Code Lyoko sans Lyoko (Pour les 13 ans et plus)

Pour les fanfics inclassables.

Futur Lyokophile

Messages: 96

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 14 Aoû 2018, 04:48

Re: Code Lyoko sans Lyoko (Pour les 13 ans et plus)

Le pays a complètement changé. On l'annonça aux nouvelles. Une découverte tordue mais bien réelle : tous les français du pays (Littéralement tous) sont victimes d'une anomalie du système immunitaire* qui freine définitivement leur croissance ou vieillesse et maintient leur apparence actuelle et autres détails (Voix, taille, cuir chevelu*, couleur des cheveux et poils, etc.) à vie et les rendent immortels. Le tordu de la chose fut que les hommes âgés de 20 ans et plus et les enfants de moins de 10 ans sont moins affectés que les femmes et les adolescents de 10 à 20 ans. Les hommes adultes n'avaient aucun risque de complications immunitaires et les petits enfants continueraient leurs croissances, n'étant toutefois pas officiel s'ils cesseraient de vieillir durant leur adolescence*. Les femmes et adolescents furent, quant à eux, victimes d'un affaiblissement* auto-immune qui ne pouvait être presque guéri que si, et c'est le vrai tordu de la chose, ces mêmes femmes et adolescents demeuraient torses nus en tout temps (24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an, etc… À VIE !), sinon le simple port de tel haut, excepté soutien-gorge, réactiverait leur affaiblissement immunitaire. Autrement dit, les Kadiciens devinrent littéralement des adolescents éternels en bedaine pour toujours.

(Auteur : Désolé si j'ai l'air d'un hostie de pédofif, mais les personnages kadiciens de Code Lyoko avaient déjà des torses d'aspect érotique.)

La nouvelle, très véritable et sérieuse, engendra diverses réactions, allant de la joie au choc [négatif]. Pour certains, leur énergie et jeunesse demeurèrent. Pour d'autres, être torses nus et petits étaient difficiles à accepter. La tension baissa au lendemain de l'annonce d'origine lorsqu'on annonca que les adolescents seraient en droit de se marier, de conduire et de travailler. Le sexe fut même permis.

Le soir même, Yolande vint voir Jérémie, couché sur le dos dans son lit, et le serra dans ses bras. Le petit génie était complexé sur quoi penser d'être adolescent à vie, mais se mit à sangloter pour autre chose. Quelques jours plus tôt, Aelita fut diagnostiquée d'un cancer de l'utérus. Seule une greffe pouvait la sauver. Odd avait encore son utérus et décida de le donner à Aelita, qui a refusé de le lui prendre. La famille d'une patiente en mort cérébrale en fit donc le don. Les chances de réussite de l'opération étaient de 50%, ce qui perturba tout de même Jérémie.
Yolande d'une voix douce : Viens avec moi à l'infirmerie. Tu as besoin de relxation.
J : D'accord.

