Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Ici, imaginez les situations les plus originales possibles ! Nouvelles attaques, nouveaux personnages, nouvelles stratégies... Soyez inventif !

Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 15 Mai 2013, 21:00

chapitres 48 saison 02

Image

Chapitre 48 - Saison 02 - Flash-Back - CG03 Merkal

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


- Non mais je rêve ou quoi !!!!

Merkal n'en croyait pas ces yeux, la facilité avec laquelle Hostile 03 était en train de défaire le loup était tous simplement incroyable. Le rouquin n'aurait jamais cru que ce guignol blond soit doter d'un tel pouvoir offensif . Pourtant les faits était là, Hostile 03 se déplaçait à une vitesse hallucinante et chacun de ses coups étaient d'une puissance phénoménale.

- C'est pas vrai !!! il est pareil que cette saleté de hostile 05, fit Merkal en grinçant des dents.

En voyant les prouesses qu'accomplissait hostile 03, Merkal finit par croire que celui ci avait les même pouvoir que sa diabolique compagne. Le rouquin était arrivé aux mêmes conclusions que Astarté qui était persuadés de la similitude entre les deux techniques. Mais Arnaud ne tarda pas à démonter cette théorie, quand il informa ses créations que le pouvoir utiliser pas hostile 03 était radicalement différent de celui de hostile 05.

Le petit génie leur expliqua que la technique employée par hostile 03 n'était pas un déplacement rapide mais un pouvoir de téléportation. Toutefois cet nouvelle information ne changeait rien à la situation actuelle, dans tous les cas Merkal n'était pas de taille a lutter contre ça.

- Il est trop fort pour moi, fit Merkal.

Merkal avait peut-être de nombreux défauts, mais il n'était pas aussi borné et obstiné que pouvait l'être Astarté, il avait parfaitement compris que hostile 03 était plus fort que lui. Il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte que cette intelligence artificielle dégageait une puissance phénoménale, à son niveau actuel Merkal n'avait aucune chance de le battre, le rouquin se demanda même si Hannibal serait de taille à affronter un tel adversaire.

- C'est pas le moment de paniquer, j'ai encore une chance se dit Merkal.

Un affrontement direct avec hostile 03 était exclu de la part de Merkal, toutefois la situation n'était pas totalement à son désavantage. Aussi puissant qu'il soit son adversaire était occupé à mettre une dérouillée au loup-garou, ce qui laissait le champ libre à Merkal pour une attaque surprise.

- Avec un peu de chance Je pourrais l'avoir, se dit Merkal.

Même si Hostile 03 était capable de se téléporter à volonté, Merkal savait qu'il avait une chance de le toucher avec ces fils d'énergie. En activant la phase 2 le rouquin pourrait durcir ces filaments et les projetés comme de véritables flèches transperçante, tout ce qu'il avait à faire était d'ajuster correctement son tir.

Bien qu'il souffrait de nombreuses blessures, Merkal avait encore la force d'attaquer. le rouquin pouvait remercier son coeur de régénération virtuelle qui depuis un bon moment s'employait à lui rendre ses forces, prenant appui sur sa lance il se releva aussitôt.

- Aller fait donc un effort mon vieux, se dit il.

Merkal avait beaucoup de mal à se tenir debout, toute tentative de déplacement lui demandait un effort considérable mais vu l'attaque qu'il s'apprêtait à lancer il n'avait juste qu'à tendre le bras en direction de sa cible et à déverrouiller la phase 2.

- Maintenant tous n'est qu'une question de Timing.

Si il voulait avoir une chance de vaincre hostile 03, Merkal avait intérêt à bien calculer son coup, activer la phase 2 dans son état était très dangereux pourtant il était prêt à prendre le risque.

- Ce coup il est pour toi mon amour, murmura Merkal.

A défaut de pouvoir s'en prendre directement à hostile 05, Merkal avait l'intention de s'attaquer au blondinet, peu importe qui allait être sa victime ce que le rouquin voulait c'était venger Didon. Animée par son seul esprit de vengeance Merkal se préparait à lancer son attaque sur hostile 03

- Phase deux !!! activa... fit Merkal en expirant.

Mais curieusement Merkal se trouva incapable de définir sa phrase, pour libérer son total pouvoir il devait lancer une commande vocale, mais pour une raison qui lui échappait il ne parvint pas à le faire.

- Phase de... fit Merkal, Phas...

Merkal avait beau essayé, impossible pour lui de finir sa phrase c'est comme si d'un coup il était incapable d'aller au bout de son attention vengeresque. Il n'y avait pas seulement ces mots qui se faisaient réticents, le rouquin n'arrivait même pas à lever le bras en direction de hostile 03.

- Mais qu'est-ce qui m'arrive , se demandat t'il ?

Le rouquin ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais pour une raison inconnue tous son corps refusait de se mouvoir. Merkal avait réussi à se relever mais à présent il était comme paralysé.
Mais contrairement à Hannibal , ce n'était pas un virus injecté qui l'empêchait de bouger mais la peur ... Merkal avait peur ...très peur.

Pour la première fois de sa vie le rouquin éprouvait c'est étrange émotion, aussi inexplicable que cela puisse paraître au fond de lui-même il se sentit soudainement très fébrile, paralysé par une émotion qu'il n'arrivait à comprendre

- Mais c'est pas possible !!!

Sans s'en rendre compte Merkal avait inconsciemment réalisé à quel point ses adversaires étaient puissants. jusqu'à présent le rouquin c'était toujours contenté de se la jouer "mec super cool", il multipliait les fanfaronnades histoires de toujours paraître sur de lui. on pensait que rien ne pouvait jamais impressionner Merkal ... Mais c'était faux !!! en l'espace de quelques minutes son apparente assurance avait totalement disparu.

Que ce soit le fantôme noir , le loup-garou ou hostile 05 et 03, tous ses adversaires étaient des êtres doté de pouvoirs hallucinants, face auquel Merkal avait été incapable de faire quoi que ce soit. Toute tentative que le rouquin avait avait entrepris pour essayer de stopper l'un ou l'autre de
ces adversaires c'était toujours soldé par des échecs, il avait fini par prendre conscience de son impuissance malheureusement pour lui ce constat avait eu un effet négatif puisque ce sentiment d'impuissance c'était changé en peur. La peur qui animait le rouquin était si forte que cette dernière avait fini par le paralysée.

- Je ... je ...

Merkal avait beau essayer de bouger, il était incapable de se mouvoir, sa volonté n'était pas assez forte pour vaincre sa propre peur . Pourtant il devait absolument faire quelque chose car pendant ce temps hostile 03 en avait fini avec le loup, le monstre gisait à présent sur le sol totalement inerte.

- Incroyable il a vaincu le loup !!! fit Merkal

La puissance de hostile 03 était sans commune mesure il avait réussi à défaire un adversaire qui jusqu'à présent c'était toujours montré trop fort pour Merkal. Une fois sa besogne accomplie le blondinet s'empressa d'aller libérer sa compagne de sa prison de glace en la téléportant en dehors.

- C'est pas vrai, fit Merkal.

A croire que le sort s'acharnait sur les Cartha-guerriers, non seulement au 03 devenu très puissant mais voilà que ce dernier était parvenu à délivrer sa diabolique campagne. Avec ses deux entités en liberté les chances de victoire du camp de Carthage était quasiment nuls.

Merkal ne voyait pas comment lui et ses compagnons avaient une chance de gagner, à l'exception de Hannibal tous les Cartha-guerriers étaient en piteux état, vu leur état de santé actuelle Astarté et Merkal n'étaient pas en mesure de se battre contre qui que ce soit. C'est alors qu'as sa grande surprises hostile 03 & 05 tournèrent le regard en direction de Merkal.

- Ils vont m'attaquer,se dit Merkal en écarquillant les yeux.

Bien qu'il soit paralysé par la peur le guerrier imprima un léger mouvement de recul, ce fut d'ailleurs le seul qu'il réussit à faire. Merkal avait acquis la certitude que les deux IA ennemis allaient directement s'en prendre à lui, sinon pourquoi regarderait t-il dans sa direction ? vu son état de faiblesse le rouquin ne tiendrait pas longtemps face à de tels monstres

- Que vont-ils faire ?

Merkal ignorait totalement quelles étaient les intentions de ses ennemis, mais vu ce que hostile 05 avait fait subir à Didon et compte tenu de la raclée que hostile 03 avait mis au loup-garou, le rouquin s'attendait à subir un sort peu enviable de la part de ces deux là.

- Je suis mort pensa Merkal.

Pour le rouquin cela ne faisait pas un pli, hostile 03 & 05 avaient la ferme intention de l'éliminer, s'est alors qu'en un éclair ces deux ennemis disparurent de son champ de vision pour réapparaître juste derrière lui.

- Quoi !!comment !!! fit Merkal en faisant volte face.

La réapparition surprise de ces deux ennemis dans son dos avait réussi à dé-tétaniser Merkal, mué par un réflexe primaire de défense ce dernier pointa son arme dans leur direction se tenant très à toute forme d'attaque.

- Approchez je ne vous craint pas !!! leur lança Merkal d'une façon très téméraire

Bien qu'il soit sur la défensive Merkal ne pouvait empêcher toutes les fibres de son corps de trembler mais il se tenait prêt à les recevoir, bien que cela soit parfaitement inutile face à d'aussi puissant adversaire. Mais alors qu'il se préparait à un assaut massif , Merkal fut soudainement témoin de la plus insolite des scènes.

- Allez zou au boulot ma vielle !!! déclara Hostile 03 en saisissant sa compagne par le bras.

Alors qu'ils étaient tous les deux à proximité de la tour, hostile 03 se saisit du bras de sa compagne et avec une nonchalance extrême il jeta cette dernière contre la tour comme si elle n'était qu'on vulgaire sac de foin . Mais loin de s'écraser lamentablement contre la paroi Hostile 05 fut instantanément happé par l'édifice ceci sous le regard incrédule du rouquin.

- Mais qu'est ce qu'il bricole ces deux la ?

Pour une raison qui échappait totalement à Merkal, Hostile 05 venait d'être expédié de force à l'intérieur de la tour. sur le coup il se demanda si ces deux créatures n'étaient pas pourvu de moeurs très étrange.Mais très rapidement il réalisa que cela faisait partie en fait d'une stratégie très élaborée.

- Jai compris, il las mis en sécurité.

Le rouquin supposa alors que malgré les apparences le but premier hostile 03 était de conduire hostile 05 en sécurité. cela laissa supposer qu'en vérité la jeune fille aux cheveux bleus n'avait plus la force de se battre et que son compagnon avait été obligé de la mettre à l'abri, ou peut-être alors cherchait-t-il simplement à l'éloigner du terrain du champ de bataille pour pouvoir se déchaîner à pleine puissance sans risquer de le blesser. Les deux suppositions se valaient mais toutes parvenaient à la même conclusion, maintenant hostile 03 allait pouvoir s'en prendre a Merkal.

- Qu'est-ce qu'il me prépare encore celui-là ?

Merkal ne s'attendait pas à un miracle, la situation dans laquelle se trouvait était périlleuse en face de lui de se trouvait un adversaire puissant qui n'allait pas faire de quartier.

- Amène toi, je t'attends !!! lança-t-il à hostile 03.

Merkal décida alors de braver la mort en défiant ouvertement hostile 03, bien qu'il sache pertinemment qu'il n'avait aucune chance contre lui , le rouquin allait tenter un dernier baroud d'honneur. Il ne fallut pas longtemps à hostile 03 pour réagir à la provocation, ce dernier se retourna en direction de Merkal pour le dévisager.

Alors que sur le visage de Merkal on pouvait décerner une crainte hâtive , celui de hostile 03 exprimait une sorte de béatitude anormale puisqu'il adressa un sourire malicieux à son adversaire.

- Et en plus il se fous de ma gueule, fit Merkal.

Cette apparence joviale qu'arborait hostile 03 déplut fortement à Merkal qui voyait là une ultime forme de provocation. Non content d'être bien supérieur à lui, son adversaire s'offrait le luxe de se moquer de lui. Le petit orgueil de Merkal en pris un sacré coup.

- Espèce de bâtard, je ne vais pas me laisser humilier de la sorte, déclara Merkal

Bien qu'il soit conscient qu'il n'avait aucune chance contre hostile 03, Merkal n'avait pas l'intention de laisser ce dernier se moquer aussi impunément de lui. Le rouquin était fermement décidé à lui faire ravaler son arrogance, et de ce côté-là il n'était pas le seul à avoir une dent contre hostile 03.

- Je vais en finir avec toi fit alors une voix.

En entendant cette voix, Merkal se retourna légèrement pour voir à qui appartenait celle-ci,quelle ne fut pas sa surprise de voir que cette dernière émanait du loup garou.

- Allons bon il ne manquait plus que lui se dit le rouquin.

Comme un malheur n'arrive jamais seul, il fallait que le loup soit à nouveau sur pied de guerre, malgré les virulentes attaques de hostile 03, cela n'avait pas suffi à l'envoyer définitivement au tapis. Armé de sa hache tout indiquait que ce dernier était fermement décidé à continuer le combat ce qui n'était pas de bon augure pour Merkal.

- La je suis mal barré, fit Merkal.

La situation n'était franchement pas fameuse pour le rouquin, pris en tenaille entre hostile 03 et le loup garou Merkal ne donnait pas cher de sa peau. le guerrier se mit alors sur le côté la lance bien en retrait se tenant prêts à riposter à toute attaque, malheureusement pour lui il était pris entre deux feux ce qui ne facilitait pas sa situation, quel que soit l'adversaire qu'il déciderait d'attaquer il serait obligé de tourner le dos à l'autre ce qui dans le cas présent pourrait s'avérer fatal.

Merkal savait d'instinct que la situation pouvait à tout moment déraper, une seule erreur de calcul et s'en était fini de lui , le rouquin était livré à lui-même personne ne pouvait venir à son aide. La blessure à l'épaule de Astarté avait complètement immobilisée cette dernière, même sans cela il lui aurait été impossible d'intervenir car elle était encerclée par les véhicules ennemis.

Le rouquin ne pouvait pas non plus compter sur l'aide de Hannibal qui était toujours aux prises avec le fantôme noir. Le combat que se livraient les deux adversaires étaient tellement intenses que certaines ondes d'énergie étaient perceptibles à des centaine de mètres, il était presque incroyable que Hannibal puisse disposer d'autant d'énergie. Mais dans l'immédiat cette puissance ne résolvaient en rien le problème de Merkal qui devait trouver un moyen de se sortir de cette souricière.

- Du calme il doit y avoir un moyen de feinter.

Le rythme cardiaque (virtuel) de Merkal s'accéléra à nouveau, jamais il n'avait ressenti une telle tension dans un combat. La fuite étant impossible le rouquin n'entrevoyait que deux options possibles, soit il attaquait hostile 03 soit il attaquait le loup. Mais cela s'avérait compliqué car même avec l'aide de la phase 2 il n'avait droit qu'à un seul tir fallait-il encore que son adversaire reste sur place et la c'était loin d'être gagnée.

- Que faire que faire ? se dit Merkal, je n'ai droit qu'à un seul essai.

Cette fois-ci c'était quitte ou double, et qui a tout perdre autant aller au bout, son choix se porta tout naturellement sur hostile 03. Si Merkal pouvait au moins l'atteindre cela lui donnerait l'impression d'avoir réussi à venger Didon.

- Pour Didon ...phase de...

Mais au moment même où il s'apprêtait à activer la phase 2 , hostile 03 lui coupa l'herbe sous les pieds en prenant les devants.

- Bon les gars ça était sympa de faire mumuse avec vous, mais je dois y aller , a la prochaine fit Hostile 03 en s'adressant à ses adversaires.

C'est avec un grand sourire au bord des lèvres que hostile 03 salua ses adversaires d'un signe de la main. Ce geste Merkal l'interpréta comme une tentative d'attaque il concentra alors toute son attention sur hostile 03. Mais au même moment le corps de hostile 03 toujours entouré de son aura orange/ jaune commença à se désintégrer. En quelques secondes à peine ce dernier disparu de la même manière que ses deux précédents compagnons.

- Le lâche il c'est encore téléporter, fit Merkal.

La soudaine disparition de hostile 03 ne pouvait s'expliquer que cette manière, ce dernier avait décidé de fuir le combat en se téléportant. en temps normal Merkal ce serait senti soulager que son adversaire et pris la fuite mais dans le cas présent il soupçonnait ce dernier de préparer un coup tordu.

- Prudence il doit être dans les parages, se dit Merkal en regardant de droite à gauche.

Le rouquin préféra rester sur ses gardes, hostile 03 pouvait réapparaître d'une seconde à l'autre, mais le temps passa sans que celui-ci ne se manifeste.

- Mais ou est il ?

Le rouquin avait beau mettre en éveil tous ses sens il ne parvint pas à détecter la présence de hostile 03, cette absence ne diminua en rien l'attention de Merkal qui continua à rester sur ses gardes c'est alors qu'il reçut soudainement un appel de son créateur

- Merkal et ce que tu m'entends ? lui demanda Arnaud.
- Je vous entends maître, fit le rouquin, savez-vous où se trouve hostile 03 ?
- Il n'est plus ici, il a disparu
- comment ça a disparu ? il se cache vous voulez dire ?
- Non il a vraiment disparu, sa signature radar c'est totalement effacé, il n'y a plus aucune trace de lui dans ce monde.
- Mais où est-ce qu'il est passé ?
- Ça j'en est pas la moindre idée, lui répondit le petit génie.

Arnaud était aussi perplexe que pouvait l'être Merkal face à l'étrange disparition de hostile 03, c'était à croire que ce dernier avait été victime du même phénomène qui avait déjà causé la disparition de ses précédents compagnons.

- Il est mort ? fit Merkal.
- Sa j'en doute, lui répondit Arnaud.

Le petit génie n'avait aucune preuve pour étayer sa théorie, mais il lui paraissait peu probable que des programme aussi sophistiqué que ces guerriers puissent disparaître d'une manière aussi simple.

- C'est peut-être un protocole de sécurité qui les oblige à disparaître en cas de dégâts trop importants, ou alors leur temps d'actions et limité dans ce monde ou encore ....
- En fait vous n'en savez rien ,fit Adhitha.
- En faite j'en sais rien, répondit honteusement Arnaud.

Arnaud était un peu honteux de reconnaître son ignorance face à Adhitha, mais la vérité était qu'il n'avait pas la moindre idée de ce qui venait de se passer. Toutefois cette nouvelle action n'était pas une mauvaise chose, la disparition de hostile 03 venait de rétablir l'équilibre des forces puisqu'à désormais les seuls adversaires encore présents étaient hostiles 05, le loup et le fantôme noir.

- On a encore une chance de capturer hostile 05, fit Merkal.
- Cela va être dur à mon avis, maintenant qu'elle c'est réfugiés dans la tour, fit Arnaud.
- Ce n'est pas une tour qui m'empêchera de prendre ma revanche,

Pour Merkal le fait que hostile 05 se soit réfugiés à l'intérieur d'une tour n'était pas un problème, pour accomplir sa vengeance et se sentait prêt à démolir cet édifice pixel par pixel
Mais avant de pouvoir y parvenir il lui faudrait régler un autre petit problème, Merkal n'était pas le seul à avoir des vues sur hostile 05 puisque celle-ci était également la proie du loup garou.
En dépit des violent coup que lui avait donné hostile 03, le monstre semblait toujours d'attaque est prêt à en découdre.

- ça va pas être facile de le vaincre celui la ,se dit Merkal.

Vu l'état de ses réserves d'énergie, Merkal était conscient qu'il n'avait aucune chance de vaincre un tel adversaire dans un combat au corps à corps, la solution qu'il restait était d'utiliser ces fils d'énergie. Il lui restait suffisamment d'énergie à Merkal pour utiliser une dernière fois ces fils d'énergie, après quoi ces réserves retomberaient à zéro et il n'aurait plus la force de se tenir debout.

Mais le rouquin avec une chance infime de réussir, le loup était lui aussi en piteux état ce qui signifiait que ces mouvements étaient également ralentis. Avec un bon timing dans son attaque, Merkal savait qu'il pourrait abattre le loup en un seul tir bien placé.

- Va pas falloir que je loupe mon coup , se dit Merkal.

Le rouquin se tenait prêt à recevoir le loup, cela ne faisait aucun doute que d'une seconde à l'autre ce dernier allait lui bondir dessus. Mais au moment où chacun des adversaires se préparait à attaquer un bruit sourd se fit entendre. par réflexe Merkal se retourna pour voir d'où venait ce bruit, c'est alors qu'a sa grande surprise le halo de lumière noire qui entourait la tour disparut soudainement pour redevenir à nouveau blanc. d'un seul coup le loup s'immobilisa et celui-ci cria de fureur.

- Malédiction !!! s'écria alors le loup.

Ce détail n'échappa pas à Merkal, pour une raison qui lui était inconnue ce changement d'état avait l'air de perturber son adversaire, mais plus étrange encore c'était la raison pour laquelle la tour avait pu être désactivée.

- Ne me dites pas que c'est elle qui a fait sa !!! fit Merkal.

Pour Merkal il n'y avait qu'une seule explication possible à la désactivation de la tour, ceci était l'oeuvre de hostile 05. Cela paraissait incroyable mais visiblement en plus de partager une ressemblance physique avec Tanit, Hostile 05 avait vraisemblablement le pouvoir de contrôler les tours.

- Mais comment c'est possible sa ?

Merkal ne se serait jamais douté quelqu'un d'autre en dehors de Tanit et Hannibal soit capable de contrôler une tour. Mais les faits étaient sous ses yeux et Merkal était obligés d'accepter cette vérité. Mais alors qu'il essayait de comprendre ce qui se passait, il fut soudainement interrompu par le loup.

- Misérable déchet virtuel !!! s'écria le loup à cause de toi Xana nous as échappé .
- Xana ? !!! c'est qui ça demanda Merkal.

Xana qui était ce Xana !! dans un accès de colère le loup venait de lâcher ce noms , se pouvait-il que cela soit le véritable noms de Hostile 05 ? A première vue cela semblait possible car le loup était véritablement remonté à cause de la disparition de hostile 05, et généralement dans ce genre d'état les gens sont amenés à révéler certaines choses à leur insu.

- Alors elle s'appelle Xana fit Merkal.

Cela ne faisait aucun doute, Xana était bel et bien le vrai nom de la jeune fille. Merkal connaissait à présent la véritable identité de Hostile 05 ...elle s'appelait Xana.
Cette information importante Merkal ne manquerait pas de la rapporter à son créateur, mais fallait-il encore qu'il puisse le faire car le loup semblait décidé à lui faire payer cet échec.

- Tu vas me payer cet échec !! fit le loup en brandissant sa hache.

Le loup était particulièrement remonté contre Merkal , à cause de la stupide résistance de ce dernier Xana lui avait échappé. Fenrir savait que le seigneur Xa... lui ferait payer très cher cet échec. puisqu'il ne pourrait pas échapper à sa punition, le loup décida alors de s'offrir une petite compensation en tuant l'un des Cartha-guerriers.

- Je vais te tuer !!! cria Fenrir de rage.
- Ok la c'est sur tu m'en veux a mort ,fit Merkal.

Merkal avait compris que le loup était fermement décidé de lui faire la peau, visiblement celui-ci n'avait pas apprécié que sa proie lui échappe. Bien que cela soit paradoxal le rouquin était assez fiére d'avoir gâché les plans de son adversaire même si cela impliquait d'avoir laissé hostile 05 filé. Mais si il voulait un jour prendre sa revanche sur elle ce serait sûrement pas en la laissant se faire capturer par le loup.

- La vengeance est mienne !!! fit Merkal avec détermination.

Merkal estimait que lui et lui seul avait le droit de tuer hostile 05, personne ne pourrait lui ôter ce plaisir, même si cela impliquait de lui sauver la vie pour un temps. Le rouquin nourrissait une grande soif de revanche qu'il comptait bien étancher un jour. Mais en attendant il devait déjà se sortir du guêpier dans lequel il se trouvait, le loup se tenait face à lui prêt à en découdre et vu l'état dans lequel se trouvait Merkal ce dernier n'allait pas faire de vieux os. Mais préférant faire bonne figure il provoqua son adversaire en duel.

- Allez mon petit loup , montre moi ce que tu as dans le ventre.

Compte tenu de son état Merkal ne pouvait plus que jouer la carte de la provocation, il espérait que son apparente assurance pourrait tenir son adversaire en respect, rassemblant toutes ses forces il brandit alors ça lance en direction du loup.

- Aller amène toi !!! je t'attends lui lança Merkal.
- Ahhhh cria le loup en s'élançant.

Fenrir démarra au quart de tour celui-ci s'élança avec rage sur le Cartha-guerriers, Merkal se tenait prêt à lancé la contre-attaque. Le choc entre les deux était inévitable et probablement chaotique. Merkal jouait son va tous , il savait très bien qu'il risquait de ne pas revenir vivant de cette confrontation, mais il avait la ferme intention d'aller jusqu'au bout.

- Pour Didon !!!! cria t'il en s'élançant à son tour contre son adversaire.

Mais soudainement le loup fit un bond en l'air qui surprit Merkal, au lieu d'une attaque frontale ce dernier allait l'attaquer par la voie des airs pris au dépourvu par cette manoeuvre le rouquin n'avait pas le temps de parler cette attaque avec sa lance il vit la hache s'abattre, Par réflexe il ferma les yeux ... et rien !!!! Quand Merkal ouvrit a nouveaux les yeux, il est surpris de se retrouver face à face avec le loup.

- Mais qu'est-ce que !!!

Merkal n'en revenait pas le loup venait de stopper son attaque celui-ci se tenait immobile devant lui. Devant le rouquin se tenait un être à la carrure imposante doublée d'une force hors du commun. Pourtant cette créature à la musculature impressionnante avec soudainement stoppé son attaque, le loup avait incliné la tête en avant en direction de Merkal mais il ne semblait pas s'intéresser à ce dernier, au contraire son regard était fuyant comme si quelque chose était en train de l'importuner, tout d'un coup il murmura quelques paroles étranges.

- Très bien maître, fit le loup en clignant des yeux.

Le loup ne fit rien d'autre que de répondre à cet ordre, cela paru étrange à Merkal qui se demandait avec qui le loup était en train de communiquer ? se pouvait-il que ce soit avec le fantôme noire ? En jetant un rapide coup d'oeil au loin le rouquin s'aperçut que le combat entre Hannibal et le fantôme noir avait également cessé.

- Mais qu'est-ce qui se passe ?

Le rouquin ne comprenait plus rien à ce qui était en train de se passer visiblement chacun des adversaires avait cessé de se battre tous faisait maintenant du surplace. sans comprendre le pourquoi du comment Merkal vit là un moyen de reprendre l'avantage

- C'est ma chance se dit Merkal.

Le rouquin voulut profiter de ce moment de relâchement de son adversaire pour lancer une contre-attaque mais au même moment le loup sorti de sa torpeur obligeant Merkal à rester sur la défensive. Mais à sa grande surprise le monstre fit disparaître sa Hache puis jetant un regard dédaigneux à son adversaire, il proféra une menace.

- C'est fini pour aujourd'hui, lui dit Fenrir, mais ne te réjouit pas la prochaine fois qu'on se retrouvera je t'arracherai le coeur maudite IA.

Cette sordide réplique ne manqua pas d'étonner le rouquin, mais avant que celui-ci n'ait pu répondre à cette menace le loup se transforma nouveau en glace, son corps entier était plus qu'une immense statue froide et transparente, c'est alors que cette dernière se fondit instantanément dans le sol pour disparaître.

- Mais qu'est-ce qu'il fabrique , se demanda Merkal

La disparition du loup aussi mystérieuse soit-elle ne fit pas relâcher sa garde à Merkal, au contraire ce dernier se tenait prêt à riposter à toute nouvelle attaque de la part du loup.
Merkal s'attendait à ce que son adversaire surgisse du sol pour l'attaquer en traître, par mesure de précaution le rouquin posa la pointe de sa lance à ses pieds pour se tenir prêt à toute attaque souterraine tout en gardant un oeil sur une éventuelle attaque latérale.

- Si tu crois m'avoir comme ça tu te trompes, fit Merkal.

Le rouquin n'était pas dûpe, il avait bien analysé les techniques de combat de son adversaire celui-ci était du genre à attaquer depuis le sous-sol, ou à prendre ses adversaires en traître par derrière. Mais ce genre de stratagème était inefficace face a un guerrier de la trempe de Merkal
Le rouquin avait compris comment le loup se battait, néanmoins ça n'excluait pas le fait que celui-ci avait peut-être encore d'autres tours dans son sac.

- Prudence ce loup et rusé comme un renard.

Merkal s'attendaient à tous de la part de son adversaire, il campa sur sa position espérant que celle-ci était la meilleure tactique à adopter. Pourtant les secondes s'écoulèrent sans que loup n'entreprenne quoique ce soit, cette interminable attente ne fit qu'aggraver le stress de Merkal.

- Il joue avec mes nerfs se dit le rouquin.

Le rouquin avait acquis la conviction que le loup n' allait pas tarder à attaquer, mais d'un seul coup son attention fut attirée au loin quand il vit soudainement le loup apparaître aux côtés du fantôme noir.

- Mais qu'est-ce qui le fait là-bas ?

Merkal fut très surpris par cette nouvelle action de la part de son adversaire, à première vue le loup c'était désintéressé de lui pour aller rejoindre son maître. A présent les deux créatures faisaient face à Hannibal ce qui ne présageait rien de bon.

- Sa sent le roussi ,fit Merkal

Merkal n'aimait pas la tournure que prenait les événements, visiblement le fantôme noir et le loup avaient décidé de réunir leurs forces pour venir à bout de Hannibal. A deux contre un ils avaient toutes les chances de l'emporter cependant le rouquin n'entendait pas rester là les bras croisés. Astarté étant hors-jeu il y avait plus que lui pour prêter main-forte à Hannibal.

- Tiens bon Hannibal j'arrive

Le rouquin essaya de faire quelques pas en avant , mais d'un seul coup ces jambes vacillérent et il s'écroula au sol.

- Poisse !!! pesta Merkal

Merkal n'avait pas encore récupéré suffisamment de force pour se mouvoir complètement, même si il était parvenu à se déplacer durant l'assaut du loup-garou, il n'avait pu faire que quelques pas avant de s'écrouler. A genoux sur le sol Merkal pesta contre sa propre faiblesse, les blessures et les coups qu'il était reçu l'avait sérieusement endommagé, ce qui faisait qu'il n'était pas en mesure de venir au secours de Hannibal.

Mais alors qu'il était en train de maudire sa propre faiblesse, il fut à nouveau témoin d'une scène insolite. Sans que l'on puisse expliquer pourquoi, le fantôme noir se transforma en nuage de fumée qui aussitôt se volatilisa en direction de la mer numérique et ne fut pas le seul à prendre la tangente le loup à nouveau se métamorphosa en statue de glace avant de disparaître à nouveau dans le sol laissant Hannibal sur le carreau.

- Mais qu'est-ce que c'est que ce bazar ? se demanda Merkal

Ce soudain retournement de situation laissa Merkal très dubitatif,à première vue leurs ennemis avaient décidé de battre en retraite, la raison toutefois de ce retrait restait un véritable mystère était-ce parce qu'ils avaient compris qu'il n'avait aucune chance contre Hannibal ou bien alors était-ce à cause de la désactivation de la tour, la dernière hypothèse semblait la plus vraisemblable car à partir du moment où l'édifice avait changé de couleur, le comportement de leurs adversaires s'en était trouvé totalement changer

- Finalement c'est plutôt une bonne chose, se dit Merkal.

Toutefois ce brusque changement de situation n'était pas pour déplaire à Merkal, maintenant que leurs derniers opposants avaient disparu plus rien ne pouvaient empêcher les Cartha-guerriers d'agir à leur guise.

- À nous deux pourriture d' hostiles 05, fit Merkal en tournant son regard vers la tour.

En face de lui se trouvait la tour dans laquelle c'était réfugié ce monstre de Hostile 05, maintenant que les Cartha-guerriers avaient le champ libre plus rien ne pouvait les empêcher d'aller la déloger de sa tanière.

Bien qu'un l'édifice est l'air d'une place forte imprenables, il y avait fort à parier que cette dernière ne résisterait pas longtemps aux assauts de Hannibal. Avec sa nouvelle puissance le chef des Cartha-guerrier n'aurait sûrement aucun mal à détruire cette tour et à capturer hostile 05.
Merkal dirigea alors la pointe de sa lance en direction de la tour, à sa manière il adressait une sorte d'avertissement à hostile 05

- Ca va être ta fête,lança-t-il en direction de tour.

Le rouquin savourait à l'avance la vengeance qu'il allait pouvoir prendre sur ce petit monstre aux cheveux bleus peut-être qu'avec un peu de chance il aurait le temps de lui asséner quelques coups bien placés avant de la capturer. certes cela ne vaudrait pas une mise à mort, mais pouvoir calmer ces poings serait déjà un grand soulagement.
Mais tous les beaux désirs de revanche de Merkal allait être réduit à néant au moment où lui et tous ses compagnons reçurent un message de leur créateur.

- A tous les Cartha-guerriers, retraite général !!! déclara Arnaud.
- Quoi comment sa retraite générale !!! c'est une blague fit Merkal.

Merkal n'en croyait pas ses oreilles, comment alors que le combat était fini pouvait il recevoir l'ordre de retraite ?

- Il doit y avoir une erreur on ne peut pas partir comme ça , fit Merkal

Merkal n'était pas le seul à être surpris par ce revirement de situation, mais Arnaud s'empressa de confirmer que ce n'était pas une erreur.

- Negatif !! C'est terminé notre délai est écoulé et notre cible nous à échappé, fit Arnaud

Hannibal et Astarte n'eurent aucun mal à comprendre les raisons qui poussaient leur créateur à vouloir battre en retraite, cependant le rouquin lui avait beaucoup de mal à accepter la chose il ne comprenait pas que l'on puisse abandonner aussi facilement le combat alors que la situation était à présent à leur avantage.

- C'est ridicule on ne va pas abandonner aussi près du but
- Désolé Merkal mais on n'a pas le choix, lui dit Arnaud.

C'était assez difficile à expliquer mais Arnaud ne faisait que respecter les ordres qu'on lui donnait, le docteur Hopkin's avait accordé un délai de cinq minutes au Cartha-guerriers pour reprendre l'avantage au-delà il serait obligé de se replier. Le délai était dépassé depuis au moins deux bonnes minutes et malgré les derniers événements les Cartha-guerriers était quand même contraint d'abandonner leur mission.

Tous avaient reçu l'ordre de se replier, Hannibal et Astarté s'y conformerent avec plus ou moins d'enthousiasme, cela ne leur plaisait guère de devoir abandonner le combat, mais dans le cas présent il n'y avait plus rien à faire leur mission principale avait échoué, devant cette déroute improvisée la meilleure tactique à adopter était le retrait stratégique.
Toutefois Merkal refusa d'obéir à cet ordre stupide, Il ne pouvait se résigner à partir sans avoir pu faire payer à hostile 05 le mal qu'elle avait fait à Didon.

- C'est pas possible je refuse !!! fit Merkal.

Le rouquin perçu cette retraite comme une trahison de la part de son créateur, comment ce dernier pouvait-il accepter de se replier alors que leur cible était à portée de main ? Merkal refusa de partir en laissant hostile 05 sans tirer a aussi bon compte.Mais les ordres de Arnaud étaient très clairs, le repli devait être général hors de question de laisser quelqu'un en arrière et surtout pas Merkal.

- Merkal je t'est donné un ordre fit Arnaud, tu dois m'obéir.
- Tres bien fit Merkal sur un ton amer.

Le rouquin était plutôt amer de devoir obéir à cet ordre stupide, malheureusement il ne pouvait rien faire pour s'opposer à cette décision. L'opération de rapatriement était déjà lancée, Arnaud avait programmé la sonde pour que celle-ci vienne recueillir les Cartha-guerriers .Vger 2.0 se posa à proximité de Merkal pour l'embarquement général. le rouquin dévisagea cette dernière avec beaucoup de fermeté car ce véhicule symbolisait pour lui le début de la fuite.

À quelques mètres de là, Hannibal c'était posé aux côtés de Astarté pour prendre de ses nouvelles, mais comme à leur habitude leurs discussion c'était transformé en dispute. La métisse avait refusé la main secourable que lui avait tendue Hannibal, elle joua les fière et se releva par ses propres moyens avant de partir en direction de la sonde.

Mais cette scène de dispute laissa Merkal totalement indifférent, seul deux choses animaient son esprit, son désir de vengeance et le sort de Didon. Son premier regard se porta sur l'alcove où le corps de Didon avait été placé en état de vie suspendue.

Mettre Didon en état de stase était le seul moyen que Arnaud avait trouver pour éviter que les systèmes internes de la jeune fille ne se dégradent d'avantage. En "congelant" la magicienne , le petit génie lui avait partiellement sauvé la vie. Néanmoins il fallait impérativement que cette dernière retourne au plus vite à Néo-Carthage afin d'y être soigné.

Merkal s'approcha alors de l'alcôve de sa compagne et posa sa main sur cette dernière, au travers de la paroi translucide il pouvait entra-percevoir la jeune fille. Il caressa alors la paroi de la sonde comme si c'était le visage de Didon puis soudainement son poing se crispa, tous en inclinant la tête il posa son front contre la paroi et serra les dents.

- Pourquoi toi , murmura Merkal.

Merkal peina à définir les sentiments qui l'animaient, il était à la fois subjugué par une immense tristesse et une rage insondable. Mais alors qu'il était perdu dans ses pensées, il fut soudainement ramené à la réalité au moment où Hannibal et Astarté arrivèrent prés de lui

- C'est finit , fit Merkal en se tournant vers ses compagnons.
- Pour le moment on plie bagage, fut Hannibal.
- Pourquoi maintenant ?! notre cible est à porté de mains ,fit le rouquin en désignant la tour.
- Ce son les ordres, lui répondit Hannibal.
- Et Merde !!!

Pris d'un accès de colère le rouquin frappa l'un des anneaux de la sonde avec son poing, cet le seul moyen qu'il avait pour évacuer sa frustration.Merkal ne supportait pas le faîte d'être obligé de battre en retraite, mais les ordres avaient été donnés et il se devait de s'y conformer il regarda au sol Alors que ses compagnons étaient en train de rejoindre leur alcôve, mais Merkal fit à nouveau preuve d'insubordination en refusant de prendre place dans la sienne.

- Je refuse de partir fit Merkal, nous avons une chance de faire payer à ce monstre le mal qu'elle as fait à Didon.

Merkal refusa de rentrer à la base, pour lui tout cela était intolérable, Hostile 05 était à portée de main et il comptait bien se venger d'elle. Mais alors qu'il fit mine de aller vers la tour ,il fut stopper par Hannibal

- Ou crois tu aller comment ça ? fit le guerrier.
- Je vais aller faire mon devoir et capturer hostile 05 lui répondit Merkal.

Cependant Hannibal ne fut pas dupe, le discours de Merkal résonnait étrangement faux, le guerrier compris que les véritables intentions de son compagnon n'étaient pas aussi honorables qu'il prétendait.

- Ne me ment pas, fit Hannibal, je sais très bien qu'en vérité tu veux aller détruire hostile 05.
- et alors quelle différence cela peut-il faire ? lui répliqua Merkal ,si au final notre ennemis est détruit on y sera tous gagnant.

D'un certain point de vue le rouquin avait raison la destruction de hostile 05 serait un avantage considérable pour les Cartha-guerriers. Merkal essaya de convaincre Hannibal du bien-fondé de son action, mais ce dernier refusa de cautionner un tel acte.

- Désolé mais nous avons des ordres, nous devons rentrer à la base
- Comment est-ce que tu peux dire ça ? lui cria Merkal ne me dit pas que tu n'as pas envie de prendre ta revanche sur cette saleté de hostile 05.
- Jai tous comme toi envie de lui faire payer ses crimes mais pas de cette manière.

En dépit de la situation, Hannibal avait su garder la tête sur les épaules, certes cela lui déplaisait d'avoir à partir sans avoir pu s'occuper du cas de hostile 05. Mais sa principale priorité n'était pas de se venger mais de rentrer au plus vite à la base pour que Didon puisse y être soignée. Hannibal fut navré de constater que Merkal nourrissait un tel sentiment de revanche alors qu'il devrait être le premier à se soucier du sort de sa campagne, dans un dernier espoir pour raisonner son frere il essaya de se montrer très compatissant

- Je comprends ce que tu ressens fit Hannibal. mais ce n'est pas de cette manière la tu parviendras a venger Didon.

À cet instant Merkal sentit monter en lui un accès de colère

- Comment pourrais-tu savoir ce que je ressens ? lui lança Merkal
- Crois-moi je te comprends.
- ça m'étonnerait !! à ce que je sache la femme que tu aimes n'a pas été mortellement blessé elle.

A ce moment-là précis Hannibal ne répondit rien, la petites insinuations de Merkal avaient semble-t-il fait mouche.

- J'avoue que... que je ne sais pas, fit Hannibal

- Et bien moi je vais te le dire, fit Merkal, si c'était Astarté qui avait été a la place de Didon, tu serais en ce moment même en train de démolir cet tour à main nue.

Hannibal porta alors son regard en direction de Astarté pendant quelques instants, puis il tourna ce dernier vers la tour.

- Peut etre ... répondit-il de façon évasive.
- Alors dans ces cas-là comprend moi on a la une occasion en or, il faut la saisir maintenant !!!

Merkal avait donner de bon argument, il espérait en jouant sur la corde sensible de Hannibal convaincre ce dernier de l'aider dans sa tâche mais c'était sans compter sur les valeurs morales de ce dernier.

- Désolé mais non, je ne t'aiderai pas
- Pourquoi !!!!

Au même moment Merkal eu envie de coller son poing dans le visage de Hannibal, mais il retint son geste car il savait que cela ne servirait à rien ce n'est sûrement pas ce qui allait arranger le sort de Didon.

- Alors on abandonne fit Merkal.
- on abandonne rien, mais nous devons en priorité penser à Didon

Cette fois-ci ce fut au tour de Hannibal de jouer sur la corde sensible de Merkal en lui rappelant que la priorité était avant tout de sauver Didon. Il savait que l'amour qu' éprouvait son frère pour la jeune fille saurait supplanter son désir de vengeance, afin de renforcer ce sentiment Hannibal se montra très compatissant, il posa alors sa main sur l'épaule de Merkal en lui disant ...

- Nous aurons notre revanche je te l'assure lui dit Hannibal mais en attendant nous devons nous soucier de Didon.
- D'accord pour Didon je serais attendre.
- alors il est temps d'y aller, fit Hannibal en se dirigeant vers son alcove.

A cet instant le seul désir qui animait le rouquin était de faire payer à cette abomination le mal quelle avait fait à Didon. Mais l'opportunité de prendre sa revanche sur ce monstre lui était refusé, se qui eut pour effet de mettre Merkal de mauvaise humeur. Mais le rouquin dû se résigner a cela, son désir de vengeance n'était pas aussi fort que l'inquiétude qu'il avait pour le sort de Didon. La vie de son précieux amour était en danger, la priorité pour le rouquin était donc de rentrer au plus vite à la base pour la soigner.

voyant que son frère avait finalement accepté la chose, Hannibal prit à son tour place dans son alcove, Merkal lui emboîta le pas, mais avant de monter à son tour dans la sonde Merkal se tourna une dernière fois en direction de la tour, c'est avec un regard chargé de haine qu'il observa cet édifice ou plutôt ce qui se trouvait à l'intérieur.

- Tu me payera ça maudit monstre bleuâtre.

C'est avec un fort esprit revanchard au fond du coeur que Merkal pris place à bord de son alcôve.une fois embarquée la sonde entama aussitôt une ascension verticale et s'éloigna
progressivement du champ de bataille. Pourtant au travers des parois transparentes de son alcôve Merkal ne parvenait pas à détacher son regard de la tour, aussi longtemps que cela lui fut permis il observa cet édifice jusqu'à ce que la sonde disparaissent au fin fond de la mer numérique



---------------------------------------------- Retour dans le présent---------------------------------------

A présent Merkal déambulait dans la chambre de Didon entourée par toutes les statuts créés par cette dernière. Pour une intelligence artificielle Didon était vraiment doté d'un véritable sens artistique, son goût immodéré pour lart et la création faisait la fierté de son créateur.

Avec les Cartha-guerriers Arnaud Vous l'écrivez intelligence artificielle qui soit le plus humaine possible, outre un corp synthétique qui reproduisait fidèlement les comportements physiques d'un véritable corps humain ( toucher, respiration ect...) le petit génie avait cherché à donner une véritable autonomie intellectuelle émotionnel à ses créations

Créer des simulations de vie aussi autonome était un véritable défi pour Arnaud et ce dernier reconnaissait que sans le profil de personnalité qu'il avait récupérée sur l'autre monde, jamais ces IA n'aurait atteint un tel niveau d'humanité.

Quelque part le petit génie lavait un peu mauvaise de penser que d'autres personnes avaient déjà réussi cet exploit avant lui, même si les IA de l'autre monde était leurs ennemis il reconnaissait que ceux qui les creer avaient incontestablement des génies.

Mais cela n'enlevait rien à l'exploit accompli par Arnaud , car il avait réussi à donner de véritables comportements humains a ces IA. Sa première satisfaction était Didon, non seulement la jeune fille possédait un sens artistique hors normes mais elle avait développer une relation amoureuse réciproque avec Merkal. Que deux IA puisse éprouver de l'amour était en soi une révolution, voulant pousser l'expérience jusqu'au bout Arnaud avait doté ces IA des mêmes attributs que les mammifères et forcer de constater que là aussi ce fut un succès.

Merkal et Didon étaient surement les premiere IA au monde à avoir fait l'amour, mais concernant ce dernier aspect Arnaud préféré le passer sous silence, pour un petit génie de son rang il serait plutôt gênant que ses collègues découvrent quil permettait a des programme informatiques fricoter de petite action coquine entre elle

Arnaud se demandait d'ailleurs comment un tel amour fusionnel avait pu se créer entre ces deux-là. Merkal avait le profil d'un fanfaron, d'un extraverti en puissance mais sûrement pas celui d'un amoureux transi, il était totalement à l'opposé de la très introverti Didon.

Didon était une fille timide qui peinait à exprimer ses émotions pourtant elle avait réussi à transcender ce problème à travers ses créations artistiques.
à partir du moment où elle avait commencé à maîtriser ses pouvoirs, Didon avait employé ces dernières pour créer des sculptures. Ses premières créations ne ressemblaient qu'à des formes géométriques primitives mais plus le temps passait et plus la jeune fille arrivait à peaufiner son art au point de développer un sens artistique très poussé.

La magicienne était capable de créer des sculptures d'une ressemblance confondante, elle avait même par ailleurs développé un petit péché mignon en créant des statuts d'elle-même et de ses compagnons. Mais depuis qu'elle avait entamé une relation avec Merkal son art était devenu un petit peu plus subversif, certaines de ces sculptures étaient visibles de tous mais il y a n'avait d'autres qu'elle cachait à cause de l'aspect coquin de ces dernières qui n'allait pas sans rappeler quelques statues grecques et italiennes de la grande époque.

Arnaud n'était pas ignorants des petites dérives de Didon sur le sujet mais il n'allait pas la réprimander pour cela, et même il invitait cette dernière à aller plus loin, histoire de voir jusqu'où son imagination débridée pourrait aller.

D'ailleurs l'imagination dont faisait preuve Didon était un vrai ravissement pour son créateur ce dernier redoutait d'ailleurs que ses autres créations n'est pas une imagination aussi fertile
Arnaud avait encore en mémoire la galère que cela avait été pour créer l'armure de Hannibal.

Le petit génie avait créé un dispositif qui permettait à n'importe quelle IA de rendre réel le fruit de ses pensées. Le systeme installé à bord de VGER 2.0 se connectait directement à l'esprit d'un cartha-guerrier, à partir de là celui-ci n'avait plus qu'à imaginer l'armure de ses rêves pour que celle-ci soit synthétisée. Mais cela demandait un effort de concentration et d'imagination dont malheureusement Hannibal n'était pas pourvue.
Hannibal n'était pourtant pas un imbécile, seulement il n'était pas habitué à ce genre de travail, Arnaud avait été obligée de stimuler l'imagination de Hannibal en le mettant face à des situations de combat. Au final une opération qui aurait dû être réalisée en quelques minutes avait pris des heures. Ce fut très laborieux avec Hannibal, mais Arnaud soupçonna que cela serait sûrement plus facile avec Didon, mais avant cela il fallait déjà que la jeune fille se rétablisse.

La guérison de Didon était souhaitée par tous, mais surtout par Merkal qui ne pouvait pas entrevoir une existence sans son grand amour. Alors qu'il déambulait au milieu des statues de cristal Merkal finit par arriver devant une statue grandeur nature de Didon.

- Didon,fit Merkal en écarquillant les yeux.

La plupart des artistes peintre ont tendance à faire des autoportrait d'eux-mêmes à partir d'un reflet dans le miroir en ce qui concernait les sculpteurs la tache est un peu plus difficile à accomplir. Mais en ce qui concernait Didon cela lui était très facile.

La jeune fille avait creer une version poly-cristalline d'elle-même, et c'est devant cette statue que venait d'arriver Merkal. Troublé par cette soudaine apparition le rouquin demeura immobile quelques instant puis mué par une impulsion inconnue Merkal comment ça a posé sa main droite sur la joue de la statue il fit glisser lentement celle-ci le long du coup pour se fixer sur l'épaule gauche , la main gauche se posa à son tour sur l'épaule droite de la statue, Merkal inclina alors la tête et posa son front contre celui de la statue.

Il resta de longues secondes immobiles dans cette position, on dit qu'il était perdu dans ses pensées pourtant son visage exprimait une grande douleur et des larmes se mirent pratiquement à couler le long de ses joues Pourtant en bout de quelques secondes il revint la tête et pu apercevoir son reflet dans les yeux opales de la statue.

- Mais qu'est-ce que je fais ? se dit-il.

Merkal se demanda bien ce qui avait pu passer par l'esprit, quoique pour une raison inconnue il s'était mis à pleurer sur l'image de sa compagne. cela pouvait paraître aberrant mais à part le côté immobile lla statue était d'une ressemblance confondante, en fixant son regard dans celui de la statue le rouquin pu apercevoir son propre reflet.
Cela n'avait rien d'extraordinaire cette image il était habitué à la voie à chaque fois qu'il se perdait dans le regard opalin des yeux de Didon. pourtant il se rendit compte de son erreur.

- Ce n'est pas Didon dit-il en reculant

Le rouquin lacha la statue, même si cette dernière ressemblait elle n'était qu'une copie immobile de l'original, en ce moment la véritable Didon était entre la vie et la mort. Pourtant le fait d'être en contact pendant un court instant avec cette réplique lui avait donné l'impression d'être véritablement en compagnie de la magicienne, mais tout cela n'était qu'un leurre et Merkal avait fini par s'en rendre compte. La véritable bidon n'était pas une statue mais un être vivant et pleine de vie avec qui il partageait bon nombre de choses

Mais voilà qu'à présent cette fameuse Didon était entre la vie à la mort, son sort était incertain et au plus profond de lui Merkal craignait de la perdre. Si Didon devait disparaître Merkal serait complètement perdu, il serait la proie d'un terrible chagrin qui pourrait bien l'égarer sur de sombres chemins.

Lorsque Hostile 05 avait mortellement blessé Didon un terrible sentiment de colère avait émergé en Merkal qui depuis ne l'avait pas quitté. Tous les événements passés lui revint soudainement en mémoire, il revit le combat que la magicienne avait livré pour les protéger et également toutes les souffrances que cette dernière avait endurées pourtant au-delà de cette rage qu'il gardait au fond de lui, ce qui minait véritablement le moral de Merkal était un terrible sentiment d'impuissance.

Merkal réalisa à quel point il avait été en dessous de tout, il n'avait pas été capable de protéger son grand amour pire ce fut même elle qui fut obligée de se sacrifier pour le sauver et tout cela parce que Merkal était en vérité un être faible. En comparaison des pouvoirs de Didon, Hannibal et de leur ennemis, Merkal n'était rien. Pour le requin c'était une terrible constatation malheureusement il ne pouvait rien faire pour changer la donne.

- Pourquoi est-ce que je suis si faible ? se demanda-t-il.

Son esprit était agité de nombreuses questions sur lui meme et son devenir au sein des Cartha-guerreir , comment pourrait il venger Didon si ses ennemis étaient plus puissants que lui ?
Il commença à réfléchir à son futur combat contre hostile 05, il envisageait toutes les situations possibles ainsi que toutes les techniques qui devraient employer pour vaincre un tel adversaire.

Mais toutes ces spéculations aboutissaient à la même conclusion pour réussir un tel exploit il lui faudrait acquérir une force supérieure. Devenir plus puissant voilà ce qui motivait à présent Merkal, mais il savait pertinemment que pour cela il n'y avait pas de miracle il faudrait qu'ils s'élèvent au même niveau que Hannibal et et si cela s'avérait impossible il trouverait une autre solution.

Pour acquérir un puissant pouvoir , Merkal serait prêt à tout même à vendre son âme au diable.
Ce n'était qu'une amorce et pourtant ce qui était en train de naître dans le coeur de Merkal allait être source de grandes tragédies.


----------------------------------------------- LABORATOIRE -----------------------------------------------


Alors que chacune des IA était en train de ruminer leur frustration , leur créateur s'employait à sauver Didon d'une mort certaine. Arnaud avait du pain sur la planche, les dégâts qui avaient reçu la pauvre jeune fille étaient considérables. Sous ses yeux de nombreuses lignes de code défilait à vitesse grand V.

- Est encore une !!! Correction des béta données, fit Aranud.

A chaque fois que Arnaud détectait une ligne de code endommagé il s'empressait de la réparer, mais il s'agissait là d'un travail long et fastidieux car le petit génie allait devoir passer en revue quelque 3 millions de lignes de codes. Mais cela était insuffisant pour l'impressionner le travail allait être titanesque, mais pour sauver son IA Arnaud pouvait consentir à tous les sacrifices.

- C'est pas gagné !!! soupira t'il, à ce rythme je vais en avoir pour des jours à tout vérifier.

Arnaud s'arrêta quelques instants et s'adossa contre le dossier de son fauteuil, le petit génie avait besoin de faire une pause cela faisait plusieurs heures qui s'employait à corriger toutes les erreurs de code. Restaurer Didon dans son état initial était une tâche assez ardue, Arnaud en avait pleinement conscience mais cela restait du domaine du possible pour lui. Cependant après avoir passé plusieurs heures a travailler sur le code de Didon, il fut soudainement assailli par un doute.

- Finalement je me demande si c'est la meilleure chose à faire ? déclara Arnaud.

Le petit génie était en train de machouiller sont stylo en signe de perplexité, pourtant au fur et à mesure que le temps passa il commença à entrevoir une autre possibilité pour sauver la jeune fille.

- et si je ....

