UEMvsAUH

Ici, une seule règle : pas de règles ! Imaginez les situations les plus loufoques possibles !

Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 06 Mai 2012, 00:27

Re: UEMvsAUH

Darkhell, Cell et Plasmius n'avaient jamais vu Savage aussi paniqué. Venant d'un super-vilain immortel, c'était plutôt inhabituel de voir autant d'inquiétude.

- Euh... Savage ? tenta Cell. Qu'est-ce qui se passe ?

Sans répondre immédiatement, l'Immortel se précipita vers les cellules.

- Oh, ce n'est pas vrai, ce n'est pas vrai, c'est pas Vrai !
- Bon sang Savage, protesta Darkhell, tu vas nous expliquer ce qui se passe à la fin ?

Enfin, la réponse vint.

- Quelqu'un est passé avant nous. Une grande partie des prisonniers manquent... j'espère qu'ils n'ont pas tous été emportés !
- Cela serait si grave que ça ?
- Plutôt. Mais encore pire si ils ont eu le temps de toucher aux cellules encore en dessous ?
- Hein ?
- Et si tu te calmais deux minutes le temps de nous donner une explication claire ? suggéra Cell.

Savage acquiesça, reprit son souffle, et se lança dans une explication.

- Très bien... voyez-vous, cette partie-là des cellules constitue une zone de haute sécurité. Elle contient essentiellement les membres qui se sont révélés incontrôlables, traitres ou trop maniaques pour être fiables au sein de l'organisation.
- Euh... je connais pleins de gens qui devraient être ici mais sont libres, alors ! remarqua Cell.
- Pareil pour moi, fit Darkhell. D'ailleurs, j'ai toujours cru que Satan favorisait les comportement traitres, pour permettre à la sélection naturelle de rendre la UEM plus efficace...
- C'est le cas. Mais au bout d'un certain degrés, cela devient parfois dur à gérer même pour lui. De plus, il lui faut s'assurer que lui-même ne peut pas être renversé. En conséquent, lorsqu'un membre est jugé trop instable, il est placé ici jusqu'à ce qu'un moyen fiable de s'assurer son allégeance soit trouvé. Carnage est passé par ici avant qu'on trouve un moyen de garantir que sa psychose ne gêne pas. Aux dernières nouvelles, Anathos se trouvait également ici.

Ce nom fit brusquement frémir Darkhell. Un frémissement à la fois de rage et de haine; Darkhell avait eu une confrontation avec Anathos par le passé, et il n'en gardait pas un bon souvenir. Si ce Dieu Maléfique avait été libéré, alors en effet, Savage avait de bonnes raisons de s'inquiéter.

- Qu'est-ce qui peut bien se trouver à l'étage en dessous encore de plus effrayant ?
- Croyez-moi, vous ne voulez pas le savoir... venez, vérifions s'il reste encore quelques membres dans leurs cellules...

Ils avancèrent, et constatèrent rapidement que la situation était grave: beaucoup des cellules avaient déjà été ouvertes. Darkhell retint à grand peine un hoquet d'horreur en découvrant qu'Anathos n'était plus ici.

- Anathos, Kimbley, Seth, Diagon, Aizen, Brainiac, Alex... à quoi ces gens pensent-ils qu'ils jouent ?!! s'exclama Savage, toujours plus horrifié.

Soudain, l'appel de Cell se fit entendre. Les deux autres le rejoignirent.

- Qu'y a-t-il ?
- Je crois que j'ai trouvé une cellule qui n'a pas été ouverte...

Devant lui se tenait une large porte métallique, marquée d'un matricule qui ne disait rien aux deux autres, mais que Savage compris immédiatement.

- Ah, c'est elle... je suis surpris qu'ils ne l'ai pas recrutée...
- Qui ça, elle ?
- Vous n'allez pas tarder à le savoir...

Savage tapa un code sur le clavier de la porte, qui s'ouvrit dans un brouhaha sinistre, et le trio entra dans la salle.

Il faisait sombre. Très sombre. L'ensemble de la salle était vide, mais, au fond se distinguait une silhouette féminine attachée au mur.

La prisonnière était humaine, ou du moins en avait l'apparence. Elle portait un vêtement noir à capuche qui couvrait son visage, ne laissant dépasser que quelques mèches et deux tresses de cheveux blonds. En revanche, ses bras étaient nus, révélant de chaque côté des tatouages à motifs en forme de serpent.
Comme si elle était gênée par la lumière, son corps se mit à frémir lorsqu'ils ouvrirent la porte. Sa voix s'éleva, laissant paraître un ton venimeux :

- Tient, ça faisait longtemps... qui donc vient me rendre visite ?

Savage fit un pas en avant.

- Bonsoir, Medusa.
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 06 Juin 2012, 01:01

Re: UEMvsAUH

Medusa éclata d'un rire à faire froid dans le dos. Apparemment, la venue de Savage l'amusait beaucoup.

- Ah, Vandale... ça faisait longtemps. Depuis combien de temps avais-tu abandonné tes fonctions de geôlier dans ce secteur ? Tu as décidé de reprendre du service ?
- Pas exactement.
- Alors tu es venue me rendre visite ? Ooooh, je suis touchée...

Medusa Gorgon... Cell se rappelait avoir été là lorsqu'elle était entrée à la UEM. Elle avait disparu au bout de quelques jours, et il ne s'était jamais préoccupé de savoir ce qui lui était arrivé.
Elle semblait méconnaissable à présent: ses cheveux, blonds et maintenant sales, avaient doublés de longueur. Son visage montrait des signes évidents de fatigue. Ses vêtements étaient déchirés et usés. Elle semblait encore plus folle qu'elle ne l'avait parue la première fois. Et le sifflement strident qu'elle lâcha après avoir la parole n'arrangea rien.

- Medusa, reprit Savage, il y a eu des incidents dernièrement ici. Des membres ont été libérés sans autorisation apparente, et quelqu'un a usurpé l'identité de Satan.
- Ah ? Bieeeeeeeeeeeeeeeeeen ! J'adore quand la confusion règne !
- La situation est compliquée, mais on pourrait avoir besoin de ton aide. Nous n'avons pas beaucoup de temps, alors je serais bref : on te libère, tu te bas de notre côté dans cette crise. Alors, marché conclus ?

Medusa ricana. Enfin, semblait-il... car cela ressemblait plus à un long sifflement qu'un rire.

- Medusa ?
- C'est d'accord.

Savage avança la main vers le bouton vers l'interrupteur du mécanisme des entraves. Cell le regarda d'un air préoccupé.

- Tu veux vraiment libérer cette folle furieuse ?
- Elle est cinglée, c'est un fait; mais elle est aussi puissante, et c'est l'un des esprits les plus brillants de l'organisation. Si on la gère bien, elle peut être utile.

Soudain, des pas se firent entendre dans le couloir.

- Zut ! Quelqu'un vient !
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 20 Juin 2012, 20:27

Re: UEMvsAUH

Avant que qui que ce soit ait put à nouveau esquisser le moindre geste, deux gardes firent leur entrée dans la cellule.

Leur uniforme différait notablement de celui des gardes habituels de la prison; ils portaient des armures blanche et grise, marquées d'un symbole ressemblant à un blason mélangeant une aile de démon à une aile d'ange. Des masques à gaz dissimulaient leurs visages. En fait, ils ressemblaient vaguement à des hybrides des Stormtroopers de Dark Vador et des sbires de... comment s'appelait le dernier nouveau-venu à la UEM, déjà ? Ah, oui ! Amon.

- Que faites-vous ? lança l'un des deux gardes. Ce secteur est interdit aux membres sans autorisation !

Darkhell et Cell semblaient près à se battre, mais Savage leur fit signe de se calmer.

- Toutes nos excuses, déclara-t-il. Nous voulions simplement visiter une ancienne amie... mais dites-moi plutôt, que faites-vous ici, vous ? Vos insignes ne me semblent pas appartenir à la UEM...
- Vous êtes en état d'arrestation.
- C'est bien ce que je pensais. La méthode forte, alors...

Avec un soupir, Vandale Savage pressa le bouton.

Aussitôt que les anneaux qui maintenant Medusa prisonnière s'ouvrirent, la sorcière murmura deux morts :

- Vector Arrows

Deux longs tentacules noirs aux extrémités en forme de flèches jaillirent aussitôt de son corps et frappèrent les deux gardes en plein cœur. Empalés, les sbires s'écroulèrent, raides morts, et les tentacules disparurent à nouveau en se rétractant. Là-dessus, Medusa se redressa.

