Je ne t'attends plus

Imaginez vous-même l'évolution des relations entre les personnages ! Amour ? Amitié ? À vous de décider !

Comment avez-vous trouvé ma précédente fic? (Protocole Carthage)

Le sondage s’est terminé le 09 Aoû 2008, 19:41

Géniale!!! T'es un dieu, mec!!!
12
67%
Bien.
5
28%
Boff! Y a mieux! Mais y pire aussi...
0
Aucun vote
Pas terrible...
1
6%
C'est quoi cette merde???
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 18
Avatar de l’utilisateur

Chevaucheur de Mantas

Messages: 1642

Inscription: 03 Nov 2007, 19:00

Localisation: En train de manger des pommes

Message 01 Oct 2008, 19:23

super suite. rien à dire comme d'habitude.
ImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur

Virtualisé

Messages: 303

Inscription: 15 Déc 2007, 14:58

Localisation: Perdu quelque part entre Weyard, Azeroth, le Sanctuaire, Fuyuki City et Fanfiction.net

Message 02 Oct 2008, 19:19

.............................................................
Je trouve pas les mots...T'es un vrai dieu de la fic...
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 150

Inscription: 18 Avr 2008, 19:38

Localisation: Made in Marseille

Message 02 Oct 2008, 20:26

AAAAAAAHHHHHHHH ! Enfin une suite !!! :D
Et en plus une superbe suite !^^ Ca y est ! Odd et Ulrich ce sont expliqués : maintenant, Ulrich a toutes les cartes en mains pour peut-être construire quelque chose avec Yumi ! 8)
Le moment où Ulrich croyait qu'Odd et Yumi sortaient ensemble, et qu'Odd éclate de rire, m'a bien fait marrer !^^
En plus, dans ce passage on a vu à quel point Ulrich a souffert à cause de l'annonce de Yumi : si jamais ces deux là se voient face à face,... Je me demande bien quelle sera sa réaction.
Et d'ailleurs ? Yumi qu'est-ce qu'elle envisage de faire, elle ? J'espère qu'on le saura dans la prochaine suite !!!
Alors bilan : SUPERBE SUITE !!! J'ATTENDS LA PROCHAINE AVEC IMPATIENCE !!!
Une fic, c'est comme XANA : on bosse dessus comme un malade pour l'achever !
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 145

Inscription: 07 Avr 2008, 17:36

Localisation: chez moi

Message 02 Oct 2008, 23:09

Franchement magnifique
Ulrich est soulager de savoir que Odd et Yumi ne sortent pas ensemble,
je me demande se que sa va donner quand t-ils vont se retrouver face à face, Ulrich à les cartes en mains, j'espére le découvrir dans ta prochaîne suite et Yumi comment va t-elle réagir va t-elle lui dire quelle a essayer de l'appeller mais quelle a eu la trouille qui racroche car il lui en veut encore, pouvu que tout s'arrange
A la prochaine!
* * { M E R C I de lire mes fanfics } * *
~ mettez des comms, ça me fait plaisir ~

Image

- mes fanfics:
L'amour est-il si compliqué?
Bonheur ou Malheur

Lyokophile à vie

Messages: 236

Inscription: 10 Nov 2007, 22:31

Localisation: Quelque part dans la France

Message 05 Oct 2008, 09:20

Salut tout le monde !!
Je reviens sur le forum et là je tombe sur ta fic ( superbe d'ailleurs ) et je la devore carrément !! Vranchement je peux rien dire dessus sinon sa risquerais de pas convenir et de la rabaissée... Je peux juste dire que c'es merveilleux !!!
O9n dirai que tu vit la scene tellement ta façon d'écrire est merveilleuse !!
Tu nous fait rever continu s'il te plaiiiit !! :D :D :D

Tueur de Blocks

Messages: 411

Inscription: 14 Mai 2006, 12:45

Localisation: far far away

Message 11 Oct 2008, 12:51

Je suis tout à fait subjuguée par la manière dont tu décris l'histoire. j'ai vraiment l'impression d'y assister. L'histoire est très intéressante et prend une tournure particulière. J'espère connaitre bientôt le dénouement de la situation assez compliquée entre nos héros. On se croirait dans un film!
Continue!
Sweet little words made for silence Not talk Young heart for love Not heartache Dark hair for catching the wind Not to veil the sight of a cold world

Kiss while your lips are still red While he`s still silent Rest while bosom is still untouched, unveiled Hold another hand while the hand`s still without a tool Drown into eyes while they`re still blind Love while the night still hides the withering dawn

First day of love never comes back A passionate hour`s never a wasted one
The violin, the poet`s hand, Every thawing heart plays your theme with care

Message 12 Oct 2008, 16:41

Génial ! C'est bien écrit ! Et j'adore toujours autant l'histoire \o/

Vivement la suite !
Avatar de l’utilisateur

Lyokophile à vie

Messages: 242

Inscription: 02 Déc 2007, 12:58

Localisation: Rentré "au pays"

Message 27 Oct 2008, 21:32

Coucou tout le monde!
Désolé pour cette "réapparition" tardive de ma part et merci pour tous ces coms, ça me fait plaisir!
Hélas, je n'ai pas pu poursuivre aussi loin que je le voulais l'écriture de la suite car j'ai un cruel manque d'inspiration en ce moment!
Cependant, ce que j'ai déjà écrit est assez long (2 pages sous OpenOffice) pour vous faire patienter... J'espère que ça vous plaira!!!

Bonne lecture!


--------------------


« Éh! Non! Odd! Attends! » dit Ulrich en rattrapant son ami. « Faut que je te prévienne d'un truc à propos de Léna!
- Comme c'est mignon! Le beau Ulrich qui s'inquiète pour sa cousine! » lança Odd sur un ton moqueur tout en se retournant vers son ami avec un air amusé. « T'inquiète pas! Il ne va rien lui arriver, à ta cousine! Je ne suis pas un sauvage! Je ne vais rien lui faire! Du moins, rien de grave...
- Ben justement! C'est pas pour elle que je m'inquiète!
- Ha bon?? Et on peut savoir pour qui, alors?
- Ben, en fait, c'est surtout pour toi que je m'inquiète...
- Pour moi?! Comment ça, pour moi?? Tu vas quand même pas essayer de me faire des trucs si je tente quelque chose avec elle?! » rétorqua Odd, surpris et s'arrêtant en plein milieu du couloir reliant l'entrée au salon.
- « Moi?? Non... Par contre, je connais quelqu'un qui ne va pas te louper...
- Qui ça?
- Hmmm... Je te laisse le plaisir de la découverte! Tu vas être surpris, c'est moi qui te le dis...
-Allez! Dis-le moi!
- Nan! Je te laisse la surprise!
- Allez! S'te plait!!!
- J'ai dit non!
- Bon allez! Tu peux bien me le dire, à moi!
- N'insiste pas! Ça ne sert à rien! »

Odd se tut un instant, essayant de deviner ce que Ulrich essayait de lui cacher. Puis il écarquilla les yeux.

« Nan, tu déconnes, là! Elle peut pas être comme ça! Elle a l'air douce comme un agneau, pourtant... Elle peut pas aimer ce genre de trucs! C'est pas possible! Ou alors, elle cache bien son jeu, la petite! » dit-il alors avant d'esquisser un grand sourire un peu pervers. « En même temps, si ce que tu me dis est vrai, ça me tente assez, finalement, ce genre de choses! Hé hé... »

Odd repartit alors de plus belle vers le lieu où les trois autres convives les attendaient.

