Une légende virtuelle: les Lyokofans 2.0

Pour goûter au plaisir d'écrire à plusieurs, c'est par là !

Comment trouvez-vous cette histoire?

Vous pouvez sélectionner 1 option

 
 
Voir les résultats

Tueur de Blocks

Messages: 447

Inscription: 23 Aoû 2008, 08:18

Message 17 Fév 2009, 17:51

Une légende virtuelle: les Lyokofans 2.0

Que se passe-t-il lorsque sept lyokophiles passent de l'autre côté du miroir? Que se passe-t-il lorsqu'ils rentrent dans leurs série animée préférée? Vous le saurez en lisant : Une légende virtuelle: les lyokofans 2.0.

Retrouvez les septs samouraïs de la plume dans le corps des lyokoguerriers en excursion dans l'étrange Passage, un endroit où tout est possible, surtout le pire.....





Une légende virtuelle: Les Lyokofans 2.0



Chapitre I

Sous la Plume de Julien-Dupont


voila mon nouveau petit délire, une suite au Lyokofans premier du noms

------------et la tous le monde se sauve en criant------------------

revenez c'est spécial je vous dit....si si.... c'est vrai

la preuve cette histoire n'as que 5 chapitres et je n'en connais pas le contenu...


Comment c'est possible? vous verrez ça ou pas.....



Julien Dupont était tranquillement chez lui devant son ordinateur il discutait de chose et d'autre avec sa petite amie Maeva.
Faut dire que depuis la fanfics "Xana fait sa pub" ils sont devenu plus que des copains et puis c'est tous,bien qu'ils préfèrent ne pas en parler.
Ils essaient bien de la cacher au reste du monde, mais sans grand succès, de plus il sont souvent sur le forum de Yumi 2004 la proies de quelques moquerie a se sujet enfin bref ils discutent de chose est d'autres.
Se début de soirée s'annonçait des plus monotone pour se changer les idées Julien avait proposé a Maeva de sortir faire un tour dans la rubrique fics collectives, ce que la belle jeune fille ne refusa pas, sa lui donnerai l'occasion de descendre quelques petits auteurs de bas étage qui se sont un jour égaré sur ce forum.
Mais pour l'heure le temps était a la discutions et non la dissection

Julien : ...et après si tu veux ont ira se faire un ciné.
Maeva : tu veux allé voir quoi comme film ?
Julien : il y les pétales de l'amour numéro 2
Maeva : non merci c'est un peu trop intellectuel pour moi...
Julien : bon alors si tu veux il y a la mélodie du bonheur version Stanislasienne sous titré en Porto-slovaque.
Maeva : sa parle de quoi ?
Julien : je sais pas ça parle Stanilasien, mais je sais que dedans joue cet acteur folâtre bellâtre sur lequel toute les petites mamie de 90 ans crack
Maeva : qui ça ? Mitch Bucanon
Julien : Non !! Ervig von truc bidules empereur a deux balles...
Maeva : ah oui je vois de qui tu parle ,c'est bien lui qui a commencer sa carrière dans les bordel homosexuel de Singapour.
Julien : ça c'était juste avant sont opération pour changer de coupe de cheveux.
Maeva : je serais pas dire vu que j'ai pas lut le magazine "femme superficielle" de ce mois.
Julien : sont nouveau look et raté il lui on implanté des poils de yéti, je te cache pas que sa carrière en a pris un coup.
Maeva : ah le showbiz c'est plus impitoyable que les champs de bataille.
Julien : sinon il y'a Code Ryoko le film..
Maeva : sans façons j'ai déja donne.
Julien : tu est sur.
Maeva : certaine.

Décidément le choix de son petit ami en matière de film laissait toujours autant a désire déjà que la dernière fois avec "la clef du temps" ils étaient tombé sur un film avant gardiste-post-neo-classique.

Maeva : se me dis rein, par contre si tu veux il y a "Evicérator 3 - l' autopsie finale"
Julien : je vois que tu as toujours tons goût immodéré pour les oeuvres pleine de subtilité.
on se refait pas objecta maeva en haussant les épaules
Julien : si tu veux pas te faire un ciné tu propose quoi
Maeva : il y'a beaucoup de chose a faire le soir.
Julien : tu pense a quoi ?
Maeva : je peut te proposer les plaisirs de Sissi.
Julien : c'est quoi un film ?
Maeva : Mieux que ça....
Julien : explique..
Maeva : tu sais... toi et moi sur le canapé ...une petite musique l'ambiance...deux ou trois verre de vodka et quelques accessoires de torture Sado-masochiste.
Julien : tous un programme quoi.
Maeva : attend jarrive

en l'espace d'une ligne de texte Maeva venait de rejoindre son amant,
elle pris alors le jeune homme par le col de son blouson et a l'aide d'une prise de Sudoku elle l'envoya sur le sofa, celui eut a peine le temps se retourner que Maeva c'était déjà assis sur son bas ventre les mains posé sur ses épaules lui plaquant fermement le dos contre le cuir moelleux du sofa avec un regard qui en disait long sur ces intentions, elle déboutonna la chemise de son homme et fit lentement et de façons très sensuel glisser ces mains sur le corp de celui ci et d'un geste plus brusque elle lui...............................................................................
......................................................................................................................................................................................................CENSURE...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE ...... CENSURE

Lyokofans : mais attend il nous fais quoi la l'auteur ?....

Christian : de la censure tu sais pas lire ou quoi.
Lyokofans : si mais pourquoi c'est censuré ?
Christian : a cause du faite que sa devenais un peu trop "chaud" comme texte
Lyokofans : oui mais ça devenait intéressant la.
Christian : je regrette je peut raconter se qui se passe...
Lyokofans : quoi !! c'est les modos qui t'on obliger a censuré ?
Christian : pas du tous... moi Les modos ils me mangent dans le creux de la mains,c'est juste que se genre d'histoire sa peut déranger sur un forum pour enfant.
Lyokofans : et sa te pose un problème éthique que de enfant puissent lire ça
Christian : en quelque sorte oui .
Lyokofans : ouais mais nous sa ne nous dérange pas ce genre de texte...
Christian : oui mais vous vous éte des Lyokofans c'est normal que vous soyez tordu du neurone.

Lyokofans : alors qu'est ce qui t'empeche vraiment de le faire.
Christian : en vérité c'est parce que Fleur d'Equinoxe et Darinas sont très puritains je pouvais pas parler de ça de façons très ouverte sans choquer ces enfants de coeur.
Lyokofans : un petit peu sa les aurais pas tuer.
Christian : sûrement mais c'est eux qui m'aurait tuer par la suite.
Lyokofans : de toutes façons vu qu'a la fin de ce chapitre c'est qui va arriver pourquoi tu t'en priverais.
Christian : c'est bien vrai... perdu pour perdu autant y aller , allez zou.. je reprend la ou j'ai coupé....
--
..........elle déboutonna la chemise de son homme et fit lentement et de façons très sensuel glisser ces mains sur le corp de celui ci et d'un geste plus brusque elle lui.....quand soudain

-------------------------------Maggy vient de se connecter sur MSL-------------------------------

Maggy : alors le amoureux on s'offre un petit tête a tête est ont pense pas a prévenir les copines.
Maeva : bon sang Maggy mais qu'est ce que tu fous la ?
Maggy : bah c'est le forum de Yumi 2004 ici, donc je consulte.
Maeva : mais ici c'est une fanfics privée tu as fait comment pour y rentrer ?
Maggy : facile j'étais au CDI entrain de revisser quand je ne suis dit que je pourrais faire un petit tour sur le forum pour voir ce qui si passe.
Julien : tu était au CDI a 20h du soir toi ?
Maggy : en faite j'ai pas mal d'heures de colle a rattraper et je prenais de l'avance.
Maeva : on les reconnais bien les élèves studieuse.
Maggy : maintenant je suis la et je vais vous tenir une peu compagnie
Maeva : non mais Maggy tu tombe mal ont est très occupé.
Maggy : vous déranger pas pour moi, faite comme si j'étais pas la
Julien : sa va être dur de t' ignorer
Maeva : surtout que se qui va suivre et réservé a un public majeur et consentant.
Maggy : c'est justement ce qui m' intéresse

Mais maggelita123456789 (Maggy pour les intimes) adorait les histoires d'amour un peu corsée et la sanglante relation de Maeva et Julien avait tous pour lui plaire ,ce n'était qu'une suite de coup de poing dans les dents,de lattage a la batte de base-ball dans les tibias et de pique a glace a un endroit donc seul les hommes peuvent souffrir, dans leur échanges nocturne le pauvre Julien moreflait sa race avec sa petite amie.

Julien : il se fait tard tu devrais rentre chez toi.
Maggy : j'ai rien a y faire donc je reste la.
Maeva : tu as école demain il me semble non .
Maggy : tu parle six heures de math et 2 heures de SVT.sa me branche pas vraiment.
Maeva : et si je me trompe pas tu as des examens a passer.
Maggy : si pourquoi ?
Maeva : alors sa te dirais pas d'aller te sniffer un rail de paracétamol histoire de les louper.
Maggy : je voudrais bien mais j'ai que du doliprane allégé, je peux juste me shooter le foie avec.
Maeva : tu as donc décidé de te taper l'incruste.
Julien : on a as jamais t'as dis que tu était lourde comme fille.
Maggy : je te permet pas de dire ça je ne pèse 64 kilos et je ne suis pas grosse juste un peu enveloppé.
Julien : c'est pas se qui a de plus lourd chez toi

Visiblement vexé Maggy sortit une ritournelle donc elle avait le secret elle sortis de sa poche son coup de poing américain favori et fois de Toulousaine elle allait mettre a l'autre chauve une raclé donc il allait se souvenir quand soudain....

-------------------------------Darinas vient de se connecter sur MSL-------------------------------


Darinas : salut Julien, salut maeva ,salut Maggy, alors sa farte ?
Maeva : regardez qui voila le sieur Darinas en personne
Julien : mais qu'est ce que tu fous la toi ?
Darinas : j'ai vu de la lumière alors je suis venu.
Julien : la c'est un exploit
Maggy : tu tombe devais mettre une rouste a l'autre empafé de Julien
Darinas : j'ai vu qu'il avait du monde sur MSL alors je me suis dit
"Darinas mon vieux tu sais pas servir de MSN mais comme dans cette fanfics c'est Julien Dupont qui tiens les reines se a devrait pas poser de problème et me voila.
Julien : la c'est imparable comme arguments.

la seule présence de Maggy avait suffit a couper l'envie de continuer pour les eux amants mais voila que en plus le très chaste et pieu Darinas avait ramener sa soutane dans cette fics.

Darinas : serais je mal tomber ?
Maggy : un peu oui, tu vois Maeva et Julien voulait fricoter ensemble
Darinas : quoi sans être marier !!!
Julien : ben oui comme tous le monde.
Darinas : mais vous devriez avoir honte.
maeva : pas du tous c'est naturel.
Darinas : sa me répugne de penser a ça.
Julien : je t'en pis mon pote fait pas ton puritain.
Darinas : on ne devrais t'offrir a l'être aimer qu'apres un mariage qui soit en accord avec les préceptes de notre seigneur, c'est comme ça que je conçois la chose.
maeva : et ben je sais pas comment tu compte faire pour avoir des enfants des plus tard.
Maggy : en tous cas mon petit Julien ta copine sa va pas lui poser de probleme a elle.
Julien : c'est quoi cette allusion ?
Maggy : avant que jarrive maeva semblais avoir a la situation bien en mains.
Julien : Maggy encore un sous-entendu lubrique de ce genre et je te fou dans le vide ordure.
Maggy : pas chiche !!
Julien : chiche

Maggy pris alors son marteau , Julien sortis son parapluie et maeva se saisit de sa batte de base-ball au milieux de tous ça Darinas voulu calmer le jeu .

Darinas : je vous en pris mes amis la violence ne résout rien.
Maggy : ouais mais sa défoule
Darinas : les hommes devrait s'aimer au lieu de se faire la guerre le vrai pouvoir et de créer pas de détruire.....
Oh toi le catho la ferme.lui dit alors maeva exaspéré par la passivité du jeune homme.
Darinas : sa te vas bien de dire la Maso..
Maeva : tu sais ce quelle te dis la Maso.
Darinas : non mais je vais le savoir, allez amène toi grosse vache.
Maggy : quoi !!!
Darinas : désolé je parlais pas de toi Maggy mais de cette truie de Maeva.
Maeva : moi une truie attend pauvre tache je vais te.....

Darinas et Maeva allait sûrement en venir au mains alors que Maggy vouait en découdre sévère avec Julien c'est alors qu'un fracas assourdissant se fit entendre en dehors un lourd véhicule blindé a quatre roue motrice venait de se garer dans la pelouse écrasant au passage les bicyclettes de Julien et celle de ses cousines (ondine,flora et aurore.)
plusieurs capsule de gaz lacrymogène firent tiré depuis le blindé dans les pièces de la maison
Paré de ces vêtements de cérémonie arborant un majestueux hypogriphe le torse bombé et la chevelure coupé au carré le très martial général Xana fit sont entré en fanfare.

---------------------Général Xana annexe le territoire de MSL------------------------------

préférant passer par la fenêtre a la manière des commandos stanis général Xana (Gx est sont nom de code) effectua quelques roulades de coté avant de se cacher derrière le canapé, de la il dégomma le mobilier d'une rafale de tir de son HK 47 et fit sauter le coucou suisse a la grenade avant de brandir arme au poing un ultimatum.
Gx : rendez vous vous éte cernés
Mais les personnes présente dans la pièce ne réagir pas a cette injonctions sauf Julien qui venait de voir sont appartement saccagée par un fou furieux déguisé en sapin de noël (sa brille jolie les médailles)

PUTAIN général tu peux pas te servir d'une porte comme tous le monde.lui hurla Julien a cette instant.

Devant l' incrédulité général Gx abaissa son arme et désarma la mine qu'il avait placer sous le fauteuil.

Gx : je voulais profiter de l'effet de surprise pour vous surprendre.
Julien : mais surprendre qui ?
Gx : les légions de la mort du colonel klink
Maeva : klink comme le colonel qui commande le stalag 13.
Gx : comment pouvez vous savoir ça c'est une infos top secrète.
Maeva : non c'est surtout une vielle série télé des années 60.
tu as de quoi payer au moins il va te falloir réparer le dégâts lui demanda Julien .
Gx : je te payerai avec l'argent du tribut que chaque pays conquis me reverse en guide de dette de guerre.
Maggy : ceci sont entre était réussi.
Julien : mais un porte c'est pas compliqué s'en servir tu tourne la poignée et voila.
Maeva : oui mais on parle de général xana la un gars qui peut pas faire comme tous le monde.
Julien : mais regardez moi ce chantier il a complètement bousiller la pelouse.
Gx : un blindé de 25 tonnes sa fait pas dans la dentelles.
Maeva : si tu lui avais mis des pantoufles a ton char sa serait passer.
Julien : et pourquoi tu est la toi , tu as aussi vu de la lumière.
Gx : non je venais juste me ravitailler en eau et en nourriture.

En prévision de ces futur conquête général xana avait fait un halte chez Julien afin de faire le plein de fourniture alimentaire.

Julien : je te donne un bon conseil général ,ne approche du frigo c'est très risqué en se moment
Gx : quoi c'est un terrain miner.
Julien : non c'est juste que Maggy a aussi des vus sur le frigo et quelle risque de pas apprécier que tu lui souffle sous le nez le cassoulet aux tripes de porc.
Gx : quand je veux je prend et rien ne peut m'en empêcher.
Maggy : je prévient il te faudra me passer sur le Corp
Gx : quand tu veux sale résistante.

A se moment général Xana sert sont couteau de Rambo spécial carotide (édition collector) le frigo était a conquérir et une seule personne lui faisait obstacle, sa n'était pas encore partis en confiture que soudain ....

Du fin fond de l'univers au cimes les plus enneigé du monde par delà la conscience caché des être éternels ,Fleur d Équinoxe descend parmi vous, elle emprunte les escalier céleste pavé d'or est de lumière chemin sacrée vers le firmament, vêtu de son voile d'étoiles elle se déplace avec grâce , dessinant derrière son sillage une nuée de petite étincelle éphémère.

------------Fleur D' équinoxe se Reconnecte a la réalité (est au passage sur MSL)--------------

Darinas : a tiens c'est fleur d' équinoxe
Julien : on aurait pas deviner avec tous le tralala feu d'artifice qui l' accompagne.
Gx : moi j'aime bien ça a un petit coté 14 juillet ...les char en moins....
Maeva : au moins elle très stylé sont entré.
Maggy : tu parle il y a du favoritisme de la part de l'auteur.
Gx : tu serait pas un peu jalouse Maggy
Maggy : moi !! jalouse de cette perruche habiller comme une carpette.
Gx : elle est jalouse..
Darinas : mais elle a raison il y a du favoritisme.
Julien : et pourquoi vous me regarder comme ça ? je suis un victime moi c'est Christian qui écrit cette histoire pas moi.
Maeva : c'est facile comme excuse.

""" Fleur prend la parole """

" Que mon plus beau salut vous apporte grâce et volupté sur votre être."

tous : ..........................................................................................................................................

Maggy : euh ... il y'a quelqu'un qui a un dico ?
Julien : elle nous a dit bonjour ou elle nous insulté ?
Darinas : je pense que....
Gx : c'est peut être une déclaration de guerre.
Maeva : que voulez vous que je vous dise, c'est du fleur d Équinoxe pour la comprendre il faut au minimums avoir lut les rouleaux de la bibliothèque d'Alexandrie ,le talmud ,les chroniques de riddick et le petit guide illustré du langage incompréhensible.

""" Fleur prend la parole """

" la pensée transcende la matière alors que les paroles ne font que rebondir dessus "

Maggy : je crois qu'elle nous parle de sport la
Julien : tu est sur !
Maggy : il me semble.
Darinas : c'est sûrement du tennis.
Gx : vous ete tous a coté de la plaque c'est de la lutte gréco-romaine

""" Fleur prend la parole """

" quand les réponses sont si prés de nous alors pourquoi les hommes vont il chercher si loin les questions""

Darinas : je comprend pas
Julien : simplifier vous la tache hocher tous la tête et dite seulement oui.

tous le groupe s'adressa un grand sourire a fleur équinoxe qui porté par l'extase se lança alors dans une danse de la joie ou de petit anges virevoltant lançait sur son passage des pétales d aurore.

Julien : pendant quelle fait sa danse du singe sa vous dirais pas de tous rentrer chez vous pour que maeva et moi on puis enfin.....

...faire l'amour comme des castors le coupa aussitot Maggy
Darinas : commettre le pêche charnel.
Gx : grossir les troupes des futur jeunesses stanis.

