La vengeance du fils Schaeffer - Terminé -

Ici, imaginez les situations les plus originales possibles ! Nouvelles attaques, nouveaux personnages, nouvelles stratégies... Soyez inventif !

Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 01 Nov 2013, 13:25

La vengeance du fils Schaeffer - Terminé -

Ceci est une suite de la fanfic " Alpha et Carthage"
Attention aux âmes sensibles, il y aura des morts, comme dans la première fanfic.


Chapitre 1 : Le retour d'Alpha

Cela faisait un an maintenant que Alpha avait disparu dans le vide numérique. Un an que les lyoko-guerriers survivants enchaînaient les interviews et les suivis psychologiques. Un an que les deux agents survivants essaient d'oublier, en compagnie de leurs deux nouveaux collègues.

Jérémie était actuellement dans sa chambre, à faire des manipulations complexes pour créer de nouveaux robots. Il s'est finalement remis de la mort d'Aelita, mais il ne pouvait s'empêcher de culpabiliser :
- J'aurais pu la ramener, se dit-il en construisant un de ses innombrables robots.
Mais, avec la culpabilité, un autre sentiment l'habitait, presque en permanence : la haine. La haine d'un frère indigne, qui a tué sa soeur et son meilleur ami.
Jérémie revoyait sans cesse la scène de la mort d'Aelita dans ses cauchemars, mais aussi la tête de Odd, affublé d'un large sourire sadique en voyant son meilleur ami, tombé raide mort.
À cette pensée, il lança violemment son tournevis contre le mur et éclata en sanglots.


Yumi, elle, était assise dans sa chambre. Son ancienne vie lui manquait : elle revoyait inlassablement le dernier déjeuner qu'ils avaient passé tous ensemble, avant que le Proviseur ne soit allé les chercher. Elle se revoyait rigolant à la blague d'Odd, sans se douter une seule seconde que, sous son air enfantin, se cachait un manipulateur froid et cruel.
La nuit, quand elle s'endormait, elle revoyait les mêmes scènes : la mort de Jim, la plongée d'Aelita et Odd dans le vide numérique et surtout la mort d'Ulrich et sa chute, lente et inexorable...
- Non, dit Yumi, je ne dois plus repenser à lui, il est mort, il ne reviendra pas.
Elle se leva lentement et descendit les marches pour aller vers ses parents, qui la fixait d'un air inquiet.

Hunter était assis sur son bureau à taper, taper inlassablement et sans s'arrêter, sa vie. Sa vie d'agent secret, son enfance... Tout y passait dans ce journal intime.
Il trouvait du réconfort dans l'écriture, ça lui permettait d'essayer d'oublier les événements horribles auquel il avait assisté.
Il y a 2 semaines, son patron leur avait accordé, à lui et à Rocky, des congés exceptionnels et des nouveaux coéquipiers.
- Ce sont de nouveaux agents, vous allez devoir les former et vous occuper d'eux, dit le général en désignant 2 hommes de la main.
- À vos ordres ! Avaient-ils répondus en se mettant au garde à vous.

D'un seul coup, on tocka à la porte. Hunter, intrigué, ouvrit la porte. Devant la porte se tenait Jérémie, accompagné d'un de ses nouveaux agents : un grand blond aux yeux verts, qui répondait au pseudonyme de Seven.
- Ce jeune homme voulait vous parler, dit Seven d'un ton brusque.
- Merci, Seven. Dit-il en les faisant entrer et en refermant la porte.

Pendant ce temps, Rocky sirotait son thé en regardant son nouveau collègue, un petit blond aux yeux bleus qui répondait au pseudonyme de Phénix.
En le regardant dévorer la cuisse de poulet qui était sur la table, Rocky vit Odd à la place de son collègue.
Rocky secoua la tête et se dit :
- Odd est mort et il l'a mérité.
Soudain, une petite voix résonna :
- Euh, Monsieur, dit Phénix d'un ton timide.
- Appelle-moi Rocky, dit-il en souriant.
Phénix déglutit et dit :
- R.R.Rocky, vous avez un message.
Il saisir son téléphone, blêmit et dit :
- Réunion avec Seven et Hunter. On y va !
Ils se jeta dehors, suivi de près par Phénix.



Pendant ce temps, à la vieille usine, le Supercalculateur se relança brusquement et un scanner s'ouvrit : la créature qui se tenait dedans venait d'un autre temps, ses cheveux blonds étaient en pagaille, ses yeux bleus regardaient avidement l'ascenseur.
Odd Schaeffer se leva, alla vers l'ascenseur et l'activa, un sourire sadique sur le visage.

Quelques heures plus tard, il sortait de l'usine : son plan avait parfaitement marché : Jérémie ne s'était pas rendu compte du virus qu'il avait implanté dans le Supercalculateur, qui lui permettait de se rematérialiser quand il le voulait.
Il arriva sur la route et attendit. Une voiture s'arrêta devant lui, la porte s'ouvrit et le conducteur dit :
- Où va t-on, Maitre ?
Odd réfléchit une fraction de seconde, puis monta dans la voiture en disant d'une voix rauque :
- Direction le collège Kadic !
La voiture bondit littéralement et s'éloigna de l'usine puis disparut à un coin de la rue.


Pendant ce temps à l'usine, 2 scanners s'ouvrirent....


Voilà pour le 1er chapitre. Evidemment, il faut avoir lu la fanfic précédente pour comprendre le contexte global.
Le 2 ème chapitre arrivera probablement en fin de semaine prochaine.
Dernière édition par oddodd le 10 Nov 2013, 20:09, édité 3 fois.
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 191

Inscription: 27 Juin 2013, 20:30

Message 01 Nov 2013, 19:18

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Oh là, chapeau !
Tu as réussi à n’impressionner avec ton nouvel opus !
Bravo et bonne continuation !
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 01 Nov 2013, 19:27

Re: La vengeance du fils Schaeffer

LARIxClass a écrit:Oh là, chapeau !
Tu as réussi à n’impressionner avec ton nouvel opus !
Bravo et bonne continuation !


C'est à dire ? Dans quel sens je t'ai impressionné ?
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 02 Nov 2013, 15:50

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Voici, avec quelques jours d'avance, le 2ème chapitre de la fic.

Chapitre 2 : La prise de Kadic

Aelita et Ulrich se réveillèrent, assis au beau milieu de la salle des scanners. Ils se regardèrent un instant, surpris d'être encore en vie, puis ils avancèrent lentement vers l'ascenseur.
Une fois sorti de l'usine, ils furent éblouis par le soleil qu'ils n'avaient pas vu depuis près d'un an. Ils commencèrent à marcher en direction du collège Kadic, quand soudain, une balle siffla à côté des oreilles d'Aelita qui se retourna vivement : un homme vêtu de noir les regardaient, l'arme au poing.
Ulrich saisit Aelita par le bras et la tira dans une rue adjacente. L'homme passa devant eux sans les voir.
Ulrich dit à voix basse :
- Si ce type est embauché par Odd, on ne doit pas aller au collège Kadic. Ils nous attendra surement là-bas.
Aelita acquiesça d'un signe de tête et dit :
- L'appartement d'Hunter ! C'est le seul endroit où on sera en sécurité.
Ulrich la poussa violemment par terre, évitant de ce fait la balle qui alla se loger dans le mur. Ulrich donna un violent coup de poing à l'homme, qui hurla de douleur, et ils en profitèrent pour s'enfuir, poursuivi par l'homme avec le nez cassé qui hurlait de fureur.


Pendant ce temps, dans l'appartement d'Hunter, Jérémie, Yumi, Hunter, Rocky, Seven et Phénix se regardaient, désespérés. Ils avaient raconté toute l'histoire aux deux nouveaux agents et maintenant, personne n'osait briser le silence pesant qui s'était installé. Jérémie le rompit en disant :
- J'ai trouvé un moyen de les ramener, mais pour ça il faut rallumer...
- Le Supercalculateur, termina Yumi
Des voix s'élevèrent contre cette proposition absurde et dangereuse, alors que d'autres disaient que c'était le seul moyen pour être vraiment heureux.
Hunter éleva la voix et dit :
- On va voter. Qui vote pour ?
Jérémie, Hunter et Phénix votèrent pour.
- Et qui vote contre ?
Seven, Yumi et Rocky votèrent contre.
- Bon, dit Jérémie, le vote est donc nul..

Mais, au même moment, la porte s'ouvrit brusquement, laissant entrer Aelita et Ulrich, suivi par l'homme en noir, qui dit d'une voix grave :
- Mon contrat sera bientôt achevé, dit l'homme en levant son arme
Mais une balle se logea dans sa poitrine. L'homme baissa les yeux, lâcha son arme, regarda Seven qui dirigeait son arme vers son ventre puis il s'effondra, mort.
Jérémie se précipita vers Aelita et Yumi vers Ulrich. Cela faisait un an qu'ils n'étaient pas aussi heureux.
Jérémie, les larmes aux yeux, dit :
- Mais.. Comment ?
Ulrich, dans les bras de Yumi, répondit à sa place :
- On s'est réveillé dans les scanners. Quand on est sorti de l'usine, ce type - il désigna le mort d'un signe de tête- nous attendait et a tenté de nous buter.

Quelques minutes plus tard, Jérémie a tout expliqué aux héros, et il conclut :
- En fait, vous n'êtes que des programmes virtuels générés par le Supercalculateur ! Si vous mourrez, vous ne réapparaitrez plus. Mais je vais bosser 24h sur 24 pour que vous redeveniez humains !
Quelques minutes plus tard, les présentations étant faites, Jérémie resta dans l'appartement tandis que les autres se dirigèrent vers le collège Kadic.


