire secret a partir du code génétique de Aelita Hopper, un clone qui avait été modifier pour devenir un être cybernétique.
Une machine humaine capable de se connecter a n'importe quelle terminal informatique, un réceptacle biomécanique conçu dans le but d'accueillir la conscience d'un être virtuel nommée Tanit.

Accueillir l'esprit de cette "Tanit", voila pourquoi le projet NX 4321' fut créer. Mais des circonstances particulière firent qu'une entité nommé Xana téléchargea sa conscience a l' intérieur du prototype. Xana c'était emparé du projet NX 4321 dans le but de se soustraire a une mort programmé.
Mais la possession ne fut pas complète, une partie de la programmation de Xana fut altéré lors du transfert. Il en résultata une erreur de transfert, se qui entraîna une réaction imprévisible au sein du prototype.

Le clone était relier au super-calculateur du laboratoire secret de Brayton Wood's,ce dernier était alors passé sous le contrôle de Xana. Mais le virus Tsunami avait causé une défaillance de la machine, une erreur système qui se répercuta aussitôt sur le projet NX 4321'. Celui ci était devenu instable, il se mit a tous détruire dans le laboratoire tuant au passage tous les scientifiques qui y travaillaient.
Il aurait sûrement continuer son oeuvre destructrice, si une certaine Miss Aka n'y avait pas mit un frein . Avant de se faire tuer par NX 4321', cette femme avait lancer le processus d'auto-destruction du laboratoire afin de détruire cette "chose".

Mais NX 4321' avait réussi a s'extraire lui même du laboratoire avant que celui ci ne soit détruit par une explosion. Mais la connections fut coupé entre NX 4321' est le super-calculateur quand celui si fut définitivement détruit.
Cette interruption entraîna une panne du micro-processeur dans le cerveau du prototype. Il provoqua alors sa mise en sommeil en plutôt son inactivité ,celui ci fut automatique pris en charge par le cerveau biologique du clone ... ainsi naquit Maeva. En vérité si Maeva n'était pas devenu amnésique ce jour la, aujourd'hui elle se ferait appelé Xana.

---
XANA ... l'intelligence artificiel.
---
XANA ... l'être le plus puissant de tous les temps.
---
XANA ... le démon qui avait tuer de sans froid des gens innocents.
---

XANA le démon ... c'est bien ce dernier point qui inquiétait le plus le docteur. Le brave homme avait laisser Maeva toute seule dans sa chambre, il se dit alors qu'il avait commis un impair.
Le choc de cette révélation avait été si terrible pour la jeune fille que cela n'augurait rien de bon pour la suite . Maintenant que Maeva connaissait la vérité a son sujet, qu'est ce que cette dernière allait elle bien pouvoir faire ? Elle qui n'était pas humaine avait elle sa place dans ce monde ou dans l'autre ?

De nouvelles questions auxquelles il fallait trouver des réponses, et vite même car le temps pressait. Depuis son retour de l'acceuil une chose inquiétait le docteur, quand celui ci était revenu dans sa chambre il avait constaté que celle ci avait été fouillé. Il avait retrouvé le contenu de sa valise étalé sur son lit, quelqu'un c'était introduit dans sa chambre pour la cambrioler. Mais outre le faite de s'être fait voler ce qui l'interpella le plus,c'est qu'on avait fouillé en particulier sa trousse a pharmacie.
Tous le contenu était éparpillé, au premier coup d'oeil le docteur vit que certains médicaments avaient disparu. Ce choix si méticuleux avait grandement interpeller le docteur. Une seule personne avait put rentrer en sont absence, une personne capable de forcer les serrures électronique sans difficulté, une personne qui savait ce qui se trouvait dans sa valise car rein d'autre ne fut toucher. De toute évidence la personne qui avait fouillé sa valise convoitait quelque chose de précis, c'est alors qu'une terrible intuition avait traverser l'esprit du docteur. Se pouvait il que cette personne soit Maeva ? Si c'était le cas il fallait s'attendre a la pire des catastrophe.

Sans plus attendre , le docteur c'était précipité dans la chambre de Maeva. Pour une raison bien précise Maeva et le docteur faisait chambre a part. Cela pouvait paraître bizarre, mais le docteur en avait décider ainsi.
Selon lui un adulte n'avait rein a faire dans la chambre d'une jeune fille, et le docteur voulait respecter l' intimité de la jeune fille. Mais cette mesure allait l'empêcher de garder un oeil sur sa patiente,ce qui finalement c'était révélé être une erreur de plus.

Aussitôt le docteur c'était précipité vers la chambre de la jeune fille pour prendre de ces nouvelle. Mais la porte de cette dernière était fermé de l'intérieur, sur le coup le docteur se douta bien que Maeva n'était pas partit sinon il aurait du la croisé dans le couloir de l'hotel. Convaincu que la jeune fille était dans sa chambre ,le docteur se mit a tambouriner a sa porte mais personne ne lui répondit.

En l' absence de réponse,le docteur se mit a entrevoir le pire, pour lui Maeva avait l'intuition de commettre un acte irréparable. Sous le coup de la panique le docteur fut a deux doigt de défoncer la porte.C'est a se moment la que l'un des garçon d'étage attiré par le remue ménage arriva. Celui ci demanda au docteur se qui se passait. C'est avec un français haché par la panique que le docteur fit comprendre a son interlocuteur qu'il se passait une chose anormal dans la chambre 432 et qui lui fallait de toute urgence ouvrir cette porte.
Sans perdre un instant le garçon d'étage pris son passe partout magnétique, il ouvrit la serrure et débloqua la porte. Aussitôt le docteur entra en catimini dans la pièce et vit que celle ci était vide.

- Maeva ou est tu ? cria le docteur paniqué.

Le docteur regarda a droite et a gauche, mais personne n'occupait la pièce. Apparemment Maeva était sortit, c'est a cet instant le docteur remarqua alors de la lumière en contre bas de la porte de la salle de bain.

- La salle de bain !! Oh non, fit le docteur.

Le docteur alla vers la fameuse porte ,il en saisit la poignée mais il fut parcouru par un bref moment d hésitation. Il ne savait pas pourquoi, mais il s'attendait a trouver quelque chose de terrible derrière cette porte close.
Cette hésitation ne dura qu'une seconde, il tourna la poigne et la porte s'ouvrit. Le docteur rentra dans la petite salle exigu c'est alors qu'il écarquilla les yeux devant le spectacle qu'il avait sous les yeux.
Allongé de tous son être, le corp de Maeva gisait sur le sol, les yeux fermé et tirant une mine affreuse. A coté d'elle l'eau coulait flot dans le lavabo.

- MAEVA NOOOOOOOOON cria le docteur.

Le docteur se précipita vers elle, il se mit a genou et passa délicatement sa main derrière sa tête pour soulever légèrement le buste de cette dernière. Les yeux fermés et la tête ballante Maeva n'avait plus aucune réaction, elle ne donnait plus un seule signe de vie

- Maeva réveille toi, lui fit le docteur.

Le docteur pris son pouls pour s' assurer que ... celui ci était faible. Par chance la jeune fille était vivante, mais sa respiration était devenu difficile. Le docteur cru alors que cette dernière faisait a nouveau une attaque respiratoire, mais il n'en était rien. Le docteur lui donna de petites tapes sur les joues pour la faire réagir, mais ce fut sans effet. C'est alors que d'un seul coup un petit flacons s'échappa de la mains droite de Maeva, il roula sur le coté pour heurté le rebord de la baignoire.
Sans lâcher Maeva le docteur ramassa le flacon, qu'il reconnu tous de suite. Celui-ci faisait part de sa pharmacie privé, le docteur compris sans tarder ce que venait de ce passer. Mais il ne put s' empêcher de lancer a la jeune fille une réplique déséspére.

- Maeva !! mais qu'est ce que tu as fait ? lui demanda le docteur.....



---------------------------------------------- Deuxième partie ---------------------------------------------

Service des urgences de l' hôpital George Pompidou - 12 octobre 2005- 20 h 58

- Qu'est ce que nous avons ?
- Tentative de suicide par ingestion de médicament.
- Vous lui avez fait un lavement d' estomac.
- C'est fait
- Nous avons lui avons injecter un stimulant
- Parfait comment va le coeur ?
- Il bat normalement 70 pulsion minute
- Surveiller ci
- Bien
- On va la mettre au soin intensif au quatrième étage.

Les médecins étaient tous affairé autour du brancard qui venait d' amener Maeva a l'hôpital. Ces derniers lui procurant des soins intensif pour la sauver. Par chance ils réussirent a la sauver.
La tentative de suicide de Maeva avait fini par avorter, et ceci grâce a une réaction rapide de la part du docteur Robinson. Celui avait réussi a faire vomir Maeva dans la baignoire ce qui avait pu chassé une bonne partie du poisson que cette dernière avait ingurgiter. Mais la jeune fille n'était pas tirer d'affaires pour autant, devant la gravité de la situation il avait fallu faire appel aux urgences.
L'ambulance avait mis moins de 15 minutes pour arriver,heureusement pour Maeva le docteur avait put lui prodiguer les premiers soins. Quand les secours arrivèrent le docteur leur fit savoir qu'il était médecin attitrée de cette jeune fille. il pria donc les ambulancier de la laisser l'accompagné.
Durant tous le rejet le docteur ne cessa de tenir la mains de Maeva, alors que cette dernière était encore dans un état d' inconscience. A sa façons le docteur espérait lui fait part de sa présence.

Sa mains dans sa mains, lui assit et elle allonger sous perfusion. Le docteur ne cessa de parler a Maeva,il demanda a cette dernière de s'accrocher ... de tenir bon. Le bip l' appareil cardiaque résonnait de paire avec la sirène de l' ambulance qui les transportaient a l'hôpital.
Pour le docteur sa présence était indispensable auprès de Maeva. Voir cette jeune fille sur brancard ne lui fit remonter alors la souvenir de sa propre tragédie, quand se fille était tomber dans le coma suite a son accident de la route.

A l'époque il n'était pas la pour la soutenir, et ça le docteur avait toujours culpabilisé pour ça. Ne pas être présent auprès des être qui vous son proche et parfois un crime pire que tous.
Mais le docteur n'avait pas le moyen de revenir en arrière et réparer ces fautes, car le passé appartient au passé. Pour ne plus vivre dans la culpabilité, on as alors le devoir de ne répéter les mêmes erreurs. Et c'est dans cette optique qu'aujourd'hui il voulait être la pour Maeva , pour elle .... pour cette jeune fille qui avait sut remplacer dans son coeur sa fille mais qui ne l'avait pas chasser pour autant.....

- Teins bon Maeva, ne me quitte pas, fit le docteur.

A ces paroles la jeune fille sourçilla légèrement des paupières. Ce fut léger, mais cela avait suffit a redonner espoir au docteur. cette réaction prouva que la jeune fille était parvenu a entendre les suppliques du docteur, peu être que tous n'était pas perdu et ça le docteur voulu y croire. Bien qu'étant athée par nature, le docteur s'en remit a une entité divine. Il priât alors cette dernière d'aider sa petite protégée... (1)

- Je vous en pris aider Maeva fit le docteur.

A leurs arrivé aux urgences de hôpital Pompidou, la jeune fille fut rapidement prise en charge par les médecins du centre hospitalier. Il emmenèrent le brancard de la jeune file dans la section des urgences, derrière eux le docteur les suivait a vive allure. Passer un certains seuil le docteur ne put les accompagner, il se contenta de rester devant la porte du bloc opératoire ou les médecins devait opérer.
Ces deniers se mirent donc a pied d'oeuvre mais grace aux indications que leur avait donner le docteur Robinson il surent quoi surveiller. Dans l' ambulance le docteur avait répertorier les problèmes respiratoire de Maeva, il avait aussi donner le groupe sanguin de la jeune fille et la nature du médicament que cette dernière avait ingurgiter.
Désormais le sort de la jeune file était entre les mains des médecins français,le docteur n'avait plus qu'attendre la fin de l'opérations.

Maintenant le docteur était dans la salle attente assis sur un canapé orange. Les coudes poser sur les genoux, le dos voûté il se passait les mains sur le visage puis il joint ces dernières avant de les posé devant sa bouche.
A cette instant le docteur Robinson ne savait pas quoi faire, il était partager par l' anxiété et l'espoir. Il se disait que Maeva allait survivre , il ne pouvait pas en être autrement. Grâce ces pouvoirs la jeune fille disposait d'une capacité de guérison hors du commun, il ne pouvait le nier. Mais ce qui inquiétait le plus le docteur ce n'était pas le fait que le corp de Maeva puisse guérir rapidement, il était inquiet de savoir ce qui en était au sujet des blessures de son âme.

Maeva avait voulu se donner la mort, le docteur ne pouvait pas ignorer ce fait. Pour que la jeune file eusse recourt a un telle procédé, c'était bien que tous envie de vivre avait disparu chez elle , et d' ailleurs qui pourrait l'en blâmer.
Découvrir qu'elle n'était pas un être humain, mais juste un produit de la science aurait de quoi déboussoler n' importe qui. Sa situation était plutôt difficile a assumer,mais en découvrant les actes criminel qu'elle avait commis par le passé, cela n'avait rien arranger a sa situation . Non contente de ma pas être humaine, Maeva avait découvert qu'elle était en faite un véritable monstre.

- Maeva serait donc un monstre, se dit le docteur.

Cette idée le docteur ne pouvait pas la chasser de son esprit, Maeva était elle vraiment un monstre ? Sur la forme elle était humaine par son corp, mais programme par son origine,difficile d'être un clone et une entité informatique en même temps.
Bien sur Maeva se savait différente des autres, mais pas a se point la. Il aurait mieux fallu que Maeva demeure dans l'ignorance, cela aurait été profitable pour elle. Mais le mal était fait ,la jeune fille avait découvert sa véritable nature et son identité. Maintenant quelle se savait vraiment différente des autres, comment allait elle aborder la vie et surtout le futur ?

Plus que jamais la place de Maeva dans se monde était sujet a toute les spéculations. Elle allait guérir,c'était sur. Mais si le désir de vivre n'était plus la, a quoi bon.
A peine remit de son empoisonnent, n'allait elle recommencer a vouloir se suicider ?
Dans le fond Maeva avait peut être choisi cette solution pour mettre fin a ces tourments. D'ailleurs la question de se geste avait interpeller le docteur, était ce vraiment le faite de savoir qui elle était ou plutôt la peur qui avait motivé son geste ?

- Pourquoi Maeva ? Pourquoi se demanda le docteur.

Le docteur n'avait pas les idées très claire tous était arriver si précipitamment que il lui faudrait du recul pour analyser tous ça. Pourtant le docteur se disait que plus que jamais Maeva avait besoin de son aide. Son soutien allait lui être capital et peut importe ce qu'elle avait été. Aider Maeva ou l' abandonner ,voila le choix qui se posait au docteur . Maeva pourrait refuser qu'on l'aide, mais le choix d'aider son prochains n' appartient qu'a celui qui l' exprime.

Et aujourd'hui le seul désir du docteur était d'aider Maeva a trouver sa voie et plus encore la joie de vivre, ce qui ne serait sûrement pas facile et pourtant ... et Pourtant le docteur avait noter un détail anodin, une raison que lui laissait entrevoir une lueur d'espoir pour la jeune fille ,peut être que dans le fond Maeva ne voulait pas mourir et que au contraire elle voulait vivre......

- Docteur Robinson fit une voix.

La simple évocation de son noms suffit a sortir le docteur de son état de réflexion, c'est alors que devant lui un homme en blouse blanche fit son apparitions. Le docteur le reconnut tous de suite, car il s'agissait du médecin qui avait pris en charge Maeva alors de son arrivé a l'hôpital. Aussitôt le docteur se releva pour lui demander des nouvelles de Maeva.

- Comment va telle demanda le docteur.
- Elle est hors de danger lui répondit le médecin.

Cette heureuse nouvelle rassura le docteur qui sentis a cette instant qu'on lui enlevait un gros poids de la conscience.le médecin qui venait de lui apporter cette bonne nouvelle,s'appelait en faite Francise Pichard (2) Le docteur Pichard était un homme de grand taille et mince comme un javelot, il portait une barbe noire ce qui était assez anormal dans un milieux hospitalier, mais comme ce dernier venait de sauver la vie de Maeva le docteur n'allait pas lui faire la remarque.

Le docteur Pichard expliqua alors au docteur Robinson que celui ci avait eut de bon réflexe. D'après le médecin, le docteur Robinson avait agit de façon professionnelle. Si celui ci ne lui avait pas prodiguer le premiers secours a temps, il était claire que la jeune fille aurait succomber a son empoisonnent, bien que cela ne soit pas sur vu la nature du médicament avaler par cette dernière.

- Elle vraiment eut de la chance fit le docteur Pichard.
- Oui plutôt, et maintenant qu'allez vous faire d'elle ? demanda le docteur Robinson.
- Nous l'avons emmener dans une chambre au quatrième étage pour lui permettre de se reposer.

Le docteur Pichard expliqua qu'il avait mit la jeune fille en observation dans une chambre a part. Il précisa notamment que cette dernière était sous le controle d'appareils de surveillance se qui dispensait le faite quelle soit mit sous la surveillance d'une infirmière.
Cette nouvelle ne rassura nullement le docteur Robinson. Le faite que Maeva soit connecter a plein d'appareils électronique n'était pas forcément une bonne chose. surtout quand on savait de quoi Maeva était capable de faire avec des machine très sophistiqué.

Par mesure de sécurité le docteur Robinson demanda a son confrère si il lui était possible pour lui d'aller voir sa patiente. Le docteur Pichard n'y vit aucun inconvénient,dans la mesure ou cet Américain était le médecin de cette jeune fille.
Toute de fois le docteur Pichard précisa que vu la dose de sédatif qui avait été injecter a cette dernière, il serait difficile de lui parler. A coup sur cette jeune fille allait dormir jusqu'à demain matin, bien conscient de ça le docteur Robinson insista quand même pour aller voir Maeva.

- Je dois absolument la voir fit le docteur Robinson.
- Vous voulez vraiment la voir, demanda le docteur Pichard.
- J'y teins absolument lui répondit le docteur Robinson.

Le docteur Robinson expliqua alors que cela faisait plusieurs mois maintenant qu'il s'occupait du cas de Mademoiselle Robinson. Il avait la responsabilité de s'occupe de cette dernière et qu'il devait a tous prix veillé sur sa santé. Le docteur Pichard trouva sa un peu bizarre, il était rare pour lui de voir un médecin aussi attaché a la santé de sa patiente. Mais puisque il n'y avait pas de raison particulière pour l' empêcher de la voir ,le docteur Pichard accepta de laisser son confère voir sa patiente, a la condition bien sur de ne pas rester trop longtemps a son chevet.Le docteur lui promit d'en pas rester longtemps cet avec cette accord tacite que le docteur Pichard accompagna son homologue.

Les deux hommes se rendirent a la chambre de la jeune file, une fois devant la porte le docteur Pichard précisa qu'il ne faudra pas faire de bruit ce que le docteur Robinson compris aisément. Le silence et une règle d'or dans un hôpital, le docteur Pichard ouvrit la porte et pénétra dans la chambre en compagnie de son collègue Américain. Mais avant même d'avoir put franchir le pas de la porte ce qu'il virent cette instant stupéfia les deux hommes.


---------------------------------------------- Troisième partie ---------------------------------------------

- Mais qu'est ce que sa veux dire ? fit le docteur Pichard.
- Ou est Maeva ? demanda le docteur Robinson.

Arrivé dans la pièce les deux hommes constatèrent que le lit de la jeune fille était vide.Les draps était repoussé en arrière et les perfusions étaient posé sur le coté, visiblement la jeune fille avait quitté son lit.
Les deux hommes avaient a peine franchis le seuil de la porte quand il virent ce lit a l'abandon. Il entrèrent aussitôt dans la pièce, c'est alors que leurs regards se portèrent sur la fenêtre. A ce moment la il furent tétaniser par le spectacle qu'il eurent sous les yeux...

Habillé par sa simple blouse d' hôpital et les pied nue , Maeva se tenait sur le rebord la fenêtre ouverte .Au dessous d'elle il y avait le vide, les ténèbres de la nuit donnait l'impression que ce gouffre était sans fond. Pourtant Maeva n'était qu'au quatrième étage du bâtiment, toute de fois une chute a cette hauteur serais mortel pour elle surtout que la jeune fille voulait se laisser tomber la tête la première sur le parking.

Alors que personne ne si attendait la jeune avait repris connaissance, malgré les sédatif qu'on lui avait administré.Constatant qu'elle était toujours vivante ,Maeva avait décider de passer a nouveau a l'acte. Cette dernière venait de se lever pour monter sur le rebord de la fenêtre afin de se jeter dans le vide. Son entreprise aurait pu réussir si sa tentative ne fut pas soudainement stopper par l'arrivé inopinée des deux hommes.

Ce terrible spectacle était entrain de se dérouler sous les yeux transit des deux docteurs. Quand le docteur Robinson vit ceci, sont premier réflexes fut de s'approcher pour rattraper la jeune fille, c'est alors que cette dernière leur cria soudainement.

- Ne vous approchez pas ou je saute fit elle.

Cette simple injonction paralysa tous de suite les deux hommes, ces derniers n' osèrent plus bouger un seul sourcil. Maeva venait de les prévenir que si un seul d'entre eux avait le malheur de bouger , elle se jetterait dans le vide sans plus attendre.

Conscient que la situation était plus qu'instable les docteur Robinson et Pichard obtempérèrent a cette ordre. La jeune fille était percher a pied nue sur le rebord de la fenêtre, sa mains gauche était accroché au cadre tandis que sa mains droite était appuyer contre le mur du bâtiment. Ces deux jambes étaient jointe l'une avec l'autre se qui donnait a la jeune fille la forme d'une croix.

Cependant cette position n'était pas l idéal pour tenir un équilibre. Combien de temps Maeva pourrait elle tenir dans cet état ? Le froid allait rapidement lui engourdirent les membres, il suffirait juste d'un moment de faiblesse pour quelle soit déséquilibré et chute.
Alors que les deux hommes restèrent sans rein faire a observer la jeune fille, celle ci se mit a agir. Maeva tourna légèrement la tête, c'est alors que la jeune fille posa une simple question aux deux hommes.

- Pourquoi ? fit Maeva.

Le docteur compris le sens de cette simple question, car cette dernière lui était en faite adresser. Le brave docteur Robinson l'avait deviner, et il savait que c'était a lui de répondre.
Il fit alors un geste de la mains a son confrère, qui compris alors que celui ci ne devait intervenir.
Le docteur Pichard préféra ne rien dire, il laissa le docteur Robinson répondre. Joseph répondit alors a Maeva, il espérait que de cette façon il pourrait gagner un peu de temps.
Maintenant tous allait se jouer entre lui et Maeva, il lui fallait donc faire attention a ce qu'il allait répondre. Puisque Maeva voulait savoir pourquoi ce dernier lui avait sauver la vie le docteur se devait de lui répondre.

- Je ne pouvais pas te laisser mourir lui répondit le docteur.

Cette réponse ne sembla par surprendre Maeva qui de toute évidence s'attendais a cette dernière. Maeva pris alors un air plus sombre et sans le regarder dans les yeux, elle lui lança en retour une réponse des plus cinglante.

- Vous auriez dut ... moi je n'hésiterai pas a vous tuez si il le fallait, lui répondit froidement Maeva.

Cette réponse glaça le sang du docteur, le brave Joseph n'arrivait pas a croire que sa petite protégée puisse lui répondre une telle chose. Mais vu la situation et son état d'esprit, il fallait croire que Maeva n'avait pas le coeur a plaisanté. Non content d'avoir effrayer son protecteur, Maeva ajouta alors autre chose ...

- Oui je vous tuerai car je suis un monstre fit Maeva.
- Ne dis pas ça !! tu n'est ...
- ... NE VOUS LEURREZ PAS !!! vous comme moi savons bien que je ne suis pas humaine ... je ne suis qu'une "chose" ... un monstre ...

Sur le coup le docteur ne trouva rein a redire a tous ceci, comment le pourrait il ? Le docteur savait pertinemment que Maeva avait raison a son sujet.
Maeva n'était pas née humaine, elle était le clone de Aelita Hopper. Sa gestation cellulaire n'avait pas eut lieux dans le ventre d'une femme mais dans une éprouvette géante. Elle n'avait pas grandis comme une enfant ordinaire, au contraire sa croissance avait été contrôlé et accéléré par des machines auquel elle avait été connecté. Et pour compléter le tableau de son existence, son esprit et les souvenirs de sa vie ne lui appartenait pas, il était juste ceux de Aelita Hopper et de Xana.

Depuis le début, la vie de Maeva n'était rien d'autre que le condensé mélangé des souvenirs de Xana et de ceux que la terrible IA avait jadis voler a Aelita. Pas entonnant alors que Maeva n'arrivait pas a faire le point sur sa vie, car elle en avait deux pour le prix d'une.
Le trouble qui agitait la mémoire de Maeva avait pour origine les souvenirs et les sentiments contradictoire que ces deux aîné lui avait léguer malgré eux.

Cela expliquait aussi la nature ambigu de ces sentiment envers les Lyoko-guerrier. Elle qui partageais en même temps les sentiments d' amitié de Aelita et la haine de Xana a leur égard, pas facile dans ces cas la de s'y retrouver.
Du coup la jeune fille n'était plus sur de ce qu'elle ressentait vraiment. Était elle seulement sur qu'elle ressentait quelque chose ? après tous une machine n'as pas d'émotions et Maeva était une machine.

--------------------------------- Une machine sans émotions ---------------------------------

La seule certitude que Maeva avait en ce qui la concernait ,c'était que par le passé elle avait commis des actes atroces. Maeva se souvenait parfaitement de certains détails inhérent a sa propre vie. Le processus de connections avec le super calculateur avait ravivé sa mémoire, et ce qu'elle y avait découvert n'était pas très jolie a savoir.

Elle, Xana la terrible IA ... ces monstres ... ces Replikas ... son colosse ... Xanadu ... l'ange des ténèbres ... les secrets du projet NX 4321' ... la mort de son créateur ... et sa propre mort ....

Maeva se souvenait de tous ... et ceci l'horrifiais. Le simple faite de savoir qu'un jour elle est put être un monstre de se genre suffisait a la dégoûter d'elle même. La perspective d'avoir a redevenir un telle monstre effrayait Maeva au plus au point.
Plus que les horreurs commis par le passé, Maeva nourrissait en elle la craindre de redevenir un jour Xana. Le dégoût qui habitait alors Maeva l'avait pousser a ingurgiter un tube de médicament pour en finir avec "lui". Mais cela avait échouer, visiblement la "chose" ne voulait pas mourir.
Maeva avait donc décider de recommencer le plus vite possible. Maintenant elle se tenait sur le rebord d'une fenêtre prête a se jeter dans le vide, dans le but d'en finir pour de bon avec le monstre qu'elle était.

- Je suis un monstre fit Maeva.
- Non !! tu est différente, mais sa ne fait pas de toi pour autant un monstre lui dit le docteur.
- Ah oui !! alors je suis quoi selon vous.
- Tu est Maeva
- Alors je suis bien un monstre, car Maeva est un monstre lui répondit la jeune fille.

La présente attitude de la jeune fille corrobora les pires craintes du docteur. Pour lui Maeva semblait ne plus se considéré comme une humaine. Le monstre ... le coté monstrueux de sa nature était a présent la seule chose qui prédominait chez elle.
Maeva était persuadé de n' être qu'une abomination , une simple erreur de la science en somme. Afin de convaincre le docteur, la jeune fille allait lui faire un terrible aveux a son sujet. Maeva allait révéler au docteur le plus terrible secret de sa personne , celui qui faisait vraiment d'elle un monstre ... voir un démon.

- Maeva est un monstre car elle a fait des choses horrible, fit la jeune fille.
- Tu ne ferais jamais de chose terrible , jamais de ton propre chef lui répondit le docteur.
- Vous être êtes si sur que ça...
- Je suis sur.
- Alors sachez que par le passé j'ai tuée 172 personne de sang froid .
- Tu as quoi ? !!
- Vous avez bien entendu ... j'ai massacré 172 vie innocente.

Maeva esquissa alors un sourire forcé, elle s'efforça de prendre le visage le plus sinistre qui soit. La jeune voulait extérioriser le plus de noirceur possible de son être, tous en insistant bien sur ce chiffre maudit de 172.
172 était le nombre de personnes qu'elle avait assassiner dans les diffèrent laboratoire donc elle avait jadis pris le contrôle. Et non content de tuer ces personnes, elle avait était jusqu'à mutiler leurs cadavres pour en extraire leurs cerveaux.
Le prélèvement du cerveau de ces victimes était opérer dans un but que Maeva avait oublier, mais qu'importe... L'acte était si barbare que seul un monstre avait pus le commettre, et comme Maeva était un démon alors cela ne faisait nul doute que cette acte était plus normale a ces yeux.

- Oui j'ai assassiner ces 172 personnes , et je l'ai fait sans le moindre remords lui lança Maeva.

Le docteur resta bouche bée devant une telle révélation, bien entendu c'est de la stupeur qu'on pouvait lire sur le visage du brave homme. Maeva n'en attendais pas moins comme réaction de sa part, personne ne pourrait rester aussi impassible devant un telle aveux.
La réaction du docteur était pour elle la preuve que ce qui la rendait exceptionnel c'était sa froideur.
172 victimes et pas le moindre sentiment de culpabilité, 172 vie arraché a l existence et une Maeva qui n'avait que ce chiffre en tête. Un chiffre froid et précis digne d'une machine.

---
- Une machine qui tue sans remords.
---
- Une machine sans émotion.
---
- Une machine froide, idiotement nommée Maeva.
---

Pour Maeva c'était justement cette froideur a tuer qui l'avait convaincu d'en finir avec l'existence. Tant qu'elle existerait elle serait une menace et un être exclus par les autres.
Qui voudrais devenir l'ami(e) d'une monstruosité comme elle (3) ... a coup sur aucune personne de sensée.
Finalement cette mort qu'elle avait tant semer, elle allait enfin pouvoir en récolter les fruits. Pour Maeva se serait un juste retour des choses, une forme de justice en somme. Se suicider après avoir tuer, voila un réaction logique au yeux de Maeva.
Et maintenant que le docteur savait ce quelle avait fait, il se devait aussi de comprendre la motivation de la jeune fille a vouloir se jeter dans le vide. Joseph devait comprendre qu'elle était nuisible et qu'elle devait disparaît a jamais. Car temps qu'elle vivrait, le monde serait sous la menace d'un terrible démon assoiffé de puissance.

- Je suis un démon et rien d'autre.
- Je ne sait pas quoi dire ...
- Alors ne dite rien et laissez moi mourir fit Maeva.

Pour Maeva l'affaire était entendu, il lui suffisait juste de laisser tomber en avant et tous serais finis. La chute serais courte mais au moins elle importerait sa vie avec elle.
Enfin rein ... car rien ne lui appartenait en faite.

Sa vie était une chimère faite des brides de souvenirs impersonnel, cette illusion d' existence prendrais fin avec son grand plongeon. Un plongeon qui ne laisserait rein derrière elle, car ce que Maeva ne voulait surtout pas c'était bien qu'on la pleure.
Pas de pitié pour elle, elle méritait surtout pas qu'on verse une seule larme pour elle (4). Sa disparition devrait être a l'image de sa vie ... a savoir sans émotions. Pour cela Maeva devait convaincre la seule personne proche d'elle de la haïr, elle justifia alors son acte de la façons suivante.

- Je n'ai pas de sentiments ... je ne suis qu' une chose ... je n'ai pas le droit vivre c'est logique. Je suis nuisible, je n'ai fait que le mal autour de moi et si je vis je continuerai.
- Je t'en prie ne fait pas ça.
- Vous ne pouvez pas m'en empêcher fit Maeva.

Le docteur savait qu'un seul geste de sa part serait dangereux, si jamais il bougeait Maeva se jetterai dans le vide. Dans la chambre l'atmosphère était tendu, si Maeva et le docteur échangeaient leur impressions, le docteur Pichard ne voulait rien faire car il savait que la situation pouvait dégénérer. Mais le médecin français avait du mal a comprendre de quoi ces deux la pouvaient bien parler.

Maeva jouait au jeux de la persuasion en voulant prouvé au docteur a quelle point elle pouvait être démoniaque. Pourtant le docteur ne fut pas dupe du procède employé par Maeva.
Faire le vide autour de soit pour qu'on ne les regrette pas ... c'est bien que les gens qui veule se suicider font en général.
Dans le fond c'est par bonté qu'ils font ça. En devenant détestable ces personnes ne pense qu'a préserver leur entourage. C'est une façons de se quitter sans avoir a faire de la peine au gens qui nous son chère, et c'est précisément ce que Maeva faisait en se moment.
Elle voulait être hais par la seul personne qui a ce jour est jamais montre de la bonté pour elle ,au moins en faisant sa se serait plus facile pour lui d'accepter sa disparations.

Mais le docteur refusait que cela se passe de cette façons, il n'était pas dupe du petit stratagème de Maeva. En fin psychologue qu'il était il comptait tous faire pour la sauver,et ceci quitte a prendre des risque insensé.
A son tour le docteur Robinson voulut jouer la carte de la persuasion, il lança alors un argument qui devait faire réagir Maeva. Ou du moins il espérait que celui ci pourrait atteindre la conscience de la jeune fille.

- Le suicide est un pêché, si tu saute délibérément tu y perdra ton âme lui dit le docteur.
- Mon "âme" !! fit Maeva.
- Oui en te suicidant tu te condamne toi même au tourment éternelle, lui rétorqua le docteur.

Le docteur espérait que faire appel au croyance de Maeva suffira a la convaincre de renoncer a un acte aussi vain. Mais l'a encore Maeva trouva matière a lui répondre.

- Le concept de l'âme ne s applique a moi, c'est pour ça que je dois mourir fit Maeva.
- Tu ne peut pas dire ça, ton âme ...
- Mon "âme" est un programme vous l'avez oublier... lança Maeva sur un ton sec.

La culpabiliser et la peur de la damnation éternelle furent sans effet sur Maeva. Comme venait de le faire remarquer la jeune fille, le concept de l'âme ne s' appliquait pas a elle.
Pour Maeva le docteur avait oublier que sa conscience était informatique , celle ci se résumait à une simple suite de 1 et 0 compilé et retravaillé en programme multi agent. Maeva avait une conscience informatique ... mais sûrement pas une âme.