Juste resté en tête a tête leur supplia Julien.
Maeva : et dire que moi et Julien on voulais passer un soirée tranquille c'est râpé.

""" Fleur prend la parole """

"" nous comprenons vos attente après tous la plus jolie des fleurs est celle que l'on va cueillir a l'aube de sa jeunesse ""

Maggy : gné!! elle dit quoi elle ?
Gx : c'est un code?
Darinas : moi je suis pas sur de vouloir comprendre...
Julien : moi j'ai compris
Maeva : vraiment !!!
Julien : euh non je disais ça juste pour me vanter


la discutions aurait pus duré des heures si.........

---------------------------Tipy arrive pour remettre de l'ordre sur MSL ---------------------------

Julien : bordel mais c'est une vrai invasion ici.
Gx : sa en a tous l'air et croyez moi sa me connais.
Darinas : allelua le messie vient d'arriver
maeva : taisez vous tipy va parler.



Tipy : c'est quoi ce cirque la, je m' absente 5 minutes pour une partie de pêche au flamand rose et quand je reviens je trouve le forum dans un de ces états.

Julien : et bien voila au début moi et maeva
Tipy : n'en dis pas plus je sais de qui c'est la faute, bouger pas je vais de ce pas dire deux mots au responsable de ce bazar.


la porte s'ouvrit dans un grand fracas tipy venait de pénétrer dans la chambre de Christian, alors que celui était entrain d'écrire les textes de cette histoire de dingue.

Tipy : tu as vu le bordel que tu a mis dans cette histoire.
Christian : mais quoi euh
Tipy : ta fics c'est quoi ce truc ?
Christian : personne ne me dit rein alors je continue
Tipy : c'est de ma faute je me suis relâcher ces derniers temps et voila le résultat.
Christian : ne soit pas si dure envers toi.
Tipy : tu vas te facher avec tous les auteurs
Christian : si il ont de l'humour sa devrais le faire
Tipy : eux de l'humour !!! tu est mal barré entre les dépressifs, les allumés, et les prêtres tu est loin de constituer un bataillons de bout entrain
Christian : vu comme ça
Tipy : tu vas faire quoi pour arranger tous ça ?
Christian : j'ai peut etre une idée pour les dérider.
Tipy : laquelle ?
Christian : une aventure sur lyoko sa devrais tenter tous le monde.
Tipy : comme dans les Lyokofans 1.0
Christian : c'est ça
Tipy : l'idée est séduisante sa leur fera les pieds a tous ces auteurs en herbe, je t'autorise a les embarquer dedans.
Christian : tu veut pas venir avec eux
Tipy : non je me reserve la fin de l'histoire pour tiré quelques oreilles.
Christian : fait comme tu veux.
Tipy : tu le fait dire a ton alter ego.
Christian : c'est partis

--------------------------------------------retour vers la fanfics--------------------------------------------


Julien : bon les amis vu qu'on et tous réunis si on allait se faire une aventure sur code lyoko
c'est comme dans ma fics des Lyokofans a par que celle la c'est la "version auteur" nous pouvons tous aller vivre une aventure sur code lyoko.
Maeva : tu veux mon poing dans ta gueule.
Maggy : non merci.
Gx : négatif.
Darinas : dans tes rêves
Fleur : chimère a l'aspect chaotique ,oh vison d'apocalypse
Julien : tous le monde n'a pas l'air d'accord.
Maeva : ça tu las compris.
Julien : vous avez quoi comme excuse vous autres.
Maeva : notre soirée privé.
Fleur : il faut que je me hâte de retourné dans les sphères céleste si je m'absente trop longtemps l' équilibre qui règne entre le chaos et l'ordre pourrait vaciller et plonger le monde dans les plus effroyables limbes de l'angoisse.
Maggy : et moi je vais au cinéma il y a twilight 14 qui sort cette aprés midi
Darinas : moi non merci il passe dany fantôme sur cartoon network et je dois pas le manquer.
Julien : est toi général Xana tu vas me dire que tu part en manoeuvre.
Gx : non je dois aller brossé les dents de mon chien.

Vu que aucun des auteur présent ne veut intervenir Julien prend alors le fusil a particules que tipy lui a donner pour faire face a se petit imprévu il le pointe et menace tous le monde

Julien alors la réponse....c'est quoi ?

tous : OUI

Julien : j'aime mieux ça .... allez embarqué tous dans la deuschskid
la quoi ? demanda alors Gx
Julien : la deuschskid.
Darinas : c'est quoi cette engin.
Julien : vous avez déjà oublier, c'est le véhicule qui permet daller vers le replikas.
Darinas : sa me dit reins ton histoire.
Julien : voyons la deuschskid c'est comme l'Overbus....
Gx: non j'avoue ne pas savoir de quoi tu parle.
Julien : maeva toi tu sait de quoi je parle.
Maeva : je devais pas être la le jour ou tu en a parler.
Fleur : comment l' ignorant pourrait il être ignorant si il ignore ce qu'est l'ignorance
Maggy : si te plais Julien tu peut pas la déconnecter sinon je vais vraiment avoir besoin de paracétamol.
Gx : c'est quoi la deuschskid.... un tank

Comment était il possible que aucun de ces contact ne comprenne de quoi Julien parlait alors qu'a mainte reprise celui ci en avait fait référence a cet engin dans les blagues belges de Xana.

Julien : mais voyons la deuschskid. j'en parle dans ma fanfics "super agent multi détachant"
Maeva : ........
Darinas : ................
Fleur : ........

Il y avait vraiment un truc qui clochait chez les autres Julien voulu alors en avoir le coeur net.

Julien : bon pour savoir, y a t'il au moins une personne ici qui a lut mes fanfics ?

A cette instant un grand silence se fit dans la salle a l' exception des grillons tous le monde tournaient la tête en sifflotant ou regardaient vers le sol, seul Maggy leva timidement la main.

Julien : a bien merci sa fait super plaisir
Darinas : te vexe pas c'est juste que tes histoires elle sont comment dire .... pour pas être vexant...
...Nul a chier dit Fleur dans une langage très peu fleurie
Maggy : miracle elle parle
Julien : ouais mais la j'aurais préférer qu'elle se taise.

Julien : oh et puis Zut ont va faire un texterisations sa sera plus simple.
Gx : j'ai une condition de redit-on a poser
Julien : dis toujours j'ai plus rie depuis le début de cette histoire.
Gx : question: a t'on le droit d' emmener nos personnages avec nous ?
Darinas : c'est une bonne idée ça
Julien : il en est hors de question
Gx : pourquoi?
Julien :non mais on est pas dans un crossover la
Darinas : techniquement si vu que....
Julien : la ferme ....
Maeva : bien dit ...
Julien : arrêtez de déconner c'est code lyoko ici, pas fantaisia.
Gx : pour sa donnerai du piment a l'aventure
Julien :bin c'est ça aller y allez amenez tous vos personnages t'en qu'on est amener aussi papa maman et le chien, alors c'est non sa sera juste vous et puis c'est tous.
Darinas : personne pas même pas une peluche.
Julien : tu as a toi raison si je vous laisse code lyoko va devenir en un joli pays bleu ou vivent des petits être merveilleux...
Gx : stop je t' arrête la c'est le générique des schtroumphs que tu nous chante la et je m'y connais en bd.

Julien était au bord du suicide collectif il lorgneait dangereusement du coté des cachets personnel de Maggy il savait que quand il allait abandonner les commande de cette fisc, ceux qui le succéderait allait commettre des atrocités ... euh je voulais dire de légère bévue, il lui fallait donc rappeler a ces Zozo les quelques règle d'usage quand on va se promener dans sa propre histoire, bien que sa ne servirait a rein.

Julien : je vous rappel les règles.

- règle numéros une
les lyoko guerriers ne doivent pas savoir qu'il ne sont qu'un dessin animes

- règle numéros deux
interdis de batifoler avec un personnages

(cette règle s'applique surtout pour Maeva, fleur déquinoxes et Julien Dupont.)
non parce que les avec Ulrich Sissi et Aelita dans le coin ont imagine pas se qui peut leur arriver si on vous laisse seul avec eux .

- règle numéro trois
chaque auteur s'engage a respecter le travail des autres en editant UN SEUL CHAPITRE par personnes et selon le tour définit.

Maintenant que les règles furent poser l improbable petite troupe s'en alla dans le monde de Lyoko sous la plume de l'auteur qui s'en tarder lança une texterisations,et dune éloquence rare d'un texte écrit dit alors :
Dernière édition par Fleurdequinoxe le 18 Fév 2009, 16:41, édité 4 fois.
Arma virumque cano, Je chante les armes et les héros, (Virgile, Eneide)

Tueur de Blocks

Messages: 447

Inscription: 23 Aoû 2008, 08:18

Message 17 Fév 2009, 17:55

INTERMEDE


(Après ce brillant départ, la fanfic semblait fortement compromise, en effet tout les co-auteurs voulaient la peau de l'imprudent Julien-Dupont)


Je vais le tuer!!! Oh, on vois bien que tu ne me connais pas aussi bien que tu pourrais le penser.....Mes aïeuls étaient des pirates de l'île du Cap Vert et des rois portugais polygames alors range ta fée bleue au placard je vais chercher l' épée de mon grand père....celle qui a occis les rois maures et transpercé les corsaires anglais. Et si je ne la trouve pas j'irais chercher les flèches de mes ancètres venus du fin fond de l'Amazonie.

Ervig: Bien dit Lady pirate! Que la foudre lui tombe sur la tête! D'ailleurs ça a déjà commencé.

Pétale d'Aurore: Eh bé! Si tu vois des éclairs à 10 heures du matin tu as du commencer la vodka de bonne heure toi...

Ervig: oh juste un petit verre...

Sanirad le marin: La décadence Stanislasienne est en marche...

Pétale d'Aurore: Et ta femme elle est au courant de ces orgies?

Ervig: Que viens faire ma femme là dedans? Je ne l'ai pas abandonnée à la maison pour qu'on vienne m'en parler sur Lyoko!

Pétale d'Aurore & Sanirad le marin: Tu as abandonné ta femme!!!

Ervig: Oui...devant la vaisselle.

Dupire: La vaisselle c'est bon pour les filles.

Maggy: Non mais et puis quoi encore?

Ervig: Vive les surhommes! Nietsche, Shopenhauer, Zarathoustra....

Pétale d'Aurore: Shopenhauer était dépressif et Nietshe était cinglé....Tu m'explique en quoi c'était des surhommes?

Dupire: En tout cas ce n'était pas des femmes...

PAF! (Pétale d'Aurore vient de flanquer une baffe à l'intervenant).

Maggy: Prend ça espèce de philosophe de poubelle! (Ervig s'en est pris une aussi)

Sanirad le Marin: "La philosophie c'est comme la Russie: plein de marécages et souvent envahi par les allemands".

Pétale d'Aurore: Roger Nimiers

Sanirad le marin: Je suis impressionné.

Pétale d'Aurore: C'est un philosophe avec un gran Ph...c'est dire si il est acide!

Maggy: Gné?

Ervig: Je suis Stanislasien!

Sanirad le Marin: Et Hitler était autrichien.

Ervig: Je ne vois vraiment pas le rapport...

Sanirad le marin: Vraiment?

Maggy: Laisse tomber, il est trop saoul pour comprendre...

Ervig: Moi? Saoul? Jamais! Je suis un surhomme je vous signale. Chaque soir Zarathoustra, Nietsche, Dionysos et moi on se retrouve pour vider les réserves de Schnaps du Palais Impérial et danser jusqu'au bout de la nuit avec les belles bacchantes....

Pétale d'Aurore: Ouais....Sauf Nietsche qui est fragile du foie et qui a besoin de ses huit heures de sommeil...

Maggy: Pour un surhomme, il repasse celui-là.

Ervig: Repasser c'est bon pour les bobonnes au foyer!

Pétale d'Aurore: Tu veux une baffe?

Ervig & Dupire: Maman!!!

Sanirad le marin: Très Nietzschéen comme réaction.

Dupire: Nietzschéen, Nietzschéen...t'écris ça comment?

Ervig: Alors là tu me déçoit, c'est vrai c'est un mot qui rapporte 65 points au scrabble!

Sanirad le marin: Yep! Et en plus si on a la case "mot compte triple" c'est le jackpot!

Maggy: Encore une activité très surhumaine le scrabble.

Dupire: J'ai un meilleur plan pour toi Bella....

Maggy: Hé?

Pétale d'Aurore: Espèce de sale pervers..;

Ervig: Perversion, la père-version, la pire des versions, la version du père, l'aversion du père, père Noël, Pernod-elle...

Sanirad le marin: La Ferme...

Ervig: ....célébrité!

Pétale d'Auroe: C'est la pensée lacannienne pré-abrutissante

Maggy: Le bonheur est dans le "-pré".
Arma virumque cano, Je chante les armes et les héros, (Virgile, Eneide)

Tueur de Blocks

Messages: 447

Inscription: 23 Aoû 2008, 08:18

Message 17 Fév 2009, 17:58

Chapitre II

Sous la Plume de Darinas


Bon, à la demande de Julien Dupont, je prend le relais sur Maeva. Avant que l'on ne me massacre, j'avertit : ce qui va se passer bientôt est une idée de Julien Dupont, pas de moi !!!

Chapitre 2

Bref, après un trajet dans la Deutchskid, chacun ayant écrit son testamant au préalable, la bande d'auteurs arriva finalement dans le Park du collège Kadic, où ils s'écrasèrent lamentablement.
Darinas (se relevant) : Mince, Julien, c'était probablement le pire trajet en voiture de ma vie! Tu l'as eu où, ton permit, dans une pochette surprise ?
Julien : Mais non, voyons, les Permis, ça se trouve dans les boites de céréales, tout le monde sait ça ! Il ne manquerait plus qu'il faille passer un examen pour les avoir...
Tout le monde : QUOI ?!!!
Julien : Oh, je blaguais... Je vois pas pourquoi vous seriez les seuls à pouvoirs faire les idiots!
Maggy : Parce que, manifestement, toi, tu l'es par nature, alors tu n'as pas besoin de le faire!
Julien : Quoi ?
Darinas : Euh... On se calme...
Gx : Oui! Vous êtes censés vous battre contre l'ennemi, pas entre vous! Pas de mutinerie!
Maeva : General Xana, on n'est pas en campagne, là...
Gx : Oups! Pardon, l'habitude...
Fleur : En tout cas, on est arrivé, et c'est ce qui comptait réellement...
Julien : C'est pas faux... Mais à présent, faudrait trouver un moyen de s'incruster dans l'histoire... et j'ai là ce qui pourrait nous aider.
Sur ce, Julien sortit une sorte télécommande.
Maggy : Euh... Keseksa, exactement ?
Julien: Un appareil qui va nous permettre de nous placer exactement dans l'histoire.
Maeva : Cool... Et si j'appuie là, ça fait quoi ?
Julien : MAEVA, NON !!
Trop tard : la jeune fille aux cheveux bleus avait appuyé sur le bouton fatidique. Il y eut un flash de lumière, et tous perdirent conscience.


Quelques minutes plus tard, Darinas se réveilla.
- Pff... bougre, que c'est-il passé... J'ai une de ces migraines.
Il se leva, et constata aussitôt qu'il était sur un lit. C'est alors qu'il s'examina, et vit tout de suite que quelque chose n'allait pas.
- Eh ! Je n'étais pas un peu moins musclé, avant ? Et puis d'où sortent ses vêtements ? Ils me rappellent quelque chose...
Il regarda autours de lui, et vit qu'il était dans une chambre du collège. Avec un chien qui ne lui était que trop familier sur le lit...
Ce fut alors qu'il entendit un cri. A sa surprise, Odd jaillit de la salle de bain, l'air paniqué.
Odd : C'est la catastrophe! C'est la catastrophe!
Il se précipita ensuite vers Darinas :
Odd : Toi! Je ne sais pas qui tu es, mais c'est moi, Julien Dupont ! Je suis tombé dans le corps de ce crétin d'Odd!
Darinas le regarda avec des yeux ronds.
Darinas : Julien ? Bonté dîvine, c'est toi ?
Julien/Odd : Oui! Et toi, ne me dit rien... Tu as dis bonté dîvine... Tu es Darinas !
Darinas : Tu ne m'avais pas reconnut ?
Julien : Vas te regarder dans la glace, et tu comprendra...
Darinas ne se le fit pas répéta, et y allat. Lorsqu'il vit son reflet, il n'en crut pas ses yeux : il était devenu Ulrich.
Darinas/Ulrich : AAAAAH !
Julien : Comme tu le dit !
Darinas : Euh... En fait, ça me gêne pas réellement, vu qu'Ulrich est mon personnage préféré... Mais que nous est-il arrivé, au juste ?
Julien : Maeva a pressé un bouton qui nous a fait fusionner chacun avec l'un des personnages de Code Lyoko. Et, à moins de finir l'aventure, il m'est impossible de réverser le processus...
Darinas : De quoi ?!!! Il faut qu'on retrouve les autres !
Julien : Reste à savoir qui a fusionné avec qui...