- Ahh, ça m'avait manqué...
- On devrait se dépêcher de filer avant que d'autres gardes bizarres comme ceux-là ne débarquent, commenta Darkhell.
- Voyons d'abord s'il y a d'autres cellules à vider. Je crois que j'en ai aperçue une encore habitée juste à côté...
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 21 Juin 2012, 01:43

Re: UEMvsAUH

Après s'être assurés qu'il n'y avait pas (encore) d'autres gardes en vue, le quatuor de membres de la UEM se mit en route pour la cellule suivante.

Cette fois, la cellule avait des murs d'une couleur distinctement plus sombres, avec plusieurs câbles apparemment connectés qui se glissaient dans la salle. Cell examina la cellule d'un air intrigué.

- A votre avis, c'est qui cette fois-ci ?
- Mhm... fit Darkhell. Les murs ont été construits avec un métal extrêmement résistant à la chaleur en tout cas... et à juger les câbles, le prisonnier requiert beaucoup de sécurités pour s'assurer qu'il ne s'échappe pas.
- Le code diffère des précédents, remarqua Vandale. Donnez-moi juste quelques minutes pour le décrypter, et...

Cell leva le doigt. Un rayon d'énergie jaillit de son doigt et éclata la serrure.

- EH !
- On n'a plus le temps pour les formalités, Vandale. De toute façon, si on l'embarque, le prisonnier aura pas besoin du verrous.

Ne trouvant rien à répondre, l'immortel ouvrit la porte.

Au centre de la salle se tenait une nouvelle jeune fille, cette fois attachée dans une sorte de machine qui semblait absorber quelque chose depuis ses bras.

La fille n'avait sans aucun doute rien à voir avec Medusa: ses cheveux étaient noirs, et, à en juger leur longueur, elle n'avait pas eu d'occasion de les couper depuis un certain temps. Elle ne devait pas avoir plus de 16 ans, mais elle était plutôt grande pour son âge. Sa panoplie ressemblait à une armure rouge, noir et dorée, avec des épaules courtes et qui semblait déjà avoir pas mal souffert de la rouille.

- Ce style d'armure... fit Vandale. Je crois que j'ai déjà vu ça quelque part...
- Nation du Feu, période médiévale; analysa Darkhell. Durant la Grande Guerre entre les quatre nations. J'ai vu ce style quand j'ai étudié aux archives.

Cell écarquilla les yeux.

- Une gamine de 15 ans, originaire de la Nation du Feu et enfermée à l'étage des prisonniers trop dangereux... vous croyez que c'est...

A ce moment précis, la prisonnière parut remarquer leur présente : elle redressa soudain la tête et poussa un rugissement dément :

- Qui est là ?!!! QUI EST LA ?!! Qui que vous soyez, répondez, où je vous bannit !

C'était bien elle. Un membre que personne n'avait vu depuis des années à la UEM, mais dont les exploits étaient connus de tous. Celle qui avait été un modèle pour des centaines de super-vilains. La Jeanne d'Arc du mal, qui avait inspiré tant d'entre eux, jusqu'à sa sinistre chute qui l'avait faite sombrer dans la folie...

- Princesse Azula.

*******************************************************

- Comment cela, pas de nouvelles ?!!

Yzokras était au téléphone, et, apparemment, quel que soit ce qu'on lui disait, il en était irrité plus encore que d'ordinaire. Allongée dans une pause provocante sur le canapé le plus proche, Lilith lisait tranquillement un exemplaire de "Succubus Magazine", tout en tendant de temps à autre l'oreille pour écouter son "patron" injurier le communicateur.

- Bon, écoutez-moi bien, bande d'incapables ! S'il n'y a pas de nouvelles dans les quatre heures qui suivent, envoyez une autre escouade pour trouver des traces ! Trouvez-moi les cadavres, peu importe de qui ! S'ils rentrent encore bredouilles, vous êtes tous VIRES !

Là-dessus, il raccrocha l'appareil.

- Excellente stratégie commerciale, Nab, ironisa Lilith. Menacer de virer des employés quand tu es déjà en sous-effectifs...
- Qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Les frères Valentine ne sont pas revenus de leur mission d'assassinat sur Ben Tennyson ! Où va-t-on si on ne peut plus compter sur des tueurs vampires pour assassiner un héros supposé moins fort qu'eux...
- Laisse-moi voir : eux sont des vampires avec une force surhumaine et beaucoup d'armes, lui est un gamin capable de muter en plus de 75 créatures différentes possédant chacune des pouvoirs dévastateurs... Oh, oui, en effet, il est beaucoup moins fort qu'eux...
- Ses pouvoirs ont des limites; j’assumais qu'ils pourraient le prendre par surprise et le tuer en forme humaine ! Enfin, peu importe. J'ai encore du boulot pour aujourd'hui, de toute façon.
- Allons bon... un nouveau membres à recruter pour ta petite AUH ?
- Oui. Encore un héros que les Kals ont refusé sans raison valable.
- Il en reste encore ?
- Tu n'as pas idée....
- Et qui est-ce cette fois-ci ?

Yzokras eut un sourire, puis claqua des doigts. Les bras mécaniques sortirent et lui firent rapidement enfiler son armure.

- Tu ne tarderas pas à le savoir...

Là-dessus, il sortit.
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 05 Aoû 2012, 22:09

Re: UEMvsAUH

- Comment ça, vous voulez nous aider ?

Lux et Sirocco étaient dans une discussion particulièrement agitée avec Armand Trueman. Et, fait assez inhabituel, le directeur de la Flander's Company n'était pas là pour discuter affaire.

- Je suis très sérieux. Vous croyez que vous êtes les seuls à pâtir d'Yzokras ? Les réformes de ce nabot vont avoir des répercussions sur notre monde aussi! Si ses lois réussissent à passer, la Flander's deviendra illégale. Je ne peux pas permettre ça.
- C'est très aimable de votre part, Trueman, mais... certains de nos membres risquent d'être un peu révoltés à l'idée de travailler en équipe avec des super-vilains. Même des super-vilains sous contrat. Bonne chance notamment pour convaincre le Punisher...
- Soyez sympa, faites pas comme si vous avez eu des scrupules avant. Il y a des tas de membres dans votre organisation qui ont été de notre bord à un moment ou un autre.
- Touché.
- Alors vous acceptez ?
- On va y réfléchir. Mais vu la situation, il se pourrait qu'un accord soit envisag...
- EH, LES GARS !

Les trois personnes présentes se retournèrent; Myoltin, le Kal de la Foudre, arriva vers eux en haletant.

- Qu'est-ce qu'il y a, Myol ? demanda Lux. On parle affaire, là!
- J'ai trouvé un truc intéressant. Regardez plutôt !

Il sortit une photo et la leur tendit. Sirocco la pris, y jeta un œil, et afficha aussitôt une expression perplexe.

- Euh... je ne sais pas ce que tu entends démontrer avec ça, Myoltin, mais... c'est une photo de Nereia en bikini...
- Ah. Désolé, trompé de photo; ça, c'est celle que je doit donner à Rakan. Attendez...

Il refouilla ses poches, puis tira une autre photo qu'il leur tendit. Cette fois, Lux et Sirocco écarquillèrent les yeux...
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 09 Sep 2012, 15:13

Re: UEMvsAUH

La photo représentait un large bâtiment, où des centaines de personnes semblaient occupées à se battre. Au milieu d'elles se trouvaient un estrade, sur lequel trônait un gantelet de couleur dorée, dans lequel étaient sertis plusieurs gemmes de couleurs différentes. Et, parmi la foule, entourée au crayon...

- Yzokras!

En effet, l'affreux bonhomme se trouvait au milieu de la foule, l'air préoccupé et les yeux rivés sur le gantelet.

- Incroyable, fit Sirocco.
- Oui! fit Lux. Regarde: la date indique que cette photo date d'il y a cinquante ans, et il a exactement la même tête qu'aujourd'hui!

Les autres le regardèrent d'un air perplexe.

- Quoi? C'est vrai...
- Lux, on a des tas de gars ici qui font même pas le quart de leur âge. Si quelque chose doit nous préoccuper dans cette image, je crois pas que ça soit ce dont on doit se préoccuper.
- Regardez plutôt, fit Myoltin. Vous reconnaissez l'endroit où il se trouve, non ?
- Et comment! fit Sirocco. J'ai vu cette photo plusieurs fois. Mais c'était avant de le rencontrer, donc je n'avais jamais fait le rapprochement...
- Cela voudrait dire...

Tous échangèrent un regard. Trueman les regarda d'un air perplexe.

- Cela voudrait dire quoi ? C'est juste une photo!

Silence.

- Euh... les gars?