Le docteur aurait beau dire il ne pourrait jamais la convaincre du contraire, surtout que Maeva avait encore en tête les paroles du miroir sans reflet. Depuis le début celui ci n'avait jamais menti a Maeva. Quand il disait que la vie de Maeva était un leurre, ce dernier avait toujours dit la vérité.
En vérité C'était bien Maeva qui se leurrait a croire a son humanité, elle et le docteur c'étaient toujours tromper a son sujet. Au lieux d'être une jeune fille ordinaire, elle n'était rein d'autre qu'une machine entouré de chair. En se comparant ainsi un simple assemblage, Maeva pouvait justifier encore plus sur son inutilité. Délors si elle devait mourir cela ne changerais rien car elle n'était rein... juste une chose inutile et nuisible pour son entourage.

--------------------------------------- Une machine sans âme ---------------------------------------

Maeva se tourna alors vers le docteur son visage était sec comme la pierre. Pas une larme n'avait couler de ces yeux , pas la moindre émotion ne pouvait se lire sur son visage c'est le plus calmement du monde que Maeva se permit de finir ces explications avant le grand plongeon.
Dans un dernier élan de générosité, Maeva voulait signifier au docteur que celui ci n'avait pas à la pleurer . Il ne pouvait pas la pleuré ... il n'en avait pas le droit car on ne pleure par la perte d'un ordinateur.

- Ne soyez pas triste docteur ,bientôt je ne serais plus qu'un mauvais souvenir.
- Tu ne peut pas me .. nous laisser fit le docteur.
- Il n'y a pas de regret a avoir, on ne s'apitoie pas sur un matériel en panne, on le jette c'est tous, avec un peu de chance il est recycler ,c'est ainsi que sa marche.
- Mais tu n'est pas une machine tu est un être humain.
- JE NE SUIS PAS HUMAINE !!! mettez vous sa dans la tête, je ne suis rein de plus que quelques fils électrique et des tissus organique mélanger entre eux.
- Mais Maeva ...
- Il suffit !! ne vous justifier pas et arrêter de croire que je suis humaine alors que c'est faux.

Maeva ne voulait pas en démordre, pour elle le mot humain ne s' appliquait pas a son cas.
Il faudrait plutôt parler d' abomination ou d'erreur de la science mais sûrement pas d'être humains.
Elle ... Maeva la machine ... elle ne méritait aucune considération , par tous les moyen possible Maeva voulait absolument prouver son inutilité. Il fallait absolument quelle prouve au docteur que la laisser mourir était une nécessite, Maeva voulait convaincre le docteur du bien fondé de son acte. Pour elle sa chute mettrait fin a bien des souffrances, son suicide aurait au moins le mérite de ne pas permettre a un terrible monstre de revenir et de faire plus de mal au genre humains. Au final sa mort servirait le bien être de l'humanité, c'est sur ce raisonnent que Maeva basait son acte.

- Alors vous comprenez a présent pourquoi il faut que j'en finisse. Si je vis je serais une menace, si je meurs alors tous sera fini..et pour toujours fit Maeva.

Maeva venait de finir son monologue, elle fixa alors le docteur droit dans les yeux. Elle attendais de sa part un geste de dégoût ou une réponse haineuse.
Une simple réponse haineuse de la part du docteur pourrait la satisfaire, au moins cela lui libérera la conscience de savoir que cet homme l'aurais hais avant sa mort. Si le docteur la haïssait pour ce qu'elle était vraiment alors elle pourrait sans remords se laisser tomber du rebord et s'écraser en pure perte sur le sol. de cette façons elle ne laisserait aucune peine derrière elle, et ce serait mieux ainsi.
Maeva s'attendit alors a ce que le docteur lui formule la pire des réponse de haine , mais contre toute attente le docteur ne répondit rien a cela. Au contraire celui ci se mit a douter des dires de Maeva.

- Alors c'est vrai, tu te considère vraiment comme un monstre lui fit le docteur la mine attristé par tous ça.
- C'est ce que je suis, une "chose" un produit de la science née de l'esprit d'un dérangé fit Maeva.
- Et pour cette raison tas vie n'a aucune valeur.
- Je ne suis pas un être humain, juste une machine en état de marche et rien d'autre.
- Tu n'est donc qu'une machine.
- C'est ce que je suis, des fils et des circuit et rien d'autre ...
- .... Et rein d'autre ? demanda le docteur
- Rein d'autres fit Maeva
- Alors si je comprend bien ton raisonnement,tu m'a pas de sentiments non plus.
- Mes sentiment son des leurres.
- Vraiment ?
- Oui juste des illusions d'émotion et rien d'autres.

Maeva avait vraiment toucher le fond pour pouvoir tenir un raisonnement aussi incohérent,c'était bien la la marque des gens désespérée de vivre. Pourtant le docteur se dit que le cas de Maeva n'était pas désespérée pour autant, il restait encore un espoir de la sauver.
Même si Maeva n'était pas humaine pas ces origines il y avait au fond d'elle une part d'humanité que la jeune fille n'avait jamais perçu.
Maeva se haïssait pour ce quelle était, Maeva se haïssait pour ce qu'elle avait fait. Pourtant il y avait une personne que Maeva n'avait pas le droit de haïr,une personne qu'elle se devait d'affronter avant de mourir.
Si Maeva était vraiment Xana, alors elle pourrait tuer cette personne sans le moindre problème mais dans le cas contraire Maeva ne pourrait jamais affronter cette personne.

Le docteur savait qu'il existait quelqu'un de plus fort que Xana, cette personne pour peu qu'elle le veuille vraiment avait le pouvoir de défier la terrible IA. Cet être extraordinaire pouvait sauver Maeva, tous ce qu'il fallait c'est que Maeva accepte de se confronter a cette personne. Oui il fallait que Maeva trouve le courage d'affronter ... Maeva.

- Alors pour toi Maeva est un être sans sentiment lança le docteur a jeune fille perché sur le rebord.
- Mais de quoi parlez vous ? demanda Maeva surpris par l'affirmation du docteur
- Je te parle de Maeva, la personne que tu t' apprête a assassiner.

Cette nouvelle affirmation surpris Maeva, qui ne comprenais rein a ce qui se passait. Pourquoi diable le docteur se mettait il a parler d'elle a la troisième personne ?
Cela n'avait pas de sens, le docteur devais la tutoyer,mais voila que se dernier ce mettait a lui parler comme si il adressait a une autre personne que elle même.

- Alors que compte tu faire de Maeva ? vas tu aussi la tuer ? redemanda le docteur.
- Mais qu'est ce que vous dites la ? je suis Maeva.
- Non je ne crois pas que tu sois Maeva, fit le docteur.

C'était vraiment étrange,le discours que tenait le docteur n'avait aucun sens pour la jeune fille. Maeva n'arrivait pas à comprendre a quoi jouait le docteur, pourquoi celui ci s'adressait t'il a elle de cette façons ?
Le docteur agissait comme si la jeune fille qui était en face de lui n'était pas Maeva. Mais derrière ce attitude atypique se cachait en faite une solide raison. Le docteur savait que son comportement étrange vis a vis de la jeune fille allait finir par interpeller cette dernière.

Après avoir passé tous se temps en compagnie d'elle le docteur avait appris a bien connaître Maeva ... la vrai Maeva et non pas l ertzag qui se trouvait en face de lui.
Cette dernière avait beau posséder un QI extraordinaire qui faisait d'elle une petite génie,Maeva avait encore beaucoup de chose a apprendre sur l'existence. Le docteur allait d'une manière assez abrupte enseigner a Maeva une grande leçons d' humanisme qui faisait défaut a la jeune fille. Pour cela le docteur devait jouer carte sur table pour obliger cette dernière a ouvrir les yeux sur sa vrai nature.

- Alors que vas tu faire de Maeva demanda a nouveau le docteur.
- Arrêter cette comédie, je suis Maeva et vous le savez bien fit la jeune fille.
- Je ne crois pas que tu sois Maeva,car la Maeva que je connais est forte alors que toi ... toi tu est faible.
- Mais que racontez vous la ? vous vous moquer de moi ou quoi.
- Oui je me moque de toi, mais sûrement pas de Maeva ... jamais je n'oserais me moquer d'elle car contrairement a toi je la respecte.

Maeva était sur le point d'exploser de colere ,alors quel était sur le point de mettre fin a ces jours voila que l'homme quelle avait toujours admirer se moquait d'elle d'une façons éhonté. Pourtant le but de la manoeuvre était savamment calculer par le docteur,ce dernier voulait pousser Maeva bout pour l'obliger a admettre le vérité ça son sujet. Le docteur allait se lancer dans un très long monologue qui devait faire prendre conscience a Maeva de tous ce qu'elle était vraiment, et non pas se qu'elle croyait être.

" La Maeva que je connais et forte,c' est aussi une personne très douce qui plus que tous aime la vie... Tu dis ne rein éprouvé c'est sûrement vrai pour Xana, mais qu'en en est il de Maeva ?
La petite Maeva que j'ai recueille ,la petite Maeva que j'ai aider ,la petite Maeva qui rie et qui pleure mais qui sait me sourire quand je lui sourit qu'a a tu fais d'elle ? "


Il avait en faite deux personnalité en Maeva qui ne fallait pas mélanger et ceci la jeune fille l'avait oublier. Maeva se considérait comme étant Xana, pourtant le docteur allait lui démontré que se n'était qu'une demi vérité, et que plus que tous Xana n'était pas Maeva.
Le docteur allait jouer un grand coup de poker soit il allait convaincre Maeva de descendre de se rebord soit cette dernière allait se laisser tomber définitivement.

- Tu dis ne rein éprouvé, pourtant a la fête foraine tu était heureuse.
- Une simple erreur de mon programme rien de plus.
- Tes dires confirme bien se que je pense de toi fit le docteur.
- Que je suis bien un monstre c'est ça demanda Maeva.
- Non que tu as peur ....
- Peur !! peur de quoi ? j'ai peur de rien
- Oh que si tu as peur,sa se voit
- C'est ridicule je n'ai peur de rien ,d ailleurs je vais mourir c'est bien la preuve que j'ai pas peur de la mort.
- Oui c'est normal de pas craindre la mort qu'on on a peur de la vie, fit le docteur.
- Mais que dites vous la,c'est ridicule
- En vérité tu n'as pas peur de la mort, au contraire c'est la vie qui te fait peur.

Le docteur venait de lancer une phrase très choc, Pour lui Maeva était une peureuse qui avait peur d'affronter la vie. Pour Maeva la mort semblait être la solution c'était finalement une lâcheté et le faite qu'elle est été un jour un démon ne l' excusait pas de ce qu'elle voulait faire.

- Si tu meurt c'est que tu aura choisit la voie de la facilité, lui dit le docteur.
- Alors je vais sauter rétorqua Maeva en se tournant vers l'extérieur.
- Tu fuis n'est ce pas fit le docteur.

Cette simple phrase interpella Maeva qui se retourna a nouveau vers le docteur,celui ci la dévisageait avec une air sérieux.Jamais la jeune fille n'avait vu le docteur avec une mine si austère pourtant celui ci semblait ne pas plaisante, ce qu'il venait de dire il le pensait sincèrement et ça Maeva parvint a le ressentir au plus profond d'elle même.
Puisque il avait réussi a attirer l'attention de Maeva, le docteur allait poursuivre sur la voie qu'il c'était fixer.

- Tu fuis car c'est plus facile que d'affronter tes remords fit le docteur.
- J'ai pas de remords car j'ai pas de sentiments.
- Tu dis ne pas avoir de sentiments et pourtant tu éprouve du remords.
- Ridicule ,et.. et sur quoi vous vous basez pour dire une telle imbécillité fit Maeva.
- Simplement sur le faite que contrairement a toi Maeva et une personne qui .....
- Qui quoi ? dites le moi fit Maeva.
- Une personne qui un jour a vu son coeur réchauffé par une douce chaleur ... une chaleur qui provient de se puissant sentiment qu'on appelle ....

----------------------------------------------- L'AMOUR -----------------------------------------------

Cet aveux fut le plus dure que le docteur est jamais eut a faire, Pourtant il se devait de le faire. le docteur n'était pas aveugle il savait très bien que la jeune fille nourrissait pour lui plus que de la gratitude.
Il avait été son médecin ,il avait été un père pour elle. Mais en retour Maeva voyait en cet homme plus que l'image du bienfaiteur, elle voyait celle de l'amant.
Mais aussi fort que ce quelle pouvait éprouver le docteur ne pouvait pas céder a ceci, il n'en avait pas le droit. Pour lui Maeva devait être une patiente et non pas ... juste une patiente pour qui il avait beaucoup d'affection.
Et c'est précisément sur cette affection quelle docteur voulait jouer,il savait que les sentiments de Maeva était la seul faiblesse de la jeune fille mais aussi sa plus grande force.

- Tu auras beau dire tu ne peut pas ignorer cette chaleur fit le docteur.
- C'est juste une erreur un simple beug et rien d'autres fit Maeva trouble par ceci.
- L'amour n'est pas un beug c'est un puissant sentiments donc on sous estime trop souvent la force.
- Mais je ne connais pas l'amour pas plus que cette chaleur donc vous parler, car je suis juste
une machine ... un machine froide et sans sentiments
- Une machine qui a un jour ressentis la chaleur que procure ce sentiments
- Non c'est faux
- Ne le nie pas et ne cherche pas a te défiler derrière la logique car sa ne prend plus fit le docteur
- Je suis froide car je suis une machine
- Tu était froide, mais tu as resenties la chaleur.
- Et même si c'est vrai l'amour n effacera pas le mal que j'ai fais.

Ne voulant pas admettre ces sentiments Maeva préféra se retrancher derrière les crimes quelle avait commis mais la encore le docteur parvint a trouver la parade en démontrant a la jeune fille qu'elle avait tord et que plus que tous son désir de mourir était une lâcheté de sa part

- Tu voulais retrouver ton passé pour te construire un avenir et maintenant que tu l'as trouver tu cherche a le fuir
- Vus mon passé sa peu se comprendre fit Maeva.
- c'est une mauvaise excuse, en vérité tu te sert de ton passe pour fuir en avant,t'as tentative de suicide en est la preuve.
- Sa prouve quoi ? que je suis une peureuse, c'est ça.
- Tu voulait des réponse tu les as eut, mais comme ce n'était pas ce que tu voulais tu as préféré substituer la raison aux émotions humaine.
- Parce que je ne suis pas humaine et en finir avec cette vie et la meilleure solutions
- Juste parce que tu n'est reconnu comme telle, tu crois que cela peut t' empêcher d'être choyer.
- Ma condition m'interdis toutes forme d'affection.
- Encore un leurre de ta part, tu dis que tu est être sans sentiment.
- Et je le suis, je suis un monstre.
- Un monstre d'égoisme sûrement,mais je refuse de croire que tu sois que cela
- Et je serais quoi selon vous
- Tu est un être sensible, tu est Maeva... ma petite Maeva fit le docteur.

Même si Maeva ne voulait pas le reconnaître le docteur savait que cette dernière était devenu un être sensible.Mais la encore la jeune fille se refusa a voir l'évidence, elle était un monstre et rein d'autres.

- Non c'est stupide je suis un monstre
- Tu est humaine.
- Vous en connaissez beaucoup des humaines qui sont comme moi.
- C'est ce qui fait de toi un être unique.
- Si je suis si unique pourquoi j'ai voulu me suicider? lança alors Maeva
- Franchement je pense pas que tu est voulu te donner la mort lui répondit le docteur.
- J'ai avaler un tube complet de médicament et vous osez dire que j'aurais fait semblant !!
- Encore une lâcheté de tas part
- Comment pouvez vous dire ça alors que c'est faux ... c'est faux vous dise je
- Tu me fera pas croire ça, dans la trousse ils y avaient d'autre produit plus dangereux que celui lu que tu a ingérer.
- Et alors qu'est ce que sa peu faire, j'ai pris le premier tube qui me passait sous la mains.
- Tu ment très mal, si tu avait vraiment voulu en finir tu en aurait utiliser d'autres
- Simple erreur de ma part
- Maeva ne fais pas d'erreur , juste de mauvais choix.

Maeva ne trouva rien a redire a ce moment la, elle savait pertinemment quelle médicament elle avait avaler. Le docteur avait percer a jour son petit manège et ce dernier s'apprêtait a jouer son atout le plus convaincant.

- Tu veux connaître le fond de ma pensée fit le docteur.
- Je serais curieux de la connaître fit Maeva.
- En vérité tu appelle au secours, tu veux qu'on t' aide. c'est ça être humain.
- Ça ne s'applique pas a moi car je ne suis pas ...
- Oh que si tu est humaine, c'est juste que tu refuse de l'admettre
- Non c'est faux il n'y rien humains en moi
- Il y as plus d'humanité en toi que tu ne le crois, reconnais le donc
- C'est quoi être humains pour vous
- Tu veux le savoir
- Oui
- C'est tendre un mains a ceux qui le demande, c'est pas un signe de faiblesse et toi je j'ai aider... alors a ton tour maintenant ... à ton tour de sauver une vie ...

Le docteur pris alors un ton chargée d'émotions pour ne pas dire suppliant, il se mit a genoux sur le sol a la grande surprise de Maeva qui ne comprenais a qu'elle jeu se livrait le docteur.
Mais derrière la ruse ou la tentative d amadouer la jeune fille, il y avait la un homme sincère et vraiment désespérée qui implorait une personne de venir en aide a une autre personne.

- Je t'en pris, qui que tu sois aide Maeva ... aide la car elle le mérite ....

-------------------------------------------------- Aide Maeva --------------------------------------------

Le docteur était a genoux sa supplier la jeune fille de sauver la vie de .. Maeva. Voir cet homme au sol avait abasourdit Maeva qui plus que tous était surpris par le comportement du docteur a son égard. Cet homme l'implorait de sauver la vie de Maeva, il voulait qu'elle se sauve la vie.
Cela laissa la jeune fille perplexe et même désabuse par tous ça. en voyant la sincérité donc faisait preuve le docteur a son égard, Maeva en fut terriblement affecté.
Les question se bousculèrent alors dans son esprit mais la plus importante d'entre toutes était la suivante. Avait elle encore le droit de se suicider ? ou devait elle se sauver ?

A présent Maeva était maintenant crispe sur le rebord de la fenêtre. A la surprise général elle se mit a fondre en larmes,ces dernières ruisselant de toute part sur son visage. La jeune fille venait de réaliser a quelle point elle tenait sincèrement a la vie, et tous ce que le docteur lui avait dit était juste dans le fond.
Maeva avait bien plus peur de la vie que de la mort .Peu importe ce quelle avait été par le passé, elle était morte une fois et était revenu a la vie.

Cette vie c'était celle de Maeva, les six derniers mois qu'elle venait de passé en compagnie du docteur c'était la sienne, toutes ces peines et ces petites joie qu'elle avait vécu avec lui ,c'était les siennes et au final les sentiments qu'elle attachais pour cette homme.....

- était-ce ceux de Xana ?

- était-ce ceux de Aelita ?

- Ou se pouvait tous simplement que ce soit ceux de Maeva ?

Au final il se pouvait que ces sentiment soit bien ceux de Maeva,et ceux de personne d'autres.
Maeva ou Xana ... qui était elle ? Ou qui devait elle être ? Le docteur avait vu juste elle avait été un démon par le passé mais aujourd'hui .... Maeva n'était pas un démon c'était seulement Maeva qui avait choisi d'en être un. Xana n'était plus, tous juste un souvenir mais temps que Maeva croyait être Xana celui ci pourrait perdurer.
Maeva avait choisis d'être Xana et avait finalement céder au avance de tous les mensonge dont on l'avait gaver dans ces rêves, Mais la volonté de Maeva avait toujours été plus forte que celle de Xana et de ces serviteurs et elle le serait toujours car.....

- Je suis Maeva murmura tous bas la jeune fille.

Maeva se tourna alors vers cette homme qui la suppliait a genoux de ne pas se suicider, se spectacle lui fit comprend la vraie nature de ces sentiments.
La peur de la vie était ce la la vrai raison de ces tourments ? était elle vraiment condamner a fuir ou comme lavait dit le docteur y avait il en elle un personne plus forte que tous les démons de la terre ? La question était délors la suivante, pouvait elle être vraiment changer sa conditions ?

Oui Maeva allait changer car elle était plus forte que ça, et le docteur lui avait toujours dit. Elle était passé par de dure épreuve, mais a chaque cette homme était la pour elle. au final tous ces peur avait renforce son caractère pour donner naissance a la personne quelle était aujourd'hui.
Une battante voila ce qu'était devenu Maeva. Ce fut pour cette raison que la jeune fille se devait alors d'en finir avec le monstre qui sommeillait en elle, et pour cela elle avait qu'une seule solution.

----------------------------------------- Elle devait vivre -----------------------------------------


Elle .. Xana l'entité informatique suprême, la créature sur puissante avait appris le sens de la vie. Maeva connaissait a présent la valeur d'une vie humaine,et maintenant elle culpabilisait. Non pas du mal quelle avait avait fait par le passé mais par les actes imbécile quelle avait voulu commettre.
Maeva fit alors un pas en arrière et posa un pied sur la chaise qui lui avait servit monter sur le rebord le docteur en voyant ça se releva a son tour,c'est a cette instant que leur regard se croisèrent a nouveau.

Les larmes de regret emplissait les yeux de Maeva.Quand le docteur vit ceci ,il compris alors que cette dernière était affecte par le remords. Maeva voulu descendre de la chaise mais ces jambes était si engourdit par le froid que celle ci ne lui obéir plus, le corp de Maeva chuta en avant c'est alors que le docteur se précipita vers elle pour la rattraper.
c'est très délicatement que le docteur la pris dans ses bras, tous deux tombèrent au sol blottit l'un contre l'autre, Alors que la docteur serait tendrement Maeva dans ces bras, la jeune fille pleurait comme jamais. Maeva etait honteuse de se qu'elle avait voulu faire.
De son coté le docteur Pichard qui regardait la scène fut soulager de voir se charmant tableau, le pire avait été évité grâce a un seul homme. Joseph Edward Robinson dit le "docteur" avait sauver la vie de cette enfant d'une manière donc il ne comprenait tous les tenants . Mais il avait réussi cette exploit.

Alors que le docteur Pichard se perdait en spéculation de toute sortes, Maeva et Joseph étaient enlacé l'un dans l'autre. Tous ce qui se passait autour d'eux n avait plus d'importance, blottit contre lui Maeva éprouva cette douce chaleur donc lui avait parler le docteur.
Son affection pour la jeune fille réchauffa le corp de Maeva transit de froid par le vent glacé d octobre, mais bien plus que son corp, le docteur avait réchauffe son âme. Il lui posa un doux baiser sur sa chevelure en lui frottant le dos pour la consoler. A présent Maeva avait compris le sens de la vie, désormais elle n' inspirerait pas plus qu'a une seule chose ....

----------------------------------------------- VIVRE -----------------------------------------------


(1) A noter cette scène trouva un échos très particulier dans un chapitre spécial appelé "ma meilleure amie"
(2) celui qu'on retrouve assez souvent dans mes autre fics...non c'est pas vrai
(3) moi je sais, mais c'est une surprise ... (^_^)
(4) et pourtant ... (-_-)



a suivre

Lyoko guerrier chapitre 37 : intrusions
Les militaires chapitre xx : ???
Tanit chapitre xx : ???

Dernière édition par julien-dupont le 01 Nov 2009, 21:53, édité 2 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 05 Oct 2009, 22:00

chapitres 37 saison 02

Est ça continue

Image

Chapitre 37 - Saison 02 - intrusions

---------------------------------------------- Première partie ----------------------------------------------


Laboratoire de L'usine - 13 octobre 2005- 12 h 35

" Mais qu'est ce que tu raconte ?"

- Seulement ce que j'ai constaté leur répondit Jeremie.
- Mais voyons c'est ... c'est impossible, fit Yumi.
- Cette vidéo doit être truqué fit Odd.
- il doit y avoir une erreur, fit également Ulrich.
- J'aimerais bien que ce soit une erreur et pourtant il n'y a pas d'erreur, leur répondit Jeremie.
- Tu veux dire que ...
- ... Oui Aelita est de retour parmi nous leur signifia Jeremie.

La déclaration que fit Jeremie a cette instant suffit à créer la stupéfaction parmi tous les Lyoko-guerriers. Aucun des adolescents présents dans le laboratoire ne s'attendaient à une telle révélation de la part de Jeremie, pourtant le petit génie était catégorique sur ce qu'il avançait. Jeremie venait clairement de signifié à ses amis que Aelita avait faits sa réapparition dans le monde des vivants, ce qui pouvait paraître incroyable compte tenu des récents événements.

Ulrich, Odd et Yumi Restèrent scotchés par cette incroyable nouvelle, sur le coup ils crurent tous que cela était une mauvaise plaisanterie. Mais l'air grave qu'arborait Jeremie ,laissa penser le contraire.Vu la gravité des faits, le petit génie ne se serait jamais permis de plaisanter sur un tel sujet. Même si ces amis peinaient a le croire , les preuves que Jeremie venait de fournir étaient irréfutable. Pour convaincre son auditoire, Jeremie leur avait montrer un enregistrement vidéo qui prouvait aisément que ce qu'il avançait était loin d'être un canular.

D ailleurs cela n' était pas dans le genre de Jeremie de plaisanter de la sorte, surtout quand on savait de quoi traitait ces révélations. Depuis l'enlèvement de Aelita et la disparition de William dans la mer numérique, Jeremie n'avait plus le coeur à la plaisanterie. Pour lui une nouvelle de cette importance se devait d'être prise au sérieuse par ces amis.
Même si cette dernière paraissait incroyable les preuves que venait de fournir Jeremie était indéniable.

----------------------------------- AELITA ETAIT DE RETOUR -----------------------------------

Alors que la récente disparition de William avait laissé une douloureuse blessure dans le coeur de chacun, cette nouvelle tombait au moment importun. pour l'heure aucun des Lyoko-guerrier n' avaient put porter le deuil,car on n'en ne leur avait pas laisser le temps.
Alors que le week-end s'achevait sur une terrible tragédie ,le début de la nouvelle semaine ne c'était guère mieux annoncer. Pour une raison scolaire bien établi, le petit groupe avait été contraint de partir pour une excursion pédagogique. Cette dernière c'était étalée sur deux jours et avait pour but de faire découvrir au élèves le fonctionnement d'une usine de produit nettoyant.

Alors qu'il aurait préférer travailler sur le super-calculateur pour retrouver William, Jeremie avait été contraint d' accompagner tout le groupe. Cette petite excursion l'avait obliger à abandonner de laboratoire pendant 2 jours,ce qui ne le rassurait nullement.
Laisser le super-calculateur sans surveillance était très dangereux. Même si XXXX assurait la garde, la jeune IA ne serait pas de taille a faire face a une attaque de Xana ou de Carthage.
Ce fut pour cette raison qu'avant de partir, Jeremie avait pris toutes les précautions nécessaires de façon à se prémunir contre toute éventuel attaque de la part de Carthage ou de Xana.

Le petit génie avait volontairement bloquer les accès au réseau et mit la machine en état de semis fonctionnement,sans pour autant la débrancher. Même si cela ne garantissait pas une sécurité absolue,ces précautions de base devaient empêcher toute attaque venant du réseau. De cette façons aucune force hostile ne pourrait accéder a cette machine durant son absence.
Même si cela était risqué de mettre la machine dans se mode de fonctionnent a cause de son état, il se trouvait que Jeremie n'avait pas vraiment le choix. Soit il bloquait le super-calculateur au risque de le détruire soit il prenait le risque d'avoir une mauvaise surprise a son retour.

Devant ce dilemme Jeremie opta pour la moins "risqué" des deux options, il mit le super-calculateur en mode "stanby". Dans ce mode de fonctionnement Lyoko serait actif mais personne ne pourrait si introduire, du moins par voix numérique. A ce moment la console de commande était le seul moyen d'accéder au coeur de la machine. Et à moins d'être un surdoué en informatique ou une IA, personne ne pourrait accéder a la machine sans les codes secret que Jeremie avait mis en place.
Cette double série de précaution devait normalement garantir la sécurité de la machine selon Jeremie. Ce fut donc l'esprit moyennement confiant que Jeremie s'en était allé, Durant les deux jour qui suivirent Jeremie espéra que tous allait bien se passer durant son absence. A ce moment la, le petit génie était loin de se douter se qui allait arriver.

Le soir même où ils étaient revenus de leur voyage pédagogique Jeremie avait eu la grande surprise de découvrir que quelqu'un c'était introduit dans le laboratoire. Le petit génie s'en était tout de suite rendu compte, quand il rentra dans la pièce. Jeremie constata alors que le pupitre de contrôle du super-calculateur n'était plus a sa place.
Le pupitre et le fauteuil avaient mystérieusement bougé de leurs positions, ce qui était impossible. Avant de partir Jeremie avait laissé cette appareillage dans une coin précis de la salle, il avait même pris soin de bloquer ces systèmes.
Puisque ces appareils ne pouvaient pas bouger tous seul ,cela signifiais que quelqu'un ou quelque chose avait manipulé cette machine en son absence.

Inquiet par cet état de fait, Jeremie passa en revue les vidéos de surveillance du laboratoire. Quel ne fut pas la surprise de Jeremie, quand il vit le contenu de ces dernières.
Jeremie découvrit que le jour même de leur départ, des personnes c'étaient introduit dans le laboratoire. Jeremie analysa alors la vidéo de façons méthodique afin d'en apprendre un peu plus sur ces deux inconnu.

En y regardant de plus près Jeremie s'aperçut que les deux étranger étaient en faite un homme adulte accompagné d'une jeune fille. Non content d'avoir réussi à rentrer dans le laboratoire sans la moindre difficulté,ces deux étrangers avaient également manipulé le super-calculateur ... du moins une seule personne avait touché à l'interface de commande, il s'agissait de la jeune fille.Ce fut précisément la présence de cette personne qui avait abasourdi le plus Jeremie.

Même si sur le moment il n'avait pas réussi a la reconnaître. Quand il vit de le visage de cette personne Jeremie cru un moment qu'il était entrain de rêver. en zoomant sur son visage Jeremie reconnu alors Aelita.
Cette apparition pour le moins inattendue pétrifia Jeremie sur place, la réapparition soudaine de son tendre amour disparu avait complètement déstabilisé Jeremie, Ce dernier ce frotta alors les yeux pour être sûr qu'il n'hallucinait pas devant ce qu'il voyait affichée sur l'écran monochrome de la machine.
Pourtant le quadrillage effectuer sur le visage de la jeune fille avait fait apparaître ce dernier en pleine écran,ce qui ne lassait plus de place au doute .

----------------------------------- Cette fille était bien Aelita -----------------------------------


Jeremie avait sous les yeux une copie conforme de Aelita. Cette apparition chamboula complètement le pauvre Jeremie, qui n'arrivait pas réaliser que cela puisse être possible.
Ce pouvait il que cette personne soit Aelita ? A cette question Jeremie n'arriva pas a trouve de réponse.
Jeremie était sous le choc, pourtant il lui fallait garder la tête sur les épaules. Ce retournement de situation paraissait si incroyable, que Jeremie avait voulu en avoir le coeur net. Il passa en revue la vidéo de surveillance pour observer ce que ces deux personnes avaient pu faire durant son absence.

Durant les 45 minutes que durèrent la vidéo, Jeremie observa les moindres faits et gestes de ces mystérieux étrangers, et en particulier ceux de cette jeune fille.
D' emblée un détail apparu très étrange a Jeremie. Cette jeune fille ressemblais a Aelita mais elle était assez différente de cette dernière, tant pas son physique que son comportement.
Son Aelita avait semble t'il "mûrit" durant son absence,de plus celle ci avait un comportement très étrange.

Sur la vidéo Jeremie vit bien que "Aelita" se comportait comme si le laboratoire était un endroit inconnu pour elle. Tantôt elle avançait vers la machine tantôt elle reculait, Mais curieusement elle n'était pas la seule a avoir une attitude étrange.
L'homme qui l'accompagnais semblait tous faire pour l'empêcher de toucher le clavier, cet étrange manège entre ces deux la laissa Jeremie très perplexe.
Qui était cette homme qui accompagnais "Aelita ? et pourquoi se dernier agissait de cette façons avec elle ?

En l'absence de son sur la vidéo, Jeremie dut déterminer par observation a quoi rimait cette comédie. visiblement "Aelita" voulait manipuler la machine, mais l'homme ne semblait pas enclin à vouloir la laisser faire. Après ce qui avait eut l'air d'une scène de dispute, il s'en suivit une longue discussion entre l'homme et la fille.
Au terme de cet échange, l'homme fut d'accord pour que "Aelita" manipule la machine,ce fut à ce moment la que les événements les plus étrange se produisirent.

Jeremie comprenait pas pourquoi "Aelita" si c'était bien elle, agissait de cette façon-là. Elle semblait complètement perdu, on aurait dit que le laboratoire était pour elle un lieux nouveau. De plus son attitude envers cette homme était plus que curieuse.
Au moment le plus inattendue, "Aelita" avait tendrement enlacée l'homme. Cette réaction de la part de la jeune fille avait stupéfait Jeremie, pourquoi Aelita faisait elle ça ?

Après cette courte effusion de tendresse, "Aelita" c'était dirigé vers le clavier et avait pour une raison inconnue poser ses mains dessus. Pendant plus de 15 minutes la jeune fille était restée immobile posée devant le clavier d'ordinateur. Durant tous ce temps Jeremie c'était demandé ce que "Aelita" avait chercher a faire en gardant cette position.

Cependant après avoir passé plus d'un quart d'heure devant la machine Aelita avait eu une réaction totalement imprévisible. Sans raison apparente cette dernière avait imprimé un mouvement de recul, qui avait surpris son entourage à commencé par Jeremie lui-même.
Le petit génie se demanda alors ce qui avait pu effrayer "Aelita, cette dernière semblait avoir terriblement peur.

- Mais de quoi a t'elle peur ?, se demanda Jeremie a ce moment-là

Tous ce que Jeremie put voir sur la vidéo, c'est que le visage de sa bien-aimée était soudainement devenue livide. La jeune fille semblait terrorisée, cette dernière s'écroula au sol et commença à se morfondre. L'homme qui l'accompagnait se précipita vers elle pour la réconforter, mais cette dernière le repoussa pour une raison inconnue.

Ce qui suivit Jeremie préféra le passé sous silence. La vidéo se termina alors par l'image d'un homme transportant la jeune fille dans ses bras, ce dernier emmena Aelita en dehors du laboratoire.
Par la suite aucun des deux ne se manifesta plus, et ce fut la dernière fois que Jeremie entraperçu sa bien-aimée.

