Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Ici, imaginez les situations les plus originales possibles ! Nouvelles attaques, nouveaux personnages, nouvelles stratégies... Soyez inventif !

Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 09 Oct 2016, 23:04

Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Voici ma 1ere fiction. J'espère qu'elle vous plaira :D . J'ai été inspirée en partie par Double jeu d'Oska-nais

Chapitre 1er : Freyja

Collège Kadic : 2 semaines avant le brevet des Collèges


Une nouvelle journée commence à Kadic. A première vue, elle est ordinaire mais pas pour tous : les 3emes ont le brevet des Collèges à passer et il ne leur reste que 2 semaines pour s’y préparer. Imaginez alors que vous effectuiez votre rentrée à ce moment ! C’est le cas de Freyja Océane Engla, une nouvelle arrivée en 3eme.
C'est une jeune fille blonde, aux yeux bleus et grande. Fine aussi. C'est l'archétype de la fille scandinave. Ses cheveux sont de ce blond presque blanc, parsemé de quelques mèches miel. Lorsqu'on y prend attention, ses yeux sont d'un bleu légèrement différents: le gauche d'un bleu turquoise et l'autre légèrement bleu glacier. Elle a la peau très très claire, et de longues jambes. je vous l'avais dit, c'est le cliché des nordiques. Ce jour là, elle portait un pentalon violet, une chemise blanche aux manches qu'elle a retroussées dont elle n'a pas boutonné les deux premiers boutons laissant entrevoir un pendentif en argent avec deux breloques en forme de croissant de lune et aux pieds, des baskets roses pâles. En y prêtant attention, on pouvait remarquer une légère cicatrice longue au niveau de son cou, et une autre, ronde sur sa poitrine, qu'elle avait d'ailleurs ni petite, ni généreuse. "Juste le strict minimum." disaient ses amies et sa mère
La voix de sa mère la tira de sa rêverie

« - Merci Monsieur Delmas de bien vouloir l’accepter maintenant. Elle rejette une mèche brune rebelle dérrière ses oreilles. Cette dernière est presque le contraire de sa fille : Brune aux cheveux à la garçonne, elle n'est pas aussi fine que sa fille et a des formes assez génereuses. Elle n'était aussi grande que cette dernière vu qu'elle faisait 1, 63 m, contre le mètre 77 de sa fille unique. Elle a les yeux bruns, presque noisettes. Elle porte une robe chemisier noire avec une ceinture grise sous laquelle on devinait son holster. Elle répète constamment, que sans, elle sentait nue, malgré qu'elle soit pilote.

- Mais de rien madame, votre fille à un dossier scolaire irréprochable ; Freyja veux-tu attendre le professeur Jim Moralès dehors ? Il va venir te monter ta chambre et t’aider à t’installer.

-Oui monsieur j’y vais de suite répondit elle en se levant. Elle se tourne vers sa mère. Maman tu reviendra me chercher quand ?

- Tu prendras l'avion pour aller cher mamie, d'accord ?

- Mais...

-Freyja ? Je viendrai te chercher. intervint son père qui venait de rentrer. Il est le cliché scandinave aussi, c'est donc de lui que Freyja tient le plus. Il a une cicatrice sur le joue droite, ce qui le rend encore plus séduisant de l'avis commun de tous ceux qui le connaissent. Ses cheveux lui arrivent aux épaules. D'habitude, il porte des lentilles de contact, mais là il avait des lunettes rondes et fines, de montures noires. Il portait un simple jeans avec une chemise bleue pâle et des baskets. Je serai en permission, continue-il, je te conduirai chez ma mère, d'accord ? Il sourit à sa fille, heureux de passer du temps avec elle dans 3 semaines.
Elle lui rendit son sourire avant que sa mère ne lui redemande de sortir, sous peine de devoir manger des épinards toutes les vacances, car, dit-elle, elle devait parler au proviseur.
- D’accord j’y vais alors " répondit elle en sortant, peu désireuse d'entendre leur conversation, vu qu'elle devinait sans peine le sujet.


Odd
Gi-Jim m’avait envoyé chez le dirlo parce je me suis moqué d’un de ses sauts ratés. Depuis le temps, je croyais qu’il apprendrait à mieux sauter, mais non il ne peut toujours pas sauter sans tomber ! Madame Weber ne me laissait pas entrer car Delmas était occupé. Je m’assis alors en espérant que XANA nous laisserait en paix ce midi.
« Salut » Je relevai la tête. Une jeune fille se tenait devant moi ; elle était blonde et avait de grands yeux bleus turquoise, elle était un peu plus grande que Yumi mais contrairement à cette dernière, elle portait un pantalon violet, un haut blanc à manches longues, des baskets roses et un pendentif en forme de demi-lune.
« _- Salut, répéta-t-elle, je peux m’assoir ?

-Oui bien sûr. Comment tu t’appelles ? Je me pousse pour lui faire de la place.

-Freyja Océane Engla. Et toi ? elle s'assied près de moi et me sourit

-Odd Della Robia. Freyja ? C'est pas courant, que viens-tu faire à Kadic ?reste, dis-je interieurement. Je crois que je t'aime déjà !

- Mon père est danois, donc ils on voulu que mon nom reflète toute mes origines. On peut dire que c'est l'histoire de ma naissance, en quelque sorte.Je me suis inscrite ici en 3eme comme interne. Elle m'a dit ça le plus sérieusement du monde.

-Pardon ?! Tu t’es inscrite à ce moment de l’année ?! En 3eme en plus ! m’écriais-je surpris.

- Oui et j’espère finir 1ere ou 2eme. Répondit-elle en souriant.

- Je pourrais te faire visiter, si tu veux. Et, comme ça, on fera mieux connaissance.

- Oh oui ! Je cherchais quelqu’un pour m’aider un peu. Alors on dit à ce soir ? me demanda elle en voyant que la porte du dirlo s’était ouverte, laissant sortir un couple visiblement ses parents et le directeur. Je sens les heures de colle venir à la vitesse d’un Tgv …

Freyja

Je partage une chambre avec une fille qui s’appelle Stones, Aelita Stones. Je crois qu’elle adore le rose. Au moins ce n’est pas du rose vif ou du rose Barbie ! Je branche mon ordi et me jette sur mon lit en regardant le plafond. Des souvenirs me viennent en tête : le visage de ma tante Edna assassinée avec son mari il y 3 ans maintenant. Le concours de chant, et l'album que nous aurions dû enregistrer. La nuit la plus horrible de ma vie. Puis mes amies : Clara et son appareil dentaire, Mariette et ses jupes extra courtes, Bella et son petit copain Aaron et Sammy et sa gentillesse. J’espère que je réussirai à me faire des amies ici. Et puis que je ne croiserai pas des pîmbèches. Je me lève de mon lit et me déshabille pour aller sous la douche. Je m’avance dans le couloir vers la douche, et je constate qu’il y a foule dehors ! Euh, il est 18 h mais quand même ce n’est pas un soir de fête non plus. Attends tu ne sais même pas comment s’appellent tes profs et tu dis ça ? Je mets ma mais sur l’épaule de celle qui est devant moi
« -Bonsoir.Euh, pourquoi sommes-nous aussi nombreuses devant les douches ? Il n’y en a qu’une ? Ou bien aujourd’hui il y a une fête ?

- Euh non rien de tout ça. Il y a juste Sissi dans la douche.

- Je ne suis toujours pas, avouais-je embarrassée.

- Elisabeth est la fille du proviseur, mais appelle la Sissi . Là elle se prépare pour éblouir tous les garçons comme elle dit toujours. Même si celui qu’elle vise depuis toujours la regarde à peine.

-Oh elle est tenace on peut dire ! dis-je en pouffant

-Ah ça tu le dis ! répond la fille devant moi

- Au fait je peux savoir ton prénom ? Moi c’est Freyja.

-Et moi Anaïs. Friiya, tu dis ? C'est d'où ?

-Freyja. Frey-Ja. Danois. Mon père est danois »

A ce moment une fille aux cheveux noirs sort et bouscule Anaïs qui ne dit rien mais grommelle entre ses dents. Je n’aime pas ça et je réplique direct

« - Ttttt, c'est ça la politesse ici ?

- Pardon, c'est à moi que tu parles, blondinette ?

- Non, au fantôme derrière toi ! Elisabeth, je présumes ? » La personne dans la douche sort et je rentre dedans avec Anaïs coupant court à notre dispute

Je rentre dans un compartiment et ferme la porte. J’ouvre le robinet d’eau et laisse l’eau couler sur moi. Ah que c’est relaxant ! Mon espoir de ne pas avoir de problèmes est fichu, mais je ne regrette rien.
Je sors de la douche à contrecœur ; j’ai insulté Sissi à cause de ça je ne peux pas le faire moi aussi !

Même soir : 20h30

J’ai passé une soirée agréable avec Odd. Le collège-lycée me plait beaucoup, surtout le gymnase et le foyer sans parler des classes ! Je m’assieds par terre avec mon téléphone à coté et j’attends ma colocataire. J’espère qu’elle est gentille. Puis au fil du temps je décide de me mettre à réviser, donc je sors les notes que Mme Hertz m’a données.
Soudain un truc gazeux sortit de mon téléphone et me rentra par le nez. Oh là là ! me dis-je qu’est ce que ma tête me fait mal ! J’ai l’impression qu’on me brûle la cervelle au fer rouge ! Au bout d’interminables secondes, mon mal de tête disparut entièrement, comme par magie. J’essaie de reprendre mon souffle, puis je m’allonge et réussis à m’endormir peu après

Lendemain : 2h du matin

Je suis réveillée par une fille qui entre dans la chambre. C’est probablement Aelita. Elle a des cheveux roses et des yeux émeraudes

« -Aelita ?

-Oh je t’ai réveillée ! excuse-moi ! Elle a un sourire d'ange, et j'avoue, elle est vraiment très très belle.

-Oh t’inquiète. Je m’appelle Freyja Océane Engla et je suis dans la même classe que toi.

-Bienvenue alors me répond-elle en souriant. Jim m'a parlé de toi. Freyja, c'est ça ? C'est beau.

- je suis célèbre alors! Oui! Tu as réussi à la prononcer du premier coup ! Merci, c'est danois. Aelita, non plus, c'est pas courant. C'est très joli aussi.

- Merci^^ »
Nous avons discuté de tout et de rien, elle m'a parlé de sa passion, la science, et du fait qu'elle ne se décide pas entre Svt et informatique, et moi je lui ai parlé de là où j'ai grandi, j'ai même fredonné une comptine danoise, et elle m'a complimentée sur ma voix, rien de bien surprenant.. Ni l'une ni l'autre n'avons évoqué nos familles, mais je sais qu'elle est fille unique, comme moi. J'espère qu'elle se considère comme mon amie, car moi je la considère ainsi.


Collège Kadic : Jour des vacances

Aujourd’hui, l’année finit. Notre classe de 3eme a eu pour 1er Jeremy belpois et ensuite 2eme Aelita Stones, et moi je suis 3eme ensuite vient Hervé Pichon ; nous avons tous eu 19 de moyenne. Le dernier est Nicolas Poliakoff qui a échoué au brevet, mais avec les notes qu'il a eu en cours d'année, il passe en seconde.
J’ai beau avoir réussi je me sens comme … je ne sais pas vide. Oui c’est ça en fait : quelque chose est comme éteint en moi ou mis en veille. Enfin, plus que d'habitude, c'est vraiment ... particulier.

Ulrich

J’ai réussi l’examen avec 11,84 ! Mais ma plus grande victoire c’est que nous avons vaincu Xana et éteint ce supercalculateur de malheur ! Ce qu’il me reste à faire c’est d’avouer mes sentiments à Yumi. Je compte le faire à la rentrée avant que William ne le fasse et gagne Yumi. Ah ! Yumi ! tes… Euh je m’égare. Je lui dirai et tant pis si je me prends une veste. Je ne serai pas jaloux, enfin j’essaierai.
Entre Einstein et Aelita tout a évolué : maintenant ils sortent ensemble officiellement. Jeremy est plus sociable et passe moins de temps sur son matos et Aelita est tout le temps avec lui. Ils vont en vacances chez les parents de Jeremy ensemble d’ailleurs ! Hier, une fillette parlait avec son père devant Aelita et elle a pu ne pas être trop triste comme avant lorsqu’on évoquait ce sujet. Je pense qu’elle a caché sa tristesse pour ne pas rendre Jeremy trop triste lui aussi
Quant à Odd, il est resté le même et a réussi à se faire encore coller aujourd’hui. Il va en Suisse chez ses parents.
Je vais passer mes vacances je ne sais où avec mes parents et ça ne m’enchante pas vraiment ! J’attends la rentrée avec impatience pour revoir mes amis et surtout parler à Yumi !
Je finis ma valise et sors de ma chambre. Un dernier coup d’œil et je descends pour dire au revoir à Jeremy et à sa copine. Cela fait je monte dans la voiture de mes parents.
Mon père démarre et je vois Kadic s’éloigner à vitesse grand V. Vivement la rentrée pour revoir mes amis, mais sans Xana cette fois. Pour revoir Yumi et lui parler aussi ...

_______________________________________________________________________________
J'ai réédité mon histoire, mais si des coquilles sont encore là, je vous autorise à cafter ^^ Qu'en pensez vous ?
Dernière édition par ¤nyuimabu¤ le 27 Mar 2017, 18:45, édité 4 fois.
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 13 Oct 2016, 09:58

Re: Code LyokoXana VS code revenge 2.0

voici la suite de ma fic :)
Chapitre 2 : La rentrée des classes
???
« Je me trouve dans le collège avec Bella et elle fait comme à son habitude, elle parle de son merveilleux copain Aaron. Moi je regarde au loin en pensant à la grande absente du jour. Elle aurait dû me voir chanter ce soir, malgré que je l'aurais suppliée de se joindre à nous sur la scène du petit restaurant où nous travaillons pour avoir de l’argent de poche. Juste une semaine mais elle me manque vraiment. Lorsque j’ai eu des problèmes avec Art ( Arthur), elle a été la seule à m’avoir soutenue. Jusqu’au jour où il s’est rendu compte de la vérité. Mais, c’était trop tard pour notre couple. »
Cocorico ! Cocorico !
D’un mouvement de la main, j’envoie valser mon réveil, et me retourne pour dormir encore un peu, en espérant ne plus rêver de cela, avant de me rendre compte qu’aujourd’hui c’est la rentrée. Je me lève d’un bond et me précipite sous la douche.
Environ 30 min après je sors de douche. Je m’habille et me coiffe. Ensuite je descends les escaliers et passe devant le grand miroir du salon. Il me renvoie l'image d'une fille grande, légèrement ronde, avec de longs cheveux couleur feu, tressés puis attachés sur sa tête. Le visage avec pour ornements artificiels du mascara et un eye-liner rouge, sur des yeux verts chat, avec du gloss sur des lèvres pulpeuses. Vêtue d'un uniforme à la japonaise, jupe rose vif plissée et courte, des chaussettes hautes blanches, une chemise aus manches longues bleu glacier, et un blaser noir. Des baskets blanches aux pieds, et des bracelets multicolores aux bras. J'ai beau me trouver trop grande, à côté de Frey, je suis un nain. 1,60 Vs 1,77, battue à pleine coutures non ? Le comble, c'est qu'elle porte parfois des talons. 1,82, c'est son record. Pas possible, cette meuf. Qui aime pas les petites filles ? C'est tout mignon !
Je rentre dans le cuisine et vois mon oncle Quentin en costard cravate et sa jumelle Sally en tailleur. C’est leur premier jour de travail donc ils ne sont pas d’humeur à plaisanter. Je m’assieds à ma place et commence mon petit-déjeuner. Puis ma grand-tante arrive, son éternel sourire sur les lèvres
« - Alors ! Comment allez-vous ? claironne-t-elle de sa vois haut perchée le matin.

