Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lennon ?

Pour les fanfics inclassables.

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 12 Mai 2018, 22:42

Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lennon ?

Cette fic est uchronique, c'est-à-dire une réécriture de l'Histoire à partir de la modification d'un évènement du passé, selon Wikipédia.

1er mars 1966
John Lennon fait un rêve hyper débile qui lui prédit son avenir et autres informations de la culture populaire, ce qui le pousse à changer de caractère.
Prédictions :
-Tragédie d'Apollo 1
-Son assassinat en 1980
-La séparation des Beatles
-La série Code Lyoko
-La série Défis Extrêmes
-La série Le monde incroyable de Gumball
-La série Grojband
-Les Expos de Montréal
-Les Nordiques de Québec
-L'aéroport international Montréal-Mirabel
-Le stade olympique de Montréal et sa tour inclinée
-La candidature de Québec pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2002
-Les référendums de 1980 et 1995 sur la souveraineté du Québec
-La déclin de Dunkin' Donuts face à l'ascension de Tim Hortons

4 mars 1966
Il explique très clairement à Maureen Cleeve que les adolescents semblent préférer les Beatles à la religion. La précision de son explication évite donc les controverses religieuses contre lui et le groupe.

3 juillet 1966
John accepte l'invitation d'Imelda Marcos à un repas.

Août 1966
Il convint ses amis de faire 2 concerts par an (Un en Angleterre, un en Amérique) au lieu d'annuler les prestations.

29 août 1966
John demande à ce que le concert de Candlestick Park soit filmé et considère ce même concert comme étant le dernier de la Beatlemania.

Automne 1966
John et sa famille (Sa femme Cynthia et son fils Julian) vont en vacances à Montréal. John découvre alors le site d'Expo 67 et toute la beauté de la ville.

Fin septembre 1966
La NASA offre à John Lennon d'être le premier civil à voyager dans l'espace et, de ce fait, le premier astronaute britannique, au cours de la mission de dernière minute Gemini 13. Il accepte à condition de choisir lui-même son commandant, condition alors accepté. Il choisit dans un premier temps Jim Lovell, mais ce dernier est déjà sélectionné pour la mission Gemini 12. Lennon hésite alors entre James McDivitt, Charles Conrad, Thomas Stafford et Walter Schirra. C'est finalement Stafford qui est choisit, McDivitt en tant que réserviste. Gemini 13 doit partir le 29 décembre 1966. Le but est de battre le record de durée du vol Gemini 7 et de tenter une sortie extravéhiculaire des deux astronautes. Lennon doit retourner rapidement en Angleterre pour s'y entraîner et mettre sur pied la chanson Strawberry Fields Forever durant ses temps libres. La NASA créé alors une filière britannique à Londres, la NASA-Beatles, afin de former des astronautes britanniques. Paul McCartney est alors choisi comme réserviste en cas d'indisponibilité de John Lennon.
James McDivitt (À droite) en 1965
Image
Charles Conrad en 1966
Image
Walter Schirra (À droite) en 1966
Image

16 novembre 1966
Thomas Stafford est soudainement retiré du vol, les responsables de la NASA devant respecter le truc de Donald Slayton d'envoyer un équipage réserviste trois vols plus tard.
Thomas Stafford en 1966
Image
John Lennon doit choisir entre Neil Armstrong, Gordon Cooper, Alan Bean, Clifton Williams Jr., William Anders et Eugene Cernan.

29 décembre 1966
Après 3 mois d'entraînement rapide, John Lennon, désormais pilote formé, suit le commandant Gordon Cooper vers la capsule Gemini 13, sur le site de Cape Canaveral en Floride. Les trois autres Beatles ainsi que Cynthia, Julian et les Rolling Stones assistent au lancement depuis la plage. Le décollage se fait sans problème et la capsule se place en orbite facilement pour un durée précise de 14 jours. John pulvérise plusieurs records du coup :
-Premier civil dans l'espace
-Premier artiste musical dans l'espace
-Premier astronaute britannique
-Plus jeune astronaute de l'histoire jusqu'alors (26 ans)
-Plus jeune britannique dans l'espace
Deux orbites plus tard, John effectue la première EVA de la mission.
Gordon Cooper (À droite) en 1965
Image

13 janvier 1967
John Lennon et Gordon Cooper reviennent sains et saufs sur Terre.

27 janvier 1967 (Deux semaines plus tard)
Virgil Grissom, Ed White et Roger Chaffee meurent suite à l'incendie d'Apollo 1.
Image

Février 1967
Avant de retourner en Angleterre, John plaint les responsables de la conception du module de commande d'avoir envoyé la mauvaise capsule à la NASA. Ces derniers ne banniront pas pour autant le Beatle de leurs prochains vols.

7 mai 1967
Les Beatles se produisent au NME Poll Winners 1967 à l'Empire Pool de Wembley dans leurs tenues Sgt. Pepper's.
Titres joués :
-Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (1967)
-With a Little Help from My Friends (1967)
-Drive My Car (1965)
-Girl (1965)
-Taxman (1966)
-And Your Bird Can Sing (1966)
-Getting Better
-Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (Reprise, 1967)

2 juin 1967
Alors que Sgt. Pepper's sort officiellement en Amérique, les Beatles apprennent que le disque fut écouté la veille à Expo 67, à Montréal. John choisit donc la même ville pour y donner le concert américain des Beatles. Les trois autres Beatles sont plutôt réticents, car Ringo fut traité de juif par les montréalais en 1964. Heureusement, le Québec est en pleine Révolution Tranquille et de plus, le fascisme est très mal vu par la société. Toutefois, il y a aussi la montée du nationalisme québécois, se traduisant par la promotion du français. Un groupe britannique se produisant au Québec risquerait alors de refroidir le sujet, même si en France, des groupes anglophones s'y produisent, dont les Beatles eux-mêmes 2 ans plus tôt. John demande alors à Brian Epstein, leur manager, d'envoyer un télégramme à Jean Drapeau, le maire de Montréal à l'époque, pour savoir si lui et ses habitants seraient d'accord à ce que les Beatles viennent à Expo 67 durant l'été même.

3 juin 1967
Jean Drapeau reçoit le télégramme. Il discute avec certains hommes politiques pour savoir comment procéder à la proposition des Beatles. En effet, le télégramme précise que le groupe a cessé les tournées en raison des cris stridents de la gent féminine qui couvrent leur musique. Il faut aussi tenir compte des incidents mineurs de la tournée américaine précédente, certains fans ayant mal compris les propos de John sur Jésus malgré la précision.

4 juin 1967
Jean Drapeau convoque la population de Montréal au Parc Jarry pour avoir leur opinion sur l'éventuelle venue des Beatles à Montréal. L'effet est immédiat. 98% des montréalais veulent voir les Beatles chez eux. Parmi ce 98%, on compte 73% de francophones.

5 juin 1967
Les Beatles reçoivent la réponse de Jean Drapeau par télégramme. Ils sont les bienvenus à Expo 67.

25 juin 1967
Les Beatles interprètent All You Need Is Love dans l'émission Our World, devant 400 millions de téléspectateurs du monde entier. John espère que ce succès aura transmis son message.

30 juin 1967
Les Beatles sont à l'aéroport Heathrow de Londres.

1er juillet 1967
Les Beatles arrivent à l'Aéroport de Dorval, où 10 000 fans les accueillent. Ils passent donc l'été à Expo 67 au lieu d'aller en Grèce.
Image

29 août 1967
Les Beatles jouent à la Place des Nations, protégés et assurés par une sécurité monstre. En effet, des soldats de l'armée sont rassemblés autour du public de sol, constitué de personnalités politiques (Jean Drapeau, Charles de Gaulle, Élisabeth II, Lyndon B. Johnson, Daniel Johnson, Jackie Kennedy, Pierre Elliot Trudeau, etc.) alors que plusieurs policiers sont mobilisés dans les tribunes, où sont assis les fans. Durant le concert, les fans sont irrités par le clignotant interdisant de crier durant les chansons et hurlent très fort pour faire entendre leurs droits de crier. George commence à en avoir marre au milieu du spectacle mais accepte de jouer une dernière chanson. Cependant, durant cette même chanson (And Your Bird Can Sing), une fan réussit à échapper à la sécurité et court à toute vitesse vers la scène. Toutefois, le maire Drapeau a informé les Beatles que tout admirateur essayant d'atteindre la scène se fera tirer dessus, dans la jambe, pour envoyer un message à la Beatlemania et faire cesser définitivement les cris durant les concerts. La groupie reçoit effectivement une balle de sniper dans la cuisse par un soldat. Le coup de feu retentissant fait interrompre le concert, les garçons ayant eu le saut. Plusieurs gens sont effrayés par le sang qui coule de la jambe de la jeune fille. Au bout de 30 minutes, durant lesquelles la groupie est transportée à l'hôpital et qu'on annonce qu'elle s'en sortira, le concert reprend avec des chansons plus douces et cette fois-ci, aucun cri. L'hystérie de la Beatlemania est désormais révolue. Plus tard, John réussit à reproduire le morceau Tomorrow Never Knows sur scène. En fait, il se contente de manipuler une table sonore contenant la chanson. Le concert est filmé et enregistré. L'enregistrement sortira au Nouvel An 1968 en tant qu'album live sous le titre The Beatles : Live at Expo 67 (Les Beatles : Vive le Québec libre ! au Québec, Les Beatles à Montréal en français international.). Le titre And Your Bird Can Sing n'y figure pas, pour une raison évidente. La vidéo deviendra un film spécial diffusé le 28 avril 1968, soit 1 an jour pour jour après l'ouverture d'Expo 67, sur Radio-Québec. And Your Bird Can Sing est retiré comme d'habitude, remplacé par un message blanc sur noir expliquant ce qui s'est passé. À la fin du concert, John prononce des mots français et annonce qu'il est d'avis que le Québec mérite l'indépendance tout comme l'Écosse l'a eu de l'Angleterre, au même titre que le Royaume-Uni, la France, les Etats-Unis, l'Allemagne et le Canada. Il hurle « Vive le Québec libre ! » et « Québec français pour toujours !!! », ce qui provoque l'euphorie dans la foule tandis que les trois autres Beatles restent silencieux, trop inquiets des conséquences qu'ils auraient à leur retour en Angleterre.

31 août 1967
Les Beatles quittent Expo 67 avec de bons souvenirs. Avant de partir, John informe Drapeau que Montréal aura une équipe de baseball en 1969, un deuxième aéroport international en 1975 et les jeux olympiques d'été en 1976. Le Beatle conseille donc au maire d'entamer la construction du Stade Olympique le plus tôt possible, avec le même architecte (Roger Tallibert) et au même endroit (Maisonneuve), dans la même apparence (Coquillage, tour inclinée, etc.). D'abord réticent, Jean Drapeau accepte de l'écouter.

Septembre et octobre 1967
Les Beatles tournent Magical Mystery Tour.

Février à avril 1968
Les Beatles sont en Inde, mais le Yogi harcèle sexuellement Mia Farrow. Seuls John et George restent, le premier devant se maintenir neutre.

Mai 1968
Les Beatles sont tous réunis après le retour de John et George. Le 12 du mois, ils se produisent aux NME Poll Winners 1968.
Titres joués :
-Tomorrow Never Knows (1966)
-Baby You're the Rich Man (1967)
-Hello Goodbye (1967)
-Lady Madonna (1968)
-Across the Universe (1968)
-Hey Bulldog (1968)
Le lendemain, ils partent pour New York afin de lancer la promotion de Apple Corps. Le 15, ils jouent au Shea Stadium devant 56 000 fans s'étant ennuyés d'eux.
Titres :
-Tomorrow Never Knows
-Hello Goodbye
-Hey Bulldog
-Nowhere Man
-If I Needed Someone
-Drive My Car
-Day Tripper
-Taxman
-Paperback Writer
-Yesterday
-Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (Reprise)
-All You Need Is Love

Juin 1968
John apprend le début de la construction du parc olympique de Montréal et l'expropriation de Mirabel pour construire l'aéroport.