Cette séquence vidéo insolite, Jeremie se l'était repassées plusieurs fois. Le petit génie essayait tant bien que mal de comprendre ce qui c'était passé ce jour-là. Plusieurs questions étaient en suspend, la première d'entre tout était de savoir si cette jeune fille était bien Aelita ? La ressemblance était frappante, il n'y avait pas de doute sur le sujet cette jeune fille était le portrait craché de Aelita. Pourtant Jeremie ne pouvait pas s'empêcher de rester perplexe.

Si cette personne était bien Aelita ... Alors pourquoi cette dernière ne c'était-elle pas directement manifestée auprès de ces amis ? Pourquoi n'était-elle pas directement venu les retrouver ? Et qui pouvait bien être l'homme qui l'accompagnait ?
Cela faisait beaucoup de questions auxquelles Jeremie n'arrivait pas à trouver de réponses, pourtant ces dernières devaient bien exister. Il devait y avoir une explication logique à tout cela, la question principale était de savoir laquelle ?

En attendant de pouvoir trouver la réponse à ce mystère, Jeremie estima qu'une telle découverte ne pouvait pas demeurer secrète. Le petit génie avait comme devoir de prévenir ces amis du retour de leur chère disparus.
Quand Jeremie convoqua toute sa petite bande pour leur faire part d'une importante nouvelle,aucun des Lyoko-guerriers ne s'attendait à ce que Jeremie leur fasse pas d'une telle découverte. Bien sûr quand Jeremie leur fit part de tout ceci, Ulrich Odd et Yumi eurent bien du mal à le croire. Cela paraissait tellement incroyable que Jeremie fut obligé de leur montrer la fameuse vidéo pour finir de les convaincre.
Quand ils prirent connaissance du contenu de cette dernière le doute fit place à une multitude de questions.

- Alors selon toi cette personne serait Aelita demanda Ulrich.
- C'est ce que je suppose oui fit Jeremie
- Mais si c'est elle, pourquoi n'est-elle pas venue nous voir ? demanda Odd.
- Là je n'en ai pas la moindre idée, répondit Jeremie a cette instant.
- Et la personne qui l'accompagnait, de qui s'agissait-il ? demanda Yumi.
- Si je le savais lui dit Jeremie.

Les questions ne manquèrent pas et Jeremie fut assailli par ces dernières. Pourtant aussi brillant soit-il Jeremie n'avait pas la science infuse,mais à défaut de tout savoir il se permit quand même d'échafauder quelques théories.Pour que ces personnes puissent entrer dans le laboratoire, il fallait qu'ils en connaissent l'existence.
Hors à l'exception de William, Aelita était le membre manquant du groupe à connaître cet endroit. Sans compter que pour désactiver les sécurités mises en place par Jeremie il fallait soit être un prodige de l'informatique, soit connaître les subtilités de cette machine.
Hors à l'exception de Jeremie, Aelita était le seul membre du groupe à connaître le fonctionnement du super-calculateur.
En y regardant de plus près, tout portait à croire que cette personne était bien Aelita, dans le cas contraire cette personne serait un véritable mystère.

- Pour moi il n'y a pas de doute, cette personne est Aelita ... leur dit Jeremie.
- Tu crois vraiment qu'il puisse s'agir d'elle demanda Yumi.
- Qui veux tu que ce soit d'autre lui dit Jeremie.
- J'en sait rien, si ça se trouve c'est peut-être un monstre de Xana fit Yumi
- Et pourquoi pas Xana lui même temps que tu y est fit Jeremie
- Ne t'énerve pas, je disais ça comme ça fit Yumi.
- Pour que ce soit un monstre de Xana il faudrait qu'une tour soit activée, hors il n'y a eu aucune pour activer rétorqua Jeremie.

La possibilité que cette jeune fille et cet homme soit des créatures de Xana avait effleuré l'esprit de Jeremie. Par le passé la diabolique intelligence artificielle avait déjà utilisé le même stratagème pour semer la zizanie au sein du groupe. et compte tenu de la situation actuel faire apparaître un clone à l'image de Aelita aurait pu être une nouvelle ruse de Xana.
Cette idée paraissait plausible, malheureusement elle présentait un gros défaut. Si ces personnes étaient bien des clones polymorphes créés par Xana, il aurait fallu pour ça que ce dernier active une tour . Hors durant sa phase de surveillance XXXX n'avait détecté aucune tour activée. Durant les deux jours ou Jeremie était absent la jeune intelligence artificielle était resté sur le qui-vive. Cependant contenu des limitations que Jeremie avait imposées aux super-calculateur, XXXX n'avait pas été en mesure de déterminer qui était la personne qui avait réussi à se connecter sur la machine.

Bien que inactive XXXX avait quand même put relever quelques informations utiles. D'après elle la personne qui c'était connectée à la machine semblait disposée d'une grande puissance. XXXX avait ressenti une connexion très particulière, bien sûr la jeune IA peinait à la définir.
Cette histoire de liens était particulièrement troublant pour Jeremie, techniquement parlant le petit génie savait que Aelita avait une affinité particulière avec cette machine.

Franz Hopper avait transmis les clés de Lyoko a sa fille, grâce à ces dernières La jeune fille avait un pouvoir quasiment absolue sur le monde virtuel. Pourtant Jeremie c'était souvent demandé si le lien qui existait entre Lyoko et Aelita n'était pas plus profond que ça.
Par le passé Jeremie avait émis la théorie selon laquelle Aelita et Lyoko serait lié par un processus inconnu, un processus qui ferait que le monde virtuel ne pourrait exister qu'au travers de la jeune fille.
Bien sûr Jeremie avait considéré cette supposition comme stupide de sa part, car si cela avait été vrai, cela reviendrait a dire que Aelita aurait put servir de coeur virtuel a ce monde.Pire encore !! cela signifierai aussi que Xana disposait lui-même du même pouvoir.

Au final Aelita et Xana partageaient tous deux les mêmes pouvoirs, mais le frère et la soeur "virtuel" avait tous deux décider d'agir a leur manière. Aelita et Xana ... deux êtres diamétralement opposé l'un à l'autre. Xana oeuvrait égoïstement pour son compte, avec pour seul désir que de conquérir le monde . Alors que Aelita se posait en protectrice du monde ,et tous l'amour dont était capable la jeune fille il le donnait aux autres.

......Aelita et Xana ... deux êtres diamétralement opposé l'un à l'autre ... pour toujours...........



a suivre

Lyoko guerrier chapitre 37 : intrusions
Les militaires chapitre xx : ???
Tanit chapitre xx : ???

Dernière édition par julien-dupont le 01 Nov 2009, 21:48, édité 2 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 05 Oct 2009, 22:00

chapitres 37 saison 02

chapitre 37 deuxième partie

Image

---------------------------------------------- Deuxième partie ---------------------------------------------

Si cette jeune fille n'était pas une créature de Xana,cela voulait dire qu'elle était bien Aelita.
pour Jeremie il n'y avait pas de doute, pourtant le mystère reste entier. Cette personne rassemblait a Aelita, elle connaissait l'existence du laboratoire, et savait se servir du super-calculateur ... Cela faisait beaucoup trop de points communs pour que cela ne soit qu'une simple coïncidence.

- Pour moi cette personne est bien Aelita fit Jeremie.
- Et si ce n'est pas elle on cours peut être un risque lança Ulrich.
- Un risque de quel risques parles-tu demanda Yumi.
- La présence de ces inconnu signifie que des personnes ont découvert notre secret et si c'est le cas cela serait dangereux pour nous
- Le danger ne nous a jamais fait peur, sinon nous n'en serions pas là aujourd'hui
- Oui tu fais bien de le dire .... c'est justement cette manie à bravé le danger qui nous a conduit dans cette situation lui répondit Ulrich sur un ton énervé.

La soudaine réflexion de Ulrich ne passa pas inaperçue,celui semblait particulier ment éméché et personne ne semblait savoir quel mouche avait piqué le samourai mais quand Yumi voulu demander a Ulrich ce que signifia ce sous entendu ce dernier préféra alors ne pas envenimer la situation estimant qu'il en avait déjà trop dit mais cela était sans compter sur la nature susceptible de Yumi qui n'appréciait pas se genre d'attitude fuyante.

- On peut savoir ce que c'est que se sous entendu ? demanda Yumi
- Rien c'est rien fit Ulrich
- Je crois plus que ta phrase a un double sens lui dit Yumi.
- Sa n'a aucune importance
- Au contraire comme moi le fond de ta pensée

Se fut comme un défi que lança Yumi a Ulrich et celui était prés a le relever car plus que tous cette situation l' exsaperait de puis le début.
Lyoko ... Xana ... les combats et sa vie qui sans cesse lui file entre ces doigts ... si cela ne tenait qu'as lui il y aurait longtemps que cette satané machine aurait été débranché . Mais il ne pouvait pas ... du moins il ne pouvait plus.
Mais puisque il fallait faire face a Yumi Ulrich pris pour une foi son courage deux mains pour tenir tête a la japonaise , puisque elle voulait le savoir il allait lui donner le fond de sa pensée

- Je veux dire que si nous avions pas passé notre temps à jouer au super héros peut-être que nous n'en serions pas là aujourd'hui.
- Sa veux dire quoi ça demanda Yumi.
- Que je suis fatigué de jouer les Lyoko-guerrier lui lança Ulrich

La dernière phrase de Ulrich laissa Yumi et tous ces amis sur le carreaux, les paroles que venait de prononcer Ulrich était plutôt dure encaissée.
Pourtant celui était loin de faire un coup de déprime ,il avait dépasse ce stade depuis bien longtemps a présent c'est une forme de colère sourde qui habitait son coeur, une colère comparable a celle que William éprouvait depuis longtemps a la différence que celle ci n'était pas totalement tourné contre Xana, il y avait en vérité une personne contre qui Ulrich était vraiment "furax"
Une personne a qui Ulrich reprochait injustement tous ces malheurs, une personne que Ulrich avait commencer a détester au plus au point... cette personne n'était autre que Aelita.
Pour le jeune samourai Aelita était la responsable de tous ces malheurs et quelque part il c'était mis a la détester pour ça

Indirectement il rendait Aelita responsable de tous ces malheur ,son combat a vouloir la sauver avait fait de lui un guerrier ,un Lyoko-guerrier et cette double vie de combattant l'avait toujours privé peut-être des meilleurs moments de son existence
Et même si un jour Yumi lui avait promis que de bons moments une part et d'autre urique était là fatigué de devoir les attendre. sa vie il voulait la vivre maintenant et pas après il voulait la partager avec ceux qui avait de' l'importance aces yeux il voulait la passe avec celle qui comptait le plus a son coeur.....
La seule opportunité qu'il avait eut de donné une nouvelle dimension à sa vie avait été gâché le jour où Aelita et Jeremie avait réactivée cette maudite machine.
A nouveau Lyoko continue à lui pourrir la vie et celle de ces amis et non content que Aelita est disparu cette quête encense avait dernièrement coûté la vie à William ... son ami.. cette disparation était peut le vrai point qui exaspérait le plus Ulrich.

Pourtant cette colère envers Aelita était injustifié, et ça Ulrich le savait. Mais alors contre qui pouvait il la retourner ? Ulrich était un jeune garçon qui avait beaucoup de mal a extérioriser ces sentiments, il gardait en lui ces ressentiment et cela nourrissait chez le jeune homme une colère sourde. Une colère qui pourrait le détruire si il n'y prenait pas garde. Car contrairement a William, Ulrich n'était pas capable de retirer de la force de sa colère. Ulrich avait une âme
trop noble pour réussir a devenir aussi fort que l'était William sur ce point.
Sans pour autant être orienté vers le mal, William avait en lui une rage qu'il le rendait plus fort que ses amis. Sa rage se traduisait par une colère, dont le beau ténébreux retirait une grande force.
La première fois qu'il c'était virtualiser sur Lyoko, William avait fait preuve d'une témérité et d'une hargne sans égal. A l'époque Aelita avait pu être le témoin privilégié de la véritable force de William, mais elle ne fut pas la seule... Xana avait lui-même remarquer en William un être exceptionnel. A force d'observer les humains et ces ennemis,la diabolique intelligence artificielle avait fini par remarquer les prouesses du beau ténébreux.
Pour Xana il ne faisait aucun doute que la rage qui animait ce jeune homme ne pouvait que servir ses intérêts. Et ceci se confirma le jour où William se rendit sur Lyoko, quand Xana constata la force de William il décida de faire de ce dernier son vassal.

William devint alors le premier est non le dernier des guerriers à rejoindre la cause de Xana. La force qui animait le jeune homme était si grande que Xana n'eut pas grand-chose à lui rajouter, ce dernier ayant tout ce qu'il fallait à sa disposition. au final ce n'était pas tant les pouvoirs de Xana qui avait rendu William aussi fort, c'était surtout sa rage intérieure.
William éprouvait de la rage et sa colère le rendait plus fort, ce qui est indéniablement en faisait un guerrier atypique. Un guerrier capable d'accomplir le pire comme le meilleur, à condition que sa colère soit dirigée contre ses vrais ennemis et non pas ces amis.

Mais Ulrich n'était pas comme ça, lui aussi était capable d'éprouvé de la colère et de la rage. Mais contrairement à William il n'en retirait aucune force, seulement de la souffrance.
Ulrich pouvait être grognon mais, c'était surtout un être jaloux. Sa jalousie l'avait parfois amené à commettre bien des impairs qui parfois le rendait désagréable.
Mais au final Ulrich savait toujours se rattraper, mais pas aujourd'hui ... Aujourd'hui Ulrich témoignait une amertume plutôt inhabituelle.
Ne sachant comment extérioriser sa propre colère il avait transformé cette dernière en amertume, est fatalement c'est Aelita qui devait en faire les frais. mais la goutte d'eau qui fit déborder le vase fut quand William avait disparu. À ce moment précis Ulrich se laissa aller au désespoir, alors que tous voulaient y croire lui avait déjà baissé les bras.

Bien sûr le reste du groupe ne partageait pas le même point de vue que Ulrich. Pour eux il apparaissait clair que le samouraï se comportait comme le dernier des égoïstes.
Ulrich était si absorbé par lui-même, que pendant un court instant il avait oublié que ses amis avaient aussi eu droit à leur lot de souffrances.Tous souffraient, que ce soit Odd Yumi ou Jeremie chacun gardait pour soi ses remords et ses peines

---
Jeremie souffrait, car il se sentait responsable de la disparition de Aelita
---
Yumi souffrait doublement car non content d'être responsable de la disparition de Aelita, elle avait par son attitude provoquée celle de William
---
Odd souffrait même s'il faisait tout pour le cacher, le jeune garçon était très affecté par la disparition de Aelita.

Le débat aurait pu s'éterniser mais l'heure n'était pas à la discorde mais à l'unité. Pour Jeremie il était important de découvrir si la jeune fille de la vidéo était oui ou non Aelita.
En observant la vidéo, Jeremie avait découvert que le comportement de Aelita était plus qu'étrange. Cette dernière avait passé un bon moment les mains posées au-dessus de la console de commande. Peut-être avait-elle cherché à laisser un message pour manifester sa présence,mais en observant la vidéo de plus près Jeremie avait constaté que Aelita 'était simplement contentée de poser les mains sur le clavier cette dernière n'avait rien fait d'autre.C'est cette dernière avait voulu laisser un message pourquoi avait-elle agi de la sorte ? mais la plus grande de toutes les questions c'était surtout de savoir ce que cette dernière avait fait au super-calculateur

Depuis le passage de cette jeune fille, Jeremie avait constaté l'apparition de phénomènes pour le moins étranges. Pour une raison encore inconnue du petit génie, certaines fonctions obsolètes du super-calculateur étaient mystérieusement redevenues actives.
Au début Jeremie pensait qu'il devait s'agir d'une erreur d'analyse du scanner, mais en revérifiant les données il fut obligé de constater que certaines parties de la machine c'étaient mystérieusement auto-réparées.

Jeremie n'avait aucune explication scientifique à fournir à ce phénomène, toutefois
Il semblerait que le contact prolongé entre cette jeune fille mystérieuse et la machine est permise à cette dernière de s'auto-régénérer.
Jeremie avait passé des mois à travailler sur le Hardware de cette machine pour la remettre à neuf, malgré tout son talent il n'était jamais parvenu à réactiver toutes les fonctions de la machine. Et voilà que cette jeune fille en l'espace de 15 minutes avait réussi à remettre en état plus de système que lui en trois mois.

Des programmes que Jeremie avait jugé irréparable était de nouveau opérationnel ce qui était totalement incroyable. Ce pouvait-il que lors de son contact avec la machine ,cette jeune fille est eu sur elle un effet curatif ?! cela qui paraissait complètement improbable, jamais au cours de toute sa vie Aelita n'avait manifesté un tel pouvoir. si cette jeune fille était bien Aelita comment avait-elle réussi un tel prodige ?

Pourtant les faits parlaient d'eux-mêmes, la machine avait retrouvé de la puissance et ceci d'une manière totalement inexplicable. Quoi qu'est fait cette jeune fille, ceci avait été bénéfique pour la machine.
Jeremie regretta alors que le contact entre la fille et la machine n'est pas été prolongée,si celui-ci avait perduré peut-être que des programmes essentiels auraient pu être remis en état.
Plus le super-calculateur retrouverai de puissance et de fonctions, plus celui-ci permettrait à Jeremie et à ces amis de poursuivre la lutte.
Au vu de ce nouveau mystère il apparaissait clair désormais que le retour de aelita serait plus que jamais indispensable.

Depuis la disparition de la jeune fille, la situation avec considérablement dégénérer. A l'heure actuelle personne ne savait comment celle-ci allait évoluer, mais une chose était sûre .... c'était le chaos.
Aelita avait disparu, et personne ne savait où elle était. Xana était de retour,est il avait ramené avec lui un florilège de nouveau monstre. Sans compter que le projet Carthage faisait des siennes.
Non content d'avoir à affronter les monstres de Xana, les Lyoko-guerriers devaient faire face au soldat de Carthage. Dans le but de stopper deux ennemis inconnus, Odd Jeremie Ulrich et Yumi allaient être obligés de combattre sur deux front différents.
Et pour compléter le tableau voilà que deux personnes totalement inconnues venaient de faire leur apparition dans cette histoire de fous.
Les quatre aux adolescents allaient à nouveau devoir livrer une guerre virtuel, mais il leur faudrait peut-être affronter des êtres réels.

À l'heure actuelle,aucun des Lyoko-guerriers ne savait qui était ces fameuses personnes.la seule question qui importait pour le moment était de savoir si la jeune fille de la vidéo était bien Aelita. Au fond d'eux-mêmes les 4 adolescents espéraient que cette personne soit bien leur amie disparue, car si c'était bien Aelita tous les espoirs était alors permis.

Pour Jeremie le retour de sa bien-aimée serait le plus beau moment de sa vie,ce serait pour lui la concrétisation de tous les efforts qu'il avait fourni ces derniers temps.
même s'il voulait croire en son retour, une petite voix lui disait que ceci était trop beau pour être vrai. Car si il s'agissait bien de Aelita, comment cette dernière était-elle revenue sur terre ? pour Jeremie c'était la grande question du moment, ce retour aurait pu être merveilleux si il ne comportait par certains points d'ombre.
Jérémie préféra alors cacher son enthousiasme plutôt que d'être déçu, la déception faisait partie du jeu et Jeremie avait souvent été déçue depuis le début, pourtant il voulait y croire...

Si Jeremie avec quelques réticences pour Odd il n'y avait pas de doute, la personne sur la vidéo était bel et bien sa princesse. Après avoir nourris les plus folles espérance quand a son retour, voila que son voeux le plus chère venait de se réaliser ... Aelita ,sa princesse était de retour parmi eux.
Pour le jeune félin à la mèche violette c'était sûrement le plus beau jour de sa vie, ces long mois d'angoise à se demander ce qu'elle était devenue allait enfin ce terminer.Odd trépignait d'impatience a l'idée que Aelita puisse se trouver à nouveau à ses côtés.
Contrairement à Jeremie le comment de son retour n'avait pas d'importance a ces yeux ,l' important c'est qu'elle soit la.
Compte tenu que la vidéo datait de deux jours, il était fort probable que Aelita et cet homme soit encore dans le coin, ce qu'il fallait maintenant c'était les retrouver au plus vite.
A moins que se ne soit elle qui ne se manifeste ,si Aelita pouvait se manifester de cette façon elle risquerait à coup sûr de surprendre le petit groupe. un retour surprise,c'était bien le seul espoir auquel Odd pourrait se raccrocher.

Si Odd et jeremie éprouvaient des sentiments partagé ,il y avait une personne pour qui se retour apparaissait comme une délivrance.
La seule jeune fille du groupe qui jusqu'à présent c'était toujours senti responsable de tous les malheurs du monde avait peut-être la retrouvé un espoir de retrouver sa tranquillité d'esprit
Si Aelita ... son amie ... sa jeune amie était bel et bien de retour alors Yumi nourrissait l'espoir de revoir William.
Si les miracles existe alors il venais de s'en produire un pour Yumi, se retour signifiait de nombreuse chose a venir, a commencer par le pardon.
Yumi pourrait alors s' excuser auprès de Aelita pour tous le mal qu'elle lui a fait subir.si en retour La jeune fille trouve le courage de lui pardonner alors ceci apaiserait en partie l'âme tourmentée de la japonaise. Car le vrai pardon que Yumi espérait obtenir était celui que pourrait lui accorder William quand ils seraient de retour parmi eux.
Avec le retour de Aelita les espoirs les plus fou était permit, avec Aelita a leur côté désormais ils seraient en mesure de désactiver les tours et de contrer les attaques de Xana avec ce souci en moins Jeremie serait en mesure de concentrer ces recherches sur le moyen de ramener William.
Désormais un nouvel espoir était entrain de naître au sien du groupe, toutefois il fallait rester prudent quand a ce retour inattendue. Par le passé Yumi avait tellement été déçu qu'elle préféra rester méfiante pour ne pas être à nouveau déçu.

Alors que tout le monde se perdait en conjectures dans le laboratoire pour savoir si oui ou non Aelita était de retour, un événement des plus inattendus se produisit.
Sans aucun signe annonciateur les portes du monte-charge commencèrent alors à se déverrouiller d'elle-même. Les Lyoko-guerriers furent surpris par ceci
Jeremie eut juste le temps de jeter un coup d'oeil sur son écran pour constater que quelqu'un venait de pénétrer dans le monte-charge à son insu. Des personnes venait de pénétrer dans L'usine sans que les caméra de surveillance ne détecte la présence d'étrangers

Tous les Adolescents gardèrent alors un oeil sur la porte qui allait bientôt s'ouvrir. c'est alors que deux portes s'écartèrent l'une de l'autre libérant le traditionnel nuage de fumer vapeur ainsi que le bruit d'inspiration caractéristique de l'ouverture des portes.
Quand les portes furent ouvertes,les Lyoko-guerriers purent distingués la présence de 2 ombres à l'intérieur du monte charge.

- Mais qui est-ce ? demanda Yumi.
- Je ne sais pas, on ne voit rien répondit Jeremie.

Pour une raison inconnue les lumières intérieures du monte-charge n'étaient pas actives ceux qui faisaient que la cabine était plongée dans la pénombre.on pouvait à peine distinguer ce qui se trouvaient à l'intérieur.
Alors que les adolescents essayaient de distinguer ce qui se trouvaient à l'intérieur du monte-charge, les deux ombres se mirent en mouvement. Docilement ces dernières avancèrent en direction du petit groupe, pour finalement apparaître au grand jour devant les Lyoko-guerriers.

A ce moment précis tous fixèrent les deux ombres qui venait de se révéler au grand jour.chacun fut sidéré en voyant de qui il s'agissait, plus aucun des adolescents ne parvint à dire ou a faire quoi que ce soit
Jeremie était incontestablement aussi hébété que pouvait l'être ses amis devant le spectacle qui se dessinait devant ses yeux, c'est alors qu'il parvint tout juste à poser une simple et innocente question.

Aelita !!! c'est toi ? fit Jeremie



a suivre

Lyoko guerrier chapitre 38 : rencontre
Les militaires chapitre xx : ???
Tanit chapitre xx : ???

Dernière édition par julien-dupont le 01 Nov 2009, 21:51, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Nov 2009, 21:00

En attendant la suite voici le tronbinoscope que j'ai réalisé pour mettre un visage sur tous les protagonistes de cette histoire. Et parmi eux se cache une personne dont le rôle sera déterminant pour la fin ,pour tous dire cette personne vas influencer tous le cours de la fan fics par son action. A vous de deviner de qui il s'agit.


Image
Dernière édition par julien-dupont le 01 Nov 2009, 22:01, édité 2 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Nov 2009, 22:00

chapitres 38 saison 02

Première partie

Image

Chapitre 38 - Saison 02 - La rencontre

---------------------------------------------- Première partie ----------------------------------------------

Laboratoire de L'usine - 13 octobre 2005- 13 h 07

- Mais qui êtes vous ? demanda Jeremie

La question avait tous lieux d'être posé, car au moment ou personne ne si attendait la porte du monte charge venait de s'ouvrir sans raison particulière. C'est alors qu'à la surprise générale, les Lyoko-guerriers découvrir la présence de deux ombres à l'intérieur de la cabine.
Alors que rien ne l'avait laisser présager, deux êtres humain firent leur apparition dans le laboratoire. Les deux ombres sortirent les ténèbres de la cabine pour apparaître au grand jour, et le moins que l'on puisse dire c'est que leur apparition consterna tous les adolescents présents dans la pièce.

Les ombres étaient en fait deux personnes très différentes. Il y avait un homme assez grand au cheveux noir qui portait de petite lunette, son physique n'était pas spécialement impressionnant mais sa seule présence avait de quoi stupéfaire son entourage. Pourtant cet homme étrange n'était pas le plus insolite des deux. Il était visiblement accompagné d'une petite jeune fille qui présentait la particularité d'avoir les cheveux bleus, cette dernière avait un petit quelque chose de spécial que deux membres du groupe remarquèrent immédiatement.

- Mais c'est ... fit Odd.
- Non impossible ... tu est ... fit Jeremie.
- AELITA !! c'est toi ? firent simultanément les deux jeunes garçons.

Aussi bien Odd que Jeremie peinèrent a trouver leurs mots, tant cette jeune fille ressemblait a Aelita. la simple évocation de ce nom suffit à surprendre Yumi est Ulrich qui sur le coup n'avait pas remarqué la ressemblance. Pourtant la personne qui se tenait devant eux,était le portrait craché de leur amie disparu.
Même si ses cheveux et certain des traits de son visage étaient différent, la ressemblance de cette jeune fille avec Aelita était consternantes.

- Ae.. Aelita balbutia à son tour Yumi.
- C'est incroyable fit Ulrich.

A leurs tours Yumi et Ulrich restèrent sans voix devant cette apparition inattendue, alors que tous commençaient à se laisser aller au désespoir. Voilà que le portrait vivant de leur amie disparu se tenait sous leurs yeux, à ce moment précis de la présence de la jeune fille réussi à les troublé au plus haut point.

- Aelita ... fit Jeremie en descendant de son fauteuil.
- Aelita fit Odd en tendant la mains vers elle.

Alors que la jeune fille avait commencé à s'avancer vers eux, la réaction subite et inattendue de Odd et Jeremie la surpris . Intimider voire effrayer, la jeune fille marqua un léger temps d'arrêt. Quand les deux adolescents firent mine de s'approcher d'elle, cette dernière exécuta aussitôt un mouvement de recul qui surprit tout le monde.

- Mais Aelita que se passe-t-il ? demanda Jeremie.

À ce moment précis la jeune fille aurait bien voulu répondre, mais elle ne pouvait pas car une boule c'était formée au fond de sa gorge. Pourtant il lui fallait répondre, elle se devait de leur parler car ils ne pouvait pas rester indéfiniment à s'observer sans s'échanger la moindre parole. Mais le simple fait d'ouvrir la bouche pour s'exprimer semblait être une épreuve insurmontable pour la jeune fille.

- Je ... je ... fit la jeune fille péniblement.

Elle avait beau essayer les mots ne voulait pas sortir, quelque part la jeune fille avait beaucoup de mal à s'exprimer. Et ceci était facile à comprendre, car depuis le début elle appréhendait cette rencontre.
Il n'était pas facile pour elle de ce retrouver en face de ces anciens ennemis. Elle qui par le passé avait mainte fois essayer de les tuer sans y parvenir. Elle avait usé de centaines de stratagèmes pour les anéantir et au final c'est eux qui avait réussi a avoir sa peau ...du moins c'est ce qu'ils croyaient.
Contre toute attente elle avait réussi à survivre en se réincarnant dans le corp d'une jeune fille qui se faisait désormais appeler Maeva.

A présent Maeva, la réincarnation de Xana se tenait en face des Lyoko-guerriers. Ces derniers ignoraient tous de cette jeune fille, alors que elle connaissait tous à leurs sujets.
Devoir faire face à ses anciens ennemis étaient pour Maeva une terrible épreuve,mais elle devait y faire face.

Si Maeva était anxieuse à l'idée d'avoir à les affronter, l'attitude étrange que ces derniers manifestèrent à son égard ne manqua pas de la surprendre.
Maeva c'était bien douté que débarquer à l'improviste dans le laboratoire secret allait surprendre les adolescents, mais elle n'aurait jamais soupçonné que son apparition allait autant les consternés.

- Mais que leur arrive t'il ? se demanda alors la jeune fille

Maeva était surprise par l'étrange attitudes des 4 adolescent, les Lyoko-guerrier ne réagissaient pas comme d'habitude .Pour une raison qui échappait encore Maeva ces derniers ne semblaient plus être que les ombres d'eux-mêmes.
Pourtant dans le lot il y avait deux personnes qui bien que surpris n'avait rien perdu de leur panache . Si Odd et Jeremie étaient devenus de vrais pantin, Ulrich et Yumi quand a eux n'avaient pas perdu de vue que deux étranger étaient apparu dans le laboratoire.
Même si l'une de ces deux personnes ressemblait étonnement a Aelita cela ne le firent pas oublier que ce laboratoire était secret. Il s'en suivit bien évidemment la plus évidente des questions.

- Mais qui êtes vous ? demanda a son tour Yumi.
- Et comment êtes vous entrer ici ? surenchérit alors Ulrich.

Pour les deux adolescent se trouver en face a face avec deux inconnu avait réveiller instinctivement leur méfiance mutuelle. Pour Yumi cette jeune fille était étrange car il se dégageait d'elle une aura particulière. La japonaise éprouvait une curieuse impression en la voyant, une petite voix au fond de Yumi l'incitait à rester méfiantes
De son coté Ulrich gardait un regard posé sur cette homme, il avait beau être grand cela n' impressionnait pas Ulrich. De plus avec tous ce qui c'était passé ces derniers temps la présence de cet homme est de cette fille ne présageait rein de bon.

Bien que le samouraï et la geisha soit méfiante vis-à-vis de cette jeune fille, Jeremie quant à lui éprouvait des sentiments très controversés.Alors que ses amis faisaient du surplace,lui entreprit de s'approcher des deux arrivants. Il pouvait paraître bizarre de le voir agir de cette façons, mais Jeremie voulait savoir qui était cette jeune fille.

Au fond de lui et Jeremie espérait que cette jeune fille soit bien Aelita, si c'était le cas ce serait pour le jeune garçon le plus merveilleux des cadeaux offerts par la providence.
Après avoir disparu pendant des mois il était possible que la fille de sa vie se tiennent à nouveau devant lui.
Mais quand Jeremie fit mine de se rapprocher de la jeune fille cette dernière recula encore d'un pas. Maeva se cacha derrière l'homme comme si elle voulait pas que Jeremie s'approche plus d'elle. La réaction de crainte qu'elle manifesta ce moment-là surpris Jeremie. Voyant que cette dernière était semble-t-il effrayé par son geste, Jeremie préféra ne plus bouger pour ne pas effrayer davantage la jeune fille. Il préféra alors lui parler.

- Aelita fit Jeremie en se rapprochant de la jeune fille.

Mais Maeva ne répondit rien, elle se contenta de rester à l'abri derrière l'homme. Puisque cette jeune fille ne voulait pas parler, Jeremie s'adressa directement a l'homme.

- Je peux savoir qui vous êtes ? demanda à nouveau Jeremie.

A ce moment la l'homme se tourna en direction de Jeremie en prenant soi de tendre son bras entre lui et la jeune fille. De toutes évidence ce dernier ne voulait pas que le jeune garçon s'approche de cette jeune personne, se mouvement de protection intrigua fortement les adolescents.
Pour une raison inconnue cette jeune enfant avait semble t'il peur de Jeremie, Quelle pouvait bien en être la raison ? Ceci Jeremie et ces amis n' allaient pas tarder a le découvrir
car l'homme se décida enfin a répondre au question de l'intéressé.

- Bonjour , fit à ce moment la l'homme avec un accent typé américain.
- Bonjour lui répondit Jeremie en retour.

De toute évidence l'homme avait décider de rompre le silence qui commençait a devenir pesant sur l'ambiance dans le laboratoire ,l'homme prit la parole et fit les présentations.

- Je m' appelle Joseph Robinson, docteur Joseph Edward Robinson fit l'homme.
- Vous êtes docteur !! docteur en quoi demanda Jeremie.
- Je suis docteur en psychologie enfantine.
- Vous êtes "psy" fit Ulrich.
- Oui je m'occupe des jeunes enfant atteint de trouble grave comme c'est la cas avec ma jeune patiente.
- vous parlez de la jeune fille qui vous accompagne fit Odd.
- Oui !! et d'ailleurs laisser moi vous présentez Maeva.
- Maeva !! fit Jeremie surpris.
- Maeva !! fit Odd.

Tous les adolescents furent surpris d'apprendre que cette jeune fille s'appelait Maeva et non Aelita. A cette instant la jeune fille prénommé Maeva sortit légèrement de derrière du docteur Robinson, par pure politesse elle se contenta seulement de lancer un timide petit "Hello".
A première vue Maeva semblait être une personne très timide, mais en vérité c'était surtout la peur qui animait la jeune fille.

Bientôt cette dernière allait devoir leur faire une terrible révélation a son sujet, Maeva se doutait bien que ce qu'elle allait leur apprendre a son sujet risquait fort d'en surprendre plus, mais ce qu'elle craignait le plus c'était surtout leurs réactions quand il apprendraient qui elle était réellement.
La Vérité à son sujet , voilà ce qui effrayait le plus Maeva. Comment les Lyoko-guerriers allaient il réagir quand il apprendraient qu'elle est la réincarnation de Xana ?

Mais en attendant ce fatidique moment Maeva céda la parole au docteur Robinson, Ce dernier devait s'exprimer à sa place pour le moment. Et puisque le dialogue était amorcé Jeremie demanda alors a docteur Robinson comment ce dernier avait il fait pour arriver jusqu'ici.