« Mais de quoi tu parles, là?
- Ben, des tenues en cuir, des fouets, des menottes, tout ça, quoi!
- Non mais ça va pas la tête??? C'est pas ce genre de choses qu'elle va te faire!
- Hein?! Quoi?! Ha ouais, mais là, non, Ulrich! Tu me déçois vachement! Me faire espérer des trucs pareils alors que c'est même pas vrai! À moi, ton meilleur ami! T'as pas honte! » répondit Odd en s'arrêtant encore une fois dans sa progression vers celle qu'il avait espéré être sa nouvelle proie.
- « Hé ho! Non mais t'es pas un peu gonflé, toi?! Le gros pervers qui s'est fait des films dégueulasses tout seul, ici, c'est pas moi! Et puis je ne me serais jamais permis de balancer des trucs pareils sur le dos de ma cousine!!
- Hé! C'est bon! Je déconnais!
- Ha bon?! Vu ta tête, on aurait plutôt dit que t'es déçu!
- Humm... » laissa échapper Odd, gêné. « Ouais, bon! On va pas se prendre le chou pour ça! Surtout le jour de nos retrouvailles!!!
- Ouais! T'as raison! Allons vite retrouver les autres! Depuis le temps qu'ils nous attendent, ils doivent s'impatienter! Mais fais gaffe, je t'ai à l'oeil »

Les deux hommes se remirent en marche vers le salon.

« Et sinon, c'est quoi que tu voulais me dire sur ta cousine?
- Odd!
- Ha non! Là t'en a trop dit, Ulrich! Maintenant, faut que tu finisses par me le dire sinon je révèle tout ce que tu m'as dit à ta belle Yumi!
- Quoi?! Tu oses me faire du chantage!!! Et chez moi, en plus!!
- Ben ouais! Tu sais, j'ai le nouveau numéro de Yumi dans mon portable! Et je peux l'appeler à tout moment!
- Que de la gueule!
- Quoi?! Que de la gueule?! Attends un peu, c'est ce qu'on va voir! »

À ce moment-là, Odd dégaina son téléphone portable de sa poche et se mit à le trifouiller puis le porta à son oreille.

« Arrête ton bluff, Odd! » lança Ulrich.

Il fut vite surpris de percevoir, après quelques secondes, une voix féminine aux paroles incompréhensibles dans le téléphone de Odd. Et elle semblait lui répondre.

« Allô, Yumi? C'est Odd!
- efznm qnvqmn vnùfvù
- Ouais, ça va! Et toi?
- mlkvqv ùeqù* v,rz*ùnqùv
-Devine avec qui je suis, là!
- fiqrv pbqeref qzrbv vzb$v
- Si si! Je te le jure! Il est juste à côté de moi, là!
- vnrùv rv*er zvv*qzn rjzojvrnr
- En fait, il voulait juste que tu sache que...
- Arrête! C'est bon! T'as gagné! Je vais te le dire! » l'interrompit Ulrich en lui éloignant le téléphone de l'oreille.
- « Ha! Bah enfin! Tu te décides! » fit Odd avec un large sourire sur les lèvres.

Ulrich fit quelques pas en arrière, prenant Odd avec lui, s'éloignant un peu de la porte du salon devant laquelle ils étaient presque arrivés.

« Bon, voilà... Lénaïg est comme qui dirait une... Dresseuse d'hommes!
- Une dresseuse d'hommes?? C'est quoi, ça?
- Ben, en fait, elle fait ce qu'elle veut de celui sur lequel elle a jeté son dévolu! Il paraît qu'elle en a maté des plus coriaces que toi et qu'ils étaient à sa botte comme des petits toutous bien sages. C'est franchement pas beau à voir! C'est pire que Sissi avec Hervé et Nicolas! Tu vois le genre!
- T'inquiète pas pour moi! Ça c'est un défi à la mesure de Odd le magnifique!
- Méfie-toi, Odd! Il va t'arriver des bricoles! Et tu ne vas pas comprendre ce qu'il t'arrive!
- Mais non! J'ai l'habitude!
- Y en a plus d'un qui a dit ça et qui a regretté ensuite!!
- Tiens, au fait! Parle donc avec Yumi! Elle est encore en ligne et elle doit avoir quelque chose à te dire! » déclara Odd en plaquant son portable contre l'oreille du beau brun.
- « Non!! Odd!! Arrête!! »

Odd lâcha son portable et, malgré lui, Ulrich l'avait maintenu contre son oreille. Comme si son inconscient voulait quand même entendre ce que la belle nippone semblait avoir à lui dire.

« A... Allô? » dit-il alors timidement.
- « 22 heures 18 minutes 50 secondes... Bip... Au quatrième top, il sera 22 heures 19 minutes... Bip... Bip... Bip... Bip... »

Lorsqu'il se rendit compte de la supercherie de son ami, Ulrich constata que celui-ci s'était empressé de rejoindre discrètement les trois autres convives dans le salon. Il ne put cependant pas se retenir de dire à voix haute:

« Odd!!! Salaud!!
- Oui, oui, je sais. Le peuple aura ma peau... » répondit celui-ci d'un ton faussement las depuis le fond du salon, ce qui ne manqua pas de faire rire les trois autres.

À suivre...

-----------------------

Alors? Verdict?
Je sais, ça fait pas beacoup avancer l'intrigue mais ça peut laisser présager de situations "oddesques" (ou tordues, c'est un synonyme!) à venir!
J'espère que l'inspiration me reviendra très vite pour vous régaler encore une fois!

À très vite, donc! (Enfin, j'espère... Maudite inspiration!)
MES NOUVELLES FIC : Code Lyoko M.d.R. (Humour, quand tu nous tiens!) et Du cœur à l'ouvrage (Oh! Comme c'est mignon!)

VIENDEZ VOIR MES AUTRES FIC!!! Protocole Carthage (version 2), Je ne t'attends plus (terminée) et Sacré Jimbo! (one shot).

Non, je ne m'appelle pas Ann!!! Appelez-moi Vince. (Hé oui! Je suis un mec!!!)
Avatar de l’utilisateur

Lyokophile à vie

Messages: 241

Inscription: 15 Mar 2008, 15:00

Localisation: en train d'essayer de caser Ulrich avec Yumi

Message 28 Oct 2008, 16:02

Super la suite

Trop fort le coup du portable^^

c'est quand la suite?
Image
Les lyoko-guerriers sont de retour
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 150

Inscription: 18 Avr 2008, 19:38

Localisation: Made in Marseille

Message 28 Oct 2008, 18:01

Super suite !
Ca a pas fait avancer l'intrigue, mais ça permet de passer un bon p'tit moment comique ! ^^
Ah la la la ! Ce Odd ! :roll: Et puis je m'attendais un peu à un truc de ce genre pour la cousine d'Ulrich (et Odd avec son trip ! XD trop fort !). Mais je pense qu'il ne se laissera pas faire aussi facilement ( espérons !!!). N'empêche que j'aurais bien voulu que ce soit vraiment Yumi au téléphone 8) . Mais bon... Parti comme c'est parti... Ca ne devrait pas tarder ! :D
En tout cas bonne suite ! J'attends la prochaine avec impatience !!!
Une fic, c'est comme XANA : on bosse dessus comme un malade pour l'achever !

Lyokophile à vie

Messages: 236

Inscription: 10 Nov 2007, 22:31

Localisation: Quelque part dans la France

Message 02 Nov 2008, 10:17

Trop mortel ta suite xD Je suis explosée de rire avec le coup du portable mais au debut j'ai cru que c'était Yumi qui disait allo et que Ulrich a fait le coup de l'heure et je me suis vraiment dit que c'était un gros débile sur le coup XD
Sinon super, comme d'hab quoi ^^
On t'encourage pour la suite :freakdream:
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 145

Inscription: 07 Avr 2008, 17:36

Localisation: chez moi

Message 09 Nov 2008, 23:46

désolé pour se long retard
j'adore toujours cette fics j'ai vaiment hâte de lire la suite.
toujours aussi blageur ce cher Odd,faire croire que yumi était aubout du fil pour avoir ce k'il voulais de ulrich CHAPEAU.
j'ai hâte de lire le moment où il va revoir Yumi.
A bientôt j'espére!!
* * { M E R C I de lire mes fanfics } * *
~ mettez des comms, ça me fait plaisir ~

Image

- mes fanfics:
L'amour est-il si compliqué?
Bonheur ou Malheur
Avatar de l’utilisateur

Lyokophile à vie

Messages: 242

Inscription: 02 Déc 2007, 12:58

Localisation: Rentré "au pays"

Message 11 Nov 2008, 22:39

Coucou, me revoilà!!!