Arnaud tourna la tête en direction d'un autre moniteur ou tournait actuellement un programme

il s'arrêta quelque secondes et prix une réflexion se disant qu'il avait peut-être une très bonne alternative à portée de main il te tourna à nouveau au pot observait les écrans de diagnostic de la jeune fille

- Bien je pense qu'il était temps de passer à l'étape supérieure

Le petit génie entrevoyait une idée qu'il comptait bien développer. cela lui donna du baume au coeur et il se remit ardemment au travail, sans savoir que ce qu'il allait faire allait avoir un grand impact sur les futurs combats.


A suivre
Dernière édition par julien-dupont le 16 Sep 2013, 15:12, édité 2 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokophile à vie

Messages: 228

Inscription: 07 Nov 2009, 22:38

Message 15 Mai 2013, 22:19

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Bien décrit les états d'âme d'Astarté. Sa fierté en a prit un coup et elle le supporte pas. Elle se plaint d'avoir un pouvoir ridicule, mais elle devrait se mettre à la place de merkhal dont le pouvoir est encore moins utile et peut être Odd (qui ne peut utiliser son seul pouvoir, la téléportation qu'en pré-transcendance qui est un ersatz de phase 2 durant moins de 5 minutes).

Pour la suite on sent que Merkhal est vraiment furax et qu'il ne cherche qu'à vouloir se venger. Mais, il devrait se mettre dans la tête que c'est son groupe qui a ouvert les hostilités et tenté un kidnapping, les LG n'ont fait que se défendre en évitant autant que possible les affrontements quand l'occasion se présentait. Hannibal a commencé à réfléchir dessus j'espère que les autres et surtout arnaud et ses collègues en feront autant car il est clair que les "résidents" du monde qu'ils ont envahit (les LG) n'ont rien à voir avec ceux qui ont attaqué néo-carthage (xanadu) d'ailleurs les 2 derniers se vouent une haine féroce.
Avatar de l’utilisateur

Lyokophile à vie

Messages: 215

Inscription: 30 Avr 2013, 20:58

Message 18 Mai 2013, 00:47

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Pas mal comme fic mais je n'ai pas eu le temps de tout lire, je le ferai un autre jour, continue !
Avatar de l’utilisateur

LW-Quentin, administrateur de codelyoko.net

Messages: 4051

Inscription: 05 Avr 2004, 15:56

Message 18 Mai 2013, 17:53

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Si je pouvais te remettre un prix, je te donnerais celui de fan fiction la plus imposante du monde entier ! :thumbleft:
Tu as une inspiration qui ne tarie jamais :)
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Sep 2013, 21:58

chapitres 48 saison 02

Image

Chapitre 48 - Saison 02 - Flash-Back - CG03 Merkal

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


- Non mais je rêve ou quoi !!!!

Merkal n'en croyait pas ces yeux, la facilité avec laquelle Hostile 03 était en train de défaire le loup était tous simplement incroyable. Le rouquin n'aurait jamais cru que ce guignol blond soit doter d'un tel pouvoir offensif . Pourtant les faits était là, Hostile 03 se déplaçait à une vitesse hallucinante et chacun de ses coups étaient d'une puissance phénoménale.

- C'est pas vrai !!! il est pareil que cette saleté de hostile 05, fit Merkal en grinçant des dents.

En voyant les prouesses qu'accomplissait hostile 03, Merkal finit par croire que celui ci avait les même pouvoir que sa diabolique compagne. Le rouquin était arrivé aux mêmes conclusions que Astarté qui était persuadés de la similitude entre les deux techniques. Mais Arnaud ne tarda pas à démonter cette théorie, quand il informa ses créations que le pouvoir utiliser pas hostile 03 était radicalement différent de celui de hostile 05.

Le petit génie leur expliqua que la technique employée par hostile 03 n'était pas un déplacement rapide mais un pouvoir de téléportation. Toutefois cet nouvelle information ne changeait rien à la situation actuelle, dans tous les cas Merkal n'était pas de taille a lutter contre ça.

- Il est trop fort pour moi, fit Merkal.

Merkal avait peut-être de nombreux défauts, mais il n'était pas aussi borné et obstiné que pouvait l'être Astarté, il avait parfaitement compris que hostile 03 était plus fort que lui. Il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte que cette intelligence artificielle dégageait une puissance phénoménale, à son niveau actuel Merkal n'avait aucune chance de le battre, le rouquin se demanda même si Hannibal serait de taille à affronter un tel adversaire.

- C'est pas le moment de paniquer, j'ai encore une chance se dit Merkal.

Un affrontement direct avec hostile 03 était exclu de la part de Merkal, toutefois la situation n'était pas totalement à son désavantage. Aussi puissant qu'il soit son adversaire était occupé à mettre une dérouillée au loup-garou, ce qui laissait le champ libre à Merkal pour une attaque surprise.

- Avec un peu de chance Je pourrais l'avoir, se dit Merkal.

Même si Hostile 03 était capable de se téléporter à volonté, Merkal savait qu'il avait une chance de le toucher avec ces fils d'énergie. En activant la phase 2 le rouquin pourrait durcir ces filaments et les projetés comme de véritables flèches transperçante, tout ce qu'il avait à faire était d'ajuster correctement son tir.

Bien qu'il souffrait de nombreuses blessures, Merkal avait encore la force d'attaquer. le rouquin pouvait remercier son coeur de régénération virtuelle qui depuis un bon moment s'employait à lui rendre ses forces, prenant appui sur sa lance il se releva aussitôt.

- Aller fait donc un effort mon vieux, se dit il.

Merkal avait beaucoup de mal à se tenir debout, toute tentative de déplacement lui demandait un effort considérable mais vu l'attaque qu'il s'apprêtait à lancer il n'avait juste qu'à tendre le bras en direction de sa cible et à déverrouiller la phase 2.

- Maintenant tous n'est qu'une question de Timing.

Si il voulait avoir une chance de vaincre hostile 03, Merkal avait intérêt à bien calculer son coup, activer la phase 2 dans son état était très dangereux pourtant il était prêt à prendre le risque.

- Ce coup il est pour toi mon amour, murmura Merkal.

A défaut de pouvoir s'en prendre directement à hostile 05, Merkal avait l'intention de s'attaquer au blondinet, peu importe qui allait être sa victime ce que le rouquin voulait c'était venger Didon. Animée par son seul esprit de vengeance Merkal se préparait à lancer son attaque sur hostile 03

- Phase deux !!! activa... fit Merkal en expirant.

Mais curieusement Merkal se trouva incapable de définir sa phrase, pour libérer son total pouvoir il devait lancer une commande vocale, mais pour une raison qui lui échappait il ne parvint pas à le faire.

- Phase de... fit Merkal, Phas...

Merkal avait beau essayé, impossible pour lui de finir sa phrase c'est comme si d'un coup il était incapable d'aller au bout de son attention vengeresque. Il n'y avait pas seulement ces mots qui se faisaient réticents, le rouquin n'arrivait même pas à lever le bras en direction de hostile 03.

- Mais qu'est-ce qui m'arrive , se demandat t'il ?

Le rouquin ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais pour une raison inconnue tous son corps refusait de se mouvoir. Merkal avait réussi à se relever mais à présent il était comme paralysé.
Mais contrairement à Hannibal , ce n'était pas un virus injecté qui l'empêchait de bouger mais la peur ... Merkal avait peur ...très peur.

Pour la première fois de sa vie le rouquin éprouvait c'est étrange émotion, aussi inexplicable que cela puisse paraître au fond de lui-même il se sentit soudainement très fébrile, paralysé par une émotion qu'il n'arrivait à comprendre

- Mais c'est pas possible !!!

Sans s'en rendre compte Merkal avait inconsciemment réalisé à quel point ses adversaires étaient puissants. jusqu'à présent le rouquin c'était toujours contenté de se la jouer "mec super cool", il multipliait les fanfaronnades histoires de toujours paraître sur de lui. on pensait que rien ne pouvait jamais impressionner Merkal ... Mais c'était faux !!! en l'espace de quelques minutes son apparente assurance avait totalement disparu.

Que ce soit le fantôme noir , le loup-garou ou hostile 05 et 03, tous ses adversaires étaient des êtres doté de pouvoirs hallucinants, face auquel Merkal avait été incapable de faire quoi que ce soit. Toute tentative que le rouquin avait avait entrepris pour essayer de stopper l'un ou l'autre de
ces adversaires c'était toujours soldé par des échecs, il avait fini par prendre conscience de son impuissance malheureusement pour lui ce constat avait eu un effet négatif puisque ce sentiment d'impuissance c'était changé en peur. La peur qui animait le rouquin était si forte que cette dernière avait fini par le paralysée.

- Je ... je ...

Merkal avait beau essayer de bouger, il était incapable de se mouvoir, sa volonté n'était pas assez forte pour vaincre sa propre peur . Pourtant il devait absolument faire quelque chose car pendant ce temps hostile 03 en avait fini avec le loup, le monstre gisait à présent sur le sol totalement inerte.

- Incroyable il a vaincu le loup !!! fit Merkal

La puissance de hostile 03 était sans commune mesure il avait réussi à défaire un adversaire qui jusqu'à présent c'était toujours montré trop fort pour Merkal. Une fois sa besogne accomplie le blondinet s'empressa d'aller libérer sa compagne de sa prison de glace en la téléportant en dehors.

- C'est pas vrai, fit Merkal.

A croire que le sort s'acharnait sur les Cartha-guerriers, non seulement au 03 devenu très puissant mais voilà que ce dernier était parvenu à délivrer sa diabolique campagne. Avec ses deux entités en liberté les chances de victoire du camp de Carthage était quasiment nuls.

Merkal ne voyait pas comment lui et ses compagnons avaient une chance de gagner, à l'exception de Hannibal tous les Cartha-guerriers étaient en piteux état, vu leur état de santé actuelle Astarté et Merkal n'étaient pas en mesure de se battre contre qui que ce soit. C'est alors qu'as sa grande surprises hostile 03 & 05 tournèrent le regard en direction de Merkal.

- Ils vont m'attaquer,se dit Merkal en écarquillant les yeux.

Bien qu'il soit paralysé par la peur le guerrier imprima un léger mouvement de recul, ce fut d'ailleurs le seul qu'il réussit à faire. Merkal avait acquis la certitude que les deux IA ennemis allaient directement s'en prendre à lui, sinon pourquoi regarderait t-il dans sa direction ? vu son état de faiblesse le rouquin ne tiendrait pas longtemps face à de tels monstres

- Que vont-ils faire ?

Merkal ignorait totalement quelles étaient les intentions de ses ennemis, mais vu ce que hostile 05 avait fait subir à Didon et compte tenu de la raclée que hostile 03 avait mis au loup-garou, le rouquin s'attendait à subir un sort peu enviable de la part de ces deux là.

- Je suis mort pensa Merkal.

Pour le rouquin cela ne faisait pas un pli, hostile 03 & 05 avaient la ferme intention de l'éliminer, s'est alors qu'en un éclair ces deux ennemis disparurent de son champ de vision pour réapparaître juste derrière lui.

- Quoi !!comment !!! fit Merkal en faisant volte face.

La réapparition surprise de ces deux ennemis dans son dos avait réussi à dé-tétaniser Merkal, mué par un réflexe primaire de défense ce dernier pointa son arme dans leur direction se tenant très à toute forme d'attaque.

- Approchez je ne vous craint pas !!! leur lança Merkal d'une façon très téméraire

Bien qu'il soit sur la défensive Merkal ne pouvait empêcher toutes les fibres de son corps de trembler mais il se tenait prêt à les recevoir, bien que cela soit parfaitement inutile face à d'aussi puissant adversaire. Mais alors qu'il se préparait à un assaut massif , Merkal fut soudainement témoin de la plus insolite des scènes.

- Allez zou au boulot ma vielle !!! déclara Hostile 03 en saisissant sa compagne par le bras.

Alors qu'ils étaient tous les deux à proximité de la tour, hostile 03 se saisit du bras de sa compagne et avec une nonchalance extrême il jeta cette dernière contre la tour comme si elle n'était qu'on vulgaire sac de foin . Mais loin de s'écraser lamentablement contre la paroi Hostile 05 fut instantanément happé par l'édifice ceci sous le regard incrédule du rouquin.

- Mais qu'est ce qu'il bricole ces deux la ?

Pour une raison qui échappait totalement à Merkal, Hostile 05 venait d'être expédié de force à l'intérieur de la tour. sur le coup il se demanda si ces deux créatures n'étaient pas pourvu de moeurs très étrange.Mais très rapidement il réalisa que cela faisait partie en fait d'une stratégie très élaborée.

- Jai compris, il las mis en sécurité.

Le rouquin supposa alors que malgré les apparences le but premier hostile 03 était de conduire hostile 05 en sécurité. cela laissa supposer qu'en vérité la jeune fille aux cheveux bleus n'avait plus la force de se battre et que son compagnon avait été obligé de la mettre à l'abri, ou peut-être alors cherchait-t-il simplement à l'éloigner du terrain du champ de bataille pour pouvoir se déchaîner à pleine puissance sans risquer de le blesser. Les deux suppositions se valaient mais toutes parvenaient à la même conclusion, maintenant hostile 03 allait pouvoir s'en prendre a Merkal.

- Qu'est-ce qu'il me prépare encore celui-là ?

Merkal ne s'attendait pas à un miracle, la situation dans laquelle se trouvait était périlleuse en face de lui de se trouvait un adversaire puissant qui n'allait pas faire de quartier.

- Amène toi, je t'attends !!! lança-t-il à hostile 03.

Merkal décida alors de braver la mort en défiant ouvertement hostile 03, bien qu'il sache pertinemment qu'il n'avait aucune chance contre lui , le rouquin allait tenter un dernier baroud d'honneur. Il ne fallut pas longtemps à hostile 03 pour réagir à la provocation, ce dernier se retourna en direction de Merkal pour le dévisager.

Alors que sur le visage de Merkal on pouvait décerner une crainte hâtive , celui de hostile 03 exprimait une sorte de béatitude anormale puisqu'il adressa un sourire malicieux à son adversaire.

- Et en plus il se fous de ma gueule, fit Merkal.

Cette apparence joviale qu'arborait hostile 03 déplut fortement à Merkal qui voyait là une ultime forme de provocation. Non content d'être bien supérieur à lui, son adversaire s'offrait le luxe de se moquer de lui. Le petit orgueil de Merkal en pris un sacré coup.

- Espèce de bâtard, je ne vais pas me laisser humilier de la sorte, déclara Merkal

Bien qu'il soit conscient qu'il n'avait aucune chance contre hostile 03, Merkal n'avait pas l'intention de laisser ce dernier se moquer aussi impunément de lui. Le rouquin était fermement décidé à lui faire ravaler son arrogance, et de ce côté-là il n'était pas le seul à avoir une dent contre hostile 03.

- Je vais en finir avec toi fit alors une voix.

En entendant cette voix, Merkal se retourna légèrement pour voir à qui appartenait celle-ci,quelle ne fut pas sa surprise de voir que cette dernière émanait du loup garou.

- Allons bon il ne manquait plus que lui se dit le rouquin.

Comme un malheur n'arrive jamais seul, il fallait que le loup soit à nouveau sur pied de guerre, malgré les virulentes attaques de hostile 03, cela n'avait pas suffi à l'envoyer définitivement au tapis. Armé de sa hache tout indiquait que ce dernier était fermement décidé à continuer le combat ce qui n'était pas de bon augure pour Merkal.

- La je suis mal barré, fit Merkal.

La situation n'était franchement pas fameuse pour le rouquin, pris en tenaille entre hostile 03 et le loup garou Merkal ne donnait pas cher de sa peau. le guerrier se mit alors sur le côté la lance bien en retrait se tenant prêts à riposter à toute attaque, malheureusement pour lui il était pris entre deux feux ce qui ne facilitait pas sa situation, quel que soit l'adversaire qu'il déciderait d'attaquer il serait obligé de tourner le dos à l'autre ce qui dans le cas présent pourrait s'avérer fatal.

Merkal savait d'instinct que la situation pouvait à tout moment déraper, une seule erreur de calcul et s'en était fini de lui , le rouquin était livré à lui-même personne ne pouvait venir à son aide. La blessure à l'épaule de Astarté avait complètement immobilisée cette dernière, même sans cela il lui aurait été impossible d'intervenir car elle était encerclée par les véhicules ennemis.

Le rouquin ne pouvait pas non plus compter sur l'aide de Hannibal qui était toujours aux prises avec le fantôme noir. Le combat que se livraient les deux adversaires étaient tellement intenses que certaines ondes d'énergie étaient perceptibles à des centaine de mètres, il était presque incroyable que Hannibal puisse disposer d'autant d'énergie. Mais dans l'immédiat cette puissance ne résolvaient en rien le problème de Merkal qui devait trouver un moyen de se sortir de cette souricière.

- Du calme il doit y avoir un moyen de feinter.

Le rythme cardiaque (virtuel) de Merkal s'accéléra à nouveau, jamais il n'avait ressenti une telle tension dans un combat. La fuite étant impossible le rouquin n'entrevoyait que deux options possibles, soit il attaquait hostile 03 soit il attaquait le loup. Mais cela s'avérait compliqué car même avec l'aide de la phase 2 il n'avait droit qu'à un seul tir fallait-il encore que son adversaire reste sur place et la c'était loin d'être gagnée.

- Que faire que faire ? se dit Merkal, je n'ai droit qu'à un seul essai.

Cette fois-ci c'était quitte ou double, et qui a tout perdre autant aller au bout, son choix se porta tout naturellement sur hostile 03. Si Merkal pouvait au moins l'atteindre cela lui donnerait l'impression d'avoir réussi à venger Didon.

- Pour Didon ...phase de...

Mais au moment même où il s'apprêtait à activer la phase 2 , hostile 03 lui coupa l'herbe sous les pieds en prenant les devants.

- Bon les gars ça était sympa de faire mumuse avec vous, mais je dois y aller , a la prochaine fit Hostile 03 en s'adressant à ses adversaires.

C'est avec un grand sourire au bord des lèvres que hostile 03 salua ses adversaires d'un signe de la main. Ce geste Merkal l'interpréta comme une tentative d'attaque il concentra alors toute son attention sur hostile 03. Mais au même moment le corps de hostile 03 toujours entouré de son aura orange/ jaune commença à se désintégrer. En quelques secondes à peine ce dernier disparu de la même manière que ses deux précédents compagnons.

- Le lâche il c'est encore téléporter, fit Merkal.

La soudaine disparition de hostile 03 ne pouvait s'expliquer que cette manière, ce dernier avait décidé de fuir le combat en se téléportant. en temps normal Merkal ce serait senti soulager que son adversaire et pris la fuite mais dans le cas présent il soupçonnait ce dernier de préparer un coup tordu.

- Prudence il doit être dans les parages, se dit Merkal en regardant de droite à gauche.

Le rouquin préféra rester sur ses gardes, hostile 03 pouvait réapparaître d'une seconde à l'autre, mais le temps passa sans que celui-ci ne se manifeste.

- Mais ou est il ?

Le rouquin avait beau mettre en éveil tous ses sens il ne parvint pas à détecter la présence de hostile 03, cette absence ne diminua en rien l'attention de Merkal qui continua à rester sur ses gardes c'est alors qu'il reçut soudainement un appel de son créateur

- Merkal et ce que tu m'entends ? lui demanda Arnaud.
- Je vous entends maître, fit le rouquin, savez-vous où se trouve hostile 03 ?
- Il n'est plus ici, il a disparu
- comment ça a disparu ? il se cache vous voulez dire ?
- Non il a vraiment disparu, sa signature radar c'est totalement effacé, il n'y a plus aucune trace de lui dans ce monde.
- Mais où est-ce qu'il est passé ?
- Ça j'en est pas la moindre idée, lui répondit le petit génie.

Arnaud était aussi perplexe que pouvait l'être Merkal face à l'étrange disparition de hostile 03, c'était à croire que ce dernier avait été victime du même phénomène qui avait déjà causé la disparition de ses précédents compagnons.

- Il est mort ? fit Merkal.
- Sa j'en doute, lui répondit Arnaud.

Le petit génie n'avait aucune preuve pour étayer sa théorie, mais il lui paraissait peu probable que des programme aussi sophistiqué que ces guerriers puissent disparaître d'une manière aussi simple.

- C'est peut-être un protocole de sécurité qui les oblige à disparaître en cas de dégâts trop importants, ou alors leur temps d'actions et limité dans ce monde ou encore ....
- En fait vous n'en savez rien ,fit Adhitha.
- En faite j'en sais rien, répondit honteusement Arnaud.

Arnaud était un peu honteux de reconnaître son ignorance face à Adhitha, mais la vérité était qu'il n'avait pas la moindre idée de ce qui venait de se passer. Toutefois cette nouvelle action n'était pas une mauvaise chose, la disparition de hostile 03 venait de rétablir l'équilibre des forces puisqu'à désormais les seuls adversaires encore présents étaient hostiles 05, le loup et le fantôme noir.

- On a encore une chance de capturer hostile 05, fit Merkal.
- Cela va être dur à mon avis, maintenant qu'elle c'est réfugiés dans la tour, fit Arnaud.
- Ce n'est pas une tour qui m'empêchera de prendre ma revanche,

Pour Merkal le fait que hostile 05 se soit réfugiés à l'intérieur d'une tour n'était pas un problème, pour accomplir sa vengeance et se sentait prêt à démolir cet édifice pixel par pixel
Mais avant de pouvoir y parvenir il lui faudrait régler un autre petit problème, Merkal n'était pas le seul à avoir des vues sur hostile 05 puisque celle-ci était également la proie du loup garou.
En dépit des violent coup que lui avait donné hostile 03, le monstre semblait toujours d'attaque est prêt à en découdre.

- ça va pas être facile de le vaincre celui la ,se dit Merkal.

Vu l'état de ses réserves d'énergie, Merkal était conscient qu'il n'avait aucune chance de vaincre un tel adversaire dans un combat au corps à corps, la solution qu'il restait était d'utiliser ces fils d'énergie. Il lui restait suffisamment d'énergie à Merkal pour utiliser une dernière fois ces fils d'énergie, après quoi ces réserves retomberaient à zéro et il n'aurait plus la force de se tenir debout.

Mais le rouquin avec une chance infime de réussir, le loup était lui aussi en piteux état ce qui signifiait que ces mouvements étaient également ralentis. Avec un bon timing dans son attaque, Merkal savait qu'il pourrait abattre le loup en un seul tir bien placé.

- Va pas falloir que je loupe mon coup , se dit Merkal.

Le rouquin se tenait prêt à recevoir le loup, cela ne faisait aucun doute que d'une seconde à l'autre ce dernier allait lui bondir dessus. Mais au moment où chacun des adversaires se préparait à attaquer un bruit sourd se fit entendre. par réflexe Merkal se retourna pour voir d'où venait ce bruit, c'est alors qu'a sa grande surprise le halo de lumière noire qui entourait la tour disparut soudainement pour redevenir à nouveau blanc. d'un seul coup le loup s'immobilisa et celui-ci cria de fureur.

- Malédiction !!! s'écria alors le loup.

Ce détail n'échappa pas à Merkal, pour une raison qui lui était inconnue ce changement d'état avait l'air de perturber son adversaire, mais plus étrange encore c'était la raison pour laquelle la tour avait pu être désactivée.

- Ne me dites pas que c'est elle qui a fait sa !!! fit Merkal.

Pour Merkal il n'y avait qu'une seule explication possible à la désactivation de la tour, ceci était l'oeuvre de hostile 05. Cela paraissait incroyable mais visiblement en plus de partager une ressemblance physique avec Tanit, Hostile 05 avait vraisemblablement le pouvoir de contrôler les tours.

- Mais comment c'est possible sa ?

Merkal ne se serait jamais douté quelqu'un d'autre en dehors de Tanit et Hannibal soit capable de contrôler une tour. Mais les faits étaient sous ses yeux et Merkal était obligés d'accepter cette vérité. Mais alors qu'il essayait de comprendre ce qui se passait, il fut soudainement interrompu par le loup.

- Misérable déchet virtuel !!! s'écria le loup à cause de toi Xana nous as échappé .
- Xana ? !!! c'est qui ça demanda Merkal.

Xana qui était ce Xana !! dans un accès de colère le loup venait de lâcher ce noms , se pouvait-il que cela soit le véritable noms de Hostile 05 ? A première vue cela semblait possible car le loup était véritablement remonté à cause de la disparition de hostile 05, et généralement dans ce genre d'état les gens sont amenés à révéler certaines choses à leur insu.

- Alors elle s'appelle Xana fit Merkal.

Cela ne faisait aucun doute, Xana était bel et bien le vrai nom de la jeune fille. Merkal connaissait à présent la véritable identité de Hostile 05 ...elle s'appelait Xana.
Cette information importante Merkal ne manquerait pas de la rapporter à son créateur, mais fallait-il encore qu'il puisse le faire car le loup semblait décidé à lui faire payer cet échec.

- Tu vas me payer cet échec !! fit le loup en brandissant sa hache.

Le loup était particulièrement remonté contre Merkal , à cause de la stupide résistance de ce dernier Xana lui avait échappé. Fenrir savait que le seigneur Xa... lui ferait payer très cher cet échec. puisqu'il ne pourrait pas échapper à sa punition, le loup décida alors de s'offrir une petite compensation en tuant l'un des Cartha-guerriers.

- Je vais te tuer !!! cria Fenrir de rage.
- Ok la c'est sur tu m'en veux a mort ,fit Merkal.

Merkal avait compris que le loup était fermement décidé de lui faire la peau, visiblement celui-ci n'avait pas apprécié que sa proie lui échappe. Bien que cela soit paradoxal le rouquin était assez fiére d'avoir gâché les plans de son adversaire même si cela impliquait d'avoir laissé hostile 05 filé. Mais si il voulait un jour prendre sa revanche sur elle ce serait sûrement pas en la laissant se faire capturer par le loup.

- La vengeance est mienne !!! fit Merkal avec détermination.

Merkal estimait que lui et lui seul avait le droit de tuer hostile 05, personne ne pourrait lui ôter ce plaisir, même si cela impliquait de lui sauver la vie pour un temps. Le rouquin nourrissait une grande soif de revanche qu'il comptait bien étancher un jour. Mais en attendant il devait déjà se sortir du guêpier dans lequel il se trouvait, le loup se tenait face à lui prêt à en découdre et vu l'état dans lequel se trouvait Merkal ce dernier n'allait pas faire de vieux os. Mais préférant faire bonne figure il provoqua son adversaire en duel.

- Allez mon petit loup , montre moi ce que tu as dans le ventre.

Compte tenu de son état Merkal ne pouvait plus que jouer la carte de la provocation, il espérait que son apparente assurance pourrait tenir son adversaire en respect, rassemblant toutes ses forces il brandit alors ça lance en direction du loup.

- Aller amène toi !!! je t'attends lui lança Merkal.
- Ahhhh cria le loup en s'élançant.

Fenrir démarra au quart de tour celui-ci s'élança avec rage sur le Cartha-guerriers, Merkal se tenait prêt à lancé la contre-attaque. Le choc entre les deux était inévitable et probablement chaotique. Merkal jouait son va tous , il savait très bien qu'il risquait de ne pas revenir vivant de cette confrontation, mais il avait la ferme intention d'aller jusqu'au bout.

- Pour Didon !!!! cria t'il en s'élançant à son tour contre son adversaire.

Mais soudainement le loup fit un bond en l'air qui surprit Merkal, au lieu d'une attaque frontale ce dernier allait l'attaquer par la voie des airs pris au dépourvu par cette manoeuvre le rouquin n'avait pas le temps de parler cette attaque avec sa lance il vit la hache s'abattre, Par réflexe il ferma les yeux ... et rien !!!! Quand Merkal ouvrit a nouveaux les yeux, il est surpris de se retrouver face à face avec le loup.

- Mais qu'est-ce que !!!

Merkal n'en revenait pas le loup venait de stopper son attaque celui-ci se tenait immobile devant lui. Devant le rouquin se tenait un être à la carrure imposante doublée d'une force hors du commun. Pourtant cette créature à la musculature impressionnante avec soudainement stoppé son attaque, le loup avait incliné la tête en avant en direction de Merkal mais il ne semblait pas s'intéresser à ce dernier, au contraire son regard était fuyant comme si quelque chose était en train de l'importuner, tout d'un coup il murmura quelques paroles étranges.

- Très bien maître, fit le loup en clignant des yeux.

Le loup ne fit rien d'autre que de répondre à cet ordre, cela paru étrange à Merkal qui se demandait avec qui le loup était en train de communiquer ? se pouvait-il que ce soit avec le fantôme noire ? En jetant un rapide coup d'oeil au loin le rouquin s'aperçut que le combat entre Hannibal et le fantôme noir avait également cessé.

- Mais qu'est-ce qui se passe ?

Le rouquin ne comprenait plus rien à ce qui était en train de se passer visiblement chacun des adversaires avait cessé de se battre tous faisait maintenant du surplace. sans comprendre le pourquoi du comment Merkal vit là un moyen de reprendre l'avantage

- C'est ma chance se dit Merkal.

Le rouquin voulut profiter de ce moment de relâchement de son adversaire pour lancer une contre-attaque mais au même moment le loup sorti de sa torpeur obligeant Merkal à rester sur la défensive. Mais à sa grande surprise le monstre fit disparaître sa Hache puis jetant un regard dédaigneux à son adversaire, il proféra une menace.

- C'est fini pour aujourd'hui, lui dit Fenrir, mais ne te réjouit pas la prochaine fois qu'on se retrouvera je t'arracherai le coeur maudite IA.

Cette sordide réplique ne manqua pas d'étonner le rouquin, mais avant que celui-ci n'ait pu répondre à cette menace le loup se transforma nouveau en glace, son corps entier était plus qu'une immense statue froide et transparente, c'est alors que cette dernière se fondit instantanément dans le sol pour disparaître.

- Mais qu'est-ce qu'il fabrique , se demanda Merkal

La disparition du loup aussi mystérieuse soit-elle ne fit pas relâcher sa garde à Merkal, au contraire ce dernier se tenait prêt à riposter à toute nouvelle attaque de la part du loup.
Merkal s'attendait à ce que son adversaire surgisse du sol pour l'attaquer en traître, par mesure de précaution le rouquin posa la pointe de sa lance à ses pieds pour se tenir prêt à toute attaque souterraine tout en gardant un oeil sur une éventuelle attaque latérale.

- Si tu crois m'avoir comme ça tu te trompes, fit Merkal.

Le rouquin n'était pas dûpe, il avait bien analysé les techniques de combat de son adversaire celui-ci était du genre à attaquer depuis le sous-sol, ou à prendre ses adversaires en traître par derrière. Mais ce genre de stratagème était inefficace face a un guerrier de la trempe de Merkal
Le rouquin avait compris comment le loup se battait, néanmoins ça n'excluait pas le fait que celui-ci avait peut-être encore d'autres tours dans son sac.

- Prudence ce loup et rusé comme un renard.

Merkal s'attendaient à tous de la part de son adversaire, il campa sur sa position espérant que celle-ci était la meilleure tactique à adopter. Pourtant les secondes s'écoulèrent sans que loup n'entreprenne quoique ce soit, cette interminable attente ne fit qu'aggraver le stress de Merkal.

- Il joue avec mes nerfs se dit le rouquin.

Le rouquin avait acquis la conviction que le loup n' allait pas tarder à attaquer, mais d'un seul coup son attention fut attirée au loin quand il vit soudainement le loup apparaître aux côtés du fantôme noir.

- Mais qu'est-ce qui le fait là-bas ?

Merkal fut très surpris par cette nouvelle action de la part de son adversaire, à première vue le loup c'était désintéressé de lui pour aller rejoindre son maître. A présent les deux créatures faisaient face à Hannibal ce qui ne présageait rien de bon.

- Sa sent le roussi ,fit Merkal

Merkal n'aimait pas la tournure que prenait les événements, visiblement le fantôme noir et le loup avaient décidé de réunir leurs forces pour venir à bout de Hannibal. A deux contre un ils avaient toutes les chances de l'emporter cependant le rouquin n'entendait pas rester là les bras croisés. Astarté étant hors-jeu il y avait plus que lui pour prêter main-forte à Hannibal.

- Tiens bon Hannibal j'arrive

Le rouquin essaya de faire quelques pas en avant , mais d'un seul coup ces jambes vacillérent et il s'écroula au sol.

- Poisse !!! pesta Merkal

Merkal n'avait pas encore récupéré suffisamment de force pour se mouvoir complètement, même si il était parvenu à se déplacer durant l'assaut du loup-garou, il n'avait pu faire que quelques pas avant de s'écrouler. A genoux sur le sol Merkal pesta contre sa propre faiblesse, les blessures et les coups qu'il était reçu l'avait sérieusement endommagé, ce qui faisait qu'il n'était pas en mesure de venir au secours de Hannibal.

Mais alors qu'il était en train de maudire sa propre faiblesse, il fut à nouveau témoin d'une scène insolite. Sans que l'on puisse expliquer pourquoi, le fantôme noir se transforma en nuage de fumée qui aussitôt se volatilisa en direction de la mer numérique et ne fut pas le seul à prendre la tangente le loup à nouveau se métamorphosa en statue de glace avant de disparaître à nouveau dans le sol laissant Hannibal sur le carreau.

- Mais qu'est-ce que c'est que ce bazar ? se demanda Merkal

Ce soudain retournement de situation laissa Merkal très dubitatif,à première vue leurs ennemis avaient décidé de battre en retraite, la raison toutefois de ce retrait restait un véritable mystère était-ce parce qu'ils avaient compris qu'il n'avait aucune chance contre Hannibal ou bien alors était-ce à cause de la désactivation de la tour, la dernière hypothèse semblait la plus vraisemblable car à partir du moment où l'édifice avait changé de couleur, le comportement de leurs adversaires s'en était trouvé totalement changer

- Finalement c'est plutôt une bonne chose, se dit Merkal.

Toutefois ce brusque changement de situation n'était pas pour déplaire à Merkal, maintenant que leurs derniers opposants avaient disparu plus rien ne pouvaient empêcher les Cartha-guerriers d'agir à leur guise.

- À nous deux pourriture d' hostiles 05, fit Merkal en tournant son regard vers la tour.

En face de lui se trouvait la tour dans laquelle c'était réfugié ce monstre de Hostile 05, maintenant que les Cartha-guerriers avaient le champ libre plus rien ne pouvait les empêcher d'aller la déloger de sa tanière.

Bien qu'un l'édifice est l'air d'une place forte imprenables, il y avait fort à parier que cette dernière ne résisterait pas longtemps aux assauts de Hannibal. Avec sa nouvelle puissance le chef des Cartha-guerrier n'aurait sûrement aucun mal à détruire cette tour et à capturer hostile 05.
Merkal dirigea alors la pointe de sa lance en direction de la tour, à sa manière il adressait une sorte d'avertissement à hostile 05

- Ca va être ta fête,lança-t-il en direction de tour.

Le rouquin savourait à l'avance la vengeance qu'il allait pouvoir prendre sur ce petit monstre aux cheveux bleus peut-être qu'avec un peu de chance il aurait le temps de lui asséner quelques coups bien placés avant de la capturer. certes cela ne vaudrait pas une mise à mort, mais pouvoir calmer ces poings serait déjà un grand soulagement.
Mais tous les beaux désirs de revanche de Merkal allait être réduit à néant au moment où lui et tous ses compagnons reçurent un message de leur créateur.

- A tous les Cartha-guerriers, retraite général !!! déclara Arnaud.
- Quoi comment sa retraite générale !!! c'est une blague fit Merkal.

Merkal n'en croyait pas ses oreilles, comment alors que le combat était fini pouvait il recevoir l'ordre de retraite ?

- Il doit y avoir une erreur on ne peut pas partir comme ça , fit Merkal

Merkal n'était pas le seul à être surpris par ce revirement de situation, mais Arnaud s'empressa de confirmer que ce n'était pas une erreur.

- Negatif !! C'est terminé notre délai est écoulé et notre cible nous à échappé, fit Arnaud

Hannibal et Astarte n'eurent aucun mal à comprendre les raisons qui poussaient leur créateur à vouloir battre en retraite, cependant le rouquin lui avait beaucoup de mal à accepter la chose il ne comprenait pas que l'on puisse abandonner aussi facilement le combat alors que la situation était à présent à leur avantage.

- C'est ridicule on ne va pas abandonner aussi près du but
- Désolé Merkal mais on n'a pas le choix, lui dit Arnaud.

C'était assez difficile à expliquer mais Arnaud ne faisait que respecter les ordres qu'on lui donnait, le docteur Hopkin's avait accordé un délai de cinq minutes au Cartha-guerriers pour reprendre l'avantage au-delà il serait obligé de se replier. Le délai était dépassé depuis au moins deux bonnes minutes et malgré les derniers événements les Cartha-guerriers était quand même contraint d'abandonner leur mission.

Tous avaient reçu l'ordre de se replier, Hannibal et Astarté s'y conformerent avec plus ou moins d'enthousiasme, cela ne leur plaisait guère de devoir abandonner le combat, mais dans le cas présent il n'y avait plus rien à faire leur mission principale avait échoué, devant cette déroute improvisée la meilleure tactique à adopter était le retrait stratégique.
Toutefois Merkal refusa d'obéir à cet ordre stupide, Il ne pouvait se résigner à partir sans avoir pu faire payer à hostile 05 le mal qu'elle avait fait à Didon.

- C'est pas possible je refuse !!! fit Merkal.

Le rouquin perçu cette retraite comme une trahison de la part de son créateur, comment ce dernier pouvait-il accepter de se replier alors que leur cible était à portée de main ? Merkal refusa de partir en laissant hostile 05 sans tirer a aussi bon compte.Mais les ordres de Arnaud étaient très clairs, le repli devait être général hors de question de laisser quelqu'un en arrière et surtout pas Merkal.

- Merkal je t'est donné un ordre fit Arnaud, tu dois m'obéir.
- Tres bien fit Merkal sur un ton amer.

Le rouquin était plutôt amer de devoir obéir à cet ordre stupide, malheureusement il ne pouvait rien faire pour s'opposer à cette décision. L'opération de rapatriement était déjà lancée, Arnaud avait programmé la sonde pour que celle-ci vienne recueillir les Cartha-guerriers .Vger 2.0 se posa à proximité de Merkal pour l'embarquement général. le rouquin dévisagea cette dernière avec beaucoup de fermeté car ce véhicule symbolisait pour lui le début de la fuite.

À quelques mètres de là, Hannibal c'était posé aux côtés de Astarté pour prendre de ses nouvelles, mais comme à leur habitude leurs discussion c'était transformé en dispute. La métisse avait refusé la main secourable que lui avait tendue Hannibal, elle joua les fière et se releva par ses propres moyens avant de partir en direction de la sonde.

Mais cette scène de dispute laissa Merkal totalement indifférent, seul deux choses animaient son esprit, son désir de vengeance et le sort de Didon. Son premier regard se porta sur l'alcove où le corps de Didon avait été placé en état de vie suspendue.

Mettre Didon en état de stase était le seul moyen que Arnaud avait trouver pour éviter que les systèmes internes de la jeune fille ne se dégradent d'avantage. En "congelant" la magicienne , le petit génie lui avait partiellement sauvé la vie. Néanmoins il fallait impérativement que cette dernière retourne au plus vite à Néo-Carthage afin d'y être soigné.

Merkal s'approcha alors de l'alcôve de sa compagne et posa sa main sur cette dernière, au travers de la paroi translucide il pouvait entra-percevoir la jeune fille. Il caressa alors la paroi de la sonde comme si c'était le visage de Didon puis soudainement son poing se crispa, tous en inclinant la tête il posa son front contre la paroi et serra les dents.

- Pourquoi toi , murmura Merkal.

Merkal peina à définir les sentiments qui l'animaient, il était à la fois subjugué par une immense tristesse et une rage insondable. Mais alors qu'il était perdu dans ses pensées, il fut soudainement ramené à la réalité au moment où Hannibal et Astarté arrivèrent prés de lui

- C'est finit , fit Merkal en se tournant vers ses compagnons.
- Pour le moment on plie bagage, fut Hannibal.
- Pourquoi maintenant ?! notre cible est à porté de mains ,fit le rouquin en désignant la tour.
- Ce son les ordres, lui répondit Hannibal.
- Et Merde !!!

Pris d'un accès de colère le rouquin frappa l'un des anneaux de la sonde avec son poing, cet le seul moyen qu'il avait pour évacuer sa frustration.Merkal ne supportait pas le faîte d'être obligé de battre en retraite, mais les ordres avaient été donnés et il se devait de s'y conformer il regarda au sol Alors que ses compagnons étaient en train de rejoindre leur alcôve, mais Merkal fit à nouveau preuve d'insubordination en refusant de prendre place dans la sienne.

- Je refuse de partir fit Merkal, nous avons une chance de faire payer à ce monstre le mal qu'elle as fait à Didon.

Merkal refusa de rentrer à la base, pour lui tout cela était intolérable, Hostile 05 était à portée de main et il comptait bien se venger d'elle. Mais alors qu'il fit mine de aller vers la tour ,il fut stopper par Hannibal

- Ou crois tu aller comment ça ? fit le guerrier.
- Je vais aller faire mon devoir et capturer hostile 05 lui répondit Merkal.

Cependant Hannibal ne fut pas dupe, le discours de Merkal résonnait étrangement faux, le guerrier compris que les véritables intentions de son compagnon n'étaient pas aussi honorables qu'il prétendait.

- Ne me ment pas, fit Hannibal, je sais très bien qu'en vérité tu veux aller détruire hostile 05.
- et alors quelle différence cela peut-il faire ? lui répliqua Merkal ,si au final notre ennemis est détruit on y sera tous gagnant.

D'un certain point de vue le rouquin avait raison la destruction de hostile 05 serait un avantage considérable pour les Cartha-guerriers. Merkal essaya de convaincre Hannibal du bien-fondé de son action, mais ce dernier refusa de cautionner un tel acte.

- Désolé mais nous avons des ordres, nous devons rentrer à la base
- Comment est-ce que tu peux dire ça ? lui cria Merkal ne me dit pas que tu n'as pas envie de prendre ta revanche sur cette saleté de hostile 05.
- Jai tous comme toi envie de lui faire payer ses crimes mais pas de cette manière.

En dépit de la situation, Hannibal avait su garder la tête sur les épaules, certes cela lui déplaisait d'avoir à partir sans avoir pu s'occuper du cas de hostile 05. Mais sa principale priorité n'était pas de se venger mais de rentrer au plus vite à la base pour que Didon puisse y être soignée. Hannibal fut navré de constater que Merkal nourrissait un tel sentiment de revanche alors qu'il devrait être le premier à se soucier du sort de sa campagne, dans un dernier espoir pour raisonner son frere il essaya de se montrer très compatissant

- Je comprends ce que tu ressens fit Hannibal. mais ce n'est pas de cette manière la tu parviendras a venger Didon.

À cet instant Merkal sentit monter en lui un accès de colère

- Comment pourrais-tu savoir ce que je ressens ? lui lança Merkal
- Crois-moi je te comprends.
- ça m'étonnerait !! à ce que je sache la femme que tu aimes n'a pas été mortellement blessé elle.

A ce moment-là précis Hannibal ne répondit rien, la petites insinuations de Merkal avaient semble-t-il fait mouche.

- J'avoue que... que je ne sais pas, fit Hannibal

- Et bien moi je vais te le dire, fit Merkal, si c'était Astarté qui avait été a la place de Didon, tu serais en ce moment même en train de démolir cet tour à main nue.

Hannibal porta alors son regard en direction de Astarté pendant quelques instants, puis il tourna ce dernier vers la tour.

- Peut etre ... répondit-il de façon évasive.
- Alors dans ces cas-là comprend moi on a la une occasion en or, il faut la saisir maintenant !!!

Merkal avait donner de bon argument, il espérait en jouant sur la corde sensible de Hannibal convaincre ce dernier de l'aider dans sa tâche mais c'était sans compter sur les valeurs morales de ce dernier.

- Désolé mais non, je ne t'aiderai pas
- Pourquoi !!!!

Au même moment Merkal eu envie de coller son poing dans le visage de Hannibal, mais il retint son geste car il savait que cela ne servirait à rien ce n'est sûrement pas ce qui allait arranger le sort de Didon.

- Alors on abandonne fit Merkal.
- on abandonne rien, mais nous devons en priorité penser à Didon

Cette fois-ci ce fut au tour de Hannibal de jouer sur la corde sensible de Merkal en lui rappelant que la priorité était avant tout de sauver Didon. Il savait que l'amour qu' éprouvait son frère pour la jeune fille saurait supplanter son désir de vengeance, afin de renforcer ce sentiment Hannibal se montra très compatissant, il posa alors sa main sur l'épaule de Merkal en lui disant ...

- Nous aurons notre revanche je te l'assure lui dit Hannibal mais en attendant nous devons nous soucier de Didon.
- D'accord pour Didon je serais attendre.
- alors il est temps d'y aller, fit Hannibal en se dirigeant vers son alcove.

A cet instant le seul désir qui animait le rouquin était de faire payer à cette abomination le mal quelle avait fait à Didon. Mais l'opportunité de prendre sa revanche sur ce monstre lui était refusé, se qui eut pour effet de mettre Merkal de mauvaise humeur. Mais le rouquin dû se résigner a cela, son désir de vengeance n'était pas aussi fort que l'inquiétude qu'il avait pour le sort de Didon. La vie de son précieux amour était en danger, la priorité pour le rouquin était donc de rentrer au plus vite à la base pour la soigner.

voyant que son frère avait finalement accepté la chose, Hannibal prit à son tour place dans son alcove, Merkal lui emboîta le pas, mais avant de monter à son tour dans la sonde Merkal se tourna une dernière fois en direction de la tour, c'est avec un regard chargé de haine qu'il observa cet édifice ou plutôt ce qui se trouvait à l'intérieur.

- Tu me payera ça maudit monstre bleuâtre.

C'est avec un fort esprit revanchard au fond du coeur que Merkal pris place à bord de son alcôve.une fois embarquée la sonde entama aussitôt une ascension verticale et s'éloigna
progressivement du champ de bataille. Pourtant au travers des parois transparentes de son alcôve Merkal ne parvenait pas à détacher son regard de la tour, aussi longtemps que cela lui fut permis il observa cet édifice jusqu'à ce que la sonde disparaissent au fin fond de la mer numérique



---------------------------------------------- Retour dans le présent---------------------------------------

A présent Merkal déambulait dans la chambre de Didon entourée par toutes les statuts créés par cette dernière. Pour une intelligence artificielle Didon était vraiment doté d'un véritable sens artistique, son goût immodéré pour lart et la création faisait la fierté de son créateur.

Avec les Cartha-guerriers Arnaud Vous l'écrivez intelligence artificielle qui soit le plus humaine possible, outre un corp synthétique qui reproduisait fidèlement les comportements physiques d'un véritable corps humain ( toucher, respiration ect...) le petit génie avait cherché à donner une véritable autonomie intellectuelle émotionnel à ses créations

Créer des simulations de vie aussi autonome était un véritable défi pour Arnaud et ce dernier reconnaissait que sans le profil de personnalité qu'il avait récupérée sur l'autre monde, jamais ces IA n'aurait atteint un tel niveau d'humanité.

Quelque part le petit génie lavait un peu mauvaise de penser que d'autres personnes avaient déjà réussi cet exploit avant lui, même si les IA de l'autre monde était leurs ennemis il reconnaissait que ceux qui les creer avaient incontestablement des génies.

Mais cela n'enlevait rien à l'exploit accompli par Arnaud , car il avait réussi à donner de véritables comportements humains a ces IA. Sa première satisfaction était Didon, non seulement la jeune fille possédait un sens artistique hors normes mais elle avait développer une relation amoureuse réciproque avec Merkal. Que deux IA puisse éprouver de l'amour était en soi une révolution, voulant pousser l'expérience jusqu'au bout Arnaud avait doté ces IA des mêmes attributs que les mammifères et forcer de constater que là aussi ce fut un succès.

Merkal et Didon étaient surement les premiere IA au monde à avoir fait l'amour, mais concernant ce dernier aspect Arnaud préféré le passer sous silence, pour un petit génie de son rang il serait plutôt gênant que ses collègues découvrent quil permettait a des programme informatiques fricoter de petite action coquine entre elle

Arnaud se demandait d'ailleurs comment un tel amour fusionnel avait pu se créer entre ces deux-là. Merkal avait le profil d'un fanfaron, d'un extraverti en puissance mais sûrement pas celui d'un amoureux transi, il était totalement à l'opposé de la très introverti Didon.

Didon était une fille timide qui peinait à exprimer ses émotions pourtant elle avait réussi à transcender ce problème à travers ses créations artistiques.
à partir du moment où elle avait commencé à maîtriser ses pouvoirs, Didon avait employé ces dernières pour créer des sculptures. Ses premières créations ne ressemblaient qu'à des formes géométriques primitives mais plus le temps passait et plus la jeune fille arrivait à peaufiner son art au point de développer un sens artistique très poussé.

La magicienne était capable de créer des sculptures d'une ressemblance confondante, elle avait même par ailleurs développé un petit péché mignon en créant des statuts d'elle-même et de ses compagnons. Mais depuis qu'elle avait entamé une relation avec Merkal son art était devenu un petit peu plus subversif, certaines de ces sculptures étaient visibles de tous mais il y a n'avait d'autres qu'elle cachait à cause de l'aspect coquin de ces dernières qui n'allait pas sans rappeler quelques statues grecques et italiennes de la grande époque.

Arnaud n'était pas ignorants des petites dérives de Didon sur le sujet mais il n'allait pas la réprimander pour cela, et même il invitait cette dernière à aller plus loin, histoire de voir jusqu'où son imagination débridée pourrait aller.

D'ailleurs l'imagination dont faisait preuve Didon était un vrai ravissement pour son créateur ce dernier redoutait d'ailleurs que ses autres créations n'est pas une imagination aussi fertile
Arnaud avait encore en mémoire la galère que cela avait été pour créer l'armure de Hannibal.

Le petit génie avait créé un dispositif qui permettait à n'importe quelle IA de rendre réel le fruit de ses pensées. Le systeme installé à bord de VGER 2.0 se connectait directement à l'esprit d'un cartha-guerrier, à partir de là celui-ci n'avait plus qu'à imaginer l'armure de ses rêves pour que celle-ci soit synthétisée. Mais cela demandait un effort de concentration et d'imagination dont malheureusement Hannibal n'était pas pourvue.
Hannibal n'était pourtant pas un imbécile, seulement il n'était pas habitué à ce genre de travail, Arnaud avait été obligée de stimuler l'imagination de Hannibal en le mettant face à des situations de combat. Au final une opération qui aurait dû être réalisée en quelques minutes avait pris des heures. Ce fut très laborieux avec Hannibal, mais Arnaud soupçonna que cela serait sûrement plus facile avec Didon, mais avant cela il fallait déjà que la jeune fille se rétablisse.

La guérison de Didon était souhaitée par tous, mais surtout par Merkal qui ne pouvait pas entrevoir une existence sans son grand amour. Alors qu'il déambulait au milieu des statues de cristal Merkal finit par arriver devant une statue grandeur nature de Didon.

- Didon,fit Merkal en écarquillant les yeux.

La plupart des artistes peintre ont tendance à faire des autoportrait d'eux-mêmes à partir d'un reflet dans le miroir en ce qui concernait les sculpteurs la tache est un peu plus difficile à accomplir. Mais en ce qui concernait Didon cela lui était très facile.

La jeune fille avait creer une version poly-cristalline d'elle-même, et c'est devant cette statue que venait d'arriver Merkal. Troublé par cette soudaine apparition le rouquin demeura immobile quelques instant puis mué par une impulsion inconnue Merkal comment ça a posé sa main droite sur la joue de la statue il fit glisser lentement celle-ci le long du coup pour se fixer sur l'épaule gauche , la main gauche se posa à son tour sur l'épaule droite de la statue, Merkal inclina alors la tête et posa son front contre celui de la statue.

Il resta de longues secondes immobiles dans cette position, on dit qu'il était perdu dans ses pensées pourtant son visage exprimait une grande douleur et des larmes se mirent pratiquement à couler le long de ses joues Pourtant en bout de quelques secondes il revint la tête et pu apercevoir son reflet dans les yeux opales de la statue.

- Mais qu'est-ce que je fais ? se dit-il.

Merkal se demanda bien ce qui avait pu passer par l'esprit, quoique pour une raison inconnue il s'était mis à pleurer sur l'image de sa compagne. cela pouvait paraître aberrant mais à part le côté immobile lla statue était d'une ressemblance confondante, en fixant son regard dans celui de la statue le rouquin pu apercevoir son propre reflet.
Cela n'avait rien d'extraordinaire cette image il était habitué à la voie à chaque fois qu'il se perdait dans le regard opalin des yeux de Didon. pourtant il se rendit compte de son erreur.

- Ce n'est pas Didon dit-il en reculant

Le rouquin lacha la statue, même si cette dernière ressemblait elle n'était qu'une copie immobile de l'original, en ce moment la véritable Didon était entre la vie et la mort. Pourtant le fait d'être en contact pendant un court instant avec cette réplique lui avait donné l'impression d'être véritablement en compagnie de la magicienne, mais tout cela n'était qu'un leurre et Merkal avait fini par s'en rendre compte. La véritable bidon n'était pas une statue mais un être vivant et pleine de vie avec qui il partageait bon nombre de choses

Mais voilà qu'à présent cette fameuse Didon était entre la vie à la mort, son sort était incertain et au plus profond de lui Merkal craignait de la perdre. Si Didon devait disparaître Merkal serait complètement perdu, il serait la proie d'un terrible chagrin qui pourrait bien l'égarer sur de sombres chemins.

Lorsque Hostile 05 avait mortellement blessé Didon un terrible sentiment de colère avait émergé en Merkal qui depuis ne l'avait pas quitté. Tous les événements passés lui revint soudainement en mémoire, il revit le combat que la magicienne avait livré pour les protéger et également toutes les souffrances que cette dernière avait endurées pourtant au-delà de cette rage qu'il gardait au fond de lui, ce qui minait véritablement le moral de Merkal était un terrible sentiment d'impuissance.

Merkal réalisa à quel point il avait été en dessous de tout, il n'avait pas été capable de protéger son grand amour pire ce fut même elle qui fut obligée de se sacrifier pour le sauver et tout cela parce que Merkal était en vérité un être faible. En comparaison des pouvoirs de Didon, Hannibal et de leur ennemis, Merkal n'était rien. Pour le requin c'était une terrible constatation malheureusement il ne pouvait rien faire pour changer la donne.

- Pourquoi est-ce que je suis si faible ? se demanda-t-il.

Son esprit était agité de nombreuses questions sur lui meme et son devenir au sein des Cartha-guerreir , comment pourrait il venger Didon si ses ennemis étaient plus puissants que lui ?
Il commença à réfléchir à son futur combat contre hostile 05, il envisageait toutes les situations possibles ainsi que toutes les techniques qui devraient employer pour vaincre un tel adversaire.