Quelques heures plus tard, tous deux se trouvaient dans les couloirs, à la recherche des autres. Soudain, Julien se figea, un air rêveur sur le visage.
Darinas : Eh! Qu'est-ce qui t'arrive ?
Julien ne répondit pas, mais il suffit à Darinas de regarder dans la même direction que lui pour comprendre : Aelita était là-bas.
Darinas : Oh! Réveille-toi, et évite de te faire des idées malsaines! De toute façon, je te rappelle que ce n'est probablement pas vraiment Aelita... Enfin, pas complètement! Oui, bon, tu vois ce que je veux dire...
Julien : Je sais, mais...
Darinas : Je vois... Je vais lui parler moi-même, ça vaut mieux... J'espère que ce n'est pas General Xana, qui a fusionné avec elle, sinon, le pauvre...
Julien : Et moi, alors, c'est pas grave ?
Darinas : Tu aurais préféré devenir Aelita qu'Odd ?
Julien : Bah ouais ! Au moins, j'aurait put me mater!
Darinas : Oh, je t'en supplie... Pervers, va!
Là-dessus, Darinas s'approcha d'Aelita.
Darinas : Euh... Aelita ?
La jeune fille se tourna vers lui.
Aelita/???? : Oui, Ulrich ?
Darinas/Ulrich : Ecoute, je sais que tu es quelqu'un qui a fusionné avec le corps d'Aelita...
Aelita/???? : Hein ? Mais comment...
Ulrich/Darinas : Parce que je suis Darinas, et que celui là-bas dans le corps d'Odd, c'est Julien Dupont!
Aelita/???? : Ah, c'est pour ça qu'il me regardait comme ça... Moi, je suis Maggaelita...
Darinas/Ulrich : Ouf!
Aelita/Maggaelita: Quoi ?
Darinas/Ulrich: Non, rien, je craignait juste que General Xana se soit retrouvé dans ce corps-là...
Maggaelita/Aelita (riant) : Moi, ça m'aurait fait rire... Mais bon, ça vaut peut-être mieux...
Ils rejoignirent ensuite Julien.
Julien : Bon. A présent, il nous reste à retrouver les autres, soit Maeva, General Xana et Fleur.
Darinas : Mais il ne reste que Jérémie et Yumi! Cela fait deux corps pour trois
Julien : Exact. Et c'est bien ce qui cloche...
Maggaelita : Euh... Ulr... Pardon... Darinas!
Darinas : Oui, quoi ?
Maggaelita n'eut pas le temps d'en dire plus qu'un éclair noir se précipita sur Darinas, le calant contre un mur. A présent, une japonaise bien connue l'observait en le dévorant des yeux.
Yumi/???? : Salut, Ulrich! Dit-moi, ça te dirait, qu'on aille s'occuper dans un endroit plus intime, toi et moi ?
Là, personne n'eut besoin de demander pour savoir qui était dans le corps...
Darinas/Ulrich : Maeva ?!!! Vade retro, Satanas ! Il y a une règle qui interdit de batifoler avec les personnages!
Maeva, car c'était bien elle, le regarda d'un air surpris, bien qu'elle ait remarqué avec satisfaction que, en dépit de sa réponse violente, le garçon avait rougit.
Maeva/Yumi : Comment il sait que c'est moi ? Et pourquoi il cause comme Darinas ?
Maggaelita/Aelita : Parce que c'est Darinas !
Maeva/Yumi : Hein ?
Julien/Odd : En appuyant sur le bouton, tu nous a chacun fait fusionner avec un personnage. Je suis Julien, Aelita est Maggy, Darinas Ulrich, toi Yumi et les autres on sait pas encore.
Maeva resta immobile quelques secondes. Puis, brusquement, elle s'écarta en hurlant, libérant Darinas (enfin Ulrich, enfin vous voyez, quoi!).
Maeva : AAAAAAH! HORREUR, JE VIENS DE DRAGUER DARINAS !
Darinas : Si tu crois que ça me fait plaisir...
Maeva : Pourtant, ça avait l'air...
Darinas : Hein ?!!! Mais...
Maeva : Fait pas l'idiot! T'as rougit, je t'ai vu!
Maggaelita : Moi aussi!
Darinas : Mais...
Darinas était paniqué. Heureusement, Julien lui vint en aide :
Julien : Il a fusionné avec Ulrich, donc sa personnalité s'est mélangé à la sienne. Hors, si Darinas déteste Maeva, Ulrich a un faible pour Yumi, on le sait tous. Alors forcément, la voir se jeter sur lui pour le draguer ne le laisse pas indifférent...
Darinas : Eh!
Julien : Désolé, mais c'est la vérité...
Maggaelita : Si je suis ta logique, je devrait avoir un faible pour Jérémie ?
Julien : S'il te saute dessus de la même façon, oui, mais il y a quand même, je pense, peu de chance...
Soudain, une autre voix se fit entendre derrière eux :
Sissi/???? : Euh... Les amis ? C'est vous ?
Tous se tournèrent.
Maeva : Sissi aussi ? Qui tu es, toi ?
Sissi/???? : "La pensée transcande la matière alors que les paroles ne font que rebondir dessus."
Tous les autres : FLEUR ?!!!!
Fleur/Sissi : Bravo, vous avez deviné vite...
Darinas : Je n'arrive pas à y croire! Il y en a même une qui a fusionné à Sissi.
Fleur : Logique, en fait. Je m'indentifie parfois à Sissi. Maeva craquait pour Ulrich, donc elle devient Yumi. Et si mes souvenirs sont bons, Ulrich est ton personnage, non ?
Darinas : Oui...
Maeva : C'est bien ma veine! Pour une fois que j'avais un moyen pour me faire Ulrich, il faut que ce soit un puritain de service qui fusionne avec lui!
Darinas : Je ne suis pas puritain, je suis catholique!
Maeva : Tu me cherche ?
Maggaelita : STOP, STOP! Vous êtes déjà tous les deux dangereux quand vous vous battez entre vous sous vos vrais corps, mais là, avec les capacités martiales d'Ulrich et Yumi, vous allez carrément vous tuer!
Julien : Et moi, alors ? Qu'est-ce que je fais dans le corps d'Odd, alors que je déteste ? J'aurait préféré Aelita, ou à la rigueur Jérémie...
Maggaelita : Pourquoi précisement eux ?
Julien : Euh... Pour rien, pour rien...
Soudain, Jérémie arriva et les rejoignit.
Jérémie/???? : Tient, vous aussi ?!!! Mais que c'est-il passé ?
Julien : Ah, General Xana! C'est bon, on est au complet...
Jérémie/???? : Euh... Je ne suis pas General Xana!
Darinas : Hein ?
Jérémie/????? : Non, je suis Typy. Vous allez m'expliquer ce qui se passe ?
Tous se turent. Alors Typy était venu aussi... Mais dans ce cas, où était General Xana ?
Darinas : Bon sang, j'espère qu'il ne lui est rien arrivé de grave...
Julien : Bah! Que veux-tu qu'il lui arrive ?
Maeva : Et puis de toute façon, ce ne sera pas une grosse perte...
Darinas : Attendez, vous ne vous souciez pas de lui ?
Maggaelita : Euh...
Fleur : Eh bien...
Typy : Comment dire...
Maeva : Non.
Julien : Je te rappelle que ce cinglé a dévasté ma maison sous prétexte de la conquérir.
Maggaelita : Et qu'il a voulu me disputer le Frigo!
Darinas : Mais allez, quoi ! D'accord, General Xana est peut-être un mégalo complètement cinglé obsédé par les conquètes militaires, mais il reste notre ami! Enfin... Le mien, en tout cas! Et puis faut essayer de penser un minimum à son prochain! Un peu de solidarité, mince!
Maeva : Alors tu veux bien me laisser profiter de la situation pour me faire Ulrich ?
Darinas : RÊVE ! Essaye seulement encore une fois quelque chose de ce genre, et je te réduit en miette une fois ce problème réglé!
Maeva : Bonjour la catholicité...
Darinas : ET LAISSE MA RELIGION EN DEHORS DE CA !
Maggaelita : Bon, Ok... Là, on est trés mal parti! On fait quoi ?
Typy : Les cours ne reprennent pas avant un bon moment. On pourrait aller à l'usine...
Les autres : Ok, on y va...
Quelques minutes plus tard, tous se trouvaient à l'Usine, et entrèrent dans le monte-charge. Maeva remarqua tout de suite que Darinas se plaçait le plus loin possible d'elle...
Maeva : Pourquoi essayes-tu tellement de te mettre au fond ?
Darinas : A ton avis ?
Maeva : Pfff... T'es parano...
Maggaelita : En temps normal, oui, mais dans ce genre de cas, j'ai comme qui dirait l'impression que dans le cas présent, il a raison de s'inquiéter...
Maeva : Tu dit n'importe quoi! Je sais bien que c'est Darinas et pas Ulrich!
Maggaelita : Mais il est dans le corps d'Ulrich; et comme en raison de sa part Ulrich il a tout de même un faible pour toi malgré lui, ça risque de t'encourager... Heureusement qu'Ulrich est aussi distant que lui...
Finalement, ils arrivèrent dans la salle de commande. Typy se plaça aussitôt aux commandes.
Typy : Tout a l'air normal... Lyoko est là, il n'y a pas de monstres ni de tours activées... Je pense que c'est bon.
Darinas : Bon bah alors qu'est-ce qu'on fait ? On y va ?
Typy : Peut-être pas tout de suite; Mieux vaut attendre une éventuelle attaque...
Les autres : Mouais...
Fleur : Je pourrais y aller quant on se fera virtualiser ?
Typy : Oui, je pense... Après tout, tu n'est pas Sissi... Enfin, pas totalement... Enfin, vous voyez ce que je veux dire...
Maeva : Cette histoire va finir par me rendre cinglée... grogna Maeva.

Finalement, donc, ils regagnèrent Kadic.
Julien : Bon, et maintenant ?
Typy : Maintenant, on ferait mieux de rentrer dans nos chambres respectives si on veut se préparer pour les cours de demain...
Darinas : Attend... Tu veux dire qu'on va devoir suivre leurs cours ?!!
Typy : Oui.
Darinas : [[Help!]]
Typy : De quoi tu t'inquiètes ? Tu es déjà à l'Université dans la réalité, ça ne devrait pas être dur pour toi...
Darinas : Non, bien sur, mais refaire des cours du collège, je trouve ça... déprimant...
Julien : Vu sous cet angle, il n'a pas tord...
Fleur : Bon, je vous laisse, faut qu'j'aille me changer! Si je n'enlève pas rapidement tout ce fichu maquillage que j'ai sur le visage, je vais attraper une allergie de la peau...
Sur ce, elle se retira, sous les regards amusés des autres.
Maggaelita : Je sens que les gens vont bientôt être surpris par le brusque changement d'attitude de Sissi...
Darinas : C'est clair... Voir Sissi cultivée, ça va changer...
Maeva : Bon, bah moi, faut qu'je rentre chez moi... Enfin, chez Yumi... Darinas, tu me raccompagne ?
Darinas : QUOI ?!! Non, mais, tu me prend pour un abruti ? Tu y vas toute seule comme une grande, oui!
Maggaelita : Euh... En fait, tu devrait y aller avec elle...
Darinas et Julien : QUOI ?!!!!
Maeva : Hé hé hé...
Maggaelita : Ne serait-ce que pour s'assurer qu'elle ne tue pas Hiroki à la moindre plaisanterie stupide...
Darinas : Mais alors pourquoi pas plutôt Julien ? C'est lui, son petit ami...
Julien : Ouais, pourquoi pas moi ?
Maggaelita : Non, Julien, je pense que tu arriverais tout au plus à te faire massacrer avec Hiroki. Darinas, lui, a les compétences pour retenir Maeva afin de protéger Hiroki... Et de se protéger lui-même.
Typy : Allez, pas de discussion : tu la reconduis.
Maeva : OUIIIIIII!
Darinas : Re-Help!
Arma virumque cano, Je chante les armes et les héros, (Virgile, Eneide)

Tueur de Blocks

Messages: 447

Inscription: 23 Aoû 2008, 08:18

Message 17 Fév 2009, 18:01

Chapitre III

Sous la plume de Général Xana


Nos amis auteurs ou lyoko guerriers marchaient d'un pas allègre dans les couloirs du collège pour aller manger. Jamais on avait vu mine plus radieuse se dessiner sur le visage de Ulrich... enfin Darinas... enfin les deux...

Darinas: Comment ça heureux ? ! Je suis obliger de me taper Maeva ! Tu crois que j'ai du pot ?!

Maeva: Hein ?! Qu'est ce qu'il dit le pignouf là ?!!!!

Julien: s'il te plait Maeva, ne commence pas !

Maeva: Et tu le défens en plus ?! Tiens prend ça !

Julien commençait à faire parti de ces 10% d'hommes battu quand la sagesse de fleur se dessina à l'horizon:

Fleur: Calmez vos auras bestiaux et farouches et laissez le crépuscule de l'après midi vous porter vers de tendre dessein !

Tipy : Après midi ? On est pas le matin ?

Maggy: J'en sais rien, tout ce que je sais c'est ça me fait toujours bizarre de voir Sissi parler aussi bien... même si je ne comprend pas tout. D'ailleurs ça me donne une idée de fic !

Pendant ce temps, Darinas tenta de calmer le jeu de Maeva sur Julien

Darinas: Cessez cette bagarre, vous troublez la paix de ces couloirs, si Jim nous tombe dessus...

Julien: Mais merde ! Aie ! fait aie quelque chose aie !

Darinas: Désolé, je suis un non violent, vous devez vous contrôlez vous même.

Maeva: oh tu verras, je t'aiderais à te contrôler Ulrich...

Darinas: OH SECOURE !!!!!!

Typy: mon dieu, il faut faire quelque chose, ça devient inhumain, il nous faudrait quelqu'un qui connaisse tout les plans, quelqu'un de terrain, un homme un grand et fort, un super intelligent...

Maggy: rêva pas trop ma fille, dit le tout de suite qu'il faudrait...

William: salut les gens ! Tout à l'heure j'ai croisé Sissi qui m'a dit d'aller me faire foutre, mais personne ne veut m'aider.

Maggy: OMG !!

Maeva: oh !

Julien: Ouf,; heureusement qu'il est là ce con de programme non évolutif...

Maeva: je t'interdis de l'insulter, esbroufe ! ( elle frappe bien fort, gniah !)

Typy: elle t'a dit ça quand ?

William: ben depuis huit heure ce matin .

William se tourna alors vers Fleur qui était Sissi. Le programme fut intrigué de remarqué une lueur étonnante d'intelligence dans ce corps... corpus.

William: Oh excuse moi de te déranger Sissi, mais personne ne veut m'aider, tu ne veux pas le faire toi ?

Typy: Mais il est vraiment con ! c'est Une fois seulement en vrai que l'on s'en rend compte !

Maggy: grave !

Fleur: Hors d'ici gibier de potence, vile satire ! Sombre phalus décrépit !

William: phalus ? Comment tu fais pour le...

MAggy: Stoppe ! Tu n'es pas William ! Il a été libéré !! Normalement le William non évolutif aurait eu un gros bug et un vidage de mémoire ! Il serait mort ! Non toi, tu es ...général Xana !!!

Se sentant démasqué, le vilain petit canard plaqua maggy contre le mur, bloquant les petits poignet de la jeune fille en détresse.

Darinas: Le salaud ! Il faut faire quelque chose !!

Julien: ben vas-y toi, j'ai pas envie de rater ça.

Darinas: impossible, je suis non violent.

Soudain, Maeva attrapa l'être vile par le col et le sermonna violemment entre trois baffes:

MAeva: Qu'est ce qu'elle a de plus que moi cette grognasse ?!!

Maggy: Hey !

Fleur: Les tréfonds de la bêtise ont envahi cette sépulture du savoir !

Typy: Hein ?

Julien: Je ne suis pas le seul à faire parti des hommes battus !

Darinas : Je vois, je n'ai pas le choix.

Darinas appuya son index sur l'épaule de Maeva, celle ci s'arrêta soudainement:

Maeva: AHHHH! COOL ! Ulrich m'a touché ! Ulrich m'a touché ! Vous avez vu ça les filles ?

Darinas: Je crois qu'on est tombé sur deux nymphomanes aujourd'hui.

Typy: Général Xana, c'est toi ? Tu es William ?

GX: Ben ouais, apparemment !C'est trop cool ! Je peut dire plein de connerie et draguer toute les filles ! Elles deviennent rouges !En fait, Ulrich n'est qu'un gros losser ! En entrant dans le corps de ce nullard de William, je partage plein de souvenir avec lui ! et devinez quoi !

Les autres: quoi ?

Gx: Il n'est plus puceau ! C'est trop cool !

Darinas: on a lâché un monstre !

Maggy: OMG !!!

Julien: euh... il l'a fait avec qui William ?

GX : si je te le dirais, Yumi, enfin Maeva, se mutilerait. D'ailleurs, c'est qui derrière Odd ?

Julien: Mais c'est moi Julien !

GX: Ah ouais, excuse moi, je ne te reconnaissais plus avec ta tronche pixelisé qu'on voit sur les dessins que tu mets sur le forum !

Julien: Mais ils sont très bien mes dessins !!

Darinas: GX, tu devrais...

Gx: WAS ?!!!!

Darinas: hein rien rien.

Fleur: Général Xana, tu t'es odieusement moqué de nous ! Tu as profité de la situation pour tenter de voler l'innocence de Maggy !

Gx; Hein ?! Mais c'est faux ! Absolument faux !

Julien: j'ai tout vu.

Typy: A mort !

Maggy: ouin ! Il m'a fait mal !

Fleur: tu es donc condamné... à raccompagné Yumi chez elle pour ce midi, enfin Maeva... enfin débrouille toi. et fait attention, son lien de sens fraternel mord de par ses canines bénignes.

Gx: Trop cool !

Maeva: Yek yek !

Darinas: YES !!! Je serais pas avec la nympho !!

Maeva: m'en fout tant que je suis avec quelqu'un qui me comprend !

Julien: Vous êtes sur de mettre les deux ensembles ? C'est que...

Mais tout le monde se foutait pas mal de l'avis de Julien qui d'ailleurs commençait à ressentir ce que ressentait Odd: La faim ! Ainsi, d'un pas allègre ils allèrent se rassasier à la cantine.
Julien dévora son assiette et rôta d'un rôt si rotant qui en dégagea des petits gaz roses.
Nicolas et Hervé furent étonnés de voir Sissi à la table des idiots bizarres copain avec le type qui n'écoutait pas les Subdigital.

Hervé: Ben Sissi ? Qu'est ce que tu fais avec ces idiots ? Demanda Hervié qui voulait bien se faire voir, on ne lui en demandait pas temps avec ça gueule de calculette.

Fleur: Sachez bande d'huitre mal farcie venant des bas fonds de la bêtises inhumaines et de la connerie pure à la BHL saupoudré d'un surplus d'illogisme déconcertant de manque de déontologie criant dans vos oripeaux bien sombre, à l'image de vos esprits maladifs et définitivement vide que j'ai décidé d'arrêter de déjeuner avec des imbéciles et des girouettes mal condensés dans leur botte en papier mâché tiré d'un jeu d'épingle bien maigre mais si bien sortit à votre esprit très bêtes.

Tout le monde dans la cantine regarda Sissi, et ils sentirent... l'intelligence ! Prit d'une peur compréhensible devant se phénomène nouveau, les collégiens ignorants et demi-pensionnaires sortirent courant de ce lieu obscène qu'ils ne comprenaient plus.
Julien rota, il comptait sur la foule environnante et le brouhaha insupportable pour couvrir le bruit de son instrument de musique gastrique.

Typy: Julien ! Excuse toi !

Julien: Burp !

Maggy: Oh ! I m Chooking !

Darinas: C'est pas convenable, mais au moins grâce à fleur, on est plus tranquille.

Julien: Justement, burp...

Soudain, William arriva accompagné d'un bon grand brun.

MAggy: OMG ! C'est la journée des bruns ténébreux ou quoi aujourd'hui !

Fleur: je crois qu'il y a concurence pour toi cher Darinas.

Darinas: tant que Maeva me fout la paix... au fait Gx, qu'as tu fait de Yumi ? T'as été rapide ! Et c'est qui lui ?