-Je vais bien grand tâta. Je suis si impatiente de commencer le lycée ! Je lui dis en lui faisant la bise, sur quoi, Sally et elle vérifient que je suis bien sapée.

- Commencer le lycée ou revoir Frey ? me demande Quentin en pianotant sur son ordi.

-Euh… Les deux. Et toi tu stresses pas trop ?

-Oui je suis assez stressé. Et S ( Sally) en rajoute assez comme ça ne t’y mets pas !

- Je n’allais rien faire ! Je croise les doigts devant lui. Tu vois je ne mens pas, répondis-je en me levant en pouffant.

- Attends que je te choppe ! Il se met à courir derrière moi. Je ne suis pas allée loin : après trois pas, Quentin m’a attrapée et à commencer à me chatouiller. Je me ris en me tortillant sous l’œil amusé des deux autres femmes de la maison

-Ai ai ai dez moi non ? réussis-je à dire à grand peine.

-Maman gare à toi si tu viens ! Tu n’auras pas les nems que je t’ai promis ! Et toi S je m’arrangerais pour que Scott ne vienne pas demain ! Je lui demanderai de venir avec moi à la bibliothèque plutôt !
Avec ces menaces je suis sûre que je ne serai pas aidée. Sally craque pour le meilleur ami de son frère et grand tâta adore les nems. Au bout d’un long moment, Quentin me repose, en riant lui aussi, puis remet ses lunettes rectangulares, avec une monture noire.
Je crois que j’ai réussi à un peu les déstresser ! Réservé, sérieux et direct, Quentin est en couple avec la même fille depuis qu’il a mon âge ; Sally, elle est exubérante, blagueuse et a beaucoup de tact, elle collectionne les garçons. Malgré leur différence de caractère, ils sont tout le temps ensemble et se ressemblent beaucoup physiquement : cheveux jusqu'aux épaules pour eux deux, de couleur noire au naturel pour Quentin, et châtaigne pour Sally mais présentement, blond miel pour les deux et yeux bleus pour Quentin couverts de lentilles bleues pour Sally qui les a marrons normalement, ils sont plutôt grands et minces. Quentin est musclé, et sa soeur est fine. Très fine. Ils sont si proches qu’ils ont refusé d’être séparés à l’Université et ont trouvé un travail commun.
Ma grand tâta, elle est encore jeune : elle a 46 ans mais déjà les cheveux gris. Elle est veuve depuis la naissance de ses jumeaux, son mari mort sur un chantier et elle ne s’est jamais remariée depuis. Ses enfants ne lui ressemblent pas du tout que ce soit physiquement ou de caractère malgré cela, ils s’entendent à merveille. Elle est petite et est blonde avec des yeux noirs. Elle a le don mettre n'importe qui à l'aise en sa présence, et garde le sourire. Quoique, elle a mauvais caractère des fois.
Je prends mon cartable et me dirige vers Kadic après avoir souhaité bonne chance à mes oncles et embrassé leur mère.
Au bout de 10 min, je suis devant mon nouveau lycée, il est immense ! D’ici je vois des bancs çà et là et plus au fond les salles de classe.
J’avance et rejoins un attroupement : c’est un homme au ventre bedonnant avec un pansement sur la joue droite et un bandeau dans les cheveux qui donne des directives à des élèves avec des sacs et une valise pour certains voire deux ou trois pour deux d’entre eux. Je suppose que ce sont des internes qui arrivent tout juste à Kadic à en juger par les propos de l’homme. Je m’éloigne et cherche le bureau du directeur sans succès.
Au bout de 30 minutes de recherches infructueuses, je décide de demander à l’aide à la première personne que je verrais. Je regardai autour de moi lorsque j’entends crier mon nom :
« - Sammy !
Je me retourne direct et vis Freyja courant vers moi en faisant de grands gestes.

-Si je m’attendais à te voir ici ! Je suis siii heureuse !
Freyja n’est pas démonstrative d’habitude, le fait qu’elle ait crié en courant montre à quel point elle est heureuse et surprise de me voir ici. Je me jette dans ses bras et l’enlace longtemps, tout en sachant qu’elle serait gênée et que son beau visage qu’on dirait sculpté dans la glace, tellement il est inexpressif et pâle parfois, finirait rouge ketchup ! J’adore la faire rougir, elle est encore plus belle comme ça !
Finalement je m’arrache à son étreinte et pouffe : elle est plus rouge qu’une pivoine !

- Freyja, tu devrais te maquiller avec des couleurs ça te va mieux !

- N’en rajoute pas ! me réponds-elle agacée. Viens allons voir le proviseur pour nos emplois du temps et ensuite je te montre ma chambre, ok ?

- A vos ordres commandant ! » Je me suis mise au garde à vous, et elle m'envoie une coup de poing dans l'épaule, sa mauvaise humeur partie.
C’est une belle journée ; je suis avec ma meilleure amie et je rentre au lycée. Quoi de mieux ?

Yumi
Dring ! Dring !
Je me réveille à contre cœur et me dirige vers la salle de bains. J’ouvre le robinet d’eau chaude et me retourne pour me brosser les dents lorsque j’entends mon téléphone portable sonner. Je me précipite dessus en maudissant Xana. Puis je me souviens qu’il n’est plus, ce sentiment de victoire que j’avais éprouvé 3 mois plutôt m’envahit à nouveau.
Xana... J'ai encore du mal à savoir si je dois te haïr, ou te remercier. Je ne saurais peut-être jamais. Bon allons-nous laver, assez divagué comme ça !
Je rentre dans la baignoire, et me détends. Notre baignoire est vraiment profonde, comme celles du Japon, pays d’où je viens.
Au bout d’un quart d’heure, j’entends tambouriner à la porte. Pas la peine de demander qui c’est, je le sais déjà. C’est mon petit frère Hiroki. Il passe en 5eme cette année. Je me souviens encore de lui tout petit allant au cours primaire. Le temps passe vraiment vite ! Je rentre en première et mon cœur se serre à l’idée de partir en faculté dans 1 ans. Je verrai mes amis et ma famille de moins en moins, et cela je ne supporterais pas !
Je sors de la douche et laisse Hiroki passer. Il se met alors à crier « Ulrich, mon Ulrich ! Je t’aiiime ! » Puis il s’enferme dans la douche pour éviter des représailles de ma part.
Je m’habille en noir comme tous les jours puis me peigne. Ensuite, je descends aider ma mère à faire le petit déjeuner. Aujourd’hui elle a décidé de le faire à la japonaise : riz, œufs pochés ou tamago onsen, tofu, légumes marinés et saumurés ou tsukemono nattô et bien sûr thé vert ! Voilà un petit déjeuner comme je les aimes !
« - Bonjour, ma chérie me dit ma mère en m’enlaçant. Tu as bien dormi ? Tu es prête pour le lycée ?

- Oui maman, je lui réponds en l’enlaçant moi aussi. Oui j’ai bien dormi et je suis prête.

- Bien. Aide-moi alors. »
Le petit déjeuner est prêt en peu de temps. La tâche la plus dure du matin commence : chercher Hiroki et l’obliger à vite faire. Je cours dans la maison derrière lui pendant 20 minutes puis réussis à l’attraper. Nous sommes à table et mon père vient. Il lit le journal et nous pose des questions sur ce que nous espérons pour la journée. Je n’ai qu’un souhait : que Xana ne se réveille jamais. Bien entendu, je ne peux rien dire sur ce sujet à mes parents ; je lui dis alors mon souhait numéro 3 : passer une belle journée avec mes amis et une soirée calme avec eux.
Peu après, cartable au dos, Hiroki et moi allons à Kadic. Au bout de 5 minutes, nous sommes devant Kadic. Hiroki s’apprête à moquer de moi lorsque Milly vient vers nous tous sourires.
« - Hiroki ? Tu pourrais venir ? Je …je… je … voudrais te parler. Euh … En privé … Euh je ne voudrais pas te gêner, Yumi mais tu vois euh… bafouille-t-elle en rougissant.

- Allez-y, ça ne me gêne pas.

- Merci ! »
Hiroki est tout rouge lui aussi. Qu’est ce qu’il peut être mignon parfois ! Je me retourne vers notre banc favori, à moi et à mes amis. Vide ? Il est vide ? Mais il est presque 7h ! Je me tourne vers le distributeur de boissons (il en sert d’imbuvables) personne aussi ! Mais où sont-ils ? Ils sont peut-être chez Delmas. Ou bien au self ? Odd est un ventre sur pattes donc il est possible qu’il soit là-bas. Ulrich ! Ou-est tu ? Je cogitais tellement que je n’ai pas entendu les pas.
« -Bouh !

- Aaah ! hurlais-je en me retournant.

- Si tu voyais ta tête !

- Odd ! Ce n’est pas drôle !

- Yumi, Odd vous n’allez tout de même pas vous battre non ? Pas pour si peu !

Je me retourne et voici le petit elfe rose virtuel que Jérémy adore tant s’avancer vers moi en souriant. Tiens voici Einstein derrière avec Ulrich. Mon cœur rate un battement, puis en case dix d'affilée, en voyant son sourrire. Même rien qu'a le voir, il y a de quoi !
-Tu sais que tous les garçons sont un peu bêbêtes surtout Odd !


-Hey ne parle pas de moi comme ça ! Je suis le plus…

- Voilà, tu recommences à te vanter. Toi qui disais il y a quelques secondes que tu te vanterais plus jamais soupire Ulrich.

- Moi ? Je ne me vante pas ! Je suis le plus …

-Odd !

-Princesse ? T’y crois pas ! Toi aussi ?

-Bah, je n’ai rien dit je voulais de rappeler que tu avais encore parié une semaine de dessert, c’est tout.

Driiiiiiiing ! Driiiiiiiing !
- Oh il est déjà l’heure d’aller en cours ? se plaignit Ulrich

- Allez ne te plains pas un cours avec Mme Hertz c’est pas la fin du monde !

- Pour moi si je ne pourrais pas dormir en classe, je vais m’ennuyer ! Toi tu aimes les sciences mais pas moi !

-Eisenstein, Odd arrêtez. Au fait, vous avez choisi vos options ? demande Ulrich

- Je doute un peu mais ça ira je vais faire mon choix. Euh on ferait mieux d’aller en cours, non ?

-Oui, on ferait mieux d’y aller. Je veux pas avoir de blêmes avec elle. Répondit Odd en courant. A plus Yumi !

- A plus Yumi ! répondirent en même temps les Einstein qui partirent en se tenant la main et en courant eux aussi.

Il ne reste plus qu’Ulrich qui n’a visiblement pas envie de partir. Je vois dans son regard qu’il a quelque chose à me dire mais quoi ?
« - Yumi ? Il me prend les mains. Yumi, je euh …

-Ishiyama ! Stern !

Ulrich grommelle entre ses dents surement des jurons
- Yumi je veux te parler mais plus tard d’accord ? Euh ce soir au gymnase ? Juste après le diner ?

Son regard est plein d’espoir.
- A ce soir alors, lui répondis –je en partant moi aussi en courant. A ce soir !

Je suis impatiente de savoir ce qu’il veut me dire. Vraiment impatiente.
____________________________________________________________________________
Dites moi dans les commentaires ce que vous en pensez.
Dernière édition par ¤nyuimabu¤ le 27 Mar 2017, 20:54, édité 3 fois.
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299

Accro à Code Lyoko

Messages: 66

Inscription: 07 Aoû 2013, 23:32

Message 13 Oct 2016, 23:00

Re: Code LyokoXana VS code revenge 2.0

Bonsoir,

Visiblement je suis le premier à commenter... j'ai donc le champ libre de lancer un com très rapide 8)

Je vais commencer par le chapitre 1.
Force est de constater que tu as décidé de choisir une narration interne et de développer plusieurs points de vues (PDV)... oui pourquoi pas. Personnellement je trouve ce système agréable à lire et propice au développement psychologique des personnages. Ensuite au niveau de l'intrigue on a pas grand chose à ce mettre sous la dent. On va dire que c'est le premier chapitre.
On commence ton intrigue avec
Je m’appelle Freyja Océane Engla
, je n'aurais pas dit mieux (à vos souhaits). Ce nouveau personnage arrive comme ça, sans doute quelques jours avant le brevet... mouais c'est bizarre tout ça. Ça manque d'explication tout ça. Ce qui m'a le plus interpellé dans ce chapitre c'est sa présentation. Elle est inexistante ou du moins on sait que sa tante et son se sont font descendre et voilà... Je pense donc sincèrement que tu pourrais développer un peu plus sa présentation, d'autant plus que j'ai l'impression que tu fais l'effort d'ajouter quelques descriptions à ton intrigue. Et ça c'est bien, je t'encourage vivement à rajouter plein de description (utile) dans ton prochain chapitre. D'autant plus que cela permettra d'avoir des paragraphes plus homogène pour les personnages. Autre point négatif, pourquoi utilises-tu l'underscore pour introduire tes chapitres ? Utilise plutôt le tiret ou le cadratin ( — ).

Je ne savais pas que Nicolas avait plusieurs clones :
Les derniers est Nicolas Poliakoff qui a échoué de très peu : il a eu 9,99.


*********************


Passons au chapitre 2 qui est peut être trop rapprocher (au niveau temps de publication) du premier.

Bon alors déjà un truc qui me saoul : les prénoms de merde ! Et là franchement : Freyja, Bella, Aaron, Sally et Frey ! Mais bordel de merde de trou du cul de pompe à merde, faut les trouver ceux là. Mention particulière pour "Art" (sans doute à prononcer arte...). Bon après y a les traditionnels Scot et Sammy... Mais heureusement un certain Quentin vient pour nous éviter un infarctus qui nous empêcherais de lire la suite. Je t'en supplie pour les prochains chapitre prend des noms qui existe vraiment depuis au moins 1800 ! Parce que les conneries du XIXè faut éviter !

Ce chapitre est globalement assez décevant.
Première chose, on retrouve encore des personnes qui se sont fait tuer en l'espace d'une ligne. Ok, visiblement ça ne t'ai jamais arriver (et tant mieux d'ailleurs). Toute la part émotionnelle du personnage est à développer. Qu'est-ce qu'il ressent à chaque fois qu'il y pense ?
Autre point :
Driiiiiiiing ! Driiiiiiiing !
26 lettres ; la cloche sonne 14 lettres 27% plus courts et 100% plus agréable à lire ! Toujours dans la même optique :
Xana est un… était plutôt un programme informatique qui voulait nous faire la peau à mes amis et moi et ensuite dominer le monde.
Sérieusement qui ne connaît pas XANA ? Remplace donc cette phrase par le classque programme maléfique.
Au niveau des PDV je trouve qu'ils sont peu travailler par rapport au chapitre précédent. Notamment sur le fait où tes personnages s'adressent directement au lecteurs... Alors pour certains lecteurs ça ne sera pas très choquant mais pour ma part, j'ai l'impression de toujours être à l'extérieur de ta fic. Du coup à chaque fois que mon esprit veut entrer dedans, bah y a le gus qui dit, enfin pense : "ho mais ne me demandez pas pourquoi ; je ne te le dirais pas et toc"... Non sérieux c'est dommage.