Mais toutes ces spéculations aboutissaient à la même conclusion pour réussir un tel exploit il lui faudrait acquérir une force supérieure. Devenir plus puissant voilà ce qui motivait à présent Merkal, mais il savait pertinemment que pour cela il n'y avait pas de miracle il faudrait qu'ils s'élèvent au même niveau que Hannibal et et si cela s'avérait impossible il trouverait une autre solution.

Pour acquérir un puissant pouvoir , Merkal serait prêt à tout même à vendre son âme au diable.
Ce n'était qu'une amorce et pourtant ce qui était en train de naître dans le coeur de Merkal allait être source de grandes tragédies.


----------------------------------------------- LABORATOIRE -----------------------------------------------


Alors que chacune des IA était en train de ruminer leur frustration , leur créateur s'employait à sauver Didon d'une mort certaine. Arnaud avait du pain sur la planche, les dégâts qui avaient reçu la pauvre jeune fille étaient considérables. Sous ses yeux de nombreuses lignes de code défilait à vitesse grand V.

- Est encore une !!! Correction des béta données, fit Aranud.

A chaque fois que Arnaud détectait une ligne de code endommagé il s'empressait de la réparer, mais il s'agissait là d'un travail long et fastidieux car le petit génie allait devoir passer en revue quelque 3 millions de lignes de codes. Mais cela était insuffisant pour l'impressionner le travail allait être titanesque, mais pour sauver son IA Arnaud pouvait consentir à tous les sacrifices.

- C'est pas gagné !!! soupira t'il, à ce rythme je vais en avoir pour des jours à tout vérifier.

Arnaud s'arrêta quelques instants et s'adossa contre le dossier de son fauteuil, le petit génie avait besoin de faire une pause cela faisait plusieurs heures qui s'employait à corriger toutes les erreurs de code. Restaurer Didon dans son état initial était une tâche assez ardue, Arnaud en avait pleinement conscience mais cela restait du domaine du possible pour lui. Cependant après avoir passé plusieurs heures a travailler sur le code de Didon, il fut soudainement assailli par un doute.

- Finalement je me demande si c'est la meilleure chose à faire ? déclara Arnaud.

Le petit génie était en train de machouiller sont stylo en signe de perplexité, pourtant au fur et à mesure que le temps passa il commença à entrevoir une autre possibilité pour sauver la jeune fille.

- et si je ....

Arnaud tourna la tête en direction d'un autre moniteur ou tournait actuellement un programme

il s'arrêta quelque secondes et prix une réflexion se disant qu'il avait peut-être une très bonne alternative à portée de main il te tourna à nouveau au pot observait les écrans de diagnostic de la jeune fille

- Bien je pense qu'il était temps de passer à l'étape supérieure

Le petit génie entrevoyait une idée qu'il comptait bien développer. cela lui donna du baume au coeur et il se remit ardemment au travail, sans savoir que ce qu'il allait faire allait avoir un grand impact sur les futurs combats.


A suivre
Dernière édition par julien-dupont le 16 Sep 2013, 22:01, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 16 Sep 2013, 22:00

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

chapitres 48 saison 02

Image

Chapitre 48 - Saison 02 - Un réseau mondial en danger

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quartier général du MI5 - 21 octobre 2005 - 11 h 00

- Est ça qu'est ce que c'est ? demanda Benjamin
- Ceci est le dernier née des enregistreur MP3 de poche, lui répondit le major.
- Est ça ?
- Le nec plus ultra des caméra de poche HD.
- Et bin on arrête pas le progrès ,fit Benjamin.

Devant le jeune homme se tenait toute une série d'accessoires et de gadgets aussi insolite les uns que les autres. Pour mener à bien sa mission d'infiltration Benjamin n'avait pas seulement besoin de son brillant cerveau mais également de toute la panoplie du parfait petit espion. Le major Cartwright et le lieutenant Fraggle passait en revue tout le matériel qu'allait devoir utiliser Benjamin.

- Ma parole j'ai l'impression d'être James Bond, déclara Benjamin.

A part dans les film d'espionnage populaire, le jeune homme n'avait jamais vu autant d'équipements destinés à l'espionnage. Pourtant les officiers anglais étaient en train de lui faire l'inventaire de tous l'attirail technologique que benjamin allait devoir utiliser, cela allait du stylo enregistreur à la caméra cachée dans les lunettes.

- Vous pensez vraiment que cela me sera utile ? demanda le jeune homme.
-Si nous voulons pouvoir agir efficacement contre nos ennemis, il nous faudra récolter un maximum de données sur eux, fit le major Cartwright.
- Je comprends, dans le fond c'est assez évident.

Pour découvrir l'identité de Mr. X, il fallait que les services secrets récoltent un maximum d'informations. Dans cette optique la moindre bride de conversation le moindre geste anodin devait être enregistré pour ensuite être étudier par les analystes les services secrets. Le rôle de Benjamin serait d'enregistrer tout ce qui passe à portée de lui et de transmettre ces informations au MI5.

Mais tout cet attirail technologique ne serait pas suffisant pour confondre Mr. X, si derrière personne n'est là pour mener un travail d'investigation et c'est précisément l'une des tâches dont Benjamin allait devoir s'acquitter.

En tant qu'agent infiltré le rôle de Benjamin ne se limitait pas à simplement enregistrer tout ce qui lui passait autour de lui, le jeune homme avait pour objectif de questionner son entourage. cela faisait maintenant plusieurs jours qu'il était formé à mener des interrogatoires discrets, le colonel Perec lui enseignait l'art et la manière d'interroger subtilement des gens sans éveiller leurs soupçons. Benjamin apprenait les fondamentaux d'un interrogatoire discret ou comment soutirer des informations à un individu sans qu'ils s'en rendent compte.

Il y avait là un énorme travail de préparation et depuis quelques jours le jeune homme n'arrêtait pas d'enchaîner formation sur formation, les services secrets voulaient mettre toutes les chances de leur côté et il fallait impérativement que Benjamin soit au top pour cette mission. Bien sûr pour un simple civil cela faisait énormément d'information à emmagasiner en quelques jours, toutefois Benjamin apprenait ces instructions avec beaucoup d'assiduité car il avait une motivation personnelle qui le poussait à le faire.

Benjamin gardait à l'esprit que Mr. X était le responsable de la mort de son père, et qui que soit cet individu le jeune homme était décidé à l'envoyer devant les tribunaux afin qu'elle puisse payer pour ses crimes. cet acte de justice ne ramènerait pas son père mais au moins cela apaiserait la conscience de Benjamin. le jeune homme commença alors l'étude des différents accessoires qui lui étaient proposés.

- Comment j'active le stylo enregistreur ?
- Oh tres simple, pressez une fois pour faire sortir la pointe puis maintenez la pression pendant trois secondes l'enregistrement commencera automatiquement, lui expliqua le lieutenant Fraggle.
- Et pour arrêter ?
- Appuyez simplement sur le bouton pour faire rentrer la pointe et l'enregistrement sera automatiquement stoppé.
- C'est assez facile en somme.

Alors que Benjamin était en train d'étudier le fonctionnement de son stylo enregistreur, le colonel Perec fit son entrée dans la pièce

- Alors comment cela se passe-t-il demanda l'officier
- À merveille je viens de faire le tour de tous les superbes gadgets qu'on nous propose, et le moins que je puisse dire c'est qu'il en y'as pour tous les goûts.

Le colonel constata avec plaisir que Benjamin mettait beaucoup d'ardeur à apprendre les instructions pour lui donner. Néanmoins l'officier avait quelques doutes sur le sujet car entre la théorie et la pratique il y a une énorme différence, la question était de savoir si Benjamin serait à la hauteur.

- Vous pensez pouvoir y arriver ? demanda le colonel.
- eh bien j'ai toute la panoplie de James Bond et l'enseignement qui va avec normalement ça devrait suffire.
- J'aimerais bien être aussi optimiste que vous.
- Pourtant il faudra, on n'a pas d'autre solution, fit le major.

Le major partager le pessimiste du colonel, même avec un bon entraînement benjamins prenait un risque énorme. mais avec une bonne couverture s'infiltrer dans Cyclotron ne serait pas aisé, le centre de recherche était une véritable place forte, les installations les plus secrete avaient été aménagées au coeur d'un ancien bunker anti-aérien et les protocoles de sécurité étaient draconiens. Le docteur Hopkin's n'avait pas lésiné sur les moyens pour garder au chaud ses petits secrets industriels, sans compter que cet homme disposait d'appui politique très important ce qui compliquait sensiblement les investigations.

Les services secrets n'avaient malheureusement aucune marge de manoeuvre, Hopkin's était un homme trop puissant pour être attaqué directement, il fallait donc avoir recours à d'autres méthodes un peu moins orthodoxes. À ce jour Benjamin était le meilleur atout dont les services secrets disposait, avec un homme à eux infiltrer dans les locaux il avait une chance d'en apprendre un peu plus sur les agissements de la société. Toutefois si démasquer Mr. X était l'un de leurs objectifs il n'était pas le plus prioritaire entre tous.

À ce jour Xana restait le problème majeur, tant que cette intelligence artificielle serait en activité elle constituerait une menace sans précédent. traquer un être virtuel sur le réseau n'était déjà pas une chose facile mais depuis qu'ils avaient appris que Xana s'était réincarné dans un corps humain la situation s'était sensiblement compliquée. Il fallait à présent mettre la main sur un être cybernétique en liberté dans la nature, à ce sujet Benjamin s'empressa de demander des informations au colonel.

- Est-ce que l'on a du neuf concernant Xana ?
- Pas encore, fit le colonel ,nous avons envoyé une équipe à Brayton-Woods pour essayer de récolter des informations.
- et qu'est-ce que cela a donné ? demanda Benjamin.
- Pour le moment rien du tous !!! tout le site est sécuriser nous n'avons pas pu y avoir accès.
- Laissez-moi deviner je parie que les entreprise Arkam ne sont pas étrangères à cela.
- Tous juste !!!

La nouvelle ne sembla pas étonnée Benjamin, en effectuant des recherches sur les dernières activités de Xana, Benjamin avait découvert que celui-ci s'était emparé du prototype cybernétique mis au point par le docteur Miller dans son laboratoire de Brayton-Woods.
pour le complexe avait été détruit et on aurait pu souhaiter que Xana le soient aussi malheureusement les dernières activités sur le réseau tendait à prouver que ce n'était pas le cas.

Pour retrouver Xana il fallait que les services secrets puissent identifier ce dernier hors il n'existait aucune information ou image concernant la forme que L'IA avait pu revêtir. Toutefois il n'existait une possibilité de découvrir sa véritable identité, bien que le laboratoire ait été détruit et il était probable que l'on puisse trouver des informations dans les disques durs des ordinateurs. C'était une maigre piste mais il fallait quand même la tenter, les services secrets avaient prévus de mettre en place tout un travail d'excavation mais ce dernier fut entravé par un élément extérieur.

Pour une raison totalement inconnue une entreprise allemande du nom de "Arkam technologies" avait racheté tous le complexe du docteur Miller ce qui n'avait pas manqué de surprendre benjamin.
"Arkam technologies" n'était pas une société inconnue pour benjamin puisqu'il s'agissait du troisième plus grand fabricant mondial de serveurs informatiques et par extension un concurrent direct de Cyclotron. il était donc très étrange qu'une société de ce genre investissent dans le rachat d'un laboratoire de génie génétique alors que ceux-ci n'avait rien à voir avec leur domaine de prédilection.

- Sait on pourquoi Arkam technologies à racheter ce terrain ? demanda Arnaud
- officiellement ce serait pour construire une usine mais...
- Mais quoi ?
- Mais tout laisse à penser que ceci n'est en fait qu'une couverture pour masquer une opération de plus grande envergure.
- Que voulez-vous dire ?
- D'après les premières informations que nous possédons, il semblerait que les ouvriers creusent un nouveau puits de mine précisément à l'endroit où se trouvait l'ancien laboratoire.
- dont c'est pas un hasard il cherche quelque chose
- ça me paraît même évident.

Benjamin et le colonel arrivèrent tous les deux à la même conclusion, le rachat de Génitech par Arkam technologies n'était en fait qu'une diversion le vrai but de cette entreprise était de déterrer les restes de l'ancien laboratoire la question était de savoir pourquoi ?

- qu'est-ce qu'ils espèrent trouver dans ce laboratoire ?
- Si ça se trouve la même chose que nous, fit le colonel.

La réplique du colonel glaça le sang de Benjamin, car même si celui-ci n'était pas allé au bout de sa phrase le jeune homme avait bien compris ce que l'officier français essayait de lui dire.

- Attendez vous êtes en train de me dire qu'il serait à la recherche de ... Xana.
- c'est fort probable.

Benjamin se sentit défaillir, il préférait réfuter cette idée malheureusement celle-ci commença à s'imposer. Il était probable que Arkam technologies et découvert l'existence de Xana et que cette dernière chercherait à s'en emparer.

- Il aurait donc découvert l'existence de Xana.
- c'est une possibilité

Même si cela semblait improbable que quelqu'un d'autres connaisse l'existence de Xana, on ne pouvait surtout pas négliger cette possibilité que d'autres personnes seraient intéressées par cet IA.

- A supposer que Arkam technologies et découvert l'existence de Xana, qu'est-ce qu'il pourrait bien faire avec ? demanda Benjamin.
- Et bien même si je ne suis pas expert en la matière, je me doute bien qu'une intelligence artificielle aussi développée que Xana doit valoir son pesant d'or sur le marché.
- c'est pas faux, elle représenterait même une fortune.

Cela lui faisait mal de devoir l'admettre, mais Benjamin du reconnaître qu'en dehors de son côté diabolique, Xana était une création hors du commun. Xana était une intelligence artificielle hyper devellopé, un programme multi agent unique en son genre, à ce jour il n'existait qu'une seule IA connu , il s'agissait du projet NX4321 de cyclotron, et personne dans le monde n'était arrivée à créer un être artificielle aussi parfait. Mais Xana constituait une exception , une exception qui pourrait attiser la convoitise de bon nombre de personnes.

- eh bien si on raisonne de la sorte, sa explique pourquoi Arkam technologies à racheter le site, ce qu'il recherche ...c'est Xana
- ça serait même parfaitement logique étant un concurrent direct de cyclotron, possédaient leur propre intelligence artificielle serait un moyen de concurrencer le projet NX4321,fit le major.

Le major pris part à la discussion entre les deux hommes, elle ne pouvait qu'approuver la théorie de ces derniers selon laquelle Arkam technologies serait à la recherche de Xana. le Major netait pas en reste elle avait aussi des informations a donner.

- Nos services ont fait des recherches sur Arkam technologies, et nous avons découvert quelques petits détails intéressants.
- Du genre ?
- d'après ce que nous avons,Arkam technologies auraient récemment mis au point un super calculateur quantique
- quoi eux aussi ? fit Benjamin.

Benjamin fut le premier surpris d'apprendre que Arkam technologies et réussies le tour de force de créer également un super-calculateur quantique.

- Et que font-ils avec ce super-calculateur quantique ? demanda Benjamin
- c'est là que ça devient intéressant, d'après nos sources ils ont également réussi à créer leur propre espace virtuel à l'intérieur
- quoi !!! vous voulez dire qu'ils possède un monde virtuel ?
- Oui un super espace de simulation.
- c'est pas vrai fit Benjamin en se tapant la main contre le front.

Si les informations que le major était en train de lui fournir s'avérer exacte, Benjamin était en train d'entrevoir le pire des scénarios possibles.

- Si ce que vous dites est vrai alors nous allons avoir un gros problème sur les bras, fit Benjamin.
- Je ne vous le fais pas dire, fit le major.
- Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer , parce que moi je ne capte rien, fit le colonel.
le major et Benjamin était sur la même longueur d'onde et chacun avait compris ce qui risquait de découler de leur supposition, sauf que le colonel lui avait perdu le fil de discussion et ne comprenait pas pourquoi soudainement tout le monde avait l'air si abattu.

- Eh bien c'est assez évident, fit benjamin.
- pas pour moi fit le colonel
- Et bien à supposer que Arkam technologies posséde un super-calculateur quantique et un monde virtuel vous ne devinez pas ce qui leur manque ?
- oh non !!!

D'un seul coup le colonel réalisa ce qui s'est passait, si effectivement Arkam technologies possédaient un super calculateur quantique est un monde virtuel tout ce qui leur manquait était une intelligence artificielle pour évoluer à l'intérieur.

- Ne me dites pas qu'ils sont en train de construire un refuge pour Xana

Personne ne répondit rien le major et Benjamin inclinèrent la tête en guise de réponse ce qui signifiait que le colonel avait parfaitement compris la situation.

- ils ne vont quand même pas faire ça !!!
- rien ne le prouve encore, il est possible qu'on se trompe est que ce n'est pas le but de Arkam technologies.
- dans le cas contraire on aurait un sérieux problème sur les bras

la nouvelle n'était pas des plus réjouissantes, si le but de Arkam technologies était d'offrir un refuge a xana, alors la situation pourrait passablement se compliquer.

- Offrir un refuge à Xana serait la chose la plus stupide à faire, fit Benjamin, déjà que c'est irresponsable de Mr. X à favorise la survie de ce dernier en distribuant des quadrihoppes a tous vas.
- Oui d'ailleurs c'est ce qui cloche dans le raisonnement, nous savons que Xana a besoin d'une quadrihoppes pour exister , sans quoi les machines seraient détruites.

le colonel marquait un point, sans quadrihoppes installé dans un super calculateur, Xana ne pouvaient pas investir ce dernier sans risquer de le détruire malheureusement cette théorie fut rapidement mis à mal par Benjamin.

- Vous avez raison sans quadrihoppes Xana ne pourrait pas investir de nouvelles machines sauf que ..
- sauf que quoi ?
- Si le corps cybernétique de Xana n'est pas endommagé il pourrait très bien connecter ce dernier à un super calculateur classique à l'aide d'une interface et ainsi permettre à Xana de subsister à l'intérieur de ce dernier.
- c'est pas vrai !!!

Benjamin venait de démolir la théorie du colonel car selon lui il était possible de connecter le corps cybernétique de Xana a un super calculateur ce qui semblait logique puisque c'était ce qui était prévu au départ.
Pour transférer la conscience de Tanit dans le clone cybernetique , une interface neurale avait été créé afin de permettre ce transfert, si l'opération le marché dans un sens elle était parfaitement réversible.

- finalement cela reviendrait à connecter deux ordinateurs entre eux pour qu'ils partagent leur puissance
- à part que donner de la puissance a Xana ça ne serait pas une bonne idée.
- Je ne vous le fais pas dire

cette dernière information ne remonta le moral des troupes, si Arkam technologies menait à terme ses plans le monde risquait d'être confronté à un très grand danger.

- Il va falloir de près surveiller les activités de Arkam technologies
- exacte on peut pas se permettre de les laisser ressusciter Xana.
- À supposer que Xana soit bien sous les décombres, car dans le cas contraire on aura un autre problème.

Le doute subsistait personne ne savait si effectivement Xana avait réussi à survivre ou non, ce dernier était-il enterré sous des tonnes de roches et de béton ou au contraire ce derniers se baladait il librement dans la nature ?

- En tout cas chaque problème en son temps, avant de paniquer essayons déjà de régler une partie du problème
- je suis d'accord déjà occupons-nous déjà de cette enfoirée de M. X

Au moins tous le monde est d'accord sur ce point il fallait déjà neutraliser Mr. X tant que ce dernier continuerait à distribuer librement des quadrihoppes, il favoriserait la survie de Xana.
déjà que quatre quadrihoppes supplémentaires avaient été distribués dans le monde il valait mieux le stopper avant que d'autres ne fassent leur apparition sur le marché.

Mais parmi tous ces problèmes il fallait également enquêter sur les activités de Arkam technologies, si ces derniers étaient à la recherche de Xana il fallait par tous les moyens les empêcher d'atteindre leur but. L'enquête ne faisait que débuter et celle-ci se promettait promettait d'être riche en rebondissements.


A suivre
Dernière édition par julien-dupont le 01 Oct 2013, 21:52, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokophile à vie

Messages: 228

Inscription: 07 Nov 2009, 22:38

Message 17 Sep 2013, 19:55

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Je me demande bien quel genre de connerie merkhal va bien faire.
Sinon, lui et son groupe sont des crétins, ils ont encore oublié que c'étaient eux les agresseurs (faudrait bien que quelqu'un le leurs rappellent un jour). Bien que Maeva y soit allé trop fort et trop cruellement, elle et les LGs n'ont fait que se défendre.

Sinon, sa faisait longtemps que tu étais pas retourné du côté du MI5.
Hate de voir la suite.

Mais surtout de revenir a Maeva et Odd.
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Oct 2013, 22:00

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 01
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Laboratoire de l'usine - 17 h 30


- Bon Maeva tu es prête ? Demanda Jérémie.

- Non pas vraiment, fit la jeune fille.

- Mais si tu es prête, tu va faire sensation.

Celui qui devait d'attribuer à la jeune fille cette charmante note de réconfort n'était autre que Odd. Le félin essayait de convaincre Maeva qu'elle pouvait réussir à surmonter cette épreuve.

- Ne t'inquiète pas ma belle tu vas y arriver, fit Odd en adressant un sourire confiant à Maeva

- Si tu le dit.

La jeune fille se força à sourire à Odd afin de lui montrer qu'elle était prête, mais dans son fond intérieur Maeva avait très peur de se soumettre à cette épreuve.

Deux jours c'étaient écoulés depuis l'attaque sur Lyoko, chacun des camps essayant de panser ses blessures du mieux qu'il pouvait. Bien que l'attaque n'est physiquement blesser personne, cette dernière avait laissé un impact psychologique très éprouvant pour les Lyoko-guerriers

Les Lyoko-guerriers étaient passé à deux doigts de la catastrophe, par chance "Super" Odd avait réussi à sauver la situation. toutefois si la victoire fut emportée à l'arraché, un nouveau problème avait surgi en la personne de Maeva.

La jeune fille avait dévoilé une importante part d'ombre de sa personne en se transformant en monstre sanguinaire. Cette métamorphose avait démontré à quel point Maeva pouvait être dangereuse et hors de contrôle, devant une telle menace Jérémie avait décidé de prendre une mesure extrême en se débarrassant de Maeva.

Éliminer une jeune fille qui finalement n'était pas un être humain semblait être la solution la plus évidente pour résoudre le problème. Mais entre les paroles et les actions il existe un grand fossé que aucun des Lyoko-guerriers ne se sentait prêt à franchir. Malgré les sentiments troubles qui les animait personne ne pouvait se résoudre à commettre un meurtre. cette décision stupide fut vivement contestée par Odd qui pour une fois fut la voix de la raison.

Le félin avait réussi à convaincre ses amis que tuer Maeva était une solution de facilité et qu'il valait mieux essayer de comprendre les causes du problème que de chercher à en éliminer la source. Après bien des tractations sur le sujet ils finirent pas adopter une autre solution, visiblement il y avait en Maeva des secrets qui n'avaient pas été percés et qu'il fallait découvrir. Afin de pouvoir comprendre ce qui c'était passé, il fut demandé à la jeune fille de subir des examens.

Odd avait été chargé de convaincre Maeva de subir des test sur Lyoko, après bien des négociations le félin était parvenu à vaincre les appréhensions de la jeune fille qui avait finalement accepté de se soumettre à ces examens.

Dans le but de rassurer Maeva, Odd lui avait juré qu'il la protégerait contre toute forme de dérive de la part des ces amis, personne ne ferait du mal à la jeune fille tant que lui serait à ces cotées. La confiance que Maeva témoignait à Odd avait suffi à la convaincre de se prêter à ces examens, le lendemain même ils se rendirent tout deux à l'usine où les attendaient les autres Lyoko-guerriers.

L'accueil fut plutôt glacial ce qui ne contribua guère à mettre Maeva en confiance mais avec Odd à ses côtés la jeune fille parvint tout de même à faire abstraction de ceci. Jérémie brisa alors la glace en expliquant à ses amis ce qu'il avait prévu de faire.
Afin de percer le mystère qui entourait la jeune fille, le petit génie avait décidé d'analyser son code virtuel, selon lui la clé du mystère se trouvait dans ce dernier. Pour cela il fallait que Maeva retourne sur Lyoko afin d'être scanné à l'intérieur d'une tour.

Ulrich et Yumi furen envoyé les premiers sur le territoire montagnes afin de sécuriser le périmètre, l'opération d'analyse allait être délicate et il valait mieux s'assurer qu'aucun ennemi n'en profite pour lancer une nouvelle attaque. Une fois qu'ils furent assurés que le terrain était dégagé Odd est Maeva allait pouvoir les rejoindre.
Pendant ce temps-là les deux adolescents étaient en transit dans la salle du scanner , attendant fébrilement le signal de Jérémie pour être virtualiser.

- C'est bon Jérémie R.A.S, fit Ulrich

Parfait, fit Jérémie en saisissant son oreillette, Odd Maeva vous pouvez y aller.

- Bien reçu Einstein ,on embarque !!! fit Odd sur un ton jovial.

Le petit génie demanda aux deux adolescents de prendre place dans les scanner. Odd entra dans le sien avec une vigueur qui lui était propre alors qu'a contrario Maeva peinait a rentrer dans son scanner.

Ce grand tube métallique, Maeva était habitué à le voir, mais aujourd'hui c'est impressionnant tube donnait beaucoup d'appréhension à la jeune fille. Maeva avait une boule dans l'estomac mais elle se força quand même à rentrer à l'intérieur. elle prit une grande inspiration et finalement rentra dans celui-ci quand elle se retourna et vit alors en face d'elle le sourire réconfortant de Odd , une nouvelle fois ce dernier lui réitéra sa confiance.

- Tous va bien se passer, fit Odd en levant le pouce.

Il était étonnant de constater à quel point un simple sourire de la part de Odd suffisait à réconforter la jeune fille, néanmoins elle avait du mal à cacher son anxiété, Maeva regarda de droite à gauche les parois du scanner jusqu'au moment où la voix de Jérémie se fit entendre dans les haut-parleurs.

- Vous êtes prêt ? leurs demanda Jérémie

- Nous somment prêts

- Alors c'est parti, transfert Odd !! transfert Maéva

Les paroles de Jérémie résonnèrent d'une manière fatidique dans la tête de Maeva, au même moment le petit génie commença à taper les instructions de virtualisation sur son clavier. Les portes se refermèrent sur les deux adolescents et le processus de virtualisation s'enclencha.

L'anneau du scanner commença par remonter le long du corps de Maeva, quand celui-ci eut terminé son analyse un souffle d'énergie balaya le corps de la jeune fille qui se désintégra en milliards de particules immédiatement projetés à la vitesse de la lumière dans les circuits.

Alors que Ulrich et Yumi stationnaient gentiment sur le territoire montagnes leur attention fut soudainement attirée par un bruit de virtualisation. Ils levèrent les yeux au ciel et virent simultanément les corps virtuels de Odd et Maeva se dessiner dans les airs, quand ceux-ci eurent pris forme humaine ils retombèrent lourdement sur le sol. Ulrich s'empressa alors de confirmer leur arrivée à Jérémie

- C'est bon Jérémie le colis est arrivé, fit Ulrich.

- Colis !!! je trouve ça un petit peu réducteur, fit Odd

Odd n'était pas spécialement ravi du terme employé par Ulrich pour désigner la jeune fille, qualifié Maeva de "colis" était en soi assez insultant, La jeune fille est déjà assez troublée sans avoir besoin d'en rajouter.

- Tu pourrais faire preuve d'un peu plus de respect à l'égard de Maeva, fit Odd sur un ton critique.

C'est bon désolé , c'était juste une façon de parler

- peut-être mais cela ne se fait pas ...

Le ton entre Odd et Ulrich commença à monter, la discussion aurait pu tourner au vinaigre si Maeva n'était pas intervenu pour stopper l'escalade.

- C'est bon Odd pas la peine de s'énerver, fit Maeva, c'est juste une petite erreur.

- Oui mais non !!! on peut pas te traiter de colis.

- Je te le répéte Odd ,c'est pas grave

Maeva tempéra les ardeurs du félin en lui faisant remarquer qu'il n'avait rien de particulièrement blessant dans cette appellation. À son tour le jeune samouraï présenta des excuses à Maeva en s'excusant de l'avoir traité de colis.

- Je suis désolé Maeva, cela m'a échappé

- c'est pas grave Ulrich, il n'y avait aucune méchanceté derrière, de plus cela aurait pu être pire tu aurais pu me traiter de sacs de patates.

- C'est vrai il aurait pu, fit Odd, mais dans ces cas-là tu est sûrement plus charmants sacs de patates que j'ai jamais vu.

Le dernier petit commentaire de Odd fit rougir Maeva, derrière une comparaison assez alambiquée se trouvait le plus charmant des compliments. Ce qui entraîna un certain fou rire entre Ulrich Odd et Maeva. cette petite note heureuse suffit à détendre l'atmosphère, mais rapidement tout le monde fut ramené à la réalité par Yumi.

- Bon vous avez finit de rigoler vous trois , on as du travail je vous rappel.

Si il existait un prix du meilleur casseur d'ambiance, celui-ci serait automatiquement décerné à Yumi. La japonaise avait le chic pour réussir à ramener ces amis à leur sordide réalité, mais Yumi ne perdait pas de vue qu'ils avaient une mission et qu'ils devaient impérativement se concentrer sur leur objectif, la japonaise fut d'ailleurs rejoint dans cette tache pas Jérémie.

- Yumi as raison, on n'a pas de temps à perdre en discussions futiles, fit Jérémie.

A son tour Jérémie pris part à la discussion pour rappeler à tout le monde qu'ils étaient venus dans un but bien précis. Ce petit rappel à l'ordre fut assez efficace et le monde retrouva rapidement son sérieux. Le petit génie programma les véhicules qui se synthétisait immédiatement devant eux. Ulrich et Yumi enfourchèrent leur véhicule habituel tandis que Odd invita Maeva à le rejoindre sur son Overboard.

- En voiture ma belle ,fit Odd en tendant une main serviable à Maeva.

Maeva pris place sur l'engin et s'agrippa à la taille du félin, quand tout le monde fut paré, Odd lança le top départ

- C'est parti !!!! cria Odd.

Les réacteurs de l'overboard fusèrent à toute bombe, le félin fit un départ très remarqué. Surpris par cette brusque accélération, Maeva s'agrippa Très fort à Odd.

- Et moins vite !!! lui cria alors Maeva.

- Désolé j'avais oublié que tu n'avais pas l'habitude.

- Ça je m'en suis rendu compte, fit Maeva

Odd avait oublié que Maeva n'était pas aussi aguerri que Aelita en ce qui concernait ces démarrage en trombe. pour agrémenter le voyage de sa passagère le félin décida de ralentir un petit peu la cadence au prix d'un rythme de croisière plus doux et moins chaotique,Odd prit alors le chemin de la tour du passage escorté de très près par Ulrich et Yumi.

Durant le trajet Maeva et Odd n'échangèrent que quelques paroles, il faut dire que dans les circonstances présentes Maeva n'était pas spécialement enclin à discuter. La jeune fille
avait une certaine appréhension sur ce qui allait se passer. Jouer les sujet détude n'est jamais réjouissant mais ce qui l'effrayait surtout c'était ce que Jeremie risquait de découvrir à son sujet.

Maeva était loin d'être stupide et savait très bien que quelque chose en elle ne tournait pas rond. cela était-il dû au codes originels de Xana qui se trouvait en elle ? c'était fort probable vu l'insistance avec laquelle Xanadu et ses monstres voulaient la capturer il est clair qu'ils cherchaient à récupérer ces programmes. Mais était-ce vraiment la seule chose ? n'avait-il pas derrière un mystère encore plus grand, qu'est-ce qui pouvait bien se cacher derrière ce mystérieux pouvoir des ténèbres ? c'est précisément ces questions qui avait poussé Jérémie à vouloir analyser la jeune fille afin de comprendre de quoi il en retournait vraiment.

Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir découvrir à son sujet ? voilà la question que se posait Maeva. personne ne savait ce que les examens allaient révéler, peut-être allaient-ils découvrir quelque chose de très effrayant ou bien rien du tout. Le mystère demeurait entier la seule consolation que Maeva avait, c'est que Odd se tiendrait à ses côtés durant tout l'examen.

Le félin avait promis qu'il restait à côté d'elle lors de l'analyse et que quoi qu'il arrive il ne laisserait personne lui faire le moindre mal. C'est justement parce qu'elle faisait confiance à Odd que Maeva avait accepté de se prêter à ces analyses.

Toutefois Maeva savait très bien qu'au sein du groupe tout le monde ne lui accordait pas la même confiance. Même si il faisait semblant de rien les autres guerriers se méfiaient d'elle, ce qui d'un certain point de vue étaient parfaitement compréhensibles vus ce qui était arrivé. d'ailleurs en tournant la tête en direction des autres lyoko-guerriers , la jeune fille vit bien que Ulrich et Yumi gardaient leurs distances a vécu de toute évidence cela ressemblait plus à une escorte autre chose, c'était sûrement pour eux une manière de surveiller la jeune fille au cas où cette dernière viendrait à nouveau à péter les plombs.

- Ils n'ont vraiment pas confiance en moi déclara-t-elle à Odd
- Ne t'inquiète pas cela va leur passé
- Tu le crois vraiment ? fit Maeva
- J'en suis même sûr et certains

Les paroles de Odd étaient véritablement réconfortantes pour Maeva, la jeune fille s'agrippa davantage à sa taille,elle posa alors sa tête contre le dos de Odd, elle éprouva alors en fond d'elle un fort sentiment de réconfort et de sécurité.

Très rapidement la petite expédition finit par arriver devant la tour du passage. Alors que Maeva et Odd descendirent de l'overboard, Ulrich et Yumi restèrent sur leur véhicule. Les deux adolescents avaient pour consigne de garder leurs distances tout en surveillant du coin de l'oeil les agissements de la jeune fille. Maeva préféra faire abstraction de cette surveillance rapprochée en détournant son regard vers la tour. Accompagné par Odd elle se dirigea alors vers l'édifice, arrivé au pied de ce dernier elle s'immobilisa un moment et porta sa main droite sur sa poitrine.

- Je dois vraiment le faire demanda Maeva à Odd.
- Ce n'est qu'une analyse, tu ne risques rien, fit Odd, de plus je resterai à tes côtés.

Afin de vaincre les appréhensions de la jeune fille le félin prit la main droite de Maeva dans la sienne.

- On y va ensemble, fit Odd
- Ok ,fit Maeva.

c'est la main dans la main que les deux adolescents traversèrent la paroi de la tour, en l'espace de deux secondes ils se retrouvèrent à l'intérieur de cette dernière.

- C'est bon ils sont entrés fit Ulrich .
- C'est parfait, c'est à moi de jouer fit Jérémie.

A l'intérieur de l'édifice Maeva s'avança sur le centre du plateau s'est alors qu'à ce moment-là une interface fit son apparition sur laquelle on pouvait apercevoir une vidéo de Jérémie.
Grâce à la webcam installer sur son poste de commande le petit génie pouvait projeté une image de lui sur Lyoko via les interfaces de la tour. c'est ce même programme qu'il utilisait déjà à l'époque pour communiquer avec Aelita. il avait simplement adapté le programme pour que celui-ci fonctionne dans toutes les tours du passage.

- Bon Maeva tu est prête ?
- Je le suis

La réponse la jeune fille était très catégorique, elle entra sans sourciller à Jérémie qu'elle était prête à aller jusqu'au bout. Cette réponse parue satisfaire le petit génie qui ordonna à la jeune fille de se placer au centre du cercle cette dernière s'exécuta alors sans broncher.

- Je suis en place, fit Maeva.
- Parfait, mise en marche du scanner virtuel

Jérémie activa alors le processus l'analyse c'est alors qu'un anneau de lumière jaillit du sol, la jeune fille se retrouva soudainement entourée par une aura d'énergie blanche qui la fit se soulever de quelques centimètres dans les airs.

Sous le regard attentif de odd, on peut voir l'anneau de lumière monter et descendre à différents niveaux du corps de Maeva à chacun des passages de l'anneau, une série de données été collectées et transférées immédiatement à Jérémie. Sur la fenêtre du contrôle de ce dernier une fenêtre s'était ouverte où on pouvait voir apparaître tous les codes virtuel de Maeva

l'analyse ne dura en soi que deux minutes mais il est impératif que la jeune fille ne bouge pas durant toute l'opération. cette immobilité forcée la rendait vulnérables mais au moins elle savait qu'elle ne risquait rien temps que Odd serait à ses côtés. Maeva ferma les yeux et continua à accepter cette situation. Au bout d'une minute le processus fut terminé, la jeune fille était à nouveau au centre du plateau mais quelque peu déboussolé par l'analyse ses jambes vacillent et elle manqua de tomber en arrière mais heureusement pour elle Odd était là pour la retenir

- Tout va bien ? demanda le félin
- Oui un peu secouer, mais ça ira.

curieusement cette analyse avait un peu mis à mal Maéva finalement ce n'était pas grand-chose en espace de quelques secondes elle retrouva immédiatement toute sa vitalité.

- Et maintenant que fait-on ? demanda Odd
- Rien pour le moment, vous rentrez sur terre, fit Jéremie.
- Ok compris

Jérémie ramena tout le monde sur terre Odd et Maeva furent les premiers à rentrer il fut rapidement suivi par Ulrich et Yumi. L'analyse étant terminé toutes les données avaient été scanné à présent Jéremie avec toutes les données en main pour commencer ses recherches.
Jérémie allez passer toute sa soirée à traiter ces informations ce qu'il ignorait encore si qu'il s'apprêtait à découvrir quelque chose d'extraordinaire qui allait pas mal bouleverser la vie de Maeva et celle de quelqu'un d'autre.


A SUIVRE
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Nov 2013, 22:00

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 02
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Foyer du collège - 12 h 55

- Le Méridian ?!! c'est quoi ce truc ?
- C'est le dernier endroit à la mode pour les lycéen.
- Oui mais sa me dit pas ce que c'est.
- Attends je vais te montrer.

Hervé ouvrit alors son sac duquel il tira un dépliant qu'il présenta immédiatement à Sissi.

- Voilà c'est ça le Méridian, fit Hervé, c'est une superbe salle de jeux vidéo.
- Une salle de jeux vidéo !!! ça n'a vraiment rien d'intéressant, fit Sissi sur un ton dédaigneux.

En ce mercredi après-midi les cours du matin était terminée après avoir pris le petit déjeuner au réfectoire Sissi c'était rendu au foyer pour se détendre, là elle avait eu le déplaisir de retrouver Hervé et Nicolas qui l'attendait.

Dans le but de renouer leurs relations, les deux garçons essayaient de convaincre Sissi de reformer leur ancienne bande, mais jusqu'à présent cette dernière avait toujours refusé. Mais Nicolas et surtout Hervé n'était jamais à court d'idées pour essayer de se réconcilier avec la fille du proviseur.
Après 9 tentatives foireuses, les deux garçons allaient tenter une dixième tentative, pour ce faire Hervé avait apporté avec lui un prospectus parlant d'une nouvelle salle de jeux. Mais Sissi n'avait aucun intérêt pour ce genre d'endroit, pourtant Hervé essaya de convaincre la jeune fille que c'était bien plus qu'une simple salle de jeux vidéo.

- Attend regarde sa, fit Hervé en dépliant le prospectus, c'est pas seulement une salle de jeux vidéo, c'est tout un complexe de détente de 800 mètres carré répartis sur trois étages, il y'as un mini bowling, une salle de billard, une cafétéria et même une scène de spectacle au premier étage et bien d'autres choses ... c'est juste le MUST.
- Mais puisque je te dis que cela ne m'intéresse pas !! fit Sissi.

Hervé avait beaux sortirent tous les arguments qui faisaient le charme de cet endroit, ces derniers n'intéressaient nullement Sissi. La jeune fille avait d'autres chats à fouetter que de s'occuper des veines tentatives d'Hervé et Nicolas pour reformer leur petite bande.
Elle devait passer son mercredi après-midi en salle de colle, en attendant que Jim vienne la chercher elle espérait pouvoir se détendre un petit moment au foyer mais c'était raté à cause de la présence des deux autres guignols.

- Sérieux ils vont pas me lâcher ces deux boulets, se dit elle.

Alors que Sissi essayait de faire abstraction de ce que lui disait Hervé, son attention fut soudainement attirer par l'arrivée de Ulrich dans la pièce. Accompagné seulement par Odd, le jeune garçon pris place sur son fauteuil habituel. Ne pouvant pas rater une si belle occasion, la jeune fille se saisit alors du prospectus avant d'envoyer promener Hervé et Nicolas.

- Bon bin je vais y réfléchir à votre proposition, fit Sissi.
- C'est vrai fit Hervé d'un air ravi.
- Oui oui, en attendant dégager j'ai à faire.

D'un geste simple elle renvoya les deux bouffons qui ne demandèrent par leur reste. Habitué aux caprices de diva de la jeune fille ils disparurent loin de son regard en quittant le foyer au moment de sortir ils croisèrent Ulrich et Odd, il ne dédaignèrent pas leur dire bonjour et cela fut réciproque, quand Hervé est Nicolas eurent quitter la pièce, Sissi s'en alla aussitôt retrouver Ulrich.

- Ulrich de mon coeur ,sa va ? fit Sissi d'une voix mielleuse.

En entendant cette voie stridente le garçon se crispa, en se retournant il vit alors qu'Élisabeth se trouvait juste au-dessus de lui.

- Salut Sissi, répondit Ulrich sur un ton dépité, Qu'est-ce que tu veux ?
- On mais rien de spécial, répondit la jeune fille, je viens juste prendre de tes nouvelles.
- Et bien tu vois je vais bien et maintenant au revoir !!!

A sa manière habituelle le garçon essaya d'expédier Sissi, mais cette dernière était habituée à ce genre de réaction de la part de Ulrich. Mais au lieux de se vexer elle décida de se taper l'incruste.

- Allons allons pas de ça entre nous ,fit Sissi en prenant place à côté de Ulrich.

Ni une ni deux la jeune fille s'assit a coté de Ulrich, bien que Odd se trouvait en face d'elle cela ne la dérangea nullement pour jouer son petit numéro de charme.

- Tu joues les grands effarouché, mais dans le fond tu adore ma compagnie.
- Qu'est-ce qui te fait croire cela ?
- Mon instinct féminin, lui répondit Sissi

Sissi avait un don unique pour se bercer d'illusions, À chaque fois que Ulrich l'a repoussait, Sissi interprétait cela comme des invitations de la part de Ulrich , c'est sans la moindre gêne qu'elle se mit à draguer ouvertement le jeune garçon

- Dis moi Ulrich qu'est-ce que tu as de prévu ce week-end ? demanda-t-elle.
- Rien de spécial, lui répondit Ulrich, pourquoi cette question ?
- C'est merveilleux !!! dans ces cas-là est-ce que ça te dirait de sortir avec moi.
- Quoi !!!

Dans la famille des gens qui ne manque pas de culot, Sissi tiendrait le rôle de la fille. Profitant de l'absence de Yumi cette dernière ne se privait pas de draguer ouvertement Ulrich.
Celui-ci essaya bien de trouver un échappatoire, mais coincé entre le canapé et la table il n'avait aucun moyen de fuir, il se tourna alors en direction de Odd dans l'espoir que celui-ci lui apporte un quelconque secours. Mais contrairement à son habitude le félin ne fit rien pour venir en aide à son camarade, il était tellement amusé par le ridicule de cette situation qu'il voulu profiter du spectacle. Il décocha un petit sourire malicieux à son ami, histoire de lui faire comprendre qu'il allait le laisser se débrouiller tout seul.

- A bravo l'esprit de camaraderie !!! se dit Ulrich

À une certaine époque dans ce genre de situation Odd n'aurait pas hésité une seule seconde à remballer Sissi, mais depuis quelques mois la situation avait changé. Une raison particulière poussait le félin à ne plus intervenir dans les couac amoureux entre Sissi et Ulrich. Ce n'était pas de la méchanceté ou a cause d'une rancoeur à l'encontre de Ulrich, mais en vérité Odd avait pris plaisir a assister a ce genre de scène dans la mesure où Ulrich était le principal responsable de tout ça.

À l'époque où ils avaient décidé de débrancher le super-calculateur de manière définitive, Sissi leur avait joué un tour pendable. A laide d'un un émetteur GPS collé sur le dos de Ulrich, la malicieuse brunette avait découvert le laboratoire ainsi que tous leurs secrets.
Ce petit incident avait contraint les Lyoko-guerrier à lancer un retour dans le passé et lorsque Sissi s' apprêta à coller l' émetteurs GPS sur la veste de Ulrich ce dernier l'en empêcha et c'est précisément à ce moment-là que la situation comique commença ....

Ulrich commis l'imprudence ( ou l'honnêteté ) de déclarer à Sissi que cette dernière n'avait pas besoin d'avoir recours à ce genre de procédé pour découvrir de prétendus secrets qui n'existaient pas et que de toute manière cela n'était pas nécessaires dans la mesure où Sissi était leur amie.

cette déclaration avait particulièrement touché Sissi Car elle émanait de la personne qui était la plus chère à son coeur elle prit donc cette déclaration comme argent comptant. Porté par son enthousiasme elle renvoya Hervé et Nicolas s'occuper de leurs affaires. Tous cela aurait pu très bien se terminer si cette déclaration n'avait pas eu un effet secondaire inattendu.

Suite à la déclaration de Ulrcih , Sissi était persuadé d'être devenu un membre à part entière de la bande. Prenant pour prétexte ce nouveau statut, elle n'arrêta pas de coller Ulrich à toutes les occasions. Cela donnait lieu à des scènes pour le moins cocasse, au début Odd était intervenu pour y mettre le hola, mais rapidement il commença à trouver ce spectacle très amusant et décida de ne plus intervenir. A chaque fois il riait intérieurement quand il voyait son ami se retrouver dans une situation qu'il avait finalement lui-même contribué à créer.

- La prochaine fois mon ami tu tourneras ta langue sept fois dans ta bouche avant de parler, pensa Odd.

- Mais bon sang qu'est-ce qui m'a pris de dire ça, pensa Ulrich.

Ulrich se maudissait d'avoir prononcé de telles paroles, à chaque fois il se retrouvait dans des situations impossibles et devait user de 1000 stratagèmes pour s'en sortir. Ne pouvant compter sur l'aide de son ami il essaya alors de trouver un échappatoire.

- C'est gentil de me proposer une sortie mais non on ne sort pas ensemble je te signal.
- Mais qui te dit de sortir ensemble !! je te demande de m'accompagner au Méridian.
- Au Méri ... quoi ?
- Au Méridian !!! regarde.

La jeune fille colla sous le nez de Ulrich le prospectus que lui avait donné Hervé, Sissi s'empressa alors de vanter les mérites de cette nouvelle salle de jeux vidéo que personne ne connaissait encore.

- Regarde c'est une nouvelle salle de jeux vidéo qui a ouvert cet été.

Sissi commença à détaillé tout le contenu du prospectus, elle cita pèle-mêle la présence des différentes activités comme le billards,le mini bowling ...

- ... et il y a aussi une cafétéria ainsi qu'une scène de spectacle, fit Sissi.

Sissi ne tarissait pas d'éloges sur le Méridian, pourtant malgré l'enthousiasme qu'elle manifestait cela semblait indifférer Ulrich.

- Alors est-ce que ça te dirait de venir avec moi pour découvrir cet endroit ? demanda Sissi.
- Ça a l'air super mais tu te trompes de personne, ce genre d'endroit intéressa plutôt Odd.
- Donc cela ne t'intéresse pas ?
- Pas du tous, fit Ulrich.

En vérité Ulrich mentait, le Méridian avait l'air très intéressant et il désirait le découvrir, mais si il devait accepter la proposition de Sissi, il savait pertinemment qu'il ne pourrait pas pleinement profité des bienfait de ce lieu car la jeune fille serait toujours collée à ses basques, il préféra à contrecoeur refuser cette invitation.

- Je regrette mais ce sera pour une autre fois.

La réponse de Ulrich ne manqua pas de décevoir Sissi, visiblement son petit stratagème avec le Méridian ne fonctionnait pas comme elle l'avait prévu. Sissi décida alors de changer de stratégie et d'oublier cette histoire de salle de jeux vidéo à la mode.

- C'est pas grave oublions le Méridian et concentrons-nous sur autre chose.

La jeune fille jeta le prospectus sur la table avec une nonchalance extrême, preuve que cette histoire de Meridian n'était rien d'autre qu'un prétexte pour essayer de s'attirer les faveurs de Ulrich. Puisque cela avait échoué la jeune fille préféra changer de tactique, elle se rapprocha encore plus de Ulrich obligeant celui-ci a reculé mais ce dernier, finit par être coincé contre le mur.

Il essaya bien trouver un moyen de la repousser, en désespoir de cause il se tourna à nouveau en direction de Odd, mais le seul geste que fit le félin fut de ramasser le prospectus que venait de jeter Sissi. Odd commença à étudier ce dernier avec minutie pendant que son ami se démenait avec la collante Sissi.

-Voyons se que sa raconte, fit Odd.

En étudiant en détail le prospectus Odd vit que cette salle de jeu proposait effectivement un grand nombre d'activités variées. Outre ceux que Sissi avait déjà évoqué il y avait surtout une liste non exhaustive de tous les derniers jeux vidéo d'arcade à la mode.

- Ouah !!! fit Odd, Talis Night 3, PLO (1) , Aurel est sa corde ....

Il s'agissait là du titre de tous les jeux vidéo que Odd connaissait parfaitement et qu'il avait envie d'essayer. Quelque part il était assez redevable à Sissi de lui avoir fait découvert cet endroit voyant que son ami s'empêtrait un peu plus la situation il se permit de jeter un peu d' huile sur le feu.

- Y'as pas a dire cette salle à l'air génial, franchement Ulrich tu devrais y aller avec Sissi.
- As tu vois Ulrich, même Odd dit que ça serait une bonne idée qu'on y aille ensemble.

Odd n'avait pas pu résister à la tentation, cette nouvelle déclaration mit un peu plus son ami dans l'embarras, il se dépêcha de cacher son sourire derrière le prospectus, mais Ulrich pouvait facilement voir que Odd était mort de rire.

- Toi tu me paieras ça se dit Ulrich en regardant Odd.

Ulrich lui fulminait de rage à l'encontre de Odd, ce dernier venait de le mettre dans une situation très inconfortable ne pouvant compter sur son aide il tenta toutefois une nouvelle pirouette afin de se sortir de ce mauvais pas.

- Si tu veux aller au Méridian ça ne me dérange pas mais autant que toute la petite bande vienne avec nous.
- Pourquoi est ce qu'ils devrait venir ? demanda Sissi.
- Et bien comme tu le fais remarquer nous sommes des amis maintenant et les amis sortent ensemble.

Cette dernière petite remarque réussi à refroidir Sissi, elle qui se faisait une joie de pouvoir sortir en privé avec le garçon voyait ses plans contrariés. Sissi n'était pas la seule à pouvoir tirer avantage de leurs soi-disante "amitié de groupe"
Ulrich avait trouver un moyen de retourner cette situation à son avantage en rappelant à Sissi qu'il était d'abord un groupe d'amis.

- Sa ne te dérange pas si Odd, Jérémie et Yumi vienne avec nous.
- Et bien ...euh ...non ... mais ...
- c'est super, je sens que Yumi va être ravis de venir avec nous.

Le faite de citer la présence de la japonaise suffit à refroidir l'enthousiasme de Sissi, elle qui pensait pouvoir se retrouver seule à seul avec Éric allait devoir se coltiner toute la petite bande et en particulier Yumi . Avec la japonaise dans les parages séduire Ulrich ne serait pas aussi facile que prévu.
Mais bon ce petit imprévu n'allait pas suffi à décourager Sissi, après il était notoire que Ulrich et Yumi était copain et rien d'autres, ce qui laissait encore toutes ses chances à Sissi.

- Il y a pas de souci elle peut venir avec nous, du moment que toi et moi on soit ensemble,fit Sissi.
- Et mince sa n'as pas marché se dit Ulrich.

Ulrich pensait que son petit stratagème allait fonctionner et que serait suffi à dégoûté Sissi, mais ce fut un échec, la jeune fille n'était pas découragée et au contraire cela la motiva à revenir à la charge.
Alors que le samouraï se démenait tant qu'il pouvait pour se débarrasser de ce pot de colle de Sissi de son côté Odd continuait tranquillement la lecture du prospectus qu'il avait en main.

Bien que la scène et débutée sous un mauvais prétexte pour tenter de draguer Ulrich, Odd était obligé d'admettre que pour une fois la jeune fille avait fait quelque chose d'intéressant.
Le Méridian était un endroit intéressant qui proposait un grand nombre d'activités ludiques, en en détaillant la liste ce lieu était en train de séduire le jeune garçon.

- Mine de rien elle a l'air vachement cool cette salle déclara-t-il à nouveau.

Malheureusement le petit commentaire de Odd passa totalement inaperçu, Sissi ne se souciait guère de ce qui se passait autour d'elle vu qu'elle était en train d'essayer de séduire Ulrich , quant au principal intéressé ce dernier étaient trop occupés à se débattre avec les avances de Sissi.

- Si je vous dérange dites le moi, fit Odd en fronçant les sourcils.

Mais aucun des deux adolescents ne prêta attention au parole de Odd, ce dernier fut un peu déçu que personne n'est réagit à son petit commentaire. Désabusé il posa à nouveau le prospectus sur la table et préféra observer le spectacle que lui offrait Sissi et Ulrich.

- Sérieux y'as d'autres endroits pour faire ce genre de choses, fit Odd.

Pourtant contrairement aux apparences le commentaire de Odd ne fut pas perdu pour tout le monde, soudain une silhouette surgit dans le dos de Odd. Le félin senti une présence derrière lui et se retourna immédiatement, à ce moment-là il afficha un grand sourire quand il reconnut la personne qui se tenait derrière lui.

- À c'est toi dit-t-il en affichant un grand sourire.

A part Odd personne n'avait remarqué l'arrivée de la nouvelle venue, c'est alors que l'inconnu se saisit du prospectus posé sur la table avant d'en entamer la lecture et au bout de quelques secondes une voix se fit entendre.

- Mais c'est vrai que cela à l'air hyper cool comme endroit fit une voix.

En entendant cette voix Sissi se retourna sur le champ, elle eut alors la désagréable surprise de se retrouver en face de Maeva qui tenait dans ses mains le prospectus du Méridian.

- Qu'est-ce que tu fous là l'Américaine ? déclara Sissi.

Sissi ne s'attendait pas à tomber sur Maeva, en sa qualité d'interne/externe cette dernière aurait dû rentrer à son appartement pour faire ses devoirs, mais aujourd'hui la jeune fille avait quelques formalités administratives à régler avant de partir. Après avoir réglé ses petites affaires elle était directement retournée au foyer rejoindre le groupe.