William : Son père l'a enfermé dans la cave et il essayé à dix reprises de se faire hara kiri !

Darinas : Hein ?!!!

Julyan: laisse moi leur expliquer GX:

Gx: Vas y Julyan, moi faut que je me remette de mes émotions. Je vais drager Fleur, ça va me calmer.

Fleur: t'approches, je t'embroches.

Gx: ouille !

Darinas: C'est toi Julyan ?! T'as fusionné avec qui ?

Julyan: avec mon perso Yann, car je dois vous prévenir d'un grand danger.

Gx: On s'en fout de xana qui veut contrôler les jeunes en piratant skyblog et facebook avec la complicité criminelle des auteuses de yaoi, raconte l'histoire avec Maeva, c'est plus tordant !

Julyan: Mais arrête ! T'as gâché toute la solennité de la situation !

Julien: Voila que les délires yaoi de l'auteurs arrive...

Ta gueule p'tit con ! Tu ne connais pas les terribles pouvoirs des ...

Julyan: Et du con ! C'est moi qui raconte ok ?

Pardon.

Julyan: En fait, Gx tentait de ramener Maeva chez Yumi.... sauf que celle ci arrêtait pas de vouloir le trainer dans les buissons.

Gx: Trop lol !

Julyan ! Et puis à un moment, elle a presque réussit, dans le jardin de Yumi !

Gx: PTDR !!

Julyan: Moi je sortais des scanners et je suis arrivé...

Gx: t'aurais pu attendre !!!

Julyan: J'ai essayé de m'expliquer mais c'est une folle des bruns cette fille.

Darinas: T'as remarqué aussi ?!

Julien: Ça va on a compris !!

Julyan: Elle s'est jeté sur moi ! Et toi Gx tu m'as pas aidé !

Gx: j'étais émus.

Julyan : Et au même moment, le père de Yumi est arrivé. Mais j'ai cru entendre Hiroki chanter avant, un truc genre : Yumi à poil !

Gx: le père est ressortit avec un katana ! On a coursé comme pas possible tout les deux ! Il a perdu deux cents kilos le vieux !Il nous criait des trucs en japonais ! MDR !

Julyan: Et après, Yumi ou Maeva plutôt, a été trainée à la cave.

Tout le monde regarda Gx, perplexe.

Gx: Par le père de Yumi, pas par moi ! Et pour la calmer ! C'est que j'ai failli avoir un arrêt cardiaque ! Comment tu fais Julien ? tu as crée un monstre !!!

Julien: Peut être que si les deux idiotes ne seraient pas venu tout à l'heure, elle aurait eu sa dose !

Maggy et typy: Tu sais ce qu'elle te dises les deux idiotes ?

Gx: Oui un fight girl !!

Darinas: mon dieu....

Darinas était au bord des larmes ! Ils n'allaient pouvoir combattre les forces du mal dans ses conditions ! La situation se détériora quand Jim arriva, l'air fière, le ventre aussi.

Jim: Dites les jeunes ! Quelqu'un pourrait me dire ce qu'il s'est passé ici ?! Pourquoi tout le monde est dehors ?!

Gx: Je sais pas monsieur, j'avais le dos tourné !

Jim: Les oreilles aussi peut-être Dumbar ?

Gx: vous y arrivez vous ?

Darinas: ( entre ses dents ) arrête ça Général Xana...

Jim: Et bien Dumar ? Je croyais que tu étais redevenu intelligent depuis quelque jour ? t'as le morale à zéro ?

Gx: Je sais pas si il a eu cette note, y a pas de morale dans ma classe !

Darinas: Général Xana.

Jim : Écoutes Dumbar : je crois que bien que tu te fous de...

Gx: à ben ça tombe bien monsieur...

Darinas: STOP !!!!

Tout le monde observa Ulrich qui était debout sur la table pour empêcher Général Xana de sortir l'impardonnable de ce matin.

Jim: Et bien Stern ? Tu t'y met aussi ?

Fleur: L'insondable absurdité divine a envahit les lieux !

Jim:.... Deux heures de colles pour tout le monde !

Darinas: Au fait Fleur, je ne vois pas trop ce que dieu viens faire la dedans...

Jim : Oh !

Général Xana: Dites monsieur, ce tatouage vous l'avez eu o ?

Jim: Hein ? Ho ça je l'ai eu lors de la guerre du golf, c'est un berger du patshikistant des montagnes de barbouzes qui me l'a fait...

FLeur: ... pas du tout Darinas, d'ailleurs Pierre le dit dans ses épitres...

Jim: Et je me souviens que ce jour, le sergent nous avait dit que nous n'étions que de la chaire à canon...

Darinas: oui mais si on suit la pensée gnostique...

Jim: Et là ! Un rafale est passé juste à côté de moi ! Heureusement les bruits de son moteur m"ont alerter !

Fleur: Non non ! St luc, le disait, un bon semeur....

Jim: et c'est là que j'ai dit à mon colonel que c'était pas ma guerre.

Soudain Typy se leva subitement, l'ordinateur venait de vibrer. ELle ouvrit l'étrange appareil rectangulaire et gris

Julien: Noir...

Chut ! Comme je disais, Typy alerta ses amis, il y avait du mouvement sur Lyoko.

Typy: Comment on se sert de ce truc ?

Maggy: OMG ! On avait pas prévu ça !

Général Xana: Mais si, regarde moi, j'ai plein de caractéristique de William.

Julien: sa bêtise.

Jim: Dites les jeunes...

Mais Jim fut rappeler. Nicolas venait de coincer sa tête dans les toilettes juste à côté des salles de chimies. Or, le professeur "boum boum" commençait une expérience à côté.
Alors pris d'un instinct ramboesque, Jim se lança vers l'aventure.

Jim : Vers l'infini et l'au delà ! Et n'oubliez pas ! Deux heures de colles !

Julien: ( sous l'oeil consterné de ses amis) pour oublier ce qu'il est devenu qu'il se prend pour Buzz l'éclair

Jim: Sauf William ! Il est dispensé, c'est un bon gamin ! Il s'intéresse à la vie lui !

Gx: Yes ! Ma manipulation a marché.

Maggy : Mais c'est injuste !

Julien : Jim ? Un juste ?

Gx: OMG ! un jeu de mot !

Darinas : Mes amis ! Stop ! Cela par en... sucette.

Julyan: tu n'osais pas le dire...

Darinas : comment ?

Gx: Ouais, ça ce voit, il a rougi, il n'a pas osé le dire !

Darinas: Bande de pervers !

Gx; tu avais raison Julyan !

Fleur : Suffit !! ( et elle leur mit une baffe magistrale, car il ne fallait pas l'énerver.)

Gx et Julyan: ....

Darinas: Merci Fleur. Donc comme je disais, il faut nous organiser. On a perdu assez de temps comme ça !

Fleur: cela .

Darinas: Pardon ?

Fleur: on dit cela, pas ça .

Maggy : OMG !!!

Gx: Mais tu vas ma fermé avec tes OMG partout !

MAggy: c'est pas moi, c'est l'auteur !

Typy: c'est vrai qu'il est assez embêtant.

Huhuh ! Qu'est ce que je m'amuse !

Fleur: Suffit ! ( l'auteur ce prend une baffe magistrale )

HE ????

Gx et Julyan: Gniark !

Darinas : Comme je disais et le prochain qui m'interromps ce prend une baffe par Fleur, il faut nous organiser. Xana attaque sur lyoko, nous ne tarderons pas à en voir les effets. Bientôt, tout les skynlog sur code lyoko et le groupe code lyoko de face book seront sous le contrôle de xana aidé par les folles auteuses de Yaoi ! Ses agents infiltrés ! Nous devons aller stopper ces folles femelles dévergondés et perverse avant qu'elle ne porte atteinte à notre virilité de personnage de fanfiction et à notre honneur de fanfiction.

Gx: L'honneur n'a pas à être gagné, mais il ne doit pas être perdu !

Darinas: Bien Gx ! Tu vois quand ut veux !

Gx: ce n'est rien. Allons chasser ces folles ! MAeva m'a ouvert l'appétit

Typy: Hey ! Faites attention à ce que vous dites quand vous parlez des filles.

Julyan: désolé, mais il se trouve que tu es un gars là, alors...

Gx: C'est vrai ! Gniark !

Julien: Je refuse faire toute action contre Xana et ces vieilles folles d'auteuse de Yaoi sans Maeva ! Elle nous servira pour maintenir la bienséance de cette fic.

Maggy : je sais pas si on peu parler de bienséance...

Gx: Ok ! Moi je vais chercher Yumi !

Julien: Non moi !

Darinas: Non Julien, on aura besoin de toi ! J'ai confiance en général Xana depuis qu'il a sortit cette grande citation !

Julien: Mais...

Julyan: Non, c'est moi qui vais aller chercher Maeva !

Gx: on a qu'à y aller les deux !

Julyan: Oui, et comme ça, on ne se fatiguera pas et on arrivera au bon moment pour jouer les bons héros qui sauvent le monde: à nous la gloire ! Par contre, faudra jouer serrer avec son père.

Gx: si il s'est encore raté avec son katana, c'est vraiment un raté !

Darinas : Bon Aller, on y va ! Gx et Julyan, chez yumi, nous autres on va sur lyoko !

Maggy: Ouais de l'action ! Je vais pouvoir faire des champs de forces !

Typy: comment je vais faire marcher le S.C ?

Darinas: Tiens, le SC pour les nuls !

Typy: Merci !!!

Ainsi, nos amis se dirigèrent vers leur objectif ! Gx et Julyan courant comme deux grands idiots pour savoir qui arriverait en premier chez yumi, et les autres à l'usine, séchant les cours, au les vilains !
Leur destin étaient scellé ! Mon dieu quelle phrase terrible ! Et Xana passa à l'attaque ! Tatsaam !!

Désolé, je me suis lâché, vous avez le droit de me frapper ! Je vous connais pas suffisamment pour savoir si j'ai caricaturé comme il le fallait, mais je suis fière de moi ! Un sacré ramassis d'inepties totales que même Julien Dupont n'auraient pas pondu !
Je vais me cacher dans mon bunker.
Arma virumque cano, Je chante les armes et les héros, (Virgile, Eneide)

Tueur de Blocks

Messages: 447

Inscription: 23 Aoû 2008, 08:18

Message 17 Fév 2009, 18:06

Chapitre IV

Sous la plume de Fleur d'Equinoxe


Quatre heures du matin....et en dépit des connaissances que Typy partageait avec Jeremie, le supercalculateur ramait péniblement. Il y avait bien longtemps que Maeva était rentrée chez elle, enfin chez Yumi, et que Yan en avait fait autant, étant externe lui aussi. Darinas et Julien somnolaient à moitié dans leur coin tandis que Maggaelita tentait d'aider Typy à faire marcher ce fichu supercalculateur. Par solidarité Fleur gardait les yeux ouverts, mais il ne fallait pas se leurrer sur son degré d'éveil, elle n'était plus là. Et Richard où était-il donc passé?

Typy/Jeremie: Bande de lâcheurs, ils dorment comme des loirs...

Marine/Aelita: Et à nous de nous taper le sale boulot, c'est pô juste. Tu sais ce qu'on devrait faire? On devrait aller se coucher nous aussi.

Typy/Jeremie: Et le supercalculateur?

Marine/Aelita: On s'en moque, quelqu'un d'autre se décidera à le faire marcher et ça sera son problème. Allez, viens j'en ai marre. Il fait un froid de canard, on est H.S et si on ne rentre pas chez nous ce soir il faudra aller en cours en plus demain. Et tu as entendu Madame Hertz? Il y a un contrôle la semaine prochaine.

Typy/Jeremie: Je suis au courant figure toi et ça ne m'emballe pas non plus mais on est les mieux plaçés pour faire marcher cet engin alors au boulot. Pas vrai Fleur?

Fleur/Sissi: Hein?

Marine/Aelita: Non, c'est pas vrai tu dormais? Mais comment tu fais pour dormir les yeux ouverts-toi?

Fleur/Sissi: Dormir les yeux ouvert c'est la première chose qu'on apprend à faire quand on est étudiant.

Typy/Jeremie: En attendant nous n'avons pas avancé d'un pouce. J'en ai marre! Et avec un cri de désespoir elle abbatit ses deux point sérrés sur le clavier dans un mouvement de frustration incontrolable. L'écran clignota dans tout les sens et pendant une seconde les trois filles craignèrent d'avoir perdu le seul moyen qu'elles avaient de rentrer chez elle. Puis soudain tout s'éteignit et la procédure de virtualisation commença.

Marine/Aelita: Chic! On aura pas à faire le contrôle de science! On y va?

Typy/Jeremie: Minute tu ne va pas y aller toute seule non? Imagine que la méduse t'attende de l'autre côté...Marine? Marine?

Mais Marine était déjà dans la salle des scanners. Pendant ce temps Fleur s'efforçait de secouer Darinas et Julien Dupont.

Fleur/Sissi: Rien à faire, ils dorment à poings fermés. Et pourtant il faut bien qu'ils se réveillent, je ne veux pas rester dans ce pensionnat jusqu'aux calendes grecques moi. Darinas!

Typy/Jeremie: Fleur, Marine s'est fait dévirtualiser, et je ne contrôle rien je ne sais pas comment faire pour l'aider, il faut faire quelque chose!

Fleur/Sissi: Marine est...Très bien, aux grand maux les grands remèdes. Si je flanque une baffe à Darinas pour le reveiller j'en entendrait parler jusqu'à ma mort. J'espère qu'il ne m'en voudra pas trop si j'utilise une autre méthode.

Elle attrapa Darinas par la cheville et se dirigea vers la porte en le traînant derrière elle. Au bout de cinq mètre de cette inconfortable translation dans l'espace, le jeune homme était tout à fait reveillé.

Darinas/Ulrich: Lâche moi Sissi, euh...je veux dire lâche moi Fleur! Mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez toi?!

Fleur/Sissi: Le jour où quelque chose tournera rond chez moi je te le ferais savoir! En attendant Marine est en danger et je ne vais pas aller la sauver toute seule. Pour commencer je n'ai encore jamais mis les pieds sur Lyoko!

Ils se ruèrent à leur tour dans la salle des scanners. Elle était vide, enfin pas tout à fait. Fleur et Darinas avançèrent chacun vers un des tubes jaunes mais au moments où ils mettaient le pied dedans une voix pâteuse les fit sursauter.

Général Xana/William: Hey qu'est-ce que vous faîtes tout les deux, vous vous barrez en douce?

Fleur/Sissi: Ah! C'est bien le moment d'échanger de tels propos! Marine est sur Lyoko et probablement en danger, alors si tu n'y vois pas d'inconvénient nous discuterons de l'irresponsabilité de chacun des membres de cette équipe. Et d'ailleurs le jour où je fausserais compagie à qui que ce soit, je le ferais seule!

Darinas ouvrit la bouche pour riposter mais il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit: la porte de son scanner s'était refermée et un souffle de vent l'aspira vers le haut...il ferma les yeux. Dans les deux autres scanners Fleur et le Général Xana subissaient le même processus. L'arrivée fut brutale. Darinas se matérialisa sur une stalactite géante mais celle-ci se brise sans crier gare et il dévala la pente glacée sur les fesses.

Général Xana/William: Un coup de main?

Il portait le costume de William tel que celui-ci se matérialisa pour la première fois sur Lyoko. Il avait fière allure avec son Zanbato sur l'épaule, et semblait près à annexer le territoire de la banquise sur-le-champ.

Darinas/Ulrich: Non ça va. Où sont Fleur et Marine?

Général Xana/William: Marine pas vu. Mais Fleur est en train de se mirer dans son beau costume. Je crois qu'il reste un peu de Sissi en elle quand même.

Darinas/Ulrich: Ah ouais. Et il est comment son costume?

Général Xana/William: C'est le même que celui de la sénatrice Padmé dans Clone Wars; tu as vu le dessin animé?

Darinas/Ulrich: Euh...non.

Général Xana/William: T'as raté un truc mon pote. La descente inexorable d'Anakin Skywalker, l'Elu de la force dans les Ténèbres du Pouvoir du Coté obscur...

Darinas/Ulrich:C'est un pléonasme ça!

Général Xana/William: Ignare.

Pendant ce teps Fleur se contemple son reflet dans un des parois gelée d'un iceberg numérique. On la distingue à peine du paysage. Combinaison blanche, bottes blanches, gants blancs et capes courte blanche à capuche qui dissimule son chignon.

Darinas/Ulrich: Décidément Narcisse serait fier de son enfant, je n'aurais jamais cru que Sissi pourrait à ce point déteindre sur elle.

Sissi/Fleur: Non mais répète ça un peu pour voir!

Général Xana/William: Fermez là les amoureux!

Sissi/Fleur: Non mais ça va pas? Je te signale que je suis adulte, moi.

Darinas/Ulrich: Qu'est ce que tu insinue?

Sissi/Fleur: Que ta propension à te comporter comme un enfant gâté est consternante!

Général Xana/William: Calmez vous je disais ça juste pour rigoler.

Darinas/Ulrich: Et bien ce n'était pas drôle. En garde!

Général Xana/William: Tu veux te battre?

Darinas/Ulrich: Choisit l'endroit.

Sissi/Fleur: Non, arrêtez! Nous étions censés retrouver Marine!

Darinas/Ulrich: Humpf...tu n'as pas tort. On devrait se dépecher. Mais tu ne perd rien pour attendre Richard!

Général Xana/William: Je refuse d'abandonner le combat maintenant c'est une question d'honneur.

Sissi/Fleur: D'honneur? Et quand on retrouveras le corps de Maggaelita flottant dans la mer numérique, qu'est ce que tu diras à sa mère? Que ton ego surdimensionné passait avant le sauvetage de sa fille?

Darinas/Ulrich:Ne dramatise pas tout, Fleur on en est pas là. Et puis si Maggaelita tombe dans la mer numérique on ne risque pas de retrouver son corps vu que tout ce qui touche la surface de "l'eau" est instantanément désintégré.

Fleur le fixe de son regard noir et Richard regarde ses pieds. Soudain une sorte de sirène retentit tout près d'eux. Les trois lyokofans sursautent et se tournent ver la mer numérique. Un bateau futuriste surmonté d'un pavillon noir de pirate vient d'apparaître à l'horizon et se dirige à grande vitesse vers eux.