Pendant ce temps là, la voiture contenant Odd et son garde du corps s'arrêta devant l'administration : ils avaient un objectif. Ils s'arrètêrent devant l'administration et Odd dit :
- Mr Schaeffer, j'ai un rendez-vous avec Mr Delmas.
Nicole regarda dans ses dossiers et elle s'arrêta net en sentant le canon silencieux sur sa tempe.
Elle releva la tête et vit Odd la maintenir en joue, avec le garde du corps qui surveille la porte.
La pauvre femme ouvrit la bouche, qu'elle ferma aussitôt quand Odd lui tira une balle dans la tête. La femme s'effondra, raide morte.

Odd s'engouffra avec son garde du corps dans le bureau du proviseur, qu'il mit en joue.
- Que voulez-vous ? Demanda Mr Delmas, très inquiet en voyant Odd sortir son arme
Soudain, il sentit une balle perforer son poumon. Il s'effondra sur le sol, mourant.
Odd s'approcha du proviseur et lui dit :
- Dîtes bonjour à Della Robbia ! Avant de lui tirer une balle dans la tête qui acheva le pauvre homme.


Pendant ce temps là, les mercenaires avaient réunis les élèves dans la cour, ainsi que tous les professeurs. Mme Hertz était allongé sur l'estrade, évanouie.
Odd s'avança sur l'estrade, avec son garde du corps et tira en l'air pour faire cesser les bavardages.
- Dorénavant, le collège Kadic sera sous mon autorité ! Toute personne dérogeant au couvre-feu ou aux heures de cours sera supprimé ! Pour l'exemple - il se tourna vers Mme Hertz qui gisait, inconsciente -
Il se tourna vers le chef des mercenaires et dit :
- Qu'à t-elle fait ?
- Elle a essayée de cacher des élèves, Monsieur ! Répondit le chef, en se mettant au garde-à-vous.
Il se tourna vers Mme Hertz qui s'était réveillé et qui l'implorait du regard et dit :
- Pas de pitié pour ceux qui désobeissent aux règles !
Sur ce, il tira une balle dans la tête de Mme Hertz, qui s'effondra, morte.
Les élèves hurlèrent de frayeur et tentèrent de s'échapper mais les mercenaires se plantèrent devant eux, arme aux poings, et les conduisirent vers leurs chambres tandis que le garde du corps dégageait le cadavre de Mme Hertz et que Odd discutait avec le chef des mercenaires :
- J'ai un truc urgent à faire. Gardez le collège en mon absence.
Sur ce, il partit, suivi de son garde du corps.


Quelques minutes plus tard, le groupe de lyoko-guerriers arrivèrent devant le collège Kadic et constatèrent l'ampleur du changement : des hommes faisaient des rondes dans la cour, rappellant à l'ordre tous les élèves. Certains d'entre eux étaient même postés sur le toit, avec des snipers.
Ils s'apprêtaient à entrer quand le jardinier fonça sur la grille et dit :
- Mais vous êtes fou ! Odd a mis votre tête à prix ! Fuyez, bon sang !
Les héros rebroussèrent chemin et le jardinier se retourna... avant d'être assommé par la crosse d'un pistolet.

Quelques heures plus tard, alors que tous les élèves étaient dans le réfectoire, surveillés par les hommes de main de Odd, le chef des mercenaires arriva devant le réfectoire avec le jardinier, évanoui et retenu par deux hommes de main. Il força le jardinier à se mettre à genoux, attendit que tous les élèves regardent avant de lui loger une balle dans la tête et de partir avec ses deux hommes.

Aelita et les autres se rendaient jusqu'à l'appartement quand soudain, un homme apparut au détour de la rue. Les héros, surpris par cette apparition, attendirent que l'homme s'approche pour lui parler.


Pendant ce temps, Odd regardait les machines de l'usine travailler, un sourire sadique aux lèvres.
Il se détourna et dit :
- Il est temps de faire renaître les plus puissantes créatures de Xana....




Qui est cet homme que les Lyoko-guerriers ont vu ? Que prépare Odd ?
Tout ça et bien plus, dans le prochain chapitre
N'hésitez pas à poster des commentaires !
Dernière édition par oddodd le 03 Nov 2013, 17:02, édité 4 fois.
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 02 Nov 2013, 18:24

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Heu......... :shock:

Là, c'est clair, Odd a complètement perdu les pédales.
C'était un chapitre correct, mais certaines choses m'ont tiré l'oeil :

Aelita et Ulrich se réveillèrent, assis au beau milieu de la salle des scanners. Ils se regardèrent un instant, surpris d'être encore en vie, puis ils avancèrent lentement vers l'ascenseur.
Ça aurais été bien de faire un petit passage où ils se posent des questions, du genre "comment ça se fait qu'on soit là ? Je sais pas". En gros. ^^

Pendant ce temps, dans l'appartement d'Hunter, Jérémie, Yumi, Hunter, Rocky, Seven et Phénix se regardaient comme des chiens galeux.
Heu... Pour moi, quand on se regarde comme un chien galeux, c'est qu'on se méprise. Je pense pas que les LG agiraient comme ça avec Rocky et Hunter. pour Seven et Phénix, en revanche, je ne sais pas trop.

Personne n'osait briser le silence pesant qui s'était installé. Jérémie le romput en disant :
En général, je passe sur les fautes d'othographe, mais là, j'interviens (Tatataaa^^) : c'est pas "le romput", mais "le rompit". ;)

Quand on est sorti de l'usine, ce type - il désigna le mort d'un signe de tête- nous attendait et a tenté de nous butter.
Alors... Soit tu as voulu dire "beurre" en allemand, mais c'est vrai que ça serait plutôt incongru dans cette phrase, soit c'est une faute de frappe. Vu que je pencherais plutôt pour cette 2e option, je te corrige, c'est "buter" (avec un seul "t").

il se tourna vers Mme Hertz qui jisait, inconsciente
C'est "qui gisait".

D'ailleurs, dans ce passage, il y a un truc que j'ai pas comprit :
il se tourna vers Mme Hertz qui jisait, inconsciente [...]Il se tourna vers Mme Hertz qui l'implorait du regard...
Ben faudrait savoir : elle est consciente ou inconsciente ? Si elle s'est réveillé entre temps, il faut le dire. ;)

Pour ce qui est des morts : tu serais pas un sadique dans l'âme, toi ? ( :sm27: ) Parce que faire mourir Delmas, Yolande, et tout ça, faut quand même le faire. A ce rythme là, ce sera qui, le prochain ? GI-Jim ? ^^

Bref, pour terminer ce pavé ( :mrgreen: ), je dirais que j'attend la suite. :D
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 02 Nov 2013, 18:53

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Merci beaucoup pour ton commentaire Jules.
Comme indiqué au début, la fic est la suite de "Alpha et Carthage" donc notre cher GI-Jim est déjà mort.
Dans cette fic, je vais beaucoup me pencher sur la psychologie d'Odd

Édit : Yollande n'est pas encore morte.
Et si tu aimes les morts, tu va être servi. Déjà, dans le chapitre 3, j'en compte minimum 4 donc..
Édit 2 : Finalement j'en compte ..... 15 ! 15 morts dans le prochain chapitre ( ce seront principalement des mercenaires )
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 03 Nov 2013, 11:24

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Voici maintenant le chapitre 3 !

Chapitre 3 : L'armée de Xana

Cela faisait 5 bonnes minutes, les lyoko-guerriers et l'autre homme se fixaient, imperturbables. Pour tous les lyoko-guerriers, c'était une vision d'un passé perdu.
L'homme portait un sweat noir, avait des cheveux brun plutôt ténébreux et les fixait avec ses grands yeux noirs.
Après plusieurs minutes, l'homme leur tendit la main et dit d'une voix rauque :
- Venez, on va discuter ailleurs . Si quelqu'un nous voyait....
Réveillés par la voix si familière de l'homme, ils le suivirent jusqu'à une rue adjacente. Et là, les langues se dénouèrent, à commencer par Yumi :
- W..William ? Mais qu'est ce que tu fais là ?

William la regarda droit dans les yeux et dit :
- Je suis venu vous aider pardi !
Ulrich lui répondit violemment :
- On n'a besoin de toi, alors dégage !
William ne saisit pas le ton brusque de son adversaire et répondit :
- À ma connaissance, à l'État Civil, tu es sensé être mort, tout comme Aelita d'ailleurs. Et pour ne rien arranger, un groupe de mercenaires vous poursuit et un de vos anciens amis cherche à vous buter. C'est un peu beaucoup pour un si petit nombre de personnes non ?

Aelita regarda William dans les yeux et lui dit :
- C'est encore plus compliqué que ça....
Soudain, Hunter l'interrompit en plaquant sa main sur sa bouche.
Des éclats de voix se faisaient entendre de la rue principale, dont une voix reconnaissable entre mille :
- D'après notre agent, ils ont disparu dans cette zone. Trouvez-les, Shadow ou je vous retire votre groupe de mercenaires ! Dit Odd, furieux
- Euh.. Oui, Patron ! Répliqua le chef des mercenaires ( Shadow) avant de partir explorer la zone.
Mais à peine il eut mis le pied dans la rue adjacente qu'il se détourna en déglutissant vers son patron :
- Les cibles se sont échappés, Patron ! Dit-il d'un ton blasé
La réponse fut immédiate : c'est un Odd bouillant de rage qui lui hurla :
- Tu vas assurer la protection du collège ! Si UNE personne réussit à s'échapper, je te bute de sang froid, pigé !
Shadow, terrifié, partit en courant le long de la rue alors que Odd remontait vers l'usine...