Après un nouvel instant de mutisme, Luc reprit la parole. Et, chose exceptionnelle, il était sérieux.

- Désolé, Armand. On va devoir reporter la discussion à plus tard. Une urgence nous appelle...

Réalité alternative inconnue
Planète Atlantaï, Royaume de Dastan
Palais Royal de la famille Nebu


- Princesse Mikage ?
- Oui ?
- Votre père souhaite vous voir. Il a l'air de mauvaise humeur...

La Kal de la Terre soupira, puis rangea son épée et quitta la salle d'entraînement.

- Ok, j'y vais...

Elle n'avait guère envie de voir son père, sachant pertinemment ce qu'il allait lui dire: qu'il n'était pas très joyeux d'avoir une armée de gens hétéroclites sortis de nulle part soudain loger à son palais. Les anciens membres de la AUH avaient pourtant fait ce qu'ils avaient put pour payer leur loyer, essentiellement en continuant leur travail dans la ville. Le résultat avait été assez satisfaisant: le taux de criminalité à Dastan avait diminué de moitié, et Mikage s'était attendu qu'après cela, son père reconnaîtrait qu'il n'y avait pas de quoi se plaindre. Pourtant, il se plaignait toujours. Qu'est-ce qui avait encore pu se produire.

Après un moment de marche, elle arriva dans la salle du trône.

- Mikage.
- Bonjour, père. Vous m'avez réclamé ?
- En effet.

Silence gêné, que Mikage finit par briser elle-même.

- Laissez-moi deviner... ça a un rapport avec les gens que j'ai fait hébergé au palais ?
- Quelle perspicacité.

Mikage soupira d'exaspération, une fois de plus.

- Père, je vous ai déjà expliqué plusieurs fois la raison de leur présence, et ils ont fait tous les efforts possible pour payer leur toit. N'est-ce pas suffisant ?
- Ma fois, je ne nie pas qu'ils font de bons efforts, et je l'apprécie. Mais certains d'entre eux posent à peu près autant de problèmes qu'ils en résolvent!
- Par exemple ?
- Cet équipage de pirates que tu appelles les "Mugi". Il y a environ une semaine, ils ont déclenché une bagarre générale dans une ville voisine. On avait jamais eu un tel degré de zizanie depuis dix ans.
- Ils se sont rattrapés en sauvant la ville d'une attaque de Nécrogensiens peu après, si j'ai bien reçu le rapport...
- Attaque qui n'aurait jamais posé de soucis s'ils n'avaient pas semé le chaos au départ!
- Bon, bon... je leur en parlerais; mais comprenez bien, père, que pour l'heure, je ne peux pas les envoyer ailleurs...
- Tu désobéirais à ton père ?
- Si ses ordres sont en contradiction avec mon rôle en tant que Kal et dirigeante de la AUH, oui.

A cet instant, le vizir du roi, jusque là silencieux, secoua la tête.

- Vous êtes encore dans cela, Princesse ? Ouvrez les yeux! Vous et vos camarades avez été démis de vos fonctions. Et bientôt, vous n'aurez vraisemblablement même plus le droit de combattre en tant que héros. Peut-être serait-il temps que vous songiez à vos devoirs de princesse vis-à-vis du pays ?

Mikage lui jeta un regard noir, puis se dirigea vers la sortie.

- Mikage! s'écria son père. Cet entretient n'est pas terminé!
- Pour moi, il l'est, père. Je ne suis pas venue pour me faire dire ce que je doit faire par un conseiller. J'ai conscience de mes devoirs en tant qu'héritière au trône, mais je sais aussi que si on laisse faire ce qui est en train de se produire, je pourrais bientôt ne plus avoir de trône à défendre. Bonne journée.

Et elle sortit.
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 28 Sep 2012, 15:17

Re: UEMvsAUH

- Tu penses vraiment que c'était une bonne idée ?
- Quoi donc ?

Darkhell, Savage, Cell étaient à présent sortis de la cellule, accompagnés d'une Medusa jubilante et d'une Azula qui semblait encore perturbée de se retrouver à nouveau libre après toutes ses années emprisonnées. Visiblement, le Sorcier et le clone avaient quelques doutes quand au choix de leur allié d'avoir libéré ces deux folles-furieuses.

- Vous savez que c'était le mieux à faire. Si on les avait laissé ici, elles auraient vraisemblablement finit par se faire emporter également. Moins de fous-furieux nos ennemis emporteront, mieux ce sera.
- Possible, mais n'aurait-on pas pu se contenter de les tuer ?
- Ils auraient utilisés les appareils de résurrection. Mieux vaut les garder vivantes avec nous.
- Très bien... mais ne soit pas surpris si ça nous retombe dessus.

Sans un mot de plus, ils remontèrent à l'étage supérieur pour rejoindre les autres membres.

- Tous les prisonniers ont été libérés ? demanda Savage.
- Oui. Nous avons récupéré tout ce qui pouvais l'être.
- Parfait. Il ne nous reste plus qu'à quitter ces lieux. Cell, tu disais que tu connaissait un chemin pour s'échapper?
- Oui. Mais comme je vous le disais, ça ne va pas vous plaire...

***************************************************

Abbadon atterrit au lieu de rendez-vous indiqué. Il avait fait mine de partir d'un air assuré pour impressionner Lilith, mais, de fait, il était plutôt mal à l'aise. La personne qu'il s'apprêtait à voir était un cas très délicat, même comparé à ceux qu'il avait étudié auparavant. Une personne considérée si odieuse, si incontrôlable, si puissante, que ni la UEM ni la AUH n'avait jamais ne serait-ce que considéré de recruté. A ce qu'on disait, il n'était de toute façon pas enclin à accepter les offres d'entrer dans de telles ligues. Autant il comprenait que la AUH soit réticente à recruter certains, mais le fait que la UEM, qui n'avait d'ordinaire aucun problème à engager des psychopathes, ait refusé d'engager cet homme ne disait rien de bon... Où était-il, d'ailleurs ? Il aurait déjà du être là...

Intrigué, Abbadon se prépara à lancer un scan de la zone...

- Inutile de me chercher. Je suis là.

Yzokras bondit de surprise à l'intérieur de son armure, avant de faire volte-face. Un homme de grande taille, blond aux yeux rouges, venait de surgir de l'ombre, et le toisait d'un air hautain.

- Gilgamesh...
- C'est "Sa Majesté" pour toi, chien.

Yzokras fut heureux que son casque rende invisible son expression faciale, afin de dissimuler son malaise.

- J'attendais plus de respect d'un égal. Je respecte votre trône.
- Tu n'es pas mon égal. Un être inférieur reste un être inférieur. Même s'il se cache sous une armure trop grande pour lui. Même s'il dirige une armée qu'il a volé à un autre.

Yzokras fit tous les efforts du monde pour contenir sa rage.

- Je vous assure, vous ne devriez pas agir ainsi. Je suis venu vous faire... une offre.
- Qu'aurais-tu à m'offrir, chien ?
- Eh bien, j'ai ouïe dire que dernièrement vous étiez à cours de divertissement...
- C'est exact. Et ?
- Dans ce cas, je pourrais avoir quelque chose à vous offrir...

Le Roi des Héros plissa les yeux d'un air dubitatif, et resta silencieux, laissant un moment Yzokras dans l'angoisse. Puis, enfin, il consentit à répondre:

- Tu as de la chance, j'ai du temps à perdre. J'écoute. Quelle est ta proposition.
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 19 Nov 2012, 19:29

Re: UEMvsAUH

- C'était vraiment une idée de m****!
- Je vous avait dit que ça vous plairait pas.
- Oui, mais ça n'empêche que c'était stupide!
- Une dame de ma condition ne devrait pas avoir à marcher dans UN ENDROIT AUSSI PUTRIDE!
- Du calme, Azula...

Dans les profondeurs souterraines des sinistres quartiers généraux de la UEM, une armée de super-villains majoritairement furibonds et dégoûtés traversaient les égouts sordides de leur propre base. Cela était la première fois, pour la grand majorité d'entre eux, qu'ils visitaient cette partie de leur demeure. Et force était de l'admettre, ils découvraient à leur dépend que laisser tous les savants fous, sorciers et autres chimistes douteux de leur groupe déverser tous leurs restes et déchets dans cet endroit n'avait pas vraiment été une idée brillante...