- Comment êtes vous entrez ici ?
- Ça me semble assez évident ,nous sommes passer par le monte charge répondit le docteur.
- C'est pas se que je voulais dire, ma question c'est ...Qu'est-ce que vous faites ici ?
- Nous sommes venu pour vous rencontrer.
- Nous rencontrer ?
- Oui !! d'ailleurs lequel d'entre vous et Jeremie ? demanda t'il à ce moment-là.

Cette question ne manqua pas d'interpeller le jeune garçon,apparemment cet homme semblait connaître son prénom.

- Vous me connaissez ?! Demanda Jeremie.
- Moi pas personnellement, mais Maeva en sait long sur toi et tes amis, répondit le docteur.

Cette affirmation laissa le petit groupe très dubitatif, au même titre que les autres Jeremie avait du mal a le croire. Mais à première vue la jeune fille que le docteur avait dénommer Maeva semblait les connaitre. La possibilité que cette "Maeva" en sache aussi long sur eux persuada alors Jeremie que cette personne ne pouvait être que Aelita

- Tu nous connais demanda Jeremie a Maeva.
- Oui ... je ... je vous connais, fit Maeva devenue un peu plus loquace.
- Tu nous connais réellement ? lui redemanda Jeremie
- Très bien même fit Maeva.
- C'est a dire demanda Jeremie qui voulait tester cette personne.
- Oui je sais que vous êtes les Lyoko-guerriers ,les combattant du monde Lyoko leur répondit Maeva à ce moment-là.

A peine Maeva eut elle prononcer ces paroles que tous le monde resta bouche bée. La stupéfaction fut générale pour tous les Lyoko-guerriers, comment cette jeune fille qu'ils n'avaient jamais vu pouvait être au courant de l'existence de Lyoko ?

- Tu ... tu connais Lyoko lui demanda Jeremie estomaqué.
- Oui je connais même très bien ce monde virtuel répondit Maeva.
- Mais comment est ce possible ? a moins que tu ne soit...

L'annonce faite par Maeva avait surpris le petit groupe, mais en même temps elle était devenue un incroyable espoir. Hormis Yumi, Odd, Ulrich, Jeremie et William, la seule personne qui connaissait l'existence de Lyoko en dehors de leur groupe n'était autre que Aelita.
Pour Jeremie le fait que cette "Maeva" connaisse l'existence de Lyoko était un bon présage, c'était pour lui une preuve supplémentaire que cette personne était bien Aelita. Pour confirmer son hypothèse le petit génie lui posa alors une autre question.

- Et d'où connais-tu ce monde demanda Jeremie.
- La réponse est simple, c'est parce que ... parce que ...

À ce moment-là Maeva eut du mal à poursuivre sa réponse, car la jeune fille était très anxieuse. pour répondre à cette question Maeva allait devoir révéler à toute l'assistance sa véritable identité. A coup sur cela allait leur faire un choc, mais Maeva c'était préparé a cette épreuve. Pour elle le moment allait être crucial, elle prit alors une grande inspiration et se lança.

- ... Parce que j'y suis né, fit Maeva.
- Pardon ?! fit Jeremie.
- Si je connais Lyoko c'est parce que j'y suis né, répéta Maeva.

Cette révélation laissa dubitatif tous les Lyoko- guerriers présent dans la salle. que ce soit Odd Ulrich Yumi ou Jeremie, aucun ne comprenait ce que tous cela pouvait bien signifier.
La jeune fille au cheveux bleu venait de prétendre être née sur Lyoko, se qui paraissait être une absurdité.

- C'est une blague fit Jeremie.
- Non c'est la pure vérité, je suis bien originaire de Lyoko fit Maeva.
- Voyons c'est impossible.
- Malheureusement NON !! leur fit Maeva

Constatant que Jeremie et ces amis ne la croyait pas, Maeva n'avait pas d'autre choix que de continuer ces explication. ce qui allait suivre risquait de lui coûter très chère, mais Maeva estima que les Lyoko-guerrier devaient absolument tous savoir à son sujet.

- Je suis bien originaire de Lyoko fit Maeva.
- Tu veux plutôt dire que tu y as vécu, lui fit Jeremie dubitatif
- Non j'y suis né insista la jeune fille.
- Mais non !! tu te trompe
- Il n'y a pas d'erreur c'est la vérité ... Ma vérité fit Maeva en baissant les yeux

Maeva pris alors une mine légèrement triste à la suite de cette révélation,car elle savait ce que tout cela signifiait pour elle. Pourtant son principal interlocuteur ne semblait pas la croire,pour Jeremie il y avait quelque chose qui cloche dans les explications de Maeva. Pourquoi cette dernière s'obstinait-elle à dire qu'elle était née sur Lyoko, alors qu'en vérité elle n'avait faits qu'y vivre.
Jeremie trouvera alors l'attitude de Aelita très étrange, pour lui cette dernière agissait comme si elle n'était pas ... elle. tout ceci était absurde, Jeremie décida alors de tirer au clair cette aberrante histoire de naissance.

- Voyons tu sais très bien que tu n'est pas né Lyoko ... mais sur terre.
- C'est faux Je suis né et j'ai vécu sur Lyoko répondit Maeva.
- C'est faux et pourquoi tu t'obstine a croire que je suis pas née sur Lyoko
- Mais parce que Aelita tu est ne sur terre.

La Maeva avait du mal a comprendre l'entêtement de Jeremie a soutenir le contraire a son sujet ,c'est alors que la jeune fille réalisa que pour une raison inconnue se dernier la prenait pou Aelita. Cela n'avait aucun sens, a quoi pouvait bien jouer Jeremie avec elle ? Il était pourtant bien placer pour savoir qu'elle n'était pas Aelita. Sans chercher a comprendre d'avantage, Maeva préféra clarifier la situation.

- Je ne suis pas Aelita lui Maeva.
- Tu quoi !! fit Jeremie.
- Vous voyez bien que je ne suis pas Aelita leur dit Maeva.

Cette affirmation se suffit à briser tous les espoirs du petit groupe. Alors que tous croyaient avoir retrouver Aelita, voilà que la personne qu'ils avaient en face de prétendait ne pas être Aelita. Cela paraissait impossible pour Jeremie, pour lui cette jeune fille devait forcement être Aelita. La jeune fille ressemblait tellement a Aelita,qu'il ne pouvait pas en être autrement. Mais devant la déclaration que venait de faire Maeva Jeremie se décida a lui poser une autre question.

- Mais alors si tu n'est pas Aelita, qui es-tu ? demanda Jeremie.
- Comme je vous l'ai dit, je suis quelqu'un que vous connaissez fit Maeva.
- Mais d'où nous connais tu ?
- Étant née et ayant vécu sur Lyoko, j'ai souvent eut l'occasion de vous rencontrer.
- C'est ridicule, nous on t'as jamais rencontrer.
- Physiquement parlant il est vrai qu'on c'est jamais vu, mais ça ne change rien au fait que nous nous connaissons tous.
- Mais c'est quoi cette explication débile ? fit Jeremie.
- Vous me connaissez et je vous connais, pour preuve toi tu t'appelles Odd della Robbia fit Maeva en désignant Odd.
- Tu te souviens de mon noms fit Odd surpris.
- Bien sur je ne t'est pas oublier et je sais qu'a tes cotés il y a Yumi Ishiyama et Ulrich Stern.

Les trois intéressé n'en revenaient pas, cette fille connaissait leurs identités alors que eux ne savait rein d'elle. Mais Maeva ne s'arrêta pas en si bon chemin dans ces explication elle désigna le jeune garçon blond a lunette comme s''appelant bien Jeremie Belpois
ce qui laissa encore plus perplexe le petit génie sur la vrai nature des ces révélations.
C'est alors que Maeva posa une question des plus anodine qui allait créer un certain malaise parmi les adolescents.

- Mais ou sont William Dumbar et Aelita Hopper demanda Maeva surpris de ne pas les voir parmi le petit groupe.
- Quoi !! tu connais aussi Aelita et William fit Jeremie
- Oui c'est deux la je les connais plus que bien répondit Maeva.

Difficile pour Maeva de ne pas connaître William et Aelita . Après avoir voler la mémoire de la jeune fille et soumis William a son pouvoir, Maeva en tant que Xana avait appris a bien les connaître. Maeva connaissait même mieux ces deux la que eux même ne se connaissait vraiment.
Depuis que sa mémoire était revenue, certains événements propres à sa vie passée lui étaient réapparus. Elle se rappelle distinctement ce qu'elle avait fait a Aelita et a William par le passé, entre le lavage de cerveau et le vol de mémoire elle avait tout appris à leur sujet.
Elle connaissait le moindre de leurs sentiments, leurs joies, leurs peines et ... leurs peurs les plus profonde....

C'était surtout la peur que chacun des deux éprouvait qui avait vraiment permis à Maeva de les connaître sans jamais les avoir rencontrer. Une peur intense qui pouvait être la source d'une grande colère et d'une haine sans limite....
Cette même peur Maeva l'avait ressentit au plus profond d'elle. Mais contrairement à William et à Aelita, La jeune fille avait appris à la maîtriser et à la combattre pour ne pas se laisser dévorer par cette dernière et par le désespoir qu'elle engendrait.
Aujourd'hui Maeva était ressortie plus forte de cette expérience,et tout le courage dont elle avait fait preuve elle s'en servait aujourd'hui pour affronter ses propres démons. C'est pour cela qu'elle se tenait à présent devant les Lyoko-guerriers, est qu'elle leur faisait pêle-mêle des révélations à la chaîne

- Oui je les connais très bien, autant que vous fit Maeva.
- Tu les connais aussi ?
- Oui d' ailleurs je m'étonne de ne pas les voir parmi vous en se moment, est-ce qu'il sont sur Lyoko ? demanda innocemment Maeva

A ce moment la les 4 adolescent tirèrent une mine épouvantable, la question en somme toutes innocente de Maeva avaient ramener ces dernier a leur triste réalité. Sans le savoir Maeva venait de leur faire un grand tord, alors que cela n'était pas dans ces intentions.
Mais comme Maeva ignorait tous de la situation présente,sa question faisait un peu " pied dans le plat" ou "pavé dans la marre". Le petit génie fut alors le premier a réagir, cette fois ce dernier était déterminer a savoir qui était cette jeune fille.

- Mais d'où nous connais tu ? demanda Jeremie.
- C'est vrai qui est tu ? fit Yumi.
- Comme je l'ai dit, on se connaît depuis longtemps. Seulement vous m'avez connu sous un autre nom.
- Quelle noms ? demanda Jeremie intrigué.
- Mon noms c'est .. c'était ....

A ce moment très précis Maeva sentit sa gorge se nouer, car le moment tant redouté était enfin arrivé. Il était temps pour elle de se dévoiler au grand jour, assurément il lui faudrait tout le courage du monde pour pouvoir se déclarer. Elle se tourna alors vers le docteur pour lui adressé un regard pleins de crainte, celui-ci se contenta d'un simple hochement de la tête pour lui signifier qu'elle pouvait se lancer sans crainte. Désormais quoi qu'il arrive, il serait là pour la soutenir dans cette épreuve.

De leur coté les Lyoko-guerrier ne savait plus quoi dire. Ils avaient en face d'eux une jeune fille inconnu qui semblait tous avoir sur eux. Une jeune fille qui n'était pas Aelita, mais qui prétendait être originaire de Lyoko.

- Je vais vous dire qui je suis fit Maeva.
- Ça on voudraient bien le savoir fit Jeremie

Maeva pris un grande inspiration car ce qu'elle avait dire ne devait souffrir d'aucun temps mort, ce serait assez difficile d'avoir a avouer le vérité sans avoir besoin d'être interrompue tous le temps.

- Je suis la responsable de toutes vos mésaventures fit Maeva.
- Comment ça la responsable ?
- Je vous ai dit vous me connaissiez autrefois sous un autre nom et ce noms c'est ...

L'angoisse était insoutenable, la jeune fille hésita a se déclarer car cela signifierait beaucoup de choses pour elle ce serait l'aveu complet sur ces origines. Mais les personnes qui étaient devant elle se devaient de savoir qui elle était vraiment.

- Vous me connaissiez autrefois sous le nom de ... de...

________________________________ XANA ________________________________

Le noms que prononça Maeva fit l'effet d'un bombe, tous le monde fut sous le choc.
Yumi, Odd, Ulrich et Jeremie restèrent paralysés devant cette incroyable nouvelle.
La jeune fille qui se tenait devant eux venait tout simplement de leur avouer qu'elle était Xana.

- Non c'est impossible fit Yumi
- C'est une blague fit Odd
- Tu te fou de nous fit Ulrich
- Xana ... grognas Jeremie en serrant des dents est des poings.

L'effet de surprise passer ce furent les bon vieux réflexe de défense qui prirent le dessus. Rapidement,Odd Ulrich et Yumi se mirent rapidement en position de combat pour défendre chèrement leur peau.
Xana leurs mortels ennemis de toujours leur faisait face, ce dernier avait pour l'occasion prit l'apparence de Aelita pour mieux les tromper. Mais avec la révélation que cette dernière venait de leur faire le subterfuge ne prenait plus.
Xana allait sûrement les attaque dans la seconde qui suivait cela ne faisait aucun doute.Mais curieusement Xana ne manifesta aucun signe d'agressivité au contraire la réaction de la jeune fille fut particulièrement étonnant.

- Je ne suis pas venu pour me battre, mais pour vous parler leur dit-elle à cet instant.

Mais l'appel au dialogue de Maeva ne fut pas perçu comme telle, pour les jeunes adolescents ce qu'ils avaient en face de n'était rien d'autre qu'un spectre polymorphe. Et comme à leur habitude il était préférable qu'il prennent les devants en le combattant a l'ancienne. mais contre toute attente se fut le moins combattant d'entre tous qui agis en premier.
Avant même que Maeva puisse entamer une autre explication, Jeremie lui bondit dessus. C'est avec une brutalité sans pareil qu'il renversa la jeune fille au sol, Maeva a terre fut coincé sous Jeremie se dernier commença alors a la rouer de coup en cirant a tue tête sa colère.

- SALETE DE XANA !! tu vas payer pour tous lui lança Jeremie.

Jeremie frappait Maeva de toute ces forces, la jeune fille pouvait à peine se défendre.
les assauts du jeune homme étaient amplifiés par sa colère, celui ci la frappa dans le bas ventre mais c'est surtout dans le visage de Maeva que le petit génie porta principalement ses coups de poings.
Il était étonnant de voir que Jeremie puisse faire preuve d'une telle agressivité, Mais le fait de se retrouver face à son principal ennemi lui avait fait perdre toute notion de raisonnement ce qu'il avait en face de lui n'était pas d'une jeune fille mais un monstre ... un monstre qu'il devait détruire.

Jeremie par sa réaction imprévisible avait pris de court ses amis en se jetant en premier sur Xana. Voyant que Jeremie était complètement déchaîné par la colère c'est amis se joignirent à lui pour lui prêter mains forte. Mais au lieu d'aider Jeremie ces derniers se concentrèrent sur la deuxième personne, qui se trouvait avec la jeune fille.

Alors que Maeva se faisait rouer de coup par Jeremie, le docteur n'avait pas bouger d'un sourcil il observait la scène qui se déroulais sous ces yeux . Le docteur voyait bien que Maeva se faisait sauvagement agressé par ce garçon appellé Jeremie, mais il ne bougea pas.
Alors même que les autres adolescents commençait a l' entourer pour sans doute lui resservé le même sort.
Ulrich et Odd entourèrent le docteur il furent rejoint par Yumi qui voulait aussi en découdre avec le clone polymorphe.

Alors que Jeremie malmenais Maeva, le docteur savait ce qui allait se passer mais il préféra ne pas bouger. Mêmes si cela lui était difficile a accepter il ne fit rien pour arrêter le massacre. Le docteur resta immobile, il aurait bien voulu réagir mais il ne le pouvait pas ... il avait promis.......

---------------------------------------------- Deuxième partie ---------------------------------------------



a suivre

Lyoko guerrier chapitre 39 : Tour activée
Les militaires chapitre xx : ???
Tanit chapitre xx : ???

Dernière édition par julien-dupont le 04 Nov 2009, 11:18, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Message 01 Nov 2009, 23:11

incroyable alors que je pensait avoir penser tous les possibilite réaction de maeva le sucide j'y aurait jamais crut.

la facon d'ont le docteur a convaincu sa protéger, en allant jusqu'a évocquer l'amour qu'elle resent était splendide, a sa place je pense que je n'aurait pas réussit a la convaincre

et comme d'ahitutde j'ai hate de pouvoir lire la suite

Message 02 Nov 2009, 17:52

en ce qui qui conner net le personne quyi va influence sur la fin de l'histoire je pense a ses personnes: Benjamin morel; meava robinson; Arthur Picard


est ce que tu pourrais laisseze un indice suplementaire ou dire si je chauffe ou refroiddit?
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 02 Nov 2009, 19:09

froid si on veux mais sache que cette personne sauvera la vie de Maeva et que Maeva lui sauvera la vie,le role de cette personne ne sera determinant que vers la fin de la fics et pourtant il sera essentiel, plus présicement se sera la sincérité de ces sentiments qui feront tous basculer.

et si tu veux un indice ,cette personne n'est pas wiliam mais cette personne partage la meme discrimination que lui , celle que lui impose pas mal de fan sur terre.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Message 02 Nov 2009, 19:56

je vois c'est la personne qui se cache derrirère le masque de mort, qui est surnomer Skull

c'est merkal

(au fait il est ou Damien Foliet?)

Message 02 Nov 2009, 20:31

plut je pense que celui qui se cache derrirèe le skull esr soit
-merkal
- julien dupont
-evrig Von wolfeinstein ( je pense que c'est peux probable que c'est lui)
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 303

Inscription: 15 Déc 2007, 14:58

Localisation: Perdu quelque part entre Weyard, Azeroth, le Sanctuaire, Fuyuki City et Fanfiction.net

Message 02 Nov 2009, 20:51

Ciel, que vois-je? Anthéa avec des cheveux blancs?
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 02 Nov 2009, 21:40

Ciel, que vois-je? Anthéa avec des cheveux blancs?


Oui dans ma version Anthea a presque 50 ans est elle a pris un coup de vieux ce qui est logique en admettant que anthea avait trente ans en 1982 quand elle attendait aelita il est logique qu'elle en est presque 50 en 2005 date ou se passe l'action de ma fanfics
elle n'a pas le secret de la jeunesse eternelle aussi la pauvre anthea elle viellit comme tous le monde et de ce faite sa jolie pigmentation rose a un peu deteint au lavage et avec l'age.

quand a grossman, tous faux et pourquoi tu tiens temps a savoir qui se cache derriere le masque de skull tu le decouvrira un jour ...sinon je te conseil de te creer un compte sur ce forum au moinsde cette facons je pourrais t'envoyer des MP et des infos si tu le souhaite.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Accro à Code Lyoko

Messages: 79

Inscription: 02 Nov 2009, 21:55

Message 04 Nov 2009, 12:10

chapitre 38 1 èer partie

et ben sa a été dure pour maeva de révéle son identiter a ses anciens ennemis, en lisant je ressentais le même stress qu'elle, j'avias le coeur qui pattaient a 100/h. je me demande pourquoi elle se laisse agresser et qu'elle sont plan. j'ai atte de pouvoir lire la 2 ème partie
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 05 Nov 2009, 22:00

chapitres 38 saison 02

Deuxième partie

Image


---------------------------------------------- Deuxième partie ---------------------------------------------

FLASH-BACK - quelques heures auparavant.

- Alors tu veux vraiment les rencontré.
- Oui docteur je n'ai pas trop le choix.
- Tu est sur de toi, après tous il sont tes ennemis.
- Il était mes ennemis, mais plus maintenant.
- Même si tu n'est plus une IA diabolique sa ne change rien au fait que ...
- ... Docteur je vous est raconter l'histoire de ma vie , vous savez qui il sont et qui j'étais
- Je le sais bien, mais je te rappel qu'ils ont voulu te tuer.
- Qui pourrait les en blâmer, à l'époque j'étais un être diabolique muer par une seule ambitions ... anéantir la race humaine.
- C'est vrai que de ce point de vue la, on peu dire que tu as bien changer.
- C'est Xana qu'ils ont voulu détruire, pas moi.
- Oui mais aujourd'hui comment vont t'ils réagir en apprenant que tu est toujours en vie ?
- Il est possible que quand ils me voient, ils est envie de me frapper peut-être même qu'ils essaieront de me tuer.
- Et toi tu me dis ça comme ça, et tu veux que je les laisse faire.
- Oui car contrairement a moi il se sont battu pour assurer un futur radieux a l'humanité.
- Ce n'est pas une raison pour le laisser commettre un meurtre.
- Ils ne feront rien de tel, après tous c'est eux les gentils dans cette histoire.


Le docteur ne trouva rein a redire la dessus, il savait bien que Maeva était un être à part.
Du statut d'IA diabolique vouer à la destruction elle était passé a celui de jeune fille prônant la défense de la vie.
La premier être que Maeva avait commencer à protéger n'était autre que sa propre personne. En dépit de son passé obscure, Maeva avait fini par admettre qu'elle appartenait bien au genre humain. Cela ne fut pas sans mal mais grâce à l'appui du docteur Maeva était parvenu à s'en convaincre.

Maeva avait fourni tous les efforts possibles pour devenir humaine, mais une part de cette humanité elle la devait au Docteur Robinson. Cet homme d'apparence banale avait par sa nature généreuse et attentionnée réussi à supplanter la nature belliqueuse de Maeva.
Celle-ci était a jamais endormi au fin fond de l'esprit de Maeva, cependant si la jeune fille n'y prenait pas garde, il y avait toujours un risque pour que le "démon" refasse un jour surface.

Maeva était une véritable bombe à retardement, en elle sommeillait le mal absolu. Mais grâce à ces efforts et à sa volonté Maeva était parvenu à le supplanter.
Le désir le plus cher de la jeune fille était de ne jamais redevenir le démons qu'elle était par le passé. Au pire si cela devait arriver la jeune fille pourrait toujours se ... Enfin si elle en trouvait le courage, car aujourd'hui son désir de vivre était plus fort que tout.

- Je veux vivre, c'était dit Maeva.
La vie n'avait pas toujours fait de cadeau à jeune fille, pourtant cette dernière avait trouvé une raison de vivre. Maeva se sentait plus vivante que jamais, mais maintenant qu'elle avait compris la valeur de sa vie elle craignait plus que tout de la perdre.
Il lui était souvent arrivé d'avoir des idées noires, des idées de mort, de meurtre, de suicide. Mais tout ceci faisait partie de son imaginaire, et à part dans son esprit et dans son journal intime,personne ne savait à quoi pensait réellement la jeune fille.

Mais loin de ces pensées négatives Maeva n'inspirait qu'à une seule chose ... Démarrer une nouvelle vie. Mais pour cela elle devait d'abord tirer un trait définitif sur son passé.
La première et dernière étape de sa nouvelle vie serait un Mea Culpa général, pour cela elle se devaient de rencontrer les Lyoko-guerriers pour les avertir de son existence.
Il était clair que cette nouvelle ne risquerait pas d'enchanter ces derniers, savoir que Xana avait survécu était loin d'être une bonne nouvelle.

Mais Maeva se devait d'accomplir cette acte, c'etait pour la jeune fille seul moyen d'être en paix avec elle-même. une fois que ce serait fait elle pourrait avoir la conscience tranquille, après quoi disparaîtraient de leur existence pour toujours.
Bien sûr pour accomplir cet incroyable exploit elle comptait sur l'aide du docteur, le brave homme allait encore une fois devoir soutenir sa petite protégée dans cette épreuve.
Après tous les sacrifices qu'il avait déjà consentis pour elle, le docteur n'était plus à ça prêt.

Maeva savais que cet homme-là pourrait l'aider dans cette nouvelle épreuve. Quoi qu'il arrive son soutien inconditionnel lui donnerai le courage d'aller de l'avant et d'affronter ses anciens ennemis. Elle espérait que ces derniers lui pardonne pour tout le mal qu'elle leur avait fait.ont
Au plus profond d'elle-même,Maeva était en quête du salut de son âme. Seul le pardon octroyé par ses anciens ennemis pour tous ces crimes pourrait lui permettre de vivre en paix. Pour Maeva se serait pour une demie bénédiction,même si cela n'effacera pas tout le mal qu'elle avait fait. néanmoins ce serait déjà un progrès est un premier pas vers la rédemption

Pourtant derrière cette irrépressible envie d'être pardonné se cachait une autre raison.
Maeva ne souhaitait pas seulement retourner au laboratoire pour se faire pardonner, elle avait également besoin de vérifier quelque chose.
Depuis qu'elle avait retrouvé la mémoire, certains petit détails turlupinait l'esprit de la jeune fille. Des doutes étaient apparus chez elle, Maeva avait une désagréable intuition dont elle ne parvenait pas à se débarrasser. Maeva savait que quelque chose d'anormal se passait en ce moment, mais elle ignorait de quoi il pouvait s'agir. Histoire d'en avoir le coeur net il lui fallait impérativement rencontrer les Lyoko-guerriers.


- Alors tu veux vraiment les rencontrés fit le docteur.
- Je le dois ce sera pour moi une façon d' expier mes fautes.
- Si cela peut apaiser ta conscience, alors j'accepte de t'accompagner là-bas.
- Merci docteur.
- Mais de rien, si c'est pour toi le seul moyen d'être en paix avec toi-même alors cela en vaut la peine.
- Oui c'est vrai, mais sachez que ce n'est pas la seule raison qui m'oblige à y retourner
- Quoi il y a une autre raison ?
- Et bien en faite il y a une chose qui m'intrigue depuis le début.
- Et quoi donc ?
- Voyez-vous a leur yeux je suis censée être morte.
- C'est normal il croient t'avoir vaincu avec leurs programmes multiples agents, donc pour eux tu as logiquement cesser d'exister.
- Oui est c'est ce qui est bizarre !! si je n'existe plus, techniquement Lyoko n'as plus de raison d' exister.
- Que veux-tu dire par la ?
- Depuis le début de leurs mésaventure, leur seul but et l' extinction de cette machine.
- C'est qui finalement est normale vu qu'il n'ont plus a te combattre.
- Alors pourquoi cette satané machine est elle toujours opérationnelle ? demanda alors Maeva.

Ce détails avait particulièrement intrigué Maeva ,le fait de trouver le super-calculateur encore en fonctions était anormal. Normalement d'après la jeune fille puisque toute menace était écarté, il n'y avait aucune raison pour que cette machine soit encore active. Pourtant c'est un super-calculateur en activité que Maeva et le docteur avaient tous les deux trouvé leur de la découverte du laboratoire. Il y avait une chose qui ne tournait pas rond dans tous ça, pourquoi cette machine était-elle encore active ?

C'est aussi pour cette raison que Maeva voulait retournés au laboratoire, elle voulait comprendre ce qui se passait et pour quelles raisons les Lyoko guerrier avaient-ils laissé cette machine en marche ?
Si le super-calculateur était encore actif ce n'était sûrement pas le fruit du hasard, et encore moins pour s'amuser sur Lyoko. Maeva était mieux placée que quiconque pour savoir que la puissance de cette machine confère un grands pouvoir a celui qui c'est la maîtriser. Vouloir la laisser en marche juste pour s'amuser serais irresponsable, et connaissant bien la nature de ces ancien ennemis il était clair qu'ils n'auraient jamais laisser en fonction cette machine si il n'y avait pas une bonne raison de le faire. il y avait là un mystère que Maeva se devait de tirer au clair.

- Je veux comprendre ce qui se passe, c'est pour ça qu'il faut que je les rencontre.
- Et tu ne craint pas qu'ils est une reaction hostile en apprenant ton existence.
- C'est même sure, je leur en est fait tellement baver que le contraire serait étonnant.
- À mon avis ça ne va pas être facile de les convaincre que tu as changé.
- Il ne faut pourtant et c'est pour ça que je dois les rencontrer.
- Pour qu'il puisse te pardonner.
- Pour que surtout une personne me pardonne
- Je parie que tu parle de Aelita.
- oui vous avez vu juste, je me dois de rencontre ma "soeur"
- Ta "soeur" !!
- Oui c'est un peu spécial mais vu que elle est moi on partage beaucoup de souvenir en commun ,une même antécédence, sans parler du corp, quelque part sa fait d'elle ma soeur virtuel.

Cela pouvait paraître abstrait, mais Maeva était en fait très proche de Aelita.Après tous son créateur n'était autre que Franz Hopper, le père biologique de Aelita. De plus son corp était base sur le code génétique de Aelita,ce qui lui faisait un point commun en plus avec la jeune fille. D'une certaine manière même si son esprit et son corp avaient des origines assez controversé ,Maeva était en quelque sorte le demi frère et la demi soeur de Aelita.
Cette conception particulière du lien familiale était plutôt abstraite pour qui ne connaissait pas toute la vérité à son sujet, mais sur le principe il n'était pas faux pour autant.

C'est pour cette raison que Maeva se devait de rencontrer sa soeur. Maeva voulait obtenir d'elle son pardon. La jeune fille aux cheveux bleus ne pouvait pas oublier qu'elle était directement responsable de la mort de Franz Hopper.
Maeva culpabilisait beaucoup pour tous les crimes qu'elle avait commis, mais celui-ci en particulier était le pire de tous.
L'existence de Aelita était loin d'avoir été rose pour elle. Entre sa vie de fugitive est de Lyoko-guerrière, cette dernière n'avait jamais pu goûter à une enfance joyeuse. Sans compter qu'à la grande époque Maeva\Xana avait couronné le tout en assassinant froidement son père .. le regretté Waldo schaeffer....

Quelque part Maeva souffrait d'un complexe d'Oedipe au féminin. Pour guérir cette blessure de l'ame la jeune fille n'avait qu'une seule solution, elle devait faire amende honorable auprès de Aelita et obtenir de cette dernière son pardon.
Être pardonné pour le mal que l'on a fait ou se pardonner soi-même du mal que l'on a fait sont deux choses très différentes. Le pardon n'était pas qu'une notion pour Maeva, c'était quelque chose de très importants pour elle.

Faire face à ses anciens ennemis et leur demander pardon ne serait pas facile pour Maeva. La jeune fille savait d'avance qu'elle aurait sûrement quelque bleu a panser par la suite.
Maeva était prés a endurer cette épreuve, ce serait pour elle une juste pénitence ... un pardon obtenu dans la souffrance.
Même si elle était prête à accepter les supplice les plus terribles, Maeva n'avait pas l'intention de se laisser tuer pour autant. Elle voulait aussi que quelqu'un veille sur elle, Maeva demanda alors au docteur de la protéger

- Ma décision et prise docteur ! Je vais y aller ...
- Et si il s'en prenne a toi.
-Alors vous devrez les laisser faire.
- Mais !! mais ils pourraient te tuer si ils se laissaient emporter par la colère.
- c'est un risque que je suis prés a courir.
- C'est suicidaire.
- Non c'est une pénitence ... ma pénitence fit Maeva.

Maeva faisait preuve d'une ferveur sans pareille, jamais à ce jour le docteur n'avait rencontrer une personne de ce calibre. Maeva était prêt à endurer les pires souffrances qui soit pour se faire pardonner ses crimes. La jeune fille allait sûrement se faire massacrer une fois que ses anciens ennemis sauraient qui elle était. Pourtant cela n'effraya nullement Maeva, cette dernière avait pris sa décision et entendait bien que le docteur respecte son choix.

- Je vous le demande comme une faveur docteur, promettez-moi de ne pas intervenir.
- Tu te rends compte de ce que tu me demandes !! je ne peux pas te laisser de faire massacrer par eux
- Ne vous en faites pas docteur tout iras bien fit Maeva en souriant.
- Comment peux tu être si sûr de sa
- Car j'y crois.
- Tu y crois !! c'est tous !!
- C'est marqué dans la Bible, si on te frappe au visage tend l'autre joue
- Quel rapport avec tout ça ?
- Il faut savoir briser le cercle de la haine, pour cela je ne dois pas les convaincre par la force mais bien par la pureté de mes intentions.

Pour Maeva il n'y avait pas d'autre alternative, ce n'est pas en se battant mais bien en tendant une main charitable que l'on peut convaincre les gens de changer. Maeva était persuadée que c'était la bonne solution, elle savait que cela pouvait fonctionner. Après tout n'était-ce pas ce que le docteur avait fait pour elle.
Alors que rien ne l'y obligeait cet homme l'avait pris sous son aile, et malgré le mal que Maeva avait pu le faire. Ce dernier c'était toujours efforcé de voir le bien en Maeva.
A présent c'était au tour de Maeva de convaincre d'autres personnes qu'elle n'avait plus rien d'un démon

- Alors c'est que tu veux vraiment ?
- Je vous en pris.
- Alors soit j'accepte.
- Merci docteur

Le docteur accepta de ne rien faire, il promit de laisser Maeva affronter ces démons et ces anciens ennemis. toutefois il jugea juste de prévenir la jeune fille qui ne laisserai personne lui faire du mal à tort si les jamais les choses empiraient.
Si Jamais ces adolescents dépassaient la mesure du tolérable ... il interviendrait. Le docteur ferait tout pour la protéger, et ceci quitte à prendre des coups.
La jeune fille n'était pas stupides, elle comprenait très bien les inquiétudes du docteur. Mais Maeva en avait décidé ainsi, jamais elle ne reviendrai sur sa décision.

Ce fut ainsi que le docteur et Maeva partirent de bon matin en direction de l'usine. La jeune fille y nourrissait l'espoir et la crainte de rencontrer ses anciens adversaires.
ils partirent sur le coup de midi,Car Maeva avait l'intuition qu'elle pourrait les rencontrer dans cette tranche horaire.
L'intuition de Maeva fut payante car quand ils arrivèrent à l'usine ils constatèrent que la cabine du monte-charge était abaissée. C'était bien la preuve que des personnes se trouvaient en ce moment même dans le laboratoire.

- Ils sont là d'une jeune fille.
- Tu est sur de toi nous pouvons encore reculer si tu le veux.
- Plus maintenant, aujourd'hui plus que jamais je me dois d'y aller fit Maeva

La jeune fille fit quelques pas en avant, et pressa alors sur le bouton du monte-charge. Très doucement les câbles commencèrent à se tendre amenant avec eux la cabine. celle-ci se fixa au niveau du rez-de-chaussée, aussitôt la porte en tôles se souleva dévoilant une cabine vide.

- Allons-y vite Maeva en pénétrant dans la cabine.