J'ai presque fini ce com et franchement ton chapitre 2 me déçoit. En même temps quand j'ai vu qu'il n'y avait que 4 jours d'écart entre le 1 et le 2, j'ai tout de suite flairé l'arnaque du chapitre non relu, posté à l'arrache pour faire style j'écris tout le temps...
C'est vraiment dommage que tu l'ait publié si vite. T'aurais prit le temps de laisser ton chapitre au chaud une semaine (histoire de l'oublier un peu) puis de le relire à fond et à tête reposée pour enlever toutes les fautes. Et après boom tu publies. Offre de la qualité plutôt que des noms de merde. Notamment le
Eisenstein
!!
Ouais mais Odd c'est bien un prénom un peu bizarre ?
Ouais c'est normal "Odd" en anglais ça veut dire "bizarrerie" :sm27: . Alors que Frey ? Aucune idée
Avant de finir j'aimerais revenir sur une de tes qualités qui ne demande qu'à être développée à fond. C'est tes descriptions. Elles sont pas géniales mais au moins elles y sont et c'est un bon début. Alors que a contrario tes dialogues sont vraiment pourris. Si tu veux un bon conseil évite de mettre des dialogues pour te concentrer à la description. Par exemple, la fin du chapitre :
Tiens voici une feuille sur cette table. C’est la seule table de libre d’ailleurs. Je prends ce papier : il y est écrit
Pour Yumi, de William,
Yumi, j’ai une chose importante à te demander. Pourrais-t-on se voir ce soir devant chez toi ? Juste après le dîner ?
J’attends ta réponse.
William.
J'ai du relire deux fois ce passage pour comprendre ce qu'il y avait d'inscrit sur la feuille ? J'espère que tu t'es rendu(e) compte qu'il y avait un problème ??

Si certains points ne sont pas très clairs n'hésite pas à me demander plus d'explications à leur sujet.
J'ai terminé ce commentaire, en espérant que tu en sortiras plus fort(e), je te souhaite bon courage pour la suite.
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 14 Oct 2016, 00:36

Re: Code LyokoXana VS code revenge 2.0

je pensais que personne ne ferait de commentaires!
Bon je te réponds : alors les chapitres sont imparfaits c'est vrai, c'est la 1ere fois que j'écris( Bon pas vraiment mais je n'ai jamais posté deux chapitres à la fois)
Freyja existe depuis la nuit des temps, c'est un prénom nordique qui est l'équivalent de Venus et qui signifie "la noble dame", pareil pour Aaron qui est un presonnage de la Bible et au passage Freyja et Frey sont une seule et unique personne. Freyja et Samantha se connaissent depuis longtemps donc c'est assez normal qu'elle ait un surnom. le prénom originel de Sammy est Samantha mais il y en a déjà une dans le dessin annimé.
Pour Nicolas c'est une erreur de frappe :oops: :oops:
C'est vrai que je ne décris pas beaucoup puisque j'essaie de pas trop en faire ( visiblement je devrais :D )
J'écris à deux avec ma sœur on a 4 ans de différence( même ce com est écrit à deux) nos parents m'ont interdit de poster quoi que se soit sur le net avant mes 13 ans donc c'est à ma sœur de le faire pour nous. Si je raconte tout ça, c'est parce que nous avions cru qu'elle irait dans un internat de sciences (elle a refusé, voilà pour quoi ce com est sur le forum) et aussi parce que nous avons des idées différentes. Promis nous écrirons les chapitres ensemble au lieu de les écrire chacune de son côté. Nous avions cru qu'elle ne reviendrait pas avant Janvier et que le 1 er chapitre n’était pas assez captivant pour qu'il y ait des com pour nous dire les points forts et faibles de notre fic voilà les raisons des délai siii courts. et pour le Pdv de Yumi, nous avons cherché a y mettre du suspense pour essayer d'inciter les gens à revenir voir et a commenter( c'est une erreur je crains :pale: )
Pour Einstein c'est Word qui n'en a pas voulu donc nous avions cru faire fausse route sur l'orthographe.
et oui je me fais souvent tuer en 4 mots :cry:
Et puis je n'ai eu que 2 avis sur cette version donc j'ai plein de points à revoir je sais.
Merci pour les conseils(j'espère que nos bourdes ne t'ont pas enlevé l'envie de lire le reste :pale: )
Ps: Nous sommes 2 filles donc c'est plutôt "fortes"
J’essaierai de me corriger au niveau introduction des dialogues
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 156

Inscription: 16 Mar 2016, 23:12

Localisation: Quelque part

Message 16 Oct 2016, 19:55

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Je suis une bien piètre commentatrice mais bon, passons.

Je ne fais pas bien attention à ce que je lis, mais je pense que ta fan fiction est bien. Bon, je ne vais pas dire géniale, ce serait mentir. Mais c'est uniquement parce-que les fan-fictions "géniales" sont celles qui sont vraiment bien rédigées. Comme tu en es à ton coup d'essai, d'après ce que j'ai compris, rectifie le tir. Je sais que tu le peux parce-que tu le peux. Et puis, c'est un bon début.

Bon courage !

P-S : C'est vraiment une bonne idée, de faire des points de vue différenciés.
Signé : Une étourdie de premier ordre
JE SUIS UNE FILLE
un de mes dessins ci-dessous :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_11.jpg
en entier :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_12.jpg
ma première fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8226
Ma mini-fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8237

pour les autres images, regardez dans mes messages (y avait trop de liens je pouvais pas tout mettre)
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 01 Nov 2016, 01:08

Re: Code LyokoXana VS code revenge 2.0

WR104 a écrit:Bonsoir,

Visiblement je suis le premier à commenter... j'ai donc le champ libre de lancer un com très rapide 8)

Je vais commencer par le chapitre 1.
Force est de constater que tu as décidé de choisir une narration interne et de développer plusieurs points de vues (PDV)... oui pourquoi pas. Personnellement je trouve ce système agréable à lire et propice au développement psychologique des personnages. Ensuite au niveau de l'intrigue on a pas grand chose à ce mettre sous la dent. On va dire que c'est le premier chapitre.
On commence ton intrigue avec
Je m’appelle Freyja Océane Engla
, je n'aurais pas dit mieux (à vos souhaits). Ce nouveau personnage arrive comme ça, sans doute quelques jours avant le brevet... mouais c'est bizarre tout ça. Ça manque d'explication tout ça. Ce qui m'a le plus interpellé dans ce chapitre c'est sa présentation. Elle est inexistante ou du moins on sait que sa tante et son se sont font descendre et voilà... Je pense donc sincèrement que tu pourrais développer un peu plus sa présentation, d'autant plus que j'ai l'impression que tu fais l'effort d'ajouter quelques descriptions à ton intrigue. Et ça c'est bien, je t'encourage vivement à rajouter plein de description (utile) dans ton prochain chapitre. D'autant plus que cela permettra d'avoir des paragraphes plus homogène pour les personnages. Autre point négatif, pourquoi utilises-tu l'underscore pour introduire tes chapitres ? Utilise plutôt le tiret ou le cadratin ( — ).

Je ne savais pas que Nicolas avait plusieurs clones :
Les derniers est Nicolas Poliakoff qui a échoué de très peu : il a eu 9,99.


*********************


Passons au chapitre 2 qui est peut être trop rapprocher (au niveau temps de publication) du premier.

Bon alors déjà un truc qui me saoul : les prénoms de merde ! Et là franchement : Freyja, Bella, Aaron, Sally et Frey ! Mais bordel de merde de trou du cul de pompe à merde, faut les trouver ceux là. Mention particulière pour "Art" (sans doute à prononcer arte...). Bon après y a les traditionnels Scot et Sammy... Mais heureusement un certain Quentin vient pour nous éviter un infarctus qui nous empêcherais de lire la suite. Je t'en supplie pour les prochains chapitre prend des noms qui existe vraiment depuis au moins 1800 ! Parce que les conneries du XIXè faut éviter !

Ce chapitre est globalement assez décevant.
Première chose, on retrouve encore des personnes qui se sont fait tuer en l'espace d'une ligne. Ok, visiblement ça ne t'ai jamais arriver (et tant mieux d'ailleurs). Toute la part émotionnelle du personnage est à développer. Qu'est-ce qu'il ressent à chaque fois qu'il y pense ?
Autre point :
Driiiiiiiing ! Driiiiiiiing !
26 lettres ; la cloche sonne 14 lettres 27% plus courts et 100% plus agréable à lire ! Toujours dans la même optique :
Xana est un… était plutôt un programme informatique qui voulait nous faire la peau à mes amis et moi et ensuite dominer le monde.
Sérieusement qui ne connaît pas XANA ? Remplace donc cette phrase par le classque programme maléfique.
Au niveau des PDV je trouve qu'ils sont peu travailler par rapport au chapitre précédent. Notamment sur le fait où tes personnages s'adressent directement au lecteurs... Alors pour certains lecteurs ça ne sera pas très choquant mais pour ma part, j'ai l'impression de toujours être à l'extérieur de ta fic. Du coup à chaque fois que mon esprit veut entrer dedans, bah y a le gus qui dit, enfin pense : "ho mais ne me demandez pas pourquoi ; je ne te le dirais pas et toc"... Non sérieux c'est dommage.

J'ai presque fini ce com et franchement ton chapitre 2 me déçoit. En même temps quand j'ai vu qu'il n'y avait que 4 jours d'écart entre le 1 et le 2, j'ai tout de suite flairé l'arnaque du chapitre non relu, posté à l'arrache pour faire style j'écris tout le temps...
C'est vraiment dommage que tu l'ait publié si vite. T'aurais prit le temps de laisser ton chapitre au chaud une semaine (histoire de l'oublier un peu) puis de le relire à fond et à tête reposée pour enlever toutes les fautes. Et après boom tu publies. Offre de la qualité plutôt que des noms de merde. Notamment le
Eisenstein
!!
Ouais mais Odd c'est bien un prénom un peu bizarre ?
Ouais c'est normal "Odd" en anglais ça veut dire "bizarrerie" :sm27: . Alors que Frey ? Aucune idée
Avant de finir j'aimerais revenir sur une de tes qualités qui ne demande qu'à être développée à fond. C'est tes descriptions. Elles sont pas géniales mais au moins elles y sont et c'est un bon début. Alors que a contrario tes dialogues sont vraiment pourris. Si tu veux un bon conseil évite de mettre des dialogues pour te concentrer à la description. Par exemple, la fin du chapitre :
Tiens voici une feuille sur cette table. C’est la seule table de libre d’ailleurs. Je prends ce papier : il y est écrit
Pour Yumi, de William,
Yumi, j’ai une chose importante à te demander. Pourrais-t-on se voir ce soir devant chez toi ? Juste après le dîner ?
J’attends ta réponse.
William.
J'ai du relire deux fois ce passage pour comprendre ce qu'il y avait d'inscrit sur la feuille ? J'espère que tu t'es rendu(e) compte qu'il y avait un problème ??

Si certains points ne sont pas très clairs n'hésite pas à me demander plus d'explications à leur sujet.
J'ai terminé ce commentaire, en espérant que tu en sortiras plus fort(e), je te souhaite bon courage pour la suite.



J'ai relu tes conseils pour verifier si je les avais suivis et je me suis rendue compte que je ne savais toujours pas la différence entre underscore et tiret tu pourrais m'indiquer quelle touche jene dois pas utiliser ? j'utilise la touche 8 pour faire "l'underscore" devrais utiliser le 6 et avoir ce résulat - ?
Merci d'avance
Ps: ma fic je la publierai au plus grand tard la semaine prochaine :D
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 10 Nov 2016, 23:32

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Comme annoncé, voici ma fic
Ce chapitre est divisé en 3 points de vue qui ont tous plus ou moins lieu au même moment. Pour Jeremie c'est un flash-back, celui de Freyja commence en flash-back mais finit en "live" En espérant que cela vous plaira :D :scratch:

Chapitre 3eme : Découvertes et retour

Freyja
Aujourd’hui aurait dû être la plus belle journée de ma vie en dehors de celle de notre victoire au concours, mais en fait, c’est la pire ! Je me jette sur mon lit, en larmes, et regarde ma main. Ce n’est pas possible ! pour la millième fois, je mets ma main sur mon front, espérant que je ferais un peu de fièvre malgré ce que j’ai vu, ce que j’ai fait ce matin puis ce soir. J’y repense pour la énième fois. Je n’y crois toujours pas, mais je sais au fond de moi que c’est vrai, que je suis devenue bizarre ou, pire folle à lier.
Je suis entrée chez Delmas avec Sammy, en priant pour qu’on soit dans la même classe.
« - Pourrions-nous entrer ? demandai-je à Mme Weber.
- Oui il est seul.
- D’accord madame.
Je fis quelques pas, puis toquai à la porte.
-Entrez !
J’ouvre la porte, rentre puis la referme derrière mon amie.
-Bonjour monsieur. Je m’appelle Sammanta Elin Metta, et j’ai été inscrite ici en seconde.
- Attends, laisse-moi voir dans les dossiers… Euh… Oui tu as été inscrite ici en même temps que Mlle Freyja. Tenez voici vos emplois du temps. Vous choisirez vous options plus tard dans la semaine.
- Merci monsieur.
Une fois dehors, je l’emmenai dans ma chambre, je tenais à lui faire voir une vidéo sur nous sur le net. Lorsque je voulus toucher mon ordi je me fis électriser, puis, un sigle bizarre se dessina sur mon écran durant moins d’une seconde, donc je n’ai pu voir un amas de traits et de cercles. Soudain, Sammy fit tomber quelque chose et…
Je me redresse brusquement en sueur. Non ! Mes souvenirs ils, ils, ils, ils sont pas vrais ! Ils peuvent pas ! J’y crois pas ! Je suis pas un monstre ! Je suis seule dans la chambre ce soir, parfait ; je vais vérifier cela avant de virer folle.
Je me lève et me concentre comme j’ai vu faire dans les films, deux doigts sur mon front, et je me vois soulever mon crayon de papier, je me concentre dessus puis ouvre un œil en espérant m’être trompée. Ce que je vois me tétanise : mon ordi flotte nettement au-dessus de la table ! Je relâche ma concentration, ce qui a pour effet de faire tomber l’ordi, je tends ma main comme je l’ai fait ce matin avec la photo de toutes mes amies avec Aaron et mes parents lorsque Sammy l’avait fait tomber. Simple réflexe à ce moment-là, ça lui a permis de le rattraper et elle ne se doute de rien. Enfin je crois. Plutôt j’espère ! Mon ordi se stabilise dans les airs puis descend doucement accompagnant le mouvement de ma main.
NON ! j’ai rêvé pas vrai ? Je, je, je suis mage maintenant ? Quelle farce ! J’ai cessé de croire à la magie, au supers héros et à toutes ces gamineries depuis 3 ans, à la mort de ma tante. Mais alors, serais-je un monstre ? Je tape dans le mur au-dessus de ma chambre durant une éternité ou une seconde, je ne saurais le dire. Je tape avec mes deux poings, mais la rage qui m’a envahie ne diminue pas au contraire ! Je tape jusqu’à ne plus sentir mes poings, jusqu’à en avoir mal espérant que je me réveillerais d’un cauchemar, bien que maintenant, je sache que c’est la réalité, rien que ça. Une vie injuste et cruelle. N’ai-je pas assez souffert ? A bout, je m’écroule au sol et laisse venir mes larmes. Je ne pleure jamais pourtant, la vie n’en vaut pas la peine. Vaut mieux se battre et cacher ses faiblesses.
« Tap tap tap Criiii »
Je me retourne, c’est Aelita. Elle a l’air d’avoir été sur le point de gagner à un jeu puis de se rendre compte du contraire. Je ne me confie pas à mes amies sur mes émotions, je les cache. Je ne veux pas qu’elle me voit pleurer. Je ne veux plus de la fausse sympathie des gens ! Je me redresse et cours vers la porte, poussant Aelita au passage. Je veux qu’elle oublie ce qu’elle a vu, je le souhaite de toutes mes forces. Soudain je vois un éclair sortir de ma main, tendue vers elle. Elle est évidemment électrocutée et tombe par terre l’air mal en point. Je veux fuir ! Si je pouvais courir aussi vite que la lumière ! Une sorte de sprint puissance 100. Un super sprint ! Je m’élance, désireuse de partir et de ne plus blesser personne. J’arrive dans la forêt tout de suite après. Quelques secondes plus tard. Je ne suis pas essoufflée ni rien. J’ai couru vite mais je ne ressens aucune fatigue. Je tape dans tous les arbres autour de moi, en hurlant mon désespoir de toute mes forces. Je suis pas humaine. J’ai blessé Aelita ! Peut-être elle est morte. Non ! JE NE SUIS PAS UN MONSTRE me mis-je à hurler. Je me remis à taper dans les arbres avec tout la violence dont je suis capable. Puis je m’écroule encore une fois. Voilà je me suis remise à pleurer et à hurler. J’ai mal partout mais je continue. Je tape dans les arbres en hurlant JE NE SUIS PAS UN MONSTRE !!!!
« Freyja ? » Cette voix est douce et envoûtante.
Je me relève surprise
« - Qui est-ce ?
-...
- Allez montre toi !
-Je suis Xana, un programme informatique. Je suppose alors que j’ai affaire à un homme ou à une chose ni féminine ni masculine malgré sa voix qui est plus celle d’une femme impitoyable. Je suis d’ailleurs surprise, dans les films, les ordis ne parlent pas comme ça !
- Et tu es dans ma tête ?
Ça y est, je suis folle.
-Non, mais c’est moi qui t’ai implanté tes pouvoirs.
-Retire les moi !
- Non je ne veux pas. Si je te les ai implantés, c’est pour renaître et pour me venger.
-Pourquoi moi ?
- Je ne sais pas. Tu es intelligente et sportive et puis tu t’es trouvée au mauvais endroit au mauvais moment.
- Retire les moi ! je répète avec plus de force
-Non. Tu vas m’obéir d’abord.
- Jamais ! je ne t’obéirai jamais ! Tu m’entends ?! Jamais !
- Freyja …
-Tu m’as entendue ?! Jamais ! je ne suis pas une marionnette ! tu m’as comprise ?! Jam… Ahhhhh ! Ma tête ! whoooah ! Je, je, Ahhhhh !
- Si tu me n’obéis pas, voilà ta punition ! Il paraît étonné.
- Jamais ! Ahhhhh ! Mon crâne ! Ahhhhh ! Je déteste que l’on me donne des ordres ! Ahhhhh !
Je me tords de douleur puis me recueille sur moi. Je sens mon énergie sortir, je me sens vidée.
-Jamais, jamais, répétais-je en boucle bien plus faiblement au fur et à mesure. Jamais »
Brusquement, plus rien, sauf le noir complet. Et la voix d’ange de mon tortionnaire : Allez, abandonne, je ne veux pas te tuer, je veux pas te perdre sans t’avoir utilisée. Ne me pousse pas à bout !
Je suis à bout de force, j’ouvre avec peine un œil. C’est le matin. Déjà ? Ma tête, elle me fait mal mais je ne veux pas abandonner sans me battre. Je tente de me relever, mais je retombe au sol, épuisée. J’essaie de parler, de narguer ce Xana, mais j’en peux plus.
« _ J’a a a bandonne. Xana ? Arrête ton jeu. Je t’obéirai promis. Laisse-moi en paix maintenant. J’en peux plus. Si tu continues, je ne tiendrai pas longtemps, l’implorais-je
_ Tu as tenu longtemps, 4 heures !
4 heures de souffrance pure et simple. Pas étonnant que je n’en peuve plus. Je sombre dans le noir.