- Si c'était juste sale, encore, commenta Vandale, j'ai connut pire. Mais cet endroit es ridiculement dangereux!
- En même temps, tu t'attendais à quoi ? commenta Cell. Cet endroit est celui où le Joker, Dr Animo, Poison Ivy, Darkhell et tous les autres scientifiques de notre groupe déversent leurs cochonneries. Forcément que des mutations ensuivent!
- Oui, mais enfin de là à trouver des poulpes carnivores, des chimpanzés mutants, des plantes carnivores géantes et des Murlocks cannibales transgéniques... c'est un peu extrême, quand même.
- Et encore, répondit Darkhell. Tu devrais voir ce que ça donne quand je réussi...

A cet instant précis, un chimpanzé ailé avec des nageoires et des tentacules dans le dos bondit vers eux en hurlant. Avec un soupir d'exaspération, Freezer le désintégra d'un seul geste.

- Je hait les singes.
- On est d'accord là-dessus, commenta Cell. Bon, si mes souvenirs sont bons, la sortie est... à gauche.
- Tu es sûr ?
- Oui... enfin, je crois. J'espère qu'ils ont pas rénové depuis...
- Mais au fait, remarqua Darkhell, comment connais-tu ce chemin dans les égouts?
- Crois-moi : tu ne veux pas le savoir...


**********************************************

Les doigts velus et pourpres tapotaient le clavier rapidement de leurs griffes, tandis que les informations défilaient à l'écran. Ce fut à cet instant que la voix d'Yzokras se fit entendre :

- Tarantula ?

Le Transformers bondit de surprise face à cette arrivée inattendue, et se retourna pour saluer poliment son supérieur.

- Maître Yzokras! Quelle surprise... Qu'est-ce qui vous amène ?
- Oh, je vient simplement m'informer de l'avancée de ton travail. Comment le décodage avance-t-il ?
- Lentement, maître. Mais il avance. La combinaison laissée par Sirrocco est avancée, mais pas sans faille; je pense la trouver d'ici peu.

Yzokras sourit d'un air satisfait.

- Parfait... Continue le travail. Je te laisse à présent, j'ai un nouveau membre de ma AUH à faire présenter.

La visière de Tarantula s'élargit légèrement.

- Un nouveau membre ?

A cet instant précis, un homme de grande taille, aux cheveux blonds et vêtu d'une armure dorée, apparut sur le seuil. Sa seule présence dégageait une telle aura que Tarantulas, qui jusqu'à présent n'avait jamais tremblé devant une présence humaine, se sentit soudain prit d'une nausée. Qui qu'il soit, cet homme était bien plus puissant qu'il ne le laissait paraître, aucun doute là-dessus...

- Dit bonjour à Gilgamesh.
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 15 Déc 2012, 23:13

Re: UEMvsAUH

- Tu es vraiment certain que c'est l'endroit ? Je veux dire, il y a des millions d'univers et de réalités... ça pourrait peut-être en être une autre ?

Toujours incrédule, Tamir observait attentivement la photo que Lux, Sirocco et Myoltin venaient de lui amener. Par-dessus son épaule, Ténébra observait silencieusement; son visage ne trahissait aucune émotion, mais Lux la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle était troublée elle aussi.

- C'est ce que je me suis dit au début, répondit Myoltin. Mais je trouvais quand même la coïncidence grosse, alors j'ai fait des recherches détaillées. Et tout concorde : c'est bien l'endroit.
- Le Temple Ryuudouji ?

Le Kal de la Foudre hocha la tête d'un air lugubre.

- Mais tu es certain qu'il s'agit de cette version spécifique du temple ?
- C'est ce que mes résultats indiquent, en tout cas.

Nereia, qui jusque là avait gardé le silence, secoua la tête.

- Et moi qui pensait qu'on aurait plus jamais à repenser à cette histoire...
- Qu'est-ce que ça prouve ? répondit Tamir. Cette photo remonte à cinquante ans; la date ne coïncide pas du tout! Il a très bien pu se trouver là-bas par hasard.
- Ou alors, il faisait des recherches...
- Des recherches sur quoi ?

Les Kals bondirent; Yumi venait d'apparaître dans le cadre de la porte, les mains sur les hanches. Les autres Lyoko-guerriers se tenaient silencieusement derrière elle.

Ténébra leur jeta un mauvais regard:

- Depuis combien de temps nous espionnez-vous ?
- On ne vous espionnais pas, répondit Odd. On venais simplement vous demander une information, et on a surpris une bride de la conversation.
- Vous nous cachez quelque chose ? demanda Jérémie.
- Pas dans le cas présent.
- Alors de quoi parliez-vous ?

Les Kals échangèrent des regards. Lux poussa un soupir.

- Oh, et puis zut! déclara-t-il. Il n'y a pas de raison de leur cacher...

Myoltin haussa les épaules et leur passa la photo. Yumi grimaça.

- Qu'est-ce que cette photo a de si perturbant ? A part de représenter cette ordure, bien sûr...
- L'endroit où il se trouve. Disons simplement qu'on a toute une histoire là-bas.
- Du genre ?
- C'est une longue histoire.
- Croyez-nous, répondit Aelita : niveau longue histoire, on a déjà eu des expériences.

Nouveau soupir, cette fois de la part de Sirocco.

- Comme vous voulez... asseyez-vous.

Il attendit qu'ils aient prit place avant de continuer:

- Vous l'avez sans doute apprit en vivant au sein de la AUH, mais votre Univers n'est qu'un seul parmi des milliards. Il existe des multivers entiers, certains possédant même leurs propres lois physiques. L'un de ces multivers se nomme le Mangaverse. Et à l'intérieur se situe une des réalités les plus cyniques qui existent. Un endroit qu'on appelle le Nasuverse.

Odd se gratta la tête.

- J'ai déjà entendu ce nom. Une des filles que j'ai croisé venait de là-bas, je crois...
- Tu veux dire celle avec un bandeau sur les yeux ? demanda Ulrich.
- Voilà. Mais je n'arrive pas à me rappeler son nom...
- Bref, reprit Sirocco, le Nasuverse possède une connexion à une dimension à part, appelée le Trône des Héros. Lorsqu'un grand héros meurt dans le Nasuverse, son esprit est envoyé au trône des héros, où il subit une ascension au titre d'Esprit Héroïque. Les Esprits Héroïques ainsi créés remplissent ensuite plusieurs rôles, l'un d'eux consistant à être invoqués régulièrement pour un rituel connut comme la "Guerre du Saint-Graal".
- Une sorte de paradis pour les héros, quoi, commenta Jérémie.
- "Paradis" n'est pas le mot approprié, répondit Nereia avec une grimace, mais oui, c'est l'idée.
- D'accord; et le rapport avec cette photo ?
- L'endroit où Yzokras se trouve sur cette photo est le Temple Ryuudouji, un endroit-clé de la Guerre du Saint-Graal. Disons simplement que c'est là qu'est invoqué l'objet à la source des invocations d'Esprits Héroïques.
- Donc Yzokras s'intéresserait à cette... Guerre du Saint-Graal ? demanda Aelita.
- C'est pire que ça, répondit Tamir d'un air sombre. Bien pire...
- Comme beaucoup d'univers, expliqua Sirocco, le Nasuverse se divise en plusieurs réalités alternatives. La version du Temple Ryuudouji présente sur cette photo provient d'une réalité où il s'est produit... une succession d'évènements très particuliers.
- Du genre ?
- Normalement, le Trône des Héros n'est connecté qu'au Nasuverse. Mais il y a des années de ceux-là, une mystérieuse entité connue uniquement sous les initiales "TIM" a procédé à des manigances cosmiques qui ont créé une réalité alternative où le Trône était connecté au reste du Mangaverse et à une branche du Comicverse, engendrant deux Guerres du Saint-Graal où des Esprits Héroïques d'autres univers ont été invoqués. Au début, il a semblé que cela serait un évènement isolé; mais cette manœuvre a bizarrement engendré une réaction en chaîne qui a progressivement connecté tous les univers existant au Trône des Héros. Des milliards de nouveaux Esprits Héroïques ont été créés en quelques mois à partir de héros d'autres Multiverses. Le Trône des Héros est passé du stade de dimension propre à un univers à celui de Dimension Multiverselle.