Yolande écoutait le coeur de son fils cadet au stéthoscope. Son cardio était parfait. Elle rangea le stéthoscope et prit le pouls abdominal de Jérémie.
Yolande : 80 par minute. Ton torse est si joli, fiston.
J : Merci maman.
Elle flatte tendrement le jeune ventre de Jérémie qui est détendu et heureux. Elle lui fait ensuite un palper-rouler sur les hanches. Jérémie verse une larme.
Yolande : Qu'est-ce qui ne va pas, mon chéri ?
J : Ça va te paraître idiot, mais ton massage est si doux et relaxant que ça me fait chaud au coeur et j'en suis ému d'avoir une mère qui tient au ventre de son enfant et lui-même. Tu améliores ma santé et ma digestion et ça, c'est un privilège unique que tu m'offres autant de fois que tu le désires et ... (Pleure à chaudes larmes.)
Yolande, émue par la sensibilité de J, le prend dans ses bras : Jérémie. Tu es très sensible... et je le respecte plus que tout. Si tu meurs avant moi, je ne pourrais jamais m'en remettre. Je t'aime plus que quiconque sur Terre, de tout mon coeur.
J continuant de pleurer : Merci.
Yolande embrasse les lèvres de Jérémie pour le consoler, ce qu'elle fait toujours lorsqu'un de ses fils est triste ou pleure de joie.
J : J'adore tes lèvres, maman. Encore.
Un autre baiser sur ses lèvres.
J : Merci de m'embrasser. C'est plaisant et doux. Mais je vais demeurer sage et maintenir ma relation avec Aelita.
Yolande : D'accord. Et ça me fait plaisir de te consoler en t'embrassant.
Jérémie se met assis et chuchote une demande à sa mère.
J : S'il-te-plaît ?
Yolande : D'accord, mon petit coeur. Tu en as pleinement le droit.
Elle embrasse donc son ventre amoureusement et le masse avec ses lèvres espacées d'1 cm. Jérémie ferme les yeux pour cacher ses larmes d'amour maternel. Le jeu lèvres-ventre dure 15 minutes.
J : Merci de tout mon coeur, maman. Je t'aime tant.
Yolande : Moi aussi, Jérémie. Tu m'es très précieux.
Elle lui offre ses lèvres une dernière fois pour la soirée avant de s'étendre à sa droite, caressant [paisiblement] le torse et blotissant [contre elle] la tête de Jérémie.
J : Que serais-je sans toi, m'man ?
Yolande : Tu aurais très mal au ventre et tu serais seul. Ton ventre est si fragile. Pauvre petit. Je t'aime. (Embrasse son front.)
J : Une chance que nous soyons français. Sinon, on ne pourrait pas s'embrasser ni se caresser comme maintenant. On est très chanceux.
Yolande : Dis, fiston. Je pense à Aelita.
J : Ah bon ?
Yolande : Pourquoi ne pas la demander en mariage ? Tu peux maintenant.
Jérémie fut émerveillé. Maintenant que les adolescents pouvaient se marier, il fut envahi de bonheur.
J : Oui ! Oui, je veux Aelita comme épouse ! Merci beaucoup, maman d'amour !
Yolande le serrant dans ses bras : Ça me fait plaisir, Jérémie.

Entre-temps, William et Sissi sont assis face à face sur le lit du beau gosse. Ils discutent de leur volonté commune d'épouser l'autre.
W en indien : Tu t'imagines ? Toi et moi, mariés ?
Sissi en cuillière : Oui, j'en ai plus qu'envie.
W posant sa main gauche sur l'épaule de Sissi : Sissi Delmas. Veux-tu m'épouser ?
Sissi posant sa main droite sur le triceps de W : Oui, mon amour.
W et Sissi : Je t'aime.
Ils s'embrassent tendrement sur les lèvres. William et Sissi sont désormais fiancés.

Le lendemain matin, Ulrich et Yumi sont assis dos à dos dans la cour. Les deux veulent se marier, mais se sentent retenus dans leur décision.
U : Je veux être ton époux, ma belle. Mais mes parents...
Y : Pareil pour moi. Je veux être ton épouse, mais je redoute la réaction de mes parents aussi.
U : On les appelle pour qu'ils viennent demain ?
Y : D'accord.
Tout en demeurant dos à dos, ils caressent, avec l'espoir de s'épouser, les hanches de l'autre pour remplacer un baiser.
U et Y : Je t'aime.

Pendant ce temps, à l'hôpital, Aelita se réveille. Jérémie, au chevet d'Aelita, explose de joie en remarquant son réveil.
J : AELITA !
A : JÉRÉMIE !
Ils se serrent l'un contre l'autre et sanglotent de bonheur.
J : J'étais si inquiet pour toi, ma belle !
A : Et moi, j'ignorais si j'allais me réveiller ! J'étais terrifiée, mon amour !
J : Oh, je t'aime, ma petite rose !
A : Moi aussi, mon grand génie protecteur !
Jérémie repose doucement la tête d'Aelita sur l'oreillier* et y colle son front. Le couple ferme ses yeux.
J : Aelita.
A : Jérémie.
J : Tu sais, ils ont dit aux nouvelles que les adolescents pourraient se marier.
A : Oui, c'est vrai.
J : Aelita Schaeffer, veux-tu m'épouser ?
A : Pour de vrai ?
J : Oui.
A : Oui ! Oui, je le veux, Jérémie ! Faisons notre vie ensemble, s.t.p. !
J : Oh, je t'aime, ma rose !
A : Je t'aime aussi !
Ils s'embrassent langoureusement avec fougue.