Décembre 1968
John informe Jean Drapeau et Roger Tallibert que la tour olympique ne pourra pas être entièrement constituée de béton, sinon la structure s'effondrerait et emporterait le stade avec lui de par les anneaux structuraux. Le béton se limite à la moitié de la tour et le reste est complété en acier afin d'alléger le poids.

30 janvier 1969
Les Beatles jouent sur le toit des Studios Apple en répétition pour les concerts prévus à Wembley, Woodstock et au Forum de Montréal prévus ce printemps et cet été.

Mars 1969
Alors que Paul se marie à Linda Eastman et part en lune de miel avec elle, John apprend que le stade Jarry a finalement été construit puisque les Expos de Montréal, la nouvelle équipe de la MLB de Montréal, font leurs débuts ce printemps, alors que le stade olympique n'est construit qu'à moitié.

11 mai 1969
Concert des NME Poll Winners à Wembley.
Titres :
-Get Back (1969)
-Don't Let Me Down (1969)
-Nowhere Man (1965)
-Lucy in the Sky with Diamonds (1967)
-All You Need is Love (1967)
-Hey Bulldog (1968)
-While My Guitar Gentilly Weeps (1968)
-Birthday (1968)
-Yer Blues (1968)
-Helter Skelter (1968)
-Revolution (1968)
-Hey Jude (1968)

26 mai 1969
Les Beatles reviennent à Montréal pour la première fois depuis Expo 67. Leurs familles sont encore du voyage, mais le rêve de John a également prédit les tenues vestimentaires des années à venir, surtout la tendance féminine du nombril nu. Donc, les femmes des Beatles exposent chacune leur nombril, bien que John n'a fait que leur parler de la mode du futur et non la leur imposer [tout de suite]. Néanmoins, John apprend le début de la construction de l'aéroport de Mirabel. Il insiste donc pour que tout soit construit du premier coup dans les moindres détails (Autoroutes, métro Dorval-Mirabel, aérogares, pistes, etc.). Jean Drapeau et Pierre Elliot Trudeau, le nouveau premier ministre du Canada, lui promettent que Mirabel sera complet d'ici les jeux olympiques de 1976.

1er juin 1969
Les Beatles enregistrent Give Peace A Chance à Montréal, dans la suite 1742 de l'hôtel Reine Élizabeth, où ils résident pour les vacances. Cynthia et Linda se font peinturer chacune le symbole de la paix sur le ventre, vert et bleu respectivement.

24 juin et 1er juillet 1969
Les Beatles jouent au Forum de Montréal afin de célébrer la Saint-Jean-Baptiste et à l'Autostade pour la Fête du Canada respectivement. Le premier concert contient des chansons récentes, le deuxième des chansons de la Beatlemania.
Titres 1 :
-Get Back (1969)
-Nowhere Man (1965)
-If I Needed Someone (1965)
-Day Tripper (1965)
-Taxman (1966)
-And Your Bird Can Sing (1966)
-Paperback Writer (1966)
-Tomorrow Never Knows (1966)
-Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band/With a Little Help from My Friends (1967)
-Lucy in the Sky with Diamonds (1967)
-Getting Better (1967)
-Good Morning Good Morning (1967)
-Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (Reprise, 1967)
-A Day in the Life (1967)
-All You Need is Love (1967)
-Baby, You're the Rich Man (1967)
-Hello Goodbye (1967)
-Lady Madonna (1968)
-Hey Bulldog (1968)
-Don't Let me Down (1969)
-Revolution (1968)
-Hey Jude (1968)
-Helter Skelter (1968)
-Dear Prudence (1968)
-While My Guitar Gentilly Wheeps (1968)
-Give Peace a Chance (1969)
Image
Titres 2 :
-Twist and Shout
-Love Me Do
-Please Please Me
-I Saw her Standing There
-Do you want to know a Secret ?
-Boys
-From Me to You
-Thank You Girl
-She Loves You
-I Want to Hold Your Hand
-Roll Over Beethoven
-It Won't Be Long
-All My Loving
-Please Mr. Postman
-I Wanna Be Your Man
-Can't Buy Me Love
-A Hard Day's Night
-Things We Said Today
-If I Fell
-I Should Have Known Better
-And I Love Her
-This Boy
-I Feel Fine
-I'm a Loser
-She's a Woman
-Baby's in Black
-Rock and Roll Music
-I'll Follow the Sun
-Kansas City
-Eight Days a Week
-Everybody's Trying to Be My Baby
-There's a Place
-Help !
-Yesterday
-Act Naturally
Image
Entre ces dates, Cynthia pose en bikini pour Linda.

3 juillet 1969
Les Beatles quittent Montréal. John est rassuré que le parc olympique et l'aéroport soient planifiés comme il l'a prévu. Cependant, lorsque le groupe et ses familles arrivent à Londres, John apprend de Mick Jagger que Brian Jones, le Stone le plus proche des Beatles, est décédé depuis 1 mois, soit 1 semaine après leur départ.

15 août 1969
Les Beatles arrivent à Woodstock. Ils sont éberlués par les festivaliers qui dénudent leurs corps partiellement ou totalement. John dédie au moins leur concert à venir à la mémoire de Brian Jones.

18 août 1969
Les Beatles sont les derniers musiciens à se produire à Woodstock. Ils interprètent 40 titres au total.
Titres :
-Get Back
-Don't Let Me Down
-Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band/With a Little Help frm My Friends
-Please Please Me
-Getting Better
-I Saw Her Standing There
-Lucy in the Sky with Diamonds
-I Wanna Be Your Man
-Nowhere Man
-A Hard Day's Night
-Hey Bulldog
-Eight Days a Week
-All You Need Is Love
-Ticket to Ride
-Hey Jude
-Help !
-Revolution
-I'm Down
-Helter Skelter
-I Want to Hand Your Hand
-Day Tripper
-I Feel Fine
-Paperback Writer
-Boys
-I'm Looking Through You
-Roll Over Beethoven
-If I Needed Someone
-She Loves You
-Taxman
-From Me To You
-Drive My Car
-Love Me Do
-Yesterday
-Do You Want to Know a Secret ?
-And Your Bird Can Sing
-Can't Buy Me Love
-Good Morning Good Morning
-Twist and Shout
-Dear Prudence
-Give Peace a Chance

20 août 1969
Les Beatles retournent en studio et achèvent I Want You (She's So Heavy).

26 septembre et 1er octobre 1969
Abbey Road sort.

Décembre 1969
Les Beatles se préparent à clore la décennie en jouant à 3 endroits symboliques : Candlestick Park (29 décembre), Star-Club (30 décembre) et Cavern Club (31 décembre).
Titres :
-Love Me Do
-Please Please Me
-Twist and Shout
-I Want to Hold Your Hand
-She Loves You
-From Me To You
-Can't Buy Me Love
-A Hard Day's Night
-I Feel Fine
-Ticket to Ride
-Help !
-Day Tripper
-Paperback Writer
-All You Need Is Love
-Hello Goodbye
-Lady Madonna
-Hey Bulldog
-Hey Jude
-Revolution
-Helter Skelter
-Get Back
-Come Together
-Something
-Heres Comes the Sun
-Octopus's Garden
-Give Peace a Chance
-Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band
-The End

1er janvier 1970
Les Beatles célèbrent le Nouvel An au Fairfield Halls, devant 1800 personnes.

1er avril 1970
Les Beatles annoncent publiquement leur dissolution. Plus tard, en soirée, ils scandent « Poisson d'avril ! » en direct à la télévision.

2 avril 1970
Quelques heures après leur blague, les Beatles annoncent que, pour féliciter leurs fans de s'être calmés, les tournées reprendront d'ici août.

8 et 18 mai 1970
Let It Be sort.

12 mai 1970
Montréal est nommé ville hôte des Jeux olympiques d'été de 1976. Les installations olympiques sont presque complétées, exceptée la tour (Moitié béton tout juste achevée), le toit (Pas installé évidemment) et le bassin d'aviron (Pas encore creusé). Entre-temps, la partie principale (2 pistes et 1 aérogare) de Mirabel est achevée, tandis que les autoroutes d'importance prennent forme très vite.

Août 1970
Les Beatles s'embarquent pour leur première vrai tournée américaine depuis 1970. Le groupe joue alors dans les arénas de la LNH.
-Forum de Montréal (1er août 1970, 18000 personnes)
-Maple Leaf Gardens (3 août 1970, 16000 personnes)
-Boston Garden (5 août 1970, 14000 personnes)
-Madison Square Garden (7 août 1970, 20000 personnes)
-Olympia Stadium (9 août 1970, 16000 personnes)
-Chicago Stadium (11 août 1970, 17000 personnes)
-Forum de Los Angeles (13 août 1970, 18000 personnes)
-Pittsburgh Civic Arena (15 août 1970, 17000 personnes)
-Spectrum de Philadelphie (17 août 1970, 18000 personnes)
-Metropolitan Sports Center (19 août 1970, 15000 personnes)
-St. Louis Arena (21 août 1970, 20000 personnes)
-Oakland-Alameda County Coliseum Arena (23 août 1970, 15000 personnes)
-Pacific Coliseum (25 août 1970, 16000 personnes)
-Buffalo Mémorial Auditorium (27 août 1970, 16000 personnes)
-Colisée de Québec (29 août 1970, 10000 personnes, concert supplémentaire)
Titres :
-Get Back
-Paperback Writer
-Hey Bulldog
-Hey Jude
-Revolution
-Helter Skelter
-Dear Prudence
-Come Together
-Something
-Heres Comes the Sun
-Octopus's Garden
-I Want You (She's So Heavy)
-Dig a Pony
-I Me Mine
-Maggie Mae
-Don't Let Me Down
-I've Got a Feeling
-Across the Universe
-Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band
-Let It Be
-The Long and Winding Road
-The End

Septembre et octobre 1970
Une grève éclate sur le chantier du parc olympique, les travailleurs se plaignant de devoir construire une tour inclinée sur un stade et d'obéir à un français de France (Tallibert). John s'envole donc pour Montréal et intervient dans la grève. Il rappelle que la Place Ville-Marie fut conçue par un américain [de New York] et que la tour est très importante pour les jeux de 1976, car elle permettra au toit de se rétracter. Les travailleurs retrouvent confiance et continuent de construire les installations. La moitié acier de la tour est donc débutée.

27 et 30 novembre 1970
Les Beatles sortent l'un de leurs meilleurs albums : All Things Must Pass
Image
Les titres sont :
I'd Have You Anytime (George Harrison)
My Sweet Lord
Wah-Wah
Isn't It a Pity
What Is Life
Let It Down
Beware of Darkness
Run of the Mill
Behind That Locked Door
All Things Must Pass
Mother (John Lennon)
Love
God
Working Class Hero
Man We Was Lonely (Paul McCartney)
Junk
Singalong Junk
Teddy Boy
Maybe I'm Amazed
Night and Day (Ringo Starr)
Stardust
Sentimental Jouney
Instant Karma (John Lennon)
Power to the People
Give Peace a Chance
Isn't It a Pity (Version 2)
Le groupe part en tournée mondiale 1 semaine avant la sortie enfin de faire la promotion de l'album.
Dates de la tournée :
-Stade de Wembley (14 novembre 1970, 82000 personnes)
-Goodison Park, Liverpool (16 novembre 1970, 40000 personnes)
-Stade Jarry, Montréal (18 novembre 1970, 28000 personnes)

Note : De 1966 à 1970, John conserve son look Beatle sans lunettes (N'ayant pas joué dans le film de Richard Lester où il commençait le port de ses lunettes.).
Image

Janvier 1971
John décide de produire un film original de science-fiction : Code Lyoko. Les Beatles partent en Amérique pour concrétiser le projet de leur leader.