Il y eu un moment de silence, puis Odd se sentit obligé de commenter:

- Wow.
- C'est tout ce que tu trouves à dire ? lui demanda Ulrich.
- Tu vois autre chose à dire, toi ?
- ... Certes.
- Et ensuite ? demanda Yumi. Cela ne s'est pas arrêté là, n'est-ce pas ?
- En effet. Par la suite, une entité cosmique Cosmicversienne, connue sous le nom de "Beyonder", s'est... intéressée au Trône des Héros. Des années plus tôt, il avait tenté une expérience consistant à placer plusieurs héros et villains sur la planète dans une lutte sans merci. Mais ce phénomène lui donnait la possibilité d'étendre son expérience plus loin, encore. Utilisant ses pouvoirs, il créa un univers à part, puisa dans le Trône des Héros, et invoqua autant d'Esprits Héroïques qu'il le put sous une forme permanente dans cet univers. Le Trône incluant comme "Esprit Héroïque" toutes sortes d'individus sans tenir compte de leur moralité, il en résultat un univers peuplé de milliards de héros et vilains de tous les univers et affiliations, qu'il laissa là en attendant de voir ce qui allait se produire. Dans un premier temps, il n'y eu que conflits, puis, progressivement, des alliances se forgèrent. Et bientôt, on se retrouva avec une alliance universelle de tous les héros contre tous les vilains.

Yumi écarquilla soudain les yeux de surprise en comprenant où tout cela allait. Ce fut cependant Jérémie qui osa demander:

- Vous voulez dire que...
- Oui. C'est ainsi que tout a commencé. Ce que vous venez d'entendre n'est autre que l'origine de la UEM et de la AUH.
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 16 Déc 2012, 15:44

Re: UEMvsAUH

Les Lyoko-guerriers restèrent figés devant une telle révélation.

- Mais... les machines à ressusciter et celles que vous avez utilisé pour nous amener ici...
- Développées plus tard à l'aide des connaissance qu'on avait sur les rituels d'invocation de la Guerre du Saint-Graal. De même que l'essentiel des portails et autres technologies que nous avons développés depuis. Beaucoup de choses deviennent possibles lorsque des gens de tous les univers mettent en commun leurs connaissances magiques et technologiques.

Yumi jeta un nouveau regard, plus intrigué cette fois, à la photo.

- Donc Yzokras aurait un rapport avec l'origine de la AUH ?
- Peu probable; la photo remonte à cinquante ans. Mais de toute évidence, il s'y est intéressé. On dirait que ses stratagèmes pour prendre le contrôle ne datent pas d'hier...
- Ce qui soulève un autre problème, ajouta Nereia. Jusqu'à présent, nous assumions qu'il faisait ça simplement parce qu'il voulait le pouvoir que représente la AUH. Mais notre organisation n'était pas si puissante il y a cinquante ans; en fait, on était plutôt en difficulté à cette époque.
- Ah bon ?
- Oui. Mais c'est une autre histoire... quoi qu'il en soit, cela suggère qu'il y a autre chose que le pouvoir politique et économique qui intéresse Yzokras.
- Et qu'est-ce que ça serait ?
- C'est tout le problème: nous n'en avons aucune idée pour le moment.
- Pour l'instant, reprit Sirocco, Mikage est toujours chez son père pour gérer les membres qu'elle héberge. Mais dès qu'elle sera de retours, nous en discuterons avec elle, et nous déciderons de la réaction appropriée.

A cet instant précis, une musique d'heavy metal se fit entendre. Tout le monde se regarda d'un air perplexe en se demandant d'où cela venait, puis Lux passa la main dans sa poche.

- Ah, désolé, c'est moi. Excusez-moi deux minutes...

Il tira un portable de sa poche et décrocha.

- Oui, Lux à l'appareil, qui me dérange?

Il haussa les sourcils en entendant la réponse.

- Je t'avais dit de ne pas m'appeler sauf en cas d'urgence ! Qu'est-ce qui se passera si on te surprend ?

Quelque soit la réponse, elle parut le calmer, car il se tut et écouta son interlocuteur pendant plusieurs secondes.

- Dans une heure, tu dis ? Troisième rue à droite ? D'accord, merci pour tout... au revoir.

Là-dessus, il raccrocha.

- C'était tu-sais-qui ? demanda Ténébra.
- Yep. On doit se rendre dehors à la bouche d’égout la plus proche.
- Pourquoi ?
- Je vous expliquerait en route. Venez.
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 05 Mar 2013, 17:34

Re: UEMvsAUH

Alors que les Kals filaient en direction de la sortie, les Lyoko-guerriers repartirent se mêler à la foule des héros et des sans-abris qui habitaient la maison de Merlu. Comme la plupart des ex-membres de la AUH, ils n'étaient pas vraiment à l'aise avec cet endroit, mais ils savaient qu'ils n'y pouvaient pas grand chose. Il n'y avait pas longtemps encore, un des sans-abris avait tenté de draguer Aelita. Cela... n'avait pas vraiment tourné, pour le moins qu'on puisse dire.

- Tout de même, c'est rageant, commenta Jérémie. Je me sens... inutile.
- De quoi tu parles ? demanda Aelita.
- Le Supercalculateur est resté à la AUH et dans notre monde d'origine. Sans lui, nous sommes tous des gens normaux. Cela donne l'impression d'être des poids plus qu'autre chose...
- Je sais, répondit Ulrich, et ça m'énerve aussi. Si seulement on pouvait faire quelque chose pour aider...
- On pourrait demander à quelqu'un de nous prêter des armes ? suggéra Odd.
- Va savoir... au fait, vous avez pas vu William ?

Ils aperçurent justement le concerné, apparemment occupé à regarder un entraînement à l'épée de trois des héros. Intrigués, ils s'approchèrent.

- Un problème, William ?

Le jeune homme haussa les épaules.

- Non, c'est juste que... bah regardez plutôt. C'est... perturbant.

Ils observèrent le combat, et comprirent.

Les participants étaient toutes les trois des jeunes femmes blondes, vêtues en armures. Elles étaient toutes les trois armées d'épées. Et si on excluait leurs vêtements, leurs tailles et quelques différences superficielles au niveau des coiffures, elles étaient toutes pratiquement identiques.

- Ah oui, en effet... ça fait bizarre.
- Elles sont sœurs ? demanda Aelita.
- Nope. Du moins, elles le nient quand on le leur demande.
- Comment elles s'appellent? demanda Odd. Me souvient pas de les avoir déjà vu auparavant...

Avant que William ne puisse répondre, la voix de Lux se fit entendre:

- Saber!

Les trois jeunes femmes interrompirent leurs duels, et deux d'entre elles tournèrent la tête vers lui en répondant simultanément:

- Oui ?

Le Kal de la Lumière éclata de rire, et la fille qui n'avait pas réagit secoua la tête d'un air consterné.

- Lux, ce n'était pas drôle non plus les 147 fois précédentes où vous avez fait cette blague...
- Désolé, Ruler. M'en lasse juste pas...
- Bon, remarqua Nereia, si tu as finit de les troller en jouant sur leur titre commun, on peut y aller?
- Oui, oui...

Là-dessus, les Kals quittèrent le domicile de Merlu.

- Bon, tu vas nous dire où tu nous conduit maintenant ? demanda Nereia. Je te prévient, si c'est encore une mauvais plaisanterie...
- Nan, cette fois, c'est sérieux.
- Alors explique! s'exclama Sirocco d'un ton exaspéré.
- Ok, ok... peut pas tous vous dire, mais pour faire simple, j'ai un contact qui a... "arrangé" une rencontre avec des alliés potentiels.
- Quel genre d'alliés potentiels?

Lux parut hésiter un instant avant de répondre.

- Je vous prévient, ça ne va pas vous plaire.
- Nous plait pas non plus quand tu gardes le silence. Crache le morceau!
- Vous n'allez pas tarder à le savoir. On est arrivés.

Perplexes, les autres relevèrent les yeux. Il étaient dans une impasse vide, avec une bouche d’égout visible sur le sol. En dehors de cela, rien.

- Qu'est-ce que tu racontes ? Il n'y a personne!
- Attendez juste encore quelques secondes.... voilà.

Soudain, la bouche d’égout s'ouvrit, révélant des visages bien connus...

- Vous ?! s'exclamèrent simultanément les Kals et les membres de la UEM.
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 16 Juil 2013, 18:47

Re: UEMvsAUH

Sitôt qu'ils se rendirent chacun compte de l'identité de l'autre, les deux partis présents se mirent en position de combat. Les Kals tirèrent leurs armes, Darkhell leva les mains comme pour préparer un sort, Grodd et Freezer se mirent en gardent, et Vandale... sortit un pistolet. Oui, être immortel était incontestablement un pouvoir puissant, mais en terme d'offensive, cela ne lui apportait pas grand chose. Il y avait une raison s'il avait assuré sa carrière en manipulateur et en meneur plutôt qu'en combattant.

- Que signifie cette mascarade? grogna Grodd.

Lux grimaça.

- Je l'avais dit, que c'était une idée à la c**!
- Tu peux le dire! s'exclama Sirocco. Qu'est-ce que c'est que cette histoire? Tu as manigancé avec quelqu'un pour amener des membres de la UEM ici?
- Du calme, du calme... laissez-moi gérer.