Pendant ce temps, Aelita avait tout expliqué à William dans l'appartement d'Hunter qui leur servait de lieu de rencontre. Il était littéralement bouche-bée :
- Alors, comme ça, Odd est ton frère ?
Il se tourna un instant vers les autres qui confirmèrent du regard.
Soudain, Ulrich se tourna vers Seven qui faisait les cent pas et lui dit :
- Vous pouvez arrêter de marcher s'il vous plait. Vous me donnez mal à la tête !
Et c'est à ce moment que Seven se tourna vers Jérémie et posa une simple question :
- Je suis nul en informatique, mais si ces deux personnes - il désigna Ulrich et Aelita d'un coup de menton- sont des avatars venus d'un monde numérique, alors qu'est ce qui empêcherait ce Odd de les pister avec leurs signatures numérique ?

Tous les lyoko-guerriers étaient médusés par cette question, si simple qu'ils n'y avaient même pas pensé. Et, à la surprise générale, Phénix sortit un Mac de sa poche et commença à faire des manipulations complexes et c'est là que Rocky comprit :
- Tu es un hacker...
Phénix l'interrompit en disant à haute voix :
- Seven avait raison. Vos signatures numériques leur permettait de vous pister, mais maintenant - il rangea l'ordinateur dans son sac - c'est fini.
Seven regarda par la fenêtre et dit, avec un regard vide :
- En tout cas, ça l'a pas empêche de nous trouver, lui !
Hunter rassembla ses affaires et dit à haute voix :
- On y va, on passera par la porte de derrière !
Aelita se leva d'un bond et dit :
- On va passer par la porte de devant. J'ai quelques petits comptes à régler.


Après avoir convaincu William de rester en retrait ( exigé par Yumi et Ulrich, qui ne lui faisait pas confiance), Aelita descendit, avec ses amis, et revit pour la première fois depuis un an son frère. Il n'avait pas changé : le même sourire cruel, les mêmes yeux mesquins, la même coupe de cheveux... Seul son manteau avait changé.
Odd s'éclaircit la voix et dit :
- Phénix a réussi à désactiver vos signatures numériques, mais comprenez bien que ce n'est qu'une question de temps - il se pencha doucement vers Aelita - avant que votre heure ne vienne.
Sur ces mots, il partit le long de la rue et disparut sur le pont qui menait à l'usine.

Quelques minutes plus tard, les lyoko-guerriers arrivèrent au collège Kadic : ils avaient préparé leur plan depuis l'appartement d'Hunter, en l'absence de William.
Au moment où ils allaient franchir la porte, un sanglot étouffé retentit derrière eux. Ils se retournèrent vivement et virent Aelita en train de pleurer : la rencontre avec son frère l'avait vraiment bouleversé.
Jérémie n'hésita pas et la prit dans ses bras, en attendant qu'elle sèche ses larmes.
" Si c'était il y a quelques années, ce serait Odd qui me prendrait dans ses bras, qui me consolerait" se dit Aelita en se laissant bercer.
Mais revoir l'ancien Odd dans ses pensées la confortait dans sa volonté de tuer le nouveau Odd.


Le garde se reposait, tranquillement dans la cabane du jardinier quand une balle l'atteignit en plein front. Il tomba de sa chaise et s'effondra, mort.
Seven entra précautionneusement dans le bâtiment et dit aux autres :
- Moi et Rocky, on se charge des snipers. Aelita et Ulrich, vous vous occupez des deux dans le parc. Hunter, tu t'occupes des deux gars dans le réfectoire. Jérémie et Phénix, vous butez les gars restants.
Et ils se séparèrent.

Hunter entra doucement dans le réfectoire et alla dans la cuisine. Il vit une femme d'âge mur, abattu qui cuisinait des pâtes, sous l'œil attentif d'un garde.
Hunter sortit de sa cachette et tira une balle dans la poitrine de l'homme qui, surpris, n'eut pas le temps de sortir son arme.
Au moment où il s'effondra, le deuxième garde entra dans la pièce... pour se prendre une grosse poêle dans la tête. Il hurla de douleur et Hunter en profita : il lui tira une balle dans la poitrine, le faisant s'effondrer dans le frigo.
Il se tourna vers la femme et lui dit :
- Comment allez-vous ?
- Très bien. Je m'appelle Rosa, dit-elle en lui sérant la main
Rosa referma le frigo et dit :
- Ma meilleure amie, Yollande, est prisonnière de ses malfrats ! Elle se trouve à l'infirmerie ! Pitié, aidez-là.
Hunter se détourna et dit :
- Je verrais ce que je peux faire.
Soudain, il entendit une détonation : le mercenaire s'en était sorti et tira une balle dans la tête de Rosa, qui s'effondra.
Il sourit mais une balle se logea dans son front et il cessa de respirer.
Hunter regarda le cadavre encore chaud de Rosa et quitta le réfectoire.

Aelita et Ulrich arrivèrent à l'endroit prévu comme étant le point de rendez-vous des mercenaires et attendirent. Les deux hommes arrivèrent dans la clairière : c'était le signal.
Ulrich se redressa et lança son sabre sur le premier garde, qui le transperça de part en part. L'homme hurla et s'effondra.
Aelita lança un champ de force sur le deuxième garde, qui rentra dans la tête de l'homme, qui hurla, se convulsa. Quelques secondes plus tard, sa tête explosa, recouvrant les arbres de sang alors que le reste du corps s'effondra.
Aelita, blémissante, s'écarta du champ de bataille et attendit que Ulrich ait récupéré son sabre avant de partir.


Hunter s'avançait dans le couloir de l'infirmerie quand il reçut un appel de Seven.
- Les snipers ont disparu ! Changement de plan, on se retrouve à l'endroit où se trouve Jérémie et Phénix.
- Je vous rejoins après. J'ai une chose urgente à finir.
Sur ces mots, il entra brusquement dans l'infirmerie et profita de l'effet de surprise pour tirer une balle dans la tête du mercenaire, qui s'effondra, un regard surpris sur le visage.
Hunter se tourna vers une femme blonde aux yeux bleus qui la fixait, incrédule.
- Je suis un ami de Rosa, expliqua Hunter, je suis venu vous chercher.
Au nom de son amie, l'infirmière sortit de sa torpeur et dit :
- Comment va t-elle ?
Hunter regarda le mur fixement pendant quelques instants avant de répondre :
- Yollande - il se souvenait du prénom de la femme - votre amie est morte. Je suis vraiment navré.
Anéantie, Yollande saisit un seringue, prit un produit dangereux dans l'armoire et dit à Hunter :
- Je me battrais avec vous, quoi qu'il arrive !
Hunter sourit et sortit de l'infirmerie, suivi de Yollande.

Ils se retrouvèrent tous au point de rendez-vous. Seven fronça les sourcils en voyant Yollande, mais continua :
- Les snipers ont disparu. Ça veut dire qu'ils se cachent dans cette pièce. On va devoir y aller doucement : ces salopards retiennent des élèves.
Sur ces mots, ils se positionnèrent autour des deux portes et les enfoncèrent d'un coup de pied.
À peine la porte fut-elle enfoncée qu'Ulrich lança son sabre sur un garde, le tuant sur le coup.
Aelita fit une splendide glissade et lança un champ de force sur le deuxième homme, qui hurla, se convulsa puis à la grande stupéfaction de ses collègues, sa tête explosa.
Rocky en profita pour tirer une balle dans la tête d'un des mercenaires qui traversa la fenêtre, mort.
D'un seul coup, Shadow entra dans l'étude avec une sulfateuse.
- À terre ! hurla Seven en tirant dans la tête de l'avant dernier mercenaire, qui s'effondra.
Soudain, Yollande se jeta devant la sulfateuse pour protéger les élèves : les balles la transperçaient de toute part, mais elle tenait bon. Elle se retourna le temps d'envoyer une seringue dans la nuque du dernier homme avant de mourir.
Le dernier homme de main s'effondra par terre et succomba au poison de la défunte infirmière.


Tous les élèves regardaient fixement Shadow qui comprit que la situation n'était pas en sa faveur. Il déglutit, lâcha sa sulfateuse et s'enfuit dans le couloir poursuivi par les élèves, sous les éclats de rire des membres du groupe.
Hunter, lui, s'agenouilla à côté du cadavre de Yollande et resta un long moment à se recueillir devant le cadavre de l'infirmière.


Shadow arriva, complètement essoufflé à l'usine, et vit Odd qui regardait fixement les chaines de montage.
Il ne se retourna même pas et dit calmement :
- Vous avez perdu le collège Kadic n'est ce pas ?
Shadow n'eut pas le temps de répondre que Odd enchaînait:
- De toute façon, ma nouvelle armée est indestructible. Je fais te faire une démonstration.
Il s'écarta et laissa la place à un monstre, une énorme araignée mécanique de deux mètres de haut, qui possédait des canons de mitraillette à la place des pattes.
Shadow comprit trop tard. Il se retourna pour courir, mais l'araignée tira. Shadow se prit une balle dans le dos et dans la tête d'une telle puissance qu'il fut catapulté dans le fleuve. Il n'a même pas pu s'enfuir.


Odd caressa la tête de la Tarentule et regarda en contrebas : dans le hall se tenait une vingtaine d'araignées robotiques qui attendaient ses ordres.
Il se détourna, hurla " À l'attaque !" et courut sur le pont, suivi de ses monstres.