En arrivant elle avait aussi été témoin du petit remue-ménage au foyer provoqué par Sissi et Ulrich, elle ne voulait pas se manifester tant que Sissi serait à proximité, étant donné que cette dernière devait sûrement avoir une dent contre elle.
Mais elle n'avait pas résisté à se rapprocher pour assister à cette joyeuse comédie, au fond d'elle-même elle était très amusée par ce spectacle ce qui la rapprochait assez de Odd sur ce point.

Elle n'avait pas manqué une miette de tout le spectacle, toutefois sa curiosité fut piqué au vif par le fameux dépliant de Sissi. Elle sortit donc de sa retraite et se rapprocha discrètement de Odd, celui-ci fut très ravi de la voir, c'est alors que Maeva se saisit du prospectus posé sur la table et commença à le lire.

Maéva découvrit alors l'existence du Méridian et elle fut surprise par toute les merveilles que proposait cet endroit. Son apparition fut d'ailleurs très remarquée, celle-ci avait enchanté Odd, et par la même sauvée la mise à Ulrich toutefois tout le monde n'était pas spécialement ravi de revoir Maéva.

Sissi fut très contrarié de se retrouver en face de cette "sale américaine siliconé" comme elle l'appelait, la brunette n'avait pas oublié qu'à cause de Maeva elle devait se taper 2 heures de colle cet après-midi. Mais ce qui énerva d'autant plus Sissi c'était que cette espèce de "monstre bleuâtre" tenait dans ces mains le prospectus du Méridian. Sans savoir pourquoi elle se leva brusquement du canapé et d'un geste violent à arracha le prospectus des mains de Maéva.

- Touche pas à ça l'américaine lança-t-elle à Maéva, c'est pas à toi !!!

Emporté par sa rage Sissi déchira à moitié le prospectus et dévisagea Maéva d'un regard dédaigneux. tout le monde fut surpris par un tel accès de colère de la part de Sissi.

- Qui t'as permis de toucher à ceci lança t'elle.
- Personne, répondit Maéva, je voulais juste regarder.
- Et alors tu te permets de regarder ce qui ne t'appartient pas.

Sissi manifestait une attitude agressive à l'encontre de Maéva mais cette dernières ne se laissa pas à impressionner par l'attitude harmonieuse de la jeune fille.

- Si tu veux que personne ne touche à tes affaires, évite alors de les laisser traîner n'importe où fit Maeva.
- Tu n'as pas à me dire ce que j'ai à faire
- Tu crois ça

Le ton commença à monter entre les deux jeunes filles ce qui ne rassura nullement Odd et Ulrich. Vu ce qu'il c'était passé la dernière fois il valait mieux éviter que Maeva ne s'emporte.

- Écouter les filles pas la peine de vous disputer, fit Ulrich
- Ne de même pas de sa Ulrich, fit Maeva, c'est entre moi et Miss superficiel
- Comment tu m'as appelé ?
- Tu as bien entendu Miss superficiel

Les hostilités étaient ouvertes, Maéva venaient de contre-attaquer en qualifiant Sissi de fille superficielle, de ce fait elle s'attaquait directement à l'intelligence de cette dernière qui n'était pas réputé très élevé. Mais Sissi n'allait pas se laisser insulter ainsi elle répondit au Tac-O-Tac en attaquant le physique de Maeva.

- Tu peux parler espèce de grosse vache, je parie que dans ton ancinenne école tu adorais te faire traire pas tous les mec
- Non mais tu me prends pourquoi là ?
- Une grosse vache qui se laisse facilement traire.
L'insulte pouvait paraître banale mais le sous-entendu qui en découlait l'était moins. Sissi soutenait que sans preuve qu'avec son physique avantageux, Maeva était en vérité une fille facile.

- Comment est-ce que tu peux dire ça ? fit Maeva,tu ne sais même pas de quoi tu parles.
- J'en suis pas si sur.

Maéva ne savait pas comment réagir à ce genre d'attaque, les accusations de Sissi étaient totalement infondées, mais si la jeune fille ne réagissait pas Sissi n'allait pas se priver pour colporter des informations erronées et créer ainsi une mauvaise réputation à Maeva.
Maeva devait trouver un moyen de calmer le jeu avant que celui-ci n'empire, pour cela elle s'empressa de retrouver un calme stoïque.

- Inutile d'être aussi agressive avec moi, fit Maeva ça ne sert à rien.

Maeva préférant s'en tenir à ceci, cela ne servait à rien de s'énerver contre Sissi, car elle savait très bien à quel genre de fille à elle avait affaire. Des pestes comme la brunette elle en avait croisé des tonnes à l'hôpital de Madisson, en particulier avec cette fameuse Sarah Sidorof qui était devenu le chef de file des persécutions de Maéva.

À l'époque la jeune fille avait énormément souffert des médisances que les autres pensionnaires lui avaient fait endurer. Mais cette expérience douloureuse lui avait permis d'affûté sa force de caractère et en comparaison de ce qu'elle s'était pris dans la tête, les insultes de Sissi paraissaient bien minable. Maeva souffla un bon coup et repris calmement la discussion.

- Enfin si ça t'amuse de t'embrouiller pour des futilités, vas y moi j'ai autre chose à faire, lui dit calmement Maeva.

Maéva croisa alors les bras alors que Sissi continua à proférer des insultes mais elle resta de marbre totalement impassible au bout de quelques instants Sissi finit par arrêter de l'insulter voyant que Maeva ne réagissait plus du tout.

- Alors tu ne dis plus rien qui
- Je n'ai plus rien à dire, si ce n'est que si tu veux garder ton papier alors gardes le.

Maeva montra qu'elle n'avait aucun intérêt pour le prospectus et ceci malgré l'attitude hostile de Sissi. cette attitude passive énerva d'autant plus la jeune fille qui avait vraiment l'impression que Maéva la traitait avec condescendance.

- Et en plus tu te fous de moi.
- Ne te fais de film, tu es la seule à imaginer cela
- Bah voyons et tu vas me faire croire que tu n'est pas condescendante avec moi, alors qu'as cause de toi si je suis collé cet après-midi.
- D'ailleurs puisque tu le dis, il est temps pour toi d'y aller, lui fit remarquer Maeva.

La jeune fille tendit alors son poignet pour laisser apparaître sa montre, sur l'affichage digital de cette dernières ont pouvait lire nettement 13 heure 55.

- Tu n'est pas censé te retrouver en salle de colle pour 14 h ?

Maeva savait très bien à quelle heure Sissi devait effectuer ses heures de colle, puisque quand elle l'avait accompagné au bureau du proviseur celui-ci avait dit que sa fille aurait 2 heures de colle à faire le mercredi après-midi à partir de 14 heures. Maeva ne se priva pas de faire remarquer à Sissi que si cette dernière avait intérêt as y aller tous de suite si elle ne voulait pas avoir de problème.

- Dépêche toi d'y aller, sinon tu vas être en retard, fit Maeva, sa serait bête que tu prennes des heures supplémentaires
- Toi espèce de ....

Sissi avait envie de sauter à la gorge de Maéva pour l'assommer, mais voyant qu'elle ne ferait pas le poids face à elle, la jeune fille préféra intérioriser sa rage.

- Pfff !! ridicule, je m'en vais, fit Sissi

Sissi releva la tête , afficha son dédain habituel et prit le chemin de la sortie, elle franchit la porte sous le regard attentif de Maeva. Mais à peine Sissi avait-elle quitté la salle que Maéva s'écroula sur le canapé.

- Pfff !!! Punaise c'était intense, Déclara la jeune fille en soufflant

Tenir tête aussi ouvertement à Sissi avait été très éprouvant pour Maeva, maintenant que la jeune fille était partie Maeva pouvait relâcher la pression sur le canapé. en voyant cela Odd ne put s'empêcher de faire un petit commentaire.

- Et bin c'est pas le grand amour entre vous deux , fit Odd.
- C'est le moins que l'on puisse dire elle a vraiment une dent contre toi, fit Ulrich.

l'analyse de la situation était assez facile, pas besoin d'avoir fait des études supérieures pour comprendre que la fille du proviseur était très remontée contre Maeva. mais dans certains cotés on pouvait lui donner raison puisque sa colère était assez légitime.

- C'est compréhensible après tout c'est de ma faute si elle est collée, fit Maeva.

Bien qu'elle vienne juste de s'embrouiller de manière assez violente avec Sissi, Maeva ne pouvait s'empêcher d'exprimer quelques regrets vis-à-vis de tout ceci. Elle n'avait jamais voulu que Sissi se fasse coller mais sous le coup de l'énervement elle avait pris du plaisir à voir la jeune fille être puni.

Mais inconsciemment Maeva savait que cela était injuste. Sissi n'était qu'un exutoire sur lequel Maéva avait passé sa colère, en vérité au moment des faits la jeune fille était très en colère contre les Lyoko-guerriers. la conduite odieuse qu'elle avait eue avec Sissi n'était finalement qu'une mauvaise passe et avec le recul Maeva se sentait un peu coupable
d'avoir agi aussi méchamment.

- Je regrette de l'avoir envoyé en colle.

Les regrets de Maéva était sincère, pourtant aucun des deux garçons ne fit l'effort de la consoler en lui disant qu'elle avait eu tort car d'un point de vue général Sissi avait quand même sa part de responsabilité dans l'affaire.

- Il ne faut pas t'en vouloir pour si peu, il est vrai que tu as fait l'erreur de chronométrage mais tu n'est en rien responsable de la mauvaise attitude de Sissi.
- Oui mais si elle s'est énervée c'est à cause de moi.
- Alors là que je t'arrête tout de suite, fit Ulrich, même sans ça elle aurait trouvé une raison de te détester.
- Qu'est-ce que tu veux dire par là ? demanda Maeva
- Que Sissi c'est de la jalousie a l'état pur et que pour elle tous les prétextes sont bons pour mal se conduire.

C'était assez étonnant de les entendre parler de la sorte de Sissi, Maeva avait l'impression que Odd et Ulrich n'était nullement surpris par le comportement de Sissi.

- Vous avez l'air assez unanime sur son cas ,fit Maeva.
- depuis le temps qu'on la côtoie on a appris à connaître, Sissi c'est ...
- ... Jalousie, hargne, comportement hautain et j'en passe.
- et bin sa alors !!!

Visiblement Ulrich et Odd avait une image bien précise de Sissi, la description qu'ils faisaient d'elle correspondait bien à ce que Maéva connaissait de la jeune fille brune.
Depuis que Maéva était arrivée à kadic, Sissi n'avait eu de cesse d'afficher un certain dédain à son encontre.

Il faut dire qu'en peu de temps Maéva était devenu la nouvelle coqueluche de l'école, détrônant la reine Sissi. Maeva jouissait d'une très bonne réputation et était apprécié par le monde professeurs et élève. Cette popularité avait rendu ici très jalouse, mais le paroxysme de cette jalousie fut atteint le jour où Maéva sympathisa avec Jérémie est sa bande.

Sissi ne pouvait pas accepter que cette étrangère fraîchement débarquée et réussie là où elle avait échoué durant des années. Quand elle le pouvait Sissi ne perdait pas une occasion de rabaisser Maeva en la qualifiant de "sale américaines siliconées" , mais cette insulte ridicule prouvait seulement que celle-ci était très jalouse du physique avantageux de Maeva.
Sissi Ne supportait pas Maéva et le dernier incident en date n'avait pas arrangé la situation, toutefois pour Odd et Ulrich cela n'avait pas vraiment d'importance vu que c'était normal de la part de Sissi.

- Te fait pas de bile pour Sissi, chez elle la jalousie c'est un réglage par défaut.
- Ouais donc Te prend pas la tête avec elle ça n'en vaut pas le coup.
- Oui je n'en doute pas,mais tout n'est pas mauvais à jeter chez elle, fit Maeva, elle a quand même de bons côtés.

Même si les arguments de Ulrich et Odd étaient valables, Maeva trouva que le portrait que l'on dressait de Sissi ne correspondait pas vraiment à la réalité, si ces souvenirs ne lui faisaient pas défaut elle savait que la jeune fille avait aussi de bons côtés

- Bon je reconnais qu'elle vous joue souvent de mauvais tours et qu'elle a vraiment mauvais caractère, mais d'un autre côté elle a aussi ses qualités.
- Pourquoi tu dit cela ?
- bin de ce que je me souviens d'elle, elle vous à parfois prêté main-forte quand je vous attaquait.

Bien que Sissi entretenait une mauvaise image d'elle-même, les deux garçons lui accordèrent le mérite d'avoir à plusieurs reprises été une aide d'une aide secourable
Lors de plusieurs attaques Sissi avait fait preuve d'un courage et d'une dévotion sans pareil ce qui avait permis de souvent permit au Lyoko-guerriers de remporter la victoire.

- c'est vrai que de temps en temps elle nous a bien aidé.
- Oui malheureusement ça ne suffit pas à effacer son ardoise.
- De quoi parles-tu ? demanda Maeva

Même si les deux compagnons reconnaissaient les mérites de Sissi ils n'avaient pas oublié que cette dernière avait à son actif autant de catastrophes.

- Elle nous a bien aidé mais c'est pas pour autant qu'on lui fera confiance, fit Ulrich.
- Pourtant elle pourrait peut-être faire une très bonne Lyoko-guerrière
- alors ça je ne pense pas
- Pourquoi donc ?
- On lui a déjà donné sa chance à une époque et elle s'est révélée décevante
- de plus elle ne serait pas gardée un secret

Maéva était un peu surprise de telles réactions, mais ces derniers devaient avoir leur raison de dire ça après tout les deux garçons la connaissaient depuis bien plus longtemps que Maeva, difficile aux jeunes filles de se faire un jugement objectif à partir de quelques souvenirs.

- Au lieu de parler de sissi Vous avez pas un sujet plus intéressant, fit Ulrich.
- Si tu y tiens

Ulrich voulait couper court à la conversation sur Sissi, vu que quelques minutes auparavant il venait de passer un mauvais quart d'heure avec elle, il préféra passer à un autre sujet. Maéva fut la première à amorcer le nouveau sujet en demandant où était passée jérémie.

- Où est donc passé Jérémie
- Il est reparti immédiatement au laboratoire
- vraiment !!!
- une vraie flèche à peine la cloche des cours a-t-elle sonné qu'il a filé comme une bombe sans passer par la cantine

ce matin la personne n'avait eu l'occasion de parler avec Jérémie celui-ci était arrivé une minute avant le début des cours et était reparti aussi vite à la fin de cette année, tout ce qu'ils avaient pu tirer de lui durant l'interclasses c'est qu'il avait énormément de travail en cours.
Néanmoins Jérémie leur dit qu'il faudrait se rendre immédiatement à l'usine lorsque les cours seraient finis car il avait fait une découverte importante.

- C'est quoi cette découverte importante demanda Maeva
- Pas la moindre idée
- Vn tout cas ça devait être assez important puisqu'il y a passé toute la nuit.
- Vous pensez qu'il a découvert quelque chose, demanda Maéva
- difficile à dire, il est toujours comme ça que ce soit pour les choses importantes ou superficielles
- Mais bon si ils vous a demandé de le venir le rejoindre ce qu'il a peut-être fait une découverte.
- c'est même sur
Vu la précipitation dont Jérémie avait fait preuve il y avait fort à parier que celui-ci avait découvert quelque chose. Cela intrigua fortement Maeva, de qui se demandait bien ce que Jérémie avait pu découvrir en analysant ces fameux codes.
La jeune fille n'allait pas tardé à avoir la réponse, au même moment Yumi fit son entrée au foyer, maintenant que toute la petite bande était au complet il allait pouvoir se rendre à l'usine ou les attendait la plus extraordinaire des révélations.


(1) Petit clin d'oeil au Projet Lyoko5 ( PLO) dont je fais parti.

A SUIVRE
Dernière édition par julien-dupont le 15 Nov 2013, 21:48, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokophile à vie

Messages: 228

Inscription: 07 Nov 2009, 22:38

Message 03 Nov 2013, 22:26

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

je me demande quel sera la révélation que jérémy à découverte.
Pour la 2eme personne concerné par les révélations je pense que sa ne peut être qu'odd, vu qu'il est proche de maeva et que cette dernière à remarqué un truc bizarre quand Odd s'est pré-transcendé durant l'attaque.
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 15 Nov 2013, 22:00

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 03
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Laboratoire de l'usine - 13 h 45

Les portes métalliques s'ouvrirent dans un grand vacarme, laissant apparaître le laboratoire à l'intérieur duquel les attendait Jérémie.

- Ah ben vous voilà enfin !!! vous en avez mis du temps, leur dit le petit génie.
- Désolé Einstein on a fait aussi vite qu'on pouvait, lui répondit Odd.
- Ouais bon !!!

L'accueil de Jérémie n'était pas ce qu'on pouvait appeler des plus courtois, à première vue le petit génie semblait particulièrement à cran. Toutefois cela n'avait rien d'étonnant dans la mesure où ce dernier venait de passer une nuit blanche.
Les quatre adolescent pénétrèrent à l'intérieur du laboratoire en se demandant bien ce que ce dernier avait pu faire comme découverte.

- Alors Jérémie quels sont les dernières nouvelles ? demanda la japonaise.
- Question nouvelles j'en ai ... et du lourd je précise, lui répondit le petit génie.

La réponse de Jérémie ne surpris personne, l'empressement avec lequel celui-ci avait quitté le collège laissait supposer que ce dernier avait fait une importante découverte. Toutefois tout le monde à commencé par Maéva étaient curieux de savoir ce que le petit génie avait pu découvrir de si important.

- Qu'est-ce que les analyses ont donné ? demanda la jeune fille.

Maeva désirait absolument savoir ce que les analyses avaient donné,car après s'être soumis à tous les examens, Jérémie avait expédié fisa ses compagnons au collège en leur disant qu'il allait passer toute la nuit à étudier les codes source de Maeva.

Le petit génie avait passé toute la nuit à décortiquer ces codes, avant de partir le matin au collège Jérémie avait lancé une dernière série de calculs dont les résultats avaient abouti aux alentours de midi. Quand les cours de la matinée furent finit, Jérémie se précipita au laboratoire ( sans passer par la case cantine) pour analyser ces résultats, ce fut là qu'il fit sa fameuse découverte ce faisant il avait immédiatement alerté ses amis pour que ces derniers le rejoignent en laboratoire. à présent tout le monde était réuni pour la grande révélation.

- J'ai analysé tes codes est ....
- Et quoi ?

A ce moment-là Jérémie marqua un temps de pause, laissant tout le monde suspendue à ses lèvres dans l'attente que celui-ci finisse sa phrase. Mais à la surprise générale il demanda à Maeva de venir auprès de lui.

- Maeva est-ce que tu peux venir vers moi s'il te plaît.
- Pourquoi ?
- Ne pose pas de questions et vient, lui ordonna Jérémie.

Jérémie ordonna à Maéva de venir auprès de lui, ne comprenant pas pourquoi la jeune fille préféra obéir. Maeva se plaça alors à côté du fauteuil dans lequel se trouvait Jéremie.

- Maeva j'aurais besoin de ton concours pour une petite expérience, lui dit calmement Jérémie.
- une expérience ?
- Oh trois fois rien, j'ai juste besoin de vérifier quelque chose.

Maeva se demanda bien à quel genre d'expérience Jérémie voulait se prêter, il y avait fort à parier que ce dernier voulait encore effectuer un dernier test.

- C'est encore un test ?
- En quelque sorte, fit Jérémie en remontant ces lunette avec son doigt.

Maeva n'en avait à ses ras-le-bol de ce genre de vérification mais compte tenue de sa situation actuelle elle n'était pas vraiment en position de refuser, elle décida alors de se soumettre à ce nouveau test.

- Qu'est-ce que je dois faire ? demanda la jeune fille
- Donne-moi simplement ta main, fit Jérémie, j'aimerais l'observer.
- C'est tous ?!
- Oui c'est tous

Sans trop comprendre à quel genre de test Jérémie voulait se livrer la jeune fille s'exécuta et tendit sa main droite à Jérémie. Ce dernier prit la main et commença à l'ausculter soigneusement en la tournant de tous les côtés.

- Je trouve que tu es une peau assez douce et fine, fit Jéremie en caressant la paume de la main de Maéva.
- Euh merci , fit Maeva

Tout le monde resta très dubitatif devant ce qui était en train de se passer, le soi-disant test de Jérémie ressemblait plus à une tentative de drague sensuelle qu'à une véritable analyse scientifique.
Le petit génie était en train de complimenter Maéva pour la douceur de sa peau, ce qui donnait à la scène une allures assez étrange, c'était à se demander si Jérémie n'était pas devenu un accroc du fétichisme.

- Dis-moi Einstein,tu es devenu fétichiste ou quoi ? demanda Odd.

Mais le petit génie ignora complètement la petite remarque de Odd, il continua tranquillement son analyse de la main de Maeva. La jeune fille finit par demander à Jérémie ce que ce dernier était en train de faire.

- Qu'est-ce que tu es en train de faire ? lui demanda la jeune fille.
- Tu ne vas pas tarder à comprendre, lui répondit Jérémie, mais avant j'ai quelque chose à te donner.

Sans lâcher la main de Maéva, Jérémie plongea son autre main libre dans la poche de son pantalon, après avoir minutieusement fouillé dans cette dernière il en retira un objet qu'il prit soin de dissimuler au regard de Maéva.

- Tient prend ceci, lui dit le petit génie.

Maeva se tenait prête à prendre l'objet que Jérémie était en train de lui tendre en déployant complètement la paume de sa main, mais d'un seul coup Jérémie serra le poignet de la jeune fille est plaqua violemment l'objet contre sa main, avant de retirer celui-ci d'un geste rapide en découpant au passage la paume de la main de Maeva.

- Aille !!!

La jeune fille émit un cri de douleur en même temps que Jérémie relâcha son poignet,Maeva saisi alors sa main ensanglanté quel serra très fort contre elle pour stopper la douleur. Alors que la jeune fille gémissait de douleurs, Jérémie lui insista impassible au spectacle tandis qu'il révéla aux yeux du monde la lame de ciseaux avec laquelle il venait de trancher la paume de la main de Maéva.

- Alors ça fait mal ? lui demanda le petit génie.

Mais la jeune fille ne répondit rien celle-ci était trop accablée par la douleur pour avoir une quelconque réaction. À ce moment-là Odd se précipita sur Jérémie et attrapa celui-ci par le col.

- Mais ça va pas la tête, tu est complètement malade toi !!! lui cria Odd

Mais Jérémie ne répondit rien à cela il se contenta simplement reposé la lame de ciseaux sur le rebord de son fauteuil afin de pouvoir observer tranquillement la scène. Alors que Odd tenait Jérémie par le col,Yumi et Ulrich avaient volé au secours de Maeva

- Maeva est-ce que ça va ? lui demanda Yumi.
- Ça fait mal !! lui répondit la jeune fille.

La réponse n'avait rien de surprenant dans la mesure où cette dernière venait de se faire trancher la paume de la main.

- Est-ce que quelqu'un a des pansements ? demanda Yumi .
- Oui attend fit Ulrich

Ulrich plongea sa main dans la poche de son pantalon et en retira une boîte de pansements. cela pouvait paraître curieux que le jeune garçon se promène avec ce genre de matériel sur lui mais c'était une habitude qu'il avait développée à force de combattre les attaques de Xana.
Dans la boîte ne se trouvait pas seulement des pansements mais également une compresse stérile que Ulrich donna à Maeva.

- Prend ceci et serre la fortement, ça va stopper le saignement, lui dit Ulrich.

La jeune fille prit la compresse et la serra dans sa main, rassurée de voir qu'elle allait mieux Ulrich et Yumi se tournèrent alors en direction de Jérémie pour comprendre les raisons qui l'avait poussé à agir ainsi.

- Mais ma parole Jérémie tu complètement fou !!! fit Yumi, qu'est-ce qui t'as pris de faire ça ? - Qui vous parle de folie ? je vous est dit que j'avais un test à faire .
- Un test !!! mais tu dérailles complètement, cria Ulrich

C'est l'incompréhension générale tous le monde se demandait pour quelle raison Jérémie avait agi de la sorte. ce dernier prétendait vouloir faire un test, mais cette explication semblait bancale. Était-ce vraiment un test ou voulait-il simplement se venger de Maeva ?

- Pourquoi est-ce que tu m'as fait ça ? demanda Maeva.
- Tu ne vas pas y mettre toi aussi !!! fit Jérémie excédé par la question, combien de fois devrais-je vous dire qu'il s'agit d'un test.
- Mais de quel test tu parles à la fin ?cria Odd, si tu voulais prouver que tu pouvais blesser Maéva est bien c'est réussi !!!

Odd ne pouvait pas pardonner à Jérémie d'avoir blessé Maeva, alors qu'il tenait fermement le petit génie par le col la première envie du félin était de lui envoyer son poing dans la figure.
Mais pour une raison qui lui échappa Odd se retint de le faire car l'air qu'arborait Jérémie était étrange. Celui-ci ne se souciait guère de la situation dans laquelle il se trouvait, car il avait reporté toute son attention sur Maeva, puis soudain il regarda sa montre et déclara...

- Bon ça fait maintenant une minute, est-ce que ça saigne encore ? demanda-t-il soudainement

La question de Jérémie semblait totalement incongrue celui-ci venait de couper la paume de la main avec un ciseau la plaie était profond comment pouvait-il espérer que cette dernière arrête de saigner en une minute. Mais à la surprise générale Maéva déclara que le saignement avait cessé.

- Non ça ne saigne plus, fit Maeva.

La réponse de Maéva ne manquas pas de surprendre tout le monde, cette dernière ouvrit la paume de sa main et retira la compresse.Ulrich et Yumi eurent alors la surprise de découvrir que le saignement avait cessé, mais plus étranges encore la cicatrisation avait déjà commencé.

- Mais c'est quoi ce délire ? fit Ulrich

Yumi et Ulrich observèrent d'un regard ébahi l'étrange phénomène, dans la paume de la main de Maéva une croûte cicatrisante avait commencé à se former

- Sa alors ça cicatrise déjà, fit Yumi.
- Quoi ? fit Odd

En entendant cela Odd lacha le petit génie et se rendit vers la jeune fille, à son tour il pu faire la même constatation que ses amis, celle que la main de Maéva était en train de guérir.

- Mais c'est dingue ce truc!! fit Odd.

Odd pris la main de Maéva et caressa la peau de cette dernière pour constater que la plaie s'était déjà refermée, ce qui était totalement impossible.

- Apparemment ça fonctionne bien, fit Jérémie.

Le petit génie c'était également rapproché au sein du groupe pour faire la même constatation, Alors que tout le monde était surpris par ce cet étrange phénomène, Jéremie lui ne semblait nullement étonné.

- C'est bien ce que je pensais, fit le petit génie en se retournant vers son ordinateur.

Le petit génie regagna tranquillement le poste de contrôle dans l'indifférence totale, une fois en place il fit un volte-face avant de demander à tous le monde de le rejoindre

- Bon vous allez pas rester des heures à vous extasier devant ce spectacle, venez plutôt par la si vous voulez des explications, fit Jérémie

Les Lyoko-guerriers regardèrent Jérémie d'un air consterné,ce dernier était vraiment gonflé de s'exprimer ainsi après avoir aussi mal agi. mais alors que personne n'était décidée à lui obéir,Maeva fut la première à s'approcher de lui, elle se mit à côté de Jérémie et d'un ton très calme elle déclara ...

- C'est bon j'ai compris où tu voulais en venir fit Maéva.

Jérémie esquissa alors un petit sourire de satisfaction.

- Bien ravie que tu es compris, fit Jérémie.
- Oui j'ai compris ,fit Maeva,mais quand même si c'était pour vérifier ça tu aurais pu me demander.
- Oui mais Je doute fort que tu aurais accepté.
- Quitte a se faire lacérer la main ,j'aurais préféré le faire moi-même.

Le discours que tenait Jérémie et Maéva semblait complètement incongru à première vue La jeune fille semblait comprendre les actions du petit génie. Toutefois même si ces dernières étaient en partie légitime,Maeva ne pouvait pas s'empêcher de reprocher à Jérémie la méthode employée.

- J'espère que tu es satisfait, fit Maeva.
- Oui J'ai obtenu la réponse à ma dernière question, fit Jérémie.
- Quand même tout ça pour ça
- Compte tenu que ça implique, il valait mieux que je sois sur.
- N'empêche que tu aurais pu me demander plutôt que de me faire ce coup tordu.

Maeva était quand même en pétard contre Jérémie, ce dernier aurait quand même pu lui parler de son test avant de la charcuter.

- Bon je suis désolé, ça te va ?
- Je m'attendais à mieux, mais j'accepte tes excuses.

En termes d'excuses Maeva ne pouvait pas s'attendre à mieux de la part de Jérémie, elle se contenta donc de ce que ce dernier lui donna.

- Et maintenant que tu a obtenu ta dernière réponse, c'est quoi la suite ?
- A ton avis ? C'est pourtant évident...
- Suis-je bête, fit la jeune fille en se tapant la main contre le front.

Les deux petits génies semblaient communiquer entre eux et se comprendre mutuellement sur le pourquoi de tout cela, par contre en ce qui concernait les autres c'était le flou total.

- Est-ce que quelqu'un peut nous expliquer ce qui se passe ici ? demanda Yumi
- Oui parce que la on nage en plein flou, fit Ulrich
- C'est le délire total, pourquoi t'as fait ça Einstein ?

Le petit génie soupira un grand coup en entendant ces questions ,Les trois adolescents ne savaient pas quoi penser à cette situation, ils espéraient quand même que quelqu'un finisse par leur donner des explications.

- Je leur explique ou tu leur expliques,demanda Jérémie à Maéva.
- Laisse, je vais le faire.

Maeva se tourna alors vers les Lyoko-guerriers afin de leur expliquer pourquoi Jérémie l'avait blesser de la sorte.

- Ça va peut-être vous paraître étrange, mais en vérité Jérémie a voulu tester ma capacité d'auto guérison
- Ta capacité auto guérison ?!!
- Oui mon pouvoir de guérir instantanément si je me fais blesser.

Ulrich Odd et Yumi restèrent stupéfait par cette nouvelle, c'était la première fois pour eux qu'ils entendaient parler de ce fameux pouvoir d'auto-guérison.

- Attend si je comprends bien, tu es en train de nous dire que tu possèdes la faculté de soigner instantanément,fit Yumi.
- En fait c'est un peu plus compliqué que ça, mais dans les grandes lignes c'est ça, lui répondit Maeva.
- Bin sa alors qui s'en serait douter !!!

Voilà une révélation qui ne manqua pas d'étonner son petit monde, les Lyoko-guerrier avaient bien conscience que la jeune fille possédait certaines capacités spéciales de par sa nature de cyborg. Mais jusqu'à présent ils avaient toujours cru que ces dernières se limitait simplement au monde virtuel de Lyoko, jamais il n'aurait soupçonné que la jeune fille possédait réellement des capacités hors normes sur terre.

- Alors tu posséderais donc des pouvoirs spéciaux, demanda Ulrich
- C'est pas à proprement parler des pouvoirs, je dirais plutôt des facultés particulières
- et bien ça vois tu on ce serait jamais douter que tu puisses te soigner toute seule.
- Oui c'est vraiment étonnant,fit Yumi, la javoue que je suis surprise
- Moi également
- Euh non !!! moi personnellement ça ne m'étonne pas,fit Odd.

Alors que Ulrich et Yumi était en train de s'extasier devant la faculté spéciale de Maeva, Odd lui ne semblait nullement surpris.

- Je ne vois vraiment pas en quoi cela vous surprend moi ça fait longtemps que je soupçonnais Maeva d'avoir des super pouvoirs.
- Ah bon ?
- Oui c'était même assez évident,fit Odd
- Comment as-tu pu deviner cela ? demanda Maeva surprise.

La jeune fille n'était pas étonné qu'un garçon aussi intelligent que Jérémie puisse découvrir son secret ce qui semblait assez normal vu que celui-ci était un scientifique. en revanche Maéva pensait qu'aucun de ses autres compagnons ne remarquerait quelque chose, mais de toute évidence elle s'était trompée puisque Odd avait découvert la vérité.
Cela interpella tout naturellement Maéva qui se demandait bien quels indices avait pu mettre Odd sur la voie.

- Alors qu'est-ce qui t'a fait deviner que je possédais les pouvoirs ?
- Facile !!! Je me suis toujours dit que ton super appétit n'était pas naturel, personne ne peut manger autant que moi à moins de tricher ou d'avoir des super pouvoirs de digestion.
- ... (bruit de criquet )
- ... ( vent qui souffle)
- (-_-)

La dernière réplique de Odd venait de jeter un froid sur l'assistance, les Lyoko-guerriers etaient habitués à ce que celui-ci fasse des commentaires stupides, mais pour le coup il avait fait très fort.

- Odd !!! tu vraiment stupide fit Ulrich.

Oui la blague de Odd était aussi pertinente qu'un cheveu sur la soupe face à la révélation que venait de faire Maeva sur ces pouvoirs.

- Tu crois que c'est le moment de plaisanter là ? c'est sérieux
- Quoi !!! Je vois pas où est la bague, vous allez pas me dire que son appétit et naturel.
- Oh misère, fit Ulrich en se mettant la main devant les yeux

Odd avait vraiment le chic pour rendre important les choses superficielles, mais sans le savoir sa petite remarque apparemment stupide était assez révélatrice.

- D'un certain côté il n'a pas tort; fit Maeva
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- J'ai quand même un appétit anormal, je mange quatre fois plus que n'importe qui et je ne prend pas 1 g.
- Ma foi c'est vrai quand on y pense,tu as un bon coup de fourchette.

Voila bien un éléments qui avait toujours étonné les Lyoko-gueriers, ils étaient habitués à ce que Odd s'empiffre comme un goinfre, ce dernier semblait être habité par un appétit insatiable, faisant de lui le mangeur numéro un de Kadic
Mais l'arrivée de Maéva avait chamboulé ce classement car la jeune fille était capable d'ingurgiter autant de nourriture que Odd. cela peut parfois donner lieu à des concours assez épiques où on pouvait voir les deux jeunes adolescents manger à eux seuls plus de nourriture que huit personnes.
Compte tenu des personnalités respectives des deux challenger cela n'avait jamais surpris grand monde mais à présent la révélation que venait de faire Maéva laissait planer un doute,Ulrich commença à prendre peur en se disant que Odd avait peut-être raison.

- Par pitié Maéva et ne me dis pas que la blague de Odd n'est pas une blague !!!
- Je te rassure je n'ai pas de super pouvoirs de digestion, mais si ça se trouve il y'as peut-être un lien entre mon pouvoir de guérison et mon super appétit
- C'est même sûr et certains, fit Jérémie.

Jérémie suivait d'une oreille attentive leurs discussions, mais aussi comique que cela pouvait paraître il existait pourtant un lien concret entre les deux événements

- Tu penses qu'il y aurait un lien ? demanda Maéva.
- Quand on y réfléchit bien, un pouvoir de régénération comme le tien implique un apport important matières premières donc ....
- ... donc on peut supposer que mon appétit serait une sorte de conséquence de mon pouvoir.
- Exact !!! c'est comme une voiture pour avancer il lui faut de l'essence, pour ton pouvoir c'est la même chose.

Pour une fois l'explication de Jérémie avait le mérite est très claire sa petite métaphore sur la voiture avait permis de comprendre que pour guérir Maéva avait besoin d'un juste énormément de d'éléments pour que son pouvoir de régénération fonctionne de manière optimale.

- J'ai bien fait de te blesser après ton repas j'étais sûr que tu pourras te régénérer quasiment instantanément.
- Alors c'est pour ça que tu lui as coupé la paume de la main, tu voulait tester son pouvoir.
- Oui je voulais vérifier si son pouvoir était vraiment actif.

Tout à coup l'attitude de Jérémie devenait explicable, afin de pouvoir tester le pouvoir de régénération de Maéva, sa démarche n'avait jamais été motivée par la cruauté mais par le seul désir de tenter une expérience scientifique.

- Le test réussi à 100 %, maintenant on sait que ton pouvoir et actif ,fit Jérémie.
- ça je le savais avant fit Maeva, ça n'était pas vraiment nécessaire de le vérifier.
- Moi il fallait que je sois sur
- j'y crois pas !!! fit Odd, Ne me dis pas que tu as fait ça pour vérifier une de théorie.
- Et bien si c'est le cas

A ce moment là le félin serra le poings en signe d'indignation, il ne pouvait pas croire que Jérémie et put délibérément mutilé Maéva dans le seul but de tester les pouvoirs de guérison de cette dernière.

- C'est inadmissible tu n'avais pas le droit de faire ça
- C'est pour un test scientifique
- Même je trouve ça immoral.

Odd n'était pas spécialement un féru de sciences, même s'il lui arrivait d'apprécier le caractère amusant de celle-ci ( notamment avec Lyoko) il ne pouvait cautionner les dérives de cette dernière. Au nom de la prétendue science, Jérémie avait blessé Maeva pour vérifier une théorie. Cela ne manqua pas de lui rappeler l'incident qui s'était passé il y a plusieurs années avec kiwi.

Dans le but de vérifier si le système de virtualisation fonctionnait Jérémie avait décidé d'utiliser Kiwi comme cobaye, mais suit un concours de circonstances ce fut finalement Odd
qui se retrouva sur Lyoko.
Odd avait toujours gardé une certaine rancoeur vis-à-vis du petit génie pour cet incident, mais voilà qu'aujourd'hui Jérémie répétait à nouveau le même genre d'expérience douteuse et ceci Odd ne pouvait le tolérer.

- Tu n'as pas le droit de disposer des gens de cette manière.

Odd comptait bien faire entendre son point de vue, en reprochant à Jérémie ces dérives, mais alors qu'il allait enchaîner les critiques il fut soudainement appelé au calme par Maeva.

- Du calme Odd ce n'est pas si grave,fit Maeva.
- Comment ce que tu peux dire ça ? il vient de se servir de toi comme cobaye.
- C'est vrai, mais c'est pas une raison pour s'énerver.
- désolé il y a toutes les raisons de s'énerver.

Malgré les appels au calme de la jeune fille Odd ne voulait rien entendre, il était vraiment outré par ce que venait de faire Jérémie.

- Tu aurais dû nous en parler au lieu de faire de Maéva ton cobaye.

Jérémie ne répondit rien à cette accusation mais là encore ce fut Maéva qui prit la défense du petit génie

- Je reconnais qu'il a mal agi, fit Maeva, mais je ne peux pas lui en vouloir pour ça.
- Ne sois pas aussi indulgente, il t'as sciemment blessé !!! il n'avait pas droit de faire de toi une expérimentation scientifique.

La dernière réflexion de Odd ne laissa pas la jeune fille indifférente, elle-même reconnaissait que la méthode employée était assez odieuse. Mais d'un autre côté elle portait la responsabilité de ne jamais avoir révélé aux autres son terrible secret.
Si on avait voulu la jeune fille aurait pu leur parler de son pouvoir de guérison cela aurait évité un tel dilemme. cependant une telle révélation en aurait forcément entraîné d'autres beaucoup moins avouable car cela touchait directement à sa véritable nature et pour Maeva c'étaitquelque chose de très difficile à évoquer.

- certes il n'avait pas le droitde me faire ça, mais je ne peux pas lui en vouloir car après tout ....

La jeune fille eut du mal à avaler sa salive car ce qu'elle avait à dire était pénible

- .... je ne suis qu'une expérimentation scientifique !!!

C'est avec un regard embué que la jeune fille fit cette déclaration, il était pénible pour Maéva de rappeler à tout le monde a commencé par elle-même qu'elle n'était qu'un pur produit de la science.

tu reproches à Jérémie de se servir de moi comme cobaye, mais il aurait totalement le droit parce que je ne suis pas humaine, je suis ...
- Arrete de dire ça !! cria Odd, tu n'as pas le droit de dire ça de toi !!!

Odd intima l'ordre à Maeva de stopper ce discours il ne pouvait pas supporter que la jeune fille se dénigre ainsi.

- Tu est différentes et alors je ne vois pas où est le problème !!! tu parles, tu respires, tu manges, tu rie comme nous pour moi c'est suffisant.

Il avait une telle conviction dans la voix et dans le regard de Odd que cela troubla Maeva, la jeune fille commença à se mordre le bout des lèvres et de très légères larmes coulèrent le long de son visage. le témoignage de Odd était tellement touchant que la jeune fille avait du mal à cacher ses larmes de joie.

- Tu vois en plus tu pleures comme nous, fit Odd

Le félin posa ses mains sur le visage de Maéva et commença à essuyer les larmes de cette dernière. le contact de ses mains chaudes sur sa joue réconforta et l'on arrive à celle-ci saisit alors les deux mains de Odd et les prix dans les siennes.

- Merci Odd
- Mais de rien ma belle ,fit Odd

Une fois de plus par son action dévouée, Odd réussi à remonter le moral de Maéva. celui-ci continua alors son action réconfortante avec l'humour qui lui était propre.

- il ne faut pas te voir différents des humains disons simplement que tu es une humaine avec un super pouvoir.
- Et ça te fait pas peur
- Au contraire je trouve ça plutôt cool, pourquoi nous avoir caché cela
- eh bien c'est assez compliqué , je ne voulais pas ...

bien que Odd venait de lui remonter le moral la jeune fille était quand même assez hésitante à prononcer la fin de sa phrase, mais ce fut Odd qui termina cette dernière

- ... Tu ne voulais pas qu'on te voye plus différente que tu n'est.

La jeune fille ne répondit rien mais on voyait bien que Odd avait mis le doigt sur le point sensible il était déjà pas facile pour elle d'assumer sa nature d'être artificiel. Pour Maeva les pouvoirs spéciaux qu'elle possédait ne faisait qu'agrandir le fossé de la différence entre elle et l'humanité.
Mais avec la démonstration de Jérémie elle ne pouvait plus faire abstraction ni même cacher le fait qu'elle possédait des pouvoirs, et puisque tout le monde avait accepté le fait qu'elle soit capable de guérir la jeune fille décida de leur dévoiler l'ensemble de ses secrets.

- Maintenant que vous connaissez l'existence de mon pouvoir de guérison, autant vous avouer mes autres pouvoirs
- Tu es en train de nous dire que tu aurais d'autres capacités ?
- Oui j'en possède deux autres et pas des moindres, fit Maeva.

Cette nouvelle déclaration ne manqua pas d'étonner les Lyoko-guerriers, apprendre Maéva possédait déjà un pouvoir d'auto guérison était en soi une nouvelle assez extraordinaire mais voilà que la jeune fille venait de leur avouer qu'elle possédait d'autres pouvoirs.

- Et quelles sont tes autres pouvoirs ? demanda Ulrich.
- et bien je suis capable de me connecter à n'importe quel ordinateur juste en posant mes mains sur le clavier.
- qu'est-ce que tu veux dire par là ?
- C'est simple, je peux m'interfacer avec n'importe quel machine informatique et en prendre le contrôle.

Le pouvoir auquel Maéva était en train de faire référence était celui qui lui permettait de prendre le contrôle des machines informatiques par simple contact. Cette capacité lui permettait de manipuler n'importe quelle machine informatique.

- Et qu'est-ce que tu peux faire avec sa ?
- En me connectant à une machine je peux pratiquement tout faire, accéder au fichier en lire le contenu, manipuler des programmes, et plein d'autres choses encore.

les Lyoko-gueriers ne manquèrent pas d'être surpris par une telle révélation, à première vue Maéva était capable de contrôler n'importe quel ordinateur et de faire ce qu'elle voulait avec

- Mais c'est complètement fou ce truc !!!
- et tu peux faire ça avec n'importe quel ordinateur ?
- Oui je l'ai même fait avec le super-calculateur, bien que ce ne soit pas l'une de mes meilleures expériences

En enquêtant sur son passé, elle avait fini par découvrir l'existence du super-calculateur, afin d'en apprendre plus elle avait décidé de se connecter directement avec cette machine afin de percer le secret de ses origines, cette expérience fut extrêmement douloureuse pour la jeune fille car ce jour-là elle découvrit qui elle était vraiment.
mais cette expérience avait au moins confirmé le fait qu'elle avait un réel contrôle sur les machines informatiques même s'il ignorait toujours comment cela pourrait être possible

- Ton pouvoir ne marche que sur les ordinateurs ?
- pas uniquement je peux le faire également sur d'autres appareils mais ce n'est pas sans poser quelques problèmes.
- que veux-tu dire par là ?
- Ça marche aussi sur certains appareils électroniques saufs que ... J'ai tendance à les détruire

c'était l'un des aspects les moins plaisants de ce pouvoir, Maéva avait encore en tête les nombreux accidents qu'elle avait provoqués quand elle ne contrôlait pas cette faculté. La jeune fille avait cessé de compter le nombre d'appareils électroniques et qu'elle avait mis en service rien qu'en touchant. Depuis elle avait appris à maîtriser cet inconvénient toutefois elle restait toujours prudente quand il s'agissait de manipuler un engin électronique complexe craignant qu'elle provoque à nouveau une catastrophe

- j'ai appris à contrôler ce pouvoir, mais je reste très prudent sur le sujet.
- c'est compréhensible, un appareil électronique détraqué ça peut être dangereux.

Si ce pouvoir de contrôle était aussi phénoménal que le prétendait Maéva, il était clair que celui-ci avait de gros défaut. La jeune fille leur expliqua dans quelle était très prudente en évitant de toucher trop d'appareils électroniques.

- Donc je fais attention à ce que je touche
- Ok je note, fit Odd, si je ne veux pas que ma console de jeu m'arrache la tête ne jamais la passer à Maeva.

Encore une fois Odd ne pu s'empêcher de faire un commentaire stupide sur la situation

- Odd tu peux pas être sérieux cinq minutes ?
- Mais je suis sérieux ma console de jeux c'est sacré.

Là c'était encore le coté égoïste de Odd qui s'exprimait, alors que ses amis étaient agacés par ce petit commentaire Maeva trouva ce dernier plutôt plaisant.

- Si ça peut te rassurer, je ne fait que griller les appareils en aucun cas je les transforme en monstre assoiffé de chair humaine.
- Ouf c'est rassurant j'avoue que ce serait assez malvenu que je me fasse attaquer par mon sèche-cheveux.

Face à la blague stupide de Odd,Maéva laissa échapper un petit soupir hilare. Le félin avait de la répartie quand il s'agissait de remonter le moral aux gens. Cependant ce plaisir fut de courte durée car Maéva s'apprêtait à révéler le plus lourd de tous ses secrets

- Bon maintenant je vais vous parler de mon dernier pouvoir.

Odd pris une pause dubitative montrant qu'il était en train de réfléchir à la question.

- Laisse-moi deviner, je parie que tu es capable de voir à travers les murs
- Euh non !!!
- c'est pas ça !!! alors tu es capable d'entendre une mouche voler à 1 km
- Non plus
- Attends ne dit rien je vais trouver .... tu ..tu ....tu es capable de devenir super plus intelligente que Sissi.
- ????

Odd sorti cette réplique spontanément puis soudain il s'accorda un temps d'hésitation avant de se rétracter

- Euh non attend ça c'est pas un super pouvoir, tout le monde à cette capacité, fit Odd.

Là non plus la blague ne fut pas son effet exaspéra plutôt tout le monde au lieu de les faire rire alors qu'il s'apprêtait à débiter une nouvelle ineptie il fut interrompu par Jérémie.

- Au lieu de faire des suppositions tordues si tu laissait Maeva nous dire ce qui en est
- Bon très bien j'écoute.

Maintenant que Odd venait d'être muselé Maéva pouvait enfin s'exprimer librement, cependant la jeune fille aurait souhaité que cette interruption dure un peu plus longtemps vu la révélation qu'elle s'apprêtait à faire.

- Mon dernier pouvoir et de loin le plus effrayant de tous
- C'est-à-dire ?
- Je peux ... enfin je suis ...

Maeva ne sait pas comment tourner sa phrase pour leur annoncer la nouvelle puis prenant une grande aspiration elle décida de se jeter à l'eau.

- Bref je suis capable de m' auto-xanatifier fit Maeva.
- Tu ...quoi !!!
- mon dernier pouvoir me permet d'acquérir les capacités d'un être qui se ferait posséder par ... moi.

cette dernière révélation jeta un blanc sur l'assistance, Maéva voulait simplement de leur avouer qu'elle était capable de devenir par elle-même un être possédant une force surhumaine.
c'était sans conteste le plus puissant et le plus effrayant de penser pouvoir.

- Tu ... tu es capable de faire ça ? demanda Ulrich.
- oui c'est mon pouvoir

Maeva savait qu'elle était capable s'auto-xanatifier, car cela lui était arrivé trois fois et à chaque fois cela fut lourd de conséquences. A la fête foraine elle avait à moitié détruit le stand de tir avec une balle en tissu, elle avait failli tuer le docteur avec un fauteuil et dans le dernier cas en date elle avait ravagé l'appartement au cours d'un cauchemar éveillé

- J'ai ce pouvoir en moi mais je n'arrive pas le contrôler
- tu veux dire que tu peux te transformer à n'importe quel moment en posséder ?
- Non par chance il y a un facteur déclenchant.
- Lequel
- Lorsque je me mets en colère, je suis capable de le faire et et seulement dans ce cas

Contrairement aux deux autres pouvoir l'utilisation de sa possession n'était pas automatique la jeune fille ni parvenait que sous l'emprise d'une énorme colère.

- si je comprends bien à chaque fois que tu énerves tu te transformes en she-hulk (1) fit Odd.
- A peu de choses près c'est ça.
- Je note : piquer le dessert de Maeva serai une erreur fatale, fit Odd.

À nouveau Odd usa de son sens de l'humour pour dédramatiser la situation, mais cette fois-ci la blague ne fit pas rire Maeva.

- Ne rigole pas Odd c'est grave !!!
- Pas tant que ça, le truc c'est qu'il suffit juste de ne pas t'énerver.

si un état émotionnel négatif suffisait à déclencher ce pouvoir il fallait simplement veiller à ce que la jeune fille ne s'énerve jamais et ça c'était bien une tâche à laquelle Odd était prêt à s'employer.

- Pour éviter cette transformation il me suffit de te rendre toujours joyeuse et de bonne humeur.
- et tu crois que c'est facile ?
- Bah C'est du gâteau pour moi.

Odd ne voyait rien d'impossible dans cette mission, même si cela avait demandé un travail de tous les instants ce serait pour lui un plaisir d'entretenir la bonne humeur de Maeva.

- Si je veille à te rendre joyeuse il n'y a aucun risque.

La solution de Odd c'était la prévention, il devait simplement s'assurer que Maéva soit toujours de bonne humeur. Cependant cette révélation amena bon nombre de questions

- Dis moi Jérémie tu savais tous cela ?
- Je n'étais pas au courant pour cette histoire d'auto-xanatifier, mais pour le reste je le savais.

Le petit génie ne semblait pas perturbé par la révélation de Maeva concernant son pouvoir d'auto-xanatification. Même si celui-ci semblait être un énorme problème il ne faisait que confirmer les théories de Jérémie

- Et comment as-tu découvert cela ? demanda Maeva
- Depuis un petit moment j'avais des soupçons sur certains points, mais jusqu'à l'incident d'il y a deux jours j'avais aucun moyen d'être sûr.
- Tu veux dire que tu soupçonnais quelque chose ?
- Oui depuis longtemps même, mais c'est avec la manifestation du pouvoir des ténèbres que j'ai finalement pu établir une théorie.

Visiblement Jérémie avait une idée sur la question, toutes ces révélations couplées à ce qu'il avait découvert n'avait fait que confirmer ses soupçons.

- En analysant tes codes j'ai fini par découvrir ce qui se cachait derrière
- Tu veux dire que tu as découvert le secret de mes pouvoirs
- Oui j'ai élucidé le mystère

La manifestation du pouvoir de Maéva avait suscité de nombreuses interrogations, Jérémie savais que quelque chose clochait. Mais jusqu'à présent toutes les théories qu'il avait pu élaborer n'avait pu être corroboré, mais en analysant le code virtuel de la jeune fille le petit génie avait fini par découvrir son secret. En annonçant qu'il avait percé le mystère,jérémie suscita l'intérêt de tous ses compagnons en particulier Maeva qui était à la fois impatiente et inquiète de savoir ce que Jérémie avait pu découvrir à son sujet.

- Ne nous fait pas attendre plus longtemps Jérémie, dit nous de quoi il en retourne ,fit Yumi.
- Je vais faire mieux que ça, je vais vous montrer.

Jérémie se tourna en direction de son clavier et commença à taper une série d'instructions, sur son écran une fenêtre virtuelle s'afficha sur laquelle on pouvait voir une série de codes informatiques défiler

- Qu'est-ce que c'est ? demanda Ulrich
- Ceci est le code informatique de Maeva.

La fénétre portait comme intitulé code virtuel de Maéva, mais ce n'était pas ça le plus important




- Est qu'as étais-tu découvert ? demanda Maeva.
- Une BIG évidence !!! fit Jérémie
- ????
- Je me sens presque stupide de ne pas l'avoir remarqué depuis le début c'était sous mes yeux et je n'ai rien vu
- Et qu'est-ce que tu n'as pas vu se hasarda à demander Ulrich.
- Eh bien ceci fit Jérémie en pointant du doigt le code informatique

A ce moment-là il eut un grand silence dans la pièce tous se regardèrent avec la même perplexité. tout ce qu'il voyait afficher sur l'écran c'était une suite de codes virtuels affichés en vert entrecoupé de certaines lignes de couleur néanmoins cela restait toujours un langage incompréhensible pour les non-initiés

- d'accord et ... ?
- eh bien voyez c'est évident.
- Pas pour nous
- Oh c'est pas vrai, fit Jérémie

Jérémie avait complètement oublié que ce qui était évident pour lui ne l'était pas pour les autres afin de clarifier la situation le petit génie se lança dans une redondante explication scientifique dont il avait le secret.

- Ceci est le code informatique de Maéva celui de sa structure virtuelle
- ça on avait compris
- Cependant ce code et différent des vôtres puisqu'il s'agit d'un code informatique entrelacée.
- Ce qui veut dire ?
- Pour faire simple c'est un code qui contient un code.
- Je vois ,fit maeva
- Et bin pas nous, fit Ulrich

Même avec une explication plus clairecela restait toujours très confus, pourtant Yumi finit par comprendre de quoi il s'agissait

- c'est donc une sorte de code qui aurait une double action.
- Exact sous le code principal se trouve une autre série de code caché
- Ok la je comprend

Avec quelques éclaircissements les paroles de Jérémie devenaient enfin compréhensibles. le petit génie était en train de leur expliquer que le code de Maéva recelait un code caché.

- Et comment as-tu découvert son existence ?
- Quand le pouvoir des ténèbres de Maéva s'est manifestée j'ai tout de suite soupçonné la présence d'un deuxième code.
- ouah baléze Einstein
- Pas vraiment !!! À vrai dire je soupçonnai l'existence de cette autre code depuis bien longtemps.

une nouvelle fois le génie de Jérémie c'était illustré en découvrant quelque chose que personne n'aurait soupçonné de cependant il n'en était rien car en vérité les soupçons Jérémie les avaient depuis le début.