---------------------------------------------- Troisième partie ---------------------------------------------

Laboratoire de l' usine - 13 octobre 2005- 12 h 24

- Prend ça espèce de monstre !! fit Jeremie en frappant Maeva

Alors que le petit génie s'acharnait sur la pauvre Maeva, ces amis avaient fini d'encercler le docteur. De toute part l'homme était entouré par les trois adolescents

--------------------------------------------------------------


a suivre samedi la troisieme et derniere partie du chapitre 38

Lyoko guerrier chapitre 39 : Tour activée
Les militaires chapitre xx : ???
Tanit chapitre xx : ???

Dernière édition par julien-dupont le 05 Nov 2009, 23:13, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Accro à Code Lyoko

Messages: 79

Inscription: 02 Nov 2009, 21:55

Message 05 Nov 2009, 22:10

que de suspense que de suspense!!! vite la suite!!!!

normalement d'après l'histoire la machine est a nouveau en marche pour retrouver sa mère mais je sens que l'Obscur a un role dans cet histoir

c'est vrai que maeva/xana a le même créateur que alitea on peut les considèrer comme frère/soeur

ont peut dire quand dans cette histoire il 3 soeur appartent chacun a un camp (ou du moin originaire):
- alitea = lyoko guerriers
- Xana/maeva= l'obscur
- tanit = projet cartage ou cartage guerrriers
et comme d'abitude ......
j'ai trop hate de lire la suite!!!!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 07 Nov 2009, 22:00

chapitres 38 saison 02

Troisième partie

Image

---------------------------------------------- Troisième partie ---------------------------------------------

Laboratoire de l' usine - 13 octobre 2005- 12 h 24

- Prend ça espèce de monstre !! fit Jeremie en frappant Maeva

Alors que le petit génie s'acharnait sur la pauvre Maeva, ces amis avaient fini d'encercler le docteur. De toute part l'homme était entouré par les trois adolescents, si le docteur avait le malheur de faire à ce geste ces derniers lui bondiraient dessus sans hésitation.
Pourtant le docteur ne se préoccupait guère de son propre sort,il était surtout inquiet pour celui de sa petite protégée. Alors que lui restait impassible, cette dernière se faisait malmenée par Jeremie.

Maeva essayait pourtant de se protéger des assauts de Jeremie, mais elle y parvenait à peine.
Le petit génie était possédé par la colère, il frappait sans cesse la jeune fille extériorisant du coup toute la rage qu'il avait accumulé ces derniers mois.
Pour Jeremie, la personne qu'il avait en dessous de lui n'était rien d'autre qu'une des incarnation de Xana. Évidemment par extension, elle était responsable de la disparition de Aelita.
Mais au fond de lui Jeremie savait bien que les véritables responsables n'étaient autres que les membres du projet Carthage. Mais sur le moment présent Jeremie n'avait plus les idées claire, au raisonnable jeune garçon d'antan c'était substitué un être dont le coeur était empli de colère.
En frappant Maeva de cette façon, il extériorisait cette dernière, malheureusement en retour la jeune fille devait faire les frais cette rage accumulée.

- Tu va payer pour tout ce que tu nous as fait Xana, crias Jeremie.

Les coups de génie redoublèrent d'intensité, Maeva étaient totalement incapables de se défendre. Elle encaissa de plein fouet les charges vindicatives du petit génie.
Mais pour le docteur la scène commençait à devenir insoutenable, voir sa petite protégée se faire ainsi ainsi malmené était à la limite du supportable. Maeva était en mauvaise posture, et le docteur avait pour consigne de ne pas intervenir. Mais si il ne faisait rien tout cela risquait de mal se terminé, et ça il ne pouvait le permettre.
Brisant sa promesse de ne pas intervenir, il interpella aussitôt toutes les personnes présente dans la pièce.

- Bonté divine, vous voyez bien qu'elle ne se défend pas lança-t-il a tous les adolescents.

Cette soudaine remarque Interpella Odd, Ulrich et Yumi, mais passa inaperçu aux oreilles de Jeremie. Les trois adolescent étaient surpris par la réaction inattendue de l'être qu'il considérait comme étant un spectre polymorphe. Si Yumi et Ulrich restèrent également impassible à cette remarque cela ne fut pas le cas de Odd.
Contrairement à ces amis le jeune félin n'avait pas pu s'empêcher de garder un oeil sur cette créature qui ressemblait à Aelita. Elle avait beau être un clone de Xana, sa ressemblance avec sa princesse disparu avait réussi à troublé le jeune garçon.

Cet oeil attentif lui permit de remarquer un détail qui avait semble-t-il échapper aux autres. Emporté par sa colère Jeremie avait fermer les yeux, tandis qu'il assénait de coup la pauvre Maeva. Alors que Jeremie s'acharnait sur elle, Le petit génie n'avait pas remarqué que la jeune fille c'était mise à saigner.
Pourtant ce détail inhabituel n'avait pas échappé au jeune félin, celui ci réalisa soudain toute l'horreur de la situation. C'est alors que sans raison apparente Odd se jeta instinctivement sur Jeremie, il empoigna fermement le petit génie pour bloquer le dernier coup de celui-ci.

- Arrête ça tout de suite lança-t-il alors à son ami.
- Eh mais qu'est-ce que tu fais ? lui lança aussitôt Jeremie.
- Mais Odd !! qu'est-ce qui te prend lui demanda Ulrich.
- Odd !! fit Yumi.

Aucun de ces amis ne comprit la réaction subite du jeune homme, pourquoi ce dernier venait-il de neutraliser Jeremie ? pourquoi diable Odd se mettait-il à protéger un clone de Xana ? Si sa réaction pouvait paraître incompréhensible pour les Lyoko-guerrier, Odd lui au contraire savait très bien ce qu'il faisait.

- Vous ne voyez pas que ce n'est pas un spectre polymorphe lança t 'il a tous ces amis.

Alors qu'il maintenait fermement Jeremie par les épaules,Odd fit remarquer à ce dernier que le "clone" c'était mit à saigner. Un très léger filet de sang s'écoulait de l'arcade sourcilière de Maeva, celle-ci avait fini par s'ouvrir sous les impacts des coups de Jeremie.
La vue de ce sang stupéfia alors Jeremie, cette vision glauque le ramena soudainement à la réalité.

- Un clone ne peut pas saigner pensa t'il à cet instant.

Jeremie savait bien que les clones polymorphes étaient en fait des champs de force magnétique, en aucune manière ces derniers n'étaient composés de chair et de sang . Pourtant l'être que Jeremie prenait pour un clone ... cet être qu'il venait de frapper sauvagement ... cette être venait de se mettre a saigner.

Soutenue par Odd le petit génie tomba à la renverse, libérant ainsi Maeva de son emprise. La bouche ouverte, les yeux écarquillés Jeremie dévisagea alors la personne qu'il venait de frapper. coucher dos au solla jeune fille avait le visage enflé par les coup que venait de lui porter Jeremie, à de multiples endroits de petites plaies était apparus.

- Ce ... ce n'est pas ... pas possible, fit Jeremie bégayant.

Le faîte de voir la jeune fille saigner stupéfia complètement tous les membres du petit groupe. Comment était-il possible qu'un clone polymorphes soit capables de saigner ?
Pourtant l'explication était on ne peut plus simple ... Cette fille était une vrai humaine.

- Mais qu'est-ce que cela signifie ? demanda Jeremie.
- Tout simplement que cette personne est un véritable être humain, lui lança Odd
- Mais voyons c'est impossible fit Yumi.
- C'est un clone ... c'est Xana rétorqua Ulrich à son tour.
- Non !! il vous dit la vérité, Maeva est bel et bien un être humain leur répliqua aussitôt le docteur.
- C'est pas possible fit Jeremie.

Cette situation n'avait aucun sens, comment cette personne pouvait-elle être un être humain ?
Alors que dés leur première rencontre, cette dernière leur avaient ouvertement déclaré être Xana.
Odd aida Jeremie à se relever, le félin fut aussitôt rejoint par ses amis qui l'aidèrent a remettre le petit génie sur ces deux pieds. Soutenant Jeremie du mieux qu'il pouvait, ils contemplèrent alors avec interrogation et suspicion la personne qui était au sol.

A son tour Maeva essaya de se relever,mais elle n'y parvint pas. La douleur était si intense, qu'elle empêchait la jeune fille de bouger. À ce moment le docteur s'approcha de Maeva pour s'agenouiller près d'elle, la il commença à l'ausculter.

- Maeva, est-ce que ça va demanda le docteur.
- Oui sa Fa pas t'op mal fit Maeva.

Sifflotant un peu dans sa réponse, Maeva fit savoir au docteur que tout allait bien. Le fait que la jeune fille réagisse encore sembla satisfaire le docteur sur l'état de santé de sa petite protégée.
Heureusement pour la jeune fille les blessures étaient superficiels, pourtant Maeva avait tellement mauvaise mine que le docteur ne put s'empêcher de jeter un regard noire en direction du petit groupe.

- Bande de sauvage, pensa t'il a cette instant.

Le docteur était en colère contre ces quatre adolescents, ces derniers c'étaient comportés comme de véritables brutes en particulier le jeune garçons nommé Jeremie.
mais pour le moment le docteur était plutôt préoccupé par la santé de Maeva. Il commença à la soulever délicatement, à sa façon le docteur aida également Maeva a se remettre sur ces deux jambes. Bien que fébrile et amoché, la jeune fille parvint à se tenir debout même si quelque par le docteur continuait à la soutenir.
Par chance la jeune fille avait un grand pouvoir de cicatrisation, cette faculté allait lui permettre de rapidement se rétablir. A peine blesser le processus c'était déjà mit en activité, la nanotechnologies de son corps étaient déjà à pied d'oeuvre.
Les nanorobots régénèrent déja les cellules de son corps, petit à petit Maeva retrouva ces forces. A cet instant le docteur et Maeva se tournèrent en direction du petit groupe qui ne comprenait plus rien la situation.

- Mais c'est quoi ce Binz fit Jeremie.
- Il me semble que Maeva a été assez claire sur le sujet fit le docteur.
- Voyons c'est impossible, cette personne ne peut pas etre Xana.
- Je suis ...du moins j'étais Xana fit Maeva.
- Mais c'est ridicule Xana est une IA.
- J'étais une IA, mais je suis devenue humaine fit Maeva
- C'est ridicule, c'est de la science fiction cette histoire.
- Et pourtant c'est la vérité, Xana c'est bien réincarner dans le corp de Maeva leur dit le docteur.

Tous cela frôlait le ridicule, bien sûr Jeremie et ces amis eurent du mal a accorder le moindre crédit a cette histoire de réincarnation. Tous les Lyoko-guerriers savait que Xana était une intelligence artificielle, un être purement informatique.
En dehors de la Xanatification il était impossible à Xana de prendre possession d'un corps humain. Pourtant Maeva prétendait être humaine et non pas un clone, et encore moins une personne Xanatifier.
Il y avait là quelque chose qui clochait dans le récit de Maeva. Alors que le doute planait sur son récit, la jeune fille allait leur fournir des applications très précises en ce qui la concernait.

- Je suis bien la réincarnation de Xana, fit Maeva.
- Si c'est le cas, comment as-tu fait pour survivre au programme multi Agent ? lui demanda alors Jeremie sur un ton dubitatif.
- J'ai survécu car je suis une cyborg.
- Une cy ...quoi fit Odd.
- Une cyborg, une créature mi humaine ni machine fit Maeva
- C'est pas possible fit Jeremie
- Aussi fou que cela puisse paraître, c'est la vérité, lui affirma Maeva.

Maeva n'ajouta plus rien, elle se contenta d'observer la réaction des adolescents à la déclaration qu'elle venait de faire. Si pour Yumi Odd et Ulrich cela paraissait incompréhensible, Jeremie réalisa soudain toute la portée de ces révélations.
En temps normal tout ceci aurait pu être de la science-fiction, mais quand on savait ce que Xana avait déjà créé par le passé, tout cela paraissait plausible.
Le fait que ce dernier et put se réfugiés dans un corps cybernétique n'avait absolument rien d'improbable, c'était même d'une logique imparable pour Jeremie.

- Alors c'est comme ça que tu as survécu au programme multi agents fit Jeremie.
- Oui j'ai préservé ma conscience en la transférant dans le seul réceptacle qu'un programme informatique ne pouvait pas détruire.
- Un cerveau humain reprit Jeremie.
- Oui ...

Cette révélation était à peine croyable, pourtant elle était tout à fait probable. Le 28 mars 2005, Xana aurait dû être éradiqué par le programme de multiples agents de Jeremie. Mais la terrible intelligence artificielle avait trouvé un moyen de se préserver.
Sur le coup Jeremie fut obligé de s'incliner devant l'ingéniosité du terrible programme informatique, jamais il n'aurait pensé que ce dernier serait capable d'avoir recours à une telle extrémité. Pourtant c'était un véritable coup de maître que Xana avait réalisé.
Bien que n'étant qu'un programme informatique, Xana avait un jour accéder à la conscience.
En tant qu'être douer de conscience, Xana savait qu'il existait et celui-ci avait cherché un moyen de se préserver quitte à devenir un être humain.

- Alors tu devenus humain fit jeremie.
- Oui je suis une humaine ... enfin si on veux...
- Juste tu est une cyborg.
- Je ne suis pas vraiment humaine.
- admettons, mais il y a un truc que je comprend pas
- Quoi donc ? fit Maeva.
- Cela ne fit pas de doute que tu as trouvé un moyen de survivre, cependant pourquoi as tu prit l'apparence de Aelita ? demanda Jeremie.
- Là il s'agit d'une histoire un peu longue.
- Si tu as des révélation a nous faire c'est le moment ou jamais.
- Alors soit je vais vous raconter l'histoire de ma vie ... ou plutôt celle de ma mort.

Durant les minutes qui suivirent Maeva fit le récit de sa vie au Lyoko-guerrier ou comment de simple entité virtuelle elle était devenue une jeune fille copie conforme de Aelita. Ce fut ainsi que ces derniers apprirent comment Xana avait survécu et ce qu'il avait fait depuis son arrivé sur terre. Maeva évoqua tous les moments de sa vie et du moins tout ce dont elle se souvenait .............

L'accident du laboratoire de Braytons Wood,et le massacre quelle avait commis dans ce dernier, son amnésie , son séjour a l'hôpital , ses pouvoirs, sa guérison, tous fut évoqués jusqu'à sa connexion avec le super-calculateur qui lui avait permis de retrouver la mémoire.

Les Lyoko-guerriers écoutèrent avec beaucoup d' intention le récit Maeva, un récit teinté
d'horreur, de tristesse est de joie. Durant tous le long, la jeune fille ne cessa d'insister sur le fait que tout ceci est à la vérité. Quand elle termina son récit Maeva constata que les adolescents étaient consternés par celui-ci.

- Non c'est pas possible un truc pareil fit Jeremie.
- C'est une histoire de dingue fit Yumi.
- Une telle folie est elle possible fit Ulrich.
- C'est ça ta vie ? fit Odd
- Alors tu es bel et bien Xana dit Jeremie.

Difficile pour Maeva de soutenir le contraire, en dépit de son apparence humaine elle était bel et bien une machine. En tant qu'IA, elle avait trouvé un moyen de survivre aux programmes multiples agents. au cours de ces derniers mois elle était passée par différentes épreuves qui l'avait finalement conduit a rencontré ses anciens ennemis.

Suite à cette révélation le malaise était palpable,il n'y avait aucun doute à avoir cette personne était bel et bien la réincarnation de Xana, dès lors de nombreuses questions se posèrent. Maintenant que Xana c'était incarné sur terre qu'allait être les intentions de ce dernier ?

- Allait-il se venger de ses ennemis ?
- Allait-il prendre le contrôle du super-calculateur ?
- Qu'allait donc faire Xana ?

Cette situation n'enchantait guère les adolescents, Xana était de retour et son courroux allait être terrible. Après tout ce dernier n'avait-il pas commencé à les attaquer à l'aide de ses nouvelles créatures qu'étaient Skull, le loup et ce monstre géant dont il ne savait rien. Sans compter qu'il y avait encore le réplika noir que Jeremie avait découvert. celui ci constituait sûrement le premier poste avancé d'une série de réplika secret caché à travers le monde.
Pourtant contre toute attente, Maeva allait encore stupéfaire davantage le groupe de jeunes adolescents par sa prochaine déclaration.

- Quelles sont tes intentions Xana ? demanda Jeremie.
- Je suis venu vous demander pardon fit Maeva.
- Tu ... tu quoi !!
- Vous avez bien entendu je suis venu réclamer votre pardon
- C'est une blague fit Odd
- Pas du tous, au contraire je veux m'excuser pour tout le mal que je vous ai fait.

Plus que l'annonce de son retour, aucun des Lyoko-guerriers ne s'attendait à une telle déclaration de la part de Maeva.
Après toutes les catastrophes que Xana avait engendrées, voilà que ce dernier était venu demander à ses anciens ennemis de le pardonner. La volonté de se faire pardonner étaient sincères chez Maeva. Pourtant en ce qui concernait Jeremie et sa bande cette soudaine rédemption était plutôt difficile à accepter. A coup sûr il devait sûrement s'agir d'une ruse de Xana car il ne pouvait pas en être autrement.

- Tu te moque de nous ou quoi ? fit Jeremie.
- Pas du tous, je suis vraiment venu pour me faire pardonner. fit Maeva la main droite posée sur le coeur
- C'est ridicule fit Ulrich.
- Je vous assure que je suis sincère, mon désir le plus chère et de me faire pardonner insista d'avantage Maeva.
- Là c'est un peu trop facile, après tous ce que tu nous as fait subir, tu crois sincèrement qu'on va croire cette histoire de pardon fit Yumi.
- Tu en doute ?! fit Maeva en s'adressant a Yumi.
- En ce qui te concerne je doute qu'une quelconque forme de pardon sois possible.

Pour la japonaise cela ne faisait aucun doute, cette ridicule histoire de pardon était trop grossière pour être honnête. Comment Xana pouvait-il espérer être pardonné pour tout le mal qu'il avait causé ? La soupçonneuse Yumi pensa que cela n'était qu'une nouvelle ruse de la part de Xana.
De son côté Maeva avait bien compris que Yumi ne la croyait pas, cette réaction méfiantes de la part de la Japonaise ne la surprit guère.
Après avoir passé deux ans et demi à combattre ces adolescents, Maeva avait appris à les connaître. En tant que Xana, Maeva connaissait bien leur nature et leur façon de faire.
Pour les avoir longtemps observé, la jeune fille savait presque tout de leur vie respective. Les relations d'amitié qu'entretenaient ces adolescents entre eux n'avaient aucun secret pour elle.
Pourtant malgré le caractère tolérant de la jeune fille, cette dernière ne pouvait pas encaisser l'attitude désobligeante que Yumi avait envers elle. Visiblement la japonaise n'était pas destinée à lui accorder son pardon, ce qui finalement n'avait rien d'étonnant venant de sa part. Sans penser à mal, Maeva lança alors une réflexion qui n'allait pas laissé Yumi de marbre.

- Tu n'as pas changé pour ça, tu est exactement la même Yumi que celle de mes souvenirs lui lança alors Maeva.
- Que veux-tu dire par la ? lui demanda Yumi intrigué par tout ça.
- Que pardonner n'est pas dans ta nature fit Maeva.

L'insinuation que venait de formuler Maeva perturba fortement Yumi. La japonaise eue l'impression que Maeva lui avait collé une claque en pleine tête.
Alors qu'elle ne s'y attendait pas Maeva venait de lui reprocher le fait qu'elle était incapable de pardonner au autres.
En vérité Yumi était capable de pardonner le mal que les autres lui avaient fait, mais elle était incapable de se pardonner le mal qu'elle avait fait aux autres.
Cette simple remarque De la part de Maeva renvoya Yumi face à sa propre culpabilité, le fait que cette dernière ne sache pas pardonner la ramena alors à une triste réalité.

La disparition de Aelita et la mort de William était à ce jour les deux plus grands crimes que Yumi avait commis.
Yumi ne pouvait pas se pardonner la disparition de Aelita, pour elle tous était de sa faute ... tous ...

Mais plus que le mal fait à Aelita, c'était surtout les dernières paroles que Yumi avait adressées à William qui était le plus douloureux pour elle. Peu avant sa mort, Yumi avait déclaré à William que jamais elle ne pardonnerai à ce dernier de l'avoir trahi de la sorte.
Pourtant William c'était sacrifié pour sauver la vie de la japonaise, alors que cette dernière ne lui avait témoignée que de la rancoeur... Une rancoeur imbéciles et déplacées que jamais Yumi ne pourrait effacer.

Yumi était tenaillé par le remords, un remords que rien ne saurait apaiser, pas même le pardon que pour qu'aurait pu lui accorder Aelita et William, si ils étaient encore là.
Yumi était seul face à ces propres démons, pourtant elle avait en face d'elle un autre démon... un démon nommé Xana

Même s'il avait une part de vérité dans ce que venait de lui dire Maeva, Yumi prit très mal cette insinuation. la Japonaise considéra ceci comme une attaque déguisée de la part de Xana, Yumi réagit alors de façon maladroite.

- Comment ... Comment oses-tu dire ça ? lui lança Yumi troublé par tout ceci.
- pardon Yumi je ne voulait pas te vexer lui répondit Maeva.
- Et bien c'est raté ... est nul, est ... est


faute de temps j'ai pas finit de corriger mon brouillon donc la suite sera poster plus tard dans ce post
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Accro à Code Lyoko

Messages: 79

Inscription: 02 Nov 2009, 21:55

Message 07 Nov 2009, 22:21

c'est vrai que si Yumi a du mal a pardonner xana ou plutot meava est un peux mal placer pour faire cette crtique (enfin je pense que malgrès tout elle avait raison de le dire)
j'ai hate de lire la suite

Lyokophile à vie

Messages: 228

Inscription: 07 Nov 2009, 22:38

Message 07 Nov 2009, 22:48

Franchement ta fic est genial, et vraiment bien écrite.

Pour Yumi, je dis pareil, elle a vraiment du mal a pardonner, y a qu'a voir william ou ulrich quand il fait des connerie dans l'animé.

Par contre je trouve un peu exagéré la réaction violente de Jérémie.


Sinon c'est un peu tard mais le personnage qui v influencer la fin, je penche pour Odd.

Rien qu'a voir comment tanit ou maeva le trouble, c'est lui qui s'interpose pour protéger maeva de jeremie, et enfin pour coller avec ton indice, Odd comme William a une mauvaise réputation de macho aupres des filles.

vivement la suite.
Je voudrais bien voir la tete des gars de carthage quand il assisteront a une translation des lyokos guerriers ou qu'ils découvriront qu'ils sont humains.
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 08 Nov 2009, 19:00

chapitres 38 saison 02

Troisième partie suite et fin


Image

Pour la japonaise cela ne faisait aucun doute, cette ridicule histoire de pardon était trop grossière pour être honnête. Comment Xana pouvait-il espérer être pardonné pour tout le mal qu'il avait causé ? La soupçonneuse Yumi pensa que cela n'était qu'une nouvelle ruse de la part de Xana.
De son côté Maeva avait bien compris que Yumi ne la croyait pas, cette réaction méfiantes de la part de la Japonaise ne la surprit guère.
Après avoir passé deux ans et demi à combattre ces adolescents, Maeva avait appris à les connaître. En tant que Xana, Maeva connaissait bien leur nature et leur façon de faire.
Pour les avoir longtemps observé, la jeune fille savait presque tout de leur vie respective. Les relations d'amitié qu'entretenaient ces adolescents entre eux n'avaient aucun secret pour elle.
Pourtant malgré le caractère tolérant de la jeune fille, cette dernière ne pouvait pas encaisser l'attitude désobligeante que Yumi avait envers elle. Visiblement la japonaise n'était pas destinée à lui accorder son pardon, ce qui finalement n'avait rien d'étonnant venant de sa part. Sans penser à mal, Maeva lança alors une réflexion qui n'allait pas laissé Yumi de marbre.

- Tu n'as pas changé pour ça, tu est exactement la même Yumi que celle de mes souvenirs lui lança alors Maeva.
- Que veux-tu dire par la ? lui demanda Yumi intrigué par tout ça.
- Que pardonner n'est pas dans ta nature fit Maeva.

L'insinuation que venait de formuler Maeva perturba fortement Yumi. La japonaise eue l'impression que Maeva lui avait collé une claque en pleine tête.
Alors qu'elle ne s'y attendait pas Maeva venait de lui reprocher le fait qu'elle était incapable de pardonner au autres.
En vérité Yumi était capable de pardonner le mal que les autres lui avaient fait, mais elle était incapable de se pardonner le mal qu'elle avait fait aux autres.
Cette simple remarque De la part de Maeva renvoya Yumi face à sa propre culpabilité, le fait que cette dernière ne sache pas pardonner la ramena alors à une triste réalité.

La disparition de Aelita et la mort de William était à ce jour les deux plus grands crimes que Yumi avait commis.
Yumi ne pouvait pas se pardonner la disparition de Aelita, pour elle tous était de sa faute ... tous ...

Mais plus que le mal fait à Aelita, c'était surtout les dernières paroles que Yumi avait adressées à William qui était le plus douloureux pour elle. Peu avant sa mort, Yumi avait déclaré à William que jamais elle ne pardonnerai à ce dernier de l'avoir trahi de la sorte.
Pourtant William c'était sacrifié pour sauver la vie de la japonaise, alors que cette dernière ne lui avait témoignée que de la rancoeur... Une rancoeur imbéciles et déplacées que jamais Yumi ne pourrait effacer.

Yumi était tenaillé par le remords, un remords que rien ne saurait apaiser, pas même le pardon que pour qu'aurait pu lui accorder Aelita et William, si ils étaient encore là.
Yumi était seul face à ces propres démons, pourtant elle avait en face d'elle un autre démon... un démon nommé Xana

Même s'il avait une part de vérité dans ce que venait de lui dire Maeva, Yumi prit très mal cette insinuation. la Japonaise considéra ceci comme une attaque déguisée de la part de Xana, Yumi réagit alors de façon maladroite.

- Comment ... Comment oses-tu dire ça ? lui lança Yumi troublé par tout ceci.
- pardon Yumi je ne voulait pas te vexer lui répondit Maeva.
- Et bien c'est raté ... est nul, est ... est

A ce moment les amis de Yumi regardèrent celle-ci avec un brin d'inquiétude, tous avaient bien compris que cette histoire de pardon avec profondément troubler la japonaise.
Même si cela n'était pas volontaire, Ils ne pouvaient pas exclure que cet insinuation
n'était rien d'autre qu'une attaque déguisée. Une attaque qui provenait d'une personne nommée Maeva.

Les Lyoko-guerriers ne perdirent pas de vue que malgré son apparence humaine, cette jeune fille n'était autre que Xana réincarné. Ce dernier ou plutôt cette dernière était de retour parmi eux.
Mais au lieu de chercher querelle à ses anciens adversaires,voilà que cette dernière avait soudainement exprimé le souhait d'être pardonnée pour tous les crimes qu'elle avait commis par le passé.
Tout cela paraissait particulièrement aberrant, après toutes les épreuves et les souffrances qu'elle leur avait fait endurer. Comment pouvait-elle espérer que ces derniers lui pardonne

Elle avait semé le chaos, fait souffrir de nombreuses personnes. Et comble de tout, elle était responsable de la mort de Franz Hopper.
Les crimes de Xana\Maeva pesait lourd sur les épaules la jeune fille, pourtant le désir de rédenption Maeva était sincère.
Alors que les Lyoko-guerrier soupçonnaient une ruse de sa part visant à les anéantir, Maeva ne souhaitait que la paix et le pardon. Au plus profond d'elle-même Maeva ne leur souhaitait aucun mal.

Si autrefois elle avait été froide et mécanique, aujourd'hui elle avait ressenti la chaleur et la douceur. Le docteur lui avait bien fait comprendre à quel point elle avait changé.
Plus jamais Maeva ne saurait le monstre de froideur qu'elle avait été car aujourd'hui elle était devenue humaine. du moins elle faisait tout pour l'être.
Se faire accepter en tant qu'êtres humains n'est jamais chose facile pour les humains, alors que pouvait t-il en être pour une cyborg ?

La réponse à cette question Maeva devrait la trouver dans sa nouvelle vie. Mais pour débuter celle-ci il fallait déjà qu'elle tire un trait sur son ancienne existence, est le seul moyen qu'elle avait dû parvenir était d'obtenir le pardon de ses anciens ennemis. leur pardon serait pour elle signe d'un nouveau départ dans la vie. Mais pour son plus grand désarroi, les Lyoko-guerriers n'étaient vraiment pas disposé à lui accorder.

- C'est le pardon que tu cherches lui demanda alors Jeremie.
- C'est tout ce que je souhaite lui répondit alors Maeva.
- Est qu'est ce qui nous prouve que cela n'est pas une ruse de ta part.
- Je n'ai rien pour prouver la sincérité de mes intentions, tout ce que je peux vous dire c'est que je ne serai plus jamais une menace pour qui que ce soit.
- et tu crois sincèrement qu'on va te croire après tout ce que tu nous as fait subir lui lança Ulrich.
- Je m'attends pas a ce que vous ne croyez, mais sachez que je suis sincère quand je vous dis que je ne suis plus Xana.
- Désolé de te dire ça, mais ça me paraît difficile à avaler.
- Est pourtant j'ai changé, je ne suis plus le même qu'autrefois.

Difficile pour Maeva d'être crédible aux yeux des Lyoko-guerriers. Alors que la jeune fille essayait de leur prouver la sincérité de ces sentiments ces, derniers n'arrêtaient pas d'en douter.
Il faut dire que Maeva ignorait tout ce qui se passait en ce moment, elle n'avait pas conscience des événements terribles par lesquels passaient les quatre adolescents.
Tous ce qu'elle savait c'était que le super calculateurs était encore actif,mais elle n'en connaissait pas la raison.
Puisque toutes les personnes Présente ne voulait pas la croire, il fallait que Maéva réussit à convaincre une autre personne. Il y avait une autre personne auprès de qui Maeva devait vraiment présenté ses regrets.
Pour cela il fallait rencontrer la seule humaine qui serait à même de lui apporter un vrai pardon. Il fallait que Maeva rencontre Aelita.Maeva devait affronter sa soeur virtuelle, c'était pour elle le seul moyen d'obtenir le pardon. Cependant pour ça il fallait que Maeva se trouvent face à face avec Aelita,
Sans se rendre compte de ce qu'elle faisait, Maeva allait raviver une terrible blessure au sein du groupe. La jeune fille n'allait pas tardé à prendre connaissance d'une sinistre vérité.

- Vous ne voulez pas me croire, soit ça je peux le concevoir mais elle, elle sera bien obligée de l'admettre.
- Mais de qui parles-tu ? demanda alors Yumi.
- Cela me parait assez évident, Je vous parle de Aelita.

Depuis son arrivé Maeva avait bien remarqué l'absence de Aelita. Puisque Aelita n'était pas parmi ces amis, la jeune fille aux cheveux bleu supposa que cette dernière était sûrement en mission sur Lyoko. Elle demanda alors à Jeremie de rapatrier cette dernière, afin qu'elle puisse s'expliquer avec Aelita.
A ce moment très précis de la discussion Maeva n'avait aucune idée de la terrible tragédie qui avait frapper les Lyoko-guerriers

- S'il te plaît Jeremie, demande à Aelita de revenir sur terre pour que elle et moi ont puisse s'entretenir lui demanda Maeva à cet instant.

A ce moment-là personne n'aurait pu expliquer ce qui se passa, mais cette innocente demande ne fit qu'attiser l'air renfrogné de Jeremie. Visiblement Xana avait décidé de se moquer de lui, sur le moment Jeremie cru que ce dernier Maeva faisait ça pour le nargué. Sa réponse fut des plus secs.

- Comme si tu ne savais pas ce qui c'est passé lui lança Jeremie.
- Mais de quoi parle tu ? fit Maeva surpris par une telle réaction.
- Ne fait pas l'innocente tu sait très bien de quoi je parle lui répéta Jeremie.

Maeva ne comprenait rien à ce qui se passait, même si les adolescents étaient hostiles à son égard, la jeune fille avait simplement demandé à rencontrer Aelita.
Maeva suspecta alors que ce dernier étaient encore très méfiant vis-à-vis d'elle. peut-être croyait-il que Maeva allait les attaquer une fois que Aelita serait sortie de sa cachette.

- Rassurez-vous je ne veux pas m'en prendre à Aelita leur dit-elle.
- Pour ça c'est un peu trop tard lui dit Jeremie.
- Qu'est-ce que cela veut dire demanda Maeva.
- ça veut dire que tu ferais mieux de nous révéler à quel endroit tu retiens prisonnière Aelita.
- Mais de quoi parle tu ? fit Maeva.
- Je te parle de tes attaques, et de la disparitions de Aelita et William grogna Jeremie.

Ce fut alors avec une très grande stupéfaction que Maeva apprit la disparition de Aelita et la mort de William. Ces révélations firent l'effet d'une claque, en venant ici Maeva ne s'attendaient pas à découvrir une telle série de tragédie.
Bien sur l'animosité que chacun des Lyoko-guerriers ressentait se porta automatiquement sur le seul être jugé responsable de tous.

------------------------------------------ XANA alias MAEVA ------------------------------------------

Pour Jeremie et ces amis Maeva était responsables de tous ça, pourtant pour une fois elle n'y était pour rien ... Du moins pas complètement. Face à de telles accusations Maeva voulu se défendre du contraire. On l'accusait à tort d'être la responsable de la disparition de Aelita, mais cela était totalement impossible.
Comment aurait-elle pu être responsable de ça ? ces derniers mois elle était devenue un être humain. Sous cette forme la jeune fille n'avait aucune interaction possible avec le monde virtuel, en aucun cas elle ne pouvait être responsable de la disparition de Aelita.

- Alors répond nous qu'as tu fait de Aelita lui demanda Jeremie.
- Oui qu'as-tu fait d'elle lui demanda aussi Odd à son tour.
- Mais rien, je vous assure je ne suis absolument pas responsable.
- On sait que c'est toi, je suis même sur que tu la retiens la prisonnière sur ton Replikas noir.
- Un Replikas noir ?

Pour Maeva les paroles Jeremie étaient incompréhensibles, de quel réplika ce dernier pouvait-il bien lui parler ? techniquement toutes les copies de Lyoko avaient été détruites par le programme multi agent.
Visiblement il y avait un élément qui manquait dans les explications de Jeremie. Afin de comprendre le fin mot de cette histoire, Maeva demanda alors à ce dernier de lui donner des explications sur tout ça. Mais au lieu de lui répondre le petit génie évoqua alors à la jeune fille d'autres éléments liés à la disparition de Aelita. Jeremie exigea de Maeva que cette dernière lui donne aussi des informations sur le projet Carthage.