Ceci est la 1 ère partie. La suite arrivera, plus tard dans la journée
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 03 Nov 2013, 16:22

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Voici maintenant la 2 ème partie

Les héros s'était rassemblés avec certains élèves qui représentent le collège, pour discuter d'une éventuelle revanche d'Odd.
Le groupe était composé d'Hunter, Rocky, Seven, Phénix, Ulrich, Yumi et Jérémie. Ils étaient attentivement écoutés par Milly, Tamiya, Hiroki, Nicolas, Hervé, Christophe, Emmanuel et Sissi.
Hunter tourna la tête vers ses collègues et leur dit :
- Odd est en route. D'après mes informations, il serait accompagné d'une armée d'araignée robotiques.
- Des Tarentules... Murmura Ulrich, profondément bouleversé
Hunter le regarda en fronçant les sourcils, mais ce fut Sissi qui posa la question :
- C'est quoi une " Tarentule" ?
C'est Jérémie qui répondit :
- C'est un monstre crée par un programme multi-agent. Il est extrèmement puissant. Mais comment Odd a t-il pu avoir les codes-sources nécessaires à la translation de cet algorithme..
Mais Ulrich l'interrompit :
- En français, ça donne quoi ?
Jérémie termina :
- Comment a t-il pu les fabriquer sans les informations nécessaires ?

Un long silence s'ensuivit, que Yumi rompit en disant :
- Odd a gagné !
De cette déclaration s'ensuivit un silence plus pesant, que Phénix rompit :
- Explique-toi s'il te plait.
Et Yumi expliqua :
- Pour construire ses monstres, il a du se servir de moyens très importants comme..
Jérémie se claqua la main contre le front et dit :
- Les chaines de montage de l'usine ! C'est bien sur ...
Mais il fut interrompit par un cri humain, suivi d'un feulement rauque.
- Il est là, conclut Rocky en se précipitant dehors avec les autres.

Pendant ce temps, Aelita était allongée dans sa chambre, les yeux dans le vide. Elle réfléchissait aux paroles de son frère, mais surtout elle réfléchissait sur ce qu'elle ressentait.
En effet, quand elle avait revu son frère il y a quelques heures, elle avait ressenti de la haine envers ce personnage si cruel, si mesquin.
Mais elle avait surtout ressenti une immense joie, ce qu'elle ne parvenait pas à s'expliquer.
Depuis quelques temps, elle pensait énormément à l'ancien Odd, à son sourire, à ses blagues mais surtout à sa présence.
" Il a toujours été là pour moi, quand il le fallait. C'est pas parce qu'on est frère et soeur qu'il faut arrêter..."
Et là, la vérité lui arriva de plein fouet : ils s'étaient toujours comporté en frère et soeur, même pendant qu'ils plongeaient ensemble dans cette foutue Mer Numérique.

Ce qu'elle n'avait jamais dit à personne, c'est que pendant le plongeon vers la Mer Numerique, il l'enlaçait... Pas pour l'empêcher de partir, non, pour la rassurer. Elle l'avait senti à la chaleur de ses bras mais surtout à son sourire. Un sourire charmeur, ravageur et qui pouvait parfois être inquiet.
En effet, quand Odd s'était penché vers Aelita lors de leur dernière rencontre, elle avait lue dans ses grands yeux bleus de l'inquiétude.
" Il s'inquiète toujours pour moi. alors, pourquoi cherche t-il à me tuer ?"

Cette question résonnait dans sa tête, depuis leur dernière rencontre. Elle était complètement perdue dans ses pensées quand elle entendit un cri humain et un feulements rauque reconnaissable entre mille.
- Des Tarentules, murmura t-elle.
Elle se précipita hors de sa chambre rapidement pour rejoindre les autres.


Quelques minutes plus tôt, Mr Chardin faisait sa ronde habituelle. Depuis que les mercenaires étaient partis, c'était beaucoup trop calme. Il s'assit en tailleur sur l'herbe et commença à s'endormir.
Quand il se réveilla, il vit devant lui une énorme araignée robotique. Il hurla de frayeur et tenta de s'enfuir, mais la créature le plaqua contre le tronc et lui tira une balle dans le ventre.
Chardin, mourant, regarda l'araignée s'éloigner et mourut.

Quelques minutes plus tard, une vingtaine de Tarentules combattaient les ex lyoko-guerriers. Plusieurs d'entre elles étaient déjà à terre.
Ulrich fonça sur la Tarentule la plus proche et lui planta son sabre dans le front, la faisant s'effondrer sur le sol.
Il entendit un cri et une brève rafale. Il se retourna vivement : Tamiya était affalée par terre, morte et la créature se dirigeait vers Milly.
Il fonça pour l'arrêter, mais quelqu'un fut plus rapide : Hiroki se jeta sur la créature, qui poussa un feulement de fureur et s'agita dans tous les sens. Il finit par tomber et l'araignée lui tira une balle dans le ventre.
Hébété, Hiroki ne pût que voir la bête abattre Milly d'une balle dans la tête et se faire abattre par Ulrich avant de s'évanouir.

Soudain, les Tarentules arrêtèrent de combattre et se rassemblèrent au milieu de la cour. Les héros restaient aux aguets, Yumi profitant de ce répit pour emmener son frère à l'infirmerie.
Soudain, une ombre sauta sur la tête d'une des Tarentules. Il se réceptionna avec les mains et sauta pour réaterrir devant les héros.
L'ombre enleva sa capuche, faisant faire un haut-le-coeur à Aelita, et dit :
- Il faut toujours soigner ses entrées.
Sur ces mots, Odd fit un signe aux Tarentules qui avancèrent lentement et il avança.
Soudain, une autre chose étrange se produisit : Odd croisa le regard de sa soeur, il pâlit instantanément et détourna le regard, tout en continuant d'avancer.


Soudain, les Tarentules restantes s'effondrèrent en poussant des cris d'agonie. Odd et les 3 Tarentules restantes se retournèrent et virent un beau brun ténébreux avec une immense épée foncer sur Odd en hurlant un cri de guerre.
- William... Bredouille Yumi

Odd dégaina une épée et para le coup. Ils passèrent les premières secondes à se regarder comme des chiens galeux, puis William fonça sur son adversaire, qui para le coup à une vitesse impressionnante avant de donner un violent coup qui faillit faire perdre l'équilibre à William. Celui-ci riposta de plus belle et, sous la violence des coups, Odd se replia jusqu'à se retrouver coincé contre un mur.
William sourit et leva son épée pour planter Odd, mais il s'aperçut que son adversaire souriait. Sans réfléchir, il fonça. Son adversaire se baissa et l'épée se planta dans le mur.
Abasourdi, William n'arriveait pas à dégager son épée, alors que derrière lui, Odd jubilait : son plan a marché à merveille.
Il se tourna et avança vers Aelita qui n'opposa aucune résistance. Ça lui sembla bizarre sur le coup, mais il prit Aelita par le col et la plaqua au sol.
Jérémie hurla, mais les Tarentules l'empêchaient d'avancer.
Odd leva son arme et s'apprêta à la tuer quand il entendit la petite voix fluette d'Aelita dire :
- Au fond, tu m'aimes encore. Tu sais, je t'ai toujours considéré comme un frère prêt à tout faire pour me consoler, et pendant les 4 premières années tu l'as été.Et, pour te dire la vérité, j'ai toujours souhaité qu'on soit frère et soeur.
Odd, abasourdi par cette révélation, baissa lentement son arme et dit, à voix basse :
- Et maintenant, tu penses quoi de moi ?
Pensant que les gestes valent mieux que les mots, elle se jeta dans les bras musclés de son frère qui lâcha son arme de surprise.
Aelita lui dit au creux de l'oreille :
- Même si tu es devenu un salopard arrogant et cruel, tu seras toujours mon frère.
Ne supportant plus, Odd repoussa sa soeur violemment et lui adressa un regard éloquent : un mélange de haine et de fierté.

Personne n'osait interrompre ce moment familial. Plusieurs minutes s'écoulèrent avant que Odd ne dise fortement :
- Repli !
Les Tarentules, aussi surprises que les héros, regardèrent leur maitre qui répéta de nouveau :
- Repli !
Lentement, les Tarentules se retournèrent et partirent. Odd resta un moment à regarder Aelita dans les yeux, avant de soupirer et de suivre ses créatures.

Arrivés à l'usine, Odd ne pût s'empêcher de penser au caractère étrange de sa soeur, qui ne le fuyait pas, qui le considérait encore comme un frère.
Il était partagé entre la haine qu'il éprouvait à l'égard de ses parents et l'affection qu'il avait pour sa petite soeur. Il n'arrivait pas à prendre une décision. Il regarda les chaines de montage s'affairer à recréer son armée.
Il sortit son téléphone et appella son garde du corps qui lui posa aussitôt la question :
- Pourquoi tu ne l'as pas tuée ?
Odd fit la sourde oreille, ne sachant pas lui-même pourquoi et dit à la place :
- Maintenant que tu es infiltré, tu vas me donner toutes les infos nécessaires à la préparation de notre plan.
Le garde du corps resta silencieux un long moment avant de dire :
- OK, Patron, avant de raccrocher.

Odd resta un moment seul sur le pont à regarder les nuages. Il vit alors le visage d'Aelita dans les nuages.
Furieux, il se détourna et retourna dans l'usine, dans laquelle ses nouvelles créatures l'attendaient...



Quelles sont les nouvelles créatures que Odd a créée ? Qui est l'espion ?
Les réponses dans les prochains chapitres.

N'hésitez pas à poster des commentaires, je les lis tous et en prends compte pour les prochains chapitres.
Merci d'avance !
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 04 Nov 2013, 19:38

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Je voudrais vous dire que, en raison du retour en cours, les chapitres arriveront moins rapidement.
Je vous remercie d'avance de votre compréhension en espérant que le chapitre 3 vous a plu.

