Héros un jour, héros toujours.

Imaginez vous-même l'évolution des relations entre les personnages ! Amour ? Amitié ? À vous de décider !

Lyokofan

Messages: 45

Inscription: 02 Mar 2013, 00:15

Message 31 Oct 2019, 04:02

Héros un jour, héros toujours.

Salut à tous ! J'ai retrouver le site il y a peu et je me suis mis à plancher sur un rebut de ma toute première fin (aussi peu terrible soit elle en passant ^^), celle la reprends quelques idées tout en développant beaucoup plus l'intrigue et l'histoire, en espérant qu'elle vous plaira ! Bonne lecture !
Héros un jour, Héros toujours.


Chapitre 1 : La rencontre.

Cette histoire commence à Paris, un jour normal comme il en existe beaucoup d’autres.
Nous y retrouvons aujourd’hui 5 collégiens tous regroupés sur un banc à discuter autour d’un café. Le soleil brille dans le ciel, malgré la saison actuelle. Des éclats de rire se font entendre parmi un brouhaha aussi intense que bruyant.
Un des 5 collégiens se lève brusquement devant ses 4 compères. Ce dernier se nomme Odd, un jeune homme plutôt mince, des cheveux blonds coiffés en pointes avec une tache violette au milieu (surement une coloration ratée). Il est habillé d’un t-shirt violet ainsi qu’un jean de la même couleur.

Odd : « Mais puisque je vous le dis ! » s’écrie-t-il. « Pour une fois j’ai révisé et je compte bien tout déchirer à ce contrôle de sciences »

Un second adolescent s’exclame alors dans sa direction :

? : « La seule chose que tu risques de déchirer aujourd’hui c’est nos tympans si tu continues d’hurler comme ça »

Des rires ne tardèrent pas à se faire entendre après cette réflexion. Il s’agissait bien évidemment d’Ulrich, le beau brun ténébreux, adepte de penchak-silat et par la même occasion meilleur ami de Odd.

Odd : « J’suis pas en train de hurler, je m’exprime juste assez clairement pour que tout le monde puisse entendre ! »

? : « Tu es sur ? Personnellement je n’entends plus rien depuis que tu as ouvert la bouche. »

D’autres éclats de rires fusèrent suite à cette remarque faite par la petite génie du groupe, Aelita. La jolie fille aux cheveux roses, au teint clair et à la gentillesse inégalée. Elle s’habillait entièrement en rose pour paraître la plus jolie pour son petit amoureux secret, le second petit génie du groupe, Jérémy, le petit blond fan d’informatique. Ce dernier durant toute la conversation n’avait pas décollé le nez de son fidèle ordinateur portable qu’il ne quittait sous aucun prétexte, ce qui évidemment ne manqua pas de faire l’objet d’une remarque d’Odd.

Odd : « Dis-moi Einstein, tu ne penses pas qu’il serait temps de lâcher ton ordinateur un peu ? Je te signale que XANA c’est fini et nous on peut enfin se reposer, tu devras faire pareil non ? »

Effectivement, XANA, le virus diabolique, s’était éteint il y a quelques mois de cela laissant certes un vide dans la vie de nos anciens lyoko-guerriers, très vite remplacé par un rythme scolaire soutenu et de nombreuses rigolades. Après tout ils l’avaient bien mérité ce repos.

Jérémy : « Hein ? Oh oui pardon les amis, je révisais juste un peu mes cours avant le contrôle que Odd va rater dans un peu moins d’une heure. »

Odd : « Rooooooh, mais vous n’en avez pas marre de vous acharner sur moi comme ça ? Yumi dis un truc ! »

Yumi, la belle nippone, au teint blanc comme de la neige, vêtue de noir intégralement, était la fille la plus mystérieuse de ce joyeux groupe, mais elle n’en était pas moins la plus téméraire.
Elle se retourna face à Odd en lui adressant son plus beau sourire, elle lui répondit :

Yumi : « Un truc ! »