Février 1971
Phillip K. Dick refuse de prendre part à la production du film. John décide de se fier à la jeunesse. Il engage donc le jeune James Cameron, 17 ans, pour scénariser son synopsis. Le résultat impressionne grandement le Beatle.

Mars 1971
L'autoroute et la ligne ferroviaire souterraine reliant les aéroports de Mirabel et Dorval sont achevées. La ligne ferroviaire fut débutée au début de l'année précédente.

Avril 1971
Le stade est complètement achevé. La tour suivra d'ici Noël ou l'année prochaine.

Mai 1971
Les Beatles poursuivent l'enregistrement de leur prochain album dont le titre reste secret jusqu'à sa sortie.

Juin 1971
Le village olympique est achevé. Quant à Mirabel, la moitié des aérogares sont construites en un temps fou, tout comme le TRRAM et les pistes au sud.

9 septembre et 8 octobre 1971
Les Beatles sortent l'album Imagine.
Titres :
Imagine
Jealous Guy
How Do You Sleep ?
Monkberry Moon Delight
Uncle Albert/Admiral Halsey
Eat at Home
Beaucoups of Blues
The Back Seat of My Car
Bangla Desh
It Don't Come Easy
Another Day
The Stroke
Happy Xmas (War Is Over)
More Than A Feeling
La tournée mondiale débute le 29 août.
Dates de la tournée :
-Autostade, Montréal (29 août 1971, 35000 personnes)
-Stade de l'exposition Nationale, Toronto (31 août 1971, 33000 personnes)
-Ottawa Civic Centre (2 septembre 1971, 10000 personnes)
-Winnipeg Arena (4 septembre 1971, 15000 personnes)
-Edmonton Gardens (6 septembre 1971, 5000 personnes)
-Stampede Corral, Calgary (8 septembre 1971, 6000 personnes)
-Stade de l'Empire, Vancouver (10 septembre 1971, 32000 personnes)
-Seattle Center Coliseum (12 septembre 1971, 16000 personnes)
-Veterans Memorial Coliseum, Portland (14 septembre 1971, 13000 personnes)
-Candlestick Park, San Francisco (16 septembre 1971, 42000 personnes)

Décembre 1971
Toutes les pistes de Mirabel sont complètes. Un 4e aérogare est achevé et un 5e est en cours de construction.

Février 1972
John veut un groupe inconnu pour faire les chansons du film. Il choisit le groupe Queen.

Mai 1972
La tour inclinée du stade olympique est enfin terminée, mais le toit rétractable en toile de Kevlar n'a pas encore été commandé. Heureusement, il reste encore 3 ans avant les jeux.

Août 1972
Le 6e et dernier aérogare de Mirabel est commencé et les installations additionnelles (Adaport et zone de maintenance) sont complètes.

30 août 1972
Afin d'aider les démunis du monde, John décide d'organiser un méga-concert caritatif regroupant les plus grandes vedettes de la musique populaire à Central Park, dans la ville de New York.
Têtes d'affiche :
-The Beatles
-The Rolling Stones
-Elvis Presley
-Johnny Cash
-Led Zeppelin
-The Who
-Cat Stevens
-David Bowie
-Deep Purple
-Black Sabbath
-Bob Dylan
-Elton John
-Neil Diamond
-Etc.
L'évènement attire 1 million de spectateurs, ce qui en fait le plus grand concert musical jusqu'alors.

12 juin et 15 septembre 1972
Ram
-Ram On
-Woman is the nigga of the world
-Cold Turkey
-Sunday Bloody Sunday 1
-Love Is Strange
-Give Ireland back to the Irish
-Attica State
-Mary has a Little Lamb
-Detroit Rock City
-Back Off Boogaloo
-Hi, Hi, Hi
-Love Gun
-Ram On (reprise)
-Sunday Bloody Sunday 2
La tournée promotionnelle est initiée par le concert de Central Park.
-Shea Stadium
-Yankee Stadium
-Autostade
-Exhibition Stadium
-Empire Stadium
-Candlestick Park
-Los Angeles Memorial Stadium
-Dodger Stadium
-Atlanta Stadium
-Comiskey Park
-Fenway Park
-Stade de Wembley
-Goodison Park
-Parc des Princes
-Stade olympique de Berlin
-Etc.

31 décembre 1972
Le maire Jean Drapeau annonce l'ouverture de l'aéroport international Montréal-Mirabel et du Stade Olympique de Montréal. Respectivement, les vols internationaux sont officiels et les Expos ont leur [vrai] domicile.

Janvier 1973
La NASA ayant mis de côté un budget suffisant pour une dernière mission Apollo après la 17, Apollo 18 est officialisé avec John Lennon et Jim Lovell parmi l'équipage. John ne sera pas crédité en tant que premier civil à marcher sur la Lune puisqu'il a déjà effectué un vol spatial. Jim Lovell, quant à lui, en sera à sa troisième mission Apollo, n'ayant pu marcher sur la Lune lors d'Apollo 13.

Février 1973
Le pilote du module de commande est James McDivitt, sorti de sa retraite pour la mission.

Mars 1973
Durant les temps libres de son entraînement, John poursuit le casting de Code Lyoko. Patrick Swayze et John Travolta sont choisis pour les rôles respectifs d'Ulrich Stern et Jérémie Belpois. Michael Biehn et Linda Hamilton sont sélectionnés plus tard pour camper Odd Della Robbia et Aélita Schaeffer respectivement. Joan Lin est choisi en Yumi. Arnold Schwarzenegger devient William Dunbar. Jack Nicholson et Paul Newman sont Jim Moralès et J-P Delmas. En fin de l'année, la distribution est complète et le tournage commencera en début de 1974 pour sortir en 1975.
Patrick Swayze (À droite) en 1975
Image
John Travolta en 1973
Image
Michael Biehn autour de 1976
Image
Linda Hamilton dans Terminator (1984)
Image

1er mai 1973
La mission Apollo 18 (Jim Lovell, James McDivitt et John Lennon) décolle de Cap Canaveral.

4 mai 1973
Jim Lovell pose le pied sur la Lune, suivi de John Lennon.

30 mai 1973
L'album Band On The Run sort.
-Band On The Run
-Live and Let Die
-Mind Games
-Meat City
-One Day (1)
-Jet
-Mrs Vandebilt
-Helen Wheels
-My Love
-Give Me Love (Give Me Peace on Earth)
-Sue Me, Sue You Blues
-The Light That Had Lighted the World
-Don't Let Me Wait Too Long
-Who Can See It
-That Is All (1)
-I'm The Greatest
-Photograph 1
-You're Sixteen
-Oh My My
-That's All (2)
-Photograph 2
-One Day (2)
Tournée promotionnelle, avec Queen en première partie :
-Stade de Wembley (29 mai 1973)
-Goodison Park
-Parc des Princes
-Stade olympique de Berlin
-Forum de Montréal
-Colisée de Québec
-Madison Square Garden
-Nassau Coliseum
-Boston Garden
-Maple Leaf Gardens
-Los Angeles Memorial Coliseum
-Stade olympique national de Tokyo
-Nippon Budokan
-Etc.
Titres de Queen :
-Keep Yourself Alive
-Be-Bop-A-Lula
-Son and Daughter
-Jailhouse Rock
-Shake, Rattle and Roll
-Liar

Janvier 1974
John est confronté à un sérieux problème : John Travolta (1,88 mètres) et Michael Biehn (1,83 mètres) sont plus grands que Patrick Swayze (1,78 mètres) et Linda Hamilton (1,68 mètres) plus que Joan Lin (1,65 mètres). John insiste alors pour que Swayze et Lin reçoivent chacun une croissance additionnelle ou Travolta, Biehn et Hamilton se voient retirer des parties du squelettes. La première option est choisie.

Avril 1974
Le tournage débute avec les scènes sans Swayze ni Lin.

Août 1974
Swayze et Lin sont prêts pour le tournage. Ils mesurent respectivement 1,88 mètres et 1,7 mètres.

Novembre 1974
Le tournage s'achève en novembre pour un budget de 30 millions de dollars fournis par Apple Corps et Paramount Pictures. Les acteurs font eux-mêmes les cascades, causant des blessures osseuses, et les scènes sur Lyoko sont tournés en studio ou en nature.

26 septembre et 4 octobre 1974
Dark Horse
-Dark Horse
-Hari's on Tour (Express)
-So Sad
-Bye Bye, Love
-Ding Dong, Ding Dong
-Far East Man -Avec Ron Wood-
-Simply Shady...
-...Real Slim Shady
-(It's All Down To) Goodnight Vienna
-Snookeroo -Avec Elton John-
-Call Me 1
-No No Song
-Only You (And You Alone)
-Easy For Me -Avec Harry Nilsson-
-Junior's Farm
-Going Down On Love
-Whatever Gets You Thru the Night -Avec Elton John-
-Old Dirt Road -Avec Harry Nilsson-
-Bless You
-#9 Dream
-Call Me 2
-(It's All Down To) Goodnight Vienna (reprise)
-Baker Street -Avec Gerry Rafferty-
Tournée promotionnelle, Queen en première partie :
-Stade de Wembley (21 septembre 1974)
-Goodison Park
-Parc des Princes (25 septembre 1974)
-Forum de Montréal
-Colisée de Québec
-Ottawa Civic Centre
-Exhibition Stadium
-Madison Square Garden
-Nassau Coliseum
-Kemper Arena
-Spectrum
-Omni Coliseum
-Hartford Civic Center
-Dodger Stadium
-Los Angeles Memorial Coliseum
-Candlestick Park
-Nippon Budokan
Titres de Queen :
-Seven Seas of Rhye
-Jailhouse Rock
-Keep Yourself Alive
-Liar

1975
Après un montage rapide des séquences et une amélioration de la santé des acteurs, le film sort le 30 août 1975 à Montréal. Le film remporte 575 millions de dollars au box-office nord-américain et 425 autres millions à l'étranger, totalisant 1 milliard de dollars !

17 et 21 février 1975
Rock 'n' Roll
-Venus and Mars
-Call Me Back Again
-Rock Show
-Letting Go
-Listen to What the Man Said
-You
-A Bit More of You
-This Guitar (Can't Keep from Crying)
-Be-Bop-A-Lula
-You Can't Catch Me
-Come Together (Live à Central Park)
-Sweet Little Sixteen
-Ain't That a Shame
-Do You Wanna Dance ?
-Peggy Sue
-Since My Baby Left Me
-Venus and Mars (reprise)
-Stand by Me
-Stand Up for Rock and Roll
Tournée promotionnelle, dernière avec Queen en première partie :
-Empire Pool de Wembley
-Empire Theatre
-Olympia de Paris
-Forum de Montréal
-Etc.
Titres de Queen :
-Now I'm Here
-Stone Cold Crazy
-Keep Yourself Alive
-Liar
-Jailhouse Rock
-Seven Seas of Rhye
-Killer Queen

À suivre...
Dernière édition par Frederic Martel le 29 Sep 2018, 18:30, édité 18 fois.