Dans ce chapitre, j'ai vraiment mis des choses qui me tenaient à coeur. J'ai vraiment écrit des choses assez personnelles sur la relation... disons compliqué entre Odd et Aelita, frère et soeur obligé de se battre malgré leur profonde affection ( partagée par les deux protagonistes )

Même s'il y aura moins d'action dans les prochains chapitres, qui seront plutôt relationnels, j'espère que vous apprécierez malgré tout et bonne soirée !!
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 05 Nov 2013, 09:25

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Il est plutôt pas mal, ce chapitre.

Par contre, le coup de l'espion, je suis quasiment sûr que c'est William (Brounaus, ne me tape pas ^^"). Parce que comment est-ce qu'il aurait pu être au courant que Odd était revenu ?

J'attend la suite. :)
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 06 Nov 2013, 20:02

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Voici le chapitre 4 !

Chapitre 4 : La prise d'otages

Cela faisait une semaine que Odd s'était enfui du collège Kadic, avec ses Tarentules restantes. Tout le monde s'inquiétait du soudain mutisme et de l'inactivité du criminel.
La plus inquiète était sans conteste Aelita : son frère avait l'air de plus en plus dangereux et déterminé depuis sa sortie du Supercalculateur. Pourtant, lors de leur dernière rencontre, qui avait failli tourner au massacre, Aelita avait vu dans les yeux de son frère de la fierté.
Il éprouvait de la fierté envers sa soeur, qui a l'audace d'exprimer ses sentiments en public. Perdu dans ses pensées, elle n'entendit pas Jérémie entrer :
- Réunion dans 5 minutes ! C'est urgent ! Lui dit-elle avant de quitter la pièce.

5 minutes plus tard, Aelita entra dans la salle où l'attendait ses amis et les agents secrets. Elle s'assit à sa place et attendit que Seven prenne la parole :
- Nous avons maintenant la confirmation que l'armée d'Odd est construite dans l'ancienne usine désaffectée. De plus, nous avons une idée pour la détruire !
Il laissa la parole à Phénix qui alluma son ordinateur et dit :
- En plaçant des explosifs à ces endroits - il désigna 5 poutres situés de part et d'autre de l'usine- on pourrait faire s'effondrer l'usine et ensevelir l'armée dévastatrice d'Odd !
Mais Ulrich se leva brutalement et dit :
- Je crois que vous avez oublié un truc ! Moi et Aelita sommes des programmes ! Si vous détruisez le Supercalculateur, on disparaitra à jamais !
Mais une voix grave se fit entendre dans son dos :
- En tout cas, ta présence ne manquera à personne !
Ulrich se retourna brutalement, vert de rage, et regarda fixement William, allongé paisiblement sur la table.
- Quelqu'un peut me rappeller ce qu'il fait ici ? Dit-il en désignant William du doigt
Le désigné se releva brutalement et s'apprêta à faire une remarque cinglante quand Yumi prit la parole :
- Il nous a protégé de Odd ! Il mérite la place qu'il a actuellement !
Seven tapa dans ses mains, rétablissant le calme et dit :
- On ne fera que poser les charges ! On les fera exploser quand vous serez de nouveau humains.

Soudain, Jérémie prit la parole et dit :
- D'ailleurs, ce soir, vous devriez être redevenu humains, tous les trois !
Le sourire qui commençait à se dessiner sur les lèvres des deux concernés s'éteignit brusquement :
- Comment ça, tous les trois ? Demanda Ulrich, perplexe.
Jérémie fit un sourire désolé et dit :
- Si le programme marche pour vous deux, ça fonctionnera aussi pour...
- Odd.. Termina Aelita
Seven et Phénix se levèrent et disent :
- Ce midi, nous irons poser les charges... Disons, à 11h devant le réfectoire comme point de rendez-vous, ça vous va ?
- Très bien ! Répondit William au nom de tout le monde.
Sur ces mots, ils quittèrent la pièce.

Pendant ce temps, Odd regardait, depuis le Supercalculateur, les images de la caméra espion que l'espion ( c'est le cas de le dire !) portait. Odd sourit en entendant la voix de sa soeur et les révélations de Jérémie .
- Je vais bientôt redevenir humain ! Dit Odd, un grand sourire sur les lèvres.
Il s'interrompit toutefois et écouta attentivement l'heure du rendez-vous.
Il n'avait pas de soucis à se faire de toute façon, l'usine était truffée de pièges, ils mourraient avant d'avoir pu poser les charges.
Soudain, il perdit son sourire et regarda sa montre : l'installation du programme était à 100% !
Il éclata d'un grand rire et remonta à l'étage de l'usine, où ses trois Tarentules l'attendaient :
- Direction le collège Kadic ! Dit-il sous les cris des trois Tarentules, qui le suivirent.

À l'heure du rendez vous, tous se réunirent devant le réfectoire :
- Hunter, Jérémie, Aelita, Rocky et Yumi, vous restez surveiller le collège ! Phénix, Ulrich et William, vous me suivez, on va poser ses foutues charges !! Dit Seven à voix haute.
Ils acquiescèrent d'un signe de tête et se séparèrent.

Ulrich, Seven, Phénix et William se dirigèrent vers la bouche d'égout quand soudain, ils entendirent un bruit sourd. Ils se retournèrent vivement et virent Odd, le sourire aux lèvres, pointer son arme sur eux.
William poussa un cri et fonça, mais le fils Schaeffer lui tira une balle dans la jambe, le faisant s'écrouler par terre.
Seven et Phénix prirent la poudre d'escampette, mais au bout de 2 mètres , une Tarentule se dressa devant eux et les braqua.
Les deux agents se détournèrent et retournèrent vers la clairière, escortés par la Tarentule.
La même pensée était dans leurs têtes :
" On nous a trahis !”

Pendant ce temps, au collège Kadic, les héros restés au collège regardèrent les nuages, allongés en plein milieu de la cour, quand soudain ils entendirent un cri familier : un feulement rauque, avec une consonance robotique.
Ils se relevèrent rapidement et virent Christophe et Emmanuel poursuivi par deux Tarentules, qui les plaquèrent à terre et les tuèrent d'une balle dans la tête.
La première Tarentule n'eut pas le temps de se retourner : un champ de force l'atteignit en pleine tête, la faisant exploser instantanément .
La deuxième feula de colère, mais une balle de Hunter, suivi d'une autre balle de Rocky, se logèrent dans son signe. La bête hurla de douleur, se convulsa puis s'écroula, morte.
Les héros regardèrent les cadavres des deux Tarentules, puis ils disent à voix haute :
- Si les Tarentules sont là, ça veut dire...
- Que Odd est ici. Termina Aelita.
Sans réussir à se retenir, elle se précipita vers la clairière, suivi par Rocky.

Pendant ce temps, dans la clairière, Odd et Ulrich bataillaient. L'un était muni d'un sabre, l'autre était armé d'un nunchaku.
Odd fonça sur Ulrich qui contra le coup et donna un coup de coude violent, qui fit hurler Odd de douleur.
Il n'eut pas le temps de se servir de son avantage que Odd lui envoya son nunchaku dans le bras, lui faisant lâcher son arme.
Il se précipita vers son arme, mais Odd arriva avant lui. Il la prit et s'apprêta à la détruire, mais William qui était allongé à côté de lui, lui balaya les jambes d'un geste bref.
Odd tomba par terre en étouffant un cri. Il se releva et étendit William d'un violent coup de poing.
Soudain, Ulrich lui donna un violent coup de pied qui mit à terre son ennemi. Il s'apprêta à le planter quand soudain, un tir retentit de l'autre côté de la clairière, lui faisant sauter son arme des mains. Il se retourna : une Tarentule maintenait ses amis au sol et le braquait.

Au même moment, le sabre atterrit devant Rocky, qui le saisit, se retourna vers Aelita et lui dit :
- Reste là, ne bouge pas, je reviens ! Avant de contourner silencieusement la clairière et de se poster derrière Odd. À la vitesse de l'éclair, il se précipita sur lui et mit le sabre d'Ulrich sur son cou, le prenant en otage.
La Tarentule le braqua instantanément mais ne tira pas. Rocky se dirigea lentement avec Odd vers la bouche d'égout, l'ouvrit et s'apprêta à descendre quand Odd lui donna un violent coup de coude, lui faisant lâcher sa prise.

Il se retourna et lança son sabre sur la Tarentule, qui tira en même temps. Le sabre se logea dans la tête de la Tarentule, qui explosa.
Le tir de la Tarentule se logea dans le ventre de Rocky, qui s'effondra.
Odd se leva tranquillement et regarda le cadavre de Rocky en blémissant.
Ulrich lui donna un violent coup de pied, l'envoyant valdinguer dans la bouche d'égout. Quand il entendit le bruit sourd indiquant qu'Odd avait touché terre, il referma la bouche d'égout.

Il se tourna vers ses amis qui arrivaient. Yumi se précipita sur William, puis l'amena vers Rocky que tout les autres entouraient.
L'agent secret était dans un sale état : la peau de son ventre était complètement brulé, ses vertèbres étaient détruites, bref il allait mourir dans quelques secondes.
Il se tourna vers Aelita et lui dit, en bredouillant :
- Tu... as... E... Encore..la chance...de le ramener... À...l...la....rai...raison.
Il se tourna vers ses collègues et leur dit :
- Lai....laissez...lui....sa....chan....chance ! Elle...réussi...réussira.
Il adressa un grand sourire à Aelita, puis tourna la tête vers William. Il tendit la main vers William et lui arracha sa chemise. Il détourna la tête, respira une dernière fois puis mourir.