Jeremy

Je suis devant le super calculateur, en repassant dans ma tête ce qui s’est passé.
Ce matin, c’était la rentrée. Jusqu’à midi, rien de spécial, et à la fin des cours rien non plus. Yumi et Ulrich semblaient perdus dans leurs pensées, mais à part ça rien de bizarre.
Puis le soir, à 18h30 environ, j’ai reçu un message de Xana. Oui de Xana ! Il disait qu’il était de retour et que cette fois, tous les moyens pour nous tuer seraient bons à prendre. J’ai failli tomber dans les pommes sur le coup. Puis, mon téléphone a affiché brièvement le signe de Xana.
« - Aelita ? Re, re, re regarde !
-Jeremy ? Qu’il y a-t-il ? Dis pourquoi trembles-tu ?
- Einstein ? Princesse ? Pourquoi faites-vous ces têtes ?
- Jeremy ! Aelita ! répondez ! Vous m’inquiétez là !
Ulrich se lève et se penche sur mon portable
- Oh non !
Il jure un grand coup, et Odd vient se mettre derrière moi, vraiment inquiet
- Dites, notre méchant préféré est de retour ou quoi ?
- On dirait.
- Les amoureux ? Parlez, je commence à m’inquiéter ! Dites quelque chose !
- Hein ? répondis-je en gardant mes yeux sur mon appareil. Je crains qu’il nous faille vérifier cela. Je, je vais lancer un superscan et vérifier.
- La poisse ! Je devais parler à Yumi ! Xana, tu commences à me taper sur le système ! fulmine Ulrich
- Vous pensez que mon père ait survécu lui aussi ? Demande Aelita d’une toute petite voix
- C’est probable. Si Xana est encore là, pourquoi pas Hopper ? Bon j’y vais, je vous tiens au courant dis-je en me levant.
Plus tard, Ulrich m’a appelé pour me dire qu’Aelita était dans les pommes, devant sa chambre.
Au moment de me lever, le superscan confirma ce que je redoutais : Xana était bien en vie. Je descendis les escaliers à la 4eme vitesse jusqu’à la chambre d’Aelita, je rentre dans sa chambre et je vois Odd et Ulrich assis à côté d’elle, réveillée.
« - Jeremy ? Il y a une tour activée ? me demande-t-elle mais je crois que c’est plus une affirmation qu’une question
-Non Aelita aucune. Comment-vas-tu ?
- Moi je vais bien, mais c’est pour Freyja que je m’inquiète. Regarde le mur derrière toi. M’enjoint-elle en tendant la main.
- Ho ! C’est quoi ces traces rouges ? Ne me dites pas qu’elle s’est battue ou un truc du genre !
-Non, répondit Ulrich. Elle frappait le mur pour une raison que nous ne connaissons pas. Ce que nous savons en revanche, c’est que c’est elle qui a attaqué Aelita. Elle lui a lancé un champ de force comme celui d’Aelita sur lyôko puis est partie avec une vitesse digne de mon super sprint.
- Bon, Xana est de retour. Je levai la tête et regardai mes potes. Donc il nous faut rallumer ce fichu supercalculateur pour reprendre la lutte contre Xana.
Aelita me regarde, une lueur d’espoir dans les yeux, Ulrich semble ennuyé mais déterminé à vaincre Xana pour de bon, tout comme moi. Odd, lui est franchement heureux. Yumi, repris-je, Yumi, elle est au courant pour…
- Oui répondit Odd. Ulrich l’a appelée et elle arrive dès qu’elle aura semé Hiroki
Je m’assieds sur le lit de Freyja et prends ma tête dans mes mains. J’avais cru pouvoir enlever à jamais ce danger, cette peur de notre vie et surtout celle d’Aelita, mais j’ai échoué lamentablement.
- Vous croyez que Freyja a été xanatifiée ? Enfin comment elle l’a été ? halète Yumi, qui vient d’arriver. Il se passe quoi ? Xana, on l’a battu non ? C’est quoi cette attaque de Xana ?
Je la regarde, et j’ai pas envie de parler. Je veux juste avoir cauchemardé. Aelita reprend son histoire.
- Bon il y a une question à se poser : On appelle William ou pas ?
-Yumi, tu crois que quoi ? La réponse est non. Non et re-non, répond Ulrich. Vous en pensez quoi ?
-D’accord ! répondent Odd et mon Aelita en même temps. Tant qu’il n’y a pas urgence, on fera comme toujours, continue Aelita. Jeremy ? Tu en pense quoi ?
- Nous ferions mieux d’aller à l’usine et voir sur place. Ensuite, on y réfléchira. Répond Yumi.
Je me lève, suivi par mes potes.
- Allons-y.
Nous descendons en silence les escaliers, puis essayons de passer par le parc mais Gi-Jim est devant. Je fais alors signe aux autres de me suivre et nous partons vers le gymnase. Arrivés dans les égouts, je tends ma main ma main vers le mur où ma trottinette est placée avant de me rappeler que je l’ai enlevée l’an passé. Je sprinte alors vers le labo. Le silence est oppressant, pas besoin que mes amis me le disent, ils sont déterminés à vaincre Xana définitivement, et je le sais. Tout comme moi. Je suis prêt à ne plus dormir jusqu’à ce que je détruise Xana pour de bon. Nous voici devant le monte-charge. Je rentre dedans en premier et compose un code pour débloquer le monte-charge. Je regarde mes amis : Odd et Aelita sont les seuls à être vraiment heureux, mais pour des raisons différentes. Le monte-charge descend à la salle du supercalculateur. C’est pas trop tôt ! J’avance vers l’unité centrale. Je me retourne vers mes amis, puis abaisse la manivelle. Tout se rallume et semble reprendre vie. J’avais oublié à quel point c’est magnifique. Nous remontons.
- Alors ! On va sur Lyôko ? Demande Odd.
- Non pas maintenant. Je vais voir ce qu’il en est et si besoin est vous plongez. Aelita et moi allons essayer de comprendre ce qui se passe. Répondis-je
- Dans ce cas répond Yumi, je rentre chez moi. A plus !
- A plus yu’ ! Lui répond Odd
- Yumi ? Attends-moi je voudrais te parler. Dit Ulrich en se levant.
- Plus tard d’accord ? Je… Elle soupire. Je suis fatiguée.
- Comme tu veux. Répond Ulrich dépité
Usine désaffectée : 5 heures du matin
Il est 5 h et je me creuse encore la tête pour comprendre. Comment ? Comment va-t-il survécu ? Je me retourne vers Aelita, elle dort. Dieu qu’elle est belle ! Puis un Ronfle ! sonore derrière moi. Odd dort sur le dos, un doigt dans la bouche. Ulrich lui, est sur le côté, face au mur. Je me rappelle du jour de la musique mortelle puis des autres. Xana nous vole notre vie ! C’est grâce à lui que je connais ces amis merveilleux et ma Aelita c’est vrai mais je lui en veux pour le mal qu’il nous fait. Je ne lève. Il est temps de partir en cours.


Jour de la rentrée, 18 heures 30
Xana
J’ouvre les yeux. J’ai l’impression d’avoir dormi 10 ans. Mais ! Je ne peux pas en avoir de toutes façons. Enfin ! La personne qui sera mon esclave jusqu’à ma victoire sur les lyôko guerriers s’est fait électrisée, me réveillant.
D’ailleurs, qui a eu l’insigne honneur de me servir, qui est ce ? Je sais juste qu’il ou elle est à Kadic, d’où ce sera aisé de surveiller mes ennemis. Je rentre dans l’ordinateur du directeur de Kadic et cherche dans les dossiers des nouveaux arrivés. Il y en a 13 : 2 en seconde, 6 au collège et les autres en première et terminale. Je vais plus m’intéresser à ceux susceptibles de croiser régulièrement mes ennemis comme chaque année. Il y a une fille arrivée le jour de ma « mort » je suis presque sûre que c’est elle mon esclave. Je me concentre quelques secondes, pour essayer de rentrer dans sa tête, mais sans succès. Jeremy m’a proprement amochée ! Je n’y remets avec succès cette fois. Je vois Kadic, dans la classe de sciences. Mon esclave est avec une rousse et elles rient aux éclats. Je me force à tourner la tête vers mon poignet, espérant voir mon reflet. Puis sans crier garde, mon esclave prends sa tête entre ses mains puis se soutient avec la table. C’est alors que j’entends : « Frey ! tu vas bien ? » Puis « Freyja ! m’entends-tu ? Dis quelque chose ! »
C’est bon j’ai assez entendu donc je laisse Freyja tranquille. Je repars dans les dossiers scolaires et me mets à étudier le sien. Freyja Océane Engla est née le 26 Décembre 1990 au Danemark donc elle aura 15 ans cette année. Elle fait 1m 79 ce qui est plutôt normal vu qu’elle a un père scandinave. Elle est comme les clichés sur les filles nordiques d’ailleurs : Grande, blonde avec de longs cheveux et une peau très clair. Seul bémol, elle n’a pas des yeux bleus clairs mais turquoises.
C’est une fille douée en classe mais pas autant que Jérémie. Elle excelle en sciences mais pas en informatique. Elle est assez bonne en dessin et en langues. Elle pratique le taekwondo depuis qu’elle a 4 ans et est ceinture rouge, puisqu’elle n’a pas l’âge requis pour être ceinture noire. Elle fait le tennis et le badminton et a participé à plusieurs compétitions et en a remporté 3.
Ses parents sont militaires ce qui explique le fait qu’elle soit venue à Kadic si tard. Je remarque qu’elle a déménagé très souvent depuis 3 ans, faisant parfois 2 semaines dans une école.
Je suppose ensuite qu’elle a un compte sur les réseaux sociaux. Au bout de 30 minutes, Je trouve ses comptes. Elle a un compte Myspace et un blog en danois, français et anglais à son nom et partage avec des amis d’autres comptes. Ils ont apparemment formé un groupe de musique qu’ils ont appelé Eufori qui signifie Euphorie en danois. Je vais sur YouTube pour voir leur chaine et ce que je vois est hallucinant ! Elles sont 5 en la comptant à être sur scène. Il y a un 6 eme garçon qui les filme. Elles font des reprises de chansons connues et ont composé quelques-unes. Je visionne une vidéo au hasard.
La vidéo commence en gros plan sur Freyja, devant le micro, tête baissée. Ensuite, on voit une grande blonde avec une jupe courte qui porte une guitare. Elle est tête baissée aussi. La caméra bouge, et on voit un piano à queue, je ne vois pas son propriétaire. Puis, apparait dans mon champ de vision une brune, également tête baissée. Elle est derrière une batterie. La scène n’est pas très éclairée. On a presque l’impression qu’elles dorment. Soudain, les lumières s’allument, elles relèvent la tête brusquement et simultanément. La pianiste est à ma grande surprise, une fille de teint sombre. Elle porte de longues tresses dans les quelles sont entremêlés des cauris, des fils multicolores et des perles. Je la trouve … différente et mystérieuse. Elle a de grands yeux chocolats. Elle commence à jouer de son instrument. Les notes s’élèvent irréelles. Puis Freyja bascule la tête en arrière et commence à chanter :
“Oh oh oh oh oooh
Oh oh oooh oh oh!
Caught in a bad romance
Oh oh oh oh oooh!
Oh oh oooh oh oh!
Caught in a bad romance
Rah ah ah ah ah
Roma roma mamaa
Ga ga ooh la la
Want your bad romance
Rah ah ah ah ah
Roma roma mamaa
Ga ga ooh la la
Want your Bad romance ‘’
A ce niveau, les autres instrumentistes se mettent à jouer, pas très fort mais vraiment vite. Freyja décroche son micro, tend vers la gauche son bras droit puis répète l’action de son autre bras.
‘’ I want your ugly
I want your disease
I want your everything
As long as it’s free”
Elle pointe ensuite la camera en se déhanchant. La guitariste s’arrête un instant puis reprend.
‘’I want your love
Love love love
I want your love”
Toutes les filles portent leur main droite à leur cœur. Freyja se déhanche et ce faisant se baisse puis, se relève.
‘’ I want your drummer
The touch of your healing
I want you leather studded
Kiss in the scene
And I want your love
Love love love
I want your love”
A ce moment, Freyja se baisse à nouveau. A ma grande surprise, apparaît une fille, rousse aux yeux verts. Elle est de même taille que Freyja. Elle se met à chuchoter
‘’You know that I want you
And you know that I need you
I want your bad your bad romance”
Freyja se relève et se remet devant son micro.
Je mis la vidéo en pause. Je sais comment atteindre Freyja. J’éclate de rire, un rire puissant et beau comme j’en ai le secret « Ha haha Wahwah bwahaha ! »
« - Xana ? Pourquoi tu ris ? me demande Sunny, mon crabe le plus âgé
- Je te raconterai plus tard veux-tu ? Allez laisse-moi travailler et va voir si tout va bien sur mes autres terres oh ?
- D’accord ! »
Je me connecte au cerveau de Freyja. Elle se fait mal volontairement ? Je n’y comprends rien. Elle hurle en frappant un arbre. Je l’appelle
« Freyja ? » Pas de réponse
« -Qui est-ce ? répond-elle surprise.
Je me tais. Je veux voir sa réaction
-Allez, montre-toi !
- Je suis Xana, un programme informatique.
-tu es dans ma tête ?
-Non, mais c’est moi qui t’ai implanté tes pouvoirs.
-Retire les moi ! crie-t-elle. Elle croit me faire peur ? Elle l’a dit sur un ton furieux
- Non je ne veux pas. Si je te les ai implantés, c’est pour renaître et pour me venger. Je regarde mes ongles en souriant.
-Pourquoi moi ? Elle a l’air fatiguée.
- Je ne sais pas. Tu es intelligente et sportive et puis tu t’es trouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Je ferme un écran de contrôle avec un geste de la main
- Retire les moi ! Elle répète avec plus de force
-Non. Tu vas m’obéir d’abord. Elle commence à me saouler cette fille !
- Jamais ! je ne t’obéirai jamais ! Tu m’entends ?! Jamais ! me hurle elle.
- Freyja … Je ne veux pas la blesser. Elle est têtue comme moi, elle ne sera d’autant plus utile
-Tu m’as entendue ?! Jamais ! je ne suis pas une marionnette ! tu m’as comprise ?! Jam… Ahhhhh ! Ma tête ! whoooah ! Je, je, Ahhhhh ! elle hurle en se tenant la tête.
J’ai devant moi 3 écrans. L’un est connecté aux caméras de surveillance de l’écran, l’autre me permet de voir ce que Freyja voit et le dernier me permet de la contrôler. J’ai touché sa tête du bout des doigts et fermé très fort mon autre poing.
- Si tu me n’obéis pas, voilà ta punition ! Je suis étonnée par son courage et sa résistance. Seul William a pu me tenir tête aussi malgré que je le contrôlais totalement.
- Jamais ! Ahhhhh ! Mon crâne ! Ahhhhh ! Je déteste que l’on me donne des ordres ! Ahhhhh !
Elle se tord de douleur et. Je lui retirai de l’énergie, lui laissant juste de quoi être consciente.
-Jamais, jamais, elle répète en boucle bien plus faiblement au fur et à mesure. Jamais ! »
Brusquement, plus rien, sauf le noir complet sur l’écran relié à ses yeux « Allez, abandonne, je ne veux pas te tuer, je veux pas te perdre sans t’avoir utilisée. Ne me pousse pas à bout ! » lui dis-je vraiment étonnée. Même les lyôko guerriers ne me résisteraient pas aussi longtemps. William, même incapable de faire quoi que ce soit de lui-même reste le seul à m’avoir tenu tête. 1 fois en mission, et plusieurs fois ici.
Elle ouvre un œil avec difficulté. Je me rends compte que je n’arrête pas de lui prendre de l’énergie. J’arrête, il ne faut pas la tuer. C’est le matin. Déjà ? Elle tente de se relever, sans succès.
« _ J’a a a bandonne. Xana ? Arrête ton jeu. Je t’obéirai promis. Laisse-moi en paix maintenant. J’en peux plus. Si tu continues, je ne tiendrai pas longtemps, m’implora-elle
_ Tu as tenu longtemps, 4 heures ! » Je suis sidérée. En tout cas, si elle me résiste de trop, j’ai d’autres façon de la faire craquer. Je la laisse se reposer, en en a besoin. Un humain est un virus incomplet, ma théorie est vérifiée. Je ne dors jamais mais elle si.
Tout compte fait, je décide de l’emmener dans sa chambre. Je touche ses jambes et leur ordonne de se déplacer. Je la mène ainsi vers sa chambre où je la laisse tomber. Elle est sur son lit je crois. Je me lève pour aller m’entraîner. Je ne me contrôle pas assez.
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 156