Les mains en avant, le Kal de la Lumière s'avança aussi délicatement que possible (ce qui, pour lui, était très dur).

- Allons mesdames et messieurs, inutile de vous fâcher... c'est un individu anonyme nommé Snakechild qui vous a indiqué de venir ici, n'est-ce pas ?

Une leur d'interrogation passa dans le regard de Savage, et il fit signe aux autres de baisser les armes.

- Comment sais-tu ça, Kal de la Lumière ? Etait-ce toi?
- Nan, j'utiliserais jamais ce genre de pseudo... mais... disons que cette personne m'a moi aussi contacté. Et qu'elle m'a informé de venir vous rejoindre ici.
- Pourquoi cela ?
- Pour vous transmettre ceci.

Fouillant dans sa poche, Lux tira un petit objet métallique et circulaire avec un cristal au centre.

- Qu'est-ce que c'est ?
- Un émetteur-récepteur. Voyez plutôt...

Lux lança le disque au milieu d'eux, et un hologramme jaillit du cristal. Un hologramme bien connu, représentant un motif de serpent de couleur rouge...

- Bonsoir encore, messieurs, déclara Snakechild.

Vandal Savage grimaça.

- Vous encore. On est arrivé aux coordonnées que vous avez indiqué. Qu'avez-vous à nous dire, à présent ?
- Simple. Comme vous l'avez constaté, j'ai fait également venir les Kals ici présent, chefs officiels de la AUH. La raison de ce rassemblement est que je souhaite vous voir conclure une trève et une alliance pour assurer votre survie.
- QUOI ?!!

Cette exclamation venait d'échapper à toutes les personnes présentes, Lux excepté. Il se contenta, à la place, de secouer la tête d'un air désolé.

- Vous n'envisagez pas sérieusement qu'on fasse équipe avec eux ? s'exclama Freezer.
- Et nous alors ? s'exclama Myoltin. Ils nous poignarderont à la première occasion!
- Possible, mais cela jouerait contre vous deux. Vos deux organisations ont été saisies par un ennemi commun. Vous êtes tous deux en danger. Et bien que vous puissiez continuer vos activités en cachette, vous finirez très vraisemblablement par être pris. Cela ne vous laisse donc que deux options: vous pouvez continuer dans la direction où vous êtes, et vous laisser disparaître... ou vous allier, et sauver votre système.
- Qui êtes-vous pour nous imposer ce genre de choix, de toute façon ? remarqua Godd.
- Pour des raisons de sécurité, je tient à garder mon identité secrète
- Dans ce cas, comment savons-nous si nous pouvons vous faire confiance.
- Vous ne le savez pas. Mais cela ne change rien au fait que ce n'est qu'en vous unissant que vous aurez une chance de vous opposer aux réformes d'Yzokras. Snakechild terminé.

Et l'émetteur-récepteur s'éteignit, laissant les deux factions ennemis silencieuses face à ce choix qui n'en était pas réellement un...
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 18 Aoû 2013, 22:10

Re: UEMvsAUH

Réalité alternative "Ben 10",
Planète Galvan Prime,
Laboratoire du Scientifique Azmuth


Azmuth était assis seule dans son labo, les bras croisés. Pour la première fois depuis longtemps, il n'avait pas le cœur à travailler.

Ce reportage qu'il avait vu passer sur les informations raisonnait encore dans sa tête. L'annonce des rénovations de la AUH. La présentation des nouveaux membres de l'équipe formée par Yzokras. Et parmi eux... Ben. Le garçon qu'il avait autorisé à garder l'Omnitrix.

Sauf que cela ne pouvait pas être lui.

Outre le fait que ça ne correspondait pas à la personnalité du garçon, Azmuth avait une preuve concrète: il gardait toujours un œil à distance sur l'Omnitrix, au moyen d'une connexion qui lui permettait de suivre la position et la progression de Ben depuis son laboratoire. Et ses rapport étaient formels: Ben, ou du moins l'Omnitrix, ne s'était pas trouvé sur place à cet interview.

Si le vrai Ben ne s'était pas trouvé là-bas, alors ça ne laissait qu'une seule autre personne possible...

Albedo. Son ancien assistant, qui avait finit, suite à une tentative ratée de copier l'Omnitrix, comme un sosie albino de Ben. Sans doute s'était-il à nouveau déguisé pour se faire passer pour le garçon. Sans doute avait-il quelque chose à gagner en assistant Yzokras. Mais le fait restait qu'il était de retours, et qu'il s'était, une fois de plus, associé à quelqu'un de douteux.

Azmuth se rappelait encore du temps où Albedo travaillait à ses côté. Un brillant jeune Galvan, étonnement doué pour son âge. Parfois, le vieux savant s'en voulait d'avoir parfois été un peu condescendant vis-à-vis de lui. Peut-être que s'il avait été plus respectueux, Albedo n'aurait pas si mal tourné.... mais bon, il n'y pouvait rien. Comme Malware et l'Ascalon, cela faisait partie des erreurs du passé, auxquelles il ne pouvait pas remédier.

Contrairement à d'autres problèmes.

Immédiatement après avoir vu le reportage, il avait naturellement tout de suite consulté la situation du vrai Ben... pour découvrir que ce dernier venait juste de subir une tentative de meurtre. Il s'en était sortit, bien entendu; il s'en sortait toujours. Mais le fait restait que quelqu'un avait tenté de le tuer, et y était presque parvenu. En fait, il ne s'en était sortit que grâce à une intervention extérieure.

D'ordinaire, Azmuth ne s'inquiétait pas du sort de Ben; Malgré son apparente stupidité, le garçon avait démontré plusieurs fois qu'il était plein de ressources, et parfaitement capable de se débrouiller tout seul. C'était, après tout, en connaissance de cause qu'il avait choisit de jouer les héros. Mais la situation présent était différente. Une organisation entière voulait très probablement sa peau; plus encore, une organisation qui avait le soutient de l'opinion publique, et la lois inter-univers de son côté. Peut-être... était-il temps d'intervenir.

Azmuth voyait bien une façon de l'aider. C'était risqué, cependant; il n'en était pas tombé à de telles extrémités depuis la Guerre des Hightbreeds. A l'époque, l'univers était sur le point de s'écrouler. En était-on à un tel niveau de gravité ?

Il se rappela comment cela avait tourné la dernière fois qu'il l'avait fait. Ben avait alors accomplis l'un des plus grands actes d'héroïsme dont il ait fait preuve au cours de sa vie. Alors, Azmuth avait été fier. Puis, il l'avait déçu à nouveau, commettant des erreurs endommageant puis détruisant l'Omnitrix. Pendant un moment, il avait été convaincu que donner l'Omnitrix à cet humain inexpérimenté avait finalement été une erreur. Mais, malgré ça, il la lui avait laissé.

Puis, à nouveau, Ben lui avait prouvé que son cas n'était pas complètement perdu. Il avait sauvé une fois de plus l'univers entier à lui seul. Plus encore, il avait prouvé qu'il était capable de prendre la bonne décision, et de ne pas abuser de son pouvoir. En somme, il s'était confirmé en tant que héros. Si ce fameux Trône des Héros dont il avait entendu parler dernièrement existait, Azmuth n'avait aucun doute que c'était cet acte qui avait définitivement confirmé Ben comme digne d'y accéder.

Ben avait eu dans cet instant entre ses mains un pouvoir immense, plus que jamais, et il avait malgré tout fait le bon choix... Finalement, peut-être que oui, Azmuth pouvait désormais lui faire confiance. Oui, après tout ce qu'il avait accompli, le garçon méritait de l'aide s'il pouvait en recevoir.

Sa décision prise, Azmuth se leva et activa un de ses moniteurs.

- Myaxx.

L'image de son assistante aux allures de calamar apparut sur les écrans.

- Oui, monsieur?
- Préparez un passage dimensionnel. Je doit aller faire une visite à Traverse...

*******************************

- Et pourquoi est-ce que vous commanderiez, s'il vous plait ?
- Parce qu'on est arrivé ici en premier, et que techniquement, c'est nous qui vous logeons!
- Mensonge! C'est Merlu qui nous loge tous!
- Mais c'est nous qui l'avons convaincu de vous accepter!
- Comme si c'était une tâche difficile...

Sirocco secoua la tête de dépit. Cela faisait à présent près d'une heure qu'ils s'efforçaient de négocier les termes de l'alliance temporaire qu'ils formaient avec la UEM. C'était loin d'être facile: naturellement, chacun essayait de tirer quelque chose en faveur de son partit. Nereia, par son talent naturel pour la diplomatie, semblait arriver à plus ou moins trouver des compromis, mais même elle galérait face à la mauvaise fois de certains membres de la UEM ou le trolling de Lux. Sans parler de Tamir, qui semblait surtout voir là une occasion de déclencher une bagarre.