J'ai quelque peu profité de ce long week-end pour vous ecrire une suite. J'espère qu'elle vous plaira. En plus j'en ai profité pour y glisser les prémisses d'une petite surprise, je ne vous dit que ça! Sinon, j'ai pas osé renouveler le coup de l'horloge parlante, je me suis dit qu'une fois, ça suffisait! (Quoi?? y en a qui en redemandent???)

Bonne lecture!

--------------------

Ulrich raccrocha aussitôt et se rendit d'un pas vif dans le salon.

« Dis donc, maigrichon! La prochaine fois que tu me refais un coup comme ça, je te jure que tu vas le regretter! » dit-il alors qu'il arrivait juste derrière Odd.
- « Allons bon! Qu'est-ce que t'as encore fait comme coup foireux, Odd? » questionna Aélita.
- « Moi? Mais j'ai rien fait, voyons! » rétorqua l'intéressé.
- « Mouais! On va dire ça comme ça! Et puis mieux vaut que ça reste entre nous deux! Hein, Odd? Parce que c'est pas franchement glorieux comme exploit, si on peut appeler ça comme ça! » déclara le beau brun.
- « Ouais, bon. Tu vas pas en faire tout un foin! Et au passage, je te signale pour la énième fois, mon cher Ulrich, que je ne suis pas maigre mais svelte! C'est pas du tout pareil!! » ajouta Odd.

En entendant la réflexion du dragueur invétéré qui était assis près d'elle, Lénaïg ne put s'empêcher d'éclater de rire. Les quatre autres se tournèrent vers elle. Odd la regardait avec un air d'incompréhension.

« Heu... On peut savoir ce qui te fait rire? » questionna-t-il.
- « Ho la tronche du svelte, sérieux! Non mais franchement! Tu crois sincèrement ce que tu viens de dire? » répondit la belle demoiselle, toute hilare.
- « Ben oui! Pourquoi tu dis ça?
- Dans ce cas, je suis ravie de t'annoncer que si être svelte pour toi, ça signifie être maigrichon pour les autres, alors t'es svelte!! Mais alors vraiment très svelte!! »

Odd resta sans voix, écarquillant les yeux face à Lénaïg qui, quant à elle, affichait un sourire quelque peu moqueur. L'excentrique de la bande était resté scotché par le répondant de la jeune femme. Il en était presque resté figé tellement ça l'avait surpris.

« Hé ben! Un peu spéciale, la cousine Stern! Il a bien fait de me prévenir, Ulrich! Ça va être un peu plus dur que prévu, finalement! » pensa-t-il.

« Ben alors, Odd? Qu'est-ce qui t'arrive? Tu dis plus rien! T'es sûr que ça va? » questionna Ulrich.
- « Hein... Heu... Si si! Ça va très bien! » répondit Odd, visiblement perturbé. « Ho! Tiens! Pendant que j'y pense, Ulrich! Qu'est-ce que tu fais samedi prochain?
- Samedi... Tu veux dire demain ou samedi de la semaine prochaine?
- Hein?? Quoi?? On est déjà vendredi?? C'est dingue!! Je vois même plus le temps passer, moi!!
- Ha, surmenage, quand tu nous tiens!! » lui lança Ulrich en levant les yeux au plafond et en tendant ses bras devant lui comme pour implorer le ciel.
- « Tu l'as dit! Faut que j'arrête de bosser autant parce que ça ne me réussit pas!! » déclara Odd en se posant une sur le front.
- « Ha? Et tu fais quoi comme boulot? » interrogea Lénaïg.

Ulrich, Aélita et Jérémie se mirent à pouffer de rire devant tant d'innocence de la part de Lénaïg qui les regardait, surprise par leur réaction étrange, tandis que Odd était consterné qu'elle ne l'ait pas reconnu.

« Ben quoi? J'ai rien dit de drôle! Pourquoi vous rigolez? » demanda la jeune femme.
- « Pour rien, pour rien... » lâcha Odd, visiblement déçu.
- « Ha ben si! Je vois bien qu'il y a quelque chose! Je ne suis pas conne, non plus!
- Mais non, je te jure! Laisse-les rigoler tout seuls dans leur coin! Heu... Sinon, cinéma, tu connais?
- Dis donc, maigrichon! Tu te foutrais pas un peu de ma gueule, là?!
- Rhaaaa! Je ne suis pas maigrichon!!! Combien de fois je vais devoir te le dire!!!
- Bon, O.K.! Si ça peut te faire plaisir, maigrichon, je dirais que t'es svelte! Mais quand même, t'es sacrément maigrichon pour quelqu'un qui prétend être svelte! Et puis, tu m'as toujours pas dit c'était quoi ton boulot! À croire que t'en a pas!!!
- Oh que si, mademoiselle, j'en ai un! Et qui paye un max, en plus de la gloire et de la célébrité qu'il m'apporte! Mais visiblement, tu ne fréquente que trop rarement les salles obscures pour ne pas m'avoir reconnu!
- Ha bon?? T'es célèbre, toi??
- O.K. ... Bon, je crois qu'on ne va pas trop tarder. C'est qu'il commence à se faire tard! » déclara Odd, dépité par tant d''ignorance à son égard de la part de la jeune femme qu'il convoitait.

Jérémie et Aélita regardèrent leurs montres respectives tandis qu'Ulrich jetait un oeil sur l'horloge qui trônait au-dessus du linteau surplombant l'âtre. Il était déjà un peu plus de 22 heures 30. Jérémie se leva alors et déclara:

« Hou là! Effectivement, il est déjà assez tard! Je suis désolé, Ulrich, mais on ne peut pas rester trop tard. On a beaucoup de route à faire pour rentrer et, en plus, on doit s'occuper de nos enfants demain, ma petite femme chérie et moi!
- Ne t'excuse pas, Jérémie. Je comprends parfaitement. Dans ce cas, il ne me reste plus qu'à vous raccompagner jusqu'au perron. » répondit Ulrich avec un ton compréhensif, alors qu'il venait à peine de s'assoir à côté du génie de la bande. « On aura le temps de se voir plus longuement une prochaine fois!
- Tiens, en parlant de prochaine fois! » lança Odd. « Vu qu'on est déjà vendredi, tu fais quoi demain, Ulrich?
- Moi? Heu, ben j'ai rien de prévu, il me semble...
- Ha si, cousin! » interrompit Lénaïg. « Tu m'avais promis de m'emmener visiter Paris!
- Hein?? T'es sûre que c'est pas plutôt dimanche qu'on avait prévu ça??
- Ha... Bah... Heu... » fit la cousine du beau brun en se grattant la tête. « P't-êt'e bien, oui... J'm'en souviens plus trop, en fait!
- Comment on fait, alors? » questionna Ulrich, un peu embarrassé.
- Ben, vous n'avez qu'à venir tous les deux! J'en profiterais pour faire découvrir le cinéma à Lénaïg!!!
- Ha, les hommes et leur fierté mal placée, je vous jure!!! » rétorqua l'intéressée.

Après quelques éclats de rire bien vite dissipés, ils se levèrent tous les cinq et prirent la direction du hall d'entrée où le majordome les attendait avec les vêtements des trois invités sur le départ. En chemin, Odd et Ulrich fixèrent le lieu de rendez-vous du lendemain. Et lorsqu'Ulrich interrogea l'ex-blondinet sur ce qu'il avait prévu, celui-ci laissa planer le mystère en ajoutant qu'il n'avait pas lieu de s'inquiéter et qu'il le remercierait sûrement plus tard à ce propos. Ulrich lui fit part des quelques doutes que cela avait suscité en lui mais Odd lui dit qu'il n'avait rien à craindre à ce sujet. Puis le couple de génies et Odd revêtirent leurs effets qui avaient été soigneusement rangés par le majordome à leur arrivée. Quand ils eurent salué leur hôte et sa cousine, le majordome leur ouvrit la porte. Ils descendirent les quelques marches du perron et prirent place dans la belle voiture de Jérémie qui venait tout juste d'arriver, conduite par le voiturier. Lors du départ, ils échangèrent quelques signes de la main avec Ulrich et Lénaïg. Très vite, la voiture s'éloigna de la grande demeure tous feux allumés, s'enfonçant dans la longue allée menant aux portes de la propriété familiale, pour ne plus devenir qu'un petit point rouge sur l'horizon.