Les héros, interloqués, regardaient fixement le torse de William, blindé de câbles et de capteurs. Il se releva brusquement, donna un coup de tête à Yumi et s'enfuit dans la forêt, poursuivi par Hunter.
Ulrich prit l'arme que Odd avait laissé sur le lieu de la bataille et la tendit à Seven.
- Des balles à blancs ! Dit-il
Les héros comprirent : cette attaque n'était qu'une mise en scène. William était l'espion, c'était lui qui les avait dénoncé !

Quelques minutes plus tard, ils se retrouvèrent au foyer et regardaient la télé en compagnie des élèves :
- Quelle daube ce truc ! Dit Seven devant un épisode de " Code Lyoko Évolution"
Quand soudain, le programme changea radicalement : devant eux, sur l'écran de télé, se dressait William dans son ancienne tenue de Xana-guerrier, qui braquait son épée sur Hunter, évanoui et entouré de Tarentules.
Mais il était également entouré d'énormes boules noires et de créatures ressemblant à des lézards avec une queue robotique :
- Des Rampants et des Mégatanks.. Murmura Ulrich.
Mais il s'interrompit car William prenait la parole :
- Si Aelita ne se livre pas dans les 4 heures qui suivent, cet homme sera tué !
La caméra se tourna brusquement, montrant cette fois un gros plan du visage de Odd qui s'adressait cette fois directement à Aelita :
- Je ne suis pas du genre à faire des coups foireux. Si tu te rends, nous lui rendrons la liberté, parole de Schaeffer ! Dit-il en posant sa main sur son coeur.
Puis la caméra s'éteignit brusquement, laissant les Lyoko-guerriers perplexe...

Voilà pour la 1 ère partie du chapitre 4
William va t-il mettre sa menace à éxécution ? Aelita va t-elle se livrer ? Est-ce que Odd dit la vérité ?
Tout ça dans la 2 ème partie du chapitre 4

PS : Ton nouvel avatar a vraiment la classe, Jules !
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 06 Nov 2013, 20:15

Re: La vengeance du fils Schaeffer

J'en étais sûr ! C'était William.

Par contre, je me demande ce qu'Odd pouvait bien penser au moment où il a blêmi en voyant Rocky à terre. :scratch:
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 06 Nov 2013, 20:21

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Jules a écrit:J'en étais sûr ! C'était William.

Par contre, je me demande ce qu'Odd pouvait bien penser au moment où il a blêmi en voyant Rocky à terre. :scratch:


Il n'avait pas prévu que Rocky arrive et il ne voulait pas qu'il meure.
Mais, tu donneras ton avis global à la fin ? Sur l'écriture, le scénario, tout ça ?

D'ailleurs, je sais pas si t'as remarqué le troll :D de Code Lyoko Evolution
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 07 Nov 2013, 10:04

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Voici la 2ème partie du chapitre 4 !!!!

Les lyoko-guerriers, abasourdis, regardaient fixement l'écran de télévision. Ils étaient choqués par ce qu'ils venaient de voir. Un de leurs collègues s'étaient fait kidnapper et ils demandaient la vie d'Aelita !
Jérémie, choqué, balbutia :
- Qu'est ce qu'on va faire ? Les connaissant, ils tueront la victime, même si Aelita se livre !
Aelita se leva brusquement et dit :
- En tout cas, il y en a un qui respectera sa promesse !
- Ah oui et qui ? Demanda Yumi, perplexe.
Aelita se radoucit légèrement et dit :
- Mon frère, évidemment !

Ulrich éclata :
- Tu fais encore confiance à ce connard ! Il a fait tuer des centaines de personnes, nous a plongés dans la Mer Numérique et tu lui fais encore confiance !
Aelita se leva et donna une violente claque à Ulrich, qui choqué, s'écroula au sol.
- Excuse-moi de te dire que malgré tout, c'est mon frère et qu'il n'y a que toi qui n'a pas confiance en ta famille ici !
Ulrich, piqué au vif, s'apprêta à se jeter sur elle quand Seven se jeta devant eux. Tout en lui transpirait la colère.
- Mais vous êtes fou ! Je vous rappelle qu'un de mes collègues s'est fait tuer et que l'un est à deux doigts de la mort. Donc, vous allez mettre vos différents de côté et nous aider à le libérer.

Les deux adolescents se radoucirent instantanément et regardèrent fixement Seven, qui les regardait avec colère. Ils baissèrent la tête, honteux, et s'excusèrent :
- Désolé !
Seven se radoucit un peu, se tourna vers Jérémie et lui demanda :
- Dans combien de temps le programme sera prêt ?
Jérémie détacha ses yeux de son ordinateur et dit :
- Dans une ou deux heures, normalement !
Aelita se leva, se pencha vers Seven et lui chuchota quelque chose à l'oreille :
- Pas mal du tout, comme idée ! Dit Seven, admiratif
Il se tourna vers ses collègues et leur expliqua le plan, qu'ils approuvèrent.


Quelques minutes plus tard, Aelita était sur le pont, entouré de Rampants qui l'escortaient vers l'usine où l'attendait Odd. Il avait l'air mal à l'aise, il se triturait les doigts et il sourit en voyant Aelita. Il s'avança lentement et prit sa soeur dans ses bras.
Aelita, surprise, céda à son étreinte. Ils restèrent enlacés pendant un long moment jusqu'à ce qu'Odd lui dise dans le creux de l'oreille :
- Je sais pour le capteur de mouvements et je sais que Phénix est en ce moment en train de poser les charges.
Aelita le repoussa brutalement, mais Odd la prit dans ses bras et l'emmena dans l'usine, où se tenait Hunter, souffrant d'un léger hématome.

Pendant ce temps, Phénix venait de poser la dernière charge quand soudain, il activa le micro situé sur la chemise d'Aelita et la connecta à l'ordinateur.
Au collège Kadic, les héros assistaient à l'échange d'otages, perplexe.
Au moment où Hunter allait sortir de l'usine, une balle lui perfora le dos, le tuant instantanément.

À l'usine, Odd, furieux, se précipita vers William qui avait tiré, le prit et le plaqua contre le mur :
- Pourquoi t'as fais ça ? Putain, on avait dit qu'on le tuait pas, merde !
Il lui donna un violent coup de tête, qui le fit hurler et le jeta au milieu des monstres, qui l'emmenèrent hors de la pièce.
Profitant de l'absence de William, Odd se dirigea vers Phénix, qui n'osait pas bouger, suivi d'Aelita qui courait aussi vite qu'elle le pouvait.
Odd, déformé par la colère, saisit Phénix par le col et l'emmena vers la sortie de l'usine. Il saisit Aelita par l'autre bras et la déposa avec Phénix sur le pont.
Les deux miraculés regardèrent Odd, perplexe, qui les regarda avec un regard douloureux et qui leur dit :
- Partez ! Partez avant que je ne change d'avis !

Les deux infiltrés s'enfuirent sans regarder en arrière pendant que Odd restait sur le pont à paramétrer quelque chose sur sa montre. Il rentra dans l'usine et vit William, allongé au milieu des monstres, qui lui adressait un regard suppliant.
Il releva son second, gonfla ses muscles et lui cassa le cou. Son cadavre tomba au milieu des monstres, qui le jettèrent dans l'ascenseur.
Odd se tourna vers ses sbires et regarda les poutres sans réagir, avant de partir de l'usine, sans regarder l'ascenseur qui se mit subitement à descendre.

Quel est ce programme que Odd a installé sur sa montre ? Est-ce l'heure du combat final ?
Tout ça et bien plusdans le prochain chapitre. N'hésitez pas à poster des commentaires !!!
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 07 Nov 2013, 12:45

Re: La vengeance du fils Schaeffer

J'avais remarqué le troll, oui. ^^
Image

Dans la catégorie indécis, Odd fait quand même fort, là.
Pour ce qui est du plan de faire tout sauter, je crois que c'est un peu foutu, vu que Odd est au courant.

D'ailleurs, à la fin du chapitre, il fait quoi sur sa montre ? :scratch: Il a une galaxy gear ? :mrgreen:
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 07 Nov 2013, 18:27

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Jules a écrit:J'avais remarqué le troll, oui. ^^
Image

Dans la catégorie indécis, Odd fait quand même fort, là.
Pour ce qui est du plan de faire tout sauter, je crois que c'est un peu foutu, vu que Odd est au courant.

D'ailleurs, à la fin du chapitre, il fait quoi sur sa montre ? :scratch: Il a une galaxy gear ? :mrgreen:


Oui bien sur comme tout le monde ! :D

Mais la fin, je vais vraiment essayer de la rendre surprenante. Vous me direz si ça marche ok ;)
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 08 Nov 2013, 10:19

Re: La vengeance du fils Schaeffer

J'attend cette fameuse suite. :D
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 09 Nov 2013, 13:18

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Voici la première partie du dernier chapitre !!

Chapitre final: La fin du fils Schaeffer

Aelita et Phénix arrivèrent au collège en courant. Ils tockèrent bruyamment à la port, attirant l'attention des gardes ( Nicolas et Hervé).
Surpris, les deux gardes leur ouvrirent la porte : Aelita et Phénix passèrent devant eux et hurlèrent :
- Fermez la grille ! Il arrive !
Nicolas, paniqué, ferma immédiatement la grille et alla se cacher dans la réserve.
Hervé, lui, resta devant la grille pour vérifier l'avancée de l'armée d'Odd.

Les deux miraculés entrèrent dans le foyer, complètement essouflés :
- On a échoué, dit Phénix, Hunter est mort !
Seven se tourna vers lui, l'air furieux, puis se tourna vers Jérémie et lui fit un signe de tête pour qu'il raconte tout :
- Après votre départ, Odd a tué William.
Aelita et Phénix le regardèrent, stupéfaits puis Phénix se redressa et dit :
- Il sait qu'on a posé les charges, mais il ne les a pas désactivés !
Aelita hurla en voyant l'écran de télé. Tous les héros se retournèrent et virent une vision qui les firent blémir : Odd et son armée était devant le collège !