Après avoir estimé que la situation ne devrait plus trop dégénéré, il opta pour quitter la discussion et laisser les autres terminer, tandis qu'il partait voir comment ça se passait pour le reste des membres. Alors qu'il se promenait, il aperçu les Lyoko-guerriers, installés dans un coin, assistant à un duel amical entre les deux Saber. Il décida d'aller s'assoir à leurs côtés.

- Elles s'entraînent toujours ? demanda-t-il.
- Ouais, répondit Odd. Y a pas à dire, elles sont douées...
- Où est passée Ruler ? Elle s'entraînait avec eux, tout à l'heure, non ?

Ulrich leva la tête.

- La grande habillée en bleu avec un casque en diadème ? Elle est montée dans la chambre de Ben pour aller voir son état. Elle avait l'air préoccupée...
- Forcément, répondit Sirocco d'un air entendu.
- Comment ça ?
- Elle et Ben ont un passé commun... en fait, dans l'une des nombreuses réalités alternatives, elle a été son Servant.
- Servant ?
- Vous vous rappelez ce qu'on vous a expliqué sur le Nasuverse et la Guerre du Saint-Graal?

Les Lyoko-guerriers hochèrent la tête simultanément.

- Les Esprits Heroïques invoqués dans la Guerre du Saint-Graal sont chacun attribués à un individu référé comme "Master", tandis qu'eux-même prennent le titre de "Servants". Masters et Servants participent ensuite au conflit par duo. Dans une des réalités, Ben a participé à la Guerre du Saint Graal... et Ruler lui a alors été assignée sous la classe d'Avenger.
- Classe ?
- Oui. Les Servants sont réparties en différentes classes, et utilisent leurs noms de classe pour dissimuler leurs identités en tant que héros, et donc leurs faiblesses.
- Et pourquoi ces trois-là sont-elles les seules à utiliser leurs noms de classe alors que tout le monde ici utilise son vrai nom ?

Sirocco eut un léger rire.

- Elles le font par nostalgie, parce qu'elles ont déjà participé à des Guerres du Saint-Graal. Mais la plupart d'entre nous n'y avons jamais participé. De plus, on n'est plus tellement sur qui est de quelle classe à ce stade; il n'existe que sept classes régulières plus une ou deux customisées, et tout le monde n'a pas d'attribut évident permettant de définir à laquelle il appartient. Alors, on ne s'encombre pas avec. De toute façon, la AUH est déjà tellement un joyeux désordre! Enfin, était...

Il marqua une pause, et un silence gêné suivit un moment. Aelita se sentit un peu désolé pour le Kal de l'Air; de toute évidence, il avait encore du mal à digérer ce qui venait de se passer.

- On la récupérera, tenta-t-elle pour le rassurer. Vous verrez, tout redeviendra comme avant.
- Puisse le ciel vous entendre, jeune fille. Puisse le ciel vous entendre...
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 19 Aoû 2013, 01:15

Re: UEMvsAUH

- COMMENT CA, ILS SE SONT ECHAPPES ?!
- Calme-toi, inutile de s'énerver.

Avec un soupir, Lilith réajusta les lunettes de son déguisement de secrétaire. Elle se doutais bien que Yzokras ne prendrait pas bien la nouvelle, mais tout de même...

- Inutile de s'énerver? Inutile de s'énerver?! Tu viens juste de m'annoncer que les trois quarts des membres de la UEM ont déserté et réussi à s'échapper. Et avec des membres retenus dans les étages de sécurité, en plus!
- Certes. Mais tu es quand même en train de crier ça à ton bureau, alors qu'aux yeux du public, tu es le chef de la AUH. Imagine que quelqu'un t'entendes.

Yzokras haussa les épaules.

- Bah! Je contrôle tous les systèmes de sécurités ici! Toute caméra répond directement de moi.
- Comme tu veux...
- Quoi qu'il en soit, sais-tu comment ils s'y ont prit ? Pour qu'ils aient ainsi pu fuir et s'insérer dans les prisons, il aurait fallut qu'ils passent outre le système de sécurité.
- En effet. Une enquête approfondit suggère qu'ils ont reçu une aide extérieure. Apparemment, quelqu'un a saboté les système de sécurités de la prison et les a informé de nos manigances.
- Tient donc.... et qui ?
- Nous l'ignorons. Il communiquait avec eux à distance, sur une chaine brouillée avec un modificateur vocal, et sans montrer son visage. Nous ne connaissons que son pseudo: Snakechild.

Yzokras gratta le menton de son énorme tête d'un air pensif.

- Mhm... curieux... mais s'il connaissait les codes de sécurités pour ouvrir la prison, ce ne pouvait pas être un des membres déserteurs de la AUH... il s'agissait probablement d'un membre à l'intérieur de la UEM.
- En effet. Et un qui connaissait notre petite entreprise. Donc, soit quelqu'un au sein de la UEM nous a observé à distance...
- ... Soit nous avons un traitre au sein de l'UMP. Logique. Mais de qui peut-il bien s'agir ?

Tous deux restèrent silencieux. La perspective qu'un d'entre eux puissent tenter de les trahir n'avait rien de vraiment surprenant: l'UMP comptait parmi ses membres plus d'un individu connus pour sa traîtrise ou son talent à la manipulation. Sans parler des membres qui, comme Anathos, étaient là par contrainte et n 'hésiteraient probablement pas à saisir tout occasion de se retourner contre les autres.

- Que devrions-nous faire ? demanda Lilith.
- Continue tes recherches. Je vais en faire de mon côté. S'il y a vraiment un traitre parmi nous, fait-moi confiance: il le regrettera.

La succube déguisée en secrétaire s'inclina poliment avant de se retirer. Dès qu'elle fut sortie, Yzokras se réajusta dans son fauteuil. Il se sentait à présent un peu idiot de ne pas avoir envisagé plus tôt la possibilité que son petit groupe ne rencontre des problèmes de cohésion. Certes, il s'y était attendu, mais il ne pensait pas que cela arriverait si tôt... Cela perturbait ses plans. S'il voulait faire évoluer les choses, il allait lui falloir agir plus vite.

Se relevant, il appuyas sur un bouton de son bureau, et son armure s'assembla autours de lui.

- Appel à tous les membres de la AUH, déclara-t-il. Nous avons du travail qui nous attends.

************************************************

- Alors ?
- Je crois que ça y est... regarde! Il bouge...

Avec un gémissement, Ben Tennyson ouvrit lentement les yeux. Son corps entier lui faisait mal, et il avait du mal à se rappeler ce qui s'était passé la dernière fois qu'il était conscient. Où était-il ?

La première chose qu'il distingua lorsque ses yeux se réhabituèrent à la lumière fut une jeune femme blonde, habillée en robe blue foncée et en armure argentée. Il ne lui fallut que quelques instants pour reconnaître un visage maintenant bien familier.

- Av... Ruler ?

A peine eut-il bégayé ses mots que la jeune femme, les yeux humides, se précipita sur lui et l'étreignit dans ses bras.

- Master! Dieu soit loué, vous allez bien!
- ARGH!

Elle était toujours aussi forte... et elle avait toujours cette habitude de se référer à lui comme "Master" dans les moments de panique. Même après toutes les fois où il lui avait dit de l'appeler Ben... pas de toute, c'était bien elle.

- Tu devrais y aller plus doucement avec lui, dit une autre voix, sinon, c'est toi qui va l'achever. Ses os sont à peine ressoudé, il a encore besoin de repos.

Embarrassée, Ruler relâcha son étreinte et recula.

- Désolée...
- Non, ce n'est rien, fit Ben. Je suis content de te revoir, moi aussi... ça faisait trop longtemps qu'on avait pas à nouveau fait équipe.

Tournant la tête, il vit que l'autre voix venait d'une gamine à la peau verte et aux cheveux roses, vêtue à la façon d'une nonne. Il reconnue Drya, la Kal de la Vie, et l'une des chef-guérisseuses de la AUH.

- Drya ? Que s'est-il passé ? Je ne me souvient pas bien...
- Tu as été victime d'une tentative d'assassinat. Tu étais dans un piteux état; même avec mes pouvoirs, j'ai du coopérer avec cinq autres spécialistes de la guérison pour te remettre en état. Tu aurais du voir Ruler; elle est revenu à ton chevet au moins cinq fois.

La jeune femme blonde rougit légèrement, mais s'efforça de garder un semblant de dignité.