- Après la première virtualisation de Maéva, j'ai étudié le journal d'activité ( les données enregistrer par le SC) et j'ai découvert que quelque chose clochait
- Que veux-tu dire ?
- Maeva étant la réincarnation de Xana, il était clair que ces codes devaient être différents des autres, j'ai entrepris d'analyser ces derniers.
- Et qu'est-ce que cela a donné ?
- Rien justement !! il n'y avait absolument rien d'anormal

La première fois que Maéva c'était virtualiser ,Jérémie avait entrepris d'analyser les codes de son avatar numérique pour comprendre la nature de ses pouvoirs sur Lyoko.
mais à sa grande surprise le petit génie n'avait rien découvert d'anormal, les codes de Maeva était en tous points similaires à ceux d'un être humain virtualiser

- J'ai analysé les codes de l'avatar de Maéva le premier jour et je n'ai rien trouvé d'anormal toutefois quelque chose me turlupinait
- quoi donc ?
- Si Maeva était une humaine ordinaire pourquoi Xanadu en as t'il après elle ?

L'insistance avec laquelle Xanadu tentait de capturer Maeva laissa penser à Jérémie que quelque chose lui avait échappé.

- Nous savons que Xanadu Recherche les codes de Xana, hors le code virtuel de Maeva et des plus banal conclusion ....
- ... Il y a quelque chose que nous ne savons pas, fit Maeva.

c'est comme le disait Jérémie le code virtuel de Maéva était ordinaire cela signifiait que Xanadu recherchait quelque chose qui n'avait pas encore été découvert par Jérémie, quelque chose donc Maéva ignorait elle-même l'existence.

- Si je comprends bien c'est l'insistance de Xanadu a me capturer qui t'a fait soupçonné l'existence d'un code caché.
- Exact car cette problématique m'a rappelé le cas des clés de Lyoko de Aelita.
- Que veux-tu dire ?
- C'est simple quand tu cherchais à t' emparer de ces fameuse clé j'avais essayer d'en percer le secret, mais à l'époque je n'avais rien trouvé.

Jérémie avait découvert une similitude entre les cas de Aelita et Maeva, les deux jeunes filles disposaient d'un grand pouvoir donc Jérémie n'avait jamais réussi à trouver l'origine. Ce ne fut qu'avec l'apparition du journal de Franz Hopper et la découverte de l'existence des fameuses clés de Lyoko que Jéremie avait pu percer une partie du mystère

- Au début j'ai pensé que ton code était basé sur une clé génétique tous comme cela avait été le cas avec aelita .
- de quoi tu parles ?
- Mais tout simplement de l'un des fondements de Lyoko, ce monde a été créé pour obéir as Franz Hopper et Aelita, car celui-ci est créé autour de leur code génétique.


Il s'agissait de l'un des plus grands mystères qui entourait Lyoko, Jérémie avait fini par découvrir que Franz hopper avait utilisé son ADN et celui de sa fille pour créer un monde virtuel sur lequel ils auraient un contrôle total.
Cela expliquait pourquoi Aelita était capable de désactiver les tours, sa clé génétique lui donnait un contrôle quasi total sur ce monde.

Xana en capturant Franz Hopper avait réussi à s'emparer d'une partie des codes mais il lui manquait toujours le reste pour pouvoir s'affranchir totalement de ce monde
il avait donc cherché à voler la mémoire de Aelita pour s'emparer de ces fameuses clés et ainsi se libérer totalement.

Jérémie avait découvert ceci après que Xana se soient emparés des fameuses clés, mais la confirmation lui fut apportée par l'apparition de Maéva. étant un clone de Aelita la jeune fille avait également le pouvoir de contrôler les tours.

- Donc si je comprends bien j'arrive à contrôler Lyoko parce que je suis le clone d'Aelita.
- Oui votre similarité génétique est en fait une clé d'action.
- ça explique pas mal de choses

Si effectivement le code génétique de Maéva était la clé de tout il était aisé de comprendre les raisons qui poussaient Xanadu à vouloir s'emparer belle cependant, Maeva n'avait pas à comprendre le lien qui pour y avoir entre son code génétique et les codes de Xana.

- D'accord si mon code génétique est une clé Pour contrôler lyoko , que sont les codes de Xana alors ?
- c'est justement là que ça devient intéressant, car crois-moi la vérité est bien plus complexe que ça.
- ouah !!!

L'explication sur le code génétique qui servait de clé était en soi une sacrée révélation pourtant il ne constituait que la face immergée de l'iceberg car ce que Jérémie avait découvert aller bien au-delà.

- Aussi étonnant que cela puisse paraître ce n'est pas ton code génétique, que Xanadu convoite mais ton ce fameux code entralcé
- ça je m'en saurais douter, mais ça me dit toujours pas ce qu'est ce fameux code
- Jy arrive, il se trouve que ce deuxième code n'est pas juste une série d'informations, c'est en fait un programme multiple agents.
- Ce qui est logique vu que ce sont les code de Xana.

Il n'y avait rien de particulièrement extraordinaires dans la révélation de Jérémie si les codes que possédait Maéva était bien ceux de Xana, il était évident qu'il s'agissait d'un programme multi-agent, cependant Jérémie n'avait pas fini son explication

- Sauf que ce code là est très différent.
- Que veux-tu dire ?
- Il n'y a pas seulement le code de Xana qui est présent, j'ai découvert l'existence d'un autre programme multi-agent
- de quoi tu parles ?

La dernière réplique de Jérémie ne manqua pas de surprendre Maéva, que le code caché soit celui de l'assemblée évident mais une fille qui surprend d'apprendre qu'il existait un autre programme caché

- Ne me dis pas qu'il existe un troisième code caché.
- Non ce code là et imbriqué avec celui du code de Xana qui lui-même et entrelacé avec ton propre code virtuel
- Oh la prise de tête fit Odd en se tapant la main contre le front.

Déjà que le félin avait beaucoup de mal à suivre les explications que donnait Jérémie au sujet du code caché mais si celui-ci commençait à parler d'un code caché dans un code caché, Odd risquait de lâcher l'affaire

- Est ce code il fait quoi demanda Odd
- Ces codes tu devrais dire, le reprit Jérémie.
- comment ça ses codes ? tu veux dire le code
- non non j'ai bien dit ces codes au pluriel, car si ce code entrelacé c'est bien celui d'un programme multi agents très sophistiqués ,il a cependant la particularité d'être reproduit à des milliers et des milliers d'exemplaires.
- Mais attend stupide pourquoi reproduire plusieurs fois le même code ?

La dernière révélation de Jérémie était assez étonnante, d'après lui le code entrelacé semblait avoir été répliqué à des milliers d'exemplaires, ce qui était un non-sens total qu'elle pouvait être l'intérêt de reproduire autant de fois le même code ? Alors que les lyoko-guerriers n'entrevoyait aucune explication à cette bizarrerie, Maeva elle finit par comprendre à quoi cela correspondait vraiment.

- Alors c'est ça , fit la jeune fille en regardant la paume de sa main
- Oui tu es tout compris, c'est bien de ça dont il s'agit.
- ravie que vous compreniez parce que nous on comprend que dalle, fit Ulrich.

alors que ses amis étaient complètement largués, la jeune fille avait compris de quoi Jérémie parlait. elle resta quelque seconde à observer la paume de sa main avant de poser à Jérémie la plus singulière des questions.

- Combien ? demanda Maéva.
- Difficile à chiffrer peut-être plus d'un 1 million.
- 1 million tu est sur ?
- c'est pas facile à chiffrer, il y en a peut-être plus.
- Et toute son active ?
- Probablement.

Les deux adolescents étaient à nouveau reparti dans une discussion dont eux seul comprenait le sens, toutefois les Lyoko-guerrier constatèrent que cette dernière révélation troublait Maéva au plus haut point.

- 1 million ... dans mon corps fit Maeva

La jeune fille ne cessa de répéter ce chiffre alors que son regard se perdait dans le vide, Cette révélation semblait vraiment bouleversée a t'elle point que Odd voulu savoir de quoi il en retournait vraiment.

- Est-ce que ça serait trop de nous expliquer de quoi il en retourne ? et c'est quoi cette histoire de 1 millions ? ... 1 million de quoi demanda Odd.

A ce moment-là Maéva et Jérémie se regardèrent d'un air perplexe, tous deux semblaient hésitants à répondre. mais compte tenu de ce que cela impliquait il valait mieux que tout le monde soit au courant.

- Jérémie et ce que le code permettrait de générer un modèle 3D ?
- Oui c'est possible, répondit Jérémie.
- y a-t-il moyen de modéliser un exemplaire est dans projeté le rendu sur l'holomap
- Les doigts dans les orifice nasal.

Jérémie se mit alors à taper une nouvelle série d'instructions sur son clavier, à ce moment-là l'holomap commença à afficher une sorte d'écran.

- Ouah c'est quoi ça , fit Odd
- oh c'est rein je suis juste entrain de configurer l'holomap pour qu'il affiche l'écran de mon moniteur.

La réponse de Jérémie ne manqua pas d'interpellé Odd

- attend une minute tu es en train de nous dire que l'holomap peut afficher autre chose qu'une carte de Lyoko.
- bien sûr répondit Jérémie c'est un projecteur holographique on peut très bien s'en servir comme un écran classique.
- Mais pourquoi tu ne nous as jamais dit ça alors ?
- si je vous l'avais dit ça, tu m'aurais cassé les pieds pour que je connecte une de tes consoles de jeux sur ce projecteur pour bénéficier d'une qualité Full HD.

Cela faisait longtemps que Jérémie avait découvert que l'holomap pouvait servir à autre chose mais il avait toujours tenu cette information secrète pour justement éviter que Odd ne se servent de cet engin à des fins scientifiques.

- Sérieux tu aurais pu nous le dire dire.
- Désolé Odd, l'holomap c'est un instrument scientifique, pas un écran plat pour jouer au jeu vidéo.

maintenant qu'il avait découvert la vérité, Jérémie se doutaient bien que Odd n'allait pas cessé de le harceler à ce sujet mais pour le moment il avait d'autres choses en tête que de s'occuper de ces futilités

- Attention j'ai pratiquement terminé la séquence de compilation.

Jeremie apporta la touche finale à sa compilation quand celle-ci fut terminée il ficha immédiatement le résultat à l'écran, c'est alors que sur l'holomap apparut un objet bien étrange qu'aucun des Lyoko-guerriers n'avaient jamais vu à ce jour

Image




A SUIVRE

Note de l"auteur : la partie de ce chapitre étant extrêmement longues j'ai été obligé de la couper en deux, je publierai la suite dans deux semaines
Dernière édition par julien-dupont le 01 Déc 2013, 21:32, édité 2 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokophile à vie

Messages: 228

Inscription: 07 Nov 2009, 22:38

Message 16 Nov 2013, 14:35

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Un chapitre plein d'humour, mais tu es vraiment sadique côté suspence.
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Déc 2013, 22:00

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 04
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Laboratoire de l'usine - 13 h 45

Image


- Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ? demanda Odd.
- La source de tous nos problèmes, répondit Jérémie.

Sur l'écran était apparue une sorte d'araignée mécanique surmontée d'une grande cloche à sa surface, à première vue cela avait l'air d'une sorte de robot.

- C'est un robot ? demanda Yumi.
- Un nano-robot pour être exact, lui répondit Jérémie, un système mécatronique microscopique.
- Et Maeva aurait 1 millions de ces machins dans le corps ? demanda Odd.
- Oui et ces machins comme tu dis sont la clé de l'énigme, lui répondit Jérémie.
- Que veux tu dire ?
- Comme je l'ai déjà dit, ceci et la source de tous nos problèmes.

C'est avec stupeur que les Lyoko-guerriers découvrirent alors le secret de Maeva, à l'intérieur du corps de la jeune fille grouillait plus d'un million de nano-robots tous inter-connectés les uns aux autres. De toute évidence, il s'agissait là d'une technologie créée par Xana, la question était de savoir à quoi ces machines pouvaient bien servir. a se sujet Jérémie faisait encore bien des mystères.

- Est-ce que ces bestioles effacent la mémoire ? demanda Ulrich.
- Non leur fonctions sont différente, lui répondit Jérémie.
- C'est rassurant, enfin je crois.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Ulrich ne conservait pas un bon souvenir de ce genre de nano-technologie. A chaque fois qu'on lui parlait de Nano-robot le samourai ne pouvait pas s'empêcher de repenser à la mauvaise expérience qu'il avait vécue a cause justement de ce genre de machines.

A l'époque des nano-robots créez pas Xana avaient infiltré son cerveau, provoquant chez lui un état d'amnésie. Cette perte de mémoire forcé avait donné lieu à des situations pour le moins gênante. Depuis Ulrich était devenue très méfiant vis-à-vis des nano-technologies.
Mais a en croire Jérémie ces machines-là n'avait pas pour objectif d'effacer la mémoire des gens, c'était même le contraire.

- Donc si ces machines n'effacent pas la mémoire , elles servent à quoi ? demanda Ulrich.
- Elle servent à stocker des informations, ces machines sont en faite des mémoires, fit Jérémie.

A se moment le petit génie pris une grande inspiration avant de déclarer .

- Mes amis j'ai l'honneur de vous présenter les réceptacles des codes de Xana. (1)

Tous le petit groupe resta coi devant cette annonce, on pouvait lire la surprise sur le visage de chacun. A présent le mystère concernant les fameux codes entrelacés venait d'être percé, il s'agissait en fait de Nano-robots contenant en eux les code de Xana.

La terrible intelligence artificielle n'avait pas que sauvegardé sa conscience dans le cerveau de Maeva, il avait également caché dans la chair de la jeune fille son essence informatique,représenté sous la forme de Nano-robots.

- Alors c'est ça dont Xanadu veut s'emparer, fit Yumi
- Oui il cherche à accéder à la mémoire de ses Nano-robots pour en extirper le code source de Xana.

Maintenant les Lyoko-guerriers connaissait le véritable objectif de Xanadu, depuis le début de cette nouvelle guerre le but de Xanadu n'était pas spécialement clair,mais à présent tous était limpide, ce que Xanadu convoitait n'était pas Maeva en elle-même mais les codes contenus dans ces Nano-robots. Toutefois quelques questions restait en suspens

- Attendez y'as une chose que je ne comprends pas, fit Odd
- Et quoi donc ?
- Si les codes de Xana sont contenu dans ces Nano-machin, qui donc est dans la tête de Maeva ?

Question pour le moins singulière de la part de Odd, mais celle ci intriguait depuis un moment, Maeva était elle vraiment le dépositaire de la conscience de Xana ou un être pourvu de sa propre personnalité ?

- Maéva qui est tu vraiment ? lui demanda Odd.

Contrairement à d habitude la jeune fille n'eut aucun mal a répondre a cette délicate questions, car a se sujet pour elle , il n'y avait aucun doute.

- Je suis Maeva !!! la réincarnation de Xana.

C'était assez étonnant que Maeva puisse exprimer ceci aussi clairement, sans la moindre gène ni voix tremblante elle venait de témoigner son origine.

- Je ne peux pas être quelqu'un d'autre, Xana à télécharger ces codes dans ses machines, mais sa conscience c'est réfugié dans mon cerveau, fit la jeune fille, de faite je suis la réincarnation du maléfique Xana, Les crimes qu'il a commis resteront toujours le fardeau que je devrais porter cependant ...
- Cependant ?!
- ... cependant si je ne peux nier mes origines, les fantômes du passé ne doivent pas m'empêcher de me tourner vers l'avenir... tu veux savoir qui je suis Odd et bien je suis Maeva Robinson.
au moment où elle termina son discours la jeune fille regarda ses compagnons avec beaucoup d'assurance, malgré la tournure particulière que celui-ci avait pris au départ le discours de Maeva se voulait rassurant, le but recherché par la jeune fille était de faire comprendre à ses amis la différence qui existait entre elle et Xana.

- Je sais que dans mon cas les choses ne sont pas faciles, en tant qu'être virtuel, j'étais conscient de mon existence, mais la perception du monde était très différente de celle que j'ai maintenant.
- Et qu'est-ce qui a changé ?
- Depuis que je suis devenu humaine, tout a changé

Maeva s'efforçait de faire comprendre à ses amis qu'elle n'avait rien à voir avec l'intelligence artificielle qu'ils avaient combattue durant des années.
Lorsqu'il était en train de se faire exterminer par le PMA, Xana avait télécharger sa conscience dans le cortex cérébral de la jeune fille, cette opération avait été rendu possible grâce à la présence du un micro-processeur dans la tête de Maeva. La fusion entre la chair et la machine avait permis à Xana "d'imprimé" sa conscience dans un cerveau humain.

Cependant si sa conscience fut sauvegardée dans un cortex cérébral, le but de Xana n'était pas de devenir humain mais de trouver un refuge temporaire pour échapper à l'extermination pour cela il avait sauvegardé les codes de son programme à l'intérieur des nano-robot en prévision de son retour.

Mais le sort en avait décidé autrement, l'accident du laboratoire et l'amnésie de Maéva avait compromis le retour de Xana. par la suite le Dr Robinson avait pris en charge l'éducation de Maeva contribuant à créer l'identité de la jeune fille et à faire disparaître les intentions belliqueuses de Xana.

Toutefois Xana n'avait pas totalement disparu, sa conscience avait peut-être été altérée mais les codes source de son programme étaient parfaitement conservés à l'intérieur des nano-robots , faisant que le monstre pouvait à tout moment refaire surface. En prenant connaissance de ces nouvelles informations, Maeva pouvait redéfinir sa conditions d'une manière particulière

- Ça fait un peu bizarre d'avoir à le dire, fit Maeva, mais d'une certaine manière je suis une sorte de disque dur externe.

cette déclaration de Maéva semblait un petit peu réductrice à son égard,mais quand on prenait le temps d'y réfléchir ce corps cybernétique se rapprochait assez d'un disque dur externe où avait été entreposé les codes de Xana.

- Disque dur externe tu n'y vas pas un peu fort la , demanda Odd
- C'est juste une image, il ne faut pas me voir comme ça.
- Là je suis d'accord, sinon ça ne serait pas sans poser quelques problèmes.
- Que veux-tu dire ? demanda Maeva.
- c'est une simple question de rhétorique, mais je me vois mal de faire des compliments sur le sujet
- Mais de quoi tu parles ? demanda Ulrich
- mais voyons c'est évident, vous imaginez un peu la scène si devant tout le monde je faisais des compliments à Maeva en disant d'elle quel est le disque dur externe le plus sexy que je connaisse.

à ce moment-là Maéva devint rouge de confusion devant le compliment que venait de lui faire Odd

- Tu est bête toi, fit Maeva en rougissant.
- mais non c'est vrai, si je faisait un tel compliment devant tout le monde, je passerai sois pour un idiot soit pour Einstein.
- éh !!! cria Jérémie, je suis peut-être un geek mais pas à ce point là.

La petite pique gratuite de Odd vis-à-vis de Jérémie n'était pas passée inaperçue, le petit génie trouva un peu insultant cette comparaison alors que Ulrich et Yumi était en train de pouffer dans leur coin.

- Vous trouvez ça drôle, leur dit Jérémie.
- Désolé fit Ulrich en souriant, mais là il faut avouer que Odd marque un point.

Tout le monde avait compris la petite allusion tant celle-ci était évidente et quasiment proche de la réalité. Jérémie fut vexé qu'on puisse avoir une image aussi réducteur de lui mais plutôt que de critiquer ceci il préféra se concentrer sur l'essentiel.

- Bon est-ce qu'il seraient possibles que vous soyez sérieux cinq minutes, j'ai pas fini mon explication.
- Oui désolé.
- Pardons on t'écoute
- Je continue donc

Tous le monde retrouva rapidement son sérieux et Jérémie repris le cours de ses explications

- Ces nanorobots ne sont pas seulement des mémoires, ils ont d'autres fonctions
- Et que font-ils d'autres ?
- Ils agissent également sur le corps de Maéva et sont à l'origine de ces "pouvoirs"

Cette nouvelle révélation suscita alors l'intérêt de tout le monde, les lyoko-guerriers était curieux de savoir comment cela était possible. La première concernée se dépêcha de demander de quoi il retournait vraiment.

- Alors c'est machines serait la source de mes pouvoirs ? demanda Maeva.
- Je lai dit elles sont la cause de tout.
- Mais comment cela fonctionne-t-il ?

à nouveau tout le monde était suspendu aux lèvres de Jérémie en attendant que celui-ci sorte une de ces explication dont il a le secret.

- La première de toutes les explications me semble la plus évidente, ces machines sont à l'origine de ton pouvoir d'autoguérison comme l'a prouvé ma petite expérience.
- quand tu m'as tranché la main.
- Oui à ce moment-là ton corps avait subi des dégâts et les machines se sont concentrées vers la blessure afin de la "réparer"

Cette fois-ci l'action de Jérémie prenait tout son sens, il avait voulu tester le pouvoir de guérison de la jeune fille ou plus exactement l'action médicales de ces nanorobots. en sectionnant la paume de la main de Maeva, Jérémie avait cherché à provoqué la réaction des machines, l'expérience fut une totale réussite puisque la blessure fut cicatrisée au moins d'une minute.

- Ces machines ont parfaitement rempli leur office en te guérissant.
- Dont tu as fais tout ça juste pour vérifier si ces machines allaient la soigner, fit Odd.
- Oui c'était le but
- ça veut dire que tu savais que ces machines allaient agir de la sorte.
- c'était même sur certains, dès que j'ai analyser le code j'ai tout de suite compris de quoi il s'agissait.
- Et malgré sa tu as quand même voulu vérifier en coupant la main de Maéva, fit Odd sur un ton critique
- Tu n'as pas revenir là-dessus
- désolé mais ça je ne suis pas près de l'oublier.

Odd avait la rancune tenace, il n'avait pas l'intention d'oublier ce que Jérémie avait fait subir à Maeva, mais plutôt que de relancer la dispute il préféra écouter ce que le petit génie avait à dire.

- Enfin brefs passons, c'est quoi la suite ?
- Ces nanorobots ont une fonction de guérison, mais c'est aussi grâce à eux que Maeva est capable de prendre le contrôle de n'importe quelle ordinateur ou de s'auto-xanafier
- et comment ça marche
- Là par contre j'avoue ne pas savoir....
- tu est sérieux la ?!!

La réponse de Jérémie fut plutôt décevante, après avoir fourni une brillante explication sur le fonctionnement médical de ces nanorobots, voilà que le petit génie était incapable d'expliquer les autres principes.

- désolé mais il s'agit là d'une technologie très complexe et je suis loin d'en avoir percé tous les secrets.
- Tu as donc aucune idée, théorie ou autres hypothèse
- Pour le moment non !! mais je vais travailler dessus.

Jérémie n'était donc pas encore en mesure de pouvoir fournir toutes les explications mais il allait s'atteler à la tâche afin de percer le mystère de ces machines. cependant même si il n'était pas en mesure de pouvoir tout expliquer il savait tout du moins ce qui lui restait à faire

- Ceux-ci dits nous avons plus important à traiter, maintenant que nous savons ce que convoite Xanadu nous devons faire en sorte qu'ils ne parviennent pas à mettre la main dessus

Maintenant qu'il avait découvert l'existence de ces machines, les Lyoko-guerriers devait trouver un moyen d'empêcher Xanadu de s'en emparer.

- Xanadu ne doit pas s'emparer de ces codes, fit Jérémie
- Et comment veux-tu faire ?
- c'est bien là le problème je ne sais pas encore.

Entre vouloir et pouvoir la différence est grand, les Lyoko-guerriers connaissait l'objectif de Xanadu, mais il ne savait pas comment faire pour empêcher ce dernier d'atteindre son but.

- Est-ce qu'on peut détruire ces machines ? demanda Ulrich.
- Techniquement je pourrais les effacer, malheureusement je peux pas
- Pourquoi cela ?
- Je vous ai dit que c'était les codes étaient entrelacés,
- Oui et alors ?
- Et bien supprimer les codes de ces nano-robot reviendrait ...
- ... à me supprimer, fit Maeva.

Ce fut pénible pour la jeune fille d'avoir à dire cela, mais il est important que ses amis soient au courant de la situation. à cause de la nature entrelacée des codes il était impossible d'éffacer les codes de Xana sans que cela n'est un impact négatif sur Maeva.

- Techniquement effacer les codes serait la solution la plus simple, mais cela risquerait de me tuer
- donc il faut trouver autre chose

La situation était problématique il ne pouvait pas se débarrasser de ces machines, tout le monde se creusa dans la tête aussi de trouver une solution, Yumi fut la seconde à proposer une solution.

- Si on ne peut pas les effacer il y a peut-être moyen de les arrêter, fit Yumi après tout ce ne sont que des machines il doit bien y avoir un interrupteur pour les désactiver.
- Ouais pas bête , fit odd on les débranche et fins de problème.

La solution proposée par Yumi était simple et éfficace, malheureusement celle-ci se heurtait à un autre problème.

- Sauf qu'on est obligé de les laisser en activité, fit Jérémie.
- Pourquoi cela ? demanda Yumi
- Car ces machines sont les seules choses qui me maintiennent en vie.
- Comment ça ?!! Je croyais qu'elle servait simplement à guérir tes blessures
- Malheureusement c'est loin d'être aussi simple, fit Maeva.

Jusqu'à aujourd'hui Maeva n'avait jamais compris ce qui était à l'origine de son pouvoir de guérison tout ce qu'elle savait c'était que ce fameux pouvoir la maintenait en vie.

- Mes problèmes de vue, mon souffle cours, toutes ces anomalies ne sont pas un hasard, c'est du au fait que je suis un clone.
- Je comprends pas.
- C'est pourtant facile à comprendre, un corps humain comme le mien devrait mettre une quinzaine d'années pour atteindre sa maturité,or celui-ci as grandit en six mois, ce genre de croissance accélérée n'est pas possible à moins de tricher.
- Et on triche comment ?
- En théorie il suffirait d'injecter une quantité de produits chimiques qui favoriseraient la croissance, avec une telle méthode on le faire grandir en accéléré n'importe quel organisme.
- C'est une croissance aux stéroïdes si tu préfères
- Tu veux dire qu'avec ce genre de méthode on peut accélérer la croissance d'un être vivant.
Toujours de manière théorique un enfant pourrait devenir un adulte en moins d'une année
- Ouah mais c'est dément.

Yumi était loin d'imaginer que de simples injections de produits chimiques pouvaient avoir de tels effets sur les organismes vivants. Mais Maeva était la preuve vivante que ce genre de procédé fonctionnait cependant celui-ci n'était pas sans conséquence

Oui avec ce genre de méthode on peut rapidement faire grandir un être humain, l'ennui c'est qu'il y a un effet secondaire
- Quel genre d'effets secondaires ? ce hasarda à demander Yumi.
- on nous contrarie pas impunément mère nature sans en payer le prix, fit Maeva.

La jeune fille expliqua alors qu'une croissance aussi exceptionnelle engendrait fatalement des anomalies. En grandissant de manière accélérée à l'aide de produits chimiques, le corps humain voit sa structure génétique altérée ce qui a pour effet de conduire à son autodestruction.

Maeva était un être humain née dans une éprouvette qui avait grandi en l'espace de six mois, son corps avait rapidement atteint l'adolescence mais celui-ci présentait de nombreux défauts techniques par chance l'injection des nanorobots médecin avait permis de contrecarrer les effets négatifs de la croissance accélérée.
Ces machines opéraient 24 heures sur 24 pour maintenir en état de marche le corps de maeva cependant si ces dernières venaient à cesser de fonctionner il ne faudrait que quelques jours avant que le corps de Maeva ne tombe en déliquescence.

- Sans ces nano-robot je suis condamné !!!
- si je comprends bien hors de question de les effacer ou de les arrêter.
- Oui mais on peut pas non plus laisser en activité, tant que ces machines seront dans le corps de Maeva, xanadu n'aura de cesse de la poursuivre.

Les Lyoko-guerriers réalisèrent la nature du dilemme auquel ils étaient confrontés, il fallait assurer la survie de Maéva tout en empêchant Xanadu d'en faire sa cible

- Personnes n'a une autre idée ?
- Non !!!
- Quelle poisse !!!

Le problème était épineux, si on pouvait garantir la survie de Maeva par une autre méthode la jeune fille n'hésiterait pas une seule seconde à se débarrasser de ces machines malheureusement aucune autre solution ne se profilait à l'horizon. mais cela fut sans compter sur le génie exceptionnel de Jérémie qui commença à entrevoir une autre possibilité.

- Et bien... fit Jérémie se grattant le menton, j'ai peut-être une idée.

quand Jérémie avait tendance à se gratter le menton c'est que celui-ci avait une idée derrière la tête.

- Einstein tu as une idée ?
- Peut-être, répondit Jérémie
- En quoi consiste ton idée ? demanda Maeva
- Eh bien puisqu'on ne peut pas supprimer ces nano-robot, rien ne nous empêche de les reprogrammer.
- Les reprogrammer ?!! À quoi penses-tu
- Eh bien on pourrait installer dans le code de ces nanorobot, un code qui permettrait d'inhiber leur capacité.
- Explique ton idée
- et bien si je parasite les codes a l'aide d'un autre code, les informations contenues dans ces machines seront alors inutilisables.

L'idée de Jérémie était assez simple il voulait reprogrammer les codes des machines afin de les empêcher de nuire. Puisque Xanadu voulait recuperer ces codes, Jérémie allait faire en sorte de les rendre inutilisable. L'idée était séduisante néanmoins il y avait un bémol

- Attends c'est pas un peu dangereux de vouloir manipuler ces machines ? si jamais tu venais à désactiver leurs fonctions médicales Maeva serait ...
- Non justement je ne ferai que désactiver les fonctions relatives au code de Xana, mais je laisserait opérationnel leur faculté de guérison.

Le plan de Jérémie n'avait pas pour but de rendre tous les codes inutilisables mais seulement ceux que voulait récupérer Xanadu , dans son optique il comptait laisser actif la fonction médicale de ces machines.

- Une fois reprogrammer ces machines n'auront plus qu'une seule fonction, celle de guérir Maeva
- Mais est-ce que tu es sûr de pouvoir y arriver ?
- C'est jouable je pense avoir localisé les codes relatifs à leur fonction de médecin

Jérémie avait identifié une partie du code entrelacé avec celui qui correspondait à la fonction de médecin dès lors il suffisait simplement de rendre inopérant le reste du code totalement illisible.

- Je vais crypter le reste du code entrelacé, de cette manière il ne sera plus utilisable.
- L'idée est bonne mais cela ne risque-t-il pas de générer des anomalies ? demanda Maeva.
- Si je cible les bonnes ligne de code il n'y aura aucun problème.
- Ouais "Si" tu cible correctement fit Odd.

Odd n'était pas spécialement emballé par l'idée de vouloir modifier le code de ces machines, il n'était peut-être pas un expert en informatique, mais il savait que l'opération que Jérémie allait tenter risquer d'avoir de graves effets sur Maeva.

- Et si jamais tu te loupes et que tu désactives leurs fonctions de médecin, tu imagines
- ça n'arrivera pas je vais juste brouiller les codes pas les détruire.
- Pour moi c'est du pareil au même
- Puisque je te dis que ça ne risque rien
- admettons et comment comptes tu t'y prendre ?
- Facile Je vais insérer une clé inhibiteur dans leur programme afin de brouiller leur codes


- Une minute ça ne risque pas de m'empêcher de désactiver les tours se truc , fit Maeva.

La jeune fille n'était pas spécialement emballée à l'idée que Jérémie modifie le code des machines qui la maintenaient en vie cependant si le petit génie réussissait son opération il fallait espérer que celle-ci n'avait pas avoir des effets secondaires et notamment cette modification de code ne risque-t-elle pas d'affecter les capacités de Maeva sur Lyoko.

- c'est à cause de ton brouillage je suis incapable de désactiver une tour, ça va nous mettre en danger
- Justement j'ai réfléchi à ça, c'est la raison pour laquelle je vais initier de forme de cryptage très particulière
- Du genre ?
- je vais simplement créer une clé d'activation/désactivation qui nous permettra à tout moment d'arrêter le cryptage de tes codes, je pourrais utiliser cette clé depuis le poste de contrôle, et en cas de danger je pourrais l'utiliser
- mais si c'est le cas cela voudrait dire que tu aurais un contrôle total sur mes pouvoirs
- en gros c'est ça

La solution que proposait Jérémie consistait à bloquer les pouvoirs de Maeva, en injectant un code inhibiteur dans le programme des nano-robot, grâce à cela Xanadu ne pourrait pas récupérer les codes de Xana,mais sa empêcherait également Maeva d'être à nouveaux victime du pouvoirs des ténèbres. Maeva sympa cette restriction allait être une bonne chose ou non, mais si cela permettait de contrecarrer les plans de Xanadu, la jeune fille était prête à courir le risque

- On va essayer
- parfait je vais préparer tous ce qu'il faut
- Et comment comptes-tu du procédé ?
- Je vais me servir d'une tour activée à notre profit, pour créer une sorte d'émanation spectrale qui va envahir le corps de Maeva et bloqué ces pouvoirs.
- Attend une minute !!! Tu veux dire une sorte de possession
- Oui Le même procédé que j'ai utilisé avec Odd mais avec un objectif différent.
- Alors là NON !!! je dis mauvaise idée !!! fit Odd

Odd manifesta son opposition à cette idée si, car il savait très bien ce que cela impliquait.

- Pourquoi tu refuses cette idée ?
- est-ce que tu te rappelles ce qui s'est passé la dernière fois que tu avais essayée de posséder quelqu'un ? fit Odd, Xana c'était emparé de la tour , après quoi il avait tenté de régler mon énergie vitale.

Odd Était bien placé pour savoir que ce faire procédait par Jérémie n'était pas une bonne idée à l'époque une expérience similaire avait été tentée mais celle-ci avait rapidement tourné au fiasco et failli coûter la vie à Odd. Le félin ne voulait surtout pas que Jérémie tente la même expérience sur Maeva.

- Imagine que Xanadu s'empare de la tour ce serait pire que tout.
- Sauf que cette fois je ne ferai pas les mêmes erreurs, j'ai beaucoup appris, et c'est la raison pour laquelle je vais mettre. Une sécurité pour éviter ce genre de désagrément
- et comment tu comptes t'y prendre ?
- Je vais réutiliser le programme qui me servait à protéger la tour du clone de William
- Hum

La déclaration de Jérémie laissa Odd pour le moins perplexe, le félin savait que le programme de protection mise au point par le petit génie était efficace puisque celui-ci avait réussi à protéger la tour qui à l'époque générait la réplique de William. Pour Odd c'était peut-être insuffisant

- Tu n'as pas mieux à proposer ?
- On n'a pas vraiment le choix, fit Jérémie c'est ça ou désactiver les nano-robot

Aucune des perspectives ne réjouissait Odd, mais celui-ci aurait beau tempêté et rouspéter la décision finale ne lui appartenait pas.

- Alors Maeva que décide tu ?
- comme tu as dit nous n'avons pas le choix alors je vais tenter ta solution,fit Maeva.

Maeva était prêt à remettre sa vie entre les mains de Jérémie, cette solution n'était pas sans danger mais il n'en avait point d'autres.

- Ok si j'ai bien compris ,Einstein va créer un spectre, pour brouiller les codes
- c'est tout à fait cela
- Dis moi ça ne te pose pas un problème que j'ai mis de réduisent en esclavage.
- La tu exagères ce n'est pas de l'esclavage, et à y regarder d'un peu plus près je trouve que la situation est assez ironique, fit Maeva
- que veux-tu dire par là ?
- Bin pour une fois,c'est moi qui vais me faire posséder.

La dernière phrase de Maeva ne manquait pas de susciter l'étonnement, il était assez ironique que l'être qui en avaient possédé temps d'autres devienne à son tour un possédé.

- On va donc procéder ainsi
- Je vais travailler sur ce programme inhibiteur
- Tu penses qu'il sera prêt dans combien de temps ?
- je pense que d'ici deux jours le code de cryptage sera prêt, à ce moment-là on fera les tests.

Jérémie allait s'employer à mettre au point le programme inhibiteur à fin de brouiller les codes de Xana. à présent tout ce qu'il fallait espérer c'est que durant ce laps de temps Xanadu & compagnie se tienne tranquilles.

les Lyoko- guerriers allait devoir rester très vigilant,et veiller au bien être de Maeva. Les deux jours qui allaient suivre aller être particulièrement tendus car il ne fallait en aucun cas que la jeune fille ne s'énerve pour de stupide raison. Cependant les lyoko-guerreirs était loin de se douter que l'expérience que Maeva allait tenter aurait des conséquences assez inattendues sur elle et son entourage.


(1) Note pour les auteurs de CLE : Voila Messieurs c'est comme ça qu'il fallait justifier l'existence des codes de Xana dans votre histoire.

A SUIVRE
Dernière édition par julien-dupont le 05 Jan 2014, 21:58, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokofan

Messages: 47

Inscription: 03 Oct 2013, 12:24

Localisation: quelque part sur la terre

Message 06 Déc 2013, 19:42

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

je suis ta fic depuis un moment a part des moment un peu répétitif c'est :thumbleft: :thumbleft:
veux avoir la suite j'aime bien Maéva :D
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 05 Jan 2014, 22:00

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 04
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Laboratoire de l'usine - 13 h 45

Image


- Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ? demanda Odd.
- La source de tous nos problèmes, répondit Jérémie.

Sur l'écran était apparue une sorte d'araignée mécanique surmontée d'une grande cloche à sa surface, à première vue cela avait l'air d'une sorte de robot.

- C'est un robot ? demanda Yumi.
- Un nano-robot pour être exact, lui répondit Jérémie, un système mécatronique microscopique.
- Et Maeva aurait 1 millions de ces machins dans le corps ? demanda Odd.
- Oui et ces machins comme tu dis sont la clé de l'énigme, lui répondit Jérémie.
- Que veux tu dire ?
- Comme je l'ai déjà dit, ceci et la source de tous nos problèmes.

C'est avec stupeur que les Lyoko-guerriers découvrirent alors le secret de Maeva, à l'intérieur du corps de la jeune fille grouillait plus d'un million de nano-robots tous inter-connectés les uns aux autres. De toute évidence, il s'agissait là d'une technologie créée par Xana, la question était de savoir à quoi ces machines pouvaient bien servir. a se sujet Jérémie faisait encore bien des mystères.

- Est-ce que ces bestioles effacent la mémoire ? demanda Ulrich.
- Non leur fonctions sont différente, lui répondit Jérémie.
- C'est rassurant, enfin je crois.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Ulrich ne conservait pas un bon souvenir de ce genre de nano-technologie. A chaque fois qu'on lui parlait de Nano-robot le samourai ne pouvait pas s'empêcher de repenser à la mauvaise expérience qu'il avait vécue a cause justement de ce genre de machines.

A l'époque des nano-robots créez pas Xana avaient infiltré son cerveau, provoquant chez lui un état d'amnésie. Cette perte de mémoire forcé avait donné lieu à des situations pour le moins gênante. Depuis Ulrich était devenue très méfiant vis-à-vis des nano-technologies.
Mais a en croire Jérémie ces machines-là n'avait pas pour objectif d'effacer la mémoire des gens, c'était même le contraire.

- Donc si ces machines n'effacent pas la mémoire , elles servent à quoi ? demanda Ulrich.
- Elle servent à stocker des informations, ces machines sont en faite des mémoires, fit Jérémie.

A se moment le petit génie pris une grande inspiration avant de déclarer .

- Mes amis j'ai l'honneur de vous présenter les réceptacles des codes de Xana. (1)

Tous le petit groupe resta coi devant cette annonce, on pouvait lire la surprise sur le visage de chacun. A présent le mystère concernant les fameux codes entrelacés venait d'être percé, il s'agissait en fait de Nano-robots contenant en eux les code de Xana.

La terrible intelligence artificielle n'avait pas que sauvegardé sa conscience dans le cerveau de Maeva, il avait également caché dans la chair de la jeune fille son essence informatique,représenté sous la forme de Nano-robots.

- Alors c'est ça dont Xanadu veut s'emparer, fit Yumi
- Oui il cherche à accéder à la mémoire de ses Nano-robots pour en extirper le code source de Xana.

Maintenant les Lyoko-guerriers connaissait le véritable objectif de Xanadu, depuis le début de cette nouvelle guerre le but de Xanadu n'était pas spécialement clair,mais à présent tous était limpide, ce que Xanadu convoitait n'était pas Maeva en elle-même mais les codes contenus dans ces Nano-robots. Toutefois quelques questions restait en suspens

- Attendez y'as une chose que je ne comprends pas, fit Odd
- Et quoi donc ?
- Si les codes de Xana sont contenu dans ces Nano-machin, qui donc est dans la tête de Maeva ?

Question pour le moins singulière de la part de Odd, mais celle ci intriguait depuis un moment, Maeva était elle vraiment le dépositaire de la conscience de Xana ou un être pourvu de sa propre personnalité ?

- Maéva qui est tu vraiment ? lui demanda Odd.

Contrairement à d habitude la jeune fille n'eut aucun mal a répondre a cette délicate questions, car a se sujet pour elle , il n'y avait aucun doute.

- Je suis Maeva !!! la réincarnation de Xana.

C'était assez étonnant que Maeva puisse exprimer ceci aussi clairement, sans la moindre gène ni voix tremblante elle venait de témoigner son origine.

- Je ne peux pas être quelqu'un d'autre, Xana à télécharger ces codes dans ses machines, mais sa conscience c'est réfugié dans mon cerveau, fit la jeune fille, de faite je suis la réincarnation du maléfique Xana, Les crimes qu'il a commis resteront toujours le fardeau que je devrais porter cependant ...
- Cependant ?!
- ... cependant si je ne peux nier mes origines, les fantômes du passé ne doivent pas m'empêcher de me tourner vers l'avenir... tu veux savoir qui je suis Odd et bien je suis Maeva Robinson.
au moment où elle termina son discours la jeune fille regarda ses compagnons avec beaucoup d'assurance, malgré la tournure particulière que celui-ci avait pris au départ le discours de Maeva se voulait rassurant, le but recherché par la jeune fille était de faire comprendre à ses amis la différence qui existait entre elle et Xana.

- Je sais que dans mon cas les choses ne sont pas faciles, en tant qu'être virtuel, j'étais conscient de mon existence, mais la perception du monde était très différente de celle que j'ai maintenant.
- Et qu'est-ce qui a changé ?
- Depuis que je suis devenu humaine, tout a changé

Maeva s'efforçait de faire comprendre à ses amis qu'elle n'avait rien à voir avec l'intelligence artificielle qu'ils avaient combattue durant des années.
Lorsqu'il était en train de se faire exterminer par le PMA, Xana avait télécharger sa conscience dans le cortex cérébral de la jeune fille, cette opération avait été rendu possible grâce à la présence du un micro-processeur dans la tête de Maeva. La fusion entre la chair et la machine avait permis à Xana "d'imprimé" sa conscience dans un cerveau humain.

Cependant si sa conscience fut sauvegardée dans un cortex cérébral, le but de Xana n'était pas de devenir humain mais de trouver un refuge temporaire pour échapper à l'extermination pour cela il avait sauvegardé les codes de son programme à l'intérieur des nano-robot en prévision de son retour.

Mais le sort en avait décidé autrement, l'accident du laboratoire et l'amnésie de Maéva avait compromis le retour de Xana. par la suite le Dr Robinson avait pris en charge l'éducation de Maeva contribuant à créer l'identité de la jeune fille et à faire disparaître les intentions belliqueuses de Xana.

Toutefois Xana n'avait pas totalement disparu, sa conscience avait peut-être été altérée mais les codes source de son programme étaient parfaitement conservés à l'intérieur des nano-robots , faisant que le monstre pouvait à tout moment refaire surface. En prenant connaissance de ces nouvelles informations, Maeva pouvait redéfinir sa conditions d'une manière particulière

- Ça fait un peu bizarre d'avoir à le dire, fit Maeva, mais d'une certaine manière je suis une sorte de disque dur externe.

cette déclaration de Maéva semblait un petit peu réductrice à son égard,mais quand on prenait le temps d'y réfléchir ce corps cybernétique se rapprochait assez d'un disque dur externe où avait été entreposé les codes de Xana.

- Disque dur externe tu n'y vas pas un peu fort la , demanda Odd
- C'est juste une image, il ne faut pas me voir comme ça.
- Là je suis d'accord, sinon ça ne serait pas sans poser quelques problèmes.
- Que veux-tu dire ? demanda Maeva.
- c'est une simple question de rhétorique, mais je me vois mal de faire des compliments sur le sujet
- Mais de quoi tu parles ? demanda Ulrich
- mais voyons c'est évident, vous imaginez un peu la scène si devant tout le monde je faisais des compliments à Maeva en disant d'elle quel est le disque dur externe le plus sexy que je connaisse.

à ce moment-là Maéva devint rouge de confusion devant le compliment que venait de lui faire Odd

- Tu est bête toi, fit Maeva en rougissant.
- mais non c'est vrai, si je faisait un tel compliment devant tout le monde, je passerai sois pour un idiot soit pour Einstein.
- éh !!! cria Jérémie, je suis peut-être un geek mais pas à ce point là.

La petite pique gratuite de Odd vis-à-vis de Jérémie n'était pas passée inaperçue, le petit génie trouva un peu insultant cette comparaison alors que Ulrich et Yumi était en train de pouffer dans leur coin.

- Vous trouvez ça drôle, leur dit Jérémie.
- Désolé fit Ulrich en souriant, mais là il faut avouer que Odd marque un point.

Tout le monde avait compris la petite allusion tant celle-ci était évidente et quasiment proche de la réalité. Jérémie fut vexé qu'on puisse avoir une image aussi réducteur de lui mais plutôt que de critiquer ceci il préféra se concentrer sur l'essentiel.

- Bon est-ce qu'il seraient possibles que vous soyez sérieux cinq minutes, j'ai pas fini mon explication.
- Oui désolé.
- Pardons on t'écoute
- Je continue donc

Tous le monde retrouva rapidement son sérieux et Jérémie repris le cours de ses explications

- Ces nanorobots ne sont pas seulement des mémoires, ils ont d'autres fonctions
- Et que font-ils d'autres ?
- Ils agissent également sur le corps de Maéva et sont à l'origine de ces "pouvoirs"

Cette nouvelle révélation suscita alors l'intérêt de tout le monde, les lyoko-guerriers était curieux de savoir comment cela était possible. La première concernée se dépêcha de demander de quoi il retournait vraiment.

- Alors c'est machines serait la source de mes pouvoirs ? demanda Maeva.
- Je lai dit elles sont la cause de tout.
- Mais comment cela fonctionne-t-il ?

à nouveau tout le monde était suspendu aux lèvres de Jérémie en attendant que celui-ci sorte une de ces explication dont il a le secret.

- La première de toutes les explications me semble la plus évidente, ces machines sont à l'origine de ton pouvoir d'autoguérison comme l'a prouvé ma petite expérience.
- quand tu m'as tranché la main.
- Oui à ce moment-là ton corps avait subi des dégâts et les machines se sont concentrées vers la blessure afin de la "réparer"

Cette fois-ci l'action de Jérémie prenait tout son sens, il avait voulu tester le pouvoir de guérison de la jeune fille ou plus exactement l'action médicales de ces nanorobots. en sectionnant la paume de la main de Maeva, Jérémie avait cherché à provoqué la réaction des machines, l'expérience fut une totale réussite puisque la blessure fut cicatrisée au moins d'une minute.

- Ces machines ont parfaitement rempli leur office en te guérissant.
- Dont tu as fais tout ça juste pour vérifier si ces machines allaient la soigner, fit Odd.
- Oui c'était le but
- ça veut dire que tu savais que ces machines allaient agir de la sorte.
- c'était même sur certains, dès que j'ai analyser le code j'ai tout de suite compris de quoi il s'agissait.
- Et malgré sa tu as quand même voulu vérifier en coupant la main de Maéva, fit Odd sur un ton critique
- Tu n'as pas revenir là-dessus
- désolé mais ça je ne suis pas près de l'oublier.

Odd avait la rancune tenace, il n'avait pas l'intention d'oublier ce que Jérémie avait fait subir à Maeva, mais plutôt que de relancer la dispute il préféra écouter ce que le petit génie avait à dire.

- Enfin brefs passons, c'est quoi la suite ?
- Ces nanorobots ont une fonction de guérison, mais c'est aussi grâce à eux que Maeva est capable de prendre le contrôle de n'importe quelle ordinateur ou de s'auto-xanafier
- et comment ça marche
- Là par contre j'avoue ne pas savoir....
- tu est sérieux la ?!!

La réponse de Jérémie fut plutôt décevante, après avoir fourni une brillante explication sur le fonctionnement médical de ces nanorobots, voilà que le petit génie était incapable d'expliquer les autres principes.

- désolé mais il s'agit là d'une technologie très complexe et je suis loin d'en avoir percé tous les secrets.
- Tu as donc aucune idée, théorie ou autres hypothèse
- Pour le moment non !! mais je vais travailler dessus.

Jérémie n'était donc pas encore en mesure de pouvoir fournir toutes les explications mais il allait s'atteler à la tâche afin de percer le mystère de ces machines. cependant même si il n'était pas en mesure de pouvoir tout expliquer il savait tout du moins ce qui lui restait à faire

- Ceux-ci dits nous avons plus important à traiter, maintenant que nous savons ce que convoite Xanadu nous devons faire en sorte qu'ils ne parviennent pas à mettre la main dessus

Maintenant qu'il avait découvert l'existence de ces machines, les Lyoko-guerriers devait trouver un moyen d'empêcher Xanadu de s'en emparer.

- Xanadu ne doit pas s'emparer de ces codes, fit Jérémie
- Et comment veux-tu faire ?
- c'est bien là le problème je ne sais pas encore.

Entre vouloir et pouvoir la différence est grand, les Lyoko-guerriers connaissait l'objectif de Xanadu, mais il ne savait pas comment faire pour empêcher ce dernier d'atteindre son but.

- Est-ce qu'on peut détruire ces machines ? demanda Ulrich.
- Techniquement je pourrais les effacer, malheureusement je peux pas
- Pourquoi cela ?
- Je vous ai dit que c'était les codes étaient entrelacés,
- Oui et alors ?
- Et bien supprimer les codes de ces nano-robot reviendrait ...
- ... à me supprimer, fit Maeva.

Ce fut pénible pour la jeune fille d'avoir à dire cela, mais il est important que ses amis soient au courant de la situation. à cause de la nature entrelacée des codes il était impossible d'éffacer les codes de Xana sans que cela n'est un impact négatif sur Maeva.

- Techniquement effacer les codes serait la solution la plus simple, mais cela risquerait de me tuer
- donc il faut trouver autre chose

La situation était problématique il ne pouvait pas se débarrasser de ces machines, tout le monde se creusa dans la tête aussi de trouver une solution, Yumi fut la seconde à proposer une solution.

- Si on ne peut pas les effacer il y a peut-être moyen de les arrêter, fit Yumi après tout ce ne sont que des machines il doit bien y avoir un interrupteur pour les désactiver.
- Ouais pas bête , fit odd on les débranche et fins de problème.

La solution proposée par Yumi était simple et éfficace, malheureusement celle-ci se heurtait à un autre problème.

- Sauf qu'on est obligé de les laisser en activité, fit Jérémie.
- Pourquoi cela ? demanda Yumi
- Car ces machines sont les seules choses qui me maintiennent en vie.
- Comment ça ?!! Je croyais qu'elle servait simplement à guérir tes blessures
- Malheureusement c'est loin d'être aussi simple, fit Maeva.

Jusqu'à aujourd'hui Maeva n'avait jamais compris ce qui était à l'origine de son pouvoir de guérison tout ce qu'elle savait c'était que ce fameux pouvoir la maintenait en vie.

- Mes problèmes de vue, mon souffle cours, toutes ces anomalies ne sont pas un hasard, c'est du au fait que je suis un clone.
- Je comprends pas.
- C'est pourtant facile à comprendre, un corps humain comme le mien devrait mettre une quinzaine d'années pour atteindre sa maturité,or celui-ci as grandit en six mois, ce genre de croissance accélérée n'est pas possible à moins de tricher.
- Et on triche comment ?
- En théorie il suffirait d'injecter une quantité de produits chimiques qui favoriseraient la croissance, avec une telle méthode on le faire grandir en accéléré n'importe quel organisme.
- C'est une croissance aux stéroïdes si tu préfères
- Tu veux dire qu'avec ce genre de méthode on peut accélérer la croissance d'un être vivant.
Toujours de manière théorique un enfant pourrait devenir un adulte en moins d'une année
- Ouah mais c'est dément.

Yumi était loin d'imaginer que de simples injections de produits chimiques pouvaient avoir de tels effets sur les organismes vivants. Mais Maeva était la preuve vivante que ce genre de procédé fonctionnait cependant celui-ci n'était pas sans conséquence

Oui avec ce genre de méthode on peut rapidement faire grandir un être humain, l'ennui c'est qu'il y a un effet secondaire
- Quel genre d'effets secondaires ? ce hasarda à demander Yumi.
- on nous contrarie pas impunément mère nature sans en payer le prix, fit Maeva.

La jeune fille expliqua alors qu'une croissance aussi exceptionnelle engendrait fatalement des anomalies. En grandissant de manière accélérée à l'aide de produits chimiques, le corps humain voit sa structure génétique altérée ce qui a pour effet de conduire à son autodestruction.

Maeva était un être humain née dans une éprouvette qui avait grandi en l'espace de six mois, son corps avait rapidement atteint l'adolescence mais celui-ci présentait de nombreux défauts techniques par chance l'injection des nanorobots médecin avait permis de contrecarrer les effets négatifs de la croissance accélérée.
Ces machines opéraient 24 heures sur 24 pour maintenir en état de marche le corps de maeva cependant si ces dernières venaient à cesser de fonctionner il ne faudrait que quelques jours avant que le corps de Maeva ne tombe en déliquescence.

- Sans ces nano-robot je suis condamné !!!
- si je comprends bien hors de question de les effacer ou de les arrêter.
- Oui mais on peut pas non plus laisser en activité, tant que ces machines seront dans le corps de Maeva, xanadu n'aura de cesse de la poursuivre.

Les Lyoko-guerriers réalisèrent la nature du dilemme auquel ils étaient confrontés, il fallait assurer la survie de Maéva tout en empêchant Xanadu d'en faire sa cible

- Personnes n'a une autre idée ?
- Non !!!
- Quelle poisse !!!

Le problème était épineux, si on pouvait garantir la survie de Maeva par une autre méthode la jeune fille n'hésiterait pas une seule seconde à se débarrasser de ces machines malheureusement aucune autre solution ne se profilait à l'horizon. mais cela fut sans compter sur le génie exceptionnel de Jérémie qui commença à entrevoir une autre possibilité.

- Et bien... fit Jérémie se grattant le menton, j'ai peut-être une idée.

quand Jérémie avait tendance à se gratter le menton c'est que celui-ci avait une idée derrière la tête.