Le lendemain, en fin d'avant-midi...
Walter : NON !
Takeo et Akiko : Pourquoi pas ??
U : Oui, p'pa ! Pourquoi pas ?
Walter : Écoute, je ne t'empêcherai pas d'avoir une amoureuse, mais l'épouser, c'est hors de question !!!
Y : Mais...
Walter : La ferme !
U : PAPA !
Lilian : N'insulte pas Yumi !
Walter : Ils sont trop jeunes !
Takeo : Il y a William qui va épouser Sissi.
Akiko : Le gouvernement permet aux adolescents de se marier.
Ulrich et Yumi dévisagent Walter en espérant recevoir sa bénédiction. Il n'a plus trop le choix.
Walter : D'accord. Vous avez ma bénédiction.
U à Yumi : Yumi Ishiyama, veux-tu m'épouser ?
Y : Oui, plus que tout au monde !
Ils s'embrassent sous les applaudissements des Ishiyama et de Lilian.

Trois jours plus tard, Aelita poursuit la radiothérapie pour éliminer les dernières cellules cancéreuses de son ancien utérus. La rémission est presque complète.
A sortant de la machine : Plus qu'une séance et je suis guérie.
J : Génial. Tiens, voilà ton jean.
A : Merci, Jérémie. Au fait, ton torse est splendide.
Jérémie rougit et l'embrasse sur la joue.

À Kadic, Odd fait la grande demande à Sam.
O : Pitié, pitié, pitié, pitié, pitié !
Sam : T'as pas à me supplier, Odd. J'ai très envie de t'épouser.
O : Oh merci !
Elles s'embrassent.

À suivre...

Futur Lyokophile

Messages: 96

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 23 Aoû 2018, 22:54

Re: Code Lyoko sans Lyoko (Pour les 13 ans et plus)

Quatre jours plus tard, Aelita est totalement guérie. Elle, Jérémie, Odd et Sam se détendent à l’infirmerie le temps que les couples Ulrich-Yumi et William-Sissi discutent à la piscine de leurs mariages. Ulrich et Yumi se baignent tandis que William et Sissi sont assis sur le banc. Ils décident d’organiser les 4 mariages de la bande le même jour dans la cour du collège.
U : Qui invite-on ?
W : Ben, tout le monde. Nos familles, nos amis, nos professeurs, tu sais.
Y : C’est bon. Quand la date ?
Sissi : Durant la semaine prochaine. Pour le jour, je n’ai pas d’idée exacte.
U : Dans deux jours, il y a le 14 juillet. C’est la fête nationale de la France.
W : Et ?
U : Je sais pas. Je ne veux juste pas me marier après cette date.
Sissi : Quoi ?? Mais on a besoin de temps ! Les enterrements de vie, les invitations, tout ça !
Y : J’suis avec Ulrich, moi.
W et Sissi : Quoi ??
Y : On aura le temps de tout préparer, les amis. On fait les enterrements de vie ce soir et on achète les alliances demain. On demandera aux autres Kadiciens de préparer les chaises, le gâteau et l’autel.
W : Oui, mais Sissi et moi n’avons pas d’argent pour des alliances.
U et Y : Comment ça ?
Sissi : Ben, on est pas riches. On n’a que 5 à 10 euros à nous deux.
U : J’ai une idée. Faites-vous perçer le nombril et insérez les pierçings dans les trous pour remplacer la bague au doigt.
W : C’est une très bonne idée ! Merci Ulrich, t’es un bon ami. Ou un bon cousin plutôt.
U : De rien.
Sissi : C’est vrai que c’est bien pensé.
U sortant de l’eau : Allez. J’appelle les autres.