Sur le perron, Ulrich et Lénaïg se retournèrent pour rentrer. Cette dernière en profita pour poser une question à son cousin:

« Au fait, c'est quoi son boulot, à Odd?
- Si je te le dis, ça sera moins drôle demain! » rétorqua le beau brun en fermant la porte derrière eux.
- « Allez! Tu peux me le dire, à moi quand même!
- Ouais, en même temps ça pourrait être marrant de lui faire la surprise, vu le caractère que t'as!!!
- Quoi, mon caractère?? Qu'est-ce qu'il a, mon caractère?? Il te plait pas, mon caractère??
- Non, non!! C'est pas ça!! C'est juste qu'il est... Comment dire? Bien trempé? Voilà! C'est ça!! T'as un caractère bien trempé! Et puis Odd, il est acteur et réalisateur...
- Sans blague!!! Tu veux dire que c'est Odd... Heu... Zut! Comment c'est déjà son nom?? C'est un truc du genre Della bidule!!! Je m'en rappelle plus!
- Si tu veus dire Della Robia, alors oui, c'est bien lui!
- C'est ça! Della Robia! Odd Della Robia! Mais qu'est-ce qu'il a fait à ses cheveux?? Ça lui va pas du tout!! Ça le rend moche!!
- Alors ça, c'est à lui qu'il faut le dire, pas à moi! T'as de la chance, on le reverra demain!!! Mais attention!! Je ne t'ai rien dit et n'es au courant de rien sur lui! O.K.?
- D'accord! T'en fais pas pour lui! Je vais le faire tourner en bourrique un petit moment!
- Heu... Ben, justement, c'est ça qui me fait un peu peur! Parce que j'aimerais pas que tu lui fasse ta "spécialité", si on peut appeler ça comme ça!
- T'inquiète pas, je vais juste m'amuser un tout petit peu mais pas trop! Et juste demain! C'est promis!
- Bon, O.K., si ça peut te faire plaisir...
- Super! Je monte dans ma chambre, j'ai un coup de fil à passer!!!
- Hé!! Mais attends!! Je t'es pas montré où est ta chambre!! »

Ulrich n'avait même pas eu le temps de finir sa phrase que Lénaïg avait déjà disparu en haut des escaliers face auxquels il se trouvait. Sa cousine était déjà au téléphone dans le couloir du premier étage quand elle remarqua qu'elle ne connaissait pas les lieux. Elle redescendit les escaliers à toute vitesse tout en continuant de papoter. Quand elle fut en bas, face à son cousin, elle interrompit sa conversation quelques instants.

« T'aurais pas oublié un truc, par hasard??? » lança Ulrich sur un ton sarcastique.
- « Heu... Ben si...
- Il me semblait bien, aussi!! Allez, viens! Je vais te montrer ta chambre! »

Lénaïg remonta alors les escaliers, précédée par Ulrich. Elle avait repris sa conversation téléphonique pendant que son cousin la conduisait jusqu'à sa chambre. Une fois arrivés, Lénaïg retrouva toutes les affaires qu'elle avait emporté avec elle. Elle remercia son cousin tout en poursuivant son papotage. Puis elle ferma la porte, mais malgré cela, Ulrich pouvait entendre ce qu'elle racontait:

« Tiens, au fait! Tu devineras jamais avec qui j'ai diné ce soir! » pouvait-il entendre. « Nan... Non plus!... Attends, je vais te le dire! C'est Odd Della Robia!!!... (silence un peu plus long que les autres)... Ben, avec mon cousin, on doit le revoir demain! T'as qu'à... »

« Faudra vraiment que je pense à faire insonoriser les cloisons! » pensa Ulrich en s'éloignant pour se rendre dans sa propre chambre.

Pendant ce temps, sur la route, les trois convives discutaient de tout et de rien, et surtout de la cousine de leur ami. Jérémie et Aélita taquinaient Odd quant au fait qu'elle avait résisté à son charme prétendument irrésistible... Odd fut vite vexé, et pour se sortir de cette situation, interrompit la conversation pour passer un coup de téléphone. Il chercha le numéro de son correspondant, valida puis le plaqua contre son oreille. Et dans l'habitacle du véhicule, les deux amoureux purent entendre ceci:

« Allô!! ... Salut ma belle! C'est Odd! Ça va? ... Moi? Ça va du tonnerre! Dis, tu fais quoi demain après midi? ... Pourquoi? Ben faut que je te parle en tête à tête ... »

À suivre...


Voilà, voilà...
Qui a compris quoi cette fois-ci? J'attends vos coms... ;)
MES NOUVELLES FIC : Code Lyoko M.d.R. (Humour, quand tu nous tiens!) et Du cœur à l'ouvrage (Oh! Comme c'est mignon!)

VIENDEZ VOIR MES AUTRES FIC!!! Protocole Carthage (version 2), Je ne t'attends plus (terminée) et Sacré Jimbo! (one shot).

Non, je ne m'appelle pas Ann!!! Appelez-moi Vince. (Hé oui! Je suis un mec!!!)
Avatar de l’utilisateur

Tueur de Blocks

Messages: 479

Inscription: 12 Juin 2006, 13:09

Localisation: Marseille

Message 12 Nov 2008, 00:37

Ta fic est très intéressante, et prend des tournures parfois innatendues, c'est très appréciable ! ^^ Sinon c'est bien décrit et bien écrit, bref j'aime beaucoup !

Par contre un seul petit point négatif, je trouve que Yumi pleure beaucoup quand-même non ? Etonnant vu son caractère ! ^^"

Sinon, c'est sûr que c'est Yumi que Odd appelle (il l'appelle bien tard d'ailleurs lol il fallait vraiment que ça soit important ;) )

En bref, bravo, je me languis de lire la suite !
Partitions des musiques de Code Lyoko :
Un monde sans danger : Sur codelyoko.net ou bien ici
S'envoler (générique de fin des saisons 2 et 3) : Sur codelyoko.net ou bien ici

Projet en cours : "Code Lyoko : Le résumé idiot"
Progression : En stand by pour l'instant

Lyokophile à vie

Messages: 236

Inscription: 10 Nov 2007, 22:31

Localisation: Quelque part dans la France

Message 12 Nov 2008, 15:09

C'est clair qu'il appelle Yumi xD
Sacré Odd
C'est vrai que sa nouvelle coupe n'a pas l'air de lui aller :roll:
Et sinon c'est super et a quand la suiiite de ta superbe histoire?
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 150

Inscription: 18 Avr 2008, 19:38

Localisation: Made in Marseille

Message 14 Nov 2008, 19:06

Géniale cette suite ! ^^
Lénaïg a l'air sympa (quoi qu'un peu tordue, mais bon... ^^" ). Odd est toujours le même, et ça fait plaisir !
Ulrich a vraiment l'air de vouloir reprendre contact avec Yumi, au fond. D'ailleurs, ça serait super qu'il se rencontrent très prochainement ; mais je pense que le coup de fil d'Odd, à la fin, va peut-être nous arranger ça 8) (si le coup de fil en question était bien destiné à Yumi, bien sûr !). J'ai hâte que ce moment arrive pour voir leurs réactions respectives. J'espère surtout que Yumi apparaîtra dans la prochaine suite, parce que ça fait un moment qu'on en entend plus parler ^^" .
Sinon, très bonne suite (comme d'hab') ! Et j'attends la prochaine avec impatience !!! :D
Une fic, c'est comme XANA : on bosse dessus comme un malade pour l'achever !
Avatar de l’utilisateur

Lyokophile à vie

Messages: 242

Inscription: 02 Déc 2007, 12:58

Localisation: Rentré "au pays"

Message 23 Nov 2008, 22:42

Vous ne m'attendiez plus et pourtant me voilà avec la suite! Mais pas la fin! du moins pas encore...

Vu le peu d'activité sur ce forum en ce moment, j'ai plutôt intérêt à m'activer pour faire la suite sinon vous ne pourrez pas l'avoir...