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 24 Mai 2018, 23:53

Re: Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lenn

Premier film (1975)

Synopsis
En juin 1975, Franz Hopper (John Lennon) et sa fille Aélita (Linda Hamilton) fuient deux officiers d'une agence gouvernementale top secrète à leur recherche. Le scientifique paternel l'emmène à son laboratoire secret situé sous Expo 67. Il enregistre une vidéo d'appel à l'aide, stipulant que quiconque lit ce message doit sauver la planète avant tout. Le duo descend dans des cylindres rétractables, promettant à Aélita qu'ils seront en sécurité.
...
Trois mois plus tard, Jérémie Belpois (John Travolta), un élève de l'Université McGill, s'aperçoit de la disparition d'Aélita, qui était sa meilleure amie. Milly (Jennifer Grey), la sœur cadette d'Aélita et journaliste de l'université, lui apprend qu'elle était rentrée chez leur père en juin, mais a disparu peu après. Elle ignore cependant où elle est. Aidé d'Ulrich Stern (Patrick Swayze), le plus âgé de la classe et son meilleur ami, ils retrouvent la piste d'Aélita jusqu'au laboratoire de Franz Hopper. Jérémie rallume le supercalculateur, alors éteint, sous l'instance d'Ulrich. L'ordinateur s'allume et Aélita apparaît à l'écran. Croyant d'abord à un jeu vidéo, le duo remarque avec stupeur que la jeune fille leur parle comme au travers d'une fenêtre et qu'il s'agit bien de leur amie disparue. Elle a cependant perdu la mémoire, ne se remémorant que de son nom et sa famille.
...
Sur Lyoko, Aélita a l'apparence d'une elfe en crop top et jupe roses, avec un pantalon vert pâle. Ses bras, son ventre et son visage sont tous exposés et de couleur rose foncé. Son nombril orne un symbole curieux, l'œil de XANA. Jérémie se questionne sur ce qu'est XANA. Le trio décide de reprendre leur conversation dès demain.
...
Le lendemain, Ulrich supporte mal son nouveau coloc Odd Della Robbia (Michael Biehn), le cousin d'Aélita et Milly qu'il a rencontré la veille, en raison du comportement puéril et immature de ce dernier. Il part en cours de penchak-silat, enseigné par Jim Moralès (Jack Nicholson). Une jeune japonaise séduisante, Yumi Ishiyama (Joan Lin Feng-Jiao), arrive. Les deux élèves enchaînent un duel que Yumi remporte. Ulrich, malgré sa honte, est séduit par la beauté de la jeune fille et cela semble réciproque avec elle.
...
En soirée, Jérémie retourne au labo pour discuter avec Aélita. Entre-temps, Ulrich découvre son lit ravagé par un shih-tzu, Kiwi, appartenant à Odd. Il doit cependant retrouver Jérémie au labo. Ce dernier a découvert les cylindres rétractables, qui sont en fait des scanners-téléporteurs qui envoient tout être vivant sur Lyoko. Il en déduit qu'Aélita a abouti dans le monde virtuel par cet appareil et suggère de tester la machine pour s'assurer d'être en mesure d'envoyer une personne rencontrer Aélita. Ulrich propose d'utiliser Kiwi, pour se venger surtout.
...
Alors qu'il prend le chien, Ulrich est repéré par Odd suite à un aboiement du canin. Sissi Delmas (Kim Basinger), qui voulait voir Ulrich et était vêtue d'un soutien-gorge et d'une jupe pour le conquérir, se retrouve mêlée à la poursuite d'Ulrich par Odd, ce dernier tombant sur Sissi, les mains sur le ventre de la jeune fille qui rougit. Elle aide Odd à pourchasser Ulrich sans comprendre la situation. Le pourchassé arrive à temps et pose l'animal dans un scanner. Jérémie active alors le procédé de virtualisation, mais Odd arrive, pousse Ulrich et sort Kiwi de la machine, mais le scanner se referme et Odd est envahi par une lumière aveuglante. Peu après, il tombe dans une forêt de conifères et se voit vêtu d'une combinaison moulante mauve avec des oreilles et une queue de chat et des pattes de félins en guise de mains. La voix de Jérémie se fait entendre, ce dernier communiquant avec un microphone branché au supercalculateur. Le génie explique que l'ordinateur fournit automatiquement la tenue virtuelle à la personne envoyée en fonction de ses rêves. L'explication est vite interrompue par un rayon laser qui passe près de frapper Odd. Arrive alors un patrouilleur mortel, un robot de 2 mètres muni de deux fusils à pompe d'assaut en guise de bras et d'un canon plasma sur l'épaule, qu'Odd surnommera des tanks. Ulrich est envoyé en renfort. Il se voit en samouraï en costume moulant jaune et muni d'un katana rétractable, qui sera vite surnommé « sabre laser ». Le jeune pesilat arrive à la rescousse d'Odd et détruit le robot. Cependant, des créatures aux pattes d'araignées et têtes de pieuvre surgissent et ouvrent le feu sur le duo qui fuit vers une grande tour cylindrique blanche. Odd les nommera « Kankrelats ». Ils y entrent mais tombent dans un tunnel numérique qui les mènent à un nouveau territoire de par une autre tour. Le territoire en question est constitué de banquises et de glaces et le ciel y est de nuit. De nouvelles créatures, des cubes munis de pattes, arrivent et détruisent le duo avec leurs lasers. Odd les nommera les « Blocks ». Sissi, prise de panique, remonte et découvre Jérémie suspendu par des câbles électriques possédés. Ulrich et Odd sortent des scanners, ayant seulement été dévirtualisés, et neutralisent les câbles en les entremêlant, les faisant électrocuter eux-mêmes. Sissi, terrorisée par les évènements, se masse le diaphragme et veut des explications.
...
Le lendemain, le quatuor discute de Lyoko. Jérémie explique qu'Aélita est plus à risque aux attaques des monstres, en raison de l'extinction temporaire de l'ordinateur. La dévirtualisation représente alors une mort certaine pour la jeune elfe. Ulrich propose d'éteindre la machine, mais Jérémie refuse et préfère trouver une solution pour sauver Aélita. À cause d'une vanne d'Odd, Jérémie avoue accidentellement qu'il est tombé amoureux d'Aélita. Ulrich le défend et affirme connaître la même chose pour une autre fille, Sissi s'excitant. Jérémie annonce alors que tous, excepté lui, iront sur Lyoko, le soir même. Sissi accepte à condition d'aller en cours de danse du ventre avec d'autres filles.
...
Sissi fait danser ses abdos, supervisée par Jim. Elle retourne se changer mais est suivie par Nicolas Poliakoff (Bill Murray) et Hervé Pichon (Joe Pantoliano), deux vrais laiderons qui admirent sa beauté physique. Elle le ferme la porte au nez et retire son haut. Soudain, une sphère lumineuse surgit de la prise électrique. Sissi, en soutien-gorge et jupe de danseuse, voit la sphère pénétrer dans son abdomen et reçoit une décharge électrique très brutale, ce qui manque de la tuer. Nicolas et Hervé défoncent la porte, alarmés par les cris, et découvrent une Sissi mourante, le ventre complètement brûlé.
...
Informé par certains élèves du campus, Ulrich, qui revient d'un deuxième duel contre Yumi, remporté par le samouraï, emmène cette dernière et les autres au labo, prenant donc les choses en main. Jérémie s'occupe désormais d'envoyer et guider l'équipe sur Lyoko. Yumi devient alors une geisha aux habits similaires à ceux d'Aélita, exhibant en effet son ventre sexy ornant une peau très blanche, un nombril rouge et l'œil de XANA en jaune (dans le cercle rouge). Elle est vêtue d'un soutien-gorge noir-rouge et d'un pantalon noir-rouge-jaune. Elle est armée de deux éventails tranchants comme des lames de rasoir et qui se lancent tels des shurikens ou des boomerangs. Le trio rencontre alors Aélita, qu'Odd avoue lui reconnaître une beauté incroyable. Yumi se fait très protectrice pour elle, tandis qu'Ulrich organise leur plan de bataille qui est d'amener Aélita à une tour rouge qui gèrerait toute attaque sur Terre et que l'elfe est la seule à pouvoir désactiver.
...
Entre-temps, Sissi se remet indemme de l'incident. Son père Jean-Pierre (Paul Newman), alors directeur de l'université, lui flatte son ventre brûlé. En douleur et paniquée, elle brise la promesse du groupe de garder secret Lyoko et informe son père et Jim de l'existence du supercalculateur. De retour sur Lyoko, Ulrich, Odd et Yumi se battent avec bravoure pour protéger la jeune elfe des monstres. Ulrich est également séduit par la fougue de Yumi. Toutefois, un nouveau monstre, le Krabe, apparaît et crée des ennuis au quatuor. Ulrich réussit à le détruire en plantant son sabre dans la carapace du crustacé virtuel. Odd découvre son pouvoir qui est de tirer des fléchettes de plasma avec ses poignets. Il appellera ce pouvoir « Flèches laser ». Le trio détruit les monstres et Aélita fonce à la tour. Elle pose sa main sur l'interface et désactive la tour, effaçant ainsi la sphère électrique qui était revenue et attaquait le campus. Alors que le trio revient de Lyoko, Sissi arrive avec son père et Jim. J-P découvre la menace que représente le supercalculateur et implore Jérémie de l'éteindre, ignorant l'existence d'Aélita. Sissi, voyant la présence de Yumi comme une trahison d'Ulrich, encourage l'opinion de son père. Ulrich la traite violemment de sale traîtresse. Jérémie refuse alors d'éteindre la machine et lance un retour vers le passé.
...
12 heures plus tôt, le trio se retrouve et cherche Jérémie. Une fois trouvé, ce dernier ne comprend pas pourquoi Ulrich n'est plus le seul à connaître l'existence de Lyoko et d'Aélita. Il recontacte cette dernière qui confirme les dires du trio. Il doit donc s'immuniser des retours temporels. Aélita lui demande plutôt de l'oublier et d'éteindre l'ordinateur, constatant l'importante menace que représente la machine pour, non seulement la ville de Montréal, mais aussi toute la planète entière. Jérémie refuse et lui répond « Un monde sans toi n'en est pas un. ». Alors que l'elfe insiste, le génie craque et lui déclare ses sentiments pour elle. La jeune fille est émue et verse alors une larme à la surprise de ses amis. Alors qu'Ulrich et Odd voulaient déjà continuer, Yumi accepte finalement d'aider la bande et déclare à Aélita qu'elle est comme une petite sœur pour elle. Les quatre étudiants sortent de la chambre, mais Sissi, affectée par le retour dans le passé, gronde Ulrich pour ne pas s'être présenté à sa chambre. Ce dernier lui envoie un doigt d'honneur et la menace de ne plus réapparaître dans leur champ de vision.
...
Un mois suit l'assemblement des Lyoko-guerriers. Jérémie découvre que les monstres et attaques sont des œuvres de XANA, un programme multi-agent résidant dans le supercalculateur. À l'Halloween, une nouvelle élève, Samantha Knight (Angela Bassett), arrive au campus. Odd est immédiatement amoureux d'elle et cela semble réciproque. Entre-temps, Ulrich et Yumi prépare la salle pour le bal d'Halloween lorsque Sissi, maintenant flanquée d'Hervé et Nicolas, insulte pitoyablement la jeune Milly, insinuant qu'elle n'attire personne. Ulrich ne peut pas aider lorsqu'elle lui demande d'être son cavalier, en raison qu'il ait déjà invité Yumi et qu'ils ont une différence d'âge trop grande. Elle fuit au dortoir en pleurant. Quant à Jérémie, il fait d'excellents progrès. Après avoir matérialisé un cheveu d'Aélita, il trouve la clé officielle de matérialisation de la jeune elfe aux cheveux roses lorsqu'Odd échappe par accident des chocolats sur son clavier.
...
Odd surprend Sam à piquer du matériel informatique dans la classe de science. Tout à coup, la porte se referme et se verrouille, enfermant Sam dans la pièce. Au réfectoire, Yumi voit son verre se casser dans sa main, provoquant une coupure peu grave mais ensanglantée. Ulrich désinfecte la blessure et pose le pansement. La douceur du beau garçon émoi la jeune geisha qui lui avoue ses sentiments pour lui. Ulrich, aux anges, s'apprête à l'embrasser, mais Kiwi se met à gindre et la fenêtre explose. De plus, le Teddy Bear de Milly disparaît.
...
Sissi est en soutien-gorge et string dans sa chambre lorsque ses effets se mettent à tomber de l'étagère. Finalement, le Teddy Bear apparaît, possédé par XANA et en pleine métamorphose, et saute sur Sissi, qui finit battue par l'ourson en peluche. Tamiya Diop (Lorraine Toussaint), la meilleure amie et coloc de Milly, photographie la chambre de la peste lorsque le campus, comprenant la salle en pleine fête, se met à trembler. Odd réussit à sortir Sam de la pièce lorsque le plafond commence à tomber. Odd emmène sa petite-amie au labo pour espérer son soutien. Jérémie et Aélita découvrent que XANA s'y prend dur : il a possédé et transformé le teddy bear de Milly en ours géant de 25 mètres de hauteur et s'est mis à émettre de puissants ultrasons afin de détruire le campus et tuer les lyoko-guerriers.
...
Ulrich et Yumi évacuent la salle tandis qu'Odd revient au collège pour évacuer les dortoirs. Les deux pesilats combattent alors l'imposant nounours et réussit après nombreuses prouesses à lui trancher la gorge, ce qui le neutralise. Odd est cependant piégé avec Milly et Tamiya aux dortoirs lorsque l'étage supérieur s'ouvre sur l'étage inférieur. Sam revient et les aide à sortir. On apprend alors que Sam et Tamiya sont des sœurs, ce qui amène Odd à inclure les journalistes dans leur groupe. De leur côté, Ulrich et Yumi croisent Jim qui se bat contre des Kankrelats. Ils l'amènent au labo pour obtenir mains fortes. Cependant, Sissi reste coincée sous les débris du campus. William Dunbar (Arnold Schwarzenegger), un étudiant secrètement amoureux de Yumi, la sauve après avoir croisé Odd et assuré son aide.
...
Jérémie virtualise le trio sur Lyoko alors que Jim, Sam et les journalistes protègent l'entrée. Cependant, XANA demeure actif et prend possession des quatre bulldozers destinés à la future rénovation du gymnase pour les diriger vers le labo afin de détruire l'équipement lui étant nuisible. Ulrich et ses amis atterrissent alors au milieu d'un désert avec des canyons et des trous. Ils trouvent Aélita, mais deux sphères métalliques se dirigent vers eux puis s'arrêtent pour s'ouvrir. Une décharge de laser est alors projetée contre eux. Yumi utilise la télékinésie pour faire tomber une grosse pierre sur un méga-tank, surnom par Odd. Ce dernier découvre ses flashs d'anticipation, il voit Aélita tomber dans un trou. Sur Terre, Jim et les autres aperçoivent les bulldozers et leur lancent des morceaux de roches et de métals pour les ralentir, sans succès. Sur Lyoko, Aélita reçoit un rocher pointu au ventre et tombe dans le trou, mais Odd la rattrape de justesse. Yumi retire la pierre du ventre d'Aélita qui ne saigne pas. La jeune elfe a toutefois perdu 10 points de vie. L'autre mégatank arrive et les poursuit dans un tunnel qui mène à une tour de passage prise par la tour activée. Jérémie découvre toutefois qu'elle mène au territoire à la tour activée. Aélita s'y rend avec Odd. Ulrich et Yumi doivent surveiller la tour qui laisse passer n'importe quoi, même les monstres. Sur Terre, Jim grimpe sur un bulldozer pour l'éteindre, mais en vain. La troupe mécanique détruit les pavillons camouflant l'entrée du labo. Sur Lyoko, Yumi reçoit un tir en plein ventre d'un nouveau monstre, un endosquelette métallique humanoïde qu'Ulrich et non Odd appelle « Terminator ». Ce dernier lâche son fusil et opte pour un combat corps-à-corps. Ulrich est projeté alors contre un rocher et Yumi est mortellement blessée au ventre par les poings infiniment brutaux du robot. Ulrich se relève, fou de rage, et envoie le Terminator dans la mer numérique, l'océan qui sous-plombe Lyoko et représente le NCP (ancêtre de l'Internet). Yumi se remet faiblement de son agression abdominale, ayant perdu 60 points de vie. Ulrich l'enlace puis... l'embrasse tendrement sur les lèvres.
...
Odd et Aélita arrivent à la fôret mais il y a un gros problème. Les ultrasons ont déréglé le procédé de matérialisation d'Aélita. Si elle désactive la tour, elle sera évaporée et donc, mourra. Aélita l'apprend, verse une larme et se résout finalement à sauver l'humanité. Odd détruit les monstres jusqu'à être dévirtualisé. Aélita réussit toutefois à désactiver la tour, puis se dissipe en larmes. Jérémie pleure sa bien-aimée. Jim et Sam passent aux scanners, étant les seuls volontaires officiels pour continuer l'aventure avant que le génie ne lance le retour vers le passé.
...
Ulrich, encouragé par Yumi, accepte d'être le cavalier de Milly et rembarre Sissi, prétextant qu'elle n'a pas assez de cerveau pour sortir avec lui. Au labo, Jérémie se rend compte qu'il a toujours le cheveu d'Aélita et que le procédé de matérialisation est intact. Il informe la bande, incluant Jim et Sam, et lance les procédures. Aélita atterrit dans un scanner, accueillie chaleureusement par Jérémie et la bande. Cependant, il découvre que XANA a volé la mémoire humaine d'Aélita, ce qui l'a lie à l'ordinateur. Jérémie embrasse Aélita puis commence à réparer le superscan, appareil qui repérera les tours activés et permettra donc à la jeune elfe de rester sur Terre.