Mais revenons en à Maggaelita. Elle ne risquait pas d'être aperçue par Fleur, GX ou Darinas, vu que contrairement à eux elle avait atterit en plein dans le territoire de la forêt. En arrivant, elle s'était rapidement aperçue que quelque chose clochait. Pas un frolion à l'horizon. Pas la moindre méduse ni le plus petit crancelat. Rien. Lyoko ressemblait à un monde effroyablement vide et mort qui se contentait de lui renvoyer l'écho du bruit de ses pas. Elle avait essayé de joindre Typy: Nada. Elle avait attendu en vain, assise sur une pierre plate l'arrivée des autres. Mais quelque chose avait dû beuguer car parsonne ne vint. Enfin, lorsque elle essaya de prendre un peu de hauteur pour mieux évaluer la situation elle se rendit compte qu'elle n'avait pas d'ailes! Bizarre. Après un examen minutieux de sa personne, Maggaelita pris conscience que ses cheveux étaient plus long et ramassés en une queue de cheval sous une tiare incrustée de quatre pierres de couleurs différentes. Outre ce détail, elle constata que sa combinaison avait été légèrement modifiée elle aussi. Elle était d'une teinte plus foncée, tirant vers le prune et son armure légère avait disparue au profit d'un lierre roussie et dorée par un automne précoce qui s'enroulait autour de sa jambe droite avant de venir s'agripper autour de sa taille et de grimper vers son épaule gauche. Des changements interessant, mais qui ne l'avançaient guère.

A l'usine, Typy avait battu le rappel des troupes et désormais la salle de commande ressemblait à une réunion de l'Etat-Major sur le pied de guerre. Paniquée de ne pouvoir joindre aucune des Lyokofans virtualisés, l'hote de Jérémie avait tiré du lit tout les autres membres de l'équipe, à savoir Julien Dupont, Maeva et Julyan. Ils n'étaient plus que quatre dorénavant et Typy, propulsée au rang de commandant en chef (rang que lui contestait cependant Julyan) n'en menait pas large.

Odd/Julien Dupont: Je suggère que nous allyons sur Lyoko pour retrouver Marine et les autres.

Jérémie/Typy: et me laisser toute seule ici? Non mais ça va pas? Je vais dire quoi moi au proviseur Delmas quand vous serez tous éparpillés dans la nature...enfin je veux dire sur Lyoko.

Yann/Julyan: Ben, tu n'as qu'a mettre le compte à rebours en route et partir avec nous.

Jérémie/Typy: Mais j'sais pas faire ça moi! Et c'est pas faute d'avoir essayé. Je te signale que je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit.

Yumi/Maeva: C'est pas juste pourquoi ce n'est pas moi qui suis perdue sur Lyoko en compagnie des deux beaux gosses de Kadic?

Yann/Julyan: Moi aussi j'suis beau!

Jérémie/Typy: Dites, ça vous interesse beaucoup ce que je vous raconte?

Odd/Julien Dupont: Je crois que c'est le cadet de leurs soucis. Bon, virtualise-les tant qu'à faire, ils peuvent pas être plus inutile ici que sur Lyoko.

Yann/Julyan: Eh! Ne te gêne pas surtout!

Excédée Typy se reconnecte et tente une ultime manoeuvre.

Jérémie/Typy: Hourra! Ca marche! Tous aux scanners la procédure de virtualisation à rebours est lancée.

Odd/Julien Dupont: Mais....mais t'as fait ça comment.

Jérémie/Typy: J'en sais rien et je m'en fiche. Je ne veux pas moisir dans ce trou à rat.

Les quatres lyokofans rejoignent la salle des scanners au pas de course. La procédure est lancée: Virtualisation-Julien Dupont, virtualisation Typy, virtualisation Maeva, virtualisation Julyan. Sur Lyoko, les lyokofans ont une bonne surprise...

Yumi/Maeva: Typy! Tu es de nouveau une fille!

Odd/Julien Dupont: Comme si elle avait cessé de l'être! Vraiment ce que tu peux débiter comme ânerie des fois....

Yann/Julyan: C'est curieux quand même, je te voyais différemment.

Jérémie/Typy: Ce n'est pas étonnant...Hey! Regardez! Je suis Nesumi.

Xana: Enfin Nesumi! Tu es revenue!

Dans le territoire gelé de la banquise, le bateau pirate venait d'accoster. Le vaisseau s'appelait Le Hackeur, et ses occupants ne semblaient pas disposer à offrir le thé à nos amis. Fleur, Darinas et Général Xana regrrdaient bouche bée l'énorme Galion replier jeter l'ancre et les pirates du web débarquer. Lorsque leur chef, aisément reconnaissable à ses vêtements somptueux et à son air arrogant mit pied à terre, Ulrich et William dégainèrent leurs armes. Le chef de pirates informatique ne se démonta face à ces guerriers armés. Il attrappa Fleur par le capuchon de sa cape ce qui eut pour effet de la faire tomber face contre terre. Privée d'armes, elle ne pu riposter de manière efficace. William-Général Xana leva son zanbato digital espèrant se débarasser rapidement de l'envahisseur. Après tout, il avait annexé le territoire de la banquise bien avant que ces pirates d'opérettes ne débarquent avec leur arrogance, oh bien en-dessous de celle d'Ervig, mais suffisante pour lui pomper l'air.

William-Général-Xana: Dégage connard!

Le Capitaine du Hackeur: Ce sera capitaine connard pour toi.
Faute de mieux Fleur-Elisabeth le mordit sauvagement juste au-dessus du genou. Sous le coup de la douleur, le capitaine laissa échapper le capuchon et la fille se sauva en rampant. Darinas à son tour tomba sur le capitaine à bras raccourci maais fut stoppé dans son élan par un ricanement des pirates. L'un deux avait attrappé Elisabeth par son chignon et tenait un poignard juste en dessous de sa gorge. Vaincus, les deux garçons déposèrent leurs sabres à terre.

Ulrich-Darinas: Mais qui êtes vous, à la fin!

Le Capitaine du Hackeur: Je suis le Capitaine Shakespeare, glorieux commandant de l'invincible Hackeur et chef incontesté des pirates du Web-chasseur de Tachyons. Et vous êtes mes prisonniers. Toi, dit-il en désignant William du bout de son sabre, comment tu t'appelles?

William-Général-Xana: Je suis le capitaine Jack Sparrow, heureux propriétaire du Black Pearl. Et voici Will Turner et Miss Elisabeth Swan.

Darinas le regarda avec surprise mais ne dit rien pour le contredire. En de pareilles circonstances, il était sans doute préférable de garder l'anonymat.

Capitaine Shakespeare: Capitaine Sparrow, vraiment? Et où est-il ce fameux Black Pearl? Je ne le vois pas pour ma part. A moins qu'il ne s'agisse d'un vaisseau fantôme.

Les pirates partirent tous en choeur d'un rire tornitruant. Darinas secoua la tête comme accablé par sa bêtise de son co-équier et Fleur essayait de garder sa gorge loin de la pointe du poignard du pirate nauséabond qui la tenait par les cheveux.

Capitaine Shakespeare: Mettez moi toute cette racaille à fond de calle!

Un pirate: La fille aussi, Capitaine?

Le Capitaine Shakespeare se massa la jambe là où Fleur-Elisabeth l'avait mordu. Il essaya de lui caresser le visage mais elle lui cracha à la figure. Furieux, le Chef des pirates la gifla tellement fort que les larmes montèrent aux yeux de Sissi.

Capitaine Shakespeare: La fille aussi.

Maggaelita marchait à travers le territoire de la forêt: en l'absence des monstres de Xana, le paysage était désespérement monotone et la forêt bien plus grande qu'elle aurait jamais pu l'imaginer. Elle s'tait mis entête de retrouver une tour afin de pouvoir rentrer à l'usine. Hors il ne restait plus aucune tour sur Lyoko. Du moins c'est ce qui lui semblait vu qu'elle n'en avait pas trouvé une seule depuis des heures. Un étrange sifflement lui fit lever la tête, elle s'arrêta et regarda autour d'elle. Peu rassurée elle essaya de créer une sphère d'énergie, mais sans succès. Puis un choc sourd se fit entendre juste derrière elle et elle se retourna encore. Un jeune homme se tenait juste derrière elle. Comme surgit de nulle part il la regardait avec curiosité. Il avait les cheveux couleur de bronze et il était bien plus grand qu'elle. Très beau, elle ne pouvait détacher les yeux de son visage anguleux et pâle qui évoquait celui d'une statut de marbre.

Marine/Aelita: Euh...bonjour.

L'inconnu: Mais la place m'est heureuse de vous y rencontrer.

Marine/Aelita: Je m'appelle Marine..et je me suis perdue. Je pensais que les autres allaient me rejoindre mais personne n'est venu et...Est-ce que vous avez vu d'autre ado dans le coin?

L'inconnu: Je suis navré mais je n'ai vu personne. Permettez-moi de me présenter mademoiselle; je m'appelle Edwards Cullen et je vis ici.

Marine/Aelita: Incroyable...je veux dire, je suis ravie de vous rencontrer monsieur Cullen.

Edwards Cullen: Je vous en prie, appellez-moi Edward; puis-je vous aider à retrouver votre chemin?

Marine/Aelita: En fait, je recherche une tour pour retourner sur Terre. Vous savez où je pourrais en trouver une?

Edwards Cullen: Hélas, je crains fort que cela soit impossible à l'heure actuelle.

Marine/Aelita: Mais pourquoi?

Edwards Cullen: Est-il possible que vous l'ignoriez? Depuis la mort du Titan Chronos, Lyoko n'est plus isolé du Passage. Le Passage est une faille dans l'espace temps qui entoure le monde virtuel. Il est composé d'ondes et de lumière.

Marine/Aelita: Puisque vous le dites. Mais comment je fais pour rentrer chez moi?

Edwards Cullen ne répondit pas, il se contenta de regarder Marine d'un air profondément navré. C'est alors qu'elle comprit son drame: elle ne rentrerait jamais. Elle enfoui son visage dans ses mains en s'efforçant de ne pas fondre en larmes. Plein de sollicitude, Edwards s'approcha d'elle et lui prit la main pour la réconforter.

Edwards Cullen: Je ne peux vous laisser ici Marine. Accepterez-vous de m'accompagner? Je suis sûr que mon ami Dorian sera ravi de vous accorder l'hospitalité pour la nuit.

Marine/Aelita: C'est très gentil de votre part et de celle de votre ami. Je suis très heureuse d'accepter votre invitation monsieur Cullen.

Edwards Cullen: Très bien, allons-y.

Il glissa une main sous le bras gauche de Marine et la souleva en la calant sur son dos. Puis il prit son élan et s'envola, du moins ce fut l'impression de Marine, vers un des arbres de la forêt numérique. Et il sauta ainsi d'arbre en arbre pendant des heures. Au point que Maggaelita, confortablement calée sur le dos du jeune homme finit par s'endormir.

La rencontre de Xana et de Nesumi était encore plus passionnante que celle de Marine et d'Edward. Xana accueillit Nesumi avec un enthousiasme sans borne, lui posant mille questions comme si ils s'étaient toujours connus et traitant ses compagnons avec une affabilité si naturelle quelle ne gêna personne. Julyan avait déjà raccourci le nom de Xana en "Xan" et lui faisait part de ses propres projets de conquête du monde, bien content que Général Xana ne soit pas là pour lui couper la parole.

Nesumi/Typy: Alors Xana, où est-ce que tu nous emmène?

Xana: Jusqu'au Passage, ensuite il faudra aviser. Mais j'ai toujours rêvé de t'emmener dans cette boîte très sympa qui s'appelle "Quantico Cantina". Elle te plaira j'en suis sûre.

Odd/Julien-Dupont: Et pour les autres? Qu'est-ce qu'on fait?

Xana: Une fois dans le Passage, on demandera à l'Index si il a des nouvelles de vos amis.

Yann/Julyan: C'est qui l'Index?

Xana: L'Index c'est le meilleur. Les "habitants" du passage sont le plus souvent des I.A: Skynet, Google, moi. Ils ont trouvés refuges dans le passage pour éviter l'extermination.

Odd/Julien-Dupont: Et l'homo sapiens sapiens se retrouve une fois de plus en haut de la chaîne alimentaire...

Xana: Ils faut se méfier des vampires, il y en a pas mal dans le réseau aussi. Ils se sont fait virtualiser et maintenant ce n'est plus le sang qu'ils pompent aux humains c'est leurs points de vie.

Nesumi/Typy: C'est une blague?!

Xana: Ai-je l'air de plaisanter? J'en connais deux ou trois d'ailleurs. Des types pas très commodes d'ailleurs. Il y a un certain comte Pixel qui crèche pas très très loin d'ici.

Odd/Julien-Dupont/Nesumi/Typy: Le Comte Pixel?

Xana: Absolument. Il y a aussi ce type Dorian Gray qui essye de me contester mes droits sur le territoire de la forêt. Il envoie toujours son vampire préférer jouer à saute-mouton avec les arbres.

Yann/Julyan: Tu parles d'un passe-temps...

Xana: Regardez on est bientôt arrivés.

Un portail lumineux flottait dans les airs. La petite troupe passa au travers et arriva au Passage. On se serait cru dans un casse tête chinois haut en couleur illuminé comme un sapin de Noël. Xana se dirigea vers une espèce de dôme en verre fumé. Une musique entraînante se fit entendre, du genre de celle d'une boite de nuit mais en plus mélodieux. Une musique qui n'était pas étrangère à nos lyokofans.

Yann/Julyan: Mais attendez, j'ai déjà entendu cette musique!

Nesumi/Typy: Moi aussi, dans un jeu vidéo Final Fantasy X-2.

Elle ne se trompait pas, la cinématique avait pris vie dans le dôme de verre sombre, où Yuna et Lenne dansaient et chantaient sous les yeux médusés des derniers arrivant.

Xana: Venez, on les entendra aussi bien dans le bar.


A fond de calle. Personne ne peut savoir à quel point cette situation est inconfortable tant qu'il n'y a pas été confronté. Nos trois compagnons d'infortunes avaient été balançés au fond d'un trou de cing mètre sur quatre munis simplement de quelques trous pour que les prisonniers ne suffoquent pas trop. Etalé sur le ventre dans une position très incomfortable, Darinas/Ulrich/William Turner (hou! Elle commence à devenir compliquée cette histoire...) s'efforçait de faire le point tandis que Général Xana/William Dunbar/Jack Sparrow essayait de défaire ses liens en se tortillant dans tout les sens. Recroquevillée dans son coin, le visage tourné vers le mur, Fleur/Elisabeth Delmas/Elisabeth Swann s'était réfugiée dans le silence.

Darinas: Arrête de te tortiller comme ça William, tu vas finir par me mettre ton pied dans l'oeil.

Général Xana: C'est toi Will pas moi. Et au cas où tu ne l'aurais pas remarqué j'essaye de détacher mes liens.

Darinas: Et une fois que tu te sera libéré, où est-ce que tu ira gros malin? On est bouclé à fond de calle je te signale, et pas question de s'enfuir à la nage!

Général Xana: T'as raison continue de lézarder sur le sol en attendant qu'ils viennent nous découper en rondelles.

Darinas: Ce sont des Hackeurs pas des cannibales, je doute qu'ils aient un quelconque intérêt à nous servir en salade.

Général Xana: Ce sont des chasseurs de Tachyons, pas de simples pirates informatiques. Ils sont pas clairs ces types là.

Darinas: Parce que tu sais toi ce que c'est qu'un tachyon?

Général Xana: Non je ne sais pas ce que c'est et je m'en balance. Si on reste ici on va mourir!

Darinas: Tu as un de ces dons pour tout dramatiser! Au fait tu sais ce que je crois? Je crois qu'à force de pondre des monstres sanguinaires du genre Ervig et Cie, tu n'arrive plus à concevoir que tout les êtres humains ne soient pas des monstres.

Général Xana: Mais oui bien sûr, toi le grand Darinas altruiste et généreux tu as gardé foi en l'espèce humaine et tu part du principe qu'il es tout a fait naturel et courtois de balancer les bateaux-stoppeurs à fond de calle immédiatement après avoir fait les présentations!

Darinas: Et ça nous avancera à quoi que tu nous fasse la liste des 429 façons dont ces malades peuvent s'y prendre pour nous faire la peau? Tu peux me le dire?

Général Xana t'as raison, fait tes prières c'est beaucoup plus important que d'essayer de trouver un moyen de se tailler d'ici.

Darinas: Oh par pitié. Fleur explique lui qu'on ne peut pas pas se barrer d'ici à moins d'avoir au moins un radeau et...Fleur? Elisabeth? FLEUR?

Pas de réponse. Brusquement la tête de Sissi traverse le mur, puis sa main droite que la jeune file plaque sur la bouche de Darinas.

Fleur: Chuut...ils vont finir par t'entendre.

Général Xana: Depuis quand tu passe à travers les murs?

Fleur: Depuis trois minutes. Je suis allée voir ce qui se passait de l'autre côté de la paroi, il n'y a qu'une sentinelle et elle s'est endormie.

Général Xana: Formidable, sors-nous d'ici.

Darinas: Je maintiens qu'il nous faudra un moyen de transport pour traverser la mer numérique, un canot de sauvetage ou un radeau.

Général Xana: Et pourquoi pas le Skid tant qu'on y es....BOUM! Une énorme onde de choc venait de secouer l'énorme vaisseau comme une coquille de noix. Le Gallion oscilla dangereusement menaçant de chavirer. Les trois passagers parqués à fond de calle étaient secoués comme des dés dans un cornet.

Darinas: Mais qu'est ce qui se passe?

Fleur: Une tempête doit se lever ou quelque chose de ce genre.

Darinas: Une tempête? Sur la mer numérique?

Fleur: Autant pour m....Paf, les lyokofans heurtèrent violemment la paroi du fond. C'est alors que les cris venant du pont parvinrent jusqu'à leurs oreilles: Le léviathan! Le léviathan criaient les pirates terrifiés. Darinas ouvrit de grands yeux incrédules et croisa le regard vaguement réprobateur et inquiet de Fleur.

Fleur: De charmante bestioles les dragons n'est-ce pas?

Darinas: Je n'ai jamais dit qu'elle étaient charmantes j'ai dit que je les aimait bien! Général Xana aime bien Ervig ça n'empêche pas son héros d'être le méchant de l'histoire!

Fleur: La prochaine fois je te conseille de choisir tes fréquentations de manière plus judicieuse. Au fait je me demande si....Crack, le monstre venait de pratiquer une brêche dans le flanc du bateau à l'aide de sa queue.

Général Xana: Sauve qui peut nous coulons!