- Einstein tu as une idée ?
- Peut-être, répondit Jérémie
- En quoi consiste ton idée ? demanda Maeva
- Eh bien puisqu'on ne peut pas supprimer ces nano-robot, rien ne nous empêche de les reprogrammer.
- Les reprogrammer ?!! À quoi penses-tu
- Eh bien on pourrait installer dans le code de ces nanorobot, un code qui permettrait d'inhiber leur capacité.
- Explique ton idée
- et bien si je parasite les codes a l'aide d'un autre code, les informations contenues dans ces machines seront alors inutilisables.

L'idée de Jérémie était assez simple il voulait reprogrammer les codes des machines afin de les empêcher de nuire. Puisque Xanadu voulait recuperer ces codes, Jérémie allait faire en sorte de les rendre inutilisable. L'idée était séduisante néanmoins il y avait un bémol

- Attends c'est pas un peu dangereux de vouloir manipuler ces machines ? si jamais tu venais à désactiver leurs fonctions médicales Maeva serait ...
- Non justement je ne ferai que désactiver les fonctions relatives au code de Xana, mais je laisserait opérationnel leur faculté de guérison.

Le plan de Jérémie n'avait pas pour but de rendre tous les codes inutilisables mais seulement ceux que voulait récupérer Xanadu , dans son optique il comptait laisser actif la fonction médicale de ces machines.

- Une fois reprogrammer ces machines n'auront plus qu'une seule fonction, celle de guérir Maeva
- Mais est-ce que tu es sûr de pouvoir y arriver ?
- C'est jouable je pense avoir localisé les codes relatifs à leur fonction de médecin

Jérémie avait identifié une partie du code entrelacé avec celui qui correspondait à la fonction de médecin dès lors il suffisait simplement de rendre inopérant le reste du code totalement illisible.

- Je vais crypter le reste du code entrelacé, de cette manière il ne sera plus utilisable.
- L'idée est bonne mais cela ne risque-t-il pas de générer des anomalies ? demanda Maeva.
- Si je cible les bonnes ligne de code il n'y aura aucun problème.
- Ouais "Si" tu cible correctement fit Odd.

Odd n'était pas spécialement emballé par l'idée de vouloir modifier le code de ces machines, il n'était peut-être pas un expert en informatique, mais il savait que l'opération que Jérémie allait tenter risquer d'avoir de graves effets sur Maeva.

- Et si jamais tu te loupes et que tu désactives leurs fonctions de médecin, tu imagines
- ça n'arrivera pas je vais juste brouiller les codes pas les détruire.
- Pour moi c'est du pareil au même
- Puisque je te dis que ça ne risque rien
- admettons et comment comptes tu t'y prendre ?
- Facile Je vais insérer une clé inhibiteur dans leur programme afin de brouiller leur codes


- Une minute ça ne risque pas de m'empêcher de désactiver les tours se truc , fit Maeva.

La jeune fille n'était pas spécialement emballée à l'idée que Jérémie modifie le code des machines qui la maintenaient en vie cependant si le petit génie réussissait son opération il fallait espérer que celle-ci n'avait pas avoir des effets secondaires et notamment cette modification de code ne risque-t-elle pas d'affecter les capacités de Maeva sur Lyoko.

- c'est à cause de ton brouillage je suis incapable de désactiver une tour, ça va nous mettre en danger
- Justement j'ai réfléchi à ça, c'est la raison pour laquelle je vais initier de forme de cryptage très particulière
- Du genre ?
- je vais simplement créer une clé d'activation/désactivation qui nous permettra à tout moment d'arrêter le cryptage de tes codes, je pourrais utiliser cette clé depuis le poste de contrôle, et en cas de danger je pourrais l'utiliser
- mais si c'est le cas cela voudrait dire que tu aurais un contrôle total sur mes pouvoirs
- en gros c'est ça

La solution que proposait Jérémie consistait à bloquer les pouvoirs de Maeva, en injectant un code inhibiteur dans le programme des nano-robot, grâce à cela Xanadu ne pourrait pas récupérer les codes de Xana,mais sa empêcherait également Maeva d'être à nouveaux victime du pouvoirs des ténèbres. Maeva sympa cette restriction allait être une bonne chose ou non, mais si cela permettait de contrecarrer les plans de Xanadu, la jeune fille était prête à courir le risque

- On va essayer
- parfait je vais préparer tous ce qu'il faut
- Et comment comptes-tu du procédé ?
- Je vais me servir d'une tour activée à notre profit, pour créer une sorte d'émanation spectrale qui va envahir le corps de Maeva et bloqué ces pouvoirs.
- Attend une minute !!! Tu veux dire une sorte de possession
- Oui Le même procédé que j'ai utilisé avec Odd mais avec un objectif différent.
- Alors là NON !!! je dis mauvaise idée !!! fit Odd

Odd manifesta son opposition à cette idée si, car il savait très bien ce que cela impliquait.

- Pourquoi tu refuses cette idée ?
- est-ce que tu te rappelles ce qui s'est passé la dernière fois que tu avais essayée de posséder quelqu'un ? fit Odd, Xana c'était emparé de la tour , après quoi il avait tenté de régler mon énergie vitale.

Odd Était bien placé pour savoir que ce faire procédait par Jérémie n'était pas une bonne idée à l'époque une expérience similaire avait été tentée mais celle-ci avait rapidement tourné au fiasco et failli coûter la vie à Odd. Le félin ne voulait surtout pas que Jérémie tente la même expérience sur Maeva.

- Imagine que Xanadu s'empare de la tour ce serait pire que tout.
- Sauf que cette fois je ne ferai pas les mêmes erreurs, j'ai beaucoup appris, et c'est la raison pour laquelle je vais mettre. Une sécurité pour éviter ce genre de désagrément
- et comment tu comptes t'y prendre ?
- Je vais réutiliser le programme qui me servait à protéger la tour du clone de William
- Hum

La déclaration de Jérémie laissa Odd pour le moins perplexe, le félin savait que le programme de protection mise au point par le petit génie était efficace puisque celui-ci avait réussi à protéger la tour qui à l'époque générait la réplique de William. Pour Odd c'était peut-être insuffisant

- Tu n'as pas mieux à proposer ?
- On n'a pas vraiment le choix, fit Jérémie c'est ça ou désactiver les nano-robot

Aucune des perspectives ne réjouissait Odd, mais celui-ci aurait beau tempêté et rouspéter la décision finale ne lui appartenait pas.

- Alors Maeva que décide tu ?
- comme tu as dit nous n'avons pas le choix alors je vais tenter ta solution,fit Maeva.

Maeva était prêt à remettre sa vie entre les mains de Jérémie, cette solution n'était pas sans danger mais il n'en avait point d'autres.

- Ok si j'ai bien compris ,Einstein va créer un spectre, pour brouiller les codes
- c'est tout à fait cela
- Dis moi ça ne te pose pas un problème que j'ai mis de réduisent en esclavage.
- La tu exagères ce n'est pas de l'esclavage, et à y regarder d'un peu plus près je trouve que la situation est assez ironique, fit Maeva
- que veux-tu dire par là ?
- Bin pour une fois,c'est moi qui vais me faire posséder.

La dernière phrase de Maeva ne manquait pas de susciter l'étonnement, il était assez ironique que l'être qui en avaient possédé temps d'autres devienne à son tour un possédé.

- On va donc procéder ainsi
- Je vais travailler sur ce programme inhibiteur
- Tu penses qu'il sera prêt dans combien de temps ?
- je pense que d'ici deux jours le code de cryptage sera prêt, à ce moment-là on fera les tests.

Jérémie allait s'employer à mettre au point le programme inhibiteur à fin de brouiller les codes de Xana. à présent tout ce qu'il fallait espérer c'est que durant ce laps de temps Xanadu & compagnie se tienne tranquilles.

les Lyoko- guerriers allait devoir rester très vigilant,et veiller au bien être de Maeva. Les deux jours qui allaient suivre aller être particulièrement tendus car il ne fallait en aucun cas que la jeune fille ne s'énerve pour de stupide raison. Cependant les lyoko-guerreirs était loin de se douter que l'expérience que Maeva allait tenter aurait des conséquences assez inattendues sur elle et son entourage.


(1) Note pour les auteurs de CLE : Voila Messieurs c'est comme ça qu'il fallait justifier l'existence des codes de Xana dans votre histoire.

A SUIVRE
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokophile à vie

Messages: 228

Inscription: 07 Nov 2009, 22:38

Message 06 Jan 2014, 12:36

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Interessant, Xana a donc sauvegardé sa conscience dans le cerveau du NX est tout ses codes et programmes dans les nanorobots.
Sinon je suis d'accord avec Odd pour la tour, on a vu qu'elles n'étaient pas des sanctuaires inviolables (XANA a déjà réussi a en prendre le contrôle et carthage a réussi a en pirater une autre.

PS: J'attend toujours de savoir qui est la personne de l'entourage de maeva dont l'avenir va perturbé par la présence de ces nano-robots.
-Jeremy voulant les utiliser à son profits et faisant un gaffe style marabounta?
-Odd, qui se fait blesser gravement, et dont les nano-robots serait l'unique moyen de le sauver?

j'ai hate de voir la suite.

Enfin pk poster 2x le même chapitre?
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 20 Jan 2014, 22:00

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 05
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Collège Kadic - Chambre de Jérémie - 12 h 30

Toc Toc Toc

- Entrer !!!

Sans plus attendre, les Lyoko-guerriers entrèrent dans la chambre où les attendait le petit génie.

- Alors Enstein, sa avance ce programme ? lui demanda Odd.
- Oui c'est bien engagé, j'ai encore quelques retouches à faire mais globalement c'est prêt.
- Ma parole quelle efficacité !!!

Comme toujours Jérémie avait surpris son monde en créant en peu de temps un de ces programmes miracles dont il avait le secret. Le petit génie avait passé toute la nuit à travailler sur le programme destiné à inhiber les Nano-robots de Maeva.

- Quand est-ce que cela sera fini ?
- D'ici se soir ce sera terminé.
- Et tu penses que cela va fonctionner ? demanda Maeva un peu inquiète.
- Bien sûr il n'y a pas de raison que cela ne marche pas, mon programme est conçu pour cibler les codes dangereux est les crypter ,tous en laissant actif les fonctions essentiel de ces Nano-robot.

Maeva avait toutes les raisons du monde d'être inquiète, le programme qu'était en train de créer Jérémie avait quand même pour but de modifier le fonctionnement des Nano-robots qui assuraient sa survie, une seule erreur de la part du petit génie et c'était la mort assurée pour Maeva. Mais Jérémie affirma qu'il n'y aurait aucun problème dans la mesure où il laisserait actif les codes les plus sensibles.

- Une fois débarrassée des codes de Xana, nous aurons la paix ,fit Jérémie.
- Dit comme ça cela à l'air simple, mais quand même ... fit Odd.
- Puisque je vous dis qu'il n'y a aucun risque, et même s'il y avait une complication il me suffirait de désactiver le programme inhibiteur.
- Tu nous le dis souvent et pourtant il y a toujours quelque chose qui foire, fit remarquer Odd.
- ça veut dire quoi ça ? demanda Jérémie.
- Bin que des fois ,c'est pas toujours fiable tes programmes

La petite insinuation de Odd déplut fortement à Jérémie, mais il fallait admettre que le félin n'avait pas totalement tort. Jérémie avait beau être un génie en informatique par le passé de nombreuses invention de son cru avait débouchée sur des problèmes hors normes, et ceci Jérémie avait au moins l'honnêteté de le reconnaître.

- Bon d'accord j'admets que parfois j'ai eu quelques ratés.
- Marabounta, détecteur de William pour le Skid, Transcendance ,et je t'épargne ma triple mésaventure avec ton programme de téléportation, lui dit Odd.
- Ok ça va, j'ai compris, répondit Jérémie en ronchonnant.

Jérémie n'aimait pas qu'on lui rappelle ses échecs. À chaque fois que le petit génie prétendait avoir trouvé le programme ultime, mais il y avait toujours un grain de sable pour enrayer la mécanique. La marabunta et la transcendance était sûrement les exemples les plus parlants,
le petit génie avait assuré que ces programmes serait " THE " solution à leurs problèmes, mais au final ces derniers causaient plus de problèmes qu'ils n'en résolvaient. A force d'être exposé à ce genre de situation les Lyoko-guerriers avaient développé une sorte de méfiance vis-à-vis des dires de Jérémie quand celui-ci affirmait que tout allait bien se passer.

- Décidément depuis le temps vous pourriez apprendre à me faire confiance, fit Jérémie.
- On te fait confiance, c'est juste que des fois ... vu certains de tes antécédents,on a le droit d'avoir quelques doutes, fit Yumi.
- C'est bien vrai, firent ulrich et Odd

A première vue tous le monde ne semblait pas convaincu par les déclarations de Jérémie, toutefois le petit génie avait quelques solides arguments à faire-valoir sur la fiabilité de son nouveau programme.

- C'est vrai quoi, fit Ulrich, à chaque fois tu nous dit que sa sera sans problèmes ,et au final on se retrouve obligée de payer les pot que tu as cassé.
- Mais cette fois ce sera différent j'ai pris toutes les précautions nécessaires.
- Du genre ?!
- Ici il n'est pas question de désactiver tout les codes d'un seul coup, je vais procéder par segmentation.
- Traductions please !!!
- C'est simple , j'ai réussi à isoler les différentes lignes de programmes correspondant chacune à une fonction bien précise, Mais au lieu de tout désactiver d'un seul coup nous allons le faire étape par étape.
- Tu veux dire au jour le jour ? demanda Maeva.
- Oui toutes les 24 heures je désactiverai une fonction, après quoi on se donnera un temps d'observation pour voir s'il n'y a aucune complication.

L'idée de Jérémie était assez simple, au lieu de désactiver tous les codes d'un seul coup il allait les traiter au cas par cas. Cette désactivation progressive serait accompagnée d'un laps de temps d'observation pour voir si aucun effet pervers n'apparaît entre-temps.
Une fois un délai écoulé de 24 heures, Jérémie pourrait procéder à la désactivation des codes suivants et ainsi de suite jusqu'à ce que tous les codes pernicieux de Xana soit devenu obsolète.
Compte tenu du nombre de codes à désactiver ce procédé risquait d'être long à mettre en place, néanmoins il avait l'avantage d'offrir un maximum de sécurité, cet excès de précautions ne fut pas pour déplaire à Maeva.

- C'est une bonne idée fit la jeune fille, cette désactivation progressive est incontestablement la meilleure méthode possible pour parvenir à nos fins.
- Je le pense aussi, au moins on évitera les imprévu, fit Jérémie.
- Si tu est sur que c'est sans danger.
- C'est justement pour éviter les problèmes que je propose cette solution.

Le petit génie s' éfforcait de convaincre ces amis que cette fois-ci il n'y aurait aucun problème et qu'il avait pris toutes les précautions nécessaires.

- En agissant étape par étape, il ne devrait pas y avoir de problème.
- Tu dit ça mais ...
- ... mais cette fois-ci ,ça marchera je te dis.

Jérémie coupa la parole à Odd, il n'avait vraiment pas envie de se lancer dans un débat sans fond pour savoir si cela allait fonctionner ou pas, le petit génie était sûr de lui et il comptait bien le prouver.

- Et quand comptes-tu procéder à la première désactivation ? lui demanda Yumi.
- Ce soir même, fit Jérémie, je compte désactiver la première série de code.
- Déjà !!!
- On as pas de temps a perdre, plus on attendra et plus on s'exposera a des danger.

Jérémie avait fixé sa première opération au soir même, pour lui il était capital de commencer rapidement les opérations de cryptage. Plus les lyoko-guerriers attendrait avant d'agir plus ces derniers s'exposeraient à des attaques de Xanadu visant a récupérer les codes de Xana. Dans ces conditions ils n'avaient pas le luxe de prendre leur temps, il fallait au plus vite mettre en place la contre-mesure établi par Jérémie.

- Plus vite nous agirons mieux cela sera, fit Jérémie.
- Je suis d'accord avec toi, fit Maeva.

La jeune fille approuvait le raisonnement de Jérémie, même si cela impliquait des manipulations sur son corps cela était toujours préférable à ce que Xanadu s'empare de ses codes, elle fut rejoint dans sa démarche par Ulrich et Yumi qui tous deux approuvaient cette décision.

- Vous avez raison, on serait stupide d'attendre avant d'agir, fit Ulrich.
- De plus si nous parvenons à désactiver une première série de code ce sera comme si nous remportions une bataille, fit Yumi.
- Et cela sans avoir à se battre, fit Jérémie.
- Sans avoir a combattre !! roh la je suis déçu fit 0dd.
- Pourquoi tu dis ça ?
- Si on gagne sans se battre dites moi ou est le fun la dedans ?
- Oh c'est pas vrai ,fit Yumi en se tapant la mains contre le front.
- Bin quoi c'est nul ou et le plaisir de gagner si y'as plus d'enjeux ou de risque ,fit Odd

Tout le monde semblait ravi de la solution choisie à l'exception de Odd. Le félin regrettait le fait que de devoir gagner sans avoir à se battre pour lui ce genre de victoire était plutôt fade.

- Serieux tu crois que c'est un jeu ?
- Bien sûr que non mais au moins .... c'est fun.
- Tu trouveras ça sûrement moins fun si Xanadu s'empare des codes de ta copine ,fit Jérémie.
- Comme si j'allais laissser faire ça , moi vivant Xanadu touchera pas as un cheveux de Maeva.

A nouveau Odd se vanta d'être le chevalier servant de Maeva, en affirmant qu'avec lui à ses côtés la jeune fille ne risquerait rien cependant Jérémie était loin de partager cet optimisme.

- Tu crois vraiment que tu arriveras à la protéger lui demanda Odd.
- Désolé de te dire ça Einstein mais j'ai beaucoup plus confiance en mes capacités qu'en ton programme de cryptage.

Odd ne cachait a personne qu'il avait de sérieux doutes sur la fiabilité du programme de Jérémie, il ne pourrait pas dire pourquoi mais il sentait que celui-ci allait encore foirer

- Je ne sais pas pourquoi mais je sens qu'il va y avoir un problème, fit Odd
- Et moi je te dis que tout va fonctionner comme sur des roulettes, fit Jérémie.
- Venant de toi je préfère attendre de voir ce que ça va donner avant de crier victoire
- Toujours aussi confiant à ce que je vois.

Visiblement Odd n'était pas convaincu est il le faisait savoir, cela aurait pu se limiter à une simple dispute entre Odd et Jérémie, mais Yumi finit par y prendre part.

- Je ne veux pas dire que Odd a raison, mais nous devons rester prudent.
- Oh non tu ne vas pas t'y mettre toi aussi, fit Jérémie .
- Bien sur que non, mais j'estime que nous devons rester très prudent.
- Hum

La japonaise ne cherchait pas à froisser Jérémie mais elle tenait quand même à souligner le fait qu'il fallait jouer la carte de la prudence plutôt que de se fier aux grandes promesses.
Yumi voulait croire en la solution de Jérémie, si il parvenait à ruiner les plans de Xanadu ce serait déjà une grande victoire, tous se que la japonaise souhaitait c'est qu'il n'y ait pas d'imprévu.

- Espérons que cela va fonctionner, fit Yumi.
- Ca marchera !!! affirma Jérémie, et une fois ce problème résolu je pourrais m'occuper des autres.
- Ah parce que tu as déjà prévu ce que tu allais faire ensuite.
- Bien sûr j'ai d'autres projets sur le feu.

A première vue le programme de désactivation des nano-robot n'était pas le seul projet sur lequel Jérémie planchait. Même si celui-ci était devenu une priorité absolue, le petit génie n'avait pas perdu de vue ces autres objectif.

- Désactiver les Nano-robots de Maeva n'est pas le seul objectif que je me suis fixé, leur dit Jérémie, je vous rappelle que nous devons également retrouver William et Aelita et nous débarrasser de Xanadu.

Il ne fut pas agréable pour certains que Jérémie leur remémore leurs objectifs, à cause des blessures que cela rouvrait, mais c'était un mal nécessaire, il fallait que les Lyoko guerriers garde en tête qu'ils avaient une mission à accomplir et de nombreuses batailles à mener avant de pouvoir parvenir à leurs fins.
Même si il n'était pas le chef des Lyoko-guerriers, Jérémie pouvait prétendre au titre de quartier maître (1) car bon nombre de problèmes techniques et tactiques reposait sur ses épaules.

- Et tu veux commencer par quoi ?
- En premier lieu ,je vais renforcé vos équipements, répondit Jérémie, ceci est ma deuxième priorité.
- Ah bon tu trouves que c'est vraiment important ? lui demanda Yumi.
- Tu rigoles !!! c'est vital même !!!

Le deuxième objectif avoué de Jérémie ne manqua pas de surprendre les Lyoko-guerriers, tous ce demandaient pour quel raison Jérémie voulaient perfectionner leurs équipements.

- C'est assez soudain comme décision, fit Yumi, il y a une raison à cela ?
- Figurez-vous que j'ai étudier votre dernier combat, et sans vouloir vous vexer vous n'avez pas fait des merveilles, leur dit Jérémie sur un ton sec.
- Mais euh !!!!
- Ayez l'honnêteté de le reconnaître vous avez été en dessous de tous sur ce coup.

La critique Jérémie était assez virulente, mais celle-ci s'appuyait sur des faits concrets. Après avoir consulté le journal des actions et analyser les enregistrements du combat, Jérémie était arrivé à la conclusion que les performances de ses compagnons était extrêmement décevante. Bien sûr cette vérité n'était pas plaisante à entendre et chacun essaya de se défendre du contraire.

- Franchement tu exagères on n'a pas été si mauvais que ça, fit Ulrich.
- C'est pas ce que mon programme de statistiques me dit.
- Quoi tu as ressortit ce vieux truc moisi !! fit Odd.
- Oui j'ai ressorti ce vieux truc moisi comme tu dis, et c'est lui qui me dit que vous n'avez pas été très performants.
- Alors ça je demande à voir, fit Odd en croisant les bras, parce que autant que je me souvienne ton machin a statistique n'est pas spécialement fiable.

Odd n'était pas spécialement convaincus par l'usage ce programme, à l'époque Jérémie avait déjà utilisé celui-ci pour déterminer qui était le meilleur combattant. Ulrich et Odd était entré en compétition persuadée que chacun d'eux était le meilleur, mais à la surprise générale le programme avait révélé que Aelita était la meilleure combattante. Cette désillusion avait laissé un goût amer aux deux adolescents, aujourd'hui encore ils doutaient des résultats obtenus.

- Tu es sûr que ton programme y déraille pas ? demanda Odd.
- Aucun risque, je l'ai même amélioré pour qu'il prenne en compte de nouveaux critères et ceux qui en résultent ce que vous avez été mauvais.
- Eh bé que se soit un chronomètre ou ton programme de statistiques tu adores mesurer les performances.
- Oui c'est par la mesure qu'on evalue les résultat, fit Jérémie, est ce que j'ai mesuré vous concernant me fais peur.

Cela ne faisait pas spécialement plaisir à entendre dans l'ensemble ou tout le monde était concerné. Personne n'avait excellé et Jérémie en avais la preuve toutefois même si certains faits était indiscutables,tous essayèrent de minimiser la situation en rappelant que malgré leurs mauvais résultats ils avaient quand même remporté la victoire, mais même cela ne suffit pas à satisfaire Jérémie.

- Peu importe ce que raconte ton programme, on a quand même réussi à s'en sortir fit Ulrich.
- Uniquement grâce à un concours de circonstances et un méga coup de chance, rétorqua Jérémie,mais la prochaine foi cela ne suffira pas.

Jérémie ne mâchait pas ses mots, certes le combat qu'ils avaient tous mené avait été riche en péripéties et coups d'éclat. Pourtant malgré l'ampleur de la tâche les Lyoko-guerriers en était ressorti victorieux. Mais pour le petit génie c'est insuffisant car les Lyoko-guerriers ne pourrait pas éternellement compter sur la chance.

- La chance ne fait pas tous !! une bonne préparation est nécessaire.
- C'est sur mais on est quand même déjà bien équipé.
- Je ne suis pas vraiment d'accord là-dessus.
- Pourquoi cela ?
- Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais Carthage à perfectionner l'équipement de ses IA quand a Xanadu n'en parlons pas.

Il s'agissait là d'un point délicat que Jérémie voulait aborder, il avait pu prouver à l'aide de son programme que les performances de ses amis avaient été médiocres, toutefois à leur décharge ils avaient quand même une excuse.

Si les lyoko-guerriers avaient été aussi mauvais c'est parce que leurs adversaires avaient perfectionné leurs techniques et leur armement, s'il fallait donner des exemples le petit génie ne citerait que le garçon à l'armure de Carthage et les incroyables transformations de Skull.
ce faisant les ennemis avaient acquis un niveau bien supérieur à celui des Lyoko-guerriers, il y avait là une faiblesse tactique que Jérémie ne pouvait pas laisser perdurer.

- Nos ennemis sont devenus plus puissants grâce à leurs équipements, et vu ce que cela a donné il est clair que vos tenues de combat sont obsolètes, fit Jérémie, va falloir que j'upgrade tout ça.

Pour le petit génie il était vital de perfectionner les tenues de combat de ces compagnons, un équipements plus sophistiqués pourraient leur donner une chance supplémentaire de victoire. Toutefois même si le raisonnement de Jérémie était imparable, certaine personne dans le groupe n'en voyait pas vraiment l'utilité.

- Est-ce que c'est vraiment nécessaire ? demanda Odd.
- Tu rigoles, après la déroute que vous avez essuyée c'est mêmes indispensable !!!
- Perso je pense pas que se soit nécessaire de nous donner de nouvelles tenues.
- Et qu'est-ce qui te permet d'affirmer cela ?
- Oh c'est simple, à quoi me servirait un nouveau costume maintenant que je suis devenu super Odd.
- Oh c'est pas vrai ,fit Jérémie en se tapant la main contre le front.

Jérémie ne savait pas si les propos de Odd tenaient de la vanité ou de la stupidité, Mais le félin estimait qu'une nouvelle tenue était pour lui une chose inutile dans la mesure où il était devenu le plus puissant des Lyoko-guerriers.

- A part avoir un meilleur look sur lyoko , sa va pas changer grand-chose pour moi, fit Odd.

Odd estima qu'une nouvelle tenue ne serait plus un habillage esthétique qu'autre chose, maintenant qu'il était capable de se pré-transcender et de se téléporter à volonté rien ne serait en mesure de lui résister.

- Viser la raclé que j'ai mis au deux bouffons, fit Odd, désormais le boss des combats sur Lyoko c'est moi !!! tant que je serai à vos côtés vous n'aurez rien à craindre.

Visiblement les nouveaux talents de Odd lui avait fait choper un melon la mesure de son égo. Le félin proclama haut et fort que désormais avec lui ses compagnons arriveraient à résoudre tous les problèmes. il est indéniable que Odd avait acquis un grand pouvoir cependant Jérémie se sentit obligé de lui ramener les deux pieds sur terre.

- A mon avis tu devras pas trop fanfaronner à ce sujet, fit Jérémie.
- et pourquoi pas maintenant que je suis devenu sur-puissant, y'as pas de raison.
- Au contraire, il se trouve que j'ai une mauvaise nouvelle pour toi.

Alors que Odd fanfaronnait Jérémie s'apprêtait à lui faire une révélation qui allait casser ces belles illusions de puissance.

- Figure toi super Odd que j'ai analysé ton code informatique après ta transformation et bin tu peux me croire quand je te dis que c'est un joyeux bazar.
- Qu'est-ce que tu veux dire par là
- Oh trois fois rien , fit Jérémie, disons juste que l'usage combiné de la prè-transcendante et de la téléportation à simplement corrompu la moitié des codes de ton avatar.

C'était une petite chose que Jérémie voulait absolument signaler à Odd, celui-ci se vantait d'être devenu très puissant malheureusement cela n'avait pas été sans conséquence puisque l'usage de ces "pouvoirs" avait endommagé les codes de son avatar.

- Tes super pouvoirs comme tu dis, ont simplement ruiné ton avatar.
- et ça veut dire ?
- que désormais tu ne pourras plus utiliser tes super capacité mon "petit" super Odd.
- Tu rigole c'est une blague.
- Au que non je suis très sérieux.

Odd tomba des nues devant cette révélation, il pensait que sa nouvelle capacité était acquis pour de bon, mais l'usage d'une telle puissance n'était pas sans contrepartie et Jérémie s'empressa alors de donner une explication dont il avait le secret.

- Tu vois le problème c'est que la prè-transcendance est un procédé qui permet de dégager énormément d'énergie alors que la téléportation fonctionne sur un principe de transfert d'énergie et c'est là que ça coince.
- comment ça ?
- La téléportation décompose une structure matérielle pour la transformer en énergie avant de la restructurer à un autre endroit.
- ça je le sais , ou est-ce que ça coince alors ?
- Facile quand tu utilises la pré transcendance et la téléportation en même temps tu fait appel à deux forme d'énergie différente, l'ennui c'est que ces dernières entre en opposition ce qui dégrade ta structure virtuelle.
- je comprends rien.

Odd ne comprenait rien à cette histoire d'énergie opposée, il ne fut pas le seuls Ulrich et Yumi était très dubitatif devant cette explication. Toutefois dans le lot Maeva fut la seule à comprendre de quoi il en retournait vraiment.

- Je comprend tous, sa explique son aura de couleur jaune ,fit Maeva.
- De quoi tu parles la ? lui demanda Jérémie.
- Oh je voulais juste dire que j'avais remarqué que l'aura de Odd était d'une couleur différente lorsqu'il s'était transformé.
- comment ça différente ?
- Elle était jaune au lieu d'être orange.
-Tu as dont remarquer l'anomalie ?
- Oh que oui

C'était un secret pour personne, mais tous savait que Maeva avait la capacité de percevoir les aura d'énergie des lyoko-guerriers. Tous comme Aelita était capable de percevoir les pulsations des tours, Maeva était capable de voir le rayonnement énergétique de chaque individu au travers d'un pouvoir de double vue. C'était une compétence assez similaire à celle dont William avait été doté ( réf : épisode 68 - première partie) Avec ce pouvoir, Maeva était parvenu à identifier l'aura énergétique de chaque Lyoko-guerrier , bleu pour Ulrich, vert pour Yumi orange pour Odd.

Hors lors de sa transformation en super Lyoko-guerrier, l'aura de Odd était mystérieusement devenu Jaune, ce changement subite de couleur avait particulièrement intrigué Maeva qui ne comprenait pas à quoi était dû se subit changement de couleur.
Mais à présent tout était limpide dans son esprit cette couleur jaunâtre était en fait la manifestation de l'opposition d'énergie que générait l'avatar de Odd.

- Maintenant je comprends pourquoi, cet aura jaune c'était juste du au conflits des énergies opposées

L'explication de Maeva ne fit que corroborer les dires du petit génie quand celui-ci affirmait que l'usage des 2 capacités avec créer une sorte de dysfonctionnements.

- Tu vois qu'il y as bien un dysfonctionnement, fit Jérémie, même Maeva la vue.
- bon d'accord j'ai compris il y a un dysfonctionnement, fit Odd, mais en gros ça implique quoi pour moi ?
- En gros sa veux dire que tu ne peux plus utiliser ton pouvoir de téléportation en même temps que tu es transcendé.
- Ah ben mince alors

La joie de Odd était subitement retombée lui qui pensait demeurer le plus puissant des Lyoko-guerriers grâce à ses super pouvoirs, se voit contraint d'y renonçer à cause des dysfonctionnements que cela engendre.

- Dit Eisntein tu ne peu rien faire pour corriger ceci ?
- Je peux essayer mais c'est pas gagné.
- Bon ben tant pis fini les super pouvoirs.

Odd accepta la chose avec beaucoup de nonchalance, il était déçu de perdre ses super pouvoirs, mais s'il subsistait un espoir de les retrouver, Jérémie lui promit de faire tout ce qui était en son pouvoir pour compenser ce problème.

- Ceci dit n'est pas forcément obligé d'y renoncer,
- Que veux-tu dire ?
- L'amélioration de vos tenues de combat te permettra peut-être d'utiliser à nouveau tes capacités combiné.
- c'est vrai ça !!!
- C'est envisageable.

Soudain l'espoir sembla renaître chez Odd, si Jérémie ne lui racontais pas de salade il existait une chance pour que le félin devienne à nouveau Super Odd. Emporté par son enthousiasme Odd voulu serrer Jérémie dans ses bras.

- Dans mes bras ,fit Odd
- Ouah ouah !!! On se calme là, fit Jérémie en stoppant Odd, c'est pas encore fait.

D'un geste simple Jérémie freina les ardeurs de Odd, connaissant le caractère enthousiasme du garçon il valait mieux éviter des calinades inutile.

- Je te promets rien, si ce n'est d'essayer.
- Je compte sur toi, fit Odd.

Odd espérait que Jérémie puisse réussir à tenir ses engagements. puisque le débat était clos, Jérémie pouvais à nouveau revenir au sujet principal.

- Ceci étant dit passons maintenant à la suite.
- Dit moi de quelle manière qu'on peux-tu améliorer nos équipements ? lui demanda Yumi.
- Question intéressante, fit Jérémie

La question avait le mérite d'avoir été posée, car Yumi se demandait vraiment Jérémie allait procéder pour perfectionner leur équipement.

- En premier lieu vos nouvelles tenues ne se contenteront pas seulement de vous protéger elles renforceront également vos capacités de combat.
- Et de quelle manière ?
- Je ne sais pas encore mais je sais que cela est possible.
- qu'est-ce qui te fait dire cela ? lui demanda Ulrich.
- Élémentaire mon cher Ulrich ,il n'y a qu'à voir la puissance qu'as déployer le garçon à l'armure pour se dire que cela est possible.

Jérémie avait analysé le combat dans ces moindres détails et l'une des choses qui l'avait le plus interpellé était les capacité hors normes que le garçon à l'armure avait acquis avec son nouvel équipement.
il ne faisait pas un pli pour Jérémie qu'une telle évolution était indubitablement liée à sa nouvelle armure de combat. Pour le petit génie il était simplement extraordinaire que quelqu'un est réussi a "Upgradé" cet IA en si peu de temps.
Mais cet exploit technique ne suffisait pas impressionner Jérémie, si quelqu'un y était parvenu il n'y avait aucune raison pour que lui-même ne puisse pas appliqué le même procédé pour les Lyoko-guerriers.

- Nos ennemis nous ont montré que cela était possible dont je dois pouvoir y arriver
- tu es sûr de toi ?
- J'ai ma petite idée sur la question, fit Jérémie, je peux déjà affirmer sans me tromper que l'armure que porte ce garçon est une sorte de ....
- ... Hannibal ,fit Maeva en coupant la parole à Jérémie
- Je te demande pardon ?!
- J'ai dit Hannibal
- c'est quoi Hannibal ?
- C'est le noms du garçon à l'armure, répondit Maeva.

La soudaine déclaration de Maeva ne manqua pas de surprendre tous le monde, pour une raison qui leur échappait cette dernière semblait connaître l'identité de ce garçon.

- Tu connais son noms ?
- Oui je le connais
- Mais comment sais-tu cela ?
- Pendant que j'étais leur prisonnière je les ai entendu converser entre eux et c'est là que j'ai appris leur prénom respectif.

Lors de la dernière bataille, Maeva avait eu l'infortune de tomber entre les mains ennemies, même si cela s'était bien terminé pour elle, cette expérience fut extrêmement enrichissante car Maeva avait recueilli quelques données sur leurs ennemis. Ces informations la jeune fille attendait le moment opportun pour les donner au Lyoko-guerriers.

- En gros je connais l'identité de chacun d'entre eux
- Mais c'est génial ça.
- Je te le fais pas dire.

Maeva était en possession d'une sacrée information elle tarda pas d'ailleurs à la transmettre

- Le garçon à l'armure s'appelle Hannibal, la métisse c'est Astarté, le fou furieux c'est Merkal quand à la magicienne elle répond au nom de Didon, quand à leur groupe il se font appeler les Cartha-guerriers

Et ce fut ainsi que Les lyoko-guerriers apprirent le prénom respectif de chacun de leurs ennemis. bien sûr connaître leur nom n'allait pas leur révéler la manière de les battre mais pour Jérémie c'était déjà une indication qui pourrait s'avérer utile.

- Hum intéressant, fit Jérémie
- et pourquoi cela ?
- Hannibal et le noms que portait l'un des plus illustres généraux de l'Antiquité, et celui-ci est fortement rattaché à Carthage ce qui veut dire....

Le petit génie se mura dans l'un de ces silence songeur dont il avait le secret, il pris un instant pour réfléchir à tout cela. les noms évoqués lui permirent alors de faire une corrélation entre la mythologie est Carthage.

- Tu as bien dit Hannibal ? demanda Jérémie à Maeva
- oui c'est clairement son nom et d'après ce que j'ai compris il serait le chef de leur groupe, fit Maeva.
- Un nom de général antique pour désigné le chef du groupe ... c'est cohérent ma foi,fit Jérémie.

Jérémie voyait une certaine logique dans les nom que portaient leurs ennemis

- Et donc ce Hannibal serait le chef des Carthage ... guerriers
- Cartha-guerrier ... il faut faire la liaison en faite, fit Maeva.
- Ouais enfin bref Carthage guerrier ou Cartha-guerrier au final je trouve que le nom est un peu moisis fit Odd.
- dit le gars qui veux se faire appeler Super Odd, fit Ulrich en ricanant.

Ulrich ne manqua pas l'occasion de tailler Odd au passage, ce dernier critiquait le nom du groupe ennemis alors que lui-même s'était décerné un titre pour le moins présomptueux

- En tout cas le nom correspond bien à la personne, Hannibal pour designer un guerrier fort et un leader sa colle pile poil.
- c'est pas faux ,fit Maeva

Maeva approuvais les dires de Jéremie, le prénom Hannibal correspondait bien à une personne destinée à être un chef militaire.

- Ensuite nous avons cette Astarté, si je me souviens bien de mes cours c'est le nom qui est donné à la déesse de la colère et de la rage.
- Bin elle aussi elle porte bien son nom fit Yumi.

La définition de Jérémie concernant Astarté, semble bien coller à l'image que se faisait d'elle la japonaise. pour l'avoir combattu, Yumi savait que cette Astarté était une personne avec un caractère fort belliqueux

- Pour lavoir combattu ,je peux vous dire quel à un véritable caractère de chien , c'est à se demander sur quel modèle elle à été conçu.

La fine analyse de la japonaise fut unanime, tout le monde était d'accord pour dire que Astarté était une vrai furie. Pourtant Yumi et pas la seule à pouvoir faire des analyses pertinentes, Odd lui aussi avait un avis à donner

- Tu peux bien dire d'elle,mais en comparaison de l'autre bouffon de Merkal ton Astarté c'est Mère Teresa.
- Ah bon qu'est-ce qui te fait dire ça ? lui demanda Yumi.
- Ton Astarté c'est peut-être une furie, mais ce bouffon de Merkal lui c'est un cas, fit Odd, j'ai jamais remarqué rencontrer un mec aussi exaspérant, il est pas fichu d'être sérieux et prend tout à la rigolade ... je te jure c'est agaçant un adversaire comme ça.
- C'est pas faux , c'est un cas lui aussi.

Yumi et Odd y allerent chacun de leur petite analyse, de ce qu'ils avaient pu apprendre de Astarté et Merkal , ils en conclurent que ces deux-là avaient véritablement un caractère hors normes. Toutefois en ce qui concernait les deux autres Cartha-guerriers l'avis était beaucoup plus tranché au sein du groupe.

- OK je vous l'accorde ces deux-là sont assez spéciaux, mais il faut avouer qu'as l'inverse les deux autres sont plutôt posées, fit Ulrich.

Ulrich avait un avis très différent de ses deux amis, pour lui le garçon appeler Hannibal était certes un ennemi mais quelque part il ne pouvait pas cacher une certaine admiration vis-à-vis de lui.

- Quoi qu'on puisse en dire, ce Hannibal à l'ame d'un vrai guerrier, fit Ulrich.
- Dit donc tu serais pas en train de le complimenter la ?
- Non je dis juste qu'il y a chez lui quelque chose de très honorable qui n'est pas pour me déplaire.

c'est assez paradoxal que Ulrich puisse exprimer une telle chose mais il est vrai qu'il avait une certaine admiration pour Hannibal,donc le caractère posée forçait l' admirations et c'était sûrement pas Maeva qui allait dire le contraire.

- Ulrich as raison, Hannibal n'est pas comme les autres, lorsque je me suis fait capturer Astarté et Merkal on commencé a me molester, et c'est Hannibal qui leur a demander de cesser ces actes.

Le témoignage de Maeva ne firent que corroborer les dires de Ulrich, Hannibal n'était pas un être déloyal mais malgré les compliments qu'on pourrait lui faire et il ne fallait pas perdre de vue qu'il était avant tout un puissant ennemis.

- De toute façon il n'y a pas dire c'est lui le meilleur combattant
- Je suis d'accord avec Ulrich, avec ou sans armure Hannibal est sans conteste le plus habile de nos adversaires.

Jérémie ne pouvait qu'être en accord avec Ulrich et Maeva, son programme de statistiques est également évalué les performances il n'y est il apparaissait clair que Hannibal était un adversaire de haut vol

- C'est incontestable, mon programme de statistiques confirme vos dires, je pense qu'on aurait tort de trop se focaliser sur Hannibal.
- Et Pourquoi cela ? demanda Ulrich.
- Hannibal et sûrement le plus habile de l'adversaire à néanmoins je reste persuadé que la plus puissante et celle qui se fait appeler Didon.
- qu'est-ce qui te fait dire cela ?
- Je pense que vous l'avez constaté par vous-même, Didon possede une grande puissance énergétiques et c'est surement pas Maeva qui me contredira sur le sujet.
- La je ne peux être que d'accord avec Jérémie pour avoir affronté Didon, je peux vous certifier qu'elle est très puissante,leur dit Maeva.

Maeva avait livré un combat acharné contre Didon, mais alors qu'elle pensait l'avoir neutralisé en l'enfermant dans un carcan de glace la jeune magicienne d'émeraude avait réussi à se libérer en dégageant une énergie incroyable. Fort de sa nouvelle puissance,Didon avait réussi à mettre au tapis Maeva,Ulrich et Yumi.
ce n'était pas la première fois que la jeune fille manifestait une telle puissance lors de leur première rencontre Jérémie avait déjà eu l'occasion de détecter une incroyable énergie pouvant émaner de cette IA.

- Ne nous voilons pas la face, Didon est un puissant adverse, Peut-être le plus dangereux de tous, fit Jéremie.
- Tu devrais plutôt dire était un puissant adversaire au cas où vous l'auriez oublié, Maeva lui a réglé son compte.

Pour Ulrich le cas de Didon n'était pas spécialement un souci dans la mesure ou Maeva lui avait réglé son compte. alors que la magicienne réussit à vaincre les lyoko-guerriers l'avantage avait rapidement changé de camp à partir du moment où Maeva était passé sous l'influence du pouvoir des ténèbres. Posséder par un pouvoir démoniaque Maeva avait envoyé guidon au tapis en moins de deux en la meurtrissant de toutes parts. Mais malgré l'état critique dans laquelle Maeva avait mis la magicienne il était bien présomptueux de supposer que cette dernière était décéder.

- Désolé de te décevoir, mais je ne l'ai pas détruite, fit Maeva, Certes je l'ai peut-être mortellement blesser, mais d'après ce que j'ai compris elle était toujours vivante.
- Elle serait donc susceptible de revenir ?
- Je vous rappelle que vous m'avez empêché de l'achever
- Oui c'est vrai

Lorsque Maeva avait perdu la tête, elle s'était acharnée sur la pauvre Didon. Mais avant quelle ne puisse lui porter le coup fatal, Maeva fut stoppée dans son entreprise par l'intervention inopinée de Ulrich et Yumi. Les deux Lyoko-guerriers avaient utiliser la pré- Transcendance pour retenir le coup mortel de Maeva, ce faisant ils avaient indirectement sauvé la vie de Didon.

- Si elle est vivante c'est grâce à vous, fit Maeva.
- C'est un comble ,surtout apres tous ce qu'il nous fait, fit Yumi
- Je te le fais pas dire, fit Ulrich

La situation était un peu paradoxale en voulant empêcher Maeva de commettre un acte meurtrier, Ulrich et Yumi avait contribué à sauver la vie d'un de leurs pire ennemis.

- C'est un peu bête, finalement on aurait dû te laisser faire, fit Ulrich.
- Non sûrement pas vous avait bien agi, fit Maeva, si vous n'aviez pas réussi à stopper à ce moment-là Dieu sait ce que j'aurais pu faire.

Bien que leur actions et générer une sorte de petit paradoxe Maeva était reconnaissante auprès des deux adolescents. en l'empêchant de porter un coup mortel ils avaient réussi à la calmer et lui fait retrouver ses esprits. Yumi et Ulrich avait agi selon leur conscience et ceci était tout à leur honneur

- De toute façon ce qui est fait est fait on va pas revenir là-dessus,fit Jéremie
- Espérons juste qu'on n'aura pas à le regretter
- Qu'est-ce qui te fait dire ça ?
- Vous oublier que l'on parle là d'une intelligence artificielle, même si celle-ci est endommagée, ces créateurs sont toujours en mesure de la reprogrammer
- dont elle risque de revenir
- C'est même sur certains, fit Maeva.

D'après ce que Maeva avait pu comprendre des brides de conversation des cartha-guerriers, le corp de Didon avait été placée dans une sorte de capsule de sauvegarde afin de préserver son intégrité structurelle, se faisant il y avait de fortes chances qu'elle soit encore en vie et il est très probable que cette dernière n'allait pas taper à revenir à l'attaque

- Faut pas vous leurrer par les amis, on doit s'attendre à la voir rappliquer
- Dont un retour est probable.
- Et c'est précisément ce qui m'inquiète
- pourquoi cela qui ?
- Ça me paraît assez évident.
- Pas pour nous
- réfléchissez un peu, si ce Hannibal c'est vu équipé d'une armure sophistiquées, qu'est ce qui empêcherait les autres combattants d'être eux aussi équipés du même genre d'armure.
- Oh mon dieux !!!

Jérémie venait de lancer une hypothèse qui glaça le sang de tous les Lyoko-guerriers. En effet le dernier combat avez démontré que Hannibal était devenu grâce a son armure un guerrier extrêmement puissant, capable de tenir tête au Kraken et à Skull.
Si un seul des soldats de Carthage équipé d'une telle armure était devenu aussi puissant, qu'en serait-il alors si tout les autres possédait le même genre d'équipements ?

- Si ces Cartha-guerriers comme ils se font appeler venaient à vous êtes équipé du même genre darmure , on est foutu !!!

Jérémie ne se voulait pas pessimiste dans son explication mais il devait absolument faire comprendre à ses amis à quel point la situation était devenue compliquée

- Vous comprenez à quel point ce serait une catastrophe !! fit Jérémie.
- Je te le fais pas dire, fit Ulrich,déjà que un seul c'est chaud si en plus ils s'y mettent a 4 ...

Ulrich n'eut pas besoin de finir sa phrase tout le monde est parfaitement compris le message cette soudaine prise de conscience mina quelque peu l'ambiance dans la chambre, mais il en fallait quand même plus pour impressionner Jérémie qui ne comptait pas rester les bras croisés en attendant que cela arrive

- Raison de plus pour que nous prenions les devants, fit Jérémie.
- A quoi penses-tu ?
- Une fois que j'aurais résolu le problème des nano-robots de Maeva, je vais sérieusement m'atteler à perfectionner vos équipements,

Visiblement Jérémie avait un plan en tête, conscients du danger que représentait la technologie ennemis, le petit génie prévoyait lui aussi de perfectionner l'équipement des Lyoko-guerriers.

- Puisque nos ennemis ont commencé a s' équiper d'armure, nous allons en faire autant, fit Jérémie.
- Tu veux aussi nous donner des armures !! fit Yumi étonné
- Je pense pas vraiment à des armures, mais plutôt a des combinaison renforcée aux endroits stratégiques du corp.
- Des armures quoi !!! fit Odd.
- Si tu veux ,fit Jérémie en soupirant ,des armures...

Jérémie avait vraiment le chic pour rendre compliqué les choses simples, heureusement que Odd était là pour assurer la traduction. Mais dans son esprit Jérémie ne pensait pas spécialement à des armures, mais plutôt un équipement destiné à amplifier les capacités de combat des Lyoko-guerriers, toutefois il ne misait pas tous la dessus, il avait en tête un projet bien plus ambitieux.

- Bien sûr ce mode "Armure" ne serait qu'une options supplémentaires, je pense que notre principal atout réside dans une arme un peu plus radicale.ce
- Et à quoi penses-tu ?
- Je parle bien entendu de la transcendance.

En entendant ce mot les Lyoko-guerriers imprimèrent un léger mouvement de recul, visiblement Jérémie avait décidé de remettre sur le devant de la scène ce dangereux procédé ce qui n'était pas du goût de tout le monde.

- Oh la stop la !!! fit Yumi en levant la mains en signe d'opposition, tu n'as pas l'intention de remettre ce truc la sur le tapis ?
- Et pourquoi pas ? demanda Jérémie, à l'heure actuelle c'est l'arme la plus puissante dont on dispose.
- c'est pas une arme ,c'est une bombe a retardement ton truc !!!
- Ne soit pas si négative, y'as quelque léger bug a corriger c'est tous
- quelque léger bug !!! seclama Yumi, parce que faire exploser la moitié du territoire montagnes tu appelles ça un léger Bug toi.

Yumi se faisait l'avocat de l'opposition, la japonaise était formellement opposée à ce que Jérémie est à nouveau recours à une telle technologie. la transcendance est peut-être un pouvoir très puissant capable de multiplier par 100 la puissance d'un lyoko-guerrieres, mais le procédé était tellement instable qu'il entraînait fatalement de graves blessures pour son utilisateur.
En voulant tester la puissance de la transcendance Jérémie avait fait les frais de cet dernier de la stabilité de cette dernière ce qui lui avait qu'il avait conduit à détruire la moitié d'un territoire et lui avait valu un long séjour à l'hôpital.

- Après ce qui s'est passé avec la transcendance du encore utilisé ce pouvoir ?
- c'est pas comme si on a le choix, nos ennemis ne cessent de se perfectionner si on n'utilise pas toutes les armes à notre disposition on finira par perdresi.
- Ce n'est pas une excuse pour utiliser quelque chose d'aussi dangereux, fit Yumi.
- On n'a pas d'autre solution.

Le discours entre une japonaise et Jérémie était assez agité il était clair que chacun défendait ces opinions.

- J'ai pas envie de te retrouver a moitié mourrrant dans les scanners, lui dit Yumi.
- cela ne se reproduira pas !! fit Jéremie j'y veillerai
- ah oui et comment peux-tu être sûr de cela ?

La Japonaise en démordait pas pourrait vouloir utiliser la transcendance était une erreur mais alors quelle était la seule à mener le débat avec Jérémie, Ulrich et Odd prirent le parti de ne pas se mêler à la conversation. toutefois au centre de ce débat agité une personne se sentait totalement exclue

- Mais de quoi est ce que vous parlez , leur demanda Maeva ? c'est quoi cette histoire de transcendance ?
- À oui c'est vrai tu n'est pas au courant toi, lui dit Odd.

cela faisait parti de certaines des choses que les lyoko-guerriers n'avaient pas révélé à la jeune fille. cette dernière était au courant de la disparition de aelita et de William ainsi que de la semi destruction du supercalculateur, mais personne ne lui avait expliqué l'incident de Jérémie avec son programme expérimental. Mais comme le débat ne s'y prêtait pas Jérémie préféra passer cette explication sous silence.

- Oui c'est quelque chose qu'il faudra que je t'explique plus tard, lui dit Jérémie.
- et pourquoi pas maintenant ? demanda Maeva.
- C'est assez long et compliqué ,et jai pas le temps
- Personne ne peut me faire un résumé rapide.

Maeva voulait en savoir ce qu'on lui cachait, la jeune fille se demandait laquelle expérience Jérémie avait bien pu se prêter et pourquoi ces dernières semblaient provoqué autant de conflit entre Yumi et Jéremie. Si pour le coup ce fut la japonaise qui se décida de l'en informer

- puisque Jérémie ne veut pas dire moi je faire..
- Yumi tu n'as pas le droit, fit Jérémie
- au contraire il serait préférable qu'elle ne soit au courant, parce qu'ici c'est sûrement l'un des seuls génies qui a la tête sur les épaules.

La critique de Yumi à l'égard de Jérémie était assez féroce mais la japonaise estimait que Maéva devait être au courant de l'existence de la transcendance. Etant la réincarnation de Xana, la jeune fille était un génie est sûrement l'une des seules personnes capables de comprendre toute la portée de ce procédé ainsi que la dangerosité de ce dernier.

- Si tu veux lui expliquer ainsi fait le.
- Mais je vais le faire

Ce que Yumi attendait de Maeva, c'était un avis objectif de cette dernière, en l'informant de ce qu'était la transcendance peut être que la jeune fille pourrait l'aider à dissuader cette tête de mule Jérémie de vouloir utiliser un tel procédé

- Comment dire ,fit Yumi en cherchant ces mots, .. en gros la transcendance est un systeme qui permet de multiplier par 100 la force d'un lyoko-guerrier
- Par 100 !!!
- Oui oui par 100 , grâce à ce procédé on devient 100 fois plus rapide, plus fort ,plus tous
- Bin ça alors

Maeva n'en croyait pas ses oreilles, elle n'arrivait pas à croire qu'un tel procédé puisse exister. Elle connaissait l'existence de la prè-transcendance mais jusqu'à présent elle croyait que ce nom n'était juste qu'un petit artifice linguistique jamais elle n'aurait suspecté que c'était la partie immergée de l'iceberg.

- C'est pas croyable !! comment as-tu réussi un tel prodige ? demanda la jeune fille à Jérémie.
- et voila ce que je voulais eviter fit jérémie en soupirant.

Jéremie savait qu'une fois que Maéva serait au courant de l'existence de transcendance cette dernière le questionnerait pour savoir comment ce procédé fonctionnait. Ne voulant pas s'embarquer dans des explications scientifiques trop compliquées il opta pour une explication basique.

- pour faire simple j'ai trouvé un moyen de désintégrer les avatars virtuels en énergie pure et de condenser celle-ci à travers une enveloppe de substitut, un deuxième avatar si tu préfères....
- ... Ce qui fait que ce nouveau corps dispose alors de toute l'énergie génére ,donnant à celui une surpuissance exceptionnelle, fit Maeva
- exact tu as tout compris

pour son plus grand bonheur Jérémie n'eut pas besoin de finir son explication car Maeva avait tout de suite compris le principe du procédé

- Mais c'est génial ce truc !!!
- Pas si génial que ça, c'est tellement instable que si le deuxième avatar ne parvient pas à contenir l'énergie générée
- Ce qui veut dire ?
- c'est comme vouloir contenir un ouragan dans une bouteille en verre
- Oh je dois comprendre que le deuxième avatar ... Explose
- tu as tous compris, fit Yumi

Il n'y avait qu'à observer la mine déconfit que chacun prenait pour comprendre que Maéva avait mis le doigt là où ça fait mal. Effectivement Jérémie avait trouvé un moyen de générer une très grande puissance mais il ne parvenait pas à stabiliser cette dernière se faisant son procédé se réduisait simplement à l'état de bombe atomique virtuelle. et compte tenu des conséquences que cela avait sur l'utilisateur vouloir poursuivre dans cette voie était suicidaire selon la japonaise.