Pendant ce temps, Yolande prend le pouls abdominal des couples Jérémie-Aelita et Odd-Sam.
Yolande : Jérémie, 81. Aelita, 80. Odd, 86. Sam, 78.
Le téléphone de Jérémie sonne. Il répond.
J : Allô ? … Salut, Ulrich. … Ah bon ? … D’accord. … Hein ? … Dans deux jours ?? … Ben j’sais pas. … Oui mais… … D’accooooord. C’est bon, j’ai compris. … À ce soir. … Bye. (Raccroche.) C’était Ulrich. Ils ont complété la planification de nos mariages.
O : Ah bon ? Ce sera comment ?
J : On se marie tous les 8 après-demain. L’enterrement de vie a lieu ce soir.
O : Hein ??
Sam : Mais on doit acheter nos alliances !
J : Ils ont dit qu’on les achètera tous demain. Excepté William et Sissi qui n’ont pas assez d’argent.
A : Comment ça ?
J : Ulrich m’a seulement dit qu’ils se feront perçer le nombril et qu’ils inséront le bijou à l’autre lors de la cérémonie.

Le soir venu…
L’enterrement de vie de fille se traduit par une soirée pyjama érotique. Les futures épouses sont tous en slip et soutien-gorge à l’Ermitage. Durant la soirée, chaque fille se fait caresser le ventre par les trois autres filles.
...
L’enterrement de vie de garçon est une nuit de jeux vidéos en caleçons. Les futurs maris jouent à Call Of Duty en mode multijoueur.

Le lendemain...
Les couples vont faire les emplettes pour le quadruple mariage. William et Sissi se séparent du groupe en direction du salon de tatouage. Ils demandent chacun un trou cautérisé d'un seul coup pour installer eux-mêmes les pierçings durant le mariage. Ils choisissent des piercings avec une petite bille en diamant et un grand coeur en rubis. Entre-temps, les trois autres couples s'achètent des belly chains dorées, pour William-Sissi aussi, et des autocollants.
U : Merde ! On n'a pas assez pour des alliances dorées.
J : Combien nous reste-t-il en tout ?
U : 49 euros.
A : Achetons des alliances d'argent.
Y : D'accord.

Le soir venu...
William, assis, fait un massage du ventre à Sissi, couchée, pour lui purifier les intestins endorloris et brûler sa graisse abdominale. Sissi se met soudainement à sangloter.
W : Sissi ? Qu'est-ce qui ne va pas ?
Sissi : J'ai toujours été émue par les massages abdominaux. Ce sont les massages les plus importants pour la vie du massé. Ça lui sauve la vie par un service rendu du masseur. Et la sensation ventre-doigts est si belle. Je t'aime, mon amour.
William se couche doucement sur Sissi et l'enlace tendrement pour la consoler amoureusement d'un baiser.
W : Respire, ma pauvre. Tu as besoin de repos.
Sissi : Merci pour toutes les fois que tu m'as fait un massage du ventre. Merci infiniment.
W : (Bisou sur le front.) Je t'aime, ma belle petite.
Sissi éfleure les jeunes abdos de William. Une nuit de caresses abdominales a débutée.

Jérémie flatte les seins dénudés d'Aelita qui sourit.
A : J'aime bien cette sensation aux seins.
J : Sois tranquille, ma jeune rose.
Ils collent leurs nombrils ensemble, formant un baiser de nombrils. (Auteur : Désolé pour la répétition.)
A : Ça, c'est beaucoup mieux.
J : Je sais. C'est agréable et sensuelle. Irrésistible à mort et à vie.
A : Je t'aime, Jérémie.
J : Je t'aime, Aelita.
Baiser sur les lèvres.

Odd touchait au ventre de Sam.
O : C'est si doux. Je t'aime.
Sam : Merci. Je t'aime aussi.
Baiser lèvres.