Distribution
Patrick Swayze (VF : Patrick Floerscheim/VQ : Éric Gaudry) : Ulrich Stern, leader combattant
John Travolta (VF : Philippe Ogouz/VQ : Jean-Luc Montminy) : Jérémie Belpois, leader scientifique
Joan Lin Feng-Jiao (VF : Élisabeth Wiener/VQ : Élise Bertrand) : Yumi Ishiyama
Michael Biehn (VF : Patrick Poivey/VQ : Mario Desmarais) : Odd Della Robbia
Linda Hamilton (VF : Véronique Augereau/VQ : Lisette Dufour) : Aélita Schaeffer
John Lennon (VF : Pierre Arditi/VQ : Robert Maltais) : Franz Hopper
Paul Newman (VF : Marc Cassot/VQ : Benoît Marleau) : Jean-Pierre Delmas
Jack Nicholson (VF : Jean-Pierre Moulin/VQ : Vincent Davy) : Jim Moralès
Arnold Schwarzenegger (VF : Pascal Renwick/VQ : Yves Corbeil) : William Dunbar
Kim Basinger (VF : Emmanuèle Bondeville/VQ : Marie Eykel) : Sissi Delmas
Joe Pantoliano (VF : Jacques Bouanich/VQ : Sébastien Dhavernas) : Hervé Pichon
Bill Murray (VF : Bernard Métraux/VQ : Carl Béchard) : Nicolas Poliakoff
Réalisé par John Lennon
Produit par Les Beatles
Scénario de James Cameron (Son premier film)
Synopsis de John Lennon
Musique de James Horner (Son premier film)
Chansons de Queen (Leur premier film, leur révélation commerciale)

Liste des chansons
-Stand by Me (The Beatles)
-Bohemian Rhapsody (Queen), générique de fin
-I am the Walrus (The Beatles), générique de fin
-I'm in Love With My Car (Queen), introduction d'Ulrich
-Helter Skelter (The Beatles)
-Girl (The Beatles)
-Keep Yourself Alive (Queen), scène de combat
-Liar (Queen), trahison de Sissi
-Killer Queen (Queen), prouesses de Yumi
-Now I'm Here (Queen), aide de Jim lors de la bataille finale
-Seven Seas of Rhye (Queen)
-You're My Best Friend (Queen)
-Tomorrow Never Knows (The Beatles)

Réception critique
Le film reçoit un accueil critique très positif. Sur Rotten Tomatoes, on dénombre 100 % de critiques positives sur 59 avis différents. Code Lyoko est considéré comme étant le meilleur film de 1975 avec Les Dents de la Mer. Plusieurs critiques disent que le film est en avance sur son temps. Cependant, George Lucas, ami de Steven Spielberg, accusa John Lennon de plagiat. En effet, Lucas travaillait à l'époque sur un film alors en préproduction nommé « Star Wars », mettant en scène des sabres laser similaires à celui d'Ulrich Stern, alors armes principales des protagonistes de Star Wars. Lennon, pour apaiser les tensions, demanda à Lucas l'année qu'il débuta son projet. Ce dernier répondit qu'il eut ses premières idées en 1972. Lennon répondit à regret qu'il a eu l'idée de Code Lyoko en 1966. Star Wars est donc annulé, mais Lennon lui demande de poursuivre son projet et propose que les sabres laser de Star Wars n'aillent aucun lien avec ceux de Code Lyoko. Lucas accepte malgré le peu de crédibilité que Lennon fait percevoir. Après la sortie de Star Wars, Lennon expliquera à répétition son accord, mais les avis des fans demeurent ambiguës plutôt qu'officiels. Lucas modifie donc le nom de l'arme pour « sabrolaser » à son univers, malgré les doubleurs français continuant de dire « sabre laser ». L'ambiguïté ne dure finalement que quelques mois et les fans des deux franchises sont désormais habitués à l'usage de l'arme dans les deux univers différents.

Box-office
Code Lyoko est un succès phénoménal, avec des recettes brutes de 1 039 624 523 dollars américains au box-office mondial. Il devient donc le premier film à atteindre la barre symbolique du milliard de dollars et demeura le film le plus lucratif de tous les temps jusqu'en 1997 de par la sortie du film Titanic de James Cameron, alors scénariste de Code Lyoko. Malgré sa grande satisfaction des recettes, John Lennon a déclaré que le film aurait eu légèrement plus de recettes s'il était sorti plus tôt en été, mais les Dents de la Mer de Steven Spielberg méritait, selon le Beatle, d'être un succès. Il sentait déjà que son film battrait des records, mais en visionnant le célèbre thriller de requins, il fit preuve de patience et d'esprit cinématographique (Version cinéma de l'esprit sportif). Lors de la première de Code Lyoko, Spielberg fut invité par Lennon qui lui raconta pourquoi a-t-il retardé la sortie de son film. Spielberg le remercia d'un poignée de main.