En tout cas, je suis heureux de constater que le début de petite surprise que j'ai introdit dans mon post précédent est passé totalement inaperçu! (Ben non, c'était pas le coup de fil de Odd à Yumi! Ça, c'était trop évident!!!). Sur ceje n'en dis pas plus et je vous laisse à votre lecture! J'espère que cette suite vous plaira au moins tout autant que les précédentes!

Bonne lecture!

-------------------


Quelques secondes plus tôt, dans le petit appartement de la japonaise, les deux jeunes femmes venaient de finir de dîner lorsque le portable de celle-ci sonna. Yumi s'approcha de la table basse où elle l'avait posé et le saisit. Elle dit alors:

« Tiens, c'est Odd! Qu'est-ce qu'il me veut à cette heure-ci?
- Ben, décroche! Qu'est-ce que t'attends?? Tu verras bien ce pourquoi il t'appelle! » lui rétorqua Marine.

Yumi ne se fit pas prier plus longtemps et décrocha. Elle n'eut même pas le temps de prononcer un mot que son interlocuteur avait déjà entamé la conversation:

« Allô!!
- Oui?
- Salut ma belle! C'est Odd! Ça va?
- Ha! Salut, Odd! » répondit-elle sur un ton feintant l'innocence. « Ça va, et toi?
- Moi? Ça va du tonnerre! Dis, tu fais quoi demain après midi?
- Demain après-midi? J'avais rien de particulier de prévu, pourquoi tu me demande ça?
- Pourquoi? Ben faut que je te parle en tête à tête...
- Ha! Je vois. Tu lui a parlé...
- Ouais, ma grande! Et faut que je te raconte tout de A à Z! Alors, c'est d'accord pour qu'on se voit demain après-midi?
- O.K., ça marche pour moi! Mais on se retrouve où et quand? »

Puis les deux comparses s'accordèrent sur le lieu et l'heure du rendez-vous du lendemain. Après quelques échanges sur ce qu'ils étaient en train de faire et comment s'était déroulé le reste de leur journée chacun de leur côté, ils raccrochèrent rapidement, Odd ne voulant pas trop en dévoiler à son amie, histoire de ménager un peu le suspens.

« On dirait que ça s'arrange un peu pour toi! » lança Marine.
- « Je sais pas trop. J'appréhende un peu. Il n'a rien voulu me dire. Si ça se trouve, il n'a pas voulu me dire qu'Ulrich ne veut plus me voir. » répondit la belle nippone avec un air perplexe.
- « Ça, ça m'étonnerait bien! De toute façon, tu le sauras demain, quoi qu'il arrive! Et là tu seras fixée sur ce que tu dois faire! » rétorqua son amie en lui faisant un petit clin d'oeil. « Bon, ben moi, faut que j'y aille! J'en connais un qui va commencer à s'impatienter si je tarde trop!
- Allez, file sinon il va encore m'appeler la briseuse de couple! »

Marine prit ses affaires et se dirigea vers la porte d'entrée, accompagnée par Yumi. Elles se dirent au revoir et la japonaise promit à sa meilleure amie de la tenir au courant de l'évolution de la situation. Yumi referma ensuite la porte puis se retourna et s'y appuya en levant la tête, les yeux fermés. Elle repensait à ce que Marine venait de lui dire.

« Si seulement tu pouvais avoir raison... » pensa-t-elle.

Puis elle se ressaisit et se rendit dans la salle à manger pour débarrasser la table et faire la vaisselle. Elle qui n'avait fait que papoter de tout et de rien avec sa meilleure amie toute la soirée, voilà qu'un coup de fil lui avait rempli l'esprit de questions. Vers 23 heures, elle se rendit dans sa chambre et se coucha. Mais un fois fait, impossible de fermer l'oeil sans qu'elle soit submergée par les doutes et les interrogations. Odd n'avait été que trop évasif sur ce qu'il avait à lui dire et le ton qu'il avait employé avait éveillé en elle quelques craintes. Pourquoi Odd voulait-il la voir si rapidement? Ulrich lui avait-il révélé quelque chose qui lui ferait mal à entendre? Ne voulait-il plus la revoir? Était-ce pour cela qu'il avait fuit quand il l'avait aperçue? Avait-il rejeté toute proposition de Odd pour cela? Ou alors souffrait-il toujours de ce qu'elle lui avait fait? Voulait-il qu'elle disparaisse totalement et définitivement de sa vie? Ou bien faisait-elle tout simplement fausse route, bien qu'elle n'y croyait pas trop? Tout cela lui torturait l'esprit. Plus le temps passait, plus elle y pensait et plus elle craignait le pire. Après une bonne demi-heure, c'en était trop. Elle se dressa dans son lit et dit à voix haut:

« J'en peux plus! Faut que je sache! »

Cette dernière demi-heure, elle l'avait passée à se tourner et se retourner dans son lit sans pouvoir trouver le sommeil. Il fallait qu'elle en ait le cœur net immédiatement, sans quoi elle ne fermerait pas l'oeil de la nuit. Elle sortit précipitamment de la chambre et se rendit en quatrième vitesse dans le salon. Elle saisit son portable qu'elle avait laissé sur la table basse et rappela Odd. À peine celui-ci avait-il été déposé par ses amis devant l'entrée de l'hôtel où il était descendu que son portable sonna. À peine eut-il le temps de décrocher qu'il fut assailli de questions:

« Odd, c'est Yumi! T'en a trop dit où pas assez! Alors dis moi ce qu'il t'as dit, s'il te plait! Qu'est-ce qu'il t'a dit? Il veut plus me revoir, c'est ça?
- Hé! Yumi! Calme-toi! » interrompit Odd. « Je t'ai dit que tout c'était bien passé! Alors pourquoi tu t'inquiètes comme ça?
- Odd, s'il te plait! J'ai besoin de savoir! Dis-le moi franchement s'il ne veut plus jamais me revoir! Parce que c'est en train de me rendre folle!
- Ça ne sert à rien de paniquer! Si ça peut te rassurer, à mon avis, il meurt d'envie de te revoir. Mais tu sais comment il est. Sa fierté lui interdit de l'avouer! Par contre, il ne faut pas t'attendre à ce que ça redémarre entre vous exactement comme avant. Il a besoin d'encore un peu de temps pour digérer tout ça. »

Ces quelques phrases avaient suffit à apaiser l'esprit tourmenté de Yumi. Pour seule réponse, Odd eut de sa part un timide:

« Merci, Odd. T'es vraiment un ami.
- Je sais, je sais! Qu'est-ce que vous deviendriez sans moi? Je te le demande » lança Odd. « Bon, c'est pas le tout, mais j'ai un rendez-vous urgent avec Paul, moi!
- Paul? C'est qui, ça?
- Quoi?! Tu connais pas Paul?
- Ben non, je crois pas! Je ne connais aucun Paul, moi!
- Paul Hochon, ça te dit rien??
- Heu... O.K., d'accord... C'est encore une de tes blagues vaseuses!
- Ha, zut! J'ai oublié mes bottes!!!
- Mouais... Heu... Tiens! Là, j'ai comme un violent coup de barre! Je crois que je vais aller me coucher tout de suite, moi!
- Ben, quoi? C'était pas drôle?
- Comment dire? C'est du Odd Della Robia, quoi!
- O.K., ça fait plaisir!
- Si ça peut te rassurer, les grands artistes sont toujours incompris!
- Ha! Enfin quelque chose qui me fait plaisir à entendre! Bon, c'est pas le tout mais j'ai sommeil! On se voit demain, comme prévu?
- O.K., ça marche! À demain, Odd!
- À trois pieds, Yumi!
- Odd!!!
- Bon, O.K., j'arrête! À demain, princesse! »

Et ce fut sur cette dernière blague à deux balles qu'ils mirent fin à leur conversation téléphonique et allèrent tous deux se coucher.