Ulrich et Yumi étaient les plus romantiques. Le premier avait dépassé la deuxième en taille de 1 cm et lui chantait une berceuse.

Le jour du mariage...
Les couples s'attachent leurs belly chains avant la cérémonie. Ulrich et Yumi sont les premiers à se marier. Jim est le maître de cérémonie, déguisé inexplicablement en Tinky Winky.
Jim : Nous sommes ici présents pour célébrer l'union d'Ulrich Stern et Yumi Ishiyama, élèves du collège/lycée Kadic. Si qui que ce soit souhaite s'opposer à cette union, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais.
Personne ne parle.
Jim : Donc, les deux mariés jurent-ils de respecter l'autre dans la fidélité et tout ça ?
U et Y : Oui, je le/la veux.
Jim : Alors, je vous déclare mari et femme !
Le jeune couple se donne leur plus gros baiser depuis qu'ils sont ensemble. Tout le monde applaudit. Lilian et Akiko pleurent littéralement de joie.
Au tour des génies...
Jim : Dites donc. Belpois, vous avez un torse musclé ?
J sarcastique : Ha ha. Très drôle.
Jim : Bon. Qui s'oppose à leur union ?
Yolande et Anthéa : Personne.
Jim : Jurez-vous de vous aimer et tout ça ?
J : Je la veux.
A : Je le veux.
Jim : Vous êtes mari et femme.
Baiser émouvant. Mamans pleurent.
Au tour de William et Sissi...
Jim : Qui s'oppose à leur union ?
Hervé : Moi !
W et Sissi : QUOI ?!?
Hervé : J'laisserai pas ce trouduc' t'épouser, Sissi... (Se fait frapper par Aelita.) AAAH !
Jim : J'prends ça pour un non parce que Dunbar et Delmas méritent d'être ensemble d'après moi.
Tout le monde, excepté Hervé : Ouais !
Hervé : Noooonnnn !
W et Sissi : On le veux.
Jim : Mari et femme, vous êtes.
Baiser, Félicia pleure.
Au tour des vantards...
Jim : Qui s'oppose à l'union ?
Silence total.
O et Sam : On l'veux.
Jim : Mari et femme.
Mwah, bouhouhou.

Jim et J-P discutent avec les parents d'Ulrich et Yumi tandis que Yolande et Anthéa calînent leurs enfants mariés.
Anthéa : Ma belle Aelita, tu es mariée. Félicitations.
A : Merci, maman. Comment trouves-tu ma chaîne de ventre ?
Anthéa : Splendide. Elle te va à merveille.
Elle l'embrasse sur la joue. J-P se dirige vers le couple Ulrich-Yumi.
J-P : Stern, Ishiyama. Nous avons discuté avec vos parents et décidé que vous vivrez ici jusqu'à nouvel ordre, mais nous reconfigurerons le collège en quelque chose d'autre et... vous dormirez dans la même chambre, dans le même lit.
U et Y : NON ! PAS POSSIBLE ! C'est trop cool !!! Merci, monsieur !
J-P : Remerciez vos parents plutôt. Et je crois que les autres couples auront le même privilège que vous.