Inscription: 16 Mar 2016, 23:12

Localisation: Quelque part

Message 12 Nov 2016, 18:41

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Ton texte est écrit de telle manière qu'on a du mal à s'y sentir transporté. Mais il donne quand même envie de lire la suite.
Signé : Une étourdie de premier ordre
JE SUIS UNE FILLE
un de mes dessins ci-dessous :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_11.jpg
en entier :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_12.jpg
ma première fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8226
Ma mini-fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8237

pour les autres images, regardez dans mes messages (y avait trop de liens je pouvais pas tout mettre)
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 12 Nov 2016, 19:30

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Aie! OK je vais essayer d'y remédier promis. La suite arrive promis
Edit Oui je n'ai pas abandonné simplement, j'ai recommencé le chapitre que j'avais écrit
Dernière édition par ¤nyuimabu¤ le 30 Nov 2016, 19:44, édité 1 fois.
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 156

Inscription: 16 Mar 2016, 23:12

Localisation: Quelque part

Message 30 Nov 2016, 08:42

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

... Tu es toujours là ?
Signé : Une étourdie de premier ordre
JE SUIS UNE FILLE
un de mes dessins ci-dessous :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_11.jpg
en entier :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_12.jpg
ma première fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8226
Ma mini-fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8237

pour les autres images, regardez dans mes messages (y avait trop de liens je pouvais pas tout mettre)
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 22 Déc 2016, 21:19

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Chapitre 4 , première partie : Rencontre
Freyja
Dès la fin des cours, je rencontrerai enfin ce qui s’amuse avec mon corps et ma raison. Quand même ! je m’indigne, se fou*re de ma gue*le ok, on peut voir mais s’amuser avec mon corps non !

Brusquement, je sens ma main prendre mon compas et le pointer vers Jérémie et ses amies, tendu comme si j’allais le laisser contrôler mes mouvements comme ça Hum ! Je prends mon autre main pour appuyer sur celle qui a décidé de se rebeller. Finalement, je réussis à retirer le compas, mais Xana a réussi à me piquer avec avant de murmure dans ma tête «Ne te rebelle pas contre moi ! Je suis capable de tout, comme tuer par exemple. Et tes parents ? Sont-ils en sécurité ? Et tes amis ? Leurs proches ? Penses-y » Ce qui a eu pour effet de me faire sursauter puis serrer mes dents car c’est assez douloureux. Ensuite, je me concentre pour lui parler, a lui. C’est très dur mais je suis aussi maso que cette chose. Au bout de quelques instants de concentration, j’ai réussi à lui glisser, sur le même ton, ces mots « Tu ne me fais pas peur ok ? » avant de me reconcentrer sur le cours d’Svt de Mme Hertz.

Mais évidemment, c’est sans compter Sammy à côté qui se met à chantonner en silence. Elle chante une chanson de noël. Déjà ? On a même pas fait halloween ! En la regardant, ce qui s’est passé hier à la piscine me revient en tête.

Sammy a échangé la mini combi de plongée que je mets souvent avec un bikini, que même 3 ans auparavant, j’aurais hésité à mettre : un deux pièce hyper court avec des cordelettes pour attacher à mes hanches et dans mon dos. Des cordelettes jaunes FLUO ! avec le reste Rose fluo sinon ça serait pas drôle. Malgré que j’aie horreur de raconter comment je me suis fait ces cicatrices et que par conséquent je les cache et que Sammy le sache elle m’a forcé à l’enfiler, provoquant une dispute colossale. On s’est cependant réconciliées plus tard. Je sais qu’elle espère ainsi me faire réagir, mais je me sens bien dans ma carapace de verre protectrice. Et, même Xana ne m'en sortira pas.

DRINGG !!
Enfin ! c’est la fin ! Je suis vraiment impatiente de savoir à quoi il ressemble et comment on se rencontrera.
Je me lève, ramasse mes cahiers à la hâte, embrasse Sammy sur les deux joues en lui souhaitant bonne nuit, et pour la première fois, me demande si je devrais pas lui raconter. Après tout on se cache rien depuis notre jeunesse. Je range rapidement ces idées dans ma tête et part en courant vers ma chambre pour attraper un manteau et de légères mitaines ornées d’un flocon de neige et avec les doigts inexistants, que j’ai fait moi-même.

Je sors de ma chambre et entre dans le gymnase, comme Xana me l’a demandé. Je regarde au fond et aperçois une petite porte, que j’emprunte.

Je marche tout droit avant de me mettre à courir. Finalement, j’arrive sur un pont et là ; la vue est juste à couper le souffle. Aaron serait là, qu’il aurait commencer à mitrailler sa copine qui aurait pris la pose devant ce bâtiment, le soleil couchant jouant avec ses cheveux dorés. Je me mets à sourire, en y pensant. Sammy, elle aurait eu envie de piquer une tête et je l’aurais réprimandée, il fait trop froid pour cela, lui aurais-je dit. Mikaela, se serait assise contre le pont et aurait sorti un livre sur un pianiste, en jouant avec ses tresses. Quant à Mirajane, elle nous aurait invité à rentrer dans le bâtiment et à y jouer. Je m’imagine mes amis si bien que l’espace d’un instant je les vois et les entends. Je me reprends bien vite et rentre dans le bâtiment. Je glisse le long d’une corde et comme Xana me l’avait demandé, je descends tout en bas.
J’arrive dans une salle avec trois boites dorées. Je respire un grand coup et entre dans l’une d’elles, totalement apeurée mais curieuse. Ah ! La curiosité !
Brusquement, les portes du machin se ferment sur moi et un violent courant d’air venu d’en bas finit de me rendre folle alors que la voix de Xana retentit : Transfert, scanner, virtualisation ! Je ne peux décrire exactement, ce qui m’arrive. J’ai l’impression d’être écartelée, et une lumière aveuglante envahit le tube dans lequel je me trouve.

J’ouvre les yeux et je me vois en l’air avant de retomber sur les fesses puis me relever en frottant mon derrière endolori. Je regarde autour de moi, je me trouve dans un salle bleue et blanche avec au sol un sigle qui m’est familier. Je regarde mes mains et me rends compte que mes gants, de blancs sont passés au turquoise et qui m’arrivent jusqu’à coude en Zigzag et qu’il y a maintenant des bracelets avec des pics qui ornent mes bras. A mes pieds, se trouvent des talons bleus de deux tons différents ; l’un bleu clair et l’autre marine qui me montent jusqu’aux genoux. Je porte une robe un peu genre princesse au bas turquoise qui m’arrive au-dessus du genou et avec une ceinture blanche et noire. Le haut est bleu sombre et je m’ai qu’une manche assez courte d’ailleurs. Je porte la main à mon cou histoire de vérifier si mon pendentif en forme de demi-lune y est encore. Heureusement, le pendentif en nacre avec des fausses pierres bleues très très clair de ma tante y est encore. Je lève ma main à mes cheveux qui sont surprise bleus comme mes yeux et attachés comme dans un manga. Mon reflet m’informe de mes yeux sont blanc blonds comme mes cheveux normalement.

Une sorte de poisson volant apparaît derrière moi et m’enjoint via des mimiques de monter sur lui pour me conduire à Xana.

Au bout d’un long moment durant lequel sont apparus divers paysages différents les uns des autres, mon guide et moi sommes passés par une porte super bien cachée. Je descends de son dos et ouvre une porte. Je marche, le cœur battant à cent à l’heure. Je découvre un endroit d’où sortent des créatures semblables à mon guide et d’autres vraiment différents. Sur mon passage et celui de mon guide, se retournent ces créatures qui ont l’air de papoter et d’avoir peur de mon guide. Je conclus que c’est lui, le second juste après Xana

Finalement, j’arrive devant une porte que je pousse, me laissant voir une salle sombre, au fond, il y a une lumière vers laquelle j’avance, le cœur jouant au tamtam dans ma poitrine. Je distingue enfin une silhouette humaine.

Une femme magnifique à l’aura pourtant sombre, triste et maléfique ; aux cheveux noirs de jais qui lui descendent jusqu’à mis dos et aux yeux tous aussi noirs et assise sur un trône composé de données. Elle a un visage magnifique de femme fatale mais qui n’a pas l’air d’avoir souri de plus des siècles. J’ai aussi l’impression qu’il lui manque quelqu’un mais qui ? Elle a des lèvres pâles et un nez droit. Ses joues sont blanches et elle a de jolies pommettes. Son visage est supporté par un cou fin et des épaules fines. Elle a une poitrine plutôt normale, bien que je lui donne un bon C pour bonnet. Elle paraît mince et grande et est l’archétype de la femme parfaite. Je ne sais pour quoi, elle me semble l’espace d’un instant, familière. Elle porte un manteau noir avec des pics semblables aux miens sur les épaules et a elle aussi les mêmes bracelets que moi. Son manteau est ouvert et laisse voir un haut rouge sang et un mini short de même teinte, séparés par une ceinture bleue marine. Elle a des lanières le long des jambes de même couleurs que sa ceinture qui se terminent sur ses bottes noires ultra montantes. Ces lanières retiennent deux étuis rouges probablement de sabres. Il y a des écrans qu'elle regarde nonchalament, la tête posée sour sa main. Elle transpire l'élégance.

Eh ! Elle a des sabres et moi pas ! Pas juste !

La femme se lève et s’avance : « Je suis Xana » Je suis surprise, comment un ordi peut être une femme si belle ?
« Alors ta langue ? Elle est où ? Donnée au chat violet ? Tu es plus bavarde pourtant je me trompe ? Te voilà chez nous, mon esclave » Finit-elle avec un sourire de sadique


________________________________________________________________________________________


( Même endroit, mêmes persos)
« Alors ta langue ? Elle est où ? Donnée au chat violet ? Tu es plus bavarde pourtant je me trompe ? Te voilà chez nous, mon esclave » Finit-Xana avec un sourire de sadique

Je sors de ma surprise, et je lui tends ma main pour lui donner le change :
« - Je suis Freyja. Je ne suis pas ton esclave ok ? Je te promets cependant de t’aider dans tes plans comme prévu. Je n'ai qu'une parole de toute façon. Maintenant, explique-moi ce que t’attends de moi, et où je suis. Ensuite, moi je me barre pour aller … Ah ! tu fais quoi ? J’arrête son bras à quelques centimètres de mon visage, surprise par son geste. Tu peux me faire souffrir différemment ! je continue Je ne ressens pas la douleur ici, tu pourrais attendre que je reparte sur Terre, là tu m’as à ton bon vouloir et tu le sais bien ! je comprends pourquoi, malgré ta puissance, tu as besoin de moi ! j'ajoute pour la faire enrager.

Je dois maintenant m’aider de ma seconde main pour retenir sa main qui est, décidément très forte. Purée ! qu’elle est forte ! Je pense. Apparaît un sabre dans l’autre main que j’ai juste pu éviter en bougeant la tête. Le sabre revient et hélas je ne peux l’éviter cette fois ci. Il s’abat sur ma tête. Une lumière m’aveugle alors que je tombe à terre, avec un mal de tête pas possible et surprise ! Xana est à genoux aussi, et elle grimace. Elle se lève, et consulte un écran qui vient d’apparaître.