Lorsque Edward s'arrêta de bondir d'arbre en arbre, Marine se reveilla. Elle était toujours accrochée à son cou et se demanda où elle avait bien pu atterrir. A l'évidence il faisait nuit, mais impossible de savoir si cette partie du Passage était pertpétuellement plongée dans l'obscurité où si il y avait un horaire dans le réseau. Le vampire descendit de l'arbre avec elle et ils marchèrent jusqu'à sortir de la fôrêt. Un étang d'eau calme bordait la lisière du bois et en dépit du brouillard nocturne, Marine réussit à distinguer une sorte de manoir qui semblait posé sur l'eau comme un morceau de sucre dans un soucoupe. Un instant elle se demanda comment parvenir jusqu'à la bâtisse, mais avec quelques mots d'excuses, Edward la souleva à nouveau de terre et traversa l'étendue d'eau sans le moindre effort, en un seul bond. Des marches de marbres sortaient de l'eau jusqu'aux portes vitrée du manoirs. Ces dernières s'ouvrirent pour laisser la place à une créature sculpturale aux cheveux blond et court et aux grands yeux étirés en amande. Vétue d'une robe longue et vaporeuse elle s'approcha jusqu'au brd de l'eau et Marine se demanda si telle la dame du lac elle n'allait pas le traverser à pied.

La dame du Lac: "Soyer la bienvenue en ces lieux, ma chère enfant, je suis la Comtesse Sim-one, votre hôtesse en ces lieux.

Aussitôt la comtesse Sim-One la prit par la main et la guida dans le manoir scintillant entourée de brume. Si il n'y en avait pas eu autant Marine aurait sans doute repéré derrière le voile vaporeux, la silhouhette manaçante du manoir du Comte Pixel, dont la maison du lac n'était que le manoir des invités. Heureusement (ou malheureusement, la suite de l'histoire nous le dira) pour elle, Marine ne remarqua rien, et subjugué par la beauté et la courtoisie de ses deux compagnons elle se laissa emmener jusqu'à sa chambre. Il y avait deux lits surmontés d'un dais assortis à la couleurs des draps. La literie était dans les tons pastels l'un dans les tons parmes et l'autre dans les tons pêches. Une très imposante armoire normande lourdement sculptée occupait le fond de la chambre, tout un pan du mur en fait et l'on pouvait se demander que pouvait donc renfermer ce monument de chêne.

Edward: Votre chambre vous plait-elle Marine?

Marine: C'est digne d'une princesse...

La comtesse Sim-One: Digne de vous, et si vous n'y voyez pas d'inconvénient, comme il se fait déjà très tard, je suggère que nous regagnions tous nos chambres respectives. Le petit déjeuner sera servi à huit heure précise demain matin.

Marine: Je vous remercie de votre accueil, madame la comtesse. Et je vous souhaite une bonne nuit.

La comtesse Sim-one: Je vous souhaite également le bonsoir, très chère.

Edward: A demain Marine et que la nuit vous soit douce.

Marine: Bonsoir Edward.

Une fois que ses hôtes se furent retirés dans leurs chambre respective, Marine se jeta sur le lit le plus proche d'elle (celui avec la literie pêche). Après quelques minute, elle retira sa tiare et la posa sur la table de nuit recouverte de marbre, puis se leva afin d'aller inspecter l'armoire normande. En ouvrant la première porte de l'immense armoire, elle découvrit une collection de robes à sa taille dans toutes les teintes possibles et imaginables: lie de vin, vieux rose, safran, bordeaux, amande, lilas, crème, moirée...j'en passe et des meilleures. Elle choisit une chemises de nuit longue avec des manches longues bouffantes d'un modèle un peu vielliot et ouvrit la seconde porte qui donnait sur une toute petite porte à peine assez grande pour la laisser passer même en se pliant en deux. Mais en passant la petite porte, Marine se retrouva dans une salle de bain assez vaste, avec une baignoire de dimension appréciable, un miroir et un meuble de toilette avec une vasque encastrée. Pas la moindre fenêtre ni de porte, à part bien sur celle de l'armoire. Et pour aussi absurde que cela pouvait paraître, la jeune fille aurait juré que la salle de bain était entièrement contenue dans l'armoire. Elle prit un bain et se changea avant de ressortir de l'armoire. Avant d'aller se coucher, elle essaya d'ouvrir la troisième porte mais n'y parvint pas. Elle regagna son lit en prenant bien soin de verifier que la porte et la fenêtre de la chambre soient bien closes et avisa une pendule encastrée dans une des moulure de l'armoire, il y avait des tas d'aiguilles de longueurs différentes qui tournaient autours d'une multitude de symbole mathématiques mais pas le moindre chiffre romain ou arabes susceptible de lui indiquer l'heure qu'il était. Haussant les épaules, elle s'endormit.

La "Quantico Cantina" était un lieu surprenant. Le comptoir en verre transparent légèrement teinté de bleu serpentait à travers tout le bar comme un long serpent-aquarium où passaient quelques poissons multicolores de formes bizarre. L'éclairages aux ultra-violets était fournie par des néons logés dans les parois en corail qui fragmentaient savamment l'espace. Xana avança vers le comptoir et Héla la serveuse.

Xana: Rinoa!

Rinoa: Hi, Xan. Tu as amené des amis?

Xana: Parfaitement, et devine quoi? J'ai retrouvé Nesumi!

Rinoa: Bonjour Nesumi, Xana m'a énormément parlé de toi.

Nesumi/Typy: Euh...c'est vrai ça?

Rinoa: Puisque j'te le dis. Toute la journée, il venait me parler de toi: Nesumi par-ci, Nesumi par-là, Nesumi dit ceci, Nesumi fait cela...Si je n'était pas déjà mariée à Squall j'en serais devenue jalouse! En tout cas soit la bienvenue parmis nous. C'est la première fois que tu t'aventure jusque dans le passage?

Xana: Ne t'en fait pas pour elle, Rin. Avec moi comme guide, ma Nesumi chérie n'a rien à craindre.

Rinoa: Tu m'en diras tant! Pas plus tard qu'hier tu m'as avoué que tu t'étais déja perdu sur Lyoko, alors te repérer dans le passage avec toutes les distorsions spatio-temporelle qui se produisent...Au fait vous désirez boire quelque chose?

Julien-Dupont/Odd: Un milk-shake à la banane?

Rinoa: Euh...Je vais essayer....

Julien-Dupont/Odd: Excusez-moi je ne comprend pas...pourquoi "essayer"?

Rinoa: Et bien, c'est de la physique quantique ça, c'est comme les distorsions temporelle, on ne sait ni quand ça arrive, ni ce que ça va donner. On obtient ce que l'on obtient c'est tout. Ce sera peut-être un milk-shake à la vanille, à la noix de coco ou au chocolat.

Yann/Julyan: C'est vrai vous en avez beaucoup des distorsions de ce genre?

Rinoa: Houlà, en permanence. C'est bien simple on ne sait jamais ce qui peut arriver par ici...

Julien-Dupont/Odd: Alors dans ce cas ma petite dame, ne vous cassez pas la tête, donnez moi n'mporte quoi.

Rinoa: Ah non! Je peux tout donner mais jamais n'importe quoi; même si le résultat est aléatoire on ne peut pas faire des calculs au pif.

Yann/Julyan: Ou au paf...

Julien-Dupont/Odd: La ferme...

Nesumi/Typy: Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris là, est-ce quelqu'un peu mettre les sous-titres français?

Xana: Sert nous une bouteille de Cassis, Rinoa c'est ma tounée.

Quelques minute plus tard, Rinoa revint avec quatres verres remplis d'un liquide bleu. C'est du sirop de mûre.

Xana: Tu vois, les résultats sont toujours aléatoire, on obtient rarement ce que l'on veut ici, uniquement ceux que les particules veulent bien nous donner.

Nesumi/Typy: Je vois...Et donc comment on fait pour retrouver Maggaelita et les autres?

Xana: Vient, on va en parler...loin des oreilles indiscrètes.

Un individu louche regardait effectivement de leur côté d'un air suspect. Aussitôt les Jeunes éloignés, l'agent 666 sortit un petit communicateur de sa poche. Il lui permettait de s'entretenir en tout lieux avec son Kaiser basé dans son dominion, le territoire virtuel de Fantasia.

L'agent 666: Les cibles sont arrivés à la Cantina, elles ne sont pas au complet.

Ervig: Très bien, gardez les à l'oeil surtout, ils vont probablement se regrouper. Ah! Ah! Ah! Cette enflure de Dorian Gray et ce riquiqui Comte Pixel vont bientôt savoir ce qu'il en coûte de s'opposer à la volonté du plus grand de tout les Stanislasiens!

Xana et ses compagnons s'installèrent dans un coin tranquille, si tranquille que Nesumi eu soudain l'impression d'être retournée sur Lyoko. Peut-être était ce dû à la présence des Krabes qui portaient sereinement leurs plateaux aux clients dispersés dans la cantina. L'un d'eux passa tout près d'elle et Nesumi fut prise de l'irrésistible envie de lui caresser la tête comme l'aurait fait Odd avec Kiwi. Mais elle n'en fit rien et le petit monstre continua paisiblement son bonhomme de chemin jusqu'à une petite table placée dans le fond, où Sonic buvait un jus d'orange en compagnie d'Action Man et de Ben & Gwen Tennison (en compagnie de leur grand père cela va sans dire). A une autre table, c'était les défenseurs Di-gata qui dînait tranquilement de cubes de gelées multicolores et de galettes d'un brun doré. Mais elle ne remarqua pas l'agent 666 dissimulé derrière une des parois de Corail qui ne cessait pas de les observer.

Xana: Je sais que l'Index se pointe régulièrement dans ce bar, c'est pour ça que je suis venu ici. C'est le meilleur endroit pour le rencontrer

Julien-Dupont: Et l'Index c'est qui, c'est quoi exactement?

Xana: L'index....c'est un programme-espion un peu foireux créé par un certain Sigmund Kessel.

Nesumi/Typy: Pourquoi foireux?

Xana: Parce que ce type passe son temps à espionner tout le monde, mais au lieu de rapporter les infos à son créateur, il les refile au premier venu. Une fois j'ai posé une embuscade du côté de Carthage parce que je savais que le Capitaine Shakespeare y viendrait avec ses flibustiers. Et ben l'Index est allé tout raconter à Ervig qui à filé l'information aux pirates qui non seulement m'a piqué des Tachyons mais en plus il m'a vidé une partie de ma base de données.

Yann/Julyan: Et bien sûr il a filé les infos à Ervig, qui en bon stratège est venu t'envahir...

Xana: Presque. Les pirates ne se sentent jamais redevables à qui que ce soit. Il ne voulait pas offrir le contenu de ma base de donnée à Ervig, il voulait le lui revendre, en priorité bien entendu, il n'est pas tout a fait ingrat...

Odd/Julien-Dupont: Et alors?

Xana: Et alors, Ervig étant un Harpagon de premier ordre, il a pas voulu payer les infos. Finalement la vente aux enchère a eu lieu entre le comte Pixel et Dorian Gray et c'est le bellatre qui a remporté la mise. Je ne sais toujours pas si ces deux là ont réussi à trouver un terrain d'entente d'ailleurs....

Nesumi/Typy: A quel sujet? L'invasion de Lyoko.

Xana: Non au sujet de Sim-one. Oh c'est une histoire de famille assez compliquée, il va vraiment falloir trouver l'Index, il est toujours au courant de tout les ragots...

A ce moment précis, un drôle de petit lutin en tout point semblable à Mister Puck apparut sur la banquette à côté de Typy, l'index en l'aair, dans la pose d'un prof de fac faisant un cours magistral dans l' amplhithéatre d'une université.

L'Index: Des ragots? Je suis toujours au courant des ragots surtout les histoires de coeurs ça m'interesse.

Xana (en douce à Nesumi): Il ne résiste jamais aux ragots, il faut juste savoir l'appâter un petit peu...

L'Index: Il faut savoir que la comtesse Sim-one a vécu une aventure torride avec ce jeune Dorian Gray. Ce qui n'a pas du tout plu à son fils, le comte Pixel qui a voulu se débarasser du prétendant. Ils était plutôt bien assortis ces deux là. Mais rien n'y a fait. Alors le Comte Pixel a finit par s'allier avec Dorian et maintenant à eux deux ils essayent de conquérir le territoire de la forêt de Lyoko.

Julyan/Yann: Pourquoi celui de la fôret en particulier?

L'Index: C'est évident! Le territoire de la forêt est limitrophe de celui du Comte Pixel. Et puis il y a plein de choses interessante dans une forêt. Tenez, je sais qu'il y a quelques heures, pour parler comme les humains, vous savez le temps est une valeur toute relative comme disait Einstein et...

Odd/Julien-Dupont: ....Il y a quelques heures?

L'Index: Je disais donc...Ah oui! C'est pour l'instant tout à fait confidentiel, aussi je vous demanderais la plus grande discrétion à ce sujet...mais le cuistot de l'hôtel Ethernet m'a dit que le cuisinier du Comte Pixel lui avait dit qu'il avait entendu le majordome du Comte dire...

Nesumi/Typy:(en douce à ses compagnons) Confidentiel, c'est ça...

L'Index: ....que le jeune Cullen avait trouvé une humaine égarée dans la forêt. Egarée n'est peut-être pas le terme exact, toujours est-il qu'il l'a ramenée sur son dos au manoir du Comte Pixel. Il semblerait qu'il ne soit pas tout à fait insensible à cette jeune personne..hum

Odd/Julien-Dupont: Qui ça? Pixel?

L'ndex: Non, non bien sûr que non. Le jour où Pixel tombera amoureux de quelqu'un je serais à la retraite, ce n'est pas évident de tomber amoureux quand on nait avec l'aspect physique d'un vieillard. Enfin toujours est-il que je parlais du jeune Cullen bien sûr, pas du Comte. Et donc Edward Cullen à un faible pour cette jeune fille...comment s'appelle-t-elle déjà? Ondine? Non c'était bien un prénom d'eau mais ce n'est pas ça...Morgane....non! Attendez, je sais Megane..Mag..

Nesumi/Typy: Maggaelita? Marine?

L'Index: Oui c'est ça vous la connaissez? Ah j'ai toujours été très sensible aux belles romances, et c'est vrai que ces deux là ne sont pas trop mal assortis, pas comme Google et Galatée...Quel désastre ces deux-là. C'est à vous dégouter des romans à l'eau de rose...j'en ai déjà écrit une douzaine sur mon blog mais que voulez-vous les gens ne s'interessent qu'aux romans d'espionnage en ce moment; la preuve en chiffre: T. Clancy est l'écrivain le plus côté du moment. Tom Clancy! Pas une once de sentimentalisme dans ces écrits, je dirais même plus, je préfère encore mes bouquins de Flemings, car même si les aventures amoureuse de James Bond ne durent pas (ce qui est bien triste vous en conviendrez), aux moins elles existent, ce qui me fait dire que.....

Xana se débarassa de l'Index avec tact. Avec deux ou trois mots poli, le lutin salua son auditoire et disparut grâce à ses dons de téléportations, laissant aux jeunes gens présents autour de la table suffisament de silence pour faire le point.

Yann/Julyan: Ouf! J'ai bien cru qu'il ne partirais jamais; il a loupé sa vocation celui là, il aurait du être conseillé conjugal, pas espion!

Odd/Julien-Dupont: Au moins on sait où se trouve Marine. Mais il y a un truc qui me chiffonne, il n'a mentionné ni Général Xana, ni Fleur, ni Darinas....

Yann/Julyan: Cela n'a rien d'étonnant, Fleur et Darinas sont bien partis pour rentrer dans les Ordres et Général Xana a épousé la Stanislasie. Comment veux tu que l'Index s'occupe de cas sentimentaux aussi irrécupérables?

Nesumi/Typy: Moi il y a autre chose qui me chiffonne....Ou est passé Maeva?

Effecctivement on entendait plus Maeva depuis un bon moment déjà. Et avec tout les malades qui trainaient dans la coin sa disparition ne rassurait personne, en dépit de son caractère...un peu spécial. Typy fouillait désespérement sa mémoire à la recherche du dernier lieu où elle avait vu Maeva avec certitude. L'excursion tournanit au cauchemar. En dédespoir de cause, la petite troupe décida d'un commun accord de revenir sur ses pas et de refaire le chemin inverse, jusqu'à Lyoko si nécessaire. Heureusement pour eux, ils n'eurent pas besoins d'aller si loin. Car ils retrouvèrent Maeva dans le dôme de verre fumé, en compagnie de Yuna et de Lenne et vêtue comme elles, interprètant le dernier tube des subdigitals. Typy et Julyan, blêmes de fureur s'apprètaient à aller chercher la fugueuse par la peau du coup, mais Julien Dupont s'interposa: un brin de diplomatie s'imposait. Ses deux cadets le laissèrent aller, en espérant qu'il ait raison.
Arma virumque cano, Je chante les armes et les héros, (Virgile, Eneide)

Tueur de Blocks

Messages: 447

Inscription: 23 Aoû 2008, 08:18

Message 17 Fév 2009, 18:12

L'eau s'était infiltrée dans la coque à moitiée démolie du Galion. Sur le pont, un furieux combat pour la vie était engagé entre le monstre marin et les pirates. Elisabeth avait usé de ses pouvoirs pour sortir ses compagnions de la calle, et les deux garçons étaient partis récupérer leurs armes. Ils revinrent bientôt, William portant son zanbato digital sur son épaule et Ulrich tenant fermement ses deux sabres, prêts l'un comme l'autre à vendre chèrement leur existence. Avec un cri de rage peu ordinaire, Général Xana bondit près de la queue du Léviathan et abbatit son zanbato de toute ses force sur son extrèmité caudale. Le coup n'entailla même pas l'épaisse armure d'écaille qui recouvrait la bête qui, se retournant vers cet agresseur imprévu, leva une de ses pattes griffues dans sa direction. Elle espérait sans doute écraser ce misérable insecte belliqueux, mais c'était sans compter sur Darinas qui jeta un de ses sabres dans sa direction. Le lancer n'était pas très précis (il faut dire qu'avec tout ce roulis, viser correctement n'avait rien d'évident) mais suffisamment pour que la lame vienne s'enfoncer juste en dessous de l'arcade sourcilière. La douleur fit sursauter le monstre qui rata William: Les griffes du léviathan se fichèrent dans le bastingage.

Un peu plus bas, Elisabeth, en dépit de la mer numérique qui menaçait de l'inoder d'un instant à l'autre, n'osait pas monter sur le pont. Après tout, la seule arme qu'elle avait en sa possession était un couteau en quartz qui à côté du léviathan, paraissait ridiculement petit et fragile. C'était un très beau couteau cependant dont le manche était serti de pierreries bleue, mais ce joli joujou ne lui serait pas d'une grande aide. Lorsque le léviathan frappa à nouveau la coque du navire de sa queue, le navire manqua chavirer sur le côté. La jeune fille glissa irrésistiblement vers la brèche ouverte du Galion et n'avait absolument rien à quoi se raccrocher. Rien si ce n'est son couteau-bijou qu'elle planta dans le bois du plancher. Instantanément, une épaisse couche de glace se forma sur le sol. Une épaisse paroi gelée de plusieur centimètres d'apaisseur....Aussitôt Sissi se laissa glisser jusqu'au bord de la brèche et planta le couteau de la coque: la glace combla la dangereuse brèche en gelant toute "l'eau" de la mer numérique disponible. Ce petit couteau était une arme reboutable en fin de compte...