Ulrich et Yumi se rendent dans la chambre du premier. Elle a été réaménagée durant la fête. Eux et les autres couples auront droit de vivre leur vie à Kadic dans des chambres de couples. En plus d'un lit double, il y avait deux ordinateurs et un téléviseur muni DES consoles de 6e génération.
Y : J'suis fatiguée, mon coeur. Tu voudrais bien me border ?
U : Avec joie, ma chérie.
Yumi se couche sous la couverture. Ulrich lui caresse l'épaule tendrement et l'embrasse sur le front. Que c'est romantique.
Y : Il est quelle heure ?
U : 19 heures.
Y : J'pourrais bien écouter un film. Y en a-t-il un ?
U : Plein même. La PS2 peut lire les films en DVD en plus.
Y : On écoute quoi ?
U : Je propose Charlie et ses drôles de dames.
Y : Accepté.
Il installe le film et se couche avec Yumi.
Y : Ulrich. Peux-tu me masser le ventre, s.t.p. ?
U : Bien sûr, ma belle. (L'embrasse sur les lèvres.)
Y : Merci. Tu es si gentil.
U : Y a rien que je ne ferais pas pour toi, ma geisha sexy.
Il embrasse son nombril avec amour et tendresse. Il verse ensuite la crème sur son ventre et l'étale pour le massage. Son ventre est très ramoli. Ulrich « empoigne » son ventre vers le nombril. Il en rigole parce que ça chatouille. Ils portent ensuite attention au ventre de Lucy Liu dans le film.
Y : Elle est si sexy, cette actrice.
U caresse sa hanche : Toi, tu l'es plus encore pour moi. (L'embrasse sur la joue.) Je t'aime, ma belle geisha qui montrait le nombril sans cesse.
Y : Ha ha ! Morte de rire.
À la fin du film, Ulrich ferme tout. Il embrasse ensuite Yumi sur les lèvres en lui flattant les abdos.
U : Bonne nuit, ma chérie. Je t'aime beaucoup.
Y : Je t'aime aussi. Bonne nuit, mon coeur aux abdos.
Ils s'endorment avec amour.

William et Sissi sont allongés dans leur lit et forcent leurs abdos.

À suivre...

Futur Lyokophile

Messages: 96

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 09 Sep 2018, 16:09

Re: Code Lyoko sans Lyoko (Pour les 13 ans et plus)

Maintenant qu'ils étaient immortels, les kadiciens purent consommer des boissons alcoolisées et fumer du tabac.

Trois jours succèdèrent au quadruple mariage. En soirée, Mathias buvait du brandy et avait des flextone pads de Dr. Ho sur ses abdos en écoutant du Phil Collins, allongé sur le lit qu'il partageait désormais avec Émilie. Cette dernière entra alors dans leur chambre.
Émilie : Que bois-tu ?
Mathias : Un cognac appelé Brandy. On en buvait sur le Titanic, en première classe.
Émilie : Tu t'intéresses au Titanic, toi ?
Mathias : Ben, j'ai juste regardé le film du mec qui a fait les deux premiers Terminator.
Émilie : Comment s'appelle-t-il déjà, ce mec ?
Mathias : Euh... attends, j'me remémore...
Émilie : C'était pas John Lennon ?
Mathias : Non, c'est un musicien, lui. Euh... James Cameron. C'est ça.
Émilie : Sinon, ils prenaient quoi aussi ?
Mathias : Des cigares, de l'agneau, du caviar, du saumon, etc. C'était exsagérément luxueux, leur première classe sur le Titanic.
Émilie : Mmh... Et ton ventre ? Ça va ?
Mathias : À merveille. Le Dr. Ho me procure un excellent bien qui dure et dure...
Émilie : Chouette. Au fait, j'me demandais si... on pourrait se marier, toi et moi. Si tu le veux.
Mathias agréablement surpris : Tu veux m'épouser ?
Émilie : Plus que tout au monde. Je t'aime, Mathias.
Mathias : Dans ce cas, c'est d'accord à l'infini ! Je t'aime aussi, ma belle.
Ils s'embrassent.

Entre-temps, Ulrich et Yumi sont au réfectoire et essayent de boire une bière chacun.

Sissi ressent une douleur abdominale qu'elle ne connaît pas. William touche son ventre.
W : C'est où ?
Sissi : Aux abdos ou les boyaux ! J'en sais rien !
À l'infirmerie, Yolande lui masse le ventre après une courte échographie.
Yolande : Tes muscles abdominaux ont seulement été engourdis. Ça passera. Tu dois seulement faire plus de séances d'abdos.
W : Je l'aiderai.
Yolande : C'est bien.

William et Sissi s'entraînent au gymnase reaménagé avec des trucs d'étirement. Après leur entraînement, ils boivent chacun un shooter de Jägermeister.

Yolande divorce de Michel, Anthéa de Waldo. Les deux jeunes femmes se marient donc.

C'est à éditer, mais bon.
Précédente

Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com