- Rame ! J’ai perdu des points de vie ! Attends, attends ! Freyja en a 110 ...10 de trop ! Et... et j’en ai perdu 10 ! Elle m’a pris des points de vie ! Elle se tourne vers moi. As-tu une arme ?

- Nan je crois pas, pourquoi ? J’en aurai besoin ? je réponds en frottant ma tête.

- Oui, ici, tes adversaires en ont tous. Et vous vous battrez.

- Je suis où ? Je suis vraiment dans le bleu là ! Dans ma tête, se forment des scénarios pas possibles. Et puis qui sont ces ennemis, repris-je et tes points de vie, c’est quoi ?

- Attends. Assieds-toi par terre, je t’explique.
Au bout d’un long one woman show de sa part, je sais à peu près tout sur ce monde et comment ça fonctionne en très très gros. Elle me promet de m’apprendre à manipuler le super calculateur et la création de ses amis.

- Je vais être meilleure en informatique que Jérémie belpois ! Je m'écrie, ravie

- Arrêt du système ! Je t’arrête de suite ! D’après ce que je sais de toi, tu ne pourrais jamais le rattraper ! Il est bien trop fort pour toi dans ce domaine !

- Comment tu le connais ?

- Parce que ce sont lui et ses amis que je combats depuis 2 ans. C’est eux que tu dois tuer.

A SUIVRE ...
Dernière édition par ¤nyuimabu¤ le 19 Mar 2017, 02:00, édité 1 fois.
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 156

Inscription: 16 Mar 2016, 23:12

Localisation: Quelque part

Message 24 Déc 2016, 00:01

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

- Parce que ce sont lui et ses amis que je combats depuis 2 ans. C’est eux que tu dois tuer.


Ouh là ! La pauvre Freyja ne va pas s'en remettre de sitôt. ^^ Elle n'y va pas dans la dentelle, XANA. ^^

Sinon, je continue de lire. C'est à peu près lisible, et j'ai hâte de lire la suite de l'histoire, cependant... Tu fais des gros pavés, et ça fait un peu beaucoup mal au yeux. Mais bon, comme je ne suis pas un exemple en la matière, car je suis aussi une championne des gros pavés illisibles, je ne suis pas bien placée pour dire ça mais tu devrais quand même sauter des lignes

Sinon, il y a toujours plein de fautes d'orthographe, mais ce n'est pas catastrophique. C'est surtout les explications que tu devrais travailler, parce que c'est surtout ça qui rend un texte vivant. L'orthographe, à côté, c'est de la gnognote. Bien sur, ça sera important, plus tard, mais, maintenant, c'est la façon dont tu racontes qui compte. Parce que, à certains passages :

Apparaît un sabre dans l’autre main que j’ai juste pu éviter en bougeant la tête. Merci maman de m’avoir fait faire toute sortes de sports de combats !


on a du mal à comprendre ce qu'il se passe.


Et puis, les pensées des personnages sont certes, bien travaillées, mais là, pareil, c'est difficile de les comprendre. Bon je n'ai pas d'exemple sur le coup, mais c'est l'impression que ça me fait.

Et voilà les points positifs :

- déjà, tu fais plus de descriptions, encore plus fréquentes que les miennes. (eh oui, moi mes descriptions sont quasiment inexistantes, et j'ai du mal à les placer, car je suis beaucoup dans les pensées du personnage. en plus, moi, je me perds dans les descriptions trop détaillées, et, à la fin, le lecteur est complètement perdu) Toi au moins, tu ne détailles pas trop

- l'idée du récit : Alors là, l'idée du récit, je ne m'arrêterai pas de le dire, mais elle est géniale. À part pour mon Krabe au début de l'histoire ou c'est un peu du copier-coller (mais je l'avais autorisé, alors ce n'est pas illégal), le reste est... Vraiment bien trouvé. Je suis sûre qu'il n'y a quasiment pas de fan-fictions semblables sur tout le forum.

- tu es vraiment courageuse pour continuer à écrire, et, en plus, tu continues. Il faut que je te dise, moi, j'ai énormément de mal à terminer des choses commencées,et je suis sujette à la page blanche très souvent, car je ne prévois pas la fin d'une histoire à son début, que je me trouve bloquée à un endroit et que ça traîne en longueur.

- tu arrives à bien faire des fins de chapitres qui nous laissent en haleine.

- Et, enfin, tu ne te détournes pas du sujet principal, et, ça, c'est bien. Car ça m'arrive souvent et je ne serais pas étonnée de ne pas être la seule.

Voilà, j'ai beaucoup blablaté, et prenant beaucoup d'exemples à partir de ce que j'écris. Mais bon, il ne faut pas croire que je ne pense qu'à moi. Même si je suis madame "Moi, je"
Tenez, vous voyez, je recommence !

Sinon, continue, j'ai vraiment hâte de voir la suite.
Signé : Une étourdie de premier ordre
JE SUIS UNE FILLE
un de mes dessins ci-dessous :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_11.jpg
en entier :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_12.jpg
ma première fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8226
Ma mini-fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8237

pour les autres images, regardez dans mes messages (y avait trop de liens je pouvais pas tout mettre)
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 26 Déc 2016, 15:41

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Freyja ? Bah ... Elle va vite s'en remettre ! Non ? Bah on m'informe que non , elle commence à peine à souffrir à Kadic ^^. Je ne dis pas à cause de Xana ou d'une personne en particulier, lisez et interprétez comme vous voulez.
Pour les pavés, je m'en suis rendue compte, mais un peu tard donc sorry :pale:
Pour les scènes d'action et le pensées, je m'y attelle de suite.
Divaguer ? C'est pas mon style non ! En dissretes, je ne divague jamais môssieur ! ( C'est reparti)
Le courage ? C'est juste que je me dis que voilà , malgré mes fautes, j'ai pas été censurée comme sur le forum officiel dès mon premier chapitre, donc je me dois de continuer.
Allez, je retourne à mon chapitre 6 !
D'ailleurs, merci d'avoir pris la peine de me lire, et merci à ceux qui lisent sans poster : des commentaire ( même si ca ferait plaisir) :D :sm6:
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 156

Inscription: 16 Mar 2016, 23:12

Localisation: Quelque part

Message 30 Déc 2016, 22:43

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Merci qui ? Merci bibi !

Mouahaha ! Non, je blaguais ! :D
Bonne continuation pour ta fic. ^^
Signé : Une étourdie de premier ordre
JE SUIS UNE FILLE
un de mes dessins ci-dessous :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_11.jpg
en entier :
http://i86.servimg.com/u/f86/19/11/40/28/photo_12.jpg
ma première fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8226
Ma mini-fanfic :
http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=32&t=8237

pour les autres images, regardez dans mes messages (y avait trop de liens je pouvais pas tout mettre)
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 16 Jan 2017, 23:03

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Me revoici mouhahaha !
Plus sérieusement, c'est vrai que c'est grâce à toi que je connaîs ici, c'est le deuxième forum sur lequel je suis allée (dans l'ordre) et c'est ici que j'ai appris le plus sur les forums. En plus, ma fic n'est pas encore parfaite mais, ils l'ont blockée "parceque c'est un cas d'école" Non, je crois pas que c'en est un, puisqu'on voit ma fic se démarquer des autres vu que j'ai ajouté une alliée à Xana et patati
Maintenant, place à mon chapitre 6 !
Petite précision
J’utilise le gras et l'italique pour décrire la scène entre deux dialogues.
Au cours d'un dialogue; j'utilise le gras et l'italique pour un autre personage( lors d'une scène avec plusieurs ^personages, les couleurs interviendront.)
Pour le personnage "central" du passage(en gros celui qui narre) ce sera le Gras et sa couleur pour ses actions mais pour ses pensées; ce sera gras, italique et couleur

Chapitre 6eme : Surprises
Freyja
« Parce que ce sont lui et ses amis que je combats depuis 2 ans. C’est eux que tu dois tuer. »
Décidément, je vais de surprise en surprise. Avant que je puisse répondre, Xana se lève et palpe mes poches. Lorsqu’elle finit, je m’assieds et encercle mes genoux avec mes bras et pose la tête dans le creux que cela forme. J’essaie de digérer les paroles de Xana.

« - Tu n’as pas d’armes, mais je connais ton pouvoir. Tu peux retirer des points de vie aux autres, même à moi Elle tient son menton et esquisse une moue concentréeIls t’aplatiront à plate couture, mais comment faire ? A moins que … Non impossible, seule Aelita peut le faire ça. Et si … Elle se tourne vers moi.Peux-tu faire apparaître une arme ? Un éventail par exemple ?
- …

- Non, une arme de combat serait bien

- …

- Oui, un katana.

- …

- Bon, cela dépend ! Tu serais à ton aise avec quoi ?

- …

- ... ? Sérieux ? Odd a vraiment pris ta langue ? Bon, je te la rendrai.

- Xana ?

- Oui ?

- …

- Qu’il y a-t-il ?

- …

- Tu m’as appelée non ? Elle est passablement énervée

- Dis-moi, quand avons-nous parlé de meurtres ? pourquoi les tuerais-je ? Parce que tu me l’ordonne ?

- Bien sûr ! Je suis supérieure à toi en logique car je suis cette logique et …

- Bah dans ce cas, je préfère être folle. J’en veux pas de ta logique ! De toute façon, je ne supporte pas la vue du sang. Cela me … met mal à l’aise.

- Tu es un virus peureux alors !

- Hein ? Virus ? Peureux ? Elle débloque ?

- Oui ! tu as peur d’un simple truc qui te compose !

- Non. Tu ne comprendrais pas. Je ne suis pas une chochotte. Juste que j’ai des sentiments et que je veux pas vivre avec ces … meurtres sur la conscience . De toute façon, t’expliquer réellement servirait à rien
- Je vais tout simplement l’ignorer et te formater Elle se remet à pianoter sur son écran.

- Tu sais quoi ? Tu ne les vaincras jamais.

- ?

- Oui. S’ils te battent, c’est parce qu’ils ont des sentiments. Ils ont peur, mais ils se surpassent. Ils s’aiment, s’apprécient. Je ne suis pas experte en amour, mais je sais que Jérémie et Aelita s’aiment et cela leur donne la force d’avancer. Ulrich aime Yumi mais je ne sais pas si c’est réciproque. De toute façon, elle ne lui est pas indifférente. C’est cela qui fera de ces deux-là des adversaires incroyables. Odd, lui, il croque la vie à pleine dents. Voilà pourquoi, lui il ne perd pas sa bonne humeur et son optimisme. Face à lui, moi je ne pèse pas grand-chose, avant qu’on ne puisse parler de toi. William, lui d’après ce que je sais de lui, il est incroyablement attaché à Yumi, c’est pourquoi il a pu te résister. Il m’a également l’air d’être supra déterminé. D’ailleurs, dans tout ce groupe, perso, c’est celui que j’admire le plus. Mets cela avec la fierté, l’envie de vivre et de gagner. Tu obtiens un groupe qui ne perdra jamais.
Toi, tu n’as pas de sentiments et tu ne tiens pas compte des miens et de ceux des autres. Tu ne pourras pas avoir ma fidélité, car à la première occase, j’me casse ! Essaie de me contrôler entièrement pour voir. Je te préviens, c’est plus très joli joli dedans. . Je touche mon crâne, toujours sur mes genoux. . Et puis, je déteste qu’on me donne des ordres. Pire que William.
- C’est tout ? Tu as fini ton sermon ?

- On dirait.

- Non mais tu valides ?

- Huh ? Valide ? elle veut dire quoi par-là ?

- Tu crois que tu pourras partir d’ici si tu veux ? Pathétique.

- …

- Mais … faudrait te punir. Pour ton insolence.

Elle s’est rapprochée de moi puis elle me tire les cheveux pour relever ma tête. Je lui tire la langue et essaie de me dégager de son étreinte. Elle utilise ensuite le tranchant de sa main pour faire apparaitre un écran et pianoter dessusC’est trop stylé ce mouvement ! [b][i] Brusquement, elle me gifle et … j’ai mal. Je me suis même mordu la langue
- Mais, … Xana ? On est pas sensées avoir mal sur lyôko non ? je lui demande avec étonnement.

- Ben je peux faire que oui. Elle me répond avec un laarge sourire

- Nan mais sérieux ? Si tu m’amoches trop, tu pourras pas te servir de moi !

- Hum. C’est vrai ça. Et puis tu m’as l’air totalement insensible à la douleur. Vérifions
Elle prend ma main gauche

- Dis, Freyja, est tu droitière ou gauchère ?

- Ambidextre, pourquoi ? Je suis vraiment étonnée de sa question.

- Quelle main tu utilises le plus alors ?

- Euh… Ma gauche pour écrire et ma droite pour manger, pourquoi ? Je commence à avoir sérieusement peur, son regard et ses drôles de question ne présagent rien de bon

- Pour rien. Laquelle t’es la plus utile ?

- Les deux. Pourquoi ? Non, là je suis vraiment perplexe. Pourquoi ces questions ?

- Rien je te dis. Choisis, Gauche ou droite ?

- On y va au loto ? bon gauche. . Euh … Gauche ?

- Tu es sûre ? De quelle main pourrais-tu te passer ?

- Aucune. Pourquoi cet interrogatoire ?

- Juste comme ça. Allez, réponds !

- Croisons les doigtsEuuh, ma gauche

- Sûre ?

- Bon, c’est parti ! Ou oui ?

- Bon.

Xana tire rapidement une de ses lames. Avant que je puisse voir quoi que ce soit, elle l’enfonce dans ma main. La lame ressort de l’autre côté et elle reste dans ma main durant 3, 4 secondes avant qu’elle ne l’enlève

- Aieuh ! Je secoue ma main, par réflexe puis mets ma main droite, intacte par-dessous, histoire de ne pas finir avec un tenue rouge sang comme celle Xana. Tu veux me dévirtualiser ou quoi ? Lui demandais-je effrayée. . Et puis pourquoi me blesser ? Je jette un coup d’œil à ma main pour remarquer… Qu’il y a juste un trou dans ma main. Je lève la main, et la regarde. Je peux aisément voir Xana au travers !

- Oh, tu as eu très mal ?

- Pour sûr oui ! Tu viens de me percer la main gauche ! Je fais comment pour les cours demain ?

- Donc cela reste un bon mode pour te faire obéir. Dis, j’ai remarqué que tu traînes souvent avec une jolie rousse. Euh, c’est Sammy qu’elle s’appelle non ?

- Non ! Tu ne l’approcheras pas ! Cette histoire ne la concerne pas ! Je dois protéger Sammy !

- Et il y a aussi Eufori. J’aime beaucoup leur style tu sais ? Et puis piloter un avion, cela doit être top !

A cet instant précis, j’ai l’impression d’être spectatrice. Mes jambes se lèvent pour courir vers le programme, et mon poing atterrit dans son magnifique visage ; sans que je ne me rende compte de mes gestes, tellement j’enrage. Mes yeux changent d’expression, et passent de l’incrédulité à l’envie de tuer. Lorsque je m’en rends compte, j’arrête le poing qui repartait dans son visage, grimaces et me recroqueville au sol. Ce regard, je ne l’ai eu qu’une fois et je l’oublierais volontiers, cette occasion. Xana me paraît déstabilisée par ma réaction mais se reprend vite et reprend son masque moqueur.

- Ah ! Mais c’est qu’elle énervée ! Et dis, tes programmeurs, ils t’ont appris la courtoisie ? Je t’invite chez moi et vois ce que tu fais ! Ils ont mal fait leur boulot ! Il faudrait que je leur ap… Huh ? Lâaa… Che… moi… ! Hugh ! Je… Je … Je… T’or… donne… De le lâ …che…er !