Le lendemain matin, vers huit heures et demi, dans la demeure de la famille Stern, Ulrich fut le premier réveillé. Il était allongé dans son lit à regarder le plafond tout en songeant à la journée qui s'annonçait quelque peu chargée. Qu'avait bien pu prévoir Odd pour lui changer les idées aussi radicalement qu'il le prétendait? Plus il y pensait et plus il se disait qu'il valait mieux ne pas trop se poser de questions car, connaissant Odd, il trouvait que ça sentait le plan foireux. Malgré ses craintes, il allait quand-même se rendre à ce rendez-vous, accompagné de sa cousine, car ce serait une occasion de passer un bon moment avec celui qu'il considérait comme son frère. Au bout d'une quinzaine de minutes, il se leva et se rendit dans la salle de bain pour y prendre une douche chaude pour bien se réveiller. Il en sortit vers neuf heures avec pour seul vêtement une serviette autour de la taille. Il saisit alors quelques vêtements dans la grande armoire de sa chambre et les enfila. Il portait une belle chemise blanche, un pantalon ainsi qu'une veste tous deux gris foncé. Il avait également aux pieds de belles chaussures en cuir qui brillaient. (Sauf peut-être dans le noir. Il n'habite pas à Tchernobyl, non plus!). Quand il fut prêt, il descendit au salon afin d'y prendre son petit déjeuner. Une dizaine de minutes plus tard, il fut rejoint par Lénaïg qui, elle, était encore en peignoir.

« Mais qu'est-ce que tu fais dans cette tenue? T'as pas pris ta douche? » questionna Ulrich.
- « Ben non, je viens seulement de me réveiller! Trois heures de train pour venir, ça fatigue, tu sais! » lui répondit sa cousine la tête encore un peu dans le brouillard. (Qui a dit dans le ***?!)
- « Voilà ce qui arrive quand on reste scotché à son téléphone jusqu'à pas d'heure!
- Quoi?! T'écoute aux portes, toi, maintenant?!
- Pas besoin d'écouter aux portes, ici! On entend très bien à travers les murs même sans y coller son oreille! Heureusement que ta chambre est assez éloignée de la mienne sinon je crois que j'aurais pas pu fermer l'oeil de la nuit!
- Pour une fois je suis bien d'accord avec toi! On devrait fêter ça, tu trouves pas?
- Pourquoi tu dis ça???
- Yumi! Ma Yumi! Je t'aime! Tu es l'amour de ma vie! Pourquoi tu me fais ça? Tu es tout pour moi!... » déclara Lénaïg imitant la voix de son cousin avec un ton implorant.
- « Ouais, bon! Ça va! J'ai compris! » interrompit Ulrich, irrité. « On part dans une demi-heure! Tant pis pour toi si t'es pas prête! »

Puis Ulrich se leva et sortit de la pièce. Lénaïg fit comme si de rien n'était et entama son petit déjeuner.

« Hé ben! Il est bien susceptible, aujourd'hui, le cousin! Aurais-je touché une corde sensible? » pensa-t-elle. « En tout cas, j'ai pas trop intérêt à l'énerver plus sinon je sens que l'ambiance va être bien pourrie toute la journée... »

Vers neuf heures quarante, après quelques coups de klaxon, Lénaïg sortit enfin de la grande maison pour rejoindre Ulrich qui fulminait d'impatience dans sa belle voiture.

« C'est pas trop tôt!! » lui lâcha-t-il alors qu'elle venait de prendre place à sa droite. « J'espère qu'on ne sera pas trop en retard.! »

Puis ils se mirent en route. Pendant le trajet, un silence de plomb régnait dans l'habitacle du véhicule. Au bout d'une vingtaine de minutes, Lénaïg s'aventura à essayer de le briser.

« Dis, on commence la visite par quoi?
- La tour Eiffel, ça te dis?
- On peut pas plutôt la faire en fin d'après-midi, plutôt?
- Si tu tiens tant que ça à te retrouver en plein milieu d'une foule de touristes qui ont la bonne idée d'arriver là-bas tous à la même heure, pourquoi pas! En plus, à ces horaires-là, y a plein de chinois qui n'arrêtent pas de photographier tout et n'importe quoi! On se croirait dans une meute de paparazzis!
- Ha... D'accord! Bon, ben va pour la tour Eiffel! Bon ben faut que je le dise à une copine!
- Fais ce que tu veux... »

Lénaïg saisit alors son portable et envoya un SMS à son amie en question, tandis qu'Ulrich constatait que sa cousine ne pourrait pas survivre plus de quelques heures sans son portable à portée de main. Quarante minutes plus tard, le beau brun engageait son gros engin dans la rue qui menait au collège Kadic. Quand il fut à proximité, il chercha une place le long du trottoir enfin d'y garer son véhicule. Ce fut chose fait à une vingtaine de mètres de l'entrée du lieu de rendez-vous.

« Ho, non! C'est pas vrai!! Pas encore lui!! » pensa soudainement Lénaïg en voyant un homme à la carrure élancée, aux cheveux noirs et aux yeux bruns, qui discutait semble-t-il avec un ami.

Elle commença à essayer de se cacher tant bien que mal dans le véhicule, sous les yeux de son cousin tout étonné de la voir ainsi.

« Je peux savoir ce que tu essayes de faire, là? » lui demanda-t-il.
- J'me planque! Ça se voit pas??
- Ben si! Mais je peux savoir pourquoi tu fais ça?
- Regarde là-bas! Y a mon ex! »

Ulrich jeta un coup d'oeil dans la direction indiquée par sa cousine. Son sang ne fit qu'un tour lorsqu'il reconnut l'un des deux hommes en question.

« Mais?! Qu'est-ce qu'il fait là, celui-là?! » déclara-t-il.

Il saisit alors son portable dans la poche intérieure de sa veste qui était posée sur la banquette arrière et appela Odd.

« Allô, Odd! C'est Ulrich!
- Ha! Salut, vieux frère! Je suis désolé mais j'ai un peu de retard!
- Merci, j'avais remarqué! Dis, à quoi tu joues, là??
- Comment ça? Je comprends pas!
- Ton plan foireux!
- Mon plan foireux?? Quel plan foireux?? Explique-toi!
- Devant l'entrée de Kadic, il y a deux gars en train de discuter. Et parmi eux, il y a cette espèce de c****rd de...

À suivre...



Alors? Y a qui?? Évident, non? Et c'est la que ça va devenir marrant! Vous le verrez dans tous ses états! (Le pauvre! :lol: Nan! C'est juste bien fait pour sa pomme!!! Na!!)
Dernière édition par Ann O'Neemm le 29 Nov 2008, 18:09, édité 1 fois.
MES NOUVELLES FIC : Code Lyoko M.d.R. (Humour, quand tu nous tiens!) et Du cœur à l'ouvrage (Oh! Comme c'est mignon!)

VIENDEZ VOIR MES AUTRES FIC!!! Protocole Carthage (version 2), Je ne t'attends plus (terminée) et Sacré Jimbo! (one shot).

Non, je ne m'appelle pas Ann!!! Appelez-moi Vince. (Hé oui! Je suis un mec!!!)
Avatar de l’utilisateur

Jeune Lyokophile

Messages: 150

Inscription: 18 Avr 2008, 19:38

Localisation: Made in Marseille

Message 23 Nov 2008, 23:10

Coucou ! Ca fait tellement longtemps que je suis pas venue !^^"
Ca fait plaisir de voir une suite de Je ne t'attends plus !!!
En plus elle particulièremant géniale, car les choses commencent à bouger un peu. Pauvre Yumi : elle stresse pour rien, puisqu'elle est l'amour de la vie" de son cher Ulrich ! D'ailleurs il va avoir une sacrée surprise en la voyant. Et pour l'ex de sa cousine, je pense qu'il n'y a qu'un seul gars qu'il pourrait traiter de c****rd : ce cher William Dumbar, bien entendu :D !
Mais s'il te plait, ne lui donne pas une crise cardiaque à ce pauvre Ulrich, quand il sera "dans tout ces états" ! ^^"
Sinon en résumé, c'est une SUPER SUITE, et l'histoire est toujours aussi géniale !!! J'espère que tu pourras nous en envoyer une autre très rapidement !!! ;)
Une fic, c'est comme XANA : on bosse dessus comme un malade pour l'achever !
Avatar de l’utilisateur

Tueur de Blocks

Messages: 479

Inscription: 12 Juin 2006, 13:09

Localisation: Marseille

Message 24 Nov 2008, 00:12

Yeah, une suite ^^

Bon ben c'est très bien, comme d'habitude ! Ce brun élancé qu'Ulrich traîte sans mâcher ses mots de "c****rd" ça serait pas ce cher William par hasard ??? Ah ah on ne l'attendait pas celui-là ! Mais que vient-il faire là ? (Il a vraiment le don pour apparaître au mauvais moment lol)

Par contre, j'ai beau relire ton post précédent, je n'arrive pas à trouver le "début de surprise" dont tu parles (et que personne n'a trouvé non plus d'ailleurs ;-p) !