Cette réponse pour le moins inattendue fit mouche et mis Odd dans l’embarras. Il fit mine de la bouder avant de lui sourire à son tour et de rigoler avec eux.
Notre bande de collégiens formaient une équipe bien soudée. Après les deux dernières années de lutte sur Lyoko ils s’étaient construit leur famille à eux, personne ne pouvait les dissoudre. Ils savaient qu’ils pouvaient compter sur leur unité et cela les rassurait et leur donnait même un courage à toute épreuve.
L’heure défilait au fur et à mesure que nos joyeux lurons discutaient jusqu’à l’heure fatidique du contrôle de sciences.
La sonnerie retentit et les élèves du collège durent se rendre en cours non sans une once de lassitude à l’idée de cette après-midi de cours. Nos anciens héros se firent un geste de la main avant de se séparer pour aller en salle de cours.

Pendant ce temps-là, à une cinquantaine de mètres de la salle des cours, un élève arrivait au portail du collège.

?: « Allez, ça va le faire, c’est qu’un collège après tout, t’as vécu pire que ça, tu n’as aucune raison de stresse. »

Cet élève, était châtain clair, habillé d’un t-shirt noir et d’un jean bleu. Il était plutôt grand et paraissait avoir une carrure plutôt sportive. Il paraissait stresser à cause de son entrée au collège Kadic. Son tout premier jour, il priait pour que tout se passe bien, et pour que personne ne le remarque. Il marchait d’un pas pressé vers les salles de classes quand soudain il fut tiré de ses pensées par une voix bien féminine.

?: « SALUUUUUUUUT TOIIIIIIIII ! Je m’appelle Elisabeth mais tout le monde m’appelle Sissi ici ! Contente de te rencontrer ! »

?: « Oh euh bonjour, moi c’est Guillaume, enchanté de te rencontrer aussi. » Dit-il d’une voix timide.

Et oui que serait le collège Kadic sans sa peste préférée ? Sissi la fille du proviseur, une grande fille brune aux cheveux longs dont les activités préférées sont de se maquiller, faire circuler des ragots et d’enquiquiner notre bande d’anciens lyoko-guerriers, mais qui malgré tout ça peut être gentille quelquefois.
Sissi : « Alors Guillaume, il me semble que tu es dans la même classe que moi non ? C’est mon père, le proviseur qui me l’as dit hihi alors suis moi je t’y conduis. »

Sans broncher, notre nouveau collégien la remercia de sa gentillesse et la suivit jusqu’à la salle de sciences. Il se trouva un peu moins stressé qu’à l’arrivée au portail même s’il aurait préféré trouver la salle seul mais il se dit que c’était une bonne chose d’être tombé sur Sissi.
Après quelques minutes de marches silencieuse les deux adolescents entrèrent dans une classe de science et la professeure madame Hertz, invita immédiatement Guillaume à venir au tableau afin de se présenter.
Notre jeune ado, se présenta rapidement et timidement devant le reste de la classe et se vu accueillir par un bonjour mutuel du reste de la classe. Il fut invité par la suite à se trouver une place.
Il scruta alors la salle et vit une place isolée près de la fenêtre derrière un étrange jeune homme aux longs cheveux blonds.
Il alla immédiatement s’y installer et sorti ses affaires.

Mme Hertz : « Bon très bien, en raison de notre nouvel arrivant, j’annule le devoir d’aujourd’hui ! »

Un éclat de joie se fit entendre dans toute la classe. Guillaume se sentit malgré tout un peu gêné lorsque tous les regards se tournèrent vers lui pour en quelques sortes le remercier de cette délivrance.

Odd se retournit alors immédiatement vers Guillaume et lui dit :

Odd : « Wouah ! Merci mec ! tu ne sais pas la galère dont tu viens de me sortit la ! »

Guillaume : « Oh, et bien de rien c‘était avec plaisir ! »

Ulrich : « Et bah Odd, je pensais que t’allait tout déchirer ? »

Odd : « Le bluff Ulrich ! Le bluff tu connais » répondit-il narquoisement.

La suite dans le chapitre 2 ;)

Message 02 Déc 2019, 22:59

Re: Héros un jour, héros toujours.

Un début d'histoire qui accroche et qui est agréable à lire. Continue :thumbleft:

Retourner vers Romance

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware.
Traduction par phpBB-fr.com