Sur le pont, William frappait à coup redoublé sur le corps écailleux de l'animal. Il ne pouvait rien faire de mieux et la situation était critique: la bête avait fait un anneau de son corps autours du Hackeurs et commençait à le resserer. Lorsque l'horrible reptile aurait terminé sa besogne, le bateau-snap-ne serait plus. Ulrich était monté sur le corps de l'animal et cherchait à atteindre- fort de sa longue études des réptiles géants en tout genre- ce qu'il pensait être son point le plus faible-à savoir ses yeux. Mais ceux-ci semblaient être en titane renforcé, et à chaque seconde qui passaient la gueule béante emplie de dents scintillante essyait de le croquer. Une langue longue et d'un rouge sanglant s'agitait comme un fouet au dessus de la tête des pirates, qui à l'instar de William frappaient eux aussi la bête à coup redoublés. Soudain la voix de Capitaine se fit entendre, rugissante comme le tonnerre elle couvrait les sifflement assourdissants du monstre:

Capitaine Shakspeare: Ne vous battez pas! Poussez!

Et, plaquant sa poitrine contre le corps gluant du monstre, il entreprit une tâche imposible pour un homme seul: faire passer l'anneau écailleux au-dessus de la proue du Galion. En un clin d'oeil, les pirates formèrent deux longues files le long du bastingage et entreprirent de pousser le monstre hors de leur bateau. Sans trop se poser de questions, William descendit du dos du monstre et se joignit à la poussée, bientôt suivit par Ulrich et pirates et prisonniers unirent leurs effort avec l'espoir sacré de revoir le soleil se lever un jour. Stupide, Elisabeth restait plantée sur le pont devant un spectacle si innatendu. Ni William ni Ulrich ne la virent, mais le leviathan tourna vers elle ses yeux vermillions énormes qui semblaient forgés dans la lave pour scruter les profondeurs de l'océan. Le grand serpent de mer ouvrit sa geule toute grande et fit foutter sa langue démesurée au dessus de la tête de Sissi. Le claquement la surprit tellement qu'elle leva instinctivement les bras pour protéger sa tête, et avec une précision inouïe, le petit poignard se ficha dans la langue baveuse. Le résultat ne se fit pas attendre: piégée dans une gangue de glace, le fouet cramoisi se raidit et tomba sur le pont du bateau comme une masse. Sisii aurait été aplatie comme une crèpe si elle n'avait pas eu la présence d'esprit de traverser le sol pour se mettre à l'abri. Saisissant son zanbato, William le brandi et l'abatti de toutes se forces sur la gangue de glace qui explosa, eparpillant des éclats de langues congelées et sponguieuse un peu partout. Privée de langue, la bête secoua sa tête en ouvrant des yeux étonnés, réaction de stupeur dont Darinas su profiter. Utilisant son supeur sprint et son triplicata, il attaqua les deux yeux de l'animal en même temps. Bientôt, la bête muette et aveugle dessera son emprise, et s'éloigna du bateau aussi rapidement que possible en agitant son hideuse tête d'un air indigné.

Epuisés, les pirates et les lyokofans s'assirent sur le pont afin de prendre un peu de repos. Court répit qui ne dura guère! Le capitaine Shakspeare se chargea de renvoyer chaque matelots à sa besogne avant de se tourner vers ses prisonniers.

Capitaine Shakespeare: Nous sommes tous dans le même bateau, aussi je sais que vous avez oeuvrés aussi bien dans votre intéret que dans le notre. Mais en dépit de ce que les mauvaises langues peuvent raconter, le capitaine Shakespeare n'est pas un ingrat, et vous êtes invités à venir trinquer dans la dunette arrière, en sa compagnie. Et vous gibier de potence, dit-il en s'adressant à ses hommes, une fois que ce misérable rafiot sera réparé vous ouvrirez un tonneau de rhum et le viderez en l'honneur du Hackeur!

Les pirates du Web: Vive le capitaine Sakespeare! Vive le capitaine du Hackeur!

Sur ce, très galant, le capitaine offrit son bras à Elisabeth et suivi de William et d'Ulrich, rentra dans ses quartiers.

Le Capitaine Shakespeare: Et bien, miss Swan, monsieur Turner, et monsieur Sparrow...

William/Général Xana: Capitaine Jack Sparrow, s'il vous plait....

Ulrich/Darinas: Inutile d'insister là-dessus tu ne pense pas?

Capitaine Shakespeare: Parlez-moi de vous, qu'êtes vous donc venus faire sur le territoire de la banquise?

Elisabeth/Fleur: Une étude sur la fonte des glaciers.

Ulrich/Darinas: Miss Swan plaisante, capitaine Shakespeare, nous cherchions une amie, Marine. Elle s'est égarée sur un des territoires de Lyoko.

Capitaine Shakespeare: Tiens? Voilà qui est curieux. Nous avons scanné le territoire du désert, de la banquise ainsi que celui des montagnes et nous n'avons rien vu...


Ulrich/Darinas: Et pour celui de la forêt ou le cinquième territoire?

Capitaine Shakespeare: Xana campe en permanence dans le cinquième territoire depuis que j'ai..hum visité sa base de donnée il y a quelque temps. Si votre amie se trouvait sur ce territoire, elle a certainement dû le rencontrer. Quand au territoire de la forêt, je n'y vais que très rarement. Ce territoire est plus ou moins entre les mains du Comte Pixel et de Dorian Gray, des types vraiment très peu fréquentables selons moi, je préfère aller chasser les Tachyons ailleurs.

William/Général Xana: Qu'est ce qu'un Tachyon?

Capitaine Shakespeare: Mais d'où sortez vous? Des Tachyons ce sont des particules qui se déplacent plus vite que la lumière dans le vide. Ces particules permettent de stabiliser les éléments qui composent le Passage et tout les méandres quantiques en général.

Elisabeth/Fleur: Stabiliser? Vous voulez dire que tout ce qui nous entoure est instable?

Capitaine Shakespeare: Bien entendu! Rien n'est plus incertain que le Passage. Si vous ne voulez pas que le ce qui vous souhaiter conserver disparaisse, il est essentiel de le protéger avec un bouclier de Tachyons. Comme le Hackeur, par exemple.

Ulrich/Darinas: Voilà pourquoi nous n'avons pas coulé immédiatement quand la coque a été fendue...

Capitaine Shakespeare: Exact, mais croyez-moi, le bouclier n'aurait pas tenu longtemps. En revanche, la glace qui a comblé la brèche est extrèmement efficace...je ne sais pas d'où elle vient mais sur le marché noir, cela vaut sans doute une fortune.

William/Général Xana: Et où trouve-t-on les Tachyons?

Capitaine Shakespeare: Un peu partout...il faut savoir fouiner au bon endroit, voilà tout. Je scanne chaque recoins du passage pour en trouver. Il y en a des quantités assez importantes sur Lyoko, moins dans les terres du Comte Pixel.

Ulrich/Darinas: Et vos Tachyons, vous les vendez à qui?

Capitaine Shakespeare: Oh à tout ceux qui ont les moyens de se les acheter. Cependants, mes plus gros clients restent Le Kaiser Ervig, le Comte Pixet et Dorian Gray . C'est logique, où est l'intérêt de conquerir des terres si celles ci sont susceptibles d'être anéanties sans aucune raison autres que le aléas de la physique Quantique?


Elisabeth/Fleur: Pour en revenir à notre amie, Marine. Avez vous une idée d'où elle peut se trouver à l'heure actuelle?

Capitaine Shakespeare: Soit entre es mains du Comte Pixel, soit entre les main de Xana, à vous de choisir ma petite dame. Je suis résolu à vous déposer où bon vous semble. Soit je vous ramène sur Lyoko soit je vous laisse au manoir du Comte Pixel.

Les lyokofans s'entre-regardèrent. Il n'était pas nécessaire de faire de la télépathie pour savoir à quoi ils pensaient. En fait ils suivaient tous le même raisonnement: Si Marine était entre les mains de Xana, donc sur Lyoko, il y avait de bonne chances pour que les autres l'aient retrouvée. Mais si elle était au manoir de Pixel, il valaient mieux qu'ils s'y rendent le plus vite possible. Fleur regarda ses compagnons puis reposa ses yeux de glace sur le Capitaine du Hackeur.

Elisabeth/Fleur: Avec votre permission capitaine, nous irons au manoir.

Au manoir du Comte Pixel, tout était calme, enfin presque. Un vampire particulièrement malchanceux errait entre les murs du manoir tel une caricature de dessin animé: visage cireux, ongles longs et sales, haillons noirs. Il arriva devant la porte d'armoire qui menait à la chambre de Maggaelita et l'ouvrit. La troisième porte de l'immense armoire de chêne, celle que Marine n'avait pas réussi à ouvrir, tourna sur ses gonds sans le moindre grincement. La jeune fille dormait, sa tiare scintillante posée sur la tablke de nuit. Le vampire s'approcha sur la pointe des pieds, saisi la couronne entre ses mains sales et se pencha vers le cou de la dormeuse. Il entrouvrit les lèvres laissant entrevoir des canines sanglantes et...couic. Il fut attrappé à la gorge par une main d'acier qui le souleva au-dessus du sol. Edward Cullen retira la tiare des mains du vampire maigrichon tout en continuant de serrer son petit cou décharné.

Edward Cullen: On avait dit juste la Tiare. Qui t'a donné la permission de t'en prendre à la fille?

Le vampire malchanceux: Eddie...j'étouffe.

Edward Cullen: Ne m'appelle pas Eddie. Pour autant que je sache on a pas gardé les chauves souris ensemble. Dégage.

Le vampire malchanceux prit la fuite sans demander son reste, talonné par Edward qui rapportait la couronne de Lyoko au comte Pixel.

Le vampire malchanceux: C'est bien la première fois que je vois ça, si on ne peut même plus gouter à la belle au bois dormant dans ce manoir mais où va-t-on?

Edward Cullen: Tu t'approche à nouveau d'elle et je te sert en ragout au rekin, est-ce bien clair?

Le vampire malchanceux: Tran...Transparent Monsieur Cullen.


La Hackeur jeta l'ancre dans une petite crique toute proche de la baie où se dressait le manoir virtuel. Les passagers débarquèrent en remerciant le capitaine Shakespeare et son équipage. Une fois arrivés sur la berge où se tenaient naguère Marine et Edward, Fleur, Général Xana et Darinas entreprirent de se faconner un chemin jusquaux marches de marbres. Rien de plus facile, à l'aide du couteau de quartz, Elisabeth gela une étroite bande de mer numérique. Le majordome du manoir Virtuel vint leur ouvrir. Il ne fut guère étonné par leur arrivée, seulement par le zanbato que William trainait derrière lui comme un bagage trop pesant et qui menaçait à tout instant se sécouper le tapis persan du Hall.

Elisabeth/Fleur: Bonsoir, nous cherhons une de nos amies, Marine, qui d'après ce qu l'on nous a dit, réside chez vous actuellement...

A ce moment là, Marine dévala l'escalier en chemise de nuit, toute contente de revoir ses amis et proches collaborateurs. En moins de temps qu'il ne le faut pour l'écrire, elle avait entrainé Fleur d'Equinoxe dans sa chambre et lui posait mille questions, tandis que le majordome, Darinas, Général Xana et son zanbato partaient en expédition dans les couloirs à la recherche d'une autre chambre. Tout en bavardant avec Marine, Fleur d'Equinoxe se changea et s'appretait à aller se coucher lorsque la sonnette retentit une nouvelle fois. Pour la seconde fois Marine, suivie de Fleur se précipita dans le Hall. Typy, Julyan et Xana venaient d'arriver à leur tour, en Skid. Les retrouvailles fut chaleureuses, tout le monde parlait en même temps. Le majordome était quelque peu perplexe à la vue de William-Xana et de Wiliam-Richard. Le premier en costume noir, le second en pyjama rayé qui discutaient déjà de la manière la plus efficace de contrôler un dominion à distance. Visiblement navrée, Typy se lamentait sur le sort de Julien-Dupont et de Maeva restés dans le Passage. Elle raconta à une Fleur compréhensive, comme ce dernier avait tout fait pour raisonner Maeva qui désirait monter un groupe de rock symphonique avec Yuna et Lenne, et qui finalement était resté en arrière pour veiller sur elle. Darinas, Marine et Yann essayaient de faire le point sur les principaux évènements de la journée. C'était très bruyant.
Arma virumque cano, Je chante les armes et les héros, (Virgile, Eneide)

Tueur de Blocks

Messages: 447

Inscription: 23 Aoû 2008, 08:18

Message 24 Avr 2009, 10:28

Le lyokofans 2.0 l'interlude 5 (par Julien-Dupont)

Tadata data tada ---- tagada tsoi tsoin ---- prosper youp la boum

ça va être mortel,ça va déchirer sa race,mieux que dis-je ça va être du lourd du très lourds même écrivit à cet instant Jérémie Elric...

En cette fin de matinée le brave Jérémie Elric était devant son ordinateur à cause de la grève des universités, des pompiers et du papier toilette, le gentil adolescent n'avait pas eu d'autre choix que de rester tranquillement a sa maison.

Après s'être maté le quatre millième épisode des aventures de Pouratchu (contraction de pourris - rat - et chu ) il avait décidé d'aller faire un petit tour sur M.S.L pour voir ce que ces amis auteurs avaient posté de nouveau sur le site de Sissi 2006.

Quelle ne fut pas sa surprise de voir qu'un nouveau chapitre de sa fanfics préférée venait d'être posté.
Car au moment même où vous êtes en train de lire ces lignes vous vous rendez compte que vous êtes en train de lire la suite des Lyokofans 2.0 ( balèze de l'auteur il s'envoye des fleurs à lui-même mais qui ne sont pas d'équinoxe )

Pour en revenir au brave Jérémie Elric ( qui est sûrement entrain de le manger les barreaux de sa chaise à la lecture de ce texte ) ce garçon était très joyeux car il n'y a pas très longtemps Christian alias Julien Dupont venait d'annoncer à tout le monde sur un post qu'il allait publier la suite de cette histoire.

Cette nouvelle avait transporté de joie la plupart des co-auteurs de cette histoire qui à nouveau allaient pouvoir se tordre les boyaux à la lecture de cette oeuvre unique à l'exception toutefois de Darinas et fleur qui allaient s'en prendre plein la tête dans les prochains chapitres.

Donc pour en Re-Re-venir a Jeremie Elric,ce dernier avait été récemment autoriser par sa majesté Tipy a intégrer cette fics, pour se montrer a la hauteur de cette saveur il était entrain de préparer son entrer en fanfare,

Après réunis tous les instrument il lui fallait encore trouver un orchestre ,voyant que cela serais trop long il opta pour une entrée plus modeste.
C'est avec la tenacité de l'escargot customisé avec un V6 qu'il s'acharnait a écrire une suite qui soit a la hauteur de l'attente des ces petits camarade, mais pour ça il lui fallait qu'il trouve quelque chose de colossal pour égaler au moins la modestie de GX (petite par la taille mais grande par sa discrétion )

Pour être sûr de faire l'unanimité il voulait demander leur accord à tous les autres pour cela une nouvelle réunion stérile fut programmée sur MSL,celle-ci avait pour but de faire avancer la situation.
( note de cette loque d'auteur : une réunion qui aboutit à quelque chose !!! faut pas rêver cela n'arrive que dans les fanfics )

enfin bref alors qu'il était en train d'écrire la suite de cette histoire sa messagerie MSL s'activa,le jeune garçon pu voir que la plupart des contacts étaient présents au rendez-vous à l'exception de Maggy qui elle avait encore des problèmes avec beau papa.

Comme il aurait été trop long de résumer tout ce qui a été dit lors de cette réunion l'auteur c'est vu obliger de faire des coupes dans le texte pour garder l'essentiel ( de toute façon c'est toujours hors sujet que de parler du sujet dans ces réunions, alors à quoi bon ?)

voilà dont le résumé

---------------------------------------- Forum MSL----------------------------------------


Jeremie Elric : donc les amis je vous annonce officiellement que je viens m'incruster dans cette fanfics.
Tipy : soit le bien venu
Darinas : sa fait plaisir ^_^
Fleur : -----
GX : Heil !!
Christian : et merde encore un qui va foutre le bordel
Maggaelita : trop cool
Juylan : et vive la puissance des étoiles !!!
Jeremie Elric : sa fait plaisir de voir que je suis le bienvenu
Tipy : accueillir un nouvel auteur fais partis de mes taches de souveraine du forum
Darinas : ^_^
Fleur : -----
GX : et ViVi il est très homme a femme
Christian : dis Gx c'est toi qui a contanimer Tipy avec ta "modestie"
Maggaelita : trop top cool
Juylan : et n'oublier le seigneur pikachu ou celui ci vous maudira...
Jeremie Elric : donc je peux vous parler de ce que je vais faire
Tipy : vas y on t'écoute.
Darinas : silence GG va parler et on se tais sinon je me déconecte
Fleur : -----
GX : la puissance impérial de Stanislasie et bâtis sur une succession de pouvoir non monarchique mais très anti démocratique mais sans être une dictature neo colonialisme
Christian : balance la ta suite de toutes façons on en tiendra pas compte
Maggaelita : trop top mega cool.
Juylan : et Pikachu il vous bouffera les yeux avec de la sauce gribiche
Jeremie Elric : alors voila je vais faire intervenir des combattant de l'ordre des guerriers nonchalant pour attaquer le château du conte pixel
Tipy : c'est pas mal
Darinas : Mouais
Fleur : -----
GX : appuyer par la 22 eme infanterie de lycanthrope
Christian : je rêve !!!
Maggaelita : trop top méga giga cool
Juylan : sa vaut pas Pikachu et son fatal foudre
Jeremie Elric : et ces guerriers il seront incarner par les autres gentil de l'histoire
Tipy : et qui ça
Jeremie Elric : Sam johnny Hiroki etc.....
Tipy : a bien bonne idée
Christian : fayote....
Maggaelita : trop top mega giga extra cool
Darinas : ^_^'
Fleur : -----
Tipy : y'as un truc qui te dérange JD
Christian : deux meme
Maggaelita : pas cool la
Juylan : attention le pervers de service va nous en sortir une bien fumeuse la
Darinas : on se calme ou je m'en vais....
Fleur : -----
GX : ----
Christian : c'est toi que je vais sortir a grand coup de pied dans les......
Maggaelita : j'ai manger de la pizza....
Darinas : quelle langage mais que font les modérateur
Jeremie Elric : il se dispute avec Christian
Tipy : mais c'est pas la peine,pour des bêtises
Darinas : attention je vais déconnecter la
Fleur : -----
GX : moi Ervig il saute sur tous ce qui bouge y compris les mines antichar.
Christian : je dis pas de bêtise j'en écris c'est pas pareil
Maggaelita : dites on pourrais se concentrer sur le sujet

Juylan Christian sont entrain d'écrire pendant que les autres se tournent les pouces

Juylan : quelle différence
Christian : je te rappelle qu'on est pas des guerrier dans cette histoire
Tipy : on est quoi alors
Christian : une bande de clown qui tape des histoires avec des gants de boxe
Maggaelita : pas faux
Juylan : tu confond pas avec GX la
Darinas viens de se deconnecter

Fleur : -----
GX : tiens DADA viens de nous quitter
Christian : dit donc GX c'est une manie chez toi que de doubler les deux première lettre de chaque noms ?
Maggaelita : ouais c'est vrai que MAMA sa ne me vas pas, sa fait italiens et je hais la cuisine italienne et les ritals
Juylan : moi sa JUJU sa me convient
Jeremie Elric : vous voyez vous avez fait fuir Darinas
Christian : mais non c'est juste sa huit box telecon qui a encore désynchroniser
Jeremie Elric : tu crois
Tipy : sa lui arrive souvent.
Maggaelita : sont excuse en général c'est qu'il est passe sous un tunnel
Juylan : un tunnel dans sa chambre !!!
Christian : normal c'est un gitan qui vit dans une caravane.
Jeremie Elric : sa explique tous
Tipy : tiens je croyais qu'il vivait dans la creuse
Maggaelita :ah non ça c'est fleur qui habite la bas
Christian : voyons Tipy tous le monde le sait
Jeremie Elric : et moi je peut continuer ou je dois immigrer en Stanislasie pour finir ma phrase.
Tipy : désole comme coin pourri j'ai confondu avec la vendée..