Distinctions
-Récompenses
*Oscars 1976
--Meilleur réalisateur pour John Lennon
--Meilleur scénario original pour James Cameron
--Meilleure partition de chansons et adaptation musicale pour Freddie Mercury, Brian May, Roger Taylor et John Deacon
--Meilleure chanson originale pour Bohemian Rhapsody de Queen
*Golden Globes 1976
--Meilleur réalisateur pour John Lennon
--Meilleur acteur dans un second rôle pour Jack Nicholson
--Meilleure actrice dans un second rôle pour Angela Bassett
--Révélation masculine de l'année pour Patrick Swayze
--Révélation féminine de l'année pour Linda Hamilton
*Saturn Awards 1976
--Meilleur film de science-fiction pour Les Beatles
--Meilleur acteur pour Patrick Swayze
--Meilleure actrice pour Joan Lin Feng-Jiao
--Meilleure photographie pour John Lennon, James Cameron, Bernard Knowles et Ringo Starr
--Meilleur scénario pour James Cameron
--Meilleure musique pour James Horner
--Meilleurs effets spéciaux pour Douglas Trumbull et Stan Winston
--Meilleur maquillage pour John Lennon et James Cameron
*British Academy Film Awards 1976
--Meilleur film pour les Beatles
--Meilleure actrice pour Joan Lin Feng-Jiao
--Meilleur scénario pour James Cameron
--Meilleure direction artistique pour Anton Furst
--Meilleurs costumes pour John Lennon
--Meilleur son pour Paul McCartney
--Meilleure musique de film pour James Horner, ex-aequo avec John Williams pour les Dents de la Mer
--Meilleur nouveau venu dans un rôle principal pour Michael Biehn
*National Film Registry
--Intronisation à la Bibliothèque du congrès en 1989 afin d'être conservé pour son « importance culturelle, historique ou esthétique »
-Nominations
*Oscars 1976
--Meilleur film
--Meilleur acteur pour Patrick Swayze, John Travolta et Michael Biehn
--Meilleure actrice pour Joan Lin Feng-Jiao et Linda Hamilton
*Grammy Awards 1976
--Meilleure musique de film pour James Horner et Queen

Les Beatles reviennent alors à la musique. Comme ils ont vidé la majorité de leur jus et que John doit s'occuper de ses films, ils sortent des compilations de chansons ayant été enregistrées durant les derniers albums mais qui n'ont pas été utilisées pour.

25 octobre 1975
Les Beatles sont les invités musicaux du 3e épisode de la 1ère saison de Saturday Night Live, Rob Reiner étant l'hôte.
Titres :
-Band On The Run
-Stand by Me
-Get Back

27 mars 1976
Sentimental Journey
-Hold On
-I Found Out
-Isolation
-Remember
-Well Well Well
-Look at Me
-My Mummy's Dead
-Do the Oz
-The Lovely Linda
-That Would Be Something
-Valentine Day
-Every Night
-Hot as Sun/Glasses
-Oo You
-Momma Miss America
-Kreen-Akrore
-If Not For You -Avec Bob Dylan-
-Apple Scruffs
-Ballad of Sir Frankie Crisp (Let It Roll)
-Awaiting On You All
-I Dig Love
-Art of Dying
-Hear Me Lord
-Out of The Blue
-It's Johnny's Birthday
-Plug Me In
-I Remember Jeep
-Thanks For The Pepperoni
-Whispering Grass (Don't Fell The Trees)
-Bye Bye Blackbird
-I'm A Fool To Care
-Blue Turning Grey Over You
-Love Is A Many Splendoured Thing
-Dream
-You Always Hurt The One You Love
-Have I Told You Lately That I Love You ?
-Let The Rest Of The World Go By

17 juillet 1976
Les jeux olympiques d'été de 1976 s'ouvrent à Montréal. La toile est rétractée. Il y a également des performances musicales, dont celle de René Simard. Queen et les Beatles suivent.
Titres de Queen :
-Bohemian Rhapsody
-Seven Seas of Rhye
-Killer Queen
-Keep Yourself Alive
-Liar
-You're My Best Friend
-Stone Cold Crazy
-I'm In Love With My Car
-Now I'm Here
-God Save the Queen
Titres des Beatles :
-Detroit Rock City
-The Stroke
-Helter Skelter
-Revolution
-I Want You (She's so Heavy)

11 décembre 1976
Beaucoups of Blues
-Love Don't Last Long
-Fastest Growing Heartache in the West
-Without Her
-Woman of the Night
-I'd Be Talking All the Time
-$15 Draw
-Wine, Women and Loud Happy Songs
-Wouldn't Have You Any Other Way
-Loser's Lounge
-Waiting
-Silent Homecoming
-Crippled Inside
-It's So Hard
-I Don't Want To Be a Soldier
-Gimme Some Truth
-Oh My Love
-How ?
-Too Many People
-3 Legs
-Dear Boy
-Smile Away
-Heart of the Country
-Long Haired Lady
-Uncle Albert Jam

À suivre...
Dernière édition par Frederic Martel le 15 Sep 2018, 23:01, édité 5 fois.

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 20 Juil 2018, 04:59

Re: Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lenn

Deuxième film (1977)

Synopsis
Alors que Jérémie cherche la mémoire humaine d'Aélita dans Lyoko, Ulrich est confronté à un problème relationnelle puisque Yumi traîne souvent avec William Dunbar. Parallèlement, Odd et Sam rencontrent Théo Gauthier (Jeff Goldblum) et sa petite sœur Laura (Carrie Fisher). Le premier séduit Sissi mais est amoureux de Yumi, la deuxième séduit et aime Jérémie. Après un semaine de déséquilibre amoureux, Ulrich et Aélita, avec Odd et Sam, ramènent leurs amis à la raison avec plus ou moins de succès. Quant à XANA, ce dernier mijote un plan bien ingénieux.
...
Lors des cours de conduite, Ulrich et William se battent pour impressionner Yumi, d'autant que leurs parents respectifs sont présents. William réussit le test alors qu'Ulrich échoue lamentablement. Yumi refuse alors d'être la petite amie de William, prétextant qu'elle ne traînait avec lui que par amitié. Mais le pot-de-colle n'est pas convaincu et se permet d'insulter Ulrich (Il le traite de « sous-merde de prépuce moisi ».) Le samouraï lui inflige alors une sévère correction devant tout le monde, malgré le physique herculéen de son rival. Le policier du cours (Jason Robards) arrête alors Ulrich, mais le père de ce dernier (Clint Eastwood), ancien colonel de renom de l'Armée canadienne, intervient et le fait libérer, ayant entendu l'insulte qu'a balancé William. Ce dernier se relève alors, parvient à arracher la portière du véhicule et l'envoie sur Ulrich. Ce dernier l'esquive et c'est Milly qui la reçoit au torse. Les familles des rivaux se pointent alors au bureau de Jean-Pierre Delmas. Face aux arguments forts de Walter (Le père d'Ulrich) et à l'attitude capricieuse des Dunbar, Ulrich est seulement collé pour 4 heures et William est suspendu pendant 3 semaines pour bris de matériel et pour avoir blessé une élève. Cependant, des cris se font entendre, suivis d'une explosion. Ulrich regarde par la fenêtre puis sort en vitesse du bureau du proviseur. XANA a matérialisé un Krabe dans le monde réel et s'en sert pour essayer de tuer les Lyoko-guerriers. Jérémie et Aélita foncent seuls au labo tandis qu'Ulrich et Yumi tentent de neutraliser la créature. William insiste pour aider les Lyoko-guerriers, seul Odd le laisse lui prêter main forte. Jérémie et Aélita arrivent au labo, mais un des scanners est détruit à cause du Krabe. Aélita doit donc plonger seule. Jérémie se dépêche puisqu'un autre Krabe sort du deuxième scanner. La jeune elfe atterrit au moment qu'un troisième Krabe détruit le dernier scanner. Elle doit donc désactiver la tour sans aide et faire un retour vers le passé.
...
Ulrich et Yumi se dirigent à la maison de la famille de Yumi puisque le deuxième Krabe s'y pointe. Odd et William s'occupent donc du premier Krabe et le détruisent en envoyant la voiture du cours exploser sur lui. Jim aperçoit le troisième Krabe se dirigeant vers la Place des Arts.
...
Aélita, cachée derrière un iceberg, organise son plan en se massant le ventre. En effet, plusieurs Kankrelats bloquent l'accès à la tour. Jérémie lui envoie un moto à une roue qu'il vient de concevoir (L'Overbike). La jeune fille fonce alors sur le troupeau et les évite non sans mal avant d'entrer dans la tour et la désactive, alors qu'Ulrich essaye de protéger Yumi et sa famille du Krabe. Le retour vers le passé est enclenché et ramène les héros au tour d'Ulrich. Ce dernier le réussit alors. William le félicite étonnamment et lui propose de se joindre à son club de lecture. Le samouraï accepte à le grande surprise de Yumi.
...
Des semaines plus tard, Jérémie désespère à retrouver la mémoire d'Aélita dans Lyoko, mais découvre que son amoureuse possède les clés de Lyoko, qui permet d'être libre du supercalculateur et de se balader dans le MCP mondial, mais la jeune fille ignore comment s'en servir. Il découvre aussi l'existence d'un cinquième territoire nommé « Carthage », qui est situé au plein cœur de Lyoko.
...
Entre-temps, Aélita tue le temps à la piscine.

Distribution
Patrick Swayze (VF : Richard Darbois/VQ : Éric Gaudry) : Ulrich Stern
John Travolta (VF : Patrick Béthune/VQ : Jean-Luc Montminy) : Jérémie Belpois
Joan Lin Feng-Jiao (VF : Maïk Darah/VQ : Élise Bertrand) : Yumi Ishiyama
Michael Biehn (VF : Patrick Poivey/VQ : Mario Desmarais) : Odd Della Robbia
Linda Hamilton (VF : Véronique Augereau/VQ : Lisette Dufour) : Aelita Schaeffer
John Lennon (VF : Pierre Arditi/VQ : Pierre Curzi) : Franz Hopper
Paul Newman (VF : Marc Cassot/VQ : Benoît Marleau) : Jean-Pierre Delmas
Jack Nicholson (VF : Jean-Pierre Moulin/VQ : Paul Berval) : Jim Moralès
Arnold Schwarzenegger (VF : Daniel Beretta/VQ : Yves Corbeil) : William Dunbar
Jeff Goldblum (VF : Edgar Givry/VQ : Gabriel Arcand) : Théo Gauthier
Carrie Fisher (VF : Céline Monsarrat/VQ : Anne Létourneau) : Laura Gauthier
Kim Basinger (VF : Anne Canovas/VQ : Louise Laparé) : Sissi Delmas
Jennifer Grey (VF : Virginie Ledieu/VQ : Danielle Proulx) : Milly Solovieff
Lorraine Toussaint (VF : Joëlle Guigui/VQ : Linda Sorgini) : Tamiya Diop
Angela Bassett (VF : Pauline Larrieu/VQ : Claudine Chatel) : Samantha Knight
Clint Eastwood (VF : Pierre Hatet/VQ : Émile Genest) : Walter Stern
Jane Fonda (VF : Perrette Pradier/VQ : Denise Filiatrault) : Lilian Stern
Akira Takarada (VF : Michel François/VQ : Jean Lapointe) : Takeo Ishiyama
Momoko Kôchi (VF : Éliane Thibault/VQ : Louise Rémy) : Akiko Ishiyama
Jet Li (VF : Frank Capillery/VQ : Jacques Lussier) : Hiroki Ishiyama
Richard Attenborough (VF : Jean-Pierre Delage/ VQ : Pierre Dufresne) : Michel Belpois
Charles Bronson (VF : Marcel Bozzuffi/VQ : Jean-Louis Roux) : James Dunbar
Diana Douglas (VF : Jacqueline Ferrière/VQ : Kim Yaroshevskaya) : Félicia Dunbar
Jason Robards (VF : Georges Aminel/VQ : Alain Clavier) : Policier menottant temporairement Ulrich
Michael Keaton (VQ : Michel Côté), Robin Williams (VQ : Alain Zouvi), Jeff Daniels (VQ : Sébastien Dhavernas) et Tom Hanks (VQ : Bernard Fortin) : Étudiants de McGill
Chansons
-We Will Rock You (Queen)
-We Are The Champions
-Somebody to Love
-Help ! (The Beatles)
-Tie Your Mother Down
-Good Old-Fashioned Lover Boy
-Hello Goodbye (The Beatles)
-Long Away
-Spread Your Wings
-All You Need is Love (The Beatles)
-It's Late
Anecdotes
Ce film introduit les parents des lyoko-guerriers. Le père d'Ulrich est campé par le très connu Clint Eastwood. Richard Attenborough incarne le père de Jérémie. Les parents de Yumi sont interprétés par Akira Takarada et Momoko Kôchi, les acteurs principaux du film original Godzilla (1954).
Accueil
Le film reçoit un accueil critique aussi positif que le premier volet et est un succès commercial. On dénombre 100% de critiques positives sur Rotten Tomatoes, sur 67 avis. Au box-office mondial, le film totalise 961 046 244 $. La critique salue la performance des acteurs, les scènes d'action, les effets spéciaux et le contenu musical. Les chansons We Will Rock You et We are the Champions de Queen deviennent des super hits mondiaux.