Hervé faisait sa ronde quand il entendit un bruit suspect : il se retourna et vit une énorme boule noire défoncer la grille et foncer droit sur lui. Il eut à peine le temps de se retourner et de commencer à courir que la boule l'écrasa, le tuant sur le coup.
Nicolas, alerté par le bruit, sortit de la réserve et vit la boule noire écraser Hervé, se retourner et s'ouvrir.
Il resta immobile quand soudain, un rayon sortit de la boule et coupa Nicolas en deux.
Les restes de Nicolas n'avait même pas touché le sol que Odd s'engouffra dans le collège avec son armée.

Les héros, choqués, assistèrent à la mort d'Hervé et de Nicolas et virent l'armée d'Odd se diriger vers le bâtiment.
Seven se tourna vers Phénix et lui dit :
- Mets les élèves à l'abri et surveille-les !
Phénix se mit au garde-à-vous et partit en courant en direction de l'étude.
Seven se tourna vers Jérémie et hocha la tête : ce dernier prit son ordinateur, enclencha un programme et appuia sur Enter.
Aelita et Ulrich s'effondrèrent et commencèrent à hurler de douleur, leurs enveloppes virtuelles commençant à disparaître. Ils virent flous pendant une quinzaine de secondes, puis retrouvèrent leurs visions normales.
Aelita essaya de faire ses champs de force mais n'y arriva pas: heureuse, elle se jeta dans les bras de Jerémie, pleurant de joie.
Seven, souriant, assista à la scène puis se racla la gorge, attirant l'attention sur lui et dit :
- Maintenant que vous êtes redevenus humains, c'est l'heure de la bataille finale !

Pendant ce temps, dans la cour, Odd s'effondra au sol et hurla de douleur. Les monstres se précipitèrent pour l'aider, mais il se releva presque aussitôt, un sourire aux lèvres. Il était redevenu humain !
Il se tourna vers les monstres et hurla pour que toute son armée l'entende :
- Vous restez dans la cour pour les empêcher de s'échapper !
Il se détourna, rangea son pistolet dans sa veste et son couteau dans sa poche, et termina :
- Je veux en finir seul !

Au même moment, une ombre s'infiltra dans l'infirmerie, où le petit Hiroki était paralysé dans le lit. Il sortit son arme et tira une balle dans la tête du pauvre garçon, qui n'eut même pas le temps d'appeler à l'aide.
L'ombre sourit, rangea son arme dans sa poche et se dirigea vers le foyer, sans même regarder le cadavre de sa victime....

Voilà pour la première partie !
N'hésitez pas à poster des commentaires!!
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 09 Nov 2013, 13:42

Re: La vengeance du fils Schaeffer

J'ai juste une question : Qu'est-ce qu'ils attendent pour appeler l'armée ?!

Parce que franchement, les morts, on ne les compte plus.

Pour ce qui est de la mort d'Hervé, il y a de quoi être raplapla ( :mrgreen: ).
Et pour Nicolas, c'est ce qu'on appelle une opinion bien tranchée. ( :mrgreen: )

Par contre, qui est la personne qui tue Hiroki ? Parce que tu a écrit qu'il se fait tuer au même moment où Odd est en train de ranger son arme dans sa veste. :scratch:

En tout cas, j'espère qu'il n'y aura pas trop de casse à l'arrivée. (encore que c'est déjà un peu tard pour dire ça ^^)

J'attend la suite. :)
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 09 Nov 2013, 14:39

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Voici la deuxième partie, très très courte !!

Au QG des services secrets, le colonel Eschenbrenner écoutait attentivement le rapport de Seven, accompagné de ses associés. Seven demandait l'aide de l'armée pour les aider à détruire l'armée de monstres robotiques qui asservit en ce moment le collège Kadic.
Eschenbrenner soupira, se tourna vers ses associés et dit :
- Est-ce qu'on envoie des unités ?
Les associés donnèrent leurs accords d'un signe de tête.

Eschenbrenner sortit son haut-parleur devant l'Assemblée de représentants de l'armée, qui attendaient silencieusement son discours.
Eschenbrenner se plaça sur l'estrade et dit :
- Le Conseil a voté pour une intervention militaire ! Je partirai en personne vers le collège Kadic avec une unité pour la libérer ! Un bombardement militaire aura lieu sur l'usine désaffectée qui borde le pont et d'ou viennent ses créatures robotiques !
Les soldats se mirent au garde-à-vous et sortirent de la pièce.

Quelques minutes plus tard, les chars entraient dans le collège, dirigé par le colonel Eschenbrenner. Le premier char fut violemment percuté par un Mégatank, qui tira un violent tir qui fit exploser le véhicule blindé.
Eschenbrenner sortit du deuxième char et fonça vers le bâtiment, après avoir dit à ses hommes de se battre jusqu'à la mort.
Il ne vit pas une ombre se faufiler au milieu des chars et le suivre.

Pendant ce temps, les héros regardaient le combat acharné entre l'armée et l'armée d'Odd.
Soudain, Seven se retourna brusquement pour fixer la porte : Odd se tenait devant eux, souriants et l'arme au poing. Il s'avança en disant d'une voix rauque :
- Il est temps d'accomplir ma mission !
Sur ces mots, il fonça droit devant lui. Malgré le fait qu'il était redevenu humain, il avait une très grande force.

Il propulsa Seven contre la télé, qui cassa sur le coup. Yumi s'interposa, mais il lui donna un violent coup de poing. Elle se plia en deux et Odd l'assomma avec sa crosse.
Il se baissa juste à temps pour éviter le pied d'Ulrich, qu'il prit et envoya contre le mur. Le pauvre s'effondra, évanoui.
Il continua à marcher, jusqu'à arriver devant Aelita. Il leva son arme pour l'abattre, mais Jérémie lui donna un violent coup de coude dans le dos, le faisant hurler de douleur.
Il se retourna et donna un violent coup de poing à Jérémie, qui retomba sur Seven qui venait de se relever. Les deux s'effondrèrent contre la table de billard.

Au moment où Odd allait tirer, il entendit un bruit suspect et se retourna : le colonel Eschenbrenner le fixait, avec une mitraillette dans les mains. Il le braqua et hurla :
- À terre, tout de suite ! Vous êtes en état d'arrestation !
Odd posa son arme par terre et s'abaissa, les mains sur la tête, tout en continuant à sourire.

Eschenbrenner s'avança et s'apprêta à le menotter quand une détonation retentit, venant de la porte. La balle se logea dans la tête du colonel, qui s'effondra, mort.
Tout le monde se tourna vers la porte : une ombre s'y tenait et avança tranquillement...

Voilà pour la deuxième partie !
N'hésitez pas à poster des commentaires !
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 09 Nov 2013, 21:01

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Qui ?! Mais qui est cette personne qui bute un jeune blessé à l'infirmerie et qui abat froidement un général de l'armée ?! C'est un malade. :shock:
Anciennement Jules123.
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 10 Nov 2013, 12:34

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Et voici la troisième ( et ultime) partie du dernier chapitre !

Odd se releva lentement avec un sourire aux lèvres. Il se tourna vers l'ombre et dit :
- Merci de m'avoir sauvé, Patron !
Aelita se releva lentement derrière son frère et demanda :
- Patron ? Tu es un mercenaire ?
Odd se retourna et lui dit, tout en la fixant avec un regard tendre :
- Je vais lui laisser la joie de s'expliquer !

Sur ces mots, l'ombre s'avança, l'arme au poing et se dévoila : des cheveux blonds qui partent en arrière, des yeux bleus mesquins et cruels et surtout une élève qu'il maintenait en otage.
Sissi fixa Ulrich et hurla :
- Libère-moi de ce taré ! Vite !
Mais les héros étaient trop abasourdis par l'identité de l'homme qui avait tout manigancé : Phénix !!!
Seven hurla de douleur en essayant de se relever mais parvint quand même à placer une simple question :
- Pourquoi putain ?
Phénix fit un sourire cruel et répondit, tout en fixant Aelita et Odd :
- On me connait aussi sous le pseudonyme d'Alpha !

Aelita était abasourdi : cet homme avait manipulé son frère ! Et à voir la tête d'Odd, il venait de s'en rendre compte !
Phénix continua lentement ses révélations :
- Je suis le dernier créateur survivant du projet Carthage. Avec Schaeffer et Moralès, on a travaillé sans relâche pendant des mois pour apprendre ensuite que Schaeffer prévoyait de détruire notre projet !
Il pressa son canon sur la tempe de Sissi et continua :
- Alors, j'ai décidé d'agir : j'ai prévenu le gouvernement des agissements de Schaeffer qui a envoyé une unité kidnapper sa femme. Mais mes agents m'ont dit qu'elle était morte sous la torture.
Alors j'ai localisé la trace du mari, mais ses imbéciles n'ont pas réussi à le chopper !
Il claqua violemment son pied sur la table et dit :
- Grâce à des manipulations complexes, j'ai découvert que Schaeffer se cachait dans un Supercalculateur. Grâce à l'aide de son programme multi-agent, que j'ai piraté, j'ai réussi à le retrouver et le tuer !