Cette fois ci, j’ai commencé à étrangler cette garce, avant de la pousser et de faire apparaître un sabre, très très gros. Enfin une épée, supra badasse. Xana semble reconnaître cette épée mais, avant de pouvoir faire quoi que ce soit, je la lui enfonce dans le ventre. Brusquement, mon épée disparaît et je me sens épuisée, mais la rage qui m’a envahie ne m’a pas quittée.

- Je t’interdis de critiquer ma tante et son mari, tu m’as comprise ? Ils ont été les meilleurs !! Je ne te laisserai pas toucher à ceux que je connais ! Tu m’as comprise ?Je sens comme une brûlure, pas agréable du tout, dans mon dos. Je serais dans mon état normal, que je me serais frotté le dos mais là, je m’en contrefous carrément. Je me tourne pour voir mon guide de tout à l’heure Eh, toi le crustacé, je lui lance c’est inutile de me blesser, je ne peux pas me dévirtualiser [color=#0080FFSourd à ce que je dis, il continue et maintenant, les brûlures se changent en piqûres, pas plus agréables que les précédentes. Xana se tortille comme un ver de terre pour m’échapper, mais sans succès.][/color]Ouch ! Maintenant si, mais je pompe les points de vie de Xana. Plus tu m’en retires, plus je lui en prends ! Xana réussit à se libérer et me plante un de ses sabres dans la poitrine. Je regarde, médusée de petits carrés s’échapper de mon corpsAh ! Je pars, mais Xana, n’oublie pas, je peux te blesser sévèrement !


__________________________________________________________________
Lumière. Une douleur intense dans tout mon corps. Lumière et vent venu d’en haut du scanner.

__________________________________________________________________
J’entends les portes du scanner s’ouvrir, mais plutôt faiblement. Tout de suite après, je sortis un pied je ne sais comment de mon scanner, avant de faire pleinement fonctionner mes cinq sens, en commençant par l’ouïe, puis l’odorat, ensuite la vue et ensuite, à mon sens du toucher et avec, à mon grand dam, mes neurones sensitifs. Je m’effondre, tellement la douleur est forte. Je ne suis plus que douleur. Je porte passe ma main gauche dans mes cheveux pour écarter les mèches qui sont devant mes yeux. J’ai un goût de sang dans la bouche. Bizarrement, je n’ai plus mal partout mais juste à la langue, à ma main gauche et à mon ventre. Euh… C’est pas là ou Xana m’a blessée sur Lyôko ? J’ouvre un œil et tire la langue. En faisant cela j’ouvre la bouche et un flot de sang s’en échappe. « Ahhhhh ! » J’ai lâché un cri strident et effrayé. Une chose me dit que … Non ! Non et re-non !

Je lève mon bras gauche pour découvrir que … ma main gauche est toujours trouée et que maintenant, il y a vraiment du sang qui coule le long de mon bras. « Freyja, t’es douée ! Tu as les cheveux rouges maintenant ! Au fait, tu rentres comment ? »me demandais-je.

Je ne peux raisonnablement pas escalader ces barreaux, et Xana m’a expliqué que Jérémie a bloqué le monte-charge et qu’elle avait mieux à faire que me le débloquer. Comment je fais ?

Brusquement, un visage traverse mes pensées. Sammy ! Je, je dois l’avertir du danger ! Ou pas ? Non, il faut qu’elle soit au courant ! A moins que, Oui ! je peux demander aux Lyôko-guerriers de veiller sur elle. J’attrape mon appareil et compose son numéro.

Tiens, me dis-je, c’est rigolo, mon sang forme une fleur sur le sol. Elle a quatre pétales mal dessiné, certes mais on aurait dit une fleur.
J’enlève mon écharpe pour la serrer autour de ma main, histoire de stopper l’hémorragie.
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299

Message 18 Jan 2017, 00:48

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Cette fic a l'air cool. Freyja (c'est de quelle origine) est un personnage attachant. Malheureusement, j'ai un peu de mal a suivre tout ce qui se passe. Xana sous forme humaine? Tu détruis un principe de base de la série mais bon, pourquoi pas? :) J'aime bien la description que tu fais du groupe, comme quoi ils n'abandonneront jamais et tout. Cependant, j'aimerais bien un peu plus de passage dans la peau d'Odd, Ulrich, Aelita ou Yumi. J'aime beaucoup le point de vue interne: on se sent vraiment dans la peau du perqonnage.
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 18 Jan 2017, 18:55

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Freyja (c'est de quelle origine) est un personnage attachant.

Freyja est un prénom danois. Enfin des environs danois, comme son nom de famille et celui de Sammy. Si tu te demandes, Freyja veut dire la "belle dame" ou la " noble dame".
J'ai alors réussi :D , je voulais qu'elle soit vraiment attachante :twisted: .
Malheureusement, j'ai un peu de mal a suivre tout ce qui se passe

Tu trouves que je vais trop vite ? Sinon, qu'est ce qui te fait dire que tu as du mal à suivre.
Xana sous forme humaine? Tu détruis un principe de base de la série mais bon, pourquoi pas? :)

Oui, le fait de mettre Xana sous forme humaine me permettra d'expliquer et de faire plein de choses. Et puis détruire, ça me plait bien :twisted: :twisted:
Cependant, j'aimerais bien un peu plus de passage dans la peau d'Odd, Ulrich, Aelita ou Yumi. J'aime beaucoup le point de vue interne: on se sent vraiment dans la peau du perqonnage.

Ne t'inquète pas, le prochain chapitre est axé sur Sammy et William ou Yumi; et après, ce sera Aelita et Ulrich et peut-être Odd, pour lui je verrai selon mes inspirations
Le point de vue interne est super pratique c'est vrai !
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 15 Fév 2017, 01:34

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

Chapitre 6: Premières attaques

Sammy
« Je vis ma vie, comme je l'entend
Je vis ma vie, comme je l'entend
Je n'ai pas besoin de vos sermons
Je n'ai pas besoin de vos sermons
Je vais où je veux quand je veux
Je vais où je veux quand je veux
De toutes façons, la vie n'est qu'un jeu
De toutes façons, la vie n'est qu'un jeu »

Je prends mon téléphone et maudis intérieurement Freyja. Pourquoi diantre elle m’appelle de nuit ? Je doute qu’elle m’appelle juste pour papoter ou me raconter un simple rêve. Non, elle a dû recommencer ses cauchemars, même si elle ne m’en a presque jamais parlé de suite ; elle est bien trop fière pour ça.
« - Mmmallô ?

- Sammy ! T’en as mis du temps !

- Normal je dormais, Je lui réponds en baillant.

- Hum, je vois. Désolée de t’avoir réveillée.

- En même temps, il est 22 h…. Je jette un coup d’œil à mon réveil, sur ma table de chevet. 22h 34. Tu n’arrives pas à dormir c’est ça ? Repris-je d’une voix douce.


- C’est pas ça. Sammy, je voudrais te demander un truc.

- Oui ?

- Demain, va voir Aelita ; et di... Elle paraît hésitante. Non laisse, je lui dirai moi-même. Rendors-toi. Bonne nuit. »

Bip ! Bip ! Elle m’a raccroché au nez. Je regarde mon appareil, ahurie. Je sens que Freyja veut me dire un truc, mais elle ose pas. Pourquoi aller parler à Aelita ? J’ai beau retourner la situation dans tous les sens, je comprends pas. Que Freyja soit réticente à me parler je conçois. Mais qu’elle y mêle Aelita ! Je décide de lui obéir, d’autant plus que nous avons contrôle d’italien demain.

Lendemain, 6h du matin. Maison de la grande tante de Sammy.
Je me réveille en sursaut : Je viens de comprendre pourquoi c’est à Aelita et personne d’autre qu’elle m’a confiée. Je me lève, me lave et m’habille.
J’ai mis une robe mi- longue à manches longues de couleur rouge safran avec une ceinture fine noire sous mes seins. Par-dessus, j’ai mis une veste en faux cuir noir et ai tressé mes cheveux en deux nattes couleur de feu que j’ai fixée sur ma tête avant de mettre un bonnet en laine noire avec un pompon blanc. A mes pieds, j’ai mis des bottines noires et bleues.
Je descends les escaliers avec toutes les précautions possibles puis griffonne sur un tableau sur le mur de la cuisine face à la salle à manger que Freyja n’allait pas très bien, que j’étais allée en cours plutôt pour la voir et pars en courant.
Si ma théorie est juste, alors c’est Jérémie Belpois et sa bande qui ont provoqué d’une façon ou d’une autre le coup de fil chelou de mon amie.

Collège Kadic ; bâtiment des dortoirs, étage des garçons ; aile ouest.
Je cours vers la chambre du génie de notre classe, espérant y trouver Aelita. Si elle sait un truc, il faut que je l’exploite.
J’ouvre à la volée la chambre de Jérémie, sans prendre la peine de frapper. Le génie se retourne, surpris et me regarde. Sans prendre le temps de souffler, je lui demande :

« - Ou est Aelita ?

- Aelita ? Elle est surement dans sa chambre.

- Non, la chambre est vide. Il me regarde comme si j’étais la dernière des abrutis.

- Alors, elle doit se laver. Il plisse légèrement les yeux, comme s’il voulait me sonder. Qu’il y a-t-il ?

- Je dois lui poser une question. J’insiste sur le « doit »

- Laquelle ? Je pourrais lui demander.

Je réfléchis : Puis-je lui faire confiance ? Aelita vient mettre fin à mes pensées.
- Salut ! Euh… Toi c’est Sammantha n’est-ce pas ?

- Oui.


- Freyja parle souvent de toi. Elle me sourit puis se tourne vers Jérémie. Jérémie ? Tes programmes, ça avance ?

- Oui, plus ou moins. Simplement, je n’ai pas d’indice sur ce qu’elle veut.

- Hum, c’est embêtant ça. Tu ne vas pas te doucher ?

- J’en reviens, et toi ?

- Moi aussi. Elle me regarde. D’ailleurs, j’ai croisé Freyja, elle vient d’en sortir.

- Merci ! »

Je jette un coup d’œil : plus que 15 min avant le cours de Madame Hertz. Je cours en direction de notre classe de sciences, c’est surement là que Freyja est.
________________________________________________
Bâtiment des sciences.
Je rentre en classe et me diriges vers la rangée contre les fenêtres. Au troisième rang, est accoudée mon amie, une feuille blanche, son stylo sa règle et son cayon sur la table, sa calculette sur les cuisses ; elle regarde à la fenêtre. Elle porte un pull blanc à capuche et un chemisier noir. Elle porte une jupe plissée de couleur beige et a mis en guise d’écharpe une cravate mauve. Ses cheveux sont détachés et retenus par une barrette en forme de fleur de tiaré blanche et noire. Elle a des ballerines à semelles compensées aux pieds. Elle porte encore une mitaine à la main gauche, et elle tripote son pendentif avec. Elle est accoudée sur son autre main et regarde au dehors.
J’arrive et pose mon sac. « Salut ! » Mon amie ne me répond pas. « Frey ? Allô Huston ! »
Elle se tourne finalement et me rends mon salut. Avant que je puisse parler, elle se retourna, me montrant un visage soucieux.
« - Sammy ? Jour’ ! Me lança-t-elle avant de se retourner.

- Frey ! T’as quoi ?

- Rien.

- Pourquoi tu m’as appelée alors ?

- Je … je n’osais pas m’excuser auprès d’Aelita pour avoir pourri ses nuits depuis la rentrée, et je voulais que tu le fasses pour moi.

- Je vois. Je m’assieds et sors une feuille. Frey ?

- Hum ?

- Tu cauchemardes encore ?

Elle détourne le regard.
- Oui.

Je remarque qu’elle inscrit la date sur sa feuille de sa main droite, et pas de la gauche.

- Frey ? Pourquoi t’écris avec la main droite ? T’es si sûre que ça de réussir le devoir de Mme Hertz ?

- On peut dire oui.

- Ha ha ha ! Plus sérieusement, c’est quoi le blême ?

- C’est ça, sérieux !

- J’te crois pas ! Tu prends jamais un devoir de Biologie à la légère, surtout que celui-ci portera sur la génétique !

- Tout a un début non ?

- Frey ! J’te connais et t’es pas comme ça d’habitude !

- ‘Top ! Elle met ses mains devant elle, comme pour m’arrêter. J’ai mal à la main gauche, ça te va ?

- Voilà, c’est plus réaliste ! Tu vois, quand tu veux, tu peux ! » Je lui lance un grand sourire.

Madame Hertz nous partage les épreuves, je parcours rapidement ces dernières et comprends pourquoi j’ai été heureuse de quitter le collège. Freyja, elle s’attelle en souriant à la tâche. Je parcours la salle du regard : Sissi est en train d’arranger sa coiffure, Hervé lui lance des regards du coin de l’œil. Je vois une fille rousse avec une frange mauve qui regarde en l’air. Elle a l’air de réfléchir. Odd, lui dort tranquillement. Son ami, lui, travaille avec acharnement. Quant à Aelita et Jérémie, ils ont une attitude presque similaire à celle de Frey, sans le sourire.
Texte 1. Question 1. De quel processus ils parlent ? Heu… Transgénèse ? Non. Méta Méta…. Métrabotulisme ! Heu nan. Métabolisme je crois.
« Aïe ! » Je me tourne vers Freyja, qui tient sa tête entre ses mains.

« - ça ira ?

- Hum ? Oui. J’ai fait un mauvais geste, c’est tout, me répond-elle en me montrant sa mitaine gauche qui vire au rouge. En fait, je fais carrément du somnambulisme depuis la rentrée, on dira que c’est le stress. Hier, j’ai fait une chute et ma main s’est pris un râteau, littéralement.

- Mesdemoiselles ? Mme Hertz s’approche de nous, l’air sévère.

- Madame ? Freyja se lève. Puis-je aller vous parler. Euh… En privé. dit-elle en tendant sa copie de sa main droite et en croisant les doigts de l’autre.

- Pourquoi ? Ne peux-tu me parler ici ?

- Je ne voudrais pas. Je… Je veux vous dire un truc… assez … euh…. Un truc quoi !

- Vraiment ? Mme Hertz soupire et prend sa copie. Tu as fini ?

- Oui, j’ai fait mon maximum, mais je voudrais repasser l’épreuve.

- Pardon ? Mme Hertz fronce les sourcils. Viens.

Freyja et Mme Hertz sortent et ferment la porte. Des chuchotements s’élèvent dans la classe, même les plus concentrés ont relevé leurs têtes.
Soudain, Jérémie tique et se penche, puis il regarde ses amis, une lueur agacée dans les yeux. Ils ont automatiquement perdu leurs sourires, sauf Odd qui l’a retrouvé peu après.

« - Aïe !

- Freyja ? Ça va ? » S'inquète Mme Hertz.

Toute la classe se retourne d’un geste pour voir mon amie à genoux, la tête entre ses mains, sa fleur de tiaré virant au rouge. Elle reste comme ça quelques instants puis soupire. Elle regarde Aelita, le regard triste avant d’entrer en classe.
« - Sammy ? Tu peux aller dans ma chambre me prendre une nouvelle paire de mitaines ? Vas-y s’teu plait.

- Hum ?

- Regarde, mes mitaines sont tachées et il fait frais dehors. Je ne peux pas porter ses mitaines ci !

- Okay, Okay ! »

Je me lève et pars, après avoir cherché l'approbation muette de Mme Hertz.