Wild Life (1977)
-Wild Life
-Sisters O'Sisters
-Born in a Prison
-New York City
-The Luck of the Irish
-John Sinclair
-Angela
-We're All Water
-Well (Baby Please Don't Go)
-Jamrag
-Scumbag
-Au
-Mumbo
-Bib Bop
-Some People Never Know
-I Am Your Singer
-Bip Bop Link
-Tomorrow
-Etc.

Janvier 1978
John tourne un film d'action : Pulp Fiction. L'histoire se déroule à Montréal, où des criminels sont suivis par la caméra.
Distribution
John Lennon : Vincent Vega
Billy Dee Williams : Jules Winnfield
Peter Fonda : Butch Coolidge
Geena Davis : Mia Wallace

2 décembre 1978
Les Beatles participent au 7e épisode de la saison 4 de Saturday Night Live. L'hôte est Walter Matthau.
Titres des Beatles :
-Instant Karma
-My Sweet Lord
-Baker Street
Dernière édition par Frederic Martel le 29 Sep 2018, 21:32, édité 2 fois.

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 22 Aoû 2018, 17:39

Re: Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lenn

Troisième film
Chansons
-Another Brick In The Wall (Pink Floyd)
-Don't Stop Me Now
-Fat Bottomed Girls
-Bicycle Ryce
-Mustapha
-Crazy Little Thing Called Love
-Save Me
-Play The Game
-Another One Bites The Dust
-Rock and Roll Music (The Beatles)

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 24 Sep 2018, 02:10

Re: Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lenn

Quatrième film
Synopsis
Alors que Jérémie et Aélita recréent les territoires de Lyoko, William réapparaît soudainement et semble normal. Cependant, Aélita se fait enlever par William, rélévant qu'il est encore possédé par XANA. Envoyé sur Lyoko, le duo sort du 5e territoire et survole la mer numérique. Jérémie envoie d'urgence Ulrich, Yumi et Odd pour secourir Aélita et libérer William par la même occasion. Odd rattrape Aélita à la dernière minute et dévirtualise Yumi avant qu'elle ne plonge dans la mer numérique. Jérémie installe le programme exorciste dans l'un des katanas d'Ulrich qui transperçe William de justesse. Ce dernier réapparaît alors dans un scanner, libéré de l'emprise de XANA.
...
Quelques mois plus tard, à l'approche de la remise des diplômes, Jérémie se retrouve embarqué dans une expérience de vol en avion de chasse à cause d'Odd qui a envoyé le nom de tous ses amis afin d'y participer. Entre-temps, Yumi doit assister Suzanne Hertz dans son cours de création scientifique en extérieur avec la classe d'Hiroki et Johnny.
Chansons
-The Stroke (Billy Squier)
-Under Pressure
-Life Is Real
-Hammer To Fall
-I Want to Break Free (Retiré aux États-Unis)
-Radio Ga Ga

À suivre...

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 04 Oct 2018, 03:16

Re: Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lenn

Cross-over avec Les Plouffe
Lyoko-guerriers
Patrick Swayze : Ulrich Stern
Joan Lin Feng-Jiao : Yumi Ishiyama
John Travolta : Jérémie Belpois
Michael Biehn : Odd Della Robbia
Linda Hamilton : Aélita Schaeffer
Arnold Schwarzenegger : William Dunbar
Plouffe
Gabriel Arcand : Ovide Plouffe
Serge Dupire : Guillaume Plouffe
Juliette Huot : Maman Plouffe
Pierre Curzi : Napoléon Plouffe
Denise Filliatreault

11 octobre 1986
Première de la saison 12 de Saturday Night Live.

En 1987, John Lennon annonce que Carolco Pictures produira 2 films de Marvel réalisés par James Cameron : X-Men et Spider-Man. Un cross-over est annoncé mais reste un projet non-officiel. John sera évidemment le producteur des 2 films.
...
Katheryn Bigelow, la future femme de Cameron, se joint à la production de X-Men en tant que productrice. Elle et John rédigent un scénario très fourni. Début 1988, Bob Hoskins est envisagé par Bigelow pour le rôle de Wolverine, mais John le considère à peine féroce et suggère Patrick Swayze, qui accepte. Angela Bassett est la première actrice envisagée pour interprêter Tornade et accepte le rôle. Pour les rôles de Cyclope et Jean Grey, les trois créateurs de l'adaption donnent leurs idées : Lennon propose son fils Julian et Pat Benatar ; Cameron aimerait Michael Biehn et Linda Hamilton ; Bigelow voudrait Keanu Reeves et Lori Petty. Finalement, aucun des acteurs mentionnés n'obtiennent un des rôles. Ce sont Jeff Goldblum et Sharon Stone qui sont choisis. Pour les rôles de Xavier et Magnéto, on pense à Richard Attenborough et Gene Hackman respectivement. Le premier accepte, mais pas le deuxième. Marlon Brando et Jack Nicholson sont auditionnés, mais c'est Clint Eastwood qui obtient le rôle. Mystique sera campée par Madonna. La chanteuse aura donc le ventre maquillé en bleu plusieurs fois. La distribution est complété avec Hulk Hogan en Dents-de-sabre, Robert Downey Jr. en Crapeau, Winoda Ryder en Malicia, Keanu Reeves en Iceberg, Sylvester Stallone en Fauve, Jeremy Renner en Angel et Lou Ferrigno en Colosse.
...
Fin 1988, le tournage débute et le film doit sortir à l'été 1990. Patrick Swayze en sera très éprouvé en raison des tournages de Ghost, Code Lyoko Godzilla (À venir) et Moon Shuttle (À venir aussi).
...
Fin 1989, durant la post-production de X-Men, John débute Spider-Man pour gagner du temps. Le rôle-titre est proposé à River Phoenix, Kiefer Sutherland et Ben Affleck. C'est Phoenix qui l'obtient. Pour le rôle de Mary-Jane Watson, Jennifer Garner est choisie suite au refus de Gwyneth Paltrow. Arnold Schwarzenegger signe pour le film en tant que Vautour, mais deviendra finalement Norman Osborn suite à la modification du scénario. Harry Osborn sera interprêté par Christian Bale. L'Homme-sable et Electro sont inclus et campés respectivement par Bruce Willis et Denzel Wasington.
...
Tante May et Oncle Ben sont rajeunis pour rendre leur lien de parenté avec les parents de Peter plus cohérent. John interprète lui-même Ben tandis que May est jouée par Sigourney Weaver. De plus, on modifie l'histoire de Peter et c'est tante May qui meurt et non Ben.

À suivre...
Dernière édition par Frederic Martel le 08 Oct 2018, 02:18, édité 2 fois.

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 08 Oct 2018, 01:36

Re: Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lenn

Les années 1990 s'amorcent en force pour John Lennon qui sort 5 films qui deviennent des succès commerciaux.

Code Lyoko Godzilla (1990)
Synopsis
Au Japon, Godzilla attaque la ville de Tokyo puis prend le large.
Distribution
Arnold Schwarzenegger (VF : Daniel Beretta/VQ : Yves Corbeil) : William Dunbar
Patrick Swayze (VF : Richard Darbois/VQ : Éric Gaudry) : Ulrich Stern
Joan Lin Feng-Jiao (VF : Maïk Darah/VQ : Élise Bertrand) : Yumi Ishiyama
John Travolta (VF : Michel Vigné/VQ : Jean-Luc Montminy) : Jérémie Belpois
Linda Hamilton (VF : Véronique Augereau/VQ : Lisette Dufour) : Aélita Schaeffer
Michael Biehn (VF : Patrick Poivey/VQ : Pierre Auger) : Odd Della Robbia
Angela Bassett (VF : Micky Sébastien/VQ : Claudine Chatel) : Samantha Knight
Kim Basinger (VF : Frédérique Tirmont/VQ : Claudie Verdant) : Sissi Delmas
John Lennon (VF : Philippe Peythieu/VQ : Benoît Marleau) : Franz Hopper
Megumi Odaka (VF : Géraldine Asselin/VQ : Aline Pinsonneault) : Miki Saegusa
Saburo Shinoda (VF : Emmanuel Jacomy/VQ : Mario Desmarais) : Professeur Fukazawa
Jeff Goldblum (VF : Bernard Lanneau/VQ : Alain Zouvi) : Théo Gauthier
Sylvester Stallone (VF : Alain Dorval/VQ : Pierre Chagnon) : Patrick Belpois
Jennifer Grey (VF : euh...)
Kenpachiro Satsuma : Godzilla
T.J. Storm : XANA-Zilla (Costume)
Peter Cullen : XANA-Zilla (Effets vocaux)
Daniel Day-Lewis : Rôle à imaginer

Une navette pour la Lune (Comédie absurde de science-fiction et d'action (1990))
Synopsis
Homer « Hummus » Gleason est un astronaute vétéran et talentueux mais est complètement immature et manque de sérieux. Il se voit pourtant confié le titre de commandant pour une mission spatiale jamais réalisée encore : se rendre à la Lune à bord d'une navette spatiale. Il rencontre son équipe qui l'apprécie en premier lieu mais se met à mal le supporter à force d'endurer ses blagues vulguaires et inutiles.
Distribution
John Lennon (VF : Philippe Peythieu/VQ : Benoît Marleau) : Homer « Hummus » Gleason, commandant (Parodie de Virgil Grissom)
Patrick Swayze (VF : Richard Darbois/VQ : Éric Gaudry) : James Loverboy, pilote (Parodie de Jim Lovell)
Jeff Goldblum (VF : Bernard Lanneau/VQ : Jean-Luc Montminy) : Eddie McDivin, premier spécialiste (Parodie d'Ed White et James McDivitt)
Arnold Schwarzenneger (VF : Daniel Beretta/VQ : Yves Corbeil) : Allen Sheldon, deuxième spécialiste (Parodie d'Alan Shepard)
Sam Neill (VF : Hervé Bellon/VQ : Mario Desmarais) : Johnny Thelawyer, paléontologue spacial (Parodie de John Glenn et René Lavocat)
Linda Hamilton (VF : Véronique Augereau/VQ : Lisette Dufour) : Sarah Riddick, troisième spécialiste (Parodie de Sally Ride, mélangé avec Sarah Connor)
Kristin Scott Thomas (VF : Danièle Douet/VQ : Élise Bertrand) : Christina MacLefLef, première spécialiste de charge (Parodie controversée de Christa McAuliffe)
Frances Fisher (VF : Évelyn Séléna/VQ : Johanne Léveillé) : Val Terra, espionne soviétique et épouse de Youri Terra (Parodie de Valentina Terechkova)
Clint Eastwood (VF : Pierre Hatet/VQ : Hubert Fielden) : Wielbert Van Open, directeur de la NASA
Richard Attenborough (VF : Jean-Pierre Delage/VQ : Ronald France) : Dean Clayton, responsable de la mission
Peter Stromare (VF : Patrick Laplace/VQ : Carl Béchard) : Youri Terra, directeur du KGB et époux de Val Terra