- Est temps que tu y est, donne nous aussi des informations sur le projet Carthage.
- Carthage ?! mais qu'est-ce que Carthage à avoir là-dedans demanda Maeva.
- C'est ce que nous aimerions savoir fit Yumi.
- Mais c'est absurde le projet Carthage n'existe plus.

Pour Maeva les dires de Jeremie était de plus en plus abstrait, alors que ce dernier l'accusait injustement d'être responsable de la disparition de Aelita. Voilà que maintenant le petit génie lui évoquait le projet Carthage. En dépit de sa mémoire défaillante, Maeva savait très bien que le projet Carthage avait cessé d'exister depuis bien longtemps.
Parallèlement la jeune fille se souvenait de quelques éléments étranges à ce sujet. Même si cela est encore un peu flou dans son esprit, L'évocation de Carthage ne la laissa pas indifférente.

Le voile obscur qui recouvrait la mémoire de Maeva n'était pas complètement déchiré, certains points d'ombre subsistait encore dans son esprit.
Alors que Maeva faisait des efforts pour essayer de se souvenir de quoi il s'agissait, Jeremie lui évoqua un détail qui allait faire "tilt" dans son esprit.

- Ne nous pas dit pas que tu ne sais pas ce qu'est réellement Carthage.
- Je le sais bien sur, c'était un projet militaire top secret de brouillage des communications.
- Pour brouiller ça c'est sûr ils sont très forts, mais qu'est ce que tu sais d'autre a son sujet.
- Je ne sais plus... et d'ailleurs c'est complètement ridicule, qu'est-ce qui vous fait croire que c'est Carthage qui est responsable de ça.
- Juste deux ou trois petits détails
- Du genre ...
- On sait que c'est le projet Carthage, car le symbole que portait la sphère et nos ennemis sur leur tunique est incontestablement lié à Carthage.
- Un symbole ,une sphère, des ennemis mais de quoi parler vous ?
- On te parle du symbole Tanit, celui qui représente la déesse protectrice de Carthage.
- Vous avez bien dit ... TANIT !!

Le nom que venait de prononcer Jeremie ne manqua pas de surprendre Maeva. Ce noms ne lui était pas étranger, car c'était celui que portait une autre intelligence artificielle. Tanit était une IA connu sous le nom de projet NX4321, donc Maeva connaissait l'existence.

Maeva était bien placé pour savoir qui était Tanit. A l'origine le corps de Maeva était destiné à recevoir la conscience du projet NX 4321, en fouillant les archives du docteur Miller contenu sur le super-calculateur de Braytons-Woods, Maeva/Xana avait découvert la véritable nature du projet NX 4321'.

Un membre influent de la société Cyclotron avait demandé au généticien fou de créer un corps de substitut, un accord basé sur l' ADN de Aelita schaeffer. Ce dernier était alors destiné à accueillir l'esprit d'une certaine Tanit.
Cette Tanit aurait dû devenir humaine à la place de Xana, mais le sort en avait décidé autrement.
Pour n'importe qui, Tanit n'aurait pu être qu'un nom parmi tant d'autres si celui-ci n'avait pas été rattaché à un projet très particulier.

------------------------------------ LE PROJET NEO CARTHAGE ------------------------------------
Maeva pris conscience de la situation, la jeune fille réalisa soudainement que ceux qui avaient attaqués les Lyoko-guerriers n'étaient autres que les membres du projet Neo-Carthage.

- Neo-Carthage !! c'est de Neo-Carthage donc vous me parlez leur dit spontanément Maeva.
- Neo Carthage ?! mais de quoi tu parle ? demanda Jeremie.
- Je vous dit que ce que vous avez affronter n'est pas le projet Carthage, mais le projet Neo-Carthage.
- C'est quoi ça Neo Carthage ? demanda Odd.
- C'est le projet successeur du projet Carthage 1974
- Le successeur de Carthage !! fit Jeremie
- Oui il s'agit en faite de son évolution directe fit Maeva.

Apparemment le malentendu était parti de la, depuis le début les Lyoko-guerrier croyait avoir affaire au projet Carthage 74, celui la même que Franz Hopper avait jadis voulu détruire.
Jeremie et ses amis faisaient fausse route depuis des mois, pour clarifier la situation Maeva leur expliqua alors de quoi il en retournait vraiment. Du moins alors raconta tout ce dont elle se souvenait.

En vérité le projet Carthage 74 avait évolué en projet Neo-Carthage. celui-ci était devenu un projet industriel, qui n'avait plus rien à voir avec le projet militaire auquel avait jadis participé Waldo schaeffer.
Neo-Carthage était en fait le nom d'un univers virtuel géré par un super-calculateur construit sur le même principe quantique que celui de Franz Hopper.
Ce monde virtuel était beaucoup plus sophistiquées que celui de Lyoko est la machine qui le faisait vivre était aussi puissante que le super-calculateur de Franz Hopper. En ce qui concernait Tanit, elle était en fait l'intelligence artificielle qui contrôlait cet univers.

Apprendre ce qu'était vraiment le projet de Carthage et Tanit stupéfia tout bonnement les Lyoko-guerriers, les révélations que venait de leur faire Maeva à partir des quelques bribes de souvenirs qui lui restaient constituaient alors des informations capitales pour Jeremie. Pourtant cela n'empêcha pas ce dernier de se poser d'autres questions. Si Neo-Carthage était bien un projet industriel pourquoi alors ces derniers les avaient-ils attaqué ?

Cette sphère était apparu dans le monde de Lyoko, elle avait brouiller la moitié des systèmes de la machine, kidnapper la pauvre Aelita et cerise sur le gâteau elle avait à moitié endommagé le super-calculateur en s'échappant .
La question était donc de savoir dans quel intérêt les gens des membres du projet Neo- Carthage avaient-ils à attaquer Lyoko ? A cette question Maeva ne savait pas quoi répondre car elle n'en n'avait aucune idée..

- Tu ne sais pas ce que Neo-Carthage pouvaient bien nous vouloir demanda Jeremie.
- Je n'en ai pas la moindre idée, cette attaque de leur part est totalement illogique.
- Pourtant ils ont bien attaqué fit Yumi.
- C'est absurde où serait leur intérêt là-dedans ?

Pour Maeva tout cela était absurde, mais les faits parlaient d'eux-mêmes. Pour une raison inconnue Neo-Carthage était bien responsable de cette attaque, et de celles qui suivirent. Si pour la jeune fille tous ceux-ci était adhérents, le petit génie savait que cette fois Maeva lui disait la vérité.
En effectuant des recherches de son côté Jeremie était également tombé sur l'existence d'un projet Neo-Carthage également géré par un super-calculateur. A l'époque Jeremie n'avait pas accordé beaucoup d'intérêt à cette information car celle-ci provenait d'un article paru sur le net au début du mois d'août.
Ce dernier était en fait une feuille de chou parlant d'un scandale ayant eu lieu dans l'entreprise Cyclotron, cet article avait été édité par un certain Harvey Templar journaliste à la revue scientifique science et espace. (1)
N'accordant aucun crédit à ces ragots scientifiques Jeremie était passé outre ces informations capitales pour se focaliser sur la recherche de Aelita. Pourtant aujourd'hui avec les révélations que venait de lui faire Maeva tout ceci prenait un sens.

- Alors ce serait Neo-Carthage qui nous aurait attaqué à l'époque fit Yumi
- Apparemment oui ce sont les membres de la société Cyclotron qui se cache derrière tous ça fit Jeremie.
- Mais pourquoi est ce qu'ils auraient fait ça ? demanda Odd.
- Ce sont des industriels difficile de connaître leurs véritable motivations fit Jeremie.
- Maintenant au moins nous savons qui sont nos ennemis fit Yumi.
- En ce qui concerne Tanit c'est clair, mais pour le cas Skull et ces monstres fit remarquer Ulrich.
- C'est vrai je l'avais oublié celui-là fit Jeremie en se retournant vers Maeva

Bien que Jeremie soit conscient que les informations que venait de lui donner Maeva étaient très précieuse, cela ne suffisait pas à effacer la méfiance de Jeremie vis-à-vis de la jeune fille.
Malgré les dires de Maeva, il y avait toujours quelque chose qui ne collait pas dans cette histoire. Puisque Neo-Carthage était bien responsable de la disparition de Aelita, cela n'expliquait toujours par la présence des autres créatures.

- Et les autre monstre c'est de qui ? selon vous fit Jeremie en dévisageant Maeva.
- En effet ceux la sa m'étonnerait qu'ils fassent partie de Neo-Carthage fit Yumi en regardant Maeva.
- C'est clair que ces derniers ne peuvent être aux ordres que d'une seule personne fit Ulrich en se tournant vers Maeva.
- Et Moi je crois savoir de qui vous parlez fit Odd en ne quittant pas Maeva des yeux.
- Mais de quoi parlez-vous ? fit Maeva En voyant tous ces regards braqués sur elle.

À ce moment la tous les Lyoko-guerriers se tournèrent vers Maeva. Les adolescents ne pouvaient pas ignorer que les autres créatures qui les avaient attaqués arboraient un demi symbole de Xana. En aucun cas ces dernières ne pouvaient être liées au projet Neo Carthage et cela serait fort étonnant qu'elles agissent de leur propre chef.
Pour les Lyoko-guerriers ces créatures obéissaient aux ordres d'un être qui c'était soi-disant réincarné dans le corps d'une jeune fille de cheveux bleus. Cependant la présence de ces monstres était bien la preuve que toute l'histoire de Maeva n'était qu'une ruse de Xana.
Au même moment les quatre adolescents se remirent en position de combat ce qui surprit énormément Maeva qui ne comprenait absolument rien à leur attitude.

- Mais qu'est-ce qui se passe ? demanda Maeva.
- Oh trois fois rien, juste que tu auras beaucoup de mal à nous leurrer ... Xana ... fit Jeremie.

Apparemment leur attitude avaient de nouveau changer, ceux-ci se montrèrent particulièrement agressif. Voyant que la situation était en train de dégénérer, le docteur se mit entre eux est Maeva. Pour lui la situation était claire, ces quatre aux adolescents allaient de nouveau s'en prendre à Maeva.
Afin protéger la jeune fille le docteur avait décidé d'intervenir, il serra les poings et se mit à son tour en position de combat. Dans sa prime jeunesse le docteur avait fait un peu de karaté, même s'il n'était pas un athlète de haut niveau il savait quand même donner des coups, et pour protéger Maeva il serait prêt à tous.

- Maeva reste derrière moi lui dit le docteur.
- Attendez !! mais qu'est que vus faite fit Maeva.
- Je te protège de ses fous furieux lui répondit le docteur.
- Alors tu montre enfin au grand jour Xana fit Ulrich.
- Il va y avoir du sport fit Odd en faisant craquer ses phalanges.
- Tenez vous prêts fit Yumi.

La situation devenait explosive. d'un côté les Lyoko-guerriers se tenaient prêts à bondir sur Maeva, tandis que le docteur s'apprêtait à vendre chèrement sa peau pour défendre la jeune fille. voyant que tout risque de dégénérer à nouveau Maeva s'interposa entre eux.

- Ça suffit, arrêter ceux-ci cria la jeune fille
- Mais Maeva que fait tu ? lui dit le docteur
- Je vous empêche de faire une bêtise lui lança la jeune fille
- Mais ...
- Il ne faut pas répondre à la violence par la violence et cela s'applique aussi à vous fit Maeva en dévisageant sévèrement les Lyoko-guerriers.

En s'interposant de cette façon, Maeva voulait mettre fin à toute forme de conflit avant même que celui-ci n'ait commencé. Il ne fallait surtout pas que le docteur se batte contre les Lyoko-guerrier, il avait beau être un adulte et il ne faisait pas le poids face au compétences de combattants de ces adolescents. Maeva se tourna alors vers les Lyoko-guerrier, elle fit barrages de son corp en mettant les bras en croix.

-Ne le toucher pas !! sinon vous aurez a le regretter leur lança la jeune fille.

Cette fois-ci c'était au tour de Maeva de protéger le docteur, la jeune fille ne permettrait jamais a qui que ce soit qu'on fasse du mal à cet homme. Elle le protégerait quoi qu'il arrive, quitte à avoir recours à la puissance des ténèbres.
En temps normal Maeva faisait preuve d'un self-contrôle sans pareil, cette attitude calme et posée l'empêchait de commettre d'horribles actes . Mais si la jeune fille venait à perdre tout contrôle d'elle-même, alors le démon qui sommeille en elle se réveillerais.

Une grande puissance sommeillait en Maeva, la puissance de Xana ... la puissance des ténèbres. Quand la jeune fille s'énervait ... quand elle se laissait allez à la colère, alors le pouvoir de Xana se manifestait en elle.
Maeva était capables de s'auto-Xanatifier, elle devenait alors une sorte de super Maeva.
Jusqu'à présent elle n'en avait pas vraiment pris conscience de ce qu'elle était capable de faire, Mais les incidents survenus à la fête foraine et dans le bureau du docteur était bien la preuve que Maeva disposaient de ce pouvoir. Un pouvoir qui la rendait dangereuse, un pouvoir que Maeva se refusait a utilisée. Mais pour protéger le docteur elle serait prêts à utiliser cette puissance. Comprenant ce que la jeune fille voulait faire le docteur préféra abaisser sa garde, en retour il exhorta les adolescents en faire de même.

- Si j'étais vous, j'éviterai de la provoquer, leur fit le docteur.
- Ah oui sinon quoi elle va se transformer en monstre fit Jeremie.
- Il y as de forte change fit le docteur

Le docteur leur expliqua alors ce qui allait se passer si jamais il continuait cette attitude agressive, le petit groupe réalisa alors l'énormité de l'erreur qu'il s'apprêtait à commettre. Défier un clone polymorphe c'est une chose, mais Xana en personne c'est tous autre.
Les Lyoko-guerrier comprirent que Maeva pourrait sûrement les balayer d'un revers de la mains si elle le souhaitait. dès lors un problème se posait à eux ? fallait-il attaquer Ou discuter ? Puisque la force n'était pas la meilleure des solutions, il valait mieux privilégié le dialogue, Jeremie demanda alors aux autres d'abaisser leurs gardes afin que ce dernier puisse entamer des pourparlers avec Maeva.

- Que veux tu ? demanda Jeremie.
- Je voudrais comprendre de vous parlez, c'est quoi cette histoire de Replikas noir et de monstres fit Maeva.
-Tu devrais le savoir, après tout ce sont tes créations
- Mais je n'ai rien fait fit Maeva.
- c'est ça , tu voudrais nous faire croire que les Krabes noires et l'autre encapuchonnées en tunique noir ne sont pas tes serviteurs fit Jeremie
- Un être en tunique noire !! mais de qui vous parlez ? demanda Maeva.
- On te parle de Skull.
- Skull !! c'est quoi Skull ?
- C'est le nom que l'on a donné à une espèce d'être d'artificiel qui porte une tunique noire et un masque de mort.

Cette histoire d'être vétu de noir et portant un masque de mort n'était pas étrangère à Maeva. Dans ces cauchemars il lui était arrivé de rencontrer un être très similaire, pourtant sur le moment Maeva voulut croire que tout ceci n'était qu'une coïncidence, mais la suite des événements allait lui prouver le contraire.

- Et qui est ce Skull ?
- Ça on aimerait bien que tu nous le disent.
- je ne le connais pas, je sais même pas de quoi il s'agit.
- Cette une de tes créatures.
- Qu'est-ce qui vous fait dire ça ?
- Simplement le fait que ce dernier porte ton symbole et qu'il utilise de la fumée pour se battre.
- De la fumée !!
- Oui une sorte de super Smoke améliorer.
- Le super Smoke !! attend vous parlez vraiment d'un super Smoke la
- Oui comme celui qu'utilisait William mais en pire fit Jeremie.

Maeva ne comprenait rien à ce qui se passait, mais apparemment les Lyoko-guerriers avaient a faire à des créatures portant le symbole de Xana. Pourtant cela était impossible, aucun des monstres n'aurait pu survivre à la mort de Xana.
Le programme multi agent de Jeremie avait tout balayer sur son passage, tel un Tsunami numérique celui-ci avait éradiqué toute trace de Xana sur le réseau, réplika et monstres y compris. techniquement parlant les créatures de Xana avaient toutes disparu, le fait qu'elles puissent être réapparu sur Lyoko était tout bonnement impossible.

Sur le coup il aurait pu s'agir d'une erreur ou d'une méprise. Pourtant quand Jeremie évoqua l'usage du super Smoke par cet être dénommé Skull, il revint à la mémoire de Maeva un événement marquant.
L'emploi d'un super Smoke était une caractéristique unique en son genre, et contrairement à ce que les Lyoko-guerriers croyaient Xana n'étaient pas le créateur du Super Smoke.
Il en était indirectement l'inventeur, car cette incroyable faculté était en faite l'oeuvre d'une autre créature de Xana, un être dont tout le monde ignorait l'existence ... sauf Maeva bien entendue.

- Vous êtes sûrs que ce "Skull" a utilisé un super Smoke ? demanda Maeva.
- On en est même doublement sur, car il n'a pas été le seul à s'en servir fit Yumi.
- Comment ça !! qui d'autre ?
- Le loup que j'ai combattu a également utilisé cette capacité fit Yumi.
- Un ...un loup !! fit Maeva
- Oui Skull était accompagne d'un loup qui était....
- FENRIR !!! c'est Fenrir s'écria spontanément Maeva.
- Quoi !!
- C'est qui ça Fenrir ? demanda Ulrich
- C'est le noms de ce loup fit Maeva.

Cette nouvelle affirmation de Maeva laissa dubitatif le petit groupe, apparemment cette dernière semblait connaître le nom du loup que Yumi avait combattu.

- Ce loup s'appellerait donc Fenrir fit Jeremie
- C'est quoi ce nom tous tordu ? demanda Odd.
- C'est à noms tirer de la mythologie nordique, c'est celui d'un terrible loup capable de dévorer le monde.lui répondit Maeva
- Et toi tu connais le nom de ce loup fit remarquer Yumi.
- Malheureusement oui, ce loup je ne le connais que trop bien fit Maeva.

Pour Maeva Fenrir le loup n'était pas un illustre inconnu, il était en fait le pire cauchemar de la jeune fille. Cette créature chimérique avait maintes fois investi les rêves de Maeva, effrayant à chaque fois cette dernière par ces révélations et ces actes barbares.
Ce dernier avait toujours incité la jeune fille a basculé du mauvais côté, se vil corrupteur voulait entraîner Maeva dans les ténèbres les plus profonds.
Si dans ces reves Aelita étaient souvent confrontés à des loups, Maeva avait eu le même problème. à part que son loup a elle était vraiment armée de mauvaises intentions à son égard.

- Miroir sans reflet, meurtre de la petite Aelita , peur, colére et haine ... autant de moyens que Fenrir avait utilisé pour corrompre Maeva dans ses rêves.
Quand elle était encore amnésique Maeva était une jeune fille innocente, Fenrir aimait se repaître de l'innocence. Pervertir la jeune fille pour en faire "l'ange de la mort" telle a toujours été le but de Fenrir... tel était la mission que lui avait donnée l'obscur et le seigneur Xa.....

Mais Fenrir avait échoué dans sa tâche. Maeva était pure et innocente à ce moment-là ce qui faisait d'elle une proie facile. Avec tous ces mensonges le loup serait sûrement parvenu à la faire basculer dans la folie ... La folie meurtrière.
Mais un événement particulier avait fait que Fenrir n'était jamais parvenues à pervertir Maeva ,car cette dernière était sous la protection d'un ange gardien.

Par ça bonté et sa générosité, par sa volonté à vouloir la protéger ... le Docteur Robinson avait préservé l' âme innocente de Maeva.
Quand Maeva avait peur et se sentait abandonné ... quand Maeva se sentait hai est rejetée ... le Docteur Robinson était la.
Le brave homme avait toujours veillé au bien-être de la jeune fille exhortant toujours celle-ci à vaincre ses démons ... La peur, la colère, la haine. Le docteur avait toujours veillé à ce que la jeune fille ne cède jamais à une seule de ces émotions, est il y était parvenu.

Ce misérable humain avait selon Fenrir gâcher sa tentative de corruption, ce fut cette excuse que le loup avait présenté comme plaidoyer devant ces maîtres que son l'obscur et l'ange déchu...
Les maitres de Fenrir savait que c'était chaque incombait à cet humain. Bien sûr ce dernier n'avait pas dit leur dernier mot, pour eux la capture de la jeune fille signifierait le retour de Xana.
Pourtant loin de ses manigances Maeva cherchaient à comprendre le rapport qui existait entre Fenrir ,Skull, ces cauchemar et le super Smoke.

- voyons ... Fenrir, le super Smoke et des monstres noire ? pensa Maeva

La jeune fille était plongée dans ses pensées, pour elle il y avait une seule explication à tout cela un seul élément pouvait relier tous ces faits étranges.

- Non !! c'est impossible, ça ne peut pas être lui fit Maeva a voix basse.

Maeva avait une explication a tous ceci, elle savait quel était liens entre tous éléments.l'évocation du super Smoke par Jeremie et son emploie par Skull et Fenrir était bien la marque de fabrique d'un seul être. Pourtant si tous les indices convergeait dans ce sens, Maeva se refusait à croire que ce soit "lui" le responsable.

- Il est mort ,c'est obligé ... il ne peut pas avoir survécu se dit Maeva.

Pour Maeva le seul être capable d'utiliser ce pouvoir était techniquement mort, il était impossible que ce dernier est survécu.
Pourtant au vu de la description que lui donnèrent les Lyoko-guerriers sur le symbole qu'arborait les monstres ainsi que l'usage du super Smoke il n'y avait pas de doute possible.
Ces preuves suffirent à convaincre la jeune fille que "il" se cachait derrière tous ça.
Troublé par tout ceci Maeva releva la tête et dévisagea tous les Lyoko-guerriers, le nom qu'évoqua alors Maeva stupéfia tous les adolescents présents dans la pièce


------------------------------------------------ XANADU ------------------------------------------------

- Xanadu !! c'est Xanadu !! le responsable s'écria Maeva.
- Xana .... quoi ? fit Odd.
- Xanadu je vous dis, c'est sûrement lui insista Maeva.

La jeune fille était complètement excitée, elle n'arrêta pas de dire que Xanadu était le responsable de tout ça. mais à part répéter inlassablement ce nom elle ne donnait aucune autre information au sujet de ce fameux Xanadu.

- C'est quoi ça Xanadu demanda Jeremie.
- C'est le noms d'un projet que j'ai ... que Xana a créé, lui répondit Maeva
- Ton .. son projet !! de quel projet parle tu lui demanda Jeremie intrigué.
- De quoi s'agit-il demanda aussi Yumi.
- Il s'agit d'une autre intelligence artificielle leur fit Maeva.
- Une autre IA fit Jeremie
- Quel genre d'IA demanda alors Yumi.
- Du genre très dangereuse leur répondit Maeva.

Maeva expliqua alors sommairement ce dont elle se rappelait au sujet de Xanadu. Tous écoutèrent avec beaucoup d'attention les révélation de Maeva au sujet de ce Xanadu.

- Xanadu était en fait le nom d'une IA très spécial, plus précisément il s'agit d'une nouvelle forme de réplika,leur Dit Maeva.
- Quel genre de réplika demanda Jeremie ?
- Un réplika intelligent lui répondit Maeva.
- Un ... Un réplika intelligent fit Jeremie abasourdit.

Jeremie et ces amis n'arrivèrent pas à en croire leurs oreilles, pourtant Maeva leur confirma que Xanadu était bel et bien un réplika intelligent. un nouveau type de mondes virtuels totalement autonomes douer de conscience.

- Xanadu serait une intelligence artificielle qui aurait la forme d'un réplika fit Jeremie.
- Oui il est a la fois terrain, le coeur et la conscience.
- C'est incroyable ce truc.
- Mais dans quel but as-tu créé ceci.
- En vérité j'ai voulu faire comme Neo-Carthage lui dit Maeva
- Comment ça ?
- Neo-Carthage est basé sur le même principe.
- Tu veux dire que Neo-Carthage sera également un Replikas intelligent lui demanda Jeremie.
- Oui a ceci prés que son coeur et diffèrent de celui de Xanadu.
- C'est a dire ?
- C'est sans importance, l'important c'est que vous sachiez ce qu'est vraiment Xanadu fit Maeva.
-C'est pas seulement un Replikas ? demanda Odd
- En vérité Xanadu est à la fois une arme et une sauvegarde.
- Une sauvegarde !!! pour sauvegarder quoi ?
- Ma conscience fit Maeva.

Maeva leur expliqua alors les raisons qui l'avait poussé à créer un réplika intelligent du temps où elle était encore une IA. Xanadu avait été créé pour permettre a Xana de sauvegarder sa conscience. Ce projet indépendant était basé sur une nouvelle forme de technologie que Xana avait développé., le but de tout ceci était de permettre à la terrible IA d'évoluer au-delà de sa programmation. Une fois ce projet achevé Xana aurait dû fusionner avec Xanadu afin de devenir ....

------------------------------------------------- XANA 2.0 -------------------------------------------------

En devenant Xana 2.0, Xana devait s'affranchir de sa programmation de base. Sous cette nouvelle forme numérique Xana 2.0 n'aurait plus rien de commun avec celui que Franz Hopper avait jadis créé.
Cette nouvelle condition de vie artificielle aurait permis a Xana d'être immunisé contre toute forme d'attaque virtuelle ou contre toute forme de programmes multi agents. Mais la fusion n'avait jamais pu s'opérer car le prototype n'avait jamais put être terminé.

Le 28 mars 2005 Jeremie et Aelita avec l'aide de Franz Hopper avait utilisé leur programme Multi agent contraignant alors Xana à se réfugier dans le corp du prototype NX 4321'.
En disparaissant du réseau Xana avait laissé à l'abandon Xanadu, puisque ce dernier était construit sur un autre principe que celui des autres Replikas, il avait semble-t-il échapper aux programmes multi agents. cependant ce dernier bien que conscient était encore inachevé.

Puisque ce prototype était inachevé, Maeva avait on supposer que celui-ci avait été détruit.
Ce dernier n'aurait jamais pu survivre car Xana était à l'époque avait été bien loin d'avoir terminé de mettre au point le prototype de super-calculateurs qui gérait Xanadu.
Cette machine était également incomplète, techniquement lorsque Xana avait disparu elle aurait dû se mettre en "standby"
Mais si les créatures qui avaient attaqué Lyoko étaient bel et bien des créations de Xanadu, il y avait là un grand mystère à éclaircir.

- Alors les monstres ,Skull et Fenrir se serrait Xanadu fit Yumi.
- Oui sa pourrait etre lui, seulement j'en doute fit Maeva
- Comment ça ? fit jeremie.
- En théorie Xanadu était appelés à mourir fit Maeva.
- Mourir !! tu peu nous expliquer pourquoi.
- Sans une intervention de ma part cette machine était irrémédiablement condamnée à la destruction.
- Pourtant vu ce que nous avons combattu, il a l'air bien vivant fit remarqué Yumi.
- C'est précisément ce que je ne comprends pas,si c'est Xanadu comment a-t-il fait pour survivre ?

Pour Maeva le mystère était total. La jeune fille savait que les réserves d'énergie de Xanadu n'était pas illimité. sans l'apport quotidien que Xana lui fournissait le super-calculateur n'aurait pas pu continuer à fonctionner.
Pourtant la présence de ces monstres ainsi que celle d'un Replikas noire dans le réseau laissa supposer le contraire. Pour une raison qui échappait encore à Maeva, Xanadu avait visiblement réussi à survivre.

- Ce super-calculateur serait encore actif selon toi demanda Jeremie.
- Il faut croire fit Maeva.
- Mais dans ce cas la, comment se fait il qu'il soit encore actif ?
- je n'en sais rien, à moins que.. fit Maeva.
- A moins que quoi ... fit Jeremie
- A moins que quelque chose lui est permit de subsister répondit Maeva.
- Que veut tu dire ?
- Je veux dire que seule une intervention extérieure aurait pu le remettre en état.
- Attend tu est entrain de nous dire que quelqu'un aurait sciemment réparé cette machine.
- Oui c'est ce que j'affirme, c'est la seule explication possible ... quelqu'un ou quelque chose à réactiver Xanadu.

Cette nouvelle était plus qu'inquiétante, si une entité inconnue était bien responsable de la réactivation de Xanadu, qu'elle pouvait bien etre l'intérêt de cette dernière ?
Remettre en marche une telle arme serait de la pure folie, pourtant un ennemi inconnu s'y était semble-t-il employé.

- Mais qui serait assez fou pour utiliser une telle puissance ? fit Yumi
- Les êtres corrompus ne manquent pas sur cette planète lui dit Maeva.
- Et où était caché le laboratoire qui abritait le super-calculateur
- Je ne sais plus , j'ai oublié fit Maeva.
- Tu doit bien avoir une idée.
- Tous ce dont je me rappelle c'est un long couloir métallique très exigu et c'est tous.
- Et rien d'autre
- Non rien fit Maeva.

En vérité Maeva se souvenait bien d'un autre détail, ce couloir métallique elle avait déjà emprunté dans l'une de ces visions, seulement ce qu'elle peut trouver au bout n'était pas spécialement réjouissant.
C'était le couloir qui conduisait à la chambre froide ou étaient entreposés les cadavres donc Maeva avait découpé le haut du crâne.
La jeune fille avait tellement de mal à convaincre, Jeremie et ces amis de ses bonnes intentions, qu'elle préféra passer sous silence ce morbide souvenirs.
Pourtant on y regardant de plus près ce couloir métallique était assez spécial, il ressemblait étrangement à l'intérieur d'un navire, mais c'était très difficile de dire s'il s'agissait d'un navire ou d'un dans laboratoire enterré comme celui de la Sibérie. La seule chose qui soit sûre c'est que c'était métallique mais quant à dire de quoi il s'agissait Maeva en était bien incapables pour le moment.

Alors que les révélations s'enchaînèrent les unes après les autres, ces dernières ne firent que compliquer la situation. Jeremie avait un nombre incroyable de données à traiter et analyser, il allait lui falloir des semaines pour tous mettre au point.
Et du temps il n'en avait pas beaucoup, car la situation était devenue tendue lui est ces ami allaient devoir se battre sur plusieurs front.

D'une part ils allaient devoir affronter Xanadu et ces monstres, et il allait falloir repousser les assauts de Neo-Carthage et de ces soldat. Il lui fallait encore ramener Aelita est William en espérant qu'ils soient toujours en vie, et pour finir si une tour avait le malheur d'être activé il n'y avait aucun moyen de la désactiver. En constatant tous ces fait Jeremie estima que la situation était claire

- On arriva jamais a faire face fit Jeremie.
Pour je petit génie tous ceci semblait au dessus de ces forces malgré toute sa volonté il ne pourrait jamais gérer autant de problème en même temps
Ces amis partageaient les mêmes sentiments que lui, pour eux cela relevait de l'impossible, ils étaient bien trop faible pour faire face a tant de problèmes.

- C'est foutu alors fit Ulrich.
- On ne peut abandonner maintenant fit Odd.
- On on fait quoi demanda Yumi.
- Je ne sais pas ,cette situation m'as l'air sans issue, lui dit Jeremie.

Alors qu'une ambiance pour le moins défaitiste commençait a planer dans le pièce Maeva fit alors une proposition pour le moins étonnantes

- Moi je pourrais vous aider fit Maeva

La proposition de Maeva ne passa pas inaperçue, tous se retournèrent alors dans sa direction pour la regarder.

- Attend tu viens de dire quoi ?! fit lui dit Jeremie
- Moi je peux vous aider lui répéta la jeune fille.

La proposition de Maeva était complètement aberrante, cette dernière voulait se joindre à leur combat. Bien sûr aucun des adolescents n'arrivait à croire ce que la jeune fille venait de leur proposer

- Tu te moque de nous la, lui dit Jeremie
- Pas du tout j'ai vraiment envie de vous aider leur dit Maeva.
- Pourquoi veux tu te joindre à nous ? demanda Yumi
- Puisque Maeva et William on tous les deux disparus il est de mon devoir de vous aider.
- C'est vrai on a besoin d'aide mais sûrement pas de la tienne. lui lança Jeremie.
- Pourtant vous n'avez pas trop le choix leur dit Maeva.

Maeva parlait en connaissance de cause, pour la jeune fille de la situation était très claire. Aelita est William avaient tous les deux disparus, sans Aelita les tours ne pourraient pas être désactivé, le super calculateur était endommagé, Neo-Carthage voulaient les détruire et Xanadu était toujours vivant. Si la jeune fille se joignait à leur groupe, elle pourrait se révéler être une alliée très puissante.

- reflechisez, je suis la mieux placé pour vous aidez fit Maeva.
- C'est ça, et à la première tour activée tu en profitera pour rejoindre Xanadu.
- Qu'est-ce que ça veut dire cette insinuation ? demanda Maeva.
- j'ai bien compris que ton seul but est de retourner dans le réseau afin de devenir Xana 2.0 lui fit Jeremie.

Pour le petit génie la ruse était aussi évidente que Noël en décembre, derrière son côté tous gentil Maeva n'inspirait sûrement qu'à une seule chose ... Redevenir Xana. Si cette dernière mettait un pied sur Lyoko, il était évident qu'elles en profiterait pour rejoindre Xanadu afin de fusionner avec lui pour devenir Xana 2.0. Pour Jeremie la réponse a cette demande était des plus évidente.

- Il est hors de question que tu retournes sur Lyoko. fit Jeremie
- Mais pourquoi ? demanda Maeva.
- Tu ne devine pas.
- Vous avez peur que j'en profite pour retourner auprès de Xanadu n'est-ce pas fit Maeva.
- Tu as tout compris lui dit Jeremie.

La méfiance de Jeremie était toutes justifiées et ceci Maeva le comprit parfaitement. en tant que Xana la tentation de retourner sur Lyoko était très grand, redevenir une puissante entité informatique était sûrement le but de inavoué de Maeva ... du moins c'est ce que Jeremie pensait. Le contraire était tout autre, Maeva était horrifié à l'idée de devoir redevenir un jour Xana.
Être à nouveau ce monstre n'avait rien de réjouissant pour la jeune fille, être un être humain était beaucoup plus gratifiant pour Maeva.
En tant qu'être humain Maeva aurait beaucoup de choses à découvrir, d'expérience à vivre. Il y aurait des joies et des peines, des journées radieuses et des jours de pluie.
Maeva aimait la vie, elle aimait rire, manger, dormir, elle voulait profiter de tous les instants présents et à venir découvrir l'amitié ... et peut être l'amour. La vie était un fruit juteux et Maeva comptait bien mordre dedans à pleines dents.