_______________________________________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________________________________
Je me suis faite avoir par la limité de caractères pour la partie Lyokô et William, je la posterai plus tard
Ps: Ici, j'ai utilisé les couleurs pour les paroles des persos, pas pour les pensées de Sammy, parcequ'elles ne se situent pas en plein dialogue ^^
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 125

Inscription: 02 Oct 2016, 22:34

Localisation: Euh ... Devant mon ordi et sur le forum ; )

Message 26 Mar 2017, 21:02

Re: Code LyokoXana VS Code revenge (2.0)

William

Yumi et moi étions dans l’herbe, à parler de tout et de rien, j’étais heureux, et loin de tous les soucis que je pouvais avoir et maintenant, je suis obligé de courir derrière Yumi, vers le labo, pour désactiver une **@@&+$$£¤$@**ù% de tour ! Et, le comble c'est qu'elle ne m'a parlé de rien concernant le retour de Xana ! Ne prévenons pas cet idiot de Willy, si Yumi lui ordonne d'aller dans les bras de la méduse, il le ferait de toute façon ! Il le saura lorqu'on aura besoin de lui !

Nous refaisons le chemin vers le labo, puis y arrivons. Je descends en salle des scanners, pour me rendre sur Lyôko, là où Aelita m’attend.

Yumi entame la procédure de virtualisation et la douleur qui aurait pu être familière, si je n’avais pas été si tête brûlée ; m’envahit.

J’atterris dans le territoire de la banquise, et attends les instructions de Yumi, qui ne tardent pas.

« -Pars vers l’ouest. Sa voix est légèrement déformée

- Bien. Et sur Terre ? je lui demande par pure courtoisie

- Je n’arrive pas à contacter Odd et Jérémie, mais d’après Ulrich, Freyja et les installations électriques ne leur font pas de cadeaux.

- Fré-quoi ? Je demande abasourdi. Encore des cachotteries !

- Oui, c’est une de leurs camarades. Ce n’est pas la première fois qu’elle est xanatifiée, et d’après Ulrich, elle est plus coriace que tous les spectres qu’il a croisés

A ces mots, je sens la colère enfler en moi, et je serre les poings, d'instinct, mais je le desserre immédiatement. Je continue avec une voix que j'espère neutre.
- A ce point ?

- Oui. D’après ce que j’ai compris, elle a conservé ces capacités et sa lucidité, puisqu’elle a fait sortir sa meilleure amie avant l’attaque.

Je croyais que si on devait avoir affaire à un cas comme ça, je serai le premier concerné, sachant que j'ai été sous le contrôle de Xana longtemps. Cela me conforte dans mon choix de ne pas leur parler des sensations, presques des souvenirs, et des cauchemards, que je fais au sujet de Xana. Ils me prendraient pour un fou si je leur disais être sur que Xana est une femme, magnifique et qui peut pleurer. Et qui est étrangement plutôt sympa, quand on la connaît.

- Je ferais mieux d’aider Aelita.

- Oui, vas-y. Et sois prudent, je t'en prie »
Je commence à courir avant de me souvenir de mon pouvoir. Comment l’utiliser ?

« Euh… Supersmoke ! »

A peine ces mots sortis de ma bouche, je me transforme en fumée, mais j’ai du mal à m’orienter. Je me cogne contre un gros glaçon et retrouve ma forme, assis. Je lève les yeux vers le ciel et vois Aelita en l’air, un champ de force dans sa main gauche.

« - Aelita ? C’est moi !

- Je sais, ton Supersmoke me stresse. me répond elle avec une sourrire, en se posant à terre, puis en rentant ses ailes.

- Bon. Comment allons-nous nous débarrasser de ça ? lui demandais-je en désignant les alentours de la tour, où se trouvaient trois crabes et deux cubes dont j’ai oublié le nom.

- Je sais pas trop. Et si tu allais attirer leur attention ? Je pourrais passer ensuite non ?

- Oui, mais c’est risqué. Je ne suis plus aussi fort qu’avant.

- T'inquètes, tu l'es, j'en suis sûre. Tu étais super coriace et puis, qui n’essaie rien n’a rien !

- Oui, tu as raison, je suppose. Soupirais-je, mais touché par le compliment. Cette fille a le don de me calmer, on dirait ! »

Je fis apparaître mon épée, dont je suis super fier et cours vers le premier crabe que je vois. Je prends mon élan pour sauter, mais le crabe se déplace, ce qui fait que je tombe au sol, et mon épée se fiche dans le sol virtuel. Je l’en retire pour foncer vers le crabe, en évitant une salve de tirs. Je reprends mon élan puis cette fois, et plant mon épée dans le crabe qui implose. Devant moi, Aelita vient de détruire les deux cubes, puis vole en direction de la tour, lorsqu’un crabe charge son canon pour la viser. Je cours pour m’interposer entre eux et prends le tir en pleine poitrine . Je roule au sol et me relève, tant bien que mal. Aie, c’est pas très agréable comme sensation ! Je lève mon arme pour l’abattre sur le crabe, puis passe en Supersmoke pour éviter un tir de la dernière bestiole. Je m’avance ensuite sous ce dernier pour le transpercer de mon épée, mais une voix metallique retentit dans ma tête. je ne saisis pas tout, mais le machin, grosso merdo, me salue ? De la part de sa créatrice en plus ! Putain, je pense, en finnissant mon geste, et alors qu'il charge à nouveau son canon, je l'achève.

Aelita est déjà entrée dans la tour donc je m’assieds en attendant qu’elle en sorte, surtout pour réfléchir, à mes rêves, visions et ce qui vient de se passer. Sans oublier leur trahison. Qui l'a orcherstrée ? Depuis que nous sommes sur lyôko, Yumi ne s’est pas manifestée ! Je commence à prier pour que Xana ne l’ait pas attaquée, même si je reste méfiant, au vu de leur comportement.

Aelita sort enfin de la tour, et elle s’avance vers moi.

« Prêt pour le retour vers le passé ? » Ses mots se perdent dans l’aveuglante lumière blanche qui s’approche, l’engloutit avant de m’engloutir. Mission accomplie!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dortoir des garçons, aile ouest, 2éme étage, chambre de William Dunbar

Je me retrouve dans mon lit, et là j’ai vraiment du mal à dormir. Je viens d’apprendre que « mes amis » ont rallumé le supercalculateur sans m’en avoir parlé et m’ont replongé dedans comme ça.

Je ne comprends pas comment Yumi a pu cautionner cela ! c’est…. C’est… juste pas possible, qu’ils ne peuvent pas apprendre de leurs erreurs. C’est pas la première fois qu’ils m’embarquent sans prévenir de tous les dangers et il y a les conséquences qu’on connaît.

« - Aaaah ! » C’est un cri étouffé d’une voix féminine. « - Me faites pas de mal, je vous en prie !»

J’enfile un pantalon par-dessus mon boxer et sors. Je mets un orteil hors de la chambre et j’y retourne pour enfiller un pull. Je vois une forme blonde avec une raquette de badminton ? ou de tennis, je sais plus. Et un sac. Une droguée du sport ! Il est dans les 1, 2 heures du mat et elle revient d’un entraînement ? je pense en souriant.
Soit. Je ne vois rien autour d’elle, donc je m’approche.

« - Non ! Elle se recule. Non, je risque de te blesser !

- Mais, je veux juste t’aider, je proteste. Elle a du maquillage qui coule sur ses joues, mais pas trop.

- Non, vraiment, il ne faudrait pas, vraiment. Je, je …

Elle fait un mouvement brusque, comme pour me pousser, et je suis repoussé. Je me rapproche d’elle, mais elle recommence, et je retourne en arrière.

- Y a un truc pas net avec ma tête, tu vois, elle se lamente. Je viens de faire de la télékinésie, sur toi, et je me suis réveillée avec ça, prête à blesser Aelita.
Elle me montre un katana, qui j’en suis sûr est la réplique exacte de celui d’Ulrich.

- Maintenant, elle continue, une lueur de défi dans les yeux, je ne me sens pas seule dans mon corps. Y a une chose. Elle veut que je fasse des trucs pour elle. Comme tuer toute la bande à Jérémie. Tous ceux qui gravitent autour, mais surtout pas toi. Je ne sais pas pourquoi, mais cette chose ne te veut pas de mal. Mais, elle se lève, et je remarque qu’elle a un trou dans chaque main, mais ne s’en préoccupe pas. Elle me regarde dans les yeux puis part dans un rire sans joie.
Ils disaient tous que je finirais par devenir folle, je n’ai pas cru. Elle continue. Mais, ne t’inquiète pas, je ne vais pas te déranger plus que cela. Je… je sais pas ce que je ferai, mais je ne vous dérangerai pas.

Plus aucun doute, c’est effectivement Xana. Je sens une colère intense me gagner, rien qu’en regardant ce que Xana fait d’une fille qui n’a rien demandé. Je la reconnais maintenant, je l’ai vue plusieurs fois en train de faire soit un sport de raquette avec une amie à elle, soit un sport de combat. Je l’ai aussi vue se disputer avec Sissi, et aussi discuter avec Mme hertz et d’autres profs, parfois en anglais ou allemand, je crois. Je l'ai même vue parler Italien et une langue qui me paraît nordique. C’est, d'apèrs ce que j'en sais, le genre de fille qui se démarque des autres et est une battante. Et là, devant moi, se trouve une loque, une fille effrayée par elle-même, qui se croit folle. Le responsable ? Xana. Ou « mes amis », c’est selon le point de vue.

Je m’avance près d’elle, mais elle recule encore.

« - Ecoute. Je ne te ferai aucun mal.

- Je le sais, elle me répond l’air très sûre d’elle. Je sais que toi, tu ne blesseras pas. Mais moi, je crains de le faire. Ou de le faire indirectement.

Tiens, si Xana est en activité, pourquoi personne me m’appelle ?

- Parce que ton « Xana » n’est pas détectable présentement. Elle me répond tranquillement. C’est la principale raison.


- Attends, tu lis dans les pensées ?


- On dirait que oui. Cela veut dire que j’ai toute ma tête, non ? Elle se rapproche légèrement de moi. Je vois une lueur de soulagement, puis une de colère. Enfin, la consternation. Et ce truc dans ma tête, toi aussi tu l’as eu non ? Je la regarde estomaqué. Laisse, elle continue, je le sais. Elle réfléchit un instant. Aide-moi, aide-moi avant que je ne perde totalement le contrôle !

- Mais, je…je. balbutie, sans plus rien comprendre

- Tu ne veux pas m’aider, c’est ça ?

- Non. Mais je ne sais pas comment fai… Hey, ça va ?

La jeune fille se met contre le mur et se laisse glisser. Pas de réponse. Elle cache un de ses yeux et me regarde.

- Je t’en prie, dégage ! Elle répète.

- Non, je ne peux pas te laisser comme ça ! Je m’avance près d’elle, mais elle recule. Je réussis à lui prendre la main, et j’ai l’impression d’être de retour sur Lyôko, aux moments où je commandais tout. Calme-toi !

Ses yeux montrent toujours qu’elle a peur, mais elle se calme instantanément. Je lâche sa main, et admire la tâche de sang qu’elle y a laissée. Je lève le regard vers elle qui a porté sa main blessée à sa bouche et suce le sang qui a coulé sur ses doigts, d’un air absent, presqu’effrayé. On dirait un vampire.

Je m’approche encore d’elle, mais elle ne bouge plus. Je m’approche d’elle et m’agenouille près d’elle. Elle regarde toujours au loin, et des larmes coulent sur son visage. Je regarde son visage de plus près, et y vois de la peur, et aussi que ses lèvres virent au bleu. En même temps, elle ne porte qu’une brassière noire et un short de la même couleur, très court. J’enlève mon pull et le lui mets sur ses épaules, mais elle ne reporte pas son attention sur moi.
J’entreprends ensuite de stopper l’hémorragie, comme madame Yolande me l’a montré.

Elle me regarde, le regard vide, puis touche ma main.
~~~~~~~~~~~
J’entends des pas devant ma porte, et décides d’aller voir. J’enfile un pull pardessus mon boxer pour pas chopper la crève, et sors. Je vois une traînée de sang, puis au bout une fille blonde. Je cours vers elle.

- Hey, miss, ça va ? Je lui demande en cherchant des yeux la cause des tâches de sang au sol.
Bingo, c’est ça main, qui est trouée. Je regarde son visage. Les traits de son visage sont quasi-neutres, enfin, je vois que c’est forcé. On dirait presque qu’elle n’a pas de sentiments, impression renforcée par le blanc de son visage et des cheveux en bataille qui encadrent son visage, et de sa… nuisette ? Elle porte une nuisette blanche, en dentelle, avec des bas en laine, je crois, vraiment hauts. Putain, ce qu’elle est sexy ! On dirait un ange des glaces, tellement elle dégage une impression de pureté et de gentillesse. Seulo bémol, les gouttes de sang qui parsèment sa tenue. Son vêtement est vraiment court pour la saison, et avec de manches comme des spaghettis, en plus il ne couvre pas vraiment ses épaules. Elle s’approche de moi, et je me retrouve sur Lyôko. Dans le corridor menant à la chambre de Xana.
Tu sais, me chuchote elle, elle t’aime et ne te feras pas de mal. Aide-moi. Protège Sammy, je m’occupe du reste.

Je me réveille en sursaut, haletant. Putain, c’était quoi ça ? Je me demande en passant ma main sur mon visage à plusieurs reprises. Je regarde mon téléphone, il est 4heures. Autant ne pas se rendormir, je me lève donc et allume la lumière à tâtons et attrapes mon casque, et mon cahier d’Svt.
A 13heures, à la fin des cours.
Je marche en traînant des pieds vers le gymnase, monsieur Delmas aurait des choses importantes à nous dire, et d’après lui, cela pourrait prendre un peu de temps. Autant choisir une bonne place assise !
Lorsque je rentre dans la salle, une voix, arrive à mes oreilles.. Je parcours la salle du regard et vois deux filles, l’une rousse et l’autre blonde. L’une chante et a une voix absolument magnifique. Bien que je ne comprenne pas les paroles, j’ai l’impression que je suis en sécurité, que la chanteuse me protègera de tout. Je m’attarde pour l’entendre chanter. Je me laisse porter par la voix. Le moment de féerie se brise lorsque d’autres personnes arrivent et que la chanson finit.
Je me déniche une place, et attends le CPE, qui ne tarde pas.
- Chers élèves, j’ai plusieurs annonces à vous faire. La première est que les subdigitals cherchent comme l’an dernier, de nouveaux talents dans les catégories suivantes : chant, danse, chorégraphie et un joueur d’instruments. Les auditions se feront en 3 temps. Vous vous inscrirez ici, puis, les professeurs d’arts et Aelita Stones vont retenir 10 personnes de chaque catégorie, que l’on mettra en groupes. Le reste leur sera expliqué. Tout le monde devra y participer, on découvrira plus de talents dans ce cas.
Ensuite, je vous annonce la création de clubs, obligatoires, sauf pour ceux en terminale qui ont du mal avec leurs notes. Vous pourrez prendre 5 clubs au maximum.
Troisièmement, un voyage linguistique vers l’Angleterre, ou l’Allemagne, pour ceux qui passent l’Abi bac sera organisé en fin d’année, vers noël.
Dernièrement, plusieurs personnes se sont plaintes de tapage nocturne et de vol d’effets leur appartenant. Ceux qui en savent quelque chose sont priés de se présenter à mon bureau.


_____________________________________________________________________
La chanson que William entend est celle-ci https://www.youtube.com/watch?v=E6cr140pc60 . Il s'agit de departures d'Egoist, chantée dans Guilty Crown, par Inori. Je sais, il y a un anachronisme, mais c'est cette chanson qui correspond le mieux. Voici la traduction : http://www.animelyrics.com/anime/guiltycrown/departureainouta.htm
Je suis passée par là puis par ici, je repasserai tout de suite ; )
Ma fan fiction http://forum.codelyoko.net/viewtopic.php?f=18&t=8299

Retourner vers Le top du top en matière d'action

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com