----------------------------------Darinas a rejoins la dispute-----------------------------

Christian : pas grave on te passera au bûcher pour ça
Jeremie Elric : tiens Darinas est de retour
Darinas : dsl j'ai été couper a cause d'un tunnel
Tipy : sa va t'inquiete tas rien manquer d intéressant
Fleur : -----
Maggaelita : on parlait juste de la fics de Jeremie Elric
GX : la nationalité Stanislasien te sera refuser avant meme que tu est pu approcher la frontière
Juylan : tu est vache avec tipy
GX : au soldat rapport
Christian : réveiller vous c'est les Lyokofans la pas une fics de Darinas
Tipy : mais non c'est juste Julien, et la bave du crapaud n'atteint pas la blanche volaille
Darinas : je vois que ça pas beaucoup avancer
Juylan : laquelle
Christian : la plus pourris
Maggaelita : dit Tipy on dit pas blanche colombe plutôt
Fleur : -----
GX : sa nous aide pas la car sur une échelle de 1 a 5 on fais comment quand ou est a moins 3.
Christian : a c'est simple ou appelle les Kals
Tipy : je sais mais j'aime les poules
Juylan : malheureux dit pas ça ou Darinas va lâcher Ténébra sur toi.
Darinas : on touche pas au Kals sans mon autorisation sinon je me déconnecte
Fleur : -----
GX : !!!!!!!
Christian : pas chiche
Maggaelita : alors comme ça tu aime les poules , moi aussi ' y'en ya pleins chez papy mamy...
Juylan : tiens j'en sens que la caravane de Darinas va passer sous le tunnel de la manche dans un instant.
Jeremie Elric : moi je dois abandonner alors
Tipy : oui les poules c'est mon dada comme tous les animaux de la ferme d'aillieur.
Darinas : je m'abaiserais pas a répondre la dessus
Fleur : -----
GX : du calme les petits ou je sévis
Christian : bon on en étais ou ?
Maggaelita : comme moi
Juylan : a l'arrivée de Jeremie Elric
Darinas : dernier avertissement on parle de la fics sinon
Fleur : -----
GX : alors cette fics ou je lance un Blitz Komandos Stanis sur vous
Christian : donc tu veux introduirent des combattants
Maggaelita : j'aime bien les petits poussin sa fait cuicui en piaillant
Juylan : ^_^
Jeremie Elric : oui des super combattant
Tipy : et bin moi je les aime plus que ça encore
Darinas : dites la ont s'eloigne pas un peu
Fleur : -----
Christian : remarque sa peut le faire, c'est pas avec le prêtre bouddhiste et le trancheur de carotides qu'on risque d'aller délivrer la pauvre Maggy
Maggaelita : pas autant que moi, daillieur ma chambre et peinte en jaune canari.
Juylan : Pikachu est jaune sa fait pas de lui un poussifeu
Darinas : et au sujet de tes guerrier il sont plus fort que les kals
Fleur : -----
Tipy : et moi c'est ma maison qui est jaune
GX : et puisque sa suffit pas sa sera tous la nation ervig en tete qui viendras vous corriger
Christian : oh non
Maggaelita : et moi c'est ma ville
Juylan : et tortipous il est pas vert de jalousie lui
Jeremie Elric : je sais pas encore pourquoi tu veux les faire intervenir dans cette histoire
Darinas : je sais pas peut etre
Fleur : -----
Christian : a non tu vas pas nous foutre les Kals la dedans
Maggaelita : tu dis plus rien Tipy hein je t'est cassé la
Jeremie Elric : dites c'est un complot anti fanfic ou quoi
Tipy : tricheuse sa compte pas
Fleur : -----
Maggaelita : nanare j'ai gagne ( maggy tire la langue)
Darinas : t'as quoi contre les kals encore
Tipy : ok tu as gagné je me rends
Fleur : -----
GX : a l'assaut
Maggaelita : et ramasse ça dans tes dent vielle peau....
Juylan : gloire a pikachu.
Christian : tu met des kals partout aussi bien pour tes fics que pour bloquer les roue d'un chariot.
Jeremie Elric : bon j'en est marre la
Tipy : un peut de respect petite effronté ou je descent a toulouse t'en coller deux
Darinas : bon bin t'as gagner je me deconnecte.

---------------------------------------FIN DE MSL----------------------------------------


Ce fut avec un mal de tête carabine et que Jérémie Élric quitta la conversation MSL comme à son habitude celle-ci n'avait pas abouti à grand-chose si ce n'est a une dispute sur un grand n'importe quoi ( une réunion normale quoi)

Se sentant bien seul et n'écoutant que son courage le téméraire adolescent décida de prendre sa destinée en main.
Il allait faire son entrée dans la grande famille des Lyokofans,et ceci à un moment crucial de l'histoire.

Juylan, JD Nesumi et Maeva était perdu quelque part sur le réseau alors que fleur d'équinoxe Darinas et Gx peut venaient d'arriver sur l'inquiétant et lugubre territoire foret, mais la plus à plaindre dans toute cette histoire était la pauvre Maggy qui était désormais prisonnière de trois sinistres individus.

Darinas Gray, Edward, et le comte Pixel, personne ne savait ce qui pourrait advenir de la jeune fille entre les mains de ces sinistres individus ils seraient bien capable de lui faire subir les pires sévices qui soit (enfin sa c'est si Julien dupont écrit cette partie de l'histoire.)
Quoi qu'il allait advenir à ces terribles aventuriers une seule chose comptait maintenant à leurs yeux

Il faut sauver le soldat Maggy dit alors Jd.

Euh t'es sur de toi lui fit Juylan
bien oui pourquoi
Juylan : tu as dis qu'il faut sauver Maggy
JD : le soldat Maggy pour quoi t'as compris quoi
Juylan : il faut sauver willie
JD : voyons Julyan Maggy n'est pas un orque femele de 4 tonnes
Juylan : désolé j'ai mal compris
JD : pas grave de toutes façons ce chapitre est finis
Juylan : quand ?
JD : maintenant.


a suivre.....
Arma virumque cano, Je chante les armes et les héros, (Virgile, Eneide)

Tueur de Blocks

Messages: 447

Inscription: 23 Aoû 2008, 08:18

Message 24 Avr 2009, 10:31

Chapitre V

Sous la plume de Jeremie Elric


Pendant ce temps sur Terre, Jérémie Elric se réveille après une bonne nuit de sommeil : c’est le Week-End, donc c’est un synonyme d’amusement et de loisirs.
En se connectant sur MSL pour voir ce que ses collègues timbrés ont écrit pendant la nuit, il lit, médusé, que ceux-ci ont monté une expédition sur Lyoko, et qu’ils ne l’ont pas attendu !
-Mon Dlul ! J’ai vraiment rejoint une bande de fous furieux, moi... Allez, rien que pour les emmerder je vais pas rester là !
En cherchant un peu, il trouva enfin le lien tant désiré vers la Deuchskid, et cliqua dessus. Il se fit aussitôt aspirer par le flux de données, et se mit à voyager entre les Univers à la vitesse des informations. Le trajet lui laissa le temps de réfléchir à une méthode pour s’infiltrer discrètement dans l’Usine ; c’est sur ce genre de cogitations qu’il arriva dans l’Univers de Lyoko. Malheureusement, la télécommande de Julien faisait toujours effet, et il fut redirigé vers le personnage important le plus proche. Dans un grand flash, il perdit connaissance.

Quelques minutes plus tard, il se réveillait et, voyant sur qui il était tombé, il ne put retenir une plainte.
-Oh non...Pourquoi ça tombe toujours sur moi ??
Après une (rapide) période d’acclimatation, il se mit en marche, direction l’Usine ; si les autres avaient subi le même sort, ils devaient logiquement s’être retrouvés là bas.

Dans le monde virtuel, la vie suivait son cours ; après s’être eux-aussi réveillés, les six Lyokofans (Julien Dupont et Maëva étant restés dans le Passage), accompagnés de Xana, s’apprêtaient à prendre un robuste petit-déjeuner chez le Comte, quand Maggy se rendit compte qu’il manquait quelque chose...
-Dites, les amies, vous n’auriez pas vu ma tiare ? Je n’avais laissé sur cette table de nuit hier soir...
-Pas vue, désolée.
-Il faut parfois renoncer aux possessions terrestres pour s’élever spirituellement...

C’est sur cette phrase incompréhensible (comme d’habitude) de Fleur que ces trois demoiselles se rendirent dans la salle à manger ; par chance, quelqu’un leur avait laissé un plan détaillé du manoir dans leur chambre.
Mais au même moment, à l’autre extrémité du Manoir, on signalait une autre disparition...
-Tu l’as trouvé ?
-Pas vu, Darinas ; il a tout bonnement disparu !
-Bon Dieu...Mais où est passé ce maudit GX ??
-Si je me souviens bien, il s’était levé pour aller aux toilettes pendant la nuit...
-MAIS TU NE POUVAIS PAS LE DIRE PLUS TÔT, XANA ?? Si ça se trouve, il s’est égaré dans les couloirs...
-Bof, pas grave. On va manger ?
-Yann... Des fois, je me demande pourquoi c’est pas toi qui t’es retrouvé dans Odd...

Et sur ces belles paroles et recherches infructueuses, ils se rendirent dans la salle à manger à leur tour. Ils rencontrèrent en chemin Edward, dont la chambre jouxtait la leur ; le saluant, ils poursuivirent leur chemin en sa compagnie. Au bout d'une bonne demi-heure de marche, ils arrivèrent enfin à destination, en même temps que les demoiselles.
-Salut les filles! Bien dormi? s'enquit Xana
-Si on oublie les ronflements de Maggy, c'était pas mal...
-COMMENT CA JE RONFLE??
-Du calme mes soeurs, la violence ne résoud rien.
-La violence est toujours le signe de pulsions refoulées...

Dans une ambiance de franche camaraderie, la joyeuse troupe se mit à table. Grâce (ou à cause de, ça dépend du point de vue) aux inexplicables lois de la physique quantique, on trouvait de tout: Chocapics, Frosties, Smaks,confiture de mangue, jus de banane, jus de pomme, sang de démon...Il y avait même une bouteille de jus d'orange Made in Stanislasia. Chacun se mit donc à se concocter un petit plat.
Tout en étalant de la confiture de banane sur des biscotes à l'abricot, Yann posa une question:
-Au fait, quelqu'un aurait vu Richard? On l'a cherché pendant trois heures...
-Vous parlez de votre ami en bleu avec la grosse épée? Il est juste là.

Tout en disant ceci, Edward avait ouvert le placard à balais situé dans un angle de la pièce. Tous furent surpris de l'en voir sortir un GX ligoté et baillonné!
-Vous l'avez trouvé où? demanda Yann
-Je l'ai attrapé vers minuit, alors que ce petit vaurien tentait de pénétrer discrètement dans la chambre de ces demoiselles!
Le concerné se retrouva sous le feux de trois regards courroucés, et se serait fait promptement hacher en rondelles si Darinas n'était pas intervenu:
-Mais au fait, Edward...Comment se fait-il que vous vous trouviez vous aussi près de la chambre des filles vers minuit, alors que vos appartements sont de l'autre côté du manoir?
Un ange passe...

Pendant ce temps sur Terre, J.E venait d'arriver à l'Usine, au terme d'une course effrénée avec des rats d'égouts lubriques.
-Pfiou...Il devrait faire plus de sport, celui-là...
Se redressant, il franchit le peu de distance qui lui restait, et trouva enfin les câbles auxquels il avait maintes fois vu les Lyokoguerriers s'accrocher. Il en saisit un, recula de quelques mètres, puis se mit à courir et se jeta dans le vide en hurlant:
-OÏOÏO,ÏOÏÖ!!! (prononcez "oh iyoh iyoh, iyoh iyoh")
Il finit par atterrir juste devant le monte-charge, se précipita à l'intérieur, et s'enfonça dans les profondeurs de l'Usine.

Sur Lyoko, la situation virait au pugilat: GX et Edward s'étaient réfugiés dans un coin de la pièce; Darinas, Julyann et Xana retenaient respectivement Fleur, Maggy et Typy pour qu'elles ne réduisent pas ces bonshommes en charpie. Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes, quand une voix inconnue retentit dans toute la salle:
-Allô, ici la Terre, j'appelle Fusée Lunai...euh, Lyokofans, pardon.
-Qui est-ce? s'enquit Darinas, tout en maintenant fermement Fleur
-A votre avis? Qui avez vous pu laisser derrière vous et a dû se démener pour vous rejoindre?
Un troupeau d'anges passe...
-Je suis soudain pris d'une grande lassitude...C'est Jérémie Elric, bande de moules à gaufres!
-Guil! Comment t'es arrivé ici?
-En Deutchskid, comme vous.
-Attends une minute, interrompit Typy. Comment as-tu fait marcher le Supercalculateur, alors que même avec les connaissances de Jérémie j'ai dû mon succès au hasard??
-Ben en fait, je suis tombé sur ce bouquin, Le Supercalculateur pour les Nuls, que j'ai trouvé près du pupitre de commande...Bon, je lance une virtualisation différée et je vous rejoins.
-Au fait, vieux...Qui est ton hôte?
-Je préfère ne pas en...OUPS!
-JIM?????
-Gagné...J'arrive tout de suite. D'après mes calculs, je devrais arriver dans le...Grand Salon de ce manoir.
Un énorme fou-rire s'engagea chez les Lyokofans: J.E, l'encyclopédie sur pattes, dans le corps de l'avant-dernier des imbéciles (le dernier étant Nicolas Poliakoff)! Les filles en oublièrent même qu'elles devaient étriper certaines personnes....

Sur Terre, un prof de gym intelligent (ce qui est, nous sommes d'accord, une aberration) entra dans un scanner, et la procédure put commencer.
Transfert Jérémie Elric...
Scanner Jérémie Elric...
VIRTUALISATION!

Sur Lyoko, tous étaient retournés dans le Hall (guidés par un Edward un peu stressé) et attendaient patiemment la fin du processus. Quelques secondes plus tard, une silhouette se dessina dans les airs. Une fois formée, la gravité reprit ses droits, et le nouveau venu tomba en plein milieu du groupe, droit sur la tête de GX. Celui-ci s'écarta vivement, bousculant au passage Fleur et Darinas; les deux perdirent l'équilibre, et moins d'une seconde après, ils étaient allongés l'un sur l'autre, leurs bouches à moins d'un centimètres l'une de l'autre...
-...AHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! s'écrièrent les deux en même temps.
-Ouh les amoureux! tenta Yann.
Grand mal lui en prit: la seconde d'après, il avait aux trousses un Darinas en Supersprint qui hurlait son nom, talonné de près par une Fleur qui brandissait son poignard. Se retrouvant en haut des escaliers menant dans le Hall d'entrée, il pensa les avoir semés. Il se mit à descendre l'escalier tranquillement...Et glissa sur une plaque de glace placée en embuscade par Fleur! Il finit par dévaler l'escalier tête la première, et se retrouva aux pieds des autres, qui avaient pris un raccourci. Il se serait fait empaler par deux Katanas si le dernier arrivé ne monopolisait pas l'attention.

Celui-ci était en effet vêtu d'un pantalon moulant bleu, qui semblait directement relié à sa peau, s'arrêtant un peu au-dessus des chevilles, et de chaussures de mêmes couleur et texture. Un haut semblable, doté de manches longues qui s'élargissaient en s'approchant des poignets, recouvrait un torse qu'on devinait musclé. Sa peau était bleue océan, de même que ses iris. Ses cheveux, lui arrivant au niveau des épaules, étaient d'un bleu plus clair. Des sortes de nageoires sortaient de ses poignets et de l'arrière de ses chevilles; elles aussi étaient d'un bleu profond. Son dos était pourvu de deux ailes membraneuses, du même bleu que ses nageoires, qui jaillissaient du haut de sa colonne vertébrale et s'arrêtaient au niveau de ses genoux. Il n'avait aucune arme visible.

-C'est sensé représenter quoi, ton avatar? l'interrogea Typy
-Vous avez devant vous Neptulon, l'Etoile de l'Eau dont je vous ai beaucoup parlé. Alors voyons...Nous avons donc Darinas/Ulrich, GX/William, Maggy/Pauline, Fleur/Sissi?, Typy/Nesumi (et vivent les fanarts!), Julyann/Yann, Xana et...Qui êtes vous, monsieur?
-Edward Cullen, pour vous servir.
-Bien, bien...Mais dites-moi, les gars, où sont JD et Maëva?
-Ils sont restés dans le Passage. Attends, on va te raconter...

Et ainsi commença le résumé pour J.E des périgrinations de ses amis...
Arma virumque cano, Je chante les armes et les héros, (Virgile, Eneide)

Retourner vers Histoires collectives

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com