Bref, vivement la suite qu'on sache enfin ce qui va se passer !!! XD
Partitions des musiques de Code Lyoko :
Un monde sans danger : Sur codelyoko.net ou bien ici
S'envoler (générique de fin des saisons 2 et 3) : Sur codelyoko.net ou bien ici

Projet en cours : "Code Lyoko : Le résumé idiot"
Progression : En stand by pour l'instant

Tueur de Blocks

Messages: 411

Inscription: 14 Mai 2006, 12:45

Localisation: far far away

Message 24 Nov 2008, 20:50

Qui pourrait bien être l'ex de Lenaïg???
Hum par contre je sens à plein nez le plan foireux de notre cher Odd...

Toujours aussi prenante ton histoire. J'ai hâte de savoir comment vont se passer les (probables)retrouvailles de nos deux amoureux et de découvrir un peu le passé des autres.

Continue! J'adore!
Sweet little words made for silence Not talk Young heart for love Not heartache Dark hair for catching the wind Not to veil the sight of a cold world

Kiss while your lips are still red While he`s still silent Rest while bosom is still untouched, unveiled Hold another hand while the hand`s still without a tool Drown into eyes while they`re still blind Love while the night still hides the withering dawn

First day of love never comes back A passionate hour`s never a wasted one
The violin, the poet`s hand, Every thawing heart plays your theme with care
Avatar de l’utilisateur

Stade de Lyokophilisation

Messages: 145

Inscription: 07 Avr 2008, 17:36

Localisation: chez moi

Message 24 Nov 2008, 22:01

sa faisais un baille dit donc en fait bref moi perso je de pense que c william comme il peu pas le saké
j'ai hâte de lire ta prochaine suite
* * { M E R C I de lire mes fanfics } * *
~ mettez des comms, ça me fait plaisir ~

Image

- mes fanfics:
L'amour est-il si compliqué?
Bonheur ou Malheur

Lyokophile à vie

Messages: 236

Inscription: 10 Nov 2007, 22:31

Localisation: Quelque part dans la France

Message 25 Nov 2008, 13:59

William !!!!
Ouais William est de retour sa va corser les choses xD
J'adore toujours ^^ esperons juste que Yumi va pas croire que lenaïg est la copine d'Ulrich --" ce serai le bouquet
On t'encourage pour la suite et pond nous e une belle ^^
Avatar de l’utilisateur

Lyokophile à vie

Messages: 242

Inscription: 02 Déc 2007, 12:58

Localisation: Rentré "au pays"

Message 29 Nov 2008, 18:08

Me revoilà avec une petite suite dont vous me direz des nouvelles!
La surprise dont je vous ai parlé précédemment arrive enfin! De qui peut-il bien s'agir?

/!\ Je me dois aussi de vous adresser un avertissement consernant l'ex de Lénaïg car comme le dit si bien Odd: "Beurk! Ça, c'est moche!". Et quand Odd le dit, c'est que c'est vrai!

Je n'en dis pas plus! Bonne lecture!


--------------------------

Ulrich n'avait pas eu besoin d'en dire plus que Odd avait compris la situation. Car une seule et unique personne au monde était capable de le faire enrager à ce point.

« Bouge pas, Ulrich. Je ne suis plus très loin de Kadic. J'arrive dans deux minutes. » déclara Odd, craignant une rixe entre les deux hommes.

Il raccrocha et pressa le pas aussitôt afin de rejoindre au plus vite son ami. Dans la grosse voiture, Ulrich bouillait littéralement à ma vue de l'homme en question tandis que Lénaïg essayait de se soustraire du mieux qu'elle pouvait du champ de vision de son ex. Cela faisait à peine trente secondes qu'Ulrich et Odd avaient raccroché que le beau brun enrageait rien qu'à la vue de celui qu'il considérait comme un intrus dans le paysage. Il se décida à aller à sa rencontre et ouvrit la portière.

« Hé! Mais qu'est-ce que tu fais?? » lui demanda Lénaïg.
- « Je vais régler un vieux problème. » répondit-il.
- « Fais gaffe de pas ramener mon ex trop près de la voiture, s'il te plait...
- T'inquiète pas, ça va bien se passer! Enfin... Pour moi! »

Puis il sortit de la voiture et se dirigea vers les deux hommes. L'un deux remarqua Ulrich et le reconnut. Il mit fin à sa discussion avec son ami et tous deux se séparèrent. Ulrich et l'homme se rapprochaient de plus en plus. Au même instant, Odd fit son apparition au coin de la rue. Il s'arrêta net lorsqu'il reconnut l'individu que son ami avait mentionné plus tôt, accompagné d'une flopée de noms d'oiseaux.

« Mais qu'est-ce qu'il fout là, celui-là?! Il va faire foirer mon plan, ce c**!! » pensa-t-il. « Faut que je dépêche sinon j'en connais un qui va regretter de s'être trouvé là!! »

Puis il se remit en marche vers les deux hommes qui n'étaient plus qu'à quelques mètres l'un de l'autre.

« Hé! Salut Ulrich! Si je m'attendais à te revoir ici!! Comment ça va? Ça va? » dit l'homme en lui tendant la main.
- Ça pourrait aller beaucoup mieux! Dis, je peux savoir ce que tu fais ici?
- Moi, j'avais rendez-vous avec quelqu'un devant Kadic à dix heures mais visiblement on m'a posé un lapin! Et toi? »

En entendant cela, Ulrich, qui fulminait déjà rien qu'à cause de la présence de son interlocuteur, sentit que la moutarde lui montait sacrément au nez.

« Odd, je te jure que je vais te tuer!! » pensa-t-il. « Et toi, espèce de c****rd, faut toujours que tu te retrouves en travers de ma route! Décidément, tu peux pas t'empêcher de me pourrir la vie!! »

L'homme regarda un instant par dessus l'épaule d'Ulrich et lui demanda:

« Dis, elle est à toi la grosse voiture noire, là-bas?
- Ouais! Pourquoi? T'es jaloux??
- Non, c'est pas ça! On aurait dit qu'il y a quelqu'un dedans!
- Je l'aurais su s'il y avait quelqu'un dedans!
- Mais si je te jure! Regarde! Y a un truc qui remue dedans!
- Et moi je te dis qu'il n'y a rien!
- Viens voir avec moi! Je te dis qu'il quelqu'un dedans! » lui dit l'homme qui se dirigea vers la voiture en prenant Ulrich par le bras.
- « Hé! Ne t'avise pas de t'en approcher! Tu serais capable de la dégueulasser rien qu'en la regardant! » déclara Ulrich tandis que l'autre homme continuait sur sa lancée. « Hé t'entends ce que je te dis!!! »

C'était peine perdue pour Ulrich car son interlocuteur était déjà à proximité du véhicule. Il constata la présence d'une jeune femme aux cheveux longs et châtains qui se cachait le visage.

« C'est pas vrai! C'est la fin des haricots! Les carottes sont cuites! Y a du pétrole dans le chou-fleur!Ça sent le fumier! Il va me reconnaître! » se disait-elle en voyant l'homme se rapprocher du véhicule.

L'homme regarda de plus près la jeune femme. L'espace d'un instant, avec le peu qu'il pouvait voir de son visage, il crut la reconnaître.

« Léna? C'est toi? » demanda-t-il, surpris de sa présence dans la voiture d'Ulrich.
- « Non, c'est pas moi! Tu fais erreur! » répondit-elle.
- « Léna, arrête de mentir! Je t'ai reconnu! Sors de là!
- Non, Willou! Je ne veux plus te voir! Va-t-en! » dit-elle en fermant alors les portes à clé.
- « Willou?? » firent simultanément Ulrich et Odd, ce dernier venant tout juste d'arriver sur les lieux.