Abasourdi par cette révélation, Aelita demanda lentement :
- Et après ?
Phénix sourit cruellement et dit :
- Je pensais avoir gagné, mais j'ai découvert que Morales et la fille de Schaeffer pouvait détruire le projet. Alors, j'ai fait connaissance avec le fils abandonné et je l'ai convaincu de m'aider. Grâce à lui, j'ai pu me débarrasser de Moralès. Mais votre plongée dans la Mer Numérique m'empêchait de la tuer !
Alors, j'ai rallumé cette machine infernale après m'être engagé dans les services secrets et je vous ai ramené à la vie !
Phénix regarda Aelita dans les yeux, la faisant frémir et dit :
- Après les multiples échecs de mon partenaire, j'ai décidé de prendre les choses en main et me voilà.
Il se tourna vers Odd et dit :
- Maintenant, tue là !

Odd se tourna vers sa soeur, sortit son arme, la braqua, mais ne tira pas : il hésita pendant de longues minutes, ce que vit Phénix.
Ce dernier perdit son sourire et dit :
- Ta famille t'a abandonnée, cette fille ne n'a jamais dit qui tu étais, elle ne te fais pas confiance ! Alors, tue là pour te venger de ce que ta famille t'a fait subir !
Odd rebraqua son arme sur la tête de sa soeur et s'apprêta à tirer quand il entendit la petite voix fluette de sa soeur :
- Je t'ai toujours fait confiance et je te fais toujours confiance. Rappelle-toi de tous ses moments qu'on a passé ensemble, toi et moi !
Aelita tourna la tête en désignant un à un ses amis :
- Et aussi avec eux ! Nos parents ont fait des choses honteuses et déplorables mais nous sommes réunis, c'est le principal non ?
Un à un, tous les amis se levèrent pour aller rejoindre Aelita, sous l'oeil vigilant de Phénix qui tenait toujours Sissi en otage.
Aelita termina son discours :
- Ta vraie famille, c'est nous !

Odd regarda sa soeur dans les yeux, puis fit un signe de tête discret : derrière lui, Sissi donna un violent coup de tête à Phénix qui hurla de douleur. Sissi s'enfuia du foyer alors que Odd se jetait sur son patron. Il lui donna un violent coup de coude qui lui fit lâcher son arme. Il lâcha lui-même son arme et un combat terrible commença entre Phénix et son ancien second.
Phénix lui donna un coup de pied qu'Odd esquiva, avant de riposter par un coup de genou qui coupa le souffle à Phénix.
Odd en profita et jeta son ancien patron sur le mur avant de lui donner un gros coup de tête qui lui cassa le nez et le fit hurler.

Mais soudain, Phénix repoussa brutalement Odd, le prit et le jeta sur la télé.
Sur le coup, le second cessa de bouger tout en fixant Phénix qui se détourna et dit :
- Il est temps de finir ce que tu n'as pu faire !
Aelita ferma les yeux, attendant la mort. Elle entendit deux détonations et attendit : quelques secondes plus tard, elle ouvrit en tremblant ses yeux et vit son frère, debout devant elle qui regardait Phénix avec un sourire et lui dit :
- Tu as perdu !

Dehors, l'armée se battait toujours contre l'armée de Phénix quand soudain, des avions passèrent au dessus d'eux et bombardèrent l'usine, qui s'effondra en détruisant le Supercalculateur.
Dans la cour, les monstres s'arrêtèrent de bouger et s'effondrèrent un par un, sous le regard curieux et intrigués de l'armée.

Dans le foyer, Phénix détourna le regard et vit son armée s'effondrer. Il hurla :
- Non !!!
Au moment où il se retourna, il hurla de douleur et cracha du sang. Stupéfait, il se retourna en tremblant et vit Odd lui montrer sa poche. Il baissa les yeux et vit un couteau planté dans son torse.
Phénix releva lentement les yeux, marcha en direction de son second qui lui dit :
- Comme je le disais, tu as perdu !
Phénix, à bout de souffle, s'effondra sur le ventre et mourut instantanément.

Quelques secondes après lui, Odd s'effondra à son tour. Aelita, surprise, se précipita au chevet de son frère et vit les deux balles de Phénix logé dans son flanc.
Le mourant balbutia lentement :
- Dans...ma mon...tre...j'ai....installé....le.....retour vers le...passé ! Je l'ai....paramétré.....pour qu'il...ressuscite tout....les morts....sauf lui- il désigna Phénix d'un signe de la tête- et....moi !
Aelita se mit à pleurer et saisit la montre de son frère pour la reparamétrer. Odd lui saisit doucement la main et lui dit :
- Je l'ai...blo...que...il est...impo...ssi...ble...de la....repro.....grammer....
Il parlait de plus en plus difficilement. Il regarda sa soeur qui pleurait toutes les larmes de son corps et il lui demanda, dans un souffle :
- Tu...te...sou....viens....de la....ber....ceuse ....que Papa....nous.....chan....tait...
Aelita inspira et chanta d'une voix douce :
Fais dodo, Odd mon grand frère
Maman est en haut, elle fait du gâteau
Papa est en bas, il fait du caca
Fais dodo, Odd mon grand frère
Fais dodo, t'auras du lolo


Le visage du mourant s'éclaira d'un faible sourire et il prit une dernière fois sa soeur dans ses bras. Tout le monde était ému par cette démonstration d'amour fraternel.
Aelita se détacha lentement de son frère et prit néanmoins sa main.
Odd lui sourit tendrement, puis son visage s'immobilisa et sa main glissa de celle de sa soeur: il venait de mourir.

Quelques secondes plus tard, une énorme bulle blanche sortit de la montre de Odd et enveloppait tout : la cour rempli de cadavres de monstres, l'usine en feu, l'armée qui accourait vers le foyer, les élèves terrorisés dans l'étude.
Aelita regarda une dernière fois son frère et dit d'une petite voix " Adieu" avant d'être happé par la bulle blanche

Retour vers le passé !

Voici la conclusion de cette fanfic, je poster ai un épilogue prochainement
N'hésitez pas à poster des commentaires !
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Futur Lyokophile

Messages: 106

Inscription: 07 Oct 2013, 19:52

Message 10 Nov 2013, 20:07

Re: La vengeance du fils Schaeffer

Et pour conclure définitivement la fanfic, voici un très court épilogue !

Epilogue

Les héros se retrouvèrent, 1an plus tôt, attablé à la même table. Mais cette fois, l'ambiance n'était pas au beau fixe : aucun éclat de rire ne sortait de la bouche des survivants.
Tous leurs amis étaient vivants autour d'eux, même William qui s'était éloigné dès qu'il avait vu la mine des ex lyoko-guerriers.

Yumi regardait son assiette, complètement désespéré. Jérémie jetait des coups d'oeil à la porte, espèrant voir rentrer leur ancien meilleur ami. Ulrich, lui, était renfrogné comme à son habitude mais il soupirait et jetait lui aussi des coups d'oeil à la porte.
Mais la plus triste était sans conteste Aelita, qui pleurait toutes les larmes de son corps : en l'espace de quelques minutes, elle avait revu l'ancien Odd, qui était mort juste après.

Mais aucun des quatres amis n'osaient regarder la chaise inoccupée de la table, de peur de se souvenir encore plus d'un jeune homme courageux qui s'était sacrifié pour sauver sa petite soeur....

Voilà l'épilogue ! Pour ceux qui n'aiment pas les Bad Endings, voici une petite suite qui rompt complètement avec ce qui était raconté dans le chapitre précédent, mais je l'ai rajouté pour les amateurs de Happy End.




Ils étaient attablés depuis une bonne dizaine de minutes quand le proviseur arriva près de la table, un sourire aux lèvres. Il regarda Aelita et dit :
- J'ai une bonne nouvelle pour vous, jeune fille ! Votre frère vient de s'inscrire au collège et il veut vous voir !
Abasourdi, la jeune fille se leva brusquement et courut hors de la cantine, suivi par ses amis.
Lorsqu'elle arriva dans le bureau du proviseur, elle vit un jeune homme aux cheveux violets, coiffés comme à l'époque. Il se retourna, fit un large sourire à Aelita et ouvrit les bras.
Elle n'hésita pas : elle se jeta dans les bras de son frère en pleurant des larmes de joie et elle dit :
- Plus jamais tu ne me quittes !
Il lui répondit dans un souffle :
- Je te le promets !
Et ils continuèrent à s'enlacer pendant de longues minutes, sous les regards attendris de leurs amis...

Voilà pour le Happy End et la conclusion de la fanfic !
N'hésitez pas à poster des commentaires pour me dire ce que vous en avez pensé !
Pour ma fic suivante, je prévois de faire une fusion entre l'univers de Code Lyoko et celui de Batman. Qu'en pensez-vous ?
Aujourd'hui, c'est couscous-boulettes !!! Odd Della Robbia

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant ! Harvey Dent alias Double Face

Ça sert à rien, mais j'ai trouvé ça joli ! Mozinor

Freeze, t'es givré ! Batman

Vous savez ce qui as tué les dinosaures ? L'âge glaciaire !! Mr Freeze

Je suis le maitre du monde !!! Moi et NON ça ne provient PAS de ce film dont je ne noterais pas le nom !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1325

Inscription: 15 Fév 2013, 13:11

Localisation: A Lyon, devant mon supercalculateur dans les sous-sols de mon ancien lycée.

Message 10 Nov 2013, 23:27

Re: La vengeance du fils Schaeffer - Terminé -

Haha, je préfère quand même le happy end, même si c'est incohérent avec le précédant chapitre. :P

Pour ce qui est de la fic. Elle est pas mal, je trouve que ton style d'écriture s'est amélioré au fil des chapitres.
Pour l'histoire : ça veut dire que Odd n'était qu'un pantin ? Et les LG, malgré ses meurtres et tout ça, lui pardonnent ? C'est cool, mais surprenant.

Je suivrai ton autre fic, "L'amour par la nature" avec plaisir. ;)
Anciennement Jules123.

Retourner vers Le top du top en matière d'action

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com