- Je suis son Servant. C'est mon rôle de veiller sur lui.
- J'apprécie, beaucoup, Ruler, répondit Ben, mais cette guerre du Saint Graal était il y a près de deux ans. Tu n'es plus en pacte avec moi, maintenant...
- Ce n'est pas pour autant que je doit manquer à mes devoirs! répondit-elle.

Ben n'insista pas. Il savait qu'il était inutile de discuter avec elle dans ce genre de condition... et puis, il ne pouvait pas nier qu'au fond, il appréciait cette attention.

- Enfin, reprit Drya, puisque tu es réveillé, autant te prévenir que tu as de la visite. Ils t'attendent de l'autre côté. Tu veux que j'aille les chercher, ou tu préfères te reposer encore un peu.

Ben se redressa avec un sourire.

- Faites-les entrer; Je pense que j'ai assez dormit pour le moment...
Avatar de l’utilisateur

Massacreur de Rampants

Messages: 1291

Inscription: 29 Aoû 2007, 09:04

Localisation: Paris, dans une impasse en forme de crucifix (véridique)

Message 19 Aoû 2013, 23:49

Re: UEMvsAUH

Lorsque Drya lui avait dit qu'il avait de la visite, Ben avait assumé qu'il s'agissait de sa famille. Gwen ou Max, le plus vraisemblablement; Voir même ses parents. Aussi fut-il assez surpris de voir Azmuth lui rendre visite.

Même s'il savait que le vieux Galvan n'était en aucun cas quelqu'un de mauvais, il n'avait d'ordinaire que peu de contacts avec lui, sauf dans les grandes occasions: le créateur de l'Omnitrix tendait à s'enfermer dans son laboratoire et à n'intervenir que lorsqu'il estimait que sa création était en danger, ou que le sort de l'Univers était en jeu. En général, il laissait plutôt Ben gérer les situations seuls; plus d'une fois, même, il avait fallut le convaincre d'apporter son aide.

Cette fois, pourtant, il était venu par lui-même.

- Cela faisait un bail, Azmuth, déclara-t-il avec un sourire. Quel bon vent vous amène ?
- Je pense que tu es le mieux placé pour le savoir.

Avec un gémissement, Ben se redressa.

- Quoi, parce qu'on a essayé de me tuer ? Ce n'est pas vraiment la première fois, et ça ne vous faisait pas courir avant.
- La situation est différente. Tu sais pourquoi on a tenté de t'éliminer, au moins ?
- Y a des tas de gens qui voudraient me voir morts. J'ai des armées entières de chasseurs de prime qui s'en prennent à moi chaque jour parce que j'ai votre plus grande invention attachée au poignet.
- Cette fois-ci, c'est différent. Ces vampires qu'on a envoyé n'en avaient pas après l'Omnitrix. Ils voulaient vraiment te tuer.
- Et ?

L'alien grisâtre soupira d'exaspération.

- N'as-tu donc pas suivit les nouvelles ?
- Bah, jusqu'à environ deux minutes plus tôt, j'étais un peu dans le coma...
- Et personne ne t'as fait part des nouvelles.
- Pas vraiment.... Ruler, tu vois de quoi il parle ?

Malgré la suggestion de laisser Ben se reposer, la jeune femme avait insisté pour rester près de lui même pendant la visite d'Azmuth. C'était la première fois qu'elle voyait celui à l'origine des pouvoirs de son ancien Master, et elle observait avec grand curiosité cette petite créature grise et barbue. Quand Ben lui posa la question, cependant, elle retourna son attention vers lui.

- Yzokras a délivré un discours à la télévision. Il a déclaré toute pratique de super-héroïsme en dehors de sa AUH illégale et a présenté sa nouvelle équipe. Et... vous en faisiez partie.
- Hein ?!!

Ben écarquilla les yeux.

- Ce n'est pas possible! Je suis ici! Et je n'ai aucun souvenir de...
- Je sais, répondit Azmuth. J'ai suivit ta position depuis mon labo. Mais tu sais comme moi qu'il existe quelqu'un parfaitement en mesure de se faire passer pour toi, n'est-ce pas ?
- Albedo...

Ben tenta soudain de se redresser et de sortir de son lit, mais Ruler le força à y retourner.

- Laisse-moi! Je ne peux pas laisser cet enfoiré se faire passer pour moi!
- Vous n'êtes pas en état d'aller combattre, répliqua Ruler d'un ton autoritaire. Pas question de vous laisser aller ou que ce soit jusqu'à une guérison complète!

Avec un grognement, Ben se résigna. Il savait d'expérience qu'il était impossible de négocier avec Ruler sur ce genre de chose.

- Bref, reprit Azmuth, je pense que c'est pour cette raison qu'on t'a agressé. Yzokras compte utiliser Albedo pour profiter de ta réputation et donner une bonne image de sa AUH. Mais ton intervention aurait pu compliquer les choses.... c'est pour ça qu'il a tenté de se débarrasser de toi.
- Vous voulez dire que c'est lui qui a envoyé ces vampires ?!
- Ce n'est pas confirmé, mais presque tout le monde ici en est sûr.

Ruler serra le point. Elle semblait inhabituellement furibonde.

- Ce Yzokras... murmura-t-elle. Il se fait passer pour le chef d'une Ligue de Héros, mais c'est une crapule. Quel genre de héros irait se livrer à d'aussi basses œuvres ?

Bien qu'il ne dise rien sur le sujet, Ben était lui aussi choqué; bien sûr, Yzokras ne lui avait pas paru quelqu'un de bien depuis le départ; c'était même pour cela qu'il était partit. Mais tout de même, un tel degrés de malveillance lui paraissait inattendu. Cet homme était-il près à aller si loin pour accomplir ses objectifs- quels qu'ils soient ?

- Quoi qu'il en soit, reprit Azmuth, il semblerait qu'on approche d'une période sombre. Ils ont tenté de te tuer, et il est tout à fait possible que ça ne soit pas la première fois, surtout avec la lois qui approche. Et ce qu'ils feront de l'Omnitrix s'il t'arrive quelque chose.... je préfère ne pas y penser.
- Et vous comptez me forcer à rester enfermé pour pas que ça se reproduise ?
- Non. Je sais que tu n'accepterais jamais ce traitement. De plus, ils pourraient toujours finir par trouver ou tu te caches. Te prendre l'Omnitrix n'est pas non plus envisageable, puisque, avec la situation actuelle de la AUH, je ne suis pas sûr que mon laboratoire restera sûr encore très longtemps. En conséquent... Je ne voit qu'une seule autre alternative.

A nouveau, Ben haussa les sourcils. Il ne voulait quand même pas dire...

- Ne t'y méprend pas, Ben, l'avertit Azmuth. C'est temporaire. Dès que ce conflit sera terminé-en espérant qu'il se termine en notre faveur-je recalibrerait l'Omnitrix comme à l'origine. Mais en attendant...

Il escalada le poignet de Ben, posa les yeux sur l'Omnitrix, puis prononça la commande vocale.

- Code Maître Activé.

**********************************************

Alors que Lilith sortait de son bureau, elle passa par hasard devant Kratos. Mal à l'aise, elle s'efforça de la contourner; certes, les démons n'étaient pas des dieux, et il était censé être de leur côté, mais elle ne s'en sentait pas moins mal à l'aise en sa présence. Déjà lorsque Yzokras le lui avait présenté, il ne lui avait pas laissé une très bonne impression. Mais elle avait fait ses recherches à présent, et elle savait qu'il était un sociopathe complet dont le lot de victimes ne se limitait pas à des dieux...

Kratos, Akainu et Gilgamesh. Un tueur de Dieu, un amiral fanatique, et un roi réputé pour avoir un égo de la taille d'un univers. Rien qu'avec ces trois recrues, Yzokras jouait ridiculement avec le feu; désormais, la plupart du personnel parvenait à peine à se sentir en sécurité de toute la journée. Et encore, c'était sans compter la crainte que ces monstres finissent par s'entre-déchirer... la princesse des Enfers commençait sérieusement à perdre le goût de se moquer d'Yzokras. La folie dont il faisait désormais preuve devenait de moins en moins drôle.

Alors qu'elle prenait la direction du laboratoire, un signal sonore se fit entendre, et la voix d'Yzokras passa par les haut-parleurs;

- Appel à tous les membres de la AUH. Nous avons du travail qui nous attend

Lilith grimaça. Donc Yzokras avait décidé de partir pour la première mission ? Merveilleux. Cela promettait pour les dommages collatéraux...
Précédente

Retourner vers Pour une bonne partie de rigolade

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com