Les deux hommes se regardèrent, éberlués par ce qu'ils venaient d'entendre. Ces deux-là se connaissaient donc et, qui plus est, avaient été ensemble. C'en était trop pour Ulrich qui commençait à en avoir assez de le trouver une fois de plus sur son chemin.

« Dis donc, William Dumbar! D'abord tu me pourris la vie en t'immisçant entre moi et Yumi. Et là tu essaies de t'incruster dans ma famille en sortant avec ma cousine! Tu trouves pas que ça fait un peu trop, là?! Tu commence sérieusement à me taper sur le système! J'm'en vais te montrer de quel bois j'me chauffe, histoire que tu me lâche la grappe! » déclara-t-il, excédé.
- « Hein?! Quoi?! Léna, c'est ta cousine?? » fit ce dernier, visiblement interloqué.
- « Fait pas semblant d'être étonné. Une fille dont le nom de famille est Stern, toi, ça te met pas la puce à l'oreille?!
- Heu... »

William n'eut pas le temps de dire un mot qu'Ulrich, ne se sentant plus, lui expédia une salade de doigts façon pentchak silat droit dans la figure. William, n'ayant pas eu le temps de réagir en tomba sur les fesses. Odd se précipita sur son ami afin de le calmer et de retenir un autre de ses coups tandis que Lénaïg était sortie de la voiture pour prendre soin de William qui se tenait la mâchoire.

« Willou! Ça va?
- Léna, je t'aime! Reviens avec moi! S'il te plait!
- William, j'ai besoin de prendre du recul sur notre relation. J'ai besoin de réfléchir sur nous deux. J'ai l'impression d'étouffer, tu comprends?
- Oui, mais moi, je t'aime. Je ne peux pas vivre sans toi. Je n'arrive plus à rien quand tu n'es pas là. Si tu veux, je ferais tout ce que tu veux, je serais là tout le temps quand tu le voudras, et même quand tu ne le voudras pas. Je serais ton petit toutou...
- Justement, c'est ça le problème! T'as aucune volonté! T'es mou! Tu fais vraiment tout ce que je veux! Tu me colle trop! J'étouffe, tu comprends!!! Il me faut de l'air, beaucoup d'air! Surtout quand t'es là! »

Lénaïg s'était relevée en disant cela alors que William, lui, s'était agrippé à sa jambe et continuait à l'implorer pathétiquement, les yeux pleins de larmes et avec un air de chien battu. Ulrich et Odd, qui observaient la scène, étaient partagés entre l'envie de rire, celle de plaindre William et celle de lui coller des baffes tant il était pathétique et fatigant.

« Beurk! Ça, c'est moche! » déclara Odd.
- « Ouais, vraiment moche! Et le pire, c'est que c'est pas le premier! » renchérit Ulrich.
- « Heureusement que tu m'as prévenu!
- Depuis le temps, tu devrais le savoir! Quand je dis qu'il y a un truc louche, c'est parce qu'il y a vraiment un truc louche!! Alors? T'es calmé, là?
- Honnêtement, je ne la voyais pas comme ça, ta cousine!
- Maintenant, tu sauras! »

Puis Odd regarda sa montre. Il vit qu'il était déjà presque onze heures. Il en fit part à Ulrich qui, voyant de sa cousine avait du mal à se débarrasser de son pot de colle, se rapprocha d'elle et prit par le colback.

« Dis donc, Willou chéri, t'arrive pas à comprendre ce qu'elle te dit ou quoi?! Lâche-lui la grappe sinon je vais devoir te faire ta fête façon quatorze juillet en avance! Un vrai feu d'artifice en plein jour, si tu vois ce que je veux dire! » lui dit-il en le secouant comme certaine le font avec les pommiers et d'autres avec les cocotiers...

Puis il le lâcha et William s'affala sur le sol sans même réagir, regardant les trois acolytes monter à bord de la voiture d'Ulrich. Lénaïg et son cousin reprirent leur place et Odd monta à l'arrière. Quelques instants plus tard, ils s'en allèrent et prirent la direction du Champ de Mars de la tour Eiffel tandis que sur le trottoir, une silhouette fit son apparition derrière William.

« William? C'est toi? Mais qu'est-ce qu'il t'arrive? »

Dans le véhicule, les questions fusaient à propos de William et Lénaïg, la manière dont ils s'étaient rencontrés, et tout le reste. Elle fut rapidement fatiguée d'avoir à subir cet interrogatoire en bonne et due forme. Elle décida d'envoyer promener les deux hommes sans ménagement tout en ajoutant qu'elle aurait aimé ne plus avoir à en parler avant longtemps. Une dizaine de minutes plus tard, Ils arrivèrent à proximité de leur destination et garèrent le véhicule dans une petite rue tranquille. Ils finirent le trajet à pied. Quand ils arrivèrent aux pieds de la tour Eiffel, les deux hommes furent surpris de voir qu'une amie de Lénaïg les attendait. Elle leur avait fait signe et Lénaïg, en la voyant, s'était précipitée vers elle alors qu'ils étaient tous les trois à quelques dizaines de mètres d'elle. De loin, Ulrich avait l'impression de l'avoir déjà vue mais il ne savait pas où. Odd, lui, la trouvait déjà bien à son goût. Elle portait une sorte de grosse casquette grise qui camouflait ses longs cheveux noirs et allait bien avec son teint si particulier. Mais alors qu'ils n'étaient plus qu'à une petite dizaine de mètres des deux jeunes femmes toutes en joie de se retrouver, Ulrich et Odd s'arrêtèrent tout net. Ils l'avaient tous deux reconnue. Depuis le temps qu'ils ne l'avaient plus revue, elle n'avait pas beaucoup changé.

« Ulrich! Ne me dis pas que c'est...
- Si si, c'est bien elle... »

La jeune femme vit alors Odd. Malgré sa nouvelle couleur de cheveux, elle l'avait reconnu du premier coup. Elle le regardait fixement, elle était sous le charme, tout comme Odd était sous le sien d'ailleurs. Lénaïg prit le bras de sa meilleure amie et l'entraina vers les deux hommes.

« Bonjour, Odd. Ça faisait longtemps!
- Salut,... »

À suivre...


Alors? Une petite idée de qui il s'agit? Là, c'est un poil moins évident que pour l'ex de Lénaïg, mais un tout petit poil seulement! Si vous êtes de vrais fans de CL, ça devrait être évident pour vous!

Quoi?! Z'avez pas encore trouvé?? Bon, je vous laisse réfléchir un peu, alors... ;)
MES NOUVELLES FIC : Code Lyoko M.d.R. (Humour, quand tu nous tiens!) et Du cœur à l'ouvrage (Oh! Comme c'est mignon!)

VIENDEZ VOIR MES AUTRES FIC!!! Protocole Carthage (version 2), Je ne t'attends plus (terminée) et Sacré Jimbo! (one shot).

Non, je ne m'appelle pas Ann!!! Appelez-moi Vince. (Hé oui! Je suis un mec!!!)
Avatar de l’utilisateur

Chevaucheur de Mantas

Messages: 1642

Inscription: 03 Nov 2007, 19:00

Localisation: En train de manger des pommes

Message 29 Nov 2008, 18:41

qui est donc cette fille ??? ça m'énerve de pas trouver ! sinon morte de rire ! Lénaïg est quand même drolement forte pour que william s'abaisse à la suplier !!! :lol:
ImageImageImageImageImage

Lyokophile à vie

Messages: 236

Inscription: 10 Nov 2007, 22:31

Localisation: Quelque part dans la France

Message 30 Nov 2008, 09:49

C'est......... Sissi??
Bah trop dur a deviner alors j'essaye plus xD
C'est genial quand meme que a chaque fois que je revient sur le forum je trouve une suite de ta fic ^^
Celle là était géniale mais William était vraiment pitoyable --" il s'est pas arranger avec le temps le auvre cheri ( façon de parler )
Bon bah c'était super et a quand la suite on l'attend tous !!! :D
PrécédenteSuivante

Retourner vers Romance

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com