Charlie et le grand Willy Wonka (Tourné en 1990-91, sorti en 1992)
Freddie Mercury (VF : Daniel Lafourcade) : Willy Wonka
James Franco (VF : Adrien Antoine) : Charlie Bucket
John Lennon (VF : Philippe Peythieu) : Grand-père Joe
Kristin Scott Thomas (VF : Danièle Douèt) : Hellen Bucket
Mike Myers (VF : Emmanuel Curtil) : Nathan Bucket
Frances Fisher (VF : Évelyn Séléna) : Scarlett Beauregard
Pierce Brosnan (VF : Bernard Lanneau) : Henry Salt
Warwick Davis, Verne Troyer et Deep Roy : Oompa Loompas
Marlon Brando (VF : Georges Aminel) : Docteur Wilbur Wonka
Dhani Harrison (VF : Alexis Tomassian) : Willy Wonka enfant
Liam Neeson (VF : Claude Giraud) : Norman Teavee
Kathy Bates (VF : Monique Thierry) : Gretta Gloop
Rachel McAdams (VF : Dorothée Pousséo) : Violet Beauregard
Claire Danes (VF : Sylvie Jacob) : Veruca Salt
Edward Furlong (VF : Emmanuel Garijo) : Mike Teavee
Jeff Cohen (VF : Guillaume Boisseau) : Augustus Gloop
Mimi Smith (VF : Michèle Morgan) : Grand-mère Georgina
Cynthia Lennon (VF : Brigitte Bardot) : Grand-mère Josephine
Raymond Burr (VF : Jean Piat) : Grand-père George
Eddie Murphy (VF : Med Hondo) : Le vendeur
Ringo Starr (VF : Bernard Murat) : Narrateur
Évidemment, le film est dédié aux mémoires de Freddie Mercury, décédé le 24 novembre 1991 du SIDA, et de Mimi Smith, décédée le 6 décembre 1991 de causes naturelles.
Look de Freddie Mercury dans le film
Image

X-Men (1991)
Distribution
Patrick Swayze (VF : Richard Darbois/VQ : Éric Gaudry) : Logan/Wolverine
Richard Attenborough (VF : Jean-Pierre Delage/VQ : Yves Massicote) : Charles Xavier
Clint Eastwood (VF : Pierre Hatet/VQ : Hubert Fielden) : Erik Lehnsherr/Magnéto
Winoda Ryder (VF : Claire Guyot/VQ : Violette Chauveau) : Marie/Malicia
Angela Bassett (VF : Maïk Darah/VQ : Claudine Chatel) : Ororo Munroe/Tornade
Sharon Stone (VF : Micky Sébastien/VQ : Anne Dorval) : Jean Grey/Phénix
Jeff Goldblum (VF : Bernard Lanneau/VQ : Jean-Luc Montminy) : Scott Summers/Cyclope
R. Lee Ermey (VF : Mario Santini/VQ : Aubert Pallascio) : Robert Kelly
Madonna (VF : Laurence Crouzet/VQ : Marie-Andrée Corneille) : Raven Darkholme/Mystique
Andy Serkis (VF : Patrick Béthune/VQ : Daniel Lesourd) : Mortimer Toynbee/Le Crapaud
Hulk Hogan (VF : Pascal Renwick/VQ : Yves Corbeil) : Victor Creed/Dents-de-Sabre
Keanu Reeves (VF : Thierry Ragueneau/VQ : Gilbert Lachance) : Bobby Drake/Iceberg
Corey Feldman (VF : Serge Faliu/VQ : Marc Labrèche) : John Allerdyce/Pyro
Sylvester Stallone (VF : Alan Dorval/VQ : Pierre Chagnon) : Fauve
Jeremy Renner (VF : Bruno Choël/VQ : Jean-François Beaupré) : Angel
Dolph Lundgren (VF : Jacques Frantz/VQ : Pierre Auger) : Collosus
Stan Lee : Caméo à imaginer
Studio de distribution : Orion Pictures
Studio de production : Carolco Pictures, Marvel Entertainment Group, Lightstorm Entertainment
Critiques : 82% positives
Box-office : 579 043 259 $

Spider-Man (1992)
Distribution
River Phoenix (VF : Alexandre Gillet/VQ : Gilbert Lachance) : Peter Parker/Spider-Man
Bruce Willis (VF : Patrick Poivey/VQ : Jacques Lavallée) : Homme-Sable
Denzel Washington (VF : Emmanuel Jacomy/VQ : Jean-Luc Montminy) : Max Dillon/Electro
Jennifer Garner (VF : Edwige Lemoine/VQ : Aline Pinsonneault) : Mary-Jane Parker
Christian Bale (VF : Pierre Tessier/VQ : Antoine Durand) : Harry Osborn/Bouffon Vert
Arnold Schwarzennegger (VF : Daniel Beretta/VQ : Yves Corbeil) : Norman Osborn/Goblin Vert
John Lennon (VF : Philippe Peythieu/VQ : Éric Gaudry) : Ben Parker
Sigourney Weaver (VF : Tania Torrens/VQ : Anne Dorval) : May Parker
Sam Neill (VF : Hervé Bellon/VQ : Mario Desmarais) : J. Jonah Jameson
Bill Cobbs (VF : ) : Joseph « Robbie » Robertson
Billy Zane (VF : ) : L'assassin de May
Julia Roberts (VF : Céline Monsarrat/VQ : Marie-Andrée Corneille) : Betty Brant
Alessandro Nivola (VF : Jean-François Vlérick/VQ : Benoît Éthier) : Flash Thompson
Stan Lee : Caméo
Studio de distribution : Orion Pictures
Studio de production : Carolco Pictures, Marvel Entertainment Group, Lightstorm Entertainment
Critiques : 91% positives
Box-office : 958 097 828 $

Les succès répétés de X-Men et Spider-Man mènent au projet de cross-over désormais officiel. On tourne d'abord un film Hulk avec Michael Biehn dans le rôle-titre. En alternance à la production des films Marvel, John s'occupe de la distribution de la série Les Razmoket.

Hulk (1994)
Distribution
Michael Biehn (VF : Patrick Poivey/VQ : Benoît Rousseau) : Bruce Banner
Lou Ferrigno : Hulk
Charles Napier : Hulk (voix)
Linda Hamilton (VF : Véronique Augereau/VQ : Lisette Dufour) : Betty Ross/Red She-Hulk
Robert Redford (VF : Claude Giraud/VQ : Hubert Gagnon) : Thunderbolt Ross/Red Hulk
Amanda Plummer (VF : Françoise Dasque/VQ : Élise Bertrand) : Jennifer Walters
Sally Allen : She-Hulk
Studio de distribution : Orion Pictures
Studio de production : Carolco Pictures, Marvel Entertainment Group, Lightstorm Entertainment, Pacific Western

En 1994, Steven Spielberg créé avec Jeffrey Katzenberg et David Geffen le studio de cinéma DreamWorks Pictures. John Lennon se joint au nouveau studio qui distribue désormais tous ses films.

Le cross-over devient un autre film Godzilla, se déroulant entre Godzilla vs Mechagodzilla 2 et Godzilla vs SpaceGodzilla. En plus de Godzilla, on réunit plusieurs super-vilains de Marvel, dont un duo Rhino-Crapaud très fort. John fait cependant face à un gros problème : River Phoenix est mort en 1993 après avoir pris de la cocaïne et de l'héroïne en même temps. Plusieurs jeunes acteurs sont auditionnés pour lui succéder : Paul Walker, Leonardo DiCaprio, Ben Affleck, Edward Furlong, James Franco, Heath Ledger, etc. C'est finalement Edward Furlong qui devient Spider-Man.

Godzilla vs. Marvel Heroes (1996)
Distribution
Edward Furlong (VF : Emmanuel Garijo/VQ : Inti Chauveau) : Peter Parker/Spider-Man
Patrick Swayze (VF : Richard Darbois/VQ : Éric Gaudry) : Logan/Wolverine
Michael Biehn (VF : Patrick Poivey/VQ : Benoît Rousseau) : Bruce Banner
Lou Ferrigno : Hulk
Charles Napier : Hulk (voix)
Jeff Goldblum (VF : Bernard Lanneau/VQ : Jean-Luc Montminy) : Scott Summers/Cyclope
Arnold Schwarzenegger (VF : Daniel Beretta/VQ : Yves Corbeil) : Norman Osborn/Goblin Vert
Robert Redford (VF : Claude Giraud/VQ : Hubert Gagnon) : Thunderbolt Ross
Richard Attenborough (VF : Léon Dony/VQ : Yves Massicote) : Charles Xavier
Clint Eastwood (VF : Pierre Hatet/VQ : Hubert Fielden) : Magnéto
Ben Affleck : Eddie Brock/Venom
Daniel Day-Lewis (VF : Bernard Gabay/VQ : Sébastien Dhavernas) : Aleksei Sytsevich/Rhino
Andy Serkis (VF : Patrick Béthune/VQ : Daniel Lesourd) : Mortimer Toynbee/Crapaud
John Travolta : Docteur Octopus

À suivre...
Dernière édition par Frederic Martel le 09 Oct 2018, 18:08, édité 1 fois.

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 09 Oct 2018, 15:27

Re: Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lenn

C'EST L'ANNIVERSAIRE DE JOHN LENNON, SEAN LENNON ET AÉLITA SCHAEFFER ! LE 9 OCTOBRE !

Stade de Lyokophilisation

Messages: 114

Inscription: 23 Mar 2018, 00:09

Message 10 Oct 2018, 03:57

Re: Et si Code Lyoko aurait été créé par le beatle John Lenn

Au milieu des années 1990 et grâce aux recettes gigantesques des films Marvel, John se lance en affaires.

Le 30 mai 1995, John rachète les Nordiques de Québec afin de les maintenir au Québec. La transaction est de 80 millions de dollars et le Beatle promet un nouvel amphithéâtre avant le 21e siècle. Si les gouvernements provincial et fédéral approuvent la construction de l'amphithéâtre, le maire de Québec, Jean-Paul L'Allier, s'y oppose à fond, refusant de dépenser pour du hockey. Il perdra donc les élections municipales de 1997 au profil de... JOHN ! Ce sera à venir. La construction débute immédiatement et la fin est prévu pour 1999.

Le 30 octobre de la même année, John soutient le OUI pour le référendum, mais le fait qu'il soit britannique le rend peu crédible. Cependant, le OUI l'emporte à 50,01 % ! Le Québec est un pays !

Le 1er mars 1996, 30 ans jour pour jour après son rêve, John rachète la chaîne de restauration Dunkin' Donuts pour 2 milliards de dollars. En effet, la chaîne Tim Hortons fait son apparition. Le rachat de Dunkin' sauvera la chaîne d'un déclin canadien et nuira à la croissance des Tims. En 2000, le nombre de Dunkin' passera de 200 à 250. John est donc président des Nordiques de Québec et de Dunkin' Donuts.

En mai de la même année, Québec se voit attribuer les jeux olympiques d'hiver de 2002. On construit alors un ajout artificiel au Massif de Charlevoix afin qu'il s'élève à 1 000 mètres, selon les exigences du Comité International Olympique, et les installations nécessaires aux jeux, dont ceux de bobsleigh et de saut en ski.

En 1997, John rachète les Whalers de Hartford et les sauve de par la construction d'un nouvel amphithéâtre. L'équipe verra plusieurs bons joueurs évoluer pour eux, dont Eric Staal, Mark Recchi et Cam Ward.

En 1998, les Expos se voient refuser la construction d'un nouveau stade. John rachète alors la franchise de baseball pour la maintenir à Montréal. Il paie donc 200 millions de dollars pour l'achat et devient président une 4e fois.

Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com