- Tu comprends pourquoi je suis opposé à l'usage de ce système fit Yumi
- Biensur si celui-ci est dangereux pour l'utilisateur, c'est pas une bonne idée fit Maeva.

Yumi était contente de voir que Maéva avait pris l'ampleur de la situation elle comprenait parfaitement utiliser ce procédé était très dangereux mais alors qu'elle pensait obtenir de la jeune fille un soutien inconditionnel pour empêcher Jérémie de poursuivre dans cette voie ce fut tout le contraire qui se produisit.

- et tu n'as pas trouvé un moyen qui permettrait de stabiliser l'enveloppe du deuxième avatar, lui demanda Maeva.
- Jy réfléchi , mais pour le moment rien ne se profile à l'horizon.
- je vois , mais je pense que si on s'y met à deux on trouvera la solution, déclara la jeune fille - oh c'est pas vrai ... tu vas pas t'y mettre toi aussi fit Yumi.
- pourquoi pas !!! setonna Maeva, l'idée est bonne, il faut juste trouver le moyen de stabiliser le tout.

Yumi tomba en décrépitude alors qu'elle pensait rallier Maéva à sa cause si elle venait de donner à Jérémie une nouvelle partenaire qui allait le rejoindre dans cette folie.

- Stop !!! Vous n'allez quand même pas relancer ce procédé ?
- Bien sûr que si
- Écoutez je....
- laisse tomber c'est peine perdu fit ulrich En interrompant Yumi

Ulrich interrompit la japonaise il savait très bien que cette dernière voulait faire valoir son opinion malheureusement elle avait en face d'elle de génie motivé qui était prêt à prendre tous les risques pour mener à bien leur expérience. Yumi aurait beau dire et beau faire bien les empêcherait de continuer.

- Alors vous voulez vraiment tenter le coup
- comme je te l'ai dit c'est la meilleure arme dont on dispose mais si ça peut te rassurer ses pas là-dessus qu'on va travailler en priorité avant toute chose il faut d'abord que je m'occupe de ces foutus nanorobots.

la transcendance pouvait encore attendre la priorité pour le petit génie était déjà de régler le cas des nanorobots de mail une fois que cela serait fait il passerait au perfectionnement des tenues de combat de ses amis et après quoi il enchaînerait avec la transcendance.

- d'abord on va procéder par étapes, fit jérémie ce soir on se retrouve à l'usine et et on désactive la première série de code.

Là-dessus personne n'objecta, tous le monde était d'accord pour se retrouver le soir même à l'usine à fin de procéder au premier test. Puisque tout était entendu les Lyoko-guerriers quittèrent la chambre de Jéremie pour vaquer à leurs occupations habituelles sans se douter que cette fin de semaine allait bientôt être chamboulée par une tornade improbable.

(1) quartier maître : Dans la marine il s'agit d'une personne chargé de l'intendance du navire qui pourvoir a la logistique. ( matériel, armes nourriture ...)


A SUIVRE
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 05 Fév 2014, 22:00

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 06
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Laboratoire de l'usine - 21 h 30 - Jour 00

- Prêt au transfert ? demanda Jérémie.
- On attend ton signal Einstein, lui répondit Odd.
- Alors transfert Odd !! Transfert Maeva !!

Aussitôt Maeva et Odd montèrent dans les scanners, une fois à l'intérieur Jérémie lança le processus de virtualisation. Éparpillé en milliard de particules, les corps des deux adolescent furent instantanément virtualisé sur Lyoko. Leurs avatars se matérialisèrent alors dans les airs du territoire montagne, là ou les attendait déja Yumi et Ulrich. Quand leurs avatars eurent fini de se dessiner ils retombèrent tous deux sur le sol c'est alors que la jeune fille s'exclama :

- Déjà vu !!! fit Maeva.
- Comment ça déjà vu ? lui demanda Odd.
- Toi , moi , le territoire montagne, Ulrich et Yumi nous attendant à côté de leur véhicule ... Déjà vu.

Ce que Maeva sous-entendait par la ,c'était qu'elle avait déjà vécu la même scène hier. C'était une copie exacte de la situation précédente, quand elle était venue sur le territoire montagne pour y faire analyser ses codes virtuels. Le même schéma venait à nouveau de se répéter d'où cette impression de déjà-vu pour Maeva.
Pour des raisons pratiques Jérémie avait décidé d'utiliser la même tour du passage, à la seule différence que cette fois-ci il ne s'agirait pas d'analyser les codes virtuels de Maeva, mais d'encoder ces derniers.

- Ne perdez pas de temps, direction la tour du passage, fit Jérémie.
- A vos ordres chef !!! Répondit le petit groupe.

Sans plus attendre tout le monde embarqua à bord de leur véhicule respectifs, Odd assura le transport de Maeva sur son Over-board tandis que Yumi et Ulrich avec chacun le leur.
Le petit groupe se dirigea alors en direction de la tour du passage. Arrivé à destination Odd aida Maeva à descendre de l'overboard, les deux adolescents se rendirent alors à l'intérieur de la tour tandis que leurs deux compagnons restèrent à l'extérieur afin d'assurer la garde.
Au moment où Odd et Maeva arrivèrent au centre de la première plate-forme une fenêtre virtuelle fit son apparition à l'intérieur de laquelle on pouvait apercevoir Jérémie.

- Bon parfait vous êtes arrivés, leur dit le petit génie.
- Oui sans le moindre souci.

Le parcours jusqu'à la tour c'était passé sans le moindre problème, il n'y avait pas eut l'ombre d'un monstre de Xanadu à proximité, ce qui avait permis au petit groupe de cheminées tranquillement. Maintenant que la zone était sécurisée, Jérémie allait pouvoir passer à la suite des opérations.

- Et maintenant que va-t-il se passer ? demanda la jeune fille.
- On va procéder de la même manière que la dernière fois, lui dit Jérémie, tu vas te placer au centre du plateau et moi je vais activer le système de scanner.
- Comme la dernière en somme.
- oui sauf que cette fois-ci l'opération comportera une petite différence, je vais me servir du scanner pour crypter les codes de ton avatar.
- Ça je le sais tu me l'as déjà expliqué.

Avant d'envoyer Maeva sur Lyoko, Jérémie lui avait expliqué la procédure, la jeune fille allait d'abord être scannée une nouvelle fois afin de cibler précisément les lignes de code pernicieuses, une fois ceci effectué Jérémie utiliserait son programme de cryptage pour les neutraliser.

- Débutons l'opération , fit Jérémie.
- C'est partit ,fit Maeva en se plaçant au centre de la plate-forme.

Maeva se plaça alors au centre du cercle, de son côté Jérémie commença activer le programme de scanner. Aussitôt une aura de couleur blanche commença à envelopper la jeune fille qui se mit doucement à léviter dans les airs. C'est alors que deux anneaux de couleur bleue firent leur apparition, ces derniers commencèrent à monter et descendre alternativement le long du corps de Maeva.

- Phase 1 !! analyse de la structure virtuelle.

La première étape de l'opération était de scanner la structure virtuelle de façon à savoir si rien n'avait changé depuis la dernière fois. Lopération ne dura que deux minutes à peine, durant ce laps de temps le petit génie pu faire une comparaison entre les deux scan.

- Parfait rien à signaler tout est exactement comme la dernière fois, on va pouvoir continuer.

Maintenant que le petit génie c'était assuré que les codes n'avaient pas subi de modifications, il allait pouvoir passer à l'étape numéro deux.

- Maeva prépare toi je vais activer la tour.
- Je suis prête.

La jeune fille retint son souffle au moment où Jérémie commença à taper les instructions sur son clavier, soudainement le halo de la tour s'illumina en vert preuve que cette dernière était passée sous le contrôle du petit génie.

- Tour activé ,mise en place du système d'encodage.

Maintenant que la tour était activé, les capacités de calcul de cette dernière tournaient à plein régime, Jérémie allait pouvoir utiliser son programme de cryptage. A leur tour les anneaux du scanner devinrent vert, il générerent alors un faisceau de lumière qui traversa le corps de la jeune fille. Très progressivement les deux anneaux commencèrent à remonter
progressivement le long du corps de Maeva.

- Lancement de la première phase de cryptage, fit Jéremie.


Le processus de cryptage était lancé, sur son tableau de contrôle Jérémie pouvait suivre la progression de ce dernier.

- Cryptage en cours, annonça Jérémie.

Au fur et à mesure que les faisceaux d'énergie balayait le corp de Maeva, un compteur de pourcentage défilait sur les écrans de Jérémie. Au bout de deux minutes 13 % des codes était déjà cryptées, c'est à ce moment-là que Jérémie choisit de mettre fin à l'opération.

- Fin de l'opération de cryptage !! fit Jérémie.

Le petit génie stoppa alors le processus de cryptage, les anneaux de scannerisation redevinrent alors bleu avant de disparaître tandis que le corp de Maeva redescendit doucement sur la plate-forme. Le félin se précipita à la rescousse de la jeune fille pour voir si celle-ci allait bien.

- Alors est-ce que ça va ? demanda Odd.
- Impeccable !! fit Maeva en tendant le pouce.

A première vue Maeva n'avait subit aucun aucun traumatisme, son corps et sa personnalité n'avait pas été affectée par le scanner. La jeune fille se sentait particulièrement bien ce qui rassura le félin. De son côté Jérémie lui aussi était très satisfait de l'opération, sur son écran il pouvait lire que le cryptage des codes de Xana s'était bien passé.

- Bien j'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai réussi à cryptés 13 % des codes
- 13 % seulement !!! fit Odd

Odd était un peu déçu que l'opération n'est put cryptée qu'une si petite quantité de code cela signifiait que Maeva allait devoir souvent répéter le même processus avant d'être totalement affranchi de ce fardeau. Mais d'un autre côté il est assez content que tout ceci se fasse progressivement.

Jérémie avait précisé qu'il préférait procéder par étape, il préférait espacer chaque séance d'au moins 24 heures. ce laps de temps permettrait alors à Jérémie de voir si les modification effectué n'allait pas avoir des effets négatifs sur Maeva.
La solution est peut-être plus longue mais au moins on avait le mérite d'offrir toutes les garanties possibles, mieux valait y aller doucement afin de s'assurer que cela n'est aucun impact sur la santé de Maeva. ( NLDA : du moins ça c'est ce qu'il croit )

- Maintenant nous allons passer à la prochaine étape, fit Jérémie , nous devons vérifié si cela n'a pas perturbé ta structure virtuelle
- Oui je sais
- Alors direction le territoire banquise

Puisque la phase de cryptage c'était bien déroulée, Jérémie pouvait passer à la suite des opérations. Crypté les codes de Maeva était une bonne chose toutefois il fallait vérifier que cela n'ait aucun effet sur son avatar virtuel. Si neutraliser les codes impliquaient la perte du pouvoir de Maeva, c'était à coup sûr un mauvais compromis pour les Lyoko-guerriers, car sans ces pouvoirs la jeune fille était incapable de se battre sur Lyoko pire encore sans elle plus personne ne pouvait désactiver les tours et cela Jérémie préférait l'éviter.

Il fut convenu que la jeune fille devais passer une série de tests après chaque opération de cryptage, le petit groupe fut donc envoyé directement sur le territoire banquise où les attendaient le canal fantôme d'entraînement créé par Jérémie.

Jérémie avait reprogrammé cet environnement pour permettre au Lyoko-guerrier d'utiliser leur nouvelle capacité sans risquer d'endommager Lyoko. Pour le coup le canal fantôme allait servir à faire un check-up des capacités de Maeva.

Arrivé devant le dome, la jeune fille fut la seule autorisée à pénétrer à l'intérieur de ce dernier, Maeva fit quelques pas au centre d'une énorme bulle blanche complètement vide, il n'y avait absolument rien à l'intérieur. Jérémie attendit que la jeune fille soit arrivé au centre du dôme pour lancer la simulation virtuelle.

- Maeva tu est prête ? lui demanda le petit génie.
- Je suis prête
- Activation de la matrice virtuelle !!

La jeune fille ressenti alors une vibration émanant du dôme c'est alors que sous ses pieds un quadrillage virtuel verdâtre commença à faire son apparition, celui-ci s'étendit sur toute la surface du sol avant de recouvrir les parois du dôme. Progressivement les éléments du décor commencèrent à se matérialiser et en moins de temps qu'il me fallait pour le dire le canal fantôme avait reproduit une copie exacte du territoire banquise.

- Territoire banquises "bis", activée fit Jérémie.

Maeva avait vraiment l'impression d'être au plein milieu du territoire banquise, ce qui paradoxalement été le cas vu que le canal fantôme s'y trouvait. Cette simulation virtuelle était criante de vérité elle reproduisait les mêmes conditions que Lyoko à la différence près que dans cet endroit Maeva pour utiliser son plein potentiel sans risquer de provoquer des dégâts ou de blesser qui que ce soit.

- Nous allons pouvoir débuter les tests.
- Que veux-tu tester en premier ? demanda la jeune fille
- Voyons ... commençons par vérifier si tes pouvoirs offensifs sont toujours actifs
- C'est parti !!! Absorption du territoire fit Maeva en posant ses mains au sol.

La jeune fille ne perdit pas son temps en palabre inutile, elle posa ses mains sur le sol et activa sa capacité d'absorption du territoire. Aussitôt de la glace commença à jaillir du sol et recouvrir les avant-bras de Maeva pour former d'énormes poing de glace recouvert de pique.

En voyant de tels mastodontes sur les avant-bras de Maeva on pouvait se demander comment une si frêles jeune fille pouvait soulever des masses aussi importantes. Mais du point de vue de Maeva ces énormes blocs de glace était aussi léger qu'une plume.

- Sa va cogner sec !!! fit Maeva en frappant ces poings entre eux.

Armée de ces deux poings de glace Maeva prit alors une position de combat, et tel un boxeur elle commença à mimer un combat imaginaire , alternant les crochet du gauche et les uppercuts du droit elle frappa dans le vide.

- J'ai la patate !! fit Maeva.

La jeune fille prenait un plaisir non dissimulé à ce petit jeu, au bout de quelques secondes elle s'arrêta pour signaler à Jérémie que tout était en ordre.

- C'est bon Jérémie, rien à signaler l'absorption du territoire fonctionne.
- Bien alors testons maintenant la manipulation du territoire pour voir.
- Oui chef !!

Maeva se débarrassa alors de la glace qu'elle avait sur les avant-bras puis elle posa à nouveau ses mains sur le sol.

- Manipulation du territoire.

À ces mots la jeune fille fit jaillir devant elle un mur de glace qui s'étendit sur 10 métres.

- Bon bin sa marche aussi ,fit Maeva.
- C'est parfait on va pouvoir changer de décor.

Jérémie modifia à nouveau l'aspect du décor environnant afin de s'assurer que les pouvoirs de Maeva fonctionnait surtout les territoires, il fit donc apparaître à tour de rôle les territoires de la forêt, du désert et de la montagne pour que Maeva puisse s'exercer à utiliser ses capacités de manipulation et d'absorption.

La jeune fille enchaîna les même exercices sans la moindre difficulté à chaque fois ses pouvoir étaient opérationnels, ce qui était une bonne chose cela démontrait que les facultés offensives de Maeva n'avaient pas été affectées par le cryptage. Après avoir utilisé ces différentes capacités Jérémie lui demanda de s'exercer à tirer des champs de force avec son arme.

- Maintenant on enchaîne avec l'épreuve de tir, lui dit Jérémie
- Compris chef !!!

Jérémie fit alors apparaître une série de cibles virtuels ressemblants à des monstres de Xana, ce n'était que de simples projections mais suffisamment réel pour encaisser un champ de force , Maeva pris son bâton et concentra un champs de force à son extrémité.

- Champ de force !! cria la jeune fille.

A chaque tir la jeune fille effectua un "One Shot" parfait , elle détruisit rapidement la multitude de cibles programmées par Jérémie. Voyant que son champ de force était efficace Jérémie demanda Maeva de tester sa capacité à créer un gardien.
La jeune fille concentra alors une sphère d'énergie entre ses mains avant de la lancer en direction de la dernière cible, celle-ci fut automatiquement happée par le gardien.

- Le gardien fonctionne aussi s'écria la jeune fille.
- C'est tip top !!fit Jérémie tu es quasiment apte au combat.

Jérémie ne voulait pas crier victoire tout de suite tant que Maeva n'aurait pas effectué le dernier test.
Maeva était toujours capables de se battre sur Lyoko, mais dans son cas cela ne serait pas spécialement utile si elle était désormais incapable de désactiver une tour.
Jérémie voulais vérifier que cette capacité primordial n'avait pas été altérer par son programme

Il modifia une nouvelle fois le programme du canal fantôme pour y faire apparaître cette fois-ci une tour activée. Jérémie avait simulé une fausse activation pour vérifier si Maeva pouvait encore désactiver une tour.

- Prépare toi c'est le test ultime, lui dit Jérémie.
- Je suis pas prête

Jérémie dû retenir sa respiration durant cette opération, la jeune fille n'eut aucun mal à pénétrer à l'intérieur de la tour, Arrivée au centre du plateau elle s'éleva normalement dans les airs pour arriver au plateau supérieur une fois sur celui-ci l'interface fit son apparition.

À son tour la jeune fille retint sa respiration quelque seconde avant de se décider à imposer la main au-dessus de l'interface celle-ci identifia immédiatement Maeva en inscrivant son prénom en toutes lettres et au bout de quelques secondes le "code Lyoko" finit par s'afficher
L'aura rouge qui entourait la tour disparue pour laisser place à une aura de couleur blanche.

- Ça marche fit Jérémie en soufflant, tu as réussis !!!

Jérémie poussa un ouf de soulagement , Maeva est toujours capable de désactiver une tour, de ce faite la jeune fille avait brillamment réussi 100 % des examens ce qui signifiait qu'elle était une combattante à plein temps.
Bien sûr cela ne représentait que la moitié des épreuves car si Maeva avait excellé sur Lyoko restait à savoir si sur terre cela n'allait pas être une autre histoire.

Jérémie rapatria alors tout le monde sur terre et au bout de quelques minutes de l'ensemble des lyoko-guerriers se retrouvèrent dans le laboratoire où les attendaient Jérémie, la première des questions qu'il posa était de savoir si Maeva se sentait bien.

- Maeva comment te sens-tu ? lui demanda Jérémie.
- ça va bien pour le moment
- Tu es sûr ? tu ne te sens pas bizarre, ou légèrement mal.
- Rien a signaler
- Pas de vertige, pas d'envie de vomir
- Rien du tout
- Même pas une envie incontrôlable de tuer tous le monde avec une hache.
- C'est quoi cette question ?

La question de Jérémie pouvait paraître curieuse, mais c'était une façon bien a lui de voir si le psychique de Maeva n'avait pas été affecté et que cette dernière n'était pas sous l'emprise d'impulsion meurtrière. Maeva assura que ce n'était pas le cas.

- Puisque je dis que je vais très bien, et même s'il y avait un problème croyait bien que je ne manquerai pas de vous le faire savoir.
- Je demandait juste comme ça.

Jérémie ne voulant pas provoquer un conflit ce contenta des réponse fournit par Maeva, a présent il allait devoir attendre 24 h pour voir si son cryptage n'aurait pas eut trop d'incidence sur les robot médecin de la jeune fille.
Tous alors quittèrent le laboratoire, Odd se proposa de ramener Maeva jusqu'à son appartement. Ce qui fut accepter sans problème, alors que Jérémie et Ulrich regagnèrent l'internat , Yumi Odd et Maeva partirent de leur coté.
Après avoir quitter Yumi au détour d'une rue, Odd et Maeva poursuivirent leur chemin jusqu'a se qu'ils arrivent devant l'immeuble de la jeune fille.

- Et voila princesse, tu est arrivé as bon port
- Merci de m'avoir accompagné
- Mais de rien
- Bon on se revoit demain
- Oui a demain , bonne nuit
- bonne nuit a toi aussi

Les deux adolescents se saluèrent d'un geste de la main avant de se quitter, Maeva entra dans le corridor et pris l'ascenseur pour aller au quatrième étage où se trouvait l'appartement du docteur.
Muni du double des clés elle entra dans l'appartement qu'elle trouva comme à son habitude vide. Ce soir-là le docteur était en service ce dernier avait d'ailleurs laissé un mot sur la table à l'intention de Maeva.

" Ne sachant pas à quelle heure tu vas rentrer, le repas dans le frigo, tu n'as qu'à le faire réchauffer au micro-onde ... à demain "

Comme a son habitude le docteur avait pensé à tout en prenant soin de préparer un copieux repas pour Maeva. Cette dernière pris tous les plats qui se trouvaient dans le frigo et posa ces derniers sur la table. Elle fit réchauffer progressivement chacun des plats et d'une manière machinale qui était la sienne elle engloutissait les plats au fur et à mesure que ceci se réchauffait, en moins d'une demi-heure elle avait dévoré tous ce qu'avait préparer le docteur, Maeva prit appuie alors sur le dossier de sa chaise en se tapotant le ventre.

- Pfff j'ai bien manger, fit la jeune fille.

Après à manger comme 15, la jeune fille se rendit à la salle de bains et pris une douche rapide, elle enfila son pyjama avant de se mettre au lit. Cette nuit Maeva dormit comme un loir, ce fut pour elle la plus agréable des soirées.


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


A SUIVRE
Dernière édition par julien-dupont le 13 Fév 2014, 15:19, édité 1 fois.
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokophile à vie

Messages: 228

Inscription: 07 Nov 2009, 22:38

Message 06 Fév 2014, 20:11

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Pauvre Odd, aussitôt qu'il obtient un pouvoir utile, il le perd.
En plus son avatar est corrompu, je me demande s'il y aura des effets à long terme sur son corps.
Avec le problème de maeva et soucis de jérémy, Odd va redevenir la 5e roue du carosse pendant un bon moment.
Sinon c'est vrai que les LGs ont vraiment besoin d'un upgrade d'équipement, surtout Odd qui n'a rien à part ses flèches (qui sont de plus presque inutiles contre les CG)
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 20 Fév 2014, 22:00

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 07
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Collège Kadic - 9 h 30 - Jour 01

- Salut Maeva sa va ?
- Salut Odd.

Comme à son habitude Odd était toujours le premier à saluer Maeva quand celle-ci franchissait le portail. De par son statut très particulier de Demi interne, la jeune fille alternait une semaine sur deux sa présence à l'internat, tantôt elle dormait à Kadic, tantôt elle rentrait à l'appartements du docteur. Après avoir salué comme il se doit toute la petite bande, Jérémie s'empressa de lui demander si tout allait bien.

- Alors tout va bien ? lui demanda le petit génie.
- Impeccable !! je suis rentré, j'ai mangé et je me suis lavé avant d'aller dormir.

La jeune fille fit un rapide résumé de sa soirée en expliquant qu'il y n'avait une aucun souci notable.

- Et le sommeil comment ça s'est passé ?
- A merveille !! j'ai dormit comme une marmotte, je crois même que je n'ai jamais aussi bien dormi de toute ma vie.

A première vue la jeune fille avait l'air d'avoir bien dormi, celle-ci ne portait en aucun cas les traces d'une nuit agitée. Maeva était comme à son habitude spontanée et pleine d'énergie, ce qui était plutôt bon signe.

- Apparemment il n'y a pas d'effet secondaire pour le moment, c'est plutôt positif, fit Jérémie.
- C'est cool ça !! fit Maeva, cela veut dire que le traitement fonctionne.
- Ne nous emballons pas !! Ce n'est que le début.
- C'est quand même encourageant pour un début.
- Je dis pas le contraire, mais attendons que l'ensemble des codes soit désactivé avant de crier victoire.

Jérémie se gardait bien de tout triomphalisme hâtif, le traitement n'en était qu'au début,
seulement 13 % des codes avaient été désactivé sans que cela n'est incidence sur le corps de Maeva. C'était un début prometteur,mais rien ne garantissait que la suite des opérations allait se dérouler aussi bien.

Pour Jérémie il subsistait toujours un risque que la modification du code entraîne des effets secondaires indésirables. C'était justement pour éviter ce genre de conséquences que Jérémie voulait procéder par étapes. Dans cette optique le petit génie préférait garder Maeva en observation toute la journée, si rien d'anormal ne se produisait cela signifiait qu'il pourrait
tranquillement passer à la seconde étape.

- Bon si rien de fâcheux n'arrive aujourd'hui, nous pourrons passer à la deuxième phase de cryptage dés ce soir, leur dit Jérémie.
- Alors souhaitons que tout se passe bien fit Maeva, car cette condition n'est vraiment pas facile à supporter.
- C'est compréhensible, mais d'un autre côté tu sais parfaitement qu'on n'a pas vraiment le choix.
- Oui je je sais.

Maeva cachait tant bien que mal son anxiété compte tenu de son cas particulier. Pour elle il n'y avait rien de réjouissant à ce que Jérémie manipulent les codes informatiques des machines qui la maintenait en vie.
Difficile pour une personne extérieure de se mettre à sa place, mais d'un autre côté le jeu en valait la chandelle car si elle pouvait s'affranchir de ce fardeau ce serait pour elle une grande libération ajouter à cela que ceci entraverait les plans de Xanadu.

Vu la nature de l'enjeu celui-ci aurait effrayé plus d'une personne, aussi courageuse soit-elle Maeva ne pouvait pas pétrendre qu'elle affrontait celui-ci sans la moindre appréhension. Mais dans cette épreuve elle était soutenue par ces amis qui n'allait pas l'abandonner aussi facilement. De plus la première partie du traitement c'était déroulée sans incidence, ce qui était plutôt un signe encourageant, tous ceci inspira Maeva à rester positive

- Aller "be positive" ,déclara Maeva en anglais en se tapotant les joues.

C'est avec cette formule d'encouragement que la jeune fille trouva l'énergie nécessaire pour affronter la longue journée qui se profilait devant elle. Les cinq adolescents purent alors vaquer à leurs occupations quotidiennes tout en gardant un oeil sur l'évolution du comportement de Maeva.

La première partie des cours de la journée se déroula sans le moindre incident. La classe de Jérémie enchaîna tour à tour cours d'histoire et cours de mathématiques. Bien qu'attentif à ce qui se passait en classe Jérémie garda comme un oeil sur Maeva, observant chacune de ces réactions.
Mais durant toute la matinée la jeune fille ne sembla souffrir d'aucune gêne, elle était comme à son habitude souriante et dynamique ce qui est loin d'être le cas d'une personne qui souffrirait d'un quelconque symptôme.

À la fin des cours tous le petit groupe se retrouva à la cantine, au menu du jour il y avait boulette de boeuf et spaghetti sauce parmesan autant dire que ce menu aiguisa l'appétit des deux plus célèbres gloutons de Kadic.

- Alors concours ? demanda Odd
- Concours !! lui répondit Maeva.

Une fois de plus Maeva et Odd s'apprêtaient à se lancer dans un de ces défi dont ils avaient le secret, aujourd'hui c'était le concours du plus gros mangeur de spaghettis. Toutefois les règles de ce dernier avaient quelque peu changé, car maintenant que Odd était au courant des capacités super digestives de Maeva, il valait mieux que celle-ci souffre d'un petite handicap histoire d'équilibrer les chances.

- A combien tu fixes le nombre d'assiettes ? demanda Odd
- Hum je dirais 6 assiettes.
- d'accord et ton handicap.
- Je le place aussi à 6 assiettes
- Ca marche !!

Puisque l'handicap de Maeva venait d'être clairement défini, une nouvelle compétition allait pouvoir débuter entre Odd et Maeva. La jeune fille devait ingurgiter une douzaine d'assiettes ce qui pouvait paraître ridicule et impossible mais pas en ce qui l'a concernait,quand à Odd ce dernier n'avait que si modestes assiettes à ingurgiter pour remporter la victoire.
Le jeu n'était plus basé sur la quantité, mais sûr la rapidité, le premier des deux qui arriverait à terminer ses assiettes seraient déclarés vainqueurs dans l'épreuve.

- Tu est prêtes ? demanda Odd.
- Prépare toi à pleurer, répondit Maeva un sourire au coin de la bouche.
- Sourira bien qui sourira le dernier, lui rétorqua le félin.

Le départ fut donné c'est alors que tous les élèves présents dans le réfectoire purent observer les deux goinfres se lancer dans une rude bataille de bouffe. Odd et Maeva enchaînait les assiettes à une vitesse incroyable, tous deux s'empiffrait comme des affamés. c'est au milieu de cliquetis de couteau et de fourchette dans leurs assiettes que les deux adolescents engloutissaient goulûment de grosses portions de spaghettis et de boulettes de viande
Les deux goinfres de services enchaînèrent assiettes sur assiettes sous le regard désabusé des spectateurs qui étainet partagé entre admiration et dégoût.

- Eh ben je sais pas où ils arrive a mettre tous ça ,fit Ulrich.
- Ne m'en parle pas, rien que les voir ça me provoque une indigestion, fit Yumi.

Yumi et Ulrich étaient passablement écoeuré devant un tel spectacle, à tel point qu'ils eurent du mal à finir leurs propres assiettes. Il faut dire que leur intention était captée par le manège de ces deux gloutons sur pattes. Mal aisé celui qui prétendrait que ces deux-là n'étaient pas de véritables estomacs sur pattes.
Un quart d'heure après le début de ce concours cette compétition effrénée arriva à son terme au moment où Maeva fut la première à finir son assiette.

- J'ai gagné fit la jeune fille.
- Et poisse fit Odd en laissant tomber sa fourchette, je n'avais plus qu'une demie assiette pour gagner.
- Et bin c'est moi qui est gagné .. na-na-nè-re !!

Maeva avait un sens de la victoire plutôt puérile, qui tranchait singulièrement avec son sérieux habituel. Cependant la jeune fille était trop contente d'avoir réussi à battre Odd sur son propre terrain.

- Score final 12 à 5.5 , déclara victorieusement Maeva.
- Ok là je m'incline, fit Odd.

Odd était obligé de s'incliner devant la victoire sans concession de la jeune fille, mais le félin n'était pas spécialement dégoûté d'avoir perdu car cela lui avait donné l'occasion de manger à sa faim. Pourtant la fin du concours fut marqué la plus singulière de manière quand les deux adversaires finirent par s'avachir tout deux sur leur chaise.

- Puff !! si je mange un de plus je vais éclater, fit Odd.
- Idem pour moi je sature, fit Maeva.
- Et ça vous étonne ? leur dit Jérémie, à vous deux vous mangez plus qu'une classe entière.

La constatation de Jérémie était plus qu'évidente à voir la manière dont ces deux-là venaient de s'empiffrer il n'y avait rien de surprenant à ce qu'ils finissent à la limite de l'indigestion.
Les deux compétiteurs était complètement avachi sur leur chaise le ventre bedonnant bien exposé en avant ce qui était parfaitement ridicule à voir.

- A vous deux je vous jure ,fit Ulrich, vous ne manquez pas une.

Ulrich partageait l'avis de Jérémie, à quoi bon se lancer dans un concours aussi ridicule si c'était pour finir dans un tel état ? Cependant il serait plus facile d'enseigner la physique quantique à Sissi que de persuader Odd et Maeva de renoncer à ce genre de concours stupide.
Maintenant qu'ils étaient bien pleins comme des huîtres, Odd et Maeva allait devoir supporter les conséquences de leur manque de maturité gastronomique. Afin de digérer dans de meilleures condition les cinq les adolescents décidèrent de se rendre au foyer en attendant les cours de l'après-midi.

Le petit groupe quitta tranquillement le réfectoire, mais alors que Jérémie Ulrich et Yumi marchait d'un pas normal, Odd et Maeva se traînaient lamentablement ce qui ne manqua pas de tirer l'attention de leur amis.

- Qu'est-ce que vous avez à traîner comme ça ? leur demanda Ulrich.
- On ne traîne pas, c'est vous qui marchez trop vite, lui répondit Maeva.
- Ouais ralentissez un peu,fit Odd

A force de vouloir faire les malins Odd et Maéva était maintenant complètement à la ramasse. Ces derniers se traînait comme des petits vieux qui n'arrivaient plus à avancer, cette situation ne suscita quelques taquineries de la part de leurs amis.

- Alors les champions c'est pas la forme, fit Ulrich
- Oui la victoire est un lourd fardeau à porter parfois, lui répondit Maeva
- La bêtise aussi, fit Jérémie.
- Oh c'est bon , pas la peine d'en rajoutée, lui dit Odd.

La situation était vraiment sujet à plaisanterie,voir Odd et Maeva se traîner de la sorte était véritablement comique. Ulrich et Yumi ne se privèrent pas de s'amuser du déboire de leurs amis, ce n'est pas très sport de leur part, mais après tout Odd et Maeva c'était mit eux-mêmes dans cette situation.

- À vouloir faire les malins vous avez gagné sur toute la ligne, fit Yumi
- ça ne servira de leçon pour la prochaine fois, lui répondit Odd
- ça j'y crois pas trop.

Yumi douter fortement que Odd ou Maeva retiennent quoique ce soit de cette petite déconvenue, la japonaise était même prêt à parier que c'est de la serait capable de refaire la même bêtise le lendemain. conscient qu'il n'arriverait pas à suivre leurs amis au même rythme, Odd leur demanda de partir devant.

- Partez devant on vous rejoindra
- Ok

Jérémie Ulrich et Yumi décidèrent de s'exécuter, ils partirent alors en direction du foyer laissant sur place les deux "handicapés gastronomique". malgré les petites boutades que leur avait envoyé leurs amis cela ne suffit pas à entamer la bonne humeur de Odd et Maeva. les deux adolescents décidèrent de braver la fatalité, à force d'efforts et de volonté ils parvinrent quand même à atteindre l'entrée du foyer où les attendait leur amis.

- Allez un petit effort les poids lourd vous y êtes presques , fit Ulrich en ricanant
- Enfin on y est, fit Odd.
- Pas trop tôt, déclara Maeva en soufflant.

Maeva et Odd finirent par arriver devant l'entrée du foyer où les attendaient leurs amis, tous deux faisait peine à voir, il est voûté sur un même complètement essoufflé on avait l'impression que ces deux la venait de parcourir un 100 m ce qui était loin d'être le cas. D'ailleurs leurs amis continuèrent taquiner sur le sujet.

- Dites donc vous avez mauvaise mine vous deux, fit Ulrich, vous devriez faire un peu de sport.
- Ah ah ah très drôle ,fit Odd
- Vraiment spirituel, rétorqua Maeva.

La petite vanne de Ulrich est particulièrement pointue quand on savait que ODD et Maeva étaient loin d'être de grand fan de sport. Il leur fallut une minute pour reprendre leur souffle, mais au bout de quelques instants leur visage fini par reprendre une couleur normale

- Ça va mieux ? leur demanda Yumi
- Oui un peu, fit Maeva.
- Aller courage, encore quelques mètre et vous allez pouvoir vous reposer, fit Jérémie.

Maintenant que les deux zigotos avaient retrouvé leur souffle, ils allaient pouvoir tranquillement se reposer sur les fauteuils du foyer avant d'enchaîner avec les cours de l'après-midi.
Mais alors que Jérémie s'apprêtait a saisir la poignée de la porte du foyer, cette dernière s'ouvrit à ce moment-là, quelle ne fut pas alors la surprise du groupe que de tomber nez à nez avec Sissi. À croire que c'était fait exprès la jeune fille sortait du foyer au même moment, elle fut aussi surprise de se trouver en face de la bande à Jérémie.
Mais l'étonnement qu'on pouvait lire son visage disparu rapidement pour faire place à une expression plus sévère quand Sissi aperçu Maéva à leur côté.

- Bon sang qu'est-ce que tu fous là toi ?dit Sissi sur un ton agressif
- Moi rien!! répondit Maeva.
- C'est ça me prend pas pour une idiote, tu est venu de foutre de moi c'est ça.

Apparemment Sissi était toujours très remonté vis-à-vis de Maeva, le jeune brunette n'avait pas oublié qu'à cause de cette sale américaine elle avait écopé de 2 heures de colle. Désormais à chaque fois qu'elle voyait Maeva, Sissi adoptait vis-à-vis d'elle une attitude très agressive.
voyant que la situation pouvait à nouveau dégénérer, les Lyoko-guerriers furent obligés d'intervenir pour calmer le tempérament agressif de Sissi

- C'est bon Sissi inutile d'être aussi agressif avec Maeva, lui dit Ulrich.
- Facile à dire pour toi !! on voit bien que tu t'est pas tapé 2 heures de colle à cause d'elle.

Ulrich fut le premier à vouloir raisonner Sissi, mais dans l'état actuel des choses c'était peine perdu. Le samourai essaya tout de même de minimiser la situation.

- Écoute c'est pas la fin du monde, fit Ulrich, tu va pas nous faire un caprice pour deux malheureuse heures de colle.
- Bin voyons tu crois que je vais passer le torchon sur cette affaire, tu reve.
- Oh c'est pas vrai.

En temps normal Ulrich savait comment s'y prendre pour amadouer Sissi, mais cette fois-ci son petit numéro ne marchait pas car la jeune fille était véritablement remontée contre Maeva.
voyant que la situation pouvait déraper, les compagnons de Maeva décidèrent de prendre part à la conversation pour endiguer ce fléau.

- Tous le monde fait des erreurs, Maeva n'as pas fait expres de foirer ton chronométrage.
- Tu parles elle l'a fait exprès parce qu'il est jalouse de moi.
- Jalouse de quoi !!! tu te fais des films c'était juste une erreur d'étourderie de sa part.
- C'est clair Maeva n'avait aucune mauvaise attention à ton égard
- c'est ça trouvez lui des excuses

Les Lyoko-guerrierer essayèrent tour à tour de convaincre Sissi que Maeva n'avait en aucun cas essayer de lui nuire, mais la jeune brunette n'en démordait pas. excédé par cela Odd ne se priva pas de dire ses quatre vérités a Sissi.

- Tu est gonflé de reprocher à Maeva le faite de t'être fait puni, fit Odd, je te signale au passage que c'est de ta faute si Maeva à agi comme ça
- alors ça c'est trop fort elle ruine ma performance, m'envoie en colle et ça serait encore de ma faute !!!

Orgueilleuse comme elle était Sissi ne pouvait pas reconnaître qu'elle avait sa part de responsabilité dans l'affaire, c'est cette dernière n'avait pas adopté une attitude aussi agressive vis-à-vis de Maeva rien de tout cela ne serait arrivé. Sissi aurait pu se borner à défendre le contraire et à continuer d'accuser Maeva être responsable de tous ces problèmes, mais en face d'elle tous le monde faisait bloc commun pour protéger Maéva. Voyant qu'elle ne pourrait pas avoir le dernier mot Sissi préféra se retirer.

- Je ne vais pas rester ici l'endroit est trop mal fréquenté, déclara Sissi sur un ton hautain.

Bien qu'elle soit en infériorité numérique, cela ne découragea pas Sissi sa dernière petite réplique était clairement destinée à offenser Maéva. Ce faisant la jeune fille releva alors le visage et commença à partir,mais alors qu'elle passa sur le côté du groupe elle s'arrêta au niveau de Ulrich pour lui faire part d'une petite recommandation.

- Si tu veux un bon conseil mon beau Ulrich, tu devrais pas côtoyer cette fille, elle n'attire que des ennuis a son entourage.

Cette petite remarque laissa Ulrich de glace, il était tellement habitué au commentaire langue de vipère de Sissi que cela ne lui faisait plus rien. Pourtant cette petite assignation ne laissa pas indifférent Maeva, sans rien dire la jeune fille baissa la tête et se détacha du groupe.

- Maeva ou est ce que tu va ? lui demanda Odd.

Mais la jeune fille ne répondit rien elle traça son chemin et entra à l'intérieur du foyer, sous le regard étonné de ses amis. Ni une ni deux Odd ce précipita à sa poursuite lui-même accompagné à Jérémie, alors que les deux blondinets entraient à leur tour dans le foyer Ulrich et Yumi restèrent sur place pour dévisager méchament Sissi.

- Ah bravo tu peux être fière de toi, fit Ulrich.
- Bien quoi qu'est ce que j'ai fais encore.
- Tu viens de blesser Maeva, lui répondit Yumi
- Et c'est pas de ma faute si Miss parfaite est susceptible

Bien qu'elle soit fusillée du regard par Ulrich et Yumi, Sissi ne se sentait nullement mal à l'aise ,au contraire elle éprouvait même une certaine satisfaction en voyant la scène. Pour une raison qui lui échappait elle avait réussi à nuire à Maeva.
Comme pour se moquer de ses interlocuteurs elle prie cette fausse attitude innocente dont elle avait le secret, le tout agrémenté d'un petit commentaire malhonnête.

- Finalement je me suis trompé sur son compte, fit Sissi en souriant, elle a quand même compris qu'elle devait s'éloigner de vous.

La dernière réflexion de Sissi ne laissa pas Ulrich et Yumi de marbre, alors que la brunette confiante en elle s'apprêtait à en remettre une couche elle fut instantanément stoppée par Ulrich.

- Croyez-moi cette américaine est une vrai source de ...
- C'est bon ça suffit ont as compris, fit Ulrich en haussant soudainement la voix, pas la peine de nous faire ton petit cinéma.

L'intervention spontané du jeune garçon stoppa net Sissi dans son élan, la jeune fille put vois alors que Ulrich la dévisageait d'un regard plutôt méchant, lui-même accompagné de Yumi dont l'expression du visage reflétait les mêmes signes de contrariété.

- Écoute-moi bien Sissi, lui dit Ulrich, maintenant tu vas arrêter de t'en prendre à elle.
- Mais je ne fais rien de mal, je ne fais que dire la vérité

Ce que Sissi prenait pour vérité était en faite le meilleur moyen d'exprimer ses sentiments négatifs à l'encontre de Maeva. Mais Ulrich et Yumi n'était pas dupe depuis le temps il avait appris à connaître la jeune fille. Sissi était une spécialiste des attaques déguisées, elle maîtrisait parfaitement le double langage quand il s'agissait de nuire à son entourage. Mais cette fois-ci la sauce ne prenait plus, conscient du petit manège de Sissi ,Ulrich lui intima l'ordre d'arrêter ce petit jeu hypocrite

- Oh arrête tes salades, on sais bien que tu ne te sers de la vérité que pour te venger des gens, lui dit Ulrich.
- Oui on connaît ta façon de faire, alors inutile de continuer, fit Yumi.
- Franchement je ne vois pas de quoi vous parlez répondit innocemment Sissi.
- Bien sur fait bien l'innocente, mais je te conseille vivement d'arreter ça.
- Tous a fait , tes petites réflexion hypocrite font beaucoup de mal à notre amie.
- Votre amie ... fit Sissi.

La dernière petite phrase de Yumi ne laissa pas Élisabeth indifférente,alors que les deux adolescent étaient en train de lui reprocher sont attitude hypocrite, Sissi trouva ceci est particulièrement déplacée car malgré leur côté bienveillant ces deux là n'était pas tout blanc eux non plus.

- Alors ça c'est un comble !!! Vous me traitez d'hypocrite alors que vous ne valez pas mieux, leur rétorqua Élisabeth.
- Qu'est-ce que tu veux dire ?

A ce moment-là la jeune fille se braqua comme jamais, elle avait dans le fond du coeur un reproche qu'elle désirait exprimer depuis bien longtemps.

- Vous dites que je suis hypocrite car je m'en prend à votre "amie" alors que vous-même agissez en parfaits hypocrites avec moi.
- Mais de quoi tu parles ?
- Vous avez la mémoire courte apparemment, mais moi je n'ai pas oublié qu'un jour vous m' aviez dit que j'étais aussi votre amie.

Élisabeth faisait référence à l'incident du GPS qui avait éclaté quelques mois en arrière, quand elle avait essayer de percer leur secret. Mais sa tentative avait échoué car ulrich avait découvert l'entourloupe. Mais au lieu de se prendre un sermon de sa part, le jeune garçon ainsi que ce compagnon lui avait attesté que la jeune fille n'avait pas besoin d'avoir recours à ce genre de méthode car en vérité elle était leur amie

Ce jour-là Sissi fut extrêmement ravis d'entendre cela, cette déclaration lui avait fait chaud au coeur … Fois de sa vie elle se sentait considérée par d'autres personnes. malheureusement pour elle ses espoirs volèrent rapidement en éclats car en vérité rien n'avait changé.

Durant les mois qui succédèrent cette déclaration jamais aucun membre de la bande à Jérémie n'avait manifesté la moindre attention délicate envers Sissi. Depuis le départ de Aelita ils étaient tout devenu sinistre et renfermé sur un même, sans comprendre ce qui se passait Sissi avait quand même eu l'impression d'avoir été floué par eux et que cette soi-disante déclaration n'était que du vent. cette nouvelle déconvenue n'avait fait qu'attiser sa rancoeur à leur rencontre une fois de plus il c'était payé sa tête.

Mais la goutte d'eau qui fit déborder le vase, ce fut le jour où Maéva arriva a Kadic, ces pretendue amies c' était immediatement rapprocher de cette étrangère, ils accordaient plus d'attention à la nouvelle venue qu'as Sissi. Pour dire Maeva alors fraîchement débarqués avaient immédiatement été intégrés au sein de leur bande, au point de devenir une de leurs amis les plus proches.
Sissi Avait très mal accusé le coup, en plus d'être très populaire, cette étrangère avait reussi a se faire accepter au sein de leur groupe alors que elle en était exclus. cette situation etait insupportable pour Sissi, en vérité une bonne partie de la rancoeur qu'elle avait envers Maeva venait de là. Et voila qu'aujourd'hui les memes personnes qui l'avait trahi venait lui reprocher d'être hypocrite, en aucun cas Sissi ne pouvait laisser passer cela.

- Au final vous vous êtes bien moqués de moi, fit Sissi
- Mais non ce n'est pas ce que tu crois.

Ulirch et Yumi furent pris au dépourvu par la réaction de Sissi, il ne pouvait pas nier que cette dernière avait raison et qu'ils avaient adopté un comportement plutôt négligeant à son encontre. Malheureusement vu les événements par lesquels ils étaient passés, il aurait été un peu difficile pour eux d'accorder de l'attention à Sissi est aujourd'hui cela leur retombait sur le coin de la figure.
LKa frustration de Sissi était compréhensible, malheureusement celle-ci avait adopté une attitude négative qui n'arrange en rien la situation, malgré cela Ulrich et Yumi tentèrent
maladroitement de rattraper la situation

- Ecoute on ne t'a pas menti c'est juste que ...
- Que quoi ?
- ... que c'est compliqué
- Ah oui compliqué et en quoi ?

Sissi compris que les deux adolescents n'avaient aucun moyen de se justifier et qu'ils étaient en train de rechercher des excuses bidons. la jeune fille assimila ceci à une nouvelle tentative de fuite de leurs part, mais cette fois elle n'allait leur laisser l'occasion de l'embobiner une deuxième fois.

- Quand vous aurez trouvé une excuse vous appellerez en attendant moi j'ai a faire, fit Sissi.

À nouveau la jeune fille releva la tête et commença à partir de son côté mais quelque part on pouvait voir qu'elle était très satisfaite. Non seulement elle avait réussi blesser Maeva, mais elle avait aussi fait une pierre deux coups en mettant mal à l'aise Ulrich et Yumi. de cette confrontation verbale c'était incontestablement elle qui pour une fois en ressortait vainqueur. alors que Sissi disparue au détour d'un couloir, Ulrich et Yumi était en train de ronger leur frein.

- Mais quelle espèce de ... fit Ulrih en grinçant des dents.

Ulrich ne voulait pas laiser Sissi s'en tirer ainsi, mais alors qu'il voulait agir une main se posa sur son épaule pour le stopper

- Inutiles de perdre ton temps avec elle nous avons mieux faire, fit Yumi.
- Oui je suis d'accord

La japonaise venait de stopper Ulrich, lui faisant comprendre que cela ne servait à rien de courir après Sissi. Ulrich fut d'accord avec elle, il y avait pour le moment une situation plus délicate à régler. Les deux adolescents décident alors de rentrer dans le foyer, assis à leur place habituelle se trouvait Jéremie et Odd en train de remonter le moral a Maeva. Ils s'approchèrent tous les deux du groupe pour prendre des nouvelles de la jeune fille.

-Alors Maeva est-ce que ça va ? lui demanda Yumi.

Maeva resta quelque seconde muet avant de leur répondre

- Oui ça va,répondit-elle un peu timidement

De toute évidence le commentaire de Sissi assassin avait fait du mal à la jeune fille ce qui est parfaitement compréhensible car elle était comme malgré tout très sensible. heureusement pour elle ces amis était la pour la soutenir.

- Écoute si il ne faut pas être se mettrent dans cet état à cause d'un commentaire stupide de Sissi
- Oui il est inutile de se formaliser pour si peu.
- peut-être mais reconnaissez quand même qu'elle a un peu raison je ne vous attire que des ennuis.

les commentaires de Maéva est un peu négatifs car au fond d'elle-même elle savait que Sissi avait quand même raison sur un point elle n'attirait que des ennuis à ses compagnons. Toutefois c'est un argument qui n'était pas véritablement valable aux yeux des Lyoko-guerriers car ce genre de situation cela faisait des années qu'il s'y était habitué.

- il est vrai que tu est un facteur a problème, mais d'un autre côté, tu contrebalances plutôt bien, sans toi nous ne serions pas en mesure de contrer Xanadu , lui dit Jérémie.

Jérémie n'était pas particulièrement adroit en matière de relations humaines et sa façon de remonter le moral aux personnes étaie assez atypique, mais à son sens c'était la manière la plus rationnelle de réconforter Maeva et curieusement cela marcha.

- C'est vrai tu as raison, je dois pas me laisser abattre pour si peu ,fit Maeva

Curieusement la phrase je n'y avais remonté le moral de Maéva celle-ci se tapota les joues et décida d'adopter une attitude plus positive.

- Allez je vais pas me laisser abbatre pour si peu, fit Maeva
- et surtout pas pour un commentaire stupide de Sissi ,fit Odd.

Ses amis lui firent comprendre que la jeune fille n'avait pas besoin de se mettre dans des états à cause de Sissi.

- Tu sais c'était pas la peine de te mettre dans cet états parce que Sissi était amère
- Oui mais bon d'un côté je peux la comprendre c'est à cause de moi s'il s'est fait blâmer

malgré ce qu'elle venait de se prendre dans la tête comme commentaire Maéva ne pourrait pas s'empêcher d'être compatissante vis-à-vis de Sissi. Après l'incident du chronométrage il était normal que Sissi éprouve de la rancoeur envers Maeva, du moins c'est ce que la jeune fille supposait, cependant ses amis étaient loin de partager cette optique, car pour eux Maeva était encore bien trop naïve quand il s'agissait de Sissi.

- A mon avis je pense que tu te fais de fausse idées sur Sissi ,lui dit Yumi.
- Pourquoi tu dit cela ? demanda Maeva.
- Disons que Sissi c'est Sissi, depuis le temps on la connaît.

Maeva n'avait pas à discerner la logique dans les explications de Yumi, apparemment la japonaise avait un avis très tranché sur Elisabteh Delmas, néanmoins ce qui semble évident pour Yumi et les autres était encore assez flou pour Maeva.

- Je comprends pas.
- Disons que Sissi est une personne assez hargneuse qui aime se moquer des autres.
- C'est vrai ça ,!!
- Je t'assure même sans cette petite altercation entre vous, elle aurait trouver une autre excuse pour te détester.
- Ah bon !!!

Maeva était assez surprise de la description que ses amis étaient en train de lui faire de Sissi, elle ne connaissait pas là je vis depuis bien longtemps et se demande sur quel genre d'argument ses amis pouvaient s'appuyer pour la décrire ainsi.

- Comment pouvez-vous être aussi sûr de cela ? demanda-t-elle
- Oh c'est assez simple depuis que tu est arrivé a Kadic, elle n'arrêté pas de te jalouser.

Oui il est vrai que depuis que Maéva était arrivée à Kadic, elle jouissait d'une incroyable popularité dans sa classe et même dans tous le lycée et ça les Lyoko-guerriers l'avait bien remarquer.
Cette popularité avait néanmoins quelques inconvénients, Maeva était quand même un clone de Aelita, même si elle portait des lunettes, qu'elle avait les cheveux bleus et une poitrine plus développée sa ressemblance avec Aelita était une source de problèmes.
Si quelqu'un s'intéressait d'un peu trop près à elle on finira sûrement par découvrir le pot aux roses, ce qui n'arrange pas les affaires des Lyoko-gueriers

Heureusement pour le moment personne n'avait fait le rapprochement, c'était même à se demander comment cela était possible ? à croire que les gens étaient vraiment trop stupides, ou alors que le camouflage de Maeva était parfait. quoi qu'il en soit tant que l'illusion durait il n'y avait aucun problème.

Toutefois la popularité de Maeva avait eut un autre inconvénient, depuis qu'elle était arrivée Sissi avait été reléguée aux oubliettes. La fille du proviseur supportait très mal d'avoir été évincée par une étrangère, ce qui avait fait naître en elle un fort sentiment de jalousie, cela expliquait dès lors son attitude agressive envers Maeva, commet qu'elle considérait comme une voleuse de popularité.

- Tu as volé la popularité de Sissi , fit Odd du coup elle te tombe dessus à cause de sa
- Mais pourquoi est-ce qu'elle reagit ainsi ? demanda Maeva elle n'as aucune raison d'être jalouse de moi.
- Oui mais vois tu, la jalousie fait intégralement partie du mode de vie de Sissi
- À ce point la !!
- Je te jure que quand tu cherches la définition du mot jalousie dans le dictionnaire, tu trouve à côté une photo de Sissi.

Maeva fut surprise par la définition de Sissi que venait de lui donner ces compagnons d'armes. visiblement ces derniers avaient une opinion bien définie sur Sissi. il connaissait la jeune fille depuis des années ce qui effectivement leur conférait une certaine connaissance de son comportement. Pourtant sans prétendre connaître vraiment Sissi, Maeva avait un opinion une opinion très différente sur elle.

- C'est assez bizarre que vous dites de sa de Sissi, fit Maeva surprise, de ce que je me souviens elle est ....
- ... Une vrai source d'ennui , fit Ulrich en coupant la parole a Maeva.

Ulrich n'avait pas laissé la jeune fille finir sa phrase, car il voulait mettre un terme à cette conversation stérile. Cela fut approuvé par Jérémie qui estimait qu'il avait mieux à faire que de discuter du cas de Élisabeth Delmas.