- Non jamais je ne redeviendrait Xana ... jamais lui dit Maeva.
- Qu'est-ce qui nous le prouve lui demanda Jeremie
- Rien !! je n'ai rien pour vous prouver mes bonnes intentions, mais tout ce que je vous demande c'est de réfléchir une seconde.
- Réfléchir a quoi ? fit Jeremie
- Si j'avais vraiment voulu retourner sur Lyoko, je n'aurais pas attendu de vous rencontrer

Maeva leur fit remarquer qu'elle était déjà venue dans ce laboratoire. dès lors et ses véritables intentions que de retourner sous Lyoko elle en a attendu une seule seconde et sûrement encore au moins de rencontrer ses ennemis.
Pourtant Malgré cette évidence, Jeremie refusa obstinément que Maeva s'approche d'un scanner, pour le petit génie il était hors de question que cette jeune fille retourne sur Lyoko et ceci quel qu'en soit la raison. Pour Maeva ce refus était évident, il était dicté par la peur ... La peur du retour de Xana.

- Vous ne voulez pas de mon aide si je comprends bien.
- Il est pas question que tu retourne sur Lyoko fit Jeremie.
- Très bien je comprends et je n'insisterai pas, mais si vous changez d'avis vous savez ou nous trouver fit Maeva en leur tournant le dos.
- Eh mais elle fait quoi ? la demanda Odd.
- On dirait qu'elle s'en va fit Yumi.
- Venez docteur nous n'avons plus rien à faire ici
- Je te suis fit le docteur.

Maeva commença a tourner les talons le docteur allait pour lui emboîter le pas quand soudain Jeremie lui cria quelque chose.

- Attend une minute !! ou compte tu aller comme ça ?
- Et bien je rentre a l'hôtel fit Maeva.
- Tu crois peut être qu'on va te laisser partir comme ça lui lança le petit génie.
- Qu'est ce que tu veux dire lui demanda Maeva qui redoutais une peu la réponse.
- Il est pas question que tu quitte ce laboratoire, on va te laisser te balader dans la nature comme ça fit Jeremie.

Les craintes de Jeremie après de quoi être justifier, savoir que Xana se promenait librement dans la nature était une gageure. ce dernier pourrait commettre de terribles actes, si on le laissait faire.
Maeva compris tout de suite dans le regard de méfiance du jeune homme que tout ceci n'augurait rien de bon, à coup sûr les Lyoko-guerriers allaient tout faire pour l'empêcher de sortir.
Mais cette fois-ci Maeva ne se laisserait pas faire, elle serait prêts à en découdre avec eux. Toutefois afin d'éviter un nouveau conflit,Maeva préféra employer la ruse plutôt que d'utiliser la force. La jeune fille opta pour l'intimidation, pour être sûr de bien se faire comprendre part ces interlocuteurs elle lança une petite réplique choc dont elle avait le secret.

- Si comme vous le croyez, je suis vraiment Xana ... alors sa métonnerai que vous puissiez m'empêcher de partir leur lança Maeva.

Maeva voulait bien faire comprendre à ses anciens ennemis qu'il n'avait pas intérêt à se frotter à elle. La simple évocation de sa puissance suffit à refroidir les ardeurs combatives de ses adversaires. aussitot elle lança un rapide coup d'oeil sur l'assemblé, Là elle constate avec plaisir que sa petite ruse psychologique avait fait son effet.

Intimidé par sa menace ces adversaires n'osèrent pas lever le moindre petit doigt, visiblement Maeva avait réussi son coup. Elle avait réussi à leur faire comprendre qu'elle était très dangereuse et qu'il ne fallait surtout pas se mettre en travers de son chemin. ce genre de ruse psychologique Maeva l'avait déjà utilisé auprès du docteur, quand celui-ci avait voulu l'empêcher d'entrer en connexion avec le super-calculateur.

Pourtant au fond d'elle-même Maeva n'était pas fière de ce qu'elle venait de faire. son désir était de les aider mais visiblement ces dernier refusaient son aide. et l'emploi de l'intimidation n'allait sûrement pas jouer en sa faveur.
Pourtant l'aide de Maeva aurait pu leur être précieuse, derrière son air fébrile cachait en fait une combattante hors-pair. Maeva avait hérité du savoir de Xana, mais également de ses aptitudes au combat.
Cette dernière disposait également de capacités hors du commun ce qui pouvait être un avantage indéniable, malheureusement l'usage des ces pouvoirs l'obligeait à faire appel a la puissance de Xana et quelque part cela Maeva se le refusait.

Mais pour l'heure il n'était pas question de se battre, Maeva et le docteur montèrent alors dans le monte charge sous le regard incrédule des Lyoko-guerriers. Mais avant d'appuyer sur le bouton pour remonter a la surface, Maeva s'adressa une dernière fois aux 4 adolescent



- Très bien vous ne voulez pas de moi, mais sachez que je vais encore resté quelque temps à Paris, après je disparaîtrais et vous n'entendrez plus jamais parler de moi.

Ce fut sur ces bonnes paroles que Maeva appuya sur le bouton, les portes métalliques commencèrent a se refermer, il partirent aussi discrètement qu'ils étaient venu en laissant Toutefois derrière eux le désarroi le plus total.

Dans le laboratoire c'était la consternation la plus totale, personne ne savait comment réagir devant cette nouvelle situation. Après toutes ces révélations choc qui avaient été formulées au bout d'une demi-heure les quatre adolescents étaient complètement désappointés.

Entre le retour de Xana, l'existence de Xanadu et la véritable nature du projet Carthage il avait de quoi perdre la boule.
Les Lyoko-guerrier était pris entre l'enclume et le marteau, ils allaient devoir livrer une véritable guerre numérique contre des ennemis d'une puissance insoupçonnée.
Mais pour le moment le problème le plus urgent était incontestablement la présence de Xana dans le secteur. À tout moment ce dernier était susceptible de débarquer dans le laboratoire pour retourner sur Lyoko

Les quatre adolescents étaient devant une situation épineuse, il ne savaient pas comment gérer le cas de Maeva\ Xana. Ils ne pouvait pas l'empêcher de revenir et de monter dans un scanner. et si il devait la neutraliser il n'y aurait qu'une seule solution ... Il faudrait la tuer.
Mais en dépit de leur nature de combattants aucuns des Lyoko-guerriers n'était un assassin. Tuer un monstre virtuel c'est facile, mais un être humain c'est tout autre chose et aucun d'entre eux ne se sentait la force de commettre un tel acte. qu'il le veuille ou non maintenant Xana était devenue une humaine.... la tuer serait un crime.

- Alors on fait quoi demanda Ulrich.
- Pourquoi tu me demande ça ? fit Odd
- Je sais pas .. je.
- Laisse j'ai compris lui répondit le félin.
- Sérieux on as un problème la leur dit Yumi.
- Trois gros problèmes même fit Jeremie.

Les problèmes étaient de taille, Pourtant il fallait les traiter par ordre de priorité. Malgré les informations que cette dernière leur avait fournit Jeremie était toujours persuadées qu'il s'agissait d'une ruse de Xana pour les amadouer.
Le petit génie ne pouvait s'empêcher de penser que tout ceci n'était qu'une duperie et que derrière ces bonnes paroles, Xana cherchaient à comploter avec ses serviteurs

Pourtant à force de chercher des complots là où il en a pas on finit par ignorer ce qui se trame réellement. à plusieurs encablures de la dans l'océan numérique, Xanadou alias l'obscur était en train de comploter avec ses serviteurs.
Ces derniers étaient en train de planifier une nouvelle attaque, une attaque de grande envergure qui allait scellés a jamais le destin de nombreuse personnes.

(1) chapitre 10 de la partie Tanit ( le projet Tanit) et chapitre 30 de la partie militaire ( délégation )











a suivre

Lyoko guerrier chapitre 39 : Tour activée
Les militaires chapitre xx : ???
Tanit chapitre xx : ???

- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Accro à Code Lyoko

Messages: 79

Inscription: 02 Nov 2009, 21:55

Message 08 Nov 2009, 20:52

que de révelation que de révelation; et la je me pose une question sur les intenions de xanadu allias obscur a t'il vraiment l'iontention de fusionner avec xana?

la tour activer je pense que cela va être meava (je n'apelle plus xana,car pour moi xana est mort mais si le risue qui resusssiter réellement est toujour grand) pour contre l'attaque (enfin je pense une partie de l'attauque)

et comme d'abitude trop hate de lire la suite !!!!

surtout je me demande qui se cache derrière se maque
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 09 Nov 2009, 22:00

chapitres 39 saison 02

Première partie

La suite va se faire attendre mais bon je l'ai pas encore finaliser, mais je vais poster au plus vite et la suite sera jeudi et samedi sur le coup des 21 h
Sinon ce chapitre va marque le retour des sangsue cannibale ( celle de BBX 05 ) a par que celle ci seront légérement explosive ( ^_^)



Image

Chapitre 39 - Saison 02 - Tour activée

---------------------------------------------- Première partie ----------------------------------------------

Chambre de Jeremie - 13 octobre 2005- 23 h 34

- Alors cette jeune fille serait vraiment Xana !!
- Je sais ça peux paraître absurde, mais pourtant c'est le cas.
- Je n'arrive pas à croire que Xana est pu survivre,
- Rassure-toi XXXX, que ce soit moi ou les autres, on a tous du mal à y croire
- Toutefois cette façon de revenir est vraiment surprenante.
- J'avais supposé que Xana était de retour, mais jamais je n'aurais cru qu'il le ferait de cette façon.
- Xana serait donc devenu une humaine.
- Un humaine ayant le corps de Aelita, du moins une copie cybernétique de celui-ci.
- Est ce cyborg tu sais ce qu'il veut ?
- Oui figure-toi qu'il ... enfin qu'elle serait venu pour nous demander pardon.
- C'est ce qu'elle vous à dit.
- Oui mot pour mot
- A supposer que tous cela soit vrai, que crois-tu qu'elle va faire ?
- Là je t'avoue franchement que je n'en ai pas la moindre idée, mais une chose est sûre maintenant il faut compter sur sa présence.

Ce soir-là Jeremie n'arrivait pas à dormir, il était resté poser devant son ordinateur de bureau à discuter avec XXXX par l'intermédiaire d'un réseau sécurisé. Le petit génie échangeait ces impressions avec XXXX sur les derniers événements en date. Alors que ses amis étaient déjà couchés depuis belle lurette, lui demeurait bien éveillé.

Cependant au même titre que Jeremie, Odd et Ulrich ne dormaient pas, ils étaient justes couchés dans leur lit. Les deux adolescents étaient tellement préoccupés parce qui était arrivé aujourd'hui, qu'aucun des deux n'arrivaient à trouver le sommeil. Il y avait tant de questions qui assaillaient leurs esprit, qu'ils étaient tous bien partis pour faire une nuit blanche.

- Ulrich tu dort ? chuchota Odd.
- Non est toi ? fit Ulrich.
- Non j'y arrive pas.
- Moi non plus.

Leurs questions respectives pouvaient paraître absurde, mais les deux jeunes garçons n'avaient pas les idées très claires. Comment le pourraient-ils après ce qui étaient arriver aujourd'hui ? Ils avaient été submergés par les révélations et la première de toutes n'était autre que le retour Xana.

Leur mortel ennemi était de retour, pourtant ce retour inattendu fut fort instructif. les révélations que leur avait fait Maeva\Xana avait considérablement changé la donne.
Maintenant les Lyoko guerriers savaient à qui et à quoi ils avaient a faire, pourtant aussi instructive soit-elle, ces révélations eurent un effet des plus négatifs sur le moral des 4 adolescents. Que ce soit Ulrich Odd Jeremie ou Yumi, chacun fut troublé de façon différente Par tous ceci.

Bien que le retour de Xana soit une mauvaise nouvelle en soi, les révélations de ce dernier avait eu pour effet d'exaspérer Ulrich. En apprenant l'existence de Xanadu est de Neo Carthage le samouraï avait compris ce que tous cela signifiait ... cette guerre risquait de ne jamais finir.
Vaincre ces deux puissants ennemis seraient sûrement longs et fastidieux, les Lyoko-guerriers devraient sûrement livrer de nombreuses batailles. Des batailles donc l'issue serait incertaine, et ce fut justement cette incertitude qui décourageait le pauvre Ulrich.

Ulrich était fatigué de cette vie, le jeune garçon en avait assez de toujours avoir à se battre. Même si les sport de combat occupait une place importante dans sa vie, celle-ci ne se limitait pas seulement au combat.
Ulrich voulait profiter de la vie, cette vie insouciante d'adolescent propre à tous les jeunes de son âge. Cependant les trois dernières années sa vie c'était toujours résumée à affronter des ennemis virtuels qui s'acharnait à vouloir le détruire lui et ses amis. Pour Ulrich s'en était trop, affronter constamment le danger commençait à être au-dessus de ses forces.

- Cela ne s'arrêtera donc jamais pensait-il au fond de lui.

C'est finalement cette routine qui usait le brave samouraï, et qui finalement l'empêchait de dormir. En ce qui concernait son jeune ami à la mèche violette les raisons de son insomnie était tout autre. Odd était lui aussi très perturbé par ces révélations. Même si tout cela ne présageait rien de bon pour l'avenir, la préoccupation de Odd était d'une tout autre nature. Odd ne pouvait s' empecher de penser a Aelita ... sa princesse.

La première fois que Odd avait vu Maeva,ce dernier avait bien cru que sa princesse était de retour. Malheureusement la déception fut à la hauteur de ces espoirs ... Maeva n'était pas Aelita. Pourtant Odd n'arrivait pas à se chasser cette idée de la tête, la ressemblance entre les deux jeunes filles était si forte, que le félin avait du mal à se faire à l'idée qu'il puisse s'agir de Xana.

Le destin est parfois cruel . Ce dernier venait de jouer un tour pendable à Odd en faisant réapparaître Xana sous les traits de Aelita. Mais parallèlement le destin savait se montrer également généreux envers ceux qui le méritait.
Contrairement à ces amis Odd voulait croire que Xana avait changé, et que celui-ci était sincère dans son désir de vouloir se rachetés. Odd n'avait aucune preuve de la sincérité des sentiments de Xana, la seule chose sur laquelle se basait le félin, c'était son instinct et le fait que Xana ressemblait à Aelita.

Le critère de la ressemblance pouvait paraître absurde et totalement infondée, mais Odd faisait confiance à son intuition. Instinctivement ce dernier savait que Maeva leurs avait dit la vérité a son sujet. L'attitude que cette dernière avait adoptée lors de leur première rencontre était à 1000 lieues de celle de Xana.

- Jamais Xana ne se serait laisser attaquer sans réagir.
---
- Jamais Xana n'aurait pris la défense d'une autre personne.
---
- Et surtout, jamais Xana n'aurait exprimer le moindre regret.

Si le cas de Xana\Maeva lui paraissait évident en revanche le sort de Aelita était plus que trouble. Odd ne pouvait pas s'empêcher de penser à sa princesse disparue.
.Ou était-elle ? était-elle toujours vivante ? était-elle entre les mains des gens du projet Neo Carthage ? ou pire était-elle tombée entre les griffes de Xanadu ?
Toutes ces questions n'arrêtaient pas d'assaillir l'esprit du pauvre Odd, qui en retour ne comprenait plus rien à la situation.

- Je n'y comprends plus rien se dit Odd.

Tout était si confus dans l'esprit de Odd que ce dernier n'en trouvait pas le sommeil, ce qui finalement ne le différenciait pas tant de Ulrich.
Les deux jeunes garçons avaient donc des raisons différentes d'être troublés. Pourtant Odd, Ulrich et Jeremie ne furent pas les seuls à ne pas trouver un juste repos. Chez elle Yumi n'arrêtait pas de se retourner dans son lit. La japonaise était particulièrement troublé par ce qui était un arrivé aujourd'hui, mais à la différence de ces amis son trouble était lier a sa culpabilité

Le retour Xana était une mauvaise nouvelle, car maintenant il faudrait être davantage sur le qui-vive. Les combats à venir allait devenir tendu, car le démon rôdait désormais sur terre.
Pourtant ce n'était pas tant la présence de leurs mortels ennemis qui troublait le sommeil de la japonaise, c'étaient surtout les paroles que ce dernier avait eues à son encontre qui la perturbait vraiment.

"pardonner n'est pas dans ta nature" lui avait dit Maeva.

Cette phrase ... cette phrase Maeva l'avait-elle sciemment lancé pour nuire a Yumi ? L'avait-elle vraiment fait exprès ? Ou bien ... ou bien se pouvait-il qu'il y avait une autre raison aux troubles de Yumi.
Se pouvait-il que malgré elle,Maeva est tous simplement toucher un point sensible chez la japonaise. Finalement se pouvait-il que cette fille est raison a son sujet ? Yumi était elle si intransigeante au point d'être incapables d'admettre ces erreurs.

Cette vérité serait pire qu'un mensonge, du moins elle serait plus blessantes qu'une lame affûtée planter en plein coeur. Yumi savait ... elle savait que cette réflexion était la vérité pourtant elle se refusait toujours de l'admettre.
La japonaise espérait sincèrement que dans le fond elle n'était peut-être pas aussi bornée que sa.Yumi était sûrement capable d'accorder son pardon, mais elle ne savait pas comment.

Accorder le pardon aux autres est une chose difficile, mais se pardonner à soi-même relève de l'impossible pour qui ne se sens pas prêts à être pardonné.
Durant ces trois dernières années Yumi n'avait fait que commettre des erreurs, elle croyait ses choix dictés par la maturité et le bon sens pourtant il n'en était rien.

Aelita et William avait fait les frais de son intransigeance,ses amis avaient chèrement payé les choix de Yumi. Aujourd'hui tous deux avaient disparu, seul demeurai le remords ... Un remords avec lequel Yumi devrait apprendre à vivre désormais, une blessure de l'âme que seul le pardon pourrait guérir.

Bien que troubler par tous ceci Yumi parvint quand même à s'endormir, elle fut bientôt rejoints au pays des songes par Odd et Ulrich. A présent tous les Lyoko-guerrier dormaient ... tous ? ... non !! car un seul membre du groupe demeurait éveillé.

En dépit de la fatigue qui l'accablait, Jeremie étais encore éveillé. Les yeux rivés sur son écran ce dernier s'entretenait ardemment avec XXXX. Il y avait certains points obscurs que Jeremie voulait éclaircir avec l'aide de la jeune intelligence artificielle
Pourtant derrière l'aspect technique que recouvrait les questions se cachait une tout autre raison à son état d'insomnie. Jeremie éprouvait le besoin de parler à quelqu'un, mais comme le jeune garçon ne pouvait pas aborder certains sujets avec ses amis. Il avait trouvé en XXXX une parfaite confidente.

Parler avec la jeune intelligence artificielle était pour lui un soulagement, le petit génie pouvait lui confier ses états d'âme sans que celle-ci ne le juge en retour.
Pourtant quand Jeremie discutait avec XXXX il ne pouvait pas s'empêcher d'être habité par quelques sentiments étrange. A chaque fois qu'il voyait XXXX, il repensait à Aelita.
Il revoyait dans cette situation nocturne, les discussions enflammées qu'il tenait jadis pendant des heures avec Aelita.

Jeremie avait tellement voulu raviver ce souvenir qu'il était allé jusqu'à donner l'apparence de Aelita a XXXX. En vérité cette jeune intelligence artificielle était également une autre copie de Aelita à ceci près que cette dernière avait les cheveux orange (1)

Jusqu'à présent Jeremie avait toujours caché l'existence de la jeune intelligence artificielle à ses amis. Le petit génie craignait la réaction de ses amis, il pensait que ces derniers ne pourrait jamais comprendre sa réaction.
Pourtant c'était facile à comprendre ... Jeremie se sentait seul. Durant les deux mois où il était resté isolé dans le laboratoire, il lui était souvent arrivé de rester en compagnie de XXXX, car en vérité la jeune intelligence artificielle était en fait un spectre polymorphe que Jeremie avait baptisé.

------------------------------------------------ MAYA 2.0 -------------------------------------------------

Mais sans s'embarrasser d'avoir à prononcer à chaque fois le 2.0 Jeremie se contentait de simplement l'appeler Maya. Jeremie avait nommé la jeune intelligence artificielle Maya, en souvenir de sa première rencontre avec Aelita.
La relation très particulière qu'entretenait Jeremie avec Maya était des plus atypiques, de par sa nature de spectres polymorphes Jeremie avait la possibilité de faire venir Maya sur terre.
Quand Jeremie en ressentait le besoin il matérialisait Maya par le biais d'une tour activée.

La compagnie de la jeune fille, la prendre dans ses bras, la sentir à ses côtés , le fait qu'elle lui parle était pour lui d'un grand réconfort. il lui arrive même parfois de s'endormir sur ses genoux.
A force de partager une telle complicité, Jeremie avait fini par nourrir des sentiments ambigus à l'encontre de sa création. Pour jeremie Maya était le souvenir vivant de son amour disparu. Ce fut pour compenser la disparition de Aelita que Jeremie avait donné la vie a Maya, pourtant ce dernier se demandait si il ne commençait pas à perdre les pédales. Son attitude était quelque part synonyme de folie.

- Je suis amoureux d'une chimère ... un fantômes du passé, c'était dit Jeremie.

Malgré toute l'affection que Jeremie portait à Maya, ce dernier n'avait pas oublié qu'elle n'était qu'une chimère ... Un fantôme du passé que Jeremie n'arrivait pas à exorciser.
Pour rester raccroché à la réalité, le petit génie considérait Maya pour ce qu'elle était ... une intelligence artificielle et rien d'autre. C'était peut-être cruel vis-à-vis de Maya, mais c'était la seule façon que Jeremie avais trouvée de préserver sa lucidité.

C'était pour cette raison que Jeremie entretenait souvent des discours technique avec elle. Le petit génie essayait pourtant de rester conscient, il ne voulait pas se faire troubler par la personne qu'il avait en face de lui sur l'écran. De plus maintenant Jeremie avait un nouveau sujet de discussion avec maya, à savoir le retour Xana.

- Maya il y a quelque chose que je voudrais savoir lui demanda Jeremie.
- Que veux-tu savoir ? lui fit maya.
- Si j'ai bien compris le récit de Maeva\Xana, cette dernière se serait connectée au super-calculateur.
- D'après ce que tu m'as dit que ce serait le cas.
- Dans ces cas-là comment se fait-il que tu n'est rien resentit quand elle est entrer en interface avec la machine.
- A ce moment-là jetait malheureusement entrain de me régénérer dans une des tours du passage.
- C'est vrai que dans ce cas-là, Tu ne pouvais rien ressentir.

Tous comme Aelita, Maya devait souvent se régénérer dans une tour du passage. à ce moment-là elle entrait dans une phase de sommeil qui la rendait inopérante.
Le jour où Maeva est entrée en contact avec la machine coïncidait précisément à la phase de régénération de Maya,ce qui expliquait pourquoi cette dernière n'avait rien détecté.

- Donc tu n'a rien remarqué d'anormal lui fit Jeremie.
- Mise à part une petite perturbation, j'ai rien ressenti.
- Tous ceci me fait souci, va savoir ce que Xana as pu faire sur cette machine durant ton sommeil.
- J'ai effectué un scanner sur cette dernière, et je n'ai rien détecté d'anormal.
- Je te rappelle que Xana est très usé, si il a modifié quelque chose il se sera arranger pour qu'on ne le découvre pas.
- J'ai pourtant effectué une analyse complète et je n'ai vraiment rien trouvé.
- C'est vraiment bizarre, je ne comprends pas sa tactique.

Jeremie se perdait en conjoncture sur les intentions de Xana. Après le départ de Maeva et du docteur,Jeremie avait effectué un check-up de la machine dans le but d'y découvrir vice quelconque. En dépit de leurs recherches Jeremie que Maya n'avait rien découvert anormal, le super calculateur n'avaient subi aucun dégât et aucun programme pirate n'avait été détecté ce qui laissa perplexe le petit génie.

- C'est pas possible il y a forcément un truc qui nous échappe dit Jeremie.
- Si c'est le cas, j'ignore ce que c'est lui répondit Maya.

Pour génie il y avait forcément un truc qui leur échappait. En revisionnant les enregistrements vidéo, on pouvait clairement voir Maeva poser ses mains sur le clavier,si ce n'était pas pour dérégler la machine dans quel but avait-elle fait ceci ?
Pourtant à bien y regarder de plus près l'intervention de la jeune fille avait été très bénéfique pour la machine, puisque certaines fonctions de cette derniere étaient de nouveau devenu active.

Cette régénération était suspecte au yeux de Jeremie peut-être était-il possible que Xana prépare le terrain en vue de sa future fusion avec Xanadu. Du coup réparer cette machine serait dans les intérêts de la jeune fille.
Pourtant quelque chose clochait dans tout cela, lors leur rencontre Maeva avait fait remarquer que si son intention avait été de retourner sur Lyoko, elle n'aurait pas attendu de rencontrer ces ennemis pour le faire..

Si le but de Xana n'était pas de retourner sur Lyoko, se pouvait-il alors que ce dernier leur est dit la vérité à son sujet ? Xana avait-il vraiment changé ? est plus que tout ce dernier était il vraiment sincère dans son désir de se faire pardonner ? pour Jeremie tout cela paraissait un peu énorme dans la mesure où cette personne n'était autre que la réincarnation de Xana.

Sans compter que ce dernier n'était pas venu les mains vides, il avait apporté avec lui son lot de révélations. si Jeremie pouvait accorder du crédit à ces dernières alors la situation c'était passablement compliquée.
Si effectivement le répliqua noir qu'il avait détecté était une création de Xanadu, alors ce dernier serait sûrement très difficile à détruire.
les monstres de Xanadu étaient très puissant. Sans parler de Skull et de Fenrir il y avait aussi cette énorme créature que Jeremie avait détectée. Personne ne savait à quoi elle ressemblait, mais une chose était sûre. A en juger par sa taille cette dernière était très puissante.
Si de telles créatures étaient les gardiennes du monde de Xanadu, la partie risquait d'être très serrée pour les Lyoko-guerriers

Pourtant cette lutte contre le mal aurait pu être équilibrée si Xanadu avait été le seul adversaire a affronté. Mais comme un malheur n'arrive jamais seul, il fallait également compter sur la présence de Neo-Carthage.
Pour une raison qui échappait encore a Jeremie, les membres de la société Cyclotron avaient décidé de s'en prendre à Lyoko. Tanit et ces soldats étaient de redoutables ennemis qui avaient donné beaucoup de mal au Lyoko-guerrier, d'ailleurs l'une de ces IA avait causé la "mort" de William.

A présent les Lyoko-guerrier devaient lutter à 4 contre X. Combien d'autres ennemis allaient encore apparaître ? le dernier en date n'étant autre que la réincarnation de Xana.
En plus de tous les ennemis virtuels il fallait compter également sur la présence de Xana dans les alentours de l'usine.
Devant cette situation plutôt alambiquée est extrêmement compliquée Jeremie ne savait plus où donner de la tête, c'est pour cette raison qu'il avait décidé de demander conseil à la seule intelligence artificielle qui ne risquait pas de devenir diabolique. Peut-être que Maya serait de bon conseil.

- Alors maya que penses-tu de tout cela ?
- Je pense que la situation est devenue très compliquée.
- Remarque ceci je m'en étais rendu compte tu seul lui fit Jeremie.
- Ce n'est pas ce que je voulais dire, je te parlais de Xana.
- Est bien quoi Xana ?
- Maintenant qu'il est devenu un être humain , ça change pas mal de choses.
- Oui sa complique tous, car je ne sais pas comment on va faire pour s'en débarrasser fit Jeremie.
- Mais Pourquoi voudriez-vous la détruire ?
- Mais parce qu'elle n'est pas humaine, lui répondit Jeremie
- Je trouve ça absurde comme raisonnement lui rétorqua aussitôt Maya.

Jeremie fut très surpris par l'étonnante réaction de Maya, celle-ci ne semblait pas approuvée les dires du jeune homme.

- Qu'est-ce qui te dérange dans mon raisonnement ? lui demanda Jeremie.
- Si j'ai bien compris elle vous a fait part de son désir de rester humaine.
- C'est sûrement une ruse de sa part
- Et si ce n'est pas le cas et si elle était vraiment sincère.
- Même si elle disait la vérité, cela n'éffacera jamais ce qu'elle est au fond d'elle-même.
- Elle est quoi selon toi ?
- C'est un démon.
- C'est vraiment ce que tu penses d'elle ?
- Qu'importe la forme qu'elle prenne dans le fond elle sera toujours un monstre.

Maya fut alors profondément déçue par ce que venait de lui dire Jeremie, elle tira une triste mine qui étonna Jeremie. Le petit génie ne comprenait pas la réaction de la jeune intelligence artificielle, ce dernier demanda alors a Maya ce qui lui arrivait.

- Eh bien maya que se passe-t-il ? pourquoi affiches-tu un air si triste lui demanda Jeremie.
- Je suis triste car je suis vraiment navré pour toi.
- Navré !! mais pourquoi ?
- Navré parce que tu refuses de donner a Xana une chance de se racheter.
- Ne soit pas naïve, comment tu peux croire que Xana voudrait se racheter.
- Et toi comment peut tu croire qu'elle n'est pas sincère ?
- C'est une cyborg, un être artificiel, il n'a aucun sentiment.
- Comment peux tu dire une chose pareille ? savons nous seulement ce qu'elle ressent.
- A vrai dire je n'en sais rien et même quelle importance cela aurait-il ?
- ça changerait pas mal de choses qu'elle veuille devenir humaine.
- C'est Ridicule qu'est-ce qui te fait dire ça ?
- Je me dis que pour une IA, éprouvé le besoin d'êtres humains et peut-être plus fort que tout

Jeremie fut stupéfait parce que Maya venait de lui dire, le petit génie n'arrivait pas à comprendre ce que cette dernière voulait dire.
Pourtant à en juger par la mine attristée que venait de prendre Maya, il semble évident que la jeune IA avait de la peine pour cette "Maeva". Mais ce qui peinait vraiment Maya c'était surtout l'attitude bornée de Jeremie, apparemment ce dernier ne voulait pas entrevoir la vérité.

- Ça m'attriste vraiment pour toi
- Dois-je comprendre que tu ressens quelque chose pour Xana.
- Disons que contrairement a vous je n'ai aucun grief contre lui.
- Aurais-tu oublié qu'il est notre ennemi.
- Xanadu et Neo-Carthage son nos ennemis, mais sûrement pas Maeva fit Maya.

Maya faisait preuve d'une étrange attitude compatissante envers Maeva, cette attitude pour le moins naïve avait le don d'exaspérer Jeremie. Pourtant la gentillesse dont faisait preuve Maya ne fut pas sans rappeler celle de Aelita.
Jeremie se rappela à quel point Aelita était une personne gentille, cette dernière avait une capacité sans pareil à aimer et à pardonner aux autres. En se rappelant ceci la réaction de Maya lui paraissait subitement moins anormal.

- Quand tu parle on dirait Aelita, fit Jeremie.
- Tu m'as créer à partir des schémas informatiques de Aelita, il est donc normal que j'ai quelque familiarité avec elle.
- Mais ça ne fait pas de toi ...
- Je sais mais quelque part j'ai peut-être hérité de sa volonté à vouloir devenir humaine.
- Attend si je comprends bien, tu voudrais devenir humaine.

Cette soudaine révélation surpris pour le moins Jeremie, jamais il n'aurait pensé que sa création puisse nourrir les mêmes désirs que Aelita. Pourtant Maya éprouvait ce désir, est bien que ce soit impossible cela lui permettait aux moins de comprendre ce par quoi Maeva passait en ce moment. Ce désir était si fort qu'il fallait absolument que Jeremie le comprenne lui aussi.

- Pourquoi voudrais tu devenir humaine ? lui demanda Jeremie.
- Quelque part cela peut se comprendre, j'éprouve les mêmes désirs que Aelita et Maeva.
- Comment c'est possible ?
- Je n'en sais rien, c'est comme ça
- Mais cela n'a aucun sens.
- Aujourd'hui je ne suis qu'un spectre polymorphe, même si je peux revenir sur terre il m'est impossible de ressentir les mêmes sensations qu'un être humain.
- Tu voudrais ressentir, avoir des sensations !!
- Oui Moi aussi je voudrais éprouver les mêmes choses que Aelita et Maeva.

Jeremie sembla bien embêté par la requêtes de Maya, il voudrait bien faire quelque chose pour elle mais il ne pouvait pas. A la différence Aelita, Maya n'était pas pourvue d'un code génétique lui permettant d'être matérialisée dans les scanner.
Pour ne pas décevoir cette dernière il essaya donc à sa façon de dissuader la jeune IA.

- Personnellement j'aimerais bien te faire venir sur terre, mais c'est impossible fit Jeremie.
- Pourquoi ? parce que je ne suis pas comme Aelita, elle était bien un être virtuel avant que je sache fit Maya.
- Mais tu sais ce que différents,a l'époque nous ne savions pas que Aelita était vraiment humaine.
- ça ne change rien tu as bien réussi à la ramener sur terre.
- Oui mais parce qu'elle y était née, mais il ne s'en souvenait pas car elle avait perdu la mémoire.
- ce qui faisait qu'elle était persuadée de n'être qu'un pur être informatique, pourtant tu lui appris à vivre, tu lui a appris a (re)découvrir la vie.

Quelque part les paroles de Maya n'étaient pas dénuées de bon sens, le code génétique n'avait jamais été un gros obstacle.
À l'époque où il essayait de faire venir Aelita sur terre jeremie était persuadées qu'elle n'était qu'un programme informatique. Pourtant en dépit de cette différence, le petit génie avait toujours voulu la considérer comme étant un véritable être humain.
Jeremie avait vu en elle l'être humain et non pas le programme, le petit génie n'avait jamais fait de distinction de ce côté-là. Pourtant aujourd'hui ce dernier semblait avoir perdu ses illusions que ce soit Maya ou Maeva Jeremie refusait de reconnaître leur humanité.

La disparition de Aelita avait détruit bien plus que le super-calculateur, elle avait entamé l'optimisme du petit génie pour ne pas dire détruire sa foi en l'être humains.
A cause du drame qu'il avait vécu, Jeremie avait apparemment perdu de vue beaucoup de choses essentielles.

Pourtant quelques part, Maya se doutait bien que Jeremie avait toujours en lui ce feu sacré.
il fallait seulement ranimer en lui cette flamme, ce désir de croire en l'impossible.
Maya savais que cette tâche ne serait pas facile, et est visiblement puisque sa cause était acquise. La jeune intelligence artificielle allait tout faire pour plaider celle de Maeva.
Maya voulaient défendre la seule intelligence artificielle qui avait réussi à devenir humaine.

- Pour ma part je crois que Maeva est beaucoup plus humaine que tu ne crois, après tous elle n'a pas hésité à venir vous voir et a vous affronter tout en sachant qui vous étiez.
- Elle s'attendait peut-être pas nous rencontrer.
- Moi je pense au contraire qu'elle voulait vous voir.
- Pour soi-disant "se faire pardonner"
- Ces intentions étaient sincères j'en suis persuadées, et si tu te donne la peine de bien réfléchir tu verras qu'elle a vraiment changé.

Même s'il avait beaucoup de mal à le croire Jeremie essaya de réfléchir aux bonnes paroles de Maya. ce genre de situation Jeremie l'avait déjà vécu en son temps avec Aelita quand il croyait que celle-ci n'était pas humaine.
Même si aujourd'hui les circonstances était différente, Jeremie ne pouvait ignorer que Xana avait changer. Durant toutes ces années ou il l'avait affrontées, Jeremie avait appris à connaître la terrible intelligence artificielle.

Xana avait toujours été un être sans pitié, un être animé par des desseins très noires. la destruction de l'humanité avait toujours été son objectif principal est le serait encore s'il n'avait pas été détruit. Pourtant son retour avait été des plus surprenants qui soit,ce dernier avait adopté une attitude des plus étranges.

Quand le petit génie c'était jeté sur Maeva pour l'agressés c'est à peine si cette dernière avait pris la peine de se défendre,au contraire elle avait laissé ce dernier le frapper sans réagir.
Cette passivité ne correspondait pas au Xana que Jeremie connaissait, autrefois ce dernier se serait battu jusqu'au bout.
Jeremie reconnu ce moment-là qu'il c'était laissé emporter par la colère, pour lui il croyait être en face d'un monstre de Xana mais quand cette dernière c'était mise à saigner, le petit génie avait rapidement compris son erreur. Xana était devenu un être de chair et de sang.

Autre détail encore plus trop troublant fut sa réaction quand Odd Yumi et Ulrich voulurent s'en prendre à l'homme qui l'accompagnait. Alors que rien ne l'y obligeait, Maeva c'était interposée entre ses amis et le docteur. Elle était prêt à se prendre des coups à la place de cet homme, À ce moment la jeune fille avait fait preuve d'une incroyable témérité, voilà bien une réaction pour le moins inédite de la part de Xana.

Les attentions qui animaient Maeva étaient pour le moins curieuse, son attitude ne collait pas avec celle de Xana. Jeremie fut particulièrement troublée en réfléchissant à cela, se pourrait-il que Xana est réellement changé ? Cela pouvait paraître aberrant mais en y réfléchissant bien cela n'avait rien d'impossible.

Xana était devenue humaine est l'homme qui l'accompagnait était docteur en psychologie. pour une raison inconnue ce docteur Robinson avait semble-t-il réussi à changer la personnalité de Xana. La condition humaine de cette dernière lui avait peut-être donner un nouveau regard sur l'existence.
Le fait d'éprouver des sensations avait peut-être permis a Xana comprendre le vrai sens de la vie. En tant qu'être virtuel il était sûrement guidé par la logique mais en tant qu'être douée de conscience il était également capable d'éprouver des sentiments et peut-être au travers d'un corps humain ces derniers avaient pris une ampleur que personne n'aurait pu soupçonner.

Effectivement la réincarnation de Xana appelé Maeva était capable d'éprouver des sensations, des sentiments et également du regret. Cette demande de pardon était peut-être plus sincère qu'il n'y paraissait. Au final les seuls êtres bornés qui refusaient de voir en Maeva une humaine n'était autre que Jeremie est ces amis.

- Est-ce que Xana a vraiment changer se demanda Jeremie.

Jeremie aurait voulu se pencher plus ardemment sur la question, mais bientôt ce dernier se sentit également gagnés par la fatigue. après la journée qu'il avait vécue Jeremie était complètement harassé.
Entre les rebondissements inattendus et les révélations choc le petit génie avait besoin d'une bonne nuit de sommeil afin de faire un point sur la situation. Jeremie espérait qu'une bonne nuit de sommeil lui porterait conseil.
Après avoir salué Maya comme il se doit, ce dernier fila se coucher. Jeremie avait besoin de reprendre des forces pour affronter une nouvelle journée. même si les questions assaillaient encore son esprit ce dernier parvint à s'endormir sans trop de problèmes, sans se douter une seule seconde de ce qui allait se passer le lendemain même.

(1) oui je sais, ça en fait des clones de Aelita dans cette fanfics ... entre Aelita (cheveux rose) Maeva (cheveux bleu ) Tanit ( cheveux violets) Didon (cheveux verts) et Maya ( cheveux orange) je pourrais ouvrir un studio de coiffure, un comble pour moi qui suis chauve (-_-)


---------------------------------------------- Deuxième partie ---------------------------------------------

Hôtel Luxor - 14 octobre 2005- 11 h 02

- Alors tu n'est pas trop déçu.
- Quelque part docteur je le suis quand même un peu.
- Ça n'a rien de surprenant, il était prévisible que ces derniers n'allaient pas accepter aussi facilement ton retour.
- Justement non docteur, ce n'est pas ça qui me déçoit.
- De quoi s'agit-il alors ?
- C'est surtout le fait qu'ils est refusé mon aide qui me déçoit vraiment.
- Alors la j'avoue que tu me surprends peu.
Dernière édition par julien-dupont le 12 Nov 2009, 22:50, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 994

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 12 Nov 2009, 22:00

chapitres 39 saison 02

Première partie
bon ce soir j'ai beaucoup de retard je vais donc essayer de finir la première et la deuxième partie de ce 39e chapitre, le reste je l'espère sera édité dimanche, voire lundi soir.... Patience chère lecteurs


Image


Chapitre 39 - Saison 02 - Tour activée


---------------------------------------------- Deuxième partie ---------------------------------------------

Hôtel Luxor - 14 octobre 2005- 11 h 02

- Alors tu n'est pas trop déçu.
- Quelque part docteur je le suis quand même un peu.
- Ça n'a rien de surprenant, il était prévisible que ces adolescents n'allaient pas accepter aussi facilement ton retour.
- Justement non docteur, ce n'est pas ça qui me déçoit.
- De quoi s'agit-il alors ?
- C'est surtout le fait qu'ils est refusé mon aide qui me déçoit vraiment.
- Alors la Maeva, j'avoue que tu me surprends.

La réponse de Maeva fut des plus surprenantes. Alors que le docteur croyait que cette dernière était déçu de ne pas avoir été pardonné par les Lyoko-guerriers, voilà que la jeune fille lui tenait un discours très différents.
Au départ Maeva était allé à la rencontre des Lyoko-guerriers afin d'obtenir le pardon de ces derniers, et surtout celui de Aelita. Cependant la jeune fille n'aurait jamais pensé découvrir une situation si catastrophique, Maeva avait été bouleversé en apprenant que sa "soeur" avait disparue et que William était "mort". Mais les sinistres révélations ne s'arrêtèrent pas là, Maeva découvrit par la même occasion que le projet Xanadu était toujours en vie, et pour couronner une situation déjà désastreuse il avait fallu que pour une raison totalement inconnue les membres du projet Neo-Carthage se soient mis en tête d'attaquer Lyoko.

Quand Maeva vit dans quelle situation ses anciens ennemis se trouvaient, la jeune fille n'eut pas trop de mal à comprendre pourquoi ces derniers n'étaient pas enclins à accepter son retour.
Pourtant en voyant l'état de désarroi des Lyoko-guerrier, Maeva ne put demeurer insensible à leurs souffrances. Le premier premier réflexe de la jeune fille fut alors de proposer son aide.

Une telle requête de sa part pouvait paraître aberrant, pourtant son désir de les aider était sincère. Quelque part Maeva se sentait responsable de tout ça, après tout elle était la créatrice de Xanadu. Même si ce projet était inachevé, Xanadu était à moitié responsable de leurs problèmes. Maeva avait donc une part de responsabilité dans cette histoire, mais en aucun cas elle n'était responsable des agissements des membres du projet Neo-Carthage.

D'ailleurs l'application de ces derniers dans cette affaire était particulièrement étonnant.
Maeva savait qu'un membre influent de cette société était le commanditaire du projet NX4321', mais jamais elle n'aurait pensé que ces gens iraient plus loin.
Pour quelle raisons ces derniers s'attaquaient-il à Lyoko ? En théorie personne n'était au courant de l'existence du super-calculateur créé par Franz Hopper, et même si c'était le cas quel serait leur intérêt à détruire cette machine ?
Il y avait vraiment quelque chose de pas net dans cette histoire, et Maeva était bien décidé à comprendre de quoi il retournait. Mais pour découvrir la vérité il fallait qu'elle se joigne à Jeremie et à sa bande, et là c'était loin d'être gagné.

La jeune fille avait dont spontanément proposé son aide, Elle était persuadée qu'elle pourrait sûrement les aider d'une manière ou d'une autre. A sa manière Maeva voulait prendre une part active aux combats, car instinctivement elle sentait que c'était peut-être là sa destinée....

------------------------------------------ La destinée de Maeva ------------------------------------------

Si elle faisait un gros effort de concentration, il lui serait peut-être possible de fournir des informations capitales a Jeremie. Ou alors elle pourrait se servir de ces talents "naturel" en informatique pour assister Jeremie dans ses recherches. En dernier ressort elle pourrait toujours les aider à combattre sur Lyoko, ce dernier point était sûrement le plus insolite de tous.

Maeva en Lyoko-guerrière !! Ce serait le monde à l'envers. Après avoir essayé de les tuer à maintes reprises, ce serait vraiment un comble que la réincarnation de Xana se joigne à ses pires ennemis dans leur lutte contre Xanadu et Neo-Carthage.
Encore faudrait-il qu'elle puisse aller sur Lyoko, de ce côté-là aucun des Lyoko-guerriers n'étaient disposé à la laisser approcher d'un scanner. Pourtant Maeva leur avait expliqué qu'elle aurait put retourner sur Lyoko à n'importe quel moment si elle l'avait voulu, mais que ce n'était pas ce que Maeva souhaitait. Mais visiblement cet argument n'avait pas suffi à les convaincre, en dépit de tous les Lyoko-guerriers se méfiaient de Maeva.

Pourtant La jeune fille avait beau être la réincarnation de Xana, elle n'avait plus rien en commun avec la diabolique IA. Son désir à vivre comme une humaine avait supplanté la soif de pouvoir qui jadis l'animait, aujourd'hui et pour toujours Maeva voulait appartenir au genre humain.Peut-être que si les Lyoko-guerriers arrivaient à comprendre ceci, ces derniers pourraient l'accepter en tant que tel.

- Il faut que je les aide, fit Maeva.
- Ils ont été clairs à ce sujet,il ne veulent pas de toi lui répondit le docteur.
- C'est une erreur de leur part.
- Oui mais tu ne peux pas aller contre leur volonté.
- Malheureusement je le sais.
- Par conséquent tu dois accepter leur décision, même si celle-ci n'est pas forcément la meilleure.
- Je sais, mais je persiste à croire qu'il font une erreur.
- Je le pense aussi, mais bon on n'y peut rien, c'est comme ça, fit le docteur en haussant les épaules.

Le docteur aurait bien voulu encourager Maeva a intégré le groupe des Lyoko-guerriers. bien sûr le brave homme n'avait aucune idée de la portée d'une telle décision, devenir un combattant de Lyoko implique parfois de grands sacrifices. Maeva était bien conscients des sacrifices qu'il faudrait consentir, mais la jeune fille était prête à les faire s'il le fallait.

Depuis que Maeva avait retrouver la mémoire, de nombreux souvenirs lui étaient revenus sur sa vie passée. Elle se souvenait parfaitement de ce qu'elle avait fait endurer aux Lyoko-guerriers, entre les attaques dévastatrices et les coups tordus on pouvait dire que la jeune fille n'avait pas lésiné sur les moyens pour les éliminer.

Mais à présent tout cela appartenait au passé , en devenant humaine Maeva avait renoncé à son existence d'intelligence artificielle. Sa place n'était plus sur Lyoko mais bien sur terre.
Cependant Maeva était devant un choix, un choix qui devait à jamais définir son existence.
Devait-elle oui ou non se joindre au Lyoko-guerriers ? Pour la jeune fille le choix était plus que cornélien

- Quel vie dois je choisir ? se demanda Maeva.

Avec tous ce qui était arrivé, peut-être était-il temps pour elle de reconsidérer la situation.Maeva était assez grande et suffisamment intelligente pour savoir ce qu'elle se voulait.Quelque soit sa décisions le docteur était prêt à appuyer cette dernière, cependant il voulait savoir comment Maeva envisageait son avenir.

- Est maintenant Maeva que comptes-tu faire ?
- Pourquoi me demandez vous ça docteur ? vous savez très bien que mon avenir est incertain.
- Oui mais la situation a changé, a présent comment envisage tu ton avenir ?
- Je n'en sais rien, il faut que j'y réfléchisse pendant quelque temps.

Pour le moment la jeune fille était incapable de savoir ce qu'elle voulait faire, la seule choses qui la préoccupaient c'était Lyoko ....
De son côté le docteur commençait envisager une solution à son problème d'orientation. Maintenant que sa patiente avait retrouvé la mémoire cette dernière n'avait techniquement plus besoin de son aide. Pourtant plus que jamais le docteur estima que Maeva avait besoin de son soutien. Si le passé de la jeune fille n'avait plus aucun secret pour lui, l'avenir de Maeva était plus que jamais incertain.

Pour trouver sa place dans ce monde Maeva avait besoin de temps pour réfléchir mais surtout il lui fallait trouver un moyen pour que le jeune fille s'intègre au genre humain.
Compte tenu de l'âge théorique de Maeva le docteur n'entrevit qu'une seule possibilité.
Pour que Maeva acquiert son statut d'êtres humains il fallait absolument qu'elle côtoie d'autres êtres humains et qui plus est des humains de son âge ( environ 15 ans)
dès lors pour le docteur qu'une seule solution semblait évidente.

- Maeva il te faut aller à l'école, lui fit le docteur.
- Moi a l école !! vous plaisantez.
- Non au contraire je suis très sérieux.
- C'est ridicule, à quoi cela pourrait-il bien me servir ?
- Eh bien cela te permettra d'apprendre de nouvelles choses.
- Que voulez-vous que j'apprenne ? j'ai à moi seule plus de connaissances qu'un bataillon de professeurs.
- C'est vrai que côté intellectuel, c'est plutôt toi qui pourrait donner des cours.
- Donc vous voyez ça ne servirait à rien.
- Moi je suis persuadé du contraire, intégrer un milieu scolaire ne pourrait que t'être bénéfique.

Maeva ne comprenait pas l'assistance que le docteur avait a vouloir lui faire intégrer une école. Pour Maeva tout cela paraissait ridicule, pourquoi une personnes aussi intelligentes qu'elle aurait-elle besoin d'aller étudier ? Pour acquérir des connaissances Maeva n'avait qu'à ouvrir un livre et à le mémoriser. La perspective de passer des heures assise derrière un bureau à écouter un vieux professeur rébarbatif n'avait rien d'engageant.

- Aller à l'école serait vraiment une perte de temps pour moi fit Maeva.
- Le mieux pour toi serai d'aller dans une école un peu spéciale.
- Vous voulez me faire aller dans une école pour surdoué.
- Loin de moi cette idée, je te parlais d'une école normale.
- Qu'elle soit normale ou spéciale cela ne change rien au fait qu'une école ne peut rien m'apporter de plus.
- Je n'en suis pas si sûr, cela pourrai être une nouvelle expérience pour toi fit le docteur.
- je ne vois pas en quoi, l'instruction publique ne peu rien m'apporter que je ne sache déjà.
- C'est pas faux, mais le contact avec d'autres enfant te permettrait sûrement d'avoir une meilleure approche de l'humanité
- Le peu d'humains que j'ai côtoyés n'étaient pas franchement sympathiques à mon égard.
- Car ces enfants-là étaient malades.
- Il est clair que le milieu hospitalier n'est pas propice pour ce genre de rencontre.
- C'est Également vrai, mais cela ne pas pas empêché de rencontrer Kevin.

Le nom qu'évoqua le docteur ne laissa pas Maeva indifférente. Kevin Était le premier humain avec qui la jeune fille avait pu nouer de vrais liens d'amitié.
A la différence des autres enfants de la clinique,Kevin n'avait jamais rejeté Maeva pour ce qu'elle était. Alors que les autres enfants et le personnel qualifiait Maeva de "mutante aux cheveux bleus" ou de "petits monstres" Kevin avait associé Maeva à un ange.
Même si qu'il n'avait pu voir la véritable couleur des cheveux de Maeva cela n'aurait rien changé, la jeune fille avait un visage si Angélique que ce dernier avait séduit le jeune garçon.
en dépit de leur différence cela n'avait pas empêché Kevin de cotoyer Maeva.
La relation d'amitié qu'avait nouer les deux jeunes étaient très fortes, et Maeva en gardait un bon souvenir.
Pourtant Beaucoup de choses avaient changé depuis cette époque, Kevin s'en était retourné chez lui et Maeva n'avait presque plus de contact avec lui si ce n'est par Internet. L'amitié est une chose fragile et la conservée est très dure surtout dans le cas de Maeva.de son côté le docteur était persuadé que de nouveaux contacts humains ne pourrait être que profitables à la jeune fille.

- À la différence d'un hôpital les gens d'une école sont normaux.
- Normaux ou par cela ne changera rien au problème que je risque de rencontrer.
- C'est drôle mais l'impression que tout cela t'effraie , fit le docteur.
- Mais c'est le cas lui répondit Maeva.

D'une certaine manière la jeune fille était terrorisée à l'idée de se retrouver seul au milieu de tout un tas d'élèves.
Maeva était persuadé que cela ne changerait rien, à cause de sa couleur de cheveux les gens la discriminerait autant qu'à l'hôpital. dans ce cas-là pourquoi vouloir nouer des relations avec des gens qui ne vous apprécient pas ?
Pourtant malgré ces difficultés Maeva était prêt à faire tous les efforts qu'il faudrait pour pouvoir vivre parmi les humains.

- Je ne sais pas si je suis prête à vivre parmi les humains.
- Si tu n'essaye pas tu ne le seras jamais.
- Vous croyez vraiment caler à l'école pourrait changer ma vie ?
- Je lança rien mais au moins cela te donnerait l'opportunité de faire des rencontres et peut-être de te faire des ami(e)s
- Vous croyez vraiment que des gens auraient envie d'être amis avec moi ?
- Pourquoi ça ne serait pas le cas ?
- A mon avis que seuls des personnes désespérés aurait envie de devenir ami avec moi.
- Ne te dévalorise pas comme ça, tu n'es pas un démon que diable.
- Pourtant je l'étais.
- Plus aujourd'hui, maintenant tu es une adolescente ordinaire.
- Presque ordinaire.

Malgré les dires du docteur, Maeva ne pourrait jamais oublier ce qu'elle a été. quand on la regardait, Maeva avait l'air d'être une jeune fille ordinaire à ceci près qu'elle avait les cheveux bleus. Pourtant malgré cette différence visible, rien ne laissait supposer la vraie nature de la jeune fille.
Maeva avait l'apparence d'une jeune fille de 15 ans, pourtant elle était une cyborg âgée d'à peine quelques mois. Elle avait grandit est mûri plus vite que n'importe quel être humain, mais rien ne le laissait supposer. En la voyant n'importe qui pourrait être persuadé que cette jeune fille était ordinaire, mais au fond d'elle Maeva savait que cela ne serait jamais vrai. Il y aurait toujours en elle une part d'obscurité qui ferait qu'elle ne serait jamais un véritable être humain.

- On aura beau dire et beau faire ou ne changera jamais ce que j'ai été fit Maeva.
- le passé est le passé et personne ne peut revenir en arrière fit le docteur.
- Ce n'est pas tout à fait vrai il y a un moyen fit moyen
- De quoi tu parles ?
- Oh rien un détail sans importance lui répondit Maeva.

Même si le docteur avait appris beaucoup de choses sur le passé de la jeune fille, il y avait deux ou trois petites choses que Maeva ne lui avait jamais révéler.
Le docteur ignorait l'existence du retour vers le passé, ,Maeva ne lui en avait jamais parlé. Non pas qu'elle voulait garder le secret, mais elle avait estimé que ceux-ci ne présentaient aucun intérêt. De toute façon cette fonction avait été détruite, et rien ne saurait la réparer ... du moins c'est ce que Jeremie pensait.

si le docteur ignorait certains secrets cela n'empêcha pas ce dernier de demander a Maeva comment cette dernières entrevoyait son avenir parmi les humains. Questions plus tôt hors de propos contenus de la situation actuelle toutefois, la jeune fille essaya d'y apporter une réponse.

- Que voudrai tu faire plus tard ? lui demanda le docteur.
- Alors là j'avoue ne pas avoir la moindre idée fit Maeva
- Tu pourrait devenir musicienne, dans ce registre tu est plutôt douer.
- Je n'ai pas de mérite la musique c'est comme les mathématiques, et vu que je suis une brute en maths.
- Dans ce cas là tu pourrais t'engager dans une voie scientifique.
- C'est pas bête je pourrais devenir programmatrice informatique.
- C'est vrai qu'avec ton cursus ça te serait très facile.
- Ou alors je pourrais peut-être devenir ... Non c'est ridicule, fit Maeva un doigt posé sur la bouche en levant les yeux en l'air.
- Tu aurais voulu être quoi ?
- Rien je pensais à une bêtise lui répondit la jeune fille.

Vu l'air amusé qu'avait pris Maeva le docteur se douta bien que Maeva avait pensé à quelque chose de drôle. Mais cette dernière avait préféré garder pour elle le métier auquel elle avait songé.
De toute façon Maeva pensa que c'était pas le moment de réfléchir à son futur métier,car la situation actuelle était périlleuse.
Avec la présence de Xanadu sur le réseau , c'était l'avenir de l'humanité qui était en péril. Tant que la redoutable intelligence artificielle serait en vie personne ne serait en sécurité sur terre. La priorité pour Maeva était de trouver un moyen d'éradiquer cette maudite IA et et même si ces derniers s'y opposaient sa présence auprès des Lyoko-guerriers était vital.

- Pour le moment ma futur carrière professionnel et secondaire fit Maeva.
- Que veux-tu dire ?
- Que pour penser à des lendemains qui chantent,il faut d'abord larguer les boulets de son existence.
- je suppose que tu parles de Xanadu.
- Exact, cette chose est ma création, je suis responsable de sa venue au monde.
- Oui mais les actes qu'il a commis ne sont pas de tons faites.
- Oui je sais, Xanadu est devenu autonome et par conséquent il est responsable de ses actes.
- Oui et ce n'est pas toi qui lui a demandé de les attaquer.
- c'est pas faut pourtant il y a un détail qui m'interpelle dans tout ça.
- Quoi dont demanda ? le docteur.
- Xanadu est un projet que j'avais mis en sommeil, Techniquement il n'aurait jamais dû se réactiver.
- Alors pourquoi est-il son activité ?
- C'est ce que je n'arrive pas à m'expliquer.

Pour Maeva le réveil de Xanadu était un vrai mystère, par rapport à ce qu'elle se souvenait il paraissait impossible que cette IA soit devenue autonome de par elle-même.
La machine qui animait se réplika intelligent était un supercalculateur expérimental, ce prototype était également inachevé. Xana n'avait pas eu le temps de parfaire ce système. Sans un apport d'énergie quotidien cette machine était condamnée à s'éteindre d'elle-même.
même s'ils se s'étaient réactivés de lui-même son autonomie ne lui aurait pas permis de subsister bien longtemps.

Pourtant pour une raison inconnue ce dernier était devenu opérationnel. En théorie cela était impossible mais en pratique c'était une toute autre histoire.
Si on excluait l'accident, alors la réactivation de Xanadu était sûrement intentionnelle. Pour Maeva cela ne faisait aucun doute, quelqu'un ou quelque chose avait remis en marche Xanadu. Toutefois dans tout ça il y avait un notre détail qui clochait, même si elle s'en souvenait pas Maeva savait que le super-calculateur qui gérait xanadu était cachée dans un lieu inaccessible.

Le fameux couloir métallique était celui d'une installation bien précise, une installation secrète choisit avec soin par Xana. Maeva se souvenait avoir choisi cet endroit pour son inaccessibilité. De ce fait aucun humain ne pourrait jamais atteindre cette machine, ce qui la protégeait de toutes formes de sabotage.

- Mais où était-ce se demanda Maeva

Ou diable pouvait bien être caché Xanadu ? Maeva avait beau faire des efforts, elle n'arrivait pas à s'en souvenir.
Le fait qu'elles n'arrivent pas s'en souvenir la chagrinait, si au moins sa mémoire ne lui faisait pas défaut elle pourrait indiquer à Jeremie à quel endroit se trouve le laboratoire secret afin que ses amis puissent le détruire.

- Tu ne t'en rappelles vraiment pas lui demanda le docteur.
- Si seulement j'avais une indication.
- ça te reviendra sûrement avec le temps.
- Je l'espère et le plus rapidement possible avant qu'il ne soit trop tard.
- Que crois-tu qu'il pourrait arriver ?
- Avec un être comme Xanadu, il faut s'attendre au pire.

Maeva n'aurait pas voulu s'attarder sur la question mais quand on savait de quoi elle était capable à l'époque mieux valait ne pas s'imaginer ce que son successeur serait capable de faire. de plus si ce dernier avait reçu une aide extérieure il fallait mieux s'attendre au pire.
- Et que peut-il faire demanda le docteur
- Vu le pouvoir dont il dispose, je dirais pas mal de choses qui sortent de l'ordinaire fit Maeva en grimaçant.
- Du genre ...
- Explosion,Black-out, tremblement de terre, chute de météorites et j'en passe.

La liste de Maeva était loin d'être exhaustive,mais cela donne au docteur d'une petite idée de quoi Maeva avait été capable par le passé. Du coup ce dernier commença à se demander si son intégration parmi ces adolescents ne serait pas une mauvaise idée. Si la jeune fille rejoignait ce groupe, à coup elle serait exposer à de redoutable dangers.
d'une certaine manière le docteur voulu dissuader Maeva de prendre part à ce combat.

- Finalement je me demande si c'est une si bonne idée que sa
- Vous savez docteur moi aussi je me pose la question.
- Dans ces cas-là mieux vaut pas te mêler de tout ça.
- Je voudrais bien mais quelque part je crois que je n'ai pas le choix
- Que veux-tu dire par là ? demanda le docteur.
- Tous les événements se sont précipités si rapidement depuis ma naissance que cela ne peut pas être le fait du hasard.
- De quels événements parles-tu ?
- ma naissance, notre rencontre, votre enseignement, et le fait que j'arrive au moment le plus dramatique de leur histoire.
- Ce ne sont là que de simples coïncidences Lui fit remarquer le docteur.
- Non !! c'est peut-être ma destinée
- Ta destinée
- Oui ma destiné, ont dit que chacun de nous un rôle à accomplir sur cette terre, peut-être que le mien est de me battre à leurs côtés.
- comment peux-tu croire ça ? c'est ridicule voyons.
- En temps normal je serais d'accord, mais là j'ai l'intuition que tout cela fait finalement partie d'un plan.
- Un plan !! mais un plan de qui
- Allez savoir c'est peut-être Dieu ou le destin qui en a décider ainsi.

Le docteur fut surpris par l'attitude de la jeune fille, Maeva avait le chic pour surprendre son entourage. Alors qu'il a quelques minutes à peine celle-ci ne se voyait aucun avenir voilà que cette dernière se croyait maintenant investie d'une mission divine.
Pourtant la foi n'était pas ce qui animait Maeva, ce qui la poussaient accroire en sa destiné c'était une tout autre émotion, un sentiment qui avait petit à petit grandit en Maeva. une valeur, une notion que le docteur avait transmis à sa jeune protégé.

- Tu crois vraiment pouvoir faire quelque chose pour eux demanda le docteur.
- Je n'en sait mais quelque part j'ai l'intime conviction que je dois faire quelque chose pour les aider.
- Je te reconnais bien là Maeva fit le docteur.
- Que voulez-vous dire ?
- Quand dépit du mal que l'on peut te faire, tu cherches quand même a aider les autres, cela montre toute la bonté et la générosité dont tu sais faire preuve.
- Je serai bonne et généreux selon vous !!
- Il faut croire que chez toi c'est naturel,Tu as peut-être évité ça de cette Aelita que tu considères comme passeur
- Allez savoir mais qui sait peut-être que ce désir d'aider les autres ne vient pas de moi
- ça viendrait d'où alors ?
- la bonté la générosité ne sont pas forcément innée chez les humains, parfois ce sont des valeurs qui s'enseignent le biais un bon professeur fit Maeva en regardant le docteur.

A ce moment le visage de Maeva s'illumina d'un sourire radieux. Le docteur comprit aussitôt que ce sourire lui était destiné. À sa façon la jeune fille venait de témoigner de la gratitude à cet homme.
Comme venait de le dire Maeva la bonté et la générosité n'était pas forcément inné chez les êtres humains. Mais quand quelqu'un se montre bon et généreux envers autrui il arrive qu'en retour on ait envie d'imiter cette personne. C'est ce que Maeva avait faite sans s'en rendre compte. alors qu'on aurait pu prêter ses qualités à son patrimoine génétique hérité de Aelita, la générosité est la bonté qu'avait développé Maeva était en fait l'héritage que lui avait transmis le docteur.

En témoignant de la douceur à cette jeune fille, en faisant preuve de compassion envers ellele docteur avait réussi à transformer l'être froid et insensible qu'était Xana en la douce et très débonnaire Maeva. D'une certaine manière le docteur peut être fié du travail qu'il avait accompli, le vilain petit canard était devenu un majestueux cygne. Le froid était devenu chaleur, la haine était devenu paix.

- On peut dire que tu as bien changé lui dit le docteur
- Oui c'est vrai avant je n'étais qu'un être égoïste et sans pitié.
- et aujourd'hui tu est devenu une jeune fille généreuse et dévouée aux autres.
- On peut dire que c'est un grand progrès.
- Cela fait quelques parts de toi un véritable être humain
- que voulez-vous dire ?
- la bonté et la générosité sont des valeurs qui caractérise le plus les êtres humains.
- franchement je ne sais pas si cela les caractérise tant, en tout cas se sont des qualités qui les honore,fit Maeva.

Même si elle ne voulait pas l'avouer Maeva ne fut pas insensible au discours du docteur.il était vrai que la jeune fille était capable de bonté de générosité mais cela suffisait il a faire d'elle un véritable être humain ?
Des questions sur son humanité Maeva serait souvent appelées à se les poser ? mais pour le moment il fallait faire face la situation présente.

Xanadu était vivant, ce dernier représentait une menace pour l'humanité. Une menace qu'il fallait détruire.
Pourtant les seules personnes qui pouvaient stopper cette IA avait refuser l'aide que Maeva
leur proposait. Même si les Lyoko-guerriers refusait de voir en elle l'être humain qu'elle était devenue,Maeva ne désespérait pas de leur faire changer d'avis à son sujet.

Persuadé qu'elle pourrait y arriver Maeva avait demandé au docteur s'il était possible de prolonger leur séjour à Paris, le docteur ni voyait aucun inconvénient puisqu'ils disposaient de deux semaines complètes. Maeva comptait bien mettre à profit les 15 jours qui s'annonçaient sans se douter que le matin même un événement imprévu allait déterminer à jamais l'avenir de la jeune fille.

Le destin est en marche ..........


---------------------------------------------- Troisième partie ---------------------------------------------

Xanadu - 14 octobre 2005- XX h XX

- Seigneur XA... nous sommes prêt.
- Parfait que je viens vous rejoindre.

L'être vêtu de gris et de noire se leva de son fauteuil,celui-ci était éclairé par les différents écrans ordinateur composant la pièce. A l'aide de son bras cybernétique griffu il se saisit de la tunique qui était posée sur le côté du fauteuil. Il enfila cette dernière avant de rabattre le capuchon sur son crâne dégarni est couvert de cicatrices.

Après avoir enfilé sa tunique noir,le seigneur XA.... se saisit de son masque de mort. Il porta ce dernier sur son visage durement meurtri par les épreuves de la vie.
Quand il voyait son reflet sur les écrans d'ordinateurs éteint,l'être vêtu de noire n'avait que du dégoût envers lui-même.

Cachez cette horreur sous un masque était la seule solution qu'avait le seigneur XA.... pour ne pas vomir en se voyant. Pourtant la partie la plus horrible de sa personne n'était pas son visage mais son âme... Une âme noire emplie de haine et de rancoeurs envers toute l'humanité... Une humanité que l'être en noir rendais responsable de tous ses malheurs...
Une humanité qui lui avait pris son passé sont présents et son avenir... Une humanité que le seigneur XA.... comptait bien éradiquer de la surface de la Terre.

La haine du seigneur XA n'avait d'égal que la laideur de son visage, même si le processus de régénération était en cours il lui faudrait sûrement encore des semaines pour retrouver un véritable visage humain. Et quand bien même le processus serait achevé cela ne changerait rien à sa nature belliqueuse et vindicative. La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.

l'être vêtue de noir se dirigea alors vers une sorte de grand tube métallique gris, ce dernier s'ouvrit laissant apparaître une sorte de caisson. L'être en noir pénétra à l'intérieur, aussitôt les portes refermèrent derrière lui tendit que sur les écrans d'ordinateur un décompte numérique était en voie d'achèvement.
Quant à sextuple zéro apparu sur l'écran principal une nouvelle série d'instructions s'affichèrent sur les différents moniteurs. Sur ces derniers ont pouvait lire les mots suivants ..

------------------- TRANSFER - SCANNERISATION - VIRTUALISATION --------------------
Dernière édition par julien-dupont le 14 Nov 2009, 00:20, édité 2 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Accro à Code Lyoko

Messages: 79

Inscription: 02 Nov 2009, 21:55

Message 12 Nov 2009, 23:52

chapitre 39 part 1

je suis assez satisfait de voir que les lyoko guerrièrs ont une vision sur maeva (je le dit encore xana pour moire est mort pour l'instant, ne reprèsentant que la partie tentatrice, la partie obscur de maeva) évolu ( od est convaincu qu'elle a cahnger et jeremy est a mi chemin)

pour demain je pense que notre cher xanadu va fair un "petite" visite pour récuperer son maitre ( et qui c'est il va peut aussi attaquer le projet néo carthage en même temp)

pour yumi je pense que même cruelle cett vétité devai être dite pour pouvoir avancer
Suivante

Retourner vers Le top du top en matière d'action

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com