- Enfin oublions ceci et concentrons-nous sur l'essentiel ,fit Jérémie
- Tu as raison
- bon nous avons un problème qui se profile à l'horizon
- Quel genre de problème ? demanda Maeva.
- Ce soir c'est le week-end ce qui que pendant deux jours tu vas rester chez toi.
- Ah oui je vois

Le week-end qui se profilait à l'horizon était un sacré problème pour Jérémie, il comptait effectuer une nouvelle opération de cryptage des se soir, mais avec la fin de semaine il ne pourrait pas garder Maeva en observation pendant deux jours, ce qui était réellement problématique.

- Nous n'avons que deux options au choix soit je repousse l'intervention à dimanche soir, soit il faut que l'on trouve un moyen de rester ensemble ce week-end.
- En effet c'est assez embêtant.

Le problème était posé il fallait maintenant trouver une solution.

- On ne peut pas se permettre de repousser ces opérations de cryptage il faut impérativement les effectuer ce soir, fit Maeva.

Il est assez étonnant que Maeva sur la première à proposer ces opérations mais la jeune fille était conscient du danger qu'elle encourait. Chaque jour qu'elle passait en possession de ces codes l'exposait elle et ces amis à des attaques de Xanadu. dans tout les cas de figure la jeune fille choisissait la solution la plus radicale.

- Plus vite je serais débarrassé de ses codes et plus vite je serais tranquille, fit Maeva.
- Dans ces cas-là ont entre l'opération ce soir mais j'avoue que cela m'ennuie de te laisser deux jours sans pouvoir garder un oeil sur toi.
- Dans ces cas là il faut qu'on trouve un moyen de rester ensemble ce week-end.
- D'accord mais lequel ?
- Je ne sais pas encore mais nous avons tout l'après-midi pour y réfléchir.

Il est clair que la solution n'allait pas leur apparaître d'un coupmais puisqu'il savait maintenant quelle option avait été choisi il leur fallait trouver une solution à ceci chacun proposa alors sa petite idée.

- On pourrait sortir ensemble se weekend ce serait Sympa, fit Odd.
- Oui l'idée est bonne ça nous permettrait de passer un peu de temsp ensemble et comme ça vous pourriez me surveiller fit Maeva.
- Pas béte , j'approuve
- Moi aussi ,fit Yumi

L'idée de Odd semblait faire l'unanimité, en programmant une petite sortie entre amis ce week-end ils avaient l'occasion de se changer les idées tout en pouvant surveiller Maeva, tous le monde fut daccord pour organiser une sortie ce week-end cependant Jérémie du décliné l'invitation.

- Désolé mais ça sera sans moi leur répondit le petit génie.
- quoique quelque chose d'autre de prévu ?
- on peut dire ça comme ça, j'ai pas mal de travail à finir.
- Comme quoi ?, tu a finit ton programme Anti-xanites Que je sache oui lui il est fini
- Oui lui il est finit, mais je dois encore perfectionner vos tenues de combat.
- Tu as déjà commencé ?!
- Qu'est ce tu crois, je ne me tourne pas les pouces sur une manette de jeu moi

Jérémie était vraiment un stakhanoviste de l'informatique à peine avait-il fini le programme Anti xanites, qu'il planchait déjà sur les nouvelles tenues de combat de ses amis.

- Si je me débrouille bien, d'ici une petite semaine elles seront prêtes.
- Une semaine !!!
- Peut-être moins si Maeva
- ça sera avec grand plaisir lui dit la jeune fille, jai quelque idée sur leur aspect.

Maeva n'était pas en reste dans cette guerre est utilisé son propre génie en informatique pour assister Jérémie dans ses travaux. Puisque le petit génie avait commencé la conception des nouveaux costumes Maeva aller y apporter sa petite touche personnelle.

- Tu va vraiment jouer les créatrices de mode,fit Odd.
- Bien sur, je vais confectionner votre nouveaux look
- Si c'est toi qui t'en occupe, tu pourrais éviter le costume de chat cette fois
- et que voudrais-tu à la place ?
- Un costume de tigre, de lion ou de tyrannosaure ou un truc qui envoie du steak
- Oh toi je te jure

Odd était encore parti dans l'un de ces délires, vu que Maeva allait concevoir l'esthétique des nouveaux costumes il se voyait déjà dans un costume qui serait plus adapté à son goût et à ses compétences

- Tu veux pas plutot un costume de l'homme modeste, fit Ulrich
- Ah non ,celui la je suis pas sur de vouloir l'enfiler , je prefere encore le chat violet

De nouveaux éclats de rire se fit entendre de la part du groupe, visiblement les propositions de tout un chacun déclenché l'hilarité au sein de ce dernier. Mais la joie fut de courte durée car la cloche signalant la reprise des cours de l'après-midi venait de sonner à présent le groupe retourna dans ses classes respectives. Tous reste de la journée se passa lui aussi sans le moindre inciden, à la fin de la journée ils décidèrent de tous de se retrouver le soir au laboratoire pour continuer la suite des opérations sans se douter de ce qui allait se passer par la suite.


A SUIVRE
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 02 Mai 2014, 00:00

Voila après plusieurs mois d'absence dut notamment as des problèmes de santé, je suis enfin de retour avec toute la petite bande de Code Tanit. J'ai donc édité le post précédent vous aller pourvoir lire la partie 07 du chapitres Xanites ...bonne lecture a tous
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokofan

Messages: 47

Inscription: 03 Oct 2013, 12:24

Localisation: quelque part sur la terre

Message 08 Juin 2014, 00:32

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

quelle genre de costume maeva va faire a odd et les militaire quand vont il revenir et Cyclotron et l'obscur et aelita aaaaaaaaaaaah toutes ces question que je me pose depuis 5 longues années quand vas tu arriver a la fin a l'horizon 2091 quand j'aurais 100 je pourrais dire avec une voix très chevrotantes "j'ai fini cette fan fic je peux mourir argh' mort d'une arrêt cardiaques s'il te plait accélère la production car vraiment j'aimerais savoir les tennant (pas david)et aboutissant de cette affaires :x :cry: :scratch: :sm6: :thumbleft: :P
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 01 Sep 2014, 22:00

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

Bon après plusieurs mois d'absence je suis enfin de retour, voila une petite mise en bouche avant la suite


chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 08
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Laboratoire de l'usine - 21 h 00

Le soir venu tout le petit groupe fut à nouveau envoyer sur le territoire montagneux, à nouveau ils escortèrent Maeva jusqu'à la tour du passage ou Jérémie se préparait à répéter
le même processus qu'hier.

- Prépare toi Maeva j'active le processus, fit Jérémie.
- Je suis prête, répondit la jeune fille

Placé au centre de la tour la jeune fille fut à nouveau soulevée dans les airs tandis que les deux anneaux de scannerisation irradièrent son corps de part en part. depuis son poste de contrôle le petit génie suivait attentivement la progression de la phase d'encodage, quand le processus fut achevé il put annoncer fièrement une bonne nouvelle à tout le groupe.

- Voilà c'est fait !! 21 % des codes sont désormais cryptées, leur dit Jérémie
- Ca c'est une bonne nouvelle s'exclama Ulrich
- Je ne te le fais pas dire, fit Yumi
- Ouais plus que 70 % a faire et Maeva sera guérit, fit Odd
- 79 % , soupira Jérémie , apprend à compter.

Odd c'était encore illustré par une bêtise dont il avait le secret, mais mis à part sa petite erreur de calcul il était très ravi que tout se soit bien passé et n'était pas le seul Jérémie lui aussi appréciait ce résultat. Plus il cryptait de code et plus cela allait contrecarrer les plans de Xanadu. Toutefois il fallait rester prudent et s'assurer que ces opérations n'auraient aucun effets secondaires sur le corps de Maeva, il convoqua alors tous ces amis dont le laboratoire pour leur exposer la situation.

- Bon nous venons d'effectuer la deuxième face de cryptage avec succès, fit jérémie
- Oui c'est plutôt une bonne chose,fit Yumi
- je suis d'accord avec toi cependant nous devons rester prudent et nous assurer que cela n'aura aucun effet négatif sur Maeva.

C'était toujours l'aspect le moins réjouissant de l'opération, il fallait maintenant s'assurer que la modification des Xanites n'allait pas provoqué de trouble chez Maéva, pour cela une phase d'observation était nécessaire cependant la prochaine en date tombait assez mal car c'était désormais le week-end, durant deux jours Maeva allez être livré à elle-même sans que personne ne puisse surveiller et sa c'était quelque chose qu'il fallait à tout prix éviter.

- Alors vous avez Décider quelque chose pour ce week-end ? demanda Jérémie.
- eh bien on s'en tient à ce qu'on a dit, demain nous allons tous faire un tour au centre commercial des 4 temps (1)
- C'est bien là que se trouve ce nouveau centre de jeux donc Sissi t'as parler , fit Yumi
- Oui d'apres elle c'est l'endroit le plus top du secteur, répondit Ulrich
- Ouais j'ai des doutes quand même, fit Odd.

Odd n'était pas tellement convaincu par ce choix surtout que celui-ci émanait d'une idée de Sissi que Ulrich avait repris à son compte. Mais le félin se laissa quand même convaincre, histoire de voir à quoi ressemblait cette fameuse salle de jeux vidéo.

Puisque tout le monde était tombé d'accord, ils décidèrent de se retrouver le lendemain à 10:00 chez Maeva. Ils il souhaite une bonne soirée à Jérémie qui avait prévu de passer toute sa nuit au laboratoire pour travailler sur certain programmes et notamment sur les nouveaux costumes des Lyoko-guerriers.

Une fois sur le pont Odd se proposa de ramener Maeva chez elle, Yumi et Ulrich ni aucune objection, c'est elle-même recommandée dans la mesure où il était préférable que quelqu'un raccompagne Maeva. il se saluait respectivement en se promettant de se retrouver le lendemain, sur le chemin qui la conduisait chez elle Odd et Maeva discutèrent de choses et d'autres et au bout de 30 minutes il finirent par arriver devant le seuil de la porte de l'immeuble où vivaient Maeva

- Bien voilà nous sommes arrivés devant chez vous princesse, fit Odd
- Merci Odd ça me rassure d'avoir été escorté par quelqu'un en qui j'ai confiance.
- Mais de rien c'est un devoir pour votre chevalier servant.
- Oh mais que vous etes serviable noble sir, j'en suis flatté.

Pendant quelques instants Odd et Maeva s'échangèrent quelque compliments sur un style chevaleresque, c'était un petit jeu de rhétorique auquel il venait bien s'adonner tous les deux mais une fois que ces politesses furent terminées, Odd repris un ton un peu plus sérieux.

- Bon passe une bonne nuit Maeva
- Toi aussi Odd
- Repose toi bien et sois en forme pour demain.
- Bin comme toujours
- oui mais j'insiste repose toi bien et sois vraiment au maximum de la forme.

Maeva fut très surprise devant l'insistance de Odd à ce que cette dernière se repose elle se demandait ce que ce dernier pouvait bien avoir en tête.

- Pourquoi tiens-tu tend à ce que je sois en forme demain ?
- A ça c'est une surprise , fit Odd.
- Une surprise !!quelle surprise ?
- Non non fit Odd en agitant sont doigt en singe de négations, si je te le dis ce n'est plus une surprise.

Cette fois-ci c'était sur Odd avait préparé quelque chose à l'intention de Maeva, cette dernière se demandait de quoi il pourrait bien s'agir, mais connaissant le goût immodéré du félin pour la mise en scène il fallait s'attendre à une sacrée surprise.

- Je ne sais pas ce que tu prépares, fit Maeva, mais j'espère que cela en vaut la peine.
- Ne t'inquiète pas tu ne seras pas déçu, je suis même sûr que tu vas apprécier.
- On verra ,fit Maeva.

Maeva ne savait pas ce que le jeune garçon avait pu préparer comme surprise, mais elle avait bien le temps de le découvrir. Maintenant était venue le temps pour eux de se séparer, la jeune fille regagna le hall de son immeuble en saluant une dernière fois Odd. Elle prit l'ascenseur et se retrouva rapidement au cinquième étage devant l'appartement qu'elle est le docteur occupait.

Quand elle entra dans l'appartement celui-ci était vide, elle alluma les lumières et trouva un mot sur la table. C'était une note du docteur lui indiquant qu'il était encore en service ce soir et qu'il avait préparé le dîner. Maeva se rendit au frigo et trouva à l'intérieur toute une série de plats prét a réchauffer, elle les sortit un a un et les posa sur la table, comme à son habitude le docteur en avait fait assez pour nourrir un régiment entier. Mais avant de passer à table, Maeva décida d'aller se prendre une douche.

15 minutes après sa douche, c'est une Maeva fraîchement rincée et en pyjama qui se rendit à la cuisine. Elle enleva le couvercle du premier plat et mit celui ci dans le micro, au bout de deux minutes celui-ci était chaud.

- Bonne appétit fit Maeva a elle même.

Maeva attaqua férocement les deux première assiette en les dévorant en un clin d'oeil,mais curieusement au bout de la troisième assiette,elle ne trouva pas la force de continuer à manger.
Étrangement Maeva se sentait comme un peu ballonné dans son ventre, elle essaya malgré tout de se forcer mais il était incapable de prendre une bouchée supplémentaire. Elle décida d'attendre quelques minutes pour voir si son appétit allait revenir mais rien n'y fit, elle dut se rendre à l'évidence elle n'avait plus faim.

- C'est bizarre ça fit Maeva.

Puisqu'elle ne pouvait rien avaler la jeune fille se résigna à tout ranger dans le frigo en espérant que son manque d'appétit n'était que passager et que celui-ci allait lui revenir plus tard. elle se contenta de prendre un verre d'eau au robinet est d'allée se poser quelques instants sur le canapé du salon pour regarder les dernières actualités. mais alors qu'elle confortablement installée dans le canapé elle sentit soudain une irrépressible envie de dormir. malgré ses efforts pour rester éveillé la jeune fille tomba dans un profond sommeil


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun

Lyokofan

Messages: 47

Inscription: 03 Oct 2013, 12:24

Localisation: quelque part sur la terre

Message 01 Sep 2014, 22:16

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

oula a mon avis ca n'indique rien de bon cette histoire de faim qui baisse et d'endormissement rapide enfin pour nous si mais la pour un cyborg glup enfin bref
Avatar de l’utilisateur

Destructeur de Gardiens

Messages: 996

Inscription: 01 Avr 2008, 00:09

Localisation: les pieds sur terre la tête dans les nuages

Message 15 Sep 2014, 22:00

Re: Code Tanit Saison 02 - le combat continue

chapitres 49 - Saison 02

Image

Chapitre 49 - Saison 02 - Xanites - partie 08
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Appartement du docteur Robinson - 9 h 30 - Jour 02

- Maeva ... Maeva
- ....
- réveille-toi
- ...
- aller debout !!!
- Hun ... quoi ?!!!

La jeune fille ouvrit péniblement les yeux c'est alors qu'elle aperçut le docteur qui se tenait au dessus d'elle.

- Ah c'est vous docteur ? s'exclama péniblement la jeune fille.
- Oui c'est moi.

Maeva était à moitié dans le cirage, elle comprit tant bien que mal qu'elle n'était pas dans sa chambre mais sur le canapé du salon. A première vue elle avait passé la nuit dessus. néanmoins l'inconfort du canapé ne l'avait pas empêché de dormir et son réveil fut des plus doux puisque le docteur était la.

- Qu'est-ce qui se passe docteur ? demanda Maeva.
- Eh bien il est déjà 8 heures 30.
- Ah bon ?!

Encore grogis par le sommeil, Maeva avait du mal à percuter. Pourquoi le docteur avait-il décidé de la réveiller alors qu'ils étaient en week-end ? cependant la jeune fille n'allait pas tarder à avoir la réponse.

- Il faut te lever, tes amis viennent de t'appelé sur ton portable, vu que tu dormais j'ai répondu à ta place.
- Et que voulait-il ?
- Ils tenaient juste à te dire qu'ils seraient là d'ici une demi-heure.
- une demi ... oh mon dieux !!!

L'annonce de cette nouvelle fut comme un électrochoc pour Maeva, celle-ci porta immédiatement son regard sur l'horloge accrochée au mur, celle-ci affichait 8:30 passée.

- Oh c'est pas vrai c'est la cata !!! S'écria Maeva.

Maeva pris conscience de la gravité de la situation, elle était en train de faire la grasse matinée alors que ses amis n'allaient pas tarder à arriver. La jeune fille se rappela qu'ils avaient convenu de sortir ensemble ce week-end. Ils s'était donné rendez-vous à 9:00 du matin dans l'appartement du docteur avant de partir en ville. Cependant Maéva était loin d'être prête, la jeune fille sauta en sursaut du canapé pour foncé à la salle de bain , tous en se demandant comment elle avait fait pour oublier ça.

- Mais quelle cruche, j'ai zappé ça se dit elle.

La jeune fille s'enferma dans la salle de bains, elle se déshabilla à vitesse grand V en jetant ses affaires au sol tout en se faisant couler une douche rapide. dans sa précipitation Maeva ne laissa même pas l'eau de la douche se réchauffer elle se jeta dessous quasi immédiatement, mais l'eau à demi glacé qui sortait du pommeau de douche fini de la réveiller ( c'est ce qu'on appelle la douche froide ...un must du réveil tardif )

- Brrr c'est froid

Maeva tressailli de froid au moment de prendre cette douche glacée, mais cela lui fouetta le sang ce qui acheva de la réveiller. alors que Maeva se pressait de faire sa toilette de son côté le docteur finissait de préparer le petit déjeuner. Alors qu'il avait fini de dresser la table il a aperçu Maeva qui sortit en catimini de la salle de bains. Cependant celle-ci était tellement pressée qu'elle n'avait pas pris le temps de se sécher correctement, ni même de s'habiller, pour seul habit Maeva portait sur elle sa serviette de bain. en voyant cela le docteur interpella immédiatement la jeune fille.

- Maeva mais qu'est ce que tu fabrique ? cria le docteur.

L'injonction du docteur arrêta immédiatement Maeva dans sa course.

- Que se passe-t-il docteur ?
- Ce qui se passe, c'est que tu cours à moitié nu dans l'appartement en mettant de l'eau partout
- Ah mince ,fit Maeva en regardant autour d'elle.
- Retourne immédiatement te sécher. lui ordonna le docteur en pointant du doigt la direction de la salle de bains.

Maéva réalisa qu'elle est en train de mettre de l'eau partout, ce qui déplaisait fortement au docteur dans la mesure où celui-ci était en charge de faire le ménage. il ordonna à la jeune fille de retourner immédiatement à la salle de bains pour d'une part finir de s'essuyer correctement et d'autre part s'habiller décemment.

Le docteur était peut-être quelqu'un de très conciliant mais il ne pouvait pas faire l'impasse sur certaines règles de vie. une jeune fille de l'âge de Maéva n'avait pas à se promener cul nue dans l'appartement qui plus est en mettant de l'eau partout.

Maeva n'avait pas l'habitude de faire ce genre de choses mais dans sa précipitation à elle avait été quelque peu négligente, elle retourna si ça dans la salle de bains pour finir de se sécher correctement. Au bout de deux ou trois minutes Maeva ressortit en peignoir de bains avant d'aller dans sa chambre

- Je vais aller m'habiller, fit Maeva.
- Va donc , je finit de mettre la table.

La jeune fille se rendit alors dans sa chambre pour choisir sa garde-robe. Son dressing n'étaient pas spécialement variés il faut dire que Maéva n'était pas une fille superficielle qui succombait aux sirènes de la mode toutes les tenues qu'elle portait était assez classique.
ces vêtements étaient généralement des chemises ou des petites vestes en passant par les polos ce qui n'était pas spécialement très féminin dans certains cas et même au niveau des couleurs ce n'était pas très varié

elle possédait une série de vêtements différents dont les couleurs variait du bleu ou blanc, du blanc au bleu ou alors du bleu/ blanc et avec une touche noire, c'était vraiment une gamme des couleurs assez simpliste.
ce
- Ma parole cet esthétisme est tellement répétitif que j'ai l'impression d'être un personnages de dessins animés à qui on ne changerait pas les vêtements, se dit Maeva.

Devant ce spectacle de banalités, Maeva estima qu'il serait temps pour elle de renouveler un peu sa garde-robe. une chance pour elle de la sortie qui se profilait à l'horizon allait être l'occasion de changer tout ça.

Pour la sortie elle opta pour une jupe bleue ni longue accompagnée d'un léger chemisier blanc surmonté d'un boléro bleu à manches courtes. Maeva se regarda devant la glace et trouva la tenue adéquate pour sortir toutefois une question existentiel se posaient à elle.

- Je mets un chapeau ou pas, se demanda telle en posant son index sur ces lèvres.

Quand elle sortait Maeva avait l'habitude de toujours mettre un chapeau, c'était soit une casquette ou une sorte de Bob, c'était une habitude qu'elle avait développée pour se protéger des coups de soleil mais aujourd'hui elle se demandait si cela ne ferait pas un peu accessoire, alors qu'elle se débattait devant ce choix cornélien elle fut tirée de ces réflexions par un appel du docteur.

- Maeva à table !!! le déjeuner est prêt, cria le docteur depuis la cuisine.

Maéva abandonna son choix et se rendit à la cuisine pour y déguster le petit déjeuner que venait de préparer le docteur. quand elle entra dans la pièce la table était déjà dressée, il y avait de tout un panier rempli de croissants et de petits pain en chocolat, un bols de céréales assis que divers jus de fruits en bouteille. Cela correspondait habituellement à ce que Maeva manger le matin à ceci près que les quantités avaient été doublées

- Dite docteur vous n'avez pas l'impression d'en avoir un peu trop acheté.
- tout n'est pas que pour toi il y en a aussi pour tes amis.
- Ah je comprend

Le docteur était véritablement une personne très attentionné, ce matin-là en plus de Maeva il avait prévu d'offrir le petit déjeuner à ses amis.

- c'est très gentil de votre part, fit Maéva mais je pense qu'ils auront déjà déjeuné avant de venir.
- C'est même sur et certains, mais je doute qu'il refuse un verre de jus de fruits ou un petit croissant supplémentaires, fit le docteur.
- C'est pas faux il y a au moins une personne dans le groupe à qui cela fera plaisir.

Maéva n'avait aucun doute sur le fait que dans la bande, il y aurait au moins une personne qui allait faire honneur à ceci. connaissant les habitudes alimentaires de Odd, Maeva savait que celui-ci refuserait toujours de gacher de la nourriture qui lui serait généreusement offerte. Il n'y avait aucune inquiétude à se faire, le panier de croissants n'aullait pas avoir le temps de périmée.

En attendant que ses amis arrivent,Maeva commença à manger un bol de céréales, mais son attente fut de courte durée, car la sonnerie de l'interphone résonna dans l'appartement. Le docteur se rendit près de la porte d'entrée et appuya sur le commutateur pour répondre.

- Bonjour c'est pourquoi, demanda le docteur.
- (voix à travers l'interphone ) bonjour nous somme les amis de Maeva, nous venons pour le rendez-vous
- Je vous ouvre la porte.

Le docteur appuya sur le bouton qui permettait de déverrouiller la serrure électronique, les quatre adolescents pénétrerent dans le hall de l'immeuble, de là ils prirent l'ascenseur pour le cinquième étage , quelques minutes plus tard ils se retrouvèrent devant l'appartement du docteur.

- bonjour soyez les bienvenus, fit le docteur en leur ouvrant la porte.
- Merci Mr robinson, répondit poliment Jérémie

Le docteur réserva au quatre adolescents un accueil très chaleureux, à son tour Maéva se rendit dans le salon principal pour accueillir ses amis.

- Salut Maeva sa va ? fit Odd
- salut les amis

Tour à tour chacun des ses amis salua la jeune fille, quand les formalités furent terminées le docteur invita toute petite bande à venir en cuisine pour une dégustation de croissant chaud.

- Venez les croissants sont prêts, fit le docteur.

Mais comme il fallait s'y attendre tout le monde avait déjà déjeuner avant de venir.

- C'est gentil à vous Mr Robinson mais, nous avons déjà pris notre petit déjeuner, fit Jérémie.
- Quand même on ne va pas refuser une si jolie invitation, fit ODD en s'asseyant à table.
- Oui ça serait vraiment déplacé, ajouta Maeva en s'empressant de le rejoindre.

Odd nous voulant pas être discourtois décida de faire honneur à la table qui se dressait devant lui, il attrapa le premier croissant de portée de main et engloutit à moitié celui-ci, Maeva lui emboîta le pas et fourra un gros croissant dans sa bouche. les deux commencèrent à engloutir leurs viennoiseries respectives dans un brouhaha impossible de mastication.

- Oh c'est pas vrai, y'en a pas un pour rattraper l'autre, fit Yumi en soupirant
- Quff qui y'a ? fit Odd en machant à moitié ses paroles.

Yumi avait beau se plaindre impossible pour elle d'empêcher ce goinfre de Odd de piller la table du déjeuner. Puisque personne ne voulait de croissant Odd s'empressa de dévorer la part des autres. Le Docteur proposa alors de leur servir quelque chose à boire, ne voulant pas se montrer impoli Yumi et ulrich prirent place à table pour déguster un bon jus d'orange et discuter de choses et d'autres.

Mais alors que tout le monde prenait part au petit déjeuner de Maeva, Jérémie lui décida de faire bande à part. Le docteur jeta un coup d'oeil en direction de Jérémie, leurs deux regards se croiserent instantanément, et aussitôt chacun compris ce que l'un attendait de l'autre.

- Si vous voulez bien m'excuser j'ai des petites choses à discuter avec votre ami, fit le docteur.
- Oui on revient dans un instant.

Jeremie et docteur prirent alors congé du petit groupe assis à table, il sortirent de la cuisine pour passer dans le salon. mais une fois sur place Le docteur demanda Jérémie de l'accompagner sur le balcon, le docteur ouvrit la porte fenêtre et tous deux se retrouvèrent rapidement derrière la véranda. la le docteur referma la porte vitrée pour être sûr d'être à l'abri des oreilles indiscrètes.
Ce matin-là un soleil brillait et illuminait la bâtisse, la température est encore assez douce pour cette période d'automne, à l'abri derrière la vérandas les deux interlocuteurs purent entamé leurs discussions

- Alors où en êtes vous ? demanda le docteur.
- Pour le moment ça avance, le traitement semble fonctionner, répondit Jérémie.
- Vous pensez réussir à neutraliser ces machines ?
- En tout cas je m'y emploie.

Contrairement à ce qu'on pouvait croire le docteur était parfaitement courant des activités du petit génie car cela faisait parti d'un accord qui avait été établi entre le docteur et Jérémie,
Le docteur n'allait sûrement pas laissé sa petite protégée à courir des risques insensés en allant combattre des entités maléfiques dans un monde virtuel sans avoir disposer de quelques garanties de la part de Jérémie.

Le docteur avait exigé d'être tenu au courant de tout ce qui concernait de près ou de loin Maeva. Pour cela une correspondance très active entre lui et Jérémie avait été établi, le docteur étant souvent appelé à travailler le soir celui-ci en profitait pour appeler Jérémie qui de toute façon n'était jamais couché.

Ce fut donc par téléphone que le docteur appris l'existence des Xanites. la découverte de ces machines ne parut surprendre le docteur, vu la nature particulière de sa patiente il n'y avait pratiquement rien d'étonnant à trouver ce genre de dispositif à l'intérieur de son corps.La seule véritable surprise fut apprendre que ces machines étaient la cause de tous les problèmes.

Jérémie avait donc fait part au docteur de son plan qui consistait à neutraliser les Xanites, cette perspective de manipuler le corps de Maeva n'enchantait guère le docteur, mais ces machines étaient comme virus et en tant que praticien le docteur savait qu'on ne pouvait décemment pas laisser une personne malade dans cet état.
le docteur considéra alors les Xanites comme une "maladie" qu'il fallait éradiquer il décida alors de s'en remettre à Jérémie pour le "traitement". bien sûr il se montra particulièrement exigeant et demanda à Jérémie de lui faire un rapport quotidien sur l'état de santé de Maeva, le petit génie lui en demanda de même, il était impératif que le docteur lui signale automatiquement tous changement dans le comportement de Maeva.

- Avez-vous remarqué quelque chose d'inhabituel chez elle ? demanda Jérémie.
- Non rien pour le moment.
- Pas de trouble apparent, de vertige ou de mal de tete de sa part.
- Rien de ce genre.

Le docteur s'était montré particulièrement attentif sur ce sujet mais en aucun cas Maeva ne c'était plainte d'un quelconque malaise où avait manifesté le moindre symptôme ce qui laissait penser à croire au docteur que tout allait bien pourtant en cherchant bien un détail lui revint à l'esprit

- Ma foi il y aurait bien quelque chose en faite
- De quoi s'agit-il ?
- Ça peut paraître étonnant mais hier soir elle n'a pas fini son repas.
- Que voulez-vous dire ?
- hier soir je lui avais préparé un copieux repas, or ce matin à ma grande surprise j'ai découvert qu'elle n'en avait mangé que la moitié.

Ce fait pour le moins anodin n'avait pas échappé au docteur, lui qui connaissait le grand appétit de Maéva avait été parti surprise de retrouver dans le frigo la moitié du plat entamé. Ce soudain changement dans le comportement alimentaire de Maeva n'aurait pu être qu'un cas exceptionnel, une simple perte d'appétit passagère, toutefois Jérémie préféra ne pas négliger cette information

- Hum perte d'appétit ,fit Jérémie en se frottant le menton
- de la part de Maéva c'est plutôt étonnant
- Je ne vous le fais pas dire c'est même inhabituels.

En effet cette perte d'appétit pouvait être un signe important que quelque chose clochait chez Maeva. Jérémie savait que les Xanites induisait chez Maeva une sensation de faim artificiel en stimulant la sécrétion de certaine hormones. Peut-être qu'en modifiant le programme des xanites il avait stoppé ce processus.

- Ce n'est encore qu'une hypothèse, fit jérémie, mais il est possible que ces machines on cesser de stimuler son appétit
- En tout cas c'est sûrement pas une crise d'anorexie de sa part.
- Oui ça serait étonnant, en tout cas vous avait bien fait de me faire remarquer ceci je vais étudier la question.

Jérémie allait donc se pencher sur la question c'était peut-être une fausse alerte mais il ne fallait en aucun cas négliger la moindre possibilité. Si effectivement les Xanites cessaient d'agir sur l'appétit de Maeva cela pouvait à la longue avoir des conséquences sur son corps.

- Y a-t-il autre chose que vous ayez remarquée la concernant ?
- Oui il y'as bien autre chose, c'est peut-être un détail mais elle s'est endormie sur le canapé cette nuit.
- C'est inhabituel cela ?
- De sa part oui.

S'il y a bien une chose que le docteur connaissait de Maeva en dehors de son appétit c'était son rituel d'avant sommeil. après manger la jeune fille avait toujours l'habitude d'aller à la salle de bains pour se laver les dents et faire sa toilette nocturne avant de mettre son pyjama pour aller se coucher. Maeva possédait un ensemble pyjama bleu ciel avec des motifs d'étoiles qu'elle affectionnait particulièrement dans la mesure où c'était un cadeau du docteur.Hors même fatigué, Maeva ne jamais se coucher sans son pyjama or ce soir-là elle c'était endormie dans le canapé ce qui avait grandement étonné le docteur.

- En effet c'est plutôt étrange,fit Jérémie.
- c'est peut-être juste un coup de fatigue passagère
- Possible mais une perte d'appétit combiné à une fatigue accrue, ça fait beaucoup pour une seule soirée.

Sans avoir fait des analyses poussées Jérémie ne pouvait faire que de suppositions, mais il était possible que tous ces phénomènes qui frappent Maeva étaient liés à une action particulière des Xanites.

- Il va falloir surveiller cela de très près, fit Jérémie.
- Si jamais cela se reproduit je vous tiendrai immédiatement informer.
- Moi de même.



Jérémie promit alors d'être très attentif au comportement de Maeva , si celle-ci accusait des coups de fatigue ou un manque d'appétit inhabituel il avertirait immédiatement le docteur. ce dernier promis de faire de même et si jamais il s'avérait que ce problème était lié aux Xanites reprogrammé par Jérémie, le petit génie ferait tout pour corriger ceci.

- C'est entendu au moindre souci,j' arrête la désactivation des Xanites, fit Jérémie
- Je vous fais confiance le sort de mal à être entre vos mains
- pas seulement le sien celui de toute l'humanité.
- Je sais

Jérémie signifia bien au docteur que les enjeux étaient beaucoup plus importants que l'état de santé de Maeva, car le but final de tous cela était d'empêcher Xanadu d'atteindre son objectif.
Ils terminèrent leur discussion sur cette petite note négative.

- Allons retrouver les autres, fit le docteur

ils quittèrent la véranda pour retourner à la cuisine ou les autres continuaient de discuter sur le projet du jour. Quand Jérémie et le docteur entrèrent dans la cuisine, Odd leur fit alors une remarque des plus singulières

- Alors on complote dans son coin ,fit Odd.
- Très drôle Odd.

Jérémie se serait bien passé de cette petite insinuation, mais à quoi bon le cacher personne dans le groupe n'était dupe une seule seconde. Si Jérémie et le docteur était allé s'isoler dans un coin c'était sûrement pour parler de choses sérieuses. en temps normal les autres Lyoko-guerrier aurait demandé à être informé de ce qui avait été dit mais aujourd'hui ils allaient faire une exception. Si il voulait profiter de leur journée de week-end ils avaient tout intérêt à enlever leur costume de Lyoko-guerrier.

- Bon c'est pas tout ça mais l'heure tourne, fit remarquer Yumi

L'horloge de cuisine affichait déjà 9 h 25, si il ne voulait pas loupé le bus ils avaient tout intérêt à ce dépêcher. Il quittèrent la cuisine pour passer à nouveau vers le seuil de la porte, la le docteur en profita pour donner ses dernières recommandations a Maeva en même temps qu'il lui remit une petite liasse de billets

- Voilà ton argent pour la journée, fit le docteur.
- Merci docteur

La jeune fille glissa l'argent dans son porte-monnaie qu'elle rangea soigneusement dans sa poche de son jean. tout le monde salua le docteur qu'il leur souhaita en retour de passer une excellente journée. Arrivée en bas de l'immeuble Maeva vérifia une dernière fois qu'elle n'avait rien oubliée c'est alors que Odd lui posa à Maeva une question assez indiscrète.

- Juste pour savoir ... Il a donné combien ton protecteur ?
- Il m'a donné 200 euros en billets de 10, répondit spontanément la jeune fille.
- 200 ... ouah !!!

La somme que venait dénoncer Maeva provoqua quelques émules au sein du groupe il faut dire qu'en comparaison de son budget personnel le reste du groupe faisait pâle figure même en mettant toutes leurs ressources en commun les quatre autres adolescents n'arrivaient pas à cette somme.

- Eh bien ça rapporte d'être médecin, fit Odd.
- Sur ce points je vais pas me plaindre, répondit Maeva. enfin bon cet argent et surtout destinée à me nourrir plutôt qu'as me vétir.
- Tu passe 200 euros en bouffe par jour toi ?!

Ce n'était un secret pour personne que Maeva avait un gros appétit et c'était d'autant moins surprenant depuis que Jérémie avait découvert les Xanites à l'intérieur de son corps. mais à cause de son appétit gargantuesque la jeune fille dépensait la majorité de son argent de poche en nourriture plutôt que dans les derniers vêtements tendance.

Mais même sans son insatiable appétit la jeune fille n'était pas du genre à faire du lèche-vitrines, de par son caractère Maeva allait à contresens des envies des jeunes filles de son âge. la superficialité des filles comme Sissi, ce n'était vraiment pas la tasse de thé de Maeva.
Néanmoins la somme donnée était assez conséquente et penser que celle-ci risquait d'être entièrement dilapidée pour de la nourriture faisait un peu mal au coeur

- Tu vas vraiment dépenser toute cette somme pour de la nourriture ? fit ODD
- Pas totalement je vais en garder pour les autres activités.
- ça me rassure, ça serait ridicule de tout dépensé pour en bouffe

Maeva affiche alors un petit sourire

- Ne te méprend pas mon cher Odd, je vais profiter de cet argent pour m'offrir de délicieuses pâtisseries, fit Maeva
- Gourmande va, fit Odd
- Non c'est juste que je suis amatrice des sucreries finement préparées.
- Ouais dis plutôt que tu envie de t'en mettre plein le bide.
- Ne sois pas médisant.

Lorsque Maeva parlait de pâtisserie elle prenait parfois un air béat assez stupide. A ce moment elle était toujours en train de s'imaginer de délicieuse pâtisserie, éclair au chocolat,
tarte au flanc, tartellete au citron, crème meringuer, chou à la crème, framboisiers, mille-feuilles et toutes les autres pâtisseries qui lui mettait l'eau à la bouche.

- Je vais me régaler fit Maeva en se frottant le ventre.

Alors que la jeune fille partait dans un délires gastronomiques, le groupe fini par arriver à la station de bus, ils prirent place sur les bancs et commencèrent à discuter de choses et d'autres.

- Au fait quelle sont les dernières nouvelles ? demanda Maeva.
- Rien de neuf depuis Hier soir.

La question de Maéva pouvait paraître un petit peu saugrenu il est clair que depuis qu'elle avait quitté ses amis hier soir aucun événement particulier n'était arrivé Si ce n'est des événements futiles et dans le domaine ce n'est pas ce qui manquait chez Odd.

- Si cela t'intéresse, hier soir j'ai failli battre mon score à PBA,k fit Odd
- PBA ... Qu'est-ce que c'est que ça ? demanda que Maeva
- C'est un jeu vidéo, fit Ulrich.
- Ah oui j'en est entendu parler, c'est ce jeux où tu dois voler des voiture et faire la course avec la police.
- Non ça c'est GTA , moi je te parle de PBA.
- Alors je ne sais pas ce que c'est
- voyons PBA ... Paper Block Annihilator.
- Ah d'accord fit Maeva d'un air décontenancé.
- Laisse tomber c'est encore un jeu stupide de Odd.

Odd avait la réputation d'affectionner les jeux particulièrement stupides, cela ne surpris personne d'apprendre que son nouveau petit chouchou vidéo ludique était un jeu dont le principe était de dégommer des blocs-notes.

- C'est quoi l'intérêt de dégommer des blocs-notes ? demanda Maeva
- Parce que c'est fun, fit Odd
- Si tu le dis.

Les goût de Odd pouvait laisser perplexe pas mal de personnes y compris Maeva.

- En même temps il n'y a rien de surprenant, fit Ulrich, Odd et sûrement le seul gars que je connais qui peux s'amuser avec une rame de papier.

Fou rire général suite à la réplique de Ulrich et grise mine pour Odd qui préféra ne rien ajouter.

- Et toi Yumi ,rien de neuf
- A part les éternels coups tordus de mon frère, on peut dire que c'est le calme plat

Yumi n'avait pas grand-chose à exposer, si ce n'est que son frère faisait encore des siennes est qu'elle avait été obligée de le remettre à sa place. Puisque la japonaise n'avait rien de particulier à dire ce fut au tour de Jérémie d'enchaîner, et contrairement aux autres lui avait mis sa soirée à profit

- Pour ma part j'ai commencé à élaborer le concept de vos nouvelle tenue, fit Jérémie.
- Déja s'étonna Maeva, et bin tu as pas trainé.
- Dans la situation actuelle on peut pas vraiment se le permettre.

Jérémie n'était pas du genre à perdre son temps en futilité après avoir "vacciné" Maeva, le petit génie avait passé le reste de sa soirée à élaborer leur nouvelle tenue de combat.
Cela faisait longtemps qu'il avait réfléchi à ce concept de nouvelles combinaisons, même si la création de Magellan et de la transcendance avait accaparé la majeure partie de son temps il profitait de quelques instants de répit pour réfléchir à quoi Pourrait ressembler le futur équipement des Lyoko-guerriers.

Mais les derniers événements lui avaient démontré qu'il devait pousser le concept d'équipement encore plus loin que ce qu'il avait prévu. Que se soit Xanadu ou Carthage ,les deux camp ennemis disposait d'équipements et de combattant très puissant.Tant que la transcendance ne serait pas au point, seule une amélioration de l'équipement constituerait le meilleur moyen de défense.

Les prouesses que le Cartha-guerrier appelé Hannibal avait accompli grâce à son armure avait fini de convaincre Jérémie de la nécessité de concevoir un tel système. Jérémie travaillait donc sur un concept de tenue de combat, il avait en tête les bases de ce à quoi ça allait ressembler il cherchait à faire quelque chose de très analogue mais à la fois très différent de ce que portait Hannibal. le petit génie était encore entre une tenue intégrale de combat du genre scaphandre où à quelque chose de beaucoup plus léger.

- Je travaille donc sur l'élaboration sur un système de combat augmenté, mais je suis encore un peu sceptique sur la piste à empruntée
- que veux-tu dire ? demanda Maeva
- Je sais encore si je dois opter pour combinaisons de combat augmenté au scaphandre de combat augmenté. fit Jérémie.
- Personnellement je trouve que le mot armure serait beaucoup plus adapté, lui fit remarquer Maeva.
- Je ne sais pas, je trouve que le mot armure ça fait trop médiéval, lui repondit jéremie et franchement c'est plutôt démodé comme terme.
- Ah parce que tu penses que scaphandres ça fait pas démoder.

Effectivement au niveau de la terminologie Jérémie n'avait pas choisi le terme le plus adopté lui faisait plutôt référence au scaphandre des astronautes qui pour lui été le summum de la technologie. Bien sûr la discussion entre les deux petits commençaient à prendre corps mais celle-ci semblait agacer leur entourage, en particulier Yumi.

- dites-vous deux vous pourriez arrêter de parler boulot, fit Yumi sur un ton agacée, je vous rappelle qu'on est ici pour passer une journée de détente
- Désolé déformation professionnel lui répondit Jérémie
- Idem pour moi

Quand Maeva et Jérémie commençait à parler science et technologie ces deux-là s'isolaient complètement dans leur petite bulle. Heureusement que leurs amis étaient là pour les rappeler à l'ordre. Aujourd'hui nul question d'affronter des monstres où de parler de monde cybernétique, la journée était dédiée aux purs loisirs. Pour éviter les débordements la japonaise demanda aux deux petits génies de se tenir à carreau.

- Alors aujourd'hui on va instaurer une règle simple : interdiction formelle de parler de Lyoko et de tout ce qui s'y rapporte, fit Yumi, aujourd'hui ses priorités à la détente.
- D'accord c'est promis
- Ok jadopte , fit Maeva

Yumi était obligé d'imposer quelques règles pour la journée si elle ne le faisait pas, les deux petits génies allaient passer tout leur temps à parler technologie, or ce n'était pas le but de cette sortie. Aujourd'hui ce samedi était placé sous le signe de la détente et tout le monde comptait bien en profiter.

Maintenant que les règles étaient fixées ils allaient pouvoir se concentrer sur d'autres sujets, mais avant d'avoir pu entamer une autre discussion le bus fit son apparition. ils grimpèrent tous à l'intérieur , une fois bien assis ils purent reprendre le cours de leur conversation, le principal sujet était de savoir ce qu'ils allaient faire une fois arrivée sur place.

- Rappel moi déjà comment s'appelle l'endroit où l'on va ? demanda Maeva.
- C'est le Meridian lui répondit Ulrich, il s'agit d'une salle de jeux vidéo très récentes.
- Il y'as quoi comme jeux ? demanda Jérémie
- Tous les derniers jeux d'arcade récent et des bon, rien a voir avec PBA,fit Ulrich.
- Eh PBA est un excellent jeu.
- Oui si on est un enfant de cinq ans d'age Mental
- Oh la tu deviens lourd ,fit Odd.

Ce fut à nouveau un fou rire général, apparemment le jeu de Odd était devenu une source de rigolade, à l'avenir le félin aurait plutôt intérêts a faire profil bas quand il évoquerait PBA.
Toutefois malgré tout cela Maeva était piquée de curiosité et voulait savoir si Le Méridian était seulement une salle de jeux vidéo ou si celui-ci proposait d'autres activités.

- Et il n'y a que des jeux vidéo là-bas ?
- Non bien sûr que non il n'y a pas que ça ... attend une minute.

Ulrich ouvrit son sac pour en sortir le dépliant que lui avait donné Sissi, il commença alors à faire l'inventaire de tout ce qui se trouvait au Méridian.

- Alors d'après ce prospectus, il y a trois étages d'activité comprenant une salle d'arcade, une salle de spectacles, billard, bowling... Enfin bref il y a de quoi nous occuper.

Le détail de la liste était plutôt intéressant tout laissait à présager qu'ils allaient bien s'amuser, cependant Yumi émis des doutes.

- Cela a l'air prometteur mais il faut faire attention, en général ce genre de publicité s'est surtout fait pour attirer les gens, fit Yumi.
- C'est un peu le rôle de la publicité, fit remarquer Jérémie.
- Justement soyons prudents on pourrait être déçu.
- Je ne pense pas, d'après ce qu'a dit Sissi ça vaut quand même le détour.
- Ah parce que toi maintenant tu fais confiance ce que dit Sissi fit Odd.
- Pas du tout mais j'ai confiance dans sa brochure.

La réplique de Ulrich déclencha un éclat de rire général,sa petite vanne sur Sissi était très drôle, mais bon il fallait quand même garder l'esprit que malgré tous ceci , le Méridian pourrait s'avérer décevant. cependant cela ne suffirait pas à gacher leur journée car le centre commercial où se trouvait le Méridian rengorgeait à lui seul de merveilles.

- Enfin même sans parler de la salle, le centre commercial regroupe assez d'activité pour qu'on s'occupe bien.
- Du genre quoi ?
- du shopping ,fit Odd

La réaction de Odd ne surpris personne, sans être un accroc du shopping , le blondinet adorait faire le les magasins toujours à la recherche d'une petite originalité. il y avait qu'à regarder le tiroir de sa chambre pour le comprendre. Celui-ci était remplie de petites babioles que Odd était allez acheter à droite et à gauche.

- Oh par pitié ne me dit pas que tu vas encore remplir ton armoire avec toutes ces cochonneries,fit ulrich.
- Ce ne sont pas des cochonneries mais des articles rares et originaux
- Dit plutot des gadgets stupides,fit Jérémie

Odd était plutôt vexé qu'on considère ses précieuse acquisition comme des babioles sans importance. il mit alors au défi ses amis de lui prouver que ces achats étaient futiles.
- Allez y prouver moi qu'un seul de mes achat sont des gadgets stupides.
- Attend que je réfléchisse , fit Ulrich ... ah oui il y a ta tirelire Frankenstein qui clignote et fait du bruit à chaque fois que tu y mets une pièce.
- Et alors c'est fun
- C'est surtout une faute de mauvais goût
- Mais non !!
- mais si !!
- Tu à une tirelire Frankenstein s'étonna Maeva.

Connaissant la passion de Odd pour les films d'horreur, Maeva n'était qu'à moitié surprise que le félin puisse posséder un article de ce genre. Mais estima quand même qu'il y avait des limites aux marchandising.

- Sa fait pas un peu geek davoir ce genre de tirelire, fit remarquer Maeva.
- Pas du tous moi je trouve ça fun de penser qu'un scientifique fou puissent assemblés entre eux des morceaux de cadavres pour donner la vie à une nouvelle créature.

Même si cela fut dit sur le ton de la plaisanterie, les paroles de Odd n'eurent pas l'effet escompté. Le fait d'évoquer ce genre de sinistre expérience renvoyait immédiatement vers les pires actions qu'avait commit Xana, et cela attristait Maeva qui devait porter sur ses épaules ce fardeau. Comprenant la bourde qu'il venait de faire le félin s'empressa de s'excuser.

- Pardon Maeva jeu ne voulait pas dire ça.
- c'est pas grave Odd, tu ne l'as pas fait exprès

La joie du groupe s'était estompée pour laisser place au malaise pendant quelques instants le silence régna en maître. Mais Odd pour rattraper son erreur s'empressa ça te remonter immédiatement le moral des troupes.

- On oublie ça ...aujourd'hui ces bonnes humeurs a donfe !!!!
- c'est vrai aujourd'hui interdiction de broyer du noir, fit Jérémie a son tour.

Tous le monde s'empressa de faire l'impasse sur la petite maladresse involontaire de Odd. Le reste du trajet se passa sans encombre et il finir par arriver dans le quartier de la défense.

- Terminus dans le monde descend, fit Odd triomphalement.
- C'est le terminus c'est juste un arrêt, fit Ulrich
- Ne me gache pas mon effet d'annonce , j'ai vraiment envie de dire ça
- Irrécupérable, se lamenta Ulrich.
- impayable fit Maeva en souriant.

Comme à son habitude Odd en faisaient des tonnes avec pas grand-chose. L'humour lourd du félin avait tendance à accuser ses compagnons alors qu'au contraire ceci avait l'avantage d'amuser Maeva et vu sa précédente bourde valait mieux que ce soit ainsi. Il descendirent du bus dans la bonne humeur.

- Ce gars est un véritable boute-en-train.
- Maeva évite de l'encouragé de la sorte, c'est pas bon pour lui
- Pourquoi ça
- Il va attraper la grosse tête et se sentir obligé de nous sortir deux fois plus de blagues pourries

- Tu sais ça pourrais être pire, fit Maeva.
- Je ne vois pas comment
- Moi aussi je pourrais me mettre à faire de l'humour à la Odd.
- En pitié épargnez-nous ça.

Déja que Odd et Maeva un appétit insatiable, mieux valait éviter qu'ils se mettent à partager le même sens de l'humour ce serait une véritable catastrophe

- Ce serait pas une bonne chose, fit Ulrich un seul Odd nous suffit
- Ne sois pas si négatif, cela aurait de bons côtés, fit Maeva, cela mettrait deux fois plus d'humour dans le groupe.
- Merci mais non merci, on a déjà vu ce que ça pouvait donner un double humour de Odd.
- un triple humour tu veux dire
- Un triple cauchemar oui !!

La discussion sur le triple humour de Odd renvoya les Lyoko-guerrier sur la foi ou Odd c'était retrouvé en trois exemplaires suites à un dysfonctionnement du programme de téléportation Jérémie. Cela avait engendré situation particulièrement chaotique et en aucun cas Ulrich n'avait envie de revivre cette expérience.

- Rassure moi Jérémie tu avais bien réparé le problème de la téléportation, ça ne risque pas de se reproduire ?
- Ça fait longtemps que j'ai résolu ce problème est d'ailleurs ....
- Hum Hum !!!fit la japonaise en toussant , on avais dit quoi pour aujourd'hui
- c'est vrai ...pas de Lyoko

Jérémie eu besoin un petit rappel à l'ordre de la part de Yumi, ce dernier s'apprêtait encore à parler des événements de Lyoko. Mais ce n'était pas entièrement de sa faute dans la mesure où Ulrich avait sa part de responsabilité.

- Plus un mot sur le sujet,fit Yumi.
- Promis,et toi Maeva évite l'humour à la Odd.
- Je vais essayer , fit Maeva

Puisque le sujet est clos il pouvait à nouveau reprendre leur route, très rapidement ils arrivèrent dans l'un des quartiers les plus huppés de la capitale, tout en suivant la grande rue qui se dressait devant eux ils passèrent devant nombre de bâtiments scolaires.
Le quartier où ils évoluaient n'était pas seulement réputé pour ses centres commerciaux mais également pour toutes les écoles supérieures qui s'y trouvaient. En passant devant le portique de l'un des bâtiments, Maeva demanda quel type d'école il pourrait s'agir

- c'est quoi se batiment ? demanda Maeva.
- Ça c'est une école d'art, fit Ulrich.

La réponse de Ulrich fut quasi instantanée ce qui ne manqua pas de surprendre quelques-uns, et alors qu'il dépassait cette fameuse école, ils longèrent les murs d'une autre école en apparence beaucoup plus moderne.




- et celle-ci c'est quoi ?

Ulrich Stoppa ça marche pour regarder le bâtiment, et sans détours il répondit à Maeva

- Ça c'est le lycée Alain Turing, fit Ulrich c'est un lycée privée d'enseignement supérieur.

La première première fois que Ulrich avait répondue cela avait étonné pas mal de monde mais sa deuxième réponse finit par intriguer son auditoire, c'était à croire qu'ils connaissaient
ces lieux.

- et comment tu connais ce lycée ? demanda Yumi
- Facile mon père voulait m'y inscrire à la rentrée
- Quoi ?!!!

Stupéfaction générale !! c'est ainsi que les amis de Ulrich apprirent que celui ci avait failli les quitté. A l'origine le père de Ulrich avait voulu inscrire son fils dans un autre lycée beaucoup plus sérieux que celui de kadic. Un peu avant l'été il avait emmené son fils dans le lycée Alan Turing pour tenter de l'inscrire, mais la démarche avait échoué et Ulrich avait pu rester a kadic.

- Tu nous avais jamais dit ça, fit Yumi choquée
- Oui mais ça s'est jamais concrétisé, et de toute façon c'est une autre histoire (1)

Le possible départ de Ulrich pour un autre établissement fut quand même une sacrée révélation, mais le jeune garçon insista sur le faite que c'était vraiment qu'une anecdote et qu'il ne fallait pas faire toute une histoire sur ce quelque chose qui finalement n'est jamais arrivé.
Ne voulant pas revenir sur cette histoire, Ulrich préféra tailler son chemin, ce faisant il pressa le pas et les autres ne purent que le suivre. c'est à vive allure que le groupe traversa le reste de la rue, au bout de celle -ci il finirent par arriver devant le centre commercial. Ils passèrent les portes automatiques pour se retrouver dans le grand hall.

- Ouah c'est immense ici , fit Odd.
- C'est le moins que l'on puisse dire c'est dantesque !!

Le grand centre commercial où il se trouvait était composé de plusieurs étages disposés en couronne, et chaque étage disposait d'une extension vers un autre bâtiment via de grand hall. c'était tellement grand qu'on pouvait se demander où se trouvait la fameuse salle de jeux vidéo.

- Alors elle se trouve ou cette salle de jeux , demanda Odd
- D'après le plan c'est au fond à droite de la galerie principale
- Alors allons-y

Ils traversèrent alors le centre richement décoré puis empruntèrent les escalators pour arriver au premier étage , ils arrivèrent alors devant l'entrée du Méridian

- Nous y sommes voila le Méridian , déclara fièrement Ulrich

Ils étaient finalement arrivés devant la salle de jeu promise, maintenant plus rien n'allait les empêcher de passer une excellente journée.

(1) Oui celle du PL5

A SUIVRE
- C'est agréable de rêver...
- Les blessures du corp ne durent qu'une vie ,celle de l'âme sont éternelles.
- La vengeance est un plat qui se mange froid et quand on est dévoré par la haine le temps ne compte plus.
- Quand l'amour tourne à l'obsession celui-ci devient destruction.
- Née pour aimer ou programmer pour haïr ? ( code tanit chapitre 47)



en se monent ma fic : mais qui a tuer Xana
prochainement ma fic : ???
pour passer le temps regardez les vidé'odds
futur carton planetaire ma fan movie : code ryoko
http://www.dailymotion.com/video/x5mpow_baryoko01_fun
PrécédenteSuivante

Retourner vers Le top du top